Principal / Pancréatite

Comment traiter et prévenir les modifications réactives du pancréas chez un enfant

Pancréatite

Les troubles survenant dans le pancréas chez les enfants indiquent le plus souvent des processus inflammatoires chroniques se développant dans les organes du système digestif. En outre, l'intoxication alimentaire et la malnutrition peuvent provoquer des changements réactifs.

Causes des modifications réactives du pancréas

Les processus inflammatoires dans le pancréas peuvent déclencher une pancréatite réactive - modifications du tissu parenchymal, gonflement et augmentation de la taille de l'organe. Dans l'enfance, la pancréatite réactive survient le plus souvent sous une forme chronique et est rarement exacerbée en cas de malnutrition. La forme aiguë n'est observée que dans les maladies congénitales du tractus gastro-intestinal.

Les principales raisons du développement de la pancréatite réactive chez les enfants:

  1. infections infantiles courantes (le pancréas peut être enflammé par un ARVI banal);
  2. des pathologies congénitales des organes digestifs ou des anomalies dans leur structure, dans lesquelles la sortie des enzymes de la glande est entravée;
  3. lésions des organes abdominaux;
  4. prendre de puissants agents antibactériens;
  5. empoisonnement.

Chez les adolescents et les adultes, les troubles réactifs provoquent:

  1. pathologie de l'oesophage;
  2. colite ulcéreuse;
  3. formes aiguës et chroniques d'hépatite;
  4. ulcère intestinal;
  5. cholécystite chronique.

Symptômes de pancréatite réactive

Les changements réactifs peuvent être accompagnés de douleur, de variations du taux de sucre dans le sang, de troubles digestifs.

Chez les enfants plus âgés, les symptômes de la pancréatite réactive sont prononcés. Marqué par:

  1. douleur intense dans le haut de l'abdomen;
  2. nausées et vomissements sans soulagement;
  3. peau jaune;
  4. urine foncée;
  5. ombre légère des matières fécales;
  6. fièvre.

Chez les jeunes enfants, les troubles sont souvent asymptomatiques. La seule manifestation de problèmes chez les nouveau-nés et les nourrissons peut être la léthargie, les sautes d'humeur, le manque d'appétit.

Méthodes de diagnostic

Les modifications réactives diffuses dans les tissus du pancréas sont déterminées par ultrasons. Tomographie informatisée moins courante. Pour établir un diagnostic précis, tous les organes de la cavité abdominale sont examinés. C'est-à-dire que si un enfant a des plaintes, il est nécessaire d'examiner le pancréas, la vésicule biliaire et le foie.

Pour détecter les violations, en plus de l'échographie et de la tomographie sont les suivants:

  • numération globulaire complète (pour détecter l'inflammation);
  • test sanguin biochimique (pour déterminer la quantité d'enzymes);
  • endoscopie du duodénum (muqueuse intestinale examinée dans la région du canal d'entrée);
  • laparoscopie (pour préciser le type et la forme de la pathologie).

Par la nature des modifications diffuses et les résultats des examens complémentaires, un diagnostic précis est établi.

Thérapie pancréatique réactive

Le traitement des modifications réactives implique le traitement de la maladie sous-jacente à l'origine du trouble et la réception de médicaments symptomatiques qui soulagent la douleur, les nausées, les vomissements et la diarrhée. Si l'enfant a une pancréatite, une hospitalisation est effectuée. Dans d'autres cas, traitement ambulatoire.

Le plus souvent, l'enfant est prescrit:

  • les médicaments qui réduisent la production de suc gastrique et inhibent l'activité du pancréas (pirenzépine ou analogues);
  • agents enzymatiques (Festal, pancréatine, créon);
  • médicaments antispasmodiques pour réduire la douleur et améliorer la sortie du jus produit par le pancréas (Drotaverin, No-spa);
  • solution de glucose (pour reconstituer les coûts énergétiques).

Régime alimentaire dans le traitement complexe des troubles

Pour l'inflammation du pancréas, un régime alimentaire est montré au bébé. C'est l'une des conditions préalables à un traitement réussi. Les règles générales pour manger comprennent:

  1. l'exclusion de tout aliment gênant (fumé, salé et épicé, sucré, gras, etc.);
  2. préparation de tous les plats à la vapeur (le frit est totalement exclu);
  3. l'utilisation d'aliments dans le corps et sous sa forme broyée (aliments pour enfants de moins de 3 ans effilochés aux stades d'exacerbation et de rémission);
  4. repas fractionnaires (5 à 6 repas par jour en petites portions à des intervalles ne dépassant pas 4 heures).
  • boisson chaude (eau minérale sans gaz, thé sans sucre);
  • bouillie en purée;
  • produits laitiers fermentés;
  • soupes de légumes, purée de pommes de terre;
  • poisson;
  • viande bouillie faible en gras (poulet, veau) ou hamburgers cuits à la vapeur.

Les légumes frais, les baies et les fruits peuvent être introduits dans le régime environ une semaine après le soulagement d'une crise aiguë.

  • pâtisserie, confiserie;
  • bouillons de viande et de légumes concentrés;
  • bouillons de champignons;
  • poisson et viande gras;
  • chou blanc sous n'importe quelle forme;
  • aliments frits;
  • la préservation;
  • viande fumée et cornichons;
  • saucisses;
  • crème glacée;
  • boissons gazeuses.

Le respect d'un régime strict aidera à arrêter rapidement une crise aiguë, à normaliser le travail du pancréas et à prévenir les exacerbations.

Prévention du pancréas réactif

Si des problèmes avec le pancréas existent déjà, il est important de fournir à l'enfant une nutrition adéquate pendant les rémissions. Pour cela, vous avez besoin de:

  • surveillez ce que le bébé mange par les parents eux-mêmes;
  • informer les éducateurs ou les enseignants d'un établissement d'enseignement sur la maladie, fournir une liste des produits interdits;
  • avoir une conversation avec un agent de santé de la maternelle ou de l'école;
  • assurez-vous que le diagnostic et les directives nutritionnelles sont indiqués dans le dossier médical de l’enfant.

Le traitement opportun des maladies infectieuses et inflammatoires des organes du tube digestif aidera à prévenir la maladie.

Une autre mesure préventive importante sur laquelle un pédiatre expérimenté, Evgueni Komarovski attire l'attention des parents, est de ne pas suralimenter un enfant. Très souvent, des problèmes du pancréas commencent à se poser précisément à cause de la suralimentation. Il est préférable de nourrir le bébé plus souvent, mais en petites portions, afin que l'enfant ait une légère sensation de faim après le repas.

Enfin, la dernière recommandation préventive consiste à réduire au minimum la consommation de produits à base de farine sucrée, car ils contiennent beaucoup de glucides et de graisses, ce qui est très nocif pour le pancréas.

Des changements réactifs surviennent souvent en réaction à des perturbations du travail d'un autre organe du système digestif. Ces modifications ne sont pas nécessairement dangereuses, mais si elles ne sont pas traitées, elles entraînent de graves complications.

En outre, le développement de la pancréatite réactive provoque des processus destructifs dans le pancréas: les enzymes qui y sont produites ne pénètrent pas dans l'intestin mais restent dans la glande, détruisant les tissus de l'intérieur. Les processus de destruction sont dangereux et peuvent conduire à l'apparition d'un diabète sucré ou à la nécessité d'une intervention chirurgicale, dans laquelle une partie de l'organe est prélevée.

Afin de prévenir les problèmes d’appareil digestif, il est important de fournir à l’enfant une nutrition adéquate, consistant à manger des aliments sains et à en suivre le schéma. Si l'enfant a déjà eu des problèmes, on peut éviter les rechutes en éliminant complètement les aliments interdits de l'alimentation: ils ne peuvent pas être consommés même pendant les rémissions. Toute expérience alimentaire peut provoquer une exacerbation.

Ce ne sont pas toujours les parents qui peuvent sauver l'enfant des situations qui provoquent une crise d'inflammation aiguë. Par conséquent, il est très important de mener des conversations explicatives avec le bébé et d'expliquer à quel point un régime est important et quelles conséquences dangereuses peut être le non-respect des règles.

Et rappelez-vous que plus l'enfant est jeune, moins les symptômes de troubles apparaissent et plus il est difficile de diagnostiquer la maladie à temps. Un diagnostic opportun et un traitement approprié aideront à prévenir les complications dangereuses des changements réactifs. Et pour remarquer le problème à temps, il vous suffit d'être attentif à votre enfant.

Changements pancréatiques réactifs chez un enfant

Le nombre d'enfants chez qui le médecin a diagnostiqué des problèmes de pancréas a récemment augmenté de façon marquée. Quels sont les changements réactifs, pourquoi ils se développent et comment les traiter, nous en discuterons dans cet article.

Qu'est ce que c'est

Les changements réactifs du pancréas, malgré le nom terrible, ne se produisent pas seuls et ne sont pas considérés comme une maladie séparée. Ils sont la réponse de ce corps à certains autres maux des organes du tractus gastro-intestinal, ainsi qu'aux effets indésirables subis par le corps de l'enfant.

Le pancréas lui-même est le deuxième en taille dans la région abdominale après le foie, il fournit les deux processus les plus importants: il produit l'insuline nécessaire à l'absorption du sucre et produit le liquide pancréatique, sans lequel le processus de digestion ne peut être normal.

Sur les canaux, ce fluide pénètre dans le duodénum. L'état de ces conduits est d'une grande importance pour le travail du pancréas. Tous les organes du tractus gastro-intestinal étant communiqués par le réseau canalaire, toute maladie de l'un d'entre eux affecte immédiatement le pancréas, entraînant des modifications réactives.

Le nombre d'enfants dont les médecins constatent de tels changements est en augmentation. Les scientifiques pensent qu'il existe une certaine influence de la détérioration de l'écologie, de l'abondance de conservateurs et de colorants, même dans les aliments pour bébés.

Les causes

Les enzymes produites par le pancréas ne deviennent actives que lorsqu'elles sont connectées au fluide de l'intestin. Cependant, dans les maladies du système digestif, il est possible d'injecter des fluides du duodénum.

Le contact avec celui-ci active les enzymes à l'avance, avant qu'elles ne pénètrent dans l'intestin. Le processus actif de digestion ne commence pas là où il est nécessaire, et le pancréas commence en fait à se digérer. Ce médicament s'appelle la pancréatite réactive et ce changement est considéré comme le plus fréquent.

Une variété de maladies peut provoquer des changements réactifs, tels que la gastrite, l'hépatite, des problèmes de vésicule biliaire, la gastroduodénite. Les troubles nutritionnels peuvent être la cause de modifications réactives du pancréas - le bébé ne mange pas assez bien ou, au contraire, mange, il est autorisé à abuser de la restauration rapide, de croustilles, de craquelins et de gâteaux discutables avec beaucoup de colorants et de saveurs.

Le pancréas peut augmenter, il peut commencer des processus pathologiques en réponse à certaines maladies infectieuses telles que la rougeole ou la scarlatine, l'intoxication par des toxines, les médicaments, en particulier pour l'utilisation à long terme d'antibiotiques. Parfois, le mécanisme «initial» qui déclenche des changements réactifs est constitué par les processus pathologiques auto-immuns dans le corps.

Dans l'enfance et l'adolescence, le facteur psychogène n'est pas non plus exclu - le pancréas peut subir une déficience fonctionnelle, comme on dit, sur les nerfs après avoir subi un stress intense.

Danger

Les changements réactifs dans le pancréas ne reflètent que la présence d'une autre maladie, mais sont eux-mêmes capables de donner des sensations désagréables. Chez les enfants, un syndrome douloureux plutôt prononcé peut se développer, la digestion peut être perturbée et la glycémie peut augmenter.

Le pancréas exposé à de tels processus destructeurs augmente de taille, peut gonfler. Un enfant peut développer des vomissements, une diarrhée, une indigestion, il peut être perturbé par des douleurs tiraillantes dans la partie supérieure de l'abdomen. Cependant, dans la très grande majorité des cas, les changements réactifs se produisent sans aucun symptôme et deviennent une «trouvaille» à l'échographie du tractus gastro-intestinal.

Les symptômes

Les symptômes suivants peuvent indiquer des problèmes avec le pancréas:

Douleur dans la partie supérieure de l'abdomen, dans la région de l'estomac, qui s'atténue quelque peu si l'enfant prend une position assise légèrement inclinée vers l'avant.

Vomitus avec des morceaux d'aliments non digérés. Soulagement de tels vomissements apporte.

Augmentation possible de la température corporelle.

Diarrhée fréquente. Les matières fécales ont une consistance aqueuse, une odeur piquante désagréable. Si les modifications réactives sont présentes pendant longtemps, les selles de l’enfant sont instables de manière chronique - la diarrhée est remplacée par la constipation et inversement.

La bouche sèche, lors de l'examen de la cavité buccale révèle une plaque laiteuse sur la langue.

Changer d'appétit. L'enfant commence à manger peu et irrégulièrement, refuse même les plats qu'il aimait auparavant.

Éructations régulières, augmentation de la flatulence, flatulences, ballonnements.

Augmentation de la fatigue, réduction du tonus général.

Diagnostics

Les signes de modifications diffuses secondaires peuvent être détectés par un examen échographique des organes abdominaux. La norme de la taille du corps par échographie ne peut être évaluée que par des tableaux médicaux spéciaux, établis en tenant compte de l'âge, du sexe et du poids de l'enfant. Chez le nouveau-né et le nourrisson, en moyenne, la taille de la glande par ultrasons est normale - 4 à 5 centimètres. À l'âge de 10 ans, la taille du pancréas atteint 15 centimètres.

Les anomalies du parenchyme se manifestent non seulement par le dépassement de la limite supérieure de la norme d'âge, mais également par les contours et les contours de l'organe. Si le diagnosticien indique en conclusion que l'enfant présente des modifications diffuses, cela signifie que l'état réactif est uniformément réparti dans tout le corps. Des foyers distincts de pathologie ne sont pas observés.

Cependant, l'échographie ne donne pas une image précise de ce qui se passe. Par conséquent, en cas de doute, le médecin prescrit des tests de clarification:

Un test sanguin clinique de biochimie permet d’établir des signes d’inflammation possible;

l'analyse de l'urine montre s'il n'y a pas d'enzymes digestives inhabituelles pour ce milieu dans l'échantillon de liquide excréteur;

L'examen endoscopique du duodénum permet de juger de l'uniformité et de la structure de la membrane muqueuse dans la région de la jonction canalaire.

Modifications réactives et diffuses du pancréas chez l'enfant: de quoi s'agit-il et comment est-il traité?

Les principaux organes du tube digestif sont le foie, la vésicule biliaire et le pancréas. Tous sont impliqués dans le processus d'assimilation des nutriments par le corps humain. Certains prennent et transforment des aliments, d'autres tirent naturellement parti des excès d'éléments. Lorsque l'un des organes tombe en panne, cela affecte le travail de tout l'organisme. Environ un tiers des personnes souffrent de problèmes digestifs et le nombre d'enfants figurant sur cette liste augmente chaque année.

Modifications pancréatiques réactives - description générale de la pathologie

Les modifications réactives du pancréas (parenchyme) ne sont pas une pathologie indépendante, mais des signes secondaires des principales maladies du système digestif. Cet organe remplit deux fonctions importantes à la fois:

  1. produit le jus nécessaire à la digestion des aliments;
  2. synthétise l'insuline pour l'absorption du sucre dans le corps.

Le liquide pancréatique, qui produit le parenchyme, est recueilli dans le canal situé près de la vésicule biliaire et pénètre dans le duodénum. Étant donné que tous les organes impliqués dans le processus de digestion sont situés côte à côte et se communiquent, toute violation entraîne des modifications réactives. Si l'état des réseaux canalaires ne permet pas au jus de se déplacer normalement, cela affecte principalement le pancréas.

Symptômes de la maladie

Les changements réactifs dans cette zone se produisent généralement chez les enfants. Pour identifier une attaque, les parents doivent faire attention aux symptômes suivants:

  • des nausées et des vomissements;
  • muqueuses sèches de la bouche;
  • fleurs blanches sur la langue;
  • augmentation de la température corporelle jusqu'à 38 degrés;
  • diarrhée et constipation;
  • couleur jaune de la peau;
  • ombre légère des matières fécales;
  • urine foncée;
  • douleur au nombril.

Les adultes et les enfants sont sujets à la pathologie, quel que soit leur âge. La nature des coliques peut varier en fonction de l'évolution de la maladie. Par exemple, la pancréatite aiguë est souvent accompagnée de douleurs environnantes, qui sont transmises aux organes voisins. Parfois, le syndrome douloureux est si grave que de petits patients perdent conscience pendant une attaque.

Comment déterminer les modifications diffuses du pancréas?

Tout dysfonctionnement des organes internes, y compris du tube digestif, est considéré comme une pathologie. Les parents et les médecins ont pour tâche de distinguer les écarts admissibles des infractions requérant une intervention médicale. Diffusions appelées modifications uniformes qui affectent le corps entier et non sa partie séparée. Les manifestations dépendent directement de leur niveau de développement:

Causes de changement

Les enzymes produites par le parenchyme ne deviennent actives qu’après la combinaison avec le milieu liquide de l’intestin. S'il existe des pathologies du tractus gastro-intestinal, du liquide du duodénum peut être injecté dans le pancréas, puis les enzymes sont activées plus tôt. Dans de telles conditions, le processus de digestion commence directement dans le pancréas et se digère. Cette affection est appelée pancréatite réactive et fait partie des modifications les plus courantes.

Les causes du développement de changements réactifs et diffus peuvent être externes et internes. Le plus souvent, la pathologie est causée par:

  • régime alimentaire malsain;
  • expériences psycho-émotionnelles, stress;
  • des antibiotiques;
  • surdosage ou non-respect des règles relatives à l’usage de drogues.

Sous le régime déséquilibré impliquent des violations. Ces changements se produisent si le bébé mange trop ou mange moins. En outre, le travail du pancréas est gravement affecté par les frites, les craquelins, les fast-foods et les boissons gazeuses sucrées.

Souvent, l'apparition de signes secondaires entraîne une intoxication. Chez certains enfants, les changements réactifs sont dus à des maladies auto-immunes, chroniques et infectieuses. Les parents devraient traiter ces maladies à temps pour éviter les problèmes.

Mesures de diagnostic

Pour confirmer la présence de modifications réactives, une augmentation du foie ou du parenchyme, les médecins effectuent une échographie. Pour identifier les causes mêmes des violations et un diagnostic précis de l'enfant est prescrit:

  • test sanguin biochimique - présente des signes d'inflammation;
  • test d'urine - détermine la présence d'enzymes digestives spécifiques dans le liquide;
  • endoscopie duodénale - aide à évaluer la structure des muqueuses dans le réseau canalaire.

Traitement des modifications du pancréas

Le traitement principal vise à restaurer la structure et les fonctions normales d’un organe acquérant des signes pathologiques. Le traitement symptomatique vise à éliminer la douleur, les nausées et les vomissements. En l'absence d'attaques de pancréatite aiguë, l'enfant est traité à la maison en prescrivant les médicaments suivants:

Changements pancréatiques réactifs dans les causes d'un enfant

Parmi les nombreuses maladies graves du système digestif chez les enfants, il existe des modifications pathologiques du pancréas, qui ont pour nom "réactif". Leur particularité réside dans le fait qu’elles sont de nature secondaire et qu’elles ne sont qu’une réaction à d’autres manifestations et maladies. Pour avoir une idée de ce que sont les modifications réactives du pancréas, il est nécessaire de connaître la nature de cet organe, ses fonctions, ses désordres et leurs causes.

Quel est le pancréas

Le pancréas est un organe important du système digestif, dont l'emplacement se situe dans la cavité abdominale derrière l'estomac. Il se compose de deux types de tissus, chacun effectuant sa tâche. Le but principal du pancréas est de remplir deux fonctions:

Le pancréas est constitué de petits lobules qui, dans la terminologie médicale, sont définis comme des acini. Chacun d'entre eux est doté d'un canal excréteur. Ils sont interconnectés et affichés dans un conduit unique s'étendant sur toute la longueur de la glande, en partant de la tête et de la queue de l'organe. Le duodénum se connecte au canal biliaire, en s’ouvrant à partir du bord droit de la tête. Entre les lobules se trouvent les soi-disant îlots de Langerhans. Ils ne possèdent pas de canaux mais sont dotés de vaisseaux sanguins par lesquels l'insuline et le glucagon sont libérés dans le sang. Le diamètre de chaque île en diamètre varie de 100 à 300 microns. Le dysfonctionnement de l’organe, y compris les modifications réactives du pancréas, constitue un danger potentiel pour le corps de l’enfant, car cet organe est associé à l’ensemble du système digestif et est responsable de la sécrétion du suc pancréatique. Il consiste en enzymes digestives permettant une digestion de haute qualité des aliments. En ce qui concerne la fonction endocrinienne, elle est due à la production d'hormones et à l'échange de protéines, de graisses et de glucides dans le corps. Tout changement du pancréas chez un enfant entraîne le développement de certaines conséquences et nécessite une réponse rapide.

Causes de modifications réactives du pancréas chez un enfant

Changements réactifs du pancréas chez un enfant, leurs raisons sont les mêmes que tout autre processus pathologique du tube digestif. Ces phénomènes peuvent être répétés et dus à la présence d'autres maladies du tractus gastro-intestinal, causées par des aliments mal organisés, l'abus d'aliments gras, frits et épicés, l'enthousiasme excessif pour le café et le chocolat, ainsi que le développement d'infections intestinales.

L'état réactif du pancréas n'étant pas spécifique, la détermination de ses principaux symptômes nécessite des études de laboratoire. Des pathologies similaires chez les enfants et les adultes ont un caractère différent. Les modifications réactives du parenchyme pancréatique, accompagnées d'une évolution aiguë et caractérisées comme diffuses, sont un peu moins fréquentes. En règle générale, ils résultent d'anomalies dont le développement s'est produit lors de la formation des organes du système digestif.

Des modifications diffuses du pancréas de nature réactive peuvent être développées dans le contexte des pathologies suivantes:

  • formes compliquées de cholécystite;
  • ulcères de l'estomac, du duodénum ou du pancréas;
  • maladies causées par le reflux;
  • colite.

Il convient de garder à l'esprit que les principaux symptômes de modifications structurelles de l'organe, qui sont à l'origine de l'état réactif du pancréas chez un enfant, ne sont toutefois pas très prononcés. Ce fait rend dans une certaine mesure difficile le diagnostic, ce qui implique l'introduction de rendez-vous supplémentaires lors de l'examen, à savoir la livraison d'analyses cliniques d'urine et de sang.

Les modifications réactives du parenchyme pancréatique peuvent être causées par des maladies infectieuses, qui s'accompagnent souvent d'un processus inflammatoire actif, notamment:

  • une pneumonie;
  • pharyngite;
  • états grippaux;
  • inflammation du tube digestif;
  • lésions de la cavité abdominale;
  • situations stressantes;
  • et un certain nombre d'autres.

Outre ce qui précède, la malnutrition, la consommation d'aliments en conserve, d'aliments non diététiques, de boissons gazeuses ainsi que le traitement à l'aide de certains médicaments, notamment les antibiotiques et les diurétiques, agissent souvent comme des facteurs de causalité.

Les processus pathologiques dans le pancréas sont dus à des anomalies isolées et congénitales, notamment une diminution du niveau d'hormones, des lésions des voies biliaires et la fibrose kystique.

Symptômes de modifications diffuses du pancréas

Les changements réactifs du pancréas chez l'adulte, comme chez l'enfant, ont leurs propres symptômes. Parmi ces signes peuvent être identifiés:

  • l'apparition de douleurs à l'estomac. On peut observer une réduction de la douleur dans cette situation en prenant une posture assise. Sur la survenue de douleur chez un enfant montre un comportement agité, et parfois même pleurer;
  • des épisodes de nausée, souvent accompagnés de bâillonnement. Vomir du suc gastrique et des morceaux d'aliments non cuits présentant de tels symptômes n'apporte aucun soulagement aux patients;
  • augmentation de la température corporelle, qui peut varier de 38 à 40 degrés. Cela se produit généralement au début de la maladie;
  • violation de la chaise, se manifestant par l'apparition de constipation, alternant avec des attaques de diarrhée;
  • sécheresse de la langue et de la bouche, accompagnée de l'apparition d'une floraison blanche;
  • perte d'appétit;
  • éructations;
  • flatulences;
  • faiblesse accrue.

Les changements diffus dans le pancréas chez un enfant peuvent être exprimés plutôt faiblement. Cet état de fait rend le diagnostic difficile, même pour un spécialiste qualifié.

Quelle est la pancréatite réactive

Une partie du pancréas, ainsi que l’expansion des canaux et la présence de modifications diffuses du tissu au niveau cellulaire.

Maladies du tractus gastro-intestinal

Le changement réactif du pancréas chez un enfant peut être dû à des maladies du tractus gastro-intestinal. Dans ce cas, nous parlons d'une pathologie aussi grave, comme un ulcère duodénal. Il convient de noter que le pancréas entretient une relation étroite avec cet organe: le suc pancréatique et la bile pénètrent dans l'intestin par le canal situé dans la paroi intestinale.

Plus rarement, l'activation de l'inflammation se produit au cours de processus pathologiques dans le gros intestin, avec des pathologies telles que la colite ulcéreuse, la gastrite gastrique et d'autres maladies de l'œsophage, accompagnées d'une inflammation.

Les modifications diffuses du pancréas chez un enfant passent lors de la restauration de tous les organes du système digestif affectés. En d’autres termes, il faut d’abord se débarrasser des facteurs de causalité, c’est-à-dire guérir la maladie, qui agit comme un provocateur de manifestations similaires.

Quel est l'état réactif du pancréas et du foie chez les enfants, comment se manifestent les modifications diffuses?

L'élargissement pancréatique réactif est une maladie infantile courante. Le problème est que nos enfants mangent - des craquelins, des chips, de l'eau gazeuse, des additifs chimiques et des exhausteurs de goût. Tôt ou tard, l'abus de telles "friandises" se traduira par une vive attaque de douleur dans les conduits du pancréas.

Cependant, pas toujours des problèmes avec le pancréas - une conséquence de la malnutrition. Le stress, le traitement avec des médicaments antibactériens, des lésions des organes abdominaux, des maladies concomitantes du tractus gastro-intestinal peuvent provoquer des attaques de pancréatite réactive.

Un élargissement réactif du pancréas chez un enfant est souvent dû à la malnutrition.

La relation du système digestif

L'intestin joue un rôle énorme dans la vie humaine. Le mauvais état du tractus gastro-intestinal est la cause de la plupart des maladies. Quel est le système digestif? C'est le tractus gastro-intestinal, provenant de la bouche et se terminant dans la région rectale. Il comprend le pancréas, le foie et la vésicule biliaire.

Le système digestif a pour tâche de prendre des aliments, de les transformer et de choisir ceux qui sont en bonne santé. Certains corps traitent et absorbent, d'autres en dérivent trop. Si un seul organe tombe en panne, le travail de tout l'organisme en souffrira. Dans notre pays, un tiers ont des problèmes de digestion. Ces statistiques incluent les enfants.

Les modifications réactives du pancréas et du foie sont des signes secondaires d'autres problèmes du système digestif. Le pancréas, ou parenchyme, fonctionne dans deux directions:

  • produit du suc pancréatique - le composant principal de la digestion;
  • favorise la production d'insuline, qui aide le sucre à digérer plus facilement dans le corps.
Schéma du système hépatobiliaire

Au cours de la vie, une chaîne est construite: le parenchyme produit du jus, il est recueilli dans le canal près de la vésicule biliaire. Ce canal s'ouvre ensuite au duodénum. Tous les organes digestifs sont à «distance de marche» les uns des autres et ne peuvent donc que réagir aux changements survenant chez le «voisin».

Types et causes des modifications du pancréas

Toute défaillance des organes est considérée comme une pathologie. Il est important de faire la distinction entre ce qui nécessite une intervention médicale grave et ce qui constitue un écart mineur par rapport à la norme. Le médecin ne diagnostique pas l'enfant, mais note uniquement les modifications diffuses du parenchyme, basées sur les résultats de l'échographie. Il existe trois niveaux de développement de la maladie.

Changements mineurs diffus dans le parenchyme

Diffuse - signifie uniforme, c’est-à-dire que le changement a touché non pas une partie du corps, mais le tout. À l'examen, il s'avère que l'échogénicité est légèrement modifiée. Le pancréas semble légèrement plus léger. Une pathologie diffuse mineure symptomatiquement ne se manifeste pas et ne gêne pas le petit patient.

Changements diffus modérés

Avec des anomalies diffuses modérées, les ultrasons révèlent des modifications de la densité d'écho de l'organe testé.

Les changements diffus dans le pancréas sont observés par échographie

La structure de la glande est hétérogène, elle est plus légère que prévu, l’écho est augmenté à tous égards.

Le tableau clinique de la maladie:

  • sensation de malaise dans la cavité abdominale;
  • nausée après avoir mangé;
  • changement de selles;
  • douleur à l'estomac.

Modifications diffuses prononcées

L'image d'échographie est la suivante:

  • giperehogenna;
  • la couleur est plus claire que dans des conditions normales;
  • zones blanches écho-positives indiquant la présence de cicatrices et de fibrose sur l'organe.
Un enfant présentant des modifications diffuses du pancréas aura un faible appétit et des nausées après avoir mangé

Les manifestations cliniques de tels changements:

  • diminution de l'appétit;
  • perte de poids nette;
  • l'anémie;
  • malaise général, léthargie, apathie.

Chaque changement n'est pas une pathologie distincte. En l'absence d'un diagnostic opportun, des déviations mineures se transforment en changements prononcés.

Les causes de l'apparition d'une pancréatite réactive chez les enfants sont nombreuses. Les plus communs sont:

  • alimentation déséquilibrée, abus de graisse, salée, épicée, farine;
  • expériences internes se transformant en stress;
  • traitement inapproprié, antibiothérapie.

La raison en est qu’une fois que la maladie est passée ou qu’il ya aujourd’hui une inflammation active.

Signes caractéristiques de modifications réactives du pancréas chez un enfant

Chez un enfant, des modifications réactives du parenchyme se produisent soudainement dans le contexte de la maladie actuelle des organes digestifs. L'attaque est reconnaissable aux caractéristiques suivantes:

  • des nausées;
  • vomissements;
  • bouche sèche;
  • température jusqu'à 38 degrés;
  • selles molles alternant avec la constipation;
  • peau jaunâtre;
  • excréments trop légers;
  • urine foncée;
  • douleur dans l'abdomen dans la région ombilicale, la langue est recouverte de fleurs blanches.

Les changements réactifs du pancréas - un phénomène qui se produit à tout âge. Chez les enfants, il est également associé à l'utilisation d'aliments qui ne conviennent pas à l'enfant. Il n'est pas rare qu'un enfant perde connaissance en raison d'une douleur intense. Les coliques accompagnées d'une crise de pancréatite sont le zona, à donner aux organes voisins.

Qu'est-ce qui est chargé de pathologie?

Les changements dans le pancréas - c'est la réaction attendue aux effets de voisins proches - le foie et les organes responsables du flux de la bile. Lorsque les canaux canalaires sont obstrués par la bile, le pancréas réagit violemment.

Si un problème n'est pas détecté à temps, le mal progressera et conduira à:

  • production d'hormones insuffisante;
  • production d'une petite quantité de jus pancréatique;
  • oesophage;
  • ulcère peptique;
  • pathologies du duodénum.

Comment la maladie est-elle diagnostiquée?

Pour le diagnostic des modifications réactives du pancréas, une méthode par ultrasons est utilisée. Souvent, la tomodensitométrie est nécessaire. Les examens concomitants sont la numération globulaire complète, la biochimie, l’endoscopie duodénale et la laparoscopie. Le scellement des vaisseaux du foie et du pancréas nécessite un traitement par un gastro-entérologue expérimenté.

Caractéristiques du traitement chez les enfants

Le traitement commence par l'exposition à l'organe perturbant le pancréas. Thérapie symptomatique: réduire la douleur, arrêter les nausées et les vomissements. Si vous soupçonnez une pancréatite aiguë de l'enfant immédiatement hospitalisé. En l'absence d'attaque, le traitement peut être effectué à domicile en utilisant les médicaments suivants:

Des modifications pancréatiques réactives chez un enfant entraînent un traitement

Les troubles survenant dans le pancréas chez les enfants indiquent le plus souvent des processus inflammatoires chroniques se développant dans les organes du système digestif. En outre, l'intoxication alimentaire et la malnutrition peuvent provoquer des changements réactifs.

Causes des modifications réactives du pancréas

Les processus inflammatoires dans le pancréas peuvent déclencher une pancréatite réactive - modifications du tissu parenchymal, gonflement et augmentation de la taille de l'organe. Dans l'enfance, la pancréatite réactive survient le plus souvent sous une forme chronique et est rarement exacerbée en cas de malnutrition. La forme aiguë n'est observée que dans les maladies congénitales du tractus gastro-intestinal.

Les principales raisons du développement de la pancréatite réactive chez les enfants:

  1. infections infantiles courantes (le pancréas peut être enflammé par un ARVI banal);
  2. des pathologies congénitales des organes digestifs ou des anomalies dans leur structure, dans lesquelles la sortie des enzymes de la glande est entravée;
  3. lésions des organes abdominaux;
  4. prendre de puissants agents antibactériens;
  5. empoisonnement.

Chez les adolescents et les adultes, les troubles réactifs provoquent:

  1. pathologie de l'oesophage;
  2. colite ulcéreuse;
  3. formes aiguës et chroniques d'hépatite;
  4. ulcère intestinal;
  5. cholécystite chronique.

Symptômes de pancréatite réactive

Les changements réactifs peuvent être accompagnés de douleur, de variations du taux de sucre dans le sang, de troubles digestifs.

Chez les enfants plus âgés, les symptômes de la pancréatite réactive sont prononcés. Marqué par:

  1. douleur intense dans le haut de l'abdomen;
  2. nausées et vomissements sans soulagement;
  3. peau jaune;
  4. urine foncée;
  5. ombre légère des matières fécales;
  6. fièvre.

Chez les jeunes enfants, les troubles sont souvent asymptomatiques. La seule manifestation de problèmes chez les nouveau-nés et les nourrissons peut être la léthargie, les sautes d'humeur, le manque d'appétit.

Les modifications réactives diffuses dans les tissus du pancréas sont déterminées par ultrasons. Tomographie informatisée moins courante. Pour établir un diagnostic précis, tous les organes de la cavité abdominale sont examinés. C'est-à-dire que si un enfant a des plaintes, il est nécessaire d'examiner le pancréas, la vésicule biliaire et le foie.

Pour détecter les violations, en plus de l'échographie et de la tomographie sont les suivants:

  • numération globulaire complète (pour détecter l'inflammation);
  • test sanguin biochimique (pour déterminer la quantité d'enzymes);
  • endoscopie du duodénum (muqueuse intestinale examinée dans la région du canal d'entrée);
  • laparoscopie (pour préciser le type et la forme de la pathologie).

Par la nature des modifications diffuses et les résultats des examens complémentaires, un diagnostic précis est établi.

Thérapie pancréatique réactive

Le traitement des modifications réactives implique le traitement de la maladie sous-jacente à l'origine du trouble et la réception de médicaments symptomatiques qui soulagent la douleur, les nausées, les vomissements et la diarrhée. Si l'enfant a une pancréatite, une hospitalisation est effectuée. Dans d'autres cas, traitement ambulatoire.

Le plus souvent, l'enfant est prescrit:

  • les médicaments qui réduisent la production de suc gastrique et inhibent l'activité du pancréas (pirenzépine ou analogues);
  • agents enzymatiques (Festal, pancréatine, créon);
  • médicaments antispasmodiques pour réduire la douleur et améliorer la sortie du jus produit par le pancréas (Drotaverin, No-spa);
  • solution de glucose (pour reconstituer les coûts énergétiques).

Régime alimentaire dans le traitement complexe des troubles

Pour l'inflammation du pancréas, un régime alimentaire est montré au bébé. C'est l'une des conditions préalables à un traitement réussi. Les règles générales pour manger comprennent:

  1. l'exclusion de tout aliment gênant (fumé, salé et épicé, sucré, gras, etc.);
  2. préparation de tous les plats à la vapeur (le frit est totalement exclu);
  3. l'utilisation d'aliments dans le corps et sous sa forme broyée (aliments pour enfants de moins de 3 ans effilochés aux stades d'exacerbation et de rémission);
  4. repas fractionnaires (5 à 6 repas par jour en petites portions à des intervalles ne dépassant pas 4 heures).
  • boisson chaude (eau minérale sans gaz, thé sans sucre);
  • bouillie en purée;
  • produits laitiers fermentés;
  • soupes de légumes, purée de pommes de terre;
  • poisson;
  • viande bouillie faible en gras (poulet, veau) ou hamburgers cuits à la vapeur.

Les légumes frais, les baies et les fruits peuvent être introduits dans le régime environ une semaine après le soulagement d'une crise aiguë.

  • pâtisserie, confiserie;
  • bouillons de viande et de légumes concentrés;
  • bouillons de champignons;
  • poisson et viande gras;
  • chou blanc sous n'importe quelle forme;
  • aliments frits;
  • la préservation;
  • viande fumée et cornichons;
  • saucisses;
  • crème glacée;
  • boissons gazeuses.

Le respect d'un régime strict aidera à arrêter rapidement une crise aiguë, à normaliser le travail du pancréas et à prévenir les exacerbations.

Prévention du pancréas réactif

Si des problèmes avec le pancréas existent déjà, il est important de fournir à l'enfant une nutrition adéquate pendant les rémissions. Pour cela, vous avez besoin de:

  • surveillez ce que le bébé mange par les parents eux-mêmes;
  • informer les éducateurs ou les enseignants d'un établissement d'enseignement sur la maladie, fournir une liste des produits interdits;
  • avoir une conversation avec un agent de santé de la maternelle ou de l'école;
  • assurez-vous que le diagnostic et les directives nutritionnelles sont indiqués dans le dossier médical de l’enfant.

Le traitement opportun des maladies infectieuses et inflammatoires des organes du tube digestif aidera à prévenir la maladie.

Une autre mesure préventive importante sur laquelle un pédiatre expérimenté, Evgueni Komarovski attire l'attention des parents, est de ne pas suralimenter un enfant. Très souvent, des problèmes du pancréas commencent à se poser précisément à cause de la suralimentation. Il est préférable de nourrir le bébé plus souvent, mais en petites portions, afin que l'enfant ait une légère sensation de faim après le repas.

Enfin, la dernière recommandation préventive consiste à réduire au minimum la consommation de produits à base de farine sucrée, car ils contiennent beaucoup de glucides et de graisses, ce qui est très nocif pour le pancréas.

Des changements réactifs surviennent souvent en réaction à des perturbations du travail d'un autre organe du système digestif. Ces modifications ne sont pas nécessairement dangereuses, mais si elles ne sont pas traitées, elles entraînent de graves complications.

En outre, le développement de la pancréatite réactive provoque des processus destructifs dans le pancréas: les enzymes qui y sont produites ne pénètrent pas dans l'intestin mais restent dans la glande, détruisant les tissus de l'intérieur. Les processus de destruction sont dangereux et peuvent conduire à l'apparition d'un diabète sucré ou à la nécessité d'une intervention chirurgicale, dans laquelle une partie de l'organe est prélevée.

Nos commentaires de spécialistes

Afin de prévenir les problèmes d’appareil digestif, il est important de fournir à l’enfant une nutrition adéquate, consistant à manger des aliments sains et à en suivre le schéma. Si l'enfant a déjà eu des problèmes, on peut éviter les rechutes en éliminant complètement les aliments interdits de l'alimentation: ils ne peuvent pas être consommés même pendant les rémissions. Toute expérience alimentaire peut provoquer une exacerbation.

Ce ne sont pas toujours les parents qui peuvent sauver l'enfant des situations qui provoquent une crise d'inflammation aiguë. Par conséquent, il est très important de mener des conversations explicatives avec le bébé et d'expliquer à quel point un régime est important et quelles conséquences dangereuses peut être le non-respect des règles.

Et rappelez-vous que plus l'enfant est jeune, moins les symptômes de troubles apparaissent et plus il est difficile de diagnostiquer la maladie à temps. Un diagnostic opportun et un traitement approprié aideront à prévenir les complications dangereuses des changements réactifs. Et pour remarquer le problème à temps, il vous suffit d'être attentif à votre enfant.

Caractéristiques de l'évolution de l'inflammation du pancréas chez les enfants

Le nombre d'enfants chez qui le médecin a diagnostiqué des problèmes de pancréas a récemment augmenté de façon marquée. Quels sont les changements réactifs, pourquoi ils se développent et comment les traiter, nous en discuterons dans cet article.

Les changements réactifs du pancréas, malgré le nom terrible, ne se produisent pas seuls et ne sont pas considérés comme une maladie séparée. Ils sont la réponse de ce corps à certains autres maux des organes du tractus gastro-intestinal, ainsi qu'aux effets indésirables subis par le corps de l'enfant.

Le pancréas lui-même est le deuxième en taille dans la région abdominale après le foie, il fournit les deux processus les plus importants: il produit l'insuline nécessaire à l'absorption du sucre et produit le liquide pancréatique, sans lequel le processus de digestion ne peut être normal.

Sur les canaux, ce fluide pénètre dans le duodénum. L'état de ces conduits est d'une grande importance pour le travail du pancréas. Tous les organes du tractus gastro-intestinal étant communiqués par le réseau canalaire, toute maladie de l'un d'entre eux affecte immédiatement le pancréas, entraînant des modifications réactives.

Le nombre d'enfants dont les médecins constatent de tels changements est en augmentation. Les scientifiques pensent qu'il existe une certaine influence de la détérioration de l'écologie, de l'abondance de conservateurs et de colorants, même dans les aliments pour bébés.

Les enzymes produites par le pancréas ne deviennent actives que lorsqu'elles sont connectées au fluide de l'intestin. Cependant, dans les maladies du système digestif, il est possible d'injecter des fluides du duodénum.

Le contact avec celui-ci active les enzymes à l'avance, avant qu'elles ne pénètrent dans l'intestin. Le processus actif de digestion ne commence pas là où il est nécessaire, et le pancréas commence en fait à se digérer. Ce médicament s'appelle la pancréatite réactive et ce changement est considéré comme le plus fréquent.

Une variété de maladies peut provoquer des changements réactifs, tels que la gastrite, l'hépatite, des problèmes de vésicule biliaire, la gastroduodénite. Les troubles nutritionnels peuvent être la cause de modifications réactives du pancréas - le bébé ne mange pas assez bien ou, au contraire, mange, il est autorisé à abuser de la restauration rapide, de croustilles, de craquelins et de gâteaux discutables avec beaucoup de colorants et de saveurs.

Le pancréas peut augmenter, il peut commencer des processus pathologiques en réponse à certaines maladies infectieuses telles que la rougeole ou la scarlatine, l'intoxication par des toxines, les médicaments, en particulier pour l'utilisation à long terme d'antibiotiques. Parfois, le mécanisme «initial» qui déclenche des changements réactifs est constitué par les processus pathologiques auto-immuns dans le corps.

Dans l'enfance et l'adolescence, le facteur psychogène n'est pas non plus exclu - le pancréas peut subir une déficience fonctionnelle, comme on dit, sur les nerfs après avoir subi un stress intense.

Les changements réactifs dans le pancréas ne reflètent que la présence d'une autre maladie, mais sont eux-mêmes capables de donner des sensations désagréables. Chez les enfants, un syndrome douloureux plutôt prononcé peut se développer, la digestion peut être perturbée et la glycémie peut augmenter.

Le pancréas exposé à de tels processus destructeurs augmente de taille, peut gonfler. Un enfant peut développer des vomissements, une diarrhée, une indigestion, il peut être perturbé par des douleurs tiraillantes dans la partie supérieure de l'abdomen. Cependant, dans la très grande majorité des cas, les changements réactifs se produisent sans aucun symptôme et deviennent une «trouvaille» à l'échographie du tractus gastro-intestinal.

Les symptômes suivants peuvent indiquer des problèmes avec le pancréas:

Douleur dans la partie supérieure de l'abdomen, dans la région de l'estomac, qui s'atténue quelque peu si l'enfant prend une position assise légèrement inclinée vers l'avant.

Vomitus avec des morceaux d'aliments non digérés. Soulagement de tels vomissements apporte.

Augmentation possible de la température corporelle.

Diarrhée fréquente. Les matières fécales ont une consistance aqueuse, une odeur piquante désagréable. Si les modifications réactives sont présentes pendant longtemps, les selles de l’enfant sont instables de manière chronique - la diarrhée est remplacée par la constipation et inversement.

La bouche sèche, lors de l'examen de la cavité buccale révèle une plaque laiteuse sur la langue.

Changer d'appétit. L'enfant commence à manger peu et irrégulièrement, refuse même les plats qu'il aimait auparavant.

Éructations régulières, augmentation de la flatulence, flatulences, ballonnements.

Augmentation de la fatigue, réduction du tonus général.

Les signes de modifications diffuses secondaires peuvent être détectés par un examen échographique des organes abdominaux. La norme de la taille du corps par échographie ne peut être évaluée que par des tableaux médicaux spéciaux, établis en tenant compte de l'âge, du sexe et du poids de l'enfant. Chez le nouveau-né et le nourrisson, en moyenne, la taille de la glande par ultrasons est normale - 4 à 5 centimètres. À l'âge de 10 ans, la taille du pancréas atteint 15 centimètres.

Les anomalies du parenchyme se manifestent non seulement par le dépassement de la limite supérieure de la norme d'âge, mais également par les contours et les contours de l'organe. Si le diagnosticien indique en conclusion que l'enfant présente des modifications diffuses, cela signifie que l'état réactif est uniformément réparti dans tout le corps. Des foyers distincts de pathologie ne sont pas observés.

Cependant, l'échographie ne donne pas une image précise de ce qui se passe. Par conséquent, en cas de doute, le médecin prescrit des tests de clarification:

Un test sanguin clinique de biochimie permet d’établir des signes d’inflammation possible;

l'analyse de l'urine montre s'il n'y a pas d'enzymes digestives inhabituelles pour ce milieu dans l'échantillon de liquide excréteur;

L'examen endoscopique du duodénum permet de juger de l'uniformité et de la structure de la membrane muqueuse dans la région de la jonction canalaire.

Les changements réactifs modérés ne nécessitent généralement pas de traitement spécial séparé. Habituellement, tout revient à la normale après la fin du traitement de la maladie principale du tractus gastro-intestinal, ce qui a entraîné une perturbation du pancréas.

Les modifications diffuses graves du parenchyme de la glande sont traitées dans des conditions stationnaires sous la surveillance constante d'un médecin. La thérapie comprend des antispasmodiques ("No-shpu", "Papaverin") pour réduire la douleur, des préparations enzymatiques ("Pancréatine" et autres), ainsi que des vitamines et des minéraux. Un antihistaminique peut également être administré à l'enfant pour soulager les symptômes d'allergie, qui, le cas échéant, aggravent son état.

Condition obligatoire pour la récupération - un régime strict. En cas de douleur intense et de vomissements, l'enfant est satisfait pendant un à deux jours de jeûne médical, puis il est nourri progressivement. Le régime alimentaire exclut les aliments et les plats frits et gras, les boissons gazeuses, le cacao et le chocolat, les viandes fumées et les aliments en conserve, les aliments marinés. Soupes de légumes utiles, céréales, gelée, compote de fruits à faible teneur en sucre, fruits et légumes frais.

Les jours de jeûne médical, seules les eaux minérales chaudes, non gazeuses et à forte teneur en sel - Borjomi, Essentuki, etc. - sont autorisées pour l'enfant.

Pour éviter les problèmes avec le pancréas est assez simple, ce qui ne peut être dit sur le traitement des changements réactifs. Les parents devraient surveiller la quantité et ce que mange l'enfant. La nourriture doit être régulière, suffisante et équilibrée. Vous ne pouvez pas trop nourrir bébé.

En cas de symptômes d'indigestion ou de douleurs abdominales, il est conseillé de montrer l'enfant au médecin afin d'exclure les maladies du tractus gastro-intestinal ou de les détecter et de les traiter à temps, le pancréas n'ayant pas le temps de réagir aux modifications réactives du parenchyme.

Tout sur les problèmes du pancréas chez un enfant et pas seulement dans le prochain numéro du programme du Dr. Komarovsky.

Récemment, un nombre croissant d'enfants ont contracté une pancréatite réactive. La raison en est une augmentation du nombre de produits contenant des conservateurs, des colorants, des exhausteurs de goût. Ce sont toutes sortes de craquelins, noix, chips, jus et boissons sucrées de la chaîne de magasins. La maladie se manifeste sous la forme de spasmes dans les canaux pancréatiques.

Les enzymes produites dans le pancréas lui-même ne peuvent pas pénétrer dans le tractus gastro-intestinal et commencer à digérer la glande elle-même. La maladie survient de manière abrupte, parfois même instantanément, à la suite d'une réaction de l'organisme du petit homme à diverses infections, telles que des maladies respiratoires, une infection virale des voies respiratoires, une intoxication due à l'ingestion d'aliments non frais. Le pancréas peut réagir au traitement antibiotique, aux effets des traumatismes abdominaux et au stress psycho-émotionnel négatif.

Raisons

Mauvaise nutrition - conditions de survenue d'une pancréatite réactive.

Les modifications réactives du pancréas sont des symptômes secondaires basés sur des facteurs primaires tels que l'alcool, la gastrite, la cholélithiase, etc. La pancréatite réactive se produit pour les raisons suivantes:

  • utilisation à long terme d'antibiotiques, non accompagnés de médicaments destinés à restaurer la microflore;
  • utilisation d'antimicrobiens;
  • blessures abdominales;
  • régime alimentaire malsain;
  • malformations congénitales du pancréas;
  • maladies infectieuses;
  • la présence d'une pathologie dans les organes du tractus gastro-intestinal;
  • situations stressantes entraînant des modifications du parenchyme.

Des changements diffus dans le parenchyme peuvent se produire avec l'obésité, le diabète chez les personnes âgées. Les changements dans le parenchyme sont principalement influencés par une mauvaise alimentation et l’alcool.

Des modifications réactives du parenchyme se forment à la suite du processus inflammatoire du pancréas, qui est affecté par le foie et la vésicule biliaire. En conséquence, le syndrome douloureux apparaît et le taux de sucre dans le sang augmente.

Retour à la table des matières

Les symptômes

Avec la pancréatite réactive chez les enfants, les symptômes suivants sont observés:

  • douleur forte caractère sur le nombril;
  • nausée, bâillonnement;
  • diarrhée et gaz dans l'estomac;
  • sensation de sécheresse dans la bouche;
  • douleur dans l'abdomen, qui diminue lorsque vous êtes assis avec le corps penché en avant;
  • dans les premières heures, après l'apparition de la maladie, la température monte à trente-sept degrés;
  • sur la langue on peut voir fleurir sous la forme de taches blanches;
  • l'état général empire, il devient léthargique, morose et irritable.

Chez le nourrisson, la maladie peut se manifester par un long cri aigu et une activité motrice accrue, avec lesquels il tente d'attirer l'attention sur lui-même et indique clairement qu'il ne va pas bien. Les symptômes peuvent être observés immédiatement après l'ingestion d'aliments de mauvaise qualité.

Chez les enfants plus âgés, la douleur se fait sentir dans l'abdomen dans la moitié supérieure.

Si les symptômes énumérés ci-dessus sont présents chez un bébé, vous devez immédiatement consulter un médecin ou appeler une ambulance.

Retour à la table des matières

Que doivent faire les parents dès les premiers signes de maladie?

La couleur de l'élément sensoriel de la bandelette réactive indique la présence de corps cétoniques dans l'urine.

Lors de la première manifestation de pancréatite réactive, il est nécessaire de revoir la nutrition de l’enfant et d’en éliminer la malbouffe. Le régime alimentaire du bébé ne devrait pas consister en un aliment gras, frit et épicé. Les enfants ne peuvent pas boire de boissons gazeuses et manger vite. La prochaine étape consistera en une visite chez le médecin et en des examens, qui comprennent des échographies du pancréas et du foie, des analyses de sang et d'urine.

Les trousses de premiers soins doivent comporter des bandelettes réactives pour détecter les corps cétoniques permettant de déterminer la présence ou non de pancréatite. S'il n'est pas possible de consulter un médecin, vous devez donner au bébé le plus de liquide possible, des sorbants. Cependant, ceci est une mesure temporaire, il est nécessaire de consulter un spécialiste. Si le patient vomit plus de trois fois d'affilée et que son apparence est faible, une ambulance doit être appelée de toute urgence.

Retour à la table des matières

Diagnostics

Pour diagnostiquer une pancréatite réactive peut être comme suit:

  • le médecin examine et entend les plaintes;
  • des tests sanguins sont effectués qui montrent une conséquence du processus inflammatoire;
  • une analyse biochimique du sang est réalisée, qui révélera une augmentation du nombre d'enzymes;
  • les masses fécales sont analysées pour déterminer la quantité de fibres de graisse et de protéines augmentées;
  • faire une radiographie du tractus gastro-intestinal;
  • une échographie de la cavité péritonéale et des organes du système digestif.

Retour à la table des matières

Méthodes de thérapie

Le traitement de l'enfant doit être effectué sous la surveillance d'un médecin de l'hôpital.

Le traitement de la pancréatite réactive doit être effectué sous la surveillance d'un médecin de l'hôpital. La nécessité d'une unité d'hospitalisation est due au fait que le patient reste constamment sous la surveillance d'un personnel médical capable de surveiller en permanence l'état du bébé et de prendre les mesures appropriées en cas d'aggravation. Lorsqu'un patient est hospitalisé, il a le droit de se coucher.

Il est important de se rappeler que les aliments contenant une pancréatite réactive doivent appartenir exclusivement au menu utile.

Vous devez manger en petites portions, mais cinq à six fois par jour. Mais pendant les premiers jours de la maladie, il est important de protéger le pancréas du stress et d’assurer son repos, ce qui signifie que, pendant un ou deux jours, il faut éliminer complètement les aliments et ne boire que de l’eau alcaline. À partir du troisième jour de maladie, vous pouvez introduire progressivement des aliments - thé non sucré, craquelins, sarrasin et flocons d'avoine, moulus. Le quatrième jour, ajoutez un morceau de pain rassis, du kéfir, du yogourt naturel et de la gelée. Le cinquième jour, vous pouvez inclure dans le régime des soupes de légumes et de purée de pommes de terre, et le huitième jour, ajouter de la viande et du poisson à la vapeur. À la fin de la deuxième semaine, il est permis d'injecter des légumes et des fruits frais.

En cas de pancréatite réactive chez l’enfant, il convient de supprimer de l’alimentation:

  • du chocolat;
  • fumé
  • soupe dans le premier bouillon;
  • aliments frits et épicés;
  • nourriture en conserve;
  • légumes et fruits frais au stade initial de la maladie.

Le médecin peut prescrire du glucose par voie intraveineuse en fonction de l'état de l'enfant.

Le médecin peut prescrire un traitement médicamenteux basé sur les médicaments suivants:

  • glucose par voie intraveineuse, si le bébé a une intoxication;
  • des médicaments pour réduire les performances du suc gastrique et donner du temps pour la régénération;
  • les antispasmodiques sont prescrits pour réduire la douleur;
  • Pour améliorer la digestion et réduire la douleur, des enzymes sont prescrits.

En cas de symptômes divers, vous devez immédiatement consulter un médecin pour éviter des conséquences dangereuses. Le médecin, sur la base des symptômes et de l'examen du patient, prescrira le traitement et rédigera un régime alimentaire individuel, qui devra être suivi à la perfection.

Pour éviter la formation de pancréatite réactive, il est nécessaire de prévenir son apparition à l’avance et, partant, d’exclure les boissons gazeuses, les aliments nocifs, les croustilles, les craquelins et autres dangers de l’alimentation du bébé. Les aliments pour enfants doivent être composés exclusivement de produits frais, de vitamines, de produits laitiers et de légumes avec des fruits.

Retour à la table des matières

Pouvoir

Manger un bébé avec un diagnostic de pancréatite réactive doit être effectué selon les principes suivants:

  • l'alimentation doit être effectuée toutes les trois ou quatre heures et doit être atteinte six fois par jour;
  • la portion destinée au bébé doit être petite, afin que l'enfant ne mange pas et que le pancréas, qui pendant la maladie est incapable de faire face à l'excès de nourriture, ne surcharge pas;
  • il est nécessaire de préparer les plats juste avant de manger, afin de nourrir le bébé uniquement avec des produits frais;
  • les aliments ne doivent pas être chauds ou froids;
  • Il est important de bien moudre les aliments pour faciliter le travail du pancréas;
  • il est nécessaire d'inclure dans le régime alimentaire du poisson, de la viande et du fromage cottage faible en gras;
  • réduire la quantité de matières grasses et de glucides consommés.

La restauration rapide ne peut pas être utilisée avec une pancréatite.

Il est interdit de donner aux bébés atteints de pancréatite réactive les produits suivants:

  • bouillon riche et gras;
  • frit
  • du chocolat;
  • riche décoction de légumes, de poisson ou de viande;
  • viandes grasses;
  • poivre, cornichons et ajouter divers assaisonnements;
  • aliments en conserve;
  • les champignons;
  • boissons gazeuses;
  • produits fumés;
  • produits à base de farine;
  • pain noir;
  • crème glacée;
  • spawn;
  • poisson gras;
  • thé fort, chocolat, cacao;
  • saindoux;
  • oseille, haricots et chou.

Le menu des enfants de cinq à dix ans atteints de pancréatite réactive devrait ressembler à ceci:

  • Premier petit déjeuner - purée de pommes de terre, poulet bouilli, craquelins et thé faible.
  • Le deuxième - casserole de fromage blanc avec du yaourt naturel ou du kéfir.
  • Pour le déjeuner - soupe au poulet, bouillie de riz, côtelette de poisson ou de viande à la vapeur, salade de betteraves à l'huile de tournesol et infusion de dogrose.
  • L'heure du thé devrait être composée de compote de pommes, de craquelins et d'eau.
  • Pour le dîner, vous pouvez proposer des flocons d'avoine, du poisson bouilli, du pain blanc d'hier, du fromage à pâte dure et du thé affiné.
  • Avant d'aller au lit, vous ne devez pas charger l'estomac et vous pouvez utiliser du kéfir avec des craquelins ou de l'eau alcaline.

Aux premiers symptômes de la maladie, vous devriez consulter un médecin et non pas vous soigner vous-même. Mais pour éviter le processus inflammatoire du pancréas, vous devez surveiller la nourriture du bébé, ne pas lui permettre de manger des aliments nocifs, beaucoup de sucré, d'épices ou de salé.

Si toutefois une pancréatite réactive se produisait, les établissements d’enseignement devraient être avertis après le rétablissement que le bébé avait un tel diagnostic et donner aux enseignants une liste des produits énumérant les produits autorisés et interdits. Une règle importante est de ne pas trop manger et d’éliminer rapidement les infections du corps du bébé.

Qu'est-ce qui cause les changements réactifs dans le pancréas?

Les changements réactifs du pancréas sont des phénomènes de nature récurrente, qui se produisent principalement dans le corps en raison du développement de diverses maladies de l'estomac, d'un régime alimentaire irrégulier ou malsain et d'infections intestinales alimentaires de gravité variable.

Les symptômes des modifications ne sont pas spécifiques, le diagnostic inclut donc également des tests de laboratoire.

Pathologie de la maladie

Le pancréas, constitué de la tête, du corps et de la queue, qui se transforment facilement l'un en l'autre, est considéré comme l'une des plus grosses glandes du système digestif, le deuxième en taille derrière le foie.

Le pancréas produit des enzymes impliquées dans la digestion et sécrète l'insuline, une hormone responsable de la normalisation du taux de sucre dans le sang.

L'un des changements les plus courants dans le pancréas est la pancréatite réactive, qui se forme chez les patients atteints de diverses maladies des organes digestifs.

Des changements dans le parenchyme de l'organe se retrouvent également chez les personnes qui consomment souvent des aliments gras et frits en grande quantité, ainsi que chez les personnes allergiques aux aliments ou aux médicaments.

Modifications rarement diffuses du parenchyme pancréatique de la forme aiguë survenant chez un enfant ou un adulte, résultant de manifestations congénitales anormales de la formation des organes digestifs.

Dans ce cas, le traitement vise à éliminer les symptômes désagréables.

Des modifications réactives diffuses chez les adultes peuvent également se produire en raison de ces maladies:

  • cholécystite sévère;
  • complication de l'ulcère duodénal;
  • ulcération dans la partie supérieure du pancréas;
  • les maladies causées par le reflux;
  • colite piquée.

Il convient de noter que les symptômes de modifications réactives de la structure du pancréas et de son parenchyme ne sont pas très prononcés, ce qui rend difficile le diagnostic du patient.

Pour le diagnostic de cette maladie, des examens d'urine et de sang sont également prescrits.

Causes de changement et symptômes

Les causes des modifications réactives du parenchyme pancréatique sont principalement les maladies infectieuses accompagnées d'inflammations (pharyngite, pneumonie, grippe et autres), les inflammations aiguës des tissus du tractus gastro-intestinal (qatar, gastrite, ulcères), les blessures abdominales et divers stress.

En outre, les raisons de ces changements peuvent être liées à un régime alimentaire irrégulier ou malsain (utilisation fréquente de plats et de produits contenant des conservateurs et des exhausteurs de goût, boissons gazeuses, fast food, chips, etc.), à l'utilisation de certains médicaments (Trichopol, Furosémide, antibiotiques, etc.). et autres médicaments).

Nous devrions également distinguer les pathologies congénitales du système digestif: fibrose kystique, perturbation des voies biliaires, faibles taux de lactose et d'hormones.

Les modifications réactives diffuses du parenchyme présentent principalement les symptômes suivants:

  • douleur prononcée dans l'estomac de nature à long terme. En règle générale, la douleur est réduite lors de la posture assise avec une légère inclinaison vers l'avant. Chez un enfant présentant l’apparence de douleurs, de fortes pleurs et de l’anxiété commencent. Les changements diffus chez un enfant peuvent être diagnostiqués dans cette position: le bébé est allongé sur le côté, appuyant de temps en temps ses jambes sur la poitrine;
  • vomissements récurrents d'aliments et de suc gastrique, qui n'apportent pas de soulagement. Avec des changements réactifs chez un enfant, les vomissements peuvent être absents;
  • au cours des premières heures de la maladie, la température corporelle peut atteindre 38 degrés, voire 40 degrés dans de rares cas;
  • diarrhée aqueuse fréquente. En cas d'évolution prolongée de la maladie, les selles deviennent instables lorsque la diarrhée est remplacée par la constipation;
  • la muqueuse de la langue est sèche avec une floraison de teinte blanche ou jaunâtre;
  • sécheresse dans la bouche;
  • diminution ou manque d'appétit complet;
  • éructations fréquentes et ballonnements;
  • fatigue, faiblesse générale du corps.

S'il y a des changements réactifs chez un enfant, les signes peuvent ne pas être très prononcés. Dans de tels cas, le diagnostic est difficile, même pour un médecin qualifié.

Si les parents remarquent un enfant ou présentent plusieurs des symptômes ci-dessus, consultez un médecin dès que possible.

Tenter de traiter soi-même un enfant sans l'aide d'un médecin peut avoir des conséquences négatives.

Mesures diagnostiques et traitement des modifications

Dans le diagnostic des modifications réactives du pancréas, une enquête sur les patients est utilisée, qui permet de détecter les troubles de l'alimentation, ainsi que de procéder à l'anamnèse de maladies passées et héréditaires, afin d'établir plus précisément le diagnostic.

L'examen permet d'identifier l'emplacement spécifique de la douleur dans la région abdominale, la présence ou l'absence de signes d'irritation de la membrane muqueuse de l'organe, ainsi que de détecter les signes d'intoxication ou de réaction allergique.

Les modifications diffuses du parenchyme pancréatique sont nécessairement diagnostiquées à l'aide d'un test sanguin général.

Cette étude peut aider à trouver des signes caractéristiques de la présence du processus inflammatoire: augmentation des leucocytes, augmentation du taux de sédimentation des érythrocytes, diminution du nombre de lymphocytes et d’hémoglobine.

Également souvent effectué coprogramme ou analyse des matières fécales: il y a la présence d'amidon non digéré, fibres de protéines, une augmentation des particules de graisse.

Le type de test sanguin biochimique vise à détecter une augmentation du niveau des enzymes. L'analyse urinaire révèle une augmentation de la diastase.

L'échographie révèle une échogénicité hétérogène du tissu pancréatique.

Il est seulement nécessaire de traiter les modifications diffuses réactives du parenchyme sévère dans des conditions stationnaires.

Le médecin doit se voir attribuer un repos au lit strict. Le traitement comprend l’utilisation de médicaments et un régime alimentaire spécial, ainsi que l’élimination de la cause de la maladie.

Le traitement des modifications réactives du parenchyme de la glande a essentiellement le schéma suivant:

  • les spasmolytiques sont utilisés pour éliminer les douleurs abdominales. Ces médicaments non seulement éliminent la douleur, mais réduisent également la réduction des conduits de la glande, facilitant ainsi l'écoulement du suc digestif et des oligo-éléments bénéfiques;
  • traitement de désintoxication avec l'utilisation de solutions injectées par voie intraveineuse;
  • prendre des inhibiteurs de protéase;
  • Traitement d'allergie avec des antihistaminiques: Tavegilom, Suprastinom, Allergodilom, etc.
  • utilisation de préparations enzymatiques: pancréatine, Mezima Forte, Festala;
  • utilisation de vitamines et de complexes multivitaminés: acide ascorbique, ascorutine, vitamine B.

Le traitement des changements chez les enfants et les adultes selon ce schéma a prouvé son efficacité et a été récompensé par une médaille d'argent au salon international pour l'universalité.

Pour éliminer les modifications diffuses du pancréas, le traitement doit être accompagné d'un régime.

Selon la décision du médecin, pendant deux jours ou plus, aucun aliment ne peut être consommé pour garantir un repos complet à la glande enflammée.

Ces jours-là, il est nécessaire de ne boire que de l'eau minérale tiède, hautement alcaline et non gazeuse. Ces eaux comprennent Borjomi, Luzhanskaya, Polyana Kvasova, Essentuki, Sairme, Polyana Kupel, etc. Le médecin prescrit la dose quotidienne nécessaire d’eau minérale.

Il convient de rappeler que l’auto-traitement des modifications réactives de la glande peut nuire considérablement à la santé.

Les processus inflammatoires chroniques des organes digestifs sont généralement accompagnés d'un trouble du pancréas. En outre, des changements réactifs dans le pancréas peuvent également se produire en cas d'intoxication, de malnutrition.

Le gastroentérologue Mikhail Vasilyevich:

Dans les processus inflammatoires qui se produisent dans le pancréas, une pancréatite réactive peut se développer, ce qui se traduit par une augmentation de la taille de l'organe, des modifications des tissus parenchymateux. Chez les enfants, la pancréatite réactive survient généralement sous une forme chronique. L'aggravation de cette pathologie peut être observée en cas de malnutrition. Les experts trouvent forme aiguë dans les maladies congénitales du tractus gastro-intestinal.

Des changements réactifs dans le pancréas peuvent survenir chez les enfants exposés à de tels facteurs:

  • lésions des organes péritonéaux;
  • infections infantiles;
  • empoisonnement;
  • inflammation des voies biliaires;
  • l'utilisation d'agents antibactériens puissants;
  • augmenter la quantité de suc gastrique;
  • anomalies congénitales des organes du système digestif, ce qui rend difficile l'élimination des enzymes de la glande.

Chez les adolescents et les adultes, ces troubles surviennent en présence de l’une des pathologies suivantes:

  • cholécystite chronique;
  • colite ulcéreuse;
  • ulcère intestinal;
  • pathologie de l'oesophage;
  • hépatite (formes aiguës et chroniques).

Le groupe à risque comprend les personnes souffrant d'un ulcère du pancréas, le reflux.

Habituellement, avec l'apparition de modifications réactives chez les patients, des douleurs, une indigestion, des baisses de la glycémie apparaissent. Chez les jeunes enfants, les symptômes sont généralement imperceptibles. Tout ce que les parents peuvent remarquer, c'est la léthargie, la perte d'appétit, les sautes d'humeur de bébé.

Les symptômes de la pancréatite réactive se manifestent généralement clairement chez les enfants plus âgés:

  • urine de couleur foncée;
  • bouche sèche;
  • nausée, vomissements (il n'y a pas de soulagement après);

matières fécales de couleur claire; jaunissement du derme; diarrhée aqueuse fréquente; diminution de l'appétit; ballonnements, éructations fréquentes; la température monte à 38 - 40 degrés (observée dans les premières heures de la maladie); fatigue accrue; douleurs intenses qui se manifestent au sommet de l'abdomen.

Le plus souvent, les spécialistes utilisent le diagnostic par ultrasons pour détecter les modifications réactives diffuses à l'intérieur du tissu pancréatique. Dans des cas plus rares, la tomodensitométrie est nécessaire. Pour établir un diagnostic précis, les médecins doivent examiner tous les organes internes situés à l'intérieur de la cavité abdominale. Si l'enfant a des plaintes, le spécialiste l'enverra à l'examen de ces organes:

En plus de l’échographie, du scanner, les méthodes de diagnostic suivantes aideront à détecter le trouble:

  • test sanguin biochimique;
  • numération globulaire complète;
  • laparoscopie;
  • analyse d'urine (définir le contenu des enzymes de digestion);
  • endoscopie du duodénum.

Le traitement des modifications réactives du parenchyme de la glande est généralement effectué comme suit:

  1. Acceptation des antispasmodiques. Ils sont nécessaires pour éliminer les douleurs abdominales. Les antispasmodiques réduisent également la réduction des conduits de la glande, facilitent considérablement l'écoulement du suc digestif, diverses substances bénéfiques.
  2. Thérapie de désintoxication. Des solutions spéciales sont administrées par voie intraveineuse au patient.
  3. Réception d'inhibiteurs de protéase.
  4. Acceptation des antihistaminiques pour éliminer les allergies. Les experts prescrivent habituellement "Suprastin", "Tavegil", "Allergodil".
  5. L'acceptation de l'enzyme signifie "Mezim Forte", "Pancréatine", "Festale".
  6. Réception de vitamines, complexes multivitaminiques ("Ascorutin", "Acide ascorbique", "Vitamine B").

Le traitement que les spécialistes effectuent selon le schéma que nous avons indiqué a toujours été efficace. Pour éliminer les modifications diffuses du pancréas, en plus du traitement prescrit, le patient doit suivre un régime alimentaire particulier. Au cours de la période de traitement, les médecins recommandent de boire de l'eau minérale chaude fortement alcaline ("Luzhanskaya", "Borzhomi", Sairme "," Essentuki "," Polyana Kupel ").

Lorsqu'un enfant a des problèmes de pancréas, il est très important de veiller à ce qu'il soit au régime pendant sa rémission. Pour éviter des écarts par rapport au régime alimentaire, vous devez faire des efforts:

  1. Les parents eux-mêmes doivent s'assurer que leur enfant consomme.
  2. Il est nécessaire d’informer les éducateurs et les enseignants sur la maladie de l’enfant dans l’établissement d’enseignement fréquenté. Ils doivent fournir une liste de produits interdits.
  3. Nous devons parler avec le personnel de la maternelle et des écoles de miel.
  4. Vous devez vous assurer que les recommandations de diagnostic et de nutrition figurent dans le dossier médical de votre enfant.

Pour prévenir le développement de cette pathologie chez l’enfant, il est nécessaire de traiter rapidement les maladies inflammatoires infectieuses touchant les organes du tube digestif.

C’est aussi un point très important dont tous les parents doivent se souvenir, c’est une alimentation modérée de l’enfant, il ne peut pas être suralimenté. Il est recommandé que les enfants mangent plus souvent par petites portions. Il est préférable que l'enfant ressente légèrement la faim après avoir mangé.

Il est très important de minimiser la quantité de produits de farine sucrée consommée. Ces produits contiennent beaucoup de lipides, des glucides, ce qui nuit à l'état du pancréas.

Pour que l'enfant n'ait pas de problèmes avec le système digestif, vous devez surveiller sa nutrition. Les enfants devraient manger des aliments sains. Le régime alimentaire est également important.

Les experts recommandent que, lorsqu'un enfant a un dysfonctionnement du système digestif, il suive un régime. Cela aidera à prévenir les récidives. Les médecins recommandent vivement aux adultes de parler avec leurs enfants du régime alimentaire prescrit. Les parents devraient expliquer au bébé pourquoi il est interdit de manger des aliments interdits, au contraire d'une violation dangereuse du régime alimentaire prescrit par le médecin.

Il n'est pas nécessaire d'expérimenter avec des aliments pour diagnostiquer les modifications réactives du pancréas. L'utilisation d'aliments interdits peut provoquer une exacerbation de la pathologie.

La perturbation du système digestif dans les premiers stades se manifeste dans une faible mesure. Très souvent, les premiers symptômes passent inaperçus. Mais tout le monde sait qu’un diagnostic opportun, un traitement compétent jouent un rôle important dans la lutte contre toute maladie. Par conséquent, vous devez être aussi attentif que possible à votre enfant pour pouvoir observer les premières manifestations de la maladie à temps.

Oublié quand était la bonne humeur et encore plus de bien-être?

Oui, les problèmes du système digestif peuvent sérieusement ruiner la vie!

Mais il existe une solution: le médecin gastro-entérologue, le chef du département de gastroentérologie Mikhail Vasilyevich Arkhipov, explique les détails.