Principal / La dysenterie

Symptômes et signes de la maladie de la vésicule biliaire

La dysenterie

La vésicule biliaire est un organe plutôt petit, qui est un réservoir en forme de poire d'une capacité de 60 à 80 ml. La vésicule biliaire est située sur la face inférieure du lobe droit du foie, avec laquelle cet organe est associé aux voies biliaires. La fonction principale de la vésicule biliaire est l’accumulation de bile produite par les cellules du foie et sa sécrétion dans l’intestin pour le traitement des aliments entrants. Le processus d’absorption du transport des sels, des protéines et des acides aminés se fait à travers la membrane de la vésicule biliaire, l’organe lui-même produisant du mucus et produisant l’hormone anti-cholécystokinine.

Diverses maladies et dysfonctionnements, des processus pathologiques qui se développent dans la vésicule biliaire, peuvent affecter négativement non seulement le processus de digestion, mais également la santé de tout l'organisme. Certaines maladies et pathologies de la vésicule biliaire sans traitement opportun aboutissent à la mort.

Qu'est-ce qu'une vésicule biliaire?

Dans la structure de cet organe, le fond, le corps et le cou sont séparés et passent dans le canal cystique de 1 à 3 mm de diamètre et de 1 à 3 cm de longueur, ce qui provoque chez la plupart des personnes un léger biais favorisant la sortie de la bile. Cependant, chaque cinquième personne présente des déviations: d’un changement d’angle et d’emplacement du confluent à des torsions en spirale autour du canal hépatique commun, qui contribuent souvent au développement de la dyskinésie et à la stagnation fonctionnelle de la bile dans la vessie. La longueur du canal biliaire commun peut également varier et affecter l'efficacité de l'organe.

Principales maladies et pathologies de la vésicule biliaire

Parmi les maladies du système biliaire, la plupart sont associées à une altération de la fonction des organes en raison d’une mauvaise composition du régime alimentaire ou du non-respect du temps nutritionnel.

Cholélithiase

La cholélithiase ou la cholélithiase s'accompagne de la formation de calculs, de calculs dans la cavité de la vésicule biliaire ou des voies biliaires. Parmi les principales raisons du développement de JCB, il existe une surabondance de cholestérol biliaire, une dyskinésie des organes conduisant à la stagnation, une hypertension biliaire due à une altération de la production de la bile et des processus infectieux.

Statistiquement, cette maladie du système biliaire est plus susceptible chez les femmes de plus de 40 ans, aux cheveux et à la peau blonds, ayant des antécédents de grossesse et ayant un excès de poids. Chez les hommes, la cholélithiase se développe souvent à un âge avancé ou s’ils sont sujets à l’alcool et à une quantité excessive d’aliments riches en cholestérol dans l’alimentation.

Une longue période asymptomatique de cholélithiase, ignorant les premiers signes de la maladie, peut conduire au développement de la maladie jusqu'au stade de la crise aiguë et à la nécessité d'une hospitalisation urgente pour un traitement conservateur ou chirurgical.

Dyskinésie des voies biliaires

Une dyskinésie ou un dysfonctionnement de la contraction de la vésicule biliaire et / ou des voies biliaires se développe sur fond de régime malsain avec de longues pauses entre les repas, ainsi que des charges accrues sur le système nerveux et le psychisme et le stress.

La maladie se manifeste par une douleur récurrente dans l'hypochondre droit et une dyspepsie: alternance de l'absence de selles et de selles molles, ce qui est dû à un apport insuffisant de bile dans l'intestin.

Cholécystite

Chez 90% des patients atteints de cholécystite, la maladie se développe dans le contexte d'une cholélithiase, dans laquelle les calculs irritent les membranes de la vésicule biliaire, augmentent la pression à l'intérieur de l'organe, la pénétration d'organismes pathogènes à l'intérieur, provoquant des processus inflammatoires et nécrotiques.

On diagnostique chez 10% des personnes atteintes de cholécystite aiguë une forme de cholécystite chronique sans calculs dans laquelle le processus inflammatoire de la paroi interne de la vésicule biliaire se déroule sans formation de calculs. Les principales causes de cette maladie comprennent:

  • infection bactérienne (reproduction d'Escherichia coli, d'entérocoques, de streptocoques, de staphylocoques, de Proteus, ainsi que de microorganismes pathogènes anaérobies);
  • parasites intestinaux;
  • réactions allergiques du corps, les allergies alimentaires et aérogéniques;
  • les maladies de nature inflammatoire du tractus gastro-intestinal, en particulier la pancréatite, l'hépatite;
  • difficultés d'écoulement de la bile, hypertension.

Cholangite

Sous forme aiguë et chronique, il se caractérise par une inflammation des voies biliaires. En règle générale, la cholangite survient en tant que complication de la maladie sous-jacente, en cas d'infection ou de traumatisme mécanique lors du mouvement des calculs, l'intervention chirurgicale provoque un rétrécissement, une cicatrisation, le remplacement du tissu principal du conduit fibreux.
Il existe des formes bactériennes obstructives, récurrentes, sclérosantes secondaires et secondaires. Avec une variété purulente ou bactérienne, une attaque se développe en quelques jours et, en l’absence de traitement en temps voulu, le taux de mortalité atteint 40%.

Formation de tumeurs malignes dans la vésicule biliaire

Le cancer de cet organe survient dans 80 à 100% des cas en tant que complication de processus inflammatoires chroniques affectant la coquille de la vésicule biliaire et ses canaux. La maladie se caractérise par une métastase précoce et rapide des tissus et des organes environnants.

Symptômes des principales maladies de la vésicule biliaire

Le tableau clinique et les symptômes des maladies diffèrent non seulement d’une maladie à l’autre, mais aussi de son stade et de sa forme. Les attaques aiguës de la plupart des maladies de la vésicule biliaire sont caractérisées par une douleur du côté droit et / ou de l'hypochondre droit avec irradiation (propagation) du dos vers la droite, jusqu'à l'épaule et la clavicule. Les symptômes dyspeptiques sont exprimés par des nausées, des vomissements périodiques ou répétés. Les muscles de l'abdomen droit sont contractés sous les côtes droites ou dans leur ensemble du côté droit du péritoine.
Différences dans les symptômes de la maladie:

Façons de traiter le dysfonctionnement de la vésicule biliaire chez l'adulte et l'enfant

Les processus d’accumulation et de libération de bile dans le tube digestif ont lieu régulièrement dans le corps d’une personne en bonne santé. En cas de violations graves de la vésicule biliaire, la sécrétion biliaire stagne, s'accumule en excès de volume ou est saturée en cholestérol. La dyskinésie, ou dysfonctionnement, est l'une des pathologies organiques les plus courantes.

Le dysfonctionnement de la vésicule biliaire est associé à une contractilité altérée. La maladie occupe une place prépondérante parmi les autres violations du système biliaire. Les adultes et les enfants souffrent de dyskinésie, mais les femmes ayant une faible masse corporelle sont à risque.

Classification

Pathologie procède en 2 versions:

  • dyskinésie de type hypokinétique - la contractilité de l'organe est réduite, la bile s'écoule constamment dans le duodénum;
  • dyskinésie de type hyperkinétique - la motilité de la vésicule biliaire est accélérée, la bile pénètre dans le duodénum avec des interruptions.

Une autre classification est associée au facteur étiologique, ou à la nature de la survenue de la maladie. De cette position, le dysfonctionnement de la vésicule biliaire est divisé en primaire et secondaire. Sur la base de la localisation du trouble, la dyskinésie biliaire et la dyskinésie du sphincter d’Oddi sont isolées directement.

Raisons

Les raisons qui conduisent à une violation de la motilité de la vésicule biliaire, souvent associées à des caractéristiques anatomiques - la taille dans la cavité d'un organe et les courbures provoquent la stagnation. Les autres facteurs provoquant la dyskinésie incluent:

  • déséquilibre hormonal chez les femmes pendant la grossesse, la ménopause;
  • prendre des contraceptifs hormonaux;
  • mauvaise alimentation sur fond de régimes stricts et fréquents;
  • abus d'aliments gras, salés, fumés et épicés;
  • non-respect du régime alimentaire, longs intervalles entre les repas;
  • prédisposition génétique;
  • surpoids;
  • maladies du système nerveux;
  • invasions helminthiques;
  • mode de vie sédentaire.

Les maladies de base, dont la présence augmente le risque de dysfonctionnement biliaire, sont les suivantes: gastrite aiguë et chronique, pancréatite, hépatite, cirrhose du foie, maladie des calculs biliaires.

Tableau clinique

Le syndrome de la douleur est un signe typique d'un dysfonctionnement de la vésicule biliaire. La douleur dans la dyskinésie est de nature paroxystique, le lieu de localisation étant situé à droite, sous les côtes. Les attaques sont longues, de 20 minutes et plus. La nature de la douleur dépend de la forme de la dysmotilité:

  • dans le cas d'un dysfonctionnement de type hypotonique, la douleur n'est pas exprimée intensément, mais est douloureuse dans la nature; l'inconfort augmente avec le changement de position du corps;
  • Dans les cas de dysfonctionnement de type hypermoteur, une douleur aiguë (colique biliaire) apparaît, survenant 1 à 1,5 heure après avoir mangé; il y a une irradiation de la douleur à l'épaule gauche ou à la partie supérieure du thorax gauche.

Parmi les autres signes indiquant la présence d'un dysfonctionnement biliaire de type hypothyroïdien, on compte:

  • épisodes de nausée, souvent complétés par des vomissements avec inclusions de sécrétion biliaire;
  • des éructations au goût amer;
  • diminution de l'appétit;
  • gonflement et formation de gaz;
  • constipation ou diarrhée.

Pour discohesion avec cours hypermoteur caracterise par d'autres manifestations:

  • transpiration accrue;
  • irritabilité (dans le type hypertensif du TRI);
  • nausée persistante;
  • lourdeur dans la région épigastrique;
  • palpitations cardiaques.

La jaunisse survient souvent chez les patients atteints de dyskinésie en raison de la stagnation de la bile. En même temps, les matières fécales deviennent incolores et l'urine s'assombrit pour prendre la couleur de la bière. En cas de dyskinésie prolongée, le risque de développer une cholécystite augmente. Cela peut indiquer des symptômes anxieux sous forme de selles molles fréquentes, de fièvre et de douleur modérée du côté droit sous les côtes.

Cours de pathologie chez les enfants

En outre, un dysfonctionnement survient chez les enfants, principalement chez les adolescents. Chez les enfants, la dyskinésie se manifeste souvent de manière mixte lorsque la motilité de la vésicule biliaire est instable - les périodes de contractilité excessive sont remplacées par des contractions lentes et faibles. Les causes de dysfonctionnement dans l'enfance sont associées à des anomalies congénitales de l'organe, des nerfs, de la présence de TRI, mais le facteur déclencheur est le plus souvent une mauvaise alimentation et une mauvaise approche de son organisation:

  • gavage forcé;
  • trop manger, créant une surcharge sur le système digestif;
  • manque de fibres dans le régime alimentaire;
  • introduction plus précoce dans les aliments "pour adultes", y compris l'introduction tardive d'aliments complémentaires pour nourrissons.

La dyskinésie chez les enfants est primaire et secondaire. Un dysfonctionnement primaire survient chez un enfant présentant un syndrome diencéphalique, une névrose, une dystonie végétative-vasculaire, un syndrome psychosomatique et d'autres pathologies du système nerveux central. La dyskinésie secondaire est une complication d’infections parasitaires et intestinales, d’entérocolite chronique, de cholangite.

Le tableau clinique chez un enfant souffrant de dyskinésie est identique à celui observé chez l’adulte - douleur, dyspepsie. De plus, on ajoute une anxiété prononcée et une mauvaise nuit de sommeil, en particulier chez les enfants d’âge préscolaire. Les nourrissons atteints de DZHVP ne prennent souvent pas de poids dans la norme et souffrent d'hypotrophie en raison d'un manque d'appétit et d'une mauvaise digestion.

Diagnostics

L'examen de suspicion de dysfonctionnement de la vésicule biliaire est complexe. Au stade initial, le gastro-entérologue vérifie les plaintes, les habitudes alimentaires et le mode de vie du patient, ainsi que l'historique des pathologies chroniques du tractus gastro-intestinal. Lors du diagnostic, il est important de différencier la dyskinésie des autres maladies du système biliaire.

D'après des études de laboratoire indiquant une analyse de sang pour la biochimie. Avec son aide, le dysfonctionnement biliaire se distingue des maladies similaires dans la clinique. Changements caractéristiques dans le sang en présence de dyskinésie - augmentation des concentrations de bilirubine, de cholestérol (signe de la stagnation de la bile), de globules blancs. Cependant, des changements dans la biochimie sanguine se produisent avec une stagnation prolongée et indiquent un dysfonctionnement de la vésicule biliaire aux derniers stades.

Parmi les méthodes de diagnostic fonctionnel, le maximum d'informations est donné par ultrasons. En cas de dysfonctionnement de type hypokinétique, une hypertrophie de la vésicule biliaire qui s’est déplacée vers le bas est visualisée. La dyskinésie hypermotrice est indiquée par un organe à volume réduit, aux parois tendues et aux contractions fréquentes. En plus de l'échographie, pour préciser le diagnostic prescrit:

  • intubation duodénale;
  • cholécystographie;
  • endoscopie.

Traitement

L'objectif principal du traitement de la dyskinésie des voies biliaires est de restaurer la motilité des organes, d'éliminer la stase biliaire et de supprimer les manifestations dyspeptiques négatives. Dans la période aiguë, le patient a besoin de repos complet, qui est fourni par le repos au lit. Le traitement de la dysfonction biliaire est réduit à la prise de médicaments et à un régime.

Le traitement conservateur est sélectionné en fonction du type de trouble:

  • avec une vésicule biliaire hypotonique, cholérétiques (Hologon, Allohol);
  • dans les troubles hypomoteurs, la cholécinétique (Besalol, Métacine) et les enzymes (Mezim, Festal) sont prescrites.

Pour soulager les symptômes de la dyspepsie sous forme de nausées, de ballonnements et de flatulences, des prokinétiques sont prescrits (Motilium, Domperidone). Les crises de douleur aident à soulager les antispasmodiques (Papaverin, Baralgin). Souvent, les gastro-entérologues préfèrent les plantes médicinales ou prescrivent des remèdes traditionnels à base de plantes - décoctions et infusions de sauge, de renoncule, de mélisse, de feuilles et de racine de pissenlit. La phytothérapie est souvent utilisée pour éliminer le dysfonctionnement chez les enfants et aux premiers stades de la maladie.

La physiothérapie a un résultat positif certain dans le traitement de la dyskinésie. Les procédures de physiothérapie sont présentées en dehors de la période aiguë et aident à soulager les spasmes, l’inflammation, à normaliser les processus métaboliques et l’approvisionnement en sang de la vésicule biliaire. Les procédures efficaces incluent l’électrophorèse, le chauffage à la paraffine et la thérapie par micro-ondes. Les procédures spéciales à base d’eau sont utiles pour les patients atteints de dyskinésie - bains de pins, douches à jets.

Le traitement chirurgical est indiqué avec une diminution de la contractilité de l'organe supérieure à 40%. Effectuer une excision complète de la vésicule biliaire - cholécystectomie. Après la chirurgie, la guérison du patient dure au moins un an. Ensuite, assurez-vous de suivre un régime pour la vie.

Principes de nutrition

Le régime alimentaire pour la dysfonction biliaire fait partie du traitement. Les repas pour les patients sont doux, la meilleure option est le tableau médical n ° 5. Ils excluent les aliments épicés et gras, l'alcool, les épices, les oignons et l'ail de l'alimentation. Il est important d’observer le principe de la nutrition fractionnée, jusqu’à 6 repas par jour, et ce dernier avant le coucher. Cela évite la stagnation de la bile.

Le régime alimentaire dans la période aiguë implique le rejet de la nourriture solide. Le patient reçoit des jus de fruits et de légumes dilués dans de l’eau ou une purée liquide homogénéisée de pommes, de pêches et de prunes. Eau minérale utile sous forme de chaleur, le degré de minéralisation est choisi en fonction du type de violation. Une telle nutrition aide à soulager le processus inflammatoire, à réduire le stress et à restaurer la fonction des organes.

Le régime alimentaire des patients est sélectionné individuellement. En cas de dyskinésie de type hypermoteur, il est interdit de manger des aliments stimulant la motilité du bouillon riche en vésicule biliaire provenant de viande, de poisson et de plats à base de champignons. Trouble de type hypomoteur implique de manger avec un effet cholérétique - plats à base d'œufs, poisson, pommes, légumes frais. Stimule la motilité de la consommation de calculs biliaires de graisses - végétales et animales.

Pronostic et prévention

Parmi les autres types de troubles associés à la vésicule biliaire, la dyskinésie a un pronostic favorable pour le rétablissement dans 90% des cas. Une pharmacothérapie adéquate, une correction de la nutrition et l'élimination des facteurs psycho-traumatiques permettent d'éliminer complètement le dysfonctionnement. Une évolution défavorable de la pathologie suivie d'une cholécystectomie est possible avec un dépistage tardif de la dyskinésie et la présence de maladies concomitantes de calculs biliaires multiples, de courbures, de cholestérose totale.

Les mesures préventives visent à respecter le régime alimentaire, à adopter un comportement alimentaire approprié et à adopter un mode de vie sain. Un rôle important est attribué à l'activité motrice quotidienne modérée, contribuant au bon fonctionnement du système biliaire. Les premiers signes de mauvaise santé de la part de la vésicule biliaire nécessitent une consultation médicale.

Vésicule biliaire: les premiers symptômes de la maladie

Presque toutes les maladies de la vésicule biliaire et des voies biliaires, avec orientation rapide vers un spécialiste, sont complètement guéries et se poursuivent sans complications ni conséquences graves. Mais pour pouvoir consulter en temps utile un médecin, vous devez connaître les principaux symptômes de maladies du système biliaire.

Dans cet article, nous décrivons les 7 principaux symptômes de la maladie de la vésicule biliaire, dont l'apparition devrait immédiatement consulter un médecin. Sois attentif à toi-même et à ta santé, tu pourras jouir d'une vie bien remplie sans perdre de temps et d'énergie dans le traitement à long terme des complications.

7 principaux symptômes de la maladie de la vésicule biliaire

Système biliaire

Les organes du tube digestif, responsables du transport et de la collecte de la bile par le foie, sont appelés vésicule biliaire et voies biliaires. En médecine, ce système s'appelle biliary, consistant en:

systèmes de sphincter - ils régulent le flux de la bile;

systèmes biliaires - hépatiques, kystiques et communs.

Le canal cystique est relié au canal hépatique et le canal biliaire commun en émane déjà - il se jette dans le duodénum et la bile pénètre dans le système biliaire directement dans l'intestin.

Cela est dû au fait que la bile existe en général dans notre corps, que l'élimination des sels de métaux lourds, la digestion complète des graisses dans l'intestin, l'absorption de vitamines importantes pour la santé, l'activité motrice de l'intestin et la production d'enzymes digestives sont possibles.

Les problèmes liés au travail du système biliaire sont assez courants et concernent principalement les femmes âgées de 40 à 50 ans, bien que les hommes soient victimes de telles violations. Les causes du développement de conditions pathologiques dans la vésicule biliaire et les voies biliaires peuvent être:

pathologies neurologiques et endocriniennes conduisant à des violations de l'écoulement de la bile;

maladies infectieuses du tractus gastro-intestinal, qui provoquent une inflammation des parois des organes du système biliaire;

des mutations génétiques provoquant la formation de tumeurs dans le système biliaire à caractère bénin et / ou malin;

anomalies génétiques de la vésicule biliaire et des voies biliaires;

diverses pathologies pouvant conduire à la formation de calculs dans le système biliaire;

boire et fumer régulièrement;

violations du régime et du régime alimentaire;

usage à long terme de certains médicaments.

Tous ces facteurs peuvent conduire au développement de diverses pathologies du système biliaire. Mais ces mêmes pathologies se manifesteront par divers symptômes - généraux et locaux, de nature et d'intensité différentes, complétés par des signes de maladies de l'estomac, du duodénum, ​​de l'intestin et du foie.

Afin de rechercher rapidement des soins médicaux professionnels et de commencer un traitement efficace, vous devez savoir exactement quels symptômes indiquent des violations du système biliaire.

7 symptômes alarmants

Seul un expert pourra établir un diagnostic précis, mais vous devez toujours le contacter à temps! Par conséquent, il sera très raisonnable de retenir les 7 symptômes les plus alarmants - ils sont la raison de la visite chez le médecin.

Douleur dans l'hypochondre droit

Le syndrome douloureux dans les maladies du système biliaire peut être d'intensité différente - par exemple, lorsque la vésicule biliaire est courbée ou cholécystite, la douleur dans l'hypochondre droit sera de faible intensité, mais une douleur aiguë est inhérente à la maladie des calculs biliaires.

Le plus souvent, le symptôme en question est provoqué par la consommation régulière d'aliments gras, fumés, frits ou immédiatement après une activité physique (par exemple après une course ou un vélo) ou dans le contexte d'un stress intense. Les patients décrivent la douleur comme étant sourde ou aiguë, aiguë ou progressive, permanente ou apparaissant occasionnellement.

Si la douleur du côté droit est aiguë, intense ou soudaine, cela indique très probablement une colique hépatique - cette affection se développe avec la cholélithiase, lorsque les calculs commencent à "bouger". Habituellement, les patients peuvent indiquer avec précision le lieu de la concentration de la douleur, qui s'accompagne d'une faiblesse générale, d'une fièvre, de nausées et de vomissements.

Avec toutes les autres pathologies de la vésicule biliaire et la douleur des voies biliaires n'est jamais trop intense, ce syndrome apparaît périodiquement et augmente progressivement. En règle générale, la douleur dans l'hypochondre droit est accompagnée de fièvre, de vertiges et de nausées accompagnées de vomissements.

Remarque: si la douleur dans l'hypochondre droit apparaît avec une cholécystite chronique, il peut alors s'agir du seul symptôme de la pathologie et présenter une faible intensité.

Nous devons également mentionner les néoplasmes bénins et / ou malins, qui ne sont presque jamais accompagnés de douleur. Le seul inconvénient est que la croissance tumorale peut être douloureuse.

Perturbation du système digestif

La bile étant «responsable» de la digestion normale des aliments, il n’est pas surprenant que des problèmes de vésicule biliaire et de voies biliaires entraînent une perturbation systématique du système digestif. Les patients constatent une dégradation de l'appétit, occasionnellement des nausées et des vomissements, des éructations au goût amer, des selles perturbantes (diarrhée ou constipation).

Les symptômes d'un dysfonctionnement du système digestif peuvent indiquer des pathologies du système biliaire et d'autres organes du tractus gastro-intestinal. Mais dans tous les cas, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Fleur jaune sur la langue

Dans certaines pathologies du système en question, la bile est libérée dans l'œsophage et la cavité buccale - ce phénomène est souvent observé lors de processus tumoraux, la cholélithiase. Le résultat est un changement de couleur de la langue - elle devient jaune et les nuances de cette couleur peuvent être absolument nuls.

Bouche amère

Ce symptôme est très fréquent et survient dans presque toutes les pathologies de la vésicule biliaire et des voies biliaires. Certains patients remarquent l'apparition d'amertume dans la bouche immédiatement après avoir mangé des aliments, d'autres se plaignent d'un inconfort constant.

Couleur jaune de la peau et des muqueuses

Ce symptôme est non seulement caractéristique des maladies de la vésicule biliaire et des voies biliaires, il signale souvent les pathologies du foie, mais la différenciation des pathologies ne doit être effectuée que par un médecin et dans un cadre clinique.

La jaunisse est due à l'ingestion d'acides biliaires dans le sang et peut être présente dans les dyskinésies biliaires, la cholécystite chronique, l'apparition de tumeurs bénignes ou malignes, la maladie des calculs biliaires.

Blanchi Cal

Ce symptôme peut apparaître avec le développement des pathologies suivantes: cholélithiase; processus tumoraux dans le système biliaire; inflexion de la vésicule biliaire; cholécystite forme aiguë et / ou chronique du cours. Excréments généralement blanchis, accompagnés de douleurs dans l'hypochondre droit, la jaunisse et l'amertume de la bouche.

Mais notons que le symptôme en question est caractéristique non seulement du développement de maladies de la vésicule biliaire et des voies biliaires, mais également de pathologies du foie et d'autres organes du tractus gastro-intestinal. Soit dit en passant, les selles peuvent se décolorer en raison de l'utilisation prolongée d'un certain groupe de médicaments et en violation du régime / régime.

Urine foncée

Si le niveau de bilirubine dans le sang augmente, alors l'urine du patient devient sombre. Ce symptôme est présent dans de nombreuses maladies de la vésicule biliaire et des voies biliaires - par exemple, dans la flexion de la vésicule biliaire, dans les cholécystites aiguës et chroniques, la cholélithiase et les processus tumoraux.

Remarque: la couleur foncée de l'urine n'étant pas l'un des principaux symptômes des maladies du système biliaire, le médecin devra procéder à un examen approfondi du patient afin de différencier certaines autres affections.

Diagnostic des maladies du système biliaire

Si au moins l’un des symptômes susmentionnés de maladies de la vésicule biliaire et du système biliaire se manifeste, vous devez absolument contacter l’hôpital. Même un spécialiste ne sera pas en mesure de poser un diagnostic précis pour un seul symptôme, il est donc inutile de bégayer, même pour une sorte d'autodiagnostic! Et le schéma de traitement dépendra de la pathologie du système biliaire qui sera détectée - l'auto-traitement ne convient donc pas dans cette situation.

Sur présentation des plaintes du patient caractéristiques des maladies de la vésicule biliaire et des voies biliaires, le médecin prescrira un examen complet de son corps. Dans le cadre du diagnostic réalisé:

échographie de la cavité abdominale;

tests sanguins de laboratoire (tests biochimiques et cliniques);

radiographie utilisant un agent de contraste;

biopsie à l'aiguille fine, réalisée sous le contrôle de l'appareil à ultrasons.

Après avoir évalué tous les résultats des examens, le médecin choisira un schéma thérapeutique - un traitement symptomatique, pathogène ou étiotrope peut être appliqué. Dans certaines maladies de la vésicule biliaire et des voies biliaires (par exemple, cholécystite de type calcul, processus tumoraux de nature maligne / bénigne), le patient subira un traitement chirurgical.

Absolument, tous les patients atteints de maladies du système biliaire se verront attribuer un régime alimentaire spécifique. À l'avenir, les patients devront reconsidérer radicalement leurs préférences gastronomiques.

Presque toutes les maladies de la vésicule biliaire et des voies biliaires, avec orientation rapide vers un spécialiste, sont complètement guéries et se poursuivent sans complications ni conséquences graves. Mais pour pouvoir consulter en temps utile un médecin, vous devez connaître les principaux symptômes de maladies du système biliaire. publié par econet.ru.

Si vous avez des questions, posez-les ici.

Maladie de la vésicule biliaire

La vésicule biliaire, étant un organe isolé, reste tributaire du travail du foie et remplit une fonction supplémentaire consistant à stocker et à excréter davantage la bile dans l'intestin. Par conséquent, les maladies de la vésicule biliaire sont toujours accompagnées de troubles pathologiques du tissu hépatique, et il est impossible de les guérir si le bon fonctionnement des hépatocytes est perturbé.

Les changements pathologiques dans la vésicule biliaire sont causés par: un processus inflammatoire dans la paroi, une altération de la motilité, une stagnation et un épaississement de la bile, un obstacle mécanique dans les voies biliaires. L'exécution du processus a non seulement un effet local, mais conduit également à une défaillance générale du système digestif:

  • l'élimination du corps des substances toxiques dérivées des aliments, de l'environnement extérieur, avec des médicaments;
  • perturbation du pancréas et des intestins;
  • augmente le risque d'inflammation de l'estomac et du duodénum;
  • la vésicule biliaire inactive réduit l'immunité et la capacité du corps à éliminer l'infection.

Quelles sont les tâches de la vésicule biliaire?

Les canaux biliaires (canaux biliaires) sont situés à l'intérieur du foie, dans la partie centrale des lobules et des vaisseaux, ils recueillent la sécrétion sécrétée. Par système excréteur, transportez-le dans la vésicule biliaire. Cet organe contient de 40 à 70 ml de liquide et présente une structure sacculaire avec une paroi plutôt mince.

Il contient des couches:

  • muqueuse - formée de larges plis d’épithélium élevé;
  • musculaire - à partir de faisceaux de muscles lisses avec la direction principale circulaire;
  • séreux - protège l'organe de l'extérieur.

Dans la coquille interne, il y a des glandes qui sécrètent du mucus, l'hormone anti-cholécystokinine, sont capables d'absorber de l'eau, des acides aminés, des sels de la composition de la bile. Ainsi, la composition et la viscosité du contenu sont régulées.

Le canal excréteur se rapproche de l'intestin avec le canal pancréatique. Ici, les muscles forment un seul sphincter, appelé par l'auteur Oddi. Une fois que les aliments sont fournis aux intestins, la vésicule biliaire se contracte et libère la bile simultanément avec le suc pancréatique.

Chez l'adulte, en 24 heures, 0,5 à 1 l de bile est produite. Outre de l'eau, il contient: des acides biliaires, du mucus, des protéines et des acides aminés, des substances inorganiques, la bilirubine, le cholestérol, des phospholipides, des vitamines A, B, C et D.

Certaines de ces substances sont excrétées dans les matières fécales, l’autre est absorbée dans les intestins et pénètre dans le sang. La bile neutralise la réaction acide du suc gastrique, active les systèmes enzymatiques digestifs, protège la muqueuse intestinale contre la croissance de bactéries nocives, favorise la motilité et l'élimination des substances toxiques, des scories, de l'organisme.

Principales maladies du système biliaire

La pathologie la plus commune des organes d'excrétion biliaire comprend:

  • inflammation - cholécystite (paroi de la vessie sans calculs et calculatrice) et cholangite (canaux excréteurs);
  • dyskinésie biliaire (abréviation DGVP est utilisée);
  • la maladie des calculs biliaires (JCB, écrire "cholélithiase" est faux, bien qu'il soit souvent utilisé dans la pratique);
  • cancer

Les maladies de la vésicule biliaire conduisent à un dysfonctionnement de l'organe, suivi par des signes d'échec du processus digestif. Les principaux symptômes sont donc les mêmes, mais leur cours et l'intensité de la manifestation diffèrent.

Raisons principales

Les problèmes de vésicule biliaire chez l’homme sont causés par une infection et une stagnation de la vessie et des conduits. Ces facteurs se renforcent mutuellement: la stagnation de la bile crée des conditions favorables pour les agents pathogènes infectieux, et l'inflammation qui en résulte renforce davantage la stase (l'immobilité) de la bile. D'où les causes de la lésion combinée (cholécystite + calculs dans la vessie) chez la plupart des patients.

Infection par des micro-organismes, des parasites, des vers provenant de l'intestin, du sang provenant de foyers chroniques (chez les hommes atteints de prostatite, des sinus, chez les femmes atteintes d'annexite), du foie. Le plus souvent dans la bile, ils détectent le staphylocoque, E. coli, les streptocoques, les entérocoques, Proteus, les pyocyaniques, les Giardia et les ascaris.

Le facteur de prédiction est l'excès de poids (obésité) - provoque une augmentation de la concentration de cholestérol dans la composition de la bile. Le cholestérol est le composant principal des pierres, sa croissance conduit donc au développement de JCB.

La cause de la maladie de la vésicule biliaire chez les femmes peut être des effets hormonaux. Les hormones sexuelles augmentent l'excrétion du cholestérol. La grossesse au dernier trimestre par compression provoque la stagnation de la bile.

Stagnation causée par:

  • alimentation irrégulière, si une personne a forcé de longues pauses, tout en essayant inutilement de perdre du poids avec l'utilisation de régimes;
  • dans la vieillesse, avec une augmentation des dépôts de cholestérol;
  • diabète lorsque le métabolisme et la production de composants gras dans le foie sont perturbés;
  • prédisposition allergique;
  • la présence d'anomalies du développement qui modifient la structure anatomique, la taille de la vessie et les conduits (pli, déformation, courbure);
  • altération de l'innervation - entraîne une réduction irrégulière des fibres musculaires et complique le passage de la bile;
  • maladies concomitantes du pancréas et du foie.

Ces facteurs peuvent être attribués aux problèmes internes (endogènes) de la vésicule biliaire. Il existe également des causes externes (exogènes) auxquelles tous les organismes ne sont pas capables de faire face sans perte. Ceux-ci incluent:

  • contact avec des substances toxiques dans les usines de produits chimiques;
  • faible activité physique associée à une constipation atonique chronique;
  • charge de stress accrue, expériences émotionnelles exprimées;
  • l’usage de drogues (Clofibrate, Ceftriaxone, Octréotide, diurétique, statines) et les contraceptifs oraux.

Signes de pathologie de la vésicule biliaire et des voies biliaires

Quels que soient l’étiologie et le mécanisme de développement, les symptômes de la maladie de la vésicule biliaire sont accompagnés de manifestations similaires. Syndrome de douleur - diffère en intensité et en nature. Ses caractéristiques sont prises en compte dans le diagnostic et le choix du traitement de la vésicule biliaire.

Des douleurs constantes et parfois arquées sont localisées dans l'hypochondre à droite. Plus souvent associée à une inflammation chronique, une dyskinésie de type hypotonique. Augmentation après ingestion d'aliments frits et gras, alcool. Les analgésiques conventionnels ne sont pas supprimés.

Dans les cas de cholécystite aiguë et d’attaque de colique biliaire, la douleur est intense, coupante, irradiant dans le dos, la clavicule droite et l’épaule. Parfois, les patients indiquent une sensation de brûlure au côté droit. Les difficultés particulières de diagnostic sont causées par la capacité des douleurs à augmenter avec la respiration et à irradier vers la région du cœur.

En cas d'inflammation prolongée, le plexus solaire est impliqué dans le processus, puis un syndrome «solaire» se forme avec des douleurs brûlantes au niveau du nombril, qui sont transmises au dos lors de la respiration.

Parmi les autres manifestations à noter:

  • fièvre avec des frissons avec une inflammation aiguë ou à un faible nombre avec chronique;
  • dyspepsie sous forme de nausée, vomissement avec amertume, éructations;
  • trouble de la motilité intestinale, se manifestant par une diarrhée transitoire et une constipation;
  • ballonnements constants;
  • perte de poids modérée;
  • perte d'appétit;
  • sensation d'amertume et bouche sèche;
  • irritabilité accrue, insomnie;
  • démangeaisons de la peau.

Lorsque la circulation de la bile dans l’intestin est altérée et que le canal, la tumeur, les adhérences se chevauchent, ses composants sont absorbés dans le sang. En raison de l'accumulation de bilirubine directe et de son écoulement, des symptômes d'ictère obstructif peuvent survenir en cas de problèmes de vésicule biliaire:

  • l'urine devient jaune intense, puis plus sombre;
  • la décoloration des matières fécales provoque une couleur grise des matières fécales;
  • on retrouve la jaunisse de la sclérotique et de la peau.

La jaunisse peut être considérée comme une complication indiquant la propagation de l'inflammation dans le tissu hépatique. L'état du patient s'aggrave après un effort physique intense, avec des tremblements lors du transport, des vibrations, pendant l'hypothermie, au milieu d'expériences émotionnelles.

Caractéristiques de la maladie dans l'enfance

Chez l'enfant, les symptômes de la maladie de la vésicule biliaire sont le plus souvent associés à une dyskinésie du tractus excréteur, une cholécystite giardiaque, apparaissant dans le contexte d'une hépatite virale. Les calculs biliaires et les tumeurs sont rarement formés. Les anomalies congénitales appartiennent également à une pathologie rarement détectée.

Il y a une régurgitation, des nausées avec vomissements, une distension abdominale, des selles instables, des matières fécales plus légères. Chez les enfants plus âgés, la douleur est associée à la consommation d'aliments frits, de chips, de sodas et de fast food. L'enfant devient agité, capricieux, augmente l'irritabilité, ne dort pas bien. Les étudiants se plaignent de fatigue et de faiblesse.

Caractéristiques des principales pathologies du système biliaire

Les maladies sont liées les unes aux autres par pathogenèse et se manifestent souvent en même temps que d'autres maladies du tractus gastro-intestinal. Mais nous analyserons les caractéristiques les plus caractéristiques pour chaque nosologie.

Cholécystite

Les femmes de plus de 40 ans sont plus sujettes aux inflammations aiguës et chroniques de la vésicule biliaire, au surpoids et aux erreurs de nutrition. Les statistiques enregistrent la prévalence de près de 1/10 de la population adulte (selon certaines données, 20%).

La plupart des cas sont causés par la présence simultanée de calculs dans la vessie (cholécystite calculeuse). Mais chez les hommes, le plus souvent, une forme sans forme se manifeste. Un processus inflammatoire prolongé se développe dans la paroi interne de l'organe, entraînant des cicatrices, un amincissement du mur, une perte de fonctions.

Pour les calculs existants, des conditions favorables sont créées lors de la formation de plaies de pression et de la pénétration dans la cavité abdominale. Aux raisons ci-dessus, la défaite de la vessie devrait être ajoutée dans les cas de typhoïde et de paratyphoïde. Une inflammation sévère sous forme de gangrène s'accompagne de la fonte du mur, d'une péritonite et d'une intoxication de tout l'organisme.

Dyskinésie biliaire

La maladie est attribuée à des troubles fonctionnels. Il est plus typique des enfants, le caractère de l'entrepôt neurostétique personnes. La maladie est associée à une altération du tonus musculaire de la paroi de la vésicule biliaire ou des conduits sortants.

Par nature, il est divisé en 2 types: hyperkinétique et hypokinétique. Dans le premier cas, les principaux symptômes sont la douleur paroxystique, dans le second cas, les manifestations dyspeptiques.
Le traitement de la vésicule biliaire dans de tels cas nécessite une clarification préalable de la nature du trouble.

Cholangits

La maladie est causée par une inflammation des voies biliaires. Il est rarement isolé, complique souvent le cours de la cholécystite chronique, reste chez le patient après le retrait de la vésicule biliaire pour maladie de calculs biliaires.

Selon la pathogenèse et la clinique, il existe différents types:

  • obstructif (avec un obstacle mécanique à l'intérieur du conduit);
  • bactérien;
  • récurrent;
  • sclérosante secondaire, si elle est causée par les effets de l'inflammation.

Maladie biliaire

La maladie est associée à la pathologie de l'échange de bilirubine et de cholestérol. Dans la bile épaisse, les sels et les substances colloïdales précipitent d’abord, puis se collent et forment des calculs. Les concrétions peuvent être localisées dans les voies hépatiques, dans la vésicule biliaire et dans les canaux ramifiés.

En termes de facteurs de risque, les femmes d'âge moyen et plus âgées sont considérées comme les plus prédisposées, accouchant souvent, aux cheveux blonds. Les symptômes sous la forme d'une attaque de coliques se produisent au moment de «rester coincé» et de déplacer la pierre le long des conduits. Auparavant, la maladie pouvait rester asymptomatique pendant longtemps ou être accompagnée de signes d'inflammation.

Cancer de la vésicule biliaire

La maladie est considérée comme le résultat d'un long processus inflammatoire de la vessie. Ils se distinguent par les types de croissance maligne: adénocarcinome, solide squameux et cancer, tumeur muqueuse.

Le cancer de la vésicule biliaire est caractérisé par un degré élevé de malignité, une propagation précoce des métastases, une germination rapide dans les organes adjacents.

Traitement des maladies de la vésicule biliaire

Le traitement des maladies des voies biliaires et de la vessie nécessite une clarification des principales causes de la pathologie. Une décision opportune sur le prélèvement chirurgical d'un organe peut sauver le patient de nombreux problèmes désagréables, mais on ne peut pas considérer qu'il soit véritablement guéri, car, pour le restant de sa vie, une personne devra surveiller son alimentation et prendre des préparations spéciales pour faciliter sa digestion.

Régime alimentaire

Les patients ayant un excès de poids doivent limiter leur apport en calories et tenir des jours de jeûne. La nutrition médicale selon la liste des plats et des produits autorisés se réfère au tableau numéro 5. Le patient est strictement contre-indiqué:

  • plats frits et fumés (remplacés par bouilli, cuit à la vapeur, cuit);
  • tous les types d'alcool, eau gazeuse;
  • assaisonnements épicés, cornichons, cornichons, aliments en conserve;
  • produits culinaires gras avec de la crème;
  • les légumineuses.

Il est démontré qu'il boit du thé vert faible, du bouillon d'églantier, des jus de fruits d'élevage, des produits laitiers avec indicateur réduit de teneur en matières grasses, des céréales, des plats à base de viande et de poisson issus de variétés allégées.

Traitement médicamenteux

L'inflammation nécessite l'utilisation d'agents antibactériens. Des antibiotiques à large spectre d’action appartenant à la classe des pénicillines semi-protégées (Amoxiclav), des générations de céphalosporines III et IV (Ceftriaxone), ainsi que des dérivés de fluoroquinolone (Moxifloxacine, Gatifloxacine) sont utilisés.

Un traitement spécifique avec des traitements à intervalles est prescrit pour la détection de parasites dans la bile (furazolidone, érythromycine, Chloxyl, Vermox, Kombantrin, Trichopol, Fazizin). Pour soulager les douleurs spasmodiques, il est indiqué: Atropine, Platyphyllinum, No-spa, les médicaments doivent être injectés. Les attaques de la maladie des calculs biliaires sont supprimées Nalbuphine, Ketanov, Promedol.

En cas d'hypotension, la cholécystocinétique est utilisée. Les hépatoprotecteurs (Heptral, Essentiale) sont prescrits pour prévenir l'inflammation réactive dans le foie.

Dans connexe maladies du pancréas et des lésions gastriques peuvent être nécessaires des moyens enzymatiques (pancréatine, Creon, fête, enzistal, Panzinorm, Penzital, Mezim, Gastenorm, Pangrol) et les médicaments qui inhibent la fonction sécrétoire (Almagell, Omez, Maalox, Kontrolok, Kvamatel).

Dans le traitement de la dyskinésie, il est nécessaire de prévoir un régime protecteur, en soulageant les médicaments à base de plantes médicinales moins puissantes (teinture Motherwort, Novopassit) et en pilules sédatives (Seduxen). Dans de tels cas, la physiothérapie est montrée - collier galvanique, courants diadynamiques, inductothermie.

Les méthodes de concassage des pierres (lithotripsie) de ces dernières années ont développé une attitude négative. Tous les dispositifs, ainsi que les pierres, endommagent les parois de l'organe, aggravent la gravité de la maladie et provoquent une perforation.

Avec le syndrome douloureux persistant, des crises fréquentes, une ablation chirurgicale de la vessie est nécessaire (cholécystectomie). Le traitement d'une tumeur cancéreuse n'est pas complet sans l'ablation de la vésicule biliaire, la résection partielle du foie et les ganglions lymphatiques voisins. Un traitement d'association est prescrit (cytostatiques + radiation).

Tactiques et types de cholagogue

Il est utile que les patients sachent comment traiter la vésicule biliaire ayant des propriétés cholérétiques afin d'éviter d'acheter des médicaments inutiles. Selon le but, différents groupes de moyens sont appliqués.

Pour stimuler la formation de la bile (cholérétique) dans les cellules du foie, il est nécessaire de prendre des médicaments capables de:

  • activer directement les cellules parenchymateuses du foie;
  • stimuler les récepteurs sur la membrane muqueuse de l'intestin grêle;
  • augmenter le rapport osmotique entre la bile et le sang, ce qui améliore la transition vers les voies biliaires de l'eau et des électrolytes;
  • augmenter le débit de la bile le long des moyens de prévenir l'inflammation;
  • augmenter la concentration dans la bile de sel-cholate pour empêcher la précipitation de cholestérol.

Des cholérétiques synthétiques et végétales sont utilisées dans le traitement. Ceux-ci incluent: Hologol, Allohol, Festal, Holenzim, Nikodin, Tsikvalon, Oxafenamide, Odeston. Remèdes traditionnels: herbe immortelle, hanches, tanaisie, menthe.

Un sous-groupe d'hydrocholerética augmente le volume de la bile dû à la partie eau, limite la réabsorption d'eau et d'électrolytes, augmentant ainsi le flux de bile. Ceux-ci comprennent les eaux minérales naturelles: "Smirnovskaya", "Essentuki" (diffèrent par le degré de minéralisation), "Jermuk", "Izhevskaya", "Slavyanovskaya".

Groupe de la cinétique - augmente la tension musculaire de la vésicule biliaire tout en réduisant le tonus des voies biliaires, a un effet laxatif. Médicaments connus: xylitol, sorbitol, sulfate de magnésie, sel de Karlovy Vary, Berberin.

Les préparations d'acide ursodésoxycholique aident à normaliser le flux de bile dans les maladies gastro-intestinales (Ursofalk, Ursolizin, Ursosan, Choludexan. Cholespasmolytics - soulage les spasmes musculaires des voies biliaires.

Utilisé avec les douleurs spasmodiques, la dyskinésie hyperkinétique: atropine, extrait de belladone, platyphylline, nitroglycérine. Le traitement des médicaments cholérétiques nécessite la bonne combinaison de médicaments en fonction de l'objectif du traitement.

Afin de prévenir les maladies de la vésicule biliaire, il est nécessaire de lutter contre l'obésité, d'éliminer le tabagisme et la consommation d'alcool, et d'adhérer à une nutrition adéquate. Même en présence d'anomalies congénitales, une attention particulière à leur propre santé nous permet d'empêcher le développement d'une pathologie.

Causes, symptômes et traitement de la dyskinésie de la vésicule biliaire

Le dysfonctionnement de la vésicule biliaire (dyskinésie) est un trouble dans lequel il y a violation de la motilité de la vésicule biliaire. De ce fait, la bile pénètre dans le duodénum de manière excessive ou au contraire en quantité insuffisante, ce qui perturbe le processus de digestion.

Les troubles dysfonctionnels sont souvent dus à des caractéristiques anatomiques: les excès de la vessie ou la présence de constrictions à l’intérieur de celle-ci.

En outre, une dyskinésie peut se développer sur le fond d'une gastrite, d'un ulcère peptique, d'une hépatite, d'une cirrhose du foie.

Affecter le développement du dysfonctionnement et du stress, surcharge psycho-émotionnelle.

Des troubles secondaires dysfonctionnels surviennent chez les femmes présentant un déséquilibre hormonal associé à la période de portage d'un enfant, de syndrome de tension prémenstruelle et de prise de contraceptifs hormonaux.

Les facteurs de risque les plus importants sont les aliments contenant un excès d'aliments gras et épicés et l'habitude de consommer des aliments trop abondants.

Comment les maladies sont-elles classées?

La dyskinésie de la vésicule biliaire est classée selon plusieurs critères.

Selon l’état fonctionnel, il peut s’agir d’hypomoteur et d’hypermoteur. Selon l'étiologie de la dyskinésie est primaire et secondaire. Sur la localisation - dyskinésie du sphincter d'Oddi et dyskinésie de la vésicule biliaire.

Chaque espèce a ses propres symptômes et spécificités de développement.

Quels sont les signes pour reconnaître la maladie?

Le symptôme principal du dysfonctionnement de la vésicule biliaire sont des accès répétés de douleur dans l'hypochondre droit ou dans l'abdomen. La durée des attaques - de vingt minutes ou plus, ils peuvent durer jusqu'à trois mois.

Une légère douleur dans le dysfonctionnement de la vésicule biliaire se produit quand elle perturbe les activités quotidiennes du patient, grave lorsque des soins urgents sont nécessaires.

Dans les troubles hyperkinétiques, la douleur est colique, d'intensité variable, avec ou sans rayonnement au dos et au côté droit. Lorsque hypokinésie, il y a une sensation de lourdeur, aggravée par le changement de la position du corps, douleur sourde dans l'hypochondre droit. Si le système canalaire pancréatique est impliqué, la douleur peut irradier vers le côté gauche de l'abdomen.

La dyskinésie de la vésicule biliaire est commune à toutes les formes:

  1. Chaise instable.
  2. Flatulences
  3. Amertume dans la bouche.

Les symptômes du dysfonctionnement avancé de la vésicule biliaire qui est passé à la cholécystite sont les suivants:

  1. Selles molles.
  2. Flatulences
  3. La douleur sous les côtes à droite, peut donner dans le dos, l'épaule, le sternum droit.
  4. Oppression thoracique.
  5. Augmentation de la température corporelle.

Le dysfonctionnement induit de la vésicule biliaire procure un inconfort grave au patient. La douleur ne disparaît pas lors de la prise d'analgésiques, d'un changement de position du corps, de la défécation. Et au contraire, la douleur augmente après avoir mangé, bu de l'alcool et pendant l'exercice.

Diagnostics

S'il y a des signes cliniques de maladie du système biliaire, une échographie des voies biliaires, des tests de la fonction hépatique et déterminer le niveau d'enzymes pancréatiques.

Une œsophagogastroduodénoscopie est indiquée s'il n'y a pas de déviations lors de telles procédures.

En l'absence de concrétions, d'autres modifications pathologiques dans le canal biliaire, le sphincter de la manométrie d'Oddi est effectué.

En l’absence de déviations dans l’utilisation de toutes les méthodes décrites ci-dessus, une Chintintigraphie est prescrite dans le contexte de l’échantillon contenant de la cholécystokinine.

Si la vésicule biliaire est vidée de moins de 40%, le diagnostic de dyskinésie est probable. Si la vessie est vidée normalement, une cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique est réalisée.

Comment traiter la maladie?

Le traitement de la dyskinésie des voies biliaires est complexe et comprend:

  1. Remédiation des foyers d'infection chronique.
  2. Restauration du jour et nutrition, normalisation des défenses de l'organisme.
  3. Traitement antiparasitaire.
  4. Allergie réduite.
  5. L'élimination de la dysbiose intestinale et de l'hypovitaminose.

Le traitement conservateur du dysfonctionnement de la vésicule biliaire consiste à suivre un régime et à effectuer un traitement médicamenteux.

Une personne doit changer son mode de vie: éliminer les charges excessives, arrêter de fumer, normaliser le surpoids.

Le traitement médicamenteux consiste à utiliser des médicaments qui corrigent la motilité de la vésicule biliaire et des agents cholérétiques.

En cas de dyskinésie hypertensive, des antispasmodiques sont prescrits (Mebeverin, Drotaverin, Papaverine) et en cas de dysfonctionnement de type hypotonique, prokinetics (Domperidone).

L'efficacité des agents antispasmodiques dépend du dosage choisi individuellement.

Les médicaments cholérétiques comprennent la cholécinétique et la cholérétique.

La cholécinétique augmente le tonus des voies biliaires. C'est:

  1. Xylitol, sorbitol.
  2. Huiles végétales.
  3. Sulfate de magnésium.

La cholécinétique est utilisée dans les cas où il est nécessaire d’agir très rapidement sur le corps du patient et dont l’effet dépend directement de la posologie du médicament.

Pour cholérétique (signifie stimuler la production de bile) comprennent:

  1. Drogues synthétiques - Oxaphénamide, Nikodin.
  2. Préparations à base de plantes - tiges de maïs avec stigmates, extrait de feuille d'artichaut, etc.
  3. Médicaments contenant de la bile et des acides biliaires - Panzinorm Forte, Festal, Holenzim.

Si le patient a besoin d'un traitement à long terme, des préparations contenant de la bile sont utilisées (Deholin, Liobil). S'il est nécessaire d'obtenir un effet anti-inflammatoire, des médicaments de synthèse sont prescrits, mais leur traitement est généralement de courte durée.

Si le dysfonctionnement des voies biliaires est accompagné d’une inflammation, des agents non stéroïdiens sont indiqués:

Si nécessaire, prescrire des antidépresseurs tricycliques: Koasil, Melipramin, Elivel, Saroten, Amizol.

Dans le cas du type hypotonique de la maladie, le sulfate de magnésium, la cholécystokinine, la pancréozymine, la Flamin, sont prescrits des eaux minérales de haute minéralisation.

Dans le type hypocinétique de dysfonctionnement des voies biliaires, le xylitol, le sorbitol, le sulfate de magnésium, la pancréémine, des eaux minérales avec une salinité à haute température de 20–23 degrés sont recommandées.

Dans le cas du dysfonctionnement biliaire de type hyperkinétique, on utilise des préparations à base de magnésium et de potassium, des antispasmodiques et de l’eau minérale à faible minéralisation chauffée jusqu’à six fois par jour.

Avec la cholestase intrahépatique, des tubages sont effectués (détection «à l'aveugle», drainage sans tube du système biliaire) jusqu'à deux fois par semaine.

Le traitement physiothérapeutique a un effet positif sur le dysfonctionnement de la vésicule biliaire:

  1. Afin d’améliorer les processus de trophisme et de microcirculation, les patients atteints du type hypertensif passent de l’inductothermie. Lorsque l'hypotension montre une faradisation de la vésicule biliaire et des courants dynamiques. UHF a un effet bactéricide et anti-inflammatoire.
  2. Les applications d'ozokérite, de paraffine améliorent le trophisme tissulaire et le flux sanguin, ont un effet de résolution et la capacité de provoquer un effet antispasmodique dans le dysfonctionnement hypertonique des voies biliaires.
  3. La thérapie par micro-ondes a un effet anti-inflammatoire, soulage la douleur et les spasmes des voies biliaires, améliore le trophisme tissulaire, la circulation sanguine et renforce les processus d'oxydo-réduction.
  4. Dans la dyskinésie hypertensive, l’électrophorèse d’une solution à 10% de sulfate de magnésium et d’une solution à 5% de novocaïne est présentée.
  5. Les âmes (éventail, pluie, circulaire) sont recommandées pendant une demi-heure, le cours dure de 10 à 15 procédures. Les bains de perles et de pins sont prescrits tous les deux jours, la durée du traitement allant jusqu'à dix bains.
  6. Une électrophorèse avec une solution à 0,1% de papavérine, une solution à 5% de novocaïne et une solution à 5% de sulfate de magnésium est effectuée sur la région de l'hypochondre droit. Le cours comprend 10 procédures. Déposez une électrophorèse de chlorure de calcium sur le collet, dont le déroulement est de 10 procédures.
  7. Un massage du cou et de la région du col n ° 10 est également présenté, ainsi qu'un collier galvanique.

Si l'effet du traitement est absent, la chirurgie est envisagée. En cas de dysfonctionnement de la vésicule biliaire avec diminution de sa fraction d'éjection, moins de 40% des patients effectuent l'élimination de la bulle (cholécystectomie). L’absence de sensations douloureuses après une intervention chirurgicale pendant un an ou plus est un bon résultat de la cholécystectomie.

Alimentation et médecine traditionnelle

Dans le type hyperkinétique de la maladie, les produits qui stimulent la contraction de la vésicule biliaire sont exclus: huiles végétales, graisses animales, bouillons gras de viande, de poisson et de champignons. Les aliments gras et épicés, l'ail et les oignons crus, la crème glacée, les viandes fumées, le jus de tomate et l'alcool sont exclus du régime alimentaire du patient. Une telle nourriture peut causer des spasmes des voies biliaires.

Dans l'hypotonie de la vésicule biliaire, les patients tolèrent généralement des bouillons de poisson et de viande plutôt faibles, de la crème sure, de la crème, des huiles végétales et des œufs à la coque. L'huile végétale est prescrite 15 ml jusqu'à trois fois par jour pendant une demi-heure avant les repas. Le cours dure de 14 à 21 jours.

Pour prévenir la constipation, il est recommandé d'inclure dans le régime des aliments favorisant le transit intestinal: carottes, citrouilles, courgettes, melons, pastèques. Les médicaments laxatifs sont rarement utilisés.

Il est important que la nourriture soit toujours chaude et fraîche. Une quantité suffisante de légumes devrait être présente dans l'alimentation, mais il est recommandé de limiter le nombre de plats à base de viande. De telles caractéristiques nutritionnelles adhèrent depuis longtemps.

Nutrition pour le dysfonctionnement de la fraction de vésicule biliaire: la nourriture est prise en petites portions jusqu'à 6 fois par jour. Il est conseillé de manger un plat léger avant d'aller au lit. Excellente influence sur l'état de motilité du son des voies biliaires. Ils sont ajoutés à 15 grammes aux plats du jour.

En complément du traitement principal, après consultation d’un spécialiste, des méthodes de médecine traditionnelle peuvent être utilisées.

Avec un tonus réduit du tractus biliaire, de telles herbes médicinales sont efficaces:

  1. Vous devez écraser 5 grammes de graines de persil, versez 200 ml d’eau bouillante et laissez-le infuser pendant deux heures. La perfusion est filtrée et refroidie. Le médicament est pris dans un quart de verre trois fois par jour, quinze minutes avant les repas. Le cours dure 14 jours, puis ils font une pause de 10 jours et répètent le traitement pendant trois mois.
  2. Pour préparer la décoction d’immortelle, versez 200 ml d’eau bouillante et chauffez au bain-marie pendant 20 minutes. Bouillon prendre 15 ml trois fois par jour pendant quinze minutes avant les repas.
  3. 5 grammes d'aneth doivent être écrasés, versez deux tasses d'eau chaude et laissez infuser pendant deux heures. Le médicament est filtré et refroidi. L'outil prend un quart de verre pendant quinze minutes avant un repas. Le cours dure 14 jours, après quoi ils font une pause de 10 jours et le répètent pendant trois mois.

Si le tonus des voies biliaires est augmenté, les remèdes suivants sont recommandés:

  1. Verser 50 ml de stigmates de maïs dans 200 ml d’eau bouillante, couvrir d’un couvercle et chauffer au bain-marie pendant une demi-heure. Le médicament doit être refroidi et filtré. Le volume du bouillon obtenu est porté à 200 ml. Prenez un quart de verre le matin, l’après-midi et le soir avant les repas. Ce remède a un effet cholérétique.
  2. 20 grammes d'herbes Hypericum versez 200 ml d'eau chaude et laissez bouillir pendant une demi-heure. Le médicament est pris dans une troisième tasse trois fois par jour, vingt minutes avant les repas.
  3. 60 grammes de fleurs de camomille sont nécessaires pour verser 200 ml d'eau bouillante et chauffées au bain-marie pendant une demi-heure. Le médicament est pris dans une troisième tasse le matin, à midi et le soir après avoir mangé. L'outil a une action antispasmodique et cholérétique légère.
  4. 40 grammes de racine de valériane versez 200 ml d’eau chaude et laissez bouillir pendant quinze minutes. L'outil prend 50 grammes en une demi-heure après un repas. Le médicament a un effet calmant et antispasmodique.
  5. 8 grammes de bourgeons de bouleau, versez 200 ml d’eau chaude et laissez bouillir pendant quinze minutes. L'infusion se prend dans un troisième verre sous forme de chaleur trois fois par jour quinze minutes avant les repas.

Également pour le dysfonctionnement de la vésicule biliaire, de telles perfusions sont efficaces:

  1. Prenez à parts égales racines d'angélique, feuilles de menthe, écorce de nerprun, graines de cumin, feuilles de sauge. Tous mélangés et 15 grammes de collection verser un verre d'eau bouillante. Le médicament doit être perfusé pendant 40 minutes. L'outil est pris dans un demi-verre le matin, à midi et le soir une demi-heure avant les repas.
  2. Une boisson très savoureuse pour le traitement de la maladie est obtenue à partir de la rose sauvage. Pour ce faire, on écrase 15 grammes de fruits séchés de la plante et on verse 200 ml d'eau bouillante. On fait bouillir le produit pendant trois minutes, puis on le laisse reposer dans un thermos pendant trois heures. Prendre une demi-tasse le matin, au déjeuner et le soir avant les repas.

Pour prévenir le développement de la maladie, il est nécessaire, sans délai, de traiter toutes les maladies des organes de l'appareil digestif, d'éviter les situations de stress et de manger régulièrement au même moment. Le repos et le sommeil sont tout aussi importants. En règle générale, la fonction des voies biliaires revient à la normale après le traitement.