Principal / L'intestin

Coliques de l'estomac chez l'adulte: liste de médicaments et de remèdes populaires

L'intestin

Chez l'adulte, les coliques abdominales sont appelées attaques de douleur aiguë, coupante ou douloureuse. Elle apparaît soudainement et prévient de l'inflammation. Les causes de cette affection sont déterminées par la nature et la localisation des sensations désagréables. Il est important de connaître les astuces de premiers secours pour savoir quoi faire au premier signe. Après tout, les spasmes peuvent être répétés non seulement après avoir mangé, mais également entre les repas. Les symptômes peuvent avoir un caractère supplémentaire sous la forme d'éructations et de brûlures d'estomac.

Causes des crampes abdominales

La colique est un symptôme du processus inflammatoire. Il signale une maladie de la liste suivante:

  • inflammation de l'estomac (flatulences, ulcères, gastrite, maladies oncologiques);
  • maladies intestinales (syndrome du côlon irritable, obstruction intestinale, colite, pathologie cancéreuse);
  • empoisonnement;
  • grossesse extra-utérine;
  • perturbation du foie et des reins;
  • inflammation des ovaires.

Ces facteurs peuvent être simples ou complexes.

Symptômes de la colique

Lorsque les sensations désagréables peuvent ressentir les signes suivants.

  1. Inflammation de l'estomac.
    Un estomac malade provoque un spasme du côté gauche. Avec la gastrite, la douleur fait mal aux côtes. Dans ce contexte, des nausées et des vomissements sont observés. La gastrite entre dans un ulcère. Selon les statistiques, à ce stade seulement, la plupart des gens consultent un médecin. Souffrir des crises - pas de force.
  2. Maladie de l'intestin.
    Les spasmes recouvrent le bas-ventre près du nombril et du côté gauche. Le syndrome de l'intestin irritable se manifeste par des picotements coupants. Cela continue jusqu'à ce qu'il soit défécé. Les attaques sont périodiques jusqu'à ce que le problème soit résolu. Des picotements fréquents dans les deux camps mettent en garde contre la colite. La colite est une inflammation de la membrane muqueuse du gros intestin. Cela se produit sur fond de régime alimentaire inapproprié et de mode de vie inactif.
  3. Empoisonnement
    Une forte colique sévère indique une infection intestinale. C'est une intoxication alimentaire ou chimique. Il est accompagné de nausées, de vomissements, de selles molles et de fièvre. La douleur abdominale aiguë est un signe d'appendicite.
  4. Grossesse extra-utérine.
    Le compagnon de la grossesse extra-utérine - des contractions dans le bas-ventre. Ils augmentent à chaque minute, accompagnés de saignements vaginaux et de fièvre.
  5. Perturbation du foie et des reins.
    Les crises de douleur sont perturbées à différents stades de déviations par rapport à la norme. Les symptômes d'un foie en mauvaise santé sont des spasmes du côté droit, irradiant vers l'hypochondre et l'épaule. Lorsque le syndrome douloureux de la maladie rénale est ressenti dans la cavité abdominale et va au bas du dos.
  6. Inflammation des ovaires.
    Une colique aiguë dans le bas-ventre à gauche signifie une maladie du système reproducteur chez la femme. En règle générale, le spasme se produit en raison de la torsion des jambes d'un kyste ovarien. Le malaise s'accompagne d'une diminution de la pression artérielle, de vomissements et de fièvre.

Traitement avec la préparation No-shpa et analogues

Habituellement, les médicaments d’urgence éliminent les crises de douleur aiguë.

Médicament à fort effet antispasmodique. Enlève les crampes. Détend les muscles du tractus gastro-intestinal, du système biliaire et urinaire.

  • comprimés (NO-SHPA 40 mg, NO-SHPA Forte 80 mg.)
  • solution d'injection.

Instructions d'utilisation

Les adultes appliquent 1 à 2 fois par jour pour 80 mg. Autorisé à recevoir 240 en 24 heures. Un antispasmodique est utilisé pour éliminer les crampes aiguës pendant la journée. Les injections intramusculaires et intraveineuses ne sont effectuées que sur les conseils d'un médecin. Les médicaments longs ne sont pas prescrits. Si la douleur persiste, il est recommandé d'appeler une ambulance.

  • insuffisance rénale et hépatique;
  • insuffisance cardiaque;
  • période de lactation;
  • intolérance aux composants;

Il y a des cas de vertiges. Ils nécessitent une approche individuelle du patient. Pendant la grossesse, les avantages et les risques d'utilisation sont évalués.

Analogues de la préparation BUT-SHPA.
Selon la substance active, les analogues de NO-SHPY incluent:

  • Drotaverinum;
  • Droverin;
  • Spasmol;
  • Spazmonet;
  • Spakovin;
  • SpazoVerin.

Smecta avec coliques

Ce sorbant aide à éliminer les coliques et à normaliser le tractus gastro-intestinal. Il apaise et restaure les zones irritées des organes inflammatoires et élimine les bactéries et les virus. Élimine les gaz et les éloigne des matières fécales pendant les flatulences.

Libération du formulaire.
Smektu est libéré uniquement dans des sacs avec une poudre jaune-gris. Du même contenu du sac est préparé suspension.
Composants auxiliaires du médicament:

  • le monohydrate de dextrose;
  • arôme;
  • saccharinate de sodium.

La poudre est destinée à l'ingestion. Les adultes sont prescrits 3-6 sacs dans les 24 heures. Le traitement dure de 3 à 7 jours. La poudre est diluée dans un demi-verre d'eau tiède. Suspension consommée immédiatement après la préparation.

Contre-indications
La suspension ne peut être prise dans les cas suivants:

  • constipation chronique;
  • intolérance aux composants.

La période de grossesse et d'allaitement.
Smekta autorisé dans cette période. Cela a un effet positif sur le corps.

Analogues.
Equal in action et composition des fonds sont appelés:

À en juger par les examens, ces substituts présentent l’inconvénient de nombreuses contre-indications et restrictions. Smekta n'a presque pas de contre-indications. Ceci est un premier secours pour les coliques.

Charbon actif pour aider

Le charbon actif appartient aux sorbants. Il élimine les substances nocives du corps:

  • les médicaments;
  • des microbes;
  • des poisons;
  • allergènes alimentaires;
  • alcaloïdes.

Le médicament agit dans la journée du corps. Il n'est pas absorbé par les parois de l'estomac. Affiche les substances inutiles de manière naturelle.

Libération du formulaire.
Comprimés avec une surface rugueuse noire. Disponible en emballage papier de 10 pièces. Plusieurs normes sont classées dans une boîte en carton et les instructions jointes.

Contre-indications
Le médicament ne doit pas être utilisé chez les patients présentant des pathologies ulcéreuses et intestinales au stade aigu.

La période de grossesse et d'allaitement.
Le médicament est autorisé à recevoir les mères enceintes et allaitantes. Les composants ne sont pas absorbés dans le corps et le sang.

Instructions d'utilisation.
L'application dépend de la gravité de la maladie. Commencez à prendre 2 comprimés 3 fois par jour. En cas d'intoxication grave, la dose est formée en fonction du poids du patient. La posologie recommandée est de 1 comprimé par 10 kilogrammes. Le charbon actif est dilué dans un demi-verre d’eau ou pris à sec avec de l’eau.
Interaction avec d'autres médicaments
Le charbon actif affecte l’effet de tout médicament. Sa tâche principale est d'éliminer les substances étrangères du corps.

Que faire à la maison

Outre les méthodes de traitement médicamenteux, il existe des recettes populaires pour traiter les crampes abdominales chez les adultes et les pourboires. Les décoctions et les teintures de plantes médicinales ont des propriétés anti-inflammatoires et analgésiques.

  1. Le bouillon de chêne aidera à soulager les ballonnements et les coliques. Le bouillon est préparé par litre d'eau. Prendre 3-5 cuillères à soupe par jour.
  2. La citrouille est réputée pour ses propriétés curatives dans les troubles intestinaux.
  3. Les pommes ont des effets anti-inflammatoires.
  4. Une décoction de camomille apaise la douleur. Plusieurs fleurs ou 1 filtre filtré avec de l’eau bouillante. Insister une demi-heure et boire la gorge toutes les heures.
  5. Une décoction d'ortie soulage la douleur et calme les saignements.
  6. Propolis - un produit unique de l'apiculture. Il combat les germes et les virus dangereux et a un effet bénéfique sur les organes humains. Depuis les temps les plus reculés, les gens traitaient des ulcères à la propolis, des bronchites, des cancers et des tuberculoses. La propolis est utile pour la prévention des maladies. Dans les pharmacies vendues en teintures et en comprimés. Le paquet contient une tablette à laquelle l'instruction est jointe. Teinture en bouteille avec un liquide sombre.
  7. Mumiyo est une substance de couleur foncée, semblable au goudron. Mumiyo utilisé pour le traitement et la prévention. Le remède populaire est un ajout au traitement principal.

Les maladies énumérées ci-dessus sont des causes courantes de crampes abdominales chez les adultes. Cependant, des études montrent que les crampes abdominales se produisent également en présence de: hépatite, coqueluche et autres pathologies. Par conséquent, les médicaments et les remèdes populaires ne sont utilisés qu'après avoir consulté un spécialiste de l'éducation médicale.

Avec coliques

Les olives de l'abdomen chez l'adulte sont en train de provoquer des douleurs paroxystiques qui se terminent aussi soudainement qu'au début et ne sont pas une maladie indépendante, mais un symptôme de toute anomalie ou pathologie abdominale.

Raisons

La raison principale de l'apparition de coliques dans l'abdomen chez un adulte est le spasme de structures musculaires situées dans les régions abdominale et péritonéale. Divers facteurs contribuent à cet état, parmi lesquels:

  1. Erreurs dans le régime alimentaire - utilisation d'aliments viciés ou de mauvaise qualité, prédominance dans le régime alimentaire des conserves, des saucisses, des sucreries, des hydrates de carbone, du fractionnement rapide. Repas irréguliers, trop manger le soir, grands intervalles entre les repas.
  2. Intoxication alimentaire - souvent après une maladie d'origine alimentaire, le fonctionnement du tractus gastro-intestinal est altéré, ce qui s'accompagne de coliques et d'autres symptômes désagréables. Des conséquences particulièrement graves sont observées après une intoxication par les champignons, les plantes toxiques, la drogue et l’alcool.
  3. La prédominance dans le régime alimentaire des plats qui provoquent une fermentation dans les intestins et stimulent une formation accrue de gaz - ces produits comprennent les haricots, les pois, les arachides, le maïs, le chou, la levure et les produits de boulangerie (frais), allant au four.
  4. Maladies chroniques du tube digestif - gastrite, ulcère peptique, entérite, entérocolite, colite, pancréatite, cholécystite.
  5. Infestation par le ver.
  6. Maladies infectieuses accompagnées de vomissements et de diarrhée - dysenterie, salmonellose, infection à rotavirus.
  7. Constipation chronique
  8. Obstruction intestinale causée par des polypes intestinaux, des tumeurs, des processus adhésifs.

De plus, des états chirurgicaux aigus nécessitant une intervention chirurgicale immédiate peuvent être à l'origine d'une douleur lancinante à l'abdomen. Ceux-ci incluent:

  • grossesse extra-utérine;
  • jambes de kyste de torsion;
  • rupture ovarienne;
  • une appendicite;
  • péritonite.

Dans certains cas, la douleur abdominale spastique est causée par une tension nerveuse excessive et une anxiété. Beaucoup de personnes dans cet état ont des accès de diarrhée en raison de la santé du système digestif.

Les symptômes

Les médecins identifient les symptômes cliniques apparaissant lors d'une attaque de coliques ou pouvant les précéder. Ces symptômes incluent:

  • nausée et bave excessive;
  • vomissements;
  • éructations et sensation de lourdeur dans l'estomac;
  • amertume dans la bouche;
  • grondement dans l'estomac, flatulences, décharge de gaz;
  • diarrhée ou, au contraire, constipation;
  • fausse envie de déféquer, sensation de selles incomplètes;
  • douleur dans l'hypochondre droit, entourant la douleur avec irradiation dans le dos;
  • fièvre
  • faiblesse croissante;
  • sueurs froides, augmentation du rythme cardiaque, baisse de la pression artérielle.

Classification des crampes d'estomac

Les coliques de l'estomac, selon la cause de leur apparition, sont classées comme suit:

  1. hépatique ou biliaire - la survenue est due à la défaite des voies biliaires ou du sable de la vésicule biliaire, des calculs et une inflammation.
  2. Rénal - le plus souvent causé par la promotion de calculs dans les uretères.
  3. Des douleurs appendiculaires - de caractère spastique perforant - sont localisées dans la région de la partie iliaque droite avec irradiation au nombril. Ce type de colique est un signe clair d'un processus inflammatoire progressif dans l'appendice du caecum et l'intensité de l'attaque augmente avec chaque heure qui passe.
  4. Pancréatique - au début, le patient s’inquiète des douleurs lancinantes de l’hypochondre gauche, qui saisissent progressivement toute la moitié supérieure de l’abdomen avec irradiation au dos (douleur du zona). Une attaque de colique pancréatique est accompagnée de nausée, de fièvre, de vomissements répétés sans soulagement, de distension abdominale et de flatulences.
  5. La douleur lancinante rectale ou intestinale est principalement localisée dans la région rectale et dans l’anus. Le patient a un faux désir constant de déféquer et une sensation de plénitude de l'intestin. Les tentatives de vider les intestins provoquent une nouvelle attaque de douleur lancinante.

Diagnostics

Si l'attaque de colique est apparue pour la première fois ou a été répétée plusieurs fois récemment, il est nécessaire de consulter un médecin dès que possible. Le diagnostic et le traitement des coliques et des pathologies concomitantes du tractus gastro-intestinal sont ceux d'un gastro-entérologue qui, si nécessaire, dirige le patient vers un autre spécialiste - neurologue, gynécologue, chirurgien, proctologue, hépatologue et autres.

Le diagnostic de la cause des coliques dans l'estomac commence par une enquête sur le patient et une prise en main approfondie des antécédents. La recherche obligatoire est l'analyse du sang occulte dans les selles, du coprogramme, des œufs et du ver. De plus, on prescrit au patient un certain nombre d'études supplémentaires:

  • EGD (fibrogastroduodénoscopie) - étude dans laquelle, à l'aide d'un gastroscope flexible équipé d'une caméra miniature, examine l'état des muqueuses de l'œsophage, de l'estomac et du duodénum;
  • L'échographie de la cavité abdominale, du petit bassin et de l'espace rétropéritonéal - permet de détecter la présence d'inflammation, d'adhésions, de tumeurs et de calculs dans le pancréas, le foie, la vésicule biliaire, les organes urinaires féminins, les reins;
  • coloscopie, rectoromanoscopie - examen des sections du côlon avec une sonde flexible;
  • Radiographie de l'intestin - le gros intestin antérieur du patient est rempli d'un agent de contraste et une série de radiographies est prise. L'étude permet de détecter les obstructions, les tumeurs, les polypes, les adhérences et le rétrécissement de l'intestin;
  • CT ou IRM.

La liste de ces procédures vous permet d'identifier les troubles fonctionnels du tractus gastro-intestinal et des organes abdominaux et de sélectionner le patient pour un traitement efficace et efficace.

Coliques dans l'estomac pendant la grossesse

Pendant la période où un enfant est porteur, presque toutes les femmes sont confrontées à une crise de colique à l'estomac, qui ne peut que s'inquiéter. Le premier picotement dans le bas de l'abdomen d'un côté ou de l'autre peut être ressenti par une femme sans même savoir à propos de sa nouvelle position - au moment où l'œuf fécondé est envoyé dans l'utérus pour y être attaché. Des coliques prononcées à droite ou à gauche, même avant le retard de la menstruation ou dans les premiers jours, peuvent signaler la fixation de l'ovule dans la trompe de Fallope et le développement d'une grossesse tubaire ectopique. Les symptômes supplémentaires de coliques dans ce cas seront:

  • tirer la douleur dans l'abdomen d'une part, aggravée par le changement de la position du corps;
  • taches ou pertes sanguines du tractus génital;
  • besoin fréquent de déféquer, ce qui est faux.

Lorsque la trompe utérine se rompt, la femme ressent une vive douleur lancinante, une tachycardie marquée, un essoufflement, une faiblesse croissante et des sueurs froides saillantes.

Avec une grossesse en cours de développement, des coliques dans l’abdomen de la mère peuvent survenir au cours des 2-3 trimestres et sont le plus souvent associées à la pression du fœtus en croissance sur les organes adjacents de la cavité abdominale, ce qui nuit à leur fonctionnement. En règle générale, dans une telle situation, on ne prescrit à une femme qu'un traitement symptomatique pour éliminer les spasmes et la douleur, et les coliques disparaissent sans laisser de trace après la naissance de l'enfant.

Coliques à l'estomac avec syndrome du côlon irritable

Le syndrome de l'intestin irritable n'est pas une maladie distincte, mais une affection caractérisée par un trouble fonctionnel de tous les organes du tube digestif de nature chronique.

Les principaux symptômes de ce syndrome sont:

  • caractère chronique de la diarrhée - des selles sont observées après chaque repas;
  • crampes sévères le long des intestins avec des accès de coliques plusieurs fois par jour;
  • ballonnements et formation de gaz;
  • nausée

À la moindre surmenage nerveuse, les manifestations du syndrome du côlon irritable augmentent, respectivement, ainsi que les attaques de coliques. Le traitement de cette pathologie est dans la plupart des cas réduit au soulagement de la douleur et des spasmes et à la correction du mode de vie et de la nutrition.

Traitement

Avant de parler du traitement de la colique, il est important de noter que ceux qui rencontrent un état similaire pour la première fois ne se soignent pas eux-mêmes et ne prennent pas d'analgésiques, mais cherchent de l'aide médicale immédiatement. Comme nous l’avons déjà mentionné, les coliques à l’estomac peuvent être le signe de graves problèmes chirurgicaux et le soulagement de la douleur entraînera une perte de temps précieux et rendra difficile l’établissement d’un diagnostic.

En fonction de la cause de la douleur lancinante à l'abdomen et des résultats de l'examen, le médecin peut prescrire les groupes de médicaments suivants au patient:

Coliques dans l'estomac: causes et méthodes de traitement

Chers lecteurs, nous allons parler aujourd'hui de crampes d'estomac. Si vous ne les avez jamais rencontrés, vous êtes une personne très heureuse et je suis très heureux pour vous. Mais j'ai moi-même beaucoup souffert de ce problème auparavant. Parfois, ils se présentent maintenant. J'ai appris à y faire face, j'espère que notre article d'aujourd'hui vous aidera trop si vous avez un tel problème. Plus professionnellement, il nous dira tout sur les raisons de leur apparition et de leur traitement possible. Docteur de la plus haute catégorie, Evgeny Nabrodov. Donne-lui le mot.

Qu'est-ce que la colique? Il s’agit d’une douleur contractée principalement dans le péritoine. Ils peuvent être d'intensité variable et parler à la fois d'une violation banale du régime alimentaire et du développement de maladies graves des organes internes. Les coliques de l'estomac sont une nuisance pour une personne et, si elles se produisent périodiquement, elles réduisent considérablement la qualité de la vie. Pour éliminer l'inconfort et les crampes intestinales, il est nécessaire de déterminer les causes d'éventuels désordres et maladies. Cela peut être fait par un technicien qualifié. À l'aide des méthodes modernes de diagnostic, le médecin déterminera les causes de la colique abdominale chez l'adulte et déterminera le traitement à suivre.

Causes de la colique abdominale

Les coliques intestinales peuvent être associées à des maladies aiguës ou chroniques ou être dues à des troubles de l'alimentation. Le plus souvent, les crampes abdominales sont causées par des excès alimentaires et par la consommation d'aliments provoquant la fermentation et la pourriture. Cela peut également être dû au manque d'enzymes séparant les aliments, et le médecin les prescrit dans des préparations séparées. Il est nécessaire de travailler avec chaque patient séparément, il est nécessaire d'effectuer un diagnostic complet. Bien sûr, vous pouvez boire une pilule antispasmodique et oublier les coliques pendant un moment, mais cela ne résout pas le problème.

Causes courantes de coliques abdominales chez les adultes:

  • trop manger;
  • manger de la nourriture de mauvaise qualité;
  • la prévalence de produits générateurs de gaz dans l'alimentation (chou, légumineuses, maïs, pommes de terre);
  • infections intestinales;
  • maladies chroniques du tube digestif;
  • invasions helminthiques;
  • dysbactériose;
  • mauvaise alimentation, abondance dans le régime alimentaire des aliments gras et frits et des glucides simples;
  • stress psycho-émotionnel constant.

Les coliques intestinales peuvent survenir à tout âge, même chez les enfants; elles sont détectées chez les personnes jeunes et d'âge moyen. Les experts ont remarqué que les femmes en souffrent plus que les hommes. Cela est dû aux particularités du système nerveux et aux fluctuations des hormones au cours du cycle menstruel. Les crampes abdominales ont tendance à augmenter peu de temps avant la menstruation, avant des mesures responsables, ce qui permet de suspecter le lien entre la colique et des facteurs psychologiques.

Comment sont les crampes abdominales?

Les manifestations cliniques de la colique sont multiples. En outre, les symptômes suivants peuvent se produire:

  • troubles des selles: constipation, qui alterne souvent avec la diarrhée;
  • sensation de selles incomplètes;
  • des nausées et des vomissements;
  • éructations;
  • des ballonnements;
  • douleurs épigastriques et d'hypocondrium;
  • maux de tête;
  • fièvre
  • diminution de la performance et des troubles du sommeil.

Comme vous pouvez le constater, les plaintes d’un seul patient ne permettent pas de déterminer avec précision les causes de la colique. Il est important d'évaluer correctement votre bien-être et de ne pas essayer d'étouffer la douleur de façon symptomatique. Les médicaments contre les coliques doivent être prescrits par un médecin. La douleur est le principal symptôme de la colique. Il peut être terne et terne ou aigu et insupportable.

Si les douleurs abdominales s'intensifient, il est nécessaire d'appeler de toute urgence l'équipe de l'ambulance. Les coliques peuvent survenir dans des cas urgents, notamment une appendicite, une pancréatite aiguë et une occlusion intestinale. Chez les femmes, les coliques abdominales basses surviennent souvent avec des problèmes d'appendices et une grossesse extra-utérine.

Examen pour la colique dans l'estomac

Le diagnostic de colique peut inclure les procédures suivantes:

  • Échographie des organes abdominaux;
  • l'irrigoscopie;
  • Scanner intestinal;
  • coloscopie;
  • rectoromanoscopie;
  • tests de laboratoire sur le sang, les matières fécales, l'urine.

L’objet principal de l’examen de la colique est d’identifier une pathologie organique pouvant entraîner des spasmes, une altération des selles et une dégradation du bien-être général. Il est parfois nécessaire de mener simultanément plusieurs méthodes de recherche instrumentale pour évaluer la gravité de l'état du patient et prévenir les complications.

Syndrome du côlon irritable et des crampes abdominales

Le syndrome du côlon irritable fait référence aux troubles fonctionnels du système digestif et se caractérise par l'apparition d'une douleur prolongée associée à une selle altérée. La base de la maladie est une violation de la motilité intestinale dans le contexte d'une mauvaise alimentation et de problèmes psychologiques.

La douleur dans le syndrome du côlon irritable a souvent un caractère terne. Localisé dans le bas de l'abdomen. De nombreux patients dans le contexte de cette violation apparaissent périodiquement des symptômes supplémentaires: nausée, perte d'appétit, faiblesse physique, dégradation du sommeil. La maladie a un cours chronique, nécessite une approche intégrée du traitement. Les coliques du bas-ventre atteintes du syndrome du côlon irritable peuvent être éliminées en modifiant la nature des aliments et le mode de vie. Certains patients nécessitent la consultation d'un psychologue, psychothérapeute. La pharmacothérapie n'est prescrite que si les experts détectent une pathologie organique (pancréatite, gastrite, dysbactériose).

Cette vidéo explique clairement le syndrome du côlon irritable et comment lutter contre cette maladie.

Pancréatite et crampes d'estomac

Les coliques fréquentes dans l'estomac, surtout dans sa partie supérieure, se retrouvent dans la pancréatite chronique. Cette maladie se caractérise par une inflammation du pancréas et une modification progressive de sa structure. Au cours des dernières années, la pancréatite chronique s'est déclarée chez les jeunes de moins de 35 ans, alors qu'elle avait déjà été détectée principalement après 55 ans. Cette tendance est associée à une augmentation du nombre de personnes qui abusent des boissons alcoolisées, mènent un mode de vie malsain et mangent de manière rationnelle.

Autres facteurs menant au développement de la pancréatite chronique:

  • maladie de calculs biliaires;
  • troubles métaboliques;
  • processus auto-immunes;
  • manque d'activité physique régulière contre l'obésité;
  • teneur élevée en glucides simples, aliments frits et gras.

La douleur dans la partie supérieure de l'abdomen, qui va souvent dans l'hypochondre gauche, ceinture souvent tout le péritoine. Le syndrome douloureux est associé à des nausées et des vomissements, une flatulence marquée dans l'intestin. Les selles sont instables, la constipation peut alterner avec la diarrhée. Dans le contexte de douleur constante et de détérioration du bien-être général, le poids corporel peut diminuer.

Que faire avec les coliques dans l'estomac d'un adulte?

Les experts ne recommandent pas l'auto-traitement en cas de crampes à l'estomac. Lorsqu'une personne est laissée seule avec une douleur intense, elle peut devenir confuse. Le premier désir est de prendre un remède efficace contre les coliques, ce qui soulagera la douleur. Mais les analgésiques et les antispasmodiques peuvent effacer le tableau clinique si des spasmes graves apparaissent sur fond de conditions d’urgence (pancréatite aiguë, appendicite, obstruction intestinale). Par conséquent, lorsque la colique commence, il est nécessaire d'appeler un spécialiste à domicile ou de contacter un gastro-entérologue, un thérapeute ou un chirurgien dans le centre médical le plus proche.

Coliques particulièrement dangereuses pendant la grossesse, qui peuvent masquer des violations graves, notamment la menace de fausse couche et de naissance prématurée. Attention! Si une femme a des crampes au ventre, mais que le bas du dos lui fait encore mal (avec des saignements ou sans écoulement), consultez immédiatement un médecin!

Pendant la grossesse, la femme a un taux élevé de progestérone, une hormone qui détend les muscles lisses de l’utérus et aide le fœtus à se coucher à une heure fixe. Mais les fibres musculaires lisses sont également situées dans les intestins, ce qui explique pourquoi les femmes enceintes souffrent souvent de coliques, de constipation et d'autres troubles des selles. Une sélection appropriée de l'enzyme et du régime alimentaire aide à résoudre rapidement le problème.

Traitement de la toxicomanie et règles de nutrition

Parmi les médicaments pour la colique intestinale peuvent prescrire ce qui suit:

  • antispasmodiques;
  • analgésiques;
  • agents enzymatiques;
  • médicaments qui normalisent la microflore intestinale;
  • médicaments anti-inflammatoires;
  • antibiotiques.

Les médicaments antibactériens prescrits pour les infections intestinales présentent un risque élevé de complications de la pancréatite, des calculs biliaires. Les spécialistes sont principalement limités aux antispasmodiques et aux enzymes qui améliorent le processus de digestion.

Si un patient a une dysbiose intestinale, des cultures probiotiques doivent être prises. Les probiotiques et les prébiotiques sont responsables non seulement de la qualité de la digestion, mais également de l'activité de l'immunité. La plupart des cellules immunitaires se trouvent juste dans la muqueuse intestinale, qui forme une barrière intestinale protectrice.

Mais les probiotiques à eux seuls ne suffisent pas pour lutter contre la dysbiose chronique et les troubles digestifs. Il est important de respecter les principes de l'alimentation. Les fruits frais, les fibres végétales, les glucides complexes et les protéines saines, qui peuvent être obtenus à partir de viande maigre et de poisson, doivent être présents dans votre alimentation. Évitez les aliments frits, la restauration rapide, les croustilles, les sodas et tout autre débris d'aliments qui couvrent les intestins et causent des douleurs abdominales chroniques.

Il est recommandé de manger en même temps, par petites portions. Une nutrition fréquente déclenche des processus métaboliques, accélère le métabolisme et vous aide à vous sentir mieux, même dans des conditions de forte occupation. Au lieu d'une tarte frite d'où sort la graisse, il est préférable de manger un sandwich fait maison avec une tasse de thé vert entre les repas principaux. Quand vient le temps de dîner ou de dîner, la nourriture doit être complète: glucides complexes avec légumes, poisson, salade, soupes, fromage cottage avec fruits.

Si vous le souhaitez, vous pouvez emporter des repas cuisinés au travail ou sur la route, en empilant les aliments dans de petits récipients. Aujourd'hui, vous pouvez acheter des thermomugs et des thermothermos de différentes tailles, dans lesquels le liquide et les aliments sont chauffés en quelques secondes.

Le régime alimentaire pour les coliques intestinales est choisi en fonction des principaux symptômes et du diagnostic. Si le patient se plaint de diarrhée, il est nécessaire d'éliminer les fibres et de nommer des agents liants et fixants. Avec la constipation, au contraire, des céréales utiles, des fruits et légumes, du pain au son. Chaque matin, il est recommandé de boire un verre d'eau fraîche à jeun et de masser l'abdomen lors de coliques accompagnées de flatulences et de gaz d'échappement difficiles.

Quand avez-vous besoin d'une aide médicale urgente?

Des soins médicaux urgents sont nécessaires pour les symptômes suivants:

  • douleur insupportable dans l'abdomen;
  • vomissements fréquents, nausée;
  • jaunissement des muqueuses, de la peau et de la sclérotique (suspicion de pancréatite aiguë et d’hépatite);
  • la diarrhée, associée à une douleur intense et à des crampes;
  • blanchiment de la peau;
  • perte de conscience

Les douleurs abdominales accompagnées de coliques fréquentes surviennent principalement après avoir mangé ou avant de vider l'intestin. Si le syndrome douloureux est en augmentation et ne disparaît pas complètement après la prise d'antispasmodiques et d'analgésiques classiques, la situation est grave et vous devez faire appel à des soins médicaux d'urgence.

Médecine traditionnelle pour la colique

Le traitement folklorique peut aider à réduire les flatulences, améliorer la digestion. Il est recommandé d'utiliser de l'eau d'aneth pour lutter contre les flatulences tenaces. Les racines de céleri et de pissenlit aident à améliorer la digestion. Le jus de pomme de terre frais a le même effet: il est recommandé de le boire avec 0,5 tasse à jeun chaque matin. Il réduit les signes d'inflammation, favorise la cicatrisation de la membrane muqueuse du tube digestif. La décoction de camomille a un effet positif non seulement sur le travail des intestins, mais également sur un léger effet sédatif sur le corps.

Foire aux questions et réponses

1. Coliques fréquentes dans l'estomac, surtout après avoir mangé. Lors de l'examen d'une maladie n'est pas détectée. La pancréatine était prescrite. Mais les coliques ne disparaissent pas.

Très probablement, la cause de la colique est psychologique. En raison d'une anxiété et d'une nervosité accrues, des troubles fonctionnels de l'intestin peuvent survenir. Si le diagnostic ne confirme pas la présence de maladies du système digestif, vous devez contacter un psychothérapeute et commencer à prendre des sédatifs (selon la prescription du médecin).

2. Quelle est la meilleure étude pour les crampes intestinales?

Tout d'abord, il est préférable de subir une échographie. La méthode est abordable, pas dangereuse et assez informative.

3. Est-il possible de faire du sport avec des coliques intestinales fréquentes?

L'exercice sportif peut même être bénéfique, surtout s'il y a des maladies du tractus gastro-intestinal. Mais la formation est contre-indiquée dans les conditions aiguës et la menace de leur développement.

Médecin de la plus haute catégorie
Evgenia Nabrodova

Mon expérience personnelle

Je remercie Eugene pour l'information. Et ajoutez un peu de moi. J'ai d'abord rencontré des coliques lorsqu'il y avait des épisodes de vésicule biliaire. Il s'est avéré qu'il y avait des pierres. La douleur était telle que l'ambulance n'a sauvé que. Après l'opération visant à enlever la vésicule biliaire, il n'y avait pas de telles coliques. Mais parfois, quand il y a de grandes pauses dans les aliments, vous mangez quelque chose de mal, quand vous êtes nerveux, un inconfort commence dans le tube digestif et des coliques peuvent survenir.

Je connais déjà ma condition. J'ai appris à comprendre et à ne pas rater le début. Bien sûr, tout d’abord, c’est un régime. Le fait de m'allonger m'aide très bien. Apparemment, les intestins se détendent et la douleur disparaît. Je me prépare aussi de la camomille avec des graines de lin et je la bois toute la journée. Au besoin, je bois tout et plus loin. Les spasmes et les douleurs disparaissent, l'inflammation est soulagée. J'ai écrit sur ma recette dans l'article Graines de lin pour nettoyer les intestins. Et Kalgan m'a aussi sauvé.

Bien aidé cours probiotiques. J'ai acheté Immuno RioFlora pour restaurer une microflore intestinale normale.

Chers lecteurs, j'espère que nos informations vous seront utiles. Santé à tous et vie sans coliques!

Mon cadeau pour vous est Michel Pépé - La Rose Magnifique - Elixir d’Amour

Colique intestinale chez l'adulte - symptômes et traitement

Causes de la colique intestinale chez l'adulte

Sous le masque de la colique intestinale peuvent se cacher de très graves pathologies abdominales dans lesquelles une intervention chirurgicale peut être nécessaire. C'est pourquoi un tel symptôme devrait alerter le médecin et lui permettre de naviguer rapidement dans la détermination des causes du processus pathologique. Souvent, les coliques intestinales sont associées à un concept tel que «abdomen aigu», elles peuvent indiquer à la fois des troubles fonctionnels de l'intestin et ses lésions organiques profondes.

  • Les maladies du système digestif (gastrite, ulcères, pathologies du pancréas, du foie, de la vésicule biliaire) sont une cause fréquente de coliques. Ces conditions sont accompagnées d'une violation de la digestion, de la nourriture semi-digérée pénètre dans l'intestin grêle et provoque son spasme.
  • Des aliments froids ou rassis sont souvent utilisés pour pénétrer dans les coliques intestinales et les ballonnements, lors du processus de préparation au cours duquel des processus de fermentation sont utilisés (choucroute, pommes au vinaigre, kvas, produits à base de pâte à levure).
  • Alimentation irrégulière et déséquilibrée, trop manger, manger des collations sèches et rares, manger des aliments frits, gras, fumés ou épicés.
  • Intoxication alimentaire avec des produits de mauvaise qualité ou périmés, champignons empoisonnés, médicaments.
  • Infections intestinales causées par l’ingestion de microbes pathogènes (Salmonella, bacilles dysentériques). En pénétrant dans les produits et en se multipliant, ces micro-organismes produisent des toxines et, lorsqu'ils consomment de tels aliments, une toxico-infection (toxicose alimentaire) se développe. Les infections intestinales aiguës incluent la dysenterie, la salmonelle et le choléra. Seul un médecin spécialiste des maladies infectieuses est capable de déterminer l'agent responsable sur la base de tests de laboratoire (cultures bactériennes de matières fécales, tests sanguins pour une réaction immunologique).
  • Tension nerveuse, stress. Le symptôme peut être causé par des nerfs, en particulier chez les personnes impressionnables au corps mince qui ont une mauvaise façon innée de propager l'excitation dans les intestins. Cette situation est assez rare et est associée à des facteurs de stress (examen important, date importante, entretien lors de la candidature à un emploi).
  • Empoisonnement par les sels de métaux lourds. Le plomb est particulièrement dangereux à cet égard. En danger, les travailleurs des industries dangereuses et chimiques qui sont exposés aux substances toxiques pendant une longue période. Les sels de plomb qui pénètrent dans le corps provoquent ce qu'on appelle la colique au plomb (douleurs et crampes à l'estomac). L'intoxication aiguë et chronique au plomb est confirmée par un test sanguin et un examen de la cavité buccale, au cours desquels une «bordure de plomb» est détectée - une bande grisâtre entre les gencives et les dents.
  • Infestation par les helminthes. Les parasites qui habitent les intestins affectent constamment ses parois, provoquant une irritation des terminaisons nerveuses. Les symptômes des helminthiases, en plus des coliques intestinales, sont les nausées, le manque d’appétit, la perte de poids. Le diagnostic des maladies parasitaires repose sur des études de laboratoire sur les matières fécales des helminthes et des analyses de sang.
  • Les coliques peuvent survenir avec la grippe ou les ARVI. Les infections virales touchent non seulement le système respiratoire, mais également le système digestif et s’installent dans les ganglions lymphatiques de la cavité abdominale, ce qui provoque leur inflammation. Ces ganglions sont situés dans le mésentère de l'intestin grêle et, en l'irritant, provoquent des douleurs spasmodiques.

Ce type de syndrome intestinal est caractérisé par des symptômes mixtes, lorsque la colique est accompagnée de douleurs et de troubles digestifs (diarrhée) et d'infections des voies respiratoires (toux, nez qui coule, douleur et rougeur de la gorge). La douleur dans les muscles de la paroi abdominale peut être assez forte et être aggravée par les mouvements, ce qui peut entraîner des erreurs de diagnostic. Dans de tels cas, consultez un chirurgien.

  • Les coliques intestinales peuvent être causées par une obstruction intestinale, une motilité altérée, une entorse de l'intestin, une accumulation de matières fécales ou une obstruction mécanique (gonflement, adhérences). Une condition désagréable peut survenir en raison de l'haltérophilie et de l'exercice excessif.

Les facteurs responsables des coliques intestinales sont nombreux, seul un spécialiste peut en déterminer les causes et identifier les mesures permettant d’éliminer la douleur et d’atténuer l’état du patient. Quels sont les principaux symptômes associés à la colique intestinale?

Les symptômes

Les signes les plus importants de coliques intestinales chez les adultes sont:

  • Attaques de douleurs aiguës, insupportables, accompagnées de spasmes. La douleur augmente rapidement et irradie chez les hommes - dans les testicules, chez les femmes - dans les organes génitaux. À la palpation de l'abdomen, les muscles ne sont pas contractés, mais le patient ressent une douleur intense. La douleur n'est pas à court terme, elle peut durer de plusieurs heures à plusieurs jours. L'augmentation de la température corporelle n'est pas observée. Dans ce cas, les douleurs de crampes peuvent s’atténuer quelque peu, mais d’autres symptômes peuvent accompagner la détérioration du patient (rétention de gaz, constipation, douleurs abdominales).
  • Si le patient souffre de gastrite aiguë, la colique intestinale peut être accompagnée de symptômes dyspeptiques tels que nausées, vomissements, éructations, distensions abdominales.
  • La diarrhée se développe souvent, accompagnée de crampes à l’estomac, de la sécrétion de mucus au cours des selles.
  • Le patient a une faiblesse, une aversion pour la nourriture, une détérioration du bien-être général.

L’obstruction intestinale aiguë peut commencer par une colique intestinale. En même temps, il y a des crampes fortes et des douleurs atroces sur tout l'estomac, le vomissement commence. À l'avenir, il y a un retard de gaz et des selles, des ballonnements marqués, une forte diminution de la pression. Le patient peut tomber dans la prostration, il a la pâleur, la léthargie, la libération de sueurs froides. Cette maladie met la vie en danger et nécessite une hospitalisation immédiate et une intervention chirurgicale.

Lorsque ces symptômes apparaissent, il est important de ne pas se soigner soi-même, mais d'appeler une ambulance à temps. Cela aidera à obtenir un traitement adéquat et adéquat.

Types de coliques adultes

  1. Colique rectale (rectale). Il se caractérise par une fausse et douloureuse envie de vider le rectum.
  2. Colique appendic. Le plus souvent observé dans les premières heures de l'appendicite aiguë et se caractérise par une augmentation de la douleur sévère dans la région iliaque à droite.
  3. Coliques au plomb. Il se développe en cas d'intoxication par le plomb et se caractérise par des crampes abdominales aiguës, des tensions dans les muscles de la paroi abdominale, une fièvre jusqu'à 39 ° C, des saignements des gencives et une floraison grise entre les gencives et les dents. Les travailleurs des industries dangereuses qui exercent des activités d'extraction et de fonderie de plomb, qui produisent des peintures, des batteries et des câbles, sont à risque.
  4. Colique rénale. Il se caractérise par une douleur intense à l'aine, au bas du dos et aux organes génitaux. Les douleurs sont aggravées par les mouvements et s'accompagnent d'une augmentation de la température (jusqu'à 39 ° C), d'une diminution de la pression artérielle. Le patient a noté une violation de la miction, jusqu'à son arrêt complet, des nausées, des vomissements. Au plus fort de la douleur, il y a une perte de conscience et un évanouissement. La colique rénale est causée par une lithiase urinaire, une tuberculose rénale et une tuberculose, un processus inflammatoire aigu ou chronique (pyélonéphrite).
  5. Colique hépatique. Les douleurs se font sentir dans l'hypochondre droit et sont données à l'épaule et sous l'omoplate droite. Il y a un goût amer dans la bouche, des nausées et des vomissements avec un mélange de bile peuvent se produire. Les coliques provoquent une cholélithiase ou une cholécystite aiguë.
  6. Coliques pancréatiques. Se produit avec des pathologies du pancréas et s'accompagne de nausées, vomissements, ballonnements, diarrhée. Initialement, la douleur est localisée dans la moitié supérieure gauche de l'abdomen, puis devient encerclante. Les tumeurs pancréatiques ou la pancréatite aiguë conduisent à cette maladie.
Comment soulager les coliques intestinales à la maison?

Comme les coliques peuvent être causées par diverses raisons, vous ne devez jamais faire de lavement ou poser un coussin chauffant sur le ventre jusqu'à l'arrivée du médecin. Ces actions peuvent brouiller le tableau clinique, compliquer le diagnostic et compliquer l’état du patient dans les cas de suspicion d’obstruction intestinale ou d’appendicite.

Si, après un examen médical, il s'avère que le patient a une simple colique intestinale, vous pouvez consulter votre médecin et obtenir son autorisation pour prendre les mesures suivantes:

  • Si l'attaque est provoquée par une situation stressante, vous devez prendre des sédatifs.
  • Buvez No-shpu (2 comprimés) avec la décoction de menthe ou prenez un sachet de Smekta et dissolvez-le dans 100 ml d’eau.
  • Fixez une bouteille d'eau chaude à l'aine. Cela aidera à détendre les muscles et à éliminer les crampes.
  • Après cela, vous pouvez faire un lavement nettoyant avec une décoction de menthe ou de mélisse. Habituellement, après la libération des intestins par les gaz et les matières fécales, la douleur disparaît.
  • Aide à éliminer la décoction de coliques intestinales de camomille ou d'immortelle.
  • Vous pouvez entrer dans les suppositoires rectaux avec l'extrait de belladone ou boire un ou deux comprimés de Besalol, Bellalgin, Bekarbon.

Après des procédures médicales, le patient doit refuser de manger dans les 12 heures, vous pouvez boire du thé chaud non sucré avec une biscotte. Dans les jours qui suivent, évitez de manger des aliments qui provoquent une formation excessive de gaz.

Diagnostic et traitement de la colique chez l'adulte

Les coliques intestinales peuvent être causées par diverses raisons. Par conséquent, cela ne peut se faire sans une assistance médicale qualifiée. Un médecin expérimenté sera en mesure de déterminer la véritable cause de cette maladie et de vous prescrire un traitement adéquat. Pour poser un diagnostic correct, vous devez réussir un examen complet.

Au départ, le médecin collecte l’historique des données. Il est important de déterminer si des maladies telles que la cholécystite, la pyélonéphrite ou la maladie des calculs biliaires ont été présentes ou sont présentes. Les données sur le lieu de travail sont clarifiées, déterminez si le patient travaille dans des industries dangereuses, s'il est en contact avec le plomb ou ses paires. Le médecin doit prendre en compte les antécédents familiaux, si un membre de la famille proche souffre d'infections intestinales, de maladies du système digestif et du système urinaire.

Les plaintes des patients concernant la nature de la douleur, sa localisation et les symptômes associés sont écoutées avec la plus grande attention.

Ensuite, le médecin procède à l'examen et à la palpation de l'abdomen. Les muscles tendus de la paroi abdominale, la douleur indiquera la cause pathologique de la colique. Pour clarifier le diagnostic, le patient doit subir une série d'examens.

Tests de laboratoire

  • Test sanguin général et biochimique
  • Analyse d'urine
  • Analyse de sang occulte fécal
  • Coprogramme

Examens instrumentaux

  • Échographie des organes abdominaux. Vous permet d'identifier une maladie qui provoque une colique intestinale.
  • Rectoromanoscopie. À l'aide d'un endoscope spécial, un examen visuel du rectum et d'une partie du côlon sigmoïde est effectué. Cela aidera à identifier les dommages ou les ulcères de la paroi intestinale, à détecter les calculs fécaux qui empêchent le passage du contenu intestinal.
  • Méthode de coloscopie. Il vous permet d'explorer visuellement la quasi-totalité de l'intestin et d'identifier les éventuels changements pathologiques.
  • TDM (tomodensitométrie de l'intestin). L'étude est menée en cas de suspicion de gonflement ou de lésion des intestins et des organes internes.

Si nécessaire, le patient est envoyé pour consultation supplémentaire chez l'urologue, le gastro-entérologue ou le chirurgien.

La poursuite du traitement dépendra de la cause de la colique intestinale. S'il s'agit de maladies internes telles que la cholécystite, la pyélonéphrite, la cholélithiase ou l'urolithiase, la sténose (rétrécissement) des voies urinaires, l'hépatite, les tumeurs, les maladies elles-mêmes doivent être traitées en premier lieu.

Si la colique est causée par une infection intestinale sévère, le patient doit être hospitalisé et traité dans un hôpital spécialisé dans les maladies infectieuses. En cas d'obstruction intestinale aiguë ou de développement d'une appendicite, une intervention chirurgicale sera nécessaire. Si les coliques sont causées par une infection parasitaire, un traitement contre les helminthiases est prescrit.

Pour soulager le patient de la douleur douloureuse, utilisez des antispasmodiques (Drotaverinum, Bekarbon, Notenzil). En guise de premiers soins, le médecin peut vous prescrire une injection d'atropine, de papavérine ou de dimédrol. Après l’élimination de la douleur, le patient doit être placé sous la surveillance d’un médecin, car il est important de savoir ce que le patient ressent après une colique après un traitement ultérieur. S'il s'avère que la cause de cette affection est due à des erreurs dans le régime alimentaire, les coliques disparaissent une fois les selles et les gaz libérés et le patient ressent un soulagement important.

De telles causes de coliques intestinales, telles que l'infection toxique ou l'infection intestinale, nécessitent des mesures thérapeutiques sérieuses. Une cure d'antibiotiques (gentamicine, lévomitsétine) et d'antiseptiques intestinaux (biseptol, furozalidone) sont prescrits. Dans les cas graves, une perfusion intraveineuse de glucose, de solutions salines, de vitamines et de plasma sanguin est utilisée.

Les coliques intestinales causées par la grippe et les infections respiratoires aiguës sont traitées avec des antispasmodiques, du charbon actif et des vitamines. En cas de colique vasculaire provoquée par un flux sanguin insuffisant dans les vaisseaux des organes abdominaux, le traitement consiste à prendre des médicaments qui améliorent la perméabilité artérielle.

Traitement des coliques chez les adultes, remèdes populaires

Si la colique est causée par des infections parasitaires, la médecine traditionnelle propose de traiter avec les remèdes suivants:

  1. Graines de citrouille. Deux cuillères à soupe de graines de citrouille écrasées ont versé 300 ml d'eau bouillante, ajouter 2 barquettes de sucre en sucre et boire cette infusion pendant cinq jours.
  2. Fleurs de Tanaisie. Une cuillère à soupe de matières premières sèches est versée avec un verre d'eau bouillante, puisée et bue tout au long de la journée. Le cours dure 2-3 jours.
  3. Avec les coliques, l'huile de lavande aide bien. Il apaise le système nerveux, soulage les crampes et la douleur. Il suffit de boire une petite quantité d'eau, à laquelle sont ajoutées 5 gouttes d'huile de lavande.
  4. Aide bien blanc d'absinthe décoction. Pour le préparer, verser 100 g de matière première dans de l'eau froide et laisser reposer pendant deux jours. Ensuite, le récipient d'absinthe est placé sur le poêle et cuit à feu doux pendant environ une heure. La décoction finie est filtrée et 400 g de miel y sont ajoutés. Encore une fois mettre le feu et laisser bouillir jusqu'à ce que le mélange épaississe. Le bouillon prêt prend une cuillère à soupe quatre fois par jour.
  5. Les coliques intestinales aident à éliminer le soksvezhey de thé au gingembre ou de chou. Pour faire du thé, il suffit de prendre ½ cuillère à café de racine de gingembre hachée dans un verre d'eau bouillie. Le jour devrait boire 2-3 tasses de boisson chaude. Le jus de chou est préférable de boire avant un repas, en le diluant avec une petite quantité d’eau. Il est utile d'ajouter à la boisson le jus de betterave ou de carotte.
  6. Si la colique intestinale est accompagnée de diarrhée, une infusion de cônes d’aulne, de thym, de racine de potentille, de millepertuis, de mélisse et de feuilles d’ortie servira à cet effet. Tous les ingrédients sont pris en quantités égales, une cuillère à soupe du mélange est versée avec un verre d'eau bouillante et infusé. Prendre 1/2 tasse deux fois par jour avant les repas.
Régime alimentaire et nutrition appropriée pour la colique intestinale

Une bonne nutrition pour les coliques intestinales consiste à éviter les produits gras, les aliments frits, les produits épicés, salés, marinés et fumés. Il est déconseillé d'utiliser des assaisonnements, des conserves, des boissons gazeuses, des muffins, des bonbons et des produits à base de pâte à levure. Il est nécessaire de minimiser l'utilisation de plats à base de viande, préférant le poisson maigre, les céréales, les plats de légumes. Il est utile de boire à jeun les jus de carottes et d'épinards frais, de manger des fruits et des légumes.

Les repas doivent être complets et équilibrés. Mangez des aliments riches en fibres et en vitamines (fruits, légumes crus et bouillis, carottes râpées, pommes, citrouille). Buvez des boissons au lait aigre, des tisanes. Exclure du régime alimentaire des légumineuses et des légumes à fibres grossières, provoquant une formation accrue de gaz dans les intestins (chou, radis, radis, maïs, navets).

Mener une vie saine, bouger plus, abandonner les mauvaises habitudes (tabagisme, alcool). Lors de la cuisson, observez les normes sanitaires nécessaires. Ne pas trop manger, manger de petits repas 5-6 fois par jour.

Fortes crampes d'estomac quoi faire

La colique intestinale soulève un certain nombre de problèmes. Tout d’abord, il s’agit de la gastrite et des maladies du pancréas, dans lesquelles les aliments ne sont pas digérés correctement et entrent dans l’intestin sous cette forme. Des aliments trop froids ou gâtés peuvent également causer des crampes d'estomac. Que faire dans cette situation?

Premiers secours pour la colique intestinale

Pour vous débarrasser du problème, vous devez d’abord déterminer la cause de son apparition. Et afin d’améliorer la condition du patient jusqu’à présent, nous pouvons vous conseiller:

Mettez un coussin chauffant chaud dans la région de l'aine - cela aidera à soulager les spasmes et détendra un peu les muscles.

À la maison, vous pouvez utiliser des médicaments, des antispasmodiques, qui agissent principalement sur les intestins. Les experts recommandent dans ce cas de boire 1-2 comprimés de "No-shpa", un mélange de décoction de menthe, 2 comprimés du médicament "Platyfilline à la papavérine", "Bellalgin" (produit sous forme de comprimés et de suppositoires). La médecine de Smekta aidera à se débarrasser des symptômes désagréables. L'emballage en poudre doit être dilué dans 100 ml d'eau pure non gazeuse. Parfois, un lavement (200 ml) avec une décoction de menthe chaude aide. Si nous parlons de coliques ordinaires, après la décharge de gaz et de selles molles, la douleur disparaîtra.

Il est également important qu’après un certain temps, les coliques ne réapparaissent pas dans l’estomac. Que faire pour cela? Il est préférable de donner une "pause" aux intestins et de s'abstenir de manger pendant 12 heures. Vous pouvez boire du thé faible sans sucre et manger des croûtons.

Qu'est-ce que vous devez considérer avant de prendre des médicaments?

Les médecins déconseillent fortement de prendre des analgésiques ordinaires à ceux qui sont confrontés à un phénomène aussi désagréable, comme les coliques à l'estomac. Que faire s'il n'y a pas possibilité de contacter un spécialiste? Les antispasmodiques sont les mieux adaptés. Les analgésiques, à leur tour, peuvent poser des problèmes pour formuler le diagnostic correct. Et, en outre, provoquer un sentiment de récupération finale. Cependant, en vous débarrassant des symptômes du problème, vous ne pourrez pas vous en débarrasser. Et une autre maladie, provoquée par une colique intestinale, peut entraîner des complications plus graves.

Les analgésiques ne peuvent être pris que dans les cas où vous êtes sûr à 100% de la cause de la douleur.

En acceptant les antispasmodiques, il convient de rappeler que si la douleur n’est pas passée dans les 2 heures et que la raison de cette douleur reste inconnue, il est nécessaire de faire appel à une brigade d’ambulances. Nous avons déjà énuméré les médicaments qui vous aideront dans cette situation: ce sont les médicaments No-shpa, Smekta, Papaverin et Bellalgin. Ces fonds sont autorisés à appliquer pour tout type de colique.

Médecine traditionnelle dans la lutte contre les coliques intestinales

En parlant de la manière de traiter les coliques dans l’estomac, vous devriez aborder séparément le sujet des remèdes populaires qui vous aideront à éliminer les sensations douloureuses. Voici quelques recettes qui ont été testées par plusieurs générations et qui sont efficaces dans de telles situations:

Vous devez d’abord préparer deux perfusions - un calamus et un chasseur à feuilles mixtes. Une cuillère à thé de chaque plante doit être versé avec un litre d'eau bouillante et infusé pendant une heure. Après cela, les infusions aux herbes sont mélangées les unes aux autres et le liquide qui en résulte est utilisé pour fabriquer des compresses sur l’estomac du patient.

Une infusion séparée est utilisée pour éliminer les coliques causées par des problèmes de circulation sanguine. Vous aurez besoin d'un mélange de trois herbes: gentiane à grandes feuilles, calotte et bois de santal rouge, à parts égales. Une cuillerée à thé de matière première est versée dans un verre d'eau bouillante et laissée à infuser pendant une demi-heure. L'infusion est nécessaire pour frotter les endroits douloureux.

Très efficace et utile pour la décoction de baies coliques. En quantités égales, nous prenons des prunes, des feuilles de cassis, des myrtilles et des groseilles à maquereau. Versez le mélange avec de l'eau bouillante, laissez-le refroidir et buvez le bouillon comme du thé habituel, peu importe la quantité.

Dois-je voir un médecin?

Après avoir pris des médicaments ou des remèdes maison, vous vous sentirez soulagé. Cependant, si vous ne savez pas pourquoi les crampes à l'estomac sont apparues, vous devriez consulter un spécialiste dès que possible. Le traitement de certaines maladies impliquant des coliques intestinales peut nécessiter une hospitalisation et même une intervention chirurgicale. Par conséquent, plus le diagnostic est diagnostiqué rapidement, plus le traitement sera efficace et rapide.

Prévenir les coliques intestinales

Si vous savez déjà à quel point ce phénomène est désagréable, vous devez savoir comment prévenir d'autres crampes abdominales. Que faire pour cela? Si vous rencontrez de tels problèmes assez souvent, vous devriez suivre un régime assez strict. À savoir: exclure du menu les sucreries, les aliments fumés, les aliments gras, marinés et épicés, les boissons gazeuses. De plus, il est important de ne pas trop manger.

Chez l'adulte, les coliques abdominales sont appelées attaques de douleur aiguë, coupante ou douloureuse. Elle apparaît soudainement et prévient de l'inflammation. Les causes de cette affection sont déterminées par la nature et la localisation des sensations désagréables. Il est important de connaître les astuces de premiers secours pour savoir quoi faire au premier signe. Après tout, les spasmes peuvent être répétés non seulement après avoir mangé, mais également entre les repas. Les symptômes peuvent avoir un caractère supplémentaire sous la forme d'éructations et de brûlures d'estomac.

Causes des crampes abdominales

La colique est un symptôme du processus inflammatoire. Il signale une maladie de la liste suivante:

  • inflammation de l'estomac (flatulences, ulcères, gastrite, maladies oncologiques);
  • maladies intestinales (syndrome du côlon irritable, obstruction intestinale, colite, pathologie cancéreuse);
  • empoisonnement;
  • grossesse extra-utérine;
  • perturbation du foie et des reins;
  • inflammation des ovaires.

Ces facteurs peuvent être simples ou complexes.

Symptômes de la colique

Lorsque les sensations désagréables peuvent ressentir les signes suivants.

  1. Inflammation de l'estomac.
    Un estomac malade provoque un spasme du côté gauche. Avec la gastrite, la douleur fait mal aux côtes. Dans ce contexte, des nausées et des vomissements sont observés. La gastrite entre dans un ulcère. Selon les statistiques, à ce stade seulement, la plupart des gens consultent un médecin. Souffrir des crises - pas de force.
  2. Maladie de l'intestin.
    Les spasmes recouvrent le bas-ventre près du nombril et du côté gauche. Le syndrome de l'intestin irritable se manifeste par des picotements coupants. Cela continue jusqu'à ce qu'il soit défécé. Les attaques sont périodiques jusqu'à ce que le problème soit résolu. Des picotements fréquents dans les deux camps mettent en garde contre la colite. La colite est une inflammation de la membrane muqueuse du gros intestin. Cela se produit sur fond de régime alimentaire inapproprié et de mode de vie inactif.
  3. Empoisonnement
    Une forte colique sévère indique une infection intestinale. C'est une intoxication alimentaire ou chimique. Il est accompagné de nausées, de vomissements, de selles molles et de fièvre. La douleur abdominale aiguë est un signe d'appendicite.
  4. Grossesse extra-utérine.
    Le compagnon de la grossesse extra-utérine - des contractions dans le bas-ventre. Ils augmentent à chaque minute, accompagnés de saignements vaginaux et de fièvre.
  5. Perturbation du foie et des reins.
    Les crises de douleur sont perturbées à différents stades de déviations par rapport à la norme. Les symptômes d'un foie en mauvaise santé sont des spasmes du côté droit, irradiant vers l'hypochondre et l'épaule. Lorsque le syndrome douloureux de la maladie rénale est ressenti dans la cavité abdominale et va au bas du dos.
  6. Inflammation des ovaires.
    Une colique aiguë dans le bas-ventre à gauche signifie une maladie du système reproducteur chez la femme. En règle générale, le spasme se produit en raison de la torsion des jambes d'un kyste ovarien. Le malaise s'accompagne d'une diminution de la pression artérielle, de vomissements et de fièvre.

Traitement avec la préparation No-shpa et analogues

Habituellement, les médicaments d’urgence éliminent les crises de douleur aiguë.

Médicament à fort effet antispasmodique. Enlève les crampes. Détend les muscles du tractus gastro-intestinal, du système biliaire et urinaire.

  • comprimés (NO-SHPA 40 mg, NO-SHPA Forte 80 mg.)
  • solution d'injection.

Instructions d'utilisation

Les adultes appliquent 1 à 2 fois par jour pour 80 mg. Autorisé à recevoir 240 en 24 heures. Un antispasmodique est utilisé pour éliminer les crampes aiguës pendant la journée. Les injections intramusculaires et intraveineuses ne sont effectuées que sur les conseils d'un médecin. Les médicaments longs ne sont pas prescrits. Si la douleur persiste, il est recommandé d'appeler une ambulance.

  • insuffisance rénale et hépatique;
  • insuffisance cardiaque;
  • période de lactation;
  • intolérance aux composants;

Il y a des cas de vertiges. Ils nécessitent une approche individuelle du patient. Pendant la grossesse, les avantages et les risques d'utilisation sont évalués.

Analogues de la préparation BUT-SHPA.
Selon la substance active, les analogues de NO-SHPY incluent:

Smecta avec coliques

Ce sorbant aide à éliminer les coliques et à normaliser le tractus gastro-intestinal. Il apaise et restaure les zones irritées des organes inflammatoires et élimine les bactéries et les virus. Élimine les gaz et les éloigne des matières fécales pendant les flatulences.

Libération du formulaire.
Smektu est libéré uniquement dans des sacs avec une poudre jaune-gris. Du même contenu du sac est préparé suspension.
Composants auxiliaires du médicament:

  • le monohydrate de dextrose;
  • arôme;
  • saccharinate de sodium.

La poudre est destinée à l'ingestion. Les adultes sont prescrits 3-6 sacs dans les 24 heures. Le traitement dure de 3 à 7 jours. La poudre est diluée dans un demi-verre d'eau tiède. Suspension consommée immédiatement après la préparation.

Contre-indications
La suspension ne peut être prise dans les cas suivants:

  • constipation chronique;
  • intolérance aux composants.

La période de grossesse et d'allaitement.
Smekta autorisé dans cette période. Cela a un effet positif sur le corps.

Analogues.
Equal in action et composition des fonds sont appelés:

À en juger par les examens, ces substituts présentent l’inconvénient de nombreuses contre-indications et restrictions. Smekta n'a presque pas de contre-indications. Ceci est un premier secours pour les coliques.

Charbon actif pour aider

Le charbon actif appartient aux sorbants. Il élimine les substances nocives du corps:

  • les médicaments;
  • des microbes;
  • des poisons;
  • allergènes alimentaires;
  • alcaloïdes.

Le médicament agit dans la journée du corps. Il n'est pas absorbé par les parois de l'estomac. Affiche les substances inutiles de manière naturelle.

Libération du formulaire.
Comprimés avec une surface rugueuse noire. Disponible en emballage papier de 10 pièces. Plusieurs normes sont classées dans une boîte en carton et les instructions jointes.

Contre-indications
Le médicament ne doit pas être utilisé chez les patients présentant des pathologies ulcéreuses et intestinales au stade aigu.

La période de grossesse et d'allaitement.
Le médicament est autorisé à recevoir les mères enceintes et allaitantes. Les composants ne sont pas absorbés dans le corps et le sang.

Instructions d'utilisation.
L'application dépend de la gravité de la maladie. Commencez à prendre 2 comprimés 3 fois par jour. En cas d'intoxication grave, la dose est formée en fonction du poids du patient. La posologie recommandée est de 1 comprimé par 10 kilogrammes. Le charbon actif est dilué dans un demi-verre d’eau ou pris à sec avec de l’eau.
Interaction avec d'autres médicaments
Le charbon actif affecte l’effet de tout médicament. Sa tâche principale est d'éliminer les substances étrangères du corps.

Que faire à la maison

Outre les méthodes de traitement médicamenteux, il existe des recettes populaires pour traiter les crampes abdominales chez les adultes et les pourboires. Les décoctions et les teintures de plantes médicinales ont des propriétés anti-inflammatoires et analgésiques.

  1. Le bouillon de chêne aidera à soulager les ballonnements et les coliques. Le bouillon est préparé par litre d'eau. Prendre 3-5 cuillères à soupe par jour.
  2. La citrouille est réputée pour ses propriétés curatives dans les troubles intestinaux.
  3. Les pommes ont des effets anti-inflammatoires.
  4. Une décoction de camomille apaise la douleur. Plusieurs fleurs ou 1 filtre filtré avec de l’eau bouillante. Insister une demi-heure et boire la gorge toutes les heures.
  5. Une décoction d'ortie soulage la douleur et calme les saignements.
  6. Propolis - un produit unique de l'apiculture. Il combat les germes et les virus dangereux et a un effet bénéfique sur les organes humains. Depuis les temps les plus reculés, les gens traitaient des ulcères à la propolis, des bronchites, des cancers et des tuberculoses. La propolis est utile pour la prévention des maladies. Dans les pharmacies vendues en teintures et en comprimés. Le paquet contient une tablette à laquelle l'instruction est jointe. Teinture en bouteille avec un liquide sombre.
  7. Mumiyo est une substance de couleur foncée, semblable au goudron. Mumiyo utilisé pour le traitement et la prévention. Le remède populaire est un ajout au traitement principal.

Les maladies énumérées ci-dessus sont des causes courantes de crampes abdominales chez les adultes. Cependant, des études montrent que les crampes abdominales se produisent également en présence de: hépatite, coqueluche et autres pathologies. Par conséquent, les médicaments et les remèdes populaires ne sont utilisés qu'après avoir consulté un spécialiste de l'éducation médicale.

Causes de la colique intestinale chez l'adulte

Sous le masque de la colique intestinale peuvent se cacher de très graves pathologies abdominales dans lesquelles une intervention chirurgicale peut être nécessaire. C'est pourquoi un tel symptôme devrait alerter le médecin et lui permettre de naviguer rapidement dans la détermination des causes du processus pathologique. Souvent, les coliques intestinales sont associées à un concept tel que «abdomen aigu», elles peuvent indiquer à la fois des troubles fonctionnels de l'intestin et ses lésions organiques profondes.

  • Les maladies du système digestif (gastrite, ulcères, pathologies du pancréas, du foie, de la vésicule biliaire) sont une cause fréquente de coliques. Ces conditions sont accompagnées d'une violation de la digestion, de la nourriture semi-digérée pénètre dans l'intestin grêle et provoque son spasme.
  • Des aliments froids ou rassis sont souvent utilisés pour pénétrer dans les coliques intestinales et les ballonnements, lors du processus de préparation au cours duquel des processus de fermentation sont utilisés (choucroute, pommes au vinaigre, kvas, produits à base de pâte à levure).
  • Alimentation irrégulière et déséquilibrée, trop manger, manger des collations sèches et rares, manger des aliments frits, gras, fumés ou épicés.
  • Intoxication alimentaire avec des produits de mauvaise qualité ou périmés, champignons empoisonnés, médicaments.
  • Infections intestinales causées par l’ingestion de microbes pathogènes (Salmonella, bacilles dysentériques). En pénétrant dans les produits et en se multipliant, ces micro-organismes produisent des toxines et, lorsqu'ils consomment de tels aliments, une toxico-infection (toxicose alimentaire) se développe. Les infections intestinales aiguës incluent la dysenterie, la salmonelle et le choléra. Seul un médecin spécialiste des maladies infectieuses est capable de déterminer l'agent responsable sur la base de tests de laboratoire (cultures bactériennes de matières fécales, tests sanguins pour une réaction immunologique).
  • Tension nerveuse, stress. Le symptôme peut être causé par des nerfs, en particulier chez les personnes impressionnables au corps mince qui ont une mauvaise façon innée de propager l'excitation dans les intestins. Cette situation est assez rare et est associée à des facteurs de stress (examen important, date importante, entretien lors de la candidature à un emploi).
  • Empoisonnement par les sels de métaux lourds. Le plomb est particulièrement dangereux à cet égard. En danger, les travailleurs des industries dangereuses et chimiques qui sont exposés aux substances toxiques pendant une longue période. Les sels de plomb qui pénètrent dans le corps provoquent ce qu'on appelle la colique au plomb (douleurs et crampes à l'estomac). L'intoxication aiguë et chronique au plomb est confirmée par un test sanguin et un examen de la cavité buccale, au cours desquels une «bordure de plomb» est détectée - une bande grisâtre entre les gencives et les dents.
  • Infestation par les helminthes. Les parasites qui habitent les intestins affectent constamment ses parois, provoquant une irritation des terminaisons nerveuses. Les symptômes des helminthiases, en plus des coliques intestinales, sont les nausées, le manque d’appétit, la perte de poids. Le diagnostic des maladies parasitaires repose sur des études de laboratoire sur les matières fécales des helminthes et des analyses de sang.
  • Les coliques peuvent survenir avec la grippe ou les ARVI. Les infections virales touchent non seulement le système respiratoire, mais également le système digestif et s’installent dans les ganglions lymphatiques de la cavité abdominale, ce qui provoque leur inflammation. Ces ganglions sont situés dans le mésentère de l'intestin grêle et, en l'irritant, provoquent des douleurs spasmodiques.

Ce type de syndrome intestinal est caractérisé par des symptômes mixtes, lorsque la colique est accompagnée de douleurs et de troubles digestifs (diarrhée) et d'infections des voies respiratoires (toux, nez qui coule, douleur et rougeur de la gorge). La douleur dans les muscles de la paroi abdominale peut être assez forte et être aggravée par les mouvements, ce qui peut entraîner des erreurs de diagnostic. Dans de tels cas, consultez un chirurgien.

  • Les coliques intestinales peuvent être causées par une obstruction intestinale, une motilité altérée, une entorse de l'intestin, une accumulation de matières fécales ou une obstruction mécanique (gonflement, adhérences). Une condition désagréable peut survenir en raison de l'haltérophilie et de l'exercice excessif.

Les facteurs responsables des coliques intestinales sont nombreux, seul un spécialiste peut en déterminer les causes et identifier les mesures permettant d’éliminer la douleur et d’atténuer l’état du patient. Quels sont les principaux symptômes associés à la colique intestinale?

Les signes les plus importants de coliques intestinales chez les adultes sont:

  • Attaques de douleurs aiguës, insupportables, accompagnées de spasmes. La douleur augmente rapidement et irradie chez les hommes - dans les testicules, chez les femmes - dans les organes génitaux. À la palpation de l'abdomen, les muscles ne sont pas contractés, mais le patient ressent une douleur intense. La douleur n'est pas à court terme, elle peut durer de plusieurs heures à plusieurs jours. L'augmentation de la température corporelle n'est pas observée. Dans ce cas, les douleurs de crampes peuvent s’atténuer quelque peu, mais d’autres symptômes peuvent accompagner la détérioration du patient (rétention de gaz, constipation, douleurs abdominales).
  • Si le patient souffre de gastrite aiguë, la colique intestinale peut être accompagnée de symptômes dyspeptiques tels que nausées, vomissements, éructations, distensions abdominales.
  • La diarrhée se développe souvent, accompagnée de crampes à l’estomac, de la sécrétion de mucus au cours des selles.
  • Le patient a une faiblesse, une aversion pour la nourriture, une détérioration du bien-être général.

L’obstruction intestinale aiguë peut commencer par une colique intestinale. En même temps, il y a des crampes fortes et des douleurs atroces sur tout l'estomac, le vomissement commence. À l'avenir, il y a un retard de gaz et des selles, des ballonnements marqués, une forte diminution de la pression. Le patient peut tomber dans la prostration, il a la pâleur, la léthargie, la libération de sueurs froides. Cette maladie met la vie en danger et nécessite une hospitalisation immédiate et une intervention chirurgicale.

Lorsque ces symptômes apparaissent, il est important de ne pas se soigner soi-même, mais d'appeler une ambulance à temps. Cela aidera à obtenir un traitement adéquat et adéquat.

Types de coliques adultes

  1. Colique rectale (rectale). Il se caractérise par une fausse et douloureuse envie de vider le rectum.
  2. Colique appendic. Le plus souvent observé dans les premières heures de l'appendicite aiguë et se caractérise par une augmentation de la douleur sévère dans la région iliaque à droite.
  3. Coliques au plomb. Il se développe en cas d'intoxication par le plomb et se caractérise par des crampes abdominales aiguës, des tensions dans les muscles de la paroi abdominale, une fièvre jusqu'à 39 ° C, des saignements des gencives et une floraison grise entre les gencives et les dents. Les travailleurs des industries dangereuses qui exercent des activités d'extraction et de fonderie de plomb, qui produisent des peintures, des batteries et des câbles, sont à risque.
  4. Colique rénale. Il se caractérise par une douleur intense à l'aine, au bas du dos et aux organes génitaux. Les douleurs sont aggravées par les mouvements et s'accompagnent d'une augmentation de la température (jusqu'à 39 ° C), d'une diminution de la pression artérielle. Le patient a noté une violation de la miction, jusqu'à son arrêt complet, des nausées, des vomissements. Au plus fort de la douleur, il y a une perte de conscience et un évanouissement. La colique rénale est causée par une lithiase urinaire, une tuberculose rénale et une tuberculose, un processus inflammatoire aigu ou chronique (pyélonéphrite).
  5. Colique hépatique. Les douleurs se font sentir dans l'hypochondre droit et sont données à l'épaule et sous l'omoplate droite. Il y a un goût amer dans la bouche, des nausées et des vomissements avec un mélange de bile peuvent se produire. Les coliques provoquent une cholélithiase ou une cholécystite aiguë.
  6. Coliques pancréatiques. Se produit avec des pathologies du pancréas et s'accompagne de nausées, vomissements, ballonnements, diarrhée. Initialement, la douleur est localisée dans la moitié supérieure gauche de l'abdomen, puis devient encerclante. Les tumeurs pancréatiques ou la pancréatite aiguë conduisent à cette maladie.
Comment soulager les coliques intestinales à la maison?

Comme les coliques peuvent être causées par diverses raisons, vous ne devez jamais faire de lavement ou poser un coussin chauffant sur le ventre jusqu'à l'arrivée du médecin. Ces actions peuvent brouiller le tableau clinique, compliquer le diagnostic et compliquer l’état du patient dans les cas de suspicion d’obstruction intestinale ou d’appendicite.

Si, après un examen médical, il s'avère que le patient a une simple colique intestinale, vous pouvez consulter votre médecin et obtenir son autorisation pour prendre les mesures suivantes:

  • Si l'attaque est provoquée par une situation stressante, vous devez prendre des sédatifs.
  • Buvez No-shpu (2 comprimés) avec la décoction de menthe ou prenez un sachet de Smekta et dissolvez-le dans 100 ml d’eau.
  • Fixez une bouteille d'eau chaude à l'aine. Cela aidera à détendre les muscles et à éliminer les crampes.
  • Après cela, vous pouvez faire un lavement nettoyant avec une décoction de menthe ou de mélisse. Habituellement, après la libération des intestins par les gaz et les matières fécales, la douleur disparaît.
  • Aide à éliminer la décoction de coliques intestinales de camomille ou d'immortelle.
  • Vous pouvez entrer dans les suppositoires rectaux avec l'extrait de belladone ou boire un ou deux comprimés de Besalol, Bellalgin, Bekarbon.

Après des procédures médicales, le patient doit refuser de manger dans les 12 heures, vous pouvez boire du thé chaud non sucré avec une biscotte. Dans les jours qui suivent, évitez de manger des aliments qui provoquent une formation excessive de gaz.

Diagnostic et traitement de la colique chez l'adulte

Les coliques intestinales peuvent être causées par diverses raisons. Par conséquent, cela ne peut se faire sans une assistance médicale qualifiée. Un médecin expérimenté sera en mesure de déterminer la véritable cause de cette maladie et de vous prescrire un traitement adéquat. Pour poser un diagnostic correct, vous devez réussir un examen complet.

Au départ, le médecin collecte l’historique des données. Il est important de déterminer si des maladies telles que la cholécystite, la pyélonéphrite ou la maladie des calculs biliaires ont été présentes ou sont présentes. Les données sur le lieu de travail sont clarifiées, déterminez si le patient travaille dans des industries dangereuses, s'il est en contact avec le plomb ou ses paires. Le médecin doit prendre en compte les antécédents familiaux, si un membre de la famille proche souffre d'infections intestinales, de maladies du système digestif et du système urinaire.

Les plaintes des patients concernant la nature de la douleur, sa localisation et les symptômes associés sont écoutées avec la plus grande attention.

Ensuite, le médecin procède à l'examen et à la palpation de l'abdomen. Les muscles tendus de la paroi abdominale, la douleur indiquera la cause pathologique de la colique. Pour clarifier le diagnostic, le patient doit subir une série d'examens.

Tests de laboratoire

  • Test sanguin général et biochimique
  • Analyse d'urine
  • Analyse de sang occulte fécal
  • Coprogramme

Examens instrumentaux

  • Échographie des organes abdominaux. Vous permet d'identifier une maladie qui provoque une colique intestinale.
  • Rectoromanoscopie. À l'aide d'un endoscope spécial, un examen visuel du rectum et d'une partie du côlon sigmoïde est effectué. Cela aidera à identifier les dommages ou les ulcères de la paroi intestinale, à détecter les calculs fécaux qui empêchent le passage du contenu intestinal.
  • Méthode de coloscopie. Il vous permet d'explorer visuellement la quasi-totalité de l'intestin et d'identifier les éventuels changements pathologiques.
  • TDM (tomodensitométrie de l'intestin). L'étude est menée en cas de suspicion de gonflement ou de lésion des intestins et des organes internes.

Si nécessaire, le patient est envoyé pour consultation supplémentaire chez l'urologue, le gastro-entérologue ou le chirurgien.

La poursuite du traitement dépendra de la cause de la colique intestinale. S'il s'agit de maladies internes telles que la cholécystite, la pyélonéphrite, la cholélithiase ou l'urolithiase, la sténose (rétrécissement) des voies urinaires, l'hépatite, les tumeurs, les maladies elles-mêmes doivent être traitées en premier lieu.

Si la colique est causée par une infection intestinale sévère, le patient doit être hospitalisé et traité dans un hôpital spécialisé dans les maladies infectieuses. En cas d'obstruction intestinale aiguë ou de développement d'une appendicite, une intervention chirurgicale sera nécessaire. Si les coliques sont causées par une infection parasitaire, un traitement contre les helminthiases est prescrit.

Pour soulager le patient de la douleur douloureuse, utilisez des antispasmodiques (Drotaverinum, Bekarbon, Notenzil). En guise de premiers soins, le médecin peut vous prescrire une injection d'atropine, de papavérine ou de dimédrol. Après l’élimination de la douleur, le patient doit être placé sous la surveillance d’un médecin, car il est important de savoir ce que le patient ressent après une colique après un traitement ultérieur. S'il s'avère que la cause de cette affection est due à des erreurs dans le régime alimentaire, les coliques disparaissent une fois les selles et les gaz libérés et le patient ressent un soulagement important.

De telles causes de coliques intestinales, telles que l'infection toxique ou l'infection intestinale, nécessitent des mesures thérapeutiques sérieuses. Une cure d'antibiotiques (gentamicine, lévomitsétine) et d'antiseptiques intestinaux (biseptol, furozalidone) sont prescrits. Dans les cas graves, une perfusion intraveineuse de glucose, de solutions salines, de vitamines et de plasma sanguin est utilisée.

Les coliques intestinales causées par la grippe et les infections respiratoires aiguës sont traitées avec des antispasmodiques, du charbon actif et des vitamines. En cas de colique vasculaire provoquée par un flux sanguin insuffisant dans les vaisseaux des organes abdominaux, le traitement consiste à prendre des médicaments qui améliorent la perméabilité artérielle.

Traitement des coliques chez les adultes, remèdes populaires

Si la colique est causée par des infections parasitaires, la médecine traditionnelle propose de traiter avec les remèdes suivants:

  1. Graines de citrouille. Deux cuillères à soupe de graines de citrouille écrasées ont versé 300 ml d'eau bouillante, ajouter 2 barquettes de sucre en sucre et boire cette infusion pendant cinq jours.
  2. Fleurs de Tanaisie. Une cuillère à soupe de matières premières sèches est versée avec un verre d'eau bouillante, puisée et bue tout au long de la journée. Le cours dure 2-3 jours.
  3. Avec les coliques, l'huile de lavande aide bien. Il apaise le système nerveux, soulage les crampes et la douleur. Il suffit de boire une petite quantité d'eau, à laquelle sont ajoutées 5 gouttes d'huile de lavande.
  4. Aide bien blanc d'absinthe décoction. Pour le préparer, verser 100 g de matière première dans de l'eau froide et laisser reposer pendant deux jours. Ensuite, le récipient d'absinthe est placé sur le poêle et cuit à feu doux pendant environ une heure. La décoction finie est filtrée et 400 g de miel y sont ajoutés. Encore une fois mettre le feu et laisser bouillir jusqu'à ce que le mélange épaississe. Le bouillon prêt prend une cuillère à soupe quatre fois par jour.
  5. Les coliques intestinales aident à éliminer le soksvezhey de thé au gingembre ou de chou. Pour faire du thé, il suffit de prendre ½ cuillère à café de racine de gingembre hachée dans un verre d'eau bouillie. Le jour devrait boire 2-3 tasses de boisson chaude. Le jus de chou est préférable de boire avant un repas, en le diluant avec une petite quantité d’eau. Il est utile d'ajouter à la boisson le jus de betterave ou de carotte.
  6. Si la colique intestinale est accompagnée de diarrhée, une infusion de cônes d’aulne, de thym, de racine de potentille, de millepertuis, de mélisse et de feuilles d’ortie servira à cet effet. Tous les ingrédients sont pris en quantités égales, une cuillère à soupe du mélange est versée avec un verre d'eau bouillante et infusé. Prendre 1/2 tasse deux fois par jour avant les repas.
Régime alimentaire et nutrition appropriée pour la colique intestinale

Une bonne nutrition pour les coliques intestinales consiste à éviter les produits gras, les aliments frits, les produits épicés, salés, marinés et fumés. Il est déconseillé d'utiliser des assaisonnements, des conserves, des boissons gazeuses, des muffins, des bonbons et des produits à base de pâte à levure. Il est nécessaire de minimiser l'utilisation de plats à base de viande, préférant le poisson maigre, les céréales, les plats de légumes. Il est utile de boire à jeun les jus de carottes et d'épinards frais, de manger des fruits et des légumes.

Les repas doivent être complets et équilibrés. Mangez des aliments riches en fibres et en vitamines (fruits, légumes crus et bouillis, carottes râpées, pommes, citrouille). Buvez des boissons au lait aigre, des tisanes. Exclure du régime alimentaire des légumineuses et des légumes à fibres grossières, provoquant une formation accrue de gaz dans les intestins (chou, radis, radis, maïs, navets).

Mener une vie saine, bouger plus, abandonner les mauvaises habitudes (tabagisme, alcool). Lors de la cuisson, observez les normes sanitaires nécessaires. Ne pas trop manger, manger de petits repas 5-6 fois par jour.

Les coliques dans l'estomac ou les intestins ne sont pas une maladie indépendante. Le plus souvent, ces symptômes indiquent le développement de problèmes dans le tube digestif. Les coliques dans l'estomac peuvent se manifester de différentes manières: des crampes à la douleur lancinante. Seul un médecin, après un examen approfondi, dira pourquoi l’estomac est piqué et comment résoudre ce problème.

Causes de la douleur abdominale piquante

La plupart du temps, les gens souffrent de crampes d'estomac chez les personnes souffrant de gastrite, d'ulcère, de maladies de la vésicule biliaire, du foie et du pancréas. Dans le contexte de telles pathologies, les aliments ne sont pas bien digérés. Lorsqu'il est injecté dans l'intestin, le patient se sent à l'étroit et douloureux.

Pourquoi les maux d'estomac? Les causes peuvent être cachées dans diverses maladies.

Infection intestinale

L'une des causes de la douleur est la défaite du corps avec des agents bactériens: E. coli, streptocoques, bacilles dysentériques, salmonelles. Lorsqu'ils entrent dans le tractus intestinal, ils commencent à se multiplier et libèrent des substances toxiques.

Dans ce contexte, le patient se plaint de:

  • des nausées;
  • vomissements;
  • la diarrhée;
  • augmentation de la température jusqu'à 38-39 degrés.

Déterminer le type d'infection ne peut être qu'un médecin après avoir passé des tests.

Mauvaise nutrition

Une cause fréquente de picotements dans l'estomac est un régime alimentaire anormal. Le plus souvent, des symptômes désagréables apparaissent après la consommation d'aliments gras, frits, salés et épicés. Pour blesser l'estomac peut avec collations constantes et manger des rations sèches.

La distension abdominale et les crampes surviennent lorsque vous mangez des aliments rassis, chauds ou froids.

Des problèmes intestinaux peuvent survenir lors de la prise de produits incompatibles.

Résoudre le problème n'est pas si difficile. Juste besoin de modifier le régime.

Empoisonnement du corps avec des métaux lourds et des sels

La cause la plus courante d’empoisonnement est l’inhalation de vapeurs émanant du plomb. Les personnes qui travaillent dans une production dangereuse avec des produits chimiques sont à risque.

La colique au plomb est caractérisée par des spasmes intenses et des sensations douloureuses, dont la localisation est déterminée dans la zone de l'estomac.

Rhumes et infection grippale

Récemment, les médecins ont commencé à diagnostiquer la grippe intestinale. Les agents viraux peuvent affecter non seulement la membrane muqueuse des organes respiratoires, mais également le tube digestif. Les virus se déposent dans les ganglions lymphatiques de la cavité abdominale et entraînent un processus inflammatoire.

Les symptômes peuvent apparaître dans:

  • nez qui coule, maux de gorge;
  • valeurs de température croissantes;
  • nausée, vomissement, diarrhée;
  • grave faiblesse du corps, léthargie, nervosité;
  • manque d'appétit.

Confondre la grippe intestinale est facile avec d'autres maladies.

Défaite parasitaire

Cela fait mal à l'estomac et à la colite dans le tractus intestinal, puis les vers sont devenus la cause de la pathologie. Ils entrent dans le tube digestif par le biais de fruits et de légumes sales, de viande mal préparée et de mains sales.

Quand ils entrent dans l'intestin, ils commencent à absorber les nutriments et libèrent des toxines. Dans le contexte de ce processus, le patient se plaint de:

  • manque d'appétit;
  • diarrhée prolongée ou constipation;
  • douleur abdominale;
  • spasmes dans le tractus intestinal;
  • perte de poids;
  • des nausées;
  • des vertiges;
  • blanchissement de la peau.

Il est possible de révéler leur présence uniquement par le biais de l'administration de masses fécales pour l'analyse.

Obstruction intestinale

Ce type de maladie est considéré comme très dangereux. Avec une obstruction intestinale aiguë, une personne ne peut pas aller aux toilettes pendant trois jours ou plus. En outre, la maladie s'accompagne de coliques intestinales, de spasmes et d'une augmentation de la production de gaz.

Les causes du développement d'une obstruction partielle ou complète peuvent être des adhérences, un étirement de la boucle, des formations ressemblant à une tumeur.

Empoisonnement avec des aliments ou des médicaments de mauvaise qualité

Lorsque vous avez des maux d'estomac, vous pouvez suspecter une intoxication médicamenteuse ou une nourriture médiocre. Le tableau clinique peut être varié. Une sensation de picotement dans l'estomac commence à se développer à la suite d'une diarrhée sévère. Dommages possibles du système respiratoire: apparition de toux, nez qui coule, rougeur, mal de gorge.

Le syndrome douloureux affecte les structures musculaires de la cavité abdominale. L'exacerbation de la douleur survient lors de mouvements.

Classification des crampes d'estomac

En médecine, les coliques sont généralement divisées en plusieurs types. L'une des plus graves est la colique appendiculaire. Il se produit pendant l'exacerbation de l'appendicite. Localisé principalement sur le côté droit et donne au nombril.

Le plomb est considéré comme la colique la plus dangereuse. Se produit avec un empoisonnement au plomb. Pour commencer à faire mal les crampes d'estomac. Sensation de tension dans la cavité abdominale. Les valeurs de température dépassent 39 degrés.

Piquer un estomac peut à la colique rénale. Sentiment douloureux manifesté fortement. Donne à l'estomac, à l'aine et à la région lombaire. Renforcer la douleur commence lors du déplacement. Il y a une augmentation de la température, une chute de pression. Il y a un échec dans la miction. Des nausées et des vomissements surviennent.

La colique pancréatique résulte d'une lésion du pancréas. Le patient a mal au ventre, nausée, vomissement, diarrhée, flatulence et gaz. Tout d'abord, la douleur se manifeste dans la zone épigastrique. Après un certain temps, acquiert le zona.

Beaucoup plus souvent, on diagnostique chez les personnes atteintes une colique hépatique. Les crampes peuvent être ressenties du côté droit de la région des côtes. Le syndrome de la douleur donne dans l'omoplate ou l'épaule. Il peut y avoir un goût amer dans la bouche. En cas de vomissement, il y a de la bile dans les impuretés.

Premiers secours à la maison

Que faire si l'estomac dans l'estomac? Les causes de la douleur peuvent être nombreuses. Tout d'abord, il est nécessaire d'appeler la brigade des ambulances. Avant l'arrivée des médecins, il n'est pas permis d'utiliser un coussin chauffant, d'utiliser des antispasmodiques et des médicaments contre la douleur et de faire un lavement.

Si le médecin confirme la colique habituelle, les mesures suivantes peuvent être prises.

  1. Prenez No-shpu ou Drotaverin et buvez les comprimés avec une décoction de menthe.
  2. Appliquez un coussin chauffant chaud sur l'aine. Cela vous permet de détendre les structures musculaires et d'éliminer le spasme.
  3. Mettez un lavement de nettoyage.
  4. Dans des situations stressantes, vous pouvez prendre un sédatif.
  5. Utilisez des suppositoires rectaux avec extrait de belladone.

Vous ne pouvez plus rien faire de plus. Les aliments doivent être jetés pendant 10 à 12 heures.

Traitement des crampes abdominales

Le traitement médicamenteux dépend directement de la cause de la pathologie. Un diagnostic ne peut être posé que par le médecin traitant après un examen approfondi.

Que faire si le ventre est piqué après avoir mangé? Il existe des recommandations généralisées:

  • suivre un régime strict. Lorsque l’estomac est piqué après avoir mangé, les aliments doivent être jetés pendant 12 à 24 heures. Après la cessation de la douleur, vous pouvez revenir à la consommation de nourriture. Le régime alimentaire devrait consister en bouillies sur l'eau, les soupes et les bouillons. Il faut manger souvent, mais progressivement;
  • prendre des médicaments antibactériens pour l'infection intestinale. Enterofuril est généralement prescrit aux patients pendant 5 à 7 jours;
  • prendre des médicaments antiviraux pour le rhume et l’influenza;
  • utiliser des médicaments antiseptiques: Biseptol, Furazolidone;
  • utiliser enzyme signifie: Mezim, Créon. Ils améliorent la digestion des aliments.
  • se conformer au repos au lit. Aucune activité physique ne devrait pas être;
  • observer le régime de consommation Il est très important de boire beaucoup d’eau avec des coliques. En outre, le régime alimentaire peut inclure des bouillons de hanches, du thé noir vert et faible, de la compote de jus de pomme, des canneberges et des boissons aux fruits de canneberges;
  • prendre des médicaments adsorbants. Ils éliminent les toxines. Ce groupe comprend le charbon activé et le charbon blanc, le smektu, le néo-smektin et le polysorb;
  • utiliser des agents antiparasitaires pour les lésions intestinales avec helminthes: Vermox, Nemozol, Pyrantel.

Pour une appendicite, des formations ressemblant à une tumeur et une obstruction intestinale, une intervention chirurgicale urgente est effectuée. Le traitement est effectué à l'hôpital sous la supervision de médecins se produit avec cholécystite, pancréatite, pathologies rénales et hépatiques.

Pourquoi un mal de ventre sévère ne peut être expliqué par un médecin qu'après un examen approfondi. Déterminer indépendamment la pathologie est très difficile, car de nombreuses maladies ont des symptômes similaires. Par conséquent, lorsque les coliques ne devraient pas hésiter à appeler un médecin. Seulement, il doit prescrire le traitement approprié.

La colique est l'apparition soudaine d'une douleur spasmodique. Diverses maladies peuvent provoquer des coliques dans l'estomac chez l'adulte. Que faire quand une telle situation se présente dépend de la maladie.

Faites attention! Tout d'abord, il est nécessaire de déterminer la cause de la colique. Pour ce faire, le médecin a mené plusieurs activités. L'utilisation d'analgésiques rend difficile la détermination précise de la cause.

Les principales directions de traitement de la colique intestinale chez un adulte

Une affection considérée doit être traitée en fonction de la cause de son apparition. Par conséquent, il est conseillé de relier les principales directions de traitement avec le facteur qui a provoqué les coliques:

• L’inflammation de l’appendicite est l’une des causes les plus courantes de crampes abdominales chez l’adulte. Cela peut nécessiter une intervention chirurgicale immédiate, aucun autre traitement n'est prévu.

Les coliques de l'estomac chez un adulte constituent une raison sérieuse d'aller chez le médecin. Si les crises se reproduisent, vous ne devriez pas vous rendre à la clinique.

• Manger avec excès, en particulier des aliments gras ou rassis, ou des repas irréguliers. Dans ce cas, il sera nécessaire de changer le mode habituel. Commencez à manger régulièrement, renoncez au thé torréfié, fumé, gras, sucré, épicé, café et fort.

De bons résultats dans le traitement de la gastrite, montre l'utilisation de la médecine traditionnelle.

• Intoxication par des produits périmés, des champignons ou baies non comestibles, des médicaments de mauvaise qualité, du plomb. Lorsqu'une intoxication alimentaire est nécessaire, rincer l'estomac et éliminer les toxines du corps.

En cas de diarrhée ou de vomissements, il est important de maintenir l'équilibre hydrique. Si l'intoxication est grave, par exemple, des champignons toxiques ou du plomb, une hospitalisation est nécessaire.

Mode de vie sédentaire. Pour soulager les symptômes, vous pouvez utiliser des médicaments antispasmodiques et vous devez adopter un mode de vie plus mobile. Au moins une fois toutes les heures et demie à deux heures, vous devez faire une pause et effectuer au moins certains des exercices les plus simples.

• infection virale aiguë. Pour le traitement des médicaments anti-inflammatoires prescrits, par exemple le paracétamol.

Vous pouvez également accélérer la récupération en prenant une grande quantité de liquide, de bains de pieds chauds et d’inhalations. Les antibiotiques sont inutiles pour les maladies virales et ne sont utilisés qu'en cas de complications.

• maladie intestinale infectieuse. Lorsque ces maladies nécessitent un traitement complexe. Un traitement antibactérien est réalisé, les toxines sont excrétées de l'organisme à l'aide de préparations sorbantes, il est nécessaire de maintenir le niveau du liquide et de suivre un régime alimentaire particulier.

Hilak, Linex et Bifikol sont utilisés pour prévenir la dysbiose.

• Invasions parasitaires. Des médicaments de chimiothérapie, tels que Pirantel, Atbendazole, Prizikvantel et d’autres, sont prescrits en fonction des parasites présents.

Vous pouvez également utiliser la médecine traditionnelle, par exemple le calendula, le jus de chou et l'absinthe.

• urolithiase. Selon la nature de la maladie, le traitement peut avoir lieu à domicile ou nécessiter l’utilisation de procédures spéciales pour la destruction des pierres.

Dans le même temps, prescrit des médicaments anti-inflammatoires (Inubofren), ainsi que d'accélérer le retrait de calculs (Nifedipine, Tamsulosin).

• cholécystite. Vous devez suivre un régime, il vous sera utile de jeûner pendant quelques jours. Les médicaments cholérétiques, la cholédetique ou la cholérétique sont utilisés, en fonction de la nature de la motilité des voies biliaires.

En présence de douleur, les antispasmodiques sont utilisés. La réception d'eau minérale est recommandée.

• développement de tumeurs. La chirurgie suffit pour enlever la tumeur à ses débuts. Dans les étapes ultérieures, une radiothérapie ou une chimiothérapie sera nécessaire, pouvant éventuellement couper une partie de l'intestin.

• Pancréatite. Pour le traitement de la variante chronique, du cholagogue et des préparations enzymatiques sont utilisés (Festal, Creon, Pancyatrat). La pancréatite aiguë peut nécessiter une intervention chirurgicale et des antibiotiques. Vous devez également prendre des vitamines, renoncer à l'alcool et aux aliments lourds.

• Inflammation des reins. Des anti-inflammatoires et des antibiotiques sont prescrits. Il est nécessaire de suivre un régime, de refuser les aliments salés, frits et gras.

• Maladie biliaire. Des antispasmodiques, des anesthésiques, des perfusions intraveineuses sont utilisés. Les antibiotiques sont utilisés pour lutter contre l'infection. Peut nécessiter le retrait de la vésicule biliaire.

Traitement médicamenteux des crampes abdominales

Avec des coliques dans l'abdomen chez les adultes est strictement interdit d'être traité indépendamment, ce qui rend nécessaire de consulter un spécialiste.

Selon la maladie, on utilise des anti-inflammatoires, des analgésiques, des cholérétiques, des antispasmodiques, des sorbants et des antibiotiques. Dans de nombreux cas, la nécessité de prendre des médicaments qui empêchent la survenue d'une dysbiose.

Sédatifs

  • Drops Zelenin. Se compose de teintures de valériane, belladone, levomenthol et muguet. Utilisé pour la colique rénale.
  • Valoserdin. Constitué de phénobarbital, d’ester éthylique d’acide bromizovalerianique, d’huiles d’origan et de menthe. Efficace contre les coliques intestinales.
  • Afobazole. C'est un tranquillisant, supprime les manifestations de peur et d'anxiété, ainsi que les coliques intestinales.

Médicament antispasmodique

Pour soulager la maladie, il est nécessaire d'utiliser des médicaments du groupe des antispasmodiques. Ils permettront d’atténuer les crampes, soulageant ainsi l’inconfort.

  • No-shpa - 2 comprimés;
  • Papaverine - 1 comprimé;
  • Extrait de Belladonna - 2 comprimés;
  • Infusion de mélisse - 1 tasse.

Les sorbants soulagent les ballonnements et ont un effet positif si les coliques sont causées par une alimentation excessive ou une alimentation malsaine.

  • Festif. Aide à accélérer la digestion des aliments grâce aux enzymes. Le contenu de la bile accélère la production d'aliments digérés par l'organisme.
  • Mezim Accélère le processus de digestion. Utilisé après les opérations. Peut causer de la constipation.
  • Espumizan. Il a un effet carminatif. Le composant principal - siméthicone, élimine les gaz des intestins, élimine les brûlures d'estomac, réduit la sécrétion du suc gastrique.
  • Smekta. Aide lorsque les coliques et les ballonnements sont accompagnés de diarrhée.
  • Enterosgel L’hydrogel dans sa composition absorbe les substances nocives et les bulles de gaz dans l’intestin.
  • Charbon actif. Il agit comme un carminatif et élimine les toxines du corps.

Préparations à base d'extrait de feuilles de belladone

Les feuilles de belladone (belladone) sont utilisées pour la fabrication d’antispasmodiques et d’analgésiques.

  • Teinture d'alcool à 40%. Utilisez 6-9 gouttes.
  • Bekarbon - comprimés, la composition contient de l’extrait de belladone et du bicarbonate de sodium. Contribue aux crampes intestinales et à l'augmentation de l'acidité de l'estomac. Appliquer 1 pc. 2-3 fois par jour.
  • Bepasal - comprimés, contient de l'extrait de belladone, du phénysalicylate et du chlorhydrate de papavérine. Élimine les spasmes et inhibe la croissance des bactéries. Appliquer 1 pc. 2-3 fois par jour.
  • Bellalgin - comprimés, il contient analginum, bicarbonate de sodium et extrait de belladone. Combat les spasmes et réduit la douleur.

Recettes folkloriques pour aider à la colique intestinale

  • 2 cuillères à soupe d'infanteuse sèche et une pincée d'ortie dans un demi-litre d'eau bouillante pendant une heure. Buvez toute la décoction obtenue tout au long de la journée. Stage d'accueil - 3 semaines.
  • 30 g d'origan séché infuser dans de l'eau bouillante pendant 10 minutes. Boire après avoir mangé.
  • Une cuillère à café de fleurs de lavande à cuire à la vapeur dans l'eau bouillante pendant une minute. Utilisez du thé à la lavande tout au long de la journée, mais pas plus de 3 réceptions.
  • Si les coliques sont accompagnées de diarrhée, vous devez procéder à la prochaine perfusion. À parts égales, préparez des bâtonnets d'aulne, du thym, du millepertuis, des racines de potentille, des feuilles de mélisse et des feuilles d'ortie avec une tasse d'eau bouillante pendant une demi-journée. Appliquez 0,5 tasse par 30 minutes avant de manger.
  • Si la colique est chronique, la décoction d’aulne aidera. 30 g d'écorce sont remplis avec 20 ml de vodka pendant 4 heures. Appliquez 45 gouttes.
  • Avec l'augmentation de la formation de gaz aidera le thé au gingembre. Dans un verre d'eau bouillante, infuser 0,5 cuillère à soupe de racine.
  • Pour soulager la douleur et réduire l'inflammation, vous aurez besoin de jus de terre frais.
  • Le jus de chou aide à nettoyer le corps et à lutter contre les microorganismes. Appliquez un verre 2 fois par jour. Ajoutez bien le jus de carotte et de betterave.
  • L'huile de lavande élimine les crampes et soulage la douleur, a un effet positif sur le système nerveux. Dissoudre 5 gouttes dans un petit volume d’eau.
  • Trempez 100 grammes d'absinthe blanche fraîche dans de l'eau froide pendant 20 heures. Ensuite, faites bouillir l'herbe pendant plusieurs minutes, filtrez, ajoutez 400 grammes de miel ou de sucre. Poursuivre la cuisson jusqu'à ce que le bouillon s'épaississe. Prenez une cuillère à café, 4 fois par jour.

Utilisation de lavement pour la colique intestinale

Un lavement nettoyant élimine toutes les masses des intestins, ce qui élimine la congestion. Il est recommandé d’utiliser une décoction de camomille, de menthe ou de mélisse.

Attention! Lorsque la cause des coliques abdominales chez un adulte est inconnue, cela signifie qu'il est strictement interdit de faire un lavement.

Le régime alimentaire comme méthode de traitement des crampes d'estomac

Les coliques de l'abdomen chez l'adulte, ce qu'il faut faire et quel régime suivre, dépendent de la maladie qui a conduit à leur apparition. Il existe des recommandations universelles pour un régime pendant les coliques:

  • Il est interdit de manger des aliments frits.
  • en l'absence de diarrhée, ajoutez du lait et des produits laitiers à l'alimentation;
  • les fruits et les légumes sont moulus;
  • vous pouvez manger du sarrasin, du riz et du porridge de blé, mais seulement en petites portions;
  • Le café, le thé fort et l'alcool sont strictement interdits.

La bouillie de blé élimine parfaitement le sel, les scories et restaure l'immunité, ce qui en fait l'un des plats les plus précieux du menu du patient.