Principal / L'intestin

Complications de l'appendicite

L'intestin

Les complications de l'appendicite se forment en fonction de l'évolution du processus inflammatoire. En règle générale, les premiers jours du processus pathologique sont caractérisés par l’absence de complications, car le processus ne s’étend pas au-delà des limites de l’appendice. Cependant, dans le cas d'un traitement intempestif ou incorrect, après plusieurs jours, des complications telles que la perforation de l'annexe, une péritonite ou une thrombophlébite des veines mésentériques peuvent se former.

Pour prévenir le développement de complications de l'appendicite aiguë, il est nécessaire de contacter un établissement médical en temps utile. La pathologie diagnostiquée en temps opportun et l'opération consistant à enlever l'appendice enflammée permettent d'éviter la formation de conditions représentant un danger de mort.

Classification

Les complications de l'appendicite se forment sous l'influence de divers facteurs. Bon nombre des conséquences énumérées ci-dessous peuvent se développer dans le corps humain à la fois pendant la période préopératoire et après l'intervention chirurgicale.

Les complications préopératoires résultent d'une évolution prolongée de la maladie sans traitement. Parfois, des modifications pathologiques de l'annexe peuvent se produire en raison de tactiques de traitement mal choisies. Sur la base de l'appendicite, de telles pathologies dangereuses peuvent se former dans le corps du patient - infiltration appendiculaire, abcès, phlegmon rétropéritonéal, pillephite et péritonite.

Et les complications postopératoires sont caractérisées par une base clinique-anatomique. Ils peuvent survenir plusieurs semaines après le traitement chirurgical. Ce groupe comprend les conséquences associées aux lésions et aux pathologies postopératoires d'organes voisins.

Les conséquences après le retrait de l'appendicite peuvent se développer pour diverses raisons. Le plus souvent, les cliniciens diagnostiquent les complications dans de tels cas:

  • demande tardive de soins médicaux;
  • diagnostic intempestif;
  • des erreurs dans l'opération;
  • non-respect des recommandations du médecin en postopératoire;
  • le développement de maladies chroniques ou aiguës des organes voisins.

Les complications postopératoires peuvent être de plusieurs types selon la localisation:

  • à la place d'une blessure opérationnelle;
  • dans la cavité abdominale;
  • dans les organes et systèmes adjacents.

Beaucoup de patients s'intéressent à la question de savoir quelles peuvent être les conséquences après l'intervention chirurgicale. Les cliniciens ont déterminé que les complications après la chirurgie sont divisées en:

  • précoce - peut être formé dans les deux semaines après la chirurgie. Ceux-ci incluent la divergence des bords de la plaie, la péritonite, les saignements et les modifications pathologiques des organes les plus proches;
  • plus tard - deux semaines après le traitement chirurgical, des plaies de fistule, une suppuration, des abcès, des infiltrats, des cicatrices chéloïdes, une obstruction intestinale, des adhérences dans la cavité abdominale peuvent se former.

La perforation

La perforation fait référence aux complications précoces. Il se forme quelques jours après l’inflammation de l’organe, en particulier sous sa forme destructive. Avec cette pathologie, une fusion purulente des parois de l’appendice se produit et du pus est versé dans la cavité abdominale. La perforation est toujours accompagnée d'une péritonite.

Cliniquement, l’état pathologique est caractérisé par de telles manifestations:

  • la progression de la douleur dans l'abdomen;
  • forte fièvre;
  • des nausées et des vomissements;
  • intoxication;
  • symptômes positifs de la péritonite.

Dans l'appendicite aiguë, la perforation d'organe se manifeste chez 2,7% des patients chez qui le traitement a débuté aux premiers stades de la formation de la maladie et aux derniers stades de la formation de la maladie, une perforation se développe chez 6,3% des patients.

Infiltration appendiculaire

Cette complication est caractéristique de l'appendicite aiguë chez 1 à 3% des patients. Il se développe en raison du traitement tardif du patient pour des soins médicaux. Le tableau clinique de l'infiltrat apparaît 3 à 5 jours après le développement de la maladie et est provoqué par la propagation du processus inflammatoire de l'annexe aux organes et tissus proximaux.

Dans les premiers jours de la pathologie, se manifeste le tableau clinique de l'appendicite destructive: douleur abdominale intense, signes de péritonite, fièvre, intoxication. Au stade tardif de cet effet, le syndrome douloureux s'atténue, le bien-être général du patient s'améliore, mais la température reste supérieure à la norme. À la palpation de l'annexe, le médecin ne détermine pas la tension musculaire de l'abdomen. Cependant, une masse dense, légèrement douloureuse et sédentaire peut être détectée dans la région iliaque droite.

Dans le cas du diagnostic d'infiltrat appendiculaire, la chirurgie pour retirer (appendicectomie) une appendice enflammée est retardée et on lui prescrit un traitement conservateur à base d'antibiotiques.

À la suite du traitement, l'infiltrat peut être résolu ou abcès. S'il n'y a pas de suppuration dans la zone enflammée, la formation peut disparaître dans les 3 à 5 semaines suivant le développement de la pathologie. En cas d'évolution défavorable, l'infiltrat commence à suppurer et conduit à la formation de péritonite.

Abcès appendic

Les formes compliquées d'appendicite aiguë se forment à différents stades de la progression de la pathologie et ne sont diagnostiquées que chez 0,1 à 2% des patients.

Les abcès appendiques peuvent être formés dans les sections anatomiques suivantes:

  • dans la région iliaque droite;
  • dans la cavité entre la vessie et le rectum (poche de Douglas) - chez les hommes et entre le rectum et l'utérus - chez les femmes;
  • sous le diaphragme;
  • entre les boucles intestinales;
  • espace rétropéritonéal.

Les principaux signes qui aideront à établir la complication du patient sont les suivants:

  • intoxication;
  • l'hyperthermie;
  • augmentation du nombre de globules blancs et niveau élevé de RSE dans la numération globulaire totale;
  • syndrome de douleur prononcé.

L'abcès de l'espace de Douglas, en plus des symptômes courants, est caractérisé par des manifestations dysuriques, une envie fréquente de déféquer, une sensation de douleur au rectum et au périnée. La formation purulente palpable de cette localisation peut se faire par le rectum ou par le vagin - chez la femme.

L'abcès sous-phrénique se manifeste dans l'approfondissement subphrénique droit. Dans le cas du développement de l'éducation purulente, il existe des signes prononcés d'intoxication, de difficultés respiratoires, une toux non productive et des douleurs thoraciques. Dans l'étude de la zone enflammée, le médecin diagnostique un estomac mou, un volume important du foie et une sensibilité à la palpation, une respiration légère et à peine perceptible dans la partie inférieure du poumon droit.

La formation purulente inter-intestinale est caractérisée par une clinique légère aux premiers stades du processus pathologique. Lorsque l'abcès augmente, la tension dans les muscles de la paroi abdominale, des accès de douleur apparaissent, l'infiltration est palpable, une température corporelle élevée est notée.

Il est possible de diagnostiquer un abcès appendiculaire par échographie abdominale et d'éliminer la maladie en ouvrant une formation purulente. Après le lavage de la cavité, un drainage est installé dans celle-ci et la plaie est suturée au tube. Les jours suivants, un lavage des drains est effectué pour éliminer le pus résiduel et introduire des médicaments dans la cavité.

Pylephlebitis

Une telle complication de l'appendicite aiguë, telle que la pyléphlébite, est caractérisée par une grave inflammation septique purulente de la veine porte du foie avec formation d'ulcères multiples. Elle se caractérise par le développement rapide d'une intoxication, d'une fièvre, d'une augmentation du volume du foie et de la rate, d'une peau claire, d'une tachycardie et d'une hypotension.

La mort de cette pathologie atteint 97% des cas. Le traitement repose sur l'utilisation d'antibiotiques et d'anticoagulants. Si des abcès se sont formés dans le corps du patient, ils doivent être ouverts et lavés.

Péritonite

Péritonite - inflammation du péritoine, qui agit comme conséquence d'une appendicite aiguë. Le processus inflammatoire local délimité du péritoine est caractérisé par le tableau clinique suivant:

  • syndrome de douleur prononcé;
  • l'hyperthermie;
  • blanchiment de la peau;
  • tachycardie.

Le médecin peut identifier cette complication en définissant le symptôme de Shchetkin-Blumberg. Lorsque vous appuyez sur la région douloureuse, la douleur n'augmente pas et, lors d'une omission soudaine, une douleur plus prononcée est notée.

Le traitement consiste à utiliser des méthodes conservatrices: antibactérien, désintoxication, symptomatique; et drainage chirurgical des foyers purulents.

Fistule intestinale

Une des complications tardives apparues après le retrait de l'appendicite est la fistule intestinale. Ils apparaissent avec la défaite des parois des anses intestinales les plus proches, suivie de la destruction. Les raisons de la formation de fistules incluent également les facteurs suivants:

  • technologie de traitement altérée du processus;
  • presser les tissus de la cavité abdominale lingettes de gaze trop serrés.

Si le chirurgien ne coud pas complètement la plaie, le contenu intestinal commencera à s'écouler à travers la plaie, ce qui entraînera la formation d'une fistule. Quand une blessure est cousue, les symptômes de la maladie s'aggravent.

Dans le cas de la formation d'une fistule, 4 à 6 jours après l'opération consistant à prélever un organe, le patient ressent les premières crises douloureuses dans la région iliaque droite, où une infiltration profonde est également détectée. Dans les cas extrêmes, les médecins diagnostiquent les symptômes d'intestin altéré et de péritonite.

La thérapie est prescrite par le médecin sur une base individuelle. Le traitement médicamenteux est basé sur l'utilisation d'antibactériens et d'anti-inflammatoires. En plus du traitement médicamenteux, l'ablation chirurgicale des fistules.

L'ouverture arbitraire de la fistule commence 10 à 25 jours après la chirurgie. Dans 10% des cas, cette complication entraîne la mort des patients.

Sur la base de ce qui précède, on peut conclure qu’il est possible de prévenir la formation de complications de l’appendicite de manière rapide en faisant appel à un médecin, car une appendicectomie appropriée et opportune contribue au rétablissement rapide du patient.

Complications postopératoires de l'appendicite - causes et symptômes

La chirurgie pour enlever une annexe s'appelle une appendicectomie. Ceci est une méthode de traitement d'urgence pour l'inflammation de l'annexe. Même si l'opération a été effectuée à temps, le patient peut développer des complications. La fréquence d'occurrence des conséquences varie de 2 à 19-20%.

Causes des complications de l'appendicite

Les principales raisons incluent:

  • hospitalisation tardive du patient;
  • erreurs de diagnostic;
  • opération tardive due à une défaillance du patient, à des erreurs de diagnostic, à des problèmes d'organisation;
  • évaluation inexacte de la prévalence du processus inflammatoire;
  • absence de traitement complexe dans la période postopératoire.

Complications après une appendicectomie

Les complications postopératoires de l'appendicectomie surviennent dans les 12 à 14 jours. Un signe brillant de leur développement est une forte détérioration de l'état du patient. Chaque complication a plusieurs symptômes caractéristiques, selon lesquels ils sont diagnostiqués. Les symptômes suivants indiquent le développement des effets de l'appendicomie:

  • augmentation de la température;
  • douleur abdominale modérée ou sévère;
  • gonflement bilatéral;
  • constipation ou diarrhée;
  • la tachycardie;
  • flatulences;
  • respiration rapide.

Hernie

Cela se produit fréquemment après une appendicectomie. Se manifeste par la perte d'un fragment de l'intestin dans la lumière entre les fibres musculaires. La raison apparaît souvent non-respect des recommandations du médecin. Le symptôme principal est un gonflement dans la zone de suture postopératoire. Au fil du temps, sa taille augmente. La conséquence n'est pas trop grave, mais même après un traitement chirurgical peut récidiver.

Processus de soudure

Les conséquences les plus fréquentes de l'appendicite aiguë sont les adhérences. Ils provoquent une douleur persistante et une gêne abdominale. Avec des pics simples, le pronostic est favorable. Après une cure de médicaments de résorption ou une laparoscopie, le patient récupère. Les adhérences multiples sont dangereuses pour la vie humaine.

Infection

En cas d'infection de la cavité abdominale, une péritonite postopératoire peut survenir avant l'appendicectomie. La conséquence se présente soudainement, il est difficile de prévoir. De plus, les symptômes de la péritonite ne sont pas toujours clairement exprimés. Un signe précoce est un hoquet persistant, qui indique que le péritoine diaphragmatique est irrité par le contenu gastro-intestinal.

Pylephlebitis

Il s'agit d'une complication grave consistant en une thrombophlébite purulente des veines du système porte. Le patient développe rapidement une intoxication, la fièvre apparaît, le foie et la rate augmentent. Avec cette pathologie, la mortalité est de 97%.

Fistule intestinale

Se produire chez 0,2-0,8% des patients. Fistules dans les intestins - tunnels laissant l'organe à la surface de la peau. Ce sont des complications graves après le retrait de l'appendicite, elles sont difficiles à traiter. Dans 10% des cas, la pathologie conduit à la mort du patient. Au début de la formation de la fistule, douleur dans la région iliaque droite. Son ouverture arbitraire se produit 10 à 25 jours après la chirurgie.

Attaques de douleur

3-4 semaines après le retrait de l'appendicite, il ne devrait pas y avoir de syndrome douloureux. Pendant ce temps, le tissu est déjà régénéré. Les analgésiques dans ce cas n'auront aucun effet, car la douleur peut indiquer des adhérences, une hernie. Vous devez signaler ce symptôme à votre médecin. Le pronostic dépend de la cause de la douleur.

Autres complications

Plusieurs autres complications de l'appendicectomie sont mises en évidence dans un groupe séparé. Ils sont associés à une plaie postopératoire et au travail des organes internes. Ainsi, après le retrait de l'appendicite, les pathologies suivantes peuvent se produire:

  • Abcès postopératoires. Ils représentent 19% de tous les ulcères intra-abdominaux. Avec un abcès peu profond, le pronostic est favorable, avec des plaies profondes, une péritonite est possible.
  • Obstruction intestinale dynamique. C'est rare, provoque des ballonnements, pas associé à la douleur. Le symptôme augmente et provoque des problèmes de digestion, des vomissements du contenu de l'estomac, puis de la bile. En cas de gonflement prolongé, la paroi intestinale est endommagée. Les bactéries y pénètrent, entraînant une péritonite.
  • Infiltration appendiculaire. Il survient chez 1 à 3% des patients. Un signe lumineux - une formation sédentaire, semblable à une tumeur, peu douloureuse dans la région iliaque droite. S'il n'y a pas de tendance à la suppuration, alors, avec l'observance du régime alimentaire et de la thérapie antibiotique, l'infiltrat se résorbe en 3-5 semaines.
  • Suppuration, divergence des articulations de la plaie. C'est la complication postopératoire la plus courante, mais la moins dangereuse. Le médecin aspire à nouveau la plaie, effectue un traitement antiseptique, prescrit des antibiotiques. La cicatrice sera plus rugueuse.
  • Saignement de la souche du processus vermiforme dans la cavité abdominale. Se produit plus fréquemment avec une appendicite destructive. C'est une conséquence terrible qui, à un stade précoce, peut ne pas se manifester. Un signe caractéristique - douleur progressivement croissante dans l'abdomen. Le pronostic est favorable lorsque la cavité abdominale est ouverte à temps et que le saignement cesse.

Complications de l'appendicite

Une cause fréquente de complications d'une appendicite aiguë est une intervention chirurgicale tardive. Ils se produisent inévitablement si le processus inflammatoire de l'appendice est laissé sans surveillance pendant deux jours à partir du moment où la maladie se déclare. Et chez les enfants et les personnes âgées se produit avant. Un grand nombre d'entre eux mettent en danger la vie d'une personne, l'excluant de toute activité de la vie. Beaucoup ne savent pas que le diagnostic et le traitement précoces constituent une approche sérieuse de l'exclusion des complications.

Les complications de l'appendicite aiguë sont divisées en: préopératoire et postopératoire.

Complications préopératoires

L'appendicite elle-même n'est pas aussi dangereuse que ses complications. Par exemple, les adhérences de l'appendice violent la circulation sanguine dans cet organe. La solution du problème intervient après la suppression du processus. Le type non compliqué de la maladie est caractérisé par une douleur tolérable, il est impossible de dévaluer le symptôme et de juger d’une légère inflammation. Jusqu'à ce que le processus de maladie soit interrompu, la maladie est considérée comme sous-traitée.

Infiltration appendiculaire

C'est la complication la plus courante de l'appendicite aiguë. Inflammation de l'annexe due à l'accumulation de tissu enflammé à proximité du processus affecté du caecum. L'infiltration appendiculaire dans l'appendicite survient plus souvent chez les adolescents âgés de 10 à 14 ans que chez les générations plus âgées. Les patients présentent des symptômes de:

  • Augmentation de la douleur dans le côté droit de l'abdomen;
  • Des frissons;
  • Des nausées;
  • Moins de vomissements;
  • Difficulté des selles.

Pendant 3 à 4 jours, une formation dense et douloureuse de 8 cm sur 10 cm est palpée.En l'absence de traitement d'urgence, l'infiltrat est rapidement supposé et une cavité remplie de pus se forme. L'abcès appendiculaire commence. La condition physique du patient se dégrade:

  • La température augmente;
  • La douleur s'intensifie;
  • Chill apparaît;
  • La tachycardie se produit;
  • Pâleur de la peau.

L'échographie est une méthode de diagnostic efficace.

Péritonite purulente

Le plus difficile et dangereux pour la santé et même la vie humaine est la péritonite. Il s'agit d'une complication courante dans laquelle une infection de l'annexe tombe dans la cavité abdominale. Il existe une inflammation de la membrane séreuse recouvrant les parois internes de la cavité abdominale.

Cette infection peut être causée par:

  1. Microorganismes (bactéries): pyocyanite, E. coli, streptocoques, staphylocoques.
  2. Inflammation du péritoine lésé.
  3. Intervention chirurgicale dans le péritoine.
  4. Maladies gastro-intestinales.
  5. Processus inflammatoires dans la région pelvienne.
  6. Infection générale dans le corps (tuberculose, syphilis).
  • Stade réactif - la maladie dans sa forme initiale. Le temps d'écoulement est le premier jour. Par la suite, gonflement du péritoine.
  • Le stade toxique dure 48 à 52 heures à partir du début de la lésion. Signes cliniques: symptômes aigus d'intoxication, les mains et les pieds deviennent froids, les traits du visage sont aigus, troubles de la conscience, parfois perte de conscience, déshydratation due aux vomissements et température élevée pouvant atteindre 42 degrés
  • Terminal - il s’agit d’une étape finale irréversible. La durée ne dépasse pas trois jours. Caractérisé par l'affaiblissement des fonctions vitales, fonctions de protection. La peau est pâle avec une teinte bleutée, les joues creuses, une respiration imperceptible, aucune réaction aux stimuli externes, des poches fortes.

Complications postopératoires

Chirurgie - chirurgie en médecine, dans laquelle des complications ont été et seront. Mais leur issue dépend du traitement précoce du patient pour les soins médicaux. Ils peuvent survenir pendant et après la chirurgie.

En postopératoire, la plaie opérée peut entraîner une complication:

  • Hématome.
  • Suppuration chez un cinquième patient sur le site de l'incision.
  • Fistule
  • Saignements

Pylephlebitis

Il s'agit d'une maladie inflammatoire aiguë purulente de la veine porte, accompagnée d'une thrombose. Pathologie secondaire apparaissant comme une complication d'appendicite aiguë, en particulier négligée. Vous pouvez le reconnaître par des études de diagnostic par ultrasons ou rayons X.

  • Fluctuations de la température corporelle avec frissons;
  • Pouls rapide;
  • Ventre mou;
  • Foie agrandi à la palpation;
  • Essoufflement;
  • Augmentation de l'anémie;
  • Augmentation de l'ESR.

Lorsque pylephlebitis effectuer prévenir l # 39; insuffisance rénale et hépatique. Une opération est prévue pour panser une veine thrombosée, située au-dessus de la thrombose, afin d’empêcher le thrombus de se déplacer vers le foie. Cette maladie mène à la mort. Elle consiste en une inflammation de la veine porte, qui accompagne et développe les abcès du foie.

Symptômes cliniques de la pyléphlébite:

  • Fortes fluctuations de température;
  • Des frissons;
  • Peau avec une teinte jaune;
  • Pouls fréquent.

Abcès intrapéritonéal

Un abcès abdominal est une forme grave de complication après une appendicite. Le nombre peut être simple et multiple. Le cours des caractéristiques dépend du type et de l'emplacement de l'abcès.

Classification des abcès par localisation:

  • Inter-intestinal;
  • Sous-phrénique;
  • Appendiculaire;
  • Paroi pelvienne;
  • Intraorgan.

L'abcès inter-intestinal du péritoine est un abcès scellé dans la capsule. Emplacement local à l'extérieur et à l'intérieur des organes abdominaux. L'ouverture ultérieure de l'abcès menace la pénétration de pus dans la cavité abdominale, obstruction intestinale. Septicémie possible.

Les symptômes les plus caractéristiques sont:

  • Douleur sourde dans l'hypochondre droit, irradiant à l'omoplate;
  • Malaise en général;
  • Gaza
  • Obstruction intestinale;
  • La température épuisante baisse;
  • Asymétrie de la paroi abdominale.

La forme multiple de la maladie a des effets indésirables par rapport aux formations purulentes simples. Souvent combiné avec le bassin. Il se développe généralement chez les patients qui ont subi une péritonite, qui n'a pas abouti à une guérison.

Les abcès sous-phréniques sont une complication de l'appendicectomie. La raison en est la présence d'exsudat laissé dans la cavité abdominale, la pénétration de l'infection dans l'espace sous-phrénique.

  • Douleur constante dans la partie inférieure de la poitrine, aggravée par la toux;
  • Des frissons;
  • Tachycardie;
  • Toux sèche;
  • Transpiration;
  • Obstruction intestinale paralytique.

Le traitement est rapide, chirurgical - ouverture et drainage de l'abcès. Dépend de l'emplacement et du nombre d'ulcères. Clinique: pus dans la cavité libre et pleurale, septicémie.

Abcès pelvien - survient lors d'une appendicite gangréneuse, moins souvent due à une péritonite diffuse. La méthode de traitement - l'ouverture de l'abcès, le drainage, les antibiotiques, la physiothérapie. Caractéristiques:

  • Selles molles avec du mucus;
  • Mictions fréquentes avec rezami;
  • Augmentation de la température rectale.

Abcès du foie - en cas de maladies des organes de la cavité abdominale et d’une diminution de l’immunité générale, les micro-organismes ont le temps de se propager au-delà de leurs limites et pénètrent dans les tissus du foie par la veine porte. Le développement de la maladie survient plus souvent chez les patients de plus de 40 ans.

  • Douleur dans l'hypochondre droit;
  • La température du corps;
  • La condition;
  • Des sensations de douleur à des degrés divers, de fortes à sourdes, de douloureuses à insignifiantes;
  • Trouble d'indigestion;
  • Pire appétit;
  • Distension abdominale;
  • Des nausées;
  • La diarrhée

Le sepsis est un processus d’infection sanguine par des bactéries. C'est une condition extrêmement dangereuse pour la vie du patient. L'apparition est possible après une attaque d'appendicite. C’est la conséquence la plus dangereuse de l’opération de suppression de l’annexe. Lorsque l'inflammation purulente devient systémique dans la période postopératoire, la bactérie contaminée par le sang transmet l'infection à tous les organes.

Un traitement possible pour la septicémie est:

  • Transfusion sanguine;
  • Réception d'un ensemble complexe de vitamines;
  • L'utilisation de médicaments antibactériens;
  • Traitement à long terme avec un grand nombre de médicaments bactériens.

Personne n'est à l'abri de processus inflammatoires dans le corps, mais le fait de suivre des directives simples aidera à minimiser la survenue d'une appendicite aiguë et de ses complications. Il est démontré qu'il utilise des aliments sains et riches en fibres. Mener une vie active et saine pour une circulation sanguine normale dans les organes abdominaux. Subir des examens préventifs. Les personnes souffrant d'une appendicite chronique peuvent réduire à zéro le risque de complications en effectuant une opération chirurgicale. Consultez rapidement un médecin présentant des symptômes inconnus, avec une appendicite suspectée. Avant de prendre, ne prenez pas d'antispasmodique ni d'analgésiques, limitez votre consommation de liquides et de nourriture. Suivez les recommandations du chirurgien après avoir retiré l'annexe.

Complications de l'appendicite

L'appendicite est une inflammation aiguë de l'appendice (processus vermiforme). Dans près de 100% des appendicites, une intervention chirurgicale urgente est nécessaire et, le plus tôt possible, le mieux.

Dans l'appendicite aiguë, la maladie peut être divisée en plusieurs étapes. La première étape est catarrhale. Il dure environ 48 heures et se caractérise par des changements catarrhals qui se produisent dans les parois de l'appendice. Les complications dangereuses au cours de cette période ne se produisent généralement pas.

Les complications de l'appendicite, qui peuvent avoir des conséquences graves et même la mort, apparaissent à la deuxième étape. C'est ce qu'on appelle phlegmoneux. Il dure de 2 à 5 jours et se caractérise par une fusion purulente des parois du processus. Le stade flegmoneux passe dans la gangrène. Si, pendant ce temps, aucune mesure chirurgicale urgente n'est prise, le décès deviendra de plus en plus probable. Une péritonite avec appendicite se produit le cinquième jour. Dans le même temps, une pyléphlébite et une infiltration appendiculaire peuvent apparaître. L'appendicite, dans laquelle il y a une rupture de l'appendice, s'appelle une perforation.

Une appendicite rétropéritonéale peut également être considérée comme une complication. C'est la forme clinique de l'appendicite aiguë, quand l'appendice est dans l'espace rétropéritonéal. Dans cette situation, la plus grande difficulté est le diagnostic de la maladie. Trouvé dans 1-2% des cas.

Les complications précoces d'une appendicite aiguë chez les enfants surviennent plus rapidement que chez les adultes. La raison de cela - l'évolution plus rapide de la maladie. L'appendicite et la péritonite chez les enfants sont particulièrement difficiles à diagnostiquer avant l'âge de trois ans.

Complications préopératoires

La perforation

Des formes destructives commencent à apparaître dans l'annexe environ 3 jours après l'inflammation. Cela peut entraîner la fusion des murs et la perforation (le nom étroit d'esprit est appendicite rupture). En fin de compte, cela se termine par une péritonite. L'appendicite avec péritonite survient lorsque le contenu de l'annexe contenant une grande quantité de pus et de bactéries pénètre dans la cavité abdominale. La péritonite appendiculaire est une inflammation du péritoine, qui est la membrane recouvrant la cavité abdominale.

La perforation peut être identifiée par les symptômes suivants:

  • La douleur est ressentie dans toutes les zones de l'abdomen;
  • Tachycardie;
  • Anxiété accrue;
  • Couleur de peau malsaine terreuse;
  • Les traits du visage deviennent pointus;
  • Température corporelle élevée;
  • Chaise retardée.

Abcès

Si la suppuration survient et est due à un processus pathologique limité dans la péritonite ou à la formation d'infiltration, un abcès est susceptible de se produire. Si nous parlons de la période préopératoire, l'abcès survient environ 10 jours. L'abcès postopératoire est une conséquence limitée de la péritonite. Un abcès a besoin d'un traitement obligatoire. Sinon, il est ouvert et la cavité abdominale est remplie de pus. Les symptômes suivants indiquent que l'ulcère était ouvert:

  • Augmentation du nombre de leucocytes dans le sang;
  • L'intoxication;
  • La fièvre;
  • La détérioration de l'état général.

Nous énumérons les zones où la probabilité d'abcès appendiculaire est élevée. C'est la poche de Douglas, l'espace entre les anses intestinales, la fosse iliaque droite. Si le site de détection d'abcès est la poche de Douglas, quelques-uns d'entre eux rejoignent les symptômes décrits ci-dessus. La douleur déjà existante irradie jusqu'au périnée et au rectum. Les selles sont fréquentes et deviennent douloureuses. Pour clarifier le diagnostic, il est nécessaire de procéder à un examen rectal (pour les femmes vaginales). Le traitement d'un abcès est chirurgical, c'est-à-dire qu'une autopsie et un drainage sont effectués. En cours de traitement avec des antibiotiques.

Infiltration appendiculaire

L'annexe est entourée d'autres tissus et organes. Les processus inflammatoires qui s'y déroulent peuvent facilement dépasser ses limites et se propager aux boucles du cæcum, de l'intestin grêle, de l'épiploon, etc. En conséquence, il se produit un pic mutuel de toutes ces structures, ce qui conduit à la formation d'un infiltrat appendiculaire. Cette formation est caractérisée par la densité et la douleur. La douleur est modérée, elle est ressentie dans l'abdomen inférieur droit. L'infiltrat appendiculaire se développe environ le troisième jour après la première attaque. Cette complication a 2 stades de développement, dont dépendent les symptômes.

Une opération pour enlever une annexe, si un infiltrat appendiculaire est trouvé chez un patient, ne peut pas être faite immédiatement, elle doit être différée. L'appendicectomie avec cette complication est lourde de dommages au mésentère, au omentum, à la boucle intestinale, comme ils sont dans la commissure avec l'annexe. Si cela se produit, le patient peut mourir.

Pour le traitement de l'infiltrat appendiculaire, des méthodes conservatrices sont utilisées et cela se fait en milieu hospitalier. Il utilise:

  • Antibiotiques qui éliminent l'inflammation;
  • Anticoagulants qui combattent les caillots sanguins en raison de l’action anticoagulante;
  • Physiothérapie;
  • Les analgésiques, y compris le blocus novocainique bilatéral;
  • Le froid est utilisé pour prévenir l'inflammation ultérieure.

La suite de l'infiltrat appendiculaire peut avoir différentes manifestations. En cas d'évolution favorable des événements pendant un mois et demi, il peut se dissoudre complètement. Sinon, des complications supplémentaires surviennent - suppuration et abcès. Les symptômes suivants sont observés:

  • Douleur à la palpation;
  • Frissons, tachycardie;
  • Poursuite du développement de l'intoxication;
  • La température corporelle peut aller au-delà de 38.

Le développement des événements le plus défavorable survient lorsqu'un abcès pénètre dans la cavité abdominale et provoque une péritonite appendiculaire. Mais dans 80% des cas, la thérapie réussit, l'infiltrat est résolu. Une appendicectomie peut être réalisée 2 mois après. Il se peut également que l'opération ait déjà commencé et que la présence d'infiltration soit détectée. Dans cette situation, l'appendice n'est pas retiré, mais un drainage est effectué, après quoi la plaie est suturée.

Complications après le retrait de l'appendicite

Une complication d'appendicite aiguë, survenant après l'opération, provoque la pathologie des organes internes et de la plaie elle-même. Selon ces signes, les complications postopératoires et sont divisés en:

  • Appendicite aiguë - complications du système urinaire. Ceci s'applique à la rétention urinaire, une néphrite aiguë et une cystite sont également possibles;
  • Complications affectant le système respiratoire, le coeur et les vaisseaux sanguins. Il s’agit des abcès pulmonaires, pyléphlébite, thrombophlébite, embolie pulmonaire, pneumonie;
  • Du tractus gastro-intestinal. Après une appendicectomie, des fistules peuvent se former dans l'intestin et des saignements peuvent apparaître. Le développement de l'obstruction intestinale est également possible;
  • Complications survenant dans la cavité abdominale. Dans ce cas, des abcès et des infiltrats peuvent se former à divers endroits de la cavité abdominale. De plus, au cours de la période postopératoire, une péritonite peut apparaître, à la fois locale et générale;
  • Complications tardives liées aux plaies postopératoires. Cela peut être une fistule, un saignement, une infiltration, une suppuration, une divergence des bords, un hématome.

Si vous suivez scrupuleusement toutes les recommandations médicales, la plupart des complications peuvent être évitées. Par exemple, si vous évitez l'activité physique et ne suivez pas un régime, le risque d'obstruction intestinale est élevé. Porter des sous-vêtements de compression est un moyen de prévenir les thrombophlébites. La thrombophlébite est également prévenue par l'utilisation d'anticoagulants.

Les complications les plus courantes de l'appendicite sont les complications de la plaie. Dans le même temps, ils représentent le moindre danger. Le fait que la plaie ne guérisse pas, comme il se doit, indique une augmentation de la température et la survenue d'un compactage. Le pus apparaît de la suture. Dans ce cas, la plaie est à nouveau traitée, un drainage est utilisé et des antibiotiques sont prescrits.

Nous décrivons maintenant les complications les plus dangereuses de l'appendicectomie.

Fistule intestinale

Causes de la fistule intestinale après appendicectomie:

  • Les escarres Apparaissent de l'utilisation de drains et de tampons rigides;
  • Erreurs techniques commises lors de l'opération;
  • Inflammation, en roulant sur les boucles intestinales avec leur destruction ultérieure.

Le fait qu'il y ait un développement de fistules intestinales, dit une douleur accrue dans la région iliaque droite. Il se manifeste environ une semaine après l'appendicectomie. Peut-être le développement de l'obstruction intestinale. En cas de suture incomplète d'une plaie, le contenu intestinal peut être excrété par une suture. Si la plaie est bien suturée, le contenu intestinal tombe dans la cavité abdominale, ce qui provoque une inflammation purulente. Pour lutter contre la fistule intestinale, une seule méthode est chirurgicale.

Pylephlebitis

L'un des effets les plus désagréables et les plus dangereux de l'appendicite est la pyléphlébite. La pyléphlébite est la propagation des processus purulents de l'appendice à la veine porte du foie. Comme cette veine a des branches, les ulcères apparaissent en grand nombre. Cette complication peut survenir avant et après une appendicectomie. Dans la plupart des cas, la pyléphlébite est une complication postopératoire. La période d'apparition des symptômes peut également varier considérablement. Ils peuvent survenir à la fois le troisième jour et six mois après l'opération.

La pyléphlébite se manifeste par les symptômes suivants:

  • Rate et foie élargis;
  • Le pouls faiblit, va cesser de s'accélérer;
  • Forte augmentation de la température, fièvre;
  • Douleur irradiante dans le bas du dos et les omoplates dans l'hypochondre droit;
  • La peau devient pâle, le visage acquiert une teinte ictérique.

Avec le développement de complications telles que la pyléphlébite, le taux de mortalité est très élevé. Pour sauver la vie du patient peut dans de rares cas. Cela n'est possible que lorsque la pyléphlébite est détectée à un stade précoce. Lorsque la pyléphlébite utilisait des anticoagulants et des antibiotiques, la principale méthode de traitement était chirurgicale. Chaque abcès est ouvert et drainé.

Que peut-on et qu’est-il préférable de ne pas faire après une appendicite.

Après une appendicectomie, il convient d'observer un traitement doux pour l'effort physique. Il faut s'abstenir de lourdes charges pendant 3 mois. Si une appendicite simple est opérée, il est possible de commencer à marcher dans les 5 heures qui suivent l'opération, ce qui est non seulement possible, mais nécessaire. Il est également nécessaire d'éviter que de l'eau pénètre dans la plaie postopératoire. Vous ne pouvez nager complètement que lorsque les points de suture ont été enlevés. Après une appendicectomie, il vaut mieux s'abstenir de tout rapport sexuel pendant environ une semaine.

Complications d'appendicite aiguë avant et après la chirurgie

Le tableau clinique des conséquences est très varié et dépend de la durée de l'inflammation, du degré de destruction du processus et de la qualité des mesures prises pour éliminer la pathologie.

Raisons

Les causes de l'apparition d'une appendicite compliquée sont classées comme gérables et incontrôlables. Dans le premier cas, ils incluent des diagnostics tardifs ou erronés et des tactiques chirurgicales mal choisies.

Parmi les principales causes incontrôlables figure la demande tardive de soins médicaux du patient.

Les symptômes

La période précoce d'appendicite aiguë (les deux premiers jours) se déroule sans signes prononcés, car le processus inflammatoire ne fait que commencer. Le tableau principal de la maladie apparaît les jours 3 à 5 et se manifeste par la destruction de l’appendice et des lésions aux organes et tissus adjacents.

La clinique générale d'inflammation aiguë de la période interstitielle correspond aux syndromes suivants:

  • douloureux. L'inconfort peut être intense ou modéré et avoir une localisation différente;
  • dyspeptique. Elle se manifeste par des nausées, des vomissements isolés, parfois de la diarrhée, une distension abdominale et une parésie de l'intestin grêle.
  • intoxication. Avec le développement de complications préopératoires d'appendicite aiguë, c'est lui qui vient au premier plan. Le patient souffre de faiblesse, de léthargie, de basses températures (37,0–37,2 ° C), de frissons.

Les symptômes de complications postopératoires apparaissent 5 à 7 jours après l'appendice et sont intenses:

  • douleur modérée ou sévère;
  • température de 37,8 à 38 ° C;
  • respiration rapide;
  • flatulences;
  • distension abdominale bilatérale;
  • la tachycardie;
  • constipation

Chez les femmes enceintes, les signes d’une appendicite aiguë peuvent être atypiques, mais à y regarder de plus près, les mêmes symptômes que chez d’autres patientes sont observés.

Complications préopératoires

Les complications d'une appendicite aiguë avant une appendicectomie surviennent le plus souvent en raison de l'admission tardive du patient à l'hôpital. Beaucoup moins souvent, des conséquences désagréables se développent à la base d'un diagnostic incorrect ou d'une structure anormale du processus.

Dans la période interstitielle et tardive, les complications suivantes sont considérées:


La complication pré-opératoire de l'appendicite préopératoire est la perforation du processus. Le processus se développe 2 à 3 jours après le début de l'attaque et se manifeste par une douleur aiguë accompagnée d'une augmentation des symptômes péritonéaux. Il est diagnostiqué chez 3% des patients ayant demandé de l'aide aux stades précoces et chez 6% des patients admis à l'hôpital avec un retard. Les décès par perforation sont enregistrés dans 9 à 10% des cas.

3-4 jours après le début de la maladie, une infiltration appendiculaire se développe. Cette complication est rarement diagnostiquée au cours de la période préopératoire et, selon différentes sources, elle n'est détectée chez 4 à 12% des patients que pendant l'intervention. Dans la période ultérieure (8-10 jours), les abcès appendiculaires apparaissent.

La suppuration dans les organes pelviens est plus fréquente dans les appendicites gangrenées et représente 3,5 à 4% de tous les effets inflammatoires. Manifestation: selles molles et miction fréquente, anus béant, parfois coupant à l'abdomen. L'abcès sous-phrénique est beaucoup plus grave. La complication est rarement enregistrée, mais dans la moitié des cas, elle se termine par le décès du patient.

Lorsque pylephlebitis, le processus inflammatoire capture les veines mésentériques et s'accompagne d'une fièvre débilitante, de frissons et d'un jaunissement de la peau. Affecte souvent le foie et coule très fort. C'est la condition la plus dangereuse qui existe aboutissant à une septicémie ou à la mort.

Complications postopératoires

Les complications après le retrait de l'appendicite sont beaucoup moins fréquentes. Les patients plus âgés ou affaiblis et les patients qui arrivent en retard sur la table chirurgicale en souffrent généralement.

En chirurgie, l'intervention a des effets précoces et tardifs. Les premiers surviennent dans les 12-14 jours suivant l'appendicectomie. Ceux-ci incluent des complications de la plaie et des organes adjacents:

  • la divergence des bords de l'incision;
  • ramollissement du moignon du processus, ce qui conduit à une péritonite fécale;
  • saignements de la plaie et des veines du mésentère avec inflammation ultérieure du péritoine;
  • suppuration des tissus.

Ces effets sont les plus courants, mais relativement sans danger pour la santé et la vie du patient. Tous sont sujets à une réhabilitation urgente et à un drainage.

La pyléphlébite est considérée comme la complication la plus dangereuse du début de la période postopératoire. Il survient le premier jour après la chirurgie et se développe très rapidement, souvent accompagné de lésions hépatiques et d'ascites.

Les effets tardifs des interventions chirurgicales se produisent après une période postopératoire de deux semaines.

Parmi eux se trouvent:

  • abcès et infiltration de plaies;
  • cicatrices chéloïdes;
  • névromes;
  • fistule ligaturée (généralement colique);
  • hernie postopératoire;
  • obstruction intestinale aiguë;
  • abcès de la cavité abdominale.

Toutes les complications considérées nécessitent un traitement médical ou chirurgical conservateur urgent, avec observation ultérieure.

La conséquence la plus terrible de l'appendicite est le blocage de l'artère pulmonaire ou de ses branches. Il peut se développer immédiatement après la chirurgie et après 2 semaines si le patient est au repos strict.

La thromboembolie complète se termine généralement par la mort instantanée. Une lésion partielle se manifeste par une détérioration soudaine de l'état de santé, une pâleur de la peau accompagnée d'une transition progressive en cyanose, un essoufflement, des douleurs à la poitrine. Cette condition nécessite une intervention chirurgicale urgente.

Prévention

La prévention des complications de l'appendicite aiguë comprend des mesures visant à prévenir les conséquences préopératoires et postopératoires. Pour éviter les problèmes liés aux périodes intermédiaires et tardives, il sera utile de reconnaître rapidement la pathologie et de recourir rapidement au traitement.

Si l'appendice a déjà été retiré, le patient doit observer le repos au lit ou au repos. Avec une inflammation simple, opérée aux stades précoces, le patient est autorisé à se lever et à marcher dans les 4-5 heures suivant l'intervention. Dans les 1-2 premiers jours, il est recommandé d'utiliser uniquement des produits liquides: eau, kéfir, jus, thé, bouillon. Après le rétablissement de la motilité intestinale, vous pouvez passer à une alimentation normale.

Pour les douleurs sévères, des analgésiques sont prescrits au patient et, si nécessaire, une antibiothérapie est effectuée.

Autres précautions:

  • éviter les efforts physiques et la musculation pendant 2,5 à 3 mois;
  • garder la plaie d'entrer dans l'eau jusqu'à ce que les points de suture sont enlevés;
  • s'abstenir de relations sexuelles pendant 12-14 jours.

Dans le premier mois après la sortie de l'hôpital devrait surveiller l'état de santé. Au moindre écart par rapport à la norme (douleur, température), il est urgent d'approcher le chirurgien.

Malgré les énormes progrès de la médecine clinique, les effets de l'appendicite aiguë existent toujours et ils sont dangereux. Préserver la santé, et parfois la vie du patient ne fera qu’aider au diagnostic précoce et à la chirurgie.

Complications après le retrait de l'appendicite

L'inflammation de l'appendicite est l'une des maladies les plus courantes chez les personnes nécessitant une intervention chirurgicale.

La partie atrophiée du côlon est une annexe, elle est similaire au processus vermiforme du caecum. Un appendice est formé entre le côlon et l'intestin grêle.

Les causes de cette pathologie sont généralement attribuées à l'apparition de vers, au développement de parasites, mais il est impossible de dire exactement ce qui cause l'inflammation de l'annexe.

Les médecins disent qu'il est assez difficile de prédire et de prévenir les maladies. Les experts ne recommandent pas de prendre des analgésiques en cas d'appendicite.

La réception interférera avec le médecin pour poser le diagnostic correct au patient. Pour ce faire, seuls les spécialistes désignés pour subir une échographie.

Grâce à lui, il sera possible de comprendre en quoi consiste une annexe enflammée. Il peut être bouché ou gonflé. Il ne peut être enlevé que chirurgicalement.

Formes d'appendicite

À ce jour, la maladie est divisée en forme aiguë et chronique. Dans le premier cas, le tableau clinique est clairement indiqué.

Le patient est très malade et il est donc impossible de se passer d'une hospitalisation d'urgence. Dans la forme chronique, le patient ressent une affection provoquée par une inflammation aiguë différée sans aucun symptôme.

Types d'appendicite

Il existe aujourd'hui 4 types d'appendicite. Ce sont: catarrhale, phlegmoneuse, perforative; gangreneux.

L'appendicite catarrhale est diagnostiquée chez le médecin si la pénétration de leucocytes dans la muqueuse de l'organe ressemblant à un ver a été constatée.

Flegmoneux accompagné de la présence de leucocytes dans la muqueuse, ainsi que d'autres couches profondes du tissu appendiculaire.

La perforation est observée si les parois du processus enflammé du caecum étaient déchirées, mais une appendicite gangréneuse est une paroi de l'appendice atteinte de leucocytes, qui est complètement morte.

Symptomatologie

Les symptômes de la maladie devraient inclure:

  • douleur aiguë dans l'abdomen, mais plutôt dans la moitié droite dans la région du pli inguinal;
  • fièvre
  • vomissements;
  • des nausées.

La douleur sera constante et plate, mais si vous essayez de tourner le torse, il deviendra encore plus fort.

Il est à noter qu'un cas n'est pas exclu, lorsque le syndrome disparaît après une forte attaque de douleur.

Les patients accepteront cette pathologie parce qu’ils sont devenus meilleurs, mais la réduction de la douleur est en réalité un grave danger, car elle indique que le fragment d’organe est mort, il n’ya pas que les terminaisons nerveuses qui ont cessé de réagir à une irritation.

Le soulagement semblable de la douleur avec la péritonite, qui est une complication dangereuse après l'appendicite, se termine.

Les symptômes de problèmes gastro-intestinaux peuvent également être observés dans les symptômes. Une personne ressentira une sensation de bouche sèche, de diarrhée et des selles molles pourraient le perturber.

La pression peut augmenter, le rythme cardiaque augmente à 100 battements par minute. Une personne est torturée par un essoufflement qui sera déclenché par une altération du travail du cœur.

Si le patient a une forme chronique d'appendicite, alors tous les symptômes ci-dessus n'apparaissent pas, à l'exception de la douleur.

Les complications les plus courantes après une appendicite

Bien sûr, les médecins se sont donné pour tâche d'éliminer toutes les complications après le retrait de l'appendicite, mais parfois, elles ne peuvent tout simplement pas être évitées.

Vous trouverez ci-dessous les effets les plus courants de l'appendicite.

Perforation des murs de l'appendice

Dans ce cas, il y a des trous dans les murs de l'annexe. Son contenu sera dans la cavité abdominale, ce qui provoque la septicémie d'autres organes.

L'infection peut être assez grave. Pas exclu la fin fatale. Une perforation similaire des parois de l'appendicite est observée chez 8 à 10% des patients.

S'il s'agit d'une péritonite purulente, le risque de décès est élevé et l'exacerbation des symptômes n'est pas exclue. Cette complication après une appendicite survient chez 1% des patients.

Infiltration appendiculaire

Ces complications après une intervention chirurgicale pour enlever l'appendicite sont observées dans le cas de brasage d'organe. Le pourcentage de tels cas est 3-5.

Le développement des complications commence 3 à 5 jours après la formation de la maladie. Accompagné par le syndrome de la douleur localisation floue.

Au fil du temps, la douleur diminue et des contours de la région enflammée apparaissent dans la cavité abdominale.

L'infiltration avec une inflammation acquiert des limites prononcées et une structure dense, et une tension des muscles adjacents sera également observée.

Environ 2 semaines, le gonflement disparaîtra et la douleur cessera. La température diminue également et la numération sanguine revient à la normale.

Dans de nombreux cas, il est possible que la partie enflammée après l'appendicite provoque le développement d'un abcès. À propos de lui sera discuté ci-dessous.

Abcès

La maladie se développe dans le contexte de la suppuration de l'infiltrat appendiculaire ou de l'opération en cas de diagnostic de péritonite.

En règle générale, le développement de la maladie prend 8 à 12 jours. Tous les abcès doivent être cachés et désinfectés.

Afin d'améliorer l'écoulement du pus, les médecins ont mis en place un drainage. Pendant le traitement des complications après une appendicite, il est courant d'utiliser un traitement médicamenteux avec des médicaments antibactériens.

S'il existe une complication similaire après une appendicite, une intervention chirurgicale urgente est nécessaire.

Après cela, le patient devra attendre une longue période de rééducation, accompagnée d'un traitement médicamenteux.

Complications après une appendicectomie

Même si l'opération consistant à supprimer une appendicite a été réalisée avant l'apparition de symptômes graves, cela ne garantit pas qu'il n'y aura pas de complications.

De nombreux cas de décès après une appendicite amènent les gens à prêter plus d'attention à tout symptôme dérangeant.

Vous trouverez ci-dessous les complications les plus courantes pouvant survenir après le retrait d’un appendice enflammé.

Pointes

L'une des pathologies les plus fréquentes après le retrait d'une annexe. Accompagné par la douleur et le malaise.

Le diagnostic est difficile car les ultrasons et les rayons X ne les voient pas. Il est nécessaire d’effectuer un traitement avec des médicaments résorbables et de recourir à la méthode laparoscopique pour éliminer les adhérences.

Hernie

Le phénomène est très fréquent après une appendicite. Il y a une perte d'une partie de l'intestin dans la lumière entre les fibres des muscles.

Si les recommandations du médecin ne sont pas suivies, il est souvent impossible d'éviter une telle complication après une appendicite. Toute activité physique exclue après une appendicite.

La hernie ressemble à une tumeur dans la région de la suture et sa taille augmente. Opération prévue. Le chirurgien l'ajustera, tronquera ou retirera une partie de l'intestin et de l'épiploon.

Abcès

Se produit dans la plupart des cas après une appendicite avec une péritonite. Il est capable d'infecter des organes.

Nécessite un traitement antibiotique et une physiothérapie spéciale.

Pylephlebitis

Complication très rare après une intervention chirurgicale pour enlever une appendicite. Inflammation observée qui s'étend à la veine porte, à la veine mésentérique et à l’appendice.

Accompagné de fièvre, de graves lésions du foie, de douleurs aiguës dans la cavité abdominale.

S'il s'agit d'une phase aiguë de la pathologie, alors tout peut mener à la mort. Le traitement est complexe, il faut introduire des antibiotiques dans la veine porte.

Fistule intestinale

Il survient après une appendicite chez 0,2-0,8% des personnes. Les fistules intestinales forment un tunnel dans la région intestinale et la peau, parfois dans les parois des organes internes.

Les raisons de leur apparition peuvent être un mauvais assainissement de l'appendicite purulente, l'erreur du chirurgien, une inflammation des tissus lors du drainage des plaies internes et des foyers de développement d'abcès.

Il est difficile de traiter une pathologie. Parfois, les médecins prescrivent une résection de la zone touchée, ainsi que l’élimination de la couche supérieure de l’épithélium.

Il convient de noter que la survenue de complications contribue à l'ignorance des conseils d'un médecin, au non-respect des règles d'hygiène, à la violation du régime.

Une détérioration peut également être observée 5 à 6 jours après la chirurgie.

Cela parlera du développement de processus pathologiques dans les organes internes. Pendant la période postopératoire, il peut y avoir des cas où il sera nécessaire de consulter votre médecin.

Vous ne devriez pas l'éviter, au contraire, votre corps indique que d'autres affections sont en train de se développer, elles peuvent même ne pas être liées à une appendicectomie.

Il est important de faire attention à votre santé et n'hésitez pas à demander l'aide d'un médecin.

Fièvre

Le processus inflammatoire peut également toucher d'autres organes, ce qui peut entraîner d'autres problèmes de santé.

Les femmes souffrent souvent d'inflammation des appendices, ce qui rend difficile le diagnostic et la cause exacte de la maladie.

Souvent, les symptômes d'une forme aiguë d'appendicite peuvent être confondus avec des pathologies similaires. Les médecins prescrivent donc un examen par un gynécologue et une échographie des organes du bassin si l'opération n'est pas urgente.

En outre, une augmentation de la température corporelle suggère qu'un abcès ou d'autres maladies des organes internes sont possibles.

Si la température augmente après l'opération, vous devez subir un examen supplémentaire et repasser les tests.

Troubles digestifs

La diarrhée et la constipation peuvent indiquer un dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal après une appendicite. À ce stade, le patient souffre de constipation, il est impossible de se fatiguer, car il est couvert de hernies, de ruptures et d’autres problèmes.

Pour éviter les troubles digestifs, vous devez suivre un régime, en vous assurant que le fauteuil n'est pas réparé.

Attaques douloureuses dans l'estomac

En règle générale, pendant 3-4 semaines, la douleur après l'opération ne devrait pas être. Le processus de régénération tissulaire nécessite beaucoup de temps.

Dans certains cas, la douleur parle de hernie, d'adhésions et n'a donc pas besoin de boire d'analgésiques, vous devriez consulter un médecin.

Il est à noter que l'appendicite est souvent trouvée dans la pratique médicale des médecins. La pathologie nécessite une hospitalisation et une chirurgie urgentes.

Le fait est que l'inflammation peut rapidement se propager à d'autres organes, ce qui entraînerait de nombreuses conséquences graves.

Pour éviter cela, il est important de venir au cabinet du médecin à temps, d’appeler une ambulance. Ne pas ignorer les signaux du corps qui parlent du développement de la maladie.

L'appendicite est dangereuse, pas une seule fois après une opération réussie, des décès ont été observés, c'est-à-dire lorsque les patients négligent leur santé.

Prévention

Il n’existe pas de mesures préventives spéciales pour l’appendicite, mais certaines règles doivent être suivies pour réduire le risque de développement d’une inflammation dans la région de l’annexe du cæcum.

Voici quelques conseils utiles:

  1. Ajustez le régime. Réduisez votre consommation d'herbes fraîches (persil, oignons verts, aneth, oseille, laitue), de légumes durs et de fruits mûrs, de graines, de friandises grasses et fumées.
  2. Surveillez votre santé. Cela vaut la peine de payer pour tous les signes d'échec dans votre corps. Des cas dans lesquels l'inflammation de l'appendice a été déclenchée par l'entrée de microorganismes pathogènes dans l'appendice ont été enregistrés plus d'une fois dans la pratique médicale.
  3. Effectuer l'identification des invasions helminthiques, ainsi que le traitement opportun.

En résumé

Supposons que l'appendicite ne soit pas considérée comme une maladie dangereuse, mais que la pathologie présente un risque élevé de développer des complications après le retrait rapide du processus du cæcum. En règle générale, ils surviennent chez 5% des personnes après une appendicite.

Le patient peut compter sur une assistance médicale qualifiée, mais il est important de ne pas rater le moment et de consulter un médecin rapidement.

Assurez-vous de suivre toutes les recommandations d'un spécialiste pendant le processus de rééducation après une appendicite.

Vous devez porter un pansement, les femmes peuvent porter des culottes minces. Cette mesure contribuera non seulement à exclure les complications après une appendicite, mais également à maintenir la suture soignée sans la rendre défectueuse.

Faites attention à votre santé, et même si une appendicite a été identifiée, essayez de faire tout ce que le médecin vous dit pour éviter des problèmes à l'avenir.