Principal / Gastrite

Comment traiter l'exacerbation de l'ulcère duodénal

Gastrite

L’exacerbation la plus courante de l’ulcère duodénal est le résultat d’une négligence flagrante de son régime alimentaire, d’un abus d’alcool et de malbouffe, d’une irritation de la muqueuse intestinale ainsi que des effets du stress et de la fatigue.

Les signes d'exacerbation sont principalement diagnostiqués au cours de la saison morte - au printemps et à l'automne. Cela est dû à la détérioration de l'immunité générale au cours de cette période. L'évolution de la maladie est caractérisée par le cyclisme, lorsque les périodes de rémission stable alternent avec des exacerbations de pathologie.

Formes de la maladie

L'exacerbation de l'ulcère duodénal, ses symptômes et son traitement dépendent de la forme de la maladie.

La maladie est classée selon les caractéristiques suivantes:

En termes de taux de rechute:

  • une forme avec des exacerbations de un à trois fois par an;
  • une maladie qui se reproduit plus de trois fois par an.

Par lieu et profondeur des dégâts:

  • ulcération superficielle ou profonde;
  • un ulcère situé dans la région du bulbe ou sur un site post-Loukovitch.

Par le nombre de lésions de la membrane muqueuse:

  • mise au point unique;
  • foyers multiples.

L'ulcère duodénal aigu donne un tableau clinique très prononcé avec des symptômes vifs, en raison desquels il est difficile de confondre avec toute autre maladie. La forme chronique de l'ulcère duodénal sans exacerbation peut ne donner aucun symptôme et peut être cachée.

Causes de l'ulcère duodénal

Les causes de la maladie peuvent être dues à une hérédité accablée, à des habitudes alimentaires et à de mauvaises habitudes. Dans certains cas, la maladie est causée par la bactérie Helicobacter pylori, qui affecte la muqueuse de l'estomac et des intestins.

Sans traitement adéquat et opportun, l'ulcère peut subir une dégénérescence maligne.

Les facteurs les plus probables d’apparition de la maladie sont les suivants:

  • l'abus d'alcool et de produits du tabac, ce qui conduit à une circulation sanguine dans les organes, ainsi qu'une irritation des muqueuses du tractus gastro-intestinal;
  • aliments irréguliers avec de grands intervalles entre les prises alimentaires, ainsi que la prévalence dans le régime des aliments qui ont été frits dans la graisse, trop acide, gras et mariné. Repas, y compris les conserves, les produits fumés et les sauces;
  • consommation prolongée et incontrôlée d’AINS, ce qui a entraîné une inflammation de la muqueuse intestinale;
  • Un stress et une fatigue prolongés peuvent provoquer des ulcères duodénaux chez les personnes présentant un psychisme déséquilibré et une légère excitabilité du système nerveux.

Aux premiers stades, la maladie ne donne pas toujours de symptômes concrets et le patient se rend souvent chez un médecin présentant une forme négligée de la maladie. Les pathologies existantes du système endocrinien, du foie et des reins, les maladies infectieuses peuvent également être le déclencheur de la maladie.

La tuberculose, le diabète, l'hépatite, la pancréatite provoquent une irritation des intestins et peuvent provoquer un ulcère duodénal. Les causes de la maladie peuvent également être des dommages mécaniques dus à une intervention chirurgicale.

Symptômes de récidive

La symptomatologie clinique de la pathologie duodénale ne se produit pas immédiatement, souvent au tout début, la maladie est cachée. Une forme négligée de l'ulcère peptique peut manifester de manière dramatique des symptômes mettant la vie en danger. Chez un tiers des personnes atteintes de cette pathologie, la présence de la maladie est déterminée après une autopsie post mortem.

Les principaux signes diagnostiques de l'ulcère duodénal:

  • douleur épigastrique;
  • symptômes de dysfonctionnement gastro-intestinal;
  • symptômes neurologiques.

Le symptôme principal de la maladie est une douleur "sous la cuillère" ou dans la partie supérieure du nombril. Les rechutes provoquent souvent des douleurs au dos et au coeur. Cela est dû au fait qu'il peut rayonner du lieu de la localisation vers d'autres parties du corps, déformant ainsi les idées sur la source réelle de la douleur. Par conséquent, les gastro-entérologues se concentrent principalement sur l'inconfort du nombril.

Toutes les sensations douloureuses apparaissent sur un estomac vide et, immédiatement après avoir mangé, la douleur dans l'abdomen disparaît. Mais si le patient mange trop ou consomme des aliments interdits par un nutritionniste, la douleur peut alors être activée.

Souvent, les symptômes d'exacerbation des ulcères duodénaux épuisent le patient et ne lui permettent pas de se détendre complètement la nuit. Ceci est dû à la production excessive d'acide, irritant la partie malade de la muqueuse intestinale.

Même en période de rémission stable, une situation de stress, une violation du régime alimentaire et l'utilisation de médicaments pharmacologiques (hormones ou AINS) peuvent entraîner une détérioration de l'état, l'apparition de douleurs et de nausées.

Le deuxième symptôme le plus important de l'ulcère duodénal est le dysfonctionnement gastro-intestinal, caractérisé par la capacité d'apporter un soulagement au patient:

  • constipation persistante;
  • ballonnements, éructations et flatulences;
  • selles foncées indiquant du sang.

Troisième en importance sont les symptômes neurologiques. Les signes d’exacerbation de l’ulcère duodénal peuvent inclure: irritabilité, troubles du sommeil, humeur dépressive et perte de poids.

Régime alimentaire avec exacerbation de l'ulcère duodénal

La nutrition pour les pathologies du tractus gastro-intestinal est d'une importance primordiale. Dans les premiers jours de la maladie, la nourriture est limitée à une petite quantité de purée. Les légumes et les produits de boulangerie sont exclus.

Après 5 jours, il est permis de manger des soupes végétariennes dans lesquelles vous pouvez faire tremper les biscuits blancs. De plus, les pommes de terre en purée ou les soufflés de filet de volaille et de poisson cuits sont autorisés; vous pouvez aussi manger de la gelée de fruits au dessert.

Au cours de la deuxième semaine, des plats à base de viande sont ajoutés au menu, qui devrait être cuit à la vapeur, ce qui peut être des boulettes de viande de volaille ou de poisson. En outre, vous devriez manger des œufs sous forme d'omelette ou de bouillie de lait bouillie avec un peu de beurre, ainsi que de la purée de carottes ou de pommes de terre.

Contre-indiqué dans l'exacerbation aiguë de l'ulcère duodénal:

  • champignon, bouillon de viande;
  • pâtisserie et muffins;
  • des plats frits dans la graisse;
  • aliments trop gras;
  • fruits et légumes frais;
  • gros poisson de mer;
  • produits alcoolisés;
  • toute viande non pâle;
  • épices, sauces et marinades.

Pour neutraliser les effets agressifs de l'acide chlorhydrique, vous devez être nourri un peu et souvent. Il est préférable de traiter l'ulcère duodénal dans des conditions stationnaires, puis de consulter le tableau nutritionnel n ° 1-a ou 1-b qui devrait durer 4 mois. Après le congé, vous pouvez suivre le régime numéro 5.

Thérapie pathologique

L'ulcère duodénal, en fonction de la gravité des manifestations cliniques, peut être traité par des méthodes conservatrices et chirurgicales.

La méthode d'impact comprend les mesures suivantes:

  • aliments santé;
  • agents pharmacologiques (antibiotiques, antiacides et antisécrétoires);
  • décoctions de légumes;
  • le traitement chirurgical est indiqué uniquement si les méthodes conventionnelles ont été inefficaces. Le plus souvent, le patient a besoin d'une assistance rapide après des exacerbations constantes de la maladie, en violation de la guérison des ulcères et des cicatrices sévères.

Dans l'identification de Helicobacter pylori, le traitement devrait inclure un complexe de plusieurs antibiotiques ayant des effets antiprotozoaires et bactéricides:

  • L'amoxicilline;
  • Tétracycline;
  • La clarithromycine;
  • Métronidazole.

Afin de neutraliser l’acidité du suc gastrique, des antiacides sont utilisés:

Des médicaments anti-ulcéreux sont prescrits pour améliorer la guérison de la coque du duodénum:

En outre, prescrire des agents antisécrétoires:

  • Le rabéprozole;
  • Oméprazole;
  • L'ésoméprazole;
  • Lanzoprazole.
Lorsque le patient ne ressent pas d'amélioration après un long traitement sous la surveillance d'un médecin, il est conseillé de consentir à une intervention chirurgicale consistant à retirer la zone touchée ou à suturer du duodénum.

Complications de l'ulcère duodénal

Avec un traitement inapproprié des ulcères duodénaux, la pathologie peut s'aggraver périodiquement et éventuellement provoquer de graves complications.

  • Lorsque les vaisseaux sanguins sont impliqués dans le processus, la maladie peut être compliquée par une hémorragie. Les saignements cachés peuvent être détectés par un symptôme caractéristique tel que l'anémie. Si l'hémorragie est abondante, elle peut être déterminée par le type de matières fécales (elles deviennent noires).
  • La perforation de l'ulcère est l'apparition d'un trou dans la paroi du duodénum. Cette complication peut être déterminée par l'apparition d'une douleur aiguë lors de la palpation ou par un changement de la position du corps.
  • Le rétrécissement de la lumière du duodénum est dû à un œdème ou à une cicatrice. Déterminé par ballonnements, vomissements indomptables, absence de selles.
  • Pénétration d'un ulcère - pénétration dans les organes voisins par un défaut du duodénum. Le symptôme principal est une douleur irradiante dans le dos.

L'ulcère duodénal peut s'aggraver hors saison (automne, printemps) et est le plus souvent provoqué par une violation du régime alimentaire ou par le stress. Le symptôme principal est une douleur au nombril. Pour éviter cela, il faut se rappeler les mesures préventives, le respect de toutes les conditions prescrites par un spécialiste, y compris le renforcement de l'immunité et du régime alimentaire.

Comment l'ulcère duodénal dégénère

L'ulcère duodénal est considéré comme l'un des affections les plus courantes du tractus gastro-intestinal. Selon la classification internationale des maladies, elle a reçu le code 26. Le danger de la pathologie réside dans des exacerbations régulières, entraînant des complications graves. Dans le même temps, non seulement le système digestif est inhibé, mais les organes adjacents peuvent également en souffrir. Il est réaliste d'éviter les conséquences négatives si vous consultez un médecin à temps pour un traitement approprié et une rééducation plus poussée.

Par conséquent, la durée de l'exacerbation de l'ulcère duodénal dépend, dans la plupart des cas, du patient lui-même et de son attitude à l'égard de sa santé.

Causes de l'ulcère duodénal

La formation de la maladie est due à la production active d'un grand nombre d'enzymes. En raison de leur excès, le processus digestif est perturbé, les tissus sont déformés. Il existe également une concentration accrue d'acide chlorhydrique dans le suc gastrique, ce qui contribue à des lésions graves des muqueuses du tube digestif. Les facteurs suivants peuvent causer des processus pathologiques:

  • infection par la bactérie Helicobacter pylori, dont l'activité est la cause principale de la déformation des parois de l'organe;
  • alimentation déséquilibrée avec une petite quantité de vitamines et d’oligo-éléments;
  • l'abus d'alcool et de malbouffe;
  • facteur génétique - si ce diagnostic est établi pour le plus proche parent, le risque de contracter une pathologie augmente considérablement;
  • utilisation prolongée de médicaments agressifs qui irritent les muqueuses;
  • stress régulier, manque de sommeil;
  • la présence de gastrite, de duodénite et d'autres maladies du système digestif pouvant provoquer une ulcération;
  • trop manger ou à jeun conduit à une panne de la motilité gastro-intestinale.

Symptomatologie

Si la pathologie est au stade chronique, aucune anomalie visible n’est observée chez le patient. Cependant, lorsqu’une exacerbation périodique de l’ulcère duodénal se produit, les symptômes de ce phénomène sont les suivants:

  • syndrome de douleur dans la partie inférieure de la poitrine ou légèrement au-dessus du nombril, ce symptôme est particulièrement fort la nuit;
  • inconfort général dans l'estomac, qui disparaît pendant un certain temps après avoir mangé;
  • brûlures d'estomac et ballonnements;
  • éructations;
  • accumulation de gaz;
  • des nausées ou des vomissements sont possibles;
  • inquiet de la soif excessive;
  • l’appétit est perdu, ce qui entraîne une forte diminution du poids corporel.

L'aggravation d'un ulcère dépend de la saisonnalité, le plus souvent la manifestation de symptômes désagréables commence à gêner au printemps ou à l'automne. Si cette période a coïncidé avec un appel à l'armée, le patient bénéficie d'un sursis temporaire jusqu'à ce que la maladie entre en rémission.

Formes de la maladie

La pathologie du duodénum est subdivisée en fonction de différents paramètres. Vous pouvez identifier des classifications communes en fonction des facteurs présentés:

    Le degré de blessure: les ulcères profonds affectent les parois du corps; superficielle - seules les membranes muqueuses souffrent de lésions.

Diagnostics

Si vous pensez qu'une exacerbation de l'ulcère peptique ne devrait pas attendre longtemps, vous devez contacter votre gastro-entérologue dès que possible. Le médecin découvre les plaintes du patient, procède à un examen, sonde l'abdomen pour détecter la localisation de la douleur, apprend la présence d'autres pathologies chroniques du tractus gastro-intestinal. Pour confirmer la prétendue maladie et établir la gravité de la maladie, un certain nombre de procédures de diagnostic et de tests de laboratoire sont en cours.

Pour le diagnostic de l'ulcère duodénal, prescrire:

  1. Analyse des matières fécales. Nécessaire pour déterminer la présence de saignements internes.
  2. Test sanguin Réalisé pour établir les paramètres biochimiques et leurs écarts par rapport à la norme, provoqués par la maladie.
  3. Gastroscopie. Il y a une introduction au système digestif d'un tube mince avec une chambre. Il est utile d’étudier en détail les lésions, de détecter leur emplacement, d’identifier les principaux paramètres.

Des complications

L'ulcère duodénal aigu est considéré comme une maladie dangereuse du tractus gastro-intestinal, car il provoque un certain nombre de conséquences négatives. Les plus courants sont:

    Le développement de saignements. Peut être insignifiant ou à grande échelle, ce qui constitue une menace directe pour la santé. La présence de ce phénomène est indiquée par la présence de fibres de sang dans les fèces. Le patient ressent une fatigue constante, des vertiges, une peau pâle est observée.

Thérapie pathologique

Pour le meilleur effet pour traiter la maladie de l'ulcère peptique est nécessaire dans un complexe. Tout d’abord, il convient de supprimer tous les facteurs susceptibles d’aggraver la maladie. Pour ce faire, un régime alimentaire spécial est défini, y compris des restrictions alimentaires strictes. Il est également important de recevoir des médicaments choisis par un médecin.

Les méthodes traditionnelles sont également pratiquées dans la lutte contre les symptômes aigus causés par une pathologie récurrente. Cette méthode est utilisée en complément du traitement principal.

Si le traitement indiqué n'apporte pas de soulagement, la situation nécessite une intervention chirurgicale à l'hôpital.

Médicamenteux

Faire face à la maladie décrite n'est possible qu'avec l'utilisation de médicaments. Leur tâche consiste à supprimer l'agent pathogène (Helicobacter pylori), à normaliser le pH du contenu de l'estomac, à régénérer les lésions en un temps record. Habituellement, une telle thérapie ne dure pas plus de deux mois, après quoi la maladie devient une rémission.

Imaginez une liste d’outils populaires destinés au traitement de la maladie décrite:

Tétracycline

Un antibiotique à large spectre, efficace dans la lutte contre de nombreux agents pathogènes, y compris l'agent causal d'un ulcère. Caractéristique:

  • détruit la structure protéique des cellules bactériennes, ce qui entraîne leur mort; utilisé pour le traitement des maladies inflammatoires causées par des lésions infectieuses;
  • non recommandé pour l'insuffisance hépatique aiguë, la leucopénie, les enfants de moins de huit ans, les femmes enceintes et allaitantes;
  • utiliser le médicament devrait être pendant cinq à sept jours.

Oméprazole

Un médicament moderne conçu pour supprimer l'activité de sécrétion gastro-intestinale. Caractéristique:

  • utilisé dans le traitement de l'ulcère gastrique et de l'ulcère duodénal, des lésions érosives, des processus inflammatoires du système digestif;
  • contre-indiqué chez les patients souffrant de néoplasmes malins, de pathologies infectieuses du tractus gastro-intestinal, d'insuffisance rénale et hépatique; Il est interdit de prendre des femmes pendant la grossesse, car le médicament a un impact négatif sur la formation et le développement du fœtus; non recommandé pendant l'allaitement;
  • prendre le médicament doit être quotidien pendant un mois.

Venter

Comprimés aux propriétés protectrices, un effet bénéfique sur les muqueuses de l'estomac et des intestins. Caractéristique:

  • Ils empêchent la propagation des lésions ulcéreuses, soulagent l'inflammation, stimulent le processus de guérison, enveloppent les tissus, empêchant l'acide chlorhydrique d'affecter leurs structures;
  • non attribué à des personnes présentant de graves anomalies dans le travail des reins, une obstruction du côlon, des saignements internes. Pendant l'accouchement, l'adoption du médicament est contrôlée par un gynécologue;
  • La durée du traitement varie de deux à quatre semaines en fonction de la gravité de la maladie.

Méthodes folkloriques

Vous pouvez soulager les symptômes inquiétants avec des médicaments faits maison. Imaginez plusieurs recettes populaires visant à supprimer les processus pathogènes provoqués par l'exacerbation d'un ulcère.

Jus de pomme de terre

Nourrir un corps affaibli avec des nutriments aidera à boire sur la base de pommes de terre.

Pour ce faire, prenez les jeunes tubercules, nettoyés et frottés sur une râpe fine. Gruel mis en gaze, essore. Le jus qui en résulte est bu avant de manger deux cuillères à soupe. Il est important de préparer à chaque fois une nouvelle portion de ce médicament afin que le liquide résultant ne noircisse pas à cause de l'excès d'amidon.

La thérapie dure six mois.

À base de miel

Ce produit apicole est connu pour son action antibactérienne puissante, contribue à la guérison rapide des blessures.

Le miel et le beurre sont mélangés en quantités égales. Après avoir atteint une consistance uniforme, le mélange est retiré au réfrigérateur pendant trois heures. Consommez une cuillère à soupe avant chaque repas pendant un mois. Dans les formes graves de la maladie, le traitement est prolongé.

Huile d'argousier

Vous permet de régler le processus de digestion, de restaurer la fonction motrice de l'estomac et de guérir les plaies. Vous pouvez acheter le médicament à la pharmacie. Appliquez chaque matin à jeun sur une cuillère à café.

Nourriture santé

Lors d'une exacerbation des ulcères duodénaux, le régime alimentaire joue un rôle important dans la lutte contre cette maladie. Tout d'abord, il est nécessaire d'exclure un certain nombre de produits susceptibles de gêner le tractus gastro-intestinal:

  • viande, poisson ou légumes rôtis;
  • assaisonnements, sauces, marinades, épices;
  • alcool, sodas, boissons contenant de la caféine;
  • bouillons de champignons et de viande grasse, plats à leur base;
  • pâtisseries fraîches, pâtisseries.

Il est recommandé de faire le menu:

  • soupes de légumes et gruaux râpés, base de lait autorisée;
  • poulet, dinde, colique, variétés de poisson diététique, bouilli ou cuit à la vapeur;
  • pain rassis;
  • céréales bien cuites.

Outre ces restrictions et recommandations dans les aliments, la nutrition médicale en période d'exacerbation est caractérisée par la présence de certaines normes:

  • la ration journalière est divisée en cinq réceptions afin que les portions soient petites;
  • ne surchauffez pas les plats, la température optimale est légèrement supérieure à celle de la pièce;
  • la consistance du plat cuisiné est pâteuse ou liquide;
  • méthodes de traitement thermique des aliments crus - ébullition, cuisson à l'étuvée;
  • boire des tisanes à base de plantes médicinales.

Prévention

Réduisez le nombre de rechutes de la maladie si vous suivez des règles simples. Les gastroentérologues ont élaboré des recommandations pour les patients souffrant de récidives fréquentes de pathologie ulcéreuse:

  • manger des aliments sains, éliminer de la diète gras, salé, épicé, frit;
  • il est interdit de boire de l'alcool et des sodas;
  • mangez de petites portions pour ne pas surcharger le tube digestif;
  • consulter régulièrement un gastro-entérologue si des maladies chroniques du système digestif sont présentes;
  • dors suffisamment, n'oublie pas le repos;
  • une fois par an pour subir un examen médical complet du corps;
  • renforcer le système immunitaire par l'effort physique, marche dans l'air frais.

L'ulcère duodénal est une maladie dangereuse, car il entraîne un dysfonctionnement du système digestif. Par conséquent, dès les premiers signes d’exacerbation, il est nécessaire de mettre fin au plus tôt aux symptômes inquiétants. Les personnes avec un diagnostic devraient être responsables de leur régime alimentaire et de leur mode de vie, et le respect des mesures préventives aidera à éviter les rechutes.

Le médecin expliquera dans la vidéo quels médicaments traitent les ulcères duodénaux:

Exacerbation des ulcères duodénaux et méthodes de traitement à domicile

Une formation trophique localisée résultant de la destruction de la membrane muqueuse de l'estomac ou du duodénum par la bile et de l'action agressive du suc gastrique est appelée ulcère en médecine.

Comme en témoignent les nombreux examens d'experts, l'aggravation des signes d'ulcères et de l'ulcère duodénal peut survenir sans symptômes préalables. En règle générale, ces manifestations soudaines de la maladie capturent les malades de manière inattendue. Dans la plupart des cas, les patients ne savent pas quoi faire en cas d'exacerbation d'un ulcère gastrique; ils ignorent simplement les symptômes apparus.

Causes des ulcères d'estomac

Provoquer un ulcère dû à la forte acidité et à la sécrétion excessivement active du suc gastrique. Les causes immédiates de la formation de l'ulcère sont des facteurs:

  • Stress émotionnel.
  • L'hérédité.
  • Mauvaise nutrition.
  • La présence d'habitudes néfastes.
  • Consommation excessive de café fort et d'alcool.
  • Consommation excessive de médicaments.
  • Infection du corps par la bactérie Helicobacter.
  • Consommation de repas chauds froids.

Selon les experts, l’ulcère gastroduodénal est de nature récurrente. En conséquence, l'exacerbation des ulcères gastriques peut être saisonnière. Il est possible d'isoler les symptômes de l'ulcère gastrique:

  • Sensation douloureuse dans l'estomac.
  • Nausée
  • Vomissements.
  • Flatulences
  • La présence d'éructations au goût acidulé.
  • Léthargie
  • La fatigue rapide.
  • Formation de douleur dans le coeur.
  • Perte de poids
  • La présence de brûlures d'estomac prolongées.
  • Se sentir lourd après avoir mangé.
  • Pâleur de l'épiderme;
  • Tabouret bouleversé
Causes des ulcères d'estomac

Les sensations douloureuses qui accompagnent l'ulcère se situent dans la partie supérieure de l'organe touché. Dans la plupart des cas, ces symptômes désagréables disparaissent après un certain temps après avoir mangé. Cette maladie est également caractérisée par la soi-disant "douleur affamée". Selon les experts, une attention particulière devrait être accordée à l'apparition de douleurs dans la région du cœur.

Parfois, la douleur est donnée dans le dos. Les brûlures d'estomac, qui sont propres à un ulcère, peuvent provoquer des vomissements avec un arrière-goût acidulé désagréable. En règle générale, le niveau de douleur immédiat dépend de l'emplacement et de la taille de l'ulcère. En outre, cette maladie est caractérisée par la manifestation d'une douleur douloureuse ou aiguë, que le patient ne peut tout simplement pas tolérer. Une manifestation grave de la maladie peut être un saignement interne caché. En règle générale, le patient ne connaît pas l’évolution de cette complication, mais présente des signes négatifs d’anémie.

Les symptômes graves incluent des selles de couleur foncée, des vomissements avec des impuretés sanglantes et des douleurs abdominales intenses. Ces symptômes peuvent indiquer la présence d'une perte de sang, qui doit être arrêté de toute urgence.

Signes de l'ulcère duodénal

L'ulcère duodénal se forme dans la plupart des cas sur la base d'un mauvais fonctionnement de l'estomac. En règle générale, un environnement alcalin est généralement utilisé dans l’intestin, mais si l’organe ne fonctionne pas correctement, l’environnement devient acide. L'apparition directe de lésions dans le duodénum est provoquée par les mêmes bases que dans l'estomac. Parfois, il peut s'agir d'une combinaison de maux. Par exemple, des lésions ulcéreuses peuvent se produire simultanément dans l'estomac et dans la région duodénale. Ce genre de phénomène s'appelle combiné. Les murs du duodénum comprennent.

  1. Couche muqueuse.
  2. Couche sous-muqueuse.
  3. Musclé.

En cas d'ulcères gastriques et duodénaux, des périodes d'aggravation de la maladie et de rémission peuvent être observées. Lorsqu'un ulcère duodénal guérit des ulcères à leur place, une cicatrice se forme. Si des processus d'aggravation ont été fréquents au cours de la vie, de nombreuses cicatrices subsisteront. Dans l'ulcère duodénal, les symptômes suivants peuvent être observés:

  • Nausée
  • Sensation de lourdeur
  • Douleur dans l'abdomen
  • Brûlures d'estomac.
  • Perte d'appétit.
  • Panne.

Par exacerbation de l'ulcère duodénal, on entend une aggravation soudaine des symptômes existants d'une maladie prolongée. Par conséquent, les symptômes existants s'aggravent pendant un certain temps avec leur aggravation directe. Malgré le fait que la maladie soit exacerbée pendant un certain temps, ce type de condition du patient peut difficilement être considéré comme sûr, car la maladie peut s'aggraver à tout moment et contribuer au développement de nombreuses complications dangereuses pour la santé. Les médecins disent que la récurrence immédiate de l'ulcère duodénal et de l'estomac est saisonnière.

C'est important! Ignorer les signes d'aggravation de la maladie n'en vaut pas la peine, mais vous devriez immédiatement faire appel à un spécialiste. Il n'est pas utile d'essayer d'éliminer les symptômes d'un ulcère d'estomac pendant la période d'exacerbation, car de tels actes peuvent entraîner la mort.

Causes de l'ulcère duodénal

Il existe de nombreuses raisons pour aggraver ce type de maladie, mais elles sont liées, dans la plupart des cas, à la négligence immédiate du patient vis-à-vis de la prescription du médecin. Les principaux facteurs d'aggravation de l'ulcère gastrique du duodénum sont les suivants:

  • Boire de l'alcool.
  • Consommation de produits nocifs.
  • Boire des boissons irritantes.
  • Trauma à l'abdomen.
  • Intoxication du corps.
  • Corps étranger dans le tractus gastro-intestinal.
  • Brûlure chimique du tube digestif.
  • Toxicomanie.
  • Effort physique excessif.
  • Chirurgie à l'abdomen.
  • Facteur psycho-émotionnel.

Les experts notent que les symptômes et le traitement des exacerbations de la maladie peuvent varier, chaque organisme étant individuel. Mais en général, les symptômes d'exacerbation de l'ulcère duodénal sont les suivants:

  • Douleur prononcée.
  • L'apparition de brûlures d'estomac. Selon les experts, avec l'exacerbation de la maladie, un tel symptôme a une intensité lumineuse.
  • Erotages fréquents avec une odeur de pourriture.
  • Flatulences
  • Une nausée qui peut être accompagnée de vomissements.
  • Tabouret bouleversé
  • Le patient pendant la période d'exacerbation de la maladie devient trop irritable, l'insomnie est souvent observée.
  • Perte de poids significative indépendamment de la nutrition.

Traitement des médicaments contre l'ulcère peptique

En règle générale, l’exacerbation de l’ulcère gastroduodénal est habituellement traitée par des méthodes conservatrices; on a donc recours à un traitement chirurgical dans les cas extrêmes. Traiter l'exacerbation avec le médicament suivant:

  • Il faut préférer les médicaments qui aident à réduire la production d'acide chlorhydrique, par exemple, la gastrotsepine.
  • Utilisez les moyens pour augmenter les fonctions protectrices de la muqueuse (De-nol).
  • Pour normaliser la fonction motrice, vous devez prendre des comprimés Regical.
  • Prendre un traitement antibiotique doit être exclusivement sous la supervision de spécialistes.
  • Prendre des fonds dont les actions visent à réduire la sécrétion de suc gastrique. Par exemple, Lomak, Nolpaz.

Lorsque les ulcères gastriques et duodénaux deviennent plus aigus, ce qu’il convient de faire et les premières mesures à prendre à la maison pour de nombreux patients ne le savent tout simplement pas. La médecine alternative propose de nombreuses recettes pouvant être utilisées à domicile pour un traitement avec exacerbation du duodénum 12 afin de permettre un traitement à domicile. Par exemple, à la maison, il est possible de traiter une maladie à l'aide de jus de pomme de terre. L’huile d’argousier possède également d’excellentes propriétés régénératrices. Il est recommandé de prendre 10 ml à jeun.

Il est également possible de soigner les maux à la maison à l'aide de la propolis, réputée pour ses propriétés antibactériennes et cicatrisantes. Prendre des médicaments après le réveil. Pour la préparation de remèdes populaires à la maison, il faut de l’eau et de la propolis. En règle générale, 2 c. l eau aura besoin de 1,2 g de propolis. Pour rendre le processus de traitement à domicile encore plus efficace, vous pouvez ajouter du miel. Le traitement à la propolis à domicile peut être associé à d'autres méthodes traditionnelles. Par exemple, avant chaque repas, vous pouvez manger une petite quantité de graisse d’oie.

Nutrition diététique pour l'ulcère duodénal

Le traitement, à la maison et à l'hôpital, complète le régime alimentaire numéro 1, 1a, 1b. Dans la plupart des cas, le régime numéro 1b est attribué au stade final de la guérison. Régime alimentaire pour ulcère gastrique et ulcère duodénal 1b se donne pour tâche de limiter les effets néfastes des facteurs mécaniques, chimiques et thermiques. Le régime alimentaire pour les ulcères aigus comprend les points suivants:

  1. Mangez aussi souvent que possible, mais en petites portions.
  2. Faites attention à la méthode de cuisson. Les méthodes de cuisson les plus préférées sont la cuisson à la vapeur, l'ébullition et la cuisson.
  3. Il est nécessaire de surveiller la température de la nourriture consommée. Leur température ne devrait pas dépasser 37 degrés.
  4. La consommation de sel est minimisée.
  5. Les repas doivent être équilibrés.

Que peut-on inclure dans le menu:

  • Bouillie de muqueuse.
  • Des pommes de terre
  • Des pâtes.
  • Viande diététique.
  • Poisson

Il est recommandé d'exclure de l'alimentation quotidienne:

  • Bouillons gras.
  • Frit, nourriture épicée.
  • Café, thé
  • Fruits et légumes

Il faut se rappeler que l'exacerbation de l'ulcère peptique peut être assez grave. Par conséquent, lors de l'identification des premiers symptômes, il n'est pas nécessaire de mettre en place des expériences et de s'auto-guérir, mais d'appeler une ambulance.

Causes et symptômes de l'ulcère duodénal, traitement, régime, remèdes populaires

L'ulcère duodénal commence souvent progressivement par des douleurs de succion à l'estomac, une sensation de faim aggravée le matin, une légère nausée.

Mais tout aussi souvent, les signaux que le corps donne ne sont pas pris au sérieux. La personne n'est tout simplement pas consciente de l'ampleur du problème imminent. Après tout, le syndrome douloureux persistant ainsi que les terribles complications de cette maladie se développent beaucoup plus tard.

Si le moindre doute subsiste quant à la présence de la maladie, vous devez immédiatement vous plaindre au thérapeute ou au gastro-entérologue afin d'éviter de vous mettre ensuite sur la table du chirurgien ou de ne pas faire venir le pathologiste par Dieu.

Pour aider à s’orienter dans la variété des manifestations de l’ulcère duodénal, cet article a rassemblé et traité les principaux problèmes liés à cette maladie.

Qu'est-ce qu'un ulcère?

La paroi du duodénum, ​​appelée duodénum en latin, est constituée des couches muqueuse, sous-muqueuse et musculaire. Un ulcère est un défaut de la paroi dont le fond est situé dans la couche musculaire, c'est-à-dire que la membrane muqueuse et la sous-muqueuse sont détruites.

Dans l'ulcère du duodénum, ​​l'ulcère se situe le plus souvent dans la section initiale (bulbe ou bulbe), car ce sont les conditions les plus favorables au reflux du contenu gastrique acide et un lieu privilégié pour la reproduction de bactéries qui provoquent l'ulcère peptique. Parfois, pas un ulcère duodénal n'est formé, mais plusieurs à la fois. Le plus souvent, il est apparié, situé en face de l'autre, «embrassant» les ulcères.

Un ulcère peptique est une formation répétitive de défauts ulcéreux dans la paroi duodénale qui se produit lors de périodes d'exacerbation (présence d'un ulcère) et de rémission (aucun défaut ouvert de la paroi intestinale). Depuis que l'ulcère guérit avec la formation de cicatrices, les défauts cicatriciels restent même en rémission sur la membrane muqueuse. Si les exacerbations sont fréquentes et que les cicatrices sont très nombreuses, elles peuvent déformer ou rétrécir la lumière de l'intestin.

L'ulcère de KDP affecte environ dix pour cent de la population mondiale. Ce sont principalement des personnes jeunes et d'âge moyen.

Pourquoi apparaît-elle?

Il n’existe pas de vue unique sur l’émergence et le développement de l’ulcère duodénal. Il existe plusieurs théories équivalentes sur l'apparition d'un ulcère.

  • D'un côté, il y a quelques années, il a été suggéré que l'ulcère peptique était le résultat d'une colonisation de l'estomac et des intestins avec un microbe tel que Helicobacter pylori. Le microbe infecte les cellules de mucus. Avec le développement, il se forme rapidement dans l'estomac et le duodénum, ​​stimulant la libération de gastrine et sécrétant des cytokines (substances qui endommagent les cellules). Plus tard, il s'est avéré que toutes les espèces de ce microorganisme vivant chez l'homme ne sont pas à l'origine de la maladie. Par conséquent, il est toujours faux de tout blâmer pour l'infection.
  • Une hypothèse antérieure était un déséquilibre entre la capacité du mucus à se défendre et les facteurs agressifs sous la forme d'acide gastrique et de pepsine, qui pénètrent dans l'intestin avec une fonction insuffisante des muscles de verrouillage de la section de sortie de l'estomac. On croyait également que les intestins étaient griffés par la nourriture grossière. Aujourd’hui, ces hypothèses sont complétées par le fait qu’une diminution des prostaglandines protectrices dans la muqueuse des patients atteints d’ulcère peptique a été détectée.
  • Un lien a été trouvé entre l'incidence d'un ulcère et le groupe sanguin. Les porteurs du premier groupe avec facteur Rh positif sont les plus à risque.
  • La physiologie soviétique était d’avis que l’ulcère se développait chez les personnes présentant une irritation excessive du cortex cérébral face à un stress chronique ou à des expériences nerveuses, lorsque la libération du suc gastrique et de médiateurs inflammatoires (gastrine) est stimulée par le système nerveux autonome.
  • Une autre conclusion intéressante est liée à la gastrine: une exposition prolongée au soleil stimule la libération de cette hormone et, en conséquence, provoque l’exacerbation d’un ulcère peptique ou en aggrave le déroulement.
  • La prise de médicaments tels que les corticostéroïdes et les anti-inflammatoires non stéroïdiens peut provoquer une ulcération de la muqueuse intestinale.
  • L'alcool et la nicotine aggravent l'état de la membrane muqueuse, modifient la nature de la sécrétion d'acide chlorhydrique et de pepsine par l'estomac, modifient le niveau de gastrine et de somatostatine et réduisent également les propriétés protectrices du mucus. L'alcool endommage directement les cellules muqueuses.

Quels sont les symptômes de l'ulcère duodénal

Les symptômes des ulcères gastriques et duodénaux sont très proches les uns des autres. Ce sont: douleur, brûlures d'estomac, nausée, vomissements, troubles de l'appétit.

Lorsque l’ulcère du duodénum est appelé tardivement. Ils surviennent une heure et demie après avoir mangé. Il y a aussi des douleurs de la faim qui se produisent si la nourriture n'est pas arrivée depuis plus de 4 heures. Une variété de ces douleurs sont nocturnes ou tôt le matin, similaires à une très forte faim et à une succion dans l'hypochondre droit. La nature de la douleur peut varier selon les patients. Il existe des douleurs piquantes, douloureuses, coupantes, succulentes ou spastiques d'intensité et de durée variables. Les douleurs se situent dans la moitié droite de la région épigastrique (ulcère bulbeux). Ils peuvent être donnés dans l'hypochondre droit ou dans le dos. Avec un ulcère situé à l'extrémité de l'intestin, les douleurs se déplacent davantage vers la ligne médiane de la partie supérieure de l'abdomen ou vers sa moitié gauche. Au cœur de la douleur, on observe une violation de l’intégrité de la paroi intestinale, une inflammation et une accumulation de produits oxydés oxydés.

accompagne environ un tiers des ulcères duodénaux. Cela est lié au fait que les contenus acides de l'estomac sont projetés dans l'œsophage en même temps que l'activité locomotrice de l'estomac et des intestins est altérée et que des modifications inflammatoires de la muqueuse se produisent.

La nourriture mangée ou le contenu gastrique sont caractéristiques des ulcères duodénaux graves. Avec le développement d'une inflammation secondaire du pancréas ou de la vésicule biliaire sur le fond d'un ulcère peptique, des vomissements biliaires peuvent apparaître.

peut se manifester par une augmentation de sa fréquence (la succion dans l'estomac est quelque peu atténuée en mangeant) ou par une aversion pour la nourriture et sa peur, car en présence d'un ulcère, la nourriture peut provoquer une douleur.

Complications de l'ulcère peptique

Si l'ulcère n'est pas détecté et traité à temps, il peut guérir indépendamment. Cependant, il existe un risque élevé de développer un certain nombre de complications qui non seulement aggravent l'évolution de la maladie, mais compliquent le traitement et aggravent le pronostic du patient. Toutes les complications sont divisées en:

Destructif - détruisant l'intestin:

  • ça saigne
  • perforation - perforation
  • pénétration - pénétration dans un organe voisin

Complications dysmorphiques qui changent de structure:

  • malignité - développement d'une tumeur maligne au site d'un ulcère
  • difformité cicatricielle - modification de la structure des parois et rétrécissement de la lumière de l'intestin jusqu'à sa fermeture complète en raison de cicatrices d'ulcères.

Perforés plus souvent les ulcères situés sur la paroi frontale de l'intestin. Les ulcères de la paroi postérieure pénètrent souvent dans la tête du pancréas.

Saignement du duodénum

Le travail physique, la musculation peut provoquer des saignements. Mais le plus souvent, la cause en est la consommation d'alcool si les médicaments ne sont pas administrés ou sont inadéquats. Par conséquent, jusqu’à 80% de cette complication est imputable aux hommes. Dans ce cas, la perte de sang peut être de volume différent.

Lorsque le saignement apparaît selles de la couleur du goudron ou des vomissements avec la couleur, comme le marc de café. Les saignements mineurs ne peuvent se produire que par la diarrhée ou des selles foncées et pâteuses. Dans le même temps, les vomissements sont associés à des pertes de sang abondantes, à une faiblesse croissante, à des vertiges et même à une perte de conscience. Le saignement est une urgence qui nécessite d'appeler une ambulance ou de se soigner soi-même à l'urgence de l'hôpital.

Symptômes de l'ulcère duodénal perforé

La perforation de l'ulcère est non seulement un saignement, mais également le contenu du duodénum qui pénètre dans la cavité abdominale, où les enzymes pancréatiques et la bile sont sécrétées. Ce sont des substances plutôt agressives qui provoquent rapidement une irritation péritonéale et une inflammation de la cavité abdominale (péritonite).

Si des douleurs aiguës de la dague dans l'abdomen se sont produites à la base d'un ulcère peptique, appelez une ambulance immédiatement. Cette douleur apparaît plus souvent dans la moitié droite de la région épigastrique, elle peut être transmise à l'épaule ou à l'omoplate droite. La douleur est si forte que le patient prend une position contraignante, couché sur le côté ou sur le dos, les jambes vers l’estomac. Dans ce cas, la peau devient très pâle. Les muscles abdominaux sont tendus, la personne évite toute agitation.

La période de bien-être imaginaire qui se développe plusieurs heures après le début de la perforation devient la plus dangereuse. Ici, la douleur s'atténue quelque peu, le patient commence à bouger et assure qu'il va mieux. Pendant cette période, les patients abandonnent souvent imprudemment l'opération, ce qui peut leur sauver la vie. Mais, si cela prend 6 à 12 heures à partir du début de la perforation et que le patient ne pratique pas l'opération, son état s'aggravera de manière dramatique:

  • vomissements apparaît
  • augmentation de la température
  • les douleurs vont reprendre
  • ballonnements apparaîtra
  • le pouls et les palpitations deviennent fréquents
  • la péritonite va se développer, qui devra être opérée, et le pronostic est pire à ce stade.

Sténose duodénale cicatricielle

Si des exacerbations aiguës de l'ulcère duodénal se succèdent ou si les défauts ulcératifs sont très importants et profonds, les cicatrices des ulcères peuvent déformer ou rétrécir de manière significative la lumière de l'intestin. Dans ce cas, il y a des problèmes avec le passage de la nourriture, développe un tel rétrécissement (sténose) de l'intestin, ce qui nécessite un traitement chirurgical. La sténose cliniquement décompensée se manifeste par des vomissements, une violation du passage des aliments et un étirement de l'estomac. Simultanément, de telles violations de la teneur en sel et en eau du corps se développent, entraînant léthargie, faiblesse, somnolence, augmentation du tonus musculaire et sensation de chair de poule qui coule sur la peau des mains et des pieds.

Diagnostics

Aujourd'hui, la méthode principale et la plus informative de détection de l'ulcère peptique devient la FGDS (fibrogastroduodénoscopie), dans laquelle, en introduisant un endoscope (sonde optique) dans l'estomac et l'intestin 12 coeliaque, un ulcère peut être enlevé, sa taille et sa profondeur peuvent être estimées et la muqueuse peut être examinée (biopsie) ou effectuez un test rapide d'uréase pour détecter la présence d'Helicobacter pylori.

La valeur auxiliaire reçoit un diagnostic par rayons X, indispensable pour clarifier les complications.

En outre, on prescrit aux patients un test sanguin clinique, une biochimie sanguine, une analyse fécale de la réaction de Gregersen (détection de sang caché).

Traitement des ulcères duodénaux

Avec la détection rapide de l'ulcère duodénal au stade aigu du traitement, le traitement est réduit à la prescription d'un traitement conservateur (comprimés sur ordonnance, médicaments rarement injectables ou au goutte à goutte). L'époque où les méthodes de traitement chirurgicales étaient appliquées à l'ulcère peptique non compliqué était révolue. Si l'ulcère peptique est compliqué, alors l'hospitalisation dans un hôpital chirurgical est obligatoire et le rejet de celui-ci est très meurtrier. Cela ne signifie pas que tout saignement commencera à se manifester, mais une observation opportune est indiquée pour chaque ulcère duodénal compliqué.

Auparavant, il avait été décidé d’effectuer un traitement préventif saisonnier (printemps et automne) de l’ulcère duodénal. Actuellement, cette pratique n'est pas prise en charge car elle n'a pas apporté les résultats escomptés. Le traitement est prescrit pour la période d'exacerbation de l'ulcère duodénal.

Régime alimentaire avec ulcère

En cas d'ulcère peptique de l'ulcère duodénal, un régime de 4 g est suggéré pour la période d'exacerbation, suggérant une épargne mécanique, chimique et thermique. Recommandé 5-6 repas par jour en petites portions. Les aliments doivent être chauffés à une température de 36 à 37 degrés. Les aliments chauds et froids et les repas secs sont exclus (voir ce que vous pouvez manger pendant une gastrite). L'alcool est interdit, l'estomac vide.

  • La préférence est donnée aux aliments bouillis et en purée. Bouillie de mucosités souhaitable, soupes non rangées, purée de pommes de terre, purée de pommes de terre, pâtes, riz et sarrasin. Faites cuire à la vapeur du poisson, de la volaille, de la viande bouillie sous forme de soufflé ou de la viande hachée et des boulettes de viande. Fruit permis pastèques et bananes.
  • Nous devrons renoncer au bouillon frit, épicé et riche en viande et en os, aux marinades, aux sodas, au thé fort, au café, à la levure. Les dommages les plus importants sont causés par les fruits et les légumes contenant des fibres. À propos des tomates, des concombres, des pommes, des poires, des choux, des carottes, des radis et d’autres délices du jardin et du jardin, vous devrez les oublier jusqu’à ce que le défaut de l’ulcère soit cicatrisé.
  • Il est strictement interdit de mâcher du chewing-gum, qui stimule la sécrétion gastrique.
  • Le lait dans cette situation devient un produit ambigu. Chez un certain nombre de patients, le lait entier peut irriter l'ulcère du fait des ions calcium, tandis que d'autres le boivent avec plaisir, car il réduit considérablement les brûlures d'estomac.

Traitement médicamenteux de l'ulcère duodénal

L'ulcère duodénal est actuellement traité par les groupes de médicaments suivants.

Médicaments réduisant la production de suc gastrique

Les principales positions de ce groupe sont les bloqueurs de pompes à protons qui ralentissent la sécrétion d’acide chlorhydrique:

  • Moyens sur la base d'oméprazole - omez, gastrozole, bioprazole, déméprazole, lomac, zerocide, chrismel, zolser, omegast, loske, omezox, omep, omel, zhelkizol, pepkum, omipix, promes, petikum, orage, chélicide, cisagast, cheol.
  • Médicaments à base de pantoprazole - kontrolik, sanpraz, nolpaza, peptazol.
  • Préparations de lansoprazol - gelicol, lanzap, lansofef, lanzotop, epicure, lance.
  • Sur la base de rabéprazole - zulbeks, zolispan, pariet, ontime, hirabesol, rabelok.
  • Esoméprazole - Nexium.

Les inhibiteurs des récepteurs de l'histamine H2 ont pratiquement cessé de guérir l'ulcère peptique, car ils provoquent le syndrome de sevrage (avec arrêt brutal du retour des symptômes du retour de la maladie).

  • Ce sont la ranitidine (gistak, rannisan), la famotidine (kvamatel, ulfamid, gastrsidin), la cimétidine (memet).

Les inhibiteurs sélectifs des récepteurs M-cholinergiques (gastropine, pirentsipine) réduisent la production de pepsine et d'acide chlorhydrique. Utilisé comme médicament auxiliaire pour la douleur intense. Peut causer des palpitations et une bouche sèche.

Moyens qui augmentent les propriétés protectrices de la membrane muqueuse

  • Le sucralfate (venter) forme un revêtement protecteur au bas de l'ulcère.
  • La carbénoxolone sodique (ventroxol, biogastron, spéléologie) accélère la récupération de l'épithélium muqueux.
  • Le colloïde de bismuth sous-colloïdal (de-nol) forme un film sur l’ulcère.
  • Les prostaglandines synthétiques (Enprostil) stimulent la formation de mucus et la réparation des cellules.

Autres préparations

  • Des médicaments qui apaisent le système nerveux central. Tranquillisants (seduxen, Elenium, tazépam), antidépresseurs (amitriptyline), sedatiki (tenoten, préparations de valériane, voir sédatifs).
  • Les inhibiteurs centraux des récepteurs de la dopamine (métoclopramide, raglan, cercuque) normalisent l'activité locomotrice intestinale.

Le traitement contre les ulcères peut prendre de deux à six semaines, selon l’ampleur du défaut, l’état général du corps.

Il convient de noter que le traitement de l'ulcère duodénal doit être prescrit et qu'un médecin compétent doit pouvoir sélectionner les médicaments et les schémas posologiques correspondants, ce qui permet de contrôler le processus de traitement et d'évaluer ses résultats.

Traitement des ulcères duodénaux avec des antibiotiques

La thérapie de l'ulcère peptique avec des antibiotiques est apparue dès l'instant où une participation incontestable au développement de la maladie des microorganismes d'Helicobacter pylori a été prouvée. Aux premiers stades de l'utilisation des antibiotiques, on croyait qu'il fallait mener la guerre jusqu'au bout, c'est-à-dire la disparition complète du microbe confirmée par l'ensemencement, un test à l'uréase dans le FGDS ou un test sanguin pour la recherche d'anticorps dirigés contre la bactérie. Plus tard, il s'est avéré que tous les types d'Helicobacter n'étaient pas à l'origine de la maladie. Il était irréaliste de détruire Helicobacter dans son intégralité, car lorsqu'il meurt dans l'estomac et le duodénum, ​​il se déplace dans le tractus intestinal inférieur, provoquant une dysbactériose et une inflammation graves.

La réinfection est également possible lorsque vous utilisez les ustensiles de quelqu'un d'autre ou des outils courants et les mêmes groupes de désulfuration, qui doivent donc être effectués uniquement en fonction d'indications strictes.

Cependant, il est aujourd'hui recommandé de suivre un traitement à base de médicaments antibactériens (amoxicilline, clarithromycine ou tétracycline) présentant une infection à Helicobacter prouvée. Si, après un traitement antibiotique, les bactéries ne sont pas mortes, ce médicament ne doit pas être répété. Un régime de traitement différent est sélectionné.

Régime de traitement de l'ulcère

Le schéma d’éradication de première intention de Helicobacter pylori:

  • Inhibiteur de la pompe à protons à double dose, deux fois par jour (par exemple, 40 mg d'oméprazole ou d'ésoméprazole deux fois).
  • Clarithromycine 500 mg deux fois par jour ou Josamycine 1000 mg deux fois par jour.
  • Amoxicilline 1000 mg 2 fois par jour.
  • De-nol 240 mg deux fois par jour.

Schéma de la deuxième rangée (en l'absence de FGD-dynamique de la taille de l'ulcère)

  • Inhibiteur de la pompe à protons en double dose 2 fois par jour (semblable au schéma 1)
  • De-nol 240 mg deux fois par jour.
  • Métronidazole 500 mg trois fois par jour.
  • Tétracycline 500 mg 4 fois par jour.

Avant le début du traitement, Helicobacter pylori est détecté par des tests sanguins immunologiques (anticorps dirigés contre l'agent pathogène). Contrôle - détection des antigènes de Helicobacter dans les matières fécales. Le test respiratoire à l'uréase est peu informatif.

La durée du traitement d'éradication est de 10 à 14 jours. L'inefficacité du traitement, successivement les schémas 1 et 2, permet de typer Helicobacter pylori et d'établir sa sensibilité aux médicaments.

Les traitements avec la lévofloxacine ne sont aujourd'hui utilisables que dans certaines régions de la Fédération de Russie, où la sensibilité d'Helicobacter persiste à ce médicament.

Si l'ulcère duodénal n'est pas associé à une infection à Helicobacter pylori, le traitement est effectué avec des médicaments réduisant la production de suc gastrique. Après 7-14 jours de traitement d'association, le traitement est prescrit pour cinq semaines supplémentaires.

Traitement traditionnel de l'ulcère duodénal

La méfiance totale ou partielle à l’égard de la médecine traditionnelle ne promet fort probablement rien de bon pour l’ulcère. Il existe des médicaments pour le traitement des ulcères, dont l'effet est prouvé par de sérieuses études sélectives chez l'homme. En outre, l’effet des médicaments est contrôlé par la pratique médicale quotidienne. Les régimes sont améliorés, les effets secondaires des médicaments sont détectés. Cependant, personne n'a annulé la possibilité alternative d'être traité avec des remèdes populaires.

L'un des moyens les plus efficaces de la médecine traditionnelle en cas d'ulcère gastrique et duodénal est le jus de pommes de terre fraîchement pressé. Ce n’est pas assez agréable à goûter, mais on peut facilement s’y habituer. Il est préférable d'utiliser des variétés de Morning Rose ou d'Américain, mais tout tubercule de pomme de terre non gâté fera l'affaire. Le jus est assez laborieux, car il ne faut le boire que frais et 3 fois par jour, mais vous pouvez vous y adapter si vous le souhaitez. Le tubercule de pomme de terre cru est pelé, râpé et frotté sur plusieurs couches de gaze. Jus doit être bu immédiatement, sinon il devient noir et perd ses propriétés curatives. Les 3 premiers jours, une cuillère à soupe avant le repas pendant 30 minutes, de préférence 3 fois par jour, puis 3 jours pour 2 cuillères à soupe, apportant progressivement une demi-tasse à la réception, soit de 21 à 28 jours. Cela nécessite le respect du régime alimentaire. Après 2-3 semaines, le cours peut être répété. Ça aide vraiment!

Vous pouvez avoir recours à la médecine traditionnelle, utiliser le traitement à base d’argousier ou d’huile d’olive (1 cuillère à dessert sur un estomac vide pendant 3 mois), de miel, de propolis, d’herbes (calendula, plantain, millepertuis) préalablement pris entre deux intestins. jour à 20 mg d'oméprazole.