Principal / Ulcère

Hypersécrétion de l'estomac - qu'est-ce que c'est?

Ulcère

Le concept d'hypersécrétion gastrique signifie non seulement une teneur accrue en acide chlorhydrique, mais également un grand nombre d'autres composants du suc gastrique. Il y en a plusieurs:

  • enzymes protéolytiques et non protéolytiques: lipase, pepsine, présure et autres;
  • l'acide chlorhydrique;
  • Facteur de château;
  • les bicarbonates;
  • le mucus.

Car la production de chaque élément correspond à un certain type de cellules gastriques, en particulier, une hypersécrétion d'acide chlorhydrique résulte d'un dysfonctionnement des formations (pariétales) en regard situées dans le corps et le bas de l'estomac.

La sécrétion est normale - combien?

Le suc gastrique est un liquide incolore. Normalement, chez l'homme, il produit entre 80 et 100 ml. La sécrétion féminine a d'autres indicateurs: la production de jus en une heure atteint 56 à 80 ml. Ainsi, la quantité limite de suc gastrique normalement produite chez une personne en bonne santé est d’environ 2 litres. L'hypersécrétion est tout ce qui est plus élevé que cela.

Le tableau montre l’acidité normale du suc gastrique dans différentes parties de l’estomac:

La sécrétion chez les enfants

La composition chimique du suc gastrique de l'enfant est identique au secret de l'estomac de l'adulte. Cependant, il y a aussi leurs caractéristiques physiologiques: parmi les enzymes des enfants, la plus active est l'enzyme de la présure, capable de transformer le lait en fromage cottage. Cela explique la régurgitation chez les nourrissons.

Sour n'est pas toujours

Si l'appareil de sécrétion de l'estomac travaille fort, cela ne signifie pas que le corps sera nécessairement composé d'acide chlorhydrique. Dans certains cas, son niveau reste normal ou même diminue, tandis que le reste du secret est produit en quantité supérieure à la quantité nécessaire.

Causes de l'hypersécrétion et de l'acidification

Gastrite à travers l'endoscope

Seules de mauvaises habitudes alimentaires, l'abus d'alcool et le tabagisme pour développer du jus d'hypersécrétion ne suffisent pas. Elle, bien sûr, et dans ces cas se présenteront nécessairement, mais déjà dans le contexte des pathologies formées qui ont causé votre dépendance. La liste des maladies qui provoquent une production accrue de sécrétion gastrique et d'acide chlorhydrique devant vous:

  • toute gastrite;
  • la présence d'hélicobactéries en grande quantité;
  • ulcère peptique;
  • hernie de l'œsophage;
  • le reflux;
  • empoisonnement;
  • tumeurs malignes;
  • troubles endocriniens;
  • allergie

A propos des symptômes et pas seulement

Les symptômes d'une sécrétion élevée de suc gastrique dépendent du niveau d'acide chlorhydrique. Des niveaux élevés d'acide provoquent des nausées, des brûlures d'estomac, une gêne et des douleurs abdominales. Parfois, lorsqu'il est difficile de digérer les aliments, une personne présente des vomissements.

Il existe également des symptômes secondaires d'augmentation de la sécrétion, qui ne se produisent pas toujours. Il s'agit de flatulences, éructations acides, constipation récurrente. Les personnes avec une acidité élevée peuvent souffrir d'un appétit accru, d'une mauvaise haleine due à la présence de plaque sur la langue.

Mais seuls les symptômes subjectifs ne sont pas déterminants dans la formulation d'un diagnostic de pathologie gastrique.

Par exemple, une augmentation de la sécrétion chez la femme enceinte peut être temporaire et se transmettre après la naissance de l'enfant.

En cas de stress et dans des conditions de travail dangereuses, la fonction de sécrétion de l'estomac peut également varier vers le haut et provoquer les symptômes que nous avons décrits.

Par conséquent, tout malaise dans l'estomac nécessite un examen plus approfondi.

Diagnostics

La méthode des FGD conduit au diagnostic des pathologies gastriques de base. Au cours de l'examen, la fonction de sécrétion et l'acidité du contenu gastrique sont déterminées. En outre, la médecine moderne a appris à reconnaître la présence de Helicobacter pylori pathologique dans l'air exhalé. La procédure de diagnostic est simple à mettre en œuvre, cependant, elle n’est pas encore largement distribuée et ne concerne que les grandes villes.

Les DFG capsulaires coûteuses, en passant, ne sont pas indiquées si l’acidité doit être déterminée. La capsule ne sait pas comment faire cela.

Que faire

Il y a deux réponses. Le premier consiste à réviser votre régime alimentaire. La seconde est d'aller chez un gastro-entérologue.

Seule la consultation du spécialiste compétent, une inspection détaillée aidera à établir le véritable motif de l'hypersécrétion. Même le médecin sera mieux vous dire comment équilibrer correctement le régime alimentaire pour vous, et non pas l'Internet tout en sachant. Et un traitement compétent avec une fonction de sécrétion accrue sélectionnera.

Nous ne recommandons pas l'utilisation de recettes folkloriques sans discussion avec un gastro-entérologue. La sécrétion gastrique est une matière délicate et doit être traitée avec délicatesse.

Augmentation de la sécrétion de suc gastrique

L'estomac est l'organe le plus important du corps impliqué dans la digestion. Il fournit un certain nombre de fonctions physiologiques, en particulier de sécrétion. Dans certaines circonstances, il se produit un trouble fonctionnel qui entraîne une modification de l'acidité du suc gastrique (secret) ou une augmentation de sa production.

L’augmentation du volume et de l’acidité du suc gastrique est appelée hypersécrétion. Cette condition pathologique viole la dégradation normale des nutriments produits, empêche leur absorption.

Quels sont les symptômes de la sécrétion accrue de suc gastrique? Comment se fait le traitement? Quelles recettes folkloriques puis-je utiliser? Parlons-en:

Il existe plusieurs types de troubles fonctionnels:

- Gastrosukoreya. Elle se caractérise par une production excessive de sécrétions gastriques, quel que soit le repas. Se produit généralement en raison de troubles du système nerveux central.

- Hypersécrétion paroxystique. Il se développe sur le fond de l'ulcère peptique, de la gastrite, etc. Pour cette variété est caractérisée par le flux paroxystique.

- Variété alimentaire. Car ce type de violation est caractérisé par un parcours épisodique. L'augmentation de la production de jus pendant le repas est un trait distinctif.

- Heterochilia Il s'exprime en alternance d'hypersécrétion et d'hyposécrétion. Cette condition survient spontanément et imprévisible.

La sécrétion accrue de suc gastrique peut être causée par différentes raisons. Les principaux spécialistes incluent la présence de Helicobacter pylori dans le corps, ainsi que la gastrite, l’ulcère peptique, une alimentation et un mode de vie déséquilibrés, une alimentation de mauvaise qualité et un abus d’alcool.

Les facteurs suivants peuvent provoquer le développement d'une hypersécrétion:

- consommation excessive de protéines, glucides et épices, ainsi que de rations alimentaires sèches;

- les effets secondaires liés à la prise de certains médicaments, en particulier les stéroïdes, les glucocorticoïdes, l’acide salicylique;

- expériences et frustrations nerveuses, stress fréquents.

Avec une production accrue de suc gastrique et une augmentation de la concentration d'acide chlorhydrique, des symptômes caractéristiques apparaissent:

- Brûlures d'estomac. Une sensation de brûlure désagréable apparaît dans l'œsophage en raison de la pénétration du contenu acide de l'estomac. Accompagnant un goût amer ou acide en bouche. Le rot est fréquent.

- Douleur dans l'estomac. Habituellement, la douleur s'inquiète entre les repas ou immédiatement après. Lorsque des portions solides de la nourriture digérée frappent la muqueuse endommagée, des douleurs d'intensité différente apparaissent.

L’apparition des symptômes décrits ci-dessus et d’autres symptômes désagréables indique la présence d’un processus pathologique. Pour prévenir le développement de complications graves, vous devriez consulter un médecin gastro-entérologue.

Comme nous l'avons mentionné au début de notre conversation, les principales causes de l'hypersécrétion incluent, entre autres, divers troubles de l'alimentation, des maladies de l'estomac et des problèmes du système nerveux central.

Par conséquent, les mesures thérapeutiques visent principalement à identifier et à traiter la maladie sous-jacente. En outre, il est recommandé au patient de suivre un régime alimentaire doux particulier. Une grande attention est accordée à la prévention, à la prévention de l'hypersécrétion.

Lorsque les symptômes sont exprimés, ils prescrivent des médicaments qui inhibent la production d’acide chlorhydrique et d’antiacides, réduisent le niveau d’acidité et neutralisent son effet destructeur sur la membrane muqueuse. Les médicaments suivants sont notamment utilisés:

- Antihistaminiques qui ralentissent la sécrétion: ranitidine, Kvamatel ou Famotidine. Ces médicaments sont très efficaces, mais ils ne sont pas recommandés pendant une longue période, car cela peut perturber le fond hormonal normal du corps.

En outre, ils utilisent Nolpaz, Omeprazole ou Kontrolok pour le traitement. Ces médicaments réduisent également l'intensité de la production d'acide chlorhydrique.

- Pour stimuler le mouvement des aliments digérés de l'estomac vers le duodénum, ​​Motilium ou Domidon est prescrit.

- Pour réduire et neutraliser l'acidité, des préparations antiacides sont prescrites: Suspension Almagel, Fosfalyugel ou Maalox (le mode d'emploi de chacune des préparations susmentionnées doit être étudié personnellement avec l'annotation officielle incluse dans l'emballage avant de l'utiliser!). Ils sont composés de craie, de soda, de kaolin et de magnésie.

Si l'augmentation de la sécrétion d'acide est causée par une atteinte nerveuse, certains sédatifs sont prescrits individuellement. Tout médicament utilisé dans le traitement complexe de ce trouble est prescrit par un gastro-entérologue après une enquête et l'établissement d'un diagnostic précis.

Le schéma principal d'hypersécrétion comprend nécessairement un régime alimentaire modéré et le mode d'alimentation approprié. Recommander un régime alimentaire complet et équilibré. Les produits doivent être cuits à la vapeur, bouillis ou cuits. Afin de ne pas endommager la muqueuse gastrique endommagée par l’acide, les aliments doivent être chauds, frottés, semi-liquides ou bien écrasés.

Les produits suivants sont interdits:

Des assaisonnements épicés qui contribuent à augmenter l’acidité, ainsi que des épices, des cornichons, des aliments acides et trop salés, des agents de conservation. Exclus frits, plats trop chauds ou trop froids. Ne mangez pas de glace, de champignons, buvez de l'eau gazeuse, du café et du thé noir fort. Il est strictement interdit d'utiliser tout type d'alcool.

Le régime peut inclure:

Hier ou pain de blé séché, purée de mucosités, bouillies, bouillie, cuite à la vapeur, viande maigre hachée, poisson. Vous pouvez manger des légumes cuits au four ou cuits au four, des œufs à la coque et des omelettes. Le miel, les produits laitiers, le beurre et l'huile de tournesol non raffinée sont autorisés. Il est utile de boire des kissels, du thé faible, des compotes et de l’eau minérale non gazeuse.

- Pour réduire l'acidité, les guérisseurs recommandent de boire du jus de pommes de terre crues provenant de tubercules de pommes de terre fraîches. Le jus est pris dans un quart de verre, de préférence une heure avant les repas. Il est important à chaque fois de préparer une boisson fraîche, car elle ne doit pas être conservée.

- L'eau de miel est considérée comme un bon remède: versez un demi-litre d'eau tiède dans un pot d'un litre et ajoutez 100 g de miel naturel de haute qualité. C'est mieux si c'est du miel de montagne de l'Altaï. Remuez bien pour dissoudre ce dernier. Buvez un demi-verre avant les repas.

- Très bien soulage les symptômes douloureux de l'eau minérale Borjomi. Il devrait être bu un demi-verre plusieurs fois par jour. Si une gêne apparaît, il est également recommandé de boire de l'eau minérale.

- Un bon effet donne la réception de la perfusion de la collection de médicaments: mélanger 3 c. l matières premières sèches «herbe de millepertuis» et fleurs de camomille séchées. Ajoutez encore 1 cuillère à soupe d'herbe de chélidoine. Bien mélanger Versez un verre d'eau bouillante 1 cuillère à soupe de mélange. Faire chauffer les ustensiles, attendre jusqu'à ce qu'ils soient froids.

Prenez une infusion filtrée deux gorgées avant les repas.
Il convient de noter que l'hypersécrétion de l'estomac en elle-même n'est pas une pathologie menaçant la santé. Cependant, si elle n'est pas traitée, des maladies graves peuvent se développer, dont le traitement est généralement long et coûteux.

Par conséquent, il est très important d'empêcher le développement d'un trouble fonctionnel. Pour ce faire, vous devez suivre votre régime alimentaire - adopter un régime alimentaire correct et varié, ainsi que vous débarrasser des mauvaises habitudes et, si possible, éviter le stress et les dépressions nerveuses. Vous bénisse!

Beaucoup de suc gastrique dans l'estomac

Levez-vous si l’acidité accrue de l’estomac persiste longtemps. Distension abdominale manifeste et constipation.

Il est important de se rappeler! La principale manifestation de l'acidité est considérée comme une brûlure d'estomac. Son apparence indique la présence de troubles gastriques fonctionnels et signale la possibilité de modifications structurelles des muqueuses de l'estomac, de l'œsophage et du duodénum!

Conséquences et dangers

L'augmentation périodique de l'acidité gastrique conduit rarement à des troubles graves du système digestif. Avec sa longue existence, le lancement de réarrangements structurels et fonctionnels est inévitable. Ceux-ci peuvent être:

  • Maladies inflammatoires des muqueuses sous forme de gastrite (lésion gastrique), duodénite (ulcère duodénal), oesophagite (oesophage);
  • L'apparition d'une érosion (petites plaies) à la surface des muqueuses du complexe œsophagien-gastro-duodénal;
  • Ulcère peptique avec formation de défauts profonds de la plaie, principalement dans l'estomac (généralement dans le service pylorique) et le duodénum;
  • Perte d'appétit, indigestion et absorption des nutriments;
  • Reflux gastro-oesophagien, achalasie et sténose cicatricielle de l'œsophage;
  • Intensification de l'infection à Helicobacter pylori, cause spécifique de l'ulcération de l'estomac et du duodénum;
  • Accélération de la formation de calculs rénaux.

Diagnostics

Toute suspicion d'augmentation de l'acidité de l'estomac doit être réfutée ou confirmée. Le diagnostic de cette affection est possible grâce à la méthode pH-métrie. Son essence est d'enregistrer le niveau d'acidité non seulement à l'intérieur de la cavité de l'estomac, mais aussi dans différentes parties de la membrane muqueuse. Les diagnostics peuvent être effectués selon deux modes:

  • PH-mètre simple. Produit au cours de la fibrogastroscopie standard (examen endoscopique de l'estomac et du duodénum). Pour ce faire, une sonde spéciale est introduite à travers le canal d’instrument du gastroscope, à travers lequel les indicateurs obtenus sont enregistrés. La procédure ne prend que quelques minutes. Ses résultats sont fiables et suffisent, en combinaison avec les symptômes d’acidité élevée, à confirmer le diagnostic;
  • PH-metry quotidien. C'est une procédure compliquée nécessitant un équipement spécial. Nommé dans les cas où il est nécessaire de surveiller en permanence l’état de la sécrétion et de l’acidité gastriques.

Un diagnostic supplémentaire pour une augmentation de l'acidité de l'estomac consiste en:

  • Fibroesophagogastroduodenoscopy (FGS abrégé ou FGDS);
  • Échographie de l'abdomen, de l'espace rétropéritonéal et des reins;
  • Examen clinique et biochimique du sang et de l'urine;
  • Effectuer de l'uréase et d'autres tests d'infection à Helicobacter pylori;
  • Biopsie de zones pathologiquement altérées des muqueuses de l'estomac avec examen microscopique supplémentaire des fragments de tissu obtenus;

Toutes ces méthodes ne confirment pas l'augmentation de l'acidité de l'estomac, mais sont nécessaires soit pour la détection précoce de ses effets, soit pour en déterminer la cause et les maladies associées. Toutes ces données nous permettent d’évaluer les menaces possibles et de déterminer le programme de traitement.

Il est important de se rappeler! L'acidité gastrique normale est représentée par un pH compris entre 1,5 et 2. Si sa valeur est inférieure à ces chiffres, ils parlent d'une acidité élevée!

Traitement à haute acidité

Le processus de restauration de l'activité sécrétoire normale et de l'acidité de l'estomac passe par toute une série de mesures thérapeutiques. Le respect des principes de la thérapie par étapes et une approche différenciée résoudront complètement le problème de l'acidité élevée. Le traitement consiste à:

  • Nutrition diététique;
  • Usage de drogues;
  • Phytothérapie;
  • L'utilisation des eaux minérales.

Traitement avec régime

Une bonne nutrition doit être une condition préalable à la fois au traitement médicamenteux en période d'exacerbation d'une acidité élevée et à la rémission. Les principes de base de l'alimentation sont:

  • Sélection stricte des produits dans la phase aiguë de la maladie avec une expansion progressive du régime à mesure qu’il s’arrête;
  • Réduire la portion de nourriture prise à la fois (exception: manger avec excès);
  • L'augmentation du nombre de repas par jour (de manière optimale 5 à 6 fois);
  • Exclusion des irritants alimentaires mécaniques, physiques et chimiques (les aliments doivent être chauds, suffisamment broyés et mis en purée, sans épices, concentrés, marinades, épices et autres substances qui augmentent l’activité sécrétoire de l’estomac ou irritent les muqueuses);
  • Prise alimentaire régulière;
  • L'exclusion de telles méthodes de cuisson: frites, fumées, marinées. La base doit être bouillie, cuite au four, cuite au four, nourriture en forme de soupe, bouillon non cuit, purée de pommes de terre, gelée.

La liste des aliments autorisés et interdits à haute acidité est donnée dans le tableau.

La base du régime

Exclure du régime

Augmentation de la sécrétion de suc gastrique

Les changements pathologiques dans la sécrétion du suc gastrique ne se limitent pas à des écarts qualitatifs par rapport à la norme, dans le sens de la réduction ou de l'augmentation de la teneur en acide chlorhydrique libre. Pas moins, sinon plus, l'augmentation de la libération de la quantité même de suc gastrique, appelée hypersécrétion gastrique. Si une diminution ou une augmentation de l'acidité du suc gastrique peut parfois être considérée comme une anomalie constitutionnelle, une augmentation de la sécrétion du suc gastrique est toujours un fait pathologique basé sur l'une ou l'autre des maladies organiques ou fonctionnelles de l'estomac.

Causes et formes

L'augmentation de la quantité de suc gastrique dans l'estomac peut dépendre de deux facteurs: soit l'estomac sécrète trop de sécrétion pour une raison ou pour une autre, soit les glandes sécrètent une quantité normale de liquide, mais il stagne en raison de difficultés mécaniques pour son écoulement, ou, finalement, elles se combinent. les deux points - il y a une augmentation de la sécrétion elle-même et une stagnation dans l'estomac. Cependant, dans toutes ces trois variantes, une augmentation de la teneur en suc gastrique dans l'estomac est toujours un fait pathologique.

L'hypersécrétion peut être détectée en déterminant la teneur en composants liquides à jeun ou après un repas test. Pratiquement, la présence dans l'estomac à jeun de plus de 50 cm cube. fluide parle d'une augmentation pathologique de la sécrétion. Dans l’étude après un petit-déjeuner test, la quantité de parties liquides dépassant 50% du volume du contenu après son décantation indique une hypersécrétion. L’hypersécrétion est encore mieux déterminée lorsqu’il est examiné avec une sonde fine, lorsque plus de 15 cm de cube sont extraits au cours de l’aspiration. et lorsque l’excrétion du jus continue elle-même bien plus que l’irritation alimentaire.

L’hypersécrétion peut également être déterminée par fluoroscopie. Elle se manifeste ici par la présence d’une ceinture d’ombrage grisâtre trop large et trop large située au-dessus de la masse contrastante, entre celle-ci et la bulle d’air, dite couche intermédiaire.

Trois formes d’augmentation de la sécrétion de suc gastrique sont notées: gastroscore, hypersécrétion périodique et hypersécrétion alimentaire.

La première forme, syndrome gastrosuccoral ou syndrome de Reichmann, est un tableau clinique typique; il consiste dans le fait que chaque nuit, le patient ressent une douleur plus ou moins intense, aggravée le matin, accompagnée de brûlures d'estomac accompagnées d'une sensation de soif; le matin, il y a habituellement une attaque de vomissements cruels, très liquides, de couleur verdâtre, extrêmement acides au goût; les vomissements soulagent le temps de souffrance du patient. En l'absence de vomissements, il est facile de détecter une quantité importante d'un liquide verdâtre dans l'estomac à jeun, généralement avec une grande quantité d'acide chlorhydrique libre et une acidité totale plus ou moins élevée. Il est facile de détecter une dilatation gastrique aux rayons X, le plus souvent avec des symptômes évidents de contraction pylorique.

La deuxième forme d'hypersécrétion, l'hypersécrétion périodique, est une forme plus rare d'augmentation de la sécrétion de suc gastrique. Cela inclut les cas où, sans raison apparente, se produisent périodiquement des accès de vomissements violents et incontrôlables, généralement des contenus acides et très liquides. Ces vomissements s'accompagnent d'une sensation de brûlure douloureuse et de spasmes dans la région épigastrique, puis d'un mal de tête grave, puis d'un sentiment de faiblesse générale et d'une faiblesse proche de l'effondrement. La durée de ces crises varie de quelques jours à deux ou trois jours. Il est caractéristique que le traitement ne puisse pas arrêter les vomissements, mais il disparaît parfois aussi rapidement qu'il est apparu, de sorte qu'après une période indéfinie, sans aucun précurseur et sans raison apparente, il peut réapparaître. De plus, cette forme d'hypersécrétion peut survenir chez les patients présentant des lésions du système nerveux central. Les vomissements périodiques chez ces patients sont l'expression d'attaques gastriques typiques à la suite de lésions spécifiques du système nerveux.

La troisième et dernière forme d'hypersécrétion est appelée nutritionnelle ou alimentaire et représente l'état des glandes gastriques lorsque, en réponse à une irritation alimentaire normale, elles produisent une sécrétion beaucoup plus importante que la normale. Sous forme nutritionnelle d'hypersécrétion, les glandes gastriques répondent avec presque le double et le triple secret au petit-déjeuner habituel de Boas-Ewald. Donc, souvent au lieu de 120-150 cm cube. trouver 200, 300 et même 400 cm cube. Dans certains cas, les patients ne se plaignent pas, dans d'autres cas, brûlures d'estomac, sensation de satiété après avoir mangé, inconfort le long de l'œsophage, symptômes subjectifs qui coïncident avec des plaintes d'acidisme.

L'hypersécrétion alimentaire est le résultat d'une irritation gastrique, d'une maladie de l'estomac elle-même, ou est provoquée de manière réflexe dans l'ordre du réflexe viscéro-viscéral par un autre organe malade.

Traitement et régime

Le traitement de l'augmentation de la sécrétion de suc gastrique vise à normaliser le régime alimentaire et l'activité du système nerveux.

Ainsi, les aliments ne doivent pas causer d’irritation de l’estomac. En d'autres termes, les aliments gras, frits, épicés, salés, solides et les boissons gazeuses sont exclus. Les repas doivent être bouillis ou cuits à la vapeur, puis réduits en purée ou hachés.

Parmi les médicaments couramment prescrits, ceux qui bloquent la production d'acide ou qui la neutralisent. Dans le cas des causes neuropsychiatriques de l'hypersécrétion, les sédatifs sont indiqués.

Augmentation des symptômes de la sécrétion gastrique et du traitement

Les pathologies du tractus gastro-intestinal provoquent une gêne et des douleurs chez leur propriétaire. Les troubles digestifs sont directement liés à l'hypersécrétion de l'estomac.

L'hypersécrétion de l'estomac est caractérisée par une libération anormale d'acide chlorhydrique, lorsque son augmentation entraîne des violations et des modifications de la composition du suc gastrique. L'hypersécrétion est très courante et concerne environ 80% des habitants de la planète. C'est pourquoi la prévention est obligatoire pour toute personne soucieuse de sa santé.

Standards de sécrétion et d'acidité de l'estomac

Chez les hommes et les femmes, le taux de sécrétion de suc gastrique est légèrement différent. En même temps, lorsque la fonction de sécrétion est altérée, la quantité de suc gastrique est produite en une quantité plus petite ou plus grande. L'excrétion quotidienne moyenne du suc gastrique atteint en moyenne deux litres. Tout ce qui se situe au-dessus de cet indicateur est appelé hypersécrétion. Le petit tableau montre les indicateurs optimaux pour les femmes et les hommes:

C'est important! La couleur du suc gastrique est transparente. Une caractéristique intéressante est que même avec un travail intensif de l'appareil sécrétoire, une quantité accrue de suc gastrique peut ne pas être remarquée.

Causes de l'hypersécrétion et manifestations symptomatiques

Causes de l'hypersécrétion gastrique

Un mauvais mode de vie est la cause d'une inflammation de l'estomac et conduit à la formation de diverses pathologies. Ce sont eux qui entraînent par la suite une hypersécrétion de l'estomac. Parmi toutes les maladies de l’estomac, on peut identifier celles qui entraînent une hypersécrétion:

  • Gastrite - peut être chronique ou aiguë. En général, toute gastrite peut être un provocateur d'une grosse sécrétion de suc gastrique.
  • Lésion d'Helicobacter.
  • Un ulcère à l'estomac.
  • Hernie
  • Empoisonnement - alimentaire et alcalin.
  • Formation de tumeurs malignes.
  • Troubles du système endocrinien.
  • Oesophagite par reflux.
  • Allergie.

Comme toute pathologie, l'hypersécrétion a ses propres symptômes. Ces manifestations peuvent différer et la cause est le niveau d'acide chlorhydrique. Par exemple, quand une personne est très haute, elle souffre de nausées et de brûlures d'estomac, elle ressent une lourdeur et un malaise dans l'estomac. Après avoir consommé des aliments lourds et gras, même des vomissements peuvent se produire, qui disparaissent après avoir vidé l'estomac.

C'est important! L'abus de tabac et d'alcool avec un régime alimentaire inapproprié peut causer des dommages importants à l'ensemble du système digestif.

Symptômes d'hypersécrétion de l'estomac

En outre, il convient de noter que les symptômes sont appelés secondaires:

  1. Constipation peu fréquente avec périodicité.
  2. Flatulences
  3. Écorcher aigre.

Il est très important de surveiller la fréquence des symptômes car, dans certains cas, ils peuvent être temporaires. Par exemple, l'hypersécrétion est observée chez les femmes enceintes et se transmet d'elle-même après la naissance d'un bébé. En outre, un stress fréquent et un stress psycho-émotionnel sont également à l'origine d'un dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal et peuvent entraîner une hypersécrétion de l'estomac. C’est pourquoi, dès les premières manifestations de la maladie et les sensations désagréables, dans lesquelles vous remarquez une certaine fréquence, vous devez consulter un médecin et effectuer les études nécessaires pour établir le diagnostic exact.

C'est important! Très souvent, avec l'augmentation de la sécrétion de suc gastrique, une personne constate en elle-même une augmentation injustifiée de son appétit, durant laquelle il est difficile de saturer avec de la nourriture.

Diagnostic, traitement et régime

EGD est utilisé pour diagnostiquer les maladies gastriques - cette méthode est la plus courante et optimale. L'examen du patient vous permet de déterminer la fonction de sécrétion et d'apprendre le niveau d'acidité de l'estomac. Une fois les maladies associées identifiées ou réfutées, le gastro-entérologue vous indiquera les mesures à prendre.

Traiter le plus important est d’identifier la véritable cause de l’hypersécrétion. Par conséquent, un appel à un médecin gastro-entérologue est obligatoire. Le médecin prescrit un régime alimentaire spécial, mais certains principes généraux peuvent être suivis par tout le monde. Ils sont la prévention de la formation accrue de suc gastrique. Regardons les règles générales:

  • Lorsque l'hypersécrétion est nécessaire, utilisez la quantité optimale de protéines, de lipides et de glucides. C'est pourquoi des schémas d'alimentation individuels sont élaborés. Les normes générales peuvent être soustraites dans des régimes thérapeutiques spéciaux.
  • Un traitement thermique acceptable consiste à faire bouillir et à cuire à la vapeur. Toutes les bouillies doivent être bouillies, si nécessaire, la vaisselle est essuyée.
  • Les aliments interdits comprennent les aliments épicés et gras, les aliments frits, les agents de conservation, les sels et les cornichons. Assurez-vous d'exclure le café et l'alcool. De plus, tous les fast-foods et les boissons gazeuses sont soumis à la plus stricte interdiction.

Nutrition diététique avec hypersécrétion de l'estomac

Dans la liste des produits autorisés, vous pouvez cuisiner des plats très savoureux. Ainsi, lorsque vous prononcez le mot «régime alimentaire», vous ne devez pas avoir peur tout de suite. Lorsque l'hypersécrétion de l'estomac permettait de tels produits:

  1. Le pain séché d'hier.
  2. Soupes légères.
  3. Bouillie en purée et bouillie.
  4. Omelettes cuites à la vapeur et œufs à la coque.
  5. Les boissons sont autorisées à utiliser du thé et des compotes faibles.
  6. Fruits et baies frais qui n'augmentent pas l'acidité de l'estomac.

Bien que l'hypersécrétion ne soit pas une pathologie grave de l'estomac, elle peut entraîner une diminution du confort de vie. C'est pourquoi il est nécessaire d'identifier rapidement les symptômes d'une violation et de les combattre.

Dans un corps sain, toutes les fonctions physiologiques sont en harmonie. La sécrétion de l’estomac est importante pour la digestion et l’absorption des nutriments. De nombreux facteurs affectant la fonction des glandes sécrétantes suppriment ses produits. Dans le même temps, des symptômes d'indigestion se développent. D'autres facteurs, au contraire, stimulent la sécrétion, entraînant la concentration d'enzymes et de suc pancréatique dans la cavité de l'estomac. Cette condition peut également provoquer des maladies gastro-intestinales, car une production d'acide chlorhydrique excessivement stimulée provoque la formation d'ulcères dans le système gastro-intestinal.

Quel est ce phénomène?

La sécrétion dans l'estomac est due à la production de suc gastrique par les glandes. Il est produit de 1 à 1,5 litres par jour. Le jus contient des substances enzymatiques (pepsine, lipase, chymosine, rénine), de l'acide chlorhydrique et du mucus. Ils se distinguent des formations glandulaires par les mouvements contractiles des éléments musculaires dans la membrane muqueuse de la muqueuse gastrique. La fonction de l'estomac est régulée par le système nerveux viscéral.

Retour à la table des matières

Comment ça va?

La sécrétion gastrique est stimulée par la masse de nourriture mâchée et humidifiée de l'œsophage. Il irrite mécaniquement et chimiquement les parois de l'estomac, ce qui provoque la libération d'enzymes et d'acide chlorhydrique par les glandes pour décomposer davantage les substances complexes en substances plus simples. Affectant également leurs produits et le nerf vague. La sécrétion interne contribue à la digestion des parois. Les enzymes et l'acide chlorhydrique, libérés au début, contribuent à la digestion des aliments dans la lumière du tractus gastro-intestinal.

Retour à la table des matières

Fonctions de secrets

Les enzymes contenues dans les glandes favorisent la décomposition de molécules alimentaires complexes en molécules simples.

Les substances contenues dans les glandes peuvent stimuler la décomposition de molécules alimentaires complexes en molécules simples. Si vous prenez chaque composant du suc gastrique séparément, ils remplissent les fonctions suivantes:

  • La pepsine. Cette enzyme est essentielle car elle décompose les protéines lourdes, d’abord en substances plus légères (albumose et peptones), puis en petits acides aminés.
  • Acide chlorhydrique Elle active la pepsine en la transformant de la forme inactive - pepsinogène. Le bicarbonate fournit également un environnement plus acide ou alcalin dans le tractus gastro-intestinal. L'acide chlorhydrique détruit les microorganismes pathogènes emprisonnés dans l'estomac avec des aliments.
  • La rénine. Favorise la digestion du lait maternel chez les jeunes enfants.
  • Lipase. Fonctionne avec les graisses, en les divisant en acides gras et en glycérol.
  • Mucus Contient des bicarbonates qui alcalinisent l'environnement gastrique en cas d'acidification excessive. Le mucus neutralise l'acide chlorhydrique lors de son hypersécrétion. Il recouvre les plis gastriques d'une fine couche.
  • Les hormones et les substances biologiquement actives (gastrine, moteline, somatostatine, histamine, sérotonine) régulent l’ensemble du système gastro-intestinal.

Le facteur antianémique est produit dans l'estomac. Il stimule la libération de vitamine B12 par les aliments, nécessaire à la formation du sang.

Retour à la table des matières

Quand commence la production d'acide chlorhydrique?

La production d'acide chlorhydrique commence lorsque la nourriture pénètre dans l'organe de digestion.

Les produits à base de bicarbonate à jeun se produisent, mais cela se démarque un peu. La libération d'acide chlorhydrique commence parallèlement à la masse de nourriture dans l'estomac. Il irrite mécaniquement et chimiquement les récepteurs des cellules de surface et signale la nécessité de sécréter des enzymes et des bicarbonates. L'acide chlorhydrique est synthétisé afin de transformer le pepsinogène inactif en la forme active de l'enzyme, la pepsine.

Retour à la table des matières

Qu'est-ce qui inhibe ou, au contraire, stimule le processus?

Si la production d'enzymes et d'acide chlorhydrique est réduite, des symptômes d'indigestion apparaissent. Stimule l'augmentation de la production de ces substances dans le système nerveux viscéral, y compris le nerf vague. Si sa fonction est altérée, une thérapie enzymatique de remplacement peut être nécessaire. Fonction de sécrétion lente tels facteurs:

  • la nature de la nourriture consommée;
  • augmentation de l'acidité dans le duodénum;
  • troubles du système nerveux.

Stimuler la sécrétion d’enzymes et d’acide chlorhydrique, de certains produits et de processus inflammatoires dans le tractus gastro-intestinal, Helicobacter pylori - une bactérie qui provoque la gastrite. Lorsqu'ils sont introduits, le risque de formation d'un défaut ulcéreux est élevé et, par conséquent, les antiacides doivent être pris lorsqu'ils sont détectés. Ces fonds réduisent le pH de l'estomac et restaurent les muqueuses endommagées. Lorsque l'hyposécrétion, au contraire, utilisez des médicaments qui stimulent la fonction exocrine des cellules glandulaires.

Retour à la table des matières

Qu'est-ce que l'hypersécrétion?

Une consommation excessive d'aliments acides peut entraîner une hypersécrétion de l'organe digestif.

Il s'agit d'une augmentation de la sécrétion de suc gastrique en réponse à des facteurs externes et internes. L'hypersécrétion de l'estomac survient lorsqu'il y a une forte concentration de substances extractives dans les aliments. Ceux-ci comprennent les condiments, les aliments acides et l'alcool. La cause de la pathologie devient une violation de l'innervation viscérale du système gastro-intestinal. En outre, la production accrue de sécrétions est influencée par les pathologies inflammatoires du tube digestif, par exemple la gastrite. Une nutrition irrégulière et un schéma diurne irrégulier deviennent souvent une hypersécrétion provocatrice.

Retour à la table des matières

Qu'est-ce que l'hyposécrétion?

Ceci est une violation de la fonction de sécrétion de l'estomac dans le sens d'une réduction de la production d'enzymes et d'acide chlorhydrique. Dans cette condition, des symptômes d'indigestion se produisent. Il apparaît dans certains types de gastrites, d’aliments et de modes de vie malsains. En cas de sécrétion insuffisante des glandes gastriques, une partie de la nourriture passe dans les parties inférieures du tractus gastro-intestinal sans être digérée. Cela provoque des processus de fermentation. Les produits de décomposition des produits non digérés sont absorbés par la paroi intestinale et empoisonnent le corps.

Retour à la table des matières

Symptômes de désordre

Gipersekretsiya suc gastrique se manifestant par des brûlures d'estomac, éructations acides contenus de l'estomac ou de l'air. Parfois, il y a des sensations douloureuses dans la région épigastrique, un sentiment de satiété rapide. La basse sécrétion se manifeste par des flatulences. Cela se produit à la suite de l'accumulation dans les intestins d'aliments, de fermentation et de dégagements gazeux insuffisamment digérés. La sécrétion réduite empêche suffisamment de nutriments de pénétrer dans les cellules et les tissus. L'anémie se développe souvent avec cette pathologie.

Retour à la table des matières

Normalisation de la sécrétion

Les médicaments qui augmentent ou diminuent la sécrétion dans l'estomac sont prescrits par le médecin ou le gastroentérologue local. Les moyens qui inhibent la libération d’acide chlorhydrique et d’enzymes sont appelés antiacides. Une augmentation de la sécrétion, quand elle est réduite, aidera les stimulateurs de l'activité sécrétoire: "Sukralfat", "Methyluracil". Comme alternative au régime de drogue apparaît. Les repas fréquents et divisés à l'exception des aliments frits, gras et de l'alcool sont recommandés.

Tout dysfonctionnement de l’organe digestif affecte l’état général du corps et s’il est accompagné de symptômes désagréables, tels que brûlures d’estomac et éructations, il en va de même pour le mental. Le «syndrome de l'estomac irritable» n'est pas rare aujourd'hui.

Aujourd’hui, l’hypersécrétion d’estomac, au moins de temps en temps, touche 80% de la population mondiale. La raison la plus commune pour l'augmentation de la production d'acide chlorhydrique dans le corps est une mauvaise alimentation et un mode de vie malsain.

L'hypersécrétion n'est pas en soi une maladie dangereuse, mais si elle n'est pas guérie, les conséquences pour le système digestif peuvent être très désagréables. Régime alimentaire généralement suffisant et changements dans les habitudes de vie, mais dans les cas avancés, une pharmacothérapie et une surveillance médicale sont nécessaires.

Comme toujours, la prévention résout de nombreux problèmes de santé. Vous devez donc savoir ce qui est possible et ce qui n’est pas pour l’estomac et mettre ces informations "en service".

Fonction de sécrétion

Dans l'estomac humain se trouvent des glandes, chacune remplissant ses fonctions et "responsables" de la qualité du travail effectué. Par exemple:

  • certains produisent des enzymes;
  • d'autres sont engagés dans la production d'acide chlorhydrique et en contrôlent la quantité;
  • le troisième (mucocytes) sécrète un secret de la muqueuse.

Quand une personne mange correctement et observe son mode de consommation, elle produit entre 1,5 et 2,5 litres d'acide chlorhydrique dans son organe digestif. C’est elle qui crée l’environnement acide nécessaire à la digestion des masses alimentaires. En fonction de l'état du corps, le pH peut être différent, par exemple:

  • au calme, le niveau d'acidité est de 1,5-2;
  • en mangeant, il diminue à 1,2;
  • dans la partie inférieure de l'estomac, le pH est compris entre 5,3 et 6.

C'est avec une telle acidité que l'organe digestif fonctionne sans anomalies ni troubles. Dans le cas de modifications des indicateurs dans le sens de plus ou moins - il s’agit d’une hypersécrétion ou d’une hyposécrétion. Tout changement perturbe l'équilibre de l'estomac et, s'il n'est pas restauré, des maladies plus graves peuvent survenir.

Ce qui augmente l'acidité

Des facteurs complètement différents entraînent une augmentation de l'acidité de l'estomac. Parmi celles-ci les plus fréquentes ne sont pas seulement les mauvaises habitudes, mais aussi les pathologies formées dans l'organe

  • gastrite de n'importe quelle forme;
  • Helicobacter pylori;
  • n'importe quel stade de l'ulcère;
  • hernie de l'œsophage;
  • intoxication alimentaire et chimique;
  • le reflux;
  • des néoplasmes;
  • perturbation endocrinienne;
  • des allergies.

Bien qu'il n'y ait aucune preuve précise qu'il s'agisse d'une nutrition de mauvaise qualité ou de mauvaises habitudes qui perturbent la fonction de sécrétion de l'organe digestif, elles peuvent provoquer d'autres maladies, contre lesquelles le niveau et la quantité d'acide changent. Pour vérifier cela, vous devez passer un examen qui indique le "coupable".

En règle générale, pas un seul acide chlorhydrique n'est responsable de la formation d'une hypersécrétion. En plus d'elle dans le suc digestif sont présents:

  • présure et pepsine;
  • Facteur de château;
  • mucus et bicarbonate.

Des cellules spéciales sont responsables de la création de chacune d’elles dans la quantité requise, c’est pourquoi toute perturbation de leur travail échoue, au cours de laquelle le corps produit un excès d’acide chlorhydrique même lorsque la personne ne mange pas.

Types d'hypersécrétion

En fonction de l'état du suc gastrique et de sa composition, les médecins distinguent plusieurs types d'hypersécrétion:

  • chez gastrosukorei, le secret de l'organe digestif se forme en excès, quels que soient les apports alimentaires;
  • Lorsque la maladie se développe sur fond de gastrite, d'ulcères ou d'autres maladies, il s'agit d'une hypersécrétion paroxystique;
  • dans la forme alimentaire, un excès d'acide chlorhydrique est produit pendant les repas;
  • chez les hétérochiles, hypo - et hypersecretion alternent, survenant spontanément.

En règle générale, leur apparence contribue à:

  • régime perturbé dans les aliments: absorption de celui-ci sur le pouce, nourriture sèche ryhmyatku, pressé ou avalant de gros morceaux, trop manger;
  • aliments acides, aliments de préparation rapide, aliments frits, fumés, salés et marinés;
  • fumer avec de l'alcool;
  • consommation excessive de café, de bonbons, de soda ou de cacao;
  • le stress;
  • parfois, l'acidité augmente avec les médicaments à long terme;
  • héréditaire.

Vidéo sur le système digestif:

Lorsque la cause de l'hypersécrétion apparaît, il suffit de modifier votre régime alimentaire et son régime pour en récupérer, mais cela ne peut être fait qu'après avoir consulté un médecin.

Symptômes d'hypersécrétion gastrique

La manifestation de cette maladie est divisée en signes majeurs et secondaires. Les premiers sont:

  • une fois que les aliments entrent dans l'œsophage, la production d'acide chlorhydrique augmente, ce qui provoque de graves brûlures d'estomac;
  • quelques heures après avoir mangé, des coupures sombres et douloureuses se forment dans l'hypochondre gauche;
  • prendre des repas lourds peut provoquer des nausées et des vomissements.

Les symptômes secondaires apparaissent moins fréquemment, mais sont également désagréables:

  • des éructations au goût acidulé;
  • la constipation;
  • une floraison blanchâtre se forme au milieu de la langue;
  • peut augmenter l'appétit.

Une fermentation dans l’organe digestif ou une sensation de lourdeur peuvent également être caractérisées par une hypersécrétion de l’estomac, mais le médecin ne peut l’affirmer qu'après avoir examiné le patient.

Chez l’enfant, l’hypersécrétion peut être associée à une malnutrition ou à un manque de schéma thérapeutique. Les manifestations de la maladie sont les mêmes que chez l'adulte, à l'exception de la petite enfance, où l'enzyme présure prédomine dans la composition du suc digestif et non de l'acide chlorhydrique.

Diagnostic de la maladie

Il est peu probable qu'il soit uniquement possible de diagnostiquer une augmentation de l'acidité avec les signes énumérés ci-dessus, car ils sont inhérents à de nombreuses maladies gastriques. Pour obtenir des données précises, vous devez passer une série de tests:

  • La FEGDS, grâce à la caméra, indiquera les violations qui ont réussi à "gâcher les choses" avec un excès d'acide chlorhydrique de la muqueuse organique. Il détectera les zones endommagées et montrera à quel point l'acide a «mangé» à travers la paroi de l'estomac.
  • La même méthode vérifie le niveau d'acidité.
  • Une analyse de sang ou une analyse respiratoire peuvent révéler la présence d'Helicobacter dans l'organe digestif.

En règle générale, de nombreuses personnes ignorent les symptômes tels que les brûlures d'estomac ou les éructations, considérant qu'il s'agit d'un malentendu temporaire causé par des produits de mauvaise qualité ou une alimentation excessive. Cette attitude est fondamentalement fausse. Un excès d'acide chlorhydrique provoque une irritation de la membrane muqueuse, la détruisant progressivement, ce qui peut entraîner l'apparition d'une gastrite ou d'autres maladies.

Hypersécrétion médicamenteuse

Cette maladie nécessite une approche intégrée du traitement, car il peut être difficile de bien s'entendre avec un régime ou des médicaments. En tant que médicament, le médecin prescrit:

  • Des antiacides et d’autres médicaments visant à réduire l’acidité, par exemple l’oméprazole, le gastrozole, l’Ultop ou leurs analogues.
  • Le cours de Maalox ou d'Almagel (deux semaines).
  • Moyens ayant des propriétés enveloppantes, par exemple, Smektu.
  • Si la cause de l'acidité chez Helicobacter, le médecin prescrit une cure d'antibiotiques.

Vidéo sur les troubles digestifs:

Il est impossible de traiter l'hypersécrétion de l'estomac avec des médicaments, sans modifier les habitudes alimentaires ni le mode de vie. Le médecin doit donc prescrire au patient un régime alimentaire particulier et lui donner une liste des aliments interdits.

Les régimes

La nutrition avec une acidité accrue, malgré certaines limitations, doit être complète afin de fournir au corps du patient la quantité nécessaire de protéines, glucides, vitamines et micro-macro-éléments.

  • pain séché ou "d'hier";
  • céréales céréales à grains entiers;
  • purée de légumes, salades et ragoûts;
  • viande et poisson maigre bouilli;
  • produits laitiers;
  • fruit non acide;
  • réduire les soupes.

Interdit les viandes fumées, les cornichons, les cornichons, les repas gras et les aliments grossiers, ce qui peut provoquer une inflammation des muqueuses. Contient également des produits contre-indiqués qui provoquent des ballonnements ou une fermentation dans l'estomac, par exemple les légumineuses.

Selon la pratique médicale, un régime ne suffira pas à guérir l'hypersécrétion de l'estomac. Vous devez suivre les règles de la nutrition:

  • mastiquez bien les aliments;
  • abandonner les mauvaises habitudes;
  • observer le régime alimentaire, ne pas forcer l'organe digestif à attendre longtemps la prochaine portion de nourriture;
  • manger dans une atmosphère détendue, en se concentrant sur la nourriture.

En utilisant ces recommandations, il est possible de ramener l’acidité de l’estomac à l’état souhaité, sans recourir à un traitement médicamenteux, à condition que la maladie n’ait pas commencé. Plus précisément, il ne peut montrer que l'examen par un médecin.

Méthodes traditionnelles de traitement de l'hypersécrétion

La sagesse des générations passées a laissé de nombreuses descriptions aux descendants pour une vie longue et en bonne santé, dont certaines sont consacrées au travail et aux maladies de l'organe digestif.

Lors de l'hypersécrétion, nos ancêtres recommandent:

  • 1 cuillère à soupe de miel dissoudre dans 100 ml d'eau tiède à boire 30 minutes avant les repas.
  • Mélanger 100 g de jus d'aloès et de miel et boire conformément à l'art. l une fois par jour Mois de cours.
  • Ajoutez 15-20 gouttes de teinture de propolis à un verre de lait tiède et prenez-le avant chaque repas.
  • Une cuillère à soupe d'huile d'argousier (citrouille) à prendre le matin à jeun.

Ces recettes contribuent à l’amélioration de l’estomac, non seulement lors de l’hypersécrétion, mais aussi lors d’autres troubles. Il est préférable de prendre l'habitude de prendre au moins un d'entre eux chaque jour à titre préventif. Un corps reconnaissant fonctionnera comme une "horloge" et avec lui tout le corps.

L'hypersécrétion de l'estomac entraîne une indigestion, ce qui entraîne des modifications de la composition du suc gastrique ainsi qu'une division anormale des substances obtenues et leur absorption. L’estomac participe au processus physiologique le plus important de la vie - la digestion, fournissant un certain nombre de fonctions importantes, notamment: sécrétoire

L'hypersécrétion de l'estomac est une condition humaine assez commune, qui affecte jusqu'à 80% de la population totale de la planète. Les troubles fonctionnels les plus courants sont causés par un mode de vie malsain et une mauvaise nutrition. À cet égard, une condition importante pour lutter contre de telles manifestations est la nécessité de mesures préventives.

Fonction de sécrétion gastrique

La fonction sécrétoire de l'estomac est le développement du suc gastrique à l'aide de glandes dont la structure est différente dans différentes régions gastriques. Les principales cellules fonctionnelles des glandes sont classées comme suit:

Les principaux glandulotes sont responsables de la production d'enzymes. Glandulots partiels responsables de l'acide chlorhydrique. Mukotsіti (éléments supplémentaires), sécrétant la sécrétion de mucus.

Dans le mode normal de digestion chez l'homme, une moyenne de 1,5 à 2,5 litres de suc gastrique est produite. L'acide chlorhydrique est le principal composant de la dégradation des aliments. Il permet une plus grande réaction acide dans l'ensemble de la composition. Sa concentration est régulée et différente selon les zones et les périodes de fonctionnement. À l'état normal, dans le corps principal de l'estomac, le pH du suc gastrique est compris entre 1,6 et 2; avec l'activation des récepteurs au cours du repas, le pH peut chuter à 1,2. Dans la région gastrique inférieure, la réaction normale du jus et le pH dans la plage de 5,2 à 6 sont maintenus. Cette composition de suc gastrique favorise la digestion normale et ne provoque pas de réactions anormales du corps.

Violation de la fonction de sécrétion

Sous l’influence de divers facteurs, la fonction de sécrétion de l’estomac peut être altérée, ce qui entraîne une modification de la composition du jus ou une production quantitative anormale. Les pathologies suivantes sont distinguées: hypersécrétion, hyposécrétion et Akhilia. L'hypersécrétion de l'estomac se traduit par une augmentation du volume de suc gastrique sécrété, une augmentation de l'acidité.

L'hyposécrétion entraîne une diminution significative du volume de fluide nécessaire, de la capacité de division du suc gastrique en réduisant l'acidité. L'insuffisance gastrique sécrétoire se développe dans le contexte d'une diminution du nombre de cellules sécrétoires, d'une diminution de la sécrétion de gastrine, d'un effet anormal du nerf vague, d'un manque de vitamines et de protéines, d'un blocage des récepteurs cholinergiques. Le développement de l'hyposécussion provoque une gastrite avec une insuffisance de sécrétion, une névrose, des symptômes et d'autres maladies. Enfin, achilia est un arrêt presque complet de la production de suc gastrique, ce qui conduit à un blocage des capacités de sécrétion de l'estomac. Pour déterminer l'état fonctionnel, l'étude de la fonction de sécrétion gastrique s'est généralisée aujourd'hui.

Caractéristiques de l'hypersécrétion de l'estomac

La fonction de sécrétion est nettement altérée par l'activation anormale de certaines cellules des glandes gastriques, ce qui entraîne une hypersécrétion entraînant une quantité excessive d'acide chlorhydrique ou de suc gastrique dans son ensemble. Cette pathologie est principalement due à la violation de l'un des deux mécanismes de régulation: le système nerveux périphérique ou l'analyseur du système nerveux central. Une activité anormale de certaines cellules entraîne un épuisement prématuré des glandes.

Il est admis de distinguer plusieurs types d’hypersécrétion. Gastrosukorea est exprimée dans le développement constant et excessif du suc gastrique, qui ne dépend pas de la prise de nourriture. Cette hypersécrétion du suc gastrique s'explique par des troubles du système nerveux central. L'hypersécrétion paroxystique est caractérisée par des troubles sous forme d'attaques, souvent accompagnés de maladies telles que des ulcères ou des migraines. Le type nutritionnel de pathologie est de nature épisodique et se traduit par une production de sève insuffisamment active lors de la consommation. L'hétérochylologie est un devoir complexe et imprévisible d'hypersécrétion avec hyposécrétion.

Les causes de l'hypersécrétion gastrique sont enracinées dans les pathologies des systèmes régulant le fonctionnement des glandes gastriques. Il a été établi que l'hypersécrétion de suc gastrique se développe en raison d'anomalies des branches centrales et périphériques du système nerveux indépendant, en particulier sous l'influence des réactions réflexes d'autres organes internes et des facteurs du système humoral. Une influence significative a été établie de la part des centres d’alimentation cérébrale, des analyseurs de goût et des récepteurs de la muqueuse gastrique et duodénale.

Les causes immédiates des anomalies sont une mauvaise alimentation avec un excès de protéines et de glucides, un repas sec - une consommation excessive d’épices, une forte stimulation de la sécrétion - de l’alcool en grande quantité - un effet secondaire de l’utilisation de stéroïdes, de glucocorticoïdes et de salicylates pendant le traitement. Une composante importante peut être le stress grave et certaines maladies: ulcère gastrique ou duodénal, gastrite.

L'hypersécrétion de l'estomac passe souvent sans symptômes évidents, mais le plus souvent, sa manifestation ressemble à un ulcère gastroduodénal avec des signes caractéristiques. Les symptômes incluent:

  • douleur et brûlure dans la partie supérieure de l'abdomen;
  • brûlures d'estomac;
  • fermentation dans l'estomac;
  • éructations des sécrétions acides après avoir mangé;
  • sensation de lourdeur et de pression dans la zone épigastrique.

Les symptômes de la maladie se manifestent par des attaques, une aggravation de la nuit et une longue pause au repas. Les nausées et même les vomissements sont fréquents, sans apport alimentaire, avec libération d'un excès de suc gastrique à forte acidité.

Si l’hypersécrétion se développe sous forme de gastrosucorée, elle provoque alors des douleurs perceptibles, des accès de soif, des vomissements matinaux avec dégagement de suc gastrique de couleur verte avec présence de bile.

L'hypersécrétion est principalement responsable du mauvais mode de vie (en particulier dans le régime alimentaire) et de l'activité du système nerveux central. À cet égard, le traitement devrait viser à éliminer ces facteurs. Il est basé sur le régime alimentaire et la prévention. Ils essaient de résister à une pharmacothérapie active, mais on leur prescrit parfois des médicaments qui bloquent la production d'acide chlorhydrique, des antiacides, destinés à neutraliser l'acide. Des médicaments apaisants peuvent être utilisés pour réduire les charges nerveuses.

L'un des principaux types de traitement de l'hypersécrétion gastrique est le régime alimentaire et le régime alimentaire approprié. Le principe de base du régime est un régime mixte et physiologiquement complet (quantité optimale de protéines, de lipides et de glucides). Les aliments doivent être faits bouillis ou cuits à la vapeur, dans une consistance proche du liquide ou du kashopod_bnoy. Les repas doivent être effectués souvent et avec précision, de manière égale 5 à 6 fois par jour. Composition recommandée: protéines (environ 100 g), graisses (jusqu'à 90 g), glucides jusqu'à 450 g, sel - 8 à 10 g. La teneur totale en calories des aliments doit être d'environ 3 000 kcal. La masse totale de l'alimentation quotidienne peut atteindre 3 kg.

Il est interdit d'utiliser les produits suivants en cas de maladie:

  • assaisonnements et collations épicés;
  • aliments frits;
  • les champignons;
  • épices et marinades;
  • des plats avec un excès de sel;
  • des conservateurs;
  • café
  • boissons alcoolisées;
  • crème glacée;
  • boissons au gaz.

Recommandé pour une utilisation:

  • produits de pain après stockage ou séchage quotidien;
  • soupes en purée et aux céréales;
  • produits de viande et de poisson bouillis ou cuits à la vapeur;
  • accompagnements de légumes bouillis;
  • accompagnements de céréales;
  • œufs brouillés et œufs à la coque;
  • miel, fruits sucrés et baies;
  • produits laitiers;
  • thé faible, compotes, jus;
  • beurre non salé, huile végétale.

L'hypersécrétion d'estomac fait référence à des maladies qui menacent gravement la santé humaine, mais peuvent poser de nombreux problèmes et entraîner une baisse temporaire de l'efficacité. Pour éliminer ce phénomène désagréable, il est nécessaire d'appliquer des mesures préventives et d'établir une nutrition adéquate.