Principal / Ulcère

Médicaments intestinaux

Ulcère

Le marché pharmaceutique moderne propose une large gamme de médicaments pour éliminer les problèmes de tractus gastro-intestinal. Les préparations intestinales ont des principes d'action différents: elles rétablissent la microflore perturbée, détruisent les micro-organismes pathogènes, normalisent l'immunité locale, etc. Lors du choix d'un remède pour l'intestin, il est nécessaire de prendre en compte le problème existant.

Péristaltisme

Le péristaltisme adéquat du tractus gastro-intestinal (TI) contribue au déroulement normal des processus digestifs et à l'élimination des substances toxiques. Pour le normaliser, plusieurs groupes de médicaments combinant une propriété sont utilisés: ils stimulent la contractilité des parois intestinales, ce qui accélère le passage des masses fécales.

Les médicaments suivants sont utilisés pour améliorer la fonction intestinale:

  • Médicaments qui augmentent le volume des masses fécales. Il est nécessaire de les prendre avec beaucoup d’eau pure. Prendre ces médicaments est efficace contre la constipation. Le groupe est représenté par des moyens tels que la paraffine liquide, Mukofalk et autres.
  • Prokinetics. Le travail des médicaments est basé sur la libération d'acétylcholine, qui stimule la motilité du tube digestif dans son ensemble. Les médicaments, même en cas d'utilisation prolongée, ne provoquent pas d'effets secondaires. Ce groupe de médicaments comprend Itomed et Ganaton.
  • Laxatifs osmolytiques. De bons résultats sont obtenus en utilisant Duphalac, Portalak. Ils retiennent l'eau et peuvent être utilisés en toute sécurité pour traiter la constipation chez les enfants. Les produits de ce groupe comprennent également les produits à base de sel. Le principe d'action des laxatifs salés est basé sur le "tirage" de l'eau dans la lumière intestinale, ce qui provoque l'envie de déféquer. Les représentants brillants des laxatifs salins sont le sel de Glauber et le citrate de magnésium.

Les plastifiants sont utilisés chez l'homme lorsqu'il est nécessaire de réduire la charge sur la paroi abdominale antérieure, par exemple après une intervention chirurgicale. L'utilisation prolongée est interdite, car la prise d'électrolytes entraîne une perte importante d'électrolytes.

Il existe un certain nombre de contre-indications à la prise de médicaments. Ce sont:

  • oncopathologie et autres formations du tractus gastro-intestinal;
  • ulcère peptique et 12 ulcère duodénal;
  • saignement interne;
  • obstruction intestinale;
  • inflammation du tractus gastro-intestinal au stade aigu;
  • maladies intestinales nécessitant une intervention chirurgicale urgente;
  • période de grossesse et d'allaitement.

Médicaments pour le traitement de la dysbiose

La dysbactériose s'accompagne de l'apparition d'un déséquilibre entre la microflore intestinale bénéfique et nocive. Les moyens diffèrent par la composition, la matière active, la durée d'utilisation et d'autres indicateurs.

Les types de médicaments suivants peuvent être prescrits:

  • Sorbants - Polysorb, Pepidol, charbon actif, Polypefan. Les médicaments lient les composants toxiques et les éliminent naturellement du corps. Ils empêchent le développement de processus de putréfaction dans l'intestin. Efficace dans le développement précoce des troubles.
  • Enzymes - Polizim, Mezim, Digestal et autres. Le processus de digestion est normalisé et les aliments ingérés sont digérés en fonction de la consommation de base. Améliore le processus d'absorption des nutriments par les muqueuses de l'intestin grêle.
  • Probiotiques - Bifiform, Bifidumbakterine, Narine, Linex, etc. Ces comprimés pour l'intestin contribuent à la restauration rapide de la microflore intestinale et à l'augmentation de l'immunité locale. Les médicaments de ce groupe peuvent être administrés à n'importe quel stade de la maladie. Les comprimés contiennent des souches de micro-organismes bénéfiques nécessaires pour rétablir le déséquilibre.
  • Prébiotiques - Hilak Forte, Normase, etc. Sur la base de la préparation dans l'intestin, un environnement favorable est créé pour la reproduction active de bactéries bénéfiques. Ils ne contiennent pas de microorganismes bénéfiques. Utilisé pour le traitement à n'importe quel stade de la dysbiose.
  • Moyens pour la normalisation de la motilité du tractus gastro-intestinal - Trimedat, Immudon, Meteospasmil, Duspatalin et autres. Ils améliorent le péristaltisme intestinal en éliminant les symptômes pathologiques de la dysbiose: flatulences, ballonnements, diarrhée.
  • Immunomodulateurs - Levomizol, Dekaris. Les médicaments sont prescrits après le cours thérapeutique principal pour consolider le résultat.
  • Stimulants de l'épithélium intestinal - Essentiale. Cet outil améliore le travail des cellules épithéliales de la muqueuse gastro-intestinale, ce qui aide à éliminer les coliques et les spasmes douloureux.

Le traitement efficace de la dysbactériose implique l’utilisation de médicaments Enterol, Baktisubtil, Bifikol, Kolibakterin. Utilisé dans le premier - le deuxième stade de la dysbiose. Pour la fabrication de micro-organismes vivants, on utilise une normalisation de la flore intestinale.

Traitement de l'intestin grêle: principales maladies

L'un des organes importants du tractus gastro-intestinal est l'intestin grêle. Dans l'intestin grêle, le processus de digestion est terminé et les nutriments commencent à être absorbés par l'organisme. Par conséquent, en cas de problème lié à cet organe, il est nécessaire de commencer immédiatement le traitement.
Contenu:

Signes de

Avant de passer aux méthodes de traitement de l'intestin grêle, il est nécessaire de mieux comprendre quels symptômes peuvent être utilisés pour déterminer que le problème existe dans cet endroit particulier.

Peu importe la maladie qui a frappé l'intestin grêle, les symptômes seront à peu près les mêmes. Ceux-ci incluent:

  • Problèmes avec la chaise. Certaines personnes peuvent avoir des selles molles avec des morceaux d'aliments non digérés, et d'autres peuvent être constipées par le fait que les fibres sont mal absorbées. En ce qui concerne les selles liquides, une personne peut aller aux toilettes trois à six fois par jour.
  • Grondant. Le symptôme le plus intéressant de la maladie, auquel beaucoup ne prêtent même pas attention, car ils pensent que les grondements ne sont qu'un malaise temporaire qui ne veut rien dire de mauvais. Dans la plupart des cas, l'estomac commence à gronder dans l'après-midi. Les patients remarquent que le grondement s'arrête avant de s'endormir.
  • Des ballonnements
  • Augmentation de la formation de gaz

La douleur peut être de force différente selon la façon dont cet organe est affecté. La plupart des patients se plaignent de douleurs au nombril. Dans le même temps, ils qualifient la douleur de lancinante, tirante. Dans de rares cas, il est tranchant et tranchant.

  1. Perte de poids Cela est dû au fait que les nutriments ne sont pas suffisamment absorbés par le corps et que celui-ci utilise ses réserves. De plus, il est très difficile pour une personne de prendre du poids dans ce cas, toutes les tentatives échouent.
  2. Carence en vitamines pouvant entraîner divers processus inflammatoires de la muqueuse buccale
  3. Œdème
  4. Douleur dans les os, souvent des fractures. Cela est dû au fait qu'il existe une pénurie aiguë de calcium dans le corps, puisqu'il n'est tout simplement pas absorbé par le corps. C'est pourquoi les patients atteints de diverses maladies de l'intestin grêle sont les plus susceptibles aux fractures.
  5. Peau sèche
  6. Violations du cycle menstruel chez les femmes
  7. Problèmes de puissance chez les hommes

Certes, l'homme lui-même ne peut jamais déterminer qu'il a telle ou telle maladie. Juste au cas où au moins quelques-uns des symptômes ci-dessus apparaissent, vous devriez alors consulter un médecin pour obtenir de l'aide, car toute maladie est plus facile à traiter à un stade précoce.

Entérite

L'entérite est l'une des maladies les plus courantes de l'intestin grêle. Elle se caractérise par une modification de la membrane muqueuse et, par conséquent, par une diminution de la production d'une quantité normale de suc intestinal.

L'entérite peut être reconnue par les symptômes suivants:

  • Nausées et vomissements fréquents
  • Selles fréquentes 2 à 15 fois par jour
  • Douleur abdominale
  • Grondement
  • Malaise général

Habituellement, l'entérite ne se développe pas d'elle-même, elle peut être associée à une gastrite, une colite.

Le traitement de cette maladie dépendra de la forme sous laquelle le patient la souffrira:

  1. Forme aiguë. Habituellement, cette forme n’est traitée qu’à l’hôpital car la personne présente une forte détérioration de son état de santé, ce qui nécessite une hospitalisation. Le traitement de l'entérite aiguë doit être complet. Il comprend:
  2. Régime alimentaire spécial qui doit être strictement suivi. Le patient est autorisé à ne manger que des aliments bouillis, ainsi qu'une variété de purée de pommes de terre. Ceci est fait pour que les lignes n'irritent pas les intestins enflammés.
  3. Élimination de tous les symptômes de déshydratation. La déshydratation humaine se développe en raison de la présence de selles molles, fortes et fréquentes, qui usent toujours le corps. Et si on y ajoute des vomissements, on prescrit au patient une perfusion de glucose afin de rétablir l'équilibre.
  4. Thérapie de conduite dont le but principal sera le développement de toutes les enzymes nécessaires
  5. Nomination d'absorbants qui aideront non seulement à normaliser les selles, mais également à éliminer toutes les substances nocives et toxiques ainsi que le corps
  6. La nomination de médicaments pour améliorer la microflore intestinale. Cela est dû au fait que l’entérite est principalement traitée avec des antibiotiques puissants qui tuent complètement la flore intestinale.
  7. Prescrire des vitamines et des médicaments immunostimulants qui aident le corps à se rétablir plus rapidement
  8. Les principaux médicaments traités pendant la manifestation aiguë de l'entérite sont la norfloxacine, la ciprofloxacine et l'ofloxacine. La posologie est sélectionnée individuellement pour chaque patient. Et cela dépend de la gravité de la maladie.
  9. Forme chronique. Habituellement, la forme chronique peut être traitée à la maison, mais dans certains cas, une hospitalisation peut être nécessaire car l’état du patient peut s’aggraver.

Le traitement de la forme chronique sera légèrement différent de la forme aiguë:

  • Régime prescrit. Le patient est autorisé à manger presque tout, mais en très petites portions. Cependant, il est nécessaire d'exclure les plats pointus et très gras, qui sont très irritants pour les intestins.
  • Le régime alimentaire doit être conservé pendant une longue période. Dans certains cas, il est possible que le médecin insiste pour maintenir un tel régime alimentaire pour la vie (ceci est possible lorsqu'il existe une prédisposition génétique évidente).
  • La nomination d'enzymes qui aident les aliments à mieux digérer et mieux digérer
  • médicaments sur ordonnance qui vont soulager les ballonnements, réduire les flatulences
  • Prescrire des antiacides pour aider à soulager les nausées
  • Prescrire des médicaments qui améliorent les selles d’une personne rendra les choses plus difficiles.
  • La nomination de diverses bactéries pour normaliser la microflore intestinale
  • Vitamine thérapie, dont vous aurez besoin pour combler le manque de minéraux importants dans le corps

Si vous avez découvert une maladie telle qu'une entérite, vous devez suivre scrupuleusement toutes les recommandations du médecin traitant, car la qualité de vie à venir en dépend.

Dyskinésie de l'intestin grêle

Très souvent, les patients se plaignent d'une douleur aiguë, de nature spasmodique. Cela se produit lorsqu'il existe une maladie telle que la dyskinésie de l'intestin grêle. La dyskinésie est une violation de la motilité normale dans les intestins.

Dans la plupart des cas, la dyskinésie n'est que l'un des symptômes d'autres maladies plus graves du tractus gastro-intestinal.

Cela peut être le cas si une personne a découvert des maladies telles que la gastrite, les ulcères, la pancréatite, la cirrhose du foie, etc. En outre, une dyskinésie de l'intestin grêle peut survenir avec l'utilisation fréquente d'eau très froide, de produits à effet laxatif, ainsi que d'autres produits provoquant la maladie.

Le traitement de la dyskinésie de l'intestin grêle comprend les étapes suivantes:

  • La première étape. Il s'agit d'un diagnostic complet du corps, en particulier du tractus gastro-intestinal, dans le seul but d'établir la véritable cause du développement de la dyskinésie.
  • La deuxième étape. Des médicaments sur ordonnance pour soulager les symptômes. Au cas où une personne aurait une faible motilité, il est recommandé de manger des aliments riches en fibres, du kéfir, des yaourts, de boire de l'eau froide et de prendre des repas froids. Si, au contraire, on observe une augmentation de la motricité chez le patient, il est nécessaire d'exclure toutes les personnes froides et très chaudes, ainsi que de manger des aliments dans lesquels la teneur en fibres est minimale.
  • La troisième étape. Les médicaments sur ordonnance qui aident à soulager les crampes, améliorer l'état général
  • Quatrième étape. Nomination des procédures de physiothérapie, si nécessaire

Si les médecins découvrent la raison pour laquelle le patient a développé une dyskinésie, le traitement sera beaucoup plus rapide et plus efficace.
Si vous suivez toutes les recommandations du médecin traitant, vous pourrez soigner la maladie en peu de temps.

Ulcère duodénal

Un nombre suffisamment important de personnes souffrent de cette maladie. Les principales raisons de son apparition sont généralement une mauvaise alimentation, la prise de médicaments graves qui détruisent la membrane muqueuse, l'hérédité, le stress fréquent.

Un ulcère gastroduodénal est traité à l'hôpital, car il est nécessaire de surveiller en permanence le médecin pour le patient.
Schéma thérapeutique approximatif:

  • Les médicaments prescrits qui visent à réduire la production de sécrétion gastrique. Les principaux médicaments seront l'oméprazole, la ranitidine, la gastro-encéphalie
  • Les médicaments prescrits qui ont un effet bénéfique sur une bactérie telle que Helicobacter, qui est dans la plupart des cas le principal agent responsable de cette maladie.
  • On prescrit aux patients des médicaments qui améliorent la motilité intestinale et soulagent des symptômes tels que nausées, vomissements, brûlures d'estomac.
  • Prescrire des antiacides
  • De plus, pendant le traitement, on prescrit aux patients des médicaments spéciaux qui créent une sorte de film protecteur qui recouvre les zones touchées de la muqueuse intestinale.

Dans le cas de l'ulcère gastroduodénal, il est recommandé de suivre un régime alimentaire strict, interdisant au patient de manger des aliments épicés et gras, des légumes marinés, des conserves, des produits laitiers, des jus de fruits, du café, etc. Il est conseillé d'inclure dans le régime alimentaire la viande et le poisson bouillis, les légumes, les fruits sucrés, les céréales, le thé faible.

Diverticule de l'intestin grêle

Cette maladie initiale est asymptomatique. Les principaux symptômes commencent à apparaître lorsque les processus inflammatoires commencent déjà.
Habituellement, au cours d'une évolution bénigne de la maladie, lorsque le patient ne souffre que de la douleur, le traitement peut être effectué à domicile. Mais si la douleur est sévère et qu'une obstruction intestinale est détectée, une hospitalisation et une chirurgie urgentes sont nécessaires.

Aux premiers stades de la maladie, le traitement suivant est possible:

  • Repos au lit, qui doit être strictement observé
  • Acceptation d'antibiotiques à large spectre pour aider à soulager tous les processus inflammatoires.
  • Consultation chirurgicale en cas de progression de la maladie.
  • Le traitement principal du diverticule de l'intestin grêle est une opération, à condition qu'il puisse complètement soulager cette maladie.

Syndrome de malabsorption

Le syndrome de malabsorption survient lorsque les nutriments ne sont pas absorbés dans l'intestin grêle et ne pénètrent pas dans la circulation sanguine.

Le syndrome de malabsorption survient généralement à la suite d'une autre maladie grave du tractus gastro-intestinal. C'est pourquoi la détection d'un tel syndrome aura pour tâche principale de poser un diagnostic précis et de rechercher le vrai problème.

En outre, le patient se voit attribuer un régime alimentaire particulier, qui élimine l'irritation des intestins. Si les médecins déterminent la cause exacte du développement de la malabsorption, le traitement sera efficace.

Il n'y a pas de tel traitement pour le syndrome. Lorsqu’il est détecté, les médecins prescrivent généralement un complexe de vitamines et de minéraux avec lequel vous pouvez compenser la déficience résultante dans le corps.

Dysbactériose

Chaque jour, de plus en plus de cas sont résolus lorsque la dysbactériose est diagnostiquée chez le patient. La dysbactériose est un trouble de la microflore intestinale pouvant entraîner l'apparition de symptômes tels que des troubles des selles, une intolérance à certains aliments, principalement des produits laitiers, etc.

La dysbactériose en elle-même ne passe pas et il faut souvent plus d'un mois de vie pour restaurer la microflore perdue. Et ce n'est pas facile à faire, car les gens ne suivent pas toujours toutes les recommandations des médecins.

Le traitement de la dysbiose est généralement effectué en plusieurs étapes:

  • La première étape. Des agents antimicrobiens sont prescrits, ce qui devrait éliminer toute flore négative dans l'intestin. Ce sont généralement Enterol, Bacteriophage, etc. Parallèlement à ces médicaments sont prescrits des médicaments qui aident à établir la digestion (pancréatine, créon) et des médicaments qui aident à éliminer les toxines - Smekta, Lactofiltrum.
  • La deuxième étape. La tâche principale de la deuxième étape est de semer dans l’intestin de nouvelles bactéries bénéfiques, dont la microflore est devenue bien meilleure. Pour ce faire, les médicaments prescrits tels que Acipol, Bifiform. En outre, il est recommandé aux patients de boire des produits laitiers, à savoir du kéfir, et la dose quotidienne doit être d'au moins 600 ml.
  • La troisième étape. Il est maintenant temps de consolider l'effet et d'aider les intestins à multiplier toutes les bactéries bénéfiques. Pour ce faire, vous devez prendre des médicaments tels que Hilak Forte, Lactofiltrum, qui contribuent au développement de micro-organismes bénéfiques et tuent tous les effets nocifs.

L'intestin grêle est l'un des organes les plus indispensables chez l'homme. Il ne peut pas être opéré, il est impossible de remplacer la greffe, si nécessaire. Et le plus important, c’est qu’il n’ya pratiquement pas de récepteurs de la douleur dans l’intestin grêle, ce qui donne à penser que le problème est déjà détecté quand il est allé trop loin.

Si vous avez consulté le médecin et qu'il a supposé qu'il y avait des problèmes avec ce corps, il est préférable de se faire tester et de s'assurer que tout va bien. Parce que si, après tout, la maladie a commencé à se développer, il est préférable de la traiter à un stade précoce, en l'absence de complications! Et le plus important, c’est qu’en aucun cas on ne peut se soigner lui-même, car cela peut avoir des conséquences irréparables et ne peut qu’aggraver la situation!

Préparations pour le traitement de l'inflammation de l'intestin grêle

Inflammation de l'intestin grêle, symptômes et traitement

L'inflammation de l'intestin grêle est définie en gastro-entérologie comme le processus pathologique de lésion de la membrane muqueuse de l'intestin grêle, classé entérite. Les raisons de l'apparition d'entérite - un grand nombre. Cela peut être une malnutrition systématique et des processus infectieux qui affectent le tractus gastro-intestinal. En outre, des facteurs environnementaux négatifs peuvent influer sur l'état physiologique des intestins.

Causes de l'inflammation de l'intestin grêle

Ci-dessous, nous énumérons les principales causes d'inflammation de l'intestin grêle:

Qu'entend-on par violation de la culture alimentaire? Tout d’abord, cet aliment n’est pas sain: des légumes, des fruits, du poisson et de la viande, cuits à la vapeur, des céréales, des soupes et l’abus de fast-food (hamburgers, sodas, steaks, etc.).

Cela peut également inclure l'abus de boissons alcoolisées, ainsi que des aliments épicés, acides et trop salés.

Trop manger - manger plus de nourriture que nécessaire pour saturer complètement le corps.

  • Traitement à long terme avec certains médicaments

Si une personne prend des antibiotiques ou d’autres médicaments pendant une longue période, l’utilisation d’un processus inflammatoire grave n’est pas exclue dans le mode d’emploi, ainsi que sur l’effet indésirable sur le tractus gastro-intestinal.

Dans ce cas, le patient doit contacter le médecin qui a prescrit le médicament et indiquer la présence d'effets secondaires.

  • Maladies infectieuses du tractus gastro-intestinal
  • Hypothermie sévère

Tout processus inflammatoire dans l'intestin commence par le fait que la membrane muqueuse de l'organe du tractus gastro-intestinal est irritée. Dans ce cas, la personne commence à ressentir un certain nombre de signes et de symptômes plutôt désagréables.

Symptômes du processus inflammatoire de l'intestin grêle

Le processus inflammatoire de l'intestin grêle est toujours accompagné d'un certain nombre de symptômes désagréables. Par conséquent, une personne peut déterminer indépendamment la maladie et comprendre qu’elle a besoin de consulter un médecin gastro-entérologue.

Si votre état de santé s'est considérablement détérioré, vous devez contacter d'urgence une ambulance. Dans le cas contraire, cet état pourrait constituer une menace pour la vie et la santé.

Les principaux symptômes du processus inflammatoire incluent notamment:

  • Douleur intense dans l'abdomen - en règle générale, les sensations douloureuses sont concentrées dans sa partie inférieure;
  • Vomissements;
  • Des nausées;
  • Diarrhée douloureuse;
  • Faiblesse générale;
  • Inconfort pathologique;
  • Forte augmentation de la température corporelle;
  • Frissons et fièvre;
  • Le risque d'effondrement.

Si vous commencez à sonder de manière indépendante la cavité abdominale, vous entendrez comment l’intestin «gronde». L'analyse du sang effectuée en laboratoire permet de diagnostiquer une augmentation du taux de sédimentation des leucocytes, ce qui indique la présence d'un processus inflammatoire dans le corps.

Chez les femmes, un symptôme évident de l'inflammation de l'intestin grêle est une violation du cycle menstruel et une perte de poids importante (dans certains cas, la perte de poids est réduite à moins de 10 kg en une semaine ou deux).

Si au moins l’un des symptômes ci-dessus apparaît, il est recommandé de consulter un gastro-entérologue d’urgence.

Les principales étapes du processus inflammatoire intestinal

L'inflammation de l'intestin grêle ou l'entérite se manifeste chez une personne en plusieurs étapes qui diffèrent par leur origine, leurs causes et leurs symptômes.

En particulier, l'inflammation de l'intestin grêle se produit en deux étapes: aiguë et chronique.

Nous décrivons le stade aigu de l'évolution de l'entérite. Elle se manifeste généralement sous les formes suivantes:

Une personne en phase aiguë de développement se plaint initialement de symptômes désagréables, tels que: fièvre grave, réflexes de vomissement, nausées, faiblesse accrue, indisposition (il est difficile pour le patient de se déplacer de manière autonome).

La principale cause du stade chronique de l’inflammation de l’intestin grêle est l’abus accru d’aliments épicés, gras et acides, ainsi que l’utilisation de l’alcool sous une forme douloureuse et chronique.

Au stade chronique de l'inflammation de l'intestin grêle, la détérioration de la santé est réduite à une sensation de douleur sourde dans la cavité abdominale.

Le risque d'entérite de fuite

Les gastroentérologues considèrent que l'inflammation de l'intestin grêle est extrêmement dangereuse pour la vie et la santé humaines. Si vous tirez avec un appel au médecin, n'effectuez pas la thérapie nécessaire, alors tout ce processus pathologique peut jouer une blague cruelle avec une personne.

Conséquences de l'inflammation de l'intestin grêle: saignements intestinaux internes (conséquences - décès), nécrose (décès des tissus intestinaux).

Si le processus inflammatoire de l'intestin grêle est ignoré, il passe rapidement au stade chronique.

Diagnostic de l'inflammation de l'intestin grêle

Pour poser un diagnostic - inflammation de l'intestin grêle, le gastro-entérologue doit donner les instructions suivantes:

  • Analyse des matières fécales;
  • Numération globulaire complète;
  • Faire une radiographie intestinale;
  • Effectuer une endoscopie du service post-bulbaire du duodénum;
  • Biopsie de l'intestin grêle.

Traitement des maladies de l'intestin grêle

Si nous parlons du traitement complet et intensif, le premier est un régime thérapeutique. Il est interdit de manger des aliments frits, salés, des fast foods, de boire de l'alcool, de fumer. Le recommandé - boisson chaude abondante, et aussi, si nécessaire - le jeûne médical.

Parmi les médicaments que vous devez sélectionner: Mezim-forte. Créon, pancréatine; Stéroïdes anabolisants - Nérobol et Retabolil. Les médicaments biologiques actifs dirigés vers la normalisation de la microflore intestinale - Bifikol, Laktobakterin, Bifikol. Pour normaliser la chaise, les médecins prescrivent - Bismuth, Carbonate de calcium.

Articles intéressants:

Traitement des remèdes populaires d'inflammation intestinale

Signes indiquant une inflammation dans les intestins

Dysfonctionnements dans le tractus gastro-intestinal dans la majorité des cas en raison d'une mauvaise nutrition. La prédominance de plats gras et épicés dans le menu, de collations régulières de malbouffe, d'un «amour particulier» pour les aliments fumés et les sodas, voire d'un apport hydrique insuffisant, entraîne le développement progressif d'une inflammation de la muqueuse du gros ou du petit intestin. Une antibiothérapie puissante, des invasions helminthiques et des rhumes fréquents qui affaiblissent le système immunitaire entraînent le même état déplorable de l'intestin.

En raison de la faible intensité des symptômes inflammatoires, le patient reporte la visite au gastroentérologue. L'inflammation en cours de développement capte progressivement toutes les grandes sections de l'intestin. Souvent présenté aux patients des plaintes:

  • Les douleurs sont intermittentes avec un faible degré d'intensité, ont un caractère vagabond (il y a une piqûre dans l'estomac, il est malade ici). Habituellement, ils passent seuls, rarement avec des antispasmodiques (No-shpa).
  • Les nausées et l'odeur de l'haleine sont des signes fréquents d'inflammation intestinale. La langue du patient est recouverte d'une épaisse floraison blanche. La pourriture est particulièrement désagréable.
  • La flatulence - des processus de putréfaction déclenchés par une violation de la microflore intestinale (développement rapide de bactéries et de virus opportunistes dans le but de réduire le nombre de micro-organismes bénéfiques), entraînent une dégradation de la motilité intestinale et des ballonnements.
  • Selles perturbées - il existe également des constipations (souvent caractéristiques de la colite - inflammation du gros intestin) et de la diarrhée (observée lors de la défaite de l'intestin grêle - entérite). Certains patients signalent une fausse envie de selles et de sang dans les selles.
  • Symptômes courants - maux de tête fréquents, fatigue accrue, mauvaise humeur, manque d'appétit, fièvre modérée, éruptions cutanées et perte de cheveux.

Une consultation médicale urgente est nécessaire si les symptômes abdominaux suivants apparaissent:

  • douleurs aggravées (localisation - région iliaque droite - peut indiquer une appendicite);
  • une forte augmentation de la température en raison de symptômes aggravés;
  • vomissements sanglants (il est nécessaire d’exclure les saignements du foyer ulcératif du duodénum et de l’estomac);
  • selles noires (signe de saignement intestinal).

Traitement des méthodes folkloriques intestinales inflammatoires

Il faut comprendre qu'aucun traitement médicamenteux ni traitement aux herbes médicinales ni aux remèdes maison ne donnera de résultats satisfaisants si la personne ne suit pas son régime alimentaire. Sous le régime ne signifie pas le refus de la nourriture, et l'équilibre du menu, le refus des produits nocifs et le choix des techniques de cuisson douces. Dans le traitement de l'inflammation intestinale, les remèdes populaires doivent respecter les règles suivantes:

  • Toutes les prescriptions de traitement sont négociées avec votre médecin.
  • Certaines herbes ont des effets secondaires graves (par exemple, l'achillée millefeuille épaissit le sang) et parfois - toxiques (chélidoine).
  • Les bouillons d'herbes médicinales sont pris sous forme de chaleur pendant 2 semaines, puis la composition des matières premières doit être modifiée.
  • L'effet des recettes maison se développe progressivement, mais est plus prolongé que le traitement médicamenteux.

Les recettes de maison les plus efficaces et les plus sûres

Pour cela, des tubercules de pomme de terre rouge plus appropriés. Le jus pressé à partir de pommes de terre crues (presse-agrumes ou à la main) enveloppe la paroi intestinale, empêchant ainsi toute irritation supplémentaire et accélérant ainsi la guérison.

• Composition des herbes médicinales

À parts égales, prenez la sauge, la camomille et l'achillée millefeuille. 1 cuillère à soupe l recueillir dans un verre d'eau bouillante et boire avant les repas sous forme de chaleur à un quart de verre. Cette collection élimine rapidement les inflammations et les flatulences intestinales. Après 2 à 3 semaines d'administration, une stabilisation des selles stable est observée (la constipation disparaît).
À l'avenir, la composition médicinale devrait être modifiée, notamment de Calendula, de millepertuis (ces plantes ont des effets anti-inflammatoires et cicatrisants), de plantain et de menthe.

• bouillons de constipation, de diarrhée

Le bouillon en écorce de chêne ou en croûte de grenade n'est utilisé que pour la diarrhée (diarrhée). Affaiblit le péristaltisme et corrige les selles. L'action opposée (desserrer) possède l'écorce de nerprun.

Préparation: 200 g de gousses d'ail écraser et verser 1 litre de vodka. Après avoir trempé dans un endroit chaud pendant 2 semaines, prenez 20 gouttes avant de manger en buvant beaucoup d'eau (de préférence du kéfir) pour éviter les irritations de l'estomac. La teinture d'ail n'est pas recommandée aux personnes ayant une pression artérielle basse!

Facilite le travail de l'intestin, est particulièrement efficace pour les dysbactérioses. Il existe plusieurs façons de préparer une gelée à la farine d'avoine, notamment une infusion de 3 jours et l'évaporation d'une décoction liquide.

Il est considéré comme une source naturelle de vitamines et, en même temps, un excellent agent de cicatrisation. Manger à l'intérieur ou utiliser des bougies à base d'huile d'argousier (plus approprié pour la défaite des intestins inférieurs - rectum et côlon sigmoïde) est non seulement sans danger pour le corps, mais aide également à guérir rapidement les foyers ulcératifs.

Tout désordre dans les entrailles, plus récurrent, ne peut être ignoré. Le manque d'attention portée à votre corps et les types d'auto-traitement «extrêmes» (fientes de chèvre, vers de terre) peuvent avoir des conséquences désastreuses, et souvent en oncologie. La meilleure solution dans cette situation est de consulter un gastro-entérologue qualifié et de discuter d'un traitement éventuel avec des méthodes non traditionnelles.

Quels médicaments aideront à combattre l'inflammation intestinale?

Les médicaments pour l'inflammation de l'intestin devraient être choisis en fonction de la partie du tractus gastro-intestinal concernée.

Les inflammations d'une ou de plusieurs parties d'un organe sont une maladie gastro-intestinale très fréquente, qui affecte les hommes et les femmes de tout âge.

Quels types de médicaments et de pilules aideront à éliminer les symptômes d'inflammation intestinale et à améliorer l'état général du patient?

Pourquoi la maladie survient-elle?

L'inflammation de l'organe se produit pour diverses raisons.

Les médecins identifient les facteurs pouvant causer une pathologie:

  • provoquer une variété d'infections peuvent provoquer une inflammation (bactéries, virus, protozoaires);
  • l'infection par des parasites peut déclencher une inflammation intestinale;
  • processus auto-immuns dans le corps - une condition dans laquelle l'immunité du patient perçoit les cellules de la membrane muqueuse du corps comme un agresseur et commence à produire des anticorps contre elles. Ces mêmes corps et provoquent des dommages au corps;
  • prédisposition congénitale, lorsque la pathologie et l'insuffisance des organes digestifs sont transmises à l'enfant par ses parents;
  • violation du régime alimentaire - une surconsommation alimentaire constante, l'utilisation d'aliments agressifs pour le corps peuvent conduire à la défaite de certaines parties de l'intestin, et le plus souvent de l'intestin grêle et du 12-duodénal;
  • les pathologies du système vasculaire de l'intestin, qui provoquent des modifications athérosclérotiques;
  • la cause de l'inflammation peut être une violation de la microflore du corps, ce qui entraîne une diminution du nombre de bactéries bénéfiques et une détérioration du processus de digestion.

Quel que soit le facteur provoquant la maladie, le mécanisme de son développement est toujours associé à la mort cellulaire dans la couche muqueuse intestinale, en raison de laquelle les zones touchées ne sécrètent pas d’enzymes et n’absorbent pas les nutriments.

Les symptômes de l'inflammation dans chaque section de l'intestin sont individuels, mais des lésions générales accompagnent toutes les lésions inflammatoires de l'intestin.

Les médecins appellent ces symptômes d'inflammation:

  • douleurs dans l'abdomen, qui, pour ainsi dire, sont séparées et écrasées de l'intérieur. La douleur peut être ressentie n'importe où et n'a pas d'emplacement spécifique. La base de la douleur est le spasme musculaire;
  • après une collation, le patient peut ressentir des nausées qui accompagnent généralement l'inflammation du petit intestin et de 12 l'intestin duodénal;
  • lors de l'inflammation des parties supérieures de l'intestin après les collations du patient, celui-ci peut souffrir de vomissements, après lesquels il devient généralement plus facile et le poids disparaît;
  • Les problèmes de selles sont des symptômes d'inflammation fréquents. Cela peut être à la fois une diarrhée et une congestion persistante dans l'intestin;
  • Une perte de poids soudaine accompagne souvent aussi les pathologies intestinales. Ceci est dû à une absorption insuffisante d'éléments bénéfiques par l'intestin grêle;
  • L'anémie est un autre symptôme qui accompagne les problèmes intestinaux. Cela s'explique par le manque de fer chez le patient.

Types d'inflammations et leur traitement

Avant de traiter une pathologie, un spécialiste doit déterminer quelle maladie particulière a frappé les intestins du patient.

Les maladies inflammatoires sont divisées en fonction de l'emplacement du site d'inflammation:

  • duodénite - inflammation dans la région duodénale. Cette défaite commence par la première section de l'intestin grêle ou par le bulbe du duodénum 12, à l'endroit où l'intestin grêle passe dans l'estomac;
  • entérite - la défaite de l'intestin grêle. Peut occuper une petite partie de l'intestin grêle ou s'étendre sur toute sa surface;
  • La colite est une lésion du gros intestin, conséquence d'infections et de processus auto-immuns. En outre, la colite est également appelée lésion de la muqueuse intestinale. La pathologie s'étend généralement à toute la surface du gros intestin, mais n'affecte parfois que les parties inférieures du côlon;
  • mésadénite - inflammation des ganglions lymphatiques intestinaux, due à la défaite de virus ou de bactéries.

En outre, l'évolution de la maladie peut être aiguë ou chronique. En cas d'inflammation aiguë, les symptômes de la maladie n'apparaissent généralement pas plus d'un mois et, au cours de l'évolution chronique, les symptômes d'inflammation gênent le patient pendant des mois, parfois jusqu'à six mois.

Le traitement des processus inflammatoires doit avoir lieu dans un complexe comprenant un traitement médicamenteux, un régime alimentaire et divers phytocepteurs.

Le traitement médicamenteux de l'inflammation intestinale comprend plusieurs domaines:

  • thérapie étiotropique. Il est dirigé contre les processus inflammatoires. Si la maladie est causée par une bactérie, le médecin propose de traiter la maladie avec des antibiotiques. Si un patient est atteint d'une maladie auto-immune, le médecin lui prescrit des pilules inhibant l'activité du système immunitaire. En cas d'infection par les helminthes, le médecin prescrit des médicaments anthelminthiques, tels que la pipérazine ou l'albendazole;
  • thérapie pathogénique. Il est utilisé pour soulager l'inflammation dans le corps. Dans le cadre du traitement, le médecin prescrit des anti-inflammatoires et des sorbants qui aident à débarrasser les intestins des toxines accumulées dans la cavité de l’organe. Pour réduire le fardeau de l'organe et assurer son calme, le spécialiste recommande au patient de prendre des enzymes - le Mezim ou la pancréatine;
  • le traitement symptomatique soulage les symptômes de la maladie et supprime la douleur à l'aide d'antispasmodiques, par exemple No-shpy. Pour réduire les flatulences dans l'organe affecté, le patient doit boire des agents anti-mousse, tels que l'Espumizan.

Le régime alimentaire du patient est une condition essentielle à la réussite du traitement contre l'inflammation.

Le respect d'une nutrition adéquate aidera à réduire la charge sur les organes digestifs et à augmenter l'effet des médicaments.

Le régime alimentaire du patient devrait contenir de la viande sans graisse, des fruits et des légumes, du pain noir, du lait et des produits laitiers avec une quantité minimale de graisse.

Les repas sont cuits à la vapeur ou bouillis, frits ou fumés sont strictement contre-indiqués.

Préparations avec des lésions intestinales

Dans le traitement médical de la maladie inflammatoire de l'intestin, les médecins utilisent plusieurs types de médicaments.

Les médecins proposent de traiter l'organe avec des antibiotiques métronidazole et ciprofloxacine.

Ces médicaments sont dirigés contre les bactéries responsables de la maladie. L'effet de ces médicaments devient perceptible 2 à 3 semaines après le début du traitement.

Si les médicaments antibactériens ne s’acquittent pas de leur tâche, le médecin peut proposer de traiter la pathologie avec des corticostéroïdes.

Ces médicaments sont excellents pour soulager l'inflammation et éliminer les symptômes, mais ils ont un grand nombre d'effets secondaires.

Par conséquent, le traitement doit être court et interrompu dès que possible. Vous devez savoir que ces médicaments ne peuvent pas être utilisés pour maintenir la rémission.

Si une personne n'est pas susceptible aux corticostéroïdes ou s'il existe un risque d'exacerbation de la maladie, le médecin suggère de traiter la pathologie à l'aide de médicaments immunosuppresseurs.

Ces médicaments ne sont prescrits que pour l'évolution chronique de la maladie, leurs effets ne se manifestant pas avant quelques semaines ou quelques mois après le début du traitement.

Il est nécessaire de traiter un patient avec de tels médicaments uniquement sous la surveillance d'un médecin, y compris une surveillance constante du sang périphérique.

Les médecins complètent ce schéma thérapeutique avec des médicaments qui soulagent les symptômes individuels de la maladie. Ainsi, Imodium et le lopéramide sont prescrits contre la diarrhée, l’oméprazole et la famotidine sont utilisés pour réduire l’acidité, et le régidron est utilisé pour la déshydratation.

Il convient de rappeler que le succès du traitement médicamenteux dépend non seulement de la compétence du médecin, mais également du respect par le patient de toutes les prescriptions, y compris d'un régime strict.

Pilules et médicaments pour les intestins: une liste de médicaments

Quelles pilules devez-vous boire si vous avez des problèmes intestinaux? Pour beaucoup de gens, la médecine est une science complexe et incompréhensible. En fait, il est construit sur la logique et les faits connus de notre corps. L’élimination des symptômes et l’effet sur la cause sont les deux axes principaux du traitement de toute maladie. Afin de choisir le bon médicament pour les intestins, il est nécessaire de déterminer ce qui gêne spécifiquement le patient et pourquoi l'inconfort est apparu.

Symptômes de maladies intestinales

Cet organe appartient au système digestif et remplit les fonctions suivantes:

  1. Divise les produits en éléments digestibles.
  2. Assure l'absorption des nutriments essentiels dans le sang.
  3. Élimine les toxines.
  4. Augmente la défense immunitaire.

Dans les maladies intestinales, l'exécution de certaines fonctions est altérée, ce qui permet au médecin de déterminer la nature de la pathologie avec une assez grande précision. Les symptômes d'échec de ce corps sont énumérés ci-dessous.

  • Douleur abdominale. En bonne santé, il ne devrait y avoir aucune gêne. S'il y a des plaintes, le médecin fait attention à l'emplacement, à l'intensité et à la particularité des sensations désagréables. Les relations avec l’alimentation, la défécation sont également importantes.
  • La douleur dans le nombril indique une maladie de l'intestin grêle. Habituellement, le patient les sent tiraillant ou douloureux. En cas de sensation de plénitude ou de formation excessive de gaz, une défaillance de la section épaisse est suggérée. Ce soulagement survient lors de la prise de médicaments carminatifs ou après la défécation.
  • La diarrhée Cette condition est considérée comme des selles liquides, qui surviennent plus souvent 3 fois par jour. Les symptômes peuvent être observés dans le processus inflammatoire dans n'importe quelle partie de l'intestin, ainsi que dans l'estomac et le duodénum. Les inclusions dans les selles - mousse, traînées de sang, morceaux d'aliments non digérés, mucus - ont une importance diagnostique.
  • Constipation Si c'est le seul inconfort qui inquiète une personne, la cause peut ne pas être une maladie. Le retard des selles ou la consistance solide des matières fécales provoquent du stress, des changements hormonaux, une mauvaise alimentation, un manque de liquide, la prise de certains médicaments.
  • Flatulences La distension abdominale n'indique pas seulement une perturbation des intestins, mais provoque souvent une douleur intense chez la patiente en raison de l'étirement dramatique de ses parois. Symptôme souvent observé le soir.

Changements d'autres organes et systèmes. La détérioration de l'absorption des nutriments affecte l'état de la peau, le bien-être général, le poids, la numération globulaire et le cycle menstruel féminin. Souvent, les patients ne connaissent même pas la véritable cause de leurs problèmes.

Causes de la maladie intestinale

Un traitement symptomatique sans éliminer le facteur étiologique est inefficace. Les maladies qui causent des problèmes intestinaux sont énumérées ci-dessous. Chacune d'entre elles peut se présenter sous une forme chronique ou aiguë, ce qui détermine la force et la gravité de l'inconfort.

  • Entérite Cela s'appelle une inflammation de l'intestin grêle. Il est dû à une intoxication alimentaire ou à des infections intestinales. Une rechute à court terme est possible avec l'utilisation de produits alcooliques aigus. Une personne s'inquiète des nausées, des douleurs au nombril, de la faiblesse, de la diarrhée. Après un certain temps, la pathologie peut entraîner une carence en nutriments dans le corps, une perte de cheveux, une peau sèche.
  • La colite Le processus inflammatoire se produit dans le côlon. Souvent, cela affecte la partie mince et même l'estomac. La maladie est généralement causée par une infection. Le patient ressent de graves crampes abdominales, se plaint de diarrhée, de malaise général. La colite d’étiologie non microbienne se présente comme une complication de gastrite ou de pancréatite, due à des erreurs d’alimentation.
  • La maladie de Crohn. Maladie chronique qui affecte toutes les parties du tractus gastro-intestinal. Une personne s'inquiète des ballonnements, des crampes abdominales, du sang dans les selles. Un long cours conduit à une obstruction intestinale, un abcès.
  • Colite ulcéreuse non spécifique. Cette condition est différente de l'inflammation habituelle du gros intestin. Il a une nature différente, vraisemblablement génétique. Les raisons ne sont pas bien comprises. Le rectum est une localisation typique du problème, à partir de laquelle le processus pathologique s'étend aux zones voisines. Un symptôme caractéristique est considéré comme du sang dans les matières fécales, sur du linge ou du papier hygiénique, qui indique la présence d'un ulcère et apparaît même en rémission.
  • Dysbactériose. Les bactéries intestinales aident à décomposer les aliments, à synthétiser des vitamines, à combattre les infections et à renforcer l'immunité. Sous l'action de microbes pathogènes ou de facteurs défavorables, le nombre de «bonnes» microflores diminue. La détérioration du fonctionnement de l'intestin peut se manifester par une variété de symptômes - troubles du sommeil, dépression, faiblesse, modifications de l'appétit, douleurs, nausées.
  • L'incidence de la dysbiose est assez élevée. Cela s'explique par le fait qu'un certain nombre de facteurs ont un effet néfaste sur la microflore bénéfique - infection, stress, régime alimentaire malsain, antibiotiques.
  • Syndrome du côlon irritable. Les manifestations de la maladie sont non spécifiques. Le patient peut se plaindre de constipation, de diarrhée, de douleur, de flatulence. La particularité est que les violations sont causées par des troubles fonctionnels et non par le processus inflammatoire. Les causes les plus courantes sont les facteurs psycho-émotionnels.

Ainsi, des processus pathologiques radicalement différents se cachent derrière les mêmes symptômes et, par conséquent, seul le médecin doit choisir le schéma thérapeutique après avoir examiné les tests et les plaintes du patient.

Préparations populaires pour les intestins

De nombreux médicaments pour le tractus gastro-intestinal sont appelés des ventes en vente libre. Un patient peut acheter et prendre lui-même s'il sait exactement ce dont il a besoin. En règle générale, cela signifie restaurer la microflore intestinale, les laxatifs et les antispasmodiques. Vous trouverez ci-dessous un groupe de médicaments prescrits par les médecins pour rétablir les fonctions des TIC.

Antibiotiques. Dans l'étiologie infectieuse de la maladie sans médicaments antibactériens est indispensable. Cependant, dans ce cas, un groupe spécial d'antibiotiques intestinaux est utilisé - les produits à base de nifuroxazide. Ils montrent l'activité locale et ne sont pas absorbés dans la circulation systémique. De tels médicaments sont efficaces contre la plupart des agents pathogènes intestinaux, sans causer de résistance. Le résultat clinique devient perceptible quelques heures après l'ingestion.

Moyens pour la normalisation de la microflore. La perturbation de l'équilibre des micro-organismes bénéfiques et pathogènes conduit à un dysfonctionnement intestinal. En augmentant le nombre de "bonnes" bactéries, vous pouvez éliminer les symptômes désagréables. La liste des médicaments utilisés pour cela:

  1. Bifidumbacterin. Il est produit sous la forme d'un lyophilisat, à partir duquel une suspension est préparée. Contient des bifidobactéries, aide à rétablir l'équilibre de la microflore perturbée.
  2. Linex. Il se compose de trois types différents de micro-organismes viables qui manifestent un antagonisme d'agents pathogènes pathogènes. Le médicament peut être utilisé comme agent prophylactique pour maintenir la fonction intestinale ou pour traiter la diarrhée d’origines diverses.
  3. Probifor. Disponible sous forme de capsules et de poudre. L'ingrédient actif est la bifidobactérie. Le médicament rétablit la relation entre microflore nuisible et bénéfique, et a également un effet antidiarrhéique.
  4. Maksilak. Contient plusieurs souches de bactéries qui affectent positivement le travail de tout le tractus gastro-intestinal. L'outil améliore la résistance au changement climatique et la malnutrition, est utilisé pour prévenir la diarrhée associée aux antibiotiques. Enregistré comme complément alimentaire. Analogique - Laktiale.
  5. Acipol. Les médicaments en capsules contiennent du lactobacille. Ils sont prescrits pour le traitement de la dysbactériose, ainsi que dans le traitement complexe de la candidose, de la dermatite atopique, des maladies respiratoires et autres.
  6. Hilak Forte. Gouttes à base de bonnes bactéries. Médicament efficace pour le traitement des désordres dans les désordres gastriques, intestinaux et hépatobiliaires.

Antispasmodiques. Ils agissent sur les muscles lisses qui composent le tube digestif. Soulager rapidement la douleur et les crampes. Les noms des fonds les plus souvent affectés sont:

  1. Pas de shpa. Un des médicaments les plus sûrs qui élimine efficacement les spasmes musculaires et nerveux. Les comprimés peuvent être utilisés chez les enfants à partir de 6 ans.
  2. Spazmalgon. Outil combiné présentant un effet non seulement antispasmodique, mais aussi anesthésique. En raison des deux composants qui agissent sur la même cible par des mécanismes différents, la force de ce médicament est assez élevée.
  3. Meteospasmil. Il supprime le tonus musculaire accru du tractus gastro-intestinal, mais ne provoque pas d'atonie. Il contient également une substance qui réduit les flatulences. Eh bien aide avec les troubles fonctionnels qui sont accompagnés de flatulences.
  4. Meverin. Élimine les douleurs d'intensité variable dans l'abdomen et le bassin. Montre un effet sélectif sur les muscles lisses du tube digestif. L'avantage de l'outil est moins d'effets secondaires.

Laxatifs Éliminez la constipation et éliminez rapidement les toxines. Les comprimés intestinaux suivants sont populaires:

  1. Guttalax La substance active est un composé chimique. Le résultat est obtenu en raison de l'irritation des terminaisons nerveuses, ce qui entraîne une augmentation du péristaltisme. Non recommandé pour une utilisation à long terme, car il crée une dépendance.
  2. Duphalac. L'un des médicaments les plus sûrs. Nommé aux adultes et aux enfants de tout âge. Il contient du lactulose, qui ne se décompose pas et n'est pas absorbé, mais augmente la pression osmotique dans l'intestin, ce qui entraîne un effet laxatif.
  3. Norgalaks. Disponible sous la forme d'une canule tubulaire spéciale à usage unique. Il est appliqué par voie rectale. Stimule la défécation, adoucit les masses fécales et facilite leur avancement.
  4. Senadexin. Contient un extrait de plante capable de renforcer le péristaltisme en affectant les terminaisons nerveuses. Ne convient pas pour une utilisation à long terme et permanente, bien que très populaire en raison de son prix abordable.

Antidiarrhéiques et sorbants. La perte de liquide dans la diarrhée n’est pas moins dangereuse que la maladie elle-même. Les médicaments de ces groupes arrêtent le trouble, soulagent l'état du patient et permettent à d'autres médicaments d'avoir des effets bénéfiques sur les intestins. De plus, les absorbants absorbent les toxines libérées au cours du processus pathologique, les empêchant de pénétrer dans la circulation systémique. La liste de ces comprimés:

  • Le lopéramide;
  • Charbon actif;
  • Smecta (poudre);
  • Imodium.

Enterosgel est un sorbant qui se présente sous la forme d'une pâte, ce qui lui confère un effet enveloppant et protège la membrane muqueuse du tractus gastro-intestinal.

Médicaments anti-inflammatoires. Les préparations pour traiter les intestins de ce groupe ne sont prescrites que par un médecin. Ils ont de nombreuses contre-indications et effets secondaires, de sorte que l'auto-traitement est inacceptable. Le médecin doit d’abord déterminer la cause du processus pathologique et de la localisation. Aide à éliminer l'inflammation:

  • les aminosalicylates;
  • les hormones corticostéroïdes;
  • immunomodulateurs;
  • agents antimicrobiens.

Quand l'automédication est dangereuse

Certains médicaments masquent les symptômes de la maladie sans éliminer la cause sous-jacente. Ceux-ci incluent des anti-inflammatoires, des antispasmodiques, des analgésiques. La prise incontrôlée de médicaments, même en vente libre, entraîne des complications et une extension du processus pathologique. Si vous ne savez pas ce qui a causé le dysfonctionnement intestinal et que le traitement symptomatique ne vous aide pas, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Tout médicament pour les intestins peut nuire au corps. Dans la tactique de traitement devrait être basée sur la cause de la maladie, qui ne peut être déterminée que par un médecin. Les probiotiques, les laxatifs et les sorbants à base de lactulose sont relativement sûrs. Permis de les prendre eux-mêmes, mais seulement dans les cours courts.