Principal / La dysenterie

Traitement de l'érosion de l'œsophage avec des médicaments - une liste des meilleurs médicaments avec instructions et prix

La dysenterie

L’érosion de l’estomac et de l’œsophage est l’une des maladies les plus courantes du tube digestif. La maladie peut provoquer de nombreux symptômes désagréables, notamment une douleur lors de la déglutition, des brûlures d'estomac et des nausées. Pour le traitement qualitatif de la pathologie, il est important d’observer une alimentation sobre et de prendre régulièrement des médicaments prescrits par un médecin.

Le but de la pharmacothérapie

L'érosion de l'œsophage est considérée comme un trouble secondaire, formé à l'arrière-plan d'une hernie du diaphragme ou d'un reflux gastro-œsophagien.

Le traitement consiste à observer les patients ayant un régime alimentaire éparse, à l'exclusion des aliments gras, frits et épicés. En plus des médicaments prescrits. Leurs tâches principales sont la normalisation de la digestion, la guérison de la muqueuse œsophagienne ulcérée, la neutralisation de l'acide chlorhydrique. La pratique médicale montre que si toutes les recommandations sont suivies, les zones endommagées sont complètement restaurées, parfois sans formation de tissu cicatriciel.

Durée du traitement

La durée du traitement dépend de la gravité de la maladie et de la rapidité avec laquelle elle est prescrite. Le traitement médicamenteux de l'érosion de l'œsophage, qui est au stade initial de développement, prend en moyenne de deux semaines à plusieurs mois. En traitement chronique, les médicaments sont prescrits pour une durée de 2 à 3 mois, suivis d'un traitement prophylactique tous les six mois.

Médicaments utilisés

La restauration de la muqueuse oesophagienne a lieu en réduisant la production d'acide chlorhydrique et en normalisant la digestion. Pour atteindre les objectifs fixés:

  • H2-bloquants des récepteurs d'histamine - Ranitidine.
  • Médicaments antiacides - Almagel.
  • Prokinetic - Motilium, dompéridone;
  • Remèdes à base de plantes apaisantes - huile d'argousier;
  • Antispasmodiques - Drotaverine.
  • Agents formant des boues - Sucralfat.
  • Inhibiteurs de la pompe à protons - Oméprazole, Pariet.

Les alginates

Les préparations sont un groupe de polysaccharides de haut poids moléculaire, qui incluent simultanément deux acides - hyaluronique et mannuronique. Les principes actifs interagissent avec le suc gastrique en supprimant son environnement acide et forment un film protecteur à la surface de l'épithélium. Un tel mécanisme d'action élimine les symptômes désagréables de l'érosion - brûlures d'estomac, brûlures, douleurs.

En Russie, un seul alginate est enregistré - Gaviscon. Le médicament est disponible sous forme de comprimés et de suspensions. Utilisé dans le traitement de la dyspepsie causée par la maladie de reflux, pour éliminer la sensation de lourdeur, de brûlure, dans l'estomac. Gaviscon doit être pris dans 10-20 ml après un repas ou 2-4 comprimés 4 fois / jour. Le coût de 12 sacs de 10 ml de suspension dans chacun - 284 roubles, un paquet de 48 comprimés - 375-400 p.

Prokinétique

Les médicaments bloquent les récepteurs de la dopamine, procurant un effet antiémétique et stimulant la motilité de l'estomac. Parmi les nombreuses pratiques utilisées dans le monde, seuls les médicaments autorisés en Russie, notamment la dompéridone ou l'itopride. Ces médicaments comprennent:

Signes d'inflammation oesophagienne

L'inflammation de l'œsophage est une lésion des muqueuses de l'organe qui se manifeste sous forme de douleurs thoraciques aiguës, d'altération de l'ingestion d'aliments, de brûlures d'estomac et d'une salivation accrue. Les complications de cette maladie sont les suivantes: perforation des parois, rétrécissement de la lumière, ulcération des muqueuses du corps et syndrome de Barrett. L'œsophagoscopie, la biopsie et la radiographie sont utilisées pour détecter une inflammation de l'œsophage. La méthode de traitement est choisie en fonction de la cause de la maladie. Cela peut être un médicament, un régime ou une intervention chirurgicale.

L'œsophagite survient sous forme aiguë et chronique. Le processus inflammatoire commence dans les muqueuses de l'œsophage, puis pénètre progressivement dans les couches sous-jacentes. L'œsophagite est considérée comme la maladie la plus courante de cette partie du tractus gastro-intestinal. Dans la moitié des cas, elle se développe asymptomatiquement.

L'inflammation peut survenir avec des maladies infectieuses, un reflux, des lésions mécaniques des muqueuses. L'œsophagite, apparaissant dans le contexte de l'ingestion constante de suc gastrique dans le bas de l'œsophage, est considérée séparément.

Les principales formes de la maladie

Le processus inflammatoire peut être aigu, subaigu ou chronique. Par la nature des modifications pathologiques dans les tissus de l’organe et la gravité des symptômes, on distingue les formes suivantes d’œsophagite: catarrhale, purulente, nécrotique, ulcéreuse, hémorragique.

Le plus commun est le processus inflammatoire catarrhal, limité à la rougeur et au gonflement des muqueuses. Dans la candidose, des brûlures chimiques et thermiques, des érosions et des ulcères peuvent apparaître à la surface des parois de l'œsophage. Avec un long cours du processus pathologique peut devenir une forme nécrotique.

Dans le type hémorragique de l'œsophagite, des hémorragies sont détectées dans les tissus de l'organe. Le phlegmon dans l’œsophage se forme souvent lorsqu’un corps étranger pénètre. Dans le type pseudo-membraneux, les brins du tissu conjonctif ne fusionnent pas avec la couche sous-muqueuse. L'œsophagite localisée peut être proximale, distale ou étendue. Les degrés de formes aiguës et chroniques de la maladie sont attribués selon différents schémas.

Les processus inflammatoires aigus sont divisés en 3 catégories: les lésions superficielles; inflammation des couches profondes des muqueuses avec formation d'érosion et de zones de nécrose; défaite de la sous-muqueuse avec l'apparition d'ulcères profonds et de trous dans les parois de l'œsophage. Le processus de cicatrisation peut s’accompagner d’une cicatrice des tissus, entraînant un rétrécissement de la lumière de l’organe.

L'œsophagite chronique présente 4 degrés: rougeur des muqueuses du bas de l'œsophage; l'apparition d'érosion ponctuelle; l'union des zones touchées; ulcères et constriction de l'organe.

Les causes de la maladie

Une exposition à court terme à un facteur provoquant peut provoquer une inflammation aiguë de la membrane muqueuse de l'œsophage. Ceux-ci incluent: les infections fongiques, bactériennes et virales; dommages mécaniques; brûlures thermiques et chimiques; réactions allergiques aiguës. L'œsophagite survient le plus gravement par suite de brûlures. Le principal élément du mécanisme de développement de formes infectieuses de la maladie est une diminution de l’immunité.

Les causes de l'œsophagite chronique sont bien plus nombreuses. Celles-ci comprennent les régimes alimentaires malsains (utilisation d'aliments chauds et épicés, de fortes boissons alcoolisées), et le travail dans des conditions dangereuses, dans lesquelles l'inhalation de composés chimiques caustiques est possible, et les réactions allergiques. L'œsophagite congestive se développe avec une irritation des membranes muqueuses en accumulant de la nourriture. Les formes dysmétaboliques de la maladie sont associées à des troubles métaboliques.

Une hypoxie, une intoxication ou un régime alimentaire strict peuvent aider à arrêter l’apport de nutriments et de vitamines dans les tissus. L'inflammation idiopathique de l'œsophage est un type particulier de maladie dont les causes n'ont pas été établies. Ses manifestations sont similaires aux symptômes de la colite ulcéreuse ou de la granulomatose.

Dans une catégorie distincte émettent une inflammation de la muqueuse oesophagienne, résultant de jeter le contenu de l'estomac dans les parties inférieures du corps. Cet état pathologique survient sous l’influence des facteurs suivants: insuffisance cardiaque; le déplacement des parties supérieures de l'estomac dans la poitrine; raccourcissement de l'œsophage.

Le tableau clinique de la maladie

Dans l'inflammation de l'œsophage, les symptômes apparaissent en fonction du stade du processus pathologique et de la gravité des modifications dans les tissus de l'organe. La forme catarrhale de la maladie peut avoir un schéma d'écoulement caché. Parfois, des signes de sensibilité des muqueuses à des températures basses ou élevées apparaissent. Dans les formes sévères d'œsophagite, une douleur persistante apparaît dans la partie centrale de la poitrine, irradiant vers le dos, empêche la déglutition, provoque des brûlures d'estomac et augmente la salivation. La principale complication de la maladie est une hémorragie interne, contribuant à la survenue d'un état de choc.

En cas de maladie grave, les périodes d'exacerbation peuvent être remplacées par une accalmie temporaire au cours de laquelle disparaissent la douleur derrière le sternum et les sensations désagréables lors de la déglutition. Si elle n'est pas traitée, la guérison conduit à une cicatrisation et à une sténose, à la suite desquelles les symptômes de la maladie apparaissent à nouveau. Les principaux symptômes de l'œsophagite chronique sont les brûlures d'estomac, qui s'aggravent après avoir consommé des aliments gras, frits et épicés, de l'alcool et des boissons gazeuses.

L'élaboration d'un tableau clinique prononcé de la maladie contribue à une suralimentation. Les autres signes moins courants d’œsophagite sont les suivants: éructations acides, régurgitations alimentaires, troubles respiratoires, laryngospasme.

L'œsophagite aiguë et chronique peut entraîner le développement de complications. Un ulcère peptique se caractérise par l'apparition d'un défaut profond dont la guérison est accompagnée de rétrécissements et d'un raccourcissement de l'organe. Cela contribue à perturber le processus de déplacement des aliments dans l'estomac, à réduire l'appétit et à épuiser le corps. La perforation de la paroi de l'œsophage est une conséquence potentiellement fatale, qui nécessite une intervention chirurgicale d'urgence. En rejoignant l'infection, une cellulite ou un abcès se forme. Le syndrome de Barrett est une condition précancéreuse qui se développe sur le fond d'une longue oesophagite par reflux.

Façons de traiter la maladie

En cas d’œsophagite aiguë causée par une brûlure chimique, un lavage gastrique d’urgence est nécessaire. Dans la forme catarrhale d'inflammation de l'œsophage, le traitement consiste à prendre des antiacides et de la famotidine, qui aident à soulager les principaux symptômes de la maladie. Il est recommandé de ne pas manger pendant 24 à 48 heures. Un régime spécial implique l'exclusion du régime des aliments susceptibles de blesser la membrane muqueuse - plats chauds et brûlants, alcool, aliments grossiers. Il faut se séparer d'une cigarette pour toujours. Dans les cas graves, l'alimentation entérale peut être interrompue.

Les antiacides et les agents protecteurs sont indiqués. En cas d'intoxication grave du corps, un traitement de désintoxication est effectué. Les médicaments antibactériens peuvent soulager les symptômes associés à la vie active de microorganismes pathogènes.

Dans le cas de la forme ulcéreuse de la maladie avec un syndrome de douleur intense, aucun lavage gastrique ne doit être effectué. Le patient doit prendre un médicament qui supprime tous les symptômes désagréables. Une intervention chirurgicale est réalisée en cas d'œsophagite phlegmoneuse. L'indication pour l'opération est un rétrécissement de l'œsophage, non susceptible de bougienage. Le traitement de l'œsophagite chronique commence par l'élimination de la cause de son apparition.

Une partie importante de la thérapie est un régime spécial et le rejet des mauvaises habitudes. En période d'exacerbation, il est recommandé de manger des aliments chauds semi-liquides. Il est nécessaire d’exclure du régime les boissons gazeuses, les plats frits et épicés.

Vous ne pouvez pas manger avant de vous coucher, il n'est pas recommandé d'aller au lit ou de se baisser après un repas. Vous devez dormir sur un oreiller haut. Les médicaments qui réduisent l’acidité du suc gastrique peuvent éliminer les brûlures d’estomac et les douleurs thoraciques. Le traitement chirurgical consiste à éliminer les adhérences, à élargir l’œsophage et à restaurer l’intégrité de ses parois. Selon le témoignage effectué résection et reconstruction ultérieure du corps.

Traitement oesophagien

Schéma de traitement de l'œsophagite par reflux avec des médicaments

Étant donné que l'œsophagite par reflux peut être due à différentes raisons, l'approche thérapeutique est complexe. Il comprend un traitement diététique et postural, un traitement médicamenteux et adjuvant, ainsi qu'une correction chirurgicale. Le choix du médicament, la posologie et la durée d'utilisation dépendent également de nombreux facteurs. Par conséquent, il est nécessaire de prendre des médicaments après avoir consulté un spécialiste.

Principes de traitement de l'oesophagite par reflux

Les principes de base du traitement de l'oesophagite par reflux sont les suivants:

  • imposer des restrictions alimentaires et maintenir un certain style de vie;
  • réduire l'acidité du contenu de l'estomac en prescrivant des médicaments appropriés;
  • stimulation de la motilité du tube digestif, augmentation de l'activité d'évacuation;
  • la nomination de médicaments qui assurent la restauration et la protection de la muqueuse gastrique.

Il convient de noter que tous les principes de traitement sont étroitement liés. Le non-respect de l'un d'eux réduit considérablement l'efficacité du traitement.

Le cours principal du traitement médical

La durée du traitement principal pour l'œsophagite par reflux est de 4 semaines. S'il existe une forme érosive de la maladie, la durée du traitement est portée à 8 semaines, avec une augmentation possible de la posologie des médicaments. S'il y a des modifications en dehors de l'œsophage (en particulier chez les patients âgés), le traitement thérapeutique peut durer jusqu'à 12 semaines. Lorsque l'effet est atteint, un traitement d'entretien est prescrit au patient.

Il convient de noter que, chez de nombreux patients souffrant de reflux, la maladie est de nature chronique et s'accompagne de rechutes. Dans ce cas, si les symptômes de l'œsophagite ne sont pas observés, les médicaments sont prescrits au besoin.

Au stade érosif

En présence d'érosions mineures et isolées, le traitement de l'œsophagite par reflux peut également durer 4 semaines. Sinon, la durée du traitement est de 2 mois. Inhibiteurs de la pompe à protons prescrits (matin et soir). De plus, l'oméprazole, le lansoprazole, le pantoprazole, l'ésoméprazole sont indiqués. Ces médicaments sont également pris deux fois par jour. Le plus efficace dans ce cas est considéré comme le rabéprozol, ce qui est suffisant pour prendre une fois par jour.

Même après un traitement réussi de l'œsophagite par reflux érosif, la grande majorité des patients risquent encore de récidiver tout au long de l'année. Ces personnes ont besoin d'un traitement à long terme avec une demi-dose d'IPP. Le schéma thérapeutique est choisi par le médecin en tenant compte de nombreux paramètres individuels (âge, présence de complications et autres).

Au stade non érosif

S'il n'y a pas d'érosion, l'IPP est pris une fois par jour pendant 4 semaines. La quantité de médicament à prendre dépend de l’intensité de l’inflammation et se situe entre 10 et 40 mg. Obligatoire après le cours principal indique le traitement d'entretien, dont la durée est déterminée par le médecin traitant et peut durer jusqu'à six mois.

Schémas thérapeutiques possibles

Dans le traitement de l'oesophagite par reflux, il est possible d'utiliser les schémas suivants.

  1. Le même médicament est utilisé. Les symptômes d'accompagnement, les complications et les modifications de la membrane muqueuse ne sont pas pris en compte. C'est une approche inefficace.
  2. Signifie thérapie de régime, prenant des antiacides. Les médicaments sont prescrits à des degrés d’exposition variables, en fonction de la gravité du processus inflammatoire.
  3. Efficace dans le traitement des formes graves de la maladie. Premièrement, la réception de puissants IPP est montrée. Une fois le processus inflammatoire éliminé, une prokinétique faible est prescrite.

Le choix du schéma est effectué par le médecin traitant sur la base du tableau clinique et des données de l'examen.

Le schéma classique en 4 étapes

Le schéma thérapeutique classique de l’œsophagite par reflux, présenté en 4 étapes, dépend du degré de la maladie.

Comme le montre le tableau, plus le degré de développement de la maladie est élevé, plus les médicaments sont puissants.

Étapes importantes

Le traitement médicamenteux est effectué en 2 étapes. Le premier vise à éliminer les facteurs provoquants et à assurer le processus de guérison de la membrane muqueuse d'un organe. Dans un deuxième temps, l’objectif de la thérapie est d’obtenir une rémission. Dans ce cas, il existe 3 options de traitement:

  • recevoir de l'IPP pendant une longue période avec un dosage élevé;
  • selon les besoins, réception à court terme (5 jours) d'un IPP;
  • le médicament est pris uniquement lorsque les symptômes apparaissent.

Le médecin choisit l'option nécessaire, après l'avoir préalablement acceptée avec le patient.

Préparations

Pour le traitement médicamenteux de l'œsophagite par reflux, utilisez différents groupes de médicaments, qui diffèrent entre eux de nombreux facteurs. Ils peuvent avoir un mécanisme d'action différent, la durée de l'apparition des effets, une heure de réception différente, un prix différent, etc.

Antiacides et Alginates

Les antiacides ont pour objectif la neutralisation de l'acide chlorhydrique. En outre, ils contribuent à la sécrétion de bicarbonates, fixent les acides biliaires, inactivent la pepsine. Une préférence est accordée aux préparations non systémiques contenant de l'aluminium et du magnésium dans la composition, par exemple: Gastal, Phosphalugel, Maalox. Les experts recommandent l’utilisation de médicaments sous forme liquide pour le traitement de l’œsophagite par reflux.

Les alginates sont également conçus pour réduire l'acidité du contenu de l'estomac. L'acide alginique est leur part. Ceux-ci incluent: alginate de sodium, Gaviscon, Topolkan. Ils sont plus préférés que les antiacides contenant de l'aluminium.

IPP - inhibiteurs de la pompe à protons

Inhibiteurs de la pompe à protons - IPP - médicaments conçus pour réduire l’acidité du suc gastrique en bloquant la libération d’acide chlorhydrique par les cellules d’un organe. Ils ont plusieurs avantages:

  • action rapide;
  • pas absorbé dans la circulation sanguine;
  • avoir un minimum d'effets secondaires.

Les inhibiteurs les plus courants sont: le rabéprazole, l’oméprazole, le pantoprazole et le lanzoprazole.

Bloqueurs des récepteurs d'histamine H2

Antagonistes des récepteurs d'histamine H2 - médicaments dont le but est également de réduire l'acidité du suc gastrique. Ils agissent sur les récepteurs d'histamine H2 et les bloquent, ce qui arrête la sécrétion d'acide chlorhydrique. À ce jour, il existe 5 générations de médicaments dans ce groupe, les plus préférés étant: la ranitidine et la famotidine.

Faites attention! Les bloqueurs des récepteurs d'histamine H2 ont pour caractéristique de provoquer une réaction en cas d'arrêt brutal de leur ingestion (syndrome de rebond).

Prokinétique

La procinétique comprend les médicaments qui augmentent la motilité de l'estomac et son activité d'évacuation. En outre, ils fonctionnent dans les directions suivantes:

  • réduire le temps de contact du contenu du corps avec la paroi interne de l'œsophage;
  • favoriser le nettoyage de la muqueuse oesophagienne;
  • augmenter le ton du sphincter oesophagien inférieur.

Souvent, les prokinetics sont prescrits simultanément avec IPP. Parmi eux: Domperidone, Itopod, Tegaserod.

Cytoprotecteurs

Ce groupe de médicaments comprend les médicaments destinés à améliorer les propriétés protectrices de la paroi interne de l'œsophage et de l'estomac. Leur utilisation vous permet de:

  • augmenter la sécrétion de mucus et améliorer ses propriétés protectrices;
  • améliorer la circulation sanguine dans la muqueuse oesophagienne;
  • réduire l'acidité de l'estomac (Misoprostol);
  • accélérer la guérison des érosions et des ulcères sur la membrane muqueuse de l'œsophage et de l'estomac.

Parmi les médicaments peuvent être notés: Dalargin, Misoprostol.

Traitement symptomatique

L’œsophagite par reflux peut être causée par une autre maladie ou être accompagnée d’une pathologie concomitante à l’arrière-plan. Dans ce cas, le traitement sera symptomatique:

  • S'il s'agit de problèmes nerveux, neurologiques ou psychologiques, il est nécessaire de consulter un spécialiste approprié. Des agents apaisants, antidépresseurs et autres peuvent être prescrits.
  • En présence d'un ulcère de l'estomac, les médicaments antibactériens sont également indiqués.
  • Si la membrane muqueuse de l'œsophage est exposée à une influence externe sur le fond d'immunité réduite, il est recommandé en parallèle de prendre des agents immunostimulants.

Le traitement est effectué sur le même principe, si toute autre violation est la cause de l'oesophagite par reflux.

Homéopathie pour l'oesophagite par reflux

Lors de la prescription de médicaments homéopathiques, les symptômes actuels et les médicaments prescrits sont obligatoirement pris en compte. Dans ce cas, l'homéopathie a pour tâche de préserver et de maintenir le traitement, d'accélérer la régénération des tissus de l'œsophage et de l'estomac ainsi que de normaliser la fonction motrice du tube digestif. Au cours du traitement, les moyens suivants peuvent être utilisés:

  • phosphate de magnésium (soulage la douleur);
  • Iris verzikolor, veratrumbalbum (avec brûlures d'estomac et douleur à la poitrine);
  • potassium bichromicum (brûlures d'estomac, sécrétion accrue d'acide chlorhydrique);
  • belladone, argentum nitricum (inflammation sévère, érosion de l'œsophage).

Les remèdes homéopathiques sont choisis en stricte conformité avec les caractéristiques de la constitution du patient. Portez une attention particulière à l'état physique et mental, à l'intensité de la maladie. Au premier stade, les agents symptomatiques sont sélectionnés, puis, à mesure que l'état s'améliore, les principaux médicaments sont prescrits, généralement à des doses élevées (pas plus de trois).

Multivitamines

Pour accélérer la régénération tissulaire, rétablir l’immunité générale et locale et assurer un rétablissement rapide, des vitamines et des macro et micro-éléments sont nécessaires. Le régime habituel ne fournit pas un apport suffisant de ces composés dans le corps, en particulier avec les maladies du tube digestif. Par conséquent, vous devez en outre prendre des complexes multivitaminés.

Les approches

À ce jour, il existe différentes approches pour le traitement médical de l’œsophagite par reflux. Le choix de l’autre méthode dépend de la gravité de la maladie, des modifications morphologiques dans les tissus de l’œsophage, des caractéristiques de la sécrétion et d’autres facteurs:

  • Selon Sheptulin. L’essence de la démarche: la nomination de drogues à divers degrés d’agressivité en plusieurs étapes.
  1. La combinaison d'antiacides avec une thérapie de régime et des changements de mode de vie.
  2. Utilisation de prokinetics ou de bloqueurs des récepteurs d'histamine H2.
  3. Utilisation d'inhibiteurs de la pompe à protons ou d'inhibiteurs des récepteurs de l'histamine H2 en association avec la procinétique.
  • Selon Grigoriev. Le traitement est basé sur le stade de la maladie et sa forme.
  1. Au stade initial de développement de l'œsophagite par reflux, une thérapie par le régime est indiquée en association avec la prise d'antiacides. Ce dernier peut être remplacé par un court traitement de bloqueurs des récepteurs de l'histamine H2.
  2. Au deuxième degré, un long cycle de prokinetics et de anti-H2 est prescrit. Un traitement de courte durée avec des inhibiteurs de la pompe à protons est possible.
  3. Au troisième stade de la maladie, les anti-H2 sont associés à la PIP. Une autre option: la procinétique et les bloqueurs à fortes doses.

Si l'effet de la pharmacothérapie est absent, une intervention chirurgicale est indiquée. En cas de détérioration de l'état psychologique du patient, Eglonin ou Grandaxine avec Teralen est prescrit.

Traitement d'entretien

Les tâches du traitement d'entretien consistent notamment à réduire les effets agressifs des médicaments. Dans les deux premiers stades de la maladie, cette fonction est réalisée par prokinétique à la posologie habituelle. En cas d'évolution plus sévère de l'œsophagite par reflux, des agents bloquants H2 d'une forte action s'ajoutent à la prokinétique. Réception - permanente, sous contrôle diagnostique de la membrane muqueuse.

Grossesse et RGO

Pendant la grossesse, il est contre-indiqué de prescrire de fortes doses d'antiacides contenant de l'aluminium et du bicarbonate de sodium. L'acceptation d'antiacides contenant du magnésium entraînera un léger effet laxatif. Pour le traitement, vous pouvez utiliser des médicaments et des remèdes à base de plantes comme:

  • fleurs de camomille;
  • les alginates;
  • l'amidon;
  • plants d'aulne.

Le plus grand effet est obtenu avec une combinaison d'alginates et d'astringents.

Le traitement médicamenteux de l'œsophagite par reflux chez l'enfant ne doit être effectué que sous la surveillance d'un médecin. Le diagnostic est fait après un examen approfondi. En cas de maladie bénigne, les antiacides ou les antagonistes des récepteurs de l'histamine H2 (ranitidine, famotidine) sont le plus souvent prescrits. Une fois auto-administré, il faut se rappeler que ces remèdes éliminent uniquement les symptômes de la maladie, pas la cause.

Jeune âge

Chez le nourrisson, le reflux est un phénomène physiologique normal, mais son évolution nécessite également une attention particulière. En cas de passage à la forme pathologique, des mesures urgentes seront nécessaires pour empêcher tout développement ultérieur de la maladie. Le traitement de l'œsophagite par reflux chez les nourrissons n'est pas schématisé, car il est effectué uniquement selon des indications strictes et selon un cas particulier. Fondamentalement, ils utilisent une thérapie posturale, un mélange anti-reflux, une correction du régime alimentaire.

Plus vieux

Pour les enfants plus âgés, ainsi que pour les bébés, le traitement de l'œsophagite par reflux commence par un changement de régime, de régime, d'utilisation de décoctions à base de plantes. Si un traitement non médicamenteux ne soulage pas la maladie, des médicaments sont utilisés. Selon un médecin, à un âge plus avancé, il est possible d’utiliser des médicaments tels que:

  • antiacides et alginates;
  • IPP;
  • Les bloqueurs des récepteurs d'histamine H2.

Les principaux médicaments à traiter dans ce cas sont les antiacides. Si les symptômes de l'œsophagite par reflux chez un enfant apparaissent régulièrement, l'utilisation de la PIP et d'inhibiteurs est également indiquée.

ATTENTION! Le choix du médicament, son dosage et la durée du traitement ne sont effectués que par le médecin!

Conclusion

Le traitement de l'œsophagite par reflux est un processus long qui nécessite une phase médicale. Si les médicaments et le schéma thérapeutique sont choisis correctement, cela contribue à accélérer la guérison et à prévenir les rechutes. Sinon, la maladie peut prendre une forme chronique et / ou passer à l'étape suivante. Il est donc très important de consulter un spécialiste à temps et de suivre ses instructions à temps. À ce jour, il existe un nombre suffisant de médicaments et de méthodes pour se débarrasser de la pathologie à tout âge.

Traitement médicamenteux de l'oesophagite par reflux: antiacides, de nol, oméprazole, motilium

L'œsophagite est une maladie aiguë, souvent chronique. Dans la plupart des cas, prescrit un traitement médicamenteux à long terme. Il vise à réduire l'agressivité du suc gastrique et à éliminer les causes de la maladie.

Traitement médicamenteux de l'oesophagite par reflux

Le traitement est choisi en fonction du stade de la maladie déjà existant. De plus nommé:

  1. Procédures visant à la normalisation du poids dans l'obésité.
  2. Cesser de fumer et de l'alcool.
  3. Dormez sur un lit avec un oreiller haut.
  4. Manger de petites portions de nourriture.
  5. Refuser de la nourriture avant de se coucher.

Stade érosif

Quand il apparaît des ulcères dans l'œsophage. Par conséquent, tout d'abord, il est nécessaire d'exclure l'utilisation de certains médicaments: l'aspirine, les AINS, la doxycycline et quelques autres. Ces comprimés se coincent souvent dans l'œsophage, entraînant l'apparition d'érosions qui ne durent pas longtemps.

Assurez-vous d’être effectuée avant de commencer le traitement par oesophagoscopie. Sur sa base, la spécificité de la maladie est révélée. Habituellement, une dysbactériose se développe dans le contexte d'une évolution chronique. Par conséquent, en plus de recevoir des médicaments de base, des fonds sont alloués pour lutter contre cet effet.

En outre galvanisé. Assurez-vous d'écrire des médicaments visant à guérir la membrane muqueuse, arrêtez le saignement (le cas échéant).

Le traitement dure deux mois. Les inhibiteurs de la pompe sont prescrits pour être bu le matin et le soir. Le traitement le plus efficace prend le rabéprozole. Il se boit une fois par jour.

Les médicaments prescrits visant à l'élimination des manifestations cliniques. Plus souvent, ce sont des médicaments symptomatiques. Ils réduisent l'acidité, protègent les muqueuses irritées. Les anti-H2 ont bien fonctionné.

Le premier traitement chez l'adulte est généralement d'un mois. Ensuite, une pause est prise, le cours est répété. Nommé IPP, qui se saoulent une fois par jour.

Le stade non érosif de l'œsophagite peut être traité non seulement avec des médicaments, mais également avec des techniques de médecine traditionnelle et une thérapie par le régime.

Ces derniers doivent être riches en produits laitiers, céréales, plats cuits à la vapeur. Après le traitement principal, un traitement prophylactique est nécessaire. Cela est dû au fait que 20% des patients restent en rémission pendant 6 mois.

Le schéma thérapeutique classique en 4 étapes

Il existe différents régimes pour le traitement de l'œsophagite. L'un d'eux est le traitement de la pathologie avec le même médicament. Les symptômes significatifs et le degré de modification des tissus mous sont pris en compte.

En thérapie moderne, cette approche est rarement utilisée. Le deuxième schéma consiste à attribuer différents médicaments efficaces en fonction du stade du processus inflammatoire.

Le schéma classique est considéré comme étant en 4 étapes:

  • Avec une manifestation faible (grade 1), un traitement d'entretien est prescrit. Divers antiacides et prokinetics sont utilisés pour la vie.
  • La sévérité modérée (grade 2) est le respect constant des règles de la nutrition. Les médicaments prescrits visant à normaliser l'acidité.
  • Processus inflammatoire sévère (grade 3) nécessite la prise de différents médicaments. Parmi eux figurent les bloqueurs de prescriptions, les inhibiteurs, les procinétiques.
  • Dans la dernière étape, l’assistance médicale n’apporte aucune amélioration. Par conséquent, un traitement d'entretien est prescrit.

Les médicaments utilisés dans l'oesophagite par reflux

Tous les médicaments utilisés peuvent être divisés en 5 groupes:

  • bloqueurs de pompe à protons,
  • antiacides,
  • les alginates
  • prokinetics
  • médicaments symptomatiques.

Bloqueurs de pompe à protons

Ce sont des médicaments qui traitent les maladies liées à l’acidité. L'effet est obtenu en réduisant la production d'acide chlorhydrique en bloquant la pompe à protons dans la muqueuse.

Ces médicaments ne créent pas de dépendance, les effets secondaires sont généralement légers. Par conséquent, les bloqueurs constituent le principal groupe de médicaments liés à la régulation de l’acide. Les médicaments sont disponibles sous forme de comprimés ou de gélules. À partir de l'estomac, l'ingrédient actif pénètre dans l'intestin grêle, puis est absorbé dans le sang.

Antiacides

Ce groupe comprend les médicaments conçus pour neutraliser l'action de l'acide chlorhydrique, qui fait partie du suc gastrique. Dans les premiers stades de l'œsophagite peut être utilisé comme moyen principal. Les principales substances actives sont le magnésium, l'aluminium et le calcium.

De nos jours, les préparations combinées contenant des composés d'aluminium et de magnésium dans des proportions différentes sont populaires. De tels médicaments ne se dissolvent pas dans l'eau, donnent un effet plus long. Les composés ne sont pratiquement pas absorbés dans le sang et collectent les toxines du corps.

Il existe également des antiacides absorbés. Ils vous permettent de réduire rapidement l’acidité, mais l’action ne dure que peu de temps. Leur réception n’est pas toujours possible, car il en résulte un rebond acide, lorsque le niveau d’acidité augmente fortement après la fin de l’action du médicament.

Les alginates

Ceci est une alternative aux antiacides. L'acide alginique est isolé à partir d'algues brunes. Il est utilisé pour éliminer les brûlures d'estomac, mais une telle application a été découverte il n'y a pas si longtemps. Leurs avantages incluent:

  • protection de l'œsophage contre le suc gastrique sans modifier son acidité;
  • guérison des érosions et des ulcères;
  • absorption de substances nocives et excès d'acide chlorhydrique.

Les préparations d'alginate ont des propriétés antiallergiques et inhibent l'activité de la microflore pathogène.

Ces médicaments comprennent Gaviscon, Laminal. Disponible sous forme de gélules, suspensions, comprimés à croquer. Peut être utilisé avec une intolérance aux antiacides.

Prokinétique

Ce sont des médicaments qui stimulent le tractus gastro-intestinal. Ils améliorent la fonction motrice de l'œsophage et de l'estomac. Pour cette raison, la nourriture ne stagne pas. En outre, ils:

  • réduire le temps de contact de l'œsophage avec de l'acide chlorhydrique,
  • favoriser la guérison rapide des érosions,
  • augmenter l'amplitude de la réduction de l'œsophage.

Contrairement aux autres médicaments, il peut affecter le sphincter en augmentant la pression. Généralement prescrit pendant 10-14 jours et présenté sous forme de comprimés et d'injections.

Avec l'œsophagite, leur réception est recommandée si la cause de la maladie était une violation de l'activité des muscles de l'estomac.

La procinétique n'affecte pas la production de suc gastrique. Malgré l'effet positif des médicaments de ce groupe, ils ne sont pas utilisés en monothérapie.

Médicaments symptomatiques

Ils sont utilisés selon les indications. Si la cause de l’œsophagite est devenue une névrose ou un stress, l’utilisation de médicaments sédatifs et la consultation d’un psychiatre sont indiquées. En cas d’ulcère peptique concomitant, le De-Nol ou des médicaments antibactériens sont également prescrits.

Des médicaments immunostimulants sont prescrits sous forme érosive afin que la muqueuse se rétablisse plus rapidement après le traitement. En cas de douleur intense à l'œsophage et à la poitrine, le médecin vous prescrit des analgésiques.

Le principe de base est de réduire l'agressivité des médicaments à un niveau permettant d'éliminer les symptômes de l'œsophagite. Quand la forme érosive est appliquée à la prokinétique. La dose classique donne un bon effet, mais uniquement aux stades initiaux de la maladie.

Avec la forme courante d'œsophagite, la thérapie de soutien consiste en un apport constant de prokinétique et d'inhibiteurs. Ces patients sont assignés à des études gastro-intestinales fréquentes pour surveiller l'état des tissus lisses.

Ainsi, l'objectif principal du médecin est de parvenir à la guérison de la membrane muqueuse. Ensuite, les symptômes sont soulagés, notamment brûlures d'estomac, douleur, éructations. Le résultat de cet impact améliore la qualité de vie du patient.

Évaluez cet article: (Pas encore d'évaluation)

Régime de traitement de l'oesophagite par reflux

Le traitement de l'œsophagite par reflux, sous quelque forme que ce soit, consiste à éliminer la cause fondamentale, c'est-à-dire la maladie qui a provoqué l'apparition de cette pathologie.

Ces maladies incluent la gastrite et la névrose, la gastroduodénite ou l'ulcère peptique. Œsophagite par reflux dont le traitement, une fois bien choisi, permettra de réduire les effets néfastes du contenu gastrique pénétrant dans l’œsophage. En outre, le traitement selon la méthode appropriée augmentera la résistance globale à la membrane muqueuse de l'œsophage, facilitant ainsi le nettoyage rapide de l'estomac après avoir mangé des aliments.

Le point initial et très important dans le traitement de l'œsophagite est la nutrition, qui consiste à exclure du régime les épices, les lipides, le chocolat, les tomates, les agrumes, la caféine et la nicotine.

En outre, un spécialiste prescrit des médicaments dont l’action réduit l’acidité de l’estomac, notamment des antiacides. En cas d'ulcère peptique et d'érosion, une action antisécrétoire (inhibiteurs de la pompe à protons ou anti-H2) est prescrite. Cela réduit la pression intragastrique, ce qui assure la résistance globale de l'estomac à l'utilisation des aliments. De plus, la motilité intestinale est normalisée et toutes les manifestations cliniques caractéristiques de l’œsophagite par reflux sont éliminées.

L’objectif est de prévenir l’augmentation des symptômes qui se produisent lorsque des coussins horizontaux supplémentaires sont placés pour relever le haut du corps - cette mesure contribuera à réduire les brûlures d’estomac ainsi que les douleurs au sternum. Pour diagnostiquer l'œsophagite par reflux, ainsi que les pathologies associées, il est nécessaire de contacter un gastro-entérologue. Sur la base de l'historique des plaintes du patient, de la durée et de la gravité de la maladie, ainsi que de l'évaluation morphologique et endoscopique des modifications, un traitement spécial sera prescrit.

Traitement médicamenteux

Guérir l'œsophagite par reflux avec un régime n'est possible qu'au stade initial. Dans tous les autres cas, un traitement médical est requis. Il existe plusieurs groupes de médicaments prescrits pour le traitement de la maladie de reflux.

  • Prokinetic - signifie que renforcer le ton du sphincter oesophagien inférieur. La substance active est appelée dompyridone, qui fait partie de médicaments tels que (Motilium, Motilak). Ou un autre ingrédient actif itopride (genaton).
  • Motilium - adultes 20 mg. (2 comprimés) 3 fois par jour, 20-30 minutes avant les repas, lorsque les manifestations cliniques sont présentes la nuit.
  • Les antiacides sont des médicaments qui réduisent l'acidité en la neutralisant. Almagel, 5-10 mg, est un représentant typique de ce groupe. (1 - 2 cuillères à mesurer) 3 - 4 fois par jour 10 - 15 minutes avant les repas. En cas de douleur intense après un repas, Almagel A est recommandé car, en plus de neutraliser l'acide, il soulage la douleur. La durée du traitement avec le médicament Almagel A ne dépasse pas une semaine, après quoi il est utile de passer à un traitement régulier par Almagel.
  • Les agents antisécrétoires sont des médicaments qui réduisent l’acidité en supprimant son apparition. Oméprazole à raison de 20 à 40 mg (1 à 2 capsules par jour), en buvant une capsule avec une petite quantité d’eau. La capsule ne peut pas être mâchée. Famotidine 20 mg. 2 fois par jour.
  • La durée du traitement et le nombre de médicaments dépendent de la gravité de la maladie. En moyenne, le traitement est effectué dans au moins deux groupes de médicaments (Motilium + Almagel, Motilium + Omeprazole). La période de traitement est de 4 à 6 semaines. Dans les cas graves, 3 groupes de médicaments sont prescrits pour plus de 6 semaines.

Régime alimentaire et mode de vie des patients

  • Le régime alimentaire du patient doit être conçu de manière à exclure les surcharges nerveuses sur le lieu de travail ou à la maison.
  • Le sommeil Il est important de dormir suffisamment (s'il y a une possibilité de 7 à 8 heures par jour). Et vous devez dormir sur un petit oreiller pour que la tête soit relevée de 25 à 30 degrés. Cette situation est nécessaire pour réduire le nombre de reflux nocturne.
  • Le régime alimentaire doit être conçu de manière à ce que l’alimentation se déroule au moins 4 à 5 fois par jour et par petites portions. Il est important que les repas du soir soient pris au plus tard 2 à 4 heures avant le coucher.
  • En train de manger, il faut essayer de ne pas trop manger et manger lentement (le centre de saturation est activé 20 minutes après le début du repas). Ainsi, si le patient mange vite, il lui semble qu'il a toujours faim et continue de manger, bien que ce ne soit plus nécessaire.
  • Après avoir mangé, vous ne pouvez pas rester en position horizontale ou assise. Après le repas, il vaut la peine de marcher à pied, ce qui contribue à une meilleure digestion des aliments et à des mouvements rapides de l’estomac aux intestins.
  • Il est contre-indiqué de porter des vêtements ajustés à l'estomac, car cela augmente la pression intra-abdominale.
  • Il est nécessaire d'essayer de ne pas soulever de poids et également de moins fatiguer les muscles abdominaux.
  • Il est nécessaire d'exclure l'utilisation de médicaments qui abaissent le tonus du sphincter inférieur de l'œsophage (nitrates, in-bloquants, aminophylline, sédatifs, hypnotiques, etc.).

Régime alimentaire

Lorsque l'oesophagite par reflux ne doit pas manger les produits suivants:

  • boissons alcoolisées (elles augmentent l'acidité du suc gastrique, augmentant ainsi son agressivité, et de plus, le sphincter oesophagien inférieur est encore plus détendu);
  • boissons gazeuses (lorsqu'elles sont libérées dans l'estomac, les gaz irritent la membrane muqueuse, entraînant une augmentation de la sécrétion d'acide chlorhydrique);
  • café et thé fort;
  • chocolat (entraîne la relaxation du sphincter inférieur de l'œsophage);
  • assaisonnements épicés;
  • les champignons;
  • Légumineuses (haricots et pois) - augmentation de la pression intra-abdominale entraînant une augmentation du nombre de reflux;
  • cornichons, viande fumée;
  • toute conservation;
  • aliments gras;
  • jus acidulés;
  • chou (frais et fermenté);
  • pain noir;
  • mayonnaise, ketchup;
  • chips et produits de ce type;
  • gomme à mâcher;
  • fast-foods (hamburgers, frites, hot dogs, etc.);
  • viande frite, poisson, légumes.

Dans la période aiguë, il est nécessaire d'exclure l'utilisation de légumes et de fruits frais. Il est également nécessaire d’exclure tout aliment causant des brûlures d’estomac.

Produits pouvant être consommés:

  • lait faible en gras et crème sure;
  • œufs à la coque;
  • caillé râpé faible en gras;
  • des craquelins ou du pain blanc trempé;
  • bouillie bouillie dans de l'eau;
  • côtelettes de veau à la vapeur;
  • pommes cuites au four;
  • légumes cuits au four;
  • Vous pouvez également faire diverses salades ou ragoûts à partir de légumes bouillis;
  • le poisson bouilli et cuit au four ne sont pas des variétés grasses.

Traitement des remèdes populaires

Tout d'abord, vous devez consulter un médecin si vous avez cette pathologie. Cependant, nous ne devrions pas oublier le traitement des méthodes folkloriques. L'objectif principal du traitement des remèdes populaires est de protéger la muqueuse œsophagienne. Il est également tout à fait possible d'éliminer la forte teneur en acide chlorhydrique de l'estomac et de restituer le tonus musculaire perdu.

Seulement avec un régime corrigé et un régime équilibré, le traitement de cette pathologie avec des remèdes populaires donnera un résultat positif.

Frais médicaux. La collection d'herbes médicinales est préparée dans les mêmes proportions: les rhizomes du highlander de serpent, les fruits de l'anis ordinaire, l'oignon bouilli, la clématite blanche, l'herbe d'origan, les feuilles de mélisse et les fleurs de calendula. 2 cuillères à soupe mélange haché doit être versé dans un thermos. Ajouter 2 tasses d'eau bouillante et laisser infuser pendant 3 heures. Prétraitement, prendre 50 ml pendant la journée, toutes les heures et demie.

Fleurs de pissenlit. Les pissenlits en fleurs sont une excellente méthode pour traiter l'oesophagite par reflux. Il est nécessaire de remplir le pot supérieur de 3 litres avec des pissenlits à fleurs jaunes. Les fleurs lavées sont saupoudrées de sucre. 500 grammes de sucre suffisent. Les fleurs de pissenlit doivent être écrasées jusqu'à ce qu'elles mettent le jus. Le sirop obtenu, à raison d'une cuillerée à thé, doit être dilué dans un demi-verre d'eau et consommé chaque jour avant les repas.

Collection à base de plantes. Il est possible de traiter l'œsophagite par reflux à la maison avec des méthodes traditionnelles utilisant cette recette. Il est nécessaire de prendre la collection d'herbes des plantes suivantes: 1 cuillère à soupe de réglisse, motherwort, plantain, mélisse et 2 cuillères à soupe de fleurs de camomille et de graines de lin. 2 cuillères à soupe, mélange à base de plantes bien haché et mélangé versez deux tasses d'eau bouillante. Cuire le mélange pendant 10 à 15 minutes au bain-marie. Dans les 2 heures, vous devez insister et vous forcer. Boire une demi-tasse 4 fois par jour avant les repas. Une infusion fraîche doit être préparée quotidiennement.

Racines de céleri Jus extrêmement utile de rhizomes de céleri, vous devez le prendre sur un estomac vide et 1 c. une demi-heure avant les repas. Excellent stimule le sang.

Des pommes de terre 1. Couper les pommes de terre en plusieurs parties (5 ou 6 morceaux) et cuire avec la pelure. L'eau est versée dans un rapport de 1: 2. Après avoir fait bouillir il est nécessaire de faire cuire pendant une heure. Pendant que les pommes de terre sont en ébullition, vous devez vous assurer que le volume d'eau ne diminue pas et ajoutez de l'eau au besoin. La décoction qui en résulte doit être prise un demi-verre avant les repas. 2. Les pommes de terre crues sont également utilisées dans le traitement de l'oesophagite par reflux. Le jus de pomme de terre fraîchement pressé doit également être consommé avant les repas.

Composition médicale. Camomille moulue - 1 c. À thé, absinthe amère - 2 c. et menthe - 2 c. à thé Verser 1 litre d'eau bouillante, insister pendant deux heures. La perfusion obtenue est filtrée sur une étamine et consommée dans une demi-tasse une demi-heure avant les repas.

Graines d'aneth. Pour éliminer l’inflammation par des méthodes traditionnelles associées à l’œsophagite par reflux, vous devez préparer une infusion d’aneth. Pour ce faire, vous avez besoin de 2 cuillères à café de graines d'aneth finement broyées. Ensuite, les graines pilées versent un verre d'eau bouillante. Couvrir et laisser infuser pendant 2 à 3 heures, puis filtrer à travers une étamine. Il est nécessaire d'accepter 1 cuillère à soupe quatre fois par jour.

Topinambour. Excellentes propriétés caractérisées par le topinambour. Pour utiliser le produit, il vaut la peine de frotter une pomme verte et plusieurs tubercules de topinambour sur une râpe moyenne, bien mélanger et consommer immédiatement. Ce remède abordable doit être pris deux fois par jour. Il aide avec les brûlures d'estomac avec l'oesophagite par reflux.

Le blé Les patients utilisent souvent pour le traitement de cette pathologie à la maison, le grain de mil lavé à l'eau bouillante (2 c. À thé deux fois par jour). Vous pouvez également faire de la bouillie de grain ou les ajouter à la soupe.

Avec un diagnostic et un traitement rapides de maladies telles que l'œsophagite par reflux, vous pouvez oublier tout cela pour toujours.

Le traitement de l'œsophagite par reflux avec des remèdes populaires doit être convenu avec votre médecin.

À en juger par le fait que vous lisiez ces lignes maintenant, la victoire dans la lutte contre les maladies du tractus gastro-intestinal ne vous appartient pas.

Et avez-vous déjà pensé à la chirurgie? Cela se comprend car l’estomac est un organe très important et son bon fonctionnement est un gage de santé et de bien-être. Douleurs abdominales fréquentes, brûlures d'estomac, ballonnements, éructations, nausées, altération des selles. Tous ces symptômes vous sont familiers.

Mais peut-être est-il plus correct de ne pas traiter l’effet, mais la cause? Voici l'histoire de Galina Savina sur la façon dont elle s'est débarrassée de tous ces symptômes désagréables. Lire l'article >>>

Traitement médicamenteux de l'œsophagite par reflux: médicaments, schémas thérapeutiques

Si une personne a l'œsophagite par reflux, les médicaments sont prescrits par un médecin. Il s’agit d’une maladie chronique et aucun spécialiste ne peut garantir une guérison complète, mais cela aidera à obtenir une rémission, c’est-à-dire qu’il n’y aura aucune exacerbation de la maladie pendant longtemps. Mais rappelez-vous que le traitement n'est pas seulement un médicament.

Comme pour toutes les maladies du tractus gastro-intestinal, le patient doit suivre un régime alimentaire qui aidera à restaurer les organes digestifs et à prévenir les exacerbations. Un exercice constant est également important. Mais ils doivent être correctement sélectionnés: les exercices de flexion et de musculation avant sont exclus. Mais aujourd'hui, nous allons parler de la façon dont la maladie est traitée avec des médicaments. Quel genre de fonds peut écrire?

Si vous devez traiter un reflux, le médecin vous prescrira toujours un antisécrétoire, quelle que soit la cause de l'œsophagite. Pourquoi ces outils sont-ils les plus efficaces? Le fait est que le reflux est appelé reflux du contenu de l'estomac humain dans l'œsophage. Lorsque le corps produit trop d'acide chlorhydrique, le processus inflammatoire commence. Si, à l'aide de préparations antisécrétoires normalisant la fonction des glandes gastriques, les muqueuses se rétablissent rapidement, on distingue deux groupes de préparations antisécrétoires.

Inhibiteurs de la pompe à protons

Le premier groupe, qui comprend l'oméprazole, le rabéprazole, le lanzoprazole et le pantoprazole, sont des médicaments qui réduisent la production d'acide chlorhydrique, car ils bloquent les cellules pariétales situées dans la muqueuse, une pompe à protons. Ce sont des médicaments efficaces utilisés dans le monde entier.

Cependant, ils doivent être pris uniquement sur recommandation d'un médecin, car une utilisation prolongée ou à fortes doses augmente le risque de fracture des os et peut également nuire gravement aux reins, même si le patient avait déjà eu des reins en bonne santé. Mais les abandonner ne vaut pas la peine, car ils agissent rapidement, ont un minimum d’effets secondaires. Un médicament populaire dans ce groupe est Omez, dont l’ingrédient actif est l’oméprazole. Avant de prendre les médicaments, vous devez vous assurer que le patient n’a pas de cancer, car un tel traitement masque les symptômes de l’oncologie, ce qui peut rendre difficile le diagnostic.

Inhibiteurs des récepteurs d'histamine H2

Le deuxième groupe, qui comprend la famotidine et la ranitidine, réduit également la production d'acide chlorhydrique, mais déjà à cause du blocage des récepteurs d'histamine H2 des cellules pariétales. Il existe plusieurs générations de ces médicaments:

  1. La première génération, quand produite Zimetidin.
  2. Deuxième génération Ceci est connu de beaucoup de ranitidine.
  3. Le médicament de la troisième génération - Famotidine.
  4. Et la quatrième génération, Nizatidine.
  5. Roxaditin est attribué à la cinquième génération.

Les médicaments de la première génération ont des effets secondaires graves, par exemple, la cimétidine peut entraîner le développement de l'impuissance. Mais peu à peu les médicaments sont devenus meilleurs, les effets secondaires moins. De plus, ils sont plus efficaces. Ainsi, si la ranitidine agit pendant environ 8 à 10 heures, la famotidine a 12 ans. Cependant, les experts disent que les médicaments de 4ème et 5ème générations ne sont pas meilleurs que la Famotidine, ils en perdent même un peu.

Antiacides et Alginates

Il existe d'autres médicaments pour le traitement du reflux, qui ne sont pas moins efficaces. Ce sont des antiacides, dont les plus célèbres sont Almagel, Renny, Maalox, Gastal, Phosphalugel et d’autres. Les antiacides sont des médicaments qui neutralisent l'acide chlorhydrique. Depuis plus de 100 ans, ils sont utilisés pour traiter l'estomac. Le bicarbonate de soude est l’un des premiers et des plus connus des antiacides, bien que beaucoup de médecins l'ignorent, bien que les médecins ne recommandent pas de traitement. Mais les antiacides ne peuvent pas être pris pendant une longue période, ce sont des médicaments symptomatiques, ils ne peuvent donc pas être traités pendant plus de 2 semaines. Ce remède contre l’œsophagite est déjà efficace 10 ou 15 minutes après l’ingestion. Le traitement de l'œsophagite par reflux doit être effectué avec des médicaments sous forme liquide. Les meilleurs sont les médicaments contenant du magnésium et de l'aluminium, c'est-à-dire des antiacides tels que Maalloks, Gastal, Fosfalyugel, Almagel.

Parfois, le médecin prescrit des alginates, c’est-à-dire du Gaviscon ou de l’alginate de sodium. Ce sont des moyens sûrs, même les femmes dans une position peuvent les boire. Ils forment une membrane protectrice à la surface et aident à normaliser le travail des organes digestifs, à neutraliser l'acide chlorhydrique. L'acide alginique contient des alginates.

Prokinétique

En même temps que les inhibiteurs de la pompe à protons, le médecin peut prescrire une prokinétique. Ils aident à renforcer la motilité de l'estomac et des premières parties de l'intestin, augmentent le tonus du sphincter alimentaire inférieur. Ce sont souvent les faiblesses de ce muscle rond qui entraînent l’apparition de reflux, de brûlures d’estomac, puis de l’œsophagite par reflux.

Grâce à ces médicaments, les muscles commencent à mieux se contracter, la nourriture bouge beaucoup plus vite. Le médecin peut prescrire des prokinétiques si le patient se plaint de lourdeur à l'estomac après avoir mangé. En outre, ils peuvent réduire le temps de contact de l'acide chlorhydrique et de l'œsophage humain. Quel est ce médicament? Ceux-ci incluent le tégaserod, la dompéridone et l’Itopride. Prokinetic Seconde Génération est Motilium. La substance active est la dompéridone. Motilium est prescrit aux personnes souffrant de nausées et de vomissements. Ces comprimés sont autorisés pour les enfants, mais avec un poids corporel supérieur à 35 kg.

Cytoprotecteurs

Les cytoprotecteurs sont également utilisés pour traiter le RGO. Qu'est ce que c'est Ce sont des médicaments qui peuvent améliorer les propriétés protectrices de la paroi de l'estomac et de l'œsophage. Ceux-ci incluent le misoprostol et le dalargin. Grâce à ces médicaments, il est possible d'améliorer considérablement l'état du patient souffrant d'oesophagite par reflux en aidant:

  • excréter plus de mucus peut améliorer ses propriétés protectrices;
  • ces comprimés réduisent également l'acidité;
  • grâce à eux, la circulation du sang dans la membrane muqueuse de l'oesophage s'amplifie;
  • si la surface de l'estomac ou de l'œsophage recouvre des ulcères ou de l'érosion, les cytoprotecteurs favorisent leur guérison.

Traitements symptomatiques et vitamines

Si une personne souffre d'œsophagite par reflux, le traitement par un médicament dépend de la maladie associée, qui agit en arrière-plan de la principale. Ainsi, si le patient a une immunité considérablement réduite, des agents immunostimulants peuvent être prescrits. Parfois, le patient a des problèmes psychologiques, il est soumis à un stress intense. Ensuite, il devrait parler à un psychothérapeute, boire des antidépresseurs ou des sédatifs. Si le patient a un ulcère d'estomac, des médicaments antibactériens sont prescrits.

Pour soigner la maladie, accélérer la cicatrisation des tissus, rétablir rapidement l’immunité, le médecin peut lui prescrire des vitamines ou recommander de prendre des macro et des micro-éléments. Certains d'entre eux proviennent de la nourriture, mais cela ne suffit pas, surtout si une personne a des maladies gastro-intestinales. Par conséquent, le médecin peut prescrire un complexe multivitaminé.

Combien de temps dure le traitement?

Nous avons déterminé quels médicaments pour l'œsophagite le médecin peut prescrire. Cependant, il est important de les prendre correctement. Le schéma thérapeutique pour l'œsophagite par reflux, le temps de traitement pour différents patients peuvent être différents, vous devez en parler à votre médecin. Cela dépend du type de maladie. Le traitement principal dure généralement environ un mois, mais si le patient présente une forme érosive, le traitement de l'œsophagite peut être différé de 2 mois, tandis que les doses de médicaments peuvent être considérablement augmentées.

Le traitement est effectué avec des médicaments, mais il est également important d'introduire certaines restrictions dans le régime alimentaire et de changer le mode de vie. Si nous parlons de patients âgés qui présentent déjà des modifications hors de l'œsophage, le traitement de l'œsophagite par reflux peut être retardé de 3 mois.

Traitement

Avec l'œsophagite par reflux, comme pour toute autre maladie, le médecin doit établir le schéma thérapeutique en fonction des caractéristiques individuelles du patient, du degré de la maladie, etc. Nous parlerons des schémas thérapeutiques les plus courants, mais ils ne sont présentés qu’à titre de référence. Vous ne pouvez pas prendre de comprimés vous-même pour guérir le reflux gastro-œsophagien, car même les médicaments les plus efficaces peuvent vous être nocifs si vous les buvez incorrectement.

  1. Le degré de la maladie est doux. Prokinétique et antiacides sont prescrits au patient.
  2. Le patient est malade avec une oesophagite modérée. On lui attribue des antihistaminiques H2, ainsi qu’un régime alimentaire particulier.
  3. La maladie est grave. Sont également affectés les inhibiteurs d'histamine H2, ainsi que les inhibiteurs de la pompe à protons, les procinétiques.
  4. Si un patient a un degré grave de la maladie, il est impossible de se passer de la chirurgie.

Lorsqu'un patient ne présente pas d'érosion, les inhibiteurs de la pompe à protons sont pris 1 fois par jour. Ce médicament peut être à différentes doses, allant de 10 à 40 mg. Quelle quantité devrait être prise, le médecin décide, cela dépend de la gravité de la maladie. Ensuite, un traitement de soutien peut être prescrit. Si un patient présente une forme érosive de la maladie, des inhibiteurs de pompe sont pris le matin et le soir, au moins 2 fois par jour.

Régime de traitement

Le médecin décide qu'il existe plusieurs schémas thérapeutiques à appliquer dans un cas particulier.

  1. Le médecin ne prescrit qu'un seul médicament. Cette méthode est la plus inefficace.
  2. Thérapie croissante. Le patient est prescrit un régime et des antiacides. Si ces médicaments n'ont pas aidé, alors une combinaison d'autres plus forts est sélectionnée.
  3. Le troisième schéma est conçu pour traiter les formes graves de la maladie. Premièrement, le patient prend des inhibiteurs de la pompe à protons. Quand les symptômes s'atténuent, on lui prescrit des prokinétiques.

Ces schémas thérapeutiques conviennent au traitement de la maladie chez les adultes. Si cette pathologie est apparue chez les enfants, alors tout d’abord, les enfants changent de régime, bouillon de légumes à l’eau. Vous pouvez les traiter avec des médicaments, mais uniquement sous la surveillance d'un médecin, qui doit d'abord effectuer un examen approfondi. Il peut prescrire des antiacides ou des antagonistes des récepteurs de l'histamine H2.

Comme nous le voyons, il n’existe pas de médicament efficace. Chaque médicament est bon à sa manière, le choix des médicaments dépend du degré de la maladie, des plaintes du patient, de son âge, des maladies associées, etc. Mais il convient néanmoins de préférer les médicaments de la nouvelle génération, qui ont un minimum d’effets secondaires. Le plan de traitement est élaboré par le médecin et détermine la durée du traitement. Il dépend en grande partie des résultats de l'examen.