Principal / L'intestin

Comment traiter l'inflammation intestinale

L'intestin

L'inflammation intestinale chez les adultes et les enfants s'accompagne d'un certain nombre de symptômes désagréables, qui peuvent être éliminés avec des médicaments et des remèdes populaires. Un régime alimentaire adéquat aidera à consolider et à renforcer l'effet thérapeutique des médicaments.

Les intestins enflammés offrent un grand inconfort

Ce qu'on appelle les processus inflammatoires intestinaux

L'inflammation intestinale est un terme collectif qui désigne tous les processus pathologiques se produisant dans les membranes muqueuses de différentes parties de l'organe. Quelle que soit la forme de la maladie, l’absorption des nutriments s’aggrave, ce qui a un effet négatif sur l’état de santé en général. Les maladies peuvent être aiguës ou chroniques.

Types de pathologie:

  • la duodénite - le processus inflammatoire est localisé dans le duodénum;
  • entérite - les modifications pathologiques sont diagnostiquées dans un petit compartiment ou dans tout l'intestin grêle;
  • iléite - l'inflammation est au centre de l'iléon;
  • colite - la maladie couvre toutes les parties de l'intestin;
  • typhlite - inflammation du caecum;
  • la proctite - un processus inflammatoire dans la muqueuse rectale;
  • colite ulcéreuse - inflammation du gros intestin;
  • cryptite - les sinus anaux du rectum sont enflammés.

La maladie de Crohn est une pathologie auto-immune qui peut enflammer n'importe quelle partie du tractus gastro-intestinal.

Duodénite - inflammation du duodénum

Causes de l'intestin douloureux

Les causes du processus inflammatoire peuvent être d'origine infectieuse et non infectieuse. Le plus souvent, les maladies se développent dans le contexte d'un régime déséquilibré, d'une passion pour la malbouffe et d'un mode de vie malsain. L'administration à long terme de médicaments puissants, l'intoxication par des sels de métaux lourds, les allergies et l'irradiation intestinale peuvent provoquer l'apparition d'une pathologie.

Les principales causes d'inflammation intestinale:

  • pénétration de bactéries et de virus dans les organes du tube digestif - embryon de choléra, Staphylococcus aureus, E. coli;
  • processus auto-immunes;
  • invasions helminthiques, infection par des champignons et des protozoaires;
  • athérosclérose - les foyers d’inflammation sont dus à la perturbation de l’alimentation en sang des parois intestinales;
  • facteur génétique;
  • changement de la flore intestinale.
Des problèmes au niveau du tractus gastro-intestinal surviennent souvent chez les femmes pendant la grossesse - ceci est dû aux changements des niveaux hormonaux.

Staphylococcus aureus, une fois libéré dans l'intestin, perturbe son travail.

Symptômes de la maladie intestinale

Les signes d'inflammation intestinale se produisent rarement soudainement, le plus souvent la maladie se développe lentement, sans symptômes prononcés. Le principal symptôme du processus inflammatoire est la douleur. Si la douleur est localisée dans le nombril, cela indique alors des problèmes d'intestin grêle, des douleurs au bas de l'abdomen apparaissent lorsqu'il y a des problèmes dans le gros intestin, et une gêne dans l'anus indique les pathologies du rectum.

Signes d'inflammation:

  • nausée, vomissement après avoir mangé;
  • perte de poids soudaine, anémie, pâleur de la peau, étourdissements fréquents dus à une absorption réduite des substances nutritives;
  • flatulences, ballonnements dus à une libération insuffisante d'enzymes;
  • les processus pathologiques dans le gros intestin causent des problèmes de selles - la diarrhée est remplacée par la constipation;
  • les cheveux et la peau deviennent secs, des crises apparaissent, les gencives commencent à saigner;
  • lorsque la colite dans les masses fécales apparaissent des impuretés de sang et de mucus, avec entérite les matières fécales ont une consistance liquide et mousseuse.

La nausée après avoir mangé peut indiquer des problèmes intestinaux

Diagnostics

Si des signes d'inflammation du tractus gastro-intestinal apparaissent, il est nécessaire de consulter un gastro-entérologue. Lors de l'examen initial, le médecin recueille l'anamnèse pour un diagnostic préliminaire - enregistre les principales plaintes du patient, la présence de pathologies congénitales et chroniques, effectue un examen externe et une palpation de la cavité abdominale. Les méthodes de diagnostic sont les mêmes pour les adultes et les enfants, mais les jeunes enfants et les femmes enceintes essayent de ne pas prescrire des études associées aux radiations.

Analyses cliniques:

  • coprogramme - vous permet d'identifier la présence de pathologies dans l'intestin grêle;
  • examen des matières fécales pour la présence d'impuretés sanguines;
  • biochimie pour éliminer la présence de tumeurs malignes;
  • Un test sanguin clinique indique un niveau élevé de RSE et de leucocytes;
  • analyse bactériologique des matières fécales.

L'analyse des masses fécales aidera à identifier la cause de l'inflammation intestinale.

En plus des analyses, on prescrit au patient des diagnostics instrumentaux - gastroscopie, rectoromanoscopie, coloscopie, biopsie, endoscopie. Les méthodes vous permettent d'identifier l'emplacement et le degré de changements pathologiques.

Traitement des intestins à la maison

Comment traiter l'inflammation, le médecin dira. Le traitement vise à éliminer les causes et à soulager les symptômes. Éliminer les processus inflammatoires utilisés par divers groupes de médicaments en combinaison avec un régime alimentaire et des remèdes populaires.

Traitement de la toxicomanie

Le choix des médicaments dépend de la forme et de la gravité de la pathologie, de la présence de maladies concomitantes. Pour guérir complètement la maladie, il faudra beaucoup de temps et d’efforts.

Quels médicaments sont utilisés dans le traitement:

  1. Aminosalicylates - mésalamine, olsalazine sodique. Réduisez la manifestation du processus inflammatoire, prolongez le stade de rémission.
  2. Les anti-inflammatoires sous forme de suppositoires et de lavements - Salofalk, en pédiatrie, utilisent Rektodelt. Vous permet d'éliminer rapidement les symptômes désagréables dus à une absorption rapide.
  3. Corticostéroïdes sous forme de comprimés et de suppositoires - Prednisone, Budésonide. Vous permettent d'arrêter rapidement les manifestations de la forme aiguë du processus inflammatoire. Malgré leur efficacité, ils ont de nombreux effets secondaires et ne peuvent donc pas prendre plus de 5 jours.
  4. Inhibiteurs du TNF - Remicade. Attribuer avec des pathologies auto-immunes.
  5. Immunomodulateurs - Immunal, Viferon. Ils doivent prendre 2-3 mois.
  6. Comprimés à action anti-inflammatoire et antibactérienne - Métronidazole, Mezavant, Salozinal. Aide à se débarrasser des microorganismes pathogènes.
  7. Antimicrobiens et antifongiques - Ciprofloxacine, Phtalazol, Levomitsétine, Nystatine.
  8. Agents anthelminthiques - Vermox, Dekaris. Attribuer aux invasions helminthiques.
  9. Préparations enzymatiques - Mezim, Créon. Aide à améliorer la digestion et l'absorption des aliments.
  10. Absorbants - Smekta, Polysorb. Nettoyez les intestins des substances toxiques.

Salofalk - anti-inflammatoire efficace

Les patients sont tenus de prescrire des médicaments pour soulager les manifestations dyspeptiques de la maladie. Espumisan aide à faire face à la flatulence, le lopéramide et le Nifuroksazid destinés à lutter contre la diarrhée, avec la constipation prescrire Bisacodyl, Kafiol. Après avoir pris des antibiotiques, il est nécessaire de rétablir la microflore intestinale à l'aide de prébiotiques et de probiotiques - Lactusan, Linex.

Remèdes populaires de thérapie

Pour éliminer les manifestations de la maladie, on utilise comme thérapie auxiliaire des décoctions et des extraits d’herbes anti-inflammatoires, pris par voie orale ou comme lavement, pour améliorer le bien-être et les produits apicoles.

Cueillette d'herbes

Avec l'entérite, une collection de 30 g de chélidoine, 60 g d'inflorescences de camomille et 60 g d'Hypericum aidera. Pour préparer la perfusion, 1 cuillère à soupe. l mélanger 240 ml d’eau bouillante et laisser dans un récipient fermé pendant 10 heures. Prenez 120 ml de médicament trois fois par jour une demi-heure avant les repas. La durée du traitement est de 10 jours.

La décoction à base de plantes normalise les conditions intestinales

Décoction d'avoine

Aide à faire face aux troubles de la décoction d'avoine dans le tractus gastro-intestinal.

Comment faire cuire:

  1. Rincer plusieurs fois 180 g de grains d’avoine.
  2. Versez la matière première préparée avec 1 litre d'eau tiède.
  3. Heure pour laisser mijoter le mélange à feu doux.
  4. Envelopper le pot, insister 5 heures.

Normaliser le tractus gastro-intestinal aidera à la décoction d'avoine

Buvez 120 ml de boisson thérapeutique le matin et le soir 40 minutes avant les repas.

La durée du traitement est de 2-3 semaines.

Infusion d'avoine sur du lait

Si les intestins de l’enfant sont douloureux, versez 150 g de grains d’avoine lavés sur 400 ml de lait chaud, versez dans un thermos et laissez-les refroidir complètement. Au coucher, donnez 120 ml de boisson et poursuivez le traitement pendant 3-4 jours.

L’avoine au lait convient bien au traitement des intestins d’un enfant.

Graines de lin pour l'inflammation intestinale

La graine de lin contient du mucus bénéfique qui enveloppe la paroi intestinale - la douleur disparaît, les selles se normalisent. Faites bouillir 300 ml d'eau bouillante, 10 g de matières premières, laissez reposer 10 minutes, agitez bien, filtrez. Buvez 110 ml de médicament tous les jours avant le petit déjeuner.

Les graines de lin sont très bonnes pour les intestins.

Comment enlever l'inflammation avec la propolis

Pour préparer le médicament, versez 50 g de propolis avec 500 ml de vodka, retirez-les pendant une semaine dans un endroit sombre, secouez-les vigoureusement chaque jour. Une demi-heure avant chaque repas, diluez 10 gouttes de teinture dans 100 ml d'eau tiède. La durée du traitement est de 10-15 jours.

Il suffit de consommer 50 à 100 ml de miel de haute qualité par jour pour améliorer l'état des pathologies intestinales et réduire les risques d'apparition.

La teinture de propolis va restaurer la fonction intestinale

Régime alimentaire pour l'inflammation intestinale

Sans un régime alimentaire pour faire face à l'inflammation du tube digestif est presque impossible. Le régime alimentaire devrait reposer sur les légumes de saison, les fruits, les produits laitiers, les variétés de viande et de poisson faibles en gras. Les produits doivent être bouillis, cuits ou cuits à la vapeur, avoir une température confortable.

Produits interdits:

  • plats de restauration rapide, gras, épicés, cadeaux;
  • pain blanc ou de seigle frais - vous ne pouvez manger que les produits de boulangerie d'hier;
  • céréales à grains entiers, céréales à l'orge et au blé;
  • pâtes - a permis d'ajouter une quantité minimale dans les soupes;
  • les légumineuses;
  • lait, crème, dans la phase aiguë ne peut pas boire et boissons lactées;
  • viande grasse, poisson, saucisses;
  • conserves, sauces, boissons gazeuses;
  • les légumes et les fruits à l'état brut.

Ne pas manger d'aliments épicés avec une inflammation de l'intestin

Maladies de l'intestin grêle

Les maladies de l'intestin grêle peuvent être diagnostiquées chez les personnes de tout âge. Chez les jeunes enfants, des pathologies se développent, du fait que le système digestif n'est pas encore mûr et que chez l'adulte, le principal facteur est une mauvaise alimentation, le manque d'activité physique et le stress.

La détérioration de l'intestin entraîne des modifications de l'activité des autres systèmes de l'organisme. C'est pourquoi il est recommandé de contacter un gastro-entérologue dès les premiers signes d'un trouble digestif.

Fonction de l'intestin grêle

Longueur de l'intestin grêle de 6,5 à 8 mètres, la surface de la surface d'aspiration de plus de 16,5 m 2, car elle augmente en raison des villosités et des excroissances. L'intestin grêle commence par le duodénum, ​​qui s'étend de l'estomac, et se termine dans le coin iléo-colique, où il rejoint le caecum, qui fait partie du gros intestin.

Une fois que la masse de nourriture passe dans l'estomac, elle entre dans le duodénum. Il produit des sécrétions muqueuses, qui aident à décomposer les nutriments, et ouvrent ici les canaux des glandes (foie et pancréas). Dans les sections suivantes, dans le jéjunum et l'iléon, le fractionnement de substances complexes et l'absorption se poursuivent.

La nourriture passe dans l'intestin grêle en quatre heures. La promotion du chyme est due à la réduction des fibres musculaires. Il existe deux types de mouvement: pendule et ondes péristaltiques. Le premier mélange les aliments, le second les achemine vers les parties inférieures du tube digestif.

Le suc intestinal est synthétisé sous l'action d'une irritation mécanique et chimique provoquée par le mouvement des aliments dans les intestins. En 24 heures, environ 2,5 litres de jus sont produits. Il contient 22 enzymes, dont l’entérokinase principale, qui stimule la production de trypsinogène pancréatique.

Dans le suc intestinal, il y a aussi une lipase, une amylase, une peptidase, du saccharose, une phosphatase alcaline. Le clivage des protéines se produit sous l'action de l'entérokinase, de la trypsine et de l'érépsine. L'amylase, la maltase, le saccharose, les hydrates de carbone de ferment de lactose. La lipase agit sur les graisses et la nucléase sur les nucléoprotéines.

Les hormones sont également synthétisées par les cellules de l'intestin grêle, qui régulent le fonctionnement du tube digestif et d'autres systèmes de l'organisme. Par exemple, la sécrétine stimule le pancréas, la motiline affecte la motilité intestinale.

Il y a un risque que des substances toxiques pénètrent dans le corps avec de la nourriture. Si la perméabilité de la paroi intestinale est augmentée, cela contribue à la pénétration de protéines étrangères dans la circulation sanguine. Augmente la perméabilité avec le jeûne long, l'inflammation, la violation de l'intégrité de la muqueuse.

Une partie importante de l’immunité locale est constituée par les plaques de Peyer, situées dans l’iléon. Ils font partie du système lymphatique et protègent le tube digestif des microorganismes pathogènes. Une fois dans la plaque du Pier, les antigènes stimulent les lymphocytes réactifs à l’antigène (lymphocytes B et lymphocytes T).

Ainsi, on distingue les fonctions suivantes de l'intestin grêle:

  • digestif;
  • excréteur;
  • aspiration;
  • évacuation motrice;
  • sécrétoire;
  • de protection
  • endocrinien.

Diagnostic de pathologie

Les maladies de l'intestin grêle ne présentent pas de symptômes spécifiques de la maladie. Par conséquent, un diagnostic est nécessaire pour établir un diagnostic. Pour l'inspection visuelle de la muqueuse intestinale peut être utilisé:

  • Endoscopie capsulaire. Le patient avale une caméra miniature qui, passant par toutes les parties de l'intestin, prend des photos.
  • Endoscopie. Un tube flexible spécial est inséré dans l’anus, équipé d’un dispositif optique et d’éclairage.
  • Coloscopie. L'étude est menée fibrocolonoskop (tube flexible avec un dispositif optique). Nommé pour évaluer l'état de la muqueuse intestinale, échantillonnage de matériel (biopsie), élimination de petits polypes.
  • Rayon X Le médecin évalue l'état du petit intestin par rayons X. Un patient reçoit un prétraitement pour boire un agent de contraste (mélange de baryum) afin de conclure de son mouvement à l'état fonctionnel de l'intestin (son péristaltisme), s'il existe un rétrécissement de la lumière, des diverticules, des polypes.
  • Fibroscopie Le diagnostic est réalisé à l'aide d'un fibroscope. Pendant l'étude, vous pouvez prendre le matériel pour l'histologie ou arrêter un saignement de l'intestin grêle.
  • Irrigoscopie L'étude est désignée s'il y a suspicion de tumeur dans le tractus gastro-intestinal. Il aide également à détecter les sites de saignement, les fistules, les diverticules. Il est donc indiqué pour les sécrétions purulentes ou muqueuses contenant des selles. Irroscopie par conduction à l'aide de rayons X et d'un agent de contraste.
  • Rectoromanoscopie. Cette étude est réalisée à l'aide d'un appareil inséré dans l'anus. Le médecin a également la possibilité de prendre du matériel pour l'histologie.
  • L’échographie permet d’obtenir des données sur l’intégrité des parois du tube digestif, les processus inflammatoires, les maladies oncologiques.

Les tests de laboratoire sur le sang et les matières fécales aident à détecter les signes de malabsorption, tels que les carences en vitamines et en oligo-éléments, les saignements internes, l'écoulement de graisse ou de mucus provenant des selles, signe d'une pathologie du tractus gastro-intestinal.

Inflammation de l'intestin grêle: causes, symptômes, traitement

Les médecins appellent l'inflammation de l'entérite de l'intestin grêle. Si le processus inflammatoire n'affecte que le duodénum, ​​il s'agit de la duodénite, de la jéjunite, de la jéjunite, de l'iléilite. Il est à noter que les lésions isolées d'une seule section de l'intestin grêle sont très rares.

Causes de l'inflammation de l'intestin grêle

L'entérite est le plus souvent causée par la consommation d'aliments ou de boissons contaminés par des bactéries ou des virus. Ces agents pathogènes s’installent dans l’intestin grêle, provoquant une inflammation et un gonflement des parois.

Les autres causes d'entérite comprennent:

  • Maladies auto-immunes telles que la maladie de Crohn.
  • Prendre certains médicaments tels que l'ibuprofène, le naproxène.
  • Dommages à l'intestin lors d'une radiothérapie ou d'une exposition à un rayonnement.
  • Maladie coeliaque

Facteurs de risque d'entérite:

  • La présence de maux d'estomac chez les membres de la famille.
  • Un voyage récent.
  • Boire de l'eau sale.

Types d'entérite

L'inflammation de l'intestin grêle est divisée par le facteur étiologique:

  • Gastro-entérite bactérienne.
  • Entérite causée par Campylobacter.
  • Entérite causée par E. c.
  • Toxicité alimentaire.
  • Entérite de rayonnement.
  • Entérite à Salmonella.
  • Entérite à la schigellose. Intoxication alimentaire causée par Staphylococcus aureus.
  • Entérite médicamenteuse.
  • La maladie de Crohn.

Symptômes d'entérite

Les symptômes d'inflammation de l'intestin grêle peuvent apparaître plusieurs heures ou plusieurs jours après l'infection.

Ceux-ci peuvent inclure:

  • Diarrhée grave, parfois avec une petite quantité de sang dans les fèces.
  • Douleur, crampes et inconfort dans l'abdomen, aggravés immédiatement après avoir mangé.
  • Nausées et vomissements.
  • Augmentation de la température corporelle.
  • Diminution de l'appétit.
  • Flatulences et flatulences
  • Signes d'absorption insuffisante d'éléments nutritifs (syndrome de malabsorption).

Le tableau clinique de l'entérite dépend de la gravité de l'inflammation de l'intestin grêle. Compte tenu de sa longueur, l'inflammation d'une petite partie de la clinique peut ne pas être aussi prononcée. Si, immédiatement après avoir mangé, une personne a des éructations, une douleur brûlante à l’abdomen et d’autres symptômes similaires à la gastrite, cela signifie que la lésion est plus proche du duodénum.

D'autre part, les symptômes associés à une perte de débit, par exemple à propos du processus inflammatoire dans l'iléon. Cependant, pour déterminer la cause exacte et l'emplacement de la lésion de l'intestin grêle, il est nécessaire de consulter un médecin et de mener des recherches supplémentaires.

Qu'est-ce qu'une entérite dangereuse?

Avec des symptômes sévères et en cas d’entérite de rayonnement, le patient présente un risque très élevé de développer une déshydratation. Les bébés et les jeunes enfants sont particulièrement sujets à la déshydratation. C'est un risque très grave pour la santé. En savoir plus sur l'évolution de la gastro-entérite chez l'enfant →

Si des signes de déshydratation dus à des vomissements et à une diarrhée apparaissent, consultez immédiatement un médecin.

Les symptômes de déshydratation comprennent:

  • soif excessive;
  • faiblesse générale;
  • fatigue accrue;
  • somnolence sévère;
  • diminution de la quantité d'urine;
  • couleur sombre et odeur prononcée d'urine;
  • étourdissements, surtout au lever.

Diagnostic d'entérite

Pour le diagnostic de l'inflammation de l'intestin grêle le plus souvent utilisé:

  • analyse fécale (coprogramme);
  • coloscopie ou œsophagogastroduodénoscopie;
  • ensemencer les matières fécales pour déterminer l'agent causal;
  • Examen aux rayons X, imagerie par résonance calculée ou magnétique.

Traitement de l'entérite

L'inflammation de l'intestin grêle est traitée à la fois par des méthodes traditionnelles et traditionnelles.

Traitement traditionnel

En règle générale, les cas d'inflammation non sévère de l'intestin grêle disparaissent d'eux-mêmes en quelques jours et ne nécessitent pas de traitement médical. Les personnes souffrant de diarrhée doivent simplement reconstituer leur équilibre hydrique.

Le traitement de l'inflammation de l'intestin grêle est généralement le suivant:

  1. Les médecins peuvent recommander des solutions spéciales de réhydratation qui contiennent, en plus de l'eau et des électrolytes, du sodium et du potassium. Dans les cas plus graves, une hospitalisation et une administration par voie intraveineuse de solutions et de préparations peuvent être nécessaires.
  2. Des agents antibactériens sont également utilisés, mais ils peuvent ralentir l’excrétion de l’agent pathogène par le tube digestif.
  3. Lorsque l'entérite est souvent prescrit des probiotiques et des prébiotiques, qui sont conçus pour restaurer la microflore intestinale normale.
  4. Les patients présentant une inflammation de l'intestin grêle ont parfois besoin d'un traitement antibiotique.
  5. En cas d'entérite de rayonnement, il est nécessaire de corriger ou d'arrêter complètement la radiothérapie.
  6. Dans la maladie de Crohn, des médicaments anti-inflammatoires sont parfois prescrits à une personne.
  7. Dans certains cas graves, la résection chirurgicale d'une partie de l'intestin grêle endommagé est nécessaire.

Méthodes traditionnelles de traitement

Pour soulager les symptômes et traiter l'inflammation de l'intestin grêle, les remèdes traditionnels utilisent:

  • Le sel Il est ajouté à l'eau et bu pour prévenir la déshydratation causée par les vomissements et la diarrhée. De plus, le sel aide à combattre les infections et à maintenir le pH dans le tube digestif.
  • Le gingembre est un remède populaire très efficace aux effets antibactériens, antiviraux, anti-inflammatoires et antioxydants. Il peut prévenir et traiter les entérites, ainsi que réduire l'incidence de la diarrhée, des nausées, des vomissements et des crampes abdominales. En savoir plus sur l'utilisation du gingembre →
  • Asafoetida - cette plante est riche en antioxydants, possède des propriétés antibactériennes et antivirales. Il affecte les virus et les bactéries, aidant à atténuer rapidement les symptômes de l'entérite. En outre, asafoetida améliore la digestion et renforce le tractus gastro-intestinal.
  • Vinaigre de cidre - aide également à atténuer bon nombre des symptômes de l’inflammation de l’intestin grêle. Il maintient un pH normal et élimine les toxines nocives du corps. Puisque le vinaigre de cidre est riche en pectine, il apaise les muqueuses irritées du tube digestif et réduit les douleurs abdominales, les nausées, les vomissements et les flatulences.
  • Basilic - possède des propriétés antispasmodiques, empêchant les spasmes intestinaux.
  • Menthe poivrée - possède des propriétés antimicrobiennes et antispasmodiques qui aident à soulager la flatulence, le gonflement intestinal, les nausées et les crampes abdominales.
  • Camomille - a une action anti-inflammatoire, antimicrobienne et carminative, ce qui est très utile pour assurer le fonctionnement normal de l'intestin.
  • Bananes - soulage les symptômes d'entérite dus à la teneur élevée en amidon, ainsi qu'aux importants électrolytes - potassium et magnésium.

Prévention

Réduire le risque de développer une inflammation infectieuse de l'intestin grêle en respectant les règles d'hygiène personnelle.

Lavez-vous les mains à l'eau et au savon aussi souvent que possible, en particulier:

  • après avoir utilisé les toilettes;
  • avant et après la cuisson;
  • avant chaque repas.

En voyage, si vous n'avez pas l'occasion de vous laver les mains, utilisez des lingettes humides à base d'alcool.

Vous devez toujours faire bouillir de l'eau provenant de sources naturelles avant de l'utiliser. Lorsque vous cuisinez pour chaque produit, vous devez utiliser une vaisselle propre et séparée. La cuisson de tous les aliments est nécessaire à la bonne température.

Les produits doivent être stockés séparément. Dans le réfrigérateur, vous devez régler la température à 4 ° C ou moins, dans le congélateur - moins 17 ° C ou moins. Aussi besoin de laver fréquemment la surface dans la cuisine.

Régime alimentaire

La nutrition est l'un des aspects les plus importants du traitement et de la récupération après une inflammation de l'intestin grêle. Cependant, en cas d'entérite, l'absorption des aliments consommés est souvent entravée par les vomissements et la diarrhée.

Il est nécessaire de consommer de la nourriture en petites portions. Les bananes, les yaourts, le kéfir, les pommes fraîches, les céréales, le riz et les pommes de terre sont recommandés. Ne conseillez pas d'utiliser des aliments gras et épicés, des boissons contenant de la caféine, car ils entraînent une charge importante sur le tube digestif et peuvent aggraver les symptômes. Nous devons nous abstenir de tout type d'alcool, arrêter de fumer.

Le plus important est de ne pas oublier de boire suffisamment de liquide pour prévenir la déshydratation.

Presque toutes les personnes de sa vie sont confrontées à une inflammation de l'intestin grêle. Cette maladie a le plus souvent une origine infectieuse causée par la consommation d'aliments ou de boissons infectés par des microorganismes pathogènes. Dans la plupart des cas, l'entérite se présente sous une forme bénigne, dans laquelle aucun traitement médical n'est nécessaire. Cependant, il arrive parfois que le patient ait besoin d'une hospitalisation et d'un traitement hospitalier.

Inflammation de l'intestin grêle: symptômes et traitement

L'inflammation de l'intestin grêle (entérite) se caractérise par une diminution de ses capacités fonctionnelles et des modifications structurelles de la membrane muqueuse (interne). C'est l'une des pathologies les plus courantes du système digestif: selon les statistiques, presque toutes les personnes ont eu des manifestations aiguës et environ 25% de la population mondiale souffre d'une forme chronique (à plus ou moins grande échelle).

L'intestin grêle participe activement à plusieurs étapes de la transformation des aliments. Ils incluent l'absorption des nutriments immédiatement ou après les glandes avec des enzymes isolées (enzymes) pré-catalyser l'hydrolyse de composants alimentaires complexes, ce qui conduira à la formation de composants plus petits. Ces fonctions sont altérées lors de l'inflammation de l'intestin grêle. C'est pourquoi les entérites représentent un grave danger non seulement pour le tractus gastro-intestinal, mais également pour tout l'organisme.

Classification des maladies

En fonction du lieu de localisation primaire du processus inflammatoire, l'entérite est divisée en 4 types:

  • total (diffus) - toutes les parties de l'intestin grêle;
  • iléite - iléon (partie inférieure);
  • jéjunite - le jéjunum (section médiane);
  • duodénite - duodénum (section initiale).

Divisions de l'intestin grêle

La maladie se développe rarement de manière isolée: les organes du tube digestif sont étroitement interconnectés (en fait, ils représentent un seul long canal), car le processus inflammatoire affecte souvent d'autres zones proches:

  • entérocolite - gros intestin + intestin grêle;
  • gastro-entérite (catarrhe de l'estomac et des intestins) - estomac + intestin grêle;
  • gastro-entérocolite - estomac + gros intestin + intestin grêle.

En raison de la nature du flux, l'entérite est divisée en 2 types:

  • aigus - attaques ponctuelles (uniques) irrégulières de perturbation directe de la transformation et de l'assimilation des aliments (fonctions de digestion et de transport) dans l'intestin grêle, accompagnées d'une nette détérioration de la santé;
  • chronique - longue période d'insuffisance d'absorption des nutriments (malabsorption), due à des modifications dystrophiques graduelles de la paroi interne de l'intestin grêle, sans manifestation de signes prononcés.

Presque tout le monde a rencontré une forme d'entérite aiguë et 25% de la population a une forme chronique.

La maladie affecte une personne tout au long de sa vie: le premier type est le plus répandu chez les enfants et le second chez les adultes. La forme chronique est le résultat d'un état négligé, d'un traitement incompétent ou de son absence complète.

C'est important! L'entérite chronique a le sens d'une vague: après une longue période de rémission incomplète (partielle) ou complète, la phase aiguë survient généralement. De tels sauts sont souvent confondus avec une forme de blessure aiguë.

Principaux symptômes d'entérite

Le tableau général de l’inflammation se compose de deux symptômes cumulatifs déterminés par des facteurs pathogènes (complexes de symptômes), qui peuvent se manifester à la fois de l’intestin et de tout l’organisme.

Tableau Symptômes locaux d'entérite.

Restructuration fécale

Flatulence, abdomen supérieur distendu

Nausées et vomissements

Tableau Symptômes communs de l'entérite.

Échec de métabolisme (métabolisme)

Carence en minéraux

Hypovitaminose, jusqu’à l’avitaminose

Dysfonctionnement du système endocrinien

À l'aide! Les symptômes de l'entérite ne sont pas spécifiques - ils sont typiques de nombreuses maladies des organes du tractus gastro-intestinal, de sorte qu'il est inacceptable de poser soi-même un diagnostic. Déterminer la cause d'une mauvaise santé et prescrire un traitement ne peut être qu'un médecin-gastro-entérologue après l'examen approprié.

Traitement de l'inflammation de l'intestin grêle

Les patients atteints de forme grave ou chronique d'entérite sont traités uniquement à l'hôpital, avec légère et modérée - peut être limitée à un traitement à domicile (à la discrétion du médecin).

Types d'entérite chronique par activité de processus et gravité

Pour soulager l’état aigu du patient avant son hospitalisation, il a besoin des premiers secours:

  • dès la première manifestation d'une attaque, donnez le plus d'eau possible par petites portions (dans ce cas, il est impossible de supprimer les vomissements et la diarrhée) - cela provoquera le «rejet» du contenu de l'intestin ainsi que des virus, bactéries et toxines qu'il contient;
  • faire un lavement à l'eau (assurez-vous de le refroidir pour que l'eau ne soit pas absorbée dans le tube digestif et à l'extérieur);
  • avant l'arrivée de l'ambulance, remplissez la perte de liquide et de sel (un peu toutes les 10-15 minutes) avec des outils de pharmacie prêts à l'emploi ou une solution maison (1 c. à thé de sel + 8 c. de sucre + 1 c. à thé de soude + 1 l eau).

Solution de remplissage en perte de fluide: sel + sucre + bicarbonate de soude + eau

La poursuite du traitement dépend des causes et des conditions de l'apparition de l'inflammation (étiologie): en règle générale, le traitement consiste à observer scrupuleusement le régime de consommation, le régime alimentaire et les médicaments.

L'ordre de consommation d'eau pendant la maladie

L'abus d'alcool est la principale et la plus importante condition du succès du traitement de la forme aiguë d'entérite, car les vomissements et la diarrhée qui l'accompagnent entraînent l'élimination d'une grande quantité de liquide du corps.

L'abus d'alcool est la première et la plus importante condition pour le traitement efficace de la forme aiguë d'entérite.

Pour prévenir la déshydratation, il est nécessaire de consommer au moins 1 cuillère à soupe. Nettoyez l’eau non gazeuse toutes les heures (2,5 à 3 litres par jour). Si l'observance du régime d'alcool ne suffit pas, on peut prescrire un traitement de réhydratation (en fonction de la gravité de l'état du patient):

    orale - prendre des médicaments contenant du glucose et du sel («Hydrovit», «Citroglukosolan», «Regidron»);

Après la fin de la phase aiguë de la maladie, il est recommandé d’utiliser de l’eau de bicarbonate chauffée (HCO3–) chauffée (+ 36... + 42 ° C) de minéralisation faible ou moyenne («Borjomi», «Yessentuki» n ° 4 et n ° 17, «Narzan», «Smirnovskaya», Kislovodskaya ”) 0,5–1 c. 3 fois par jour.

Thérapie conservatrice

L’utilisation de médicaments contre l’inflammation de l’intestin grêle vise deux objectifs: l’élimination des causes profondes et la lutte contre les conséquences de la défaite.

Le traitement médicamenteux est utilisé pour traiter l'entérite.

L’entérite est une maladie polyétiologique, c’est-à-dire qu’elle se développe sous l’influence de nombreux facteurs essentiels, dont l’un est l’infection du corps. Dans ce cas, le traitement est prescrit en fonction du type d'agent pathogène.

Symptômes et traitement de l'inflammation intestinale

La santé globale d'une personne dépend de la qualité du système digestif. Ce sont les organes du tractus gastro-intestinal qui garantissent que les aliments consommés sont décomposés en éléments nutritifs et introduits dans le sang pour une utilisation ultérieure. Dans les maladies inflammatoires de l'intestin (MICI), le processus de digestion et d'absorption est perturbé, ce qui peut avoir des conséquences graves et affecter le fonctionnement d'autres organes. Est-il possible de remarquer la pathologie dans le temps et que faire ensuite?

Causes de la maladie

L'inflammation peut se produire dans le côlon ou l'intestin grêle. En même temps, l’intégrité de la membrane muqueuse et le fonctionnement normal de l’organe sont perturbés. Les dommages à la couche supérieure et provoquer la production active de médiateurs inflammatoires peuvent:

  • Un processus d'infection résultant de l'entrée de virus et de bactéries pathogènes.
  • Infestation par le ver.
  • Troubles circulatoires,
  • Utilisation à long terme d'antibiotiques.
  • Allergie.
  • Maladies auto-immunes, à la suite desquelles le corps perçoit ses propres cellules comme étrangères et commence à les combattre.
  • Prédisposition génétique.
  • Mauvaise nutrition.
  • Dysbactériose.

Quelle que soit l'étiologie, le mécanisme d'apparition de l'inflammation est le même. La mort de cellules de la couche muqueuse intestinale après l'action d'un facteur dommageable entraîne une augmentation de l'apport sanguin dans cette région et la libération de médiateurs biologiquement actifs. En conséquence, la douleur survient, la fonction de sécrétion de l'organe et le processus d'absorption des nutriments sont perturbés.

Symptômes d'inflammation intestinale

Le problème concerne des personnes de différents âges et sexes. La plupart des manifestations peuvent être similaires, car il existe des signes caractéristiques pour l’ensemble des maladies intestinales. Cependant, en fonction de l'emplacement spécifique du processus inflammatoire, l'évolution de la maladie et les symptômes ont souvent leurs propres caractéristiques.

La coloscopie ressemble à un intestin douloureux.

Il y a des intestins fins et épais. La première comprend le duodénal, le jéjunum et l'iléon. La seconde - de l'aveugle, du côlon et du rectum. La maladie de n'importe quelle zone affecte le travail de tout le système digestif et conduit à l'apparition de symptômes caractéristiques communs:

  1. La douleur Il peut avoir une localisation et une intensité différentes, cependant, il accompagne toujours le processus inflammatoire dans les organes du tube digestif. En cas de pathologies de l'intestin grêle, la gêne est plus fréquente dans la nature et se fait sentir dans le nombril, avec affection des parties inférieures, la personne ressent une douleur déchirante et un soulagement après la défécation.
  2. Troubles de la chaise. La diarrhée survient souvent 4 fois par jour lorsqu'il y a des problèmes d'intestin grêle et incite généralement immédiatement le patient à réfléchir aux problèmes du tractus gastro-intestinal. Les masses fécales peuvent également contenir de la mousse ou des morceaux d’aliments non digérés, ce qui est un critère de diagnostic pour le médecin. Les maladies du gros intestin sont plus souvent accompagnées de constipation, où du sang ou du mucus est observé avec les selles.
  3. Troubles métaboliques. Découle de la division incomplète de la nourriture et de sa mauvaise absorption. La patiente peut ressentir une diminution de poids corporel, une anémie, une peau sèche, des hémorragies, des fissures aux coins de la bouche. Chez la femme, le cycle menstruel est défaillant.
  4. Flatulences Peut apparaître avec des problèmes dans n'importe quelle partie de l'intestin. Il est dangereux car il provoque un pneumatoz qui, à un stade avancé, menace la vie du patient.

Particularités de l'inflammation

En plus des signes généraux caractéristiques d’une partie de l’intestin, le patient peut présenter des symptômes spécifiques d’inflammation.

Dans la duodénite, le problème survient sur la muqueuse duodénale et est souvent associé à des maladies de l’estomac. Des manifestations cliniques chez l'homme, une augmentation de la salivation, une sensation de plénitude dans l'abdomen sont ajoutées, ainsi qu'une augmentation de la température et de la pression. Souvent, tout cela se produit dans le contexte de faiblesse générale et d’irritabilité. En l'absence de traitement rapide, la pathologie peut entraîner des érosions et des ulcères, qui s'ajoutent à des symptômes tels que vertiges, selles noires, collapsus.

L'inflammation dans le rectum est appelée proctite et est généralement causée par des micro-organismes pathogènes ou par la constipation. La douleur est faible et localisée dans l'anus. La température corporelle peut ne pas augmenter, mais en tant que symptôme spécifique, la sécrétion de mucus, de sang ou de pus peut être envisagée pendant les selles.

Le colon sigmoïde enflammé provoque souvent de vives douleurs spasmodiques sur la région iléale gauche, qui peuvent être transmises au bas du dos et à la jambe. Selles fétides fréquentes accompagnées de grondements et de ballonnements constants. Si le patient est malade, il n’ya pas de soulagement après les vomissements. Pour la pathologie dans cette zone de l'intestin sont caractérisées par des signes d'intoxication générale - température, faiblesse, pâleur.

L'inflammation du caecum peut ressembler aux symptômes de l'appendicite et nécessite donc un diagnostic rapide et un examen par un spécialiste. Cette pathologie est dangereuse dans la mesure où le processus pathologique se propage souvent aux tissus environnants ou aux ganglions lymphatiques, ce qui nécessite une intervention chirurgicale. Le problème dans cette partie de l'intestin a généralement un cours aigu et se caractérise par une douleur coupante du côté droit de l'abdomen, une taille accrue des organes, des nausées sans vomissements, des ballonnements et des selles anormales. Une sensation d'inconfort se manifeste quelques heures après le repas.

Les modifications de la membrane muqueuse du côlon sont assez courantes. Les colites provoquent des infections, des intoxications, des parasites. De plus, la maladie peut avoir une origine secondaire, c'est-à-dire être la conséquence de problèmes avec d'autres organes du système digestif (pancréatite, cholécystite, gastrite). Parmi les symptômes caractéristiques, on peut noter la sécrétion de mucus par les fèces, la distension abdominale, la défécation douloureuse. Lors de l'examen, l'œdème et l'épaississement de la zone touchée, des hémorragies mineures ou une érosion sont diagnostiquées.

Pour la durée et la rapidité d'occurrence de la maladie sont:

  1. Pointu L'inflammation se développe dans un mois. Ses manifestations sont assez prononcées et réduisent la qualité de vie du patient.
  2. Chronique. Chez l'adulte, les symptômes apparaissent lentement, ils sont plus flous. Les patients peuvent ne pas être particulièrement inconfortables et considérer les dysfonctionnements du tube digestif comme la norme.

Les médecins ont commencé à diagnostiquer de plus en plus le syndrome du côlon irritable. Cependant, cette condition n'est pas entièrement comprise. Certains suggèrent qu'il est stressant et qu'il peut être facilement éliminé.

Méthodes de diagnostic

Traiter les intestins avec des moyens universels ne fonctionnera pas. Vous devez d’abord déterminer l’origine de la pathologie et la raison qui l’a provoquée. Le médecin aidera les résultats de ces tests et examens:

  1. Numération globulaire clinique - la numération ESR et la numération leucocytaire sont importantes, ce qui peut indiquer une inflammation ou un processus infectieux.
  2. Coprogramme - vous permet d'identifier les inclusions anormales dans les matières fécales, de tirer des conclusions sur le fonctionnement du tube digestif et le nombre d'enzymes.
  3. La coloscopie est un examen de la muqueuse intestinale, qui aide à déterminer la localisation du problème.
  4. Ensemencement bactériologique. En cas d'étiologie infectieuse, les résultats de cette analyse aideront à sélectionner le traitement correct de l'inflammation de l'intestin avec des médicaments antibactériens.
  5. FEGDS - sensations très désagréables, mais pas douloureux examen de l'estomac et du duodénum 12 à l'aide d'un tube avec une caméra. Cette méthode vous permet de prélever un échantillon pour l'histologie.
  6. Endoscopie par capsule vidéo. Manière moderne et informative d'explorer le statut de toutes les parties du tube digestif. Les données de l'élément avalé sont reflétées sur l'ordinateur pendant la journée.

Traitement de l'inflammation

Le traitement médicamenteux a plusieurs directions. Les médicaments contenus dans chacun d’eux sont sélectionnés en fonction de la localisation de l’inflammation et des symptômes qui gênent le patient.

La thérapie étiotropique vise à éliminer les causes profondes. Lors de la détection de la flore bactérienne, des antibiotiques sont prescrits, avec des sorbants à rotavirus et du Regidron. Pour certaines infections et invasions parasitaires, les médecins prescrivent des médicaments à base de métronidazole.

Le traitement pathogénique consiste à réduire le mécanisme de l'inflammation, créant ainsi un repos fonctionnel pour le corps. À cette fin, les médicaments du groupe AINS, des enzymes sont utilisés.

Un traitement symptomatique est mis en œuvre pour soulager l’état du patient et soulager l’inconfort. À cette fin, des antispasmodiques et des analgésiques sont utilisés, ainsi que des siméthicones pour réduire la formation de gaz dans l'intestin. Si le rectum est endommagé, vous pouvez utiliser des bougies à effet cicatrisant.

La règle générale dans le traitement de toute maladie intestinale est le régime alimentaire et les modes de vie sains. Les aliments doivent être choisis de manière à réduire la charge sur les organes irrités du système digestif et à accélérer la récupération de leurs muqueuses. La préférence est donnée aux viandes faibles en gras, produits laitiers, légumes et fruits sous toutes leurs formes. La trempe ou l'ébullition est recommandée pour les méthodes de cuisson. La condition principale - l'observance constante du régime alimentaire.

Remèdes populaires

Le traitement des remèdes populaires est justifié dans les pathologies chroniques, car le processus aigu ne peut être guéri qu'avec des médicaments. L'avantage des recettes naturelles est qu'elles sont peu coûteuses et totalement sûres. De nombreuses plantes présentent simultanément plusieurs propriétés utiles dans l'inflammation intestinale. Par exemple, la camomille a un effet astringent, antiseptique et cicatrisant.

Pour un effet positif, il est recommandé de boire des remèdes populaires pendant longtemps et régulièrement. Les recettes suivantes sont populaires:

  1. Un mélange de matières premières médicinales (camomille, cumin, fenouil) versez de l'eau bouillante et filtrez. Traiter l'œsophage et les intestins avec une perfusion similaire trois fois par jour après les repas.
  2. Des herbes telles que le tilleul, l'altea, la camomille et le nyasil peuvent réduire l'acidité de l'estomac, qui devient souvent la cause des affections pathologiques du tractus gastro-intestinal.
  3. L'effet astringent et anti-inflammatoire de l'écorce de chêne élimine bien les manifestations désagréables chez un patient. On prépare une décoction à partir de la plante, pour laquelle les matières premières sont coulées dans un litre d'eau, bouillies et filtrées. Il est recommandé de prendre une demi-tasse jusqu'à 6 fois par jour.
  4. Pour éviter que les intestins ne deviennent enflammés, vous devez boire un mélange de jus de plantain et de miel avant de les manger.
  5. L'huile d'olive est considérée comme un laxatif naturel. Besoin de prendre 1 cuillère à soupe chaque matin.

Prévention

Pour prévenir les problèmes intestinaux ou augmenter la période de rémission, vous pouvez utiliser:

  1. Les régimes En cas de pathologie légère, une nutrition adéquate peut soulager le problème de façon permanente. La constipation affecte extrêmement négativement la santé des intestins et peut être la cause première du processus inflammatoire. Un régime riche en fibres alimentaires, facilement et avec un budget suffisant, éliminera le problème existant. La vidange régulière est très importante. Certains patients utilisent un appareil de chauffage spécial pour laver les toxines.
  2. Mode de vie actif. L'exercice modéré augmente la circulation sanguine dans les tissus de tous les organes et réduit également le risque d'hémorroïdes internes et d'atonie intestinale.
  3. Bonne hygiène. Il faut se rappeler que de nombreux microbes et parasites pénètrent dans le corps humain par la voie fécale-orale. Lavez-vous toujours les mains après la rue et avant de manger.

Des complications

Si le processus inflammatoire dans l'intestin est ignoré, cela peut entraîner les complications suivantes:

  1. Saignements
  2. La formation des ulcères.
  3. Obstruction.
  4. Les carences en nutriments qui nuisent au travail des autres organes internes.
  5. Péritonite - la propagation de l'inflammation dans la cavité abdominale.
  6. Cancer
  7. Déséquilibre de la flore intestinale et vaginale chez la femme, ainsi que du muguet.

Les dysfonctionnements du tube digestif peuvent entraîner des modifications de la santé et du bien-être en général. Le manque d'éléments nutritifs empêche les patients de résister à d'autres maladies. Par conséquent, en cas de douleur ou de signes avant-coureurs, il est important de consulter rapidement un médecin.

Causes, diagnostic et traitement de l'inflammation de l'intestin grêle

L'inflammation de l'intestin grêle est un autre nom donné à l'entérite, une maladie extrêmement désagréable à laquelle tout le monde peut faire face. À la suite de changements pathologiques, la membrane muqueuse de l'intestin grêle est affectée.

Causes de l'inflammation dans l'intestin grêle

L'entérite est provoquée par un certain nombre de raisons. Parmi eux, on distingue particulièrement:

Cela devrait inclure une surconsommation systématique, des allergies alimentaires, une fascination excessive pour les aliments épicés ou l'alcool.

  1. Les effets sur le corps de médicaments qu’il ne peut tolérer.

Ceci s'applique aux cas où une personne a longtemps pris des antibiotiques ou des médicaments qui ont un effet secondaire sous la forme d'effets sur le fonctionnement du tractus gastro-intestinal.

  1. Hypothermie sévère;
  2. Maladies infectieuses du tube digestif;
  3. Effets indésirables sur le corps de facteurs externes.

Le début de toute inflammation dans l'intestin grêle est associé à une irritation de la membrane muqueuse du tractus gastro-intestinal. À ce stade, la personne peut déjà ressentir les symptômes et les manifestations troublants.

Symptômes de la maladie

Étant donné que l’intestin grêle joue non seulement un rôle direct dans le processus de digestion, mais participe également à d’autres processus vitaux (pour en savoir plus ici), tout dysfonctionnement de son travail affecte immédiatement le bien-être et la santé de la personne.

Si vous présentez les symptômes suivants, le patient doit consulter un gastro-entérologue.

Les manifestations claires de l'entérite comprennent:

  • l'apparition de douleurs dans l'abdomen;
  • des nausées;
  • vomissements;
  • développement de la diarrhée;
  • malaise, faiblesse générale;
  • il y a une forte augmentation de la température corporelle;
  • des frissons et de la fièvre peuvent survenir;
  • il y a le risque d'effondrement.

Dans toute tentative de sonder la cavité abdominale, un grondement inhabituel peut être entendu dans l'intestin.

Dans la moitié féminine, l’échec de la menstruation est considéré comme un autre signe clair de la présence d’une inflammation dans la région de l’intestin grêle. En outre, une forte diminution de poids.

C'est important! Dans une situation de détérioration importante de la santé, le patient devrait chercher le plus tôt possible des soins médicaux d'urgence, car un tel état présente un risque pour la vie.

Qu'est-ce qu'une entérite dangereuse

Les gastro-entérologues attribuent cette affection à la catégorie des très dangereux pour la vie et la santé du patient. Si le retard dans la clinique est retardé, retardant ainsi le début du traitement, les conséquences peuvent être irréversibles.

Ainsi, le développement de l'entérite peut conduire à:

  • saignements intestinaux internes, entraînant la mort;
  • nécrose lorsque les tissus intestinaux commencent à mourir.

Ignorer le processus inflammatoire dans cette partie de l'intestin entraîne le développement d'une phase chronique au cours de laquelle les glandes sont incapables de remplir leurs fonctions et le processus de digestion sera gravement perturbé.

Diagnostic de la maladie

Le traitement de l'entérite ne peut commencer qu'une fois le diagnostic confirmé. Pour ce faire, vous devez effectuer l'examen nécessaire, comprenant:

  • test sanguin général;
  • analyse des selles;
  • Examen aux rayons X pour déterminer la présence ou l'absence de tumeurs dans l'intestin grêle;
  • endoscopie d'un des duodénum.

Dans le cas du développement de formes inflammatoires toxiques et graves, le patient doit être hospitalisé immédiatement.

Traitement de l'inflammation dans l'intestin grêle

Une fois le diagnostic confirmé, le médecin prescrit un traitement. Ses principes et méthodes de traitement sont bien connus, mais il n'est pas nécessaire de s'auto-traiter et de prendre des médicaments sans consulter un spécialiste.

  1. Dans les cas où l'entérite est causée par une infection, une antibiothérapie est nécessaire. Cela inclut la prise de médicaments qui aident à restaurer la microflore intestinale.
  2. Dans certains cas, les experts prescrivent des comprimés avec la fonction d'enrobage et peuvent réduire l'acidité.
  3. Si le développement de la forme aiguë d'entérite a lieu, il est alors impossible de se passer d'un lavage gastrique pour éliminer les toxines. Après une procédure similaire, il est recommandé au patient de boire beaucoup de nourriture et de ne pas manger pendant les premier et deuxième jours. Ensuite, dès que les nausées et les vomissements disparaissent, vous pouvez prendre des craquelins, boire du bouillon de riz ou des légumes minables, manger de la semoule et du kissel.
  4. Autorisé à utiliser et remèdes populaires comme un traitement. Par exemple, vous pouvez boire une décoction d'écorce de chêne ou de graines de lin, elles ont un effet enveloppant et sont des absorbants naturels. Pour arrêter une inflammation, il convient de préparer la décoction de camomille, la teinture de kalgan et de propolis.
  5. Il est souvent conseillé aux médecins de s'en tenir au jeûne, qui est ensuite soumis à un régime alimentaire strict, caractérisé par une faible teneur en graisses, en sucre et en aliments améliorant la production de bile.

L'inflammation de l'intestin grêle est une maladie insidieuse que l'on ne peut ignorer. Il est important de reconnaître la maladie à temps et de prendre toutes les mesures nécessaires pour l'éliminer.

Expérience professionnelle de plus de 7 ans.

Compétences professionnelles: diagnostic et traitement des maladies du tractus gastro-intestinal et du système biliaire.