Principal / Gastrite

Inflammation intestinale: symptômes et traitement

Gastrite

L'intestin est considéré comme l'un des éléments les plus importants du tractus gastro-intestinal, composé du gros et du petit intestin. L'objectif principal de ce corps est la digestion des aliments et leur décomposition en composés élémentaires au moyen d'enzymes digestives. L'inflammation des intestins, dont les symptômes et le traitement sont extrêmement désagréables et prolongés, est considérée comme l'une des maladies les plus courantes du tractus gastro-intestinal, indépendante du sexe et de l'âge.

Raisons

Les processus inflammatoires dans les intestins se produisent à la suite de diverses causes, divisées en plusieurs groupes:

  • Infections: l’inflammation résulte de la pénétration de diverses bactéries dans l’intestin - salmonelles, Shigella, Escherichia coli; virus, ainsi que protozoaires;
  • Les parasites;
  • Processus de type auto-immun: il s’agit d’une situation particulière dans laquelle le système immunitaire considère les cellules de la muqueuse intestinale comme des cellules étrangères et commence à produire des anticorps pour les combattre, ce qui entraîne une inflammation;
  • Localisation génétique: certaines maladies intestinales et certaines déficiences congénitales en enzymes peuvent être héréditaires;
  • Non-respect du régime alimentaire: une consommation excessive d’aliments fumés, salés et gras, une consommation excessive de nourriture peut provoquer une inflammation de toute partie du tractus gastro-intestinal, en particulier de l’intestin grêle et du duodénum;
  • Un apport sanguin insuffisant dans les vaisseaux qui traversent les parois intestinales à la suite de modifications athérosclérotiques et d’un amincissement du lit artériel;
  • Modifications de la microflore en bonne santé: l'inflammation de la muqueuse intestinale est due à la dominance de la flore pathogène.

Types d'inflammations

Les processus inflammatoires dans les intestins, en fonction de leur durée, des causes d'occurrence et du lieu de formation sont divisés en plusieurs types.

Au lieu de la formation de l'inflammation, distinguent ce qui suit:

  • Le rectum;
  • Gros intestin;
  • Le duodénum;
  • Cecum;
  • Sigmoïde

La durée de l'inflammation varie:

  • Inflammation aiguë pouvant durer jusqu'à 1 mois;
  • Chronique, pouvant durer jusqu'à six mois.

En raison de la formation de l'inflammation sont divisés en:

  • Infectieux, dont la cause peut être n'importe quel agent pathogène;
  • Non infectieux, dont les causes sont tous les autres facteurs.

Le rectum

Une maladie aussi désagréable qu'une inflammation du rectum ou une rectite peut résulter des raisons suivantes:

  • Manger des aliments épicés et salés, des boissons alcoolisées, fascination pour le fast-food, non-respect d'un certain régime alimentaire;
  • Des maladies telles que les hémorroïdes et la constipation régulière;
  • Maladies vénériennes et affections des organes pelviens;
  • Immunité affaiblie.

Pour rétablir et maintenir le niveau d'immunité au niveau approprié, vous devez surveiller votre santé, éviter le stress et prendre des vitamines.

La rectite peut être détectée sous deux formes: aiguë et chronique. En cas de rectite aiguë, seule la partie superficielle de la muqueuse est atteinte. Si le traitement est ignoré, la forme aiguë de la proctite devient chronique et affecte l'ensemble de la muqueuse rectale. Si une inflammation du rectum est détectée, les symptômes et le traitement de ses différentes espèces sont différents.

Les manifestations symptomatiques suivantes sont caractéristiques de la proctite aiguë:

  • Douleur à l'aine et au rectum, particulièrement manifeste lors de la vidange;
  • Présence dans les selles de sang et de pus;
  • Augmentation de la température;
  • Détérioration de la santé;
  • Diarrhée régulière ou constipation.

La proctite chronique se manifeste de la manière suivante:

  • Douleur intermittente dans le rectum et l'anus;
  • Constipation persistante;
  • Présence de mucus sur les selles.

Duodénum

La cause de la formation d'inflammation dans le duodénum (duodénite) est un traumatisme de la membrane muqueuse qui se produit lorsque le contenu de l'estomac avec une acidité accrue pénètre dans l'intestin.

Inflammation du duodénum due aux facteurs suivants:

  • Intoxication alimentaire;
  • Passion excessive pour la nourriture épicée et l'alcool;
  • Dommages causés à la membrane muqueuse d'un objet étranger.

Inflammation chronique causée par des maladies du système digestif:

  • Hépatite aiguë et chronique;
  • Cholécystite;
  • Gastrite et ulcères d'estomac;
  • Maladie intestinale chronique d'étiologie inconnue;
  • La giardiase;
  • Tumeurs du pancréas;
  • Syndrome de Whipple;
  • Ischémie intestinale;
  • Inconfort dans l'estomac, nausée, ballonnements.

L'une des principales causes de la duodénite devrait être appelée infection bactérienne due à Helicobacter pylori - un microorganisme spécial qui provoque également des gastrites et des maladies ulcéreuses.

L'inflammation du duodénum peut ne pas se manifester avant longtemps, se déroulant sans aucun symptôme gênant pour l'organisme. Cependant, certains symptômes de la maladie apparaissent périodiquement:

  • Diminution de l'appétit et mauvaise digestion;
  • Sensation de lourdeur dans l'estomac, sensation déraisonnable de trop manger;
  • Manifestation de flatulences, éructations, diarrhée;
  • Anémie, en tant que preuve de saignement interne;
  • Douleur dans le haut de l'abdomen et au milieu;
  • Vomissements et nausées périodiques;
  • Douleur sur un estomac vide et la nuit, laissant la place au sternum.

Côlon sigmoïde

La principale cause d'inflammation du côlon sigmoïde (sigmoïdite) doit être recherchée dans les spécificités de l'anatomie intestinale. Le risque de formation de processus inflammatoires est d'autant plus élevé que les bobines ont l'intestin, car son contenu peut stagner et empêcher le passage des selles. Les causes de l'inflammation peuvent être la rectite, la colite ulcéreuse, la maladie de Crohn, ainsi que la dysbiose et diverses infections intestinales. La plupart des cas sont associés à une mauvaise circulation sanguine dans certaines parties du côlon. La sigmoïdite peut avoir des conséquences graves sous la forme de maladies gastro-intestinales graves.

Un traitement sérieux est nécessaire si une inflammation du côlon sigmoïde est détectée, dont les symptômes sont les suivants:

  • Douleur aiguë sur le côté gauche de la poitrine;
  • Douleurs lancinantes s'étendant à la jambe gauche et au bas du dos;
  • Grondement régulier dans l'estomac et ballonnements;
  • Selles liquides avec une odeur forte, la présence de pus dans les selles;
  • Les nausées et les vomissements ne passent pas;
  • Fièvre accompagnée de symptômes d'empoisonnement.

La sigmoïdite chronique est caractérisée par une sensation constante de ballonnements et de selles douloureuses, d'insomnie, de fatigue et d'irritabilité du patient.

Les symptômes de la sigmoïdite chronique peuvent s'atténuer pendant un certain temps, puis s'aggraver. Les causes de rechute peuvent être:

  • Exercice stress;
  • Défaut de suivre le régime;
  • Hypothermie du corps;
  • Blessures;
  • Les infections.

Cecum

L'inflammation du caecum (typhlite) est très similaire à l'appendicite avec ses manifestations symptomatiques, à l'exception du moment de l'apparition de la douleur. Avec la typhalite, la douleur survient quelques heures après avoir mangé dans la région iliaque.

Le patient doit prendre au sérieux son mode de vie si une inflammation est détectée dans le caecum, dont les symptômes sont les suivants:

  • L'apparition de sang dans les masses de selles;
  • Fatigue et faiblesse générale;
  • L'anémie;
  • Changer l'horaire habituel de la défécation;
  • Perte de poids nette;
  • Flatulence accrue;
  • Douleur abdominale régulière.

Gros intestin

L'une des maladies les plus courantes du tube digestif est l'inflammation du côlon ou la colite. Les causes de colite sont considérées comme des infections, des aliments malsains, ainsi que l’ingestion de poisons utilisés dans la vie quotidienne et dans l’industrie.

Ce type de maladie peut survenir séparément, en raison de troubles du système immunitaire ou être le résultat de certains dysfonctionnements de l'estomac et de l'intestin grêle.

La médecine distingue quatre types d'inflammations du côlon:

Si un diagnostic d'inflammation du gros intestin est posé, ses symptômes et son traitement diffèrent selon les types.

La colite aiguë présente les symptômes suivants:

  • Douleurs abdominales périodiques, accompagnées de selles instables;
  • L'apparition dans les masses fécales de mucus et d'impuretés sanguines;
  • La léthargie et la fièvre sur le fond de la maladie générale du patient;
  • Envie de déféquer douloureusement.

Avec une thérapie inadéquate ou son absence, la colite aiguë peut se transformer en maladie chronique, dont les symptômes ressemblent à bien des égards à la maladie aiguë, mais le traitement est beaucoup plus long et plus difficile. Les principaux signes de colite chronique sont:

  • Crampes de douleurs abdominales;
  • Faiblesse et nausée;
  • Manque de désir de manger;
  • Augmentation abdominale et flatulences.

La colite ulcéreuse est une inflammation de la muqueuse intestinale avec l'apparition d'ulcères. Une telle inflammation peut se développer sur une longue période avec des exacerbations occasionnelles. Le symptôme le plus commun de cette maladie est la douleur abdominale basse, se manifestant par des attaques périodiques. Après une courte période, les selles passent avec du sang et la quantité de sang libérée atteint souvent 300 ml à la fois.

Dans les exacerbations, le sang peut couler comme un flux complet, ce qui entraîne une forte diminution de la pression artérielle. Probablement et la distension du côlon avec la formation de péritonite.

Dans les cas de colite spasmodique, les pertes fécales du patient se présentent sous la forme de petites masses denses. Avec ce symptôme, il est nécessaire d'effectuer les tests nécessaires et l'examen du patient à l'aide d'un équipement spécial.

Traitement de l'inflammation intestinale

Pour l'inflammation intestinale, un traitement est prescrit en fonction des causes de la maladie et des symptômes exprimés. Le traitement peut être effectué par ces méthodes:

  • Les médicaments;
  • Aliments santé;
  • Photothérapie

Dans le traitement de l'inflammation, les médicaments ont un effet pathogénique, étiotropique et symptomatique.

Les médicaments étiotropes sont prescrits pour éliminer la cause de la maladie. Pour les causes infectieuses, les antibiotiques sont administrés localement. Les agents anthelminthiques sont prescrits pour la détection de l'invasion helminthique. Si la colite ulcéreuse ou la maladie de Crohn est détectée, des agents hormonaux glucocorticoïdes cytostatiques sont prescrits. Pour éliminer les processus inflammatoires, on utilise des sulfa- et mésalazines sous forme de mousse, de comprimés et de bougies. Avec la nomination de bougies, l'efficacité de la substance active est considérablement accrue et le risque d'effets secondaires est minimisé. En outre, pour la guérison rapide des érosions et des ulcères, le médecin prescrit des suppositoires et des microclysters à base d’huile d’argousier.

Le traitement médicamenteux doit être associé au strict respect du régime alimentaire. Dans le cas où l'inflammation est accompagnée de diarrhée, bananes, pain de blé, riz doivent être inclus dans le menu. En cas de constipation, les fruits secs, les légumes, les fruits et les boissons à base de lait fermenté sont inclus dans le régime alimentaire.

Le régime alimentaire pour l'inflammation intestinale implique de cuisiner pour un couple et uniquement à partir d'ingrédients naturels. Il est également permis de manger des plats mijotés, bouillis et cuits au four. De l'alimentation, il est nécessaire d'éliminer strictement les plats frits et fumés, ainsi que l'utilisation de diverses épices dans leur préparation, car l'intestin à traiter ne peut en aucun cas être irrité. Il est nécessaire d’organiser des repas séparés - mangez souvent et par petites portions.

Lorsque l'inflammation de l'intestin, les symptômes et le traitement des remèdes populaires sont également appropriés. Ils ont un effet bénéfique sur la muqueuse intestinale, en particulier dans la colite ulcéreuse. Pour la préparation de ces fonds, on utilise des plantes aux propriétés antimicrobiennes, anti-inflammatoires, antispasmodiques et régénérantes. Hypericum, chicorée, sauge, achillée, camomille, sauge ont été largement utilisés. Si la diarrhée est l'un des symptômes, il est nécessaire de prendre des produits à base de graines de lin et d'écorce de chêne - ils ont un effet enveloppant et astringent.

Symptômes d'inflammation intestinale et traitement

Les maladies intestinales inflammatoires (MII) sont au deuxième rang des maladies du tractus gastro-intestinal. Des personnes d'âges et de sexes différents en souffrent. Lorsque IBD se produit une inflammation de la membrane muqueuse de différentes parties de l'intestin. Comment l'inflammation intestinale développe-t-elle les symptômes et le traitement de cette maladie par des moyens efficaces? À propos des causes principales de cette maladie et des méthodes de diagnostic, lisez la suite.

Causes de l'inflammation intestinale

L'intestin comprend 3 sections: le duodénum, ​​le côlon et l'intestin grêle. Cet organe est impliqué dans la digestion et le fonctionnement du système immunitaire. Lorsqu'elle est exposée à divers facteurs négatifs, la mort des cellules muqueuses commence dans la partie affaiblie de l'intestin, ce qui entraîne une augmentation de la circulation sanguine dans cette zone et l'apparition de douleurs. En raison de l'inflammation, les cellules de cet organe ne peuvent pas sécréter des enzymes, ni absorber des nutriments. Pour cette raison, il y a une violation des fonctions des intestins. IBD se produit pour les raisons suivantes:

  • Infection (bactéries, virus, protozoaires). Les causes de MICI sont souvent: E. coli, Shigella, Salmonella, rotavirus, dysenterie amibienne.
  • Helminthiases (infection par des vers).
  • Régime alimentaire excessif et malsain, saturé d'aliments gras, frits, fumés et épicés.
  • L'hérédité. Le manque d'enzymes dans les intestins est parfois transmis au niveau génétique, de même que la prédisposition à l'apparition d'une MII.
  • Dysbactériose, violation de la microflore intestinale normale. Cela conduit à la multiplication de bactéries pathogènes et à l'apparition de maladies de la membrane muqueuse de cet organe.
  • Mauvaise circulation sanguine dans les parois intestinales, modifications athéromateuses.
  • Processus auto-immuns dans lesquels le système immunitaire produit des anticorps contre les cellules intestinales, ce qui provoque une inflammation de cet organe.

Les symptômes

Une connaissance de base de l'inflammation intestinale, des symptômes et du traitement de cette maladie aidera à remarquer son développement à temps et à demander de l'aide. Cette maladie est divisée en types selon le lieu d'origine du foyer: duodénite (inflammation duodénale), entérite (maladie de l'intestin grêle), colite (maladie du gros intestin), mésadénite (inflammation des ganglions lymphatiques), proctite (processus inflammatoire sur la membrane muqueuse).

Pour la durée de l'évolution de la MII peut être aiguë ou chronique. Si la maladie est causée par une bactérie, un virus ou un protozoaire, elle a un caractère infectieux et est appelée infection intestinale aiguë. Si l'inflammation se produit en comparaison avec d'autres causes, la maladie est classée comme non infectieuse. Les principaux signes de MII chez les femmes et les hommes sont similaires. Symptômes:

  • Douleur pressante dans l'abdomen, dont l'emplacement est difficile à déterminer. La cause de la douleur est le spasme de l'intestin.
  • Nausée après avoir mangé.
  • Vomissements après avoir mangé.
  • Flatulence, indiquant un manque d'enzymes dans le corps.
  • Des problèmes de diarrhée dans les selles surviennent lors d'infections intestinales aiguës et des problèmes dans le gros intestin peuvent être constipés.
  • La perte de poids est souvent associée à une inflammation de l'intestin grêle et résulte d'une détérioration de l'absorption des nutriments.
  • L'anémie Il se développe avec un faible taux d'hémoglobine dans le sang, ce qui se produit lors d'une mauvaise absorption du fer.
  • Augmentation de la température

Quel médecin contacter

Pour les problèmes d'intestin, il est nécessaire de consulter un gastro-entérologue. Si un patient ressent constamment de l'inconfort et des douleurs abdominales, il ne doit pas chercher lui-même une solution à ce problème et il est préférable de consulter un médecin. Lors de la réception, le médecin examinera le patient et lui expliquera les points principaux concernant les symptômes et le traitement de cette maladie. Puis dirigez le patient vers un examen supplémentaire, ce qui aidera à établir le diagnostic le plus précis possible. Après cela, le médecin prescrira un traitement avec des médicaments, des préparations à base de plantes et donnera des recommandations sur le régime alimentaire.

Diagnostic de la maladie chez l'adulte et l'enfant

Afin de bien diagnostiquer une maladie, un gastro-entérologue envoie souvent des patients pour un examen supplémentaire. À l'aide de tests sanguins, de selles et de méthodes endoscopiques, il est facile d'identifier et de déterminer le foyer de l'inflammation. Un examen supplémentaire aidera le spécialiste à établir le diagnostic et à choisir le bon schéma de traitement. Chez les enfants, les MICI se manifestent sous la forme de NUC (colite ulcéreuse) et de la maladie de Crohn. La CU chez le nourrisson est accompagnée de diarrhée et de traces de sang dans les selles.

Un enfant plus âgé qui souffre de colite ulcéreuse se plaint souvent de crampes, de douleurs abdominales et de selles molles. Le diagnostic de NUC est effectué à l'aide d'un examen rectal et d'une palpation. L'inflammation des intestins chez un enfant sous la forme de la maladie de Crohn, dans laquelle des ulcères apparaissent sur la membrane muqueuse de l'organe malade, se manifeste par des selles fréquentes, des douleurs. Le diagnostic dans ce cas est réalisé à l'aide de la coloscopie, de l'endoscopie, de l'irrigoscopie, de la palpation. Examinons plus en détail les méthodes de laboratoire et les autres méthodes utilisées pour détecter les MICI.

CBC

Une analyse de sang est un examen de laboratoire obligatoire, qui est prescrit par un médecin à un patient si un processus inflammatoire de l'intestin est suspecté. Le gastro-entérologue déterminera l'étendue de la maladie en fonction des valeurs ESR et du contenu en leucocytes dans le sang qui ont été identifiés au cours de cette étude. Leurs taux élevés indiqueront au médecin le processus inflammatoire survenant dans le corps.

Comment traiter les intestins endoloris

Les intestins chez les adultes et les enfants sont enflammés à la suite de malnutrition, d'infections bactériennes et de pathologies auto-immunes. Les patients qui se plaignent auprès d'un gastro-entérologue se plaignent de douleurs épigastriques, de nausées, de vomissements fréquents, de diarrhée chronique ou de constipation. La violation de l'absorption des vitamines et des micro-éléments entraîne des changements dramatiques de l'humeur, de la fatigue et une détérioration de l'apparence d'une personne. Avant de traiter une inflammation intestinale, le médecin prescrit un certain nombre d'examens de laboratoire et d'endoscopie au patient. Les résultats obtenus permettent d’établir la cause de la maladie et d’en établir le schéma thérapeutique correct.

Les principes de base du traitement

L'inflammation intestinale est une notion collective d'un processus pathologique conduisant à une indigestion et à un péristaltisme. Souvent, on diagnostique chez les patients des complications graves qui se sont déjà développées, affectant le travail de presque tous les systèmes d'activité humaine. Pour qu'un traitement médical adéquat soit important, il faut localiser les foyers inflammatoires:

  • dans le gros intestin - colite;
  • dans l'intestin grêle - entérite;
  • dans les sections minces et épaisses - entérocolite.

Dans la plupart des cas, la cause de l'inflammation intestinale chez les enfants et les adultes devient des bactéries pathogènes. Par conséquent, le traitement commence généralement par la prise d'antibiotiques et d'antimicrobiens. Les gastroentérologues incluent également dans les schémas thérapeutiques des agents qui ont un effet positif divers sur le système digestif:

  • nettoyer le tractus gastro-intestinal des toxines et des toxines;
  • soulagement du processus inflammatoire;
  • la destruction des bactéries, virus, levures, protozoaires pathogènes;
  • restauration de la microflore intestinale;
  • réduction de la sévérité des symptômes.

Pendant le traitement, le patient est une activité physique contre-indiquée. Après avoir amélioré votre bien-être, vous pouvez augmenter progressivement l'activité physique: marchez au grand air, faites de la physiothérapie et de la gymnastique.

Régime thérapeutique

Les foyers inflammatoires dans diverses parties de l'intestin sont souvent formés chez l'homme, qui préfère les aliments gras et frits. Les aliments stagnent longtemps dans le tractus gastro-intestinal et il existe des processus de décomposition. Avec un clivage inadéquat des protéines, les graisses et les glucides commencent à accumuler des composés toxiques, entraînant une inflammation des muqueuses. Si le patient a reçu un diagnostic de maladie aiguë, il a été montré qu'il était complètement affamé au cours des deux premiers jours de traitement. Ensuite, les aliments suivants sont progressivement inclus dans le régime:

  • soupes transparentes;
  • viande et poisson maigre;
  • légumes cuits au four ou bouillis;
  • bouillie de céréales visqueuse;
  • croûtons de pain blanc;
  • le lait;
  • œufs durs, omelettes.

Le même menu doit être suivi pour les exacerbations de colite chronique ou d'entérite. Les médecins recommandent fortement d’exclure du régime les aliments riches en protéines complexes et lipidiques:

  • confiseries à base de pâte feuilletée et de pâte feuilletée: gâteaux, tartes, gâteaux;
  • légumineuses - soja, haricots, lentilles, pois;
  • légumes - chou blanc, radis, tomates, navets, radis;
  • poisson et viande gras;
  • alcool, thé noir, café.

Accélérer la récupération aidera à utiliser de grandes quantités de liquide. Il peut s'agir de compotes, gelées, boissons aux fruits et baies, eau minérale non gazeuse, extraits d'herbes. Les guérisseurs populaires recommandent de traiter les intestins enflammés avec de la camomille, du chasseur, du souci et de l’air. Si la colite ou l'entérite s'accompagne de pertes liquidiennes importantes, on prescrit au patient des solutions de réhydratation saline - Hydrovit, Regidron, Trisol. Ils aident à reconstituer les stocks de micro et macro éléments dans le corps pour accélérer le métabolisme et la guérison de la muqueuse intestinale.

Une partie importante du traitement de l'inflammation intestinale - correction du régime alimentaire du patient

Thérapie Etiotropique

L'objectif principal de ce type de traitement est d'éliminer la principale cause d'inflammation des muqueuses intestinales. Le traitement étiotropique est effectué immédiatement après l’obtention des résultats des diagnostics de laboratoire nécessaires à l’établissement des espèces de bactéries pathogènes ou d’helminthes. Si les manifestations cliniques de colite ou d'entérite sont fortement prononcées, le gastro-entérologue établit immédiatement le schéma thérapeutique, sans attendre les résultats du test. Cela inclut les antibiotiques ou les médicaments antihelminthiques à large spectre, auxquels la plupart des bactéries, protozoaires, champignons pathogènes, vers-parasites sont sensibles.

Antibiotiques

Les agents antibactériens deviennent les médicaments de premier choix dans le diagnostic des MII provoqués par Salmonella, les staphylocoques, E. coli et les entérocoques. Des douleurs abdominales et des troubles digestifs apparaissent après un traitement inapproprié de l'infection, sur fond de dysbiose et d'intoxication. Les antibiotiques suivants sont utilisés dans le traitement de l'inflammation:

  • macrolides - Clarithromycine, Josamycine, Azithromycine;
  • céphalosporines - Céfixime, Céfalexine, Céftriaxone;
  • Lévomycétine, tétracycline;
  • pénicillines semi-synthétiques - Ofloxacine, Amoxicilline.

Dans l’attente des résultats des études de laboratoire, les gastro-entérologues préfèrent attribuer des pénicillines protégées aux adultes et aux enfants. Amoxiclav, Panklav, Augmentin contiennent de l'acide clavulanique, qui ne présente aucune activité thérapeutique. Le composé chimique est destiné à prévenir la résistance des bactéries pathogènes aux antibiotiques. Les sulfamides - le cotrimoxazole, le phtalazole, le sulgin, la furazolidone aideront à guérir la colite, l’entérocolite, l’entérite. Ils présentent une activité antimicrobienne prononcée et provoquent moins d'effets secondaires que les antibiotiques.

Agents anthelminthiques

Les invasions de vers causent de graves dommages à la membrane muqueuse et aux intestins en raison des effets mécaniques et toxiques des ascaris, des oxyures, des chaînes et de la douve du chat. La pénétration de vers parasites dans le tube digestif provoque une avitaminose due à la perturbation des processus d'absorption des nutriments et des substances biologiquement actives. Lors de la détection d'œufs d'helminthes dans des échantillons de selles et de l'établissement de leur apparence, les patients doivent suivre un traitement avec de tels médicaments:

  • Lévamisole;
  • Le mébendazole;
  • Adipate de pipérazine;
  • Le praziquantel;
  • Pyrantel

En même temps que les médicaments antihelminthiques, le patient devrait prendre des antihistaminiques pour réduire la gravité du tableau clinique - Loratadin, Tavegil, Pipalfen. Ils sont nécessaires pour éliminer les symptômes d'intoxication générale du corps et soulager les œdèmes causés par le processus inflammatoire dans l'intestin.

Si les vers sont à l'origine de l'inflammation intestinale, le traitement est effectué à l'aide de médicaments anthelminthiques.

Immunosuppresseurs

L'azathioprine (Imuran) est un antidépresseur non hormonal utilisé activement dans la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn. Ces pathologies auto-immunes nécessitent un traitement de longue durée et se développent en cas de dysfonctionnement du système immunitaire. Il reconnaît les cellules de la muqueuse intestinale en tant que protéines étrangères et fournit un signal pour la production d'anticorps qui endommagent la couche interne du tube digestif.

Imuran est rarement utilisé en monothérapie. En règle générale, sa combinaison avec la prednisone donne de bons résultats en traitement. Cette combinaison vous permet de minimiser les conséquences de l’utilisation de médicaments hormonaux:

  • éviter le sevrage après avoir pris un glucocorticostéroïde;
  • réduire considérablement le nombre d'effets secondaires.

Si l'intestin est enflammé à la suite d'une maladie auto-immune, le gastro-entérologue prescrit les types de traitement d'association suivants:

  • Prednisolone et Salofalk;
  • Prednisolone et Sulfosalazine.

Souvent, l'agent antimicrobien, le métronidazole ou son analogue importé, Trichopolum, est inclus dans le schéma thérapeutique. Les médicaments détruisent non seulement les bactéries pathogènes, mais ont également une faible efficacité immunomodulatrice. Le métronidazole peut être utilisé en monothérapie ou en association avec des antibiotiques céphalosporines.

Thérapie pathogénétique

Ce type de traitement est effectué pour éliminer les conséquences et les complications du processus inflammatoire. Ceux-ci comprennent les scories des intestins, les troubles digestifs développés et le péristaltisme, la mort des lacto et bifidobactéries utiles. Le choix des médicaments pharmacologiques n'est possible que pour le gastro-entérologue traitant après avoir étudié les résultats des tests de laboratoire et de l'examen endoscopique du patient. La durée du traitement thérapeutique peut varier de manière significative en fonction du degré d'endommagement de la membrane muqueuse du côlon et / ou de l'intestin grêle.

Antiseptiques intestinaux

Pour purifier le tractus gastro-intestinal des microorganismes pathogènes et des produits toxiques de leur activité vitale, les médicaments contenant le principe actif Nifuroxazide sont le plus souvent utilisés. Le composé chimique est inerte pour les tissus du corps humain, n’y est pas métabolisé, s’affiche avec les selles. Le nifuroxazide à fortes doses a un effet bactéricide, violant l’intégrité des membranes des staphylocoques, des streptocoques, Escherichia coli. Et l'antiseptique, pris en petites quantités, présente des propriétés bactériostatiques, inhibant la croissance et la reproduction de bactéries pathogènes. Le nifuroxazide entre dans la composition de ces médicaments:

Si l'intestin est légèrement enflammé, les gastro-entérologues préfèrent ne pas prescrire d'antibiotiques, mais utiliser des antiseptiques. Ils n'ont pas d'effet néfaste sur la microflore et sont capables d'éliminer les symptômes des troubles dyspeptiques. Le nifuroxazide empêche la libération de liquide dans la lumière intestinale, normalisant le péristaltisme.

Dans le traitement de l'inflammation intestinale, les antiseptiques sont utilisés pour nettoyer le tube digestif des bactéries nocives.

Enterosorbants

Les préparations comprises dans le groupe des enterosorbants sont utilisées pour nettoyer les intestins à la maison.

Le processus inflammatoire qui se produit dans le tube digestif entraîne l'accumulation de ses produits finaux et intermédiaires sur la membrane muqueuse. La colite et l'entérite se produisent sur le fond des désordres digestifs. Dans les intestins restent des produits non digérés, et l'absorption des nutriments et des substances biologiquement actives est violée. Le tube digestif est également déchiqueté par des agents pathogènes morts et des toxines sécrétées par ceux-ci pendant la croissance. Pour agir rapidement, le traitement étiotropique des médicaments nécessite de nettoyer les intestins.

Pour éliminer les toxines, les toxines, les bactéries et les champignons, les gastro-entérologues prescrivent de tels entérosols à des patients:

  • Polyphepane;
  • charbon actif;
  • Smektu;
  • Enterosgel;
  • Polysorb

Les médicaments absorbent les substances nocives accumulées dans les intestins à leur surface et sont éliminés du corps sans modification, avec les selles. Les chélateurs sont capables de se lier et aux médicaments, ainsi pendant le traitement devraient prendre des antibiotiques et des immunosuppresseurs 1 à 2 heures après avoir pris du charbon activé ou du Smekta.

Enzymes digestives

Trouble de la digestion et du péristaltisme perturbe le travail de tout le tractus gastro-intestinal. Dans le pancréas commence à produire insuffisante pour la dégradation des graisses, des glucides et des protéines, la quantité d'enzymes. L'inflammation du gros ou du petit intestin a un effet négatif sur la fonction de sécrétion des glandes situées dans la muqueuse gastrique. La nourriture est trop longue dans le corps, ce qui provoque le développement de processus de putréfaction et de fermentation. Normaliser le travail du tractus gastro-intestinal aidera bien sûr à prendre ces médicaments:

Les préparations enzymatiques sont utilisées pour normaliser la digestion lors du traitement de l'inflammation intestinale.

La composition des préparations comprend des enzymes digestives d’effet et de structure similaires à ceux produits par le pancréas. Même une seule utilisation d'enzymes peut éliminer l'excès de gaz, les nausées, les éructations, la diarrhée ou la constipation chronique. Les médicaments contenant des enzymes ne conviennent pas à une utilisation à long terme. Si le patient enfreint les recommandations du médecin concernant le déroulement du traitement, l'estomac et le pancréas commenceront à être "paresseux" pour produire leurs propres enzymes.

Eubiotiques

Après le nettoyage du tractus gastro-intestinal par enterosorbents et une antibiothérapie chez les patients atteints de colite, d'entérite ou d'entérocolite, les eubiotiques sont recommandés. Les préparations contiennent des cultures vivantes de micro-organismes et sont conçues pour restaurer la microflore intestinale bénéfique. Quels médicaments peuvent être prescrits par un gastro-entérologue:

  • probiotiques - Atsipol, Linex, Bifidumbacterin, Lactobacterin, Bifiform;
  • prébiotiques - Duphalac, Normase, Goodluck, Prelaks.

La composition des probiotiques comprend les bifidobactéries et les lactobacilles, qui commencent à coloniser l’intestin, déplaçant les micro-organismes de la microflore conditionnelle et pathogène. Et les prébiotiques contiennent des composés organiques nécessaires à la croissance et à la reproduction active de bactéries bénéfiques. La restauration de la biocénose intestinale vous permet d’éliminer les troubles dyspeptiques, de normaliser les processus de métabolisme et d’absorption.

Les probiotiques contenant des bactéries lactiques vivantes et des bifidobactéries sont utilisés pour traiter les inflammations intestinales.

Thérapie symptomatique

Simultanément au traitement étiotropique, des médicaments sont prescrits aux patients pour réduire la gravité des manifestations cliniques. Le plus souvent, les adultes et les enfants se plaignent de douleurs à l'estomac indépendamment de la présence de nourriture. Auparavant, les gastro-entérologues pratiquaient l’utilisation de No-shpy ou de son équivalent importé. Mais ces médicaments détendent les muscles lisses de tous les organes internes, ce qui n’est pas toujours souhaitable. Les plus efficaces dans le traitement de l'inflammation de l'intestin grêle et du gros intestin présentent une action sélective antispasmodique:

Si la pathologie se déroule dans le contexte d’une formation excessive de gaz, il est recommandé au patient de prendre des agents anti-mousse, par exemple, Espumizan au sirop ou en capsules entériques. Et avec l'hypersécrétion de suc gastrique et de pepsine, on ne peut pas se passer d'inhibiteurs de la pompe à protons: oméprazole, pantoprazole, ésoméprazole.

Que vous pouvez traiter une inflammation de l'intestin, bien connu que des médecins de spécialisation étroite - gastro-entérologues. En cas de diarrhée prolongée, de constipation, de brûlures d'estomac et de ballonnements, consulter un médecin. Plus le traitement commence tôt, moins il y aura de complications graves.

Inflammation intestinale: traitement et symptômes chez les femmes | Régime alimentaire pour l'inflammation intestinale

Le terme d'inflammation intestinale cache deux types de cette maladie: la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn. Ils diffèrent en ce que la deuxième variante de la maladie peut toucher l'intestin tout entier, alors que la colite ulcéreuse, en règle générale, ne provoque pas les symptômes de la maladie. Le traitement de l'inflammation intestinale chez les femmes qui suivent un régime, des remèdes populaires et des préparations médicales aidera chaque femme à se débarrasser d'une maladie désagréable.

Symptômes de l'inflammation intestinale chez les femmes

Les principaux symptômes de la maladie sont des douleurs abdominales, une flatulence accrue, qui provoque un gonflement. Dans les cas avancés, les symptômes de l'inflammation sont des selles molles avec écoulement sanguinolent. En raison de la déshydratation, une personne perd énormément de poids.

L'inflammation des intestins chez les femmes peut contribuer à la propagation de la maladie à d'autres organes, en particulier les yeux et le foie, provoquant l'apparition d'une spondylarthrite, d'une arthrite et d'une éruption cutanée. Dans certains cas, la maladie contribue à l'apparition de la maladie intestinale. Selon les statistiques, les symptômes d’inflammation de type 1 de l’intestin se retrouvent 3,5 fois moins souvent que la colite ulcéreuse non spécifique.

Symptômes cliniques d'inflammation intestinale

Chez un malade, l'état de santé se dégrade de façon dramatique, la température peut monter, parfois l'appétit diminue.

Une femme qui présente des symptômes d'inflammation intestinale perd beaucoup de poids parce que ses intestins ne sont pas en mesure d'absorber de l'eau et un certain nombre de nutriments.

L'inflammation intestinale est toujours accompagnée d'une diarrhée chronique. En effet, les cellules intestinales malades sécrètent une grande quantité d’eau et divers sels que la surface de l’intestin enflammé est incapable de refouler. Ces sécrétions constituent la base des selles molles;

Sur les parois intestinales enflammées, il peut se produire des cicatrices et un gonflement gênant le passage normal des aliments. En conséquence, cette maladie peut être accompagnée de spasmes douloureux et de vomissements.

Les aliments qui traversent les intestins peuvent blesser la surface enflammée et provoquer des écoulements sanglants.

En dépit du fait qu'une maladie telle que l'inflammation de l'intestin a des symptômes prononcés, les gastro-entérologues effectuent, avant de poser le diagnostic, des tests de laboratoire des matières fécales et du sang du patient, ainsi qu'une radiographie de l'intestin, nécessaire pour préciser l'étendue des dommages subis à sa surface.

Symptômes diagnostiques de l'inflammation intestinale chez les femmes

Pour poser un diagnostic, les médecins s'appuient non seulement sur une description verbale de la maladie d'un malade, mais effectuent également les tests de laboratoire nécessaires, notamment:

Inspection des parois intestinales avec des caméras montées sur des tuyaux flexibles et étroits.

L'analyse des matières fécales permet de déterminer la présence de pus, de sang et d'infection.

Un test sanguin pour compter le nombre de leucocytes qu'il contient. L'augmentation du contenu de ces particules indique une inflammation de l'intestin dans le corps humain.

Rayon X de l'intestin, ce qui vous permet de déterminer avec précision la surface de la surface touchée par la maladie.

Traitement de l'inflammation intestinale chez les femmes

Le médecin ayant établi le diagnostic procède en plusieurs étapes au traitement de l'inflammation:

Il prescrit des anti-inflammatoires et des analgésiques aux femmes.

Prescrit le traitement de l'inflammation avec des antibiotiques, qui est effectué dans le but de détruire les agents pathogènes dans l'intestin.

Définit pour le patient un régime alimentaire modifié, excluant les produits laitiers et raffinés, ainsi que les produits à base de farine de blé. Dans le même temps, les aliments sont enrichis en glutamine, magnésium et vitamines C et E.

Pour les patients souffrant de dépression, un gastro-entérologue ajoute des antidépresseurs aux médicaments susmentionnés.

Lorsque la maladie s'atténue, le traitement devient facultatif. Mais il devrait y avoir une variété de procédures de physiothérapie recommandées par un spécialiste. Par exemple, la boue thérapeutique ou l'irrigation intestinale.

Traitement des remèdes populaires et des collections d'inflammation intestinale

En tant que matière première médicinale, vous pouvez utiliser des herbes ou des plantes individuelles:

L'écorce de chêne a longtemps été considérée comme un bon agent astringent et anti-inflammatoire. Pour le traitement, vous devez prendre 40 g de matières premières médicinales, verser un litre d’eau froide, porter à ébullition à feu doux. Faire bouillir pendant 15 minutes, filtrer. La décoction doit être prise pour traiter chaud, dans un demi-verre, six fois par jour;

Le traitement de l'inflammation intestinale est également effectué avec des cônes d'aulne. Pour la préparation des remèdes populaires, prenez-les dans une quantité de 50 g pour 1 litre d'eau, faites bouillir pendant 20 minutes. Prenez le bouillon sous forme de chaleur, trois fois par jour pour ½ tasse;

L'inflammation des intestins est également traitée avec un mélange de Potentilla (racine) et d'écorce de chêne, qui sont prises dans des proportions égales. Une cuillère de ce mélange est versée avec un verre d'eau bouillante et laissée une nuit dans un thermos. Drogue prendre 1 cuillère à soupe. l 6 fois par jour avant les repas.

En cas d'exacerbation de l'inflammation chez les femmes - prenez une cuillerée du millième, de la camomille et de la sauge, versez-les avec un verre d'eau bouillante, insistez pendant 45 minutes, tendez. Prenez cette infusion 5 fois par jour, une cuillère à soupe.

dans les intestins aigus et chroniques de la femme, accompagnés de saignements - prenez deux cuillerées à thé de racine de montagne de serpent et versez-la avec un verre d'eau bouillante. Faire bouillir pendant 15 minutes, filtrer. Prenez pour le traitement une demi-heure avant les repas 3 fois par jour, deux cuillères à soupe.

Contre-indications au traitement de la maladie remèdes populaires

Malheureusement, il n’est pas toujours possible de vaincre une maladie telle que l’inflammation intestinale en utilisant des remèdes populaires. Si l'utilisation de décoctions à base de plantes et de perfusions pendant trois jours n'apporte pas le résultat souhaité, vous devriez alors consulter un médecin. Vous ne pouvez pas vous soigner vous-même et dans le cas où la diarrhée du patient contient du sang. Dans cette situation, seul un gastro-entérologue sera en mesure de prescrire le traitement nécessaire, en s'assurant que le diagnostic est correct, après avoir effectué les tests de laboratoire nécessaires.

Régime alimentaire pour l'inflammation intestinale

En plus du traitement avec des bouillons et des infusions, une personne souffrant d'inflammation intestinale pendant plusieurs jours doit suivre un régime qui exclut les produits laitiers raffinés, ainsi que les produits à base de farine de froment, mais il est recommandé de saturer les aliments des patients en vitamine E et C.

Lorsque le processus inflammatoire dans l'intestin à manger environ cinq fois par jour, mais en petites portions.

Régime pour l'inflammation intestinale, épargne intestinale. Cela signifie que vous ne devriez pas manger d'aliments secs et solides. Mangez plus de variété de céréales.

Avec une forte exacerbation de l'inflammation de la partie inférieure du gros intestin dans le régime alimentaire au cours de l'inflammation est caractérisée par une diminution de la quantité de glucides.

Si des ulcères aux intestins surviennent pendant une colite, les produits laitiers doivent être complètement exclus. Cela arrive et cela suffit pour entraîner une récupération partielle ou complète.

Si l'inflammation de l'intestin est chronique, un régime protéiné peut venir à la rescousse en cas d'inflammation intestinale. Cela signifie que le régime alimentaire devrait contenir jusqu'à 150 grammes de protéines par jour.

Le traitement de l'inflammation implique le refus de la consommation de farine et de sucré.

L'inflammation des intestins chez les femmes provoque souvent la constipation. Vous pouvez améliorer votre digestion à l'aide de fruits et de légumes, mais uniquement sous une forme bien cuite et râpée. Si le spasme est la cause de la constipation persistante, des antispasmodiques et des anticholinergiques viennent compléter le régime alimentaire de l'inflammation intestinale. En outre, le traitement de l'inflammation intestinale facilitera la production d'eau chaude, qui devrait être appliquée à la zone de localisation de la colite. Si l'intestin fonctionne mal, il est alors recommandé de faire de la physiothérapie, de masser l'abdomen et de prendre un laxatif.

Causes de l'inflammation intestinale

La maladie peut frapper une personne de tout âge, mais le plus souvent, elle est exposée à des jeunes de 15 à 35 ans. Les scientifiques soulignent plusieurs raisons pouvant causer cette maladie, notamment:

L'inflammation de l'intestin provoque une activité accrue du système immunitaire;

L'hérédité. S'il y a au moins une personne présentant une inflammation intestinale dans le genre, le risque de devenir malade avec cette maladie est 30 fois plus élevé.

Habitat Le risque d'inflammation dans les intestins d'un grand citadin est supérieur à celui d'un villageois;

Produits raffinés. Le contenu de l'alimentation d'un grand nombre de produits raffinés contribue également à l'inflammation intestinale.

L'inflammation des intestins peut être causée par une infection pénétrant dans le corps avec des aliments mal lavés.

Mauvais régime;

Le stress fréquent et la dépression provoquent souvent des symptômes d'inflammation intestinale.

La cause de la maladie est de manger de la viande non grillée. Dans certains cas, il se manifeste par une complication d'autres maladies dont souffre une personne, telles que le mal de gorge, la grippe ou la pneumonie.

Inflammation intestinale: symptômes et traitement

Douleurs abdominales persistantes, diarrhée ou constipation - ces symptômes sont familiers à de nombreuses personnes. Bien sûr, ils ne vont pas toujours chez le médecin, sachant que la raison en est un trouble digestif banal. Cependant, ces symptômes peuvent souvent indiquer une maladie beaucoup plus grave. Ceci est une inflammation des intestins. Les symptômes et le traitement de cette maladie sont décrits dans cet article.

Description de la maladie

L'inflammation intestinale, à proprement parler, n'est en aucun cas une maladie unique, mais un terme de tous les jours associant diverses pathologies de cet organe. Ils affectent ses différents départements et peuvent également avoir une origine ou une étiologie différente. Cependant, ils sont unis par une chose: les processus pathologiques de la muqueuse intestinale, qui entraînent des symptômes désagréables et une diminution de la fonctionnalité de cet organe.

Structure intestinale

L'intestin humain est le plus long de ses organes, composé de nombreux départements. En conséquence, des processus pathologiques, y compris une inflammation de l'intestin, peuvent survenir à tout moment.

La première partie de l'intestin qui commence après l'estomac est l'intestin grêle ou l'intestin grêle. Dans cette section, les polymères biologiques sont divisés en composés monomériques que l'organisme peut assimiler: acides gras, acides aminés et monosaccharides. L'absorption de ces substances dans le sang se produit également dans l'intestin grêle. L'intestin grêle est divisé en trois parties principales - le duodénum, ​​le jéjunum et l'iléon. L'inflammation de l'intestin grêle dans son ensemble est appelée entérite, inflammation de l'iléon - iléite, duodénum - duodénite.

Un gros intestin ou gros intestin est la section qui commence après le petit et se termine dans l'anus. Le but de ce service est de collecter les résidus d’aliments non digérés de l’intestin grêle et de les amener à l’extérieur. De plus, l'eau, les électrolytes et certaines vitamines sont absorbés dans le sang dans le côlon.

Le gros intestin comprend plusieurs éléments:

  • caecum
  • deux points,
  • côlon sigmoïde
  • le rectum,
  • annexe (annexe).

L'inflammation du rectum est appelée proctite, sigmoïde - sigmoïdite, cæcumtyphlite, appendice - appendicite.

Entérite

L'entérite ou inflammation de l'intestin grêle est l'une des maladies inflammatoires les plus courantes du tractus gastro-intestinal. L'entérite accompagne souvent des maladies infectieuses aiguës telles que la fièvre typhoïde, le choléra, l'infection à entérovirus, la salmonellose. En outre, l'entérite est possible avec l'hépatite, la cholécystite, la pancréatite, l'ulcère gastrique. L'entérite chronique est rarement la maladie primaire. Les exacerbations surviennent le plus souvent dans le contexte de violations de l'alimentation ou de la consommation d'alcool. Cependant, l'inflammation se propage souvent à d'autres parties du tractus gastro-intestinal et des maladies telles que la gastro-entérite et l'entérocolite apparaissent.

La colite

La colite est une inflammation du côlon. La cause de l'inflammation aiguë du gros intestin est le plus souvent une infection, par exemple une dysenterie ou un empoisonnement alimentaire. L'inflammation chronique du côlon peut être causée par des processus auto-immuns, des troubles circulatoires ou une dysbactériose, une gastrite, une entérite, une pancréatite et une malnutrition. Parfois, la cause de l'inflammation du côlon est un traumatisme mécanique (par exemple, en raison de l'abus de lavement). Pas toujours trouvé d'inflammation de toute la surface du côlon. Habituellement, une partie spécifique de celui-ci est affectée - directe, aveugle, sigmoïde ou du côlon.

Causes de l'inflammation intestinale

Les causes des maladies inflammatoires peuvent varier. La connaissance de la nature étiologique de la maladie détermine en grande partie la stratégie de son traitement, car dans de nombreux cas, sa guérison suffit pour éliminer la cause qui l’a provoquée.

Quels facteurs affectent le plus souvent l'apparition d'une maladie inflammatoire de l'intestin:

  • infections bactériennes (moins virales);
  • vaincre les parasites multicellulaires - les vers;
  • l'abus de médicaments, tels que les antibiotiques;
  • les maladies auto-immunes, telles que la maladie de Crohn;
  • violations prolongées du régime alimentaire;
  • intoxication toxique;
  • exposition aux radiations;
  • troubles circulatoires;
  • Autres maladies gastro-intestinales - gastrite, pancréatite, cholécystite, dyskinésie biliaire, hépatite;
  • excès de poids, hypodynamie;
  • le stress;
  • l'hypothyroïdie;
  • inflammation de la vessie, de la prostate.

Dans certains processus inflammatoires intestinaux, par exemple dans la colite ulcéreuse, l'étiologie reste incertaine. Dans certains cas, la survenue d'une inflammation intestinale est influencée par des facteurs génétiques et héréditaires, bien que ce facteur, très probablement, ne puisse être qualifié de déterminant.

Les femmes et les hommes souffrent de maladie intestinale inflammatoire à peu près à la même fréquence.

Mauvais régime

La cause de l'inflammation intestinale est souvent le mauvais régime. Ils peuvent apparaître si une personne consomme beaucoup d’aliments gras, frits, salés, fumés et épicés, d’aliments prêts-à-servir, de fibres végétales en quantité insuffisante. Les mauvaises habitudes alimentaires constituent également un facteur négatif: de longues pauses entre les repas, des excès alimentaires fréquents, une alimentation sèche et pressée.

Les infections bactériennes en tant que cause d'inflammation intestinale

Dans la plupart des cas, les bactéries pathogènes deviennent la cause directe de la colite infectieuse. Cela est dû au fait que, pour une raison quelconque, le nombre de microflores normales du côlon diminue. Cependant, comme on dit, un lieu saint n'est jamais vide. En conséquence, divers microorganismes pathogènes s’installent dans l’intestin - staphylocoques, streptocoques, salmonelles et E. coli. Les toxines qu'ils émettent endommagent la membrane muqueuse. Dans le duodénum, ​​une inflammation de la membrane muqueuse peut être provoquée par la multiplication de bactéries ressemblant à H. pylori.

Les symptômes

L'inflammation de l'intestin est rarement observée sur toute sa longueur, en règle générale, l'une de ses parties en souffre. Par conséquent, les symptômes de différents types d'inflammation peuvent varier. Faites également la distinction entre les formes chroniques et aiguës de la maladie, qui ont leur propre ensemble caractéristique de symptômes. La forme aiguë est une forme dans laquelle les symptômes négatifs ne sont pas observés plus longtemps que dans un mois. Et les symptômes des formes chroniques peuvent généralement être observés chez l'homme pendant plusieurs mois, voire plusieurs années.

Symptômes d'entérite

Lorsque l'entérite est caractérisée par des symptômes tels que la diarrhée, qui survient principalement après avoir mangé, des selles abondantes et fréquentes (jusqu'à 20 fois par jour), liquides ou visqueuses, contenant de nombreuses particules d'aliments non digérées. Un symptôme caractéristique de l’entérite est une douleur sourde persistante au nombril ou à l’iliaque droit. Parfois, la douleur peut revêtir le caractère de colique. Les symptômes de l'entérite peuvent également être une perte de poids, une faiblesse, une anémie, une peau sèche, des ongles cassants, une perte de cheveux. Ces phénomènes sont dus au fait que les nutriments ne sont pas complètement absorbés dans l'intestin grêle. Les troubles menstruels sont un symptôme courant de l'entérite chez les femmes. Les symptômes d'une forme d'entérite aiguë incluent la fièvre et les maux de tête.

Symptômes de colite

Dans la colite chronique, les symptômes tels que les douleurs sourdes localisées le long de la ligne sur laquelle se trouve le côlon sont caractéristiques - il s’agit de la paroi frontale du bas-ventre. La douleur peut augmenter en raison d'erreurs dans le régime alimentaire et en raison d'effets mécaniques, par exemple, après un trajet en transport. Cependant, on ne constate pas de dépendance vis-à-vis de la douleur liée à la prise de nourriture, comme dans le cas d'entérite avec colite.

Parmi les symptômes figurent également des troubles fréquents de la chaise et des flatulences, des nausées, un manque d'appétit. Un symptôme caractéristique de la colite ulcéreuse est la diarrhée, associée à la constipation. La chaise avec colite est généralement liquide, mais le volume des masses fécales est également faible. Cependant, il peut y avoir une constipation. Les symptômes de l'exacerbation comprennent également des douleurs abdominales aiguës, du sang et du mucus dans les selles, une fausse envie de selles, de la fièvre, une faiblesse et une indisposition.

Diagnostic de l'inflammation

Pour que le traitement soit efficace, il faut d'abord établir la cause de la maladie. Pour le diagnostic, il est nécessaire non seulement de déterminer son type et son étiologie, mais également de séparer le processus inflammatoire de l'intestin des autres affections du tractus gastro-intestinal, par exemple les tumeurs, la cholécystite et la pancréatite, la dyskinésie biliaire et le syndrome du côlon irritable. Chez les femmes, les processus inflammatoires dans les intestins masquent souvent des affections purement féminines, par exemple des annexites.

Lors du diagnostic, le médecin interroge d'abord le patient sur ses symptômes et palpe le bas de l'abdomen. Des méthodes telles que la coloscopie (examen endoscopique du côlon entier) ou la rectoromanoscopie (examen endoscopique du rectum et du côlon sigmoïde) sont utilisées pour diagnostiquer le bas intestin. Des méthodes endoscopiques peuvent également être utilisées pour étudier la surface interne de l'intestin supérieur. Par exemple, la méthode de fibroesophagogastroduodenoscopy, dans laquelle une sonde spéciale est insérée par la bouche, est utilisée pour étudier l’estomac et le duodénum.

Le coprogramme est extrêmement utile dans de nombreux cas - c’est une méthode qui permet de déterminer la division dans laquelle le processus pathologique se développe en fonction de la structure des excréments. Également utilisé l'analyse bactériologique des matières fécales, qui vous permet de déterminer la structure de la microflore du côlon.

Un test sanguin est également très utile pour poser un diagnostic. Des taux élevés de leucocytes et de RSE dans le sang indiquent généralement un processus inflammatoire.

Traitement

Le traitement dépend du type de maladie. Dans la plupart des cas, le traitement de la maladie inflammatoire de l'intestin est conservateur. Dans ce cas, les principales méthodes sont les médicaments et le régime alimentaire.

Si la maladie est causée par une bactérie, le traitement est effectué avec des antibiotiques, en cas d'invasion par les helminthes - les médicaments anthelminthiques. Pour soulager l'inflammation, des anti-inflammatoires corticostéroïdes peuvent être prescrits, par exemple la prednisone.

Dans le cas où l'inflammation est causée par des maladies auto-immunes, le traitement est effectué à l'aide de médicaments immunosuppresseurs.

Pour restaurer la microflore utile, des préparations probiotiques (Linex, Bifidumbacterin) sont utilisées et des enterosorbents (charbon actif, Smekta, Polysorb, Enterosgel) sont utilisés pour éliminer les scories. Avec des symptômes indiquant un manque d’enzymes pancréatiques, l’utilisation de médicaments contenant des enzymes digestives - Mezim, Festal, Creon - est montrée, ainsi que pour les spasmes, les spasmolytiques (drotavérine, papavérine). Pour le traitement de la flatulence utilisé antimousses (Espumizan). Dans la diarrhée, le traitement symptomatique comprend des médicaments qui réduisent la motilité intestinale (lopéramide) et, pour la constipation, des laxatifs de différentes classes (extrait de séné, préparations de cellulose).

Le traitement des inflammations chroniques peut également être effectué à l'aide de médicaments traditionnels, de préparations à base de plantes ayant des effets astringents et anti-inflammatoires, tels que la décoction d'écorce de chêne, de camomille et de millepertuis.

Pendant le traitement, il convient toutefois de garder à l’esprit que tous les médicaments ont leurs propres contre-indications et effets secondaires. Ainsi, le traitement avec des médicaments hormonaux anti-inflammatoires ne peut être effectué pendant plus de 5 jours, et les laxatifs sont contre-indiqués pour les hémorragies et les hémorroïdes.

Régime alimentaire

Le traitement de tout type d'inflammation gastro-intestinale implique un régime. L'alimentation implique le rejet de produits irritants pour les muqueuses. Ce sont l’alcool, le café, les plats fumés et épicés, les viandes grasses, les conserves, les boissons gazeuses. De plus, il est nécessaire de manger des aliments bouillis et non frits. Parmi la viande et le poisson sont recommandées des variétés faibles en gras. Les repas doivent être assez fréquents - 5 à 6 fois par jour, il est recommandé de boire beaucoup de liquide, en particulier en cas de diarrhée sévère. Un régime plus détaillé devrait être élaboré par un diététicien ou un gastro-entérologue, en fonction des caractéristiques de la maladie.

Prévention de l'inflammation gastro-intestinale

Est-il possible de prévenir les maladies inflammatoires du tube digestif? Dans la plupart des cas, cela est tout à fait possible, car la cause de la maladie est le mauvais régime alimentaire, les infections bactériennes, l’abus d’alcool et de drogues. En plus de la probabilité d'inflammation affectent le stress, le diabète, le manque de vitamines et d'oligo-éléments dans le corps, les maladies chroniques d'autres organes internes - gastrite, cholécystite. Par conséquent, une attention particulière à votre santé et à votre mode de vie aidera à éviter des maladies désagréables telles que l'entérite et la colite.