Principal / Ulcère

Traitement médicamenteux de la colite

Ulcère

La colite est une inflammation locale qui se forme sur la membrane muqueuse du gros intestin et viole ses fonctions d'aspiration, de motilité.

La colite spastique est caractérisée par des spasmes intestinaux prolongés et douloureux. Le traitement de la colite avec des médicaments est une étape importante du traitement. Mais les médicaments doivent être complétés par un régime bien choisi et une normalisation du mode de vie.

Utilisation de médicaments

Lors du choix d'un médicament, le médecin s'appuie sur les résultats des tests et sur la cause du développement de la maladie. Sans s'attaquer à la cause sous-jacente, un traitement efficace n'est pas réel.

Par exemple, si la maladie est causée par des invasions helminthiques, le traitement médicamenteux visera à détruire ces protozoaires.

Quand il y a d'autres troubles gastro-intestinaux dans l'histoire, ils sont engagés dans leur traitement. Les remèdes contre la colite sont souvent les mêmes que pour les autres affections du système digestif humain.

Est-il raisonnable d'utiliser des médicaments?

En achetant des pilules, de nombreux patients réfléchissent à la pertinence de leur utilisation. Les médicaments soulagent les symptômes désagréables. La formation de gaz causée par une bactérie putréfiante entraîne une distension abdominale, une personne ressent l'effet de rupture des gaz.

Leur composition est toxique, par conséquent, une irritation des terminaisons nerveuses dans l'intestin et sa spasmation se produisent. Une telle réaction provoque une douleur qui fait crampes. Les patients développent souvent une diarrhée.

Il est imprudent de tolérer ces manifestations. Il est préférable de les éliminer à l'aide de méthodes modernes, pour aider les intestins à rétablir une microflore favorable, à arrêter le processus inflammatoire et à se débarrasser de la gêne causée par la maladie.

Quels types de drogues existent

Les méthodes de traitement sont sélectionnées par un spécialiste, il n'est pas recommandé de les prescrire vous-même. Les médicaments sont pris strictement sous la supervision d'un gastro-entérologue. Le choix de la méthode de traitement dépend de plusieurs facteurs: composition de la microflore, nature du processus inflammatoire, comorbidités, catégorie d'âge du patient, etc.

  1. Pour éliminer l’éclatement de l’abdomen et les flatulences, appliquez des produits contenant du charbon actif, de la siméthicone et de l’extrait de fenouil.
  2. La restauration de la flore favorable dans les intestins est la tâche des additifs biologiques.
  3. Avec difficulté, la défécation utilise un laxatif.
  4. Quand un patient a un désordre intestinal, on lui prescrit des médicaments antidiarrhéiques.
  5. Pour réduire la lésion et éliminer l'inflammation, le médecin prescrit des anti-inflammatoires.

L'utilisation complète de ces médicaments vous permet d'éliminer le problème et de revenir à un mode de vie normal.

Utilisation d'antibiotiques

La nomination des agents antimicrobiens est très ambiguë, de nombreux médecins ont leur propre point de vue à ce sujet. Parfois, de telles substances tuent des micro-organismes bénéfiques, provoquant une dysbactériose et aggravant l’image de colite.

La microflore intestinale meurt et le traitement est retardé. Mais il arrive que sans prescription d'antimicrobiens, il n'y ait pas d'effet cicatrisant.

Si une colite spastique est diagnostiquée, alors son traitement est meilleur sans antibiotiques. Dans d'autres cas, des agents antimicrobiens prescrits par le médecin traitant.

Thérapie antibactérienne

Lorsque l'environnement pathogène se développe rapidement, il est nécessaire de recourir à des médicaments antimicrobiens. Acceptez-les strictement selon le schéma recommandé par le gastro-entérologue. En fonction de l'état du patient et du stade de la colite, le médecin choisit la méthode appropriée.

Cela peut être des médicaments du groupe des sulfamides. Par exemple, phtalazole ou sulgin. Leur réception est effectuée strictement sur rendez-vous d'un gastro-entérologue selon ce schéma:

  • Au stade du traitement intensif de l'inflammation, le médicament est pris six fois par jour. Le nombre de jours est déterminé par la négligence de la maladie et par la force du corps à récupérer.
  • La deuxième étape est la suppression des organismes pathogènes résiduels. Cela dure deux jours, la réception est effectuée quatre fois par jour.
  • La troisième étape est la consolidation de l'effet. Cela prend deux jours, avec des médicaments trois fois par jour.

Selon les résultats de l'étude de la microflore du patient, le médecin peut vous prescrire un médicament antibactérien à spectre d'action étroit, destiné à détruire un type spécifique de microorganismes pathogènes.

Même dans la pratique de la colite, les médicaments antimicrobiens contenant de l'hydroxyquinoléine (Intestopan et Entéroseptol) sont courants. Ce sont des agents plus lourds, leur utilisation est recommandée lorsque les micro-organismes ont développé une résistance à de nombreux antibiotiques.

Le schéma thérapeutique dépend du stade et de la négligence de la maladie. La durée du traitement avec des médicaments contenant de l'oxyquinoléine est d'environ dix jours.

Description des différentes drogues par leur direction

Dans le traitement de la colite, les médecins utilisent divers médicaments. Tous peuvent être classés en fonction de l'effet attendu:

  1. Médicaments de la classe des sulfonamides (sulfasalazine, mesacol). Leur action vise la destruction des microorganismes pathogènes.
  2. Drogues complexes (Intestopan, Mexaza). Supprime la flore indésirable, contient des enzymes.
  3. Agents biologiques contenant des micro-organismes bénéfiques et médicaments de la classe des eubiotiques (Bifidumbacterin, Bifiform, Linex). Les lacto et bifidobactéries habitent les intestins.
  4. Préparations contenant des enzymes (pancréatine, Mezim, Panzinorm, Festal). Ils améliorent la digestion, de sorte que dans l'intestin, il n'y a pas de processus de putréfaction et de fermentation dus à l'ingestion d'aliments non fermentés.
  5. Médicaments de la catégorie des antispasmodiques (No-shpa, Papazol, Bellastezin). Soulager la douleur, si nécessaire.
  6. Anticorps monoclonaux. Innovation dans la pratique médicale. Ils permettent au corps de faire face à l'inflammation elle-même, donnant aux cellules du système immunitaire la capacité de reconnaître le problème et de l'éliminer.

Action contre les drogues ciblant et examen des remèdes populaires

Le but de ces pilules est de soulager les symptômes de la maladie et d’en éliminer la cause.

Sulfasalazine

Il a un fort effet anti-inflammatoire. Elle repose sur la suppression immédiate de la source de microorganismes pathogènes par le biais de troubles métaboliques dans leurs cellules.

La substance active ne permet pas à la chaîne d'ADN de se multiplier. La sulfasalazine est indiquée chez les patients âgés de plus de 16 ans de 1 à 2 grammes 3 à 4 fois par jour au stade actif. En outre, 500 mg de la substance jusqu’à la fin de la phase de support. Le médicament a un certain nombre d'effets secondaires, par conséquent, est nommé uniquement par un spécialiste.

Mekasol

Aussi un médicament antimicrobien avec une large gamme d'effets. Il est produit sous forme de comprimés, qui doivent être consommés une heure avant les repas 2 à 4 fois par jour. En l'absence d'effets secondaires et d'anomalies dans le foie et les reins, la dose est de 50 mg par kilogramme de poids corporel du patient.

Intestopan

Médicament qui inhibe la croissance des agents pathogènes. Améliore rapidement l'état du patient, en éliminant les ballonnements, en éliminant les troubles intestinaux.

Au stade de la maladie aiguë, prenez 1-2 comprimés 5-6 fois par jour immédiatement après les repas. La durée du traitement est de dix jours. L'augmentation de la durée d'utilisation est strictement interdite

Mexaz

Il a la forme de fèves à la gelée, il est interdit de les écraser et de les mastiquer. Il a des effets enzymatiques et antimicrobiens. Utilisez le médicament avec de la nourriture ou juste avant un repas.

Par jour, prenez trois fois, une dragée à la fois. La durée du traitement est une semaine. Dans les cas extrêmes, le médecin traitant peut prolonger le traitement jusqu’à quatre semaines, mais sous surveillance stricte de la vision du patient.

Bifidumbacterin

L'agent qui habite l'intestin bifidobactéries. Le rendez-vous est très simple et les patients le choisissent souvent pour l'admission. Deux capsules de médicament sont prises avant les repas trois fois par jour, avec quelques gorgées d’eau. La durée du traitement est assez longue, six semaines.

Festif

Préparation enzymatique approuvée pour une utilisation à long terme, jusqu'à trois mois. Attribuez 20 mg de substance active trois fois par jour après les repas. Festal aide à améliorer la digestion des aliments, en leur évitant de s’attarder dans la lumière intestinale.

Panzinorm

C'est aussi un moyen de classe d'enzyme. Il est pris à chaque repas. Deux comprimés - avec le repas principal et un avec une collation. Autorisé à boire jusqu'à 15 doses par jour.

No-shpa

Antispasmodique. Détend les muscles lisses des intestins, soulageant la douleur. Dans la colite chronique, deux comprimés sont pris deux fois par jour. Dans la phase aiguë de la maladie, il est permis d’augmenter le nombre de doses jusqu’à trois fois. Le cours dure généralement trois jours, mais peut être prolongé à cinq si nécessaire.

Bellastezin

Analgésique Admission - uniquement en thérapie chez les patients adultes (âgés de 14 ans). Quelle que soit la forme de la maladie, 1 capsule est libérée trois fois par jour. Le cours maximum d'admission est de cinq jours.

Remèdes bon marché pour la colite

Le traitement de la colite est coûteux. Beaucoup s’intéressent à la question de savoir s’il existe des médicaments pour lesquels le prix ne coûte rien. En voici quelques unes:

  • Analog-shpy peu coûteux - Drotaverin. Il a un effet antispasmodique, si nécessaire pour le patient.
  • Huile de vaseline. Utilisé pour ramollir le sphincter anal, permettant ainsi aux masses fécales de sortir doucement.
  • Lopéramide. Nommé avec la diarrhée, pris après chaque acte de défécation.
  • Bifikol. Supplément relativement peu coûteux pour la colonisation de l'intestin avec une flore bénéfique.

Différence dans le traitement de la toxicomanie chez les adultes et les enfants

Les enfants ne sont pas autorisés à utiliser toutes les pilules. Le pédiatre devrait donc s'occuper de son traitement. La thérapie vise à détruire le pathogène. Le principal moyen de thérapie pour la restauration de la membrane muqueuse est un régime médical. Outre le régime alimentaire, les médicaments prescrits avec des enzymes, des prébiotiques, des entérosorbants.

La différence avec le traitement d'un adulte réside dans la prescription d'antibiotiques uniquement dans de strictes indications.

Combien de temps dure le traitement médicamenteux?

La durée du traitement de la colite au stade aigu dure de trois jours à plusieurs semaines. Cela dépend de la méthode de traitement et de la gravité des symptômes. La forme chronique de la maladie est traitée plus longtemps, mais les symptômes ne dérangent pas tellement le patient.

Pour sélectionner le traitement, vous devez contacter les spécialistes. Ils désigneront un parcours individuel en tenant compte de toutes les caractéristiques du corps.

Colite spastique: symptômes, traitement, nutrition

Parmi les nombreuses maladies du système digestif, la colite occupe une place particulière, car elle peut revêtir différentes formes et manifestations. L'une de ses variétés les plus courantes s'appelle la colite spastique ou syndrome du côlon irritable. En plus de l'hypertension, de l'ostéochondrose et des allergies, on l'appelle les maladies dites de civilisation. Si elle n’est pas traitée, la pathologie peut non seulement nuire considérablement à la qualité de la vie d’une personne, mais aussi entraîner de graves complications, de sorte que ses signes ne peuvent être ignorés.

Colite spastique: symptômes, traitement, nutrition

La colite spastique - qu'est-ce que c'est?

En fait, la colite spastique est un processus inflammatoire chronique localisé dans le gros intestin. Selon les statistiques, chaque 9ème adulte de la planète en souffre. Seulement la moitié des patients ont recours à une assistance médicale. Nombre d'entre eux ne sont pas au courant de la maladie, oubliant ainsi toute gêne occasionnée par des erreurs nutritionnelles et d'autres pathologies. Le syndrome du côlon irritable est un problème médical controversé - certains médecins considèrent qu'il ne s'agit pas d'une pathologie indépendante, mais d'une manifestation ou d'une conséquence d'autres troubles du tractus gastro-intestinal. Malgré cela, la colite spastique est incluse dans la classification internationale des maladies ICD-10 sous le code K58.

Qu'est-ce que la colite spastique?

Intéressant: la colite spastique, ou syndrome du côlon irritable, peut être qualifiée de maladie féminine d'âge moyen, car les femmes âgées de 25 à 40 ans le voient le plus souvent chez l'homme - la pathologie est diagnostiquée 3 fois moins chez l'homme, chez les personnes âgées et les adolescents. il se produit dans des cas isolés.

Syndrome du côlon irritable

Causes de la colite spastique

Les causes exactes du développement de la maladie sont encore inconnues - on pense qu'elles sont causées par une combinaison de plusieurs facteurs, notamment:

  • malnutrition sur une longue période;
  • réactions allergiques;
  • violations du tractus gastro-intestinal, en particulier la gastro-entérite;
  • mauvaises habitudes
  • infection du corps par des microorganismes pathogènes ou des parasites;
  • consommation incontrôlée de laxatifs, d'antibiotiques, d'anti-inflammatoires non stéroïdiens et d'autres médicaments;
  • stress fréquent et stress émotionnel;

Stress fréquent - une des causes de la maladie

Le mécanisme de développement de la colite spastique n’est pas non plus défini; on pense que sous l’influence des raisons susmentionnées, certaines parties du gros intestin commencent à agir plus activement que d’autres. En conséquence, le processus de digestion des aliments est perturbé, il commence à irriter la membrane muqueuse, provoquant des manifestations désagréables et souvent douloureuses.

Symptômes caractéristiques du syndrome du côlon irritable

Pour référence: les scientifiques ont récemment tendance à croire que le stress est la principale cause de développement du syndrome du côlon irritable - plus de 60% des patients avec ce diagnostic souffrent de dépression et de troubles du système nerveux.

Symptômes de la colite spastique

La complexité du diagnostic de la colite spastique réside dans le fait que ses symptômes sont purement individuels et non spécifiques, de sorte qu'ils peuvent facilement être confondus avec des signes d'autres pathologies. Les manifestations de la maladie comprennent:

  • syndrome douloureux de nature paroxystique qui se manifeste tout au long de la journée (la nuit et le matin, la patiente ne gêne pas la gêne) et disparaît généralement après un acte de défécation, d'épuisement des gaz, pendant la menstruation chez la femme;
  • modification de la consistance des selles - elles deviennent liquides, solides ou fragmentées («excréments de mouton»), parfois des impuretés de sang, une sensation de selles incomplètes et de fausses envies de déféquer;

La colite spastique modifie la consistance des selles.

Selon les caractéristiques des selles et leur fréquence, la maladie peut se manifester de quatre manières: constipation, diarrhée, sous forme mixte ou inclassable.

Tableau Formes de colite spastique.

Traitement de la colite avec des médicaments, des remèdes populaires et un régime

Lorsque l'inflammation de la membrane muqueuse du gros intestin dans le corps humain progresse, la colite aiguë nécessite un traitement médicamenteux opportun. La maladie est commune, elle est propre aux personnes de sexe différent présentant des problèmes de digestion fréquents. L'automédication ne procure qu'un soulagement temporaire et peut nuire à la santé en présence de pathologies associées dans le corps. Par conséquent, un traitement réussi commence par un diagnostic opportun.

Causes de la colite

Selon la terminologie médicale, il s'agit d'une lésion dystrophique-inflammatoire de la membrane muqueuse du gros intestin, entraînant un dysfonctionnement grave du tube digestif (tractus gastro-intestinal). La colite aiguë se développe avec des lésions infectieuses, ischémiques (avec manque d'approvisionnement en sang), médicinales ou toxiques sur la partie spécifiée du système digestif. Donc:

  1. La symptomatologie de la colite aiguë chez l'adulte est représentée par une inflammation de la membrane muqueuse du gros intestin et de l'estomac, qui se produit dans le contexte d'une activité accrue d'une infection pathogène.
  2. La maladie chronique évolue en présence de foyers d’infection dans la vésicule biliaire, le pancréas et d’autres organes liés anatomiquement aux intestins.

De plus, il est important de se rappeler les dangers de la nutrition monotone prolongée. Les patients sont priés de s'abstenir de consommer des aliments épicés et difficiles à digérer, à savoir l'alcool. Autres facteurs provoquant une colite:

  • médicaments: laxatifs sous forme de suppositoires et de lavements rectaux, antibiotiques;
  • infection: dysenterie, tuberculose, salmonellose, giardiase, amibiase, helminthiase;
  • intoxication alimentaire, lorsque les muqueuses du colon irritent et détruisent les allergènes, les toxines;
  • stress transféré, violation de la routine habituelle du patient;
  • l'influence des substances toxiques: sels de métaux lourds, plomb, mercure, arsenic, produits de décomposition de toxines;
  • facteur alimentaire: les dommages à la muqueuse intestinale peuvent être des aliments solides, des plats salés, épicés et fumés;
  • troubles circulatoires.

Les causes principales de la colite progressive sont généralement une alimentation excessive, l'utilisation d'aliments nocifs, l'exposition à des allergènes, une hypothermie prolongée, le stress émotionnel et physique. Les complications liées à l'utilisation à long terme d'antibiotiques ne sont pas exclues car les parois de la membrane muqueuse du gros intestin sont détruites sous l'influence de composants synthétiques individuels de ces médicaments.

Symptômes de colite

Si le patient a une douleur abdominale paroxystique et s'inquiète de la diarrhée aiguë, il s'agit alors des premiers signes de colite, dont l'intensité ne fera que s'intensifier en l'absence de traitement opportun. Les symptômes généraux incluent de tels changements dans le bien-être général:

  • sensation de grondement dans l'estomac, indigestion, signes de distension intestinale;
  • fièvre (fièvre), frissons;
  • besoin fréquent de selles;
  • symptômes de déshydratation, représentés par des vertiges, une faiblesse générale;
  • masses fécales avec des impuretés du sang, souvent causées par des hémorroïdes aggravées par la diarrhée.

Tous les symptômes ne peuvent pas être présents en même temps, leur gravité et leur intensité varient en fonction du tableau clinique spécifique. Un traitement efficace à domicile de la colite intestinale n’est possible qu’après un diagnostic définitif, ce qui nécessite une connaissance du classement et des particularités de chaque forme de cette maladie.

Types de colite

Le traitement efficace de la colite intestinale chez l'adulte dépend de la forme de la maladie, des caractéristiques individuelles de l'organisme. La classification conditionnelle de la maladie en fonction des caractéristiques du déroulement du processus pathologique est représentée par les types suivants:

  • Aiguë. Il est provoqué par une réaction allergique, une nutrition médiocre, une infection bactérienne. L'estomac se produit sous l'influence de facteurs pathogènes, une inflammation de la membrane muqueuse du côlon et de l'intestin grêle.
  • Chronique. La maladie est causée par la consommation prolongée de laxatifs, une violation de la microflore intestinale et des microorganismes pathogènes. Il y a une inflammation du tube digestif avec des accès de douleur récurrents.

Une classification en fonction des caractéristiques endoscopiques est fournie. Les types de colite sont les suivants:

  • Pseudo-membraneux. Un traitement prolongé aux antibiotiques viole la microflore intestinale et crée des conditions favorables à l'activité de bactéries nocives. Manifeste une colite avec des symptômes graves de dysbiose (diarrhée, flatulence, ballonnements).
  • Ulcératif. Le stress, les régimes alimentaires malsains, les infections et les maladies génétiques sont considérés comme des facteurs provoquants. Cette forme de la maladie est accompagnée d'une inflammation purulente du gros intestin, se présente sous une forme sévère.
  • Atrophique. L'organisme est intoxiqué par des poisons, des sels de métaux lourds, des toxines et des réactifs chimiques. Avec cette maladie, il se produit une atrophie partielle du côlon lorsque les parois du corps s'amincissent progressivement.
  • Spastique. Les principales causes de la maladie sont les mauvaises habitudes, une mauvaise alimentation, un mode de vie malsain. Les patients atteints de cette forme de colite se plaignent de syndrome du côlon irritable (douleurs et crampes abdominales, diarrhée, flatulence).
  • Catarrhal Les facteurs pathogènes sont l'intoxication alimentaire, les maladies intestinales, les carences en vitamines, l'affaiblissement de l'immunité locale.

Diagnostic de colite

Avec une détermination adéquate de la forme de la maladie, le traitement de la colite à domicile est très efficace. Le diagnostic exact comprend un certain nombre d'examens de laboratoire et cliniques:

  1. Coloscopie ou sigmoïdoscopie. De telles techniques peuvent détecter des modifications catarrhales ou atrophiques de la muqueuse intestinale.
  2. Coprologie. De cette façon, vous pouvez donner une évaluation réelle du travail du système digestif, du métabolisme.
  3. Radiographie ou irrigographie. Vous pouvez déterminer directement la localisation de la pathologie de la lésion, évaluer la structure de la membrane muqueuse du gros intestin.
  4. Analyse générale du sang et de l'urine. Nécessaire pour identifier le processus inflammatoire et infectieux.
  5. Analyse générale des matières fécales, recherche sur les œufs les plus simples. Si vous prenez le matériel biologique à des fins de recherche et identifiez les parasites à temps, vous pouvez arrêter le processus pathologique d'amincissement des parois du gros intestin, augmentant ainsi l'efficacité du traitement de la colite.

Une biopsie peut être nécessaire (prélèvement de cellules intestinales à des fins d'analyse). La nécessité d'analyser la similitude des symptômes de la colite avec des signes de tumeurs malignes est expliquée. S'il n'y a pas de processus cancéreux et que l'inflammation du côlon est diagnostiquée, le résultat clinique est favorable. Le traitement de la colite chronique de l'intestin avec des médicaments est très efficace.

Bases de traitement de la colite spastique


Le traitement de la colite spastique dépend du facteur étiologique à l'origine de la maladie, de la forme et de l'évolution de la pathologie, de l'âge du patient ainsi que de la gravité des manifestations cliniques. Les principales mesures thérapeutiques interdépendantes sont les suivantes: régime alimentaire, pharmacothérapie, médecine traditionnelle, lavements.

Thérapie de régime

Principes de base

Le choix du régime alimentaire pour la colite spasmodique de l'intestin repose sur les principes suivants:

  1. Les aliments doivent être naturels, non irritants pour la membrane muqueuse du tractus gastro-intestinal, des composants naturels, tels que les assaisonnements épicés, les colorants artificiels et les agents de conservation.
  2. Les aliments doivent être faciles à digérer et suffisamment riches en calories. La cuisson doit être cuite à la vapeur ou bouillie, le ragoût. Produits frits et fumés consommés indésirables.
  3. La prédominance dans le régime alimentaire des produits d'origine végétale et animale est déterminée par le type de trouble intestinal.
  4. Le syndrome du côlon irritable ou la diarrhée fonctionnelle, c'est-à-dire un trouble entraînant une accélération du transit intestinal, nécessite la prédominance de produits protéiques d'origine animale dans le régime alimentaire associé à la colite spastique. Dans ce cas, les produits laitiers fermentés sont utiles et indésirables - produits soumis à la fermentation - jus de raisin ou de prune. Autorisé à manger des aliments végétaux ne contenant pas de fibres grossières et nécessairement soumis à un traitement thermique.
  5. Si les troubles intestinaux entraînent un retard de vidange, il est nécessaire de déterminer la nature de la constipation, c'est-à-dire de déterminer si elle est spasmodique ou atonique. La prédominance des produits d'origine animale ou végétale dans le régime alimentaire en dépend. La constipation spastique nécessite à peu près la même quantité de protéines et de fibres animales dans le régime alimentaire. Il est recommandé de limiter les fibres brutes.
  6. Pour augmenter l'activité des contractions intestinales dans les aliments, il faut ajouter une quantité importante de fibres. Ses nombreux contenus dans les jus de fruits et de légumes frais, les salades de légumes frais, les légumes cuits et cuits, le pain complet. Pour améliorer le péristaltisme, on utilise du son cuit à la vapeur, préparé comme suit: on verse une cuillère à soupe dans un verre d’eau bouillante et on laisse reposer pendant cinq minutes. Après cela, l'eau est drainée et le son est mangé avec la première portion de nourriture. La citrouille ou la betterave bouillie, ainsi que les fruits séchés - pruneaux, figues, dates stimulent les intestins. Ces produits sont capables de gonfler dans la lumière intestinale, ce qui entraîne leur expulsion accélérée.

Régime alimentaire pour colite spastique aiguë

Le régime alimentaire pour la colite spastique aiguë repose sur l'exclusion ou la restriction de l'utilisation d'aliments gras, épicés et salés qui irritent la muqueuse intestinale. Le régime devrait inclure des légumes, des fruits, des haricots, du pain à grains entiers. Il est nécessaire de manger fractionné: en petites portions plusieurs fois par jour. Cela contribuera à réduire la diarrhée, à réduire les flatulences et à stabiliser l’état du patient.

Régime alimentaire pour la colite spastique chronique

Le traitement de la colite chronique spasmodique de l'intestin doit commencer par le moyen le plus accessible et le plus inoffensif: tenir un journal de votre alimentation.

Il est conseillé aux patients d'augmenter leur apport en fibres: légumes, fruits, haricots, produits à base d'acide lactique, fruits séchés, son et pain à grains entiers. Il est nécessaire d'exclure ou au moins de limiter les produits d'origine animale, par exemple, le beurre et les graisses, ainsi que l'interdiction formelle de prendre de l'alcool, du café, de l'eau avec du gaz et du thé fort. Vous devez éviter les aliments susceptibles de provoquer une exacerbation de la maladie ou de provoquer un spasme: chocolat, viandes grasses, crèmes, fromages, beurre, lait entier.

Attention! Si l'état du patient ne s'améliore pas après avoir suivi toutes les recommandations du régime, faites appel à un traitement médical.

Traitement de la toxicomanie

Déterminer la tactique de traitement de la colite spastique nécessite une approche individuelle. La thérapie combinée et complexe soulage la tension nerveuse, rétablit la fonction motrice du côlon, améliore la digestion.

  • Le traitement médicamenteux de la colite spastique vise à réduire les signes d'inflammation. Pour ce patient, des anti-inflammatoires non stéroïdiens et des antibactériens sont prescrits. L'utilisation prolongée d'AINS peut aggraver l'évolution de la maladie et entraîner l'apparition d'érosions et d'ulcères sur la membrane muqueuse du tractus gastro-intestinal.
  • Le traitement antibactérien consiste à utiliser des médicaments ayant un large spectre d’action antimicrobienne. Mais les antibiotiques peuvent aussi avoir un effet négatif sur l’état de l’intestin: perturber la microflore normale et entraîner le développement d’une dysbactériose. Pour compenser cet effet secondaire et rétablir l'équilibre des microorganismes, il est nécessaire d'utiliser des médicaments à base de bactéries intestinales vivantes.
  • L’acceptation des préparations bactériennes rétablissant la microflore intestinale doit être commencée à la fin du traitement antibactérien.
  • Pour soulager la douleur, utilisez des antispasmodiques et des antidouleurs.
  • Pour réduire l'intensité du processus inflammatoire et réduire la sécrétion de mucus, on prescrit au patient des agents astringents et enveloppants. Le mucus, pénétrant dans la lumière de l'intestin, l'irrite et provoque l'expulsion accélérée du contenu. Le mucus sécrété par la muqueuse intestinale enflammée est plus agressif que la normale, ce qui irrite également la paroi intestinale.
  • Avec le développement de la déshydratation due à la diarrhée, une reconstitution par perfusion du liquide perdu par le corps est indiquée.
  • De plus, en cas de colite spasmodique, il est recommandé d’utiliser des préparations enzymatiques et des entérosorbants qui réduisent la formation de gaz et les ballonnements.
  • Thérapie de vitamine.
  • L'utilisation de laxatifs, de préférence d'huile et de légume, donne un bon effet et n'irrite pas la muqueuse intestinale, contrairement aux produits chimiques.

Lavements

Comment traiter la colite spasmodique si la diète et l'utilisation de médicaments ne donnent pas de résultats positifs? Dans ce cas, prescrit un traitement local de l'inflammation de l'intestin avec des lavements nettoyants et médicinaux.

Lavements Nettoyants

Les lavements de nettoyage sont divisés en deux types: ceux qui agissent immédiatement et ceux qui ont un effet ultérieur.

  • Les lavements, agissant immédiatement, stimulent les intestins grâce au volume de fluide et à sa température. En cas de colite spasmodique, il est interdit d’utiliser des lavement nettoyant à l’eau froide, car cela provoquerait des spasmes encore plus intestinaux. Les patients sont prescrits lavements tièdes avec de l'eau jusqu'à 36 degrés. L'eau doit être introduite progressivement et de manière uniforme, en contrôlant le niveau de pression pour éviter un spasme et une éruption rapide du fluide jusqu'au bout.
  • Les lavements avec l'action subséquente sont ainsi exprimés: le liquide est injecté dans l'intestin et y reste. L'action vient après un certain temps. Ce lavement est mis non pas avec de l’eau, mais avec de l’huile végétale ou une suspension eau-huile, dont le volume peut être différent: de deux cent à cinq cent millilitres. L'huile est introduite dans le rectum, elle s'étend vers le haut et sépare les masses fécales denses des parois intestinales, stimulant doucement le péristaltisme.

Lavements médicamentés

Le but principal des lavements médicamenteux est l’effet local direct du médicament sur la surface enflammée. Les plus efficaces sont les infusions de plantes médicinales, qui ont une action anti-inflammatoire, pelliculaire et astringente. Les lavements médicamenteux sont utilisés non seulement pour le traitement de la colite spastique, mais également pour toute autre pathologie inflammatoire de l'intestin.

Les infusions de calendula et de camomille administrées en lavement ont un effet thérapeutique prononcé. Le volume du lavement doit être de cinq cents millilitres et la température de la perfusion d'environ 36 degrés. Ceci assurera une absorption optimale du fluide de travail de la muqueuse intestinale enflammée. Une solution plus froide est mal absorbée et peut provoquer des spasmes, tandis qu'une solution plus chaude est dangereuse en raison d'une brûlure de la muqueuse.

L'infusion de camomille est préparée comme suit: une cuillère à soupe de fleurs séchées d'une camomille pharmaceutique est versée avec un verre d'eau bouillante, infusée, filtrée et injectée dans le rectum. Il est nécessaire de garder le liquide le plus longtemps possible. L'infusion de Calendula est préparée de la même manière.

Attention! Pour prévenir les lésions des muqueuses lors de l’introduction d’un lavement, il est nécessaire d’utiliser des pointes souples, en particulier lors de la réalisation d’un lavement indépendant. La durée du traitement de la colite avec des lavements médicamenteux varie de une à trois semaines, selon l’état du patient.

L'hydrocolonothérapie est une méthode moderne de nettoyage des intestins, conduite à l'hôpital par des spécialistes qualifiés. C'est une procédure assez efficace utilisée pour traiter la colite spastique et d'autres maladies du tractus gastro-intestinal. Elle consiste en l'introduction dans le côlon d'une grande quantité d'eau tiède, suivie d'une évacuation. Cette méthode de nettoyage normalise la fonction intestinale et réduit le niveau d'intoxication du corps. L'hydrocolonothérapie nécessite toujours la restauration de la microflore perturbée à l'aide d'eubiotiques.

Médecine populaire

  • Les oignons améliorent la motilité intestinale et ont un léger effet laxatif. Le jus d'oignon se boit régulièrement avec une cuillère à café trois fois par jour avant les repas.
  • Le thé d'anis réduit les spasmes et élimine l'accumulation de gaz dans les intestins. Dans une théière, une cuillerée à thé d'anis sec ou frais est versée avec un verre d'eau bouillante, recouverte d'une serviette en lin et infusée pendant cinq minutes. Buvez tout au long de la journée souvent et petit à petit. Vous pouvez brasser de l'anis à l'aneth pour obtenir un effet thérapeutique plus rapide.
  • Un verre de cornichon à la choucroute, bu chaque fois après un repas, aide à se débarrasser de la constipation.
  • Les pommes se lavent bien, frottent et mangent cinq minutes après la cuisson, plusieurs fois par jour. Les premiers résultats apparaîtront le troisième jour, mais manger des pommes devrait l'être quand même. L'effet laxatif des pommes s'explique par la présence en elles de substances pectiques qui traitent bien la colite et l'entérite chez les enfants et les personnes âgées.
  • Coltsfoot est un bon remède pour traiter la colite. Prenez la troisième partie d'une cuillère à thé de poudre, préparée à partir de ses feuilles, trois fois par jour, une demi-heure avant les repas, en la lavant à l'eau de miel ou au lait chaud.
  • Une telle infusion est préparée pour lutter contre l'augmentation de la formation de gaz: prenez cinq parties de fleurs de camomille, cinq parties d'origan, une partie de racine de valériane, une infusion est préparée à partir de ces composants, à prendre dans un demi-verre deux fois par jour.
  • Un remède simple et accessible contre la constipation est le jus de pomme de terre, qui se prend en cent millilitres trois fois par jour.
  • Faire face à la constipation chronique et aux autres signes de colite spastique aidera à la perfusion de graines de lin préparées à partir d’une cuillerée à thé de graines de lin et d’un verre d’eau bouillante.
  • Le thé Viburnum est très efficace dans le traitement de la colite et de l'entérocolite.

Colite intestinale spastique: symptômes, traitement

✓ Article vérifié par un médecin

Mode de vie moderne - manque de sommeil, stress, nourriture sur le pouce, manger des aliments transformés, le manque de fibres conduit à des maladies du tractus gastro-intestinal. Chaque année, leurs statistiques «rajeunissent»: presque un écolier sur quatre souffre de troubles digestifs. Et à 25 ans, une personne sur deux a des problèmes de tractus gastro-intestinal.

La colite spastique du médecin est appelée «les maladies de la civilisation»: il s'agit du paiement d'une personne pour un mode de vie inapproprié. Il s'agit d'un spasme constant des muscles du gros intestin, qui aggrave leur tonus, développe une inflammation et perturbe les selles. En conséquence, les toxines s'accumulent dans le corps, les nutriments sont mal absorbés. L'intoxication générale rejoint les symptômes intestinaux, l'immunité s'affaiblit, des maux de tête et de l'insomnie apparaissent.

Chez la moitié des patients qui viennent chez le médecin avec des plaintes de douleurs abdominales et d'indigestion, la colite spastique est détectée comme une maladie indépendante ou un «complément» à une gastrite, une cholécystite ou une pancréatite existantes.

Colite intestinale spastique: symptômes, traitement

IMPORTANT: Les femmes sont plus sujettes à cette maladie, elles ont souvent des exacerbations sur le fond du syndrome prémenstruel et de la menstruation, pendant la grossesse. Ce diagnostic commence à se manifester à l'âge de 20 ans. Les hommes en bas âge sont plus résistants, la colite spastique y apparaît principalement après 40 à 45 ans.

La colite spastique se produit:

  1. Aiguë (se produit à la suite d'infections intestinales aiguës, d'empoisonnement).
  2. Chronique (déclenché par le stress, la malnutrition).

Les aigues non traitées deviennent chroniques. C’est celui-ci que l’on retrouve souvent lors de l’examen, car les patients souffrent longtemps des symptômes et cherchent de l’aide s’ils ne se sentent pas bien.

Définition et types de colite

Pourquoi ça se pose?

La colite spastique, ou syndrome du côlon irritable, est présente chez 20% des personnes. Cela est dû à un certain nombre de raisons:

  1. Un stress constant entraîne des spasmes musculaires.
  2. Fortes crises nerveuses, conflits accompagnés d'expériences et de tensions nerveuses.
  3. Un régime alimentaire inapproprié est un manque de fibres, ce qui provoque une atonie intestinale.
  4. Consommer des aliments gras, de l'alcool, du café fort et d'autres aliments irritant le système digestif.
  5. Infections intestinales transférées.
  6. Invasions de vers.
  7. Utilisation à long terme de certains médicaments (surtout si la réception se passe sans surveillance médicale), le plus souvent - des antibiotiques et des laxatifs.
  8. Allergies alimentaires.
  9. Troubles circulatoires dans le côlon.
  10. Constipation chronique
  11. Troubles hormonaux, en particulier chez les femmes. Les facteurs de risque supplémentaires sont les troubles menstruels et la grossesse.

Image schématique de la colite

Ce ne sont là que quelques-unes des raisons qui conduisent le plus souvent à la colite spastique. Aux premiers stades de la maladie, il suffit d'identifier la véritable cause et de l'éliminer - au bout d'un moment, le travail de l'intestin se normalise. Plus tard, lorsque le problème commence, un traitement médicamenteux supplémentaire est nécessaire.

Comment se manifeste la colite spastique?

Les principaux signes de la maladie ressemblent à un certain nombre de troubles du tractus gastro-intestinal. Parmi les symptômes les plus fréquents figurent:

  1. Troubles des selles (constipation, diarrhée ou alternance).
  2. Sensation de lourdeur et de selles incomplètes.
  3. Flatulences
  4. Nausée, anorexie
  5. Douleur dans les intestins, qui passent après avoir vidé.
  6. Forte tension des muscles abdominaux.

IMPORTANT: Souvent, sur fond de colite spastique, une réaction particulière à certains produits se produit. Par exemple, une personne ayant précédemment toléré le lait et les produits laitiers a normalement un déficit en lactase. Trop de nourriture peut causer la diarrhée. Et des bonbons et même des fruits - fermentation. Après traitement, ça passe.

Symptômes de la colite spastique

Considérez les symptômes qui aident à distinguer les formes de CS (aiguë et chronique).

Ce qui caractérise cette maladie, c'est que la douleur dans les intestins n'apparaît pas la nuit. Si la cause de la CI réside dans le surmenage nerveux, une douleur et une augmentation de la formation de gaz se produisent pendant les expériences, une fatigue intense. Chez la moitié des patients, on observe des troubles nerveux comorbides - anxiété, tension, apathie, syndromes de dépression et sous-dépressifs, attaques de panique, exacerbation de phobies. Il existe également des troubles nerveux végétatifs - maux de tête, faiblesse, membres froids, bosse dans la gorge, sensation de manque d'air lors de la respiration. L'accumulation de tension nerveuse et d'intoxication conduit à ces conditions.

SC est divisé en trois groupes en fonction du symptôme principal:

  • SK avec douleur et gonflement;
  • SK avec diarrhée;
  • SK avec constipation.

Vidéo - Colite: symptômes et traitement

Que se passe-t-il dans le corps pendant le SC?

Symptômes désagréables - besoin de fréquenter les toilettes, enflure et grondement que les autres entendent - un seul côté de la médaille.

Dans le contexte du trouble des selles, le patient développe une déshydratation (avec diarrhée) et une intoxication (avec constipation). L'empoisonnement par des toxines qui stagnent dans les intestins aggrave l'irritation de la muqueuse, le goût amer de la bouche, altère l'absorption des vitamines et des micro-éléments, perturbe le travail des autres organes. La charge sur le foie, qui doit neutraliser les toxines accumulées, augmente. Par conséquent, si elles ne sont pas traitées, des pathologies du foie et de la vésicule biliaire se développent avec le temps.

IMPORTANT: dans les cas graves, la SC peut entraîner un fort affaiblissement du système immunitaire, une anémie et une avitaminose. Des ulcères se forment à la surface de la muqueuse intestinale.

Diagnostic de la colite spastique

Si les symptômes indiquent un SC, une consultation avec un gastro-entérologue est nécessaire. Pour un diagnostic précis est effectué:

  • palpation de la cavité abdominale, au cours de laquelle le médecin détermine le degré de gonflement de l'intestin, les zones les plus douloureuses;
  • analyse des matières fécales;
  • test sanguin;
  • radiographie de l'intestin, radiographie avec lavement de contraste;
  • Manométrie ano-rectale - afin de déterminer le tonus musculaire, la force des spasmes.

Analyse manométrique ano-rectale

En fonction de l'état du patient, un traitement est prescrit.

Comment traiter la colite spastique

Si l'état du patient le permet, le traitement est effectué en ambulatoire. Les cas graves, notamment dans les cas de colite aiguë ou de toxicité chronique grave, nécessitent une hospitalisation.

Le traitement comprend trois étapes principales:

  1. Les lavements thérapeutiques - sont effectués afin de libérer les intestins de l'excès de mucus et de matières fécales, afin de développer un calendrier de défécation. Nommé dans les premiers jours de traitement.
  2. Aliment diététique destiné à réduire le degré d'irritation des intestins tout en stimulant doucement son travail. Les exigences alimentaires de base sont la restriction ou l'élimination complète des aliments sucrés gras, épicés et sucrés, une réduction de la quantité de glucides transformés et une augmentation de la quantité d'aliments riches en fibres.
  3. Un traitement médicamenteux est prescrit en fonction des résultats de l'examen. Médicaments courants - antispasmodiques, anti-inflammatoires, permettent de réduire la formation de gaz, complexes vitaminiques, sorbants. Peut également être utilisé des sédatifs (si le SC apparaît dans le contexte de stress et d’augmentation de l’anxiété), des probiotiques (pour normaliser la flore intestinale), des antibiotiques (en cas d’infection), des antiparasitaires. Parfois, les patients souffrant de troubles dépressifs ont besoin d'antidépresseurs supplémentaires pour stabiliser leur état. Dans ce cas, une consultation supplémentaire du neurologue ou du neuropsychiatre est désignée.

En cas de colite accompagnée de constipation, après un cycle de lavements, un laxatif doux est prescrit, à base d’huiles ou d’extraits de plantes. Les médicaments qui causent la défécation par stimulation grossière de la motilité, le spasme des muscles de l'intestin portant ce diagnostic sont contre-indiqués.

Nutrition pour la colite spastique

Produits autorisés et interdits avec colite

Après le traitement, le patient doit adhérer à certaines règles de nutrition pour éviter une nouvelle aggravation:

  1. Repas fractionnés jusqu'à 5 fois par jour.
  2. L'exclusion des produits qui causent des gaz.
  3. Rejet des aliments frits épicés et gras.
  4. Refus de la farine et de la cuisson - ils provoquent une fermentation.
  5. Au lieu de lait, il est souhaitable d'utiliser des produits laitiers, utilisez-les l'après-midi.
  6. L'augmentation de l'alimentation du pourcentage de fruits et légumes frais. Il est souhaitable de limiter la consommation de légumineuses et de chou, de fruits à forte teneur en sucre et de jus de fruits industriels.
  7. Remplacez le pain blanc par du noir.
  8. Évitez les aliments contenant des agents de conservation: plus la durée de vie est longue, plus le risque d'irritation est élevé. Les yaourts industriels ayant une durée de vie d'environ un mois devraient être remplacés par des produits faits maison, afin d'abandonner les conserves industrielles, les saucisses, etc.

Vidéo - Comment traiter les remèdes populaires contre la colite intestinale

Méthodes populaires pour la colite spastique

L'utilisation de méthodes traditionnelles ne doit pas remplacer la thérapie classique: elles sont utilisées en complément du traitement principal et pour maintenir l'état du patient.

Bien affecter le travail des intestins décoctions d'herbes et de tisanes:

  1. Pour réduire la formation de gaz, installez l'aneth, le fenouil, la menthe, l'anis et le jus de céleri
  2. La camomille, le tussilage, la sauge et le viburnum vont éliminer l'inflammation.
  3. Facilite le vidage des intestins, l'écorce de nerprunne, les cendres des montagnes, le jus d'aloès, les pruneaux.
  4. Calme les nerfs mélisse, ivan-thé, pivoine.

Bien affecter le travail de l'intestin décoctions d'herbes et de tisanes

Bien affecter la normalisation de la digestion des graines de lin. Vous pouvez les prendre sous leur forme pure, préparer une décoction, ajouter de l'huile de lin aux salades de légumes.

Prévention de la colite spastique

En plus d'une nutrition adéquate, il est recommandé:

  1. Réduire les niveaux de stress, normaliser les habitudes de sommeil. Pour le soulagement des crises d'anxiété, vous pouvez utiliser des exercices de respiration, des poumons apaisants.
  2. Activité physique stimulant la motilité - gymnastique simple le matin ou pendant la journée.
  3. Abandonnez l'alcool, le tabac, le café et le thé fort.
  4. Les massages aideront à améliorer la motilité intestinale tout en réduisant l’anxiété et la relaxation. Mais ils devraient être effectués par un expert.

Vous aimez cet article?
Enregistrer pour ne pas perdre!

Colite spastique

La colite spastique est une inflammation de la membrane muqueuse du gros intestin, accompagnée d'un manque de motilité.

Il est souvent diagnostiqué comme étant un syndrome du côlon irritable. Il n’est pas considéré comme une pathologie grave et concerne environ 50% des patients qui se sont plaints d’une altération du tube digestif. Plus souvent diagnostiqué chez les femmes âgées de 35 à 50 ans.

Des chercheurs européens ont découvert que les causes de la maladie ne sont pas des désordres organiques du corps, mais la pathologie de l'innervation. Dans les études cliniques sur le fond de la maladie, les médecins ne trouvent pas de changements biochimiques dans les tissus, ni dans les foyers inflammatoires ou pathologiques. En raison de ces caractéristiques, la maladie est difficile à diagnostiquer.

Les causes et les formes de la maladie

La colite spastique peut être aiguë ou chronique. La maladie est causée par un trouble fonctionnel du tube digestif. Les principaux facteurs à l'origine de la maladie sont le stress, les surcharges corporelles fréquentes (à la fois physiques et nerveuses) et une alimentation malsaine.

Les causes les plus courantes de colite spastique sont les facteurs suivants:

  • régime alimentaire inapproprié pendant une longue période;
  • abus de laxatifs;
  • intervention opérable dans le tractus gastro-intestinal;
  • traitement antibiotique à long terme;
  • développement de pathogènes dans les intestins.

Le travail de l'intestin étant régulé par le système nerveux, les principales causes de développement de la colite spastique sont liées à des troubles de l'intestin. Ceux-ci incluent:

  • Stress chronique, la vie avec un sentiment constant de peur,
  • Surcharge au travail
  • Manque de sommeil normal et bon repos.

Les maladies du tractus gastro-intestinal peuvent provoquer une colite intestinale:

  • dysbactériose;
  • entérite;
  • une pancréatite;
  • gastrite;
  • anomalies congénitales.

Chacune des pathologies affecte de manière ennuyeuse les parois intestinales, qui ne peuvent pas assumer ses fonctions, ne digère pas assez de nourriture.

Environ 20 à 60% des patients atteints de colite spastique souffrent d'anxiété, de crises de panique, d'hystérie, de dépression, de dysfonctions sexuelles et du syndrome de la vessie irritable.

Les étapes

Il y a plusieurs stades de la maladie.

  1. L'apparition d'une gêne dans l'abdomen, des flatulences. Les sensations désagréables sont plus prononcées après avoir mangé.
  2. Péristaltisme réduit, les patients se plaignent de constipation chronique. Il y a de la douleur dans le côté gauche.
  3. L’atteinte des selles devient plus prononcée, la constipation cède le pas à la diarrhée et l’état général du patient s’aggrave.

Les symptômes

La complexité du diagnostic de la colite spastique réside dans le fait que ses symptômes sont purement individuels et non spécifiques, de sorte qu'ils peuvent facilement être confondus avec des signes d'autres pathologies.

Les manifestations de la maladie comprennent:

  • syndrome douloureux de nature paroxystique qui se manifeste tout au long de la journée (la nuit et le matin, la patiente ne gêne pas la gêne) et disparaît généralement après un acte de défécation, d'épuisement des gaz, pendant la menstruation chez la femme;
  • modification de la consistance des selles - elles deviennent liquides, solides ou fragmentées («excréments de mouton»), parfois des impuretés de sang, une sensation de selles incomplètes et de fausses envies de déféquer;
  • flatulences, ballonnements et grondements qui se produisent après avoir mangé;
  • la diarrhée, la constipation ou leur alternance, et la fréquence des selles peuvent être complètement différentes - plus de 3 à 4 fois par jour ou moins de 3 fois par semaine.

Selon les caractéristiques des selles et leur fréquence, la maladie peut se manifester de quatre manières: constipation, diarrhée, sous forme mixte ou inclassable.

Tableau Formes de colite spastique.

Dans le syndrome du côlon irritable, les patients ne présentent pas d'impuretés sanguines dans les matières fécales, de fièvre, de perte de poids ni d'autres signes caractéristiques d'une maladie intestinale infectieuse.

Que se passe-t-il dans le corps pendant le SC?

Symptômes désagréables - besoin de fréquenter les toilettes, enflure et grondement que les autres entendent - un seul côté de la médaille.

Dans le contexte du trouble des selles, le patient développe une déshydratation (avec diarrhée) et une intoxication (avec constipation). L'empoisonnement par des toxines qui stagnent dans les intestins aggrave l'irritation de la muqueuse, le goût amer de la bouche, altère l'absorption des vitamines et des micro-éléments, perturbe le travail des autres organes. La charge sur le foie, qui doit neutraliser les toxines accumulées, augmente. Par conséquent, si elles ne sont pas traitées, des pathologies du foie et de la vésicule biliaire se développent avec le temps.

IMPORTANT: dans les cas graves, la SC peut entraîner un fort affaiblissement du système immunitaire, une anémie et une avitaminose. Des ulcères se forment à la surface de la muqueuse intestinale.

Des complications

Malgré la longue évolution de la maladie, avec la colite spasmodique, les symptômes ne se développent pas et aucun autre processus pathologique ne se développe de la part du tractus digestif.

La maladie réduit la qualité de vie, mais n'entraîne aucune complication ni conséquence à long terme.

Diagnostics

Lorsque les premiers symptômes de la colite spastique apparaissent, il est nécessaire de consulter un gastro-entérologue. Le spécialiste interroge et examine le patient. Lors de l'examen de l'abdomen, des sites spasmodiques sont détectés. Après inspection, un examen supplémentaire est nommé.

Méthodes de recherche en laboratoire

  1. Compte de sang complet - une augmentation du ratio quantitatif de leucocytes indique un processus inflammatoire. Une hémoglobine réduite indique la présence d'un saignement latent.
  2. L'analyse biochimique des protéines réduisant le sang et du cholestérol détermine la violation de l'absorption des oligo-éléments essentiels dans l'intestin.
  3. Coprogramme - aide à déterminer dans quelle mesure les aliments sont digérés et absorbés.
  4. L'examen bactériologique des matières fécales est effectué afin de déterminer le rapport entre microflore pathogène et bénéfique.
  5. L’étude des matières fécales sur les œufs d’helminthes - a pour objectif de vérifier la présence de parasites dans l’intestin.

Méthodes de recherche instrumentales

  1. Irrigoscopie - images radiographiques du gros intestin remplies d'un agent de contraste.
  2. Rectoromanoscopie - examen de l'intestin à l'aide d'un équipement spécial.
  3. La coloscopie est un examen visuel du côlon à l'aide d'un endoscope. Vous permet de prendre simultanément du matériel pour la biopsie.
  4. EGD (fibrogastroduodénoscopie) - examen de l'estomac et du duodénum avec un endoscope. Assigné en cas de difficulté de diagnostic.

La colite spastique se différencie par une inflammation de l'intestin grêle et un trouble fonctionnel de la motilité abdominale. Pour confirmer le diagnostic est effectué un examen supplémentaire.

Traitement de la colite spastique

Le traitement du patient comprend trois composantes:

  1. régime
  2. drogues (remèdes populaires),
  3. psychothérapie.

Le traitement dépend en grande partie de l’attitude du médecin: le thérapeute ou le gastro-entérologue doit donner son point de vue sur la stratégie du traitement, lui expliquer l’essence de la maladie, parler des éventuels effets secondaires du traitement.

Traitement de la toxicomanie

Déterminer la tactique de traitement de la colite spastique nécessite une approche individuelle. La thérapie combinée et complexe soulage la tension nerveuse, rétablit la fonction motrice du côlon, améliore la digestion.

  1. Le traitement médicamenteux de la colite spastique vise à réduire les signes d'inflammation. Pour ce patient, des anti-inflammatoires non stéroïdiens et des antibactériens sont prescrits. L'utilisation prolongée d'AINS peut aggraver l'évolution de la maladie et entraîner l'apparition d'érosions et d'ulcères sur la membrane muqueuse du tractus gastro-intestinal.
  2. Le traitement antibactérien consiste à utiliser des médicaments ayant un large spectre d’action antimicrobienne. Mais les antibiotiques peuvent aussi avoir un effet négatif sur l’état de l’intestin: perturber la microflore normale et entraîner le développement d’une dysbactériose. Pour compenser cet effet secondaire et rétablir l'équilibre des microorganismes, il est nécessaire d'utiliser des médicaments à base de bactéries intestinales vivantes.
  3. L’acceptation des préparations bactériennes rétablissant la microflore intestinale doit être commencée à la fin du traitement antibactérien.
  4. Pour soulager la douleur, utilisez des antispasmodiques et des antidouleurs.
  5. Pour réduire l'intensité du processus inflammatoire et réduire la sécrétion de mucus, on prescrit au patient des agents astringents et enveloppants. Le mucus, pénétrant dans la lumière de l'intestin, l'irrite et provoque l'expulsion accélérée du contenu. Le mucus sécrété par la muqueuse intestinale enflammée est plus agressif que la normale, ce qui irrite également la paroi intestinale.
  6. Avec le développement de la déshydratation due à la diarrhée, une reconstitution par perfusion du liquide perdu par le corps est indiquée.
  7. De plus, en cas de colite spasmodique, il est recommandé d’utiliser des préparations enzymatiques et des entérosorbants qui réduisent la formation de gaz et les ballonnements.
  8. Thérapie de vitamine.
  9. L'utilisation de laxatifs, de préférence d'huile et de légume, donne un bon effet et n'irrite pas la muqueuse intestinale, contrairement aux produits chimiques.

Lavements

Comment traiter la colite spasmodique si la diète et l'utilisation de médicaments ne donnent pas de résultats positifs? Dans ce cas, prescrit un traitement local de l'inflammation de l'intestin avec des lavements nettoyants et médicinaux.

Lavements Nettoyants

Les lavements de nettoyage sont divisés en deux types: ceux qui agissent immédiatement et ceux qui ont un effet ultérieur.

  • Les lavements, agissant immédiatement, stimulent les intestins grâce au volume de fluide et à sa température. En cas de colite spasmodique, il est interdit d’utiliser des lavement nettoyant à l’eau froide, car cela provoquerait des spasmes encore plus intestinaux. Les patients sont prescrits lavements tièdes avec de l'eau jusqu'à 36 degrés. L'eau doit être introduite progressivement et de manière uniforme, en contrôlant le niveau de pression pour éviter un spasme et une éruption rapide du fluide jusqu'au bout.
  • Les lavements avec l'action subséquente sont ainsi exprimés: le liquide est injecté dans l'intestin et y reste. L'action vient après un certain temps. Ce lavement est mis non pas avec de l’eau, mais avec de l’huile végétale ou une suspension eau-huile, dont le volume peut être différent: de deux cent à cinq cent millilitres. L'huile est introduite dans le rectum, elle s'étend vers le haut et sépare les masses fécales denses des parois intestinales, stimulant doucement le péristaltisme.

Psychothérapie

L'hypnose, la consultation d'un psychothérapeute avec un soutien psychologique actif et la thérapie cognitive comportementale peuvent être considérés comme des méthodes de traitement de la colite spastique avec une efficacité prouvée. Des études à double randomisation ont réfuté la possibilité d'utiliser des techniques telles que l'acupuncture et la relaxation dans cette maladie.

Remèdes populaires

Pour traiter de telles maladies, les remèdes populaires ne peuvent être prescrits que par un médecin.

Les remèdes populaires pour le traitement de la colite spastique impliquent l’utilisation de telles recettes:

  • décoction de pied de pied;
  • thé d'anis;
  • une infusion de camomille et d'origan;
  • thé de baies de viorne.

Les mêmes recettes peuvent être utilisées à des fins préventives.

Alimentation et nutrition

Après le traitement de la colite spasmodique, le patient doit adhérer à certaines règles de nutrition afin d'éviter une nouvelle aggravation:

  1. Repas fractionnés jusqu'à 5 fois par jour.
  2. L'exclusion des produits qui causent des gaz.
  3. Rejet des aliments frits épicés et gras.
  4. Refus de la farine et de la cuisson - ils provoquent une fermentation.
  5. Au lieu de lait, il est souhaitable d'utiliser des produits laitiers, utilisez-les l'après-midi.
  6. L'augmentation de l'alimentation du pourcentage de fruits et légumes frais. Il est souhaitable de limiter la consommation de légumineuses et de chou, de fruits à forte teneur en sucre et de jus de fruits industriels.
  7. Remplacez le pain blanc par du noir.
  8. Évitez les aliments contenant des agents de conservation: plus la durée de vie est longue, plus le risque d'irritation est élevé. Les yaourts industriels ayant une durée de vie d'environ un mois devraient être remplacés par des produits faits maison, afin d'abandonner les conserves industrielles, les saucisses, etc.

Prévention

Afin de prévenir le développement de la colite spastique, ainsi que d'empêcher la récurrence de la maladie, il est recommandé:

  • traitement opportun des troubles nerveux;
  • éviter un effort mental prolongé;
  • normalisation du régime de jour;
  • activité physique suffisante;
  • promenades régulières dans l'air frais;
  • rejet de mauvaises habitudes;
  • nutrition rationnelle.

Prévisions

La médecine officielle n’a pas d’avis précis sur l’évolution de la colite spastique. Au cours de nombreux tests, il a été déterminé que, malgré le traitement actif, le tableau clinique de la maladie chez la majorité des patients demeure, mais n’augmente pas. La probabilité d'éliminer les symptômes pendant un an et demi est d'environ 40%. Les circonstances ayant une incidence négative sur le pronostic et l'évolution de la maladie sont les suivantes:

  • faible engagement du patient envers la thérapie;
  • variante de la colite avec prévalence de la diarrhée;
  • syndrome de fatigue chronique, stress fréquent;
  • anxiété du patient face aux risques de sa maladie;
  • une violation grave de la qualité de la vie;
  • long flux;
  • pathologie neurologique ou psychiatrique concomitante.