Principal / Gastrite

Maladie adhésive des organes abdominaux

Gastrite

Une maladie permanente est le "compagnon" de toute intervention chirurgicale dans la cavité abdominale. Cela peut être asymptomatique ou donner une gêne prononcée à la personne. Tout dépend de la gravité et de l’ampleur du processus pathologique. Il y a des chirurgiens qui sont sûrs que des adhérences se produisent dans 100% des cas d’opérations abdominales, mais dans certains cas, ils sont auto-absorbés à l’avenir.

Rarement, mais il peut y avoir un processus d'adhérence innée chez les nouveau-nés qui ne subissent aucune intervention chirurgicale. Récemment, il y a eu une augmentation du nombre de cas de diagnostic de maladie adhésive des organes abdominaux après laparoscopie.

Comment se développe la maladie de l'adhésif?

Les organes de la cavité abdominale sont recouverts du péritoine qui permet de délimiter les zones endommagées. Par exemple, en cas d'appendicite non traitée, le péritoine adhère littéralement à la zone inflammatoire et forme une cavité limitée (infiltrat appendiculaire). Un tel processus de collage se produit exactement pendant la chirurgie, c'est-à-dire que le péritoine peut adhérer aux sites d'incision, à la zone d'inflammation ou à l'organe opéré.

En cas d'inflammation chronique dans la cavité abdominale ou si le processus inflammatoire s'est trop étendu aux organes, le péritoine est collé à tous les organes en même temps. Ainsi, il y a violation de leur emplacement et fonctionnement normal. Au fur et à mesure que le processus pathologique considéré progresse, les adhérences deviennent plus denses et plus courtes, déplaçant et serrant activement les organes et les tissus qui y tombent. Dans le contexte d'un tel impact agressif / négatif sur les organes internes de la cavité abdominale, les vaisseaux qui nourrissent les tissus et les organes sont pincés et le résultat sera une violation du flux sanguin et le développement d'une insuffisance d'oxygène dans les organes. De plus, si les adhérences ont affecté les intestins, au fur et à mesure de l'évolution de la pathologie, le mouvement des matières fécales est perturbé, ce qui constitue un précurseur de l'obstruction intestinale.

S'il vous plaît noter: Dans la classification internationale des maladies, il existe une division de la maladie adhésive des organes abdominaux et de la maladie pelvienne adhésive. Mais en réalité, il s’agit d’une maladie unique, car le bassin fait partie de la cavité abdominale. La raison pour laquelle la pathologie est attribuée au pelvis est que c'est là que se trouvent les organes génitaux internes de la femme, c'est-à-dire qu'ils sont le plus souvent sujets à une maladie adhésive.

Causes de la maladie adhésive de la cavité abdominale

En général, le développement de la maladie à l'étude a de nombreuses raisons, mais les médecins ont identifié plusieurs groupes principaux:

  1. Blessures mécaniques de la cavité abdominale. Impliqué:
    • coups de couteau;
    • des chirurgies;
    • tomber sur un objet dur;
    • tombe de hauteur;
    • des coups;
    • blessures par balle.
  2. Dommages chimiques. Ce groupe comprend:
    • rupture de la vésicule biliaire avec épanchement de bile dans la cavité abdominale;
    • perforation de l'estomac (avec par exemple un ulcère peptique) avec libération obligatoire du contenu acide;
    • brûlures avec des alcalis et des acides (peut-être lors d'une utilisation accidentelle ou intentionnelle);
    • pancréatite sévère avec prolifération d'enzymes pancréatiques dans la cavité abdominale.
  3. Maladies inflammatoires. Une maladie adhésive peut se développer sur fond de cholécystite, colite (inflammation du gros intestin), appendicite, entérite (inflammation de l'intestin grêle), salpingite ou oophorite (inflammation des trompes de Fallope et des appendices).

Très souvent, le développement d'une maladie de l'adhésif contribue au processus inflammatoire dans les organes génitaux féminins. En règle générale, les adhérences de ce type de développement sont asymptomatiques, de sorte que la pathologie se développe rapidement, profondément, ne peut pas être guérie et le résultat est l'infertilité féminine.

Trois facteurs peuvent déclencher le développement du processus pathologique considéré: le diabète sucré, une violation du régime alimentaire / régime et des corps étrangers dans la plaie.

Symptômes de maladie adhésive des organes abdominaux

Les médecins décrivent le tableau clinique de la maladie en question en quatre mots seulement:

Bien entendu, ces symptômes n'apparaissent pas tous en même temps - il existe différentes combinaisons de symptômes en fonction de l'emplacement du processus adhésif. Dans certains cas, par exemple, lors de pics d’organes génitaux internes chez la femme, la maladie ne se manifeste pas du tout et est détectée par hasard.

La douleur abdominale se produit lorsque le développement d'une maladie intestinale adhésive, parce que lorsque les adhérences de compression se produisent, saignement de la section intestinale. Dans le même temps, les intestins n'abandonnent pas immédiatement, mais péristaltiques et tentent de combattre le problème. La douleur dans l'abdomen avec la maladie de l'adhésif est toujours longue, car la compression de l'organe se produit graduellement - d'abord la douleur est sourde / douloureuse, puis elle devient vive / coupante. Les patients décrivent leurs sensations de différentes manières: pour certains, la douleur a une localisation claire, pour beaucoup, ces sensations désagréables se "répandent" dans tout l'abdomen.

S'il vous plaît noter: si, en raison de douleurs abdominales intenses, aucune assistance médicale qualifiée n'est fournie, l'état de santé du patient revient progressivement à la normale. Mais cela ne signifie pas que la maladie a reculé! Cela a complètement détruit les terminaisons nerveuses et des processus irréversibles ont commencé dans l'organe endommagé.

Mais même avec la disparition du syndrome douloureux, l'intestin continue de fonctionner, mais les avancées des matières fécales ne se produisent pas. Cette condition est toujours accompagnée de constipation, de vomissements et de flatulences. Il est à noter que si le processus pathologique en question se développe dans l'intestin grêle, le premier symptôme sera des vomissements - abondants, multiples, avec le contenu en sucs biliaires, intestinaux et gastriques. Les vomissements ne soulagent pas du tout l'état du patient, la sensation de lourdeur à l'estomac ne disparaît pas, chaque crise est accompagnée d'une douleur intense dans les intestins et les nausées ne s'arrêtent pas une minute.

Si une maladie adhésive se développe dans le côlon, le premier symptôme sera la constipation. Le problème est que ce syndrome inquiète souvent une personne même en l'absence de maladie adhésive et que, dans la plupart des cas, le patient ne fait tout simplement pas attention à elle. Mais après tout, les pointes sont de plus en plus raccourcies et enchevêtrent les intestins, ce qui entraîne une violation de ses fonctionnalités. Les matières fécales ne sortent pas, restent dans l'intestin et commencent à fermenter. Ce processus se termine par la formation d'une grande quantité de gaz, qui ne peuvent également pas s'échapper - l'estomac gonfle, les intestins s'étirent et la personne ressent une douleur intense.

S'il vous plaît noter: avec une maladie adhésive du gros intestin, ni un lavement, ni aucun médicament à effet laxatif ne soulagent le patient. De telles procédures peuvent même aggraver la situation.

La pathologie considérée peut également se développer dans les organes pelviens, auquel cas les symptômes de la maladie adhésive seront quelque peu différents. Premièrement, une femme commence à avoir des menstruations irrégulières, ce qui entraîne des saignements irréguliers et douloureux. Deuxièmement, une femme peut faire attention à la présence d'une douleur légère pendant et après les rapports sexuels. Un tel état pathologique nécessite un traitement immédiat pour des soins médicaux qualifiés, car le risque d'infertilité est élevé.

Traitement de la maladie adhésive des organes abdominaux

Il convient de signaler immédiatement que les médecins prennent toutes les mesures préventives possibles au stade des interventions chirurgicales sur les organes abdominaux. De telles actions de spécialistes s'appellent le traitement préventif de la maladie adhésive:

  • pendant la chirurgie, on utilise la polymère icodextrine (solution à 4%);
  • créer une barrière de gel autour de l'intestin à l'aide de polyoxyde d'éthylène et de carboxyméthylcellulose;
  • utilisation de membranes barrières avec de l'acide hyaluronique, de la cellulose ou d'autres matériaux.

La particularité de la maladie à l'étude est qu'elle peut se développer à long terme après la chirurgie. Si des symptômes de maladie adhésive des organes abdominaux apparaissent, vous ne devez en aucun cas tarder! Aucune méthode populaire, massages, lavements et autres remèdes à la maison ne sera utile, bien qu'ils puissent apporter un certain soulagement. Mais dans la poursuite d'une "récupération" rapide, le temps est perdu, les adhérences se développent rapidement et causent des lésions irréparables aux organes.

Le traitement de la maladie adhésive des organes abdominaux est réalisé exclusivement par chirurgie.

Mesures préventives

Si nous analysons toutes les données sur les affections adhésives des organes abdominaux, nous pouvons en conclure qu'il est impossible d'empêcher le développement du processus pathologique en question. Cela est en partie vrai, mais après tout, il existe également des causes non chirurgicales du développement d'une maladie de l'adhésif, qui sont vraiment évitables.

Par exemple, si vous suivez certaines règles, vous pouvez réduire considérablement le risque de développer une maladie adhésive dans le pelvis. Ces règles incluent:

  1. L'appendicite, la pancréatite aiguë, la cholécystite et la péritonite ne sont pas traitées avec des remèdes populaires! Vous ne devriez même pas "google" à la recherche de la décoction / infusion à base de plantes la plus efficace - ces maladies ne sont traitées que dans le service hospitalier d'un établissement médical par un chirurgien.
  2. Si des maladies inflammatoires chroniques de la cavité abdominale sont présentes, elles devraient également être traitées sous la surveillance stricte d'un médecin. Oui, dans certains cas, il est acceptable d’utiliser des produits de la catégorie des "médicaments traditionnels", mais vous devez d’abord consulter votre médecin.
  3. Il est nécessaire de surveiller votre santé sexuelle:
    • utiliser des méthodes de contraception de barrière;
    • consulter régulièrement le médecin pour un examen des organes pelviens;
    • suivre les règles d'hygiène personnelle;
    • dépistage périodique des infections sexuellement transmissibles;
    • traitement opportun et compétent des pathologies des organes génitaux féminins.

La maladie adhésive des organes abdominaux est une pathologie dangereuse pouvant entraîner non seulement une perte de santé, mais également la mort. Seul un diagnostic opportun et un traitement approprié aideront à éviter le pire, à restaurer la fonctionnalité des organes endommagés.

Tsygankova Yana Alexandrovna, commentatrice médicale, thérapeute de la catégorie de qualification la plus élevée

12 982 vues totales, 4 vues aujourd'hui

Comment prévenir les maladies adhésives de la cavité abdominale?

Divers facteurs peuvent conduire au développement d'une maladie abdominale adhésive. Les processus inflammatoires aigus, les ecchymoses, les lésions abdominales et les manipulations chirurgicales des organes abdominaux sont souvent compliqués par un processus d'adhérence partielle ou totale, le plus prononcé dans la zone de lésion.

Pourquoi les pointes apparaissent-elles? Qu'est-ce qu'ils sont dangereux? Comment traiter les maladies de l'adhésif et existe-t-il des mesures pour empêcher le développement de cette pathologie?

Formation et mécanisme de développement de la pathologie

La maladie adhésive est une condition du corps, dans laquelle se produit dans la cavité abdominale le collage des membranes séreuses des organes internes, la formation d'adhérences (cordons, adhérences) du tissu conjonctif. Il peut être congénital (causé par des anomalies congénitales ou des anomalies fœtales du fœtus) ou acquis.

Dans la plupart des cas, la formation d'adhérences est une réponse de défense naturelle du péritoine aux processus inflammatoires chroniques des organes abdominaux internes ou à des lésions mécaniques avec une longue période de cicatrisation (y compris celles provoquées par une intervention chirurgicale).

Les autres causes de la maladie comprennent:

  • inflammation infectieuse du péritoine;
  • hémorragies dans la cavité abdominale;
  • maladies gynécologiques (endométriose, paramétrite, endométrite, métendendrite, salpingoophorite, etc.);
  • dommages chimiques;
  • péritonite tuberculeuse chronique.

Le mécanisme de formation des adhérences est le suivant: lorsqu’un processus inflammatoire se produit, les tissus affectés entrent en contact avec le fibrinogène (une protéine dissoute dans le plasma sanguin), ce qui libère de la fibrine, une substance capable de contenir des substances toxiques si elle coagule. Peu à peu, les fibres de fibrine recouvrent la surface endommagée du péritoine et, en se collant aux points de contact des feuilles, délimitent le site de l'inflammation à partir d'organes et de tissus sains.

Dans le cas de blessures mineures, les adhérences séreuse-fibrine sont sujettes à la résorption dans le temps. Si les dommages étaient plus profonds, de fortes fibres de collagène du tissu conjonctif, des anastomoses des fibres nerveuses et des vaisseaux veineux se forment au contact des surfaces de la plaie entre les filaments de fibrine. La résorption et la divergence spontanée de telles adhérences sont impossibles.

Dans 98% des cas, le développement d'adhérences est associé à un traumatisme, ce qui fait de cette pathologie un grave problème de chirurgie abdominale.

La prolifération des tissus fibreux et la fusion des anses du côlon et de l'intestin grêle, le grand omentum avec le péritoine et entre eux menacent d'atteinte à un organe, de perturbation des masses fécales, de déformation cicatricielle de l'anse intestinale, de développement d'une obstruction intestinale adhésive aiguë (OSKN) - un phénomène menaçant la vie du patient.

Formes cliniques de la maladie

Selon la classification internationale des maladies, en fonction de la localisation et des causes d'occurrence, les processus adhésifs pathologiques sont répartis dans les catégories suivantes:

  1. Adhérences dans la cavité abdominale (abdominale, fusion du diaphragme, de l'intestin, de l'omentum, du mésentère de l'intestin grêle et / ou du gros intestin, anses intestinales, organes du bassin chez l'homme).
  2. Adhérences inflammatoires des organes génitaux internes de la femme.
  3. Adhérences postopératoires dans le bassin.

Les adhérences résultantes entraînent une altération de la motilité intestinale, ce qui rend la défécation difficile, conduit à un débordement des anses intestinales avec des masses de selles formées, à l'apparition de selles irrégulières, à la constipation et à des douleurs abdominales.

De par la nature des symptômes, cette pathologie est classiquement divisée en 2 types:

  1. Adhérences avec syndrome douloureux modéré associé au processus de digestion active.
  2. Adhérences avec syndrome douloureux aigu provoqué par des attaques périodiques d'OSKN.

Dans le premier cas, la douleur est provoquée par des spasmes des muscles lisses de l'intestin lors du transit du contenu alimentaire par les boucles de l'intestin. Dans le second cas, la douleur provoque une contraction, une constriction totale ou partielle de l'intestin avec des filaments de fibrino-collagène, suivie d'un ralentissement de la motilité, d'une altération de l'irrigation sanguine et de l'innervation intestinale, ainsi que d'un développement de nécrose.

Signes d'adhérences

Les symptômes d’adhérence sont divers et dépendent des causes profondes qui ont provoqué l’adhésion, la localisation des brins dans la cavité abdominale, leur massivité et leur prévalence. Étant donné que la maladie ne présente pas pour lui de signes cliniques distinctifs caractéristiques, son développement dans le corps est jugé sur la base des antécédents, de l’état général du patient et des manifestations locales.

Les principaux signes d'adhérences de la cavité abdominale:

  • troubles fonctionnels des intestins (constipation, flatulence, diarrhée);
  • défécation irrégulière;
  • alternance de selles liquides et solides plus d'une fois par jour;
  • péristaltisme intestinal accru;
  • syndrome douloureux local, plus prononcé dans la région de la cicatrice postopératoire, le lieu de collage des organes entre eux ou le péritoine.

En cas de pathologie compliquée par une obstruction intestinale récurrente, des symptômes d'intoxication corporelle rejoignent le syndrome douloureux croissant:

  • vomissements;
  • faiblesse générale;
  • baisse de la pression artérielle;
  • fièvre
  • pâleur de la peau;
  • perte de conscience

Cette maladie met la vie en danger et nécessite des soins médicaux d'urgence.

Diagnostic et méthodes de traitement

Diagnostiquer une maladie adhésive abdominale n'est pas une tâche facile. Comme un tableau clinique éclatant se développe à un stade dangereux d’obstruction intestinale, la maladie est souvent détectée déjà au cours d’une intervention chirurgicale urgente. Dans cette perspective, des examens de routine pour la formation d'adhérences sont recommandés:

  • patients souffrant de douleurs après diverses opérations dans la cavité abdominale;
  • les patients ayant des antécédents de maladies inflammatoires des organes pelviens et de la cavité abdominale.

Il permet d’établir un diagnostic précis: évaluation générale de l’état du patient, collecte des antécédents de la maladie, symptômes cliniques, palpation abdominale et examen anal du côlon, résultats de tests cliniques et de laboratoire (sang, urine, biochimie sanguine) et données d’examens instrumentaux objectifs.

Méthodes instrumentales appliquées pour le diagnostic de la maladie de l'adhésif:

  • radiographie abdominale générale;
  • gastroscopie;
  • coloscopie;
  • Échographie abdominale;
  • vérifier le passage du baryum dans l'intestin grêle (passage du baryum aux rayons X);
  • l'irrigoscopie du côlon avec l'introduction d'un agent de contraste;
  • recherche sur les radio-isotopes utilisant des isotopes radioactifs de l'iode;
  • laparoscopie.

Aujourd'hui, le traitement conservateur de la maladie de l'adhésif n'est efficace qu'au début de son développement. Lorsqu’il est exprimé des douleurs et des épisodes d’OSKN montre la méthode opérationnelle de séparation des adhérences. La difficulté est que toute intervention chirurgicale en elle-même provoque la libération de fibrine et la formation de nouvelles adhérences.

La chirurgie laparoscopique est la méthode de traitement la plus efficace, moderne et à faible impact. Par de petites perforations, la chambre et les instruments sont introduits dans la partie péritonéale, à l'aide desquels les adhérences sont disséquées: lame laser, électrique, à lame radio. L'épissage par fusion peut être accompagné de:

  • l'imposition de coutures de ligature;
  • formation artificielle de joints de dérivation entre l'adducteur et la section de sortie de l'intestin (s'il est impossible de séparer les conglomérats soudés);
  • pose de boucles intestinales et fixation ciblée avec un tube élastique (avec son retrait ultérieur).

L’introduction dans la cavité abdominale après l’utilisation de liquides barrière spéciaux empêche la récurrence de la maladie de l’adhésif.

Mesures préventives

La prévention des maladies adhésives aiguës et chroniques consiste en un traitement rapide des processus inflammatoires des organes abdominaux et du petit bassin, un traitement correctif des maladies associées et une intervention chirurgicale appropriée.

  • mener une vie saine et active;
  • surveiller la santé du système urogénital (prévoyez de consulter un gynécologue, un urologue, pour traiter les infections transmissibles sexuellement en temps voulu);
  • faire de l'exercice régulièrement;
  • suivre la fréquence des selles et le type de selles.

Après les opérations, diverses procédures de physiothérapie visant à résoudre les adhérences et à prévenir la formation de tissu cicatriciel (électrophorèse, magnétothérapie) ont été recommandées aux patients.

En cas de maladie adhésive, des charges excessives sont contre-indiquées. Les femmes ne doivent pas lever plus de 5 kg, les hommes plus de 7 kg.

Dosage immunologique postopératoire efficace (immunomodulateurs ayant une activité prolongée de la hyaluronidase), inclusion dans la thérapie de réadaptation de médicaments fibrinolytiques qui empêchent le dépôt de fibrine.

Malheureusement, la maladie de l'adhésif est une complication grave des interventions chirurgicales, et toutes les activités en cours visant à prévenir la formation d'adhérences ne garantissent pas un résultat positif. Chaque opération ultérieure augmente le nombre et la densité des adhérences, provoque leur croissance et augmente le risque de rechutes d'OCN. Par conséquent, la tâche principale de prévention des adhérences est le traitement rapide et efficace de la maladie sous-jacente.

Règles de nutrition pour la maladie

Un rôle énorme dans la prévention du développement de l'obstruction intestinale joue un régime avec une maladie adhésive. Il est déconseillé de suivre une variété de régimes car ils provoquent la constipation. Le mode d'alimentation correct affecte l'ensemble du travail du tube digestif.

Patients avec adhérences recommandés:

  • manger pleinement, souvent et fractionné;
  • ne pas autoriser les grèves de la faim, la suralimentation (il est souhaitable de respecter simultanément un régime alimentaire strict);
  • boire au moins 2,5 litres d'eau pure par jour;
  • refuser l'alcool, le café, les plats épicés, les conserves, le sucre blanc et les aliments provoquant des phénomènes météorologiques (chou, haricots, raisins, maïs, radis).

Il est également souhaitable d'abandonner l'utilisation de lait entier et de boissons gazeuses et d'inclure dans votre alimentation des aliments riches en calcium: fromage cottage, fromages à pâte dure, kéfir.

Les adhérences abdominales nuisent considérablement à la qualité de vie des patients. C'est pourquoi, après toute intervention chirurgicale, il est recommandé de prendre des mesures préventives du développement du processus pathologique.

Maladie intestinale adhésive: symptômes, traitement

Le terme "maladie adhésive" désigne une pathologie provoquée par la croissance du tissu conjonctif entre les organes internes du corps humain et le péritoine. Habituellement, la manifestation souhaitée accompagne la période postopératoire. La condition des patients dont les adhérences se sont formées à l'intérieur de la cavité abdominale est considérée comme difficile, car la pathologie recherchée entraîne un grand nombre de conséquences désagréables. Aujourd'hui, nous déterminerons quels sont les symptômes d'une maladie intestinale liée à un adhésif et quel type de traitement sera efficace à l'avenir.

Maladie intestinale adhésive: symptômes, traitement

Maladie intestinale adhésive: de quoi s'agit-il

La maladie adhésive est une affection dans laquelle des adhérences constituées de tissu conjonctif se forment entre le péritoine d'un patient. En fait, initialement, la croissance des éléments du tissu conjonctif a été conçue comme un mécanisme de protection influant sur la prévention des complications graves dans différentes directions. Malheureusement, ce mécanisme n’est pas complètement réfléchi, car il ne réfléchit pas de la meilleure façon possible sur la situation générale d’une personne. Voici comment cela fonctionne.

Structure intestinale humaine

Tableau 1. Etapes de la formation des adhérences

À quoi ressemblent les pointes

Faites attention au fait suivant. Bien que le corps conjonctif soit également formé par notre corps, il n’est malheureusement pas en mesure de garantir l’exécution des fonctions accomplies par l’un des organes touchés ou endommagés. Malheureusement, son «aide» au corps se limite à combler les vides et à protéger les tissus environnants des dommages et des maladies.

Causes de la maladie adhésive

Pour comprendre d'où proviennent les causes de la formation des adhérences, il est nécessaire d'examiner ce qu'est le péritoine. Ainsi, le péritoine est appelé la membrane séreuse d'une nuance transparente, qui couvre:

  • cavité abdominale de l'intérieur;
  • tous les organes situés à l'intérieur du corps humain.

Les adhérences peuvent augmenter non seulement dans les intestins, mais aussi dans d'autres organes de notre corps.

Le revêtement souhaité est représenté par des feuilles minces, elles ont généralement une toile lisse et effectuent la sélection d'une petite quantité de fluides biologiques, nécessaires pour assurer le mouvement sans heurt des organes les uns par rapport aux autres dans la cavité abdominale.

Les processus pathologiques qui affectent le corps entraînent le dépôt sur la membrane séreuse des organes du corps humain de fibrine, une substance qui agit comme la colle la plus courante qui relie les tissus voisins. Si, au moment de la formation des composés, aucun traitement adéquat n'est effectué, une fois les pathologies disparues, les bandes du tissu conjonctif se dilatent aux endroits où l'adhérence s'est produite.

Les adhérences s'épaississent avec le temps et des nerfs et des capillaires se développent à l'intérieur.

Considérez le processus de formation et de croissance des chapes. Normalement, cela passe par plusieurs étapes.

  1. En raison de la formation de toute pathologie, la surface séreuse du péritoine est recouverte par pulvérisation de fibrine.
  2. Après deux ou trois jours, des fibroblastes (cellules spéciales) se développent à la surface du dépôt, lesquels commencent à sécréter des fibres de la composition de collagène.
  3. Les structures enflammées et endommagées de tissus spécifiques des organes commencent à être progressivement remplacées par des sangles de liaison le septième jour après l'apparition de la couche de fibrine.
  4. Les mêmes adhérences se forment finalement à la fin du vingt et unième jour à compter du début du processus de remplacement tissulaire. Pendant ce temps, il y a un épissage serré des zones dans les adhérences, compliquant considérablement le processus de traitement, germer également:
  • capillaires;
  • les nerfs.

Selon les statistiques, dans presque cent pour cent des cas, les facteurs qui sont à l'origine des nuances qui ont conduit à la croissance du tissu conjonctif sont les suivants:

  • processus pathologiques dans les organes internes;
  • chirurgie entraînant des lésions des structures tissulaires des organes et du péritoine.

Le risque de formation d'adhérences augmente également sous l'influence de facteurs supplémentaires, à savoir:

  • avec le développement de maladies d'étiologie infectieuse;
  • saignements d'organes;
  • déshydratation de la couche péritonéale et autres.

Cependant, non seulement les interventions chirurgicales, qui ont laissé les zones blessées, mais aussi des influences externes, telles que:

Une lésion mécanique sourde de l'intestin (ou d'autres organes du corps humain) peut être accompagnée de divers effets néfastes sur la santé, par exemple:

  • saignement ouvert;
  • perturbation du système lymphatique;
  • la formation d'accumulations limitées de sang;
  • problèmes dans la mise en œuvre des processus métaboliques au sein des structures tissulaires affectées du corps.

Les pathologies ci-dessus et les conséquences des blessures conduisent au fait que le débit sanguin péritonéal est altéré. Il existe divers processus inflammatoires qui, en eux-mêmes, causent des lésions très graves à vos organes. Le corps y réagit, y compris sa fonction protectrice, et commence à construire des chapes.

Bien sûr, une maladie adhésive peut aussi être une conséquence de:

  • anomalies congénitales;
  • les défauts découverts dans le processus de croissance et de développement de l'organisme;
  • expositions chimiques;
  • utilisation de médicaments;
  • entrer dans le corps de tout corps étranger.

Les médicaments doivent être prescrits par un médecin.

La ruse de cette maladie est qu'il est impossible de prédire avec certitude la formation d'adhérences. Bien sûr, dans certains cas, cela est prévu, mais cela peut parfois être une surprise.

Symptômes de maladie adhésive

Quels symptômes accompagnent le tableau clinique de la pathologie souhaitée, dépendront dans chaque cas de:

  • zones de croissance du tissu conjonctif;
  • prévalence des lésions tissulaires.

Quels symptômes accompagnent la maladie intestinale adhésive?

Dans certains cas, cette maladie peut survenir sans symptômes évidents, ou au contraire se révéler de manière abrupte et nette. Dans le second cas, afin de préserver la vie et la santé du patient, il est nécessaire de l'hospitaliser immédiatement et de procéder à une opération pour retirer les chapes.

Pourquoi existe-t-il un besoin urgent de chirurgie dans la formation de liens dans les intestins? Le point important est le suivant: les tissus adhésifs peuvent bloquer le cours de l'intestin, créant ainsi une soi-disant obstruction d'organe, accompagnée des symptômes suivants:

  • douleur abdominale intense;
  • nausée et selles;
  • fièvre sévère.

La douleur abdominale est le symptôme le plus commun

À la palpation, le patient informe généralement le médecin de la survenue de nouvelles coupures dans la cavité abdominale. Cependant, le patient n'a pas la possibilité de déterminer son emplacement exact, car il a littéralement mal à l'estomac.

En outre, la maladie de l'adhésif a un effet sérieux sur la motilité des muscles intestinaux:

  • il peut augmenter excessivement, déclenchant la diarrhée;
  • au contraire, il peut s’affaiblir jusqu’à la cessation presque complète de l’activité contractuelle.

En plus de tous se joint à la déshydratation provoquée par:

En outre, le patient peut chuter brutalement sa pression artérielle, se manifestant également:

Troubles dyspeptiques - une des premières manifestations des adhérences

Dans certains cas, les manifestations cliniques des adhérences de la maladie peuvent être détectées périodiquement, comme par attaque. Soudainement, le patient commence à ressentir une douleur intense, mais après quelques minutes, plus rien ne le dérange plus.

La montée et la chute des symptômes commencent généralement par des troubles dyspeptiques (diarrhée, constipation, vomissements), suivies de douleurs et de pressions douloureuses dans la cavité abdominale.

Dans le cas où les symptômes de pathologie associés se manifestent faiblement et que le patient souffre d'un léger trouble intestinal et de douleurs mineures, les médecins concluent à la survenue d'une maladie chronique du type adhésif.

Adhésions à l'intérieur de l'utérus

Cependant, en ce qui concerne les intestins, une telle évolution pathologique est rare, les gynécologues l’y rencontrant plus souvent lorsque des chapes se forment à l’intérieur de l’utérus et de ses excroissances, créant un danger pour la fonction de reproduction de la progéniture.

Quelle est la conséquence de la formation d'adhérences?

Outre le fait que les composés que nous avons considérés ne peuvent pas fonctionner en tant que tissus spécifiques d'organes, il existe également des conséquences négatives supplémentaires.

Quelles sont les conséquences de la formation de liens de tissu conjonctif?

Ainsi, à la suite du compactage et de la solidification graduels des adhérences, une sorte de tension se produit. Comme on s'en souvient, ils sont liés aux autorités qui, selon les résultats:

  • effectuer le remorquage des organes;
  • créer des conditions favorables au développement de processus pathologiques graves;
  • perturber le fonctionnement des organes.

Obstruction intestinale de l'intérieur

En ce qui concerne les intestins, les effets indésirables peuvent être différents et extrêmement graves. Ainsi, la soi-disant obstruction intestinale se produit le plus souvent.

Comment mener des activités de diagnostic dans la formation des adhérences

Bien entendu, dès qu'un citoyen atteint de la pathologie considérée ressentira tous les symptômes qui l'accompagnent, il ira voir un médecin (à condition qu'il n'ait pas été hospitalisé).

Quels examens et tests pour la maladie de l'adhésif prescrits par le médecin

Le médecin suspectera immédiatement une maladie commissurale si le récit d'un patient qui s'est présenté à lui montre des symptômes de manifestations cliniques caractéristiques et apparaît également dans ses antécédents:

  • maladies des organes situés à l'intérieur de la cavité abdominale, ayant une étiologie inflammatoire;
  • les interventions chirurgicales effectuées;
  • infection avec diverses infections.

Une inflammation dans les intestins peut provoquer une douleur gémissante du côté gauche du corps.

Après l'examen primaire traditionnel, le médecin invitera le patient à effectuer des recherches dans les catégories suivantes:

  • diagnostics instrumentaux;
  • tests de laboratoire.

Méthodes de diagnostic instrumental

1. La laparoscopie - une technique qui permet d'identifier la maladie de l'adhésif plus efficacement. En réalité, la laparoscopie est une opération dans laquelle la pénétration d'instruments dans la cavité abdominale est réalisée par micro-incisions dans l'abdomen, au travers desquelles sont réalisés des instruments spéciaux, les trocarts. Les dispositifs requis permettent un examen visuel des intestins, de petites chambres étant fixées à leurs extrémités.

Examen laproscopique et élimination des adhérences

Faites attention au fait suivant: l'examen laparoscopique du total peut aller au-delà du diagnostic, car lors de la détection d'adhésions, le médecin peut immédiatement effectuer une opération pour les enlever.

2. La seconde procédure de la catégorie instrumentale, réalisée sous forme d'étude en cas de suspicion de maladie de l'adhésif, est appelée radiographie. L'examen requis est également utilisé pour détecter les adhérences abdominales.

La radiographie ne représente pas un danger pour la santé du patient en cas d'utilisation rationnelle

La méthode présentée permet de noter les manifestations suivantes de la pathologie envisagée:

  • accumulation dans la cavité abdominale de fluide libéré par les tissus de l'intestin enflammé;
  • la présence de gaz actif à l'intérieur du corps, ainsi que des ballonnements.

Parfois, le test est effectué en utilisant le soi-disant contraste - une substance introduite dans l'intestin, ce qui permet de détecter une obstruction dans ce segment du tractus gastro-intestinal.

3. La troisième façon de procéder à un examen implique l'utilisation de l'électrogastroentérographie, dans laquelle la contraction des muscles du tissu intestinal est mesurée sous la forme de signaux électriques.

Avec l'électrogastroentérographie standard, trois électrodes sont fixées sur le corps du patient (généralement sur les jambes et le bras droit) et un signal électrique est pris sur un estomac vide pendant 40 minutes.

4. La quatrième méthode utilisée dans le diagnostic de la maladie considérée nous permet de déterminer avec précision la localisation des chapes à partir du tissu conjonctif, ainsi que le degré de leur croissance. Ce sont des ultrasons - une "inspection" non invasive d'un organe à l'aide d'ondes sonores émises par un appareil spécialisé. Il est réalisé complètement sans douleur. Cependant, chacun de nous le rencontre tout au long de sa vie, y compris lors d'occasions moins graves.

5. La dernière méthode, mais non la moins importante, d’examen du matériel informatique est l’imagerie par résonance magnétique. Avec son aide, les médecins reçoivent une imagerie médicale des processus qui se produisent dans l'intestin et qui contiennent beaucoup d'informations.

Si l'on soupçonne une maladie intestinale grave, l'IRM est utilisée comme méthode de recherche auxiliaire.

Très probablement, lorsque vous arrivez à l'hôpital et que vous êtes soumis à des examens, la liste complète des événements médicaux ne vous sera pas attribuée. Peut-être que les médecins n’en géreront que quelques-uns. Il sera nécessaire de suivre les procédures énumérées par les médecins, car sans leur mise en œuvre, il est impossible de tirer des conclusions précises concernant:

  • diagnostic spécifique;
  • l'ampleur de la croissance des adhérences;
  • leur localisation.

Liste des tests requis

Examinons maintenant la liste des tests effectués dans un laboratoire hospitalier. Il est également nécessaire de les abandonner pour cause de maladie adhésive afin d’identifier divers changements dans le corps et les complications possibles.

Une numération globulaire complète est la base du diagnostic de la plupart des maladies connues.

1. Tout d’abord, vous devez effectuer un test sanguin général. L'étude de laboratoire requise est recommandée pour chaque patient hospitalisé, même si sa maladie est caractérisée par une sévérité légère. En outre, il ne sera pas superflu de le retenir également pour les citoyens qui veulent s'assurer que tout est en ordre pour leur santé.

L'analyse recherchée permet de tirer des conclusions non seulement sur les intestins, mais aussi:

  • sur le travail d'autres organes du corps;
  • fonctionnement de tous les systèmes du corps humain.

Grâce à lui, les médecins détectent parfois la présence de processus pathologiques concomitants et procèdent à la correction du traitement.

Numération globulaire normale

Si nous considérons l'analyse spécifiquement dans le contexte de la maladie de l'adhésif, les anomalies suivantes devraient être détectées dans le sang:

A) Leucocytose - le nombre excessif de leucocytes, dans lequel prédominent les cellules de la catégorie nucléaire nucléaire, fait comprendre aux médecins qu'il existe des processus inflammatoires dans le corps du patient (plus l'indicateur final est élevé, plus le processus inflammatoire est intense).

Une augmentation du nombre de leucocytes entraîne une réaction protectrice de l'organisme.

B) Anémie - affection caractérisée par un nombre anormal de globules rouges dans le sang, c'est-à-dire qu'ils sont moins nombreux qu'ils ne devraient l'être, en raison de la présence de complications telles que des saignements. Pour la maladie de l'adhésif, la complication souhaitée n'est pas caractéristique, cependant, elle peut toujours se produire dans les cas où:

  • le patient est allé trop loin dans l'effort physique;
  • les murs des corps se sont serrés avec des liens.

La complication désirée nécessite une intervention médicale supplémentaire, puisqu'un nombre réduit de globules rouges affectera non seulement négativement l'état postopératoire du patient, mais réduira également sérieusement le niveau de protection naturelle de votre corps dans son ensemble.

2. Biochimie sanguine - la deuxième analyse, également réalisée à l'aide de notre principal fluide biologique. Il reflète également le travail des organes de notre corps, ce qui vous permet d'identifier des changements spécifiques dans chacun d'entre eux.

À condition que, dans les intestins du patient, la maladie de l'adhésif ait réellement «commencé», les anomalies suivantes seront révélées.

Notre sang peut parler des nombreux processus qui se déroulent dans le corps.

A) Le niveau d'urée paraîtra élevé, car les adhérences ont très probablement également déformé les parois de la vessie accumulée, créant ainsi un obstacle à l'activité contractile. Dans certains cas, particulièrement graves, le tissu conjonctif peut se développer dans l'uretère, empêchant ainsi l'un des reins de drainer le liquide dans la vessie. Il s'avère qu'un niveau élevé d'urée est un signal indiquant que le système urinaire était en quelque sorte impliqué dans la formation d'adhérences à partir du tissu conjonctif et nécessitait une intervention chirurgicale ou conservatrice urgente.

Indicateurs d'urée sanguine

B) Le deuxième indicateur important, dont la détection permet de réaliser la biochimie - des niveaux élevés d'enzymes hépatiques. L'indicateur recherché se retrouve dans les cas suivants:

  • retard dans l'écoulement de la bile;
  • insuffisance hépatique.

Une liste des enzymes corporelles importantes et de ce qu'elles montrent

Il faut dire que la maladie de l'adhésif elle-même n'a pas d'incidence sur ces changements. Toutefois, à condition qu'il y ait également des maladies du foie, il est nécessaire de procéder à des ajustements du traitement conservateur, à savoir:

  • réduire la gamme de médicaments approuvés;
  • exclure l'utilisation de déjà prescrit interdit avec les pathologies souhaitées de médicaments.

C) L'hémoglobine réduite est le prochain indicateur important pour les adhérences. A l'état normal, il est contenu à l'intérieur des érythrocytes. Par conséquent, lors d'une analyse biochimique du niveau d'hémoglobine, il est en fait déterminé de la même manière que dans le cas d'une analyse sanguine générale ou d'érythrocytes.

La fatigue générale du corps est l’un des symptômes de la baisse du taux d’hémoglobine.

D) En outre, lors d'une analyse biochimique, la présence de composés protéiques dans le sang signale la phase aiguë de l'inflammation. Ainsi, dans notre corps, des protéines spéciales peuvent être synthétisées. Si elles sont détectées dans le sang, il est déterminé qu'un processus inflammatoire a commencé dans le corps. C'est par exemple une protéine de type C-réactive.

Traitement de la maladie considérée

Comme dans beaucoup d'autres maladies, la pathologie intestinale adhésive est éliminée par les deux méthodes de traitement suivantes:

  • conservateur (drogue);
  • chirurgical.

Comment effectuer un traitement pour les adhérences

Traitement conservateur

Les événements du premier type peuvent être utilisés exclusivement dans le processus de formation d'adhésions. Dans ce cas, le type de traitement suivant est prescrit au patient:

  • prévention de l'adhésion des tissus et de la chape;
  • élimination des conséquences négatives du processus entamé;
  • soulagement des manifestations cliniques de la maladie.

Le traitement conservateur du xantanum est considéré comme très efficace.

Lorsqu'un traitement conservateur est choisi, les médecins se chargent tout d'abord d'éliminer la douleur qui tourmente le patient. De nombreuses méthodes peuvent aider à atténuer son inconfort, par exemple:

  • en présence de constipation ou de formation de gaz, appliquez des lavements au nettoyage de l'intestin;
  • de la douleur, également causée par des troubles dyspeptiques ou d’autres facteurs, prescrivent également des médicaments antispasmodiques, ainsi que l’imposition de bouillottes à l’estomac;
  • lors de l'accumulation et de la solidification des matières fécales dans l'intestin, dues à la formation d'adhésions, une nourriture spécialisée est attribuée, de la nourriture est introduite dans le menu quotidien, ce qui stimule la motilité des muscles intestinaux.

Fais attention. Si le médecin décide de vous prescrire un régime, même les plus petites erreurs dans le régime auront un effet désastreux sur le corps et plus particulièrement sur l'évolution de la maladie.

Enema aide à compléter efficacement le traitement principal.

Si le régime a été appliqué, mais n'a pas produit l'effet escompté, il vous sera probablement attribué un laxatif comme moyen supplémentaire d'éliminer les matières fécales stagnantes. En cas de vomissement, des médicaments antiémétiques sont prescrits au patient et diverses solutions sont administrées pour prévenir la déshydratation.

Dans ce cas, si l’utilisation exclusive de médicaments n’aide pas, des procédures physiques supplémentaires sont prescrites au patient, par exemple:

  • traitement de boue;
  • appliquer des doublures en paraffine;
  • la diathermie;
  • iontophorèse.

Afin que le syndrome douloureux n'augmente pas, il est conseillé aux patients d'éliminer complètement l'effort physique pendant le traitement. Toutefois, cela ne signifie pas que vous ne pouvez vous allonger que par des promenades calmes tout en maintenant le confort que vous pouvez vous permettre.

Méthode de traitement chirurgical

L’intervention chirurgicale est quant à elle réalisée dans les cas suivants:

  • conditions aiguës nécessitant une intervention immédiate;
  • récurrence fréquente de la maladie;
  • exacerbations constantes du processus chronique.

Si le traitement conservateur n'a pas donné de résultats, passez à la méthode mini-invasive.

Les opérations chirurgicales dans le traitement des adhérences de la maladie sont très difficiles, en outre, elles doivent être effectuées avant de nombreuses activités préparatoires. Dans le cas où l'état du patient est extrêmement aigu et difficile, la préparation est toujours effectuée complètement, mais dans des conditions strictes.

Pour normaliser la santé du patient, éliminer la déshydratation et éliminer les toxines, il est transfusé:

  • plasma;
  • chlorure de sodium;
  • solutions salines;
  • reopoliglyukina et avec l'ajout d'hydrocortisone et de liquides similaires.

La laparoscopie est une intervention chirurgicale peu invasive.

La méthode de chirurgie variera dans chaque cas. La cicatrice restante de la chirurgie antérieure n'est pas excisée, car les boucles intestinales y sont collées. Les frapper peut endommager l'organe lui-même en organisant des complications supplémentaires.

En fonction de la situation, des adhésions:

Si le processus de mort des tissus intestinaux a commencé, la région endommagée est enlevée, après quoi:

  • la perméabilité est rétablie;
  • stomie superposée.

En présence d'adhérences, ce qui entraîne une modification de la forme de l'intestin, forme parfois une anastomose de pontage.

Étant donné que l'opération peut entraîner un risque supplémentaire de re-formation d'adhérences, lors de sa mise en œuvre, on procède conformément aux principales mesures préventives:

  • de grandes incisions sont faites;
  • le péritoine est protégé contre le dessèchement;
  • le saignement cesse immédiatement et complètement;
  • il y a un retrait instantané de l'excès de flux sanguin;
  • les agents antimicrobiens et les préparations antiseptiques ne sont pas ajoutés au lieu de l'opération;
  • aucun corps étranger n'est autorisé à pénétrer dans la zone exploitée;
  • Les fils polymères sont utilisés pour coudre des tissus.

Après la chirurgie, on prescrit aux patients un apport supplémentaire de différentes substances, à savoir:

  • l'introduction à l'intérieur du péritoine du groupe protéolytique enzymatique;
  • Les remèdes contre les allergies sont prescrits;
  • les anti-inflammatoires sont prescrits;
  • la motilité des muscles intestinaux est stimulée.

Antiallergique puissant "Cetrin"

Remarque: selon les statistiques, dans 20% des cas au cours d'une intervention chirurgicale, les adhérences sont à nouveau formées. La question de la thérapie postopératoire doit donc être abordée avec discernement.

Mesures préventives

Si les adhérences intestinales sont observées en une seule quantité, le pronostic sera probablement très favorable. Dans le cas de lésions multiples, la maladie peut avoir des conséquences très négatives.

Quelles mesures préventives aideront à prévenir la formation d'adhérences

Les règles de prévention contre les maladies intestinales adhésives sont simples et visent également à prévenir le développement d'autres pathologies:

  • vous devez abandonner les mauvaises habitudes;
  • mange bien et modérément;
  • ne dédaignez pas l'exercice (même un exercice de dix minutes le matin apportera des avantages significatifs à votre corps).

Dans ce cas, en aucun cas, ne peut pas faire ce qui suit:

  • mourir de faim pendant longtemps;
  • trop manger;
  • alterner long jeûne avec trop manger.

Surveillez votre santé

Pour ne pas rater l'apparition de la maladie, il faut:

  • suivre les selles régulières;
  • subir des examens préventifs par un gastro-entérologue.

Comme vous pouvez le constater, rien de compliqué. Même la personne qui vit au rythme dynamique de la ville moderne peut s’adapter à ces règles simples.

Résumons

La maladie intestinale adhésive est une pathologie grave, qui touche principalement les personnes ayant récemment subi une intervention chirurgicale sur l'organe considéré. Il faut comprendre que l'intervention chirurgicale est loin d'être la seule raison de leur croissance.

Si vous trouvez les premiers signes, consultez un médecin spécialisé.

Plus votre style de vie est sain, moins ils sont probables. Prenez soin de votre santé en consultant régulièrement les médecins pour un examen préventif, mangez des aliments sains et profitez de la vie!

uziprosto.ru

Encyclopédie de l'échographie et de l'IRM

Comment vaincre la maladie adhésive de la cavité abdominale?

La médecine moderne dispose d'un arsenal incroyablement vaste de méthodes thérapeutiques, physiothérapeutiques et chirurgicales pour sauver des vies humaines. Certaines ne laissent jamais d'effets, d'autres entraînent des modifications du corps dans presque cent pour cent des cas. Malheureusement, toute intervention dans le corps humain a des conséquences et toute infection, traumatisme ou intervention chirurgicale sur les organes abdominaux est une intervention grave. C'est pourquoi il est si souvent confronté à une maladie telle que la maladie adhésive de la cavité abdominale.

Un certain nombre de scientifiques pensent que toute intervention chirurgicale sur les organes abdominaux entraîne la formation d'adhérences, mais heureusement, la plupart d'entre eux disparaissent avec le temps et le patient ne ressent donc aucune gêne. D’autres patients, en raison d’une certaine structure d’organes et de tissus, ont moins de chance, et même une petite intervention chirurgicale ou une blessure peuvent avoir des conséquences très graves.

Causes des adhérences dans la cavité abdominale

Il est bien connu que presque tous les organes de la cavité abdominale sont recouverts d’une délicate membrane translucide, appelée péritoine. Il a deux feuilles - viscérale et pariétale, qui se croisent. Le péritoine joue un rôle important dans le maintien de l'homéostasie du corps, la correction du métabolisme des sels d'eau. De plus, il remplit une fonction de protection.

Coupe longitudinale de la cavité abdominale

Avec la défaite de n'importe quel organe de la cavité abdominale, le péritoine est immédiatement impliqué dans la réaction du corps. Pour tenter d'isoler la lésion atteinte, le péritoine adhère à la zone d'inflammation, à la lésion ou au site d'une plaie opératoire. Dans la plupart des cas, une fois que le péritoine est guéri, il «se met en place». Mais parfois, dans l'inflammation chronique, un film blanchâtre se forme du péritoine aux brins fibreux de l'organe, qui se condensent avec le temps et se développent à travers le tissu conjonctif. Ainsi se manifeste une maladie adhésive.

Plus tard, le tissu devient encore plus dense, il peut même s'ossifier et s'imprégner de sels de calcium, et le plexus choroïde et les faisceaux nerveux peuvent pousser dans son épaisseur. Des pointes entourent les organes internes comme une toile, les déplacent, forment parfois des constrictions.

Processus d'adhésion

Les raisons de la formation d'adhérences sont très différentes. Ce sont des dommages mécaniques - coups, coups de couteau, chutes de hauteur, opérations chirurgicales et manipulations. Les adhérences surviennent souvent après des lésions chimiques graves, telles que des brûlures causées par des acides et des bases, lorsque de la bile est déversée lorsque la vésicule biliaire est déchirée ou lorsque le contenu de l'estomac est endommagé ou qu'un ulcère gastrique est perforé. Des maladies inflammatoires de la cavité abdominale, une appendicite aiguë, une péritonite, une cholécystite, une entérite de différentes étiologies peuvent entraîner l’apparition d’adhésions.

Symptômes de maladie adhésive dans la cavité abdominale

Le plus souvent, l'intestin est affecté. Les adhérences sont confondues entre les boucles intestinales, en comprimant les nerfs et les vaisseaux sanguins, ce qui nuit à l'irrigation sanguine de la région comprimée. Le corps est aux prises avec la maladie, ce qui augmente le péristaltisme. Il y a des douleurs pressantes, des nausées, des vomissements et de la constipation. Les selles retenues dans l'intestin commencent à fermenter, ce qui entraîne une formation accrue de gaz. Les boucles intestinales s'étirent de plus en plus, ce qui provoque une douleur supplémentaire.

Le processus de la maladie intestinale adhésive

Si le processus affecte le gros intestin, la maladie commence par la constipation. Si mince - avec douleur, nausée et vomissement. Vomissements lors des adhérences de l'intestin grêle douloureux, n'apportant pas de soulagement. Les nausées et les douleurs augmentent constamment. Ces symptômes peuvent disparaître et se reproduire assez souvent. La compression de l'intestin par les adhérences peut entraîner des processus nécrotiques dans la paroi intestinale. Une opération d'urgence sera donc nécessaire pour sauver la vie du patient.

La maladie adhésive est très diverse dans ses symptômes et se manifeste généralement progressivement, augmentant progressivement. Parfois, la maladie peut attirer l'attention après de nombreuses années après l'opération, et dans certains cas, elle peut même s'avérer être une découverte accidentelle.

Diagnostic de la maladie adhésive abdominale

Diagnostiquer une «maladie adhésive» peut être assez difficile. Tout d'abord, vous devez vous rappeler si le patient a récemment souffert de blessures, d'opérations chirurgicales ou de maladies inflammatoires des organes abdominaux. Après avoir recueilli les plaintes et l'anamnèse, le patient est envoyé pour un examen radiographique de contraste. Si le processus adhésif est allé loin et que l'obstruction intestinale s'est formée, la radiographie nous montrera la présence de formations spécifiques - les bols de Kloyber.

Les méthodes modernes de diagnostic, telles que l'échographie des organes abdominaux, l'imagerie par résonance magnétique, l'électrogastroentérographie facilitent grandement l'identification de cette maladie. Ils vous permettent de visualiser la position des organes internes et l’influence des adhérences sur eux.

Avec un faible contenu en informations des méthodes ci-dessus, un examen laparoscopique est utilisé. L'essence de la méthode consiste à maintenir des caméras vidéo miniatures et des manipulateurs dans la cavité abdominale à travers de petites incisions de la paroi abdominale antérieure. Les manipulateurs vous permettent de regarder derrière les divers organes et d’atteindre le vêlage le plus inaccessible de la cavité abdominale. La méthode de laparoscopie vous permet de passer immédiatement de l'observation habituelle au traitement chirurgical des maladies de l'adhésif. En fait, la laparoscopie est la même opération, mais beaucoup moins traumatisante.

Traitement

Le traitement de la maladie adhésive dans la cavité abdominale est divisé en conservateur, chirurgical et préventif.

Un traitement conservateur est prescrit pour une évolution chronique légère de la maladie, qui ne donne que des crises douloureuses récurrentes et la constipation sans violation grave de la perméabilité intestinale. Dans ce cas, le patient reçoit un régime spécial visant une augmentation modérée du péristaltisme et une diminution de la formation de gaz. Utilisation efficace de la nutrition fractionnée - manger en petites portions à intervalles rapprochés. Manger devrait être à la même heure, tous les jours en respectant le régime.

Il est nécessaire d'exclure des produits tels que les sodas, les raisins, le chou, les légumineuses, le lait et ses dérivés, les plats épicés. Le jeûne pour maladie adhésive est absolument contre-indiqué! Avec la constipation fréquente et prolongée, on utilise des laxatifs. L'utilisation de probiotiques et de préparations enzymatiques améliorant les processus de digestion est pleinement justifiée.

En plus des régimes spéciaux, la maladie de l'adhésif est traitée par des méthodes de traitement physiothérapeutiques: électrophorèse avec enzymes qui dissolvent les adhérences, bains de paraffine, de boue et d'ozocérite. Avec une légère lésion des organes internes, une thérapie physique spéciale efficace permettant d'étirer les cordons fibreux est efficace. En coordination avec le médecin traitant, une phytothérapie est possible.

Le traitement chirurgical est utilisé pour remédier à l'inefficacité d'un traitement conservateur avec préservation à long terme de la douleur et de la dégradation des selles, ainsi que dans les situations d'urgence en cas d'obstruction intestinale.

Si l'intestin est en cours de traitement, une opération des genoux est effectuée. Au moyen de caméras vidéo miniatures et de manipulateurs spéciaux, le prélèvement des organes affectés et la dissection des adhérences sont effectués. Dans de telles situations, les méthodes de traitement au laser peuvent également être utilisées - dissection des adhérences par un faisceau laser, aquadissection - utilisation d'un jet d'eau à haute pression, électrochirurgie - excision de constrictions fibreuses par électrocautérisation.

En cas d'occlusion intestinale, une laparotomie est possible - une approche chirurgicale «classique», dans laquelle non seulement une excision des adhérences est réalisée, mais également une résection de la partie nécrotique de l'intestin piégé. De plus, les boucles intestinales sont fixées dans une position avantageuse sur le plan fonctionnel, de sorte qu'en cas de reformation des caractéristiques intestinales, elles évitent la violation de la partie de la boucle intestinale.

Le traitement préventif consiste à prévenir l'apparition de la maladie chez les personnes risquant de la développer ou à en minimiser les conséquences. Pour réduire le risque de maladie adhésive en chirurgie de la cavité abdominale, les fibrinolytiques sont activement utilisés - médicaments destructeurs de la fibrinolyse - composant principal des cordons adhésifs fibreux, anticoagulants - qui ne permettent pas la formation de caillots sanguins, enzymes protéolytiques - médicaments, adhésions absorbables, ainsi que divers médicaments anti-inflammatoires et antibiotiques.

Conclusion

En conclusion, je voudrais ajouter que non, même le traitement le plus moderne ne peut être comparé à la prévention correcte de la maladie. Afin de ne pas tomber à nouveau sous le couteau du chirurgien, il est nécessaire de comprendre que toute maladie grave des organes internes, telle que la cholécystite, l'appendicite, la pancréatite, des lésions des organes abdominaux n'est pas traitée à la maison. Souvent, tenter de traiter des maladies aiguës de la cavité abdominale avec «des herbes de grand-mère» ou des «recettes de journaux» entraîne une perte de temps inacceptable et peut être fatal. En cas de douleur abdominale, nausée, vomissement, jaunisse, n’hésitez pas à vous rendre à la clinique ou à appeler un médecin à domicile. Parfois, ce traitement peut sauver votre vie et votre santé.