Principal / Ulcère

Caractéristiques de la pancréatite chez les enfants: symptômes et traitement, y compris les remèdes populaires

Ulcère

La pancréatite est une maladie de la nature inflammatoire et dystrophique du pancréas (pancréas) avec ses canaux, souvent causée par l'influence active de ses propres enzymes.

Chez les enfants atteints de maladies du système digestif, la pancréatite survient à une fréquence de 5 à 25%.

Le pancréas est l'un des organes du tube digestif, est à la fois une glande à la sécrétion externe et interne.

Sa fonction excrétrice est de produire des sécrétions digestives qui, par les canaux, pénètrent dans le duodénum, ​​sont activées par le suc gastrique et participent à la digestion des aliments.

La fonction intrasécrétoire du pancréas consiste dans le développement de l'hormone insuline de la glande par des cellules spéciales, sans lesquelles le glucose n'est pas absorbé par l'organisme.

Classification de la pancréatite

Au-dessus - un pancréas en bonne santé, au-dessous - un pancréas à la pancréatite.

Les enfants ont une pancréatite aiguë et chronique. La pancréatite chronique est diagnostiquée si l'inflammation dure plus de 6 mois. Dans la pancréatite aiguë, un œdème et une inflammation catarrhale du tissu glandulaire se développent. En cas d'évolution sévère, des hémorragies se forment et une nécrose (mort) du tissu glandulaire peut se développer dans n'importe quelle région.

La pancréatite se distingue par la nature des changements dans le tissu glandulaire:

  • œdémateux aigu;
  • hémorragique (avec hémorragie);
  • purulent;
  • pancréatonécrose graisseuse.

L'évolution progressive de la pancréatite entraîne des modifications dégénératives: durcissement, développement d'une fibrose (tissu conjonctif au lieu de glandulaire), suivie d'une atrophie du tissu pancréatique et d'une violation progressive de ses fonctions.

À l’âge scolaire, les enfants développent souvent une pancréatite chronique avec un développement latent ou récurrent. Dans les cas de pancréatite aiguë chez les enfants se produit dans de rares cas.

La pancréatite est d'origine:

  • primaire;
  • secondaire ou réactif (avec inflammation d'autres organes, le plus souvent digestif);
  • héréditaire à transmission autosomique dominante.

Le processus inflammatoire réactif peut être réversible avec le traitement correct de la maladie sous-jacente et peut être transformé en une véritable pancréatite.

Si la pancréatite latente est caractérisée par des manifestations cliniques marquées, la pancréatite récurrente présente des stades d'exacerbation et de rémission. L'exacerbation d'un processus chronique, comme la pancréatite aiguë, peut être légère, modérée ou grave.

Causes de la pancréatite

Le pancréas est un organe qui réagit à toute pathologie du corps de l'enfant, qu'il s'agisse d'une infection ou d'une réaction allergique. Il existe de nombreux facteurs et causes pour le développement de la pancréatite. Dans certaines conditions, les enzymes produites par la glande elle-même peuvent être un facteur néfaste pour le tissu pancréatique, lorsqu'elles commencent à se décomposer et à digérer leurs propres tissus, et que des substances toxiques provoquant une intoxication pénètrent dans le sang.

Les principales causes de pancréatite chez les enfants:

  1. Violation du flux sortant, stagnation du secret du pancréas, activation des enzymes de la glande elle-même et destruction de son tissu. Les causes de la stagnation peuvent être:
  • traumatisme abdominal contondant: un coup sur l’abdomen ou une chute peut endommager le pancréas;
  • malformations de la glande ou de ses canaux excréteurs (fer sous la forme d'un fer à cheval ou d'un anneau, constriction des canaux, etc.);
  • l'inflammation du tractus gastro-intestinal (gastroduodénite, entérite) conduit à la stagnation des aliments mal digérés et à une augmentation de la pression intra-intestinale, ce qui complique le passage de la sécrétion pancréatique et provoque sa stagnation;
  • jeter la bile dans le canal pancréatique et activer son secret dans la pathologie des canaux biliaires;
  • le dépôt de calcinat dans les canaux du pancréas lors de la surdose de vitamine D;
  • infestation par le ver (ascarisose), chevauchant le canal excréteur de la glande;
  • en comprimant le canal excréteur de la glande avec des calculs dans la cholélithiase.
  1. Mauvaise nutrition de l'enfant:
  • la présence dans le régime de produits irritants et stimulant la fonction du pancréas (viandes fumées, conserves, chips, restauration rapide, boissons gazeuses, plats épicés, etc.); une quantité accrue de suc digestif peut causer une pancréatite aiguë;
  • violation du régime alimentaire: repas avec de grands intervalles, trop manger;
  • Une carence en lactase (le manque ou la quantité insuffisante d’une enzyme dans le corps de l’enfant pour digérer le sucre du lait) peut entraîner une pancréatite dès l’enfance.
  1. Les allergies alimentaires conduisent à la pancréatite à tout âge de l'enfant.
  2. Lésion bactérienne ou virale du pancréas (avec oreillons, grippe, dysenterie, varicelle, salmonellose, septicémie, etc.).
  3. Processus auto-immun lorsque des anticorps dirigés contre les cellules du pancréas sont produits dans le corps de l'enfant.
  4. L'effet toxique de certains médicaments sur le tissu pancréatique (aspirine, furosémide, métronidazole, certains antibiotiques, les corticostéroïdes, les sulfamides, les médicaments cytotoxiques, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, etc.) peut provoquer une pancréatite réactive.
  5. Intoxication par les métaux lourds (mercure, plomb, etc.).
  6. L'action des boissons alcoolisées (chez les adolescents).
  7. Pathologie endocrinienne (hypothyroïdie ou insuffisance thyroïdienne, obésité).
  8. Lésion maligne du pancréas.

Chez certains enfants (10 à 20% des cas), il n’est pas possible d’établir la cause de la pancréatite développée.

La pancréatite chronique chez les enfants est plus souvent secondaire ou se développe en raison d'un processus inflammatoire aigu dans le pancréas.

Le processus de chronisation contribue à:

  • prédisposition génétique (présence d'une maladie chronique chez les parents);
  • violation du régime alimentaire prescrit pendant le traitement ou pendant la période de récupération;
  • traitement inapproprié ou tardif;
  • l'enfant a des allergies, des troubles métaboliques et des maladies endocriniennes, des calculs biliaires.

Les symptômes

Chez les enfants en bas âge, les signes cliniques de pancréatite sont légers. Il se déroule généralement sous une forme légèrement latente. Une forme purulente-nécrotique sévère se développe dans des cas extrêmement rares.

Chez les enfants plus âgés, l'inflammation du pancréas se manifeste par des accès douloureux.

La manifestation principale de la pancréatite aiguë ou de l'exacerbation de douleurs chroniques graves au haut de l'abdomen (dans l'hypochondre gauche avec irradiation à droite, dans la région épigastrique). La douleur du zona est très souvent perturbée. Ils peuvent donner dans le dos, l'épaule gauche. Pour soulager la douleur, l'enfant tente de prendre une position contraignante: couché sur le côté gauche, penché ou sur le ventre.

Des erreurs nutritionnelles peuvent être provoquées par une attaque douloureuse (manger des aliments gras, épicés, frits, de la viande fumée, etc.).

Les douleurs accompagnent ces symptômes:

  • les vomissements répétés ne soulagent pas;
  • éructations;
  • des ballonnements;
  • selles retardées ou diarrhée;
  • peut être des brûlures d'estomac;
  • sensation de lourdeur dans l'abdomen.

En règle générale, la température chez les enfants reste normale, mais son augmentation ne dépasse pas 37,5 ºС.

La dégradation des cellules des cellules de la glande par l'action d'enzymes provoque les symptômes d'intoxication:

  • maux de tête;
  • faiblesse
  • des vertiges;
  • manque d'appétit;
  • peau pâle (parfois marbrée);
  • bouche sèche.

Avec le développement d'un processus purulent et d'une nécrose du pancréas, la température monte en flèche, la condition s'aggrave en raison d'une augmentation de l'intoxication, une parésie intestinale se développe, des signes d'irritation péritonéale apparaissent.

Dans la pancréatite chronique, en plus de la douleur, les selles sont nombreuses et lustrées. En raison de la teneur élevée en graisse, les selles sont à peine lavées des toilettes.

Dans la pancréatite chronique, la douleur peut être permanente, de nature douloureuse ou survenir périodiquement après un exercice physique, des troubles de l'alimentation ou une détresse émotionnelle. La durée d'une attaque douloureuse varie de 1 heure à plusieurs jours.

Dans un processus chronique, en plus des symptômes dyspeptiques (brûlures d'estomac, éructations, nausées, perte d'appétit), la constipation et la diarrhée alternent. La caractéristique est également une diminution du poids corporel, le syndrome asthénique (faiblesse, fatigue, maux de tête, instabilité émotionnelle).

Les complications de la pancréatite comprennent:

  • la formation de kystes du pancréas (formation de cavités dans les tissus de la glande, remplis de liquide);
  • nécrose pancréatique (mort du tissu glandulaire);
  • péritonite (inflammation de la membrane séreuse dans la cavité abdominale);
  • abcès ou cellulite (abcès de différentes tailles) dans les tissus du pancréas;
  • diabète sucré (maladie endocrinologique chronique associée à un manque d'insuline dans le corps);
  • pleurésie (inflammation de la membrane séreuse dans la cavité thoracique).

Diagnostics

Le diagnostic de la pancréatite repose sur les manifestations cliniques, les données de laboratoire et la recherche sur le matériel.

Dans l'analyse clinique du sang pour la pancréatite est caractérisée par une augmentation de la teneur en leucocytes, accélérée ESR.

L'analyse biochimique du sang révélera une activité accrue des enzymes sécrétées par le pancréas (amylase, trypsine, lipase).

L’activité enzymatique (diastase ou amylase) augmente également dans les analyses d’urine.

La fonction excrétrice du pancréas aide à évaluer l'analyse fécale (coprogramme, lipidogramme): la pancréatite est caractérisée par une stéatorrhée (teneur élevée en graisse dans les selles) et une créature (teneur en azote accrue dans les matières fécales en raison de la présence de fibres musculaires non digérées et de fibres conjonctives).

Une échographie révèle un œdème, une augmentation du volume du pancréas avec pancréatite, une hétérogénéité de la structure de l'écho, la présence de phoques, des zones de nécrose. L'échographie permet de détecter un développement anormal de la glande ou des canaux, de détecter la présence de calculs dans les canaux biliaires et d'évaluer l'état des autres organes internes.

Si nécessaire, des FGD (examen endoscopique de l'estomac et du duodénum 12) peuvent être réalisées pour identifier les violations de la sortie de la bile et du jus de RV.

Dans les cas difficiles à diagnostiquer, avec complications, on réalise une IRM et un scanner de la cavité abdominale, ainsi qu'une radiographie de contrôle.

Traitement

Le traitement des enfants atteints de pancréatite aiguë (ou d'exacerbation de chronique) est effectué à l'hôpital. Le repos au lit est attribué. Le traitement peut être conservateur et rapide.

La thérapie conservatrice a pour objectif:

  • fournir un repos fonctionnel à l'organe affecté;
  • épargne mécanique et chimique des organes du tube digestif;
  • élimination de la cause de la pancréatite;
  • soulagement des symptômes.

Assigné "pause alimentaire", à savoir, la faim pendant 1-3 jours. A cette heure, il est permis de boire de l'eau tiède, alcaline, minérale et sans gaz (Essentuki No. 4, Borjomi) par petites gorgées.

Le traitement de la toxicomanie comprend:

  1. Antispasmodiques et anesthésiques (No-shpu, Papaverin, Tramal, Baralgin, Analgin). Pour les douleurs très graves, des analgésiques narcotiques (Promedol) sont utilisés. La morphine n'est pas utilisée en raison de son aptitude à provoquer des spasmes des sphincters des canaux excréteurs du pancréas et de la vésicule biliaire, ce qui complique l'écoulement du suc pancréatique et augmente la douleur.
  2. Des solutions de glucose, de plasma, de solutions salines, de réopolyglukine, ainsi que des inhibiteurs des enzymes protéolytiques (Contrycal, Trasilol) sont administrés par voie intraveineuse. Les solutions fournissent de la nourriture à l'enfant et soulagent l'intoxication.
  3. Antisécrétoires pour réduire la libération d’enzymes pancréatiques (Octréotide, Famotidine).
  4. Les médicaments qui améliorent la microcirculation (Pentoxifylline, Trental, Dipyridamole).
  5. Antibiotiques dans le processus bactérien et purulent.

Tous les médicaments sont injectés. Les médicaments par voie orale sont autorisés après l'élimination de la douleur, environ une semaine après le début de la maladie.

Avec le développement de complications, avec la progression de la maladie et l'inefficacité du traitement conservateur, la question du traitement chirurgical est résolue. Pendant l'opération, une partie du pancréas peut être réséquée, une nécrotomie (ablation de la nécrose, c'est-à-dire une glande nécrotique), un drainage de l'abcès dans les tissus de la glande.

Pendant la famine, le contenu de l'estomac de l'enfant est aspiré afin que le suc gastrique ne provoque pas la synthèse et l'activation des enzymes pancréatiques. La sécrétion de suc gastrique se produit non seulement lorsque la nourriture pénètre dans l'estomac, mais également par réflexion avec un type de nourriture ou avec son odeur. C'est pourquoi vous devez constamment enlever le suc gastrique.

Après avoir réduit la douleur (environ à partir du 3ème jour), la nutrition est introduite progressivement à l'enfant (bouilli ou cuit à la vapeur). Pendant 2 semaines, les plats sont préparés sans sel. Un enfant devrait manger 5-6 p. par jour en petites portions, en purée, tiède (50-60 0 С), de consistance liquide ou semi-liquide.

Au début, ils donnent du porridge liquide râpé (sauf le mil), bouilli dans du lait dilué 1: 1. À partir du 6ème jour, les soupes végétariennes muqueuses, la purée de légumes liquide (à partir de pommes de terre, courgettes, chou-fleur, carottes) sont introduites. Permis kissel et compote de fruits secs.

  • omelette protéinée (cuite à la vapeur);
  • viande hachée fortement (deux fois émincée) à partir de viande bouillie faible en gras (viande de bœuf, de poulet et de lapin) sous forme de boulettes de viande, de quenelles, de boulettes de viande, de boulettes de viande (cuites à la vapeur);
  • poissons de variétés faibles en gras (sandre, carpe, morue, perche, etc.);
  • casseroles de légumes;
  • pommes cuites au four.

Un mois plus tard, le menu est progressivement élargi, les plats ne nécessitent pas un tel broyage. Les puddings, une variété de produits laitiers, le pain de blé séché, les kissels de baies fraîches, le thé faible sont autorisés. Dans la bouillie, vous pouvez ajouter une petite portion (5 g) de beurre, dans une soupe ou une purée de légumes - 1 c. l crème ou crème sure ou 1 c. huile végétale.

Un régime est recommandé pendant 6 mois. Du régime devrait être exclu:

  • saucisses;
  • des bouillons;
  • les pâtes;
  • poisson ou viande en conserve;
  • condiments, cornichons;
  • aliments salés et fermentés;
  • les légumes: radis, épinards, raifort, oseille, radis, ail et oignons, poivron, pois;
  • céréales d'orge et de millet;
  • viande grasse (canard, porc, oie);
  • poisson gras (maquereau, saumon);
  • les noix;
  • muffins, gâteaux, tartes;
  • lait concentré;
  • chocolat, café;
  • boissons gazeuses;
  • fruits aigres et baies, leur jus.

Une fois que le bébé a commencé à manger, des préparations enzymatiques sont prescrites (Créon, Panzinorm, Mezim-forte, Pancréatine) pendant les repas trois fois par jour. La prise de médicaments doit être poursuivie pendant 3 mois de manière intermittente (prendre 2 semaines, 1 semaine de pause). Pour annuler la réception des moyens enzymatiques devrait être basé sur les résultats des coprogrammes, à l'exclusion de l'insuffisance enzymatique du pancréas.

Les enfants après le traitement sont sous observation chez le gastro-entérologue ou le pédiatre. Sur ordre du médecin, cours anti-rechute. Il est souhaitable d'améliorer la santé des enfants dans le profil balnéologique des sanatoriums.

Pour limiter l'activité physique, les enfants sont les cours recommandés dans le groupe préparatoire des cours d'éducation physique.

Prévisions

Dans la forme bénigne de la pancréatite aiguë, le pronostic est favorable. En cas de développement d'une pancréatite purulente, hémorragique ou d'une nécrose pancréatique, il existe un risque de décès.

Chez les enfants atteints de pancréatite chronique, le pronostic dépendra de la fréquence et de la gravité des exacerbations, du respect du régime alimentaire et des autres recommandations du médecin pendant la rémission.

Prévention

Les mesures préventives comprennent:

  • nutrition rationnelle de l'enfant en fonction de son âge;
  • prévention des maladies du système digestif;
  • strict respect des dosages pour le traitement médicamenteux;
  • traitement rapide des infections et des invasions helminthiques;
  • respect du régime.

CV pour les parents

La pancréatite chez les enfants n'est pas courante, mais son identification nécessite une attitude sérieuse et un traitement du patient afin de prévenir l'apparition d'exacerbations et de complications fréquentes de la maladie.

Il est important de comprendre l’importance de la thérapie par le régime dans le traitement de la pancréatite. Des rechutes fréquentes de la maladie, déclenchées par des irrégularités dans l'alimentation, un traitement retardé peuvent provoquer le développement d'un diabète sucré, ce qui compliquera toute la vie future de l'enfant.

E. O. Komarovsky, pédiatre, explique les problèmes du pancréas chez les enfants:

Inflammation du pancréas - pancréatite chez les enfants: symptômes et traitement avec des remèdes populaires à la maison

Pancréatite - inflammation du pancréas. Des changements destructifs au sein d'un organe important se développent chez les patients adultes et les enfants, le plus souvent après 6 ans.

Les parents doivent faire attention aux premiers symptômes de la maladie, consultez un médecin. Remèdes populaires pour le traitement de la pancréatite chez les enfants, préparations pharmaceutiques, le régime alimentaire va restaurer la santé du pancréas. L'inattention au problème provoque le développement de la forme chronique de la maladie, dont les manifestations devront faire face tout au long de la vie.

Les causes

Le processus pathologique se développe avec un effet négatif sur la glande protéase (ses propres enzymes). En cas de dysfonctionnement du pancréas, les protéases endommagent les canaux, les vaisseaux et les tissus d'un organe important. Sous l'action des enzymes, l'inflammation se développe, les produits de décomposition pénètrent dans la lymphe, le sang, les toxines empoisonnent le corps.

Les processus négatifs se développent souvent par la faute de parents qui ne contrôlent pas la qualité de la nourriture qu'un enfant reçoit. Parfois, les adultes eux-mêmes enfreignent les règles, nourrissent le bébé avec des aliments et des produits «non conformes à l'âge» qui nuisent au travail d'une glande importante.

Des problèmes de pancréas surviennent dans les cas suivants:

  • dépendance aux aliments gras et sucrés;
  • usage fréquent de la restauration rapide, des concentrés, des conserves;
  • une grande quantité de nourriture dans un repas, chargeant la glande avec le surmenage;
  • utilisation de boissons gazeuses avec des colorants synthétiques, des conservateurs;
  • intoxication alimentaire.

Il y a d'autres raisons:

  • maladies parasitaires, infestations de vers;
  • maladie de la vésicule biliaire;
  • fonctionnement anormal de l'intestin (inflammation, congestion, atonie);
  • réaction à la vaccination, médicaments puissants.

En savoir plus sur les symptômes et le traitement de la varicelle chez les enfants.

Comment apprendre à un enfant à lire par syllabes? La réponse est à cette adresse.

Types et nature de la maladie

Selon la nature du processus inflammatoire, les médecins distinguent trois types de la maladie:

  • pancréatite aiguë. Survient plus souvent entre 10 et 12 ans. Une variété dangereuse est accompagnée d'un œdème du tissu pancréatique, une douleur intense. La cause en est souvent une allergie au médicament ou aux produits. Avec le mauvais traitement, une lésion purulente-nécrotique d'un organe important se développe. Parfois, une opération d'urgence est nécessaire;
  • pancréatite chronique. Le cours prolongé chez les enfants est moins fréquemment diagnostiqué. La cause des changements pathologiques est la mauvaise approche de la nutrition. Sous charge constante, effets des substances synthétiques agressives, le tissu pancréatique perd ses propriétés, dégénère, réduit l'activité. Le résultat - le corps ne peut pas fonctionner pleinement;
  • pancréatite réactive. Le problème se rencontre souvent chez les enfants âgés de 10 à 14 ans. La cause de la pancréatite réactive est l’action d’agents infectieux dans d’autres organes, entraînant des complications pancréatiques. Outre les maladies infectieuses, la forme réactive se développe en réaction à l'administration d'antibiotiques et d'autres médicaments puissants.

Symptomatologie

Les symptômes de la pancréatite sont similaires, mais la force des manifestations négatives et l’incidence varient avec la forme. Lorsque ces symptômes apparaissent, assurez-vous de montrer votre enfant à un gastro-entérologue: des mesures urgentes sont parfois nécessaires.

Forme aiguë

Signes:

  • manque d'appétit;
  • accès de douleur abdominale;
  • nausée, envie de vomir;
  • selles bouleversées (diarrhée);
  • flatulences;
  • la température reste autour de 37 degrés.

Forme chronique

Symptômes:

  • les accès de douleur durent de une à deux heures à un jour ou plus;
  • la douleur est assez grave ou légère;
  • l'enfant tombe malade, il y a des vomissements;
  • perte d'appétit;
  • la constipation se développe;
  • La température monte à 37 degrés et plus.

Pancréatite réactive

Signes:

  • syndrome de douleur;
  • accès de nausée, vomissements;
  • augmentation de la température.

Diagnostics

Établir indépendamment la cause exacte de la douleur, des nausées, de la douleur paroxystique, des parents qui n’ont pas de formation médicale, ne peuvent pas. En cas de plaintes de l'enfant ressemblant à l'un des types de pancréatite, assurez-vous de prendre rendez-vous avec un gastro-entérologue expérimenté.

Pour le diagnostic besoin d'un certain nombre d'études:

  • Échographie des organes abdominaux et du pancréas;
  • test sanguin clinique et biochimique;
  • coprogramme;
  • analyse d'urine;
  • Scanner ou IRM des organes abdominaux.

Méthodes et règles de traitement

Comment traiter la pancréatite chez les enfants? Les modifications destructives d'un organe important chez les enfants sont traitées avec succès en cas de détection précoce de la maladie. Plus tard les parents ont remarqué les signes de pancréatite, plus il est difficile de rétablir le fonctionnement normal de la glande. Une approche thérapeutique intégrée améliore la qualité de vie des formes aiguës et chroniques de la maladie.

Conseils diététiques et nutritionnels

Recommandations pour le respect du régime pancréatique pancréatique chez les enfants:

  • phase aiguë avec douleur intense nécessite d'être à l'hôpital;
  • repos au lit, assez de liquide est important;
  • après une période d'adaptation alimentaire, un régime est prescrit pour réduire la production d'enzymes pancréatiques;
  • le troisième jour, on autorise la bouillie d’eau ou de lait, le kissel, la purée de légumes bouillie et la compote de fruits secs;
  • à mesure que les fonctions sont rétablies, la ration est enrichie en omelette protéinée, en céréales et en soupes de légumes (sur l’eau);
  • en cas de succès du traitement, les casseroles de légumes et les pommes au four sont recommandées de 7 à 8 jours.

Ce régime continue pendant un mois. Lorsque le corps réagit calmement aux aliments diététiques, de nouveaux plats sous forme cuite et cuite au four sont progressivement introduits dans l'alimentation.

Nourriture saine pour le jeune patient et nourriture pour la pancréatite:

  • puddings;
  • poisson de boeuf faible en gras (côtelettes à la vapeur);
  • casseroles de lait caillé;
  • pâtes de blé dur;
  • œufs brouillés / œufs durs;
  • un peu de crème sure (pour la vinaigrette ou la purée de légumes);
  • beurre (dans la bouillie).

Phytothérapie

Les remèdes populaires contre la pancréatite chez les enfants sont des éléments indispensables à un prompt rétablissement. Les herboristes recommandent la décoction d'herbes médicinales, de jus de légumes et d'eau minérale médicinale. Bon effet donne la gelée de grains d'avoine germés.

Compléter la pharmacothérapie et la phytothérapie: l’enfant se rétablira rapidement. Dans la forme chronique de la maladie, la décoction d'herbes favorise le pancréas affaibli et remplace les préparations à base de composants synthétiques.

Herbes de la pancréatite:

  • réglisse;
  • prêle;
  • violet trois feuilles;
  • graines de lin;
  • l'immortelle;
  • vers de terre;
  • la camomille;
  • Hypericum;
  • Motherwort.

500 ml d'eau - 1 cuillère à soupe. l matières premières médicinales. La décoction doit être infusée dans un thermos pendant 40 minutes. Donnez à l'enfant un liquide de guérison après le petit-déjeuner et le déjeuner. Observez la fréquence, ne faites pas cuire un bouillon fort: une sécrétion trop active d’enzymes est nocive.

Médicaments à base de plantes:

  • composition numéro 1. Selon une partie d'Hypericum et de Motherwort, deux parties d'immortelle sont en fleurs. Par litre d'eau - 2 c. l recueillir, faire bouillir pendant 10 minutes, laisser infuser, filtrer. Un cours - 50 jours par jour à boire sur ½ verre de bouillon, avant les repas, deux fois par jour;
  • composition numéro 2. Collection difficile mais efficace. Des parties égales de racine de bardane, d'écorce de nerprun, de feuilles de plantain, de bleuets, de graines d'aneth et de mélange de lin. Ajouter la racine de pissenlit, l'herbe à talons et les feuilles de sauge. Sélectionnez 2 c. l collecte, verser dans un récipient, verser un litre d’eau chaude. Gardez le mélange à feu doux pendant 15 minutes, retirez-le du feu. Filtrer l'agent dans 30–40 minutes. Posologie quotidienne - 100 g deux fois par jour, après les repas. La durée du traitement sera déterminée par le médecin.

Après avoir consulté un gastro-entérologue, offrez à l'enfant les jus de légumes:

  • à partir de pommes de terre / carottes crues;
  • de choucroute.

Comment améliorer l'immunité de l'enfant à la maison? Nous avons la réponse!

Comment traiter la sinusite chez les enfants, lisez cet article.

Conseils utiles:

  • utilisez des jus et des herbes uniquement après avoir consulté un gastro-entérologue et un spécialiste en phytothérapie;
  • pendant la visite, assurez-vous d'indiquer l'âge du jeune patient: certaines herbes influencent activement la production d'enzymes, ont des restrictions d'âge;
  • seul un spécialiste recommandera le matériel végétal nécessaire;
  • recherchez des frais tout prêts ou des compositions personnalisées dans des pharmacies vertes spécialisées. Ici, vous consulterez un herboriste qualifié.

Recette de gelée médicamentée

Préparez un remède efficace et abordable pour soulager l’inflammation du pancréas. Le produit utile normalise la production d'enzymes, sature le corps en vitamines, réduit la charge sur un organe affaibli.

Recette:

  • les grains d'avoine germés (jusqu'à 2 mm d'épaisseur) sont lavés, séchés, moulus jusqu'à l'obtention d'un état farineux;
  • à 2 c. l masse d'avoine, ajouter un peu d'eau froide, mélanger;
  • Versez de l'eau bouillante pour que la masse ne soit pas très épaisse en remuant, puis 3 minutes sur le feu;
  • retirer la casserole, couvrir, laisser infuser un tiers d’heure;
  • filtrer la composition nutritive. Si la masse est trop épaisse / liquide, changez la quantité d’eau bouillante la prochaine fois;
  • Donnez kissel à un enfant un demi-verre chaque jour. La durée de l'admission vérifier avec un gastro-entérologue.

Les médicaments

Des moyens efficaces de traitement de la pancréatite aideront à soulager l’état du jeune patient:

  • formulations antisécrétoires: Pirenzépine, Famotidine;
  • enzymes - pancréatine (le médecin vous prescrira la concentration);
  • antalgiques, antispasmodiques - No-shpa, Mebeverin, Paracetamol pour les enfants.

En cas d'inflammation grave et active, la pilule suivante complète le traitement de la pancréatite:

  • antibiotiques (par voie orale / par injection);
  • antihistaminiques (pardon de la pilule d'allergie);
  • formulations pour améliorer la microcirculation sanguine;
  • inhibiteurs de protéase.

Intervention chirurgicale

Dans les cas avancés, lorsque les méthodes conservatrices n’aident pas, une intervention chirurgicale est pratiquée. La nature de l'opération dépend de la gravité du processus pathologique.

Dans certaines formes de la maladie mettant en jeu le pronostic vital, une intervention chirurgicale d'urgence est effectuée. Une des conditions pathologiques est une combinaison de péritonite enzymatique et de pancréatite aiguë.

Directives de prévention

Recommandations pour la prévention de l'inflammation pancréatique:

  • bonne nutrition, assez de vitamines;
  • rejet de l'utilisation fréquente de la restauration rapide;
  • traitement opportun des maladies du tractus gastro-intestinal;
  • lutter contre les parasites, les invasions helminthiques;
  • surveiller la santé de l'enfant tout en prenant des médicaments puissants;
  • contrôle de la qualité / fraîcheur des produits alimentaires pour bébés;
  • quantité raisonnable de nourriture à la fois pour éliminer la charge visible sur le pancréas.

Détails sur les règles de nutrition et un menu exemplaire pour la pancréatite du pancréas dans la vidéo suivante:

Maladies du pancréas chez les enfants

Même en tant que mère, chaque femme sait que tous les organes du fœtus sont formés au cours du premier trimestre de la grossesse et commencent à fonctionner avant sa naissance. Des cas ont été prouvés lorsque le pancréas du bébé a travaillé pendant deux ans en cas de détection de pancréatite chez la mère.

Dans une telle situation, le risque de donner naissance à un bébé avec un organe élargi était élevé, ce qui provoquait l'apparition de maladies du pancréas chez les enfants, les plus courantes étant la pancréatite et le diabète. Des cas de tumeurs malignes et de kystes du pancréas ont été enregistrés.

Pancréatite

La pancréatite est une maladie inflammatoire caractérisée par une lésion des tissus du pancréas et de ses canaux, provoquée par l'activation des enzymes pancréatiques. Le pourcentage de morbidité chez les enfants varie de 5 à 25%.

L’évolution de la maladie chez l’enfant est légèrement différente de celle du patient adulte et a ses propres caractéristiques: la maladie peut être provoquée par diverses causes internes et externes;

La tâche la plus importante en pédiatrie et en gastroentérologie pédiatrique est la détection précoce et le traitement rapide des problèmes du pancréas.

Causes de la maladie

Le corps d'un enfant est beaucoup plus actif qu'un adulte et plus susceptible aux effets de divers facteurs défavorables. Presque toutes les maladies de nature infectieuse ou allergique affectent le pancréas d'une manière ou d'une autre et peuvent déclencher le processus inflammatoire.

Les principales causes de la maladie:

  • mauvaise alimentation et mauvaise alimentation (violation du régime - grande pause entre les repas);
  • la consommation d'aliments contribuant à l'irritation et au travail accru du pancréas (boissons gazeuses sucrées, produits fumés, aliments en conserve, plats cuisinés, etc.);
  • intoxication alimentaire, intoxication due à la prise de drogues;
  • prendre certains médicaments: certains antibiotiques, Trichopol, Lasix et autres;
  • chez les nourrissons intolérance au lactose;
  • blessures graves à l'abdomen et au dos;
  • maladies du système digestif: ulcère peptique de l'estomac et du duodénum, ​​gastrite aiguë ou gastroduodénite, hépatite, cholécystite, cholélithiase;
  • autres maladies: fibrose kystique, hypothyroïdie, maladie de Liebman-Sachs systémique, oreillons, obésité, varicelle et autres;
  • la défaite du corps par des parasites (ascariose);
  • stress sévère ou exposition prolongée au stress émotionnel.

Attention! La survenue d’une pancréatite chez l’enfant est également possible en cas d’introduction inappropriée d’aliments complémentaires au cours de la première année de vie du bébé. Tous les produits introduits dans l’aliment avant l’heure fixée ont un effet négatif sur le travail de la glande digestive.

Symptômes de la maladie chez les enfants

Chez les jeunes enfants, la pancréatite peut survenir lentement, sans symptômes prononcés. Le plus souvent, il s’agit d’une forme bénigne de la maladie. La pancréatite purulente-nécrotique est extrêmement rare. Chez les enfants plus âgés, les signes d'inflammation pancréatique sont similaires aux symptômes de la pancréatite chez l'adulte.

Les signes les plus courants et les plus caractéristiques de la maladie sont des accès de douleur prononcés, accompagnés d'autres signes:

  • nausées et vomissements sans soulagement;
  • éructations, parfois brûlures d'estomac;
  • distension abdominale, production de gaz;
  • selles bouleversées: diarrhée ou constipation;
  • sensation de lourdeur dans l'estomac;
  • faiblesse générale, malaise, augmentation des caprices;
  • diminution ou perte d'appétit;
  • peau pâle, peau sèche.

L'augmentation de la température n'est généralement pas observée ou peut atteindre un maximum de 37,5 degrés. Mais dans le cas de processus nécrotiques, la température peut atteindre 40 degrés en raison de l'intoxication générale du corps. En outre, une paralysie intestinale incomplète avec syndrome d'irritation péritonéale grave sera notée.

Dans le cas de la pancréatite chronique, en plus des douleurs mineures à l’abdomen, des selles abondantes seront observées et celles-ci auront un éclat huileux caractéristique, ce qui rendra difficile le lavage des parois des toilettes.

Méthodes de diagnostic

Pour qu'un spécialiste puisse correctement diagnostiquer le diagnostic nécessaire, il est nécessaire de subir un examen complet comprenant les procédures suivantes: un test sanguin clinique indiquant un processus inflammatoire dans le corps, du sang pour l'amylase, une augmentation indiquant une pancréatite, une échographie de la cavité abdominale.

En cas de difficulté à poser un diagnostic, les types de recherche suivants peuvent être prescrits:

  • Scanner des organes abdominaux;
  • analyse scatologique avancée des matières fécales;
  • Examen aux rayons X des conduits pancréatiques avec un agent de contraste;
  • laparoscopie.

Traitement

Le traitement de l'inflammation du pancréas vise à normaliser le travail du système digestif, en éliminant tous les symptômes désagréables de la maladie et les facteurs ayant provoqué la pancréatite. Une étape importante sur la voie de la guérison consiste à suivre un régime strict, à la fois aigu et chronique.

Lors d'une exacerbation, on prescrit aux enfants un antispasmodique, un complexe de vitamines. Après avoir arrêté les accès de douleur, les enzymes sont recommandés par des spécialistes. Dans de rares cas, une intervention chirurgicale est indiquée.

Le diabète

Le diabète sucré est une maladie du pancréas caractérisée par une diminution de l'absorption du glucose, associée à un déficit relatif ou absolu de l'insuline, une hormone qui entraîne une augmentation de la glycémie (hyperglycémie). La maladie peut être à la fois acquise et congénitale (très rarement diagnostiquée). L'âge moyen des enfants atteints de diabète sucré varie de 6 à 12 ans.

Causes du développement de la maladie chez les enfants

Au total, il existe deux types de diabète: insulinodépendant et insulinodépendant. Le diabète sucré insulino-dépendant (type 1) se caractérise par une pénurie d’insuline due au fait que les cellules pancréatiques ne produisent pas d’insuline. Le plus souvent, les enfants sont sujets à ce type de maladie.

Il est impossible de guérir la maladie. Les endocrinologues recommandent donc un apport d'insuline à vie sous forme de solution injectable. La cause de la maladie de type 1 est transmise maladies infectieuses aiguës (grippe, varicelle, hépatite, rubéole, etc.), prédisposition héréditaire.

Le diabète sucré insulino-dépendant (type 2) se caractérise par une sécrétion suffisante d'insuline, mais sous une forme modifiée. Il ne fonctionne donc pas ou les cellules du corps n'y répondent pas. Chez les enfants, cette forme est très rare chez les personnes âgées.

L’impulsion pour le développement du diabète de type 2 peut jouer les rôles suivants: altération du métabolisme des graisses (obésité), mode de vie sédentaire (inactivité physique), médicaments hormonaux, maladies du système endocrinien, période de gestation (chez l’adulte).

Symptômes du diabète

Afin de reconnaître la pathologie à temps, les parents doivent être attentifs au comportement de l'enfant et, au premier soupçon, contacter immédiatement un endocrinologue. La maladie est très rapide et si vous n’aidez pas à temps, un coma diabétique peut survenir.

Les symptômes suivants de la maladie du pancréas chez les enfants existent:

  • soif sévère (polydipsie) et muqueuses sèches de la bouche;
  • excrétion fréquente d'urine, l'urine étant un peu collante;
  • perte de poids soudaine avec augmentation de l'appétit (polyphagie);
  • démangeaisons de la peau, apparition de petites pustules et peau sèche;
  • démangeaisons dans la région génitale en raison de la forte teneur en glucose dans les urines et du manque d'hygiène après la toilette;
  • faiblesse accrue, maux de tête, irritabilité excessive.

Les très jeunes enfants peuvent présenter une incontinence urinaire ou une polyurie. Beaucoup de parents confondent ce symptôme avec l'énurésie nocturne. C'est pourquoi il est nécessaire de connaître les principaux signes du diabète. En outre, dans l'étude du sang dans il sera détecté une teneur en glucose de plus de 10 mmol / l.

Méthodes de diagnostic

Pour diagnostiquer le diabète, il suffit de faire un test sanguin pour déterminer son niveau de glucose. Chez un enfant en bonne santé, le taux de sucre ne dépassera pas 5,0 mmol / l. Une valeur maximale de 7,5 mmol / l peut indiquer une évolution latente du diabète. Si le niveau de glucose est supérieur à cet indicateur, vous pouvez diagnostiquer le diabète en toute sécurité.

Parfois, un test de tolérance au glucose diagnostique est effectué. Pour ce faire, commencez par déterminer le niveau de glucose sur un estomac vide, puis donnez à boire de l’eau contenant du sucre dissous et, après 2 heures, mesurez à nouveau. Si la glycémie varie entre 7,5 et 10 mmol / l, ils parlent alors d'un cours caché de la maladie. Si l'indicateur est égal ou supérieur à 11 mmol / l, le diagnostic de diabète sucré est inconditionnel.

Traitement

Le diabète sucré n'est pas traité. Peut-être seulement une correction nutritionnelle qui aide à réguler la consommation de sucre ou l'utilisation de l'insuline à vie