Principal / L'intestin

Où la douleur du pancréas donne

L'intestin

Pour comprendre pourquoi et où le pancréas fait mal, il suffit de connaître les particularités de son fonctionnement et de sa structure. En règle générale, la douleur ne survient pas sans cause ni dans le contexte du bien-être général. Ils sont nécessairement précédés de toute violation de la digestion: jeûne prolongé et sortie impropre, repas excessifs, consommation d’alcool et aliments inhabituels. Parfois, pour l'apparition de la douleur, il suffit de manger des aliments trop gras, de les boire avec une boisson gazeuse ou de boire du vin, de prendre une collation avec une viande riche et grasse.

Pour cette raison, en réfléchissant à la cause de la douleur du pancréas, il est nécessaire de se rappeler exactement ce qui a été mangé la veille, en quelle quantité et si de l'alcool a été pris. Il faut se rappeler qu’en avoir marre de telles boissons à première vue inoffensives comme des cocktails alcoolisés et énergiques, des vins et de la bière peut aussi faire mal. Il est également important que plus la qualité des boissons est faible, plus le risque de douleur et le développement de la pancréatite sont grands.

La douleur dans le pancréas peut être causée par sa blessure, ainsi que par diverses maladies du système digestif, parmi lesquelles les calculs biliaires les plus dangereux, la gastrite et l'ulcère peptique à teneur élevée en acide. Ceci doit également être rappelé lors de la recherche de la réponse à la question de savoir pourquoi et où le pancréas fait mal.

Le pancréas peut-il faire mal?

Une des premières manifestations alarmantes de maladies de ce type est la douleur abdominale. Nous avons tendance à les écrire en cas de mauvaise digestion, mais en même temps, nous ne pensons pas à leur véritable origine.

Il convient de rappeler que si la douleur est aiguë et systématique, elle indique clairement la présence d’une certaine pathologie. Cette maladie est souvent une pancréatite - l'une des formes les plus courantes de lésions du système digestif. Le trouble pancréatique se développe pour diverses raisons, telles que la malnutrition, un excès de poids, des troubles hormonaux dans le corps, la progression vers l'obésité, une tendance à abuser de l'alcool et même la grossesse. Le développement de la pancréatite est souvent la suite logique d'une intoxication grave subie par les patients.

En même temps, c’est une douleur aiguë, parfois insupportable, qui, curieusement, a un effet positif sur la dynamique de la curabilité de la pancréatite. Après tout, les maladies moins douloureuses et moins visibles sont beaucoup plus dangereuses pour le corps humain que celles qui se déclarent agressives et menaçantes.

Pourquoi le pancréas souffre de pancréatite: causes

Cette maladie est un processus inflammatoire qui se développe dans le pancréas et nuit à son bon fonctionnement. Les enzymes nécessaires au traitement des nutriments contenus dans les aliments cessent d'être produites ou leur composition chimique est tellement modifiée qu'elle commence à agir de manière destructive sur le corps. De là et des sensations douloureuses aiguës qui peuvent accompagner même augmentation de la température.

Dans certains cas, la douleur du pancréas peut devenir sourde et même devenir chronique. Une énorme erreur est toute tentative de l'éliminer à l'aide de médicaments ou de l'ignorer dans l'espoir que la douleur disparaisse d'elle-même.

Points de douleur pancréatiques où la pancréatite fait mal?

Le principal symptôme permettant de suspecter l'évolution de la maladie est une douleur localisée en différents points de l'abdomen, en fonction de la nature du parcours et des manifestations associées.

Il existe deux formes de développement de la maladie du pancréas: aiguë et chronique. Selon la forme, les symptômes correspondants sont observés.

Avec la nature aiguë du flux de douleur pancréatique, en règle générale, puissant, irradiant (rayonnant) vers le dos et moins souvent - dans le sternum, l'omoplate gauche. Leur nature est si dramatique qu’avec une attaque suffisamment forte, même une perte de conscience est possible, et parfois des décès sont enregistrés, ce qui provoque un choc douloureux.

La forme aiguë de la pancréatite est caractérisée par une gamme assez large de points douloureux:

  • si le pancréas est enflammé dans la tête, la douleur se produit du côté droit (hypochondre);
  • dans le cas où le processus inflammatoire couvre le corps du pancréas, le symptôme est localisé dans la région épigastrique (comme on dit, «sous la cuillère»);
  • lorsque l'inflammation a touché la région de la queue de l'organe, la douleur se déplace vers le côté gauche (hypochondre).

Ainsi, dans la pancréatite aiguë, les points douloureux du pancréas peuvent être localisés à la fois du côté droit et du côté gauche. Souvent, les gens ne sont pas conscients de cette particularité de la maladie, qui conduit à un dangereux mépris de la douleur.

Cependant, il existe des cas fréquents de processus inflammatoires couvrant toute la structure du pancréas. Dans ce cas, la douleur se manifeste de manière particulièrement aiguë et encerclante.

De manière caractéristique, la sensation augmente en décubitus dorsal et se calme lorsqu'une personne s'assied et se penche légèrement en avant. La douleur de ce type ne se prête pas aux médicaments antispasmodiques, elle survient généralement 40 à 60 minutes après un repas.

Dans certains cas, la pancréatite peut évoluer vers une forme chronique. En particulier, cela se produit souvent si le foie et les voies biliaires ont subi une lésion préliminaire. La douleur dans le pancréas s'est aggravée en même temps, devenant plus régulière. La pancréatite chronique, en plus de la douleur caractéristique, s'accompagne d'un certain nombre d'autres manifestations négatives, à savoir:

  • vomissements fréquents;
  • nausée, aggravée après avoir mangé certains aliments;
  • éructations acides;
  • ballonnements dans l'estomac;
  • augmentation de la salivation;
  • autres troubles divers du système digestif.

En particulier, il existe également des troubles aigus des selles, parfois accompagnés de saignements. La masse fécale change de structure, devient plus liquide, devient de couleur grise, des particules alimentaires souvent non référencées y pénètrent.

Dans la forme chronique de la maladie, la localisation des points douloureux du pancréas est approximativement identique à la forme aiguë. Il se fait sentir dans l'estomac et donne dans le dos et l'espace intercostal. La forme chronique de la maladie est plus lente et plus lente que la maladie aiguë, mais ses conséquences peuvent être désastreuses pour le corps. La pancréatite chronique peut causer un abcès du pancréas et devient souvent la cause de la mort.

Le pancréas enflammé réagit invariablement brutalement aux aliments gras et épicés, et perçoit également négativement l'alcool. Par conséquent, l'une des premières étapes de la lutte contre la pancréatite consiste en un régime alimentaire équilibré et approprié, comprenant l'abstinence totale des boissons alcoolisées.

Comment le pancréas fait-il mal chez une personne - symptômes et premiers signes

Le pancréas est une partie importante du corps, le seul organe qui produit de l'insuline. En outre, il est responsable de la production de suc gastrique. Un certain nombre de facteurs différents peuvent causer des problèmes avec cette partie du corps. Comment le pancréas fait-il mal à une personne et quels symptômes peuvent indiquer des problèmes avec cet organe? Est-il possible de soulager les symptômes douloureux à la maison avant l'arrivée du médecin? Considérez ces questions plus loin.

Où est le pancréas humain?

Il semblerait que si la glande s'appelle pancréas, il est logique qu'elle se trouve sous l'estomac. Cependant, cette affirmation n’est vraie que dans les cas où une personne ment. Dans les positions restantes, l'organe est «derrière» l'estomac, étroitement adjacent au duodénum.

  • Si vous regardez la structure d'une personne du côté de l'épine dorsale, cette glande est située au niveau du début de la région lombaire.
  • En ce qui concerne la vue du côté du péritoine, le pancréas sera situé à environ 4-5 cm au-dessus du nombril.

Cet organe interne est composé de 3 parties: la tête, le corps et la queue. La tête de la glande est située dans l'ulcère duodénal 12 (ce dernier recouvre le pancréas, comme s'il s'agissait d'un fer à cheval). Le corps du corps "se cache" derrière l'estomac et la queue est adjacente à la rate.

C'est intéressant! La formation du pancréas commence à la 5ème semaine du développement intra-utérin du fœtus.

Chez un nouveau-né, cet organe atteint une longueur de 5 cm et chez un enfant d'un an, il atteint déjà 7 cm et le fer a atteint ses dimensions finales (15 cm) à l'âge de 16 ans. La taille du corps normal est la gamme de 15-22 cm, tous les autres indicateurs sont pathologiques.

Quelles maladies indiquent la douleur?

Le problème principal est que les symptômes caractéristiques des maladies du pancréas sont également caractéristiques des maladies alternatives. Cela peut conduire à un diagnostic incorrect et le rendez-vous n'est pas adapté au cas de traitement. En conséquence, un temps précieux pour la thérapie des glandes est perdu.

Où va la douleur dans la pancréatite?

Question: Bonjour! J'ai un ulcère peptique, une duodénite érosive et, en plus, une maladie des calculs biliaires et une pancréatite chronique. Comme on dit, "farce complète". Ne me dites pas exactement à quel point le pancréas fait mal, alors j’ai souvent des douleurs abdominales, puis des brûlures d’estomac, et je ne sais pas quoi faire ni comment procéder. si vous tardez avec des soins médicaux!

Le pancréas est situé au milieu de notre corps. Peut-être, si vous piquez précisément le doigt de l'homme «au centre», un axe imaginaire situé dans le plan sagittal passera à travers la colonne vertébrale, devant laquelle se trouve la glande. Sa longueur est de 16 à 25 cm et il est situé horizontalement, légèrement en oblique. Ainsi, derrière, se trouvent les muscles de la colonne vertébrale et du dos, et devant, il est recouvert d’un estomac et d’un grand omentum. En outre, sa tête et sa queue sont nettement émises "sur les côtés" de la colonne vertébrale.

Douleur avec symptômes de pancréatite

Par conséquent, en cas d'apparition d'une pancréatite aiguë, une douleur très forte s'abat immédiatement sur une personne, qui émane du centre même du corps. Comme la glande est profonde, cette douleur, avec son évolution typique de la pancréatite et la localisation habituelle de la glande, donne au tout début l’impression d’un pieu enfoncé dans une personne. Puis la douleur se propage: il semble qu'elle cède dans le dos, sous les omoplates gauche et droite, dans les côtés gauche et droit, et en même temps dans le sternum et le haut de l'abdomen.

Par conséquent, il est dit à juste titre que dans la pancréatite aiguë, la douleur est du zona, et en même temps profonde. Cette pancréatite est différente de la colique biliaire, dans laquelle la douleur descend finalement jusqu'à l'hypochondre droit, et de l'appendicite aiguë, qui dans la version classique se manifeste par une douleur dans la région iliaque droite.

Les signes de symptômes de pancréatite où il fait mal

Les patients atteints de lithiase urinaire et de colique rénale ont souvent une douleur aussi intense, mais elle se situe le plus souvent à gauche ou à droite, dans la région de l'uretère correspondant. Ceci est différent de la douleur de la pancréatite. Il est souvent difficile de comprendre si un patient a une pancréatite ou une perforation d'un ulcère de l'estomac. Pendant la perforation, le suc gastrique est versé dans la cavité abdominale, provoquant une brûlure chimique et une péritonite ultérieure. Mais avec la perforation, il y a habituellement un stade de soulagement de la douleur et du bien-être imaginaire, après quoi la progression des symptômes de péritonite commence, et cela ne se produit pas avec la pancréatite.

Par conséquent, au cas où de telles douleurs apparaissent, qui sont légèrement soulagées en vous penchant en avant ou en vous couchant du côté gauche, quelques heures après une erreur de régime ou un festin de «libations», vous devez immédiatement appeler une ambulance, malgré les tentatives répétées. vomissements Le plus souvent, cela se produit la nuit, mais n'attendez pas le matin. Comme le montrent des statistiques implacables, 80% de tous les cas mortels sont survenus au cours de l'accouchement tardif du patient à l'hôpital - le deuxième jour et plus tard. Pour plus d'informations sur les symptômes de la pancréatite aiguë et de la douleur, voir la revue détaillée ici.

Localisation de la douleur dans la pancréatite: où va la douleur?

La douleur lors de la pancréatite est le principal symptôme clinique indiquant une exacerbation de la maladie.

La douleur cause beaucoup de problèmes à une personne. Le plus souvent, ce n'est qu'après l'apparition de la douleur que la personne s'adresse aux médecins.

Comment se produit la douleur de la pancréatite?

Quel type de douleur survient dans la pancréatite et où s’agit-il de la pancréatite? L’apparition de la douleur est due à plusieurs raisons.

La douleur dans la pancréatite chronique, ainsi que dans l'aigu, survient principalement en raison de la violation de la perméabilité des canaux pour transporter le secret de la glande. En outre, la douleur peut être causée par une violation de la microcirculation dans les tissus du corps, l'apparition de foyers de suppuration et l'apparition d'anomalies dystrophiques.

Dans le cas d'une maladie aiguë, les modifications pathologiques associées à la formation de suppurations prévalent dans les tissus de l'organe.

Dans cette situation, se produit tout le spectre des symptômes caractéristiques du processus de suppuration:

  • l'apparition d'un gonflement dans les tissus de l'organe;
  • il y a une violation du fonctionnement du corps;
  • il y a un changement de couleur.

L'accumulation de liquide dans le tissu de la glande en cas de gonflement entraîne une augmentation de la compression du tissu. De plus, l'augmentation de la taille de la glande affecte les intestins, ce qui les comprime. En pressant l'intestin, on ressent une douleur aiguë.

Chaque maladie ayant ses caractéristiques propres, la localisation de la douleur lors de la pancréatite diffère légèrement d’un cas à l’autre, lorsque la pathologie se développe.

L'incidence la plus fréquente d'inconfort et de douleur aiguë est observée dans l'abdomen.

Si les enzymes produites par le tissu glandulaire ne trouvent pas de sortie, elles pénètrent au-delà des limites de l'organe, ce qui accroît le symptôme douloureux.

La pancréatite chronique se caractérise par la présence d'un symptôme douloureux d'intensité relativement faible. La douleur elle-même est sourde et douloureuse. Elle peut donner lieu à des sensations qui ressemblent à des sensations lors d'attaques d'angine de poitrine pouvant induire le patient en erreur.

Le plus souvent, des douleurs environnantes dans l'abdomen et dans le bas du dos lors d'une pancréatite se développent au cas où la maladie deviendrait chronique.

Les causes de la douleur peuvent être dues à un grand nombre de raisons, parmi lesquelles:

  1. Toute maladie du tube digestif peut causer une pancréatite.
  2. Blessure au péritoine.
  3. Perturbations dans le fond hormonal du corps.
  4. La défaite des vers du corps.
  5. Consommation excessive de boissons alcoolisées.
  6. Utilisation déraisonnable dans le traitement des médicaments, par exemple. Antibiotiques.
  7. Malbouffe.
  8. Prédisposition héréditaire

Selon les statistiques médicales, dans 30% des cas détectés, il n’est pas possible d’établir la cause exacte de la pancréatite.

Localisation de la douleur et de leur nature

Un symptôme douloureux dans l'abdomen est le signe le plus caractéristique de la pancréatite. La localisation et le caractère peuvent différer selon la partie de la glande sujette au processus inflammatoire.

Le pancréas est divisé en tête, corps et queue. Si le processus inflammatoire affecte la tête, le côté droit de l'hypochondre est douloureux. La localisation du processus pathologique dans le corps du corps provoque une gêne au niveau de l'estomac et l'inflammation de la queue de la glande se manifeste par des sensations désagréables du côté gauche.

Lorsque tout le corps devient enflammé, toute la partie abdominale du corps commence à faire mal. Le symptôme de la douleur s'étend au dos, très souvent la douleur irradie à la jambe, chez la femme, la douleur peut irradier à l'aine.

En fonction de la région du corps sur laquelle le symptôme s'étend et de la région de l'organe touchée par le processus inflammatoire, le type de douleur peut être différent:

  • stupide;
  • douloureux;
  • coupe;
  • pointu
  • des brûlures peuvent se produire;
  • douleur s'étendant à une zone spécifique ou sur tout l'abdomen.

L'apparition d'un symptôme douloureux peut être accompagnée d'une augmentation de la température corporelle et de l'apparition de selles molles.

La douleur est principalement due à l'obstruction des canaux, à la formation d'une tumeur et à la formation de cicatrices empêchant la sécrétion de sécrétions. L'accumulation de suc pancréatique entraîne une augmentation de la pression et une altération de l'apport sanguin aux cellules du tissu pancréatique. Le processus inflammatoire endommage les membranes des nerfs.

Lorsque l'exacerbation de la forme chronique de la maladie chez une personne apparaît une douleur épuisante qui peut se localiser dans la région lombaire. Dans certains cas, la douleur devient insupportable, tout comme la douleur apparaissant dans la glande, rejoignant les sensations de tiraillement désagréables qui apparaissent lorsque l'on exerce une pression sur les intestins.

La position de la glande est telle que, à mesure qu’elle augmente, elle exerce une pression sur différentes parties du duodénum et du foie.

La pression exercée sur le foie a pour conséquence de développer chez le patient des complications dans le travail de l'organe qui se manifestent par l'apparition d'une cholécystite qui perturbe le flux de bile de la vésicule biliaire.

La force de la douleur dans la pancréatite aiguë peut être telle qu'une personne développe le choc le plus fort sur son arrière-plan.

La durée d'une crise douloureuse peut varier et les crises proprement dites peuvent survenir pendant la nuit.

Afin de réduire les manifestations de symptômes désagréables au cours de la période où ils se produisent, le patient devrait être assis en position assise, le corps penché en avant.

Cette situation vous permet en outre de soulager la tension dans la région abdominale, ce qui améliore également l'état du patient.

Méthodes d'examen et de prévention des maladies du pancréas

Prévenir l'apparition d'exacerbations avec la pancréatite est assez simple. Ainsi que prévenir l'apparition de la maladie elle-même.

Pour prévenir le développement d'une inflammation du pancréas devrait non seulement adhérer à un régime alimentaire sain, mais aussi observer le régime quotidien. Il n'est pas recommandé de manger la nuit, cela est dû au fait que pendant cette période de la journée, le corps passe à un mode de fonctionnement plus lent.

Vous ne devriez pas manger de restauration rapide, vous devez également réduire votre consommation d'alcool, d'aliments gras et frits. Il est conseillé d'utiliser de la viande bouillie et cuite au four comme nourriture. De plus, il est nécessaire de limiter la consommation de produits à base de farine et de sucreries.

Avant de prendre part au festin, il est nécessaire de prendre des préparations enzymatiques contenant de l'amylase, l'une des principales enzymes pancréatiques, pour faciliter le travail de l'organisme.

Afin de rechercher rapidement de l'aide et d'identifier la présence d'une maladie dans le corps, vous devez connaître les premiers signes de la maladie.

Ces signes sont les suivants:

  • douleur aiguë ou douloureuse dans l'abdomen;
  • zona douleur dans la région lombaire;
  • l'apparition de nausée et de bâillonnement;
  • apparence de dégoût pour tout aliment;
  • l'apparition de ballonnements;
  • décoloration de la peau;
  • abaisser la pression artérielle;
  • augmentation de la fréquence cardiaque.

Si vous soupçonnez une pancréatite ou que les premiers signes de la maladie apparaissent, un examen complet doit être effectué pour établir un diagnostic précis.

Lors du diagnostic, les méthodes d’examen suivantes sont utilisées:

  1. Effectuer des analyses de sang en laboratoire.
  2. Analyse biochimique du sang. Cette analyse permet d’identifier le niveau d’amylase dans le sang.
  3. Rayon X des organes abdominaux.
  4. Fibrogastroduodenoskopiya. L'utilisation de cette technique vous permet d'établir la présence d'ulcères et de tumeurs. De plus, cette méthode vous permet d'obtenir le suc gastrique du patient pour analyse.
  5. La laparoscopie. La méthode permet, si nécessaire, de prélever le matériel pour la biopsie. Une biopsie permet de détecter la présence de cellules cancéreuses en cas de suspicion de cancer.
  6. Tomodensitométrie - est réalisée en cas de tumeur pancréatique.

L'échographie est l'une des méthodes les plus courantes de détection des pathologies.

Si nécessaire, le médecin peut également prescrire d'autres types de diagnostics.

Soulagement de la douleur à la maison

Si le patient présente un symptôme de douleur brûlante capable de donner à la colonne vertébrale, il est nécessaire d'arrêter le symptôme déplaisant et d'anesthésier le patient au niveau de la manifestation de la maladie. Pour cela, vous pouvez utiliser chez vous le froid. Un appareil de chauffage avec de l'eau glacée ou de la glace est appliqué pendant une durée de 15 à 20 minutes, après quoi il est retiré pendant un moment et la session est répétée plus tard. Une compresse froide provoque une diminution du degré de douleur et soulage les personnes souffrant de pancréatite.

Lors des premières manifestations de la douleur, le symptôme doit appeler un médecin. Avant l'arrivée du médecin, afin de réduire la douleur, en plus du froid, vous pouvez donner au patient une pilule No-shpy et boire de l'eau minérale sans gaz dans un petit volume toutes les 30 minutes.

Il n'est pas recommandé d'utiliser des analgésiques avant l'arrivée du médecin, car leur utilisation peut compliquer le diagnostic ultérieur de la maladie. De la nourriture devrait être complètement abandonné. Après avoir fourni les premiers soins au patient, il est transporté à l'hôpital pour y être examiné et traité.

Supprimer la douleur avec des analgésiques peut être après l'enquête. À cette fin, vous pouvez utiliser des médicaments tels que le baralgin, le citramon ou le paracétamol.

Le traitement hospitalier contre la pancréatite implique en outre l’utilisation de plusieurs groupes de médicaments différents qui bloquent la production d’enzymes pancréatiques, aident à améliorer le processus digestif et réduisent l’acidité du bol alimentaire lors de son transport de l’estomac à l’intestin.

Élimination des symptômes de douleur à l'hôpital

Après une enquête et un diagnostic précis, la maladie est traitée. Les techniques utilisées dans ce cas dépendent du degré de développement de la maladie. Le médecin traitant choisit les méthodes de traitement en tenant compte des données obtenues lors de l'examen et des caractéristiques individuelles du patient.

Le soulagement de la douleur en milieu hospitalier peut être effectué en utilisant des analgésiques non stéroïdiens.

Les médicaments les plus efficaces sont:

Le paracétamol est recommandé pour commencer à prendre la dose minimale, et en cas d'insuffisance, il peut être augmenté.

Si l'effet analgésique du paracétamol n'est pas suffisant, l'ibuprofène et le diclofénac sont utilisés pour le soulagement de la douleur.

À l'avenir, le traitement complexe implique l'utilisation de médicaments appartenant à plusieurs groupes de médicaments.

Ces groupes sont:

  1. Bloqueurs des récepteurs d'histamine H2.
  2. Préparations incorporant des enzymes digestives.
  3. Médicaments contenant l’hormone somatostatine ou des composés synthétiques.
  4. Antiémétiques.
  5. Des médicaments pour réduire la charge sur le pancréas.

Les médicaments qui incluent les enzymes pancréatiques, par exemple, la pancréatine et le panzinorm sont inclus. Ce médicament non seulement réduit la charge sur la glande, mais contribue également à modifier le degré d’acidité du bol alimentaire au cours de son transport de la cavité gastrique à la cavité du duodénum.

Les médicaments antiémétiques réduisent la sensation de nausée et suppriment le besoin de vomir, ce qui aide la personne malade à se sentir mieux.

Dans certains cas, il peut être nécessaire d’utiliser des antagonistes des récepteurs de l’histamine H2. De tels médicaments peuvent réduire l'activité des enzymes contenues dans le pancréas, inhiber la synthèse de l'acide chlorhydrique dans la cavité de l'estomac. Le médicament le plus populaire dans ce groupe est la famotidine.

L'utilisation de médicaments avec la somatostatine peut réduire la douleur de la pancréatite. L'octréotide est un médicament populaire dans ce groupe. L'utilisation de ce type de médicaments vous permet d'obtenir un effet positif à long terme.

Des informations sur les symptômes caractéristiques de la pancréatite sont fournies dans la vidéo de cet article.