Principal / La dysenterie

Que faire si votre estomac fait mal et est malade

La dysenterie

Pendant de nombreuses années, luttant sans succès contre la gastrite et les ulcères?

«Vous serez étonné de la facilité avec laquelle il est facile de soigner la gastrite et les ulcères en prenant chaque jour.

Une douleur abdominale chez une personne est observée assez souvent, une variété de causes peut causer une telle condition, alors que d'autres sensations négatives sont souvent associées au symptôme principal. L'empoisonnement alimentaire habituel ou le début des règles peuvent être douloureux s'il s'agit d'une femme. Mais la cause peut être une pathologie grave - hépatite ou tumeurs malignes. Considérez les facteurs qui causent de tels symptômes désagréables.

Si se tord l'estomac et est malade

Commençons par les intoxications alimentaires les plus courantes avec des produits rassis, il est tout à fait capable de provoquer une torsion de l'estomac et une sensation de nausée. Cependant, en plus de l'intoxication du corps, il existe d'autres maladies:

  • Il arrive que des douleurs accompagnées de nausées surviennent lors du changement de la position du corps d'un plan horizontal à un plan vertical lors du déplacement de la tête. Il peut s'agir d'un labyrinthe et d'autres pathologies infectieuses qui affectent l'appareil vestibulaire.
  • La douleur associée à la nausée peut être causée par un excès de certaines vitamines dans le corps. Par exemple, l'excès de vitamines B provoque des douleurs accompagnées de vomissements. Les médicaments antimicrobiens, qui sont prescrits pour le traitement de l'asthme, peuvent également avoir un effet négatif, de nombreux analgésiques ayant le même effet, les pilules antitussives sont un autre facteur, après les avoir pris mal de ventre et nausée.
  • Des douleurs abdominales régulières, accompagnées de nausées et en l'absence d'autres symptômes, durant plusieurs années, peuvent indiquer un état émotionnel négatif. Le stress pourrait bien être la source du problème.
  • La grossesse peut être la cause de douleurs abdominales et de nausées chez les femmes.
  • Si des sensations désagréables apparaissent après deux ou trois heures après un repas, dont le menu comprend des plats gras, vous devriez vérifier la vésicule biliaire.
  • Il est important de pouvoir comprendre où se situe la douleur. S'il s'agit du centre du bas-ventre, cela peut être dû à une cystite.
  • Les symptômes peuvent causer une gonorrhée, une chlamydia ou un ureplazmoz.

Dans ces cas, lorsque la fièvre rejoint la douleur et la nausée, on peut parler d'inflammations présentes dans le tractus gastro-intestinal. Cependant, une inflammation peut se développer dans un autre organe, se rendant à l'estomac. La température, ainsi que la douleur, peuvent être exacerbées par une pathologie ulcéreuse. La température et la douleur dans le bas de l'abdomen et sur le côté indiquent des problèmes du système génito-urinaire - calculs, infections. La hernie se manifeste par des douleurs, de la fièvre et des vomissements. Le syndrome douloureux associé aux vomissements est inhérent à la pancréatite, en particulier lorsque cette pathologie est secondaire et se développe sur le fond d'une appendicite, d'une pathologie ulcéreuse ou de tumeurs oncologiques de l'estomac.

Que faire si un mal de ventre et des nausées apparaissent

Si l'inconfort de l'abdomen ne s'arrête pas, mais se développe, devient crampes, la première chose à faire si l'estomac fait mal et tombe malade est d'appeler l'équipe médicale. L'auto-traitement avec ces symptômes n'est pas la meilleure solution. Toutefois, s’il est certain que l’empoisonnement alimentaire en est la cause, certaines mesures peuvent être prises:

  • Il est nécessaire de laver l'estomac avec une solution faible de manganèse, après avoir consommé la composition, des vomissements sont induits artificiellement, la procédure est effectuée jusqu'à ce que l'estomac soit complètement nettoyé.
  • Afin de maximiser les toxines du corps, il est nécessaire d'augmenter la quantité de liquide consommée par jour (jusqu'à trois litres) et de la boire à petites gorgées.
  • Le premier jour après l'intoxication, il est conseillé d'abandonner les aliments, après quoi ils passent aux aliments de régime qui n'irritent pas la couche gastrique muqueuse. Ensemble avec le régime, ils reconsidèrent le régime - il devrait être fractionnaire.
  • Après le traitement, il est nécessaire de normaliser la microflore gastro-intestinale, pour laquelle il est recommandé d'utiliser des médicaments ou des produits contenant des probiotiques et des prébiotiques.

Pour neutraliser l'augmentation de l'acidité, vous pouvez utiliser du bicarbonate de soude, en dissolvant une petite cuillerée de produit dans 250 ml d'eau tiède purifiée. La procédure est répétée de préférence toutes les quelques heures. Supprime bien le nid de vinaigre de cidre de pomme en raison de l'absorption de substances toxiques. Pour ce faire, diluez deux grandes cuillères du produit dans 250 ml d'eau pure chaude et buvez-le toutes les deux heures jusqu'à ce que la nausée cesse.

Que faire si votre estomac fait mal et est malade

Les symptômes les plus courants sont les nausées et les douleurs à l'estomac. Très souvent, les patients n'attachent pas une importance sérieuse aux symptômes indiqués et tentent d'éliminer par eux-mêmes cette condition inconfortable. Causes provoquant des douleurs abdominales et des nausées, menstruations diverses, intoxication alimentaire, formation de tumeurs, hépatite.

Que faire si votre estomac fait mal et est malade

Que faire avec des nausées et des douleurs abdominales?

Si la douleur, accompagnée de nausées, se manifeste systématiquement, il s'agit alors d'un signe de maladie chronique. Lorsque des nausées et des douleurs sont associées à des brûlures d'estomac, des vomissements et une éructation amère, vous devez penser aux pathologies du pancréas ou du tractus gastro-intestinal. L'empoisonnement s'accompagne également de douleurs abdominales. Chez la femme, une douleur accompagnée de nausée peut être un signe de syndrome prémenstruel.

Les nausées et les douleurs abdominales peuvent être des manifestations de la dysménorrhée

Les actions thérapeutiques dépendront de la cause première de l’état pathologique. Lorsque la raison est connue, des manipulations thérapeutiques peuvent être effectuées à la maison.

Maladies du système génito-urinaire

Douleur pendant la grossesse

Faites attention! La prise de médicaments peut provoquer des douleurs à l'estomac et des nausées. Dans ce cas, il est recommandé de rincer l'estomac de manière urgente.

Douleur abdominale due à la prise de vitamines

Curieusement, l'abus ou l'abus de certains complexes de vitamines peuvent provoquer des vomissements et, par conséquent, des sensations douloureuses dans l'abdomen.

Une consommation inadéquate de vitamines provoque souvent l’apparition de réactions négatives de l’organisme, par exemple des nausées, des vomissements, des douleurs abdominales.

Les complexes de vitamines sont utilisés pour améliorer l'état général du corps, renforcer le fonctionnement du système immunitaire. Très souvent, les experts attribuent la consommation de vitamines en parallèle avec les médicaments. En cas de violation du régime, les effets secondaires sont souvent des faiblesses, des nausées, des vomissements, des douleurs abdominales.

Le danger d'un excès de vitamines

La durée des symptômes ci-dessus dépendra de la rapidité avec laquelle le corps s'auto-purifiera. C'est-à-dire qu'en vomissant, tout le contenu de l'estomac sera excrété. En cas d’indisposition, les experts recommandent de provoquer seuls les vomissements, après avoir bu beaucoup d’eau. Ainsi, l'excès de vitamines ou de médicaments inappropriés arrêtera l'effet néfaste sur le corps et se développera. Dans ce cas, vous n'avez pas besoin de prendre de drogue.

En cas de surdosage de médicaments ou de préparations vitaminées, faites vomir pour dégager l’estomac.

Conseil Une fois la maladie rétablie, vous pouvez boire du thé à la camomille et à la menthe pour améliorer le processus digestif perturbé.

Il est à noter que parmi certains antibiotiques et autres médicaments, il existe des effets secondaires tels que douleurs à l'estomac, vertiges, nausées et autres. Par exemple, des médicaments contre la toux peuvent déclencher une maladie similaire. Par conséquent, il est très important d'étudier les instructions en détail avant de prendre les fonds.

Les préparations contre la toux provoquent souvent des effets secondaires sous forme de nausées, de vertiges et de douleurs abdominales.

C'est important! Certains médicaments comprennent la prise avant de manger et d’autres seulement après les repas. C'est l'un des facteurs importants qui permettent d'éviter les effets secondaires sur le corps.

Nausées et maux d'estomac après avoir mangé

Si le patient a précédemment consommé des aliments gras, très salés, fumés ou épicés, avec l’ajout de sauces ou d’autres vinaigrettes, le système digestif risque alors de faire défaut, ce qui aggravera son état. Les maladies du tractus gastro-intestinal ne doivent pas être exclues car une douleur à l'abdomen peut se manifester dans ce cas même après l'ingestion d'aliments sains.

Maladies du tube digestif - l'une des principales causes de nausée et de douleur abdominale après avoir mangé

N'oubliez pas que la consommation régulière de fast-foods entraîne également d'autres problèmes de digestion. La consommation à long terme de malbouffe contribue au développement de la cholécystite, de l'ulcère peptique et de la gastrite. Par la suite, la maladie devient chronique, le processus de traitement devient plus compliqué. Par conséquent, si des douleurs abdominales accompagnées de nausées concomitantes se manifestent après avoir mangé des aliments, il convient alors de faire attention à la qualité des aliments, leur innocuité. Pour améliorer la santé et l'état du système digestif, il suffit d'adapter le régime alimentaire.

Si vous soupçonnez un problème avec le tractus gastro-intestinal, modifiez votre alimentation en privilégiant les aliments sains.

Stress et douleurs abdominales

Le stress est l’un des problèmes les plus courants de la société. Ce phénomène est connu de tous, mais peu de gens pensent aux conséquences. Comme les experts l'ont découvert, l'état psycho-émotionnel affecte directement le système digestif. Sur la base d'expériences émotionnelles régulières développent des affections gastro-intestinales, parmi les symptômes desquelles se trouvent des douleurs abdominales et des nausées.

Le stress affecte non seulement le tube digestif, mais également d'autres systèmes.

Après un choc émotionnel intense, une personne peut ressentir des douleurs à l'estomac, puis des nausées, suivies de vomissements. C'est la réaction du corps au stress. Afin de fournir les premiers soins de manière indépendante dans cette situation (nécessite souvent l’aide d’un médecin et d’un médicament puissant), vous devez boire un médicament sédatif à base d’herbes médicinales (teinture Motherwort, teinture de valériane, gouttes ou comprimés Barboval).

"Barboval" - une combinaison de médicaments ayant une action calmante et antispasmodique

Prenez l'outil doit être conforme aux instructions. Ensuite, prenez une position horizontale. Si les nausées et la douleur persistent et que l'état psycho-émotionnel ne s'est pas amélioré, il est nécessaire d'appeler une ambulance.

Autres facteurs

  1. Condition inconfortable après l'ingestion d'aliments gras. Il convient de noter que l’utilisation d’aliments gras est considérée. Lorsque vous ressentez des nausées, une lourdeur dans l'estomac, puis des douleurs à l'abdomen, vous devez penser à la violation de la vésicule biliaire. Il est préférable d'aller au diagnostic chez un spécialiste.

Si un inconfort apparaît après l'ingestion d'aliments gras, il peut y avoir des problèmes avec la vésicule biliaire ou les voies biliaires.

L'apparition de douleur et de nausée lors d'une transition brusque du corps de la position couchée à la position verticale peut indiquer des violations de l'appareil vestibulaire

L’un des symptômes de l’annexite est une douleur abdominale intense, localisée d’un côté

Si le corps est intoxiqué, des douleurs abdominales et des nausées sont accompagnées de fièvre et de diarrhée

Attention! Malgré le degré de douleur, vous ne devriez pas prendre de médicaments auto-prescrits. Afin de ne pas nuire à la santé, il est préférable de s'inscrire dans un établissement médical pour le diagnostic.

Qu'est-ce qui est interdit de faire?

Pour éviter les complications, avec l'apparition de douleurs dans la cavité abdominale, accompagnées de nausées, vous devez appeler le médecin.

En cas de nausée grave et de douleur intense, il est recommandé d'appeler immédiatement un médecin et de ne pas s'automédicament.

Si la cause de l'état pathologique est inconnue, les actions suivantes sont interdites:

  • médicaments pour bloquer les vomissements;
  • prendre des analgésiques;

Si la cause de la douleur est inconnue, il est préférable de ne pas prendre d'analgésiques ni d'antiémétiques avant l'arrivée du médecin.

En cas de douleur intense et de nausées, vous devriez vous abstenir de manger des boissons sucrées et gazeuses, mais il est recommandé de boire de l'eau propre et sans gaz en quantité suffisante.

Très souvent, des douleurs abdominales et des nausées se produisent au fond d’une situation stressante, il suffit donc de normaliser l’état du système nerveux et de vous détendre.

Twists l'estomac et malade

Publié par universal_poster le 16/02/2019

La douleur est le signal du corps. Il y avait un dysfonctionnement dans le travail, de l'aide est nécessaire, une intervention chirurgicale. Les douleurs abdominales et les nausées sont une affection courante chez les personnes de tous âges. Le phénomène est causé par de nombreux facteurs.

De l'article, vous apprendrez

Causes de la douleur abdominale

La douleur abdominale est accompagnée de divers symptômes et peut être causée par diverses maladies. Vous ne pouvez donc pas en déterminer les causes indépendamment. Après avoir examiné le patient, seul un médecin expérimenté peut déterminer le diagnostic exact et les causes de cette douleur.

Il y a des situations où le bas-ventre fait très mal et est nauséeux; en outre, une personne développe des vomissements et de la fièvre. Tout cela indique qu'il est urgent de mettre en place des soins d'urgence, car la présence de ces symptômes peut indiquer une blessure ou le développement de maladies qui menacent gravement la santé et même la vie du patient.

Dans les cas de maux d'estomac et de nausées, cela peut indiquer l'apparition de maladies gastro-intestinales. En outre, les douleurs abdominales peuvent être causées par des maladies du système urinaire ou des organes génitaux, situées dans la cavité abdominale. Des dysfonctionnements dans le travail de l'un d'entre eux peuvent non seulement causer une gêne, mais également une douleur à l'abdomen, souvent accompagnée de nausées, parfois de vomissements.

Le plus souvent, l’apparition de douleurs abdominales fait suspecter au patient une intoxication, en particulier si l’inconfort est apparu peu de temps après avoir mangé. L'empoisonnement avec des produits alimentaires de qualité médiocre, qui contiennent beaucoup de composés chimiques nocifs, peut provoquer des douleurs assez graves.

Si vous avez des nausées, si vous ressentez une gêne abdominale, vous devez vous examiner vous-même et déterminer les symptômes à communiquer au médecin afin qu'il puisse diagnostiquer rapidement et avec précision. La présence de vomissements, de vives douleurs abdominales et une augmentation de la température sont les premiers symptômes pour lesquels une équipe d’ambulances est nécessaire.

En présence de douleurs abdominales ne peut pas être reporté à une visite chez le médecin. Vous pourrez ensuite déterminer les causes des symptômes et commencer le traitement à un stade précoce, ce qui garantira sa grande efficacité.

Empoisonnement

La mauvaise nourriture est aujourd'hui la cause de l'intoxication. Le groupe de risque comprend des produits tels que:

des oeufs; poissons, en particulier le maquereau et la rivière; des fruits de mer; lait et produits à base de lait, en particulier fromages à pâte molle et crème glacée; viande et produits semi-finis à base de viande; les champignons; les légumes, en particulier ceux appartenant à la famille de la morelle (pommes de terre, tomates, aubergines, poivrons); baies, légumes verts; semences de semis; salades avec mayonnaise ou vinaigrette à la crème sure.

Ainsi, vous pouvez être empoisonné avec presque tous les plats. C’est pourquoi il est nécessaire d’acheter des produits dans des magasins ou dans des points de vente équipés, dont les propriétaires ne pourront exercer leurs activités sans l’obtention de tous les permis de SES.

En plus des aliments, l’alcool et les produits chimiques peuvent provoquer une intoxication, et ces derniers n’ont pas besoin d’être avalés - il suffit qu’ils atteignent la membrane muqueuse. Ils peuvent également avoir un effet négatif en cas d'inhalation, incl. s'accumulant progressivement dans le corps.

En cas d'intoxication, la douleur survient:

pointu, dans la partie supérieure de l'abdomen, comme si l'estomac avait été percé d'un objet pointu, accompagné de grondements et de ballonnements, vomissements avec mucus, élevé à 39 ° C. Dans de tels cas, l'intoxication est généralement causée par l'entrée de toxines de Clostridium dans le corps avec de la nourriture ou de l'eau; une vive douleur à l'estomac, accompagnée de larmoiement, de salivation, de léthargie, de maux de tête, de difficultés respiratoires, peut survenir en raison d'une intoxication par des alcalis, du mercure et d'autres produits chimiques; douleur à la ceinture, irradiant dans le bas du dos, qui provoque une sensation de sécheresse dans la bouche, un goût de métal et des vomissements. L'empoisonnement est probablement causé par l'alcool, les aliments gras et épicés; sous forme de spasmes, comme s'ils réduisaient l'estomac ou tiraient, pressaient et lancinaient, complétés par des vertiges, de la diarrhée et une lourdeur à l'estomac, comme s'il y avait une pierre à l'intérieur. Il est observé en cas d'intoxication alimentaire légère ou d'alcool.

Avec une douleur et une diarrhée relativement faibles, vous pouvez guérir vous-même (sauf pour les petits enfants, les femmes qui portent un enfant, les personnes âgées - elles doivent être hospitalisées dans tous les cas). Pour ce faire, utilisez les outils suivants:

Lavage gastrique à l'eau claire, auquel on peut ajouter de la soude pour obtenir une solution à 2%. Acceptation entre les désirs de sorbants - charbon actif ou Enterosgel. Il est préférable de ne pas prendre de traitement contre la diarrhée, car les toxines sont éliminées du corps avec les selles. Boire constamment, mais en petites portions, car Les vomissements et la diarrhée déshydratent très rapidement le corps. Une compresse froide sur le front ou une enveloppe complète du corps avec une serviette humide à l'eau froide pour faire face à une température élevée.

forte fièvre, nausée

et vomissements, diarrhée grave, dans laquelle il y a également écoulement sanglant, une personne commence à errer et s'évanouir, puis une ambulance doit être appelée immédiatement.

Réponse aux médicaments

Les médicaments peuvent faire mal à l’estomac. Après un traitement prolongé, certains d'entre eux ressentent une lourdeur à l'estomac et des nausées se font sentir. La raison en est une variété de médicaments:

Ainsi, la vitamine B, appelée huile de poisson, provoque des effets secondaires chez les personnes présentant un seuil de sensibilité élevé. En outre, on ressent une faiblesse et une envie de vomir. La même chose peut être ressentie avec un mauvais apport et d'autres vitamines. Si le corps se débarrasse de leur excès en vomissant, les symptômes cesseront. La nausée est un effet secondaire de certains médicaments pour le cœur, tels que «la digitale». Les médicaments contre la toux ont également le même effet s’ils contiennent de la codéine. Les antibiotiques peuvent également provoquer des douleurs si elles sont prises en quantités excessives. La tétracycline et ses dérivés, les aminoglycosides, les céphalosporines, la polymyxine, la rifampicine sont particulièrement dangereux. Le plus souvent, les antibiotiques ont un effet négatif sur le foie. Ensuite, la douleur tiraillante se fait sentir sous les côtes, l'appétit peut empirer. Si en même temps la peau jaunit, cela peut parler du développement d'une hépatite toxique. Il arrive que les médicaments de ce groupe aient un effet négatif sur les reins. Ensuite, la douleur qui tire, qui presse et qui brûle est ressentie comme si elle se trouvait au fond de l’abdomen, se dirigeant vers le bas du dos. Les médecins domestiques parlent aussi de dysbactériose dans les intestins, lorsque l'équilibre entre leurs microorganismes et les agents pathogènes étrangers est perturbé. En conséquence, il y a des douleurs soudaines, les selles sont perturbées et le météorisme et d'autres symptômes qui causent une gêne apparaissent.

Si vous pensez que la nausée est apparue et que l’estomac a commencé à faire mal à cause du médicament, arrêtez de prendre le médicament et consultez immédiatement un médecin afin de le remplacer par un autre médicament ne provoquant pas une telle réaction.

Douleur féminine

En raison de la physiologie particulière chez les femmes, une gêne abdominale survient plus souvent que les hommes. Considérez les raisons caractéristiques des femmes.

Menstruation

À la puberté, à partir du premier jour de menstruation, la fille commence à être perturbée:

  • des nausées;
  • gonflement;
  • violation de la chaise;
  • tire le bas-ventre;
  • étourdi.

La condition dure plusieurs jours. Pour faciliter la menstruation d'une fille, il suffit de prendre un antispasmodique.

La grossesse

Si une fille tombe malade le matin, cela peut être le premier signe de toxémie. En début de grossesse, une sensation de plénitude, une douleur persistante, des vertiges et des maux de tête apparaissent souvent. La température corporelle monte à 37 degrés, gèle, bout dans l'estomac, larmes. Aux dernières étapes de la grossesse, une femme peut ressentir une gêne au nombril en raison d'une faiblesse des muscles abdominaux, de douleurs au bas du dos.

Maladies de l'appareil reproducteur féminin

Parfois, après les règles, les spasmes douloureux et graves ne s'arrêtent pas - un signal d'alarme. Exclure la grossesse. Si le test est négatif, signes de maladies des organes génitaux et urinaires. Il y a des crampes, des brûlures, des crampes douloureuses.

État émotionnel

De nombreux experts pensent que l'apparition de douleurs après avoir mangé dans l'abdomen est due à l'état émotionnel du patient. Récemment, de plus en plus de médecins ont conclu que le développement de diverses maladies du tractus gastro-intestinal, provoquant l'apparition de ce type de douleur, dépend de l'état psycho-émotionnel du patient.

Il est clair qu’avec la fréquence des nausées, des vomissements et des douleurs dans différentes zones de l’abdomen, il est nécessaire de faire attention au travail des organes digestifs, de prendre régulièrement des aliments et, surtout, d’être de grande qualité et utiles. Le style de vie, le nombre de repas et la présence de mauvaises habitudes ne sont pas à la dernière place dans ce cas.

Si vous menez un mode de vie correct, que vous n’avez pas de mauvaises habitudes, que vous mangez des aliments sains, la douleur à l’estomac ne sera probablement pas causée par un trouble du tractus gastro-intestinal, mais par votre état psycho-émotionnel. Si une personne est constamment stressée et a peur, elle peut provoquer une faiblesse, l'apparition de coliques à l'estomac, des ballonnements et des nausées.

Chez les hommes

Chez les hommes, il est souvent causé par une altération de la fonction de reproduction. En raison de la proximité de la prostate et de la vessie, le rectum, la lésion affecte ces organes simultanément. Il y a des hémorroïdes, une prostatite.

Maladies de la sphère sexuelle

Chez les femmes

Si une femme ne souffre ni du syndrome prémenstruel ni de la grossesse, mais qu'il y ait des nausées et des douleurs dans le bas de l'abdomen, ce qui donne à l'intérieur des cuisses, cela peut alors indiquer un processus inflammatoire.

Les maladies courantes des organes génitaux avec douleurs abdominales comprennent les pathologies des ovaires et du corps de l'utérus. Étant donné que les ovaires sont situés symétriquement à droite et à gauche et que l’utérus est situé au milieu, la douleur peut survenir des deux côtés du bas de l’abdomen. Ils donnent le bas du dos, dans le sacrum et parfois dans le rectum. Habituellement, la douleur survient pendant l'hypothermie, après un rapport sexuel et un effort physique ou psychologique excessif. Le développement de la maladie est souvent accompagné de pertes vaginales sanglantes ou purulentes.

Lors de la poursuite des douleurs suspectes ne devrait pas être reporté avec une visite chez le médecin. Pour éviter les complications, il est souhaitable de subir un examen approfondi dès que possible.

Pour cela, un examen gynécologique est effectué, après quoi ils peuvent prescrire:

écouvillonnage du canal cervical et du vagin; test sanguin (général); analyse d'urine; Échographie des reins, du foie, du petit bassin; CTG, ECG.

En fonction du diagnostic, un traitement est prescrit. Dans ce cas, suivez les recommandations du médecin doit être rigoureusement. Le traitement est prescrit individuellement. Premièrement, l'inflammation et la douleur sont éliminées, les infections sont éradiquées. Vient ensuite la période de rééducation, qui doit être complétée sans faute, sinon la maladie peut devenir chronique. Parallèlement au processus de récupération, des procédures de résorption utilisant, entre autres, des techniques de physiothérapie, un massage gynécologique, etc., sont également effectuées jusqu'à la guérison complète du patient.

Chez les hommes

Dans la moitié forte de l'humanité, la prostatite est la maladie la plus fréquente de la région génitale. Dans ce cas, la douleur est ressentie derrière et au dessus du pubis. La maladie se développe sur le fond de violations dans la sphère sexuelle, en raison de la dépendance à l'alcool et d'un long séjour en position assise. Des exacerbations peuvent survenir avec l'hypothermie, la consommation excessive d'alcool et des excès sexuels. Ensuite, la douleur se propage au périnée, au rectum, au bas du dos et au sacrum.

En cas de négligence, la température peut augmenter, des nausées, des vertiges et une faiblesse générale peuvent être ressentis. Si vous ne traitez pas la maladie, cela entraînera l'impuissance, l'infertilité, les troubles du sommeil, la dépression et une diminution de l'activité globale.

Par conséquent, des visites rapides chez le médecin et le traitement approprié sont nécessaires. Cela aidera à se débarrasser de la douleur et n'entraînera pas de tristes conséquences.

Pour ce faire, commencez par un diagnostic complet, qui comprend:

test sanguin (général et biochimique); analyse d'urine; l'étude du secret de la prostate; analyse d'un frottis prélevé dans l'urètre.

Si le diagnostic révèle une prostatite, l'urologue établit un programme de traitement complexe. Dans le même temps, prescrit des antibiotiques, des médicaments qui restaurent l'immunité et l'équilibre hormonal, la physiothérapie. Il est fortement recommandé au patient de repenser son mode de vie. Dans les situations particulièrement difficiles, les décisions sont prises en matière de chirurgie.

Chez les enfants

Le problème pour toutes les mamans est un bébé colique. Tout cela en raison d'une mauvaise digestion du lactose, qui fait partie du lait maternel, des mélanges d'aliments pour animaux. Autres causes de maux de ventre:

  • la constipation;
  • obstruction intestinale;
  • hernie;
  • infection à rotavirus.

Auto-test

Et si vous avez souvent de tels symptômes et que vous continuez longtemps? Tout d'abord, il est nécessaire de consulter un spécialiste. En cas de douleur aiguë, d’apparition de température et de vomissements, une équipe d’ambulances doit être appelée de toute urgence. Dans ces cas, vous ne pouvez pas vous soigner vous-même, car les résultats peuvent être imprévisibles et déplorables.

L'apparition de ces symptômes peut indiquer que l'inflammation a commencé dans le tube digestif et, dans ce cas, vous ne pouvez pas vous passer de l'aide qualifiée d'un médecin.

Si vous ne pouvez pas déterminer l'emplacement de la douleur et que celle-ci n'est pas tranchante, vous pouvez examiner soigneusement l'abdomen avec vos doigts. Cela aidera à savoir exactement où cela fait mal, car la douleur devrait s'intensifier à l'emplacement de l'organe malade.

La présence de température indique le développement d'une inflammation qui se développe dans les organes du tube digestif et du système urogénital, ce qui peut indiquer le développement d'une pancréatite.

La douleur dans le nombril est souvent accompagnée de flatulences, mais si vous commencez à perdre du poids et si vous vous sentez souvent nauséeux, cela indique la présence de vers.

Maladies du foie et de la vésicule biliaire

Avec la défaite d'un organe tel que le foie, une personne peut ne ressentir aucun symptôme douloureux pendant une longue période. Mais s'ils apparaissent, cela signifie que le processus a commencé bien avant l'apparition de la douleur.

La faiblesse, les douleurs musculaires et articulaires, les éruptions cutanées, les démangeaisons, la fièvre et l’anémie sont parmi les principaux symptômes pouvant indiquer une pathologie du foie.

L'hépatite est la maladie du foie la plus répandue. Elle est divisée par type. Parmi les variétés de virus, l'hépatite A (maladie de Botkin) survient lorsqu'elle est contaminée par un liquide ou un aliment; L'hépatite B, souvent retrouvée chez les toxicomanes et les homosexuels et transmise par des actes sexuels non protégés et par le sang, ainsi que l'hépatite C, ne se transmettant que par le sang, l'hépatite D (se développant sur le fond de l'hépatite B) et l'hépatite E, transmises par la nourriture, l'eau et le sang. Également mis en évidence sous forme posologique et auto-immune, cette dernière est plus caractéristique de la femme.

Dans cette maladie chronique, une personne peut ne pas ressentir les symptômes pendant très longtemps. Mais avec la forme aiguë de la douleur se fait sentir dans la partie supérieure de l'abdomen, profondément à l'intérieur. En même temps, la peau jaunit habituellement et l’urine prend la couleur sombre du thé infusé.

Si vous prenez des maladies de la vésicule biliaire, la cholécystite, c'est-à-dire inflammation de l'organe. Il est sous forme chronique et calculeuse.

La cholécystite calcique, qui se développe avec la formation de calculs, peut ne causer aucun symptôme pendant une longue période. Cependant, un jour, après avoir mangé, le patient ressentira une douleur vive sous la côte droite. Cela signifie qu'une des pierres s'est déplacée vers le canal biliaire. Il peut remonter, ce qui est bon, ou bloquer le conduit, créant ainsi une situation très dangereuse. Dans la forme aiguë de la maladie, la température augmente également, commence à se sentir malade et vomit, la transpiration est libérée et il y a une faiblesse générale.

Dans la cholécystite chronique, les micro-organismes pénètrent dans l’organe à partir des intestins ou du sang et de la lymphe, où ils pénètrent à partir d’autres organes inflammatoires. La muqueuse est progressivement endommagée, augmentant les signes de la maladie. Ensuite, la douleur se fait sentir sous le bord droit, se déplaçant vers le bas du dos, les épaules et les omoplates. Les autres symptômes incluent des maux de tête récurrents, un goût amer dans la bouche, des démangeaisons de la peau, de la constipation ou de la diarrhée, une perte d'appétit et des allergies.

Dans le traitement des maladies du foie et de la vésicule biliaire, divers médicaments sont utilisés, notamment:

hépatoprotecteurs; cholagogue; médicaments antiviraux; antibiotiques.

Excellents résultats et remèdes populaires dans la lutte contre ces maladies. Il s'agit d'infusions à la menthe, à l'anis, à l'avoine, à la sauge, à la soie de maïs, à l'artichaut et à l'immortelle. Mais bien sûr, vous devriez revoir vos habitudes et votre routine quotidienne.

Causes de douleurs abdominales et de vomissements

Si l'estomac et les vomissements vous font mal, cela indique qu'un processus inflammatoire ou infectieux se produit dans le corps. Quel est le syndrome de la douleur est le signal qui va directement aux terminaisons nerveuses. Les vomissements suggèrent que le corps tente de se débarrasser des composants toxiques. Les causes de la pathologie dans ce cas seront en effet différentes, les causes les plus courantes sont énumérées ci-dessous:

  • Inflammation de l'annexe du caecum, c'est-à-dire l'annexe. Aujourd'hui, c'est l'une des pathologies les plus courantes pouvant tourmenter une personne. Au début, l'appendicite se manifeste sous la forme d'une forte douleur sourde et désagréable. L'appétit d'une personne diminue ou même disparaît complètement, la température peut augmenter, puis la douleur commence à augmenter. De plus, la douleur est localisée dans le bas de l'abdomen.
  • Les annexites sont un autre processus inflammatoire de nature pathologique. Les annexites touchent le plus souvent les femmes. La douleur avec annexite peut se déplacer vers la gauche, puis vers la droite. Les annexites se manifestent sous la forme de sensations désagréables et crampes.
  • Les dommages pathologiques au foie sont une autre cause de douleurs abdominales, de vomissements et de nausées. La douleur dans le foie peut commencer à la fois sous les côtes et dans le pancréas et dans la vésicule biliaire. Il est très difficile de déterminer les douleurs hépatiques, car l’image avec celles-ci est généralement très floue. Il est nécessaire de consulter un médecin.
  • Pincer une hernie conduit également au fait qu'une personne a mal au ventre et qu'il y a un réflexe de vomissement. Avec la hernie, la douleur se propage dans toute la cavité abdominale, ce qui complique le diagnostic de la maladie. Symptômes associés de la maladie: flatulence, constipation, vomissements, nausées.
  • L'intoxication alimentaire est la cause la plus courante de douleur abdominale, un réflexe nauséeux. Si une personne est empoisonnée, elle a la diarrhée, la température corporelle augmente, des nausées.
  • Ulcère gastrique - en cas d'ulcère d'estomac, de douleur dans l'abdomen, de nausée, de réflexes de vomissements, de constipation, de diarrhée et d'éructations. La douleur d'un ulcère d'estomac peut être très aiguë, douloureuse, très aiguë, ainsi que comme un poignard.
  • La grossesse est la raison pour laquelle la plupart des femmes peuvent avoir des vomissements, des nausées, des maux d'estomac, une tête et des maux de tête.

Caractéristiques du symptôme

On peut en dire beaucoup sur la localisation des sensations douloureuses. Les douleurs à l'estomac ont un sens différent. Si cela fait mal sur le côté droit de l'abdomen, sous les côtes, l'individu est atteint d'une maladie du foie, de la vésicule biliaire, de sensations désagréables à gauche - signe possible de pancréatite. Fait mal au ventre, il y a des problèmes de pancréas. Douleur dans le nombril - une maladie de l'intestin grêle. Sévère douleur à droite sous les côtes - la présence d'une appendicite. La douleur douloureuse dans le bas-ventre chez les femmes parle de maladies de l'utérus, des appendices et de la vessie.

La douleur est aiguë, douloureuse, terne. L'estomac est enflé, éclatant ou se contractant, des coliques, des crampes aiguës se produisent. Avec des accès de douleur, le patient ressent des nausées, une faiblesse, des frissons, de la fièvre, des vomissements et des maux de tête.

Il est également important d'établir un lien entre cause et effet. Il convient de rappeler le moment des premières manifestations, quand une personne se levait juste le jour ou la nuit. Que se passe-t-il après un repas, si le patient vomit, comment il se sentit après avoir vomi, les symptômes ont-ils disparu?

Détailler le processus aidera à diagnostiquer correctement, prescrire un traitement.

Maladies des organes ORL

Lorsque l'estomac est douloureux et très malade, les raisons en sont généralement associées aux organes internes situés dans la cavité abdominale. Cependant, ils peuvent être situés dans un endroit complètement différent et être associés à des maladies des oreilles, de la gorge et du nez. Par exemple

En plaçant le corps en position verticale, la nausée peut être causée par une infection des oreilles. réflexe nauséeux qui se produit après le sommeil le matin, peut indiquer une inflammation du nasopharynx.

S'il y a des problèmes avec l'oreille interne, dans lesquels se trouve la partie périphérique du système vestibulaire, l'appareil vestibulaire commence à souffrir, ce qui provoque des étourdissements constants, des nausées, souvent des vomissements, des modifications du pouls, des sauts de pression artérielle, pouvant à leur tour causer une vive douleur dans le haut de l'abdomen.

En général, les maladies des oreilles, du nez et de la gorge sont inflammatoires, car ces organes interagissent directement avec l'environnement. Lorsque l'équilibre microbien est perturbé sur les muqueuses, une infection se produit et la personne tombe malade.

Les inflammations les plus fréquentes incluent:

sinusite (inflammation des sinus nasaux maxillaires); rhinite (inflammation de la muqueuse nasale); adénoïdes (augmentation de l'amygdale nasopharyngée); otite (inflammation de l'oreille); Eustachite (inflammation du tube auditif); pharyngite (inflammation de la paroi postérieure du pharynx); amygdalite chronique (inflammation des amygdales).


Les maladies des organes ORL s'accompagnent souvent de vomissements et de douleurs abdominales chez les enfants. Dans ce cas, les muscles de la paroi abdominale ne sont généralement pas sollicités. Ensuite, les patients doivent être hospitalisés et examinés les organes abdominaux pour exclure une pathologie en développement. En même temps, un examen approfondi des organes ORL est effectué et la maladie est diagnostiquée avec précision.

Que faire si un mal de ventre et des nausées apparaissent

Si l'inconfort de l'abdomen ne s'arrête pas, mais se développe, devient crampes, la première chose à faire si l'estomac fait mal et tombe malade est d'appeler l'équipe médicale. L'auto-traitement avec ces symptômes n'est pas la meilleure solution. Toutefois, s’il est certain que l’empoisonnement alimentaire en est la cause, certaines mesures peuvent être prises:

  • Il est nécessaire de laver l'estomac avec une solution faible de manganèse, après avoir consommé la composition, des vomissements sont induits artificiellement, la procédure est effectuée jusqu'à ce que l'estomac soit complètement nettoyé.
  • Afin de maximiser les toxines du corps, il est nécessaire d'augmenter la quantité de liquide consommée par jour (jusqu'à trois litres) et de la boire à petites gorgées.
  • Le premier jour après l'intoxication, il est conseillé d'abandonner les aliments, après quoi ils passent aux aliments de régime qui n'irritent pas la couche gastrique muqueuse. Ensemble avec le régime, ils reconsidèrent le régime - il devrait être fractionnaire.
  • Après le traitement, il est nécessaire de normaliser la microflore gastro-intestinale, pour laquelle il est recommandé d'utiliser des médicaments ou des produits contenant des probiotiques et des prébiotiques.

Pour neutraliser l'augmentation de l'acidité, vous pouvez utiliser du bicarbonate de soude, en dissolvant une petite cuillerée de produit dans 250 ml d'eau tiède purifiée. La procédure est répétée de préférence toutes les quelques heures. Supprime bien le nid de vinaigre de cidre de pomme en raison de l'absorption de substances toxiques. Pour ce faire, diluez deux grandes cuillères du produit dans 250 ml d'eau pure chaude et buvez-le toutes les deux heures jusqu'à ce que la nausée cesse.

Diagnostics

La nomination du traitement survient après le diagnostic complet du patient. La première étape du diagnostic comprend une conversation. À la suite d’une conversation avec le patient, le médecin s’efforce de clarifier la cause qui a provoqué des troubles du corps, qui se manifestent par un ensemble désagréable de symptômes. Le spécialiste pose des questions sur la localisation de la douleur, l'heure du jour, la fréquence, ce que le patient faisait la veille.

La deuxième étape est l'inspection. Par des signes externes, il est possible d'identifier certains types de la maladie. Si nécessaire, un examen instrumental est effectué avec le patient, y compris une coloscopie, FGDS. L'échographie est utilisée pour les tumeurs suspectes de nature différente.

Le choix du traitement dépend de l'enquête, des caractéristiques individuelles et des besoins humains. La gravité, le stade de la maladie apporte des actions décisives dans le traitement du patient.

Quand appeler une ambulance?

En plus des raisons décrites ci-dessus, il y en a d'autres. Bien sûr, si une ou deux fois la douleur est apparue, ne pensez pas qu'une maladie grave est apparue. La raison réside peut-être dans la suralimentation banale, et le corps a besoin de se reposer. En même temps, il est nécessaire de comprendre quand et quoi faire si le ventre fait tellement mal et tombe malade qu’il a été décidé de faire appel à une ambulance.

En voyage, les médecins ont interdit:

Prenez ce que la nourriture était. Il est préférable de ne pas utiliser de verre de lait ou de bouillie liquide, ce qui est parfois conseillé. En effet, si la douleur n'est pas associée à des maladies de l'estomac, elle peut devenir encore plus forte après avoir mangé. Boire des analgésiques, des laxatifs ou des antibiotiques, car il sera plus difficile pour le médecin de déterminer la maladie. Appliquez une bouteille d'eau chaude sur l'estomac. Si l'inflammation se développe, le flux sanguin augmentera le nombre de bactéries et la santé s'aggravera encore.

A cette époque, le meilleur:

Mettez-vous au lit et attendez l'ambulance dans la position la plus confortable. La meilleure posture à la fois - foetale, recroquevillée. Essayez de bouger moins. Pour soulager la douleur, vous pouvez attacher un sac de glace et l’envelopper dans une serviette.

Ainsi, lorsque l’estomac a mal, si des nausées, des vomissements, de la constipation ou de la diarrhée, une fatigabilité rapide et des vertiges sont ressentis, cela peut indiquer divers problèmes du corps. Il est important de surveiller votre bien-être et de ne pas démarrer le processus. La publicité des analgésiques ne soulage que temporairement les symptômes. Cependant, la maladie continue à se développer. Par conséquent, seule une visite opportune chez le médecin et le diagnostic correct aideront à récupérer et à retrouver la santé.

Vous semble-t-il toujours difficile de guérir l'estomac et les intestins?

À en juger par le fait que vous lisez ces lignes, la victoire dans la lutte contre les maladies du tube digestif n’est pas de votre côté...

Et avez-vous déjà pensé à la chirurgie? Cela se comprend car l’estomac est un organe très important et son bon fonctionnement est un gage de santé et de bien-être. Douleurs abdominales fréquentes, brûlures d'estomac, ballonnements, éructations, nausées, altération des selles... Tous ces symptômes vous sont familiers.

Mais peut-être est-il plus correct de ne pas traiter l’effet, mais la cause? Voici l'histoire de Galina Savina, sur la façon dont elle s'est débarrassée de tous ces symptômes désagréables... Lisez l'article >>>

Causes de douleur abdominale et de nausée Quelles mesures faut-il prendreQue faire en cas d'intoxication alimentaire?

Cela fait mal à l'estomac et aux nausées - des symptômes désagréables, familiers à presque tout le monde. En règle générale, ils indiquent une intoxication du corps. Si ces phénomènes sont accompagnés d'une forte fièvre, demandez l'aide d'un médecin.

Causes pathologiques

Des raisons plus graves peuvent être les suivantes:

  1. Le pilorospasme est un sphincter du sphincter à la jonction de l'estomac et du duodénum. En raison du spasme, les aliments ne se déplacent guère dans le tractus gastro-intestinal, avec une sensation de lourdeur, de "torsion du ventre", de nausée. Ce trouble est fonctionnel.
  2. La douleur abdominale provoque une gastrite et un ulcère gastrique. Dans ces maladies, la membrane muqueuse est endommagée, c'est-à-dire que la réaction sensible aux irritants augmente. La torsion dans l'abdomen commence environ une heure après avoir mangé.
  3. Un autre trouble fonctionnel est le syndrome du côlon irritable. Cette maladie survient le plus souvent sur fond de stress et d'expériences fortes. Les symptômes associés sont la constipation, la diarrhée, la douleur, un inconfort, des ballonnements ou des grondements abdominaux.
  4. Un manque d'approvisionnement en enzymes nutritives ou un manque de sécrétion dans le tractus gastro-intestinal est également accompagné de symptômes douloureux. Les enzymes sont nécessaires à la digestion des aliments, et lorsque diverses maladies entraînent leur carence, la digestion est perturbée. Les morceaux de nourriture non digérés entraînent une irritation des intestins, entraînant douleur et inconfort, et il peut ne pas y avoir de diarrhée.
  5. L’obstruction intestinale aiguë est une maladie assez grave. Il résulte de l'apparition d'un obstacle dans la lumière intestinale, ce qui conduit à une motilité accrue.
  6. Si l’estomac tourne, mais qu’il n’ya pas de diarrhée, chez une femme enceinte, il est fort probable que ce soit l’augmentation du volume de l’utérus qui exerce une pression sur les intestins, sinon le corps réagit à une augmentation de la progestérone dans le sang de la femme. Toutefois, si cela provoque une douleur intense et des pertes vaginales de nature pathologique, il est urgent de faire appel à un médecin.

Quand avez-vous besoin de soins médicaux urgents?

Un médecin doit contacter dans les cas suivants:

  • s'il y a un traumatisme à l'abdomen (blessure, rebond, compression);
  • douleurs abdominales, vomissements, saignements du nez, torsions sévères dans l'abdomen et diarrhée avec du sang, saignements menstruels ont commencé soudainement;
  • coliques aiguës;
  • fièvre et douleurs abdominales;
  • douleur ondulante - de moyenne à insupportable;
  • douleurs abdominales, avec vomissements sévères et diarrhée;
  • douleur débordante - modérée à insupportable;
  • douleur associée à la tension des muscles de l'abdomen - au toucher, l'abdomen est dur; au toucher, le patient ressent une douleur intense, les mouvements abdominaux pendant la respiration sont incomplets;
  • douleur dans laquelle il n'y a pas de selles et où les gaz ne sortent pas;
  • sueurs froides et pâleur de la peau;
  • douleur et palpitations cardiaques fréquentes.

Les douleurs abdominales ne sont pas toujours le signe de maladies des organes abdominaux, telles que des problèmes gynécologiques. La douleur abdominale est accompagnée d'une rupture ovarienne, d'une grossesse extra-utérine, d'une formation de tumeur dans les organes pelviens. Avec la pyélonéphrite, la colique rénale, la glomérulonéphrite, les patients se plaignent également de douleurs abdominales.

L'infarctus du myocarde est une maladie très dangereuse. À condition que la circulation sanguine soit perturbée à l'arrière du muscle cardiaque, le patient ressentira une douleur vive ou douloureuse à l'abdomen. Ceci est très dangereux, car le patient pense qu'il vient de manger quelque chose de mal pour le dîner et n'est pas pressé de demander de l'aide à un médecin.

Des médicaments

S'il n'y a pas de problème de santé grave, si vous avez des problèmes d'estomac et qu'il n'y a pas de diarrhée, vous pouvez recommander de boire du charbon activé. Cette pilule est de couleur noire, ce qui n’est absolument pas contre-indiqué à quiconque. Cet outil éliminera rapidement les troubles dyspeptiques dans les intestins, qui sont accompagnés de processus de fermentation et de décomposition. Si l’estomac devient tourmenté et nauséeux à la suite d’une intoxication, le charbon activé ne sera pas superflu.

Une torsion dans l'estomac peut être due à une augmentation des gaz. Prenez Espumizan, qui éliminera rapidement les excès de gaz du corps. Ce médicament se présente sous la forme de comprimés et de gélules en gélatine, destiné aux enfants - une émulsion au goût agréable.

Le médicament testé par les générations No-shpa est un excellent antispasmodique. Il est recommandé de le prendre lorsque les douleurs abdominales de torsion deviennent plus prononcées et qu’il n’ya aucune possibilité de consulter un médecin.

Mezym Enzyme Medication est un comprimé à enrobage entérique, il est prescrit pour traiter les infections de l'intestin, ainsi que pour éliminer la douleur et les malaises gastriques après avoir été consommés.

Le médicament Smekta est excellent pour absorber les gaz, il élimine également les toxines et les toxines du corps, met une sorte de barrière contre les facteurs négatifs externes, calmant la muqueuse gastrique. Il est prescrit s'il se tord et se tire sur l'estomac, mais il n'y a pas de diarrhée. Coffre fort pendant la grossesse.

Conclusion sur le sujet

Maux d'estomac et nausée - de tels symptômes peuvent indiquer des processus inflammatoires dans le corps. Cela confirme souvent la température élevée. En tout état de cause, il est interdit de prendre des mesures jusqu'à l'arrivée des médecins.

Premier docteur

Nausées et torsions d'estomac

La question de savoir pourquoi un mal de ventre et des nausées, probablement, a été posé par chaque personne, en particulier lors de ces manifestations désagréables. Avec leur disparition rapide, nous ne leur prêtons pas attention. Cependant, nous ne devrions pas ignorer ces symptômes et les oublier, ne buvant que des antidouleurs et des pilules antiémétiques. Il est nécessaire de définir clairement les raisons de leur apparition et, si nécessaire, sans tarder de consulter le médecin.
Parce que, si les maux d'estomac et les nausées sont assez fréquents, cela peut indiquer des maladies graves qui, avec le temps, non seulement nuisent à la santé, mais peuvent aussi mettre la vie en danger. Nous examinons ci-dessous les principales causes de ces symptômes.

Empoisonnement

La mauvaise nourriture est aujourd'hui la cause de l'intoxication. Le groupe de risque comprend des produits tels que:

des oeufs; poissons, en particulier le maquereau et la rivière; des fruits de mer; lait et produits à base de lait, en particulier fromages à pâte molle et crème glacée; viande et produits semi-finis à base de viande; les champignons; les légumes, en particulier ceux appartenant à la famille de la morelle (pommes de terre, tomates, aubergines, poivrons); baies, légumes verts; semences de semis; salades avec mayonnaise ou vinaigrette à la crème sure.

Ainsi, vous pouvez être empoisonné avec presque tous les plats. C’est pourquoi il est nécessaire d’acheter des produits dans des magasins ou dans des points de vente équipés, dont les propriétaires ne pourront exercer leurs activités sans l’obtention de tous les permis de SES.

En plus des aliments, l’alcool et les produits chimiques peuvent provoquer une intoxication, et ces derniers n’ont pas besoin d’être avalés - il suffit qu’ils atteignent la membrane muqueuse. Ils peuvent également avoir un effet négatif en cas d'inhalation, incl. s'accumulant progressivement dans le corps.

En cas d'intoxication, la douleur survient:

pointu, dans la partie supérieure de l'abdomen, comme si l'estomac avait été percé d'un objet pointu, accompagné de grondements et de ballonnements, vomissements avec mucus, élevé à 39 ° C. Dans de tels cas, l'intoxication est généralement causée par l'entrée de toxines de Clostridium dans le corps avec de la nourriture ou de l'eau; une vive douleur à l'estomac, accompagnée de larmoiement, de salivation, de léthargie, de maux de tête, de difficultés respiratoires, peut survenir en raison d'une intoxication par des alcalis, du mercure et d'autres produits chimiques; douleur à la ceinture, irradiant dans le bas du dos, qui provoque une sensation de sécheresse dans la bouche, un goût de métal et des vomissements. L'empoisonnement est probablement causé par l'alcool, les aliments gras et épicés; sous forme de spasmes, comme s'ils réduisaient l'estomac ou tiraient, pressaient et lancinaient, complétés par des vertiges, de la diarrhée et une lourdeur à l'estomac, comme s'il y avait une pierre à l'intérieur. Il est observé en cas d'intoxication alimentaire légère ou d'alcool.

Avec une douleur et une diarrhée relativement faibles, vous pouvez guérir vous-même (sauf pour les petits enfants, les femmes qui portent un enfant, les personnes âgées - elles doivent être hospitalisées dans tous les cas). Pour ce faire, utilisez les outils suivants:

Lavage gastrique à l'eau claire, auquel on peut ajouter de la soude pour obtenir une solution à 2%. Acceptation entre les désirs de sorbants - charbon actif ou Enterosgel. Il est préférable de ne pas prendre de traitement contre la diarrhée, car les toxines sont éliminées du corps avec les selles. Boire constamment, mais en petites portions, car Les vomissements et la diarrhée déshydratent très rapidement le corps. Une compresse froide sur le front ou une enveloppe complète du corps avec une serviette humide à l'eau froide pour faire face à une température élevée.

forte fièvre, nausée

et vomissements, diarrhée grave, dans laquelle il y a également écoulement sanglant, une personne commence à errer et s'évanouir, puis une ambulance doit être appelée immédiatement.

Réponse aux médicaments

Les médicaments peuvent faire mal à l’estomac. Après un traitement prolongé, certains d'entre eux ressentent une lourdeur à l'estomac et des nausées se font sentir. La raison en est une variété de médicaments:

Ainsi, la vitamine B, appelée huile de poisson, provoque des effets secondaires chez les personnes présentant un seuil de sensibilité élevé. En outre, on ressent une faiblesse et une envie de vomir. La même chose peut être ressentie avec un mauvais apport et d'autres vitamines. Si le corps se débarrasse de leur excès en vomissant, les symptômes cesseront. La nausée est un effet secondaire de certains médicaments pour le cœur, tels que «la digitale». Les médicaments contre la toux ont également le même effet s’ils contiennent de la codéine. Les antibiotiques peuvent également provoquer des douleurs si elles sont prises en quantités excessives. La tétracycline et ses dérivés, les aminoglycosides, les céphalosporines, la polymyxine, la rifampicine sont particulièrement dangereux. Le plus souvent, les antibiotiques ont un effet négatif sur le foie. Ensuite, la douleur tiraillante se fait sentir sous les côtes, l'appétit peut empirer. Si en même temps la peau jaunit, cela peut parler du développement d'une hépatite toxique. Il arrive que les médicaments de ce groupe aient un effet négatif sur les reins. Ensuite, la douleur qui tire, qui presse et qui brûle est ressentie comme si elle se trouvait au fond de l’abdomen, se dirigeant vers le bas du dos. Les médecins domestiques parlent aussi de dysbactériose dans les intestins, lorsque l'équilibre entre leurs microorganismes et les agents pathogènes étrangers est perturbé. En conséquence, il y a des douleurs soudaines, les selles sont perturbées et le météorisme et d'autres symptômes qui causent une gêne apparaissent.

Si vous pensez que la nausée est apparue et que l’estomac a commencé à faire mal à cause du médicament, arrêtez de prendre le médicament et consultez immédiatement un médecin afin de le remplacer par un autre médicament ne provoquant pas une telle réaction.

La grossesse

Si une fille a des douleurs abdominales, cela peut indiquer l’apparition de la menstruation. Ce phénomène est assez fréquent car le corps libère beaucoup d'hormones. La douleur d'une femme en âge de procréer peut aussi parler d'un événement aussi merveilleux que celui de la nouvelle vie naissante en elle. Si, en même temps, elle découvre que la menstruation, qui aurait dû arriver à ce moment-là, n’est pas présente, que la température basale a augmenté, que les toilettes sont très fréquentes, que les glandes mammaires sont enflées et qu’une toxicose est apparue, les chances de grossesse sont alors très grandes. Elle devrait faire un test de HCG dans les urines et dans le sang, ou acheter un test pour vérifier son état.

La toxicose est la nausée et les vomissements qui surviennent pendant la grossesse. Il commence généralement à 5-6 semaines et apparaît le plus souvent le matin. Mais s'il y a des facteurs provocateurs (odeurs, nourriture ou mouvements brusques), alors cela se produit le soir. Il arrive que malade, mais pas vomir, et parfois jusqu'à 5 fois ou plus, les vomissements se répète. Pour la plupart des femmes, cet état désagréable est normal et aucun traitement n'est requis dans ce cas. L'essentiel est de créer un environnement psychologiquement confortable, de bien dormir et bien dormir, de marcher en plein air et de respecter les règles générales régissant l'alimentation.

De nombreuses femmes, à différents stades de la grossesse, présentent des douleurs légères au bas-ventre, ainsi qu’à la région lombaire, aggravées par un effort physique. Il s’agit souvent d’un phénomène anodin, associé uniquement à la restructuration du corps, aux modifications des niveaux hormonaux et à l’étirement des ligaments de l’abdomen. Ensuite, la douleur ne cause pas beaucoup d'inconfort et la paix physique et mentale est recommandée pour son élimination.

Cependant, des manifestations parfois douloureuses constituent également un signal alarmant. Les symptômes suivants devraient alerter la femme:

Il y a une douleur tiraillante dans le bas du dos, le bas de l'abdomen, il y a un écoulement de sang - cette condition peut signaler la menace d'une fausse couche. Des douleurs aiguës, ainsi que des saignements abondants sont observés chez un fœtus mort. Il y a des saignements et des douleurs dans le bas de l'abdomen, qui passent généralement rapidement. Ces crises peuvent parler de grossesse extra-utérine. Si elles sont ignorées, à la semaine 8-12, en cas de rupture de la trompe de Fallope ou d'un autre organe dans lequel l'ovule est implanté, nous ressentons une douleur si intense qu'elle peut même entraîner une perte de conscience. La douleur se manifeste dans l'anus, le membre inférieur ou dans la région située au-dessus de la clavicule. Apparaissent des ballonnements, des gaz, de la constipation ou de la diarrhée, des éructations et autres désagréments du tractus gastro-intestinal. Ces symptômes désagréables peuvent apparaître sur le fond de la restructuration hormonale, ainsi que des maladies de signalisation des organes internes qui apparaissent ou s'aggravent pendant la grossesse.

Indépendamment, une femme ne comprend pas du tout son état. Par conséquent, un examen médical est nécessaire pour réussir.

Maladies de la sphère sexuelle

Chez les femmes

Si une femme ne souffre ni du syndrome prémenstruel ni de la grossesse, mais qu'il y ait des nausées et des douleurs dans le bas de l'abdomen, ce qui donne à l'intérieur des cuisses, cela peut alors indiquer un processus inflammatoire.

Les maladies courantes des organes génitaux avec douleurs abdominales comprennent les pathologies des ovaires et du corps de l'utérus. Étant donné que les ovaires sont situés symétriquement à droite et à gauche et que l’utérus est situé au milieu, la douleur peut survenir des deux côtés du bas de l’abdomen. Ils donnent le bas du dos, dans le sacrum et parfois dans le rectum. Habituellement, la douleur survient pendant l'hypothermie, après un rapport sexuel et un effort physique ou psychologique excessif. Le développement de la maladie est souvent accompagné de pertes vaginales sanglantes ou purulentes.

Lors de la poursuite des douleurs suspectes ne devrait pas être reporté avec une visite chez le médecin. Pour éviter les complications, il est souhaitable de subir un examen approfondi dès que possible.

Pour cela, un examen gynécologique est effectué, après quoi ils peuvent prescrire:

écouvillonnage du canal cervical et du vagin; test sanguin (général); analyse d'urine; Échographie des reins, du foie, du petit bassin; CTG, ECG.

En fonction du diagnostic, un traitement est prescrit. Dans ce cas, suivez les recommandations du médecin doit être rigoureusement. Le traitement est prescrit individuellement. Premièrement, l'inflammation et la douleur sont éliminées, les infections sont éradiquées. Vient ensuite la période de rééducation, qui doit être complétée sans faute, sinon la maladie peut devenir chronique. Parallèlement au processus de récupération, des procédures de résorption utilisant, entre autres, des techniques de physiothérapie, un massage gynécologique, etc., sont également effectuées jusqu'à la guérison complète du patient.

Chez les hommes

Dans la moitié forte de l'humanité, la prostatite est la maladie la plus fréquente de la région génitale. Dans ce cas, la douleur est ressentie derrière et au dessus du pubis. La maladie se développe sur le fond de violations dans la sphère sexuelle, en raison de la dépendance à l'alcool et d'un long séjour en position assise. Des exacerbations peuvent survenir avec l'hypothermie, la consommation excessive d'alcool et des excès sexuels. Ensuite, la douleur se propage au périnée, au rectum, au bas du dos et au sacrum.

En cas de négligence, la température peut augmenter, des nausées, des vertiges et une faiblesse générale peuvent être ressentis. Si vous ne traitez pas la maladie, cela entraînera l'impuissance, l'infertilité, les troubles du sommeil, la dépression et une diminution de l'activité globale.

Par conséquent, des visites rapides chez le médecin et le traitement approprié sont nécessaires. Cela aidera à se débarrasser de la douleur et n'entraînera pas de tristes conséquences.

Pour ce faire, commencez par un diagnostic complet, qui comprend:

test sanguin (général et biochimique); analyse d'urine; l'étude du secret de la prostate; analyse d'un frottis prélevé dans l'urètre.

Si le diagnostic révèle une prostatite, l'urologue établit un programme de traitement complexe. Dans le même temps, prescrit des antibiotiques, des médicaments qui restaurent l'immunité et l'équilibre hormonal, la physiothérapie. Il est fortement recommandé au patient de repenser son mode de vie. Dans les situations particulièrement difficiles, les décisions sont prises en matière de chirurgie.

Maladies du foie et de la vésicule biliaire

Avec la défaite d'un organe tel que le foie, une personne peut ne ressentir aucun symptôme douloureux pendant une longue période. Mais s'ils apparaissent, cela signifie que le processus a commencé bien avant l'apparition de la douleur.

La faiblesse, les douleurs musculaires et articulaires, les éruptions cutanées, les démangeaisons, la fièvre et l’anémie sont parmi les principaux symptômes pouvant indiquer une pathologie du foie.

L'hépatite est la maladie du foie la plus répandue. Elle est divisée par type. Parmi les variétés de virus, l'hépatite A (maladie de Botkin) survient lorsqu'elle est contaminée par un liquide ou un aliment; L'hépatite B, souvent retrouvée chez les toxicomanes et les homosexuels et transmise par des actes sexuels non protégés et par le sang, ainsi que l'hépatite C, ne se transmettant que par le sang, l'hépatite D (se développant sur le fond de l'hépatite B) et l'hépatite E, transmises par la nourriture, l'eau et le sang. Également mis en évidence sous forme posologique et auto-immune, cette dernière est plus caractéristique de la femme.

Dans cette maladie chronique, une personne peut ne pas ressentir les symptômes pendant très longtemps. Mais avec la forme aiguë de la douleur se fait sentir dans la partie supérieure de l'abdomen, profondément à l'intérieur. En même temps, la peau jaunit habituellement et l’urine prend la couleur sombre du thé infusé.

Si vous prenez des maladies de la vésicule biliaire, la cholécystite, c'est-à-dire inflammation de l'organe. Il est sous forme chronique et calculeuse.

La cholécystite calcique, qui se développe avec la formation de calculs, peut ne causer aucun symptôme pendant une longue période. Cependant, un jour, après avoir mangé, le patient ressentira une douleur vive sous la côte droite. Cela signifie qu'une des pierres s'est déplacée vers le canal biliaire. Il peut remonter, ce qui est bon, ou bloquer le conduit, créant ainsi une situation très dangereuse. Dans la forme aiguë de la maladie, la température augmente également, commence à se sentir malade et vomit, la transpiration est libérée et il y a une faiblesse générale.

Dans la cholécystite chronique, les micro-organismes pénètrent dans l’organe à partir des intestins ou du sang et de la lymphe, où ils pénètrent à partir d’autres organes inflammatoires. La muqueuse est progressivement endommagée, augmentant les signes de la maladie. Ensuite, la douleur se fait sentir sous le bord droit, se déplaçant vers le bas du dos, les épaules et les omoplates. Les autres symptômes incluent des maux de tête récurrents, un goût amer dans la bouche, des démangeaisons de la peau, de la constipation ou de la diarrhée, une perte d'appétit et des allergies.

Dans le traitement des maladies du foie et de la vésicule biliaire, divers médicaments sont utilisés, notamment:

hépatoprotecteurs; cholagogue; médicaments antiviraux; antibiotiques.

Excellents résultats et remèdes populaires dans la lutte contre ces maladies. Il s'agit d'infusions à la menthe, à l'anis, à l'avoine, à la sauge, à la soie de maïs, à l'artichaut et à l'immortelle. Mais bien sûr, vous devriez revoir vos habitudes et votre routine quotidienne.

Maladie rénale

Parfois, les patients souffrant de problèmes rénaux s'adressent au médecin, se plaignant d'avoir mal au ventre et parfois de nausée. Les caractéristiques caractéristiques de l'apparition d'une pathologie dans ce corps sont:

Localisation de la douleur - elle est ressentie dans l'estomac mais par l'arrière. Parfois, ça fait mal sur les côtés. La température augmente. Se sent des frissons. Difficulté à uriner.

Les reins sont un filtre du corps qui transporte le sang, remplissant une fonction de nettoyage. Par conséquent, leurs problèmes affectent tout le corps.

Parmi les maladies les plus courantes se distinguent:

urolithiase; pyélonéphrite; néphroptose; hydronéphrose; glomérulonéphrite; insuffisance rénale.

Lorsque la lithiase urinaire, la douleur est toujours ressentie. Le plus souvent, il se produit dans la région lombaire. Mais lorsque la pierre se déplace vers la sortie, la douleur s'étend à tout l'abdomen. Ensuite, la maladie peut être diagnostiquée à tort comme une appendicite ou un ulcère. Par conséquent, il est important que le patient connaisse d’autres symptômes. Chez les femmes, la douleur est également ressentie dans les organes génitaux et chez l'homme, à côté d'eux, la douleur se transmet dans la vessie et se transmet à la cuisse. Les nausées et les vomissements sont un autre symptôme. Cela se produit lors de l'arrêt du flux d'urine à partir des calculs. Ensuite, le rein déborde et s’étire, provoquant des accès de douleur.

Dans la pyélonéphrite, les reins sont affectés par divers microbes. La maladie est aiguë ou chronique. Les microorganismes intestinaux sont parmi les principaux agents pathogènes. La douleur survient souvent dans le bas du dos. Frissons, fièvre, maux de tête et articulations, nausées et vomissements. Parfois, la couleur de l'urine change et la personne ressent de la douleur en urinant. Cela suggère des obstacles dans les voies urinaires. Fondamentalement, la maladie se développe avec une immunité réduite.

La néphroptose ou prolapsus rénal apparaît principalement lors de l'affaiblissement des ligaments qui le retiennent. En même temps, il commence à bouger à l'intérieur de l'abdomen. Chez la femme, le prolapsus rénal est le plus souvent observé du côté droit. La douleur dépend du degré de la maladie. Au stade initial, il se produit avec la palpation en inhalant. Il est ensuite ressenti lors du changement de position du corps, ainsi que des charges. Ce soulagement vient si vous vous allongez sur le dos. Dans la troisième étape, il y a des douleurs incessantes qui descendent à l'aine. Avec la miction observée des pertes sanglantes et muqueuses. Parfois, la douleur peut être si forte qu'ils sont confondus avec une appendicite. Ensuite, une personne ne peut même plus rien dire. En outre, il existe des troubles digestifs, se manifestant par la constipation, la diarrhée, ainsi que des nausées, des vomissements et une intoxication générale. Ensuite, la personne est particulièrement irritable, se fatigue rapidement et se sent constamment faible.

L’hydronéphrose est caractérisée par l’étirement du système de placage coupe-bassin. La maladie se développe en raison du fait que perturbé le processus de sortie de l'urine. Les vaisseaux sont comprimés et le tissu rénal s’atrophie. Souvent, la maladie passe inaperçue pendant longtemps et se développe parallèlement à d’autres problèmes. Le symptôme le plus caractéristique de la maladie est une douleur persistante au dos sourd. Il peut se concentrer du côté gauche ou du côté droit, selon l’organe touché, peut être accompagné de ballonnements, et parfois de nausées et de vomissements.

La glomérulonéphrite est une maladie rénale de nature immuno-inflammatoire, lorsque les glomérules capillaires sont atteints, à la suite de quoi le sang est «évacué». Les symptômes de la maladie ressemblent à l'hydronéphrose. Une maladie suspectée peut survenir en cas de mauvaise performance urinaire. Au stade avancé, cela conduit à une insuffisance rénale.

En cas d'insuffisance rénale, l'excrétion de l'urine du corps est altérée, ce qui peut être partiel ou totalement absent. Cela viole l'équilibre eau-sel. Les symptômes de la maladie apparaissent progressivement et augmentent. Lorsque le tissu rénal meurt, le corps est de moins en moins maîtrisé avec ses fonctions et, de ce fait, le corps est empoisonné par les produits de son métabolisme. Forme chronique dure pendant des années et parfois des décennies. Il est alors possible d’améliorer l’état du patient, mais il n’y aura pas de rétablissement complet. Des signes d'urine, un gonflement, une fatigue, une irritation de la peau, des nausées, des vomissements, un essoufflement, des frissons, une concentration insuffisante de l'attention, ainsi que des douleurs au dos ou au côté des symptômes sont notés parmi les symptômes à surveiller.

Le succès du traitement de ce corps dépend du moment où il a été commencé. Plus tôt cela se produit, plus vous pouvez compter sur le succès. Si la douleur est accompagnée d'une violation de la miction, d'une faiblesse générale et d'une fatigabilité facile, d'une détérioration des performances et de maux de tête, contactez immédiatement votre néphrologue.

Maladies des organes ORL

Lorsque l'estomac est douloureux et très malade, les raisons en sont généralement associées aux organes internes situés dans la cavité abdominale. Cependant, ils peuvent être situés dans un endroit complètement différent et être associés à des maladies des oreilles, de la gorge et du nez. Par exemple

En plaçant le corps en position verticale, la nausée peut être causée par une infection des oreilles. réflexe nauséeux qui se produit après le sommeil le matin, peut indiquer une inflammation du nasopharynx.

S'il y a des problèmes avec l'oreille interne, dans lesquels se trouve la partie périphérique du système vestibulaire, l'appareil vestibulaire commence à souffrir, ce qui provoque des étourdissements constants, des nausées, souvent des vomissements, des modifications du pouls, des sauts de pression artérielle, pouvant à leur tour causer une vive douleur dans le haut de l'abdomen.

En général, les maladies des oreilles, du nez et de la gorge sont inflammatoires, car ces organes interagissent directement avec l'environnement. Lorsque l'équilibre microbien est perturbé sur les muqueuses, une infection se produit et la personne tombe malade.

Les inflammations les plus fréquentes incluent:

sinusite (inflammation des sinus nasaux maxillaires); rhinite (inflammation de la muqueuse nasale); adénoïdes (augmentation de l'amygdale nasopharyngée); otite (inflammation de l'oreille); Eustachite (inflammation du tube auditif); pharyngite (inflammation de la paroi postérieure du pharynx); amygdalite chronique (inflammation des amygdales).


Les maladies des organes ORL s'accompagnent souvent de vomissements et de douleurs abdominales chez les enfants. Dans ce cas, les muscles de la paroi abdominale ne sont généralement pas sollicités. Ensuite, les patients doivent être hospitalisés et examinés les organes abdominaux pour exclure une pathologie en développement. En même temps, un examen approfondi des organes ORL est effectué et la maladie est diagnostiquée avec précision.

Facteurs psychogènes

Fait intéressant, en plus de toutes les maladies et conditions ci-dessus, les douleurs abdominales et les nausées peuvent même causer du stress. Les personnes ont un seuil de sensibilité à la douleur et une résistance au stress différents. Par conséquent, pour certains, les problèmes permanents accumulés au sein de la famille / au travail ou un choc nerveux grave peuvent être la cause de la douleur, tandis que pour d'autres, l'estomac peut faire mal aux problèmes les plus insignifiants. D'une manière ou d'une autre, les scientifiques ont remarqué depuis longtemps un lien entre les sensations douloureuses dans l'estomac et les expériences spirituelles.

Le meilleur assistant dans ce cas sera la médecine traditionnelle. Voici quelques recettes universelles qui vous aideront à vous débarrasser de la douleur sans aucun médicament.

Prenez des feuilles de plantain et des fleurs de camomille (sèches ou fraîches), en quantités égales, versez dix parties d’eau bouillante et laissez infuser 30 minutes. Puis filtrer le bouillon et ajouter les bleuets au goût. Pour la journée, la perfusion résultante se boit en 7 réceptions. Faites une décoction concentrée des hanches et ajoutez une boule de poivre noir. L'outil convient à la douleur abdominale, mais ne le faites pas en cas de gastrite ou d'ulcères. Mais en cas de maladies du tube digestif, lorsque l’estomac a mal à cause des nerfs, vous pouvez préparer du jus de pomme de terre avec du miel. Pour ce faire, frottez les pommes de terre pelées dans de l'eau (2-3 légumes à racine moyenne par 300 ml d'eau), filtrez-les de la pulpe et ajoutez le miel, 1-2 c. La boisson est conservée au réfrigérateur et doit être consommée au cours de la journée entre 50 et 100 ml avant les repas et avant de se coucher.

Quand appeler une ambulance?

En plus des raisons décrites ci-dessus, il y en a d'autres. Bien sûr, si une ou deux fois la douleur est apparue, ne pensez pas qu'une maladie grave est apparue. La raison réside peut-être dans la suralimentation banale, et le corps a besoin de se reposer. En même temps, il est nécessaire de comprendre quand et quoi faire si le ventre fait tellement mal et tombe malade qu’il a été décidé de faire appel à une ambulance.

En voyage, les médecins ont interdit:

Prenez ce que la nourriture était. Il est préférable de ne pas utiliser de verre de lait ou de bouillie liquide, ce qui est parfois conseillé. En effet, si la douleur n'est pas associée à des maladies de l'estomac, elle peut devenir encore plus forte après avoir mangé. Boire des analgésiques, des laxatifs ou des antibiotiques, car il sera plus difficile pour le médecin de déterminer la maladie. Appliquez une bouteille d'eau chaude sur l'estomac. Si l'inflammation se développe, le flux sanguin augmentera le nombre de bactéries et la santé s'aggravera encore.

A cette époque, le meilleur:

Mettez-vous au lit et attendez l'ambulance dans la position la plus confortable. La meilleure posture à la fois - foetale, recroquevillée. Essayez de bouger moins. Pour soulager la douleur, vous pouvez attacher un sac de glace et l’envelopper dans une serviette.

Ainsi, lorsque l’estomac a mal, si des nausées, des vomissements, de la constipation ou de la diarrhée, une fatigabilité rapide et des vertiges sont ressentis, cela peut indiquer divers problèmes du corps. Il est important de surveiller votre bien-être et de ne pas démarrer le processus. La publicité des analgésiques ne soulage que temporairement les symptômes. Cependant, la maladie continue à se développer. Par conséquent, seule une visite opportune chez le médecin et le diagnostic correct aideront à récupérer et à retrouver la santé.

Vous semble-t-il toujours difficile de guérir l'estomac et les intestins?

À en juger par le fait que vous lisez ces lignes, la victoire dans la lutte contre les maladies du tube digestif n’est pas de votre côté...

Et avez-vous déjà pensé à la chirurgie? Cela se comprend car l’estomac est un organe très important et son bon fonctionnement est un gage de santé et de bien-être. Douleurs abdominales fréquentes, brûlures d'estomac, ballonnements, éructations, nausées, altération des selles... Tous ces symptômes vous sont familiers.

Mais peut-être est-il plus correct de ne pas traiter l’effet, mais la cause? Voici l'histoire de Galina Savina, sur la façon dont elle s'est débarrassée de tous ces symptômes désagréables... Lisez l'article >>>

Causes de douleur abdominale et de nausée Quelles mesures faut-il prendreQue faire en cas d'intoxication alimentaire?

Cela fait mal à l'estomac et aux nausées - des symptômes désagréables, familiers à presque tout le monde. En règle générale, ils indiquent une intoxication du corps. Si ces phénomènes sont accompagnés d'une forte fièvre, demandez l'aide d'un médecin.

Causes de douleurs abdominales et de nausées

Souvent, une gêne abdominale et des nausées indiquent que des processus pathologiques se produisent dans le corps. La douleur est un signe d'irritation des terminaisons nerveuses dans le tractus gastro-intestinal. Les nausées tendent à indiquer que des toxines sont entrées dans le corps.

Les experts identifient les causes suivantes de douleur abdominale et de nausée:

Inflammation de l'appendice (partie du caecum). Pathologie des organes pelviens chez la femme. Violation du foie. Hernie Insuffisance rénale. Intoxication alimentaire. Dommages au tractus gastro-intestinal. Causes physiologiques.

L'appendicite est la cause la plus fréquente de douleur qui affecte le bas de l'abdomen. Dans le même temps, de nombreux patients ont la nausée et des frissons. En outre, il existe une diminution de l'appétit, une forte augmentation de la température et une faiblesse. La présence de ces symptômes nécessite une hospitalisation immédiate, la rupture de l’annexe pouvant être fatale.

Quant aux annexites (processus inflammatoire des organes pelviens de la femme), il est de nature «migratoire». La douleur peut se déplacer d'un côté à l'autre et s'accompagner d'une température corporelle élevée. Parfois, les patients se plaignent de douleurs crampes dans la cavité abdominale.

Si l'estomac et les vomissements vous font mal, alors cela peut témoigner de troubles du travail du foie. Cependant, la douleur n'est pas toujours ressentie dans le côté droit sous les côtes. Souvent, hormis le foie, le processus inflammatoire s'étend au pancréas et à la vésicule biliaire.

En ce qui concerne le phénomène de hernie, il s'accompagne de sensations douloureuses dans toute la cavité abdominale. Il est assez difficile de diagnostiquer ce problème car il n’ya pas de localisation de la douleur. Les patients se plaignent de nausées, de vomissements, de flatulences et de constipation.

La douleur abdominale peut confirmer un diagnostic tel qu'une insuffisance rénale.

Dans ce cas, la gêne est ressentie dans le dos, sur les côtés et au bas de l'abdomen. Le patient souffre souvent de vomissements cycliques. Dans le même temps, il y a une augmentation de la température corporelle, des frissons et des troubles de la miction.

L'intoxication du corps est souvent due à une intoxication alimentaire. Le patient se plaint de nausée, de diarrhée, d'une forte augmentation de la température corporelle et de frissons. Parfois, une faiblesse, des vertiges, des douleurs dans les muscles et la cavité abdominale peuvent être observés.

Retour à la table des matières

Quelles mesures doivent être prises

Si le patient se plaint de douleurs aiguës ou persistantes dans l'abdomen et que les nausées deviennent des vomissements sévères, vous devez immédiatement consulter un médecin. Ces symptômes peuvent indiquer une insuffisance rénale aiguë, une appendicite et des lésions du tractus gastro-intestinal. Par conséquent, le patient peut avoir besoin d'une intervention chirurgicale.

Dans les cas où la douleur est temporaire, cela peut indiquer un processus inflammatoire dans la cavité abdominale. Ces symptômes sont caractéristiques des femmes enceintes ainsi que des enfants présentant une intoxication latente. Cependant, la plupart des gens ignorent ces phénomènes en prenant des analgésiques.

Avec les vomissements et la diarrhée, le risque de déshydratation est élevé. Ces symptômes sont caractéristiques de l'intoxication alimentaire et de l'appendicite. Par conséquent, dans de tels cas, il est nécessaire d'appeler une ambulance. Sinon, une personne peut mourir d'une intoxication grave du corps.

La douleur des crampes, localisée dans le bas de l'abdomen, peut indiquer une grossesse extra-utérine ou la rupture d'un kyste des appendices. Certaines femmes peuvent se sentir malade et frissonner. Si la gêne dure plusieurs heures d'affilée, le patient doit immédiatement consulter un médecin.

Jusqu'à ce que l'ambulance arrive, les spécialistes interdisent de réchauffer l'abdomen ou de revenir au patient, car cela pourrait entraîner une rupture des organes enflammés ou une intoxication diffuse étendue. De plus, il est fortement déconseillé d'utiliser des analgésiques, car leur action compliquera la procédure de diagnostic de la maladie. Par conséquent, les médecins ne sont pas invités à prendre des mesures avant l'arrivée des spécialistes.

Vous ne pouvez pas masser ou frotter l'abdomen, car il existe un risque élevé de rupture d'abcès interne et de propagation de substances dangereuses dans la cavité abdominale. Si le malaise persiste et s'intensifie, que la température corporelle augmente et que la nausée se transforme en vomissement, vous devez appeler une ambulance.

Retour à la table des matières

Que faire avec une intoxication alimentaire

Dans les cas où le patient est certain que la nausée et les douleurs abdominales sont des symptômes d'intoxication alimentaire, vous devez immédiatement rincer l'estomac. Pour ce faire, dissolvez de la poudre de permanganate de potassium dans de l'eau tiède. Ensuite, prenez quelques gorgées de solution et induisez une attaque de vomissement avec deux doigts. Il est nécessaire de répéter la procédure jusqu'à ce que l'estomac soit complètement dégagé.

Pour éliminer les toxines du corps, le patient doit utiliser une grande quantité de liquide. Il est préférable d'utiliser de l'eau bouillie ordinaire. Les médecins recommandent de boire environ deux à trois litres de liquide par jour. Cela devrait être fait aussi souvent que possible, mais toujours par petites gorgées.

En outre, il est nécessaire de s'abstenir de manger des aliments le premier jour de l'intoxication. Les autres aliments doivent être maigres et ne pas contenir d’épices et d’assaisonnements, car ils irritent la muqueuse gastrique. De plus, il est nécessaire d'observer strictement le régime et de manger par petites portions. Sinon, le patient souffrira de diarrhée plus longtemps.

Après le traitement de l'intoxication, les experts recommandent d'utiliser un yaourt à forte teneur en bifidobactéries ou en préparations spéciales. Ils aideront le corps à rétablir rapidement la microflore normale du tube digestif. Cependant, après l’empoisonnement, tout médecin devrait prescrire des médicaments.

Retour à la table des matières

Conclusion sur le sujet

Maux d'estomac et nausée - de tels symptômes peuvent indiquer des processus inflammatoires dans le corps. Cela confirme souvent la température élevée. En tout état de cause, il est interdit de prendre des mesures jusqu'à l'arrivée des médecins.