Principal / Gastrite

L'estomac et la température 37-38 fait mal

Gastrite

Quand un adulte a mal au ventre, les raisons sont multiples. Si la température a augmenté et est apparue: diarrhée, nausée, flatulence grave - un signe d'empoisonnement ou d'infections intestinales. Lorsque ces manifestations ne sont pas présentes, mais que la douleur dans l'abdomen ne passe pas et que la température corporelle augmente, il est nécessaire de consulter d'urgence un médecin, c'est un signe de maladie grave.

Douleur abdominale et chaleur chez les enfants

L'enfant se plaint périodiquement de douleurs abdominales. Un parent, si les selles sont normales ou ont une diarrhée unique, devrait comprendre que le bébé a mangé un fruit immature ou un aliment lourd et difficile à digérer. Il est recommandé de donner des médicaments pouvant soulager la lourdeur de l'estomac. Lorsqu'un enfant a mal au ventre et a la température, apathie, nausée, vomissements, diarrhée - c'est le début d'une maladie chronique et aiguë, la présence de bâtons intestinaux ou d'helminthes. Dans les deux cas, un traitement médical prescrit par un médecin est nécessaire.

Maladies infectieuses

Intoxication - l'intoxication se produit lorsque des toxines toxiques pénètrent dans le corps, provoquant une indigestion. Il existe: intoxication industrielle, digestive, narcotique, alcoolique, suicidaire et criminelle. Symptômes communs: faiblesse, perte d’appétit, diarrhée, vomissements et fièvre supérieure à 37 ° C et avec une intoxication aiguë supérieure à 39 ° C. Parfois, un mal de tête est ajouté. Premiers secours: arrêter le flux de substances toxiques, prendre des chélateurs et des antipyrétiques. Les premiers jours, il est recommandé au patient de suivre un régime: gruau, purée de pommes de terre sur l’eau, craquelins, beaucoup de boissons. Après plusieurs jours, lorsque la digestion est rétablie, vous pouvez introduire progressivement des aliments faits maison. En cas d'empoisonnement grave et aigu, sans progrès, vous devez immédiatement appeler une brigade d'ambulances.

Infections intestinales - la cause de l'infection - ingestion d'agents infectieux. À partir de la cavité buccale, les microbes pénètrent dans le tractus gastro-intestinal et une période d’incubation de six heures à deux jours commence. Les infections intestinales se manifestent par des maladies aiguës. Des conséquences désagréables sont les frissons, la déshydratation due à des vomissements et des diarrhées constants, des lésions intestinales, des crampes abdominales aiguës. Une légère température peut être observée, en fonction de la durée de la maladie. Les plus difficiles sont ces maladies chez les personnes âgées et les enfants. Dans ces cas, vous devriez consulter votre médecin pour déterminer le type d’infection et commencer le traitement.

Salmonellose - l'agent causal de l'infection est la salmonelle. Il entre dans le corps humain en mangeant la viande d'un animal infecté, un oiseau, provoquant une inflammation du tractus gastro-intestinal. Le développement de la période d'incubation dure de douze heures à trois jours. Le patient vomit, des selles molles et fétides et fréquentes, une douleur abdominale aiguë, une faiblesse. Brise et tord le corps, en particulier les membres, la température monte à partir de 37,5 ° C. Identifier cette maladie est possible uniquement dans les études de laboratoire, avec la livraison des tests. La salmonellose cause un certain nombre de complications. Par conséquent, le traitement doit être effectué sous la surveillance d'un médecin de l'hôpital.

Gastro-entérite - Inflammation de l'intestin grêle et de l'estomac résultant d'une infection par des calcivirus, des rotovirus ou des parasites. Les plaintes sont similaires à la salmonellose. Il est recommandé de traiter la gastro-entérite intestinale avec des médicaments. Il est utile de boire du thé fort et sucré, de la gelée, une décoction de rose sauvage et des solutions de sel (dissoudre 2 cuillerées à soupe de sucre et 1 cuillère à soupe de sel pour 1 litre d’eau bouillie). En cas de développement aigu et prolongé de l'inflammation, le traitement est effectué à l'hôpital.

Maladies non transmissibles

Appendicite, la péritonite est l'une des maladies les plus courantes des organes de l'appareil digestif en chirurgie. Associée à une inflammation de l'appendice intestinal, appelée le caecum. Le symptôme principal est une douleur dans la région ombilicale, se déplaçant vers la partie inférieure droite de la cavité abdominale. L'appendicite est traitée exclusivement par chirurgie. Demander l'aide d'un médecin dès que possible, car il existe un risque de complications graves. La plus courante est la péritonite. C'est une maladie grave, formant des processus inflammatoires dans la cavité abdominale. Il y a un besoin urgent d'opération, sinon le corps va subir une forte intoxication, voire la mort.

La gastrite chronique ou aiguë est un processus inflammatoire de la muqueuse gastrique causé par divers irritants alimentaires: régime alimentaire malsain et allergies alimentaires aux médicaments. La gastrite aiguë provoque une douleur aiguë à l'estomac, une lourdeur, des nausées. Avec un traitement approprié et rapide, le pronostic est favorable. Si le patient n'a pas demandé de l'aide à temps, la maladie devient chronique. Il est nécessaire de suivre un régime: éliminer les plats épicés, salés et chauds, abandonner le café, l'alcool et le tabac. Un gastro-entérologue vous aidera à choisir le régime alimentaire approprié et à vous prescrire un traitement médicamenteux.

L'ulcère peptique est une maladie chronique causée par une perturbation trophique de la membrane de l'estomac. L'estomac est douloureux, en particulier après un effort physique ou l'ingestion d'aliments irritants. Il y a de fréquents épisodes de brûlures d'estomac, de nausée, d'éructations, de selles anormales, de gaz et de fièvre. L'ulcère est dangereux en raison du développement de complications graves, c'est pourquoi le patient est traité avec des médicaments et prescrit un régime qui ne provoque pas d'irritation du tractus gastro-intestinal.

La cholécystite est un processus inflammatoire de la vésicule biliaire causé par une obstruction du flux de la bile due à des complications de la maladie des calculs biliaires. Il se caractérise par des douleurs aggravées du côté droit, des nausées, une amertume de la bouche, une augmentation de la chaleur (au-dessus de 38 ° C). L'arrêt du flux de bile dans l'intestin provoque un jaunissement de la peau et des globes oculaires, cause de la jaunisse. Si des symptômes sont trouvés, le repos est nécessaire, en prenant des antispasmodiques, vous devriez appliquer un rhume à l'estomac et appeler une ambulance.

La néphrite est une maladie rénale causée par des processus inflammatoires dans les tissus. Symptômes: excrétion de sang avec l'urine, œdème, douleurs abdominales aiguës dans le bas du dos et au bas du dos, augmentation de la pression artérielle et de la température corporelle. Lorsqu’une maladie est détectée, le néphrologue prescrit un ensemble de médicaments, en fonction du type de maladie et du stade. Dans le cours de traitement aigu est effectué à l'hôpital.

Le cancer du système digestif est une maladie grave causée par une tumeur maligne de l’un des organes digestifs, généralement l’estomac et le duodénum. Les premiers symptômes sont les suivants: indigestion, nausées, brûlures d'estomac, éructations fétides, fièvre, douleurs abdominales. Dans le cancer de l'œsophage - difficulté à avaler la nourriture, la libération de sang des expectorations. Pour le diagnostic du patient examiné de manière exhaustive. Le traitement est effectué chirurgicalement, si nécessaire, une chimiothérapie est prescrite pour éliminer les foyers de la maladie.

Les helminthes - communément appelés vers, sont des vers parasites. Les espèces communes sont: la trichocéphalose, l'ascaridiase, l'ankylostome. Cas fréquent d'ingestion avec de l'eau sale ou de la nourriture sous forme de larves. Les signes d'infection sont: perte de poids, fièvre, maux d'estomac, gonflement. Le patient a un syndrome asthénique et une pâleur du visage. Identifier les parasites peuvent être, après avoir passé l'analyse des matières fécales et du sang. Un traitement vermifuge du corps est effectué pour le traitement.

La grossesse extra-utérine est une pathologie provoquée par la fixation d'un ovule fécondé en dehors de l'utérus. Signes fréquents: douleur aiguë au bas de l'abdomen, aggravée par la marche et les mouvements brusques. Il y a un écoulement sanglant, une faiblesse et la température peut augmenter. La grossesse extra-utérine est une grave menace pour la santé et la vie d'une femme. Une opération urgente pour enlever le fœtus. Tout retard ne peut qu'aggraver la situation.

Colique rénale

Maladie des voies urinaires caractérisée par une douleur spasmodique associée à une obstruction de l'écoulement de l'urine. Le patient commence à se plaindre d'une douleur soudaine couvrant la cavité abdominale et le bas du dos. Il est impossible de trouver une position dans laquelle les crampes s'atténuent. La température monte brusquement, des vomissements apparaissent, ce qui ne soulage pas. Le traitement est prescrit par un médecin dans un hôpital.

Besoin d'aide pour la douleur abdominale et la température

La température peut augmenter pour un certain nombre de raisons - c'est un signe qu'il y a des problèmes dans le travail de l'organisme. S'il y a une plainte de douleur dans l'abdomen, il convient de rechercher la cause de la maladie. Pour ce faire, rendez-vous chez le médecin généraliste, gastro-entérologue, prescrivez une échographie de la cavité abdominale et des tests de laboratoire. Après le diagnostic, prescrire un traitement. L’automédication des remèdes populaires comporte un risque accru de complications graves. En cas d'urgence, vous devez immédiatement appeler une équipe d'ambulance.

Twists l'estomac nauséeux et la fièvre

La douleur abdominale est l'une des douleurs les plus courantes que tout un chacun ressent au cours de sa vie. Ces douleurs peuvent être causées par différentes causes et s'accompagner d'une vaste symptomatologie.

Une simple intoxication alimentaire, l’arrivée de la menstruation et des maladies plus graves, telles que l’hépatite ou des tumeurs, peuvent provoquer des douleurs abdominales.

Maux d'estomac et nausée.

Quand une personne a des douleurs abdominales et des nausées, la première chose à laquelle il faut penser est l'intoxication alimentaire causée par la consommation d'aliments frais. Vous pouvez vous sentir comme si vous montiez sur un bateau. Avec l'apparition de douleurs abdominales et de nausées, il est nécessaire de vous examiner soigneusement et d'identifier les causes possibles de la maladie. Si la douleur dans l'abdomen et les nausées commencent lorsque vous vous levez de la position couchée et des mouvements de la tête, cela peut indiquer une labyrinthite - une infection virale de l'oreille interne. D'autres maladies infectieuses associées à l'appareil vestibulaire ou au tympan peuvent également être à l'origine de ces symptômes.

Des douleurs abdominales accompagnées de nausées peuvent être provoquées par la prise d'un certain groupe de vitamines. Par exemple, la vitamine B, qui est présente en excès dans l'huile de poisson, qui. Actuellement, il est activement prescrit pour le traitement de presque toutes les maladies, en tant que complexe qui soutient le système immunitaire. Sa surabondance dans le corps peut entraîner des douleurs abdominales accompagnées de vomissements. Certains antibiotiques utilisés dans le traitement de l'asthme, un certain nombre de médicaments contre la douleur et contre la toux peuvent également causer des douleurs abdominales et des nausées.

Si vous ressentez des nausées et des douleurs abdominales pendant une période assez longue de plusieurs années, cela indique probablement un état émotionnel. Pendant si longtemps, toute maladie, cause de douleur, se serait déjà manifestée. Lorsque vous vous sentez anxieux ou soumis à un stress constant, des crampes d'estomac et des nausées peuvent se produire fréquemment. Si vous n'avez pas de problèmes d'appétit, mais après avoir mangé, vous vous sentez nauséeux, cela confirme l'origine émotionnelle de la douleur.

Si des douleurs abdominales et des nausées apparaissent soudainement chez une femme en âge de procréer, vous devez penser à la grossesse comme étant la cause de cette maladie. Si vous remarquez que la douleur et les nausées commencent dans les heures qui suivent l'ingestion d'aliments très gras, examinez la vésicule biliaire.

Pour que le médecin puisse établir le diagnostic aussi précisément que possible, vous devez déterminer avec exactitude où le bas-ventre fait mal et à quelle fréquence. Si le bas de l'abdomen est au centre, cela peut être une conséquence de l'apparition de la cystite. Des maladies telles que la gonorrhée, l'areplazmoz, la chlamydia et d'autres peuvent provoquer des symptômes tels que des douleurs abdominales basses et des nausées.

Maux d'estomac, nausée et fièvre.

Les douleurs abdominales basses, les nausées et la fièvre suggèrent souvent des processus inflammatoires, principalement dans le tractus gastro-intestinal. Bien que le fait que l'inflammation puisse se produire à un autre endroit et simplement abandonner l'estomac, ne peut être exclu. Afin de déterminer l’origine de la douleur, il est nécessaire de procéder à une palpation, en appuyant alternativement avec les doigts sur différentes zones de l’abdomen, vous serez en mesure de déterminer l’un des organes qui vous donne un signal en augmentant la pression. La température, les nausées et les douleurs abdominales peuvent également être les symptômes d'un ulcère d'estomac ouvert.

La température, les douleurs dans le bas du ventre et les nausées peuvent indiquer des maladies et des processus inflammatoires du système génito-urinaire. Ceux-ci peuvent être des calculs rénaux ou des maladies infectieuses de la vessie causées par des microbes et des bactéries. Cerné par la douleur, les vomissements et la fièvre peuvent également être une hernie étranglée. Si vous savez que vous avez une hernie, informez-en immédiatement votre médecin, car avec ces symptômes, le médecin examine rarement les endroits où il peut y avoir une hernie, ce qui peut provoquer des douleurs et des vomissements.

L'inflammation de la cavité abdominale - la pancréatite - peut également causer des douleurs et des vomissements. Surtout si nous parlons de pancréatite secondaire, provoquée par une appendicite, des ulcères d'estomac, si des corps étrangers sont tombés dans l'estomac et même d'un cancer de l'estomac.

Une maladie infectieuse telle que la néphrite peut également causer des douleurs abdominales, des vomissements et de la fièvre.

En raison de symptômes tels que douleurs abdominales, vomissements et fièvre, il n’est pas nécessaire d’exclure l’entrée et le développement dans le corps des vers. En même temps, si vous ressentez une perte de poids rapide et une perte d'appétit, en plus de la douleur et des vomissements, rendez-vous à l'hôpital et passez les tests nécessaires pour détecter la présence de vers.

Si, en cas de douleurs abdominales basses, de nausées et de fièvre, vous constatez un écoulement des organes génitaux, vous devez immédiatement consulter un médecin, car ce symptôme indique des infections génitales, en particulier lors de la gonorrhée.

Si vous présentez ces symptômes assez régulièrement, vous devriez consulter un médecin et n’attendez pas que la maladie, qui a provoqué des douleurs abdominales et des nausées, a commencé à se manifester pleinement.

La question de savoir pourquoi un mal de ventre et des nausées, probablement, a été posé par chaque personne, en particulier lors de ces manifestations désagréables. Avec leur disparition rapide, nous ne leur prêtons pas attention. Cependant, nous ne devrions pas ignorer ces symptômes et les oublier, ne buvant que des antidouleurs et des pilules antiémétiques. Il est nécessaire de définir clairement les raisons de leur apparition et, si nécessaire, sans tarder de consulter le médecin.
Parce que, si les maux d'estomac et les nausées sont assez fréquents, cela peut indiquer des maladies graves qui, avec le temps, non seulement nuisent à la santé, mais peuvent aussi mettre la vie en danger. Nous examinons ci-dessous les principales causes de ces symptômes.

Empoisonnement

La mauvaise nourriture est aujourd'hui la cause de l'intoxication. Le groupe de risque comprend des produits tels que:

des oeufs; poissons, en particulier le maquereau et la rivière; des fruits de mer; lait et produits à base de lait, en particulier fromages à pâte molle et crème glacée; viande et produits semi-finis à base de viande; les champignons; les légumes, en particulier ceux appartenant à la famille de la morelle (pommes de terre, tomates, aubergines, poivrons); baies, légumes verts; semences de semis; salades avec mayonnaise ou vinaigrette à la crème sure.

Ainsi, vous pouvez être empoisonné avec presque tous les plats. C’est pourquoi il est nécessaire d’acheter des produits dans des magasins ou dans des points de vente équipés, dont les propriétaires ne pourront exercer leurs activités sans l’obtention de tous les permis de SES.

En plus des aliments, l’alcool et les produits chimiques peuvent provoquer une intoxication, et ces derniers n’ont pas besoin d’être avalés - il suffit qu’ils atteignent la membrane muqueuse. Ils peuvent également avoir un effet négatif en cas d'inhalation, incl. s'accumulant progressivement dans le corps.

En cas d'intoxication, la douleur survient:

pointu, dans la partie supérieure de l'abdomen, comme si l'estomac avait été percé d'un objet pointu, accompagné de grondements et de ballonnements, vomissements avec mucus, élevé à 39 ° C. Dans de tels cas, l'intoxication est généralement causée par l'entrée de toxines de Clostridium dans le corps avec de la nourriture ou de l'eau; une vive douleur à l'estomac, accompagnée de larmoiement, de salivation, de léthargie, de maux de tête, de difficultés respiratoires, peut survenir en raison d'une intoxication par des alcalis, du mercure et d'autres produits chimiques; douleur à la ceinture, irradiant dans le bas du dos, qui provoque une sensation de sécheresse dans la bouche, un goût de métal et des vomissements. L'empoisonnement est probablement causé par l'alcool, les aliments gras et épicés; sous forme de spasmes, comme s'ils réduisaient l'estomac ou tiraient, pressaient et lancinaient, complétés par des vertiges, de la diarrhée et une lourdeur à l'estomac, comme s'il y avait une pierre à l'intérieur. Il est observé en cas d'intoxication alimentaire légère ou d'alcool.

Avec une douleur et une diarrhée relativement faibles, vous pouvez guérir vous-même (sauf pour les petits enfants, les femmes qui portent un enfant, les personnes âgées - elles doivent être hospitalisées dans tous les cas). Pour ce faire, utilisez les outils suivants:

Lavage gastrique à l'eau claire, auquel on peut ajouter de la soude pour obtenir une solution à 2%. Acceptation entre les désirs de sorbants - charbon actif ou Enterosgel. Il est préférable de ne pas prendre de traitement contre la diarrhée, car les toxines sont éliminées du corps avec les selles. Boire constamment, mais en petites portions, car Les vomissements et la diarrhée déshydratent très rapidement le corps. Une compresse froide sur le front ou une enveloppe complète du corps avec une serviette humide à l'eau froide pour faire face à une température élevée.

forte fièvre, nausée

et vomissements, diarrhée grave, dans laquelle il y a également écoulement sanglant, une personne commence à errer et s'évanouir, puis une ambulance doit être appelée immédiatement.

Réponse aux médicaments

Les médicaments peuvent faire mal à l’estomac. Après un traitement prolongé, certains d'entre eux ressentent une lourdeur à l'estomac et des nausées se font sentir. La raison en est une variété de médicaments:

Ainsi, la vitamine B, appelée huile de poisson, provoque des effets secondaires chez les personnes présentant un seuil de sensibilité élevé. En outre, on ressent une faiblesse et une envie de vomir. La même chose peut être ressentie avec un mauvais apport et d'autres vitamines. Si le corps se débarrasse de leur excès en vomissant, les symptômes cesseront. La nausée est un effet secondaire de certains médicaments pour le cœur, tels que «la digitale». Les médicaments contre la toux ont également le même effet s’ils contiennent de la codéine. Les antibiotiques peuvent également provoquer des douleurs si elles sont prises en quantités excessives. La tétracycline et ses dérivés, les aminoglycosides, les céphalosporines, la polymyxine, la rifampicine sont particulièrement dangereux. Le plus souvent, les antibiotiques ont un effet négatif sur le foie. Ensuite, la douleur tiraillante se fait sentir sous les côtes, l'appétit peut empirer. Si en même temps la peau jaunit, cela peut parler du développement d'une hépatite toxique. Il arrive que les médicaments de ce groupe aient un effet négatif sur les reins. Ensuite, la douleur qui tire, qui presse et qui brûle est ressentie comme si elle se trouvait au fond de l’abdomen, se dirigeant vers le bas du dos. Les médecins domestiques parlent aussi de dysbactériose dans les intestins, lorsque l'équilibre entre leurs microorganismes et les agents pathogènes étrangers est perturbé. En conséquence, il y a des douleurs soudaines, les selles sont perturbées et le météorisme et d'autres symptômes qui causent une gêne apparaissent.

Si vous pensez que la nausée est apparue et que l’estomac a commencé à faire mal à cause du médicament, arrêtez de prendre le médicament et consultez immédiatement un médecin afin de le remplacer par un autre médicament ne provoquant pas une telle réaction.

La grossesse

Si une fille a des douleurs abdominales, cela peut indiquer l’apparition de la menstruation. Ce phénomène est assez fréquent car le corps libère beaucoup d'hormones. La douleur d'une femme en âge de procréer peut aussi parler d'un événement aussi merveilleux que celui de la nouvelle vie naissante en elle. Si, en même temps, elle découvre que la menstruation, qui aurait dû arriver à ce moment-là, n’est pas présente, que la température basale a augmenté, que les toilettes sont très fréquentes, que les glandes mammaires sont enflées et qu’une toxicose est apparue, les chances de grossesse sont alors très grandes. Elle devrait faire un test de HCG dans les urines et dans le sang, ou acheter un test pour vérifier son état.

La toxicose est la nausée et les vomissements qui surviennent pendant la grossesse. Il commence généralement à 5-6 semaines et apparaît le plus souvent le matin. Mais s'il y a des facteurs provocateurs (odeurs, nourriture ou mouvements brusques), alors cela se produit le soir. Il arrive que malade, mais pas vomir, et parfois jusqu'à 5 fois ou plus, les vomissements se répète. Pour la plupart des femmes, cet état désagréable est normal et aucun traitement n'est requis dans ce cas. L'essentiel est de créer un environnement psychologiquement confortable, de bien dormir et bien dormir, de marcher en plein air et de respecter les règles générales régissant l'alimentation.

De nombreuses femmes, à différents stades de la grossesse, présentent des douleurs légères au bas-ventre, ainsi qu’à la région lombaire, aggravées par un effort physique. Il s’agit souvent d’un phénomène anodin, associé uniquement à la restructuration du corps, aux modifications des niveaux hormonaux et à l’étirement des ligaments de l’abdomen. Ensuite, la douleur ne cause pas beaucoup d'inconfort et la paix physique et mentale est recommandée pour son élimination.

Cependant, des manifestations parfois douloureuses constituent également un signal alarmant. Les symptômes suivants devraient alerter la femme:

Il y a une douleur tiraillante dans le bas du dos, le bas de l'abdomen, il y a un écoulement de sang - cette condition peut signaler la menace d'une fausse couche. Des douleurs aiguës, ainsi que des saignements abondants sont observés chez un fœtus mort. Il y a des saignements et des douleurs dans le bas de l'abdomen, qui passent généralement rapidement. Ces crises peuvent parler de grossesse extra-utérine. Si elles sont ignorées, à la semaine 8-12, en cas de rupture de la trompe de Fallope ou d'un autre organe dans lequel l'ovule est implanté, nous ressentons une douleur si intense qu'elle peut même entraîner une perte de conscience. La douleur se manifeste dans l'anus, le membre inférieur ou dans la région située au-dessus de la clavicule. Apparaissent des ballonnements, des gaz, de la constipation ou de la diarrhée, des éructations et autres désagréments du tractus gastro-intestinal. Ces symptômes désagréables peuvent apparaître sur le fond de la restructuration hormonale, ainsi que des maladies de signalisation des organes internes qui apparaissent ou s'aggravent pendant la grossesse.

Indépendamment, une femme ne comprend pas du tout son état. Par conséquent, un examen médical est nécessaire pour réussir.

Maladies de la sphère sexuelle

Chez les femmes

Si une femme ne souffre ni du syndrome prémenstruel ni de la grossesse, mais qu'il y ait des nausées et des douleurs dans le bas de l'abdomen, ce qui donne à l'intérieur des cuisses, cela peut alors indiquer un processus inflammatoire.

Les maladies courantes des organes génitaux avec douleurs abdominales comprennent les pathologies des ovaires et du corps de l'utérus. Étant donné que les ovaires sont situés symétriquement à droite et à gauche et que l’utérus est situé au milieu, la douleur peut survenir des deux côtés du bas de l’abdomen. Ils donnent le bas du dos, dans le sacrum et parfois dans le rectum. Habituellement, la douleur survient pendant l'hypothermie, après un rapport sexuel et un effort physique ou psychologique excessif. Le développement de la maladie est souvent accompagné de pertes vaginales sanglantes ou purulentes.

Lors de la poursuite des douleurs suspectes ne devrait pas être reporté avec une visite chez le médecin. Pour éviter les complications, il est souhaitable de subir un examen approfondi dès que possible.

Pour cela, un examen gynécologique est effectué, après quoi ils peuvent prescrire:

écouvillonnage du canal cervical et du vagin; test sanguin (général); analyse d'urine; Échographie des reins, du foie, du petit bassin; CTG, ECG.

En fonction du diagnostic, un traitement est prescrit. Dans ce cas, suivez les recommandations du médecin doit être rigoureusement. Le traitement est prescrit individuellement. Premièrement, l'inflammation et la douleur sont éliminées, les infections sont éradiquées. Vient ensuite la période de rééducation, qui doit être complétée sans faute, sinon la maladie peut devenir chronique. Parallèlement au processus de récupération, des procédures de résorption utilisant, entre autres, des techniques de physiothérapie, un massage gynécologique, etc., sont également effectuées jusqu'à la guérison complète du patient.

Chez les hommes

Dans la moitié forte de l'humanité, la prostatite est la maladie la plus fréquente de la région génitale. Dans ce cas, la douleur est ressentie derrière et au dessus du pubis. La maladie se développe sur le fond de violations dans la sphère sexuelle, en raison de la dépendance à l'alcool et d'un long séjour en position assise. Des exacerbations peuvent survenir avec l'hypothermie, la consommation excessive d'alcool et des excès sexuels. Ensuite, la douleur se propage au périnée, au rectum, au bas du dos et au sacrum.

En cas de négligence, la température peut augmenter, des nausées, des vertiges et une faiblesse générale peuvent être ressentis. Si vous ne traitez pas la maladie, cela entraînera l'impuissance, l'infertilité, les troubles du sommeil, la dépression et une diminution de l'activité globale.

Par conséquent, des visites rapides chez le médecin et le traitement approprié sont nécessaires. Cela aidera à se débarrasser de la douleur et n'entraînera pas de tristes conséquences.

Pour ce faire, commencez par un diagnostic complet, qui comprend:

test sanguin (général et biochimique); analyse d'urine; l'étude du secret de la prostate; analyse d'un frottis prélevé dans l'urètre.

Si le diagnostic révèle une prostatite, l'urologue établit un programme de traitement complexe. Dans le même temps, prescrit des antibiotiques, des médicaments qui restaurent l'immunité et l'équilibre hormonal, la physiothérapie. Il est fortement recommandé au patient de repenser son mode de vie. Dans les situations particulièrement difficiles, les décisions sont prises en matière de chirurgie.

Maladies du foie et de la vésicule biliaire

Avec la défaite d'un organe tel que le foie, une personne peut ne ressentir aucun symptôme douloureux pendant une longue période. Mais s'ils apparaissent, cela signifie que le processus a commencé bien avant l'apparition de la douleur.

La faiblesse, les douleurs musculaires et articulaires, les éruptions cutanées, les démangeaisons, la fièvre et l’anémie sont parmi les principaux symptômes pouvant indiquer une pathologie du foie.

L'hépatite est la maladie du foie la plus répandue. Elle est divisée par type. Parmi les variétés de virus, l'hépatite A (maladie de Botkin) survient lorsqu'elle est contaminée par un liquide ou un aliment; L'hépatite B, souvent retrouvée chez les toxicomanes et les homosexuels et transmise par des actes sexuels non protégés et par le sang, ainsi que l'hépatite C, ne se transmettant que par le sang, l'hépatite D (se développant sur le fond de l'hépatite B) et l'hépatite E, transmises par la nourriture, l'eau et le sang. Également mis en évidence sous forme posologique et auto-immune, cette dernière est plus caractéristique de la femme.

Dans cette maladie chronique, une personne peut ne pas ressentir les symptômes pendant très longtemps. Mais avec la forme aiguë de la douleur se fait sentir dans la partie supérieure de l'abdomen, profondément à l'intérieur. En même temps, la peau jaunit habituellement et l’urine prend la couleur sombre du thé infusé.

Si vous prenez des maladies de la vésicule biliaire, la cholécystite, c'est-à-dire inflammation de l'organe. Il est sous forme chronique et calculeuse.

La cholécystite calcique, qui se développe avec la formation de calculs, peut ne causer aucun symptôme pendant une longue période. Cependant, un jour, après avoir mangé, le patient ressentira une douleur vive sous la côte droite. Cela signifie qu'une des pierres s'est déplacée vers le canal biliaire. Il peut remonter, ce qui est bon, ou bloquer le conduit, créant ainsi une situation très dangereuse. Dans la forme aiguë de la maladie, la température augmente également, commence à se sentir malade et vomit, la transpiration est libérée et il y a une faiblesse générale.

Dans la cholécystite chronique, les micro-organismes pénètrent dans l’organe à partir des intestins ou du sang et de la lymphe, où ils pénètrent à partir d’autres organes inflammatoires. La muqueuse est progressivement endommagée, augmentant les signes de la maladie. Ensuite, la douleur se fait sentir sous le bord droit, se déplaçant vers le bas du dos, les épaules et les omoplates. Les autres symptômes incluent des maux de tête récurrents, un goût amer dans la bouche, des démangeaisons de la peau, de la constipation ou de la diarrhée, une perte d'appétit et des allergies.

Dans le traitement des maladies du foie et de la vésicule biliaire, divers médicaments sont utilisés, notamment:

hépatoprotecteurs; cholagogue; médicaments antiviraux; antibiotiques.

Excellents résultats et remèdes populaires dans la lutte contre ces maladies. Il s'agit d'infusions à la menthe, à l'anis, à l'avoine, à la sauge, à la soie de maïs, à l'artichaut et à l'immortelle. Mais bien sûr, vous devriez revoir vos habitudes et votre routine quotidienne.

Maladie rénale

Parfois, les patients souffrant de problèmes rénaux s'adressent au médecin, se plaignant d'avoir mal au ventre et parfois de nausée. Les caractéristiques caractéristiques de l'apparition d'une pathologie dans ce corps sont:

Localisation de la douleur - elle est ressentie dans l'estomac mais par l'arrière. Parfois, ça fait mal sur les côtés. La température augmente. Se sent des frissons. Difficulté à uriner.

Les reins sont un filtre du corps qui transporte le sang, remplissant une fonction de nettoyage. Par conséquent, leurs problèmes affectent tout le corps.

Parmi les maladies les plus courantes se distinguent:

urolithiase; pyélonéphrite; néphroptose; hydronéphrose; glomérulonéphrite; insuffisance rénale.

Lorsque la lithiase urinaire, la douleur est toujours ressentie. Le plus souvent, il se produit dans la région lombaire. Mais lorsque la pierre se déplace vers la sortie, la douleur s'étend à tout l'abdomen. Ensuite, la maladie peut être diagnostiquée à tort comme une appendicite ou un ulcère. Par conséquent, il est important que le patient connaisse d’autres symptômes. Chez les femmes, la douleur est également ressentie dans les organes génitaux et chez l'homme, à côté d'eux, la douleur se transmet dans la vessie et se transmet à la cuisse. Les nausées et les vomissements sont un autre symptôme. Cela se produit lors de l'arrêt du flux d'urine à partir des calculs. Ensuite, le rein déborde et s’étire, provoquant des accès de douleur.

Dans la pyélonéphrite, les reins sont affectés par divers microbes. La maladie est aiguë ou chronique. Les microorganismes intestinaux sont parmi les principaux agents pathogènes. La douleur survient souvent dans le bas du dos. Frissons, fièvre, maux de tête et articulations, nausées et vomissements. Parfois, la couleur de l'urine change et la personne ressent de la douleur en urinant. Cela suggère des obstacles dans les voies urinaires. Fondamentalement, la maladie se développe avec une immunité réduite.

La néphroptose ou prolapsus rénal apparaît principalement lors de l'affaiblissement des ligaments qui le retiennent. En même temps, il commence à bouger à l'intérieur de l'abdomen. Chez la femme, le prolapsus rénal est le plus souvent observé du côté droit. La douleur dépend du degré de la maladie. Au stade initial, il se produit avec la palpation en inhalant. Il est ensuite ressenti lors du changement de position du corps, ainsi que des charges. Ce soulagement vient si vous vous allongez sur le dos. Dans la troisième étape, il y a des douleurs incessantes qui descendent à l'aine. Avec la miction observée des pertes sanglantes et muqueuses. Parfois, la douleur peut être si forte qu'ils sont confondus avec une appendicite. Ensuite, une personne ne peut même plus rien dire. En outre, il existe des troubles digestifs, se manifestant par la constipation, la diarrhée, ainsi que des nausées, des vomissements et une intoxication générale. Ensuite, la personne est particulièrement irritable, se fatigue rapidement et se sent constamment faible.

L’hydronéphrose est caractérisée par l’étirement du système de placage coupe-bassin. La maladie se développe en raison du fait que perturbé le processus de sortie de l'urine. Les vaisseaux sont comprimés et le tissu rénal s’atrophie. Souvent, la maladie passe inaperçue pendant longtemps et se développe parallèlement à d’autres problèmes. Le symptôme le plus caractéristique de la maladie est une douleur persistante au dos sourd. Il peut se concentrer du côté gauche ou du côté droit, selon l’organe touché, peut être accompagné de ballonnements, et parfois de nausées et de vomissements.

La glomérulonéphrite est une maladie rénale de nature immuno-inflammatoire, lorsque les glomérules capillaires sont atteints, à la suite de quoi le sang est «évacué». Les symptômes de la maladie ressemblent à l'hydronéphrose. Une maladie suspectée peut survenir en cas de mauvaise performance urinaire. Au stade avancé, cela conduit à une insuffisance rénale.

En cas d'insuffisance rénale, l'excrétion de l'urine du corps est altérée, ce qui peut être partiel ou totalement absent. Cela viole l'équilibre eau-sel. Les symptômes de la maladie apparaissent progressivement et augmentent. Lorsque le tissu rénal meurt, le corps est de moins en moins maîtrisé avec ses fonctions et, de ce fait, le corps est empoisonné par les produits de son métabolisme. Forme chronique dure pendant des années et parfois des décennies. Il est alors possible d’améliorer l’état du patient, mais il n’y aura pas de rétablissement complet. Des signes d'urine, un gonflement, une fatigue, une irritation de la peau, des nausées, des vomissements, un essoufflement, des frissons, une concentration insuffisante de l'attention, ainsi que des douleurs au dos ou au côté des symptômes sont notés parmi les symptômes à surveiller.

Le succès du traitement de ce corps dépend du moment où il a été commencé. Plus tôt cela se produit, plus vous pouvez compter sur le succès. Si la douleur est accompagnée d'une violation de la miction, d'une faiblesse générale et d'une fatigabilité facile, d'une détérioration des performances et de maux de tête, contactez immédiatement votre néphrologue.

Maladies des organes ORL

Lorsque l'estomac est douloureux et très malade, les raisons en sont généralement associées aux organes internes situés dans la cavité abdominale. Cependant, ils peuvent être situés dans un endroit complètement différent et être associés à des maladies des oreilles, de la gorge et du nez. Par exemple

En plaçant le corps en position verticale, la nausée peut être causée par une infection des oreilles. réflexe nauséeux qui se produit après le sommeil le matin, peut indiquer une inflammation du nasopharynx.

S'il y a des problèmes avec l'oreille interne, dans lesquels se trouve la partie périphérique du système vestibulaire, l'appareil vestibulaire commence à souffrir, ce qui provoque des étourdissements constants, des nausées, souvent des vomissements, des modifications du pouls, des sauts de pression artérielle, pouvant à leur tour causer une vive douleur dans le haut de l'abdomen.

En général, les maladies des oreilles, du nez et de la gorge sont inflammatoires, car ces organes interagissent directement avec l'environnement. Lorsque l'équilibre microbien est perturbé sur les muqueuses, une infection se produit et la personne tombe malade.

Les inflammations les plus fréquentes incluent:

sinusite (inflammation des sinus nasaux maxillaires); rhinite (inflammation de la muqueuse nasale); adénoïdes (augmentation de l'amygdale nasopharyngée); otite (inflammation de l'oreille); Eustachite (inflammation du tube auditif); pharyngite (inflammation de la paroi postérieure du pharynx); amygdalite chronique (inflammation des amygdales).

Les maladies des organes ORL s'accompagnent souvent de vomissements et de douleurs abdominales chez les enfants. Dans ce cas, les muscles de la paroi abdominale ne sont généralement pas sollicités. Ensuite, les patients doivent être hospitalisés et examinés les organes abdominaux pour exclure une pathologie en développement. En même temps, un examen approfondi des organes ORL est effectué et la maladie est diagnostiquée avec précision.

Facteurs psychogènes

Fait intéressant, en plus de toutes les maladies et conditions ci-dessus, les douleurs abdominales et les nausées peuvent même causer du stress. Les personnes ont un seuil de sensibilité à la douleur et une résistance au stress différents. Par conséquent, pour certains, les problèmes permanents accumulés au sein de la famille / au travail ou un choc nerveux grave peuvent être la cause de la douleur, tandis que pour d'autres, l'estomac peut faire mal aux problèmes les plus insignifiants. D'une manière ou d'une autre, les scientifiques ont remarqué depuis longtemps un lien entre les sensations douloureuses dans l'estomac et les expériences spirituelles.

Le meilleur assistant dans ce cas sera la médecine traditionnelle. Voici quelques recettes universelles qui vous aideront à vous débarrasser de la douleur sans aucun médicament.

Prenez des feuilles de plantain et des fleurs de camomille (sèches ou fraîches), en quantités égales, versez dix parties d’eau bouillante et laissez infuser 30 minutes. Puis filtrer le bouillon et ajouter les bleuets au goût. Pour la journée, la perfusion résultante se boit en 7 réceptions. Faites une décoction concentrée des hanches et ajoutez une boule de poivre noir. L'outil convient à la douleur abdominale, mais ne le faites pas en cas de gastrite ou d'ulcères. Mais en cas de maladies du tube digestif, lorsque l’estomac a mal à cause des nerfs, vous pouvez préparer du jus de pomme de terre avec du miel. Pour ce faire, frottez les pommes de terre pelées dans de l'eau (2-3 légumes à racine moyenne par 300 ml d'eau), filtrez-les de la pulpe et ajoutez le miel, 1-2 c. La boisson est conservée au réfrigérateur et doit être consommée au cours de la journée entre 50 et 100 ml avant les repas et avant de se coucher.

Quand appeler une ambulance?

En plus des raisons décrites ci-dessus, il y en a d'autres. Bien sûr, si une ou deux fois la douleur est apparue, ne pensez pas qu'une maladie grave est apparue. La raison réside peut-être dans la suralimentation banale, et le corps a besoin de se reposer. En même temps, il est nécessaire de comprendre quand et quoi faire si le ventre fait tellement mal et tombe malade qu’il a été décidé de faire appel à une ambulance.

En voyage, les médecins ont interdit:

Prenez ce que la nourriture était. Il est préférable de ne pas utiliser de verre de lait ou de bouillie liquide, ce qui est parfois conseillé. En effet, si la douleur n'est pas associée à des maladies de l'estomac, elle peut devenir encore plus forte après avoir mangé. Boire des analgésiques, des laxatifs ou des antibiotiques, car il sera plus difficile pour le médecin de déterminer la maladie. Appliquez une bouteille d'eau chaude sur l'estomac. Si l'inflammation se développe, le flux sanguin augmentera le nombre de bactéries et la santé s'aggravera encore.

A cette époque, le meilleur:

Mettez-vous au lit et attendez l'ambulance dans la position la plus confortable. La meilleure posture à la fois - foetale, recroquevillée. Essayez de bouger moins. Pour soulager la douleur, vous pouvez attacher un sac de glace et l’envelopper dans une serviette.

Ainsi, lorsque l’estomac a mal, si des nausées, des vomissements, de la constipation ou de la diarrhée, une fatigabilité rapide et des vertiges sont ressentis, cela peut indiquer divers problèmes du corps. Il est important de surveiller votre bien-être et de ne pas démarrer le processus. La publicité des analgésiques ne soulage que temporairement les symptômes. Cependant, la maladie continue à se développer. Par conséquent, seule une visite opportune chez le médecin et le diagnostic correct aideront à récupérer et à retrouver la santé.

Les raisons pour lesquelles l'estomac fait mal, la température de 38-39 degrés et que faire

Rachi déclare qu’elles sont le plus souvent causées précisément par des douleurs abdominales graves avec une augmentation significative de la température. Souvent, ces sensations sont concentrées au bas ou au centre de la cavité abdominale. Il n’est donc pas toujours facile pour un spécialiste de poser immédiatement un diagnostic. Parfois, cela provoque des symptômes dyspeptiques, une diarrhée ou une constipation, des flatulences graves, des nausées.

Le médecin doit analyser complètement l’ensemble des symptômes. Les signes pathologiques observés peuvent indiquer à la fois la présence d’une infection et le développement de maladies inflammatoires graves. Par conséquent, le spécialiste doit prendre la question de l'hospitalisation du patient et, éventuellement, de la désignation d'une opération d'urgence. C’est une tâche très importante, qui nécessite une expérience et des connaissances approfondies.

Maladies non infectieuses

Les maladies du système digestif sont assez difficiles. Ils sont accompagnés d'un certain ensemble de symptômes, selon lesquels on peut immédiatement dire que le problème réside dans la défaite d'un organe du tractus gastro-intestinal. Généralement, dans de tels cas, un traitement urgent est nécessaire.

Le plus souvent, il y a des douleurs abdominales, une forte fièvre (38–39), des nausées, des vomissements, de la diarrhée, etc.

Le plus souvent, ces symptômes accompagnent:

  • Appendicite aiguë;
  • ulcère d'estomac;
  • cholécystite aiguë;
  • l'hépatite;
  • pancréatite aiguë;
  • la duodénite;
  • le cancer;
  • péritonite.

Dans ces maladies, il existe une douleur dans la cavité abdominale, localisée sur le côté ou diffuse dans tout l'abdomen, des éructations, des vomissements, de la fièvre. Ces symptômes ne disparaissent pas et empirent même avec le temps.

En même temps, il peut y avoir du sang dans les vomissements, l'urine ou d'autres sécrétions. Par conséquent, le patient nécessite un examen diagnostique complet.

Lorsque l'estomac et la température de 38-39 font mal, une gastrite grave, un empoisonnement ou un ulcère peptique peuvent se manifester. N'oubliez pas que l'inconfort peut s'étendre à toute la région abdominale.

Par conséquent, il est préférable de consulter un gastro-entérologue, surtout si la pathologie a déjà été diagnostiquée plus tôt. N'attendez pas que tout passe et n'espérez pas les soi-disant "remèdes populaires". L'exacerbation menace de perforation de l'ulcère gastrique et du développement ultérieur de la péritonite. Ces conditions menacent déjà la vie du patient.

Si l'intensité des symptômes est élevée et que la personne ne peut pas se rendre à la clinique, il est nécessaire d'appeler une ambulance. L'équipe d'experts arrivée évaluera son état et l'emmènera à l'hôpital de garde. Là, le gastro-entérologue ou le chirurgien examinera, diagnostiquera et décidera de la poursuite de l'hospitalisation. Peut-être dans ce cas, une opération est nécessaire.

États d'urgence

Si l’estomac fait mal et que la température est de 38 chez un adulte, ces symptômes doivent être alarmants dans tous les cas. En aucun cas, de tels événements ne doivent être ignorés.

Même si le malaise n’est pas exprimé trop fortement, la chaleur n’est apparue que récemment, mais il existe d’autres signes précurseurs, il est impossible de différer l’appel du médecin. En l'absence de soins médicaux rapides, tout peut entraîner la mort du patient.

Cela devient particulièrement important lorsque des conditions urgentes se présentent. En règle générale, ils comprennent une douleur insupportable à l'abdomen, une fièvre sévère et des vomissements.

Dans de tels cas, aucun auto-traitement ou auto-diagnostic ne devrait être. Ambulance doit être appelée immédiatement après l'apparition de tels symptômes.

Le plus souvent, ces conditions graves se développent avec les maladies dangereuses suivantes.

Appendicite aiguë

Les douleurs apparaissent dans la cavité abdominale, durent longtemps, puis se concentrent dans l'hypochondre droit. Parfois, la douleur est diffuse et peut se manifester à divers endroits.

Cependant, le plus souvent, le patient a un bas-ventre et une température de 38-39, des vomissements sévères, des nausées et des nausées, parfois des évanouissements.

La chaleur indique le développement d'un processus inflammatoire puissant. Une maladie aussi grave peut progresser très rapidement, entraînant un abcès et une péritonite.

Pour les parents du patient dans ce cas, il est souhaitable de rappeler en détail ce qui a précédé l’attaque, afin de tout expliquer correctement à l’équipe de spécialistes visiteuse.

L'état d'une personne est généralement assez lourd. Il est couché, penché, il peut se déchirer. Parfois, il est inconscient. Le médecin l'examine, palpe la cavité abdominale, prescrit un CBC.

De grande importance dans ce cas, une leucocytose prononcée et une augmentation significative de la RSE. Ensuite, une intervention chirurgicale urgente est nécessaire, ce qui est une nécessité.

Péritonite

Elle se caractérise par une complication du processus inflammatoire ou purulent dans la cavité abdominale et peut être due à

  • L'appendicite;
  • abcès intestinal;
  • les blessures;
  • thrombose;
  • rupture de la vésicule biliaire ou du kyste;
  • tumeur maligne;
  • complications de l'ulcère peptique ou de la lithiase urinaire;
  • pancréatite aiguë;
  • violation des règles d'asepsie pendant la période postopératoire.

La péritonite se caractérise par de fortes douleurs abdominales, une forte fièvre, une peau pâle, une chute brutale de la pression artérielle, une confusion mentale. Une de ses caractéristiques les plus caractéristiques est une forte tension des muscles de la cavité abdominale, de sorte qu'ils se raidissent pratiquement. Palper l'abdomen du patient dans un tel état est impossible.

Avant l'arrivée de l'ambulance, il est nécessaire de le coucher sur le dos, de lui donner la possibilité de séparer librement les vomissures, de mettre une bulle de glace sur la zone douloureuse. Dans ce cas, une intervention chirurgicale immédiate pour sauver la vie du patient est également requise.

Pancréatite aiguë

Avec cette maladie, la douleur est d'abord diffuse, puis localisée dans le côté gauche ou a un caractère environnant. Très souvent, elle redonne. Le patient est très malade et vomit.

La température corporelle a considérablement augmenté. Les symptômes sont les plus intenses trois jours après le début de la maladie. Elle nécessite une hospitalisation urgente dans un hôpital chirurgical.

Néphrite aiguë

Les principales manifestations sont des douleurs abdominales sévères et une forte fièvre. Le diagnostic différentiel peut être fait en tapotant sur la région rénale. De tels contacts répondent à une gêne sévère dans le bas du dos.

Très rarement, ces symptômes peuvent cacher une condition inoffensive. La température élevée, les douleurs les plus fortes et les plus douloureuses en soi témoignent de problèmes aigus. Par conséquent, vous ne pouvez donner aucun médicament au patient.

Non seulement ils rendront un diagnostic difficile, mais ils peuvent même être fatals.

Des douleurs abdominales et une température de 38 peut indiquer des conditions très graves nécessitant des soins d'urgence. Au moindre soupçon du développement de ces pathologies, on ne peut attendre d'autres développements. Ambulance doit être appelé dès que possible.

Maladies infectieuses

La douleur la plus commune dans la cavité abdominale, associée à la fièvre, se rencontre dans les infections du système digestif. Cela est dû à la reproduction rapide de la microflore pathogène avec libération simultanée de toxines dans le sang et des produits de désintégration de leur activité vitale. Par conséquent, ces pathologies affectent tout le corps humain.

Les douleurs abdominales, les vomissements et une température de 38-39 sont des manifestations de presque toutes les maladies infectieuses et les empoisonnements. Dans ce cas, vous ne pouvez pas vous soigner vous-même.

De cette façon, se manifestent le plus souvent:

  • La salmonellose;
  • l'hépatite;
  • la dysenterie;
  • toxicité alimentaire;
  • infection à staphylocoques;
  • infection à rotavirus;
  • le botulisme;
  • le choléra.

Quand ils se produisent, le patient se plaint le plus souvent d’avoir des douleurs abdominales basses et une température de 38-38,5. Ces infections se caractérisent par une intoxication générale du corps, une diarrhée sévère et des maux de tête.

Un homme s'empare tellement de son estomac qu'il ne peut le tolérer. Après avoir visité les toilettes, la douleur se dégage un peu, mais revient bientôt. Les selles sont généralement liquides, avec du mucus, du pus ou même du sang.

Le patient dans ce cas nécessite une assistance médicale urgente. Le plus souvent, il a besoin d'une hospitalisation urgente, non seulement pour des raisons de santé et de vie, mais également pour être en quarantaine. Ces maladies sont très souvent très contagieuses. Le plus souvent, ils souffrent de personnes dont les défenses corporelles sont réduites.

Dans ce cas, il est également impossible d'attendre une éventuelle amélioration, il est urgent d'appeler une ambulance.

En l’attendant, il faut se rappeler qu’une personne qui avait mangé ou bu la veille ne s’était pas baignée dans des réservoirs douteux ni n’avait visité des lieux qui ne répondaient pas aux exigences sanitaires.
Dans de tels cas, il est nécessaire d’analyser les masses fécales du patient, y compris l’ensemencement avec détermination de la sensibilité aux antibiotiques.

C'est après cela que les médicaments les plus efficaces peuvent être prescrits. Une personne doit rester à l'hôpital jusqu'à l'absence complète de colonies de micro-organismes pathogènes dans les résultats des études afin d'exclure les cas de port possible.

Helminthiase

Des douleurs souvent graves dans la cavité abdominale avec une augmentation significative de la température provoquent des invasions helminthiques. Le plus souvent parmi eux se trouvent:

  • l'ascaridiose;
  • la giardiase;
  • opisthorchiase;
  • l'échinococcose;
  • ankilostomidose.

Les helminthiases se caractérisent par de fortes douleurs abdominales, des nausées, des vomissements, des diarrhées et de la fièvre. En outre, le patient peut présenter une couleur jaunâtre de la peau, des frissons et un changement d'humeur soudain.

Le danger des invasions helminthiques est qu’elles ne peuvent pas se manifester avant longtemps.

Les symptômes sont flous et la douleur est rarement intense. La menace est le développement de complications dangereuses en l'absence de soins médicaux pendant une période prolongée.

Pour que le médecin puisse prescrire le traitement correct et efficace, il est nécessaire d’observer le patient. Habituellement, avec les helminthoses, la maladie est paroxystique, ce qui est associé au cycle de développement du parasite.

Par conséquent, vous devez contacter votre médecin même pendant la période de rémission des symptômes. À ce stade, les helminthes ne disparaissent pas du corps, continuent à aspirer la sève de la personne, détruisant ses tissus et libérant les produits de son activité vitale dans le sang.

Le diagnostic différentiel est généralement réalisé en analysant les matières fécales présentes sur les œufs des kystes du ver et des protozoaires.

Si, en même temps, le bas-ventre et la température sont douloureux, il est généralement prescrit également un test CBC pour détecter la présence d'éosinophiles.

Parfois, une radiographie et une échographie sont nécessaires pour déterminer les dommages au foie, à la vésicule biliaire et au pancréas.

Pathologie d'autres organes et systèmes

Des douleurs abdominales, accompagnées d'une augmentation significative de la température, surviennent souvent avec d'autres maladies. Ceux-ci incluent:

  • Colique rénale;
  • rupture ovarienne;
  • grossesse extra-utérine;
  • maladies gynécologiques;
  • urolithiase;
  • glomérulonéphrite;
  • pyélonéphrite aiguë;
  • radiculite;
  • tumeurs malignes;
  • infarctus du myocarde.

Dans ces maladies, il existe une douleur intense dans la cavité abdominale, une forte augmentation de la température, une intoxication importante du corps, des saignements, etc. Cependant, les patients peuvent se plaindre de difficultés à uriner, de la présence de sang et de mucus dans les urines.

Dans de tels cas, il devrait être particulièrement alarmant de constater que, parallèlement à une douleur intense à l'abdomen, il existe également un mal de dos important, une sensation de pression à la poitrine et un engourdissement des extrémités.

Cela suggère que d'autres organes sont touchés. Ils provoquent des circonstances lorsque la gêne donne à d'autres domaines. C'est souvent le cas des maladies du rein, de la hernie génitale ou intervertébrale féminine.

Pour un spécialiste, la tâche principale consiste à déterminer avec précision la source de la douleur. Par conséquent, il doit examiner tout le corps humain. Si leur foyer le plus intense se fait sentir dans la cavité abdominale, il est possible que le patient ne prête pas attention à la pression exercée sur le bas du dos, la poitrine ou le dos.

Cela est particulièrement dangereux si, de sa propre initiative, il prenait des analgésiques et des antipyrétiques avant son arrivée. Dans ce cas, une hospitalisation immédiate avec un examen complet du patient est requise. Vous serez également intéressé par:

  • Causes et traitement de la diarrhée avec une température de 37-38

Quand avez-vous besoin d'une aide médicale urgente?

Dans tous les cas, lorsque l’estomac et la température atteignent 38 ° C chez un adulte, il est préférable de ne pas différer l’appel de l’ambulance.

Seul un médecin peut dire avec certitude quelle est la cause première de la maladie. Habituellement, même un spécialiste nécessite non seulement un examen de la personne et l'anamnèse, mais également des tests de laboratoire et du matériel informatique afin de diagnostiquer avec précision.

Par conséquent, aucune mesure ne peut être prise indépendamment afin de ne pas entraver la poursuite du traitement.

La douleur abdominale accompagnée de fièvre est un symptôme assez alarmant pour la traiter légèrement. Par conséquent, avant l'arrivée du spécialiste, il est nécessaire de fournir au patient les premiers soins et, s'il est dans un état grave ou inconscient, préparez un récit détaillé de l'évolution de la maladie pour le médecin.

En règle générale, il est préférable de vous adresser à un généraliste ou à un gastro-entérologue chaque fois que vous ressentez une douleur dans la cavité abdominale accompagnée de fièvre. Même si l’état du patient est satisfaisant, il peut se détériorer rapidement et de façon spectaculaire.

Par conséquent, vous ne devriez pas attendre. Si une personne peut y aller, elle doit prendre rendez-vous avec un médecin. S'il se sent satisfait mais pas trop, l'agent de santé devrait être appelé à la maison. Et si un patient a mal au ventre et qu’il souffre énormément, ses proches doivent sans hésiter appeler une ambulance.

Avec un traitement rapide aux spécialistes, le rétablissement complet du malade est généralement assuré, bien que cela nécessite un traitement long et complexe.