Principal / Pancréatite

Pourquoi poignarde-t-on du côté droit, un tel état est-il dangereux?

Pancréatite

Un léger picotement du côté droit est le symptôme de nombreuses maladies. Les organes tels que la vésicule biliaire, l'intestin ou l'estomac ont une structure creuse. S'ils éclatent ou se bouchent, il se produit une pathologie représentant une menace pour la vie du patient. Quand une telle condition apparaît, il est nécessaire de contacter votre médecin le plus tôt possible, surtout si la douleur augmente ou devient insupportable.

Une douleur lancinante dans le côté droit peut avoir plusieurs causes. Les plus courants sont les suivants:

  • les blessures;
  • maladies des organes internes situés dans cette partie de l'abdomen (appendice génital, digestif, foie);
  • maladies neurologiques;
  • diverses maladies associées au système musculo-squelettique.

Avec le développement d'un tel état, il est très important de séparer les sensations de coup de couteau des autres, afin que le médecin puisse établir un diagnostic précis. Il existe des types de douleur tels que:

  • Couture C'est un picotement contondant de la paroi abdominale. Renforce lorsque vous prenez un virage, faites de l'exercice, toussez ou respirez. Apparaît en présence d'une pierre dans les reins, d'une appendicite ou d'une inflammation de la vésicule biliaire.
  • Tirant. On a l'impression de tirer des organes sur la paroi abdominale. De telles douleurs ne sont pas rares chez les femmes pendant les menstruations et la grossesse. Peut se développer avec des maladies des ovaires, de l'utérus, des adhérences, une inflammation du duodénum.
  • Stupide. C'est une sensation d'éclatement de la paroi abdominale. Elle est harcelante et épuisante. Il est associé à des nausées, irritabilité et malaise. Caractérisé par des tumeurs, une cirrhose du foie, une appendicite ou une hépatite.
  • Sharp. C'est fort et soudain. Se produit en raison de problèmes gynécologiques, d'une lésion nerveuse ou d'une pathologie intestinale. Renforce les virages et les inclinaisons. Il peut être associé à un évanouissement, une migraine ou à l'apparition de mouches devant les yeux.

Des sensations de coup de couteau localisées dans le côté droit (plus près des côtes) peuvent être causées par une fracture ou même une petite ecchymose. Pour ce type de douleur, il est caractéristique que la toux, les éternuements et les respirations profondes aggravent l’inconfort.

Au début, il est difficile de déterminer la source de la douleur, mais après quelques heures, les sensations se rapprochent du site de la blessure.

L'échographie vous permet de séparer la blessure de la maladie de la vésicule biliaire ou du foie, tandis que la radiographie permet d'identifier une fracture des côtes.

Le plus souvent, ils sont le résultat d'une inflammation des organes. Avec la défaite de l'appendice, la colique se fait sentir dans le bas de l'abdomen, plus près de son côté droit. L'intoxication et l'empoisonnement peuvent être les mêmes symptômes de douleur.

Si les reins sont enflammés, la gêne diminue un peu dans le dos et, dans le cas d'une colique à droite sous les côtes, des problèmes de bile, de maladies chroniques du foie ou même d'hépatite peuvent en être la cause.

Dans les maladies des organes internes, il pique du côté droit en courant ou en marchant.

Avec de telles maladies, les coliques apparaissent rarement indépendamment et sont localisées non seulement du côté droit, mais pratiquement dans tout le corps humain. Ils peuvent être accompagnés par un engourdissement temporaire des extrémités, une altération de la parole, une dépression et des problèmes de sommeil. Ces signes indiquent que le système nerveux est affecté.

Les spasmes de surpiqûres survenant sur le dessus ou sous la poitrine sont le principal symptôme de la névralgie intercostale. Ils se produisent lors de la toux, l'exercice physique. La peau devient engourdie sur le site du nerf endommagé. Des sensations douloureuses apparaissent parallèlement à l’augmentation de la température du tégument, à un changement de couleur et à des contractions musculaires.

Ce sous-type de maladie comprend de nombreuses pathologies différentes, qui s'accompagnent d'une multitude de symptômes. L'un d'eux peut être une colique dans le côté droit. Ils apparaissent en raison du fait que dans de nombreuses maladies, par exemple, avec la goutte, les sels uriques et autres acides se déposent dans les reins, cela conduit à la douleur.

La douleur du côté droit ne peut pas être considérée comme une maladie, il ne s'agit que de l'un des symptômes des problèmes rencontrés. C'est pourquoi vous ne devez pas hésiter avec le diagnostic et le traitement.

Douleur piquée au côté droit: causes, traitement

Une plainte fréquente avec laquelle un médecin est consulté est une douleur lancinante dans le côté droit. Cela peut être dû à plusieurs raisons. Ne tolérez pas la douleur, car certaines maladies mettent la vie en danger. Que faire avec une douleur lancinante du côté droit? Comment cela peut-il être causé? Afin de comprendre les causes de la douleur, il est nécessaire de faire attention à sa nature et à son emplacement.

Comment se produit la douleur lancinante dans le côté droit?

Les sensations désagréables sont localisées à l'endroit où l'orgue est situé. Par exemple, vous avez des problèmes avec le rein droit et la douleur se produira du côté droit. Parfois, le corps peut se situer au centre, à gauche, et la douleur se dissipe du côté droit. Par exemple, l'appendice est situé dans le bas de l'abdomen à droite, la douleur est localisée au centre à droite. Il est difficile de trouver la cause par vous-même, il est donc important de consulter rapidement un médecin.

Selon le mécanisme de la douleur, ils sont réfléchis, viscéraux et péritonéaux.

Douleur lancinante viscérale se produit si la motilité de la vésicule biliaire, de l'estomac, des intestins est altérée. Ces sensations désagréables sont le plus souvent des crampes (coliques hépatiques ou intestinales), parfois sourdes, douloureuses (dyskinésie hypomotrice, flatulence). Bien souvent, ils peuvent être administrés à différentes parties du corps.

Une douleur somatique lancinante à droite apparaît dans l'appendicite aiguë, l'ulcère gastroduodénal. La douleur est constante, aiguë, coupante, elle peut augmenter quand une personne bouge, respire ou tend la paroi abdominale antérieure.

Une douleur lancinante réfléchie à droite est le plus souvent observée dans les cas de pleurésie, de pneumonie et d'autres maladies.

Organes qui provoquent des douleurs de couture dans le côté droit

  • Tête de pancréas.
  • Le foie.
  • Duodénum
  • Rein droit.
  • Uretère
  • Cecum et appendice.
  • Utérus ou ovaires.
  • Gros intestin.

Localisation de la douleur lancinante dans le côté droit

Tous les organes étant situés dans la région abdominale, la douleur peut être reflétée à gauche, à droite, parfois au centre de l’abdomen, sur les côtés et dans le dos. La localisation dépend de l’organe qui provoque l’inconfort.

Il faut garder à l'esprit que dans la région abdominale, il existe de nombreuses terminaisons nerveuses, des vaisseaux sanguins. Voici les organes génitaux et urinaires. Ils sont sensibles et peuvent facilement réagir à un stimulus. La douleur augmente lorsque l'inflammation s'aggrave.

Localisation de la douleur dans le bas ventre à droite

Inconfort associé à l'emplacement de l'organe à problème. Si vous vous inquiétez au premier abord, alors que vous tirez, ressentez une douleur vive et sourde, vous pouvez suspecter une appendicite aiguë. La douleur de la dague est dangereuse, c'est un symptôme d'hémorragie intra-abdominale, d'occlusion vasculaire. Cette douleur est typique chez les femmes.

Localisation de la douleur à droite sous les côtes

Il est nécessaire de comprendre que la vésicule biliaire, le duodénum, ​​le foie, les voies biliaires, le gros intestin sont situés à droite. Le plus souvent, l'inconfort est déclenché par une dyskinésie biliaire. Des pierres peuvent s'accumuler dans la vésicule biliaire, elles commencent à gratter les parois de l'organe et provoquent une douleur intense.

Une cholécystite peut être à l'origine d'une douleur aiguë à droite. Si la maladie est aiguë, la douleur devient insupportable. L'homme ne peut pas bouger. De tels symptômes indiquent une colique hépatique.

Qu'est-ce qui cause la douleur lancinante dans le dos à droite?

Dans le diagnostic, le médecin prend en compte le fait qu’à la droite de l’abdomen se trouve la vessie, le rein. La pyélonéphrite, la thrombose rénale, la glomérulonéphrite, l’hydronéphrose, la tuberculose rénale, le prolapsus du rein, l’urolithiase peuvent causer un inconfort.

Toutes les maladies ci-dessus entraînent une douleur rachidienne aiguë à droite, pouvant être des crampes et des coutures. Les pierres qui bloquent l'uretère en sont la cause principale, puis commencent à se tendre et à étirer ses parois.

Douleurs à coudre dans le côté droit chez les femmes

Dans le bas de l'abdomen, une grossesse extra-utérine peut provoquer une gêne. En pathologie, un œuf fécondé est attaché à la trompe de Fallope. Lorsque l'œuf commence à se développer, le tube ne se lève pas et se brise.

Qu'est-ce qui indique une grossesse extra-utérine? À droite, une douleur lancinante et sourde peut gêner; si le diagnostic n’est pas posé à temps, il devient vif et puissant. Lorsque la grossesse extra-utérine cède au rectum. Risque de rupture de la trompe de Fallope. Dans cette situation, une opération urgente est nécessaire, sinon tout peut aboutir à la mort d'une femme.

Il est important de faire attention aux symptômes supplémentaires de la grossesse extra-utérine:

Processus inflammatoire dans la trompe de Fallope droite

La douleur est localisée à droite et donne dans le haut ou le bas de l'abdomen. En plus des douleurs lancinantes, elles peuvent être tenaces et persistantes. La douleur de la dague est dangereuse, elle indique que la maladie s'est aggravée.

Les symptômes supplémentaires incluent:

Des coutures et des douleurs soudaines dans le côté inférieur droit peuvent être un symptôme de rupture ovarienne. Dans ce cas, il est nécessaire d'hospitaliser la femme de toute urgence, sinon elle pourrait mourir des suites d'un saignement. En plus des douleurs aiguës, des sauts de fièvre élevés, une grande quantité de pertes vaginales apparaît.

Ainsi, toute douleur n'a pas besoin de durer et de penser qu'elle passera d'elle-même. Il devrait être immédiatement examiné pour déterminer la cause. Beaucoup de maladies qui représentent une menace pour la santé et la vie, ne les exécutez pas. Les femmes doivent en particulier être sensibles à leur santé, car le gynécologue doit souvent diagnostiquer des maladies telles que l’annexite, la grossesse extra-utérine. Ces pathologies entraînent non seulement des douleurs sévères, mais elles sont également très dangereuses pour la vie de la femme.

Qu'est-ce qui a provoqué des coliques au côté droit

De nombreuses personnes dans leur vie ont connu des coliques du côté droit. Cela n’est pas surprenant, car dans la cavité abdominale, il existe un grand nombre d’organes et des dysfonctionnements dans au moins un d’eux peuvent provoquer une douleur intense. Pourquoi les coliques surviennent-elles et comment s'en débarrasser?

Causes et localisation de la douleur

Dans la partie droite de la cavité abdominale se trouvent les organes du foie, de l’appendice, de la digestion, des organes urinaires et génitaux. Le plus souvent, la douleur lancinante dans le côté droit résulte de l'inflammation ou de la maladie de ces organes. Cependant, d'autres processus peuvent causer de l'inconfort. Considérez chaque type de colique plus en détail.

  1. Intestinal. Se sent en bas à droite de l'abdomen et indique une maladie du tube digestif. Dans la plupart des cas, la cause de la douleur est:
    • Annexe inflammation
    • Abus d'aliments trop gras
    • L'intoxication
    • Empoisonnement
    • Cicatrices et adhérences dans la cavité abdominale, leur inflammation
  2. Rénal. Si la douleur redonne, cela signifie que le problème réside dans les reins ou les uretères. La raison peut être une violation de l'écoulement de l'urine, une omission du rein, un blocage de l'uretère, une inflammation des reins ou une tumeur.
  3. Hépatique. Si le côté droit est piqué sous les côtes, cela indique une maladie hépatique aiguë ou chronique et des problèmes de bile. Cela peut constituer une violation des voies biliaires, une cholécystite, une hépatite et d'autres pathologies.
  4. Les coliques associées aux maladies féminines. Ceux-ci incluent l'inflammation, la rupture et le gonflement de l'ovaire. Une gêne se produit dans le bas de l'abdomen et entre souvent dans la phase aiguë.

Ce sont les principales causes de coliques. La douleur du côté droit peut également être due à des saignements internes, à une inflammation de la plèvre, à une atteinte de la hernie inguinale et à d'autres pathologies rares. Une douleur assez souvent prononcée est observée chez les femmes avant la menstruation.

Symptômes de la colique

[sc name = "mv-1 * 1-1"] Les coliques du côté droit de la cavité abdominale apparaissent soudainement et sont souvent aiguës. Selon la cause de leur apparition, les symptômes sont différents.

Colique intestinale

Elle se caractérise par des attaques violentes qui se produisent avec une pression sur le péritoine. En règle générale, vous piquez l'abdomen vers la droite et parfois, vous ressentez de la douleur dans toute sa partie inférieure.

Dans ce cas, la maladie est accompagnée de tels symptômes:

  • Vomissements
  • La nausée
  • Formation excessive de gaz
  • Distension abdominale et ballonnements.

Colique rénale

Il est considéré comme le plus puissant et le plus désagréable. Les sensations de douleur sont localisées dans le bas du dos et sont données au bas de l'abdomen, aux organes génitaux, au nombril, à l'aine, à l'hypochondre.

Les symptômes les plus caractéristiques sont:

  • Constipation
  • Vomissements avec douleur aiguë
  • Des ballonnements
  • Miction douloureuse et fréquente

Colique hépatique

Elle se distingue par le fait qu’elle est piquée à droite sous les côtes, irradiant vers la région de l’omoplate droite et de l’épaule, recouvrant ensuite tout l’abdomen.

Les attaques se produisent souvent dans l'après-midi et sont accompagnées de:

  • Augmentation de la température
  • Des ballonnements
  • Vomissement
  • Bouche sèche
  • Transpiration

Syndrome prémenstruel et maladies féminines

La survenue de douleurs avant la menstruation est un problème connu de nombreuses femmes. Dans le même temps, ils peuvent indiquer la présence de la maladie. Par exemple, une douleur douloureuse dans le bas de l'abdomen est souvent la cause d'une inflammation, de kystes ou d'une rupture de l'ovaire. Dans ce cas, ces symptômes sont typiques:

  • La nausée
  • Perte de conscience
  • Augmentation de la température

Traitement des coliques

[sc name = "mv-1 * 1-2"] Le traitement de la colique du côté droit vise à éliminer la maladie et à atténuer la douleur. Seul un spécialiste expérimenté peut déterminer la cause de la pathologie. Cependant, quel que soit l'organe touché, si le côté droit est piqué, il est nécessaire de prendre des médicaments antispasmodiques. En règle générale, les médecins prescrivent de la nitroglycérine (un comprimé sous la langue, 3 gouttes par morceau de sucre) ou du No-Shpa (2 comprimés jusqu'à trois fois par jour) pour soulager une crise. Dans tous les cas, avant de prendre ces médicaments, vous devez consulter un médecin.

En fonction du type de colique et de la raison qui l’a provoquée, un traitement approprié est prescrit.

  1. Rénal. Lors d'une crise aiguë, le patient est hospitalisé et, si nécessaire, opéré. Un tel développement est possible si un patient est retrouvé avec de grosses pierres recouvrant l'uretère. Les petits cailloux peuvent s'éloigner d'eux-mêmes si la personne prend une position horizontale. Pour soulager les douleurs de piqûre dans le bas-ventre à droite, il est conseillé au patient de tenir un coussin chauffant dans le bas du dos et de prendre un bain chaud.
  2. Hépatique. Le plus souvent, des attaques aiguës dans la partie supérieure de l'abdomen indiquent la présence de calculs dans la vésicule biliaire. Dans ce cas, la décision est prise en matière d'intervention chirurgicale, qui peut aujourd'hui être réalisée sans incision. On prescrit au patient un régime strict excluant totalement les sucreries, les aliments épicés et les aliments gras.
  3. Intestinal. Le traitement dépend du type de maladie et de son évolution. Le patient se voit prescrire un lavement (infusion chaude de menthe et de mélisse) et un régime strict, à l'exception des aliments gras, épicés et coriaces. De médicaments il est recommandé:
    • La nitroglycérine
    • No-shpa
    • Extrait sec de Belladonna (1-2 comprimés)
    • Valériane
    • Motherwort
    • Thé au cumin et achillée millefeuille

Souvent, le côté droit du bas-ventre est tellement secoué que seul un puissant analgésique peut supporter la douleur. Dans ce cas, le patient devrait être hospitalisé d'urgence. En outre, n'oubliez pas que les coliques peuvent avoir des conséquences graves, alors ne connaissez pas le diagnostic exact, n'utilisez pas les méthodes de traitement traditionnelles.

Les coliques du côté droit sont assez courantes. S'ils ne sont pas liés à l'alimentation, la raison en est l'inflammation ou la maladie des organes internes. Une appendicite est généralement diagnostiquée lors de la réduction de la douleur dans le côté inférieur droit. Une douleur aiguë à droite sous les côtes peut provoquer une maladie du foie. Dans tous les cas, les coliques du côté ne promettent rien de bon, alors si elles se produisent, vous devriez consulter un médecin. Plus tôt vous visiterez l'hôpital, plus le traitement sera efficace.

La langue dans le côté droit sous le bord: les raisons de ce qu'il faut faire à la maison

Quand il se blesse au côté droit sous la côte, les gens pensent généralement que c'est ainsi que le foie vous permet de vous connaître. En fait, des maladies d'autres organes apparaissent plus souvent avec ce symptôme et le foie fait rarement mal, même en cas de destruction grave des tissus. Par conséquent, il est nécessaire de déterminer ce qui peut être causé par des fourmillements dans l'hypochondre droit, ce qu'il faut faire à la maison et le médecin à contacter en cas de blessure au côté.

Que peut piquer dans l'hypochondre droit

Dans l'hypochondre droit se trouvent de nombreux organes du système digestif:

  • Le foie.
  • Voies biliaires et vésicule biliaire.
  • Pancréas (tête d'organe).
  • Une partie du duodénum.
  • Deux points (angle du foie).

De plus, l'appendice appendiculaire du caecum peut être élevé vers l'hypochondre droit (ce placement de l'appendice est considéré comme anormal), ainsi que le pôle supérieur du rein droit. Dans les maladies de l’un de ces organes, il peut se produire des picotements intenses ou peu marqués du côté droit.

Si une personne a enflammé le poumon droit et la plèvre, des sensations douloureuses peuvent apparaître dans l'hypochondre droit, même si le poumon lui-même est situé plus haut. De même, n'oubliez pas les nombreuses formations nerveuses qui partent de la colonne vertébrale et vont jusqu'aux côtes. Lorsque l'inflammation ou le pincement de ces nerfs peuvent piquer dans le côté droit du haut et le long des arcs costaux.

Maladies du foie dans lesquelles la côtelette est juste sous les côtes

Le foie est un organe qui n'a pas de terminaison nerveuse dans son épaisseur. Si des modifications pathologiques se produisent dans le parenchyme hépatique, le patient n'en est même pas au courant - rien ne fait mal. En raison de cette caractéristique, des maladies dangereuses telles que l'hépatite B ou C chronique peuvent être complètement asymptomatiques jusqu'à ce que la cirrhose ne se produise pas. Les terminaisons nerveuses ne sont présentes que dans la capsule qui recouvre l'organe. Quand il est étiré, ce qui se produit dans le contexte d'une augmentation de la taille du foie et de l'apparition de sensations désagréables est possible. Dans quelles situations le foie peut-il se développer et picoter?

La cause la plus courante est la course à pied, la marche rapide. Avec un tel effort physique, le foie est débordé de sang, c'est-à-dire qu'il gonfle, d'où les picotements désagréables. Une tendance similaire est caractéristique de l'insuffisance cardiaque, dans laquelle le cœur ne peut pas pomper le sang et il stagne dans les jambes, le foie et d'autres organes. Cependant, contrairement au premier exemple, l'insuffisance cardiaque entraîne le fait que le foie est constamment rempli de sang, de sorte que l'inconfort de l'hypochondre droit est presque toujours présent. La tension des gélules hépatiques est également possible avec d'autres maladies - hépatite aiguë, intoxication alcoolique, tumeurs du parenchyme organique, ainsi que des dommages causés par des parasites (par exemple, l'échinococcose).

Maladies de la vésicule biliaire, accompagnées de douleurs au côté droit

La vésicule biliaire est le stockage de la bile, qui est synthétisée par le foie. La bile est directement impliquée dans le processus digestif. Quand une personne mange, la vésicule biliaire se contracte et se déverse dans le canal biliaire, qui transporte la bile dans les intestins. Des pierres se forment souvent dans la vésicule biliaire. Cette maladie s'appelle la maladie de calculs biliaires. Les pierres peuvent presque complètement remplir le corps, donc quand il est réduit, il y a une douleur vive et coupante dans l'hypochondre droit. Mais si les calculs sont petits et petits, c'est encore pire, car ils peuvent bloquer la sortie de la vésicule biliaire ou bloquer le canal biliaire. En même temps, se développent des coliques biliaires - la plus forte attaque douloureuse.

Lorsque l’inflammation de la vésicule biliaire (cholécystite), qu’elle soit aiguë ou chronique, il y a aussi douleur au côté droit. Dans le cours aigu de la pathologie, il est intense et en augmentation. Dans la variante chronique de la pathologie - intensité modérée, passage. Le principal facteur provoquant une douleur lancinante associée à la cholécystite est la consommation d'aliments gras.

Autres causes de picotements au côté droit sous la côte

Dans l'hypochondre droit peut piquer avec diverses maladies:

  • Pancréatite chronique, en particulier lorsque le processus inflammatoire est localisé dans la tête du pancréas (des kystes s'y forment souvent).
  • Nouveaux excroissances de la tête pancréatique (avec cette maladie, des picotements se produisent pour deux raisons: premièrement, la capsule de l'organe est étirée, deuxièmement, le canal biliaire est comprimé et la congestion de la bile se produit).
  • Inflammation ou ulcère duodénal.
  • Rétrécissement, difformité, inflammation de la principale papille duodénale, par laquelle la sécrétion pancréatique et la bile pénètrent dans l'intestin.
  • Inflammation du côlon, accumulation de gaz dans celui-ci.
  • Appendicite si l'appendice est situé de manière atypique.
  • Inflammation du poumon droit.
  • Hernie diaphragmatique.
  • Inflammation des nerfs intercostaux.
  • Blessures aux côtes, au foie.
  • Racine nerveuse pincée dans l'ostéochondrose et la hernie vertébrale.
  • Inflammation ou gonflement du rein droit.

Comment déterminer la cause des picotements dans l'hypochondre droit

Afin de comprendre en quelque sorte pourquoi le côté droit poignarde, il est nécessaire:

  • Demandez-vous s'il existe un lien entre l'apparition d'un inconfort latéral et l'utilisation de nourriture, d'alcool. Si un tel lien existe, alors, très probablement, il fait mal à cause de maladies des organes digestifs.
  • Inspectez la peau et les yeux, souvenez-vous des excréments et de l'urine du matin. S'il y a un jaunissement de la peau et des yeux, et si les matières fécales sont décolorées et que l'urine est au contraire trop sombre, des problèmes de vésicule biliaire peuvent survenir.
  • Évaluez votre bien-être général - nausée, constipation, diarrhée, fièvre. Ces symptômes parlent en faveur de processus inflammatoires dans l'intestin, le foie et le pancréas.
  • Rappelez-vous s'il y a eu des picotements dans l'hypochondre droit lors d'un effort physique, après un basculement infructueux, des virages, des chutes ou des frappes, si l'intensité de la douleur change lorsque vous modifiez la position de votre corps. Si le lien entre les picotements et l'activité motrice peut être décelé, vous devez rechercher la cause de l'inconfort des maladies de la colonne vertébrale et des nerfs.

Si la douleur lancinante apparaît après une chute ou un coup dans la région droite de l'hypochondre, des lésions hépatiques graves, des fissures et des fractures des côtes inférieures sont possibles.

Quel médecin contacter

Les maladies susceptibles de nuire à l'hypochondre droit sont traitées par des médecins de diverses spécialités: gastro-entérologues, chirurgiens, neuropathologistes, cardiologues et hépatologues. Par conséquent, afin de ne pas deviner à qui s'adresser, il est préférable de se tourner immédiatement vers un médecin généraliste - un médecin généraliste qui comprend de nombreuses affections et peut poser un diagnostic préliminaire sur la base des résultats d'une enquête et d'un examen du patient.

Pour établir un diagnostic plus précis, un examen au moyen d'instruments et de laboratoires peut être nécessaire, notamment:

Si les picotements sous le bord inférieur sont apparus soudainement et que la douleur persiste longtemps, ils ont un caractère croissant, vous devez vous rendre à l'hôpital vous-même ou appeler une ambulance. Ainsi peuvent se manifester des maladies chirurgicales nécessitant une intervention chirurgicale d'urgence - appendicite, pancréatite aiguë et cholécystite.

Que faire à la maison

Si des picotements se produisent périodiquement après avoir mangé, il est conseillé de surveiller votre alimentation et de déterminer avec précision les produits auxquels votre corps réagit. Peut-être devriez-vous vous assoir pendant un moment au régime et tout ira bien. De plus, il est impératif de trouver le temps de consulter un gastro-entérologue.

Pour les douleurs abdominales aiguës, vous ne devez pas prendre d'analgésiques avant un examen médical. L'automédication peut "lubrifier" les manifestations de la maladie et le médecin ne sera pas en mesure de la diagnostiquer correctement et en temps voulu.

De plus, les bouteilles d'eau chaude et les compresses chaudes ne peuvent pas être utilisées pour soulager la douleur. Au cours du processus inflammatoire dans la vésicule biliaire ou le pancréas, la chaleur n’aide pas mais accélère au contraire la progression des modifications pathologiques dans ces organes.

Les préparations enzymatiques, les antispasmodiques, les analgésiques ne peuvent être bus que pour les patients qui connaissent leur diagnostic et, par conséquent, la cause des picotements dans l'hypochondre droit. Par exemple, dans la pancréatite aiguë, les enzymes ne sont pas utilisées et, en cas d'inflammation chronique du pancréas, elles sont indiquées. Mais une personne éloignée de la médecine, ces subtilités sont à peine connues, donc, l'auto-guérison, il peut nuire grandement à leur santé.

Si le côté droit a commencé à piquer au cours de l'effort physique, il vaut la peine de s'arrêter pour se pencher un peu en avant, comme s'il soutenait le foie et se reposer un moment dans cette position. La douleur doit passer. Si vous ne réussissez pas, assurez-vous de consulter un médecin.

La douleur dans l'hypochondre droit, associée à une inflammation ou à un pincement des nerfs, peut être traitée à domicile - à l'aide d'anti-inflammatoires (utilisés à l'extérieur et par voie orale), de vitamines et d'une thérapie physique. Cependant, pour cela, encore une fois, un diagnostic et un rendez-vous doivent être donnés par un neurologue.

Olga Zubkova, commentatrice médicale, épidémiologiste

9,260 vues totales, 4 vues aujourd'hui

Pourquoi poignarder du côté droit et du bas de l'abdomen seul, en marchant et que faire dans ce cas?

Quand on pique du côté droit, on pense rapidement aux problèmes de foie. De telles sensations sous les côtes ou dans le bas de l'abdomen peuvent indiquer une pathologie des organes adjacents.

Vous devez trouver la cause de la maladie pour aider un adulte et un enfant. Si les facteurs externes peuvent être éliminés indépendamment, l'apparition de modifications pathologiques nécessitera un traitement.

Si ça fait mal sous les côtes, ça veut dire quoi?

Dans de rares cas, un symptôme est considéré comme normal. Peu importe la raison, lorsque le côté droit se scinde sous les côtes, il s’agit d’une déviation. La douleur est aiguë, aiguë, paroxystique ou constante, en tirant. Dans tous les cas, si le couteau passe sous la côte, seul le médecin déterminera ce que cela peut être.

Dans la cavité abdominale se trouvent des organes vitaux pouvant provoquer des coliques du côté droit:

  • système hépatobiliaire;
  • le pancréas;
  • département du duodénum;
  • courbure du gros intestin;
  • glande surrénale droite et rein.

La maladie duodénale, ou duodénite, est l’une des raisons pour lesquelles l’on a poignardé le nombril du côté droit. Les coliques près du nombril sur le côté droit sont liées à une obstruction de l’intestin grêle, une altération de la circulation sanguine, des hernies, un déficit en enzymes.

Devant

Chaque organe a ses propres symptômes de douleur. Les crises aiguës sont caractéristiques de l’inflammation, des traumatismes et des hématomes. L'évolution chronique est accompagnée d'une douleur sourde et douloureuse. Ils peuvent apparaître et disparaître pendant des années. Les pathologies suivantes provoquent des douleurs du côté droit:

Le plus souvent, il s’agit d’un processus très développé. Couper les spasmes du côté droit en raison de la libération de toxines pendant l'inflammation, de la formation de calculs ou de leurs mouvements le long des voies biliaires. Apparaissent des troubles dyspeptiques, des nausées, des éructations, des vomissements.

La douleur sous les côtes à l'avant donne à l'épaule, ce qui est typique en violation de la circulation sanguine. Avec l’angine de poitrine, l’infarctus du myocarde peut provoquer des piqûres graves et des brûlures au niveau des côtes. La pression diminue brusquement, le rythme cardiaque est perturbé, le patient pâlit.

Derrière

Si le poignard est sous les côtes, la raison sous-jacente est une pathologie pancréatique. La pancréatite est caractérisée par une douleur coupante ceinturée. Il pique le côté droit du dos dans l'ostéochondrose de la colonne vertébrale, des tumeurs thoraciques et gastro-intestinales.

Les mêmes signes apparaissent dans les névralgies intercostales, maladies des glandes surrénales. Si elle est injectée à droite sous l'omoplate, la thrombose de la veine cave inférieure doit être exclue.

Pourquoi picoter le bas-ventre à droite?

La pathologie des organes digestifs ne devient pas toujours un signe de douleur. La raison pour laquelle poignarder le côté droit vers le bas sont de tels états:

  • empoisonnement;
  • intoxication générale du corps;
  • maladie rénale;
  • adhérences et cicatrices abdominales.

Dans des conditions aiguës, un diagnostic différentiel est nécessaire. Lorsque vous piquez dans la partie inférieure droite de l'abdomen, vous pouvez penser à une inflammation du caecum.

Une condition similaire se produit avec la colique rénale en raison de la présence de calculs. En plus d'une douleur lancinante au côté droit, le patient a une miction douloureuse, du sang est présent dans l'urine. Contrairement aux symptômes de l'appendicite, il est possible de réduire les manifestations d'une attaque en choisissant une certaine position du corps.

Chez les femmes

La douleur est souvent associée aux fluctuations des niveaux hormonaux. La raison en est l'utilisation contraceptive, la formation de l'ovule au début de la grossesse, la pression de l'utérus en croissance sur le foie au troisième trimestre. L'échec de l'arrière-plan hormonal provoque un spasme des voies biliaires, une violation de l'écoulement de la bile, des coliques dans l'hypochondre droit.

Avec des coliques au bas de l'abdomen, les femmes risquent de développer une grossesse en dehors de l'utérus. Il y a un risque de rupture de la trompe de Fallope lorsque l’oeuf fécondé est fixé sur sa paroi. Dans ce cas, les symptômes ressemblent à ceux d'une appendicite aiguë.

Une autre cause est la maladie «féminine» - annexite, torsion des kystes ovariens. Au cours de l'inflammation des appendices se divise dans le bas de l'abdomen, écoulement purulent. La femme s'inquiète des nausées et des vomissements, la température augmente. Il est piqué dans le côté droit et lorsque les jambes du kyste sont tordues. Il y a une panne, le saignement est possible.

Chez les hommes

Les sensations désagréables du côté droit sont associées à des maladies, des blessures, des problèmes des organes pelviens et une altération des fonctions du système digestif. La douleur abdominale basse chez les hommes se produit pour les raisons suivantes:

  • obstruction intestinale;
  • adhérences, péritonite, mésadénite aiguë;
  • thrombose des vaisseaux péritonéaux;
  • traumatisme abdominal.

La prostatite est un problème fréquent chez les hommes. Il pique le bas-ventre plus près de l'aine. Le symptôme s'étend à la région sus-pubienne, donne aux organes génitaux. La miction s'accélère, devient douloureuse, diminue la puissance.

La salmonellose, E. coli peut provoquer des coliques. En même temps il y a une température, malaise, diarrhée, déshydratation. Les helminthes et leurs produits métaboliques provoquent une gêne.

Les causes du symptôme

La sensation d'avoir des coups de couteau sous les côtes peut être une conséquence de la consommation d'aliments épicés, frits et gras. Après avoir mangé "à la hâte", de trop manger, fréquente les régimes affamés. La douleur abdominale se reproduit périodiquement après un traumatisme.

En marchant

Le symptôme de nature physiologique qui se produit lors de la marche, selon les sensations, est connu de beaucoup. En se déplaçant, il retient son souffle et poignarde sous le bord droit. Cela se produit généralement chez des personnes peu qualifiées menant une vie sédentaire. Ce n'est pas une pathologie. Lors de l'effort physique, il se produit une redistribution du sang, des paramètres hémodynamiques (pression artérielle, volume de sang traversant les vaisseaux), qui, associés à d'autres facteurs (par exemple, excès de poids, athérosclérose, maladies des veines) entraînent des douleurs.

En cours d'exécution

En cas de stress grave, il se produit des changements importants dans le flux sanguin. Les muscles (d'abord les membres inférieurs, l'abdomen, le dos) nécessitent plus de nutrition, une augmentation de volume, ce qui entraîne une augmentation du flux sanguin. La pression artérielle et veineuse diminue.

Pris ensemble, ces facteurs entraînent une diminution et, dans certains cas, au contraire, une augmentation du foie. Par conséquent, lors de la course à pied, le côté droit est atteint.

De plus, avec un effort prolongé, la pression des organes environnants sur la vésicule biliaire peut augmenter, ce qui, dans certaines conditions (avec édulcorant, calculs, dyskinésies), peut donner une douleur aiguë et soudaine.

En inspirant

Un symptôme commun est une douleur du côté droit lors de l'inspiration, qui a de nombreuses causes. Partant d'un spasme inoffensif du péritoine avec un mouvement maladroit, de maladies graves et de néoplasmes. Ces symptômes sont caractéristiques des pathologies surrénaliennes, ainsi que des névralgies intercostales. Si la piqûre lorsque vous inspirez à droite sous l'omoplate, excluez la thrombose de la veine cave inférieure.

Que faire

Dans certaines situations, l’automédication est possible pour soulager la maladie. Cela ne s'applique pas aux enfants. Quand il se blesse au côté d'un enfant, contactez immédiatement le médecin. Les picotements ne sont pas considérés comme une déviation, n'indiquent pas une maladie, ne présentent aucun risque pour la santé si:

  1. La douleur est ponctuelle, rapidement passée et n'a plus été ressentie.
  2. La gêne survient avant la menstruation.
  3. Après un copieux déjeuner.
  4. La colique apparaît pendant la course.
  5. De l'effort physique excessif.

Les sensations douloureuses aideront à soulager les analgésiques ou les antispasmodiques, la relaxation et le repos. En cas de violation des règles nutritionnelles, organisez un régime à base d'eau et de thé pendant 6 heures. L’extension du menu se fait progressivement. Les aliments gras et frits sont complètement exclus.

Si, au cours de l'effort physique, vous poignardez du côté droit, vous devez vous arrêter et vous pencher en avant. Placez votre main droite sur l'hypochondre, en tenant le foie en dessous, reposez-vous pendant quelques minutes.

Si ce n'est pas la première fois que vous avez mal au côté droit, vous devez réfléchir à ce qu'il faut faire. Vous devez d’abord établir la cause de la douleur. Il est impossible de le faire vous-même. Vous devrez donc consulter un médecin. S'il s'agit d'une douleur aiguë, appelez les soins d'urgence. Lorsque l'état vous permet d'attendre de voir un médecin, vous pouvez boire des analgésiques.

Colite dans le côté droit? Colique hépatique (biliaire) - causes, symptômes, traitement, soins d’urgence et prévention

Le site fournit des informations de base. Un diagnostic et un traitement adéquats de la maladie sont possibles sous la surveillance d'un médecin consciencieux. Tous les médicaments ont des contre-indications. Consultation requise

Est-ce que le côté droit pique sous la côte?

Les principales causes de douleur dans l'hypochondre droit sont les maladies du foie, de la vésicule biliaire et des voies biliaires. Dans cet article, nous examinons les causes des douleurs aiguës dans l’hypochondre droit et les méthodes de premiers secours.

Les piqûres aiguës dans l'hypochondre droit sont appelées coliques biliaires (hépatiques). Colique biliaire - attaque soudaine de douleur intense dans l'hypochondre droit provoquée par un blocage ou un spasme des canaux biliaires. Habituellement, une pierre de la vésicule biliaire pénètre dans les voies biliaires. Cependant, un certain nombre de raisons peuvent causer une telle douleur. L'article traite des causes les plus courantes.

Anatomie de la vésicule biliaire et des voies biliaires

Pierres biliaires
La longueur du système biliaire chez un adulte dépasse 2 000 mètres. La bile commence à s'accumuler dans le foie dans les canalicules biliaires extracellulaires, à travers lesquels elle pénètre dans les canaux biliaires (lobulaire, segmentaire). Par la suite, à la sortie du foie, les canaux biliaires gauche-droit (jusqu'à 2 cm de long) se forment et se rejoignent ensuite en un canal hépatique commun (3 cm de long). Ensuite, le canal hépatique commun se connecte au canal de la vésicule biliaire (longueur 1-3 cm, diamètre 2-3 mm) et forme le canal biliaire commun (longueur de 4 à 12 cm, diamètre en moyenne 5-6 cm). Ce canal, en fin de compte, et affiche la bile dans le duodénum 12. Au lieu de la confluence du canal biliaire principal dans l'intestin, le canal pancréatique le rejoint. Avant de pénétrer dans le duodénum, ​​la voie biliaire principale se rétrécit. Et c'est ici que le canal est souvent bouché par des calculs, des bouchons muqueux et des caillots de bile.

La vésicule biliaire
La vésicule biliaire est un réservoir en forme de poire pour l'accumulation et le stockage de la bile. Il est situé dans le lobe droit du foie dans un lit spécial. Contient normalement jusqu'à 70 ml de bile. La longueur est de 7 cm et la largeur 3 cm. La base de la vessie est constituée de fibres musculaires passant dans la direction longitudinale et circulaire. Le fond, le corps, l'entonnoir et le col de la vésicule biliaire sont distingués. La promotion de la bile est régulée par des sphincters musculaires spéciaux, qui effectuent le mouvement unidirectionnel de la bile vers le duodénum. Cependant, des spasmes du sphincter (généralement le sphincter d’Oddi) provoquent des coliques hépatiques.

L'innervation des voies biliaires, du pancréas et du duodénum a une origine commune, ce qui conduit à leur étroite corrélation et explique la similitude des symptômes.

La projection de la vésicule biliaire sur la paroi frontale de l'abdomen
La connaissance de l'emplacement de la vésicule biliaire aidera à mieux orienter le diagnostic de la maladie. Alors, comment exactement dans cet endroit manifestera une sensibilité à la douleur maximale La zone de la vésicule biliaire est l'intersection de l'arc costal droit et du bord externe du muscle grand droit de l'abdomen.

Causes de la colique hépatique

Les mécanismes de la colique hépatique

Symptômes de la colique hépatique

Mécanisme de la douleur
Lorsqu'un caillou pénètre dans le canal, il provoque un spasme réflexe qui perturbe fortement l'apport sanguin dans cette région. Le canal bouché conduit à perturber l'écoulement de la bile et provoque l'étirement des sections sus-jacentes du canal, augmente l'activité motrice du canal, tout cela devient la cause d'une douleur aiguë.

Douleur dans la perturbation fonctionnelle de la vésicule biliaire
Causes de violation:

  • Stress émotionnel
  • Erreur de régime
  • Tabagisme
Douleur Kolikoobraznaya dans l'hypochondre droit, peut donner dans l'omoplate droite, l'épaule droite, moins souvent dans la région du coeur et dans la région en dessous du sternum. La douleur augmente avec une respiration profonde. Il y a une douleur à court terme. Habituellement, la douleur survient immédiatement après une erreur de régime (épicé, gras, frit, farine, trop manger, alcool, etc.), la consommation de boissons froides, l'exercice, une situation stressante, parfois la nuit ou la raison demeure inconnue. L'intensité de la douleur est moins prononcée qu'avec une pierre dans les voies biliaires.

Mécanisme
La douleur est associée à la contraction de la couche musculaire de la vésicule biliaire. Le spasme est causé par une violation de la vidange ou du remplissage de la vésicule biliaire avec de la bile.
Symptômes communs: irritabilité. transpiration, maux de tête, palpitations, fatigue, troubles du sommeil. La température n'est pas élevée. Douleur dans la zone de projection de la vésicule biliaire.

Douleur résultant d'un spasme du canal biliaire ou du sphincter d'Oddi
Très souvent, la cause des coliques biliaires devient un spasme des voies biliaires ou du sphincter d’Oddi. En cas de violation de la fonction du sphincter d’Oddi, il existe une violation de l’écoulement de la bile et du suc pancréatique dans la jonction du canal biliaire avec le pancréas. Les spasmes sphinctériens les plus fréquents se produisent, généralement dans le contexte d’expériences psycho-émotionnelles, de stress, pendant un effort physique, de malnutrition (manger avec excès, jeûner, recevoir des aliments frits épicés et gras, boire de l’alcool). Le spasme entraîne une altération de l'écoulement de la bile et du suc pancréatique, qui s'accompagne de douleur et d'indigestion.

Des douleurs dans l'hypochondre droit ou dans la région située en dessous du sternum peuvent provoquer un retour de l'omoplate droite ou se produire dans l'hypochondre gauche. Parfois, la douleur est de nature zinguée, souvent associée à la nausée et aux vomissements.

Les principaux symptômes du dysfonctionnement du sphincter d’Oddi sont des accès répétés de douleurs sévères ou modérées d’une durée supérieure à 20 minutes et survenant pendant 3 mois consécutifs.

Douleur dans la cholécystite aiguë sans calculs
Cholécystite aiguë désossée - inflammation aiguë de la paroi de la vésicule biliaire.

Causes:
Un écoulement obstrué de bile par la vésicule biliaire contribue à l’infection et au développement d’un processus inflammatoire aigu.

Symptômes:
Plus commun chez les hommes. Un début soudain. Sous la forme d'une douleur typique de la colique biliaire. Alors la douleur devient permanente. La douleur survient plus souvent dans l'hypochondre droit, moins souvent au-dessus du nombril et dans la partie droite de l'abdomen. La température corporelle atteint 37,2 ° C et plus. Les muscles abdominaux de l'hypochondre droit sont contractés. En tapotant avec le bord de la paume le long de l’arc costal droit et du patient, la douleur augmente fortement. En général, la numération sanguine augmente le nombre de leucocytes et la RSE.

La cholécystite aiguë nécessite une hospitalisation urgente dans le service de chirurgie pour résoudre le problème par des moyens conservateurs (utilisation d'antibiotiques) ou une ablation chirurgicale de la vésicule biliaire.

Cholangite aiguë
La cholangite aiguë est une inflammation des voies biliaires.
Causes: la violation de l'écoulement de la bile contribue à l'infection (E. Coli dans 50 à 60% des cas), ce qui entraîne une inflammation des voies biliaires. La violation de l'écoulement de la bile est souvent associée à une pierre dans le canal biliaire.
Symptômes:
Une triade de symptômes est caractéristique: 1) douleur dans l'hypochondre droit, 2) jaunisse 3) fièvre accompagnée de frissons. En plus, c'est possible: confusion, baisse de la pression artérielle. Les matières fécales sont décolorées, l'urine est sombre.
La cholangite aiguë nécessite une hospitalisation et un traitement en urgence dans le service de chirurgie.

Traitement des coliques hépatiques. Premiers secours

Dois-je appeler une ambulance?

  • Bien sûr, avec une attaque de colique du foie, vous devriez utiliser les services d'une ambulance.
  • Tout d’abord, c’est une occasion d’évaluer correctement les symptômes de la maladie et de poser un diagnostic.
  • Deuxièmement, il s’agit de l’injection intraveineuse ou intramusculaire des médicaments nécessaires pour soulager la douleur.
  • Troisièmement, il existe une possibilité d'hospitalisation rapide en cas de complications.
  • Il faut comprendre que la colique hépatique peut être un signe de développement de maladies graves (cholécystite aiguë, cholangite, etc.) avec des complications tragiques, voire la mort.
Symptômes de danger et hospitalisation obligatoire pour coliques hépatiques:
  • Augmentation de la température corporelle à 37 ° C et plus, frissons;
  • L'apparition de muqueuses ictériques et de la peau;
  • L'apparition de douleur renversée dans tout l'abdomen;
  • Confusion
  • Une forte baisse de la pression artérielle.

Comment enlever les coliques du foie?

Ce que vous pouvez faire vous-même avant l'arrivée de l'ambulance.
Les principaux médicaments utilisés pour traiter les coliques sont les antispasmodiques (médicaments qui soulagent les spasmes des muscles lisses). La voie d'administration et la dose du médicament dépendent de l'intensité du syndrome douloureux et de la cause possible de la douleur dans l'hypochondre droit. Lorsque des douleurs d'intensité moyenne peuvent être efficaces, l'utilisation de médicaments à l'intérieur (duspataline, no-fort forte). En cas d’inefficacité, vous pouvez augmenter la dose ou ajouter un autre médicament. La nitroglycérine a un bon effet antispasmodique, en particulier sur les muscles lisses des voies biliaires et la vésicule biliaire (sous la langue 1 ou ½ onglet 0,5 mg chacun). L'administration de médicaments (drotavérine, platifilline, papavérine) par voie intraveineuse ou intramusculaire est recommandée en cas de douleur intense. Des préparations combinées sont également utilisées (Bral, Spazgan, etc.), contenant une substance antispasmodique et analgésique. Lorsque des douleurs insupportables sont utilisées en plus d'antispasmodiques et d'analgésiques puissants (kétorolac, tramadol, etc.).

Picotements dans le côté droit

Chaque personne peut ressentir des picotements dans le côté droit, ce qui peut être très préoccupant pour sa santé. Avec un tel plan, le malaise est généralement provoqué par des pathologies progressives, mais parfois la raison a des racines physiologiques. Indépendamment, il est extrêmement difficile pour une personne de déterminer la cause de son inconfort. Par conséquent, si une personne a des fourmillements dans le côté droit, il est alors nécessaire de se rendre dans un établissement hospitalier. Les médecins procéderont à un examen approfondi, prévoyant à la fois des recherches en laboratoire et des recherches sur le matériel. Les résultats permettront d'identifier le facteur provoquant. Après cela, les experts donneront des recommandations et, s’il ya lieu, ils prescriront un traitement médicamenteux ou effectueront un traitement chirurgical.

Picotements dans le côté droit

Causes du plan physiologique

Des picotements à droite peuvent se produire dans un contexte de surcharge physique. Par exemple, une gêne apparaît souvent après une course ou des exercices lourds. L'apparition de sensations douloureuses dues à l'étirement du tissu musculaire. Pour éviter des conséquences désagréables, une personne doit échauffer ses muscles avant de commencer les cours. Ceux qui commencent tout juste à faire du sport sont encouragés à effectuer des exercices physiques sous la supervision d’entraîneurs expérimentés.

Les experts recommandent vivement de surveiller la répartition uniforme des charges. Lorsque courir présente un inconfort, il convient de le remplacer par une marche rapide. Il est à noter que lorsqu'une personne ressent une sensation de picotement dans le côté droit pendant une course, cela ne signifie pas que les organes ont affecté les processus pathologiques progressifs. Un tel inconfort indique souvent un manque de condition physique. Lors de mouvements actifs vers les muscles et les organes internes, le sang circulant plus intensément, ils commencent à subir un stress extrême. Vous pouvez normaliser l'état en arrêtant l'entraînement, afin que le tissu musculaire, la rate et le foie puissent continuer à fonctionner après le repos, en choisissant le rythme habituel.

À l'avenir, les mamans piquent souvent à cause de la croissance rapide du fœtus, qui commence à exercer une pression sur les organes adjacents à l'utérus. En règle générale, les femmes sont confrontées à ce problème au troisième trimestre de la grossesse, en particulier lorsque le bébé est tête en bas. Ayant assumé une telle position, l’enfant commence à exercer une pression sur la vésicule biliaire, le foie et le ventre avec ses pieds. Par conséquent, les futures mères ressentent un inconfort grave, souffrent de brûlures d'estomac.

Maladies des reins, du tractus gastro-intestinal, accompagnées de picotements

Si les processus pathologiques progressent dans le corps humain, ils sont accompagnés d’un tableau clinique caractéristique. La liste des symptômes comprend souvent des douleurs, des picotements, une propagation dans la région du péritoine.

Les coliques

Symptômes de la colique intestinale

Les personnes dont les canaux biliaires sont progressivement remplis de calculs éprouvent de fortes sensations douloureuses. Au début, ils se sentent picotés, ce qui augmente rapidement l’intensité, il ya un fort spasme, forçant les gens à accepter une position qui allège la souffrance. Sur fond de flux de bile perturbé, les personnes développent des nausées, souvent remplacées par des vomissements.

Traitement des coliques intestinales chez l'adulte

Attaque appendicite

Quand une personne a une inflammation de l'annexe, il y a une douleur qui se propage à travers la partie inférieure du péritoine. Au début, il est perçant, mais assez rapidement transformé. Une douleur intolérable amène les personnes à prendre une position horizontale, appuyant leurs genoux contre leur poitrine.

Signes et symptômes de l'appendicite

Vous pouvez suspecter une attaque par les symptômes suivants:

  • la nausée apparaît;
  • senti lourd (le péritoine devient dur comme une pierre);
  • les processus de défécation sont perturbés (la diarrhée peut commencer, parfois la constipation se produit);
  • le vomissement commence (il peut être simple ou multiple);
  • la température peut monter, etc.

Attention! Si une personne remarque, en plus des picotements, la manifestation des symptômes ci-dessus, elle doit appeler une ambulance. La seule méthode de traitement est la chirurgie, qui doit être effectuée immédiatement, car il existe un risque de péritonite.

Lieu de douleur dans l'appendicite

Dyskinésie

Avec le développement de processus pathologiques affectant les voies biliaires, une personne ressent des picotements dont le lieu de localisation est la zone de l'hypochondre droit. En parallèle, la nausée commence, il y a un goût amer dans la bouche. Une anomalie congénitale, une maladie passée, par exemple une cholécystite, une pancréatite, peut provoquer une maladie.

Traitement avec des médicaments contre la dyskinésie biliaire

Cholécystite

Avec le développement d'une inflammation affectant la vésicule biliaire, les gens peuvent remarquer les symptômes caractéristiques:

  • picotements (hypochondre droit);
  • sensations douloureuses;
  • goût amer dans la bouche (peu importe les repas);
  • nausée (parfois remplacée par des vomissements);
  • diminution de l'appétit;
  • forte fièvre;
  • éructations fétides.

Attention! La maladie prend très rapidement une forme chronique et les patients doivent donc, lorsqu'ils présentent des symptômes primaires, demander une prescription médicale.

Comment traiter la cholécystite

Pyélonéphrite

Lorsque le pelvis rénal est enflammé, des picotements surviennent chez les patients du côté droit de l'abdomen. Étant donné que cette maladie peut entraîner des complications graves, ils doivent consulter rapidement un médecin pour suivre un traitement médicamenteux.

Les peurs devraient causer les symptômes suivants:

  • inconfort, sensations douloureuses du plan piquant (partie inférieure droite du péritoine);
  • états fébriles (fièvre, transpiration, frissons);
  • gonflement (membres inférieurs, supérieurs, visage);
  • mictions fréquentes et douloureuses;
  • augmentation de la température.

Traitement approximatif de la pyélonéphrite

Pathologie intestinale

Lorsque des maladies affectent différentes parties de l'intestin, les personnes ont des problèmes d'intestin. Par exemple, une diarrhée prolongée peut provoquer non seulement une gêne mentale, mais également des sensations douloureuses, ainsi que des spasmes graves, des picotements. En cas d'inflammation intestinale, le syndrome douloureux peut irradier dans la zone iliaque.

Vidéo - Que disent les douleurs du côté droit? Causes et actions

Pathologies hépatiques

Le foie est l'un des organes les plus importants du corps humain. Il remplit un certain nombre de fonctions importantes, dont la filtration du sang. Si des pathologies se développent, le patient ressent une douleur qui affecte le bon hypochondre. Il est à noter que pendant les premiers stades du développement des maladies du foie, les patients peuvent ne pas ressentir de gêne grave et ressentent parfois des picotements et une lourdeur.

Lorsque les manifestations dyspeptiques, la génération de substances toxiques, le patient ressent un inconfort qui engloutit l'hypochondre droit. En parallèle, des nausées peuvent survenir, la flatulence augmente, les matières fécales changent de couleur, les yeux muqueux deviennent jaunes. La douleur survient généralement immédiatement après avoir mangé ou peu de temps après avoir mangé

Lorsque cette maladie mortelle a été diagnostiquée, des sensations douloureuses ont été observées qui ont englouti l'hypochondre droit (région de la taille). Au début, les gens peuvent ressentir des picotements dont l'intensité ne provoque aucune peur. C'est pourquoi la maladie est souvent diagnostiquée au cours des stades avancés, lorsque les méthodes de traitement conservatrices ne peuvent apporter aucun résultat. Pour de nombreux patients, le seul moyen de sauver des vies est le traitement chirurgical ou la transplantation.

Certaines personnes sont confrontées à cette forme d'helminthiase, comme l'échinococcose. Une caractéristique de cette maladie parasitaire est la formation de vers pendant le cycle de vie des kystes. Ces formations commencent à exercer une pression sur le foie et les hépatocytes. Il y a des picotements, il y a de la pression. Quand il y a une rupture du kyste, il y a un fort syndrome de douleur. Le manque de soins médicaux opportuns conduit toujours au développement de la péritonite.

Attention! Lorsque surviennent des pathologies hépatiques, une gêne recouvrant l'hypochondre droit, due au fait que cet organe a une capsule étirée, est remplie de sang. Les sensations douloureuses et piquantes se situent initialement près du foie, mais peuvent irradier d'autres parties du corps.

Autres maladies qui causent des picotements

Un certain nombre de maladies affectant les organes internes situées à l'extérieur de la cavité abdominale peuvent provoquer des fourmillements du côté droit. Ils peuvent être diagnostiqués lors du passage des études de laboratoire et du matériel informatique, qui sont désignés par des spécialistes, en tenant compte des symptômes présents.

Pathologie cardiaque

Malgré le fait que le cœur humain est situé dans le sternum, avec le développement de l'échec, les personnes peuvent ressentir des sensations douloureuses du type perçage du côté droit. Cela est dû au fait que, dans cette pathologie, il existe une violation du flux sanguin, ce qui entraîne une augmentation de la taille du foie.

Symptômes de l'infarctus du myocarde

En cas d'infarctus du myocarde abdominal, une forte sensation de brûlure apparaît. En outre, le patient ressentira une pression près de l'hypochondre droit, pas de picotements intenses. Vous pouvez suspecter cette pathologie par le tableau clinique caractéristique:

  • rythme cardiaque brisé;
  • la peau devient pâleur douloureuse;
  • il y a une diminution rapide de la pression.

Comment aider une personne souffrant d'infarctus du myocarde

Grossesse extra-utérine

Lorsque le fœtus commence à se développer en dehors de l'utérus, la femme ressent les sensations typiques d'une grossesse normale au cours des premières semaines. Mais à mesure que la taille de l'ovule augmente, les symptômes suivants apparaissent:

  • des picotements se produisent;
  • les taches apparaissent;
  • il y a une forte faiblesse;
  • tête qui tourne;
  • peut être très malade.

Symptômes et signes de la grossesse extra-utérine

À partir de 3 à 4 semaines de grossesse environ, cette catégorie de femmes enceintes commence à ressentir des sensations douloureuses qui augmentent rapidement leur intensité. Si une grossesse extra-utérine n'est pas diagnostiquée à temps, le risque de décès pour la femme augmente. En effet, quand une trompe de Fallope se casse, des saignements abdominaux commencent et augmentent rapidement en intensité.

Pneumonie

Le processus inflammatoire qui affecte le poumon droit est généralement accompagné de sensations de douleur ressenties dans la région du sternum. Les patients peuvent également observer des picotements (zone sous-costale droite), dont l'intensité dépend du degré d'atteinte de l'organe.

Comment reconnaître une pneumonie

En parallèle, les symptômes suivants peuvent survenir:

  • la température augmente;
  • la toux paroxystique commence, au cours de laquelle le flegme se dégage;
  • il y a des états fébriles.

Vidéo - Pneumonie

Pleurésie

Les pneumologues considèrent souvent que cette maladie est une complication de la pneumonie. Chez les patients atteints, il commence à picoter à droite (la région du sternum), après quoi les sensations douloureuses se propagent à la région des omoplates. Lorsque la pleurésie, il y a une forte toux, difficulté à respirer, la température augmente. La maladie nécessite un traitement médical sérieux, car en son absence, les patients devront faire face à de graves complications. Pour certains patients, le décès peut en résulter.

Traitement de la pleurésie

Vidéo - Qu'est-ce qui fait mal dans l'hypochondre droit?

Conclusion

Les fourmillements dans le côté droit, en plus des raisons ci-dessus, peuvent être une conséquence d'une blessure, d'une névralgie intercostale, d'une ostéochondrose. Indépendamment de ce qui a déclenché l’inconfort, les patients ne doivent pas être laissés sans douleur. En outre, vous ne devriez pas essayer de normaliser l'état par vous-même, car un médicament mal choisi ne peut qu'aggraver la situation. La seule bonne décision serait de se rendre immédiatement à l'hôpital, de subir un examen approfondi et de recevoir des soins médicaux adéquats.

Vous aimez cet article?
Enregistrer pour ne pas perdre!