Principal / Pancréatite

Pourquoi les intestins font-ils mal et comment se débarrasser de la douleur?

Pancréatite

Beaucoup souffrent de douleurs intestinales, provoquant de graves désagréments physiques et psychologiques. Ils s'expliquent par les contractions des muscles lisses des parois intestinales, qui se produisent sous l'influence de toxines et de facteurs traumatiques. Des sensations désagréables dans l'intestin accompagnées de symptômes supplémentaires indiquent la présence d'une pathologie.

Causes de la douleur intestinale

Des problèmes intestinaux douloureux peuvent indiquer les anomalies suivantes dans l'organisme:

  • Ballonnements. Il se produit en raison de la formation accrue de gaz dans l'intestin, ce qui provoque l'étirement de ses boucles et un inconfort douloureux.
  • Constipation Indique une selle rare, difficile et parfois douloureuse, accompagnée de crampes, de ballonnements, de malaises et d'une perte d'appétit. Lisez aussi - comment se débarrasser de la constipation.
  • Intoxication alimentaire: elle est causée par l’utilisation d’aliments contaminés de mauvaise qualité. Sur le fond de l'intoxication peut développer une gastro-entérite. Les symptômes caractéristiques comprennent des nausées et des vomissements, des douleurs spasmodiques, de la fièvre et des selles molles. Dans ce cas, un régime spécial est recommandé.
  • Gastroentérite. Maladie intestinale orientation inflammatoire et infectieuse, déclenchée par des bactéries, des virus. Les symptômes caractéristiques de la maladie comprennent les éléments suivants:

- diarrhée aqueuse;
- nausée, vomissement;
- douleur abdominale;
- crampes intestinales;
- la hausse des températures;
- mal de tête.

Dyspepsie. Il est diagnostiqué en cas de problèmes digestifs et présente les caractéristiques suivantes:

- flatulences;
- nausée, brûlures d'estomac;
- le surpeuplement des intestins;
- douleur au haut de l'abdomen.

  • Intolérance au lactose. Incapacité de l'intestin à absorber le sucre naturel - lactose contenu dans les produits laitiers. Avec cette violation, on observe une distension abdominale et une formation de gaz, une douleur, une diarrhée.
  • Syndrome du côlon irritable. Il est considéré comme un problème commun associé aux processus destructeurs du côlon. La pathologie a souvent une orientation chronique, se manifestant par des changements dans les périodes d'exacerbation et de rémission. La maladie peut être constatée s’il existe un certain nombre de signes:

    - douleur abdominale spasmodique;
    - flatulences;
    - constipation ou diarrhée;
    - flatulences;
    - écoulement muqueux pendant les selles.

    Colite ulcéreuse. Se différencie de façon chronique par la formation d'ulcères et de foyers inflammatoires dans l'intestin. Les manifestations de la maladie sont les suivantes:

    - événements diarrhéiques;
    - températures élevées;
    - se sentir fatigué;
    - douleur intestinale spasmodique;
    - inconfort dans le rectum;
    - la présence de sang dans les matières fécales;
    - perte de poids.

    Appendicite. C'est une conséquence du développement du processus vermiforme du centre de l'inflammation. La présence de la maladie indiquera les signes suivants:

    - perte d'appétit grave;
    - saut de température;
    - nausée, bâillonnement;
    - douleur dans l'abdomen.

    La maladie de Crohn. Il provient du tube digestif, a des composants inflammatoires et chroniques. Les principaux symptômes de la pathologie sont exprimés dans les points suivants:

    - perte d'appétit marquée;
    - élévation de la température;
    - douleur abdominale;
    - diarrhée avec éclaboussures de sang;
    - anémie et perte de poids.

    Tumeurs bénignes / malignes. Le côlon devient le refuge le plus fréquent des néoplasmes intestinaux. Manifestations caractéristiques de l'oncologie:

    - crampes abdominales persistantes;
    - changer la consistance des selles;
    - constipation ou diarrhée, accompagnée d'écoulement sanglant;
    - faiblesse générale, apparence fatiguée;
    - sensation de selles incomplètes après les selles;
    - ballonnements, flatulences;
    - changements de poids dramatiques.

    Ischémie intestinale. Il est formé en raison d'une violation de la perméabilité vasculaire du côlon. Accompagné de douleurs de forte intensité et de crampes qui, lorsqu'elles s'atténuent, entourent tout l'intestin. Les porteurs des maladies suivantes sont sensibles à la pathologie: athérosclérose, diabète, varices, etc. Symptômes:

    - accès incontrôlable de nausées;
    - ballonnements, douleurs abdominales à la palpation;
    - gargouillis, grondement (voir aussi - pourquoi gronder dans l'estomac);
    - selles molles.

    Obstruction intestinale. L'impossibilité de déplacer les aliments en raison de l'absence ou de l'absence de contractilité des fibres musculaires du côlon. Reconnaître la pathologie des caractéristiques suivantes:

    - une forte détérioration de l'état général;
    - l'apparition de pulsions émétiques; vomissements lui-même;
    - diminution, perte d'appétit;
    - forme asymétrique de l'abdomen (ci-dessous);
    - manque de matières fécales intestinales.

    Caractéristiques de la maladie:

    - des douleurs de crampes indépendantes apparaissent à des intervalles de 15 à 25 minutes;
    - il n'y a pas de défécation, même en prenant des laxatifs;
    - l'inconfort disparaît après quelques jours;
    - intoxication générale du corps se produit en raison de l'accumulation de fèces, de toxines.

  • Polypes intestinaux. Pathologie caractérisée par la croissance des membranes intestinales des tumeurs bénignes. Au stade initial, il est rarement accompagné d'une douleur, qui a une manifestation faible et une nature douloureuse, en raison de l'évolution asymptomatique de la maladie. Aux stades avancés, des problèmes de vidange intestinale sont identifiés.

  • Syndrome du côlon irritable (vidéo)

    Syndrome du côlon irritable, les symptômes qui l'accompagnent. Comment diagnostiquer une maladie. Manières de le traiter, y compris un régime équilibré.

    Symptômes, localisation, nature de la douleur, maladies possibles

    Maux de ventre à droite

    Appendicite. Douleur aiguë avec irradiation au membre inférieur droit (moins souvent à gauche).

    Les signes d'inflammation de l'appendice:

    • diarrhée, besoin émétique;
    • augmentation de la pression artérielle, la température;
    • mictions fréquentes;
    • augmentation des impulsions de douleur lors de la toux, de la rotation du corps, de la marche.

    Estomac fait mal à gauche

    1. colite ulcéreuse. Les sensations de douleur pouvant durer plusieurs heures ont un caractère vif / terne. Le risque de tumeur maligne est multiplié par 3.

    • fausse envie de déféquer;
    • la présence de pus, de sang dans les fèces;
    • augmentation de la température;
    • malaise grave.

    2. Diverticulite. La douleur de coupe s'accompagne des symptômes suivants:

    • fièvre
    • selles molles et liquides;
    • présence d'impuretés fécales sanglantes.

    3. Sigmoïdite. Inflammation dans le côlon sigmoïde.

    Mal de dos dans l'abdomen

    Ulcère duodénal. La douleur se forme plus souvent la nuit et pendant les longues pauses entre les repas.

    Inconfort après la selle, manger

      Fissure anale. Syndrome douloureux fort et épuisant. Augmente les chances d'apparition de foyers d'inflammation et de pénétration de l'infection.

    - douleur d'intensité élevée et persistante après la vidange intestinale;
    - irradiation de la douleur dans le sacrum, le coccyx;
    - miction douloureuse, crampes;
    - violation du cycle menstruel.

  • Surmenage des muscles intestinaux.
  • Blessure Coccyx, périnée.
  • Crampes intestinales.
  • Inflammation hémorroïdaire.
  • Oncologie du canal anal.
  • Paraproctite sous-cutanée.
  • Thrombose intestinale.
  • Maladies sexuellement transmissibles.

  • Zona douleurs abdominales

    Entérocolite. Inflammation de toutes les parties de l'intestin.

    Fait mal au ventre près du nombril

    Quelles sont les causes de la douleur rectale (vidéo)

    Pourquoi le rectum fait mal. Quels sont les symptômes caractéristiques de ce problème, de quoi s'agit-il? Méthodes de prévention des maladies et thérapie ciblée.

    Douleur dans les intestins pendant la grossesse

    Toute manifestation d'inconfort au bas de l'abdomen d'une femme enceinte fait l'objet d'une attention particulière, car même des pathologies intestinales mineures peuvent avoir un effet négatif sur le fœtus.

    Facteurs affectant la formation de douleur dans l'abdomen:

    1. Changements physiologiques. Pendant la grossesse, il y a des changements hormonaux notables - le niveau d'oestrogène, de progestérone augmente. Il affecte le corps comme suit:

    • les muscles des organes internes se détendent, y compris les intestins;
    • péristaltisme diminué, aggravant le passage de la nourriture;
    • lorsque le stress augmente les contractions intestinales (spasmes);
    • tard dans l'utérus augmente de manière significative en taille et repousse les organes à proximité, en pressant et en perturbant leurs fonctions.

    2. maladie intestinale. Par nature, distinguons les pathologies suivantes:

    • fonctionnel (syndrome du côlon irritable);
    • inflammatoire (colite, maladie de Crohn);
    • infectieux (salmonellose, choléra, dysenterie).

    Symptômes de maux intestinaux:

    • inconfort paraombilical, latéral, iléal;
    • flatulences grondantes;
    • augmentation de la température;
    • changement brusque de selles (constipation, diarrhée);
    • la déshydratation;
    • écoulement muqueux, purulent et sanglant dans les masses fécales.

    3. Pathologie inflammatoire. Lorsque l'enfant est né, une annexite chronique peut survenir, ce qui peut se propager au péritoine et provoquer une péritonite.

    • douleurs douloureuses irradiant vers le sacrum, le rectum;
    • augmentation de la température;
    • inconfort pendant l'inspection, sensation.

    4. situations stressantes.

    5. Erreurs alimentaires.

    Premiers soins pour la douleur dans les intestins, avec quel médecin contacter

    La sensation de lourdeur, l'augmentation de la formation de gaz, la douleur spasmodique et aggravée du bas-ventre, le besoin émétique, les selles instables et d'autres manifestations - tous ces signes peuvent prédire une pathologie intestinale grave. Pour trouver la cause exacte et procéder au traitement optimal, vous devez consulter un médecin. Parmi les professionnels de la santé impliqués dans la résolution de tels problèmes, il convient de souligner:

    • un gastroentérologue;
    • proctologue;
    • oncologue.

    En présence de douleurs intestinales et de l'impossibilité de contacter un médecin qui a un problème, les premiers secours doivent être fournis sur place. Son essence est la suivante:

    • Prendre une position horizontale pendant une demi-heure.
    • Vider les entrailles par des mouvements de massage, des laxatifs.
    • En cas de gonflement, prenez une portion de «Smekta» ou plusieurs comprimés de «Charbon activé» (1 comprimé. Par 10 kg de poids corporel).
    • Acceptation "Papaverina" ou autre antispasmodique.

    Pour éviter d'autres problèmes intestinaux répétés, cela aidera:

    • nutrition réglementée;
    • mode de consommation ajusté;
    • examen complet.

    Diagnostics

    Si vous constatez des symptômes désagréables qui accompagnent des douleurs intestinales, vous devez consulter un médecin pour une étude de diagnostic complète. Il peut inclure les procédures suivantes:

      Analyse des matières fécales.

    - Coprogramme. Produit pour évaluer la digestion des aliments.
    - Recherche bactériologique. Cela implique l'identification des infections intestinales, la définition du ratio bactéries bénéfiques et pathogènes.

    Examen endoscopique. L'endoscope est utilisé pour évaluer l'état de la membrane muqueuse.

    - Fibrogastroduodenoscopy. Examen de l'intestin supérieur.
    - Coloscopie. Vérification des dommages de l'intestin inférieur, collecte du matériel pour la biopsie.

  • Irrigoscopie Un examen aux rayons X est effectué avec l'introduction d'un agent de contraste (solution de baryum) au moyen d'un lavement permettant de corriger les modifications structurelles de l'intestin, afin d'identifier la cause de l'accumulation de déchets alimentaires.
  • Échographie. Découvrez les caractéristiques de l'emplacement de l'intestin.
  • Sigmoïdoscopie flexible. Permet d’effectuer une étude détaillée du côlon sigmoïde.
  • Endoscopie. Subdivisé en:

    - Top. En regardant à travers l'œsophage, l'estomac, l'intestin grêle.
    - Capsule Détection de la maladie de Crohn.

  • Rayon X
  • Tomographie par ordinateur.
  • IRM Vérifiez les petites larmes intestinales, les tumeurs fraîches et les fistules.

  • Médicament de traitement, chirurgical

    La pharmacothérapie consiste à prendre les groupes de médicaments suivants:

    • Antispasmodiques ("No-shpa", "Mebeverin", "Duspatalin", "Drotaverin"). Éliminer les spasmodiques et les douleurs, contribuer à l'amélioration de l'état général.
    • Laxatifs (Duphalac). Ils aident à soulager la constipation.
    • Carminatif ("Espumizan"). Promouvoir la libération des gaz accumulés.
    • Sorbants ("Smekta", "Enterosgel", "Atoksil"). Enlevez les toxines.
    • Probiotiques (Bifiform, Linex). Normaliser l'équilibre microbiologique à travers les lacto et bifidobactéries contenues dans les préparations.

    L'intervention chirurgicale réalisée sur les intestins, c'est:

    • Laparotomic. Il est fait avec une dissection de l'abdomen pour l'ablation partielle des parties intestinales - petites, sigmoïdes, directes, du côlon pour cause d'oncologie, thrombose vasculaire, anomalies congénitales.
    • Laparoscopique. Cela se fait par l'introduction d'un instrument d'optique, d'instruments dans les incisions faites pour couper les adhérences et éliminer les tumeurs bénignes.
    • Endoscopique. Implique l'introduction de l'endoscope dans l'intestin à travers l'ouverture arrière pour l'extraction de corps étrangers, l'élimination des polypes.

    Nourriture santé

    Avec divers problèmes intestinaux, la thérapie par le régime alimentaire occupe une place particulière. L'absence de régime alimentaire aura une incidence négative sur l'efficacité du traitement complexe. Le choix du type d'aliment associé à la fonction des intestins:

    • Lorsque la constipation pratiquée alimentation Pevzner (№ 3).
    • Avec diarrhée - régime numéro 4.

    Numéro de régime 3. Son objectif est d'augmenter le péristaltisme intestinal en incluant les aliments suivants dans le régime alimentaire:

    1. produits de boulangerie:

    • pain au son;
    • pain de grains entiers;
    • Pains diététiques exclusivement avec des plats liquides.

    2. Légumes frais, fruits.

    3. bouillies à base de céréales:

    5. Viande, soupes / bouillons de poisson avec l'ajout de légumes riches en fibres (betteraves, chou, carottes).

    • eau purifiée sans gaz;
    • décoctions de fruits secs, compotes;
    • jus dilués;
    • le thé

    Les groupes de produits suivants inhibant le péristaltisme sont interdits de recevoir:

    • bonbons contenant de la gélatine, de la gélose;
    • marmelade, guimauve;
    • produits de boulangerie à base de farine de première qualité;
    • la gelée;
    • gelée.

    Numéro de régime 4. Sa tâche principale est d'éliminer du régime les aliments qui provoquent la décomposition intestinale, la fermentation et augmentent le péristaltisme. L'aliment suivant est montré à l'utilisation:

    • Porridge - seulement en purée, consistance homogène.
    • Poisson, viande en soufflé, viande hachée.
    • Purée des soupes sans l'ajout de pâtes, pommes de terre, épices.
    • La chapelure dans les boulettes remplacées par du riz.
    • Tricot de baies, fruits: merisier, myrtille, coing, cornel.

    Produits non recommandés:

    • pâtisseries fraîches;
    • produits de chocolat;
    • pouding au lait;
    • yaourt doux.

    Indépendamment de la classification des maladies intestinales, il est strictement interdit de manger:

    • Viande grasse / poisson, bouillons riches basés sur eux.
    • Boissons fortes, sodas, café riche.
    • Ail, oignons, radis, radis.

    Médecine populaire

    Pour la suppression de la douleur intestinale, une dysbactériose parallèlement à un traitement médicamenteux peut utiliser des remèdes populaires, mais uniquement avec l'autorisation du médecin traitant.

    Comprend les ingrédients suivants:

    • menthe poivrée;
    • millefeuille;
    • écorce de chêne;
    • la sauge;
    • Motherwort;
    • Hypericum

    Processus de cuisson:

    Prendre des volumes égaux des herbes ci-dessus, mélanger. 2 cuillères à soupe l mélanger verser 0,5 litre d'eau. Réchauffer pendant 2 heures, laisser refroidir et filtrer. Prendre quatre fois par jour pour 0,5 tasse. La durée du traitement est de 3 jours.

    Infusion de graine de lin

    Moudre 1 c. matières premières, cuit à la vapeur 1 tasse d'eau bouillante. Insister 10 minutes, filtrer. Prenez trois fois par jour. Il est recommandé en cas de péristaltisme faible.

    Teinture Aloe Honey

    Faites fondre 300 g de miel à 40 degrés. Ajoutez 3 feuilles d'aloès préalablement épluchées et déchiquetées. Insister jour. Prendre sous forme de chaleur pendant 1 heure avant le petit déjeuner.

    Aloe peut être remplacé par du chou, des pommes de terre.

    Feuilles de thé vert Moudre et prendre avant chaque repas pendant 0,5 c.

    La douleur intestinale est un symptôme de certaines maladies. Et ce fait ne peut être ignoré. Cependant, n'abusez pas des antispasmodiques, des analgésiques, des drogues populaires. Il est nécessaire de déterminer la cause de l'apparition de l'inconfort en contactant un médecin. Un diagnostic correct lui permettra de prescrire un traitement efficace.

    Maux de l'intestin

    Selon les statistiques médicales, les pathologies du travail du tractus gastro-intestinal sont constamment associées à des dysfonctionnements de l'intestin. Mais la médecine ne reste pas immobile. De nombreuses maladies ont appris à identifier et à combattre avec succès. L'essentiel est de consulter un médecin à temps et de ne pas laisser de gêne dans l'estomac sans attention.

    L'intestin humain est un ensemble d'organes à l'intérieur du corps qui sont responsables de la digestion des aliments et de la libération de leurs nutriments. Chacun des composants peut causer une gêne et des douleurs à différents endroits. Il convient de considérer chaque symptôme séparément, en révélant les sources.

    Maux de ventre à droite

    Le plus souvent, la douleur du côté droit de l'abdomen est associée à une appendicite. Accompagnement de douleur lancinante, s'étendant jusqu'à la jambe droite. Rarement accompagné de douleurs à la jambe gauche. En plus des sensations, il y a aussi des signes visibles:

    • Diarrhée, réflexe nauséeux.
    • Augmentation de la pression et de la température de 37 et plus.

    Un patient avec une annexe enflammée ressent une augmentation de la douleur lorsqu'il tousse, se retourne ou marche. Une opération est nécessaire pour résoudre la situation.

    Une gêne est parfois causée par une infection intestinale: colite ulcéreuse, iléite, maladie de Crohn, diarrhée. La cause est une amibe ou des vers.

    Ventre douloureux à gauche

    Avec des douleurs à droite, tout est assez simple, mais la région abdominale sur le côté gauche offre beaucoup d'options pour les maladies.

    Colite ulcéreuse

    Maladie du côlon associée à une inflammation chronique de la membrane muqueuse d'un organe. Des ulcères hémorragiques ne cicatrisant pas peuvent apparaître à la surface. Dans ce cas, lors de l'inflammation, des ulcères se forment, qui se développent par la suite en cancers. L'intestin supérieur est la source de la douleur. La cause de la maladie sont des facteurs héréditaires et l'influence de l'environnement. Lorsque la maladie affecte le rectum, l'inflammation se propage progressivement au côlon. Accompagné de symptômes:

    • L'envie de vider, souvent fausse.
    • Présence de pus et de sang dans les selles.
    • Augmentation de la température corporelle.
    • Malaise
    • Douleur coupante.

    Diverticulite

    Il s’agit d’une croissance en forme de sac, d’un diamètre de 5 à 10 cm, qui se forme le plus souvent sur les parois du gros intestin, principalement dans l’intestin sigmoïde et du côlon (moitié gauche). Beaucoup moins fréquemment, la diverticulite affecte l'intestin grêle. Peut faire mal dans l'abdomen inférieur gauche. Le danger est que les aliments sont bouchés dans les sacs - les diverticules - les bactéries se multiplient et que le processus s'enflamme. Symptômes accompagnant la maladie:

    • Augmenter la température corporelle jusqu'à un état de fièvre.
    • Masse fécale liquide et aqueuse.
    • La présence de sang dans les selles.

    Chez la femme, la diverticulite est corrigée plus souvent que chez l'homme, une fois et demie. Un organisme adulte est plus sensible à la maladie qu'un enfant.

    Selon des données médicales, des processus de hernie sont observés dans plus de la moitié de la population, mais seulement 10 à 15% sont enflammés et les symptômes de la maladie apparaissent.

    Sigmoïdite

    La maladie affecte le côlon sigmoïde, l'avant-dernière partie du gros intestin. La sigmoïdite est capable d'agir comme une maladie indépendante et de devenir la manifestation d'un autre mal.

    La maladie se développe principalement dans l'anatomie et la physiologie de l'intestin. Les aliments en cours de digestion traversent le tractus intestinal et, pénétrant dans le côlon sigmoïde, forment finalement des masses fécales qui contribuent à l'irritation de la membrane muqueuse et à l'apparition de microtraumatismes. En raison de la forme incurvée, le contenu intestinal s'attarde dans les intestins, ce qui crée également une prédisposition à l'apparition d'inflammation.

    Mais non seulement la structure du tube digestif sigmoïde conduit à la sigmoïdite:

    1. Infections intestinales. Les toxines produites par les bactéries agissent de manière destructive sur les cellules des organes digestifs et conduisent à l'apparition d'érosions et d'ulcères. Surtout exposé au côlon sigmoïde.
    2. Dysbactériose. La microflore remplit une fonction protectrice, en violation de l'équilibre développe des bactéries nocives, l'inflammation.
    3. Ischémie de l'intestin, dans laquelle l'approvisionnement en sang de l'organe est perturbé. La cause la plus courante est l’athérosclérose, dans laquelle des plaques se forment dans les vaisseaux, empêchant le sang de circuler dans un volume suffisant. Cela conduit à une mauvaise nutrition des cellules et des tissus. Les zones de nécrose apparaissent - les premières sources d'inflammation.
    4. Maladie de rayonnement Les doses excessives de radiations reçues par l'homme détruisent la structure cellulaire, entraînant l'apparition de composés toxiques endommageant les cellules saines de l'organisme.

    Dyskinésie

    Le complexe de maladies découlant des intestins, le manque de sa fonction motrice. Le gros intestin souffre souvent. Caractérisé par une douleur lancinante.

    Il existe deux types: hypermoteur et hypomoteur. Au premier stade, les contractions spasmodiques et le tonus intestinal augmentent fortement, il y a constipation, douleur aiguë et colique en cours de route. Dans le second type, la fonction motrice et le ton du corps diminuent périodiquement, les aliments cessent de bouger. Les processus putrides commencent, obstruction intestinale, l'estomac est plein et douloureux.

    Maux d'estomac avec recul

    En cas de syndrome douloureux de l'ulcère duodénal, inquiétudes nocturnes et entre les repas L'inflammation et la plaie résultent de l'exposition à l'acide sur la membrane muqueuse de l'organe. Les personnes sensibles sont les plus exposées à l'apparition d'ulcères. L'estomac, associé au duodénum, ​​est également sensible à l'apparition d'ulcères. La maladie se manifeste par des périodes: exacerbations (printemps, automne) et rémission. Surtout les hommes malades. Le principal agent responsable de la maladie s'appelle une bactérie - Helicobacter pylori. Les sources moins courantes d'ulcères duodénaux sont considérées: médicaments anti-inflammatoires, cirrhose du foie, insuffisance rénale.

    Douleur après les selles, la nourriture

    La sensation d'inconfort après la toilette est associée à une fissure dans l'anus. Cela augmente considérablement le risque d'inflammation. Une personne ressent une douleur intense et intense dans les intestins, s'étendant dans le sacrum ou le coccyx. Lorsque vous urinez - coupez. La situation est comme une femme quand le bas-ventre fait mal - une violation du cycle menstruel.

    Quoi d'autre indique des douleurs abdominales après une selle, ainsi qu'après un repas:

    • Sur la blessure du coccyx ou du périnée.
    • Spasmes dans les intestins.
    • Maladie oncologique du rectum.
    • Maladie vénérienne.
    • La formation de thrombose dans l'intestin.
    • Spasmes

    Zona douleurs abdominales

    Le symptôme indique la présence d'entérocolite dans le corps. Le petit et le gros intestin sont enflammés, ce qui entraîne des modifications pathologiques de la muqueuse organique et son dysfonctionnement. Causes de l'entérocolite:

    • Infections intestinales.
    • Troubles de l'alimentation, y compris la consommation de grandes quantités d'aliments épicés, de boissons alcoolisées.
    • Empoisonnement au travail ou à la drogue. Le patient a pris des antibiotiques pendant longtemps et sans contrôle.
    • Allergie alimentaire.
    • Rayonnement.
    • Vers et autres parasites intestinaux.

    Fait mal au ventre près du nombril

    Dans ce cas, les symptômes parlent de difficultés dans l'intestin grêle - entérite. Cette maladie, qui entraîne une réduction de la couche muqueuse de l'organe, entrave le processus de digestion des aliments et d'absorption des nutriments.

    Causes de malaise:

    • Les parasites et les infections se développent dans l'intestin grêle.
    • L'accumulation de substances toxiques: arsenic, plomb, etc.
    • Médicaments non contrôlés.
    • Panne de courant. Abus de nourriture épicée, la malbouffe. Mauvaise nourriture à mâcher, allergie alimentaire.
    • Une quantité insuffisante d'enzymes est produite pour une digestion de haute qualité.

    En plus des douleurs abdominales internes, l'entérite a également des manifestations externes:

    1. Perte de poids nette, le patient perd du poids.
    2. Apparaît irritabilité, insomnie.
    3. Il y a une baisse d'activité.
    4. La peau devient sèche, les flocons, les cheveux tombent. Les ongles se cassent facilement et la plaque à ongles devient plus épaisse.
    5. Travail inégal du coeur.
    6. Douleurs musculaires, faiblesse corporelle, crampes.

    En plus des entérites, la douleur dans le nombril peut parler d'une maladie moins grave. L'inconfort peut provoquer des troubles intestinaux causés par une violation de la microflore interne. Le phénomène est temporaire, après rétablissement de l'équilibre, les symptômes disparaissent.

    Examinez attentivement la douleur dans le nombril, si la douleur s'étend également au côté droit. Cela peut indiquer le début du processus inflammatoire dans le processus du côlon - appendice.

    Une douleur sourde à droite ou à droite de l'hypochondre indique un dysfonctionnement de la vésicule biliaire et la douleur entourant le pancréas.

    Douleur dans les intestins pendant la grossesse

    L'inconfort du tractus intestinal chez les femmes qui portent un enfant mérite une attention particulière, car toute atteinte à la santé de la future mère peut constituer un risque pour la vie et la santé du bébé.

    Les changements physiologiques dans le corps entraînent une sensation de gêne dans l'abdomen. La restructuration du fond hormonal, la production accrue d'oestrogène et de progestérone ont les conséquences suivantes:

    • Relaxation des muscles des organes internes de la région abdominale.
    • La motricité intestinale diminue, le passage des aliments dans le canal ralentit.
    • En cas de stress, les spasmes musculaires du tractus augmentent.
    • À l'approche de la naissance, l'utérus augmente avec le fœtus. Les organes internes sont déplacés, comprimés et leur activité fonctionnelle est perturbée.

    Les maladies de l’organe deviennent également une cause: violation de la fonction motrice du côlon (syndrome du côlon irritable), inflammation de l’iléon, du côlon et du rectum (maladie de Crohn), infections (choléra, dysenterie).

    Le stress et l’absence de régime alimentaire entraînent également des douleurs à l’abdomen des femmes enceintes.

    Lorsque le fœtus est porté dans le corps, une annexite peut survenir au stade chronique. Ce sont des processus inflammatoires dans les trompes de Fallope, mais il peut se propager aux organes péritonéaux et provoquer une péritonite. Déterminer les symptômes de cette maladie n’est pas difficile:

    • La douleur douloureuse qui s'étend à la région sacrée et au rectum.
    • Augmentation de la température corporelle.
    • Gêne pendant l'inspection et la sensation.

    Premiers soins pour les douleurs intestinales

    Lorsqu'un patient a mal au ventre et qu'il est impossible de consulter un médecin pour le moment, il est nécessaire de savoir comment prodiguer les premiers soins:

    • Le patient doit rester allongé sur une surface plane pendant 30 minutes.
    • Pour aider à se débarrasser des masses fécales stagnantes. Pour ce faire, massez l'abdomen et prenez des laxatifs ou des microclysters. Après le lavement, le patient devrait s'améliorer, mais il ne faut pas en abuser, car le péristaltisme intestinal sera perturbé.
    • En cas de gonflement et de formation de gaz en excès, prenez du charbon actif ou du Smektu.
    • En cas de crampes sévères, prenez des médicaments antidouleur, tels que la papavérine.

    Une douleur intense et l'impossibilité d'éliminer le syndrome, même après avoir pris des médicaments, indiquent la nécessité d'appeler une ambulance.

    Pour prévenir la récurrence de problèmes au niveau du tractus intestinal, il est nécessaire de: observer le régime alimentaire, utiliser une quantité suffisante de liquide, subir un examen complet.

    Mais nous devons nous rappeler qu’il n’est pas possible d’éliminer le spasme dans toutes les maladies. Par exemple, si l'anesthésie pour l'appendicite, un spécialiste peut ne pas reconnaître la maladie en raison d'une image floue des symptômes.

    Quel médecin contacter

    Si le patient ressent une gêne abdominale, il est conseillé de contacter les spécialistes suivants:

    • Gastro-entérologue. Avec la colite et la duodénite, lorsque les intestins sont douloureux, des processus inflammatoires ont lieu en elle. Dysbactériose, entérocolite, présence de parasites dans le corps.
    • Proctologue. Engagé dans des dysfonctionnements du rectum, du côlon et des organes adjacents. Ce médecin est traité avec une constipation persistante ou, au contraire, avec une diarrhée régulière. Si un œdème s'est formé dans la région anale, des inclusions de sang sont apparues dans les masses fécales et le ganglion hémorroïdal est sorti.
    • Oncologue. Traitement des tumeurs malignes et bénignes dans les intestins et dans les organes internes de la cavité abdominale.

    Traitement

    Afin de lutter efficacement contre les maladies du tractus intestinal, le patient doit être examiné et testé, puis le médecin décidera de la manière de traiter et de prescrire les médicaments nécessaires. Prendre des médicaments vous-même sans consultation est indésirable.

    Médicaments

    Selon les symptômes observés, des laxatifs, des analgésiques, des sorbants, des médicaments normalisant la microflore sont prescrits.

    • Analgésiques No-spa, Drotaverin, Duspatalin - aident à éliminer rapidement la douleur, contribuent à la normalisation de l'état général du patient.
    • Avec un effet laxatif. Duphalac, Guttalaks, Regulaks - irritent les parois du tractus intestinal, contribuent au renforcement de l'activité motrice de l'organe. Le médicament aide à se débarrasser de la constipation.
    • Avec augmentation de la formation de gaz. Espumizan - lutte contre les excès de gaz. L'outil aide à réduire la motilité intestinale, l'effondrement des boules de gaz avec l'absorption ultérieure, et l'autre partie est dérivée naturellement.
    • Absorbants Médicaments visant l'excrétion de toxines. Parmi les comprimés les plus populaires - Charbon actif, à partir de suspensions - Smekta.
    • Médicament probiotique. Normaliser la microflore dans l'intestin. Bifiform, Linex.
    • Anti-inflammatoire. Trichopol, Tsiprolet, Métronidazole.

    Intervention chirurgicale

    Parfois, une opération est nécessaire pour aider le patient ou sauver sa vie. Pour enlever:

    • Maladies de l'intestin grêle. Syndrome de l'intestin court, adhérence, tumeur maligne, blocage des vaisseaux sanguins alimentant l'organe.
    • Maux du gros intestin. Appendicite, diverticulite, formation de polypes sur la membrane muqueuse, cancer.
    • Maladies du rectum. Hémorroïdes, fistule anale.

    Pharmacie naturelle

    Les méthodes traditionnelles permettent également de soulager l'état du patient à la maison. En plus de prendre des médicaments, les recettes folkloriques doivent être discutées avec votre médecin.

    Décoction à base de plantes. Se compose de: menthe poivrée, achillée millefeuille, sauge, agripaume, écorce de chêne, millepertuis. Les ingrédients en proportions égales ont versé 0,5 litre d'eau chaude. Faire bouillir à feu doux pendant 2 heures. Après refroidissement, boire une demi-tasse pendant 3 jours (quatre fois par jour). Accepté pour la diarrhée et les muqueuses d'organes irrités. Si le patient a un diagnostic de pancréatite, la décoction à base de plantes est strictement interdite.

    En cas de faible activité motrice intestinale, une infusion de graines de lin est recommandée. 1 cuillère à café d'herbes hachées est mélangée à un verre d'eau bouillie et infusée pendant 10 minutes. Prendre trois fois par jour.

    Aloès et miel On fond le miel dans une quantité de 300 g, on ajoute 3 feuilles d’aloès pré-hachées. Le mélange est infusé pendant 24 heures et est pris chaud avant le petit déjeuner (1 heure). Si ce n'est pas de l'aloès, vous pouvez utiliser des pommes de terre ou du chou.

    Maux de ventre dans la région intestinale

    ✓ Article vérifié par un médecin

    La douleur dans l'intestin peut être un symptôme de diverses maladies et certaines d'entre elles ne lui sont pas associées. Afin de déterminer la véritable cause de la douleur et de prescrire le traitement approprié, il est nécessaire de porter une attention particulière aux symptômes associés. Un examen complet du corps peut être nécessaire pour que le spécialiste puisse établir un diagnostic précis.

    Douleur dans l'intestin

    Douleur dans l'intestin et son traitement

    Les douleurs abdominales dans l'intestin peuvent être de nature sourde, lancinante, coupante, crampante, lancinante, douloureuse et aiguë. Parfois, il est le résultat de maladies chroniques du tractus gastro-intestinal ou de l'un des symptômes de l'inflammation aiguë du péritoine. La douleur n’est pas toujours causée par des problèmes d’intestin.

    Souvent, une douleur dans la région intestinale survient après un repas. La sensation d'inconfort après une nourriture grasse, fumée et salée, qui irrite les parois intestinales, est particulièrement prononcée. Une telle douleur est le plus souvent sourde, crampante, mais peut être cousue. Prendre de l'alcool et un excès de café peut aussi causer de la douleur.

    Diverses pathologies de l'intestin, sa fixation avec des helminthes ou l'étirement avec des gaz provoquent des douleurs. Avec la colite, la douleur survient à cause du spasme de l'intestin. L'apparition d'adhésions, de torsions et de tumeurs peut provoquer des douleurs aiguës et des problèmes de perméabilité intestinale. Un rôle majeur dans la détermination de la douleur joue des symptômes concomitants.

    C'est important! Pour qu'un spécialiste puisse prescrire des études et des tests, il est nécessaire de caractériser clairement la nature de la douleur, les symptômes supplémentaires et la durée de l'apparition de la gêne.

    Maladies possibles sur le site de la douleur

    Si vous avez mal aux intestins, vous devriez contacter les spécialistes suivants:

    Le gastro-entérologue prescrit un examen endoscopique de l'estomac et des intestins. Pour déterminer le diagnostic exact, les études suivantes peuvent être proposées:

    1. Analyse des matières fécales.
    2. Coloscopie.
    3. Echographie de la cavité abdominale.
    4. Fibrogastroduodenoscopy.
    5. Tests sanguins, etc.

    Pour exclure la possibilité de maladies inflammatoires et infectieuses, on prescrit aux organes reproducteurs l'analyse d'urine et le diagnostic PCR. Les femmes ont besoin d'un examen gynécologue, hommes - urologue.

    Le traitement de la douleur consiste à en éliminer la cause, ce qui a provoqué une gêne. Dans le cas de maladies infectieuses, des médicaments antibactériens sont prescrits. Si la douleur est apparue en raison d’une violation de la microflore intestinale - probiotiques. Des antispasmodiques et des analgésiques sont prescrits pour les douleurs aiguës aiguës.

    Syndrome du côlon irritable

    Selon les critères de Rome III, le SCI est diagnostiqué si une douleur ou un inconfort récurrent dans l'abdomen survient pendant au moins 3 jours par mois pendant les 3 derniers mois avec une durée totale de symptômes d'au moins 6 mois, avec:

    • la douleur diminue après les selles;
    • combiné avec un changement de la fréquence des selles;
    • combiné avec un changement dans la consistance des selles.

    Symptômes du syndrome du côlon irritable

    Avec cette pathologie, on observe une distension abdominale, des selles anormales (constipation ou diarrhée) et des douleurs. La maladie la plus commune affecte les personnes émotives avec un psychisme instable. Dans de rares cas, il est dû à la malnutrition, à des infections et à un manque ou un excès de fibres dans l'alimentation.

    Les symptômes

    Les principaux signes de pathologie:

    1. Douleur abdominale. Le patient peut caractériser la douleur comme indéfinie, brûlante, sourde, douloureuse, constante, poignard, torsion. Localisation principalement dans les régions iliaques, généralement à gauche. La douleur augmente habituellement après avoir mangé, diminue après un acte de défécation, d’émission de gaz, d’utilisation de médicaments antispasmodiques. Chez les femmes, il augmente pendant la menstruation. L'absence de douleur la nuit pendant le SCI est une caractéristique distinctive importante.
    2. Ballonnements. Il est moins prononcé le matin, augmente pendant la journée, augmente après avoir mangé.
    3. Tabouret bouleversé La diarrhée survient généralement le matin après avoir mangé. La fréquence des selles varie de 2 à 4 fois ou plus sur une courte période. L'envie de déféquer survient généralement après chaque repas. Dans les selles peuvent être observés des morceaux de produits non digérés. En cas de constipation, il est possible d'excréter des excréments "de mouton", des masses fécales sous la forme d'un "crayon", ainsi que la présence de selles de liège (sécrétions d'excréments denses et décorés au début de la défécation, puis d'excréments pâteux ou même aqueux).

    Quel est le syndrome du côlon irritable

    Avec le SCI, des nausées et des vomissements peuvent entraîner une perte de poids importante, une bouche sèche et une faiblesse générale. Une personne peut avoir des maux de tête, des tremblements, des maux de dos, des douleurs lombaires, des douleurs musculaires et articulaires. Également caractérisé par des troubles du sommeil et une dépression.

    C'est important! Avec une cause psychogène de la maladie, il est très important pour une personne de consulter un psychothérapeute et de traiter les problèmes du système nerveux.

    Traitement

    Le traitement du syndrome du côlon irritable est assez long. Tout d'abord, une personne doit adhérer à une nutrition adéquate et abandonner les produits nocifs. Des préparations spéciales pour la restauration de la microflore intestinale doivent être consommées tout au long du traitement.

    En cas de dysfonctionnement du système nerveux, d'émotivité accrue, de dépression et de troubles anxieux, il est très important de consulter un psychothérapeute. Dans certains cas, le syndrome du côlon irritable n'a pu être éliminé qu'après une cure de sédatifs, qui doivent être prescrits par le médecin traitant.

    Traitement du syndrome du côlon irritable

    La microflore intestinale est normalisée à l'aide de probiotiques et de prébiotiques:

    Douleur dans les intestins: pourquoi cela se produit et comment vous aider

    Nous vivons dans un monde non idéal. Les personnes de tous âges peuvent ressentir une lourdeur et une douleur à l'abdomen, qui surviennent pour diverses raisons - peu graves. Cependant, souvent, une personne, confrontée à un symptôme similaire, est prise de panique. Certains, au contraire, n'attachent pas beaucoup d'importance et essaient d'éliminer l'inconfort des analgésiques. Ces deux solutions apparemment simples ne sont pas correctes, car elles ne résolvent pas le problème. Que faire s'il y a des douleurs dans les intestins? Tout d'abord, vous devez vous écouter attentivement et analyser la nature de la douleur et la cause possible.

    Allumer la logique

    Pour ne pas paniquer immédiatement, il faut penser de manière logique: s'agit-il exactement d'une douleur dans les intestins ou existe-t-il une chance de développer une autre maladie du tube digestif? Si vous êtes sûr que ce n'est pas le cas, cela pourrait-il provoquer des douleurs intestinales? Peut-être est-ce une réaction aux produits laitiers? Ou la raison en est-elle une longue abstinence dans l'alimentation, les médicaments pris et peut-être même un trouble de la motilité? Après avoir décidé de ces questions, il sera plus facile de comprendre ce qui ne va pas. Cependant, il ne s'agit que de la première étape.

    Particularités des troubles intestinaux

    Dans notre cavité abdominale, il y a d'autres organes que l'intestin. L'ignorance de l'anatomie de votre propre corps peut conduire à une impasse en cas de douleur abdominale.

    Un peu pour clarifier la situation aidera à analyser la nature de la douleur. Les raisons menant à ce symptôme sont différentes et se font sentir différemment. Par conséquent, pour commencer, nous définissons la propriété de la douleur, qui peut se manifester:

    • les crampes (les troubles vont dépasser brusquement et de manière inattendue, puis se retirer pendant un moment indéfini, puis se rappeler à nouveau),
    • en continu.

    Ensuite, essayez de comprendre la nature de la douleur:

    Déterminez l'intensité de la douleur: forte, modérée, faible.

    Après avoir clarifié ces points, essayez d’utiliser la méthode des exceptions.

    Il est plus facile de vérifier si les entrailles sont la cause de tels problèmes. Pour ce faire, après la procédure de défécation, écoutez votre corps: si la douleur n’a pas diminué, il existe un problème avec un autre organe.

    Un autre signe de problèmes intestinaux est une diminution de l'intensité de la douleur lors d'un changement de posture. Allongez-vous, par exemple, sur le ventre, les genoux collés au ventre. Aidé? Pour les problèmes intestinaux, la douleur disparaît généralement, car dans ce cas, la pression des gaz et des matières fécales sur les parois intestinales cesse. De plus, les gaz peuvent comprimer les organes voisins, ce qui est souvent la cause directe des douleurs intestinales.

    Si les sensations douloureuses disparaissent lorsque la personne a pris la position fœtale, couchée sur le côté, il y a lieu de parler de problèmes de pancréas. Quels autres symptômes accompagnent l'inflammation du pancréas, appelée pancréatite - lisez cet article.

    La différence suivante entre les problèmes intestinaux est l’indépendance entre la douleur et l’alimentation. Cependant, si le cas se situe dans le côlon transverse sous l'estomac, la situation sera différente. Un estomac plein exercera une pression sur cet intestin, provoquant une douleur.

    C'est important! Ne retardez pas le jeu de «devinettes» avec votre corps. Il est préférable de faire confiance aux spécialistes, de passer des tests et de procéder à des examens supplémentaires dans un établissement médical.

    Portrait de douleur

    Il n’est pas facile de comprendre les raisons de la maladie qui vous a pris.

    Légèrement clarifier la situation aidera portrait de la douleur. Ils peuvent être:

    • Crampes aiguës, localisées en bas. Il existe un syndrome du côlon irritable, ainsi qu'une colite, une entérite et des infections bactériennes.
    • Constant, douloureux. Certains des plus dangereux, surtout si une personne est tourmentée pendant plusieurs heures. Cela se produit lorsque l’inversion ou la rupture du rectum, la reproduction abondante de vers, de tumeurs, se dirigent si hardiment vers l’hôpital.
    • Continu, pointu. Vue encore plus dangereuse. Appelez immédiatement une ambulance.
    • Pointu, «poignard», pointu, localisé du nombril à gauche, bas du ventre excitant. Une appendice enflammée, une obstruction de l'uretère, une perforation intestinale ou gastrique et une grossesse extra-utérine se produisent également chez les femmes.

    IMPORTANT: Ce type de douleur nécessite non seulement un appel du médecin, mais également une intervention chirurgicale urgente!

    Ce qui conduit à des maladies de l'abdomen

    Mais revenons aux intestins. Soudainement, tous les signes indiquent le problème de ce segment du corps humain. Comment comprendre ce qui a conduit à une telle nuisance, car dans toute maladie, le plus important est d'identifier les causes et le traitement.

    Rappelez-vous l'anatomie: l'organe en question a des terminaisons nerveuses. Les nerfs sont fournis avec toutes les couches de l'intestin: ses muscles et ses parties sous-muqueuses. Il est nécessaire d'étouffer les spasmes des nerfs et ceux-ci réagissent immédiatement par une réaction douloureuse.

    Il suffit qu'une partie de l'intestin soit enflammée. Dès que le sang se précipite sur la zone touchée, le tissu gonfle, les nerfs se contractent et la douleur apparaît.

    En outre, la muqueuse intestinale peut être affectée. Bien qu'il n'y ait pas de terminaison nerveuse, la couche sous-muqueuse sous-jacente en contient et signale des dysfonctionnements internes graves.

    La colite ulcéreuse, les helminthes, les tumeurs et les polypes entraînent généralement la défaite de la muqueuse intestinale.

    Réduire le cercle de ces affections suspectées aidera à clarifier le lieu douloureux:

    • Spasmes, zone passionnante autour du nombril - un signe d’helminthiase,
    • spasmes à droite, s'étendant jusqu'à la jambe, région inguinale - appendicite,
    • la douleur renversée, il est difficile de comprendre exactement où elle fait mal - le premier soupçon de la défaite de l'intestin grêle.
    • Tirer des sensations par le bas, près de l'anus, indique des hémorroïdes et des fissures rectales.

    Comme la plus grande partie de l'intestin est située du côté gauche, l'estomac fait également mal, surtout du côté gauche. Localisation préférée - le côté gauche du nombril, parfois à droite.

    Cependant, une douleur à gauche peut également apparaître en raison d'un dysfonctionnement du système génito-urinaire chez les personnes des deux sexes.

    Une douleur dans le bas de l'abdomen, à gauche du sexe faible, fait état d'une inflammation des appendices, d'une endométriose, de processus adhésifs.

    La nature similaire de la douleur à droite indique des pathologies gynécologiques se développant dans le lobe droit d'organes femelles appariés.

    Si une femme qui a récemment survécu à l'accouchement ressent une douleur dans la région anale, du côté gauche ci-dessous, les ligaments pourraient être endommagés. Les spasmes pendant les règles et les efforts confirmeront ce diagnostic.

    Pour les femmes en âge de procréer souffrant de douleurs abdominales basses, l'endométriose est ajoutée à la liste des affections du côté gauche.

    La douleur du côté gauche est associée à une inflammation des intestins, en particulier si une personne commence à remarquer des changements dans la consistance des selles, des traces de sang, du mucus. Le patient souffrira également de flatulences, de gonflements graves, de diarrhée et de coliques.

    Les maladies suivantes peuvent entraîner une inflammation: colite, dysbactériose, entérocolite, hernie, helminthiase, etc.

    Manger une grande quantité de nourriture avec des produits de fermentation entraîne une accumulation de gaz dans les intestins, provoquant une colique sévère.

    Le risque d'inflammation intestinale est que cela entraîne souvent la stagnation des masses fécales, qui peuvent s'accumuler et se durcir dans l'intestin. Cela indiquera la présence de nausées (souvent des vomissements), de constipation, de sensations désagréables dans l'estomac. En outre, la douleur du côté gauche indique parfois une appendicite. Il arrive que la douleur lors de l'inflammation de l'appendice soit ressentie du côté gauche, ce qui est associé à une tension musculaire du péritoine. La maladie est accompagnée de nausées ou de vomissements, de faiblesses, de malaises et d'une forte fièvre.

    L'un des symptômes confus est la douleur simultanée à l'estomac et aux intestins. Dans ce cas, il y a plus d'une raison:

    1. Maladies infectieuses du gros intestin (colite, transversite), accompagnées de ballonnements et de grondements, appels fréquents à la défécation, selles molles avec sang et mucus.
    2. Syndrome du côlon irritable, dans lequel constipation, impuretés muqueuses dans les matières fécales, fatigue et migraine ne sont pas exclus.
    3. Duodénite. La muqueuse enflammée de l'intestin grêle entraîne également des nausées, des vomissements, une faiblesse et une forte fièvre.

    Lorsqu'une personne présente des spasmes graves de la région abdominale, des vomissements et de la température, il s'agit de l'état de l'abdomen aigu. Souvent la cause de la péritonite et de la pancréatite.

    IMPORTANT: ne prenez pas d'analgésique dans ce cas, cela compliquera le diagnostic, ce qui entraînera une perte de temps. Il est nécessaire d'appeler immédiatement une ambulance pour une hospitalisation immédiate.

    Plan d'action contre les spasmes

    Alors, vous avez attrapé la douleur. Que faire dans cette situation? Devrais-je négliger l'assistance médicale qualifiée? Immédiatement, nous ne pouvons effectuer un traitement à domicile que dans le cas où tous les signes évidents indiquent des problèmes d'intestins. Avec une douleur assez tolérable et la capacité de se déplacer sans problèmes, le plan d'action est le suivant:

    1. Prenez un antispasmodique. Vous pouvez utiliser No-shpa, Spasmalgon, Papaverine et des médicaments similaires;
    2. Prenez une position dans laquelle vous vous sentez le plus à l'aise et détendu et attendez 30 minutes.

    Si l'analgésique a fonctionné - ne vous précipitez pas pour rouler avec bonheur, l'organe malade a encore besoin d'une rééducation. Prendre des mesures supplémentaires:

    1. La douleur peut être due au retard des selles pendant plusieurs jours, alors assurez-vous de boire un laxatif dans ce cas;
    2. Essayez de vous libérer de l'accumulation de gaz dans l'intestin en vous caressant dans le sens des aiguilles d'une montre.
    3. Prenez Smektu dissous dans de l’eau ou dans un ou deux comprimés de charbon actif pour éliminer les ballonnements.

    En règle générale, une personne qui souffre de douleurs fréquentes dans la région intestinale est aidée en buvant beaucoup d'eau. Pendant la journée, vous devez boire 8 verres - pas de compote, de jus de fruits, de soupe - c’est de l’eau pure. Cette méthode simple a un effet positif sur la motricité et soulage la constipation.

    Même si ces manipulations conduisent à une amélioration, il n’est pas nécessaire de reporter la visite à l’hôpital, où vous devrez passer des tests:

    • Coptogramme - révélera des défauts digestifs,
    • Les matières fécales sur la liste des oeufs,
    • Fèces pour identifier la dysbiose.

    Les résultats de l'analyse indiqueront au médecin quel examen prescrire à l'avenir pour clarifier le diagnostic et déterminer le traitement.

    Il est particulièrement important de consulter un médecin présentant les caractéristiques suivantes:

    • l'apparition soudaine de constipation persistante et de douleurs dans les intestins;
    • alternance de constipation et de diarrhée;
    • douleur intestinale gauche et droite qui ne s'arrête pas la nuit;
    • la survenue de spasmes non associés aux repas;
    • la présence de sang dans les matières fécales;
    • selles molles pendant des jours;
    • perte de poids soudaine.

    IMPORTANT: De tels symptômes indiquent une maladie grave et dangereuse pour laquelle une personne a besoin d'un traitement urgent.

    Symptômes du syndrome du côlon irritable

    Une raison fréquente de douleur à l'estomac est l'irritation des intestins. Cette maladie se produit une émeute intestinale typique, ils émettent des grondements et des bouleversements. Le dessous ou le côté gauche de l'abdomen est parfois exposé à des spasmes d'une telle force qu'une personne se couvre de sueur froide et ressent une douleur qui irradie dans le bas du dos. En règle générale, il se termine par des selles molles.

    Le problème est que de tels symptômes peuvent durer plus d'une journée sans supprimer les médicaments habituels dans de tels cas.

    Souvent, seul un médecin peut guérir le syndrome du côlon irritable. Le traitement complet de cette maladie comprend:

    • Prescrire certains médicaments
    • Utilisation d'additifs alimentaires
    • Utiliser des techniques de relaxation psychologique,
    • Maintenir un régime avec une teneur prédominante en cellulose et en pectine.

    De telles mesures éliminent les causes du syndrome du côlon rebelle: mauvaise alimentation, stress, écologie médiocre, etc.

    Un traitement complet apportera une récupération après quelques semaines, ce qui n’est pas obtenu par l’usage exclusif de médicaments.

    Dans ce cas, la simple absorption de comprimés ne donne pas de résultats positifs.

    Ainsi, il devient clair que si les intestins sont malsains - ça va faire mal

    le plus souvent sur le côté gauche de l'abdomen, où se trouve la partie descendante et sigmoïde du côlon.

    Cependant, toute localisation de syndromes douloureux nécessite des recherches plus approfondies au sein d'une institution médicale.

    Grossesse et problèmes intestinaux

    La douleur intestinale est une plainte fréquente pendant la grossesse. Tout cela à cause de l'hormone progestérone, qui provoque une perturbation du tube digestif et un inconfort. Il a un effet relaxant sur les parois de ces organes.

    Souvent, ne comprenant pas que c’était les intestins qui tombaient malades, les femmes enceintes commençaient à paniquer. Mais la douleur intestinale présente certaines particularités:

    • Localisation de crampes abdominales directement sur son fond,
    • La présence de diarrhée et de spasmes chez les dysbactérioses ou IBS (des tests de laboratoire sont nécessaires pour confirmer),
    • Une combinaison de flatulences et de spasmes durant plusieurs mois, indiquant un côlon irritable.
    • La présence d'une envie accrue de se rendre aux toilettes, une sensation de selle incomplète due à la contraction du côlon.
    • La combinaison de nausées et de spasmes associée à la dysbiose, à la gastrite, au SCI et à la colite.
    • La combinaison de saignements au cours des selles, de spasmes et de douleurs dans l'anus indique une tumeur, des hémorroïdes et des polypes des parois intestinales.

    Symptômes de la colique intestinale

    Le besoin urgent de déféquer accompagné de douleurs dans le bas de l'abdomen parle de colique intestinale. Ses raisons sont les suivantes:

    • Changer radicalement les habitudes alimentaires des femmes enceintes,
    • L'effet négatif de la progestérone sur le tractus intestinal: la motilité ralentit, les produits de transformation des aliments se développent.
    • La pression de l'utérus croissant sur les intestins.

    Prévention des flatulences et des crampes dans les douleurs intestinales - le bon régime: régularité, à l'exception des grosses portions, fumés, sucrés, épicés. Une bouteille d'eau tiède aidera à soulager une douleur aiguë.

    Tout d'abord, une femme enceinte doit se calmer, le stress aggrave toujours la situation. Vous pouvez consulter par téléphone avec votre médecin, et avec des selles liquides prolongées pendant plus de 2 jours, des nausées, des vomissements et de la fièvre, ne refusez pas l'hospitalisation.

    Des aides dans la lutte pour la santé intestinale

    Analysons donc pour le développement général les principales méthodes de traitement des affections intestinales examinées. Peut-être, nous prendrons note de quelque chose afin de consulter le médecin et l'inclure dans le programme de notre récupération.

    Traitement médicamenteux

    Afin de sélectionner le mélange précieux qui sauvera une personne des symptômes désagréables, le médecin doit d'abord établir le diagnostic correct. Quel type de potion de guérison peut traiter les maladies suivantes?

    Dysbactériose

    Ici, il importe tout d’abord de prendre des probiotiques, qui contiennent des bactéries bénéfiques. Ils amélioreront la microflore intestinale, dont les dommages ont été causés par une infection et des antibiotiques. Le processus digestif et l'équilibre des bactéries dans le corps seront restaurés avec succès. Et les prébiotiques normalisent la motilité intestinale, ce qui conduit également à la dysbiose.

    Candidose intestinale

    Dans cette forme de dysbactériose longue et non traitée, les microorganismes fongiques prolifèrent activement. Pour les vaincre et renforcer le système immunitaire, nous vous aiderons à prendre des antimycotiques ou des antifongiques.

    Syndrome du côlon irritable

    Cette maladie provoque chez l'homme des spasmes, de la constipation ou de la diarrhée, qui peuvent être éliminés avec des antispasmodiques, des fibres, des sorbants, des probiotiques et des prébiotiques.

    Entérite et colite

    Astringents, agents d’enduction, médicaments anti-inflammatoires, antibiotiques aideront à faire face à l’inflammation de la membrane muqueuse de l’intestin grêle et du gros intestin. Si une infestation de ver est détectée, des substances anti-parasitaires sont ajoutées.

    En cas de colite non spécifique, des hormones et des immunosuppresseurs sont également traités.

    Parfaitement soulager les symptômes de maux intestinaux à base de plantes et autres remèdes populaires:

    • La décoction de fleurs de camomille, de millefeuille et de sauge élimine les processus inflammatoires, améliore la motilité et restaure la microflore.
    • Le jus de pommes de terre rouges enveloppe et guérit les parois intestinales.
    • La teinture d'ail détruit les agents pathogènes, élimine la dysbactériose.
    • Une décoction d’ortie, d’écorce de nerprun, d’achillée millefeuille aide à la constipation.
    • Le bouillon d’écorce de chêne a un effet positif sur la diarrhée.
    • La gelée d'avoine aide parfaitement à la candidose et à la dysbactériose.

    Bonne nutrition

    Lorsque des problèmes intestinaux doivent suivre ces règles dans le régime alimentaire:

    1. Supprimez du régime les aliments frits, gras, fumés, riches, ainsi que le café et les boissons gazeuses.
    2. Donner la préférence aux plats cuits à la vapeur.
    3. Pour s'habituer à manger souvent, mais en petites portions, pour oublier de trop manger le soir.
    4. Inclure dans le régime alimentaire des fruits, des herbes et des légumes.
    5. Établir un régime de consommation Le taux quotidien d'eau pure - 1,5 litres. Boire n'est pas souhaitable avec les repas.

    IMPORTANT: Il est nécessaire de suivre un régime alimentaire non seulement pendant les manifestations des symptômes, mais également après les avoir éliminées.

    Émeutes dans l'estomac - compagnon fréquent tout au long de la vie humaine. Il est tout à fait possible de les éliminer, il suffit d'être patient, d'agir de manière rationnelle et de ne pas négliger l'assistance médicale. Et surtout, ne perdez pas espoir et vous pourrez vaincre toute maladie!

    Expérience professionnelle de plus de 7 ans.

    Compétences professionnelles: diagnostic et traitement des maladies du tractus gastro-intestinal et du système biliaire.