Principal / L'intestin

Tolley inférieur droit abdomen

L'intestin

La douleur à la couture est l’une des variétés de syndrome douloureux, se manifestant par des picotements intenses, qui peuvent provoquer des douleurs et un cycle de contraction ou de crampes. Des douleurs de couture peuvent apparaître dans la région du cœur, au milieu de la poitrine, dans la colonne lombaire et cervicale, mais le plus souvent, les patients se plaignent de picotements aigus à l'abdomen. Un tel syndrome peut avoir une localisation différente, en fonction du type d'organe enflammé ou endommagé. Si une personne poignarde dans le segment supérieur, la cause est probablement due à une inflammation de l'estomac ou du tube oesophagien. Une telle localisation peut également indiquer un abcès sous-phrénique, en particulier si l'inconfort est aggravé pendant l'inhalation.

Les douleurs gauche et droite sont associées à des lésions des organes situés dans ces quadrants, ainsi qu'à des processus inflammatoires dans les structures anatomiques adjacentes. Lors du diagnostic, il est nécessaire de prendre en compte une éventuelle irradiation, il est donc impossible de déterminer vous-même la source des sensations douloureuses. Si une personne a une piqûre dans l'abdomen inférieur droit, il est nécessaire d'appliquer, qui, en fonction des symptômes, fera un plan d'examen et des manipulations nécessaires.

Tolley inférieur droit abdomen

Tolles du côté droit chez les femmes: causes possibles

Chez les femmes de tout âge, des douleurs lancinantes d'intensité variable indiquent le plus souvent des maladies gynécologiques. Le groupe à risque principal comprend les femmes dont la fonction reproductrice est préservée entre 20 et 45 ans et sur lesquelles des processus inflammatoires peuvent être diagnostiqués chez les adolescentes ayant déjà commencé leur cycle menstruel. Vous trouverez ci-dessous les principales causes de rezi et de fourmillements sur le côté droit de l'abdomen, mais un diagnostic précis ne peut être posé que sur la base d'un examen au moyen d'instruments et d'une inspection visuelle.

Endométriose

C'est l'une des maladies les plus courantes de l'utérus, diagnostiquée chez une femme sur quatre âgée de plus de 30 ans. La pathologie est caractérisée par une hyperplasie de l'endomètre et sa croissance au-delà de l'utérus. Endometrium est une membrane muqueuse fonctionnelle contenant des sécrétions muqueuses et des hormones produisant des hormones, nécessaires au succès de la fixation d'un œuf diploïde fécondé aux parois utérines et à la régulation de la fonction de reproduction du corps. Les causes de l'endométriose sont dans la plupart des cas des déséquilibres hormonaux qui se produisent pendant la grossesse, l'accouchement, l'allaitement, l'obésité et d'autres conditions perturbant la sécrétion naturelle des hormones.

Endométriose sur la membrane muqueuse de l'utérus

L'un des signes constants de l'endométriose est une douleur dans la région pelvienne pouvant entraîner une irradiation du coccyx et du sacrum. Les douleurs sont de nature cyclique, elles peuvent s’aggraver 3 à 4 jours avant l’apparition de la menstruation. La localisation centrale des sensations douloureuses est la partie centrale du bas abdomen, mais en cas d'hyperplasie inégale, une douleur peut survenir du côté où la croissance maximale de la membrane muqueuse est notée. Les autres symptômes de pathologie peuvent être:

  • écoulement sanglant intermenstruel, qui peut se transformer en saignement abondant;
  • douleur lors de l'entrée du pénis dans le vagin, aggravée par le bas;
  • miction douloureuse;
  • couper et coudre dans le bas de l'abdomen pendant les selles;
  • absence de grossesse pendant 1 an de vie intime régulière.

Qu'est-ce que l'endométriose et la localisation de ses foyers?

Dans de très rares cas, l'hémolacisme peut indiquer une endométriose - un écoulement de sang accompagné d'un liquide lacrymal («larme sanglante»). Ce symptôme survient principalement dans l'endométriose de grade 4, lorsque le seul traitement consiste en une hystérectomie - une intervention chirurgicale destinée à enlever l'utérus.

Comment traiter?

Pour le traitement de l'endométriose, les préparations hormonales à base d'œstrogènes et de progestérone sont principalement utilisées (Diane-35, Yarin). Les analgésiques non narcotiques ayant des effets anti-inflammatoires sont indiqués, par exemple, "Citramone", "Paracétamol" ou "Ibuprofène".

Médicament hormonal Yarin

Endométrite

Avec l'endométrite, une inflammation du myomètre (couche musculaire de l'utérus) et de la couche basale de la membrane utérine se produit. Le plus souvent, le processus inflammatoire est déclenché par une infection bactérienne après un diagnostic instrumental de l'utérus, des avortements, une aspiration, qui est nécessaire pour retirer le fœtus mort de la cavité d'un organe au cours d'une fausse couche ou d'une fin de grossesse (aux premiers stades).

Les rapports sexuels pendant la menstruation peuvent également être un facteur provocant si le contact sexuel a eu lieu sans protection. Même un travail physiologique normal peut provoquer une endométrite, si la femme ne suit pas les recommandations pour une préparation hygiénique (se laver et enlever les poils de la région périnéale), ou un traitement antiseptique des organes génitaux avec une solution alcoolique d’iode a été mal effectué.

Qu'est-ce que l'endométrite?

Les symptômes de l'endométrite sont assez typiques, mais dans certains cas, ils peuvent être flous si la maladie est déjà devenue chronique. Les principaux signes du processus inflammatoire dans l'utérus sont les suivants:

  • montée en température à 39 °, accompagnée d'une fièvre aiguë;
  • douleurs intenses de piercing et de coupure dues au processus pathologique;
  • augmentation et sensibilité de l'utérus (détectées lors d'un examen pelvien);
  • saignements et saignements utérins.

Symptômes de l'endométrite aiguë

Symptômes de l'endométrite chronique

Comment traiter?

Pour le traitement de l'endométrite, les médicaments antibactériens sont utilisés à large spectre. Il peut s'agir d'un groupe de pénicillines semi-synthétiques (Ospamox, Amoxicilline, Flemoxin) ou de céphalosporines, par exemple Tsiprolet. Si l'inflammation a pris une forme purulente - pyometra - et que le pus a commencé à s'accumuler dans l'utérus, un traitement chirurgical par drainage est mis en œuvre.

Apoplexie de l'ovaire

C'est une pathologie chirurgicale dans laquelle il y a une rupture des tissus de l'ovaire situé du côté droit. La maladie est toujours accompagnée de saignements abondants et percutants, car les vaisseaux sanguins et les capillaires sont endommagés en même temps que le tissu parenchymal. La rupture de l'ovaire peut survenir avec un effort physique accru, l'abandon automatique des contraceptifs oraux, le soulèvement constant et le transport d'objets lourds. Dans de rares cas, une rupture spontanée de l'ovaire peut survenir lors de la libération du follicule dominant dans la seconde moitié du cycle menstruel.

Qu'est-ce que l'apoplexie ovarienne?

Un symptôme d'apoplexie de l'ovaire droit est une très forte douleur du côté droit du bas de l'abdomen avec une transition vers la région de l'espace péritonéal (projetée sur la paroi antérieure du péritoine). La douleur a généralement un caractère perçant, ressemblant à un poignard ou à la coupe, et ne diminue pas avec les analgésiques.

Symptômes de l'apoplexie ovarienne

Comment traiter?

La seule méthode de traitement est la laparoscopie - une méthode chirurgicale basée sur l'introduction d'un laparoscope dans la cavité abdominale, qui permet le diagnostic et le traitement nécessaire. Avant l'opération, une femme subit une échographie de l'espace péritonéal afin de détecter la présence de liquide dans le péritoine et la cavité résiduelle à l'emplacement de l'ovaire droit.

Inflammation des appendices utérins

L'une des pathologies gynécologiques les plus courantes, même chez les filles âgées de 10 à 15 ans. L'inflammation des appendices utérins peut survenir sous les trois formes énumérées dans le tableau.

Colite en bas de l'abdomen droit

Si les piqûres dans le côté droit du bas-ventre, vous devriez examiner attentivement votre santé et consulter un médecin. Les fourmillements dans ce domaine peuvent avoir une grande variété de causes, allant de la maladie intestinale inflammatoire aux pathologies chirurgicales graves. Ils doivent être diagnostiqués et traités rapidement, sans quoi des complications graves peuvent se développer - une péritonite, des saignements, des pincements et la mort des organes internes.

Pourquoi pique le bas-ventre à droite

Dans cette zone de l'abdomen se trouve la partie ascendante du gros intestin, boucle de l'intestin grêle, appendice, péritoine, en partie des uretères. Si la douleur lancinante est apparue soudainement du côté droit et augmente, le plus probablement, un processus pathologique aigu a lieu:

  • appendicite (inflammation de l'annexe);
  • coliques néphrétiques (crise douloureuse provoquée par le passage de calculs de l'uretère au cours de la lithiase urinaire);
  • obstruction intestinale;
  • mourant d'une partie de l'intestin en raison d'une thrombose des vaisseaux mésentériques;
  • pincement des organes internes de la hernie inguinale.

Si l'abdomen inférieur droit poignarde périodiquement, les maladies suivantes doivent être suspectées:

  • colite (inflammation du côlon ascendant);
  • entérite (inflammation aiguë ou chronique du petit intestin);
  • perturbation des intestins, accompagnée de processus de fermentation, accumulation de gaz, constipation;
  • pyélonéphrite ou glomérulonéphrite (processus inflammatoires dans différentes structures du rein);
  • tumeurs de l'intestin, du rein.

De plus, la présence d’adhésions, qui se forment généralement en cas d’inflammation ou de chirurgie, peut provoquer des fourmillements périodiques dans le bas de l’abdomen. Pour éviter le développement d’adhésions, un drainage est établi pour les patients; il est recommandé de ne pas s’allonger après une opération afin que le liquide inflammatoire ne stagne pas dans l’estomac; des préparations spéciales et une physiothérapie sont prescrites.

Causes de picotements dans le côté droit du bas-ventre chez les femmes

Toutes les causes susmentionnées de picotements dans le bas-ventre droit peuvent survenir chez les femmes. Cependant, le beau sexe a ses propres particularités liées au fait qu’elles possèdent des appendices utérins (ovaires et trompes de Fallope). Des sensations désagréables se produisent lorsque ces organes deviennent enflammés. Et le plus souvent, cette inflammation est chronique, aussi les patients se plaignent-ils de siroter et de picoter à droite au-dessus du pubis. En outre, une douleur dans le côté droit du bas peut manifester un kyste de l'ovaire droit, un néoplasme polykystique malin des appendices.

La rupture du tube pendant la grossesse extra-utérine progressive et l'apoplexie (violation de l'intégrité) de l'ovaire sont des maladies nécessitant des soins chirurgicaux d'urgence. Avec eux, le bas-ventre droit peut également picoter, mais seulement au début du développement de la pathologie. Très vite, la douleur devient insupportable, d'autres symptômes de la maladie apparaissent: vertiges, baisse de la pression artérielle, etc. Si des fourmillements dans le bas-ventre surviennent pendant une grossesse normale, il est nécessaire d’éliminer le risque de fausse couche.

Des fourmillements dans le côté droit de l'abdomen peuvent être accompagnés d'une ovulation dans l'ovaire droit. Normalement, il ne devrait y avoir aucune sensation douloureuse, mais si l'ovaire est enflammé, sa capsule s'épaissit, ce qui peut compliquer le processus de libération de l'ovule. Par conséquent, si des picotements se produisent constamment au milieu du cycle, il est conseillé de consulter un gynécologue et de subir une échographie. Même un léger inconfort peut indiquer qu'il y a un problème avec les appendices de l'utérus.

Pourquoi piquer le bas-ventre à droite chez les hommes

Les hommes comme les femmes peuvent souffrir de maladie intestinale inflammatoire, d'altérations du système digestif, d'urolithiase. Cependant, pour les représentants du sexe fort plus que pour les femmes plus faibles, le développement de la hernie inguinale est typique. Cela est dû aux caractéristiques anatomiques du corps masculin et à un effort physique excessif, qui doit souvent supporter les hommes. En outre, chez les hommes, des processus pathologiques liés à la prostate et à la vessie peuvent provoquer des douleurs dans l'abdomen inférieur droit. L'étirement des muscles de la paroi abdominale après l'entraînement sportif et l'haltérophilie peut faire mal au bas de l'abdomen droit.

Que faire à la maison

La règle principale - vous ne pouvez pas essayer de traiter les picotements dans l'estomac, si pas connu la cause de cette sensation désagréable. Les lavements, les laxatifs, les analgésiques, les coussins chauffants ne peuvent qu'être aggravés, en particulier si les picotements se sont produits soudainement, et cela ne s'est jamais produit auparavant.

Si l'estomac persiste longtemps, vous devez vous allonger et évaluer l'intensité de la douleur, les causes de son apparition et l'existence d'autres symptômes (nausée, fièvre, diarrhée ou constipation, troubles de la miction). Femmes, il est important de se rappeler le jour de leur cycle menstruel, s'il y a un retard de menstruation, si les rapports sexuels n'ont pas précédé l'apparition de fourmillements. Cela vaut également la peine de vérifier les pertes vaginales - s’il ya du sang sur les sous-vêtements. Toutes ces informations permettront de déterminer quel type de problème de santé peut survenir, avec quel spécialiste s'adresser ou s'il est temps d'appeler une "salle d'urgence".

N'attendez pas une consultation de routine avec un médecin, mais appelez une ambulance dans les cas suivants:

  • Si les picotements deviennent forts, ils prennent la forme d’une attaque douloureuse et nuisent aux performances du travail quotidien ou du sommeil.
  • Si la douleur est accompagnée de vomissements, fièvre, vertiges graves ou perte de conscience.
  • Si le bas-ventre est dur du côté droit de la future mère.
  • Si la diarrhée sanglante s'est produite dans le fond de picotements dans l'estomac.

Quel médecin contacter

Une visite chez le médecin doit avoir lieu si:

  • Les picotements sont répétés périodiquement.
  • Apparu la formation de tumeur dans l'aine.
  • En plus de la douleur lancinante, il existe des problèmes de vidange de l'intestin ou de la vessie.
  • Il existe un lien entre la survenue de malaises à l'estomac et la consommation de nourriture, la consommation de certaines boissons, l'intimité et le stress physique.
  • La douleur est insignifiante, mais persiste plus de 3 jours.
  • Les femmes présentant des picotements dans le bas-ventre ont présenté des écoulements vaginaux anormaux (sang, mélange de pus, etc.).

Lorsque les picotements dans l'abdomen commencent après un repas, il convient de consulter un gastro-entérologue. Les femmes souffrant de douleurs abdominales, il est conseillé de consulter un gynécologue. Si des picotements se produisent constamment au même endroit et sont associés à un effort physique, s’accompagne de la formation d’une saillie dans l’aine, il est nécessaire de consulter un chirurgien. En cas de localisation de la douleur plus en arrière (du côté lombaire), la consultation d'un néphrologue ou d'un urologue est requise.

Olga Zubkova, commentatrice médicale, épidémiologiste

2,318 vues totales, 4 vues aujourd'hui

Topographiquement, la trompe utérine (trompe utérine), l'uretère s'étendant du rein droit et débouchant dans la vessie, une grande partie de l'intestin et de l'appendice (processus vermiforme s'étendant de la partie inférieure du caecum) est projetée dans le côté droit de l'abdomen du corps féminin. Ainsi, la cause de la douleur dans la partie inférieure droite de l'abdomen chez la femme peut être une maladie de l'un de ces organes.

Que faire si vous ressentez une douleur dans l'abdomen inférieur droit?

Pour savoir exactement quel organe du corps de la femme a provoqué l'apparition de sensations douloureuses dans le quadrant inférieur droit de l'abdomen, le syndrome de la douleur est détaillé. Selon ce concept, on entend une évaluation de la gravité et de la nature de la douleur (crampes, coupures, perforations, tirettes, etc.), ainsi que ses liens avec la position du corps, l'exercice, la miction et l'acte de défécation.

Lors de l’examen diagnostique, le spécialiste est tenu de déterminer la présence de signes associés (fièvre, pertes vaginales, vomissements, diarrhée, etc.). Dans le même temps, il est nécessaire de déterminer si de telles douleurs sont apparues plus tôt et comment elles ont été causées.

Pour le diagnostic final, on prescrit au patient un examen diagnostique, qui inclut des méthodes instrumentales et de laboratoire.

Il est obligatoire pour une femme de subir une échographie des organes pelviens, ainsi que des analyses de sang et d'urine.

Si vous suspectez la localisation du processus pathologique dans le système digestif ou excréteur du patient, il est recommandé de passer une radiographie et, si nécessaire, un examen endoscopique des organes digestifs, de la vessie ou du système reproducteur.

Causes de la douleur dans la partie inférieure droite de l'abdomen

En pratique clinique, la douleur apparaissant dans le quadrant inférieur droit est généralement divisée en 2 groupes: gynécologique et général (provoqué par des maladies d'autres organes internes).

Causes de la douleur gynécologique:

  1. Maladies inflammatoires de l'utérus et des appendices.
  2. Grossesse extra-utérine (trompes).
  3. Kyste des jambes de torsion de l'ovaire droit.
  4. Apoplexie de l'ovaire droit (hémorragie).
  5. La présence d'une tumeur bénigne ou maligne sur l'appendice utérin droit.

Causes de la douleur non gynécologique:

  1. Appendicite (inflammation de l'annexe).
  2. Inflammation des ganglions lymphatiques du mésentère de l'intestin (mazadénite).
  3. Pathologie des voies urinaires.
  4. Maladie de l'intestin (maladie de Crohn, néoplasmes, diverticulose).

Type et nature de la douleur

La douleur apparaissant dans la partie inférieure droite de l'abdomen peut être périodique et constante, vive, sourde, tiraillante, tiraillante, etc. La douleur est parfois accompagnée d'autres symptômes (fièvre, faiblesse, diarrhée, baisse de la pression artérielle et etc.), ainsi qu’ils peuvent modifier l’emplacement de leur emplacement, ou irradier vers le bas du dos, le sacrum, la cuisse et d’autres endroits, ou couvrir tout l’espace abdominal.

Douleur gynécologique

Dans le cas où une femme a des douleurs dans la partie inférieure droite de l'abdomen, cette condition peut le plus souvent indiquer la présence d'une pathologie dans les appendices utérins. Vous pouvez suspecter le développement de maladies gynécologiques de plusieurs manières:

  • La présence de processus inflammatoires aigus ou chroniques dans les appendices utérins;
  • Violation du cycle menstruel;
  • La survenue de pertes vaginales anormales;
  • Histoire défavorable.

La nature de la douleur en pathologie gynécologique aiguë

Dans le cas où la douleur dans la partie inférieure droite de l'abdomen se développe soudainement et se caractérise par la plus grande intensité, le patient a besoin d'une assistance médicale urgente.

Les symptômes d'un abdomen aigu peuvent déclencher une grossesse extra-utérine, une inflammation aiguë des appendices (annexite), une hémorragie dans l'ovaire, une torsion des jambes du kyste ovarien. Dans ce cas, les douleurs sont des crampes, des coupures ou des perforations.

En cas de rupture de la trompe utérine, qui est une conséquence de la grossesse tubaire, il y a une douleur dite "de poignard";

Avec un abcès ovarien ou une congestion de gnoz dans la trompe de Fallope, les patientes se plaignent de douleurs aiguës et lancinantes;

Souvent, la douleur provoquée par un problème gynécologique irradie vers l’anus et vers la région de l’articulation sacro-iliaque;

Avec le développement de l'hémorragie massive, due à une chute de la pression artérielle, une pâleur de la peau et des muqueuses, des vertiges, une faiblesse générale et une accélération du rythme cardiaque.

Si une grande quantité de sang ou de pus pénètre dans la cavité pelvienne, la douleur peut irradier vers les régions sus et sous-clavière, ainsi que vers l'hypochondre droit;

Avec le développement d'une inflammation aiguë du côté droit, ainsi que de douleurs dans le bas de l'abdomen, la température corporelle du patient augmente et des pertes purulentes par le vagin apparaissent.

La nature de la douleur en pathologie gynécologique chronique

En présence d'un processus inflammatoire chronique dans l'appendice droit, les femmes se plaignent d'avoir des douleurs sourdes tirantes localisées dans l'abdomen inférieur droit. Les symptômes douloureux sont souvent accompagnés par la présence d'un écoulement mucopurulent.

Sous l'influence de facteurs provoquants (hypothermie, situation stressante ou effort physique excessif, immunité affaiblie, etc.), il existe un risque d'exacerbation du processus pathologique, accompagné du développement de complications purulentes. En l'absence de traitement adéquat, il est possible de développer des modifications irréversibles de l'appendice utérin droit, pouvant entraîner une infertilité des trompes.

Douleur dans la partie inférieure droite de l'abdomen lors du développement de nouveaux processus

Dans la pratique gynécologique, il existe de nombreux cas où des processus néoplasiques (tumeurs bénignes et malignes des ovaires ou de la trompe de Fallope) sont à l'origine d'une douleur localisée dans la partie inférieure droite de l'abdomen. En règle générale, les néoplasmes kystiques bénins se font sentir lorsqu'ils atteignent une certaine taille (lorsque la tumeur commence à pincer les tissus et les organes voisins).

Lors de la formation d'une tumeur maligne dans la trompe de Fallope, les patients se plaignent de douleurs dans le bas-ventre droit dès les premiers stades de leur développement. Dans le même temps, les sensations douloureuses ont un caractère de crampes et sont souvent accompagnées d'un écoulement abondant d'eau. Le plus souvent, la maladie est détectée chez les femmes de 40 à 45 ans entrées en ménopause.

En ce qui concerne le cancer de l'ovaire, cette pathologie se développe le plus souvent au cours de la période post-ménopausique, mais pendant longtemps, elle ne se manifeste pas. Dans cette situation, la douleur apparaît à la base des symptômes de l'intoxication par le cancer et de l'épuisement général du corps, avec une prévalence étendue du processus tumoral. Cependant, il n'est pas rare que la douleur dans la partie inférieure droite de l'abdomen en cas de cancer de l'ovaire droit soit ressentie dès les premiers stades de la maladie. Ils naissent sans raison et ont un caractère douloureux ou tirant à court terme.

Au fil du temps, la douleur apparaît une fois tous les 4 à 5 jours, dure de 2 à 3 heures, puis s'atténue. Dans le cas où la tumeur se développe dans la cavité pelvienne, le patient est tourmenté par une douleur constante qui peut changer de caractère en fonction du degré de lésion des organes et des tissus impliqués dans le processus pathologique.

Douleur dans le quadrant inférieur droit de l'abdomen, provoquée par une appendicite aiguë

En plus des maladies gynécologiques, une inflammation de l’appendice peut provoquer des douleurs dans la partie inférieure droite de l’abdomen. En l'absence de soins médicaux adéquats, une telle condition peut entraîner la suppuration et la rupture ultérieure de l'appendice, ce qui, à son tour, provoque le développement d'une péritonite et peut même être fatal. Par conséquent, si la douleur est concentrée à un moment donné à droite ou est localisée dans le nombril et ne disparaît pas avant plusieurs heures, la femme a besoin d’une assistance médicale urgente.

À l'inflammation de l'appendice la douleur sourde sourde apparaissant sous une cuillère progresse lentement et se déplace graduellement vers la région iliaque. Très souvent, la douleur donne au rectum et augmente lors de la marche, ainsi que lorsqu’on essaie de se retourner du côté gauche (en position couchée). Souvent, le développement du processus pathologique chez un patient entraîne des nausées, des vomissements et de la fièvre.

Autres conditions dangereuses qui provoquent des douleurs dans l'abdomen inférieur droit

Les douleurs chirurgicales aiguës qui se produisent dans le bas-ventre, en pratique clinique, sont appelées "abdomen aigu". Il s’agit d’un complexe symptomatique caractéristique d’une inflammation du pancréas (pancréatite aiguë) et d’une péritonite d’origines diverses. Les signes les plus caractéristiques de cet état pathologique comprennent une douleur insupportable, prévalant à droite, des vomissements, une détérioration significative de l'état général, une température corporelle élevée. Ces patients nécessitent une hospitalisation urgente au service de chirurgie.

Remarque: Il n'est pas recommandé de prendre des analgésiques avant l'examen médical, car ils peuvent modifier de manière significative le tableau clinique.

Douleurs du quadrant inférieur droit causées par des pathologies inflammatoires

Des sensations douloureuses dans la partie inférieure droite de la femme peuvent provoquer des maladies inflammatoires de l'intestin telles que la colite ulcéreuse (inflammation de la membrane muqueuse du côlon), l'entérite granulomateuse ou la maladie de Crohn (pathologie d'étiologie inconnue), l'iléite (inflammation de l'iléon) et les invasions helminthiques. Dans le même temps, une douleur dans la partie inférieure droite de l'abdomen peut entraîner une compression des terminaisons nerveuses allant de la colonne vertébrale à cette région, en raison d'un zona (infection par herpevirus) et du mouvement de la pierre à travers l'uretère.

Souvent, la douleur dans le bas de l'abdomen provoque des maladies vénériennes (gonorrhée, chlamydia, trichomonase). Dans ce cas, ils s'accompagnent d'écoulements purulents ou mucopuruleux du vagin et d'une gêne lors de la miction.

Douleur dans la partie inférieure droite de l'abdomen pendant la grossesse

Causes physiologiques

Le plus souvent, une douleur dans le quadrant inférieur droit de l'abdomen au début de la grossesse survient à cause de la fixation de l'ovule sur le côté droit de l'utérus. Dans le même temps, la progestérone peut causer des douleurs qui relâchent et assouplissent les tissus entourant l'utérus. De plus, la croissance de l'utérus peut également déclencher la douleur.

Causes pathologiques

  1. Hypertonus de l'utérus (état menaçant d'une fausse couche).
  2. Commencez l'avortement spontané.
  3. Insuffisance cervicale (affaiblissement de l'os utérus interne).
  4. Contractions, précurseurs.
  5. La cystite
  6. Troubles digestifs.

En cas d'allongement de la douleur dans le bas-ventre droit, consulter un spécialiste qui, après avoir procédé à tous les tests de diagnostic prévus par le protocole, recherchera la cause de la douleur et, si nécessaire, recommandera un traitement adéquat.

✓ Article vérifié par un médecin

Les coliques dans l'estomac, si elles se situent dans le bas de l'abdomen, peuvent être un signe de désordres intestinaux ou de processus inflammatoires de divers organes situés dans le quadrant inférieur droit. Ce sont certaines zones du côlon et de l'intestin grêle, ainsi que le mésentère reliant l'intestin grêle à l'arrière de l'espace péritonéal. Chez la femme, ce symptôme peut indiquer un processus inflammatoire lent dans l'appendice droit, qui comprend l'ovaire et la trompe de Fallope, situés du côté droit de l'utérus. Parfois, des sensations perçantes peuvent être un signe d’obstruction des voies urinaires et de maladies de la vessie, des reins et des uretères (cystite, glomérulonéphrite).

Canette dans le bas-ventre à droite: causes et traitement

Pour déterminer exactement la cause de la douleur, vous devez contacter votre médecin local. Le médecin recueillera les antécédents médicaux complets, déterminera la nature de la douleur, sa localisation, son intensité, procédera à un examen primaire, dont les résultats seront examinés ultérieurement. Si la douleur est de forte intensité et s'accompagne d'autres symptômes pathologiques (fièvre, vomissements, écoulements sanglants), vous devez appeler une ambulance, car ces symptômes peuvent survenir pendant l'inflammation de l'annexe, la rupture et la torsion de la formation d'ovaires kystiques et d'autres maladies dans lesquelles le patient une assistance chirurgicale d'urgence est nécessaire.

Coliques du côté droit des femmes

Chez les femmes, une douleur à la couture, ayant une localisation du côté droit, peut être associée à une inflammation de l'appendice droit. Avec cette pathologie, une femme se plaint de fortes douleurs du côté droit, qui apparaissent dans le bas du dos, la région sacro-coccygienne et le bas de l'abdomen. En cas d'inflammation infectieuse aiguë, le syndrome douloureux peut avoir une intensité telle qu'il limite complètement la mobilité du patient.

Les principales causes de douleur abdominale aiguë

Les autres manifestations cliniques de la salpingoophorite (ainsi que ses formes isolées - salpingite et ovarite), qui permettent ensemble de diagnostiquer des troubles du fonctionnement des appendices, sont les suivantes:

  • sensations douloureuses de nature aiguë ou aiguë sur le côté de la région abdominale;
  • augmentation de la température (généralement dans une condition subfébrile);
  • nausée (très rarement - vomissements);
  • faiblesse
  • maux de tête graves d'intensité semblable à une crise de migraine;
  • signes d'intoxication générale (maux de tête, frissons).

Le traitement de la salpingoophorite est effectué dans un hôpital. On prescrit à la femme des médicaments antibactériens et anti-inflammatoires sous forme d'injection, de procédures physiothérapeutiques et d'anesthésiques. La durée du traitement est généralement de 7 à 10 jours, mais dans les cas graves, l’hospitalisation peut être différée jusqu’à trois semaines.

Hydronéphrose et problèmes rénaux

Des sensations douloureuses de nature perforante peuvent être un symptôme de l'hydronéphrose - une expansion pathologique du bassin et des cupules du système rénal, se développant sur le fond de l'obstruction des voies urinaires et du mauvais apport sanguin à l'organe. Dans cette pathologie, les patients peuvent se plaindre de l'inconfort d'un coup de couteau dans la partie inférieure de l'espace abdominal, région lombaire, moins souvent dans les hanches et les fesses.

Le syndrome douloureux avec hydronéphrose a toujours une intensité prononcée et le tableau clinique est complété par d'autres symptômes caractéristiques, notamment:

  • tension du péritoine musculaire;
  • douleur aiguë et aiguë au début de la miction;
  • besoin fréquent de vider la vessie, accompagné de pression et d'expansion;
  • défécation douloureuse et rare (constipation).

La température pendant l'hydronéphrose reste dans les limites de la normale. Dans de rares cas, une femme peut avoir un seul vomissement anormal.

Une douleur à la couture sur le côté droit peut également indiquer une inflammation des glomérules rénaux (glomérulonéphrite), une pyélonéphrite et une obstruction des uretères.

Le traitement de ces maladies comprend la prise d'agents antibactériens, de diurétiques pour éliminer l'excès de liquide et d'éliminer les poches, des frais diurétiques pour améliorer le débit de l'urine et des suppléments à base de plantes, des anti-inflammatoires.

Canette dans le bas-ventre à droite: causes et traitement

✓ Article vérifié par un médecin

Les coliques dans l'estomac, si elles se situent dans le bas de l'abdomen, peuvent être un signe de désordres intestinaux ou de processus inflammatoires de divers organes situés dans le quadrant inférieur droit. Ce sont certaines zones du côlon et de l'intestin grêle, ainsi que le mésentère reliant l'intestin grêle à l'arrière de l'espace péritonéal. Chez la femme, ce symptôme peut indiquer un processus inflammatoire lent dans l'appendice droit, qui comprend l'ovaire et la trompe de Fallope, situés du côté droit de l'utérus. Parfois, des sensations perçantes peuvent être un signe d’obstruction des voies urinaires et de maladies de la vessie, des reins et des uretères (cystite, glomérulonéphrite).

Canette dans le bas-ventre à droite: causes et traitement

Pour déterminer exactement la cause de la douleur, vous devez contacter votre médecin local. Le médecin recueillera les antécédents médicaux complets, déterminera la nature de la douleur, sa localisation, son intensité, procédera à un examen primaire, dont les résultats seront examinés ultérieurement. Si la douleur est de forte intensité et s'accompagne d'autres symptômes pathologiques (fièvre, vomissements, écoulements sanglants), vous devez appeler une ambulance, car ces symptômes peuvent survenir pendant l'inflammation de l'annexe, la rupture et la torsion de la formation d'ovaires kystiques et d'autres maladies dans lesquelles le patient une assistance chirurgicale d'urgence est nécessaire.

Coliques du côté droit des femmes

Chez les femmes, une douleur à la couture, ayant une localisation du côté droit, peut être associée à une inflammation de l'appendice droit. Avec cette pathologie, une femme se plaint de fortes douleurs du côté droit, qui apparaissent dans le bas du dos, la région sacro-coccygienne et le bas de l'abdomen. En cas d'inflammation infectieuse aiguë, le syndrome douloureux peut avoir une intensité telle qu'il limite complètement la mobilité du patient.

Les principales causes de douleur abdominale aiguë

Les autres manifestations cliniques de la salpingoophorite (ainsi que ses formes isolées - salpingite et ovarite), qui permettent ensemble de diagnostiquer des troubles du fonctionnement des appendices, sont les suivantes:

  • sensations douloureuses de nature aiguë ou aiguë sur le côté de la région abdominale;
  • augmentation de la température (généralement dans une condition subfébrile);
  • nausée (très rarement - vomissements);
  • faiblesse
  • maux de tête graves d'intensité semblable à une crise de migraine;
  • signes d'intoxication générale (maux de tête, frissons).

Le traitement de la salpingoophorite est effectué dans un hôpital. On prescrit à la femme des médicaments antibactériens et anti-inflammatoires sous forme d'injection, de procédures physiothérapeutiques et d'anesthésiques. La durée du traitement est généralement de 7 à 10 jours, mais dans les cas graves, l’hospitalisation peut être différée jusqu’à trois semaines.

Hydronéphrose et problèmes rénaux

Des sensations douloureuses de nature perforante peuvent être un symptôme de l'hydronéphrose - une expansion pathologique du bassin et des cupules du système rénal, se développant sur le fond de l'obstruction des voies urinaires et du mauvais apport sanguin à l'organe. Dans cette pathologie, les patients peuvent se plaindre de l'inconfort d'un coup de couteau dans la partie inférieure de l'espace abdominal, région lombaire, moins souvent dans les hanches et les fesses.

Le syndrome douloureux avec hydronéphrose a toujours une intensité prononcée et le tableau clinique est complété par d'autres symptômes caractéristiques, notamment:

  • tension du péritoine musculaire;
  • douleur aiguë et aiguë au début de la miction;
  • besoin fréquent de vider la vessie, accompagné de pression et d'expansion;
  • défécation douloureuse et rare (constipation).

La température pendant l'hydronéphrose reste dans les limites de la normale. Dans de rares cas, une femme peut avoir un seul vomissement anormal.

Une douleur à la couture sur le côté droit peut également indiquer une inflammation des glomérules rénaux (glomérulonéphrite), une pyélonéphrite et une obstruction des uretères.

Le traitement de ces maladies comprend la prise d'agents antibactériens, de diurétiques pour éliminer l'excès de liquide et d'éliminer les poches, des frais diurétiques pour améliorer le débit de l'urine et des suppléments à base de plantes, des anti-inflammatoires.

Comment et quoi traiter?

Antibiotiques à la pénicilline et macrolides (Flemoxin, Sumamed, Ampicillin), médicaments diurétiques (furosémide), immunotropes (Viferon, interféron), médicaments anti-épidémiques (Biseptol)

Agents antibactériens ("Nitroxoline", "Amoxicilline", "Métronidazole"), préparations à base de plantes ("Canéphron"), médicaments anti-inflammatoires ("Ibuklin", "Diclofénac")

Inflammation de l'appendice du caecum

Pour reconnaître une crise d'appendicite, il est important de connaître ses symptômes typiques. Ceux-ci incluent:

  • vomissements abondants (généralement simples) sans mélange d’acides biliaires et d’odeur putride;
  • élévation de la température jusqu'aux limites supérieures de la condition sous-fébrile (38 °);
  • soulagement de la douleur en décubitus dorsal;
  • augmentation de la douleur dans tout mouvement associé à la tension des muscles abdominaux;
  • fièvre
  • selles molles.

C'est important! L'appendicite n'est pas toujours accompagnée de fièvre. Vous devez donc consulter un médecin en cas de sensations douloureuses au bas de l'abdomen, en particulier si elles ont une localisation du côté droit.

Traitement appendicite

Le seul traitement pour l'inflammation de l'annexe est de l'enlever. L'opération est effectuée immédiatement après la livraison du patient à l'hôpital chirurgical. Ne mangez pas et ne buvez pas d'eau avant l'arrivée des médecins, car cela pourrait entraîner des complications lors d'une intervention chirurgicale s'il est pratiqué sous anesthésie générale. Il est également interdit de prendre des médicaments analgésiques - ils peuvent atténuer la douleur pendant un court instant et le médecin ne sera pas en mesure de poser un diagnostic correct, ce qui entraînerait une détérioration de la santé.

Signes et symptômes de l'appendicite

Après l'opération, on prescrira au patient une diète modérée et l'administration prophylactique de médicaments antibactériens, par exemple le métronidazole.

Pathologie du tractus gastro-intestinal

Troubles de l'intestin, processus inflammatoires des parois intestinales - les causes les plus courantes de coliques intestinales du côté droit. Pour que le médecin puisse diagnostiquer correctement, le patient doit décrire avec précision la nature de la douleur et sa localisation. Les coliques aiguës du côté droit, récidivant régulièrement, peuvent être le signe de maladies graves nécessitant une hospitalisation urgente: maladie de Crohn et diverticulite. Les infections intestinales, la colite et la duodénite sont des causes moins dangereuses de ce syndrome douloureux.

Maladies sur le site de la douleur

Intoxication alimentaire et l'intoxication

Les infections intestinales et les intoxications alimentaires sont généralement accompagnées de crampes ou de douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen, mais avec des lésions modérées, le syndrome douloureux peut ressembler à une colique intestinale. Les bactéries (salmonelles, staphylocoques, bacilles hémophiles) et les virus peuvent causer des infections intestinales. L'infection virale la plus courante est la grippe intestinale, causée par le rotavirus.

Les infections de tout type sont toujours accompagnées de symptômes prononcés, se manifestant par les symptômes suivants:

  • intoxication grave;
  • refus de manger;
  • forte fièvre;
  • des frissons;
  • selles molles fréquentes et abondantes;
  • changement dans la consistance des matières fécales (elles deviennent liquides et mousseuses);
  • vomissements.

Localisation de la douleur aiguë dans les maladies chirurgicales

Seul un médecin expérimenté peut suspecter une infection intestinale entraînant une douleur lancinante. Vous ne devez donc pas attendre avec un traitement à l’hôpital - cela risque de provoquer une déshydratation grave et une détérioration du bien-être.

Pour le traitement de la plupart des maladies infectieuses intestinales, le schéma thérapeutique standard présenté dans le tableau ci-dessous est utilisé.

Quels médicaments sont inclus?

"Clarithromycine", "Enterofuril", "Amoxicilline", "Flemoksin", "Zinnat", "Hemomitsin"

"Anaferon", "Interféron", "Arbidol", "Tiloron", "Ergoferon", "Amiksin"

"Suprastin", "Diazolin", "Zodak"

"Linex", "Bifiform", "Atsipol", "Normobakt", "Yogulakt"

C'est important! Dans certains cas, l'intoxication alimentaire et les infections intestinales doivent être traitées à l'hôpital, vous ne devez donc pas refuser l'hospitalisation si votre médecin l'exige.

Colite granulomateuse

Il s'agit d'une pathologie iléale systémique grave, qui se développe généralement sur une longue période (jusqu'à plusieurs années). Le début d'une exacerbation dans cette maladie présente des symptômes très similaires à ceux de l'inflammation de l'annexe, mais il existe des signes permettant de la différencier de l'appendicite aiguë; par conséquent, la prise d'antécédents est d'une grande importance pour le diagnostic.

Symptômes de la colite granulomateuse

Quelle est la différence entre une colite granulomateuse (entérite) et une appendicite?

Avec entérite régionale

Les violations des selles (diarrhée) se produisent bien avant l'attaque et peuvent se reproduire périodiquement pendant plusieurs mois, voire plusieurs années.

A une localisation claire dans la région iliaque droite.

C'est important! Si vous n'arrêtez pas l'attaque à temps, une perforation de l'iléon peut survenir - une pathologie mortelle nécessitant des soins chirurgicaux d'urgence. Dans la plupart des cas, le traitement de la maladie de Crohn est également chirurgical.

Vidéo - Pourquoi le côté droit de l'abdomen fait-il mal?

Mésadénite

Dans environ 8 à 9% des cas, une forte douleur lancinante au bas de l'abdomen droit est un signe de mésadénite. La pathologie est une inflammation du tissu lymphoïde situé dans le pli péritonéal qui relie l'intestin grêle et la paroi arrière de l'espace abdominal (mésentère). La maladie appartient aux pathologies chroniques et peut se poursuivre sans les symptômes exprimés.

Le patient atteint de mésadénite ressent une faiblesse constante et perd du poids. Ses sautes d'humeur sont notées périodiquement, des pensées perturbantes surgissent. La numération globulaire complète avec cette pathologie révèle toujours une augmentation du taux de sédimentation des érythrocytes (ESR). La température peut périodiquement atteindre 37,3 ° -37,6 °.

C'est important! Environ 80% des mésadénites se développent à la suite de lésions tuberculeuses intestinales. Il est donc important d'identifier la maladie au stade initial. Des symptômes similaires peuvent également indiquer la croissance de tumeurs dans le côlon ou l'intestin grêle. Par conséquent, lorsque des symptômes de mésadénite apparaissent, la consultation de l'oncologue est nécessairement prescrite au patient.

Vidéo - Pourquoi ça fait mal au bas-ventre droit?

Pathologie des voies biliaires

Avec les coliques hépatiques, des sensations douloureuses apparaissent d'abord dans l'hypochondre droit, puis descendent progressivement dans le bas de l'abdomen. La pathologie est caractéristique de la cholélithiose et apparaît lorsque les calculs passent par les voies biliaires. Dans certains cas, ce symptôme indique une atrésie des voies biliaires - une pathologie grave dans laquelle l'écoulement de la bile est perturbé en raison d'une obstruction des conduits et où la bile concentrée s'accumule dans le foie. Les signes d'atrésie biliaire sont:

  • température constamment élevée;
  • une augmentation de l'abdomen;
  • couleur jaune de la peau;
  • vomissements récurrents;
  • jaunissement de la sclérotique oculaire;
  • raideur et tendresse du foie;
  • manque d'appétit.

Douleurs abdominales

C'est important! Obstruction des voies biliaires et cholélithiase - maladies pour lesquelles le patient nécessite un traitement chirurgical suivi d’un traitement de soutien et une observation à l’hôpital.

Douleurs de couture sur le côté droit du bas-ventre - un symptôme qui nécessite toujours de consulter un médecin. Des symptômes similaires ne sont associés que dans 2 à 3% des cas à des facteurs physiologiques: abondance d'aliments gras et frits dans l'alimentation, tabagisme et charge accrue. Dans d'autres situations, un tel tableau clinique nécessite un diagnostic approfondi et un traitement rapide. Si une personne a une piqûre au ventre à droite, il est important de comprendre que la plupart des causes de ce symptôme nécessitent un traitement chirurgical et qu'un retard peut entraîner des complications graves, voire le décès du patient.

Vous aimez cet article?
Enregistrer pour ne pas perdre!

Colite ventre à droite

De nombreuses personnes dans leur vie ont connu des coliques du côté droit. Cela n’est pas surprenant, car dans la cavité abdominale, il existe un grand nombre d’organes et des dysfonctionnements dans au moins un d’eux peuvent provoquer une douleur intense. Pourquoi les coliques surviennent-elles et comment s'en débarrasser?

Causes et localisation de la douleur

Dans la partie droite de la cavité abdominale se trouvent les organes du foie, de l’appendice, de la digestion, des organes urinaires et génitaux. Le plus souvent, la douleur lancinante dans le côté droit résulte de l'inflammation ou de la maladie de ces organes. Cependant, d'autres processus peuvent causer de l'inconfort. Considérez chaque type de colique plus en détail.

  1. Intestinal. Se sent en bas à droite de l'abdomen et indique une maladie du tube digestif. Dans la plupart des cas, la cause de la douleur est:
    • Annexe inflammation
    • Abus d'aliments trop gras
    • L'intoxication
    • Empoisonnement
    • Cicatrices et adhérences dans la cavité abdominale, leur inflammation
  2. Rénal. Si la douleur redonne, cela signifie que le problème réside dans les reins ou les uretères. La raison peut être une violation de l'écoulement de l'urine, une omission du rein, un blocage de l'uretère, une inflammation des reins ou une tumeur.
  3. Hépatique. Si le côté droit est piqué sous les côtes, cela indique une maladie hépatique aiguë ou chronique et des problèmes de bile. Cela peut constituer une violation des voies biliaires, une cholécystite, une hépatite et d'autres pathologies.
  4. Les coliques associées aux maladies féminines. Ceux-ci incluent l'inflammation, la rupture et le gonflement de l'ovaire. Une gêne se produit dans le bas de l'abdomen et entre souvent dans la phase aiguë.

Ce sont les principales causes de coliques. La douleur du côté droit peut également être due à des saignements internes, à une inflammation de la plèvre, à une atteinte de la hernie inguinale et à d'autres pathologies rares. Une douleur assez souvent prononcée est observée chez les femmes avant la menstruation.

Symptômes de la colique

[sc name = "mv-1 * 1-1 ″] Les coliques du côté droit de la cavité abdominale apparaissent soudainement et sont souvent aiguës. Selon la cause de leur apparition, les symptômes sont différents.

Colique intestinale

Elle se caractérise par des attaques violentes qui se produisent avec une pression sur le péritoine. En règle générale, vous piquez l'abdomen vers la droite et parfois, vous ressentez de la douleur dans toute sa partie inférieure.

Dans ce cas, la maladie est accompagnée de tels symptômes:

  • Vomissements
  • La nausée
  • Formation excessive de gaz
  • Distension abdominale et ballonnements.

Colique rénale

Il est considéré comme le plus puissant et le plus désagréable. Les sensations de douleur sont localisées dans le bas du dos et sont données au bas de l'abdomen, aux organes génitaux, au nombril, à l'aine, à l'hypochondre.

Les symptômes les plus caractéristiques sont:

  • Constipation
  • Vomissements avec douleur aiguë
  • Des ballonnements
  • Miction douloureuse et fréquente

Colique hépatique

Elle se distingue par le fait qu’elle est piquée à droite sous les côtes, irradiant vers la région de l’omoplate droite et de l’épaule, recouvrant ensuite tout l’abdomen.

Les attaques se produisent souvent dans l'après-midi et sont accompagnées de:

  • Augmentation de la température
  • Des ballonnements
  • Vomissement
  • Bouche sèche
  • Transpiration

Syndrome prémenstruel et maladies féminines

La survenue de douleurs avant la menstruation est un problème connu de nombreuses femmes. Dans le même temps, ils peuvent indiquer la présence de la maladie. Par exemple, une douleur douloureuse dans le bas de l'abdomen est souvent la cause d'une inflammation, de kystes ou d'une rupture de l'ovaire. Dans ce cas, ces symptômes sont typiques:

  • La nausée
  • Perte de conscience
  • Augmentation de la température

Traitement des coliques

[sc name = "mv-1 * 1-2"] Le traitement de la colique du côté droit vise à éliminer la maladie et à atténuer la douleur. Seul un spécialiste expérimenté peut déterminer la cause de la pathologie. Cependant, quel que soit l'organe touché, si le côté droit est piqué, il est nécessaire de prendre des médicaments antispasmodiques. En règle générale, les médecins prescrivent de la nitroglycérine (un comprimé sous la langue, 3 gouttes par morceau de sucre) ou du No-Shpa (2 comprimés jusqu'à trois fois par jour) pour soulager une crise. Dans tous les cas, avant de prendre ces médicaments, vous devez consulter un médecin.

En fonction du type de colique et de la raison qui l’a provoquée, un traitement approprié est prescrit.

  1. Rénal. Lors d'une crise aiguë, le patient est hospitalisé et, si nécessaire, opéré. Un tel développement est possible si un patient est retrouvé avec de grosses pierres recouvrant l'uretère. Les petits cailloux peuvent s'éloigner d'eux-mêmes si la personne prend une position horizontale. Pour soulager les douleurs de piqûre dans le bas-ventre à droite, il est conseillé au patient de tenir un coussin chauffant dans le bas du dos et de prendre un bain chaud.
  2. Hépatique. Le plus souvent, des attaques aiguës dans la partie supérieure de l'abdomen indiquent la présence de calculs dans la vésicule biliaire. Dans ce cas, la décision est prise en matière d'intervention chirurgicale, qui peut aujourd'hui être réalisée sans incision. On prescrit au patient un régime strict excluant totalement les sucreries, les aliments épicés et les aliments gras.
  3. Intestinal. Le traitement dépend du type de maladie et de son évolution. Le patient se voit prescrire un lavement (infusion chaude de menthe et de mélisse) et un régime strict, à l'exception des aliments gras, épicés et coriaces. De médicaments il est recommandé:
    • La nitroglycérine
    • No-shpa
    • Extrait sec de Belladonna (1-2 comprimés)
    • Valériane
    • Motherwort
    • Thé au cumin et achillée millefeuille

Souvent, des douleurs et des malaises dans l'estomac et les intestins sont causés par une alimentation excessive. Ensuite, respectez suffisamment votre régime et recevez des analgésiques. Après 6 à 12 heures après l'attaque, il est permis de ne manger que du pain rassis et du thé non sucré.

Souvent, le côté droit du bas-ventre est tellement secoué que seul un puissant analgésique peut supporter la douleur. Dans ce cas, le patient devrait être hospitalisé d'urgence. En outre, n'oubliez pas que les coliques peuvent avoir des conséquences graves, alors ne connaissez pas le diagnostic exact, n'utilisez pas les méthodes de traitement traditionnelles.

Les coliques du côté droit sont assez courantes. S'ils ne sont pas liés à l'alimentation, la raison en est l'inflammation ou la maladie des organes internes. Une appendicite est généralement diagnostiquée lors de la réduction de la douleur dans le côté inférieur droit. Une douleur aiguë à droite sous les côtes peut provoquer une maladie du foie. Dans tous les cas, les coliques du côté ne promettent rien de bon, alors si elles se produisent, vous devriez consulter un médecin. Plus tôt vous visiterez l'hôpital, plus le traitement sera efficace.

Pourquoi pique le bas-ventre à droite

Dans cette zone de l'abdomen se trouve la partie ascendante du gros intestin, boucle de l'intestin grêle, appendice, péritoine, en partie des uretères. Si la douleur lancinante est apparue soudainement du côté droit et augmente, le plus probablement, un processus pathologique aigu a lieu:

  • appendicite (inflammation de l'annexe);
  • coliques néphrétiques (crise douloureuse provoquée par le passage de calculs de l'uretère au cours de la lithiase urinaire);
  • obstruction intestinale;
  • mourant d'une partie de l'intestin en raison d'une thrombose des vaisseaux mésentériques;
  • pincement des organes internes de la hernie inguinale.

Si l'abdomen inférieur droit poignarde périodiquement, les maladies suivantes doivent être suspectées:

  • colite (inflammation du côlon ascendant);
  • entérite (inflammation aiguë ou chronique du petit intestin);
  • perturbation des intestins, accompagnée de processus de fermentation, accumulation de gaz, constipation;
  • pyélonéphrite ou glomérulonéphrite (processus inflammatoires dans différentes structures du rein);
  • tumeurs de l'intestin, du rein.

De plus, la présence d’adhésions, qui se forment généralement en cas d’inflammation ou de chirurgie, peut provoquer des fourmillements périodiques dans le bas de l’abdomen. Pour éviter le développement d’adhésions, un drainage est établi pour les patients; il est recommandé de ne pas s’allonger après une opération afin que le liquide inflammatoire ne stagne pas dans l’estomac; des préparations spéciales et une physiothérapie sont prescrites.

Causes de picotements dans le côté droit du bas-ventre chez les femmes

Toutes les causes susmentionnées de picotements dans le bas-ventre droit peuvent survenir chez les femmes. Cependant, le beau sexe a ses propres particularités liées au fait qu’elles possèdent des appendices utérins (ovaires et trompes de Fallope). Des sensations désagréables se produisent lorsque ces organes deviennent enflammés. Et le plus souvent, cette inflammation est chronique, aussi les patients se plaignent-ils de siroter et de picoter à droite au-dessus du pubis. En outre, une douleur dans le côté droit du bas peut manifester un kyste de l'ovaire droit, un néoplasme polykystique malin des appendices.

La rupture du tube pendant la grossesse extra-utérine progressive et l'apoplexie (violation de l'intégrité) de l'ovaire sont des maladies nécessitant des soins chirurgicaux d'urgence. Avec eux, le bas-ventre droit peut également picoter, mais seulement au début du développement de la pathologie. Très vite, la douleur devient insupportable, d'autres symptômes de la maladie apparaissent: vertiges, baisse de la pression artérielle, etc. Si des fourmillements dans le bas-ventre surviennent pendant une grossesse normale, il est nécessaire d’éliminer le risque de fausse couche.

Des fourmillements dans le côté droit de l'abdomen peuvent être accompagnés d'une ovulation dans l'ovaire droit. Normalement, il ne devrait y avoir aucune sensation douloureuse, mais si l'ovaire est enflammé, sa capsule s'épaissit, ce qui peut compliquer le processus de libération de l'ovule. Par conséquent, si des picotements se produisent constamment au milieu du cycle, il est conseillé de consulter un gynécologue et de subir une échographie. Même un léger inconfort peut indiquer qu'il y a un problème avec les appendices de l'utérus.

Pourquoi piquer le bas-ventre à droite chez les hommes

Les hommes comme les femmes peuvent souffrir de maladie intestinale inflammatoire, d'altérations du système digestif, d'urolithiase. Cependant, pour les représentants du sexe fort plus que pour les femmes plus faibles, le développement de la hernie inguinale est typique. Cela est dû aux caractéristiques anatomiques du corps masculin et à un effort physique excessif, qui doit souvent supporter les hommes. En outre, chez les hommes, des processus pathologiques liés à la prostate et à la vessie peuvent provoquer des douleurs dans l'abdomen inférieur droit. L'étirement des muscles de la paroi abdominale après l'entraînement sportif et l'haltérophilie peut faire mal au bas de l'abdomen droit.

Que faire à la maison

La règle principale - vous ne pouvez pas essayer de traiter les picotements dans l'estomac, si pas connu la cause de cette sensation désagréable. Les lavements, les laxatifs, les analgésiques, les coussins chauffants ne peuvent qu'être aggravés, en particulier si les picotements se sont produits soudainement, et cela ne s'est jamais produit auparavant.

Si l'estomac persiste longtemps, vous devez vous allonger et évaluer l'intensité de la douleur, les causes de son apparition et l'existence d'autres symptômes (nausée, fièvre, diarrhée ou constipation, troubles de la miction). Femmes, il est important de se rappeler le jour de leur cycle menstruel, s'il y a un retard de menstruation, si les rapports sexuels n'ont pas précédé l'apparition de fourmillements. Cela vaut également la peine de vérifier les pertes vaginales - s’il ya du sang sur les sous-vêtements. Toutes ces informations permettront de déterminer quel type de problème de santé peut survenir, avec quel spécialiste s'adresser ou s'il est temps d'appeler une "salle d'urgence".

N'attendez pas une consultation de routine avec un médecin, mais appelez une ambulance dans les cas suivants:

  • Si les picotements deviennent forts, ils prennent la forme d’une attaque douloureuse et nuisent aux performances du travail quotidien ou du sommeil.
  • Si la douleur est accompagnée de vomissements, fièvre, vertiges graves ou perte de conscience.
  • Si le bas-ventre est dur du côté droit de la future mère.
  • Si la diarrhée sanglante s'est produite dans le fond de picotements dans l'estomac.

Quel médecin contacter

Une visite chez le médecin doit avoir lieu si:

  • Les picotements sont répétés périodiquement.
  • Apparu la formation de tumeur dans l'aine.
  • En plus de la douleur lancinante, il existe des problèmes de vidange de l'intestin ou de la vessie.
  • Il existe un lien entre la survenue de malaises à l'estomac et la consommation de nourriture, la consommation de certaines boissons, l'intimité et le stress physique.
  • La douleur est insignifiante, mais persiste plus de 3 jours.
  • Les femmes présentant des picotements dans le bas-ventre ont présenté des écoulements vaginaux anormaux (sang, mélange de pus, etc.).

Lorsque les picotements dans l'abdomen commencent après un repas, il convient de consulter un gastro-entérologue. Les femmes souffrant de douleurs abdominales, il est conseillé de consulter un gynécologue. Si des picotements se produisent constamment au même endroit et sont associés à un effort physique, s’accompagne de la formation d’une saillie dans l’aine, il est nécessaire de consulter un chirurgien. En cas de localisation de la douleur plus en arrière (du côté lombaire), la consultation d'un néphrologue ou d'un urologue est requise.

Olga Zubkova, commentatrice médicale, épidémiologiste

6,139 vues totales, 19 vues aujourd'hui

Causes de la douleur sur le dessus

Dans la cavité abdominale du côté droit, il y a beaucoup d'organes. En plus de l’appendice, une personne peut avoir des problèmes de vésicule biliaire, d’intestins et de foie. Parfois, l'estomac ou l'œsophage peuvent être donnés du côté droit.

Processus inflammatoire dans la vésicule biliaire

La raison la plus commune pour laquelle l'estomac fait mal à droite est considérée comme un processus inflammatoire de la vésicule biliaire. Cette maladie survient dans le contexte de la formation de calculs ou de lésions organiques d'une infection bactérienne.

La symptomatologie disparaît dans des sensations soudaines et aiguës. La douleur se manifeste dans la partie supérieure de l'abdomen, parfois dans la région des épaules. Comme signes supplémentaires, on distingue une augmentation de la température, des frissons et des vomissements. Les matières fécales peuvent devenir légères. Et les muqueuses et la peau jaunes.

Ce type de maladie affecte le duodénum. Le patient se plaint d'une sensation douloureuse du côté droit sous les côtes. Il peut être donné dans le dos ou l'omoplate. Si le courant est en cours, la douleur prend le zona.

Lésion ulcéreuse

La douleur dans l'abdomen droit indique dans certains cas une lésion ulcéreuse du tractus intestinal. Un sentiment désagréable a un caractère pressant ou brûlant. Les douleurs se manifestent dans l'hypochondre droit ou dans la région iliaque.

Cette maladie présente une différence significative par rapport aux autres pathologies: des sensations douloureuses apparaissent quelques minutes après avoir mangé. Pour tout cela, l'appétit du patient disparaît, des nausées surviennent et les masses fécales deviennent noires.

Le processus inflammatoire dans l'œsophage

Le côté droit de l'abdomen peut être douloureux en raison d'une inflammation de l'œsophage. Ce processus se produit parce que le contenu de l'estomac est refoulé de manière réflexe dans l'œsophage. Dans ce contexte, la membrane muqueuse est endommagée.

Les autres signes de cette maladie sont les éructations acides et les brûlures d'estomac. En médecine, cette maladie s'appelle l'oesophagite par reflux. Souvent diagnostiqué chez les jeunes enfants ou en cas de malnutrition.

Si l'estomac fait mal au côté droit, la raison en est peut-être liée au développement de l'hépatite. Cette maladie est infectieuse. L'hépatite est considérée comme une maladie virale. Vous pouvez être infecté en contactant une personne malade.

Mais la raison peut être l'abus d'alcool. Les personnes qui prennent des drogues ou souffrent souvent d'intoxication toxique sont à risque.

Les premiers signes de maladie du foie incluent:

  • sensation douloureuse au bon endroit;
  • une sensation désagréable dans l'estomac;
  • état fébrile;
  • perte d'appétit;
  • nausées et vomissements.

Dans les cas aigus, jaunissement de la peau, on observe une augmentation de la taille du foie.

Causes de douleur dans le bas-ventre

La douleur douloureuse dans l'abdomen droit peut céder non seulement à l'hypochondre, mais aussi la faire descendre. Une gêne peut indiquer une appendicite, un syndrome du côlon irritable, une infection du canal intestinal ou des voies urinaires.

Appendicite douleur

Une inflammation de l'appendice ou de l'appendicite est une maladie assez grave qui nécessite une intervention chirurgicale urgente Au début, des sensations douloureuses apparaissent dans la région du nombril. Peu à peu, la douleur diminue et est administrée dans le bas de l'abdomen, à droite.

Si l'appendicite est aiguë, la distension abdominale, la fièvre, les nausées et les vomissements peuvent être identifiés comme des symptômes supplémentaires. Le processus inflammatoire de l'annexe peut facilement être confondu avec une infection intestinale. Il est donc urgent d'appeler une ambulance.

Intestin irritable


Peut blesser le côté droit et les intestins. Dans ce cas, l’inconfort aura un caractère crispant ou pulsant. Cette pathologie est également caractérisée par des ballonnements, des selles anormales, des nausées.

Le syndrome de l'intestin irritable peut survenir pour diverses raisons. Les plus courants sont le stress régulier, les infections intestinales ou bactériennes, la microflore altérée.

Bien que le syndrome du côlon irritable et procure une gêne importante à la personne, il n'est pas dangereux pour la vie du patient. Mais pour être sûr de ça. Il est nécessaire de passer un examen.

Processus inflammatoire dans les voies urinaires

Cela peut blesser le droit, pas seulement l'estomac ou le foie et les voies urinaires. La différence de cette maladie est qu’il sera douloureux pour le patient de vider sa vessie. Des brûlures, des mictions fréquentes, des spasmes et des douleurs dans la région pubienne peuvent indiquer une lésion de l'uretère. La cause la plus courante est l’infection par des infections intestinales.

Douleur dans l'infection intestinale

Un sentiment douloureux unilatéral indique une infection intestinale. Il existe de tels types de bactéries qui provoquent une maladie avec des symptômes similaires, comme l'appendicite.

Les infections intestinales sont aiguës. L'estomac appelle, coupe ou se plaint. Dans le même temps, les symptômes apparaissent sous forme de nausée, vomissements, diarrhée. Certains types de maladies intestinales entraînent une augmentation de la température et un fort affaiblissement.

Dans une infection normale, les symptômes disparaissent après quelques jours. Si l'état du patient s'aggrave encore, une hospitalisation est nécessaire.

Douleur en marchant

Si la douleur est constante pendant la marche, une attention particulière doit être portée à cela. Ce phénomène suggère que le processus inflammatoire a commencé et devient encore plus aigu lors de la contraction des structures musculaires.

Si la maladie n'est pas traitée, une attaque surviendra avec le temps. Par exemple, une appendicite ou une hernie de nature chronique peuvent se développer. Si la pathologie n'est pas surveillée à temps, elle peut se transformer en une complication grave sous la forme d'une péritonite.

Douleur après le rapport sexuel

Souvent, les femmes se plaignent de douleurs à droite ou à gauche après les rapports sexuels. Si un sentiment désagréable apparaît constamment, la raison en est peut-être une pathologie chronique dans la région pelvienne.

Il est à noter que si une femme a un kyste dans l'ovaire, elle peut éclater pendant les rapports sexuels. Cela provoquera une douleur intense, qui donnera au pubis ou à la jambe.

Premiers secours pour douleurs abdominales à droite

Toute sensation douloureuse entraîne le développement d'effets indésirables. Cela affecte non seulement l'état général du patient, mais également les organes internes adjacents. Par conséquent, au premier signe d'un besoin urgent de consulter un spécialiste.

Tout d'abord, le médecin écoutera les plaintes du patient et dressera un historique. Si lors de l'inspection, quelque chose sera révélé, il sera nécessaire de passer un examen.

Il consiste à:

  • don de sang pour analyse générale et biochimique;
  • livraison d'urine et de matières fécales pour analyse;
  • effectuer des diagnostics par ultrasons des organes de la cavité abdominale et du petit bassin.

Si une appendicite est diagnostiquée chez un patient, une opération est programmée de manière urgente. Après cela, le patient sera surveillé par des médecins pendant plusieurs jours.

Dans d'autres cas, un traitement médical est effectué. Le choix des médicaments dépend du type de maladie.

Le patient peut écrire:

  • antibiotiques pour tuer les agents bactériens;
  • des moyens enzymatiques pour améliorer la digestion;
  • les probiotiques sont nécessaires lors de la prise d'antibiotiques et du développement du syndrome du côlon irritable;
  • des antiacides pour réguler la quantité d'acide chlorhydrique dans le suc gastrique;
  • les sorbants élimineront les toxines et les bactéries;
  • régime de consommation permettra d'éviter la déshydratation.

Pendant le traitement thérapeutique, vous devez suivre un régime strict. Tout d'abord, il consiste à éliminer de l'alimentation tous les produits nocifs: fast food, plats cuisinés, plats à grignoter, aliments gras et frits, épices et épices. Vous devez également renoncer aux mauvaises habitudes sous forme de tabagisme et de consommation d'alcool.

Le menu devrait comprendre des plats qui n'irritent pas les intestins, l'estomac et le foie. Ceux-ci comprennent des bouillies de gruau, de riz et de sarrasin sur de l'eau, des soupes de légumes, des bouillons, des viandes maigres et du poisson, des légumes et des fruits. Mangez mieux petit à petit, mais souvent. Gardez une trace du volume de portion. Pour la douleur, ils ne doivent pas dépasser 150-200 grammes.

Si la douleur ne disparaît pas et ne devient que plus forte, vous devez appeler une ambulance. Dans ce cas, vous ne pouvez pas effectuer plusieurs actions:

  1. Appliquez une bouteille d'eau chaude sur votre estomac ou quelque chose de chaud. Cela ne conduira qu'à la propagation de l'infection dans tout le corps.
  2. Il est impossible, à l'insu du médecin, de prendre des antispasmodiques et des antidouleurs. Cela compliquera le diagnostic.
  3. Vous ne pouvez pas donner au patient à manger et à boire, ainsi que de mettre un lavement et de rincer l'estomac.

Pour éviter la douleur, vous pouvez mettre de la glace enveloppée dans une serviette. C'est la seule mesure autorisée.

Une fois le diagnostic posé, il est nécessaire d’observer le repos au lit pendant plusieurs jours, de prendre tous les médicaments prescrits et d’exclure toute activité physique. Après la récupération, il vous faut encore quelques semaines pour suivre un régime.

Le stress joue un rôle important dans la vie d’une personne. Dans la plupart des cas, c'est la raison principale. Diagnostiqué plus souvent chez les enfants et les adolescents. Pour prévenir une telle maladie, le médecin peut prescrire des sédatifs et recommander une promenade au grand air pour créer des émotions positives.

Douleur abdominale basse à droite. Que pourrait-il être?

Des douleurs dans le bas de l'abdomen droit peuvent indiquer des lésions aux organes situés directement dans la région iliaque droite. Il s’agit de la dernière section de l’intestin grêle (iléon) et des premières sections du gros intestin (cæcum, appendice, section ascendante du côlon).

Chez les femmes, une pathologie gynécologique (lésion droite des annexes de l'utérus - l'ovaire et / ou la trompe de Fallope) peut entraîner des douleurs dans le bas-ventre droit.

En outre, dans cette zone, il existe une irradiation de la douleur lors de maladies du système urinaire (coliques néphrétiques).

Pour un diagnostic correct, l'intensité de la douleur doit être prise en compte - une douleur aiguë au bas de l'abdomen droit indique généralement un processus aigu. Dans de tels cas, il est important d'exclure les pathologies nécessitant une intervention chirurgicale d'urgence (appendicite aiguë, interruption de la grossesse tubaire, torsion des jambes d'un kyste de l'ovaire, etc.).

Détailler le syndrome de la douleur inclut déterminer la nature de la douleur. Les crampes douloureuses indiquent des contractions des muscles lisses et sont particulièrement caractéristiques pour l'avortement de la grossesse tubaire et les coliques néphrétiques.

Le sens de l'irradiation de la douleur est une valeur diagnostique importante. Les douleurs abdominales à droite, provoquées par la défaite des sections correspondantes de l'intestin, n'irradient généralement pas. En cas de colique rénale, la douleur se manifeste dans le bas du dos, dans l'aine, à la surface interne de la cuisse. De plus, en cas de problèmes gynécologiques, la douleur irradie souvent jusqu'au sacrum et au rectum.

Il convient de prêter attention aux facteurs qui réduisent et renforcent le syndrome douloureux. Ainsi, en cas d'appendicite aiguë et de pathologie gynécologique, le syndrome douloureux décroît avec la position épargnée du patient au lit et, dans le cas de la colique néphrétique, la douleur entraîne une mobilité constante du patient.

Il est important de déterminer la localisation initiale de la douleur, car dans de nombreuses maladies, le syndrome douloureux présente une migration caractéristique. Ainsi, dans le cas d'une appendicite aiguë, il se produit dans les régions centrales de l'abdomen, puis se déplace vers la droite et vers le bas. Dans les maladies inflammatoires des appendices, la douleur est d'abord bilatérale.

En outre, faites attention aux symptômes concomitants, tels que nausées, vomissements, troubles de la miction.

Il est également nécessaire de connaître le contexte de l'apparition de la douleur - y a-t-il déjà eu des sensations désagréables dans cette zone et le patient a-t-il diagnostiqué des maladies du tube digestif, du système urinaire ou d'une pathologie gynécologique chronique?

Il est particulièrement important d'identifier les circonstances précédant l'apparition de douleur chez les femmes:
1. Le retard de la menstruation est caractéristique de l'interruption de la grossesse extra-utérine.
2. L'inflammation des appendices est souvent précédée d'une manipulation de l'utérus ou d'une hypothermie.
3. La torsion des jambes d'un kyste ovarien se produit souvent après une surcharge physique.
4. L'apoplexie ovarienne est généralement associée à l'ovulation.

Une analyse approfondie des symptômes et des informations sur le début de la maladie vous permet de poser un diagnostic préliminaire et de décider des tactiques de traitement.

Douleur aiguë dans le bas de l'abdomen à droite avec appendicite aiguë

L'appendicite aiguë est le premier soupçon d'un médecin lorsque le patient se plaint d'une douleur aiguë dans l'abdomen inférieur droit.

Le fait est que l'appendicite aiguë, qui est une inflammation de l'appendice du caecum, est la maladie la plus courante dans laquelle une douleur intense est typique dans cette région.

Avec une appendicite aiguë classique, la douleur se produit dans la partie centrale de l'abdomen et, après 12 à 24 heures, elle se décale vers le bas et vers la droite.

Une douleur aiguë dans le bas de l'abdomen, à droite, avec une appendicite, peut augmenter et diminuer, mais une fois qu'elle s'est produite, elle ne disparaît pas. En règle générale, la douleur augmente avec la toux et la marche, s'affaiblit dans la position couchée sur le côté malade (à droite).

Nausées et vomissements (généralement isolés), rarement diarrhée. Caractérisé par une fièvre légère.

En cas de suspicion d'appendicite aiguë, des soins médicaux d'urgence sont nécessaires (intervention chirurgicale pour retirer l'appendice), car le retard entraîne des complications graves telles que la rupture ou la gangrène de l'appendice enflammé avec développement ultérieur de péritonite.

Douleur abdominale grave inférieure droite chez la femme

Chez la femme, une douleur intense dans le bas de l'abdomen droit, en premier lieu, rend suspect la présence d'une pathologie gynécologique.

Douleurs abdominales vives et / ou crampes dans l'abdomen droit en violation de la grossesse tubaire

La grossesse extra-utérine est une pathologie dans laquelle l'ovule fécondé pour une raison ou une autre commence à se développer en dehors de l'utérus. Il occupe le premier rang parmi la prévalence parmi les maladies gynécologiques nécessitant une intervention chirurgicale d'urgence. Par conséquent, pour toutes les affections survenant à la clinique de l'abdomen aigu chez les femmes en âge de procréer, la possibilité d'une grossesse extra-utérine doit être prise en compte et un diagnostic différentiel approfondi doit être réalisé.

La localisation la plus fréquente de la grossesse extra-utérine est la trompe de Fallope. En règle générale, la violation de la grossesse des trompes survient à un stade précoce (5-6 semaines). Lorsque cela se produit, soit une rupture de la trompe utérine, soit un avortement des trompes - l’expulsion de l’ovule de la trompe dans la cavité abdominale.

Avec la défaite de la trompe de Fallope droite, l’une des manifestations cliniques d’une grossesse tubaire interrompue sera une douleur intense au bas de l’abdomen droit. Avec l'avortement des trompes, la douleur est de nature crampeuse et, en cas de rupture du tube, il est parfois difficile de distinguer le syndrome de la douleur de la douleur aiguë caractéristique de l'appendicite aiguë.

Cependant, contrairement à l'appendicite aiguë, le syndrome douloureux avec une grossesse extra-utérine interrompue a une irradiation caractéristique. La douleur donne presque toujours à l'aine, aux organes génitaux externes et au rectum.

De plus, la présence de saignements au niveau des voies génitales et le tableau clinique d'une grossesse extra-utérine interrompue, caractéristique d'une grossesse extra-utérine interrompue, devraient faciliter le diagnostic:

  • pâleur de la peau;
  • pouls rapide;
  • hypotension artérielle;
  • vertiges (surtout lors du changement de position du corps).

Si une grossesse extra-utérine interrompue est suspectée, une hospitalisation urgente est indiquée (une intervention chirurgicale d'urgence est nécessaire, sinon une femme peut mourir d'une hémorragie).

Douleur aiguë dans le bas de l'abdomen à droite avec torsion des kystes de l'ovaire droit

La torsion du kyste (tumeur de l'ovaire) survient généralement à un jeune âge. Le développement de complications contribue à la taille de la tumeur, ainsi qu'à diverses affections, accompagné d'une modification de la pression intra-abdominale et de la circulation sanguine dans la tumeur (augmentation de l'effort physique, débordement de l'intestin ou de la vessie, grossesse, modification brutale du poids, etc.).

Lors de la torsion des jambes d'un kyste de l'ovaire droit, la douleur dans le bas de l'abdomen droit est si vive que dans certains cas, elle entraîne un évanouissement. La douleur s'intensifie avec les mouvements, de sorte que le patient essaie de prendre une position économe au lit.

Au plus fort de la douleur, des nausées et des vomissements sont possibles, la température atteint des valeurs subfébriles (37 à 38 degrés Celsius). Caractérisé par une accélération du rythme cardiaque, une diminution de la pression et des sueurs froides. Il y a souvent un trouble de la chaise, des troubles de la miction. Les patients se plaignent souvent de saignements au niveau du tractus génital externe.

La torsion des kystes ovariens est une pathologie nécessitant une intervention chirurgicale d'urgence. Si vous suspectez cette maladie, vous devez contacter immédiatement l'hôpital pour obtenir de l'aide.

Douleur aiguë dans le bas de l'abdomen droit avec apoplexie de l'ovaire droit

L'apoplexie ovarienne (rupture ovarienne, infarctus ovarien, hématome ovarien) est une violation aiguë de l'intégrité de l'organe avec un saignement dans la cavité abdominale.

Cette pathologie est souvent du côté droit et la clinique ressemble fortement à une grossesse extra-utérine interrompue. L'apoplexie ovarienne est relativement rare, ce qui augmente le nombre de diagnostics erronés.

Une rupture ovarienne avec saignement est retrouvée dans 2% des cas de section coeliaque produits en relation avec le diagnostic d'appendicite aiguë ou de grossesse extra-utérine.

Une douleur aiguë dans le bas de l'abdomen droit avec une apoplexie de l'ovaire droit ressemble à un syndrome douloureux de l'appendicite aiguë. Cependant, l'apoplexie ovarienne se caractérisera par une irradiation caractéristique (du sacrum, du rectum et de la cuisse).

En cas de saignement grave, des symptômes d'anémie aiguë se développent (pouls rapide, pression artérielle basse, vertiges et évanouissements), ce qui ne se produit jamais avec une appendicite aiguë.

La principale difficulté est le diagnostic différentiel entre l'apoplexie ovarienne et l'interruption de la grossesse tubaire, les deux pathologies étant caractérisées par une perte de sang prononcée et des directions similaires d'irradiation.

Dans de tels cas, il faut tenir compte du fait que l'apoplexie ovarienne survient le plus souvent au milieu du cycle menstruel (au moment de l'ovulation ou immédiatement après) et que, pour l'interruption de la grossesse tubaire, elle se caractérise par un retard de la menstruation. Dans les cas difficiles, un diagnostic express de la grossesse est indiqué.

L'apoplexie ovarienne suspectée est une indication d'hospitalisation d'urgence. La tactique médicale utilisée dans cette pathologie dépend en grande partie de la sévérité du saignement: avec une perte de sang minime, un traitement conservateur est appliqué et, en cas de signes d'anémie croissante, une intervention chirurgicale d'urgence est nécessaire.

Forte douleur tiraillante ou douloureuse dans l'abdomen à droite avec inflammation aiguë des appendices.

Une forte douleur dans le bas de l'abdomen droit se produit lors d'une inflammation aiguë des appendices. Dans le même temps, le tableau clinique rappelle à bien des égards l'appendicite aiguë.

Dans de tels cas, tout d'abord, il convient de prêter attention aux antécédents, car souvent l'inflammation des appendices se développe comme une complication de l'avortement spontané, ou après diverses manipulations (curetage de l'utérus, hystéroscopie).

Une douleur abdominale au cours d'une appendicite typique se produit dans l'épigastre («sous la cuillère») ou dans sa partie centrale, puis descend ensuite vers la droite, tandis que la douleur dans l'inflammation aiguë des appendices survient d'abord de manière bilatérale, puis se déplace vers une lésion plus importante..

L'irradiation caractéristique de la douleur, qui dans l'inflammation aiguë des appendices donne au bas du dos, au sacrum, à la surface interne des cuisses et, beaucoup moins souvent, au rectum, facilitera le diagnostic.

La nature et l'irradiation de la douleur dans l'inflammation aiguë des appendices sont similaires à la douleur en cas d'avortement de grossesse tubaire, de torsion des jambes du kyste et d'apoplexie ovarienne.

Les données d'anamnèse aideront également ici. Une inflammation aiguë des appendices se développe le plus souvent immédiatement après la fin du saignement menstruel, tandis que l'apoplexie ovarienne survient généralement au milieu du cycle et à la fin de la grossesse tubaire - dans le contexte d'une menstruation retardée. L’inflammation aiguë des appendices est souvent précédée par une hypothermie et une torsion du kyste - une activité physique accrue.

La douleur lors d'une inflammation aiguë des appendices est assez prononcée, mais elle n'atteint jamais la même force que lors de catastrophes gynécologiques (rupture de l'ovaire pendant l'apoplexie, torsion des kystes avec développement d'une péritonite, rupture de la canalisation pendant la grossesse extra-utérine).

De plus, les pertes en inflammation aiguë des appendices ont dès le début un caractère purulent ou mucopurulent.

Le diagnostic est grandement facilité en cas d’exacerbation d’une inflammation chronique des appendices. Le processus d'activation est souvent associé à une hypothermie, à un effort physique ou nerveux excessif, et s'accompagne de symptômes non spécifiques, tels que:

  • troubles de l'appétit et du sommeil;
  • fatigue
  • somnolence;
  • irritabilité;
  • réactions psychologiques inadéquates.

L'inflammation aiguë des appendices est une indication pour le traitement en hospitalisation, puisqu'un traitement tardif et / ou inadéquat peut entraîner le développement de complications telles que la fusion purulente des appendices avec le développement d'une péritonite et d'une septicémie.

Le premier signe d’un début de processus purulent est l’apparition de frissons accompagnés d’une augmentation de la température, puis d’une chute jusqu’à subfebrile (37-38 o). Des symptômes d'intoxication se développent ensuite (peau rouge, faiblesse, pouls rapide, hypotension artérielle, sueurs froides).

Dans de tels cas, une intervention chirurgicale d'urgence est indiquée pour éviter la sepsie (infection du sang) et la mort du patient.

Tirer, faire mal ou douleur lancinante dans le bas de l'abdomen vers la droite avec lésions
les intestins

La douleur tirante, douloureuse ou lancinante dans le bas ventre à droite est caractéristique des lésions de la partie extrême de l'intestin grêle (iléon) et des premières sections du gros intestin (l'intestin aveugle et ascendant).

Douleur lancinante répétée au bas de l'abdomen, à droite, avec diverticulite

Les diverticules sont appelés formation sacciforme du mur intestinal, communiquant avec sa lumière. En raison de la nature de la structure, le contenu intestinal est souvent stagnant dans les diverticules, ce qui contribue au développement de l'inflammation.

Une douleur lancinante répétée au bas de l'abdomen droit se produit lorsque l'inflammation des diverticules de l'extrémité de l'intestin grêle (diverticule de Meckel), ainsi que la diverticulite du cæcum et du côlon ascendant. Les diverticules de ces services sont généralement sporadiques et le tableau clinique de leur inflammation coïncide en grande partie avec la clinique de l’appendicite aiguë.

Un trait caractéristique de la diverticulite est une évolution chronique. Les exacerbations commencent souvent par la constipation, qui est remplacée par la diarrhée.

En cas de suspicion de diverticulite aiguë ou chronique, un examen approfondi et un traitement conservateur sont indiqués.

En l’absence de traitement, la diverticulite peut entraîner de graves complications, telles que: suppuration et perforation avec développement de péritonite, formation de fistules.

Par conséquent, si une crise de douleur intense au bas de l'abdomen droit s'accompagne de symptômes de péritonite locale, tels qu'une tension musculaire dans la paroi abdominale antérieure, une percussion douloureuse (tapotement), un symptôme positif de Shchetkin-Blumberg (douleur accrue lorsque le bras est retiré après une légère pression) - l'emplacement en salle d'urgence est recommandé pour aborder la question du traitement chirurgical.

Douleurs abdominales graves inférieures droite avec la maladie de Crohn

Maladie inflammatoire chronique de l'intestin - la maladie de Crohn - dans 20% des cas détectés lors d'une intervention chirurgicale pour une appendicite aiguë. La raison des erreurs fréquentes dans le diagnostic est la similitude du tableau clinique de ces maladies.

Le fait est que le processus inflammatoire de la maladie de Crohn est le plus souvent localisé dans l'iléon terminal et se manifeste par une douleur aiguë au bas de l'abdomen droit, semblable à la douleur de l'appendicite.

L'assistance dans le diagnostic peut avoir des antécédents de collecte. En règle générale, le premier signe de la maladie de Crohn est une diarrhée à tendance chronique. Dans ce cas, l’attaque de douleur intense dans le bas ventre à droite est précédée par une période assez longue (de plusieurs semaines à plusieurs mois, voire des années) de selles instables avec tendance à la diarrhée.

En outre, les signes d'appendicite, tels que vomissements et migration de la douleur des régions centrales de l'abdomen vers la région iliaque droite, ne sont pas caractéristiques de la maladie de Crohn.

En cas de suspicion de maladie de Crohn, un examen complémentaire et un traitement approprié sont recommandés.

En l'absence de traitement adéquat, la maladie de Crohn entraîne des complications graves, notamment une perforation de l'intestin. Les symptômes de péritonite sont donc une indication du traitement chirurgical d'urgence de cette pathologie.

Douleurs tiraillantes, douloureuses et à la couture dans le bas de l'abdomen à droite avec tumeurs intestinales

Des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen droit peuvent survenir à la fois dans les tumeurs bénignes et malignes de la partie extrême du petit et des premières sections du gros intestin.

Le mécanisme de la douleur est le plus souvent associé à la pression de la tumeur en croissance sur les tissus environnants. Le mésentère des intestins, riche en terminaisons nerveuses, est particulièrement sensible à une telle pression.

Avec une croissance principalement endophytique (croissance de la lumière intestinale), la douleur survient lorsque l'inflammation se développe, la tumeur est détruite ou sa germination à travers la paroi intestinale dans les tissus environnants (observée dans les derniers stades de la croissance maligne).

En plus de la douleur, les tumeurs du côté droit de l'intestin sont sujettes aux saignements et entraînent, avec le temps, le développement d'une anémie chronique.

La croissance maligne s'accompagne souvent de symptômes d'intoxication par le cancer (épuisement, faiblesse croissante, troubles de l'humeur, sommeil et appétit).

Si une tumeur intestinale est suspectée, un examen approfondi à l'hôpital est nécessaire. Les tumeurs malignes et bénignes sont sujettes à une ablation chirurgicale.

Douleurs abdominales basses répétées dans la mésadénite aiguë

Mezadénite - inflammation des ganglions lymphatiques du mésentère de l'intestin. Le syndrome douloureux dans cette maladie peut être d'intensité variable. La douleur est souvent localisée dans le bas de l'abdomen, à droite.

Le tableau clinique de la mésadénite aiguë se compose de manifestations locales d’inflammation des ganglions lymphatiques (accès récurrents de douleurs dans le bas de l’abdomen droit) et des symptômes généraux de la maladie à l’origine de la mésadénite.

Le plus souvent, la mésadénite a une origine tuberculeuse et se développe déjà avec un tableau développé de la maladie.

Les symptômes suivants peuvent aider au diagnostic de la mésadénite tuberculeuse:

  • épuisement;
  • faiblesse
  • labilité émotionnelle;
  • élévation fréquente de la température jusqu'à des nombres subfébriles;
  • haut rЎrћr.

Le traitement de la mésadénite aiguë est le traitement de la maladie sous-jacente à l'origine de la pathologie.

Points chauds dans le bas de l'abdomen à droite pour les maladies
voies urinaires supérieures

Les points chauds dans le bas ventre à droite se retrouvent souvent dans les maladies des voies urinaires supérieures. Ils sont particulièrement caractéristiques de la colique dite rénale, qui accompagne le plus souvent l'urolithiase.

Même les chirurgiens expérimentés rencontrent souvent des difficultés dans le diagnostic différentiel de la colique rénale et de l'appendicite.

Le fait est que dans certains cas, la douleur dans l'appendicite est de nature paroxystique et, en cas de colique néphrétique, elle irradie souvent le long des uretères vers la région iliaque droite.

L'irradiation de la douleur à l'aine peut aider au diagnostic des maladies du système urinaire. Une autre caractéristique de la douleur dans la colique rénale est l’anxiété constante du patient, qui ne parvient pas à trouver une posture épargnée dans laquelle la douleur serait le moins ressentie. On a l'impression qu'un changement de position corporelle soulage un patient atteint de colique rénale, tandis qu'en cas d'appendicite aiguë, le patient tente de rester allongé sur le côté du patient, car des mouvements excessifs entraînent des souffrances supplémentaires.

En outre, la douleur dans les coliques néphrétiques s'accompagne de divers troubles urinaires (augmentation de la fréquence et / ou douleur de la miction, parfois du sang visible dans les urines).

Enfin, une attaque de colique rénale est soulagée par des antispasmodiques et des analgésiques, pratiquement inutiles en cas d'appendicite aiguë.

La suspicion de colique néphrétique est une indication d'hospitalisation dans un hôpital urologique pour un examen supplémentaire, dont les résultats détermineront la tactique médicale. Dans la plupart des cas, un traitement conservateur est indiqué.

Douleur sourde intermittente dans le bas-ventre pendant la grossesse

Des douleurs sourdes périodiques dans le bas-ventre à droite pendant la grossesse peuvent être dues à des raisons physiologiques.

Au premier trimestre, une douleur abdominale dans le bas-ventre droit est associée au fonctionnement du corps jaune dans l'ovaire droit.

Des douleurs apparaissant périodiquement dans le bas de l'abdomen, à droite et à gauche, sont causées par une augmentation de l'utérus et un étirement de son appareil ligamenteux.

Ce type de douleur a toujours une nature tirante ou douloureuse, elles sont plus prononcées lors de la première grossesse et n'atteignent jamais un degré d'intensité élevé.

De plus, la douleur causée par des raisons physiologiques ne présente pas d'irradiation caractéristique et ne s'accompagne d'aucun symptôme indiquant une violation des fonctions du système digestif et / ou du système urinaire. En même temps, l'état général de la femme ne souffre pas.

Crampes douloureuses pendant la grossesse indique toujours une pathologie, dans de tels cas, il est nécessaire de consulter un médecin. Dans la période initiale, une douleur intense causée par des crampes peut indiquer une grossesse extra-utérine.

Une douleur vive au bas de l'abdomen, à droite, peut indiquer une pathologie chirurgicale du tube digestif (appendicite aiguë, diverticulite, processus inflammatoires ou volumétriques dans la partie terminale de l'intestin grêle ou dans les premières sections du gros intestin), des problèmes gynécologiques (inflammation droite des appendices ou torsion du kyste ovarien droit). lésions du système urinaire (coliques rénales).

Le diagnostic de processus pathologiques aigus au cours de la grossesse est particulièrement difficile au second semestre, en raison du déplacement d'organes. Par conséquent, lorsqu'une douleur aiguë au bas de l'abdomen à droite est nécessaire, un appel urgent à l'hôpital est nécessaire.

Quel médecin devrais-je contacter s'il y a une douleur dans le bas-ventre droit?

La douleur dans le bas de l'abdomen du côté droit peut être due à diverses raisons. Par conséquent, lorsque cela se produit, vous devez contacter les médecins de différentes spécialités. Et vous devez contacter un médecin dont les compétences incluent le diagnostic et le traitement de la maladie, ce qui a provoqué l'apparition de douleurs dans le bas-ventre droit. Le choix du spécialiste auquel on doit assister avec des douleurs abdominales basses à droite dépend de la nature du syndrome douloureux et des symptômes associés, car ce sont ces caractéristiques qui suggèrent que la maladie a provoqué la douleur.

Tout d’abord, sachez qu’avec une douleur aiguë aiguë dans le bas de l’abdomen droit, qui ne s’apaise pas avec le temps, mais persiste ou augmente, associée à une augmentation de la température corporelle, une nette détérioration du bien-être général, une faiblesse grave, des vomissements, un soulagement, des maux de tête, une diminution de la pression artérielle ou des évanouissements, vous devez immédiatement appeler une ambulance et être hospitalisé à l'hôpital. Cela devrait être fait car un tel complexe de symptômes indique une situation d'urgence aiguë dans laquelle des soins médicaux spécialisés sont nécessaires le plus tôt possible, car sans traitement, une personne peut mourir.

Et il est nécessaire de consulter un médecin de manière planifiée avec une douleur dans le bas de l'abdomen à droite dans les cas où le syndrome douloureux est provoqué par des maladies qui ne menacent pas la vie d'une personne.

Douleurs intenses, crampes dans le bas ventre à droite, qui ne donnent pas à d’autres parties du corps, mais peuvent être simultanément ressenties dans le bas ventre à gauche ou dans le nombril, sont associées à une constipation, une diarrhée, une défécation fréquente avec des selles molles, des ballonnements, des météores, des nausées, des maux de tête l’estomac - il est nécessaire de consulter un médecin gastro-entérologue (à recruter) ou un médecin généraliste (à recruter), des symptômes similaires indiquant des affections intestinales (colite, entérocolite, maladie de Crohn, colite ulcéreuse, diverticulite, maladie cœliaque, intestin Drazhenom).

Si un homme ou une femme a une douleur tirante et douloureuse au bas de l'abdomen, avec des mouvements brusques, du stress ou de l'effort physique, aggravée, devient forte, se transperce de coups, mais ne se combine pas avec des troubles digestifs, une faiblesse générale, de la fièvre, est en fait une douleur isolée, alors vous devriez appliquer au chirurgien (pour s’inscrire), car de tels symptômes indiquent la formation d’adhérences abdominales, qui peuvent se former après une intervention chirurgicale ou une maladie inflammatoire de la même udka, de l'intestin, du pancréas, vésicule biliaire, etc.

Avec l’apparition d’une douleur constante, sourde et modérée, au bas de l’abdomen droit, au milieu ou au sommet de l’abdomen (elle fait mal en même temps, la douleur n’abandonne pas), qui ne s’apaise pas avec le temps, associée à des vomissements, une bouche sèche, une perte d’appétit, tension artérielle irrégulière, rythme cardiaque rapide (jusqu’à 100 battements par minute) et respiration (40 respirations par minute) et élévation de la température corporelle - doivent être signalés à un chirurgien, car le complexe symptomatique correspond à une mésadénite (inflammation des ganglions mésentériques mésentériques).

Avec l'apparition de douleurs paroxystiques dans le bas de l'abdomen droit, s'étendant jusqu'à l'aine et au bas de la taille, associées à des troubles urinaires (présence de sang dans les urines, miction douloureuse, etc.), forçant une personne à constamment bouger, marcher, à la recherche d'une posture dans laquelle la douleur pas si fort - vous devriez vous tourner d’urgence vers un chirurgien ou un urologue (pour vous inscrire), car nous parlons de coliques néphrétiques dues à la lithiase urinaire. En outre, un urologue ou un néphrologue (recruté) doit être contacté si une douleur intense est localisée au centre du bas-ventre, dans le bas-ventre droit, associée à une miction fréquente et douloureuse, du sang dans les urines, comme dans ce cas nous pouvons parler de cystite.

Si une personne a des douleurs dans le bas de l'abdomen, principalement à gauche ou à droite, associées à des selles fréquentes, maigres et maigres, des grondements, une distension abdominale, des actes douloureux de défécation, un manque de soulagement après une défécation et éventuellement des vomissements, il doit consulter un spécialiste des maladies infectieuses ( recruter), car il est fort probable que nous parlons d’une infection intestinale.

Les tiraillements périodiques, les douleurs sourdes et douloureuses dans le bas de l'abdomen droit, s'étendant dans l'aine, associées à une saillie du pli inguinal droit, aggravée par une activité physique et ne s'accompagnant d'aucun autre symptôme, nécessitent un traitement du chirurgien, comme l'indique le complexe de symptômes hernie inguinale.

Si une femme ressent une soudaine douleur sévère paroxystique dans le bas-ventre droit et gauche, se déplaçant vers la droite après un certain temps, ou une douleur sourde et douloureuse se développe dans la moitié droite du bas-ventre après un stress, une hypothermie, un exercice, vous devez consulter un gynécologue ( recruter), car il est très probable qu’il s’agit d’une inflammation de l’utérus (trompes de l’ovaire et de l’ovaire) - annexite ou salpingoophorite. Les symptômes accompagnant l'inflammation des appendices utérins sont la propagation de la douleur dans la région du sacrum, du bas du dos, de l'aine ou du rectum, ainsi que la douleur pendant la miction, le cycle menstruel irrégulier, l'irascibilité, l'irritabilité, la fatigue, les sécrétions inflammatoires (verdâtre, jaunâtre, grisâtre, avec des bulles, des flocons, pus, mucus, etc.) ou fièvre.

Si une femme a régulièrement des douleurs tiraillantes au bas de l'abdomen droit, souvent provoquées par des rapports sexuels, associées à des saignements intermenstruels ou à l'allongement du cycle menstruel, vous devriez consulter un gynécologue, car des symptômes similaires suggèrent à un médecin de l'existence d'un kyste ou de kystes ovariens.

Les femmes ont des douleurs persistantes et sourdes dans le bas de l'abdomen droit, aggravées pendant la menstruation, s'étendant jusqu'au bas du dos, au coccyx, au sacrum ou au rectum, associées à des saignements périodiques, aux toilettes fréquentes pour uriner, à la présence de caillots dans le sang menstruel, nécessitent un traitement par le gynécologue, comment des symptômes similaires indiquent la présence de néoplasmes génitaux (fibromes, polypes, etc.).

Lorsque des douleurs apparaissent dans le bas-ventre droit de l'homme, si elle présente du côté droit, du périnée, des lombaires inférieures, associée à une difficulté à uriner (miction lente, visites fréquentes aux toilettes, etc.) et à des troubles de l'érection, éventuellement avec du sang dans l'urine, consulter un urologue, car ces symptômes indiquent la présence d'une prostatite ou d'un adénome de la prostate.

Si la douleur dans le bas ventre à droite ne persiste pas, est présente presque en permanence, associée à une détérioration sensible de la santé, une perte de poids sans cause, une perte de poids, une constipation persistante, une gêne désagréable à l'abdomen, des ballonnements et des flatulences non susceptibles de traitement, vous devez contacter un oncologue. (inscrivez-vous)

Pourquoi est-ce que ça se passe

Les patients se plaignent de sensations différentes. Il peut être douloureux, tirant, tirant, douleur aiguë, sourde et autre. Tout cela est un signe qu'il y a des problèmes dans le corps.

En soi, la douleur est due à un manque d'oxygène, à une accumulation excessive de substances toxiques, à un œdème, à des processus inflammatoires.

Souvent, le côté droit est piqué par le dessous à cause de la stagnation des organes internes. Par conséquent, pour se débarrasser de la souffrance, il suffira dans certains cas de stimuler l’approvisionnement en sang, de détoxifier le corps, de saturer les cellules en oxygène.

La nature de la douleur et ses causes

La sensation de lourdeur est le premier signe de scorification du corps. Souvent, ce phénomène est dû à un dysfonctionnement du foie et indique clairement une défaillance chronique de ses fonctionnalités. En cas d'inflammation et de stagnation de la vésicule biliaire, la gravité augmente considérablement, notamment à la suite de la prise de frites et de graisse.

Cela peut se produire en raison de la présence prolongée de selles dans le corps, qui est observée avec la constipation.

Au fur et à mesure que le symptôme se développe, il se produira de graves douleurs piquantes, provoquées par les phénomènes suivants:

  1. Inflammation du foie.
  2. Pathologie virale.
  3. Grossesse extra-utérine.
  4. Fonction contractile du muscle lisse pendant la grossesse.

Le caractère douloureux gémissant dérange généralement le patient pendant une longue période. Ce sont des troubles pathologiques chroniques, qui sont également observés à la suite de lésions cellulaires causées par les déchets.

Quelle est la caractéristique des douleurs douloureuses:

  1. La cholécystite est accompagnée de douleurs douloureuses.
  2. Fait également mal au côté droit avec la colite.
  3. Dans les pathologies chroniques des organes génitaux féminins.
  4. La douleur à droite est concentrée dans les maladies du rein.

La douleur survient toujours avec tous les processus pathologiques. Cela peut être dû à un mauvais apport sanguin et à la formation de caillots sanguins.

Une condition quand la colite dans le côté s'appelle la colique médicale:

  1. Lorsque des sensations apparaissent dans la zone droite sous les côtes, cela indique la présence de coliques hépatiques. Un tel symptôme peut se déplacer dans l'épaule, la jambe, accompagné d'une sensation d'amertume dans la bouche.
  2. En cas de colique, le bas-ventre parle de colique intestinale. Dans le même temps, il existe également une forte distension, des ballonnements. Cette condition est caractéristique des nouveau-nés dans les premiers mois de la vie.
  3. En outre, il existe également des douleurs à la couture rectale, des brûlures dans le rectum.
  4. Si toute la faute du rein, la nature de la douleur sera étendue, s'étendra à la région lombaire, aux organes intimes, à l'aine, etc.
  5. Dans l'appendicite, la nature de la douleur est vive et aiguë.

Il est impossible de répondre sans équivoque à la question de savoir pourquoi il y a des douleurs à droite. Ce processus est dû à un certain nombre de raisons, commençant par les pathologies de la vésicule biliaire et se terminant par les organes génitaux. Pour donner une réponse adéquate et correcte, vous devez passer par une série d’études diagnostiques.

Raisons des hommes

Pourquoi la colite dans le côté droit du bas-ventre chez les hommes, voyons. La fonction de reproduction avec la défaite de différentes pathologies donne une douleur intense, surtout si la maladie affecte le ganglion lymphatique de droite. Les manifestations caractéristiques de ce processus sont des douleurs au scrotum et à l'aine.

Les maladies les plus fréquentes sont l'inflammation des testicules, les vésicules familiales, le pénis, la prostatite. Toutes ces conditions peuvent être diagnostiquées si la colite est dans le bas de l'abdomen droit chez l'homme.

Causes des femmes

Lorsque ce phénomène est observé chez le beau sexe, une grossesse extra-utérine est souvent diagnostiquée. Ce processus est assez commun. Les patients en âge de procréer doivent être pris en compte s’il existe un lieu de douleur. Avec des spasmes aigus, il y a souvent une défaillance du cycle menstruel. Il se trouve que la douleur est si forte que le patient perd conscience. Des sueurs froides, des nausées, de la fièvre, une diminution de la pression artérielle peuvent également apparaître.

Lorsque l'ovaire est rompu, il y a une douleur intense à droite. Il peut s'étendre à la région lombaire, à l'anus ou aux cuisses. Souvent, la cause de la souffrance est le syndrome ovulatoire, dans lequel on peut également observer une douleur du côté gauche de l'abdomen.

Les processus inflammatoires sont très souvent confondus avec une douleur d'appendicite aiguë, car les deux pathologies présentent des caractéristiques cliniques très similaires. Un trait distinctif est la douleur bilatérale, qui est observée au début. Il est à noter que dans le cas de la vraie appendicite, la douleur se situe initialement dans la partie centrale. Puis se déplace vers la partie inférieure, plus près du foyer.

Le kyste ovarien peut également être accompagné d'une douleur prononcée. Dans l'endométriose, les patients se plaignent de douleurs à droite. Endométrite est accompagnée de fièvre et de décharge.

Cependant, ces sensations ne sont pas toujours causées par la maladie. Cela peut aussi arriver pendant la période de menstruation. Les jeunes filles qui n'ont pas accouché se plaignent généralement de tels symptômes.

Bonne douleur et grossesse

Très souvent, les femmes occupant ce poste se plaignent de douleurs aiguës pendant la gestation. Un phénomène similaire peut se produire en raison de l’étirement des ligaments qui fixent l’utérus. Des sensations douloureuses se font sentir de temps en temps quand une femme change brusquement la position du corps. Cette condition n'est pas considérée comme pathologique et ne nécessite donc aucun traitement spécifique.

Si une fausse couche se produit, alors cette condition est accompagnée d'une douleur du côté droit. Au début, ces manifestations ont un caractère entraînant, puis se transforment en combats et gagnent en force. La même image est observée lors du travail prématuré.

Autres maladies

Si des calculs rénaux commencent à émerger, une douleur intense de caractère coupant est observée. Les bords durs de la pierre provoquent une douleur atroce aux organes urinaires.

La colique rénale est l'une des manifestations les plus désagréables. Cette affection se fait généralement sentir spontanément et s'accompagne d'une douleur intense dans la région lombaire. Cependant, la douleur peut se propager sur le côté droit de l'abdomen.

Lorsque l'hépatite est avancée dans l'hypochondre droit, le patient peut ressentir une douleur qui s'étend jusqu'à l'aine. De fortes douleurs à droite peuvent être causées par la décomposition du corps.

Avec une forte expansion de la vessie inquiète de fortes douleurs à droite. Si une urétrite se développe, le ganglion lymphatique est endommagé et la douleur apparaît du côté droit. Les patients se plaignent d'une forte sensation de brûlure au moment de la vidange de la vessie.

En outre, les varices dans les organes pelviens peuvent être à blâmer. Ce processus pathologique gagne lentement en intensité et ne présente initialement aucun symptôme. Au fil du temps, une douleur intense se forme dans le bas de l'abdomen, principalement à droite. Une maladie similaire affecte généralement les femmes.

Méthodes de résolution de problèmes

Chaque patient, confronté à un phénomène similaire, veut savoir quoi faire s'il provoque une colite du côté droit de l'abdomen. Parfois, c'est une question de vie ou de mort, car dans certains cas, en l'absence de soins médicaux d'urgence appropriés, tout peut se terminer fatalement. Dans la partie droite du patient, il existe des organes importants dont dépend la fonction de reproduction.

S'il y a des processus pathologiques dans au moins un d'entre eux, le corps entier en souffrira complètement.

En raison des caractéristiques anatomiques de la localisation des organes, les maladies sont souvent accompagnées d'un parcours éclair. Parfois, le moindre échec peut coûter la vie du patient et une perte d’efficacité.

Un seul moyen de sortir: appeler la brigade des ambulances le plus tôt possible. Il arrive que les patients évitent de telles actions, ne voulant plus déranger le personnel médical et ne traitent que le problème.

Prendre des médicaments ne peut que masquer des symptômes graves, mais ne pourra pas affecter le traitement de la maladie. Lorsqu'un patient prend un comprimé anti-douleur, il plonge sa tête dans le sable et diminue sa vigilance. Naturellement, cela gâche l'image de la maladie et ne permet pas au spécialiste d'établir le diagnostic correct.

Conclusion

Les causes de douleur aiguë à droite sont très variées. Il est très important de déterminer rapidement la source du problème. En aucun cas, ne doivent pas être traités indépendamment. La douleur est la réaction défensive du corps face à un irritant et une aide réelle à la résolution de problèmes. Par conséquent, si ce symptôme vous inquiète, vous devez appeler une ambulance dès que possible.

Avant l'arrivée des médecins, vous n'avez pas besoin de boire de médicaments. Il est contre-indiqué de réchauffer la zone touchée et de prendre des bains chauds. De telles actions peuvent se terminer tristement.

En attendant le médecin, sont au lit. En cas de vomissement, vous devez boire plus de liquide.