Principal / La dysenterie

Pourquoi des piqûres dans le côté droit sous les côtes: causes et symptômes

La dysenterie

Sûrement, chaque personne au moins une fois dans sa vie ressentait une douleur dans l'hypochondre droit. Le plus souvent, il passe de lui-même, car il est associé à une mauvaise alimentation ou à une activité physique excessive. Cependant, s'il se bloque longtemps sur le côté droit sous les côtes, quels que soient les facteurs externes, cela peut être un signe du développement du processus pathologique. De quelle pathologie parlons-nous et quels organes peuvent causer une douleur du côté droit? À propos de cela plus tard dans l'article.

Douleur au côté droit du front

Si la douleur à droite sous les côtes est ressentie plus près de la surface antérieure du corps, cela peut indiquer non seulement une inflammation du tube digestif, mais également des troubles cardiaques.

  • Maladies du foie. Lorsque des troubles associés à ce corps, la douleur survient du fait qu'il est rempli de sang, a une capsule très étirée. Ils sont localisés du côté droit du corps et, en règle générale, sont cambrés ou stupides. En plus de la douleur, une maladie du foie peut être accompagnée de nausée, de lourdeur et d'une sensation de brûlure qui se propage à l'épaule, au cou ou au dos.
  • L'hépatite. Dans ce cas, l’inconfort du côté droit sera associé à la libération de toxines et à des manifestations dyspeptiques. Peut-être une sensation de nausée et une augmentation de gaz. Le syndrome douloureux de l'hépatite se manifeste souvent après avoir mangé une sensation de picotement. Les symptômes caractéristiques sont le jaunissement des yeux et la décoloration des selles.
  • Cirrhose La douleur dans cette maladie est localisée à la taille, à droite sous les côtes. J'ai l'impression de brûler. Parfois, il peut se propager à l'arrière du corps.
  • Echinococcose La maladie appartient aux invasions helminthiques. Au cours de son développement, l’échinocoque forme des kystes situés dans le tissu hépatique. Ces formations pressent les hépatocytes et les vaisseaux sanguins, ce qui entraîne l'apparition de douleur du côté droit. En cas de rupture du kyste, une douleur intense apparaît à droite sous les côtes ou légèrement en dessous. Si vous ne fournissez pas une assistance en temps voulu, il est possible que la péritonite se développe.
  • Insuffisance cardiaque. Dans cette pathologie, le flux sanguin est perturbé, entraînant une augmentation de la taille du foie. La douleur est lancinante, en plus il y a une sensation constante de lourdeur. Dans l'infarctus du myocarde abdominal, la douleur ne tire pas, mais brûle ou exerce une forte pression sur la région des côtes du côté droit. La différence avec les autres maladies est que, dans ce cas, la personne perd de la pression, elle pâlit, le rythme cardiaque est perturbé.
  • Maladie de l'intestin. Avec ces troubles, la douleur ne peut être localisée que sous les côtes, par exemple, lors d'une inflammation du côlon, ou couvre tout l'abdomen, change de localisation. Ainsi, en cas d'appendicite, la douleur se déplace ensuite vers la région iliaque. En cas de maladies intestinales, des symptômes parallèles apparaissent souvent: troubles des selles, présence d'impuretés dans les selles, ballonnements.

Douleur dans le côté droit du dos

Pourquoi poignarder le côté droit plus près de l'arrière du corps?

La cause peut être un processus pathologique qui se développe dans le rein, une ostéochondrose, une altération du flux sanguin dans la veine cave et d’autres maladies.

  • Cholécystite chronique. Cette maladie provoque une douleur à droite du caractère pleurnichard, ce qui donne à la région lombaire. En outre, il existe des signes tels qu'une sensation d'amertume dans la bouche, des maux de tête et l'anorexie.
  • Calculs rénaux. En se déplaçant, la pierre irrite les récepteurs du bassin et de l'uretère. Par conséquent, la douleur est ressentie à la fois du côté et du dos. La lithiase urinaire est caractérisée par l’irradiation de la douleur dans l’aine, la région fémorale. Il est également possible l'apparition de caillots sanguins dans l'urine, des vomissements.
  • Pyélonéphrite. Le processus inflammatoire dans le rein droit provoque une douleur à droite sous les côtes du dos. Les symptômes associés aideront à reconnaître la maladie: température, présence d’un faux désir d’uriner, douleur lors de l’excrétion de l’urine, gonflement du visage. S'il y a une infection purulente, la douleur devient tirante et prolongée.

Comment distinguer les coliques apparaissant dans le côté droit

Lorsque cela vous fait mal ou que vous avez des fourmillements dans le côté droit, il est difficile de déterminer immédiatement d'où vient l'inconfort. Néanmoins, c'est possible: selon la nature de la douleur, ils provoquent des coliques intestinales, rénales et hépatiques.

  • Intestinal. Ce type de colique se caractérise par une manifestation sous forme de convulsions. De plus, si vous appuyez un peu sur l'estomac, la sensation douloureuse peut disparaître. Au cours d'une colique intestinale, une personne ressent une douleur soit dans la partie inférieure droite de la section abdominale, soit au niveau de toute la région abdominale, y compris sous-costale. Les symptômes accompagnants dans ce cas sont les suivants: nausée, augmentation de la formation de gaz, estomac «gonflé», vomissements possibles.
  • Rein Ce type de colique est une très forte douleur dans la région lombaire, sous les côtes (droite ou gauche - dépend du rein), dans la région inguinale. Les symptômes accompagnants tels que: problèmes de miction (souvent avec douleur), difficulté de défécation, augmentation de la formation de gaz aideront à le reconnaître.
  • Hépatique. Se produit le plus souvent après le déjeuner. Ce sont des sensations douloureuses, coup de couteau ou désagréables du côté droit sous les côtes, qui peuvent ensuite se propager à l'épaule, à la région scapulaire et à tout l'abdomen. Les signes supplémentaires de coliques sont: sécheresse de la muqueuse buccale, transpiration abondante, vomissements et fièvre possible.

Autres causes de douleur dans le côté droit

En plus de cela, il peut y avoir d'autres causes de douleur et d'inconfort du côté droit. Par exemple, une névralgie intercostale peut provoquer une sensation d'engourdissement sous les côtes. Il est amélioré dans le processus de mouvement, se pliant sous la forme d'un syndrome de douleur aiguë. En outre, il y a des picotements à l'arrière ou à l'avant (parfois des deux côtés à la fois).

Dans le cas de lésions traumatiques des côtes inférieures droite, la douleur se manifestera principalement pendant l'activité physique. L'ostéochondrose va "tirer" sur le côté droit du dos, si elle se développe dans la colonne lombaire. Vous pouvez le trouver et la tension caractéristique du tissu musculaire dans cette zone.

Pourquoi la douleur survient-elle du côté après l'exercice?

Beaucoup de gens sont confrontés à une situation où, à la suite ou pendant un effort physique, il se blesse au côté droit. Sous la charge, on entend à la fois l'entraînement sportif et les activités associées à un travail physique intense. Inconfort dû au débordement de foie avec le sang et à l’étirement dû aux capsules.

Ici, les canaux de la vésicule biliaire sont étirés par la bile, car pendant l’exercice, leurs parois sont relâchées. En conséquence, la personne picote du côté droit et, dans certains cas, il y a de la douleur.

Il convient de noter que si l'activité physique était précédée d'un repas, les sensations douloureuses se manifestent dans la grande majorité des cas. Le foie est actuellement en état de travail actif, donc la charge supplémentaire lui sera préjudiciable.

C'est important! Pour les personnes entraînées, les douleurs du côté droit sous les côtes après une activité physique sont rares.

Douleur droite commune chez les femmes et pendant la grossesse

Pour les femmes, une douleur dans le côté droit sous les côtes peut être associée à des niveaux hormonaux. Ainsi, par exemple, la douleur apparaît dans les derniers jours du cycle menstruel, en particulier lors de la prise de contraceptifs hormonaux. À la suite d'un déséquilibre des canaux biliaires, un spasme se produit, la sortie de la bile est perturbée et la douleur apparaît dans l'hypochondre droit.

Lorsqu'elle porte un enfant, une femme ressent une douleur ou des picotements au côté droit en raison d'une altération du fond hormonal. Les voies biliaires, dues à la progestérone, sont dans un état dilaté et relâché, ce qui contribue à la stagnation. La croissance de l'utérus exerce une pression sur le foie et la vésicule biliaire, entraînant des sensations douloureuses.

Attention! En tout état de cause, les manifestations douloureuses, en particulier pendant la grossesse, ne doivent pas être centrées sur le contenu des articles publiés sur le Web (y compris le présent article). Il est nécessaire de consulter un médecin pour obtenir des conseils.

Certaines des raisons de l'apparition de douleur à droite peuvent être trouvées dans une petite vidéo:

Qu'est-ce que cela pourrait être: une colite à droite sous le bord?

Les médecins sont attentifs aux plaintes des patients concernant la douleur dans l'hypochondre droit. Ces symptômes peuvent indiquer:

  • Problèmes gynécologiques;
  • Infections parasitaires;
  • Maladies de la peau;
  • Problèmes vénériens;
  • Indications qui sont la raison d'une intervention chirurgicale.

Le plus souvent, une gêne dans l'hypochondre droit indique indirectement des problèmes du foie et des voies biliaires.

Qu'y a-t-il à droite sous la côte?

Douleurs dans l'hypochondre droit associées le plus souvent à des problèmes de foie.

Compte tenu de la présence de douleur, ayant une certaine localisation, vous devez analyser d'autres facteurs:

  1. Le début de l'apparition des sensations;
  2. Migration de manifestations désagréables;
  3. Durée
  4. La sévérité;
  5. Dépendance à l'égard de causes et de circonstances externes.

L'image classique est la suivante: les patients s'inquiètent de la douleur du personnage pleurnichant sous le bord droit, et une sensation de lourdeur s'ajoute à ces sensations. Comment les spécialistes réagissent-ils avec les plaintes de cette nature? Tout d’abord, le patient est examiné pour rechercher des blessures: une fracture ou une contusion de la poitrine peut donner des sensations similaires.

Les sentiments pas toujours désagréables ne se font pas sentir immédiatement après une blessure ou une chute. Le développement lent des symptômes douloureux peut être provoqué par l'apparition d'un hématome et la destruction ultérieure de la formation. Une douleur douloureuse peut être due à une lésion du foie. Au premier stade, le tissu est rompu, puis le sang rompt la capsule formée et la clinique de l'abdomen aigu commence à apparaître.

Il est important de bien localiser l'inconfort: la définition d'un segment du corps où il y a inconfort et palpation douloureuse peut éclaircir beaucoup.

Douleur dans l'hypochondre devant

La maladie biliaire peut entraîner des douleurs au côté droit.

Cette localisation de sensations désagréables peut indiquer des problèmes de voies biliaires. La bile est synthétisée par le foie, puis passe dans la vésicule biliaire. Les substances biliaires sont sécrétées à un moment donné, en réponse à une demande d'intestins signalant la prise de nourriture.

Lors du rétrécissement de la consommation de conduits cystiques d'aliments épicés, gras ou frits, la douleur est douloureuse. Le système digestif a besoin de plus d'aide provenant des acides biliaires pour traiter les aliments lourds. La douleur dans l'hypochondre droit avec localisation antérieure est inhérente aux conditions suivantes:

  • Maladie de calculs biliaires;
  • Cholécystite (l'inflammation affecte les parois de la vésicule biliaire);
  • Changements dans la composition de la bile;
  • Le processus inflammatoire dans les intestins, provoquant un spasme ou un gonflement du canal biliaire principal (canal biliaire).

La cholécystite, comme d’autres maladies inflammatoires, fait penser à des douleurs douloureuses. La présence de cailloux interfère avec le fonctionnement normal de la vésicule biliaire et le patient commence à ressentir de la douleur. Les petites pierres se déplacent le long des conduits et irritent les récepteurs, les grandes formations provoquent l'apparition de plaies de pression. Le patient commence à s'inquiéter d'une douleur constante, aggravée par le mouvement.

Le médecin observe des symptômes similaires dans diverses maladies qui contribuent à la modification de la taille du foie. En hépatite et en oncologie, la zone est douloureuse aux aisselles.

Causes de la douleur dans l'hypochondre droit, apprenez de la vidéo:

Douleur dans le quadrant supérieur droit

La douleur dans l'hypochondre droit derrière est le plus souvent associée à des problèmes de vésicule biliaire.

Avec de telles plaintes, un spécialiste peut suspecter une pathologie pulmonaire et des problèmes de vésicule biliaire. La pneumonie du côté droit peut provoquer une douleur douloureuse, une maladie du foie et des problèmes de vésicule biliaire entraînent une augmentation des conditions désagréables lors de l'inhalation. Les maladies inflammatoires des poumons ne diffèrent pas des symptômes d'intensification après un repas.

La douleur sous la côte à droite peut indiquer une inflammation des appendices du côté droit (plus souvent, si le mal a une nature vénérienne). Les gonocoques et la chlamydia sont dangereux: ils provoquent une inflammation lente qui provoque l’apparition d’adhésions qui s’étendent au omentum et à la capsule hépatique. L'union de ces éléments provoque des sensations douloureuses.

Souvent, douleur douloureuse dans l'hypochondre derrière des patients en proie à des antécédents de pyélonéphrite ou de calculs rénaux. La défaite du rein droit peut être caractérisée par une douleur de la zone spécifiée.

Des cas plus rares

Lamblia - parasites capables de crisser de la douleur dans l'hypochondre droit.

Des problèmes avec le tube digestif peuvent être la cause de ces douleurs. Souvent, les parasites existants sont responsables d’une mauvaise santé: ver rond, Giardia, opistorhi.

Les déchets des helminthes obstruent les conduits et présentent des symptômes douloureux qui ne sont pas associés à la prise de nourriture. Le cycle de vie du patient est affecté par le cycle de vie des parasites. La qualité de vie est aggravée par les vers ronds adultes. Une personne peut penser qu’elle a développé une péritonite. L'échinocoque peut être confondu avec un abcès du foie.

En plus des invasions helminthiques, les sensations décrites peuvent provoquer une inflammation de l’appendice ou une infiltration appendiculaire chronique.

Douleurs aiguës dans l'hypochondre droit

Les athlètes et les personnes effectuant un travail physique peuvent être soumis à une douleur intense dans cette zone. Il existe un terme "syndrome de la douleur hépatique". Tout d'abord, la condition décrite apparaît après un seul chargement, puis la personne est à nouveau confrontée à une douleur vive.

Les athlètes sont confrontés à la combustion rapide du glycogène, qui se trouve dans les cellules du foie. Les processus du "second souffle" sont lancés. Une personne non entraînée avec une longue charge ressent une douleur de l'autre côté. Pour les symptômes du côté gauche responsables de la libération de sang de la rate.

Douleurs de couture chez les femmes

La douleur dans l'hypochondre droit chez la femme peut être associée aux particularités de l'écoulement du cycle menstruel.

Des douleurs aiguës dans l'hypochondre peuvent être associées aux caractéristiques de l'écoulement du cycle menstruel. Dans le péritoine pénètre dans le liquide folliculaire, ce qui a un effet irritant. Une zone particulièrement sensible du nerf vague, située près du foie, reçoit des impulsions douloureuses.

La femme ressent plusieurs douleurs aiguës dans l'hypochondre pendant plusieurs minutes. La douleur à l'ovulation est caractéristique des patientes gynécologues ayant des maladies inflammatoires des ovaires dans l'histoire. Certaines femmes qui connaissent bien le syndrome prémenstruel ne se sentent pas bien, en raison de caractéristiques hormonales.

De nombreuses personnes sont confrontées aux symptômes décrits: certaines souffrent de douleurs régulières dans l'hypochondre, d'autres ont déjà eu cette indisposition. Tous les patients disent que les douleurs douloureuses affectent la qualité de vie et la performance. Dans tous les cas, la seule solution est de consulter un spécialiste. Peut nécessiter une correction de puissance. Dans les cas avancés, une intervention chirurgicale est pratiquée lorsqu'il s'agit de calculs biliaires.

Les femmes qui ressentent régulièrement des douleurs ne devraient pas être tolérées. Une attitude irresponsable à l'égard de leur santé peut menacer l'infertilité et d'autres conditions nécessitant un traitement à long terme. Il convient d'analyser si les douleurs surviennent au cours d'une certaine période, si elles sont associées à un changement d'activité ou à l'abus d'aliments nocifs.

Le médecin doit parler des blessures et des chutes. Un historique détaillé permettra au spécialiste de prescrire des tests et des examens supplémentaires pour sélectionner les tactiques de traitement. Avec la bonne approche, les douleurs douloureuses ne pourront pas changer les plans d’une personne et ne lui causeront pas de problèmes graves.

Si la colite sous le bord droit

La douleur sous la côte droite est un syndrome qui survient non seulement dans le cas de maladies d'organes situées dans un endroit douloureux, mais qui caractérise également un certain nombre d'autres maladies. Des sensations douloureuses peuvent se propager dans l'hypochondre à partir des organes du pelvis, du cœur, de la colonne vertébrale et indiquer des pathologies gynécologiques, chirurgicales et parasitaires.

Pourquoi le côté pique-t-il sous les côtes à droite?

Une douleur lancinante sur le côté droit n'indique pas nécessairement la présence de la maladie. En cours de douleur intense, il provoque une distension de la capsule du foie. Cependant, une attention devrait être accordée à eux. Ces symptômes peuvent être provoqués par un entraînement insuffisant, une mauvaise respiration ou un échauffement insuffisant, mais dans certains cas, des maladies chroniques surviennent.

Dans d'autres circonstances, la douleur au côté droit sous les côtes parle d'un processus pathologique.

Causes de douleur dans le côté droit

Le symptôme est susceptible de se produire si les organes suivants sont affectés:

  • vésicule biliaire (cholélithiase, cholécystite);
  • tractus gastro-intestinal (gastrite, ulcère gastrique);
  • pancréas (pancréatite);
  • foie (cirrhose, hépatite, opisthorchiase);
  • rein (pyélonéphrite);
  • cœur (angine de poitrine, crise cardiaque);
  • diaphragmes (hernie, tumeur);
  • poumon droit (cancer, pneumonie).

La cause peut également être une lésion traumatique d'organe et une maladie articulaire (ostéochondrose).

Comment faire face à la douleur dans le côté?

Si un symptôme survient pendant une course, il n'est pas nécessaire de demander l'aide d'un médecin. Vous devez réduire le rythme en douceur et vous adapter au pas, commencer à respirer profondément et détendre vos mains. Avec des exercices réguliers, il faut être conscient de la nécessité de s'échauffer avant de courir, de respirer correctement (respiration abdominale et profonde) et de choisir la charge optimale.

Si l'étiologie de la douleur sous le bord droit n'est pas claire, il est préférable de prendre rendez-vous avec un médecin dès que possible. L'auto-traitement sous forme de compresses, ainsi que l'utilisation d'analgésiques ne peuvent qu'aggraver la santé et compliquer le diagnostic de la maladie.

Avec la description de la douleur spécifiée, un appel d'urgence immédiat est requis:

  • aigu, apparaissant soudainement;
  • douloureux, ne passant pas pendant une heure ou plus;
  • perçant, provoqué par des mouvements d’une demi-heure.

Traitement de la pathologie de l'hypochondre droit

Afin d'éviter le développement de complications, il est absolument impossible de traiter la maladie vous-même avec des analgésiques. Déterminer la maladie de façon fiable et prescrire un traitement par le médecin, car la douleur n'est qu'un symptôme.

En fonction du diagnostic dans le traitement des maladies ci-dessus, les méthodes suivantes sont utilisées:

  • adhésion à un régime strict (de l'exclusion du régime de certains aliments à un jeûne temporaire);
  • prise de médicaments (antibiotiques, antiviraux, analgésiques dans le cadre d'une thérapie complexe, etc.);
  • chirurgies (dans le cas de processus rapides nécessitant une intervention urgente).

Causes de douleur sous le bord droit, en fonction de son emplacement

En fonction de la localisation de la douleur, il est possible de déterminer dans quel organe se déroule le processus pathologique.

Localisation de la douleur - devant

Maladies de la vésicule biliaire - la principale source d’analgésie sous le bord droit. La bile se forme dans le foie, après quoi elle est transférée dans la vésicule biliaire, où elle s'accumule. Pour normaliser la digestion, les acides biliaires sont produits par le corps après avoir mangé.

La constriction ou l'obstruction du conduit de la vésicule biliaire provoque des douleurs après l'ingestion d'aliments gras en raison de la nécessité de digérer davantage d'acides biliaires.

La concentration de la sensation douloureuse à l'avant est caractérisée par des maladies telles que la cholélithiase, des modifications de la composition chimique de la bile, la cholécystite.

S'il y a des calculs dans la vésicule biliaire, la nature de la souffrance dépend de leur taille: si les calculs sont volumineux, la douleur est constamment présente et, lorsque la position du corps change, elle devient plus forte.

Localisation de la douleur - derrière

Lorsque la douleur postérieure dans le dos est diagnostiquée maladie de la vésicule biliaire ou une maladie pulmonaire. Faire la distinction entre la nature de leurs sentiments est assez difficile. Dans l'hypochondre droit, on a le sanglot comme dans la pneumonie et dans les maladies de la vésicule biliaire. La douleur dans les deux états augmente avec la respiration. Cependant, les dommages aux poumons ne sont pas associés à la douleur après avoir mangé.

L'insuffisance rénale est un autre groupe de pathologies dans lesquelles la douleur est ressentie. Une réaction similaire à la douleur est causée par la localisation du rein droit, ainsi que de la vésicule biliaire - sous le foie.

Cas peu fréquents de douleur dans l'hypochondre droit

Avec moins de fréquence sous le bord droit, l'inconfort survient dans les maladies du tube digestif. Les maladies parasitaires (opisthorchiase, giardiase) provoquent des douleurs en raison du blocage des voies biliaires par les vers plats et les protozoaires. Le renforcement ou l'affaiblissement du syndrome douloureux avec atteinte des organes par les vers dépend de la période de leur vie.

Le blocage des voies biliaires se produit avec une augmentation du nombre d'individus. Lorsque l'échinococcose augmente, les sensations augmentent avec la défaite d'une zone suffisante du tissu hépatique.

Le syndrome en question peut également indiquer une appendicite aiguë ou des complications après celle-ci.

Syndrome hépatique douloureux

Il s’agit de la désignation médicale des douleurs aiguës récurrentes dans l’hypochondre droit pendant un exercice ou un sport.

L'étiologie de cette douleur chez les athlètes est la dégradation rapide du glycogène dans le foie, qui survient lorsque le corps manque d'énergie. Pour cette raison, une personne est capable de continuer un peu de temps d'activité physique.

Douleur sous-costale chez les femmes en âge de procréer

Des sensations de courte haleine peuvent survenir chez les femmes en âge de procréer pendant la période d'ovulation. Cela est dû au fait que, parallèlement à l'apparition de l'œuf dans le péritoine, le liquide folliculaire s'accumule, ce qui provoque une irritation accompagnée de douleur.

Des douleurs peuvent également survenir dans diverses maladies gynécologiques et dans le syndrome prémenstruel.

Opinion des médecins - comment traiter?

Lorsque l'analgésie sous-costale apparaît sous la côte droite sans raisons claires (telles que l'effort physique ou le syndrome prémenstruel), l'opinion du médecin est la même: demander l'aide d'un spécialiste. Seules une enquête et un diagnostic précis aideront à orienter le traitement et à minimiser les conséquences négatives.

Ainsi, la douleur dans l'hypochondre droit peut parfois se produire dans le contexte de processus physiologiques naturels et peut indiquer des processus pathologiques. Si la cause du syndrome douloureux n'est pas clairement établie, il est obligatoire de consulter un médecin, car sans diagnostic, il est impossible de comprendre les nombreuses maladies accompagnées de symptômes dans l'hypochondre droit sans symptômes.

Lorsque vous inspirez, cela passe sous le bord droit: qu'est-ce que cela pourrait être?

Lorsque la colite du côté droit sous les côtes lors de l'inhalation, les causes peuvent être pathologiques - associées à une maladie ou physiologiques - à certaines circonstances au moment de l'apparition du symptôme, par exemple dans le contexte d'une activité physique excessive à long terme.

L'étiologie des sensations douloureuses et de picotements au niveau de la projection du foie repose sur la violation de la fonctionnalité de la glande elle-même, de la vésicule biliaire ou des voies biliaires. Léger inconfort sur le côté - un signal au corps d'échouer. L'absence de traitement en temps opportun peut entraîner des coliques hépatiques.

Il s’agit d’une crise de douleur soudaine caractérisée par une douleur intense et intense. La cause première est un spasme ou un blocage des canaux biliaires. La douleur est souvent due à la pénétration du tartre dans les voies biliaires. Mais il y a d'autres raisons.

Pourquoi la colite sous le bord droit lors de l'inspiration - est-elle à l'origine des facteurs déclenchants, en particulier la localisation du symptôme, comment identifier la maladie et que faire si elle fait mal?

Douleur collante au côté droit lors de l'inhalation et cause

Dans la région de l'hypochondre droit sont des organes importants. Ce sont le foie, la vésicule biliaire et les canaux qui en déduisent la bile, la tête du pancréas, une partie du duodénum et du côlon.

En outre, une annexe appendiculaire peut aller jusqu'à la zone de l'hypochondre correcte - il s'agit d'un schéma anormal, mais il se produit encore dans la pratique médicale.

Au fond d'une violation de l'un des organes, une gêne ou une douleur intense se développe.

Peut tomber malade à l'inspiration (plus souvent) et à l'expiration (moins souvent). En règle générale, lorsque la respiration est régulière et calme, la douleur disparaît.

Maladies du foie

L'épaisseur du foie humain étant dépourvue de récepteurs nerveux, la glande elle-même ne peut pas entraîner de syndrome douloureux. Lorsque des processus pathologiques se produisent dans les tissus du foie, le patient ne le sait même pas - il n’ya pas de symptômes.

En raison de cet organe particulier, les maladies dangereuses telles que l'hépatite virale C, l'infiltration graisseuse prennent beaucoup de temps - jusqu'à l'apparition d'une lésion cirrhotique. Les récepteurs nerveux ne sont présents que dans la capsule tapissant le foie.

Lorsque l’hépatomégalie apparaît (la taille de l’organe augmente sous l’influence de facteurs négatifs), la capsule est étirée, ce qui entraîne une gêne latérale au poignet lors de l’inhalation.

Le foie peut se développer et "picoter" dans de telles situations:

  • Pendant l'activité physique - jogging, entraînement sur simulateurs. Lorsqu'une personne exerce une charge élevée sur le corps, la circulation sanguine s'accélère, davantage de sang pénètre dans le foie, gonfle, la capsule s'étire, ce qui provoque des fourmillements.
  • Une image similaire est présentée contre l'insuffisance cardiaque. Le cœur ne s’acquitte pas de sa tâche, c’est le transfert de liquide biologique qui s’accumule dans le foie, les membres inférieurs. Mais contrairement au premier exemple, une gêne au niveau de la projection du foie est toujours présente.

Un foie malade et des picotements peuvent pendant la grossesse, en règle générale, des sensations désagréables se manifestent dans les derniers stades, ce qui est associé à une pression sur la glande.

L'étirement de la capsule est possible avec d'autres maladies. Il s’agit d’hépatites chroniques et aiguës, de lésions alcooliques ou toxiques des glandes, de maladies grasses non alcooliques, de néoplasmes bénins et malins.

Une autre raison - maladie hépatique parasitaire - alvéococcose, échinococcose, ascarisose, infection à leptospira.

Pathologie de la vésicule biliaire

La vésicule biliaire stocke la bile produite par le foie. La bile participe activement au processus de digestion. Quand une personne mange des aliments, la vésicule biliaire commence à rétrécir et à éclabousser le contenu dans les voies biliaires, qui fournissent déjà un liquide biologique aux intestins.

Des concrétions sont souvent formées dans la vésicule biliaire. Cette pathologie s'appelle la maladie de calculs biliaires. Les pierres peuvent être nombreuses ou uniques, elles ont des tailles, formes et structures différentes. C'est pour cette raison que la contraction de la galle peut picoter du côté droit.

Lorsque les calculs sont petits, il y en a beaucoup, la situation est plus critique car ils peuvent obstruer les voies biliaires, ce qui provoque une douleur aiguë. C'est une colique bilieuse.

Dans le contexte de la cholécystite (inflammation de la vésicule biliaire), des picotements sur le côté apparaissent également. Si un patient présente une forme aiguë de la maladie, le syndrome douloureux est intense et tend à augmenter. En cours de traitement chronique, la douleur est modérée, passagère. Le principal facteur qui provoque un symptôme est la nourriture grasse.

Causes et facteurs menant à la douleur

En pratique médicale, de nombreuses raisons conduisent à des sensations douloureuses et des picotements dans le foie. Le plus souvent, l'étiologie est basée sur le dysfonctionnement de la glande elle-même, moins souvent - la raison réside dans les problèmes avec d'autres organes:

  1. Inflammation de la tête du pancréas.
  2. Inflammation du duodénum.
  3. Le processus inflammatoire qui a affecté les nerfs intercostaux.
  4. Appendicite (localisation atypique).

La colite dans le côté droit à la rupture du foie - le traumatisme qui est la conséquence d'une autre maladie, est plus rare - la pathologie indépendante.

Particularités de la localisation du syndrome douloureux

Des sensations incommodantes peuvent survenir dans toutes les zones du côté droit - en haut, en bas, à droite ou à gauche. Cela peut faire mal à un endroit ou l'inconfort se propage au dos, à la poitrine.

Si la douleur se manifeste sous les côtes sur le côté, cela signifie que le foie est endommagé. Des symptômes supplémentaires incluent des nausées, des haut-le-cœur. La douleur peut irradier vers le cou, le dos. Quand il y a une rupture d'un kyste dans le foie, la douleur augmente, tout en diminuant légèrement.

Douleur en violation de la galle

Les principales raisons sont le stress grave (psychologique ou physique), les erreurs nutritionnelles, le tabagisme, la consommation de boissons alcoolisées.

Le patient a des douleurs au côté droit, peut avoir mal derrière l'omoplate ou devant - plus près de la poitrine. Symptôme collant, pendant une respiration profonde a tendance à augmenter. Dure une courte période - de 10 à 20 minutes, parfois quelques minutes.

Habituellement, le syndrome douloureux se développe immédiatement si le patient mange des matières grasses, du sucre, de la farine ou de l'alcool, des boissons froides. La gravité de la douleur est faible par rapport à la pénétration du tartre dans les voies biliaires.

Coliques et augmentation de la température

Si le syndrome douloureux est accompagné d'une augmentation de la température corporelle, cela indique un processus aigu. Il est impossible de retarder, le seul moyen d'éviter les conséquences négatives, d'appeler une ambulance. Dans la douleur et la température sévères, une personne doit être hospitalisée. Il y a beaucoup de raisons - forme hépatique aiguë, appendicite, péritonite, cholécystite.

Inhalation et mouvement des coliques

Dans certains cas, la douleur du haut en bas est une conséquence de causes physiologiques. Il se développe avec la marche rapide, la course ou l'activité après avoir mangé.

Sur fond de production excessive d'adrénaline, les voies biliaires se détendent et s'étirent. En raison de la charge, le foie est rempli de sang, l'organe augmente, ce qui affecte les racines nerveuses localisées dans les gélules.

Pour cette raison, la personne ressent des picotements et de l'inconfort.

L'augmentation du stress sur le corps peut provoquer des spasmes du diaphragme chez une personne non préparée. Le syndrome douloureux se manifeste lorsque vous inspirez, tandis que l'expiration devient plus facile. Dure pas longtemps - jusqu'à 10 minutes. La clinique va de pair avec la normalisation de la respiration.

Douleur avec coliques hépatiques

Une attaque de colique du foie chez les patients se développe toujours de manière inattendue. Sa durée varie de quelques minutes à deux heures, parfois une journée (rarement).

Considérez les symptômes et leur étiologie dans le tableau:

Dans le contexte des coliques hépatiques, la température corporelle ne monte que rarement à 37-37,5 degrés.

Diagnostics

Pour comprendre la cause de la douleur lancinante, un diagnostic approfondi est nécessaire. Lors de la première consultation, le médecin lit les plaintes du patient, recueille les antécédents, effectue un examen physique. Le médecin palpe le foie, utilise la méthode de la percussion (pour confirmer ou infirmer l'hépatomégalie). Après avoir assigné des recherches.

Échographie du foie et de la vésicule biliaire

L’échographie peut à juste titre être qualifiée de «mesure de référence» en matière de diagnostic, car cette technique présente de nombreux avantages par rapport à d’autres options.

Celles-ci incluent des informations très informatives - à partir de 95%, la sécurité, l'accessibilité, aucun besoin de formation préalable

Plus - low cost. Cela est vrai si le patient avec des sensations de couteau dans le côté droit s'est tourné vers l'aide d'une clinique privée.

En utilisant des ultrasons, vous pouvez diagnostiquer la déformation de la vésicule biliaire, les rides, le rétrécissement ou la dilatation pathologique des conduits.

L’appareil permet d’identifier les calculs (simples ou multiples). L'échographie du foie montre les dimensions exactes de l'organe lui-même, le diamètre, la bordure et les contours des lobes.

Quand une échographie fournit une image incomplète, un scanner est nommé. Il s'agit d'une méthode de recherche moderne permettant d'identifier les tumeurs minimales dans le foie, la vésicule biliaire et d'autres organes.

CT examine la structure de la glande en couches. En fonction des changements, il peut révéler des lésions focales ou diffuses, des limites et la structure de l'organe. Tout type de scanner peut détecter une structure anormale, des tumeurs, une inflammation, un blocage des voies biliaires, une rupture du foie. La tomodensitométrie permet de distinguer une tumeur d'une autre et, plus spécifiquement, de déterminer le problème avec le patient.

Cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique

Il est recommandé pour examiner la vésicule biliaire et les voies biliaires. Grâce à un équipement spécial introduit un agent de contraste, qui est visible sur la radiographie. Après une série de coups est effectuée pour identifier les défauts et les irrégularités.

Que faire si le prix est élevé sur le côté droit?

Lorsque des picotements apparaissent sur le côté après avoir mangé, vous devez déterminer les produits auxquels le corps réagit. Parfois, il aide les aliments de régime, dans les cas graves, vous devez contacter un gastro-entérologue, il vous prescrira un traitement.

En cas de douleur forte et aiguë, il est nécessaire d'appeler une ambulance. Les analgésiques ne peuvent pas être utilisés, ils vont lubrifier le tableau clinique, ce qui rend difficile l'établissement du diagnostic correct.

Vous ne pouvez pas mettre un coussin chauffant dans la zone de la projection du foie, car il peut accélérer le processus pathologique, provoquer des complications.

Si vous avez commencé à vous faire mal en courant, alors vous devez vous arrêter, vous pencher un peu en avant et attendre 4-5 minutes. La douleur partira. Lorsque la douleur et les picotements ne disparaissent pas, ils se tournent vers un médecin.

Une fois que les coliques ont disparu, mais que l'état ne s'est pas amélioré, il reste d'autres symptômes, puis l'équipe médicale doit être appelée ou la clinique contactée.

Pourquoi la colite est-elle sur le côté droit sous les côtes? Que peut-elle être

Une gêne sous les côtes à droite peut apparaître après une surcharge physique. Si le syndrome est aigu et se manifeste sur fond de nausées, de vertiges, de vomissements, de diarrhée ou d’autres symptômes, nous vous invitons à consulter un spécialiste. Sur la base des résultats du test et après l'examen, le médecin établit un diagnostic, détermine l'urgence et la composition du traitement.

Le plus souvent, lorsque la colite est à droite sous les côtes, le problème est causé par la pathologie de la vésicule biliaire, ses conduits et ses affections hépatiques.

Manifestation de douleur sous les côtes

L'intensité et la nature de l'inconfort dépendent de la maladie qui l'a provoqué. Douleur sourde, irradiant vers l’épaule droite, caractéristique des pathologies de la vésicule biliaire. Il peut aussi y avoir une lourdeur dans l'abdomen, des nausées, des haut-le-cœur, une faiblesse.

La douleur aiguë est inhérente à la cholécystite. Dans ce cas, il y a vomissements, faiblesse, fièvre, frissons.

Le spasme paroxystique grave est caractéristique de la colique hépatique et de la maladie des calculs biliaires. Douleur irradiante peut dans le cou, l'omoplate, l'épaule. Le patient vomit constamment mais ne ressent pas de soulagement.

Le spasme qui entoure les vomissements et la diarrhée est caractéristique de la pancréatite. En outre, avec une exacerbation des symptômes augmente. Les maladies chroniques du pancréas et du foie sont causées par des douleurs douloureuses.

Tirer avec engourdissement est caractéristique de la névralgie, ostéochondrose dans la région lombaire. La gêne augmente avec le mouvement.

La localisation des organes internes dans l'hypochondre droit

Juste sous les bords sont localisés:

  • les reins;
  • glande surrénale;
  • tête pancréatique;
  • le foie;
  • duodénum;
  • partie du gros intestin;
  • annexe;
  • vésicule biliaire.

En raison du nombre d'organes dans la zone présentée, il est difficile de poser un diagnostic sans examen, d'autant plus que le symptôme est irradié plus souvent. Dans le diagnostic, le médecin s’appuie sur la nature, la fréquence, la force de la saisie et les symptômes associés.

Douleur à la suture - en tant que symptôme de la pathologie des organes internes

Lors d'une inflammation, d'une difformité ou de modifications dégénératives des organes, le patient peut ressentir une gêne d'intensité et de durée variables.

Le plus souvent, l'apparition de douleurs sous les côtes à droite est affectée par:

  1. Hépatite, cirrhose.
  2. Pancréatite
  3. Cholécystite.
  4. Inflammation ou néoplasme du pancréas.
  5. Appendicite.
  6. Polykystique.
  7. Pyélonéphrite.
  8. Pneumonie ou pleurésie.
  9. Inflammation des appendices.
  10. Thrombose de la veine cave inférieure.

Causes de la douleur

Par la nature des manifestations peuvent être identifiés:

  1. Colique intestinale. Ils commencent paroxystique et, une fois pressés, les symptômes diminuent. Des sensations désagréables sont ressenties dans la partie inférieure du péritoine. Cela augmente la formation de gaz, les ballonnements commencent, des nausées et des vomissements inquiets.
  2. Douleur rénale. Manifeste une forte attaque dans la région lombaire. Des difficultés surviennent lorsque vous urinez, déféquez, par vous-même, vous permet de connaître les brûlures et les crampes au moment des excréments, de la formation de gaz.
  3. Colique hépatique. Des sensations désagréables se produisent après avoir mangé. On observe souvent une irradiation à l'épaule, à l'omoplate, à l'abdomen. Le patient augmente sa transpiration, sa bouche sèche et ses vomissements.

Les causes suivantes peuvent causer de la douleur dans cette zone:

  1. Maladies des systèmes internes, organes.
  2. L'utilisation d'aliments de mauvaise qualité ou nocifs.
  3. Le stress. La névralgie intercostale est caractérisée par une altération du fonctionnement du système nerveux ou de ses parties individuelles.
  4. Changements de fond hormonal. Lorsque le déséquilibre hormonal est perturbé, les voies biliaires commencent à fonctionner de manière incorrecte, du spam se produit et le flux biliaire est perturbé.
  5. La grossesse Lorsque porter des hormones change. De plus, pendant la croissance, l'utérus serre les organes internes.
  6. Blessures.
  7. Appendicite. L'inflammation se manifeste habituellement brutalement, mais dans le cours du processus, le processus peut avoir une image cachée.
  8. Vaincre les helminthes.
  9. Inflammation des organes féminins du système génito-urinaire.
  10. Ostéochondrose des reins.

Particularités de la localisation de la douleur

Des sensations désagréables peuvent se produire dans une zone particulière. En fonction de cela, une maladie est suggérée.

  1. La douleur au côté ou à l'abdomen est caractéristique des maladies du côlon.
  2. L'appendice peut se faire sentir n'importe où dans la région abdominale, cela dépend de la direction du processus. Dans le même temps, la localisation peut changer si ce processus est développé. La nature de la douleur est brûlante, éclatante.
  3. Une gêne dans la région iléale indique des problèmes dans le bassin ou le péritoine. L'endométriose, la perforation d'ulcères, les maladies du système urinaire, les helminthiases, les inflammations de l'intestin, les processus anormaux de l'utérus ou de ses appendices, les anévrismes, les thromboses, les embolies, l'oncologie ou les kystes dans la région peuvent préoccuper le patient.
  4. Des sensations désagréables à l'avant (dans la poitrine) parlent de maladies du tube digestif, du système cardiaque. Dans l'insuffisance cardiaque, le foie augmente de manière significative, il y a une sévérité, avec un infarctus abdominal, la pression artérielle chute brutalement, il y a une pâleur, une sensation de brûlure dans la région des côtes.
  5. Une douleur sous les côtes est un indicateur de dommages au foie. La nausée est souvent présente. Donne des sensations désagréables dans la région scapulaire, le cou et le dos. La rupture d'un kyste dans cet organe se manifeste par une douleur accrue et peut se mélanger quelque peu vers le bas.
  6. Inconfort latéral caractéristique de la cirrhose. Il brûle généralement dans la zone de la taille, parfois il redonne.
  7. Des douleurs au dos (dans le dos) sont notées dans l'ostéochondrose, une circulation sanguine altérée dans les artères et les veines creuses, des troubles rénaux, en particulier dans la lithiase urinaire, la pyélonéphrite. Au fur et à mesure que le calcul progresse, la localisation de l'inconfort change. L'ostéochondrose se manifeste par des douleurs lancinantes de haut en bas.
  8. Lorsque la cholécystite chronique se produit derrière et sous les côtes. Parlez de vous-même de faiblesse, d’étourdissements, d’un goût désagréable en bouche, d’une perte d’appétit.
  9. Dans la névralgie intercostale, tout l'hypochondre droit devient engourdi.

On observe une gêne émoussée dans les cas d'hépatite, de cirrhose, de formations dans le foie, les glandes surrénales, la cholangite, la cholécystite, la colite, la diverticulite. La gravité du côté se manifeste par un œdème du foie, une hépatite, une dyskinésie, une cholécystite.

Après l'exercice, le coup de poignard peut, si le patient souffre de cirrhose, hépatite, thrombose, congestion du foie, myosite, névralgie intercostale, ostéochondrose.

Après avoir mangé, les personnes atteintes de pathologies chroniques des intestins, de la vessie ou du foie peuvent ressentir un grondement et une gêne au haut et au bas du péritoine. Ce phénomène est causé par l'activation du péristaltisme avec une augmentation du taux de sécrétion et du mouvement des sécrétions biliaires au moment de la consommation.

En outre, les nausées, les éructations et parfois la diarrhée et la constipation sont courantes.

Les douleurs sourdes sont caractéristiques de la cholécystite, de la colite aiguë, de la dysbiose, des picotements avec la dyskinésie, des calculs biliaires.

Douleur avec la température

L'apparition d'une température élevée indique un cours aigu de pathologie. Le patient dans ce cas a besoin d'une hospitalisation urgente. Le problème peut survenir avec une pancréatite, une inflammation de l'annexe, une cholécystite, une perforation de l'ulcère, une péritonite.

Malaise en marchant et en respirant

Surtension physique, en particulier lors de la marche ou du jogging après avoir mangé, la douleur peut avoir des causes physiologiques. Avec une production excessive d'adrénaline, il se produit une relaxation et un étirement des voies biliaires. En outre, une fois chargé, le foie déborde de sang, sa taille augmente, ce qui affecte les terminaisons nerveuses de sa capsule et provoque des douleurs.

Un entraînement excessif chez des personnes non entraînées peut provoquer des spasmes du diaphragme. La douleur est ressentie lors de l'inhalation. Lorsque la respiration redevient normale, les conditions s’améliorent.

Douleur chez les enfants

Chez un enfant, la malbouffe peut se développer après la malbouffe, car le corps du bébé n'est pas encore formé et n'est pas prêt pour un stress grave.

Les troubles fonctionnels se manifestent généralement par des spasmes en violation de la motilité gastrique, lorsque le seuil d'excitabilité diminue et que le tonus du nerf vague augmente.

Le gastrospasme se caractérise par des crampes causées par le stress.

En outre, les vers constituent une cause fréquente de coliques. L'ascaridiase, la giardiase et l'entérobiose s'accompagnent d'une aggravation du sommeil et de l'appétit, de démangeaisons de l'anus, d'une éruption cutanée, d'un grincement des dents.

En général, les douleurs chez un enfant sont:

  1. Bio Causée par des pathologies d'organes et de tissus du tractus gastro-intestinal.
  2. Fonctionnel. Se produire en violation des fonctionnalités du système digestif.

La cause de la douleur insupportable à droite

Si l'état s'aggrave, vous devez immédiatement appeler un médecin.

La raison, quand il y a beaucoup de colites à droite, peut être:

  1. Cholécystite. Les pierres bloquent le mouvement de la bile. Le patient est malade, vomit, a de la fièvre, une personne se sent faible et des frissons. La douleur caractéristique au sommet peut changer d’emplacement, irradiant dans le cou, les omoplates, les épaules et les ombilicaux. Le stress affecte l'apparition de la maladie. L'exacerbation se produit plus souvent la nuit. Si vous ne fournissez pas une assistance rapide, la vésicule biliaire peut éclater.
  2. Pancréatite La douleur est lancinante, "brillante" avec une coupure, un choc de la douleur peut se produire. La température du patient augmente, la pression artérielle, la peau devient pâle, les vomissements s’ouvrent, des éructations, un essoufflement, une transpiration collante. Les yeux et la peau peuvent jaunir et des taches bleues se forment près du nombril. De plus, l’estomac est gonflé, une diarrhée ou une constipation peuvent gêner.
  3. Colique rénale. Le creux colique intense sur le côté droit du côté apparaît en raison de la présence de calculs dans les voies urinaires qui égratignent les parois avec leurs arêtes vives. En outre, inquiet pour les ballonnements, les gaz, les nausées, les vomissements, l'envie de déféquer.
  4. Duodénite. La douleur aiguë piquante se produit généralement la nuit. Les symptômes faiblissent en mangeant. La présence de bactéries dans l'intestin provoque une faiblesse, des nausées, des vomissements.
  5. Blessures aux organes internes. Cela inclut également la perforation de l'ulcère, la rupture de l'appendice, l'obstruction intestinale, les saignements internes.
  6. Thrombose des artères ou des veines. Le syndrome de la douleur et le choc, une forte diminution de la pression artérielle, une perte de conscience peuvent survenir. Sans traitement, la nécrose et la mort surviennent.

Méthodes de diagnostic

Après avoir évalué les plaintes, examiné et collecté l'anamnèse, le patient est dirigé vers des examens standard:

  • Radiographie;
  • Échographie de l'abdomen et du bassin;
  • Scanner;
  • cholangiographie;
  • urographie excrétrice et rétrograde;
  • prélèvements urogénitaux avec suspicion de pathologie des organes génitaux;
  • prélèvement de sang pour analyse générale et biochimique;
  • livraison d'échantillons d'urine

Des complications

Si le temps ne fournit pas d'assistance dans des conditions aiguës, telles que la pancréatite, la cholécystite, l'appendicite, le patient court le risque de décès par péritonite.

Les pathologies chroniques sans traitement progressent progressivement et affectent plus fortement les organes impliqués dans le processus. L'inflammation peut progressivement se déplacer vers d'autres systèmes et tissus, causant de plus en plus de dommages au corps et de nouvelles complications.

Quand consulter un médecin

Appeler une ambulance est nécessaire quand une douleur soudaine et insupportable, des spasmes. Surtout si la maladie se complique de fièvre, nausée, vomissements, diarrhée, ballonnements.

Traitement

Avant l'arrivée de l'ambulance, il est préférable de refuser de se droguer pour ne pas brouiller l'image de ce qui se passe. Il est impossible d’appliquer les éléments chauffants sur le point sensible, car cela pourrait provoquer une inflammation accrue et une péritonite.

Les nourrissons développent souvent des coliques et peuvent être allaités pour améliorer l'état du bébé. Craquer de douleur aiguë derrière les côtes est préférable de refuser de manger jusqu'au moment de l'enquête.

Si la douleur est intermittente, cela peut être dû à la nutrition. Vous devriez revoir votre menu et suivre la réaction du corps à tous les produits présentés.

Lorsque vous ressentez une gêne après un chargement, il vous suffit de vous pencher en avant pour soutenir la région du foie et de vous tenir un peu dans cette position.

Dans la lutte contre les spasmes, des spasmolytiques sont utilisés, tels que Duspatalin, No-shpa. Si le problème se pose en raison de la défaite des voies biliaires, la nitroglycérine peut être normalisée.

Réduisez le tonus musculaire et soulagez la douleur: Papaverin, Drotaverin, Platyphyllin.

Si vous devez associer un analgésique et un antispasmodique, il est recommandé de boire du Spazgan, Took. En cas de douleur intense, des analgésiques non narcotiques peuvent être prescrits: kétorolac, tramadol.

La suture dans l'hypochondre est parfois un phénomène physiologique ou résulte d'une modification du fond hormonal chez la femme. Dans ce cas, le malaise n'a pas de conséquences graves. Cependant, une gêne prolongée ou une détérioration rapide et soudaine de l'état devraient alerter le patient.

Lorsque l’ambulance doit appeler un syndrome douloureux insupportable, elle peut indiquer une perforation de l’ulcère, une exacerbation de l’appendicite, une pancréatite, une cholécystite, une maladie des calculs biliaires et d’autres pathologies graves.

Un traitement tardif dans ce cas a de lourdes conséquences. De plus, les sensations de poignardage désagréables à long terme sont caractéristiques des maladies du tractus gastro-intestinal et du système urogénital.

La langue dans le côté droit sous le bord: les raisons de ce qu'il faut faire à la maison

Quand il se blesse au côté droit sous la côte, les gens pensent généralement que c'est ainsi que le foie vous permet de vous connaître. En fait, des maladies d'autres organes apparaissent plus souvent avec ce symptôme et le foie fait rarement mal, même en cas de destruction grave des tissus. Par conséquent, il est nécessaire de déterminer ce qui peut être causé par des fourmillements dans l'hypochondre droit, ce qu'il faut faire à la maison et le médecin à contacter en cas de blessure au côté.

Que peut piquer dans l'hypochondre droit

Dans l'hypochondre droit se trouvent de nombreux organes du système digestif:

  • Le foie.
  • Voies biliaires et vésicule biliaire.
  • Pancréas (tête d'organe).
  • Une partie du duodénum.
  • Deux points (angle du foie).

De plus, l'appendice appendiculaire du caecum peut être élevé vers l'hypochondre droit (ce placement de l'appendice est considéré comme anormal), ainsi que le pôle supérieur du rein droit. Dans les maladies de l’un de ces organes, il peut se produire des picotements intenses ou peu marqués du côté droit.

Si une personne a enflammé le poumon droit et la plèvre, des sensations douloureuses peuvent apparaître dans l'hypochondre droit, même si le poumon lui-même est situé plus haut. De même, n'oubliez pas les nombreuses formations nerveuses qui partent de la colonne vertébrale et vont jusqu'aux côtes. Lorsque l'inflammation ou le pincement de ces nerfs peuvent piquer dans le côté droit du haut et le long des arcs costaux.

Maladies du foie dans lesquelles la côtelette est juste sous les côtes

Le foie est un organe qui n'a pas de terminaison nerveuse dans son épaisseur. Si des modifications pathologiques se produisent dans le parenchyme hépatique, le patient n'en est même pas au courant - rien ne fait mal. En raison de cette caractéristique, des maladies dangereuses telles que l'hépatite B ou C chronique peuvent être complètement asymptomatiques jusqu'à ce que la cirrhose ne se produise pas. Les terminaisons nerveuses ne sont présentes que dans la capsule qui recouvre l'organe. Quand il est étiré, ce qui se produit dans le contexte d'une augmentation de la taille du foie et de l'apparition de sensations désagréables est possible. Dans quelles situations le foie peut-il se développer et picoter?

La cause la plus courante est la course à pied, la marche rapide. Avec un tel effort physique, le foie est débordé de sang, c'est-à-dire qu'il gonfle, d'où les picotements désagréables. Une tendance similaire est caractéristique de l'insuffisance cardiaque, dans laquelle le cœur ne peut pas pomper le sang et il stagne dans les jambes, le foie et d'autres organes. Cependant, contrairement au premier exemple, l'insuffisance cardiaque entraîne le fait que le foie est constamment rempli de sang, de sorte que l'inconfort de l'hypochondre droit est presque toujours présent. La tension des gélules hépatiques est également possible avec d'autres maladies - hépatite aiguë, intoxication alcoolique, tumeurs du parenchyme organique, ainsi que des dommages causés par des parasites (par exemple, l'échinococcose).

Maladies de la vésicule biliaire, accompagnées de douleurs au côté droit

La vésicule biliaire est le stockage de la bile, qui est synthétisée par le foie. La bile est directement impliquée dans le processus digestif. Quand une personne mange, la vésicule biliaire se contracte et se déverse dans le canal biliaire, qui transporte la bile dans les intestins. Des pierres se forment souvent dans la vésicule biliaire. Cette maladie s'appelle la maladie de calculs biliaires. Les pierres peuvent presque complètement remplir le corps, donc quand il est réduit, il y a une douleur vive et coupante dans l'hypochondre droit. Mais si les calculs sont petits et petits, c'est encore pire, car ils peuvent bloquer la sortie de la vésicule biliaire ou bloquer le canal biliaire. En même temps, se développent des coliques biliaires - la plus forte attaque douloureuse.

Lorsque l’inflammation de la vésicule biliaire (cholécystite), qu’elle soit aiguë ou chronique, il y a aussi douleur au côté droit. Dans le cours aigu de la pathologie, il est intense et en augmentation. Dans la variante chronique de la pathologie - intensité modérée, passage. Le principal facteur provoquant une douleur lancinante associée à la cholécystite est la consommation d'aliments gras.

Autres causes de picotements au côté droit sous la côte

Dans l'hypochondre droit peut piquer avec diverses maladies:

  • Pancréatite chronique, en particulier lorsque le processus inflammatoire est localisé dans la tête du pancréas (des kystes s'y forment souvent).
  • Nouveaux excroissances de la tête pancréatique (avec cette maladie, des picotements se produisent pour deux raisons: premièrement, la capsule de l'organe est étirée, deuxièmement, le canal biliaire est comprimé et la congestion de la bile se produit).
  • Inflammation ou ulcère duodénal.
  • Rétrécissement, difformité, inflammation de la principale papille duodénale, par laquelle la sécrétion pancréatique et la bile pénètrent dans l'intestin.
  • Inflammation du côlon, accumulation de gaz dans celui-ci.
  • Appendicite si l'appendice est situé de manière atypique.
  • Inflammation du poumon droit.
  • Hernie diaphragmatique.
  • Inflammation des nerfs intercostaux.
  • Blessures aux côtes, au foie.
  • Racine nerveuse pincée dans l'ostéochondrose et la hernie vertébrale.
  • Inflammation ou gonflement du rein droit.

Comment déterminer la cause des picotements dans l'hypochondre droit

Afin de comprendre en quelque sorte pourquoi le côté droit poignarde, il est nécessaire:

  • Demandez-vous s'il existe un lien entre l'apparition d'un inconfort latéral et l'utilisation de nourriture, d'alcool. Si un tel lien existe, alors, très probablement, il fait mal à cause de maladies des organes digestifs.
  • Inspectez la peau et les yeux, souvenez-vous des excréments et de l'urine du matin. S'il y a un jaunissement de la peau et des yeux, et si les matières fécales sont décolorées et que l'urine est au contraire trop sombre, des problèmes de vésicule biliaire peuvent survenir.
  • Évaluez votre bien-être général - nausée, constipation, diarrhée, fièvre. Ces symptômes parlent en faveur de processus inflammatoires dans l'intestin, le foie et le pancréas.
  • Rappelez-vous s'il y a eu des picotements dans l'hypochondre droit lors d'un effort physique, après un basculement infructueux, des virages, des chutes ou des frappes, si l'intensité de la douleur change lorsque vous modifiez la position de votre corps. Si le lien entre les picotements et l'activité motrice peut être décelé, vous devez rechercher la cause de l'inconfort des maladies de la colonne vertébrale et des nerfs.

Si la douleur lancinante apparaît après une chute ou un coup dans la région droite de l'hypochondre, des lésions hépatiques graves, des fissures et des fractures des côtes inférieures sont possibles.

Quel médecin contacter

Les maladies susceptibles de nuire à l'hypochondre droit sont traitées par des médecins de diverses spécialités: gastro-entérologues, chirurgiens, neuropathologistes, cardiologues et hépatologues. Par conséquent, afin de ne pas deviner à qui s'adresser, il est préférable de se tourner immédiatement vers un médecin généraliste - un médecin généraliste qui comprend de nombreuses affections et peut poser un diagnostic préliminaire sur la base des résultats d'une enquête et d'un examen du patient.

Pour établir un diagnostic plus précis, un examen au moyen d'instruments et de laboratoires peut être nécessaire, notamment:

Si les picotements sous le bord inférieur sont apparus soudainement et que la douleur persiste longtemps, ils ont un caractère croissant, vous devez vous rendre à l'hôpital vous-même ou appeler une ambulance. Ainsi peuvent se manifester des maladies chirurgicales nécessitant une intervention chirurgicale d'urgence - appendicite, pancréatite aiguë et cholécystite.

Que faire à la maison

Si des picotements se produisent périodiquement après avoir mangé, il est conseillé de surveiller votre alimentation et de déterminer avec précision les produits auxquels votre corps réagit. Peut-être devriez-vous vous assoir pendant un moment au régime et tout ira bien. De plus, il est impératif de trouver le temps de consulter un gastro-entérologue.

Pour les douleurs abdominales aiguës, vous ne devez pas prendre d'analgésiques avant un examen médical. L'automédication peut "lubrifier" les manifestations de la maladie et le médecin ne sera pas en mesure de la diagnostiquer correctement et en temps voulu.

De plus, les bouteilles d'eau chaude et les compresses chaudes ne peuvent pas être utilisées pour soulager la douleur. Au cours du processus inflammatoire dans la vésicule biliaire ou le pancréas, la chaleur n’aide pas mais accélère au contraire la progression des modifications pathologiques dans ces organes.

Les préparations enzymatiques, les antispasmodiques, les analgésiques ne peuvent être bus que pour les patients qui connaissent leur diagnostic et, par conséquent, la cause des picotements dans l'hypochondre droit. Par exemple, dans la pancréatite aiguë, les enzymes ne sont pas utilisées et, en cas d'inflammation chronique du pancréas, elles sont indiquées. Mais une personne éloignée de la médecine, ces subtilités sont à peine connues, donc, l'auto-guérison, il peut nuire grandement à leur santé.

Si le côté droit a commencé à piquer au cours de l'effort physique, il vaut la peine de s'arrêter pour se pencher un peu en avant, comme s'il soutenait le foie et se reposer un moment dans cette position. La douleur doit passer. Si vous ne réussissez pas, assurez-vous de consulter un médecin.

La douleur dans l'hypochondre droit, associée à une inflammation ou à un pincement des nerfs, peut être traitée à domicile - à l'aide d'anti-inflammatoires (utilisés à l'extérieur et par voie orale), de vitamines et d'une thérapie physique. Cependant, pour cela, encore une fois, un diagnostic et un rendez-vous doivent être donnés par un neurologue.

Olga Zubkova, commentatrice médicale, épidémiologiste

9 258 vues totales, 2 vues aujourd'hui