Principal / L'intestin

Nutrition humaine optimale

L'intestin

Attention! Nous ne donnons aucune recommandation pour une nutrition adéquate. Ici, le coût minimum d'un ensemble de produits est calculé, en assurant la consommation de la quantité requise d'éléments nutritifs (protéines, lipides, glucides, vitamines, minéraux), sur la base du traitement mathématique des données relatives au contenu de ces éléments nutritifs dans les produits.

Lors de la première étape, le coût minimum d'un ensemble de produits est calculé (vous pouvez également entrer les produits de votre régime). À la deuxième étape, vous pouvez ajuster le régime reçu et voir un exemple de calcul du régime réel. Pour plus de détails, voir la section "Comment utiliser le calcul".

La dépendance de l'espérance de vie sur divers facteurs - ici.

Colite dans le côté droit du bas-ventre chez les hommes

Une douleur touchant le système urinaire, sexuel, digestif ou nerveux se manifeste dans le bas de l'abdomen droit, à droite chez les hommes. Parfois, la douleur n'est ressentie que du côté droit de l'abdomen, et parfois de l'aine, des organes génitaux, du bas du dos et des jambes. La nature de la douleur et sa localisation, ainsi que le moment de son apparition aideront à déterminer la cause probable de la pathologie.

Cela fait mal au bas-ventre à droite en violation de

  • vésicule biliaire;
  • la prostate;
  • le foie;
  • gros et petit intestin;
  • le pancréas;
  • estomac;
  • organes du système urinaire.

Une douleur aiguë, inattendue et aiguë est possible en raison d'une lésion des organes internes, provoquée par une appendicite, un mouvement de calculs dans les reins, une inflammation du péritoine, une occlusion intestinale. Avec les processus inflammatoires lents, par exemple la pyélonéphrite, la prostatite, la colite, la douleur augmente progressivement. Une douleur intense pulsatoire commence par des dysfonctionnements accompagnés d'une pression intracavitaire supérieure à la norme.

Les causes de douleur dans le côté droit sont variées. Il s’agit d’un mode de vie inactif, d’une alimentation malsaine et du non respect des règles d’hygiène personnelle, d’infection et d’infestations par les vers. Certaines maladies sont causées par la génétique.

En règle générale, les maladies qui causent des douleurs à l'abdomen droit n'ont pas de clinique spécifique. La plupart d'entre eux entraînent une indigestion, des modifications des selles, de la fièvre, en raison d'un processus inflammatoire. Par conséquent, il est préférable de ne pas commencer l'auto-traitement, mais de rechercher une assistance médicale qualifiée.

En plus de la douleur, il existe des signes supplémentaires qui aideront un homme à comprendre quel système de son corps est défaillant et quel médecin vous devez consulter. Donc, si la douleur dans l'abdomen est causée par une maladie du foie, alors une consultation avec un hépatologue est nécessaire, et s'il s'agit d'un dysfonctionnement rénal, alors vous devez consulter un urologue.

En cas de douleur intense à long terme, vous ne devez pas attendre, mais appeler une ambulance.

Inflammation du système urinaire

Peut-être que la douleur chez l'homme à l'abdomen inférieur droit est provoquée par un dysfonctionnement des reins, de la vessie, de l'urètre ou de l'uretère. La pyélonéphrite, la cystite, l'uréthriatite, l'urolithiase la plus courante. En cas d'inflammation de la vessie, des douleurs lancinantes apparaissent.

Un dysfonctionnement du système urinaire entraîne une mauvaise hygiène, des rapports sexuels non protégés et une hypothermie.

La pyélonéphrite se caractérise par une augmentation de la température corporelle, une faiblesse, des maux de tête, une transpiration abondante, des nausées et des vomissements, une difficulté à uriner et une urine boueuse. Dans la lithiase urinaire, du sang peut apparaître dans les urines, souvent des nausées et des vomissements.

Si les calculs sortent du rein ou de l'uretère droit, des douleurs sourdes et douloureuses au bas de l'abdomen seront ressenties du côté droit, puis elles seront versées dans l'aine et les organes génitaux. Pendant l’exacerbation, les douleurs tiraillantes sur le côté ne disparaissent pas, même au repos. L'activité physique, les vibrations, beaucoup de liquide peuvent provoquer la sortie du calcul.

En cas de douleur paroxystique aiguë dans la région de l'uretère, de l'urètre, de la vessie, ils affectent le bas du dos et les organes génitaux externes, ainsi que les régions suprapubienne, inguinale et iliaque, ce qui est probablement une colique rénale. Cela est dû à la libération de pierres qui, en raison de leur taille, ne sont pas libres de marcher le long des sentiers et de les blesser.

La cystite, en plus de la douleur dans le côté, se manifeste par une hyperthermie, des nausées, des vomissements, une turbidité de l'urine, des mictions fréquentes avec une sensation de brûlure, même après avoir vidé la vessie; du sang peut être présent dans l'urine. L'inflammation répétée est due à l'hypothermie, au changement hormonal, à la réduction des défenses de l'organisme, à la stagnation du sang dans la région pelvienne.

Au premier stade, le cancer de la vessie ne se libère presque pas d'elle-même. Avec le temps, du sang apparaît dans les urines, les mictions deviennent douloureuses et trop fréquentes, la douleur dans le bas du dos est inquiétante.

Un mode de vie passif, une alimentation déséquilibrée, la consommation d'alcool, le tabagisme et le stress nuisent à la fonction de l'intestin. Si l'intestin est perturbé, il y a une sensation de lourdeur et de ballonnement dans l'estomac, une diarrhée commence (défécation 3 à 20 fois par jour) ou, au contraire, une constipation (l'intestin ne se vide pas plus de trois jours).

Lorsque la dysfonction intestinale tire la douleur, causée par la réduction des muscles lisses.

Une inflammation de l'appendice, un appendice du caecum situé entre l'iléon et le nombril, peut entraîner des douleurs du côté droit de l'homme. La pathologie provoque des douleurs aiguës, des nausées, des vomissements, de la fièvre. Tout d’abord, tout l’estomac fait mal, mais au bout de deux heures, la douleur s’intensifie et se fait sentir du bas à droite.

L’appendice peut être situé de manière atypique, ce qui risque de provoquer des douleurs au niveau du pubis ou du bas du dos.

Cela fait très mal au côté droit et à la suite d'une inflammation de l'intestin grêle (iléite). La pathologie se développe en raison de l'activité de microorganismes pathogènes. Elle se caractérise par des douleurs latérales, des flatulences, des vomissements, des nausées, des diarrhées. Si la maladie est passée dans la forme chronique, alors le tissu muqueux de l'intestin grêle atrophie progressivement.

Dans la maladie de Crohn, l'inflammation peut se développer sur n'importe quelle partie du tube digestif. Si la lésion touche le gros intestin, la personne ressent une gêne sévère dans la région iliaque droite, des nausées, de la fièvre, des vomissements, une diarrhée et une perte de poids brusque.

La colite ulcéreuse entraîne une douleur intense intense à gauche ou en bas à droite, en fonction de l’inflammation dans le côlon.

S'il y a des crampes douloureuses dans l'estomac, des éructations, de la constipation, des vomissements, cela est probablement dû à une obstruction intestinale. Cela se produit parce que la motilité est altérée, de sorte que la nourriture accumulée n'est pas évacuée. La douleur augmente pendant deux jours, elle se caractérise par un éclatement aigu.

En raison de la levée de poids ou de la tension prolongée des muscles de la presse, une hernie peut survenir, ce qui peut également causer des douleurs dans le côté inférieur droit. La hernie est plus souvent trouvée dans le canal inguinal, à l'endroit même où se trouve le cordon spermatique. Si ses dimensions sont significatives, vous pourrez voir la saillie lors de l'inspection de l'aine.

La hernie n'est pas visible chez les patients de petite taille, mais elle provoque une douleur tiraillante au niveau du côté droit de l'abdomen (surtout pendant l'exercice, la toux et les éternuements) et un gonflement du scrotum. Retirez la hernie inguinale chirurgicalement. Quand une hernie est étranglée (une rougeur de la peau autour de la saillie, de la chaleur, une douleur aiguë accompagnée d'une sensation de brûlure lors de la miction ou de la défécation) peut se produire une péritonite pouvant entraîner un empoisonnement du sang et la mort.

La douleur à l'estomac et aux intestins peut être causée par des maladies infectieuses (botulisme, tétanos, salmonellose, choléra, dysenterie) ou une invasion d'helminthes.

Les infections intestinales contagieuses peuvent être ingérées par de l'eau ou des aliments contaminés, sans que l'hygiène personnelle soit suivie.

Si la tumeur intestinale a une localisation du côté droit, elle provoque une légère douleur à la traction ou des crampes au côté droit de l'abdomen. Initialement, les maladies de la formation ne provoquent pas de sensations douloureuses, mais au fur et à mesure du développement, les tissus adjacents sont affectés. Avec le cancer calorectal, on observe une constipation, des saignements de l'anus, des douleurs lors des selles, une perte de poids et une augmentation constante de la température basale.

Si le bas-ventre droit fait une douleur modérée, cela peut indiquer des pathologies survenant dans le foie. L'organe n'a pas de terminaison nerveuse, donc, il ne se blesse pas. Suite à une inflammation, la taille du foie augmente et il commence à exercer une pression sur les organes voisins, ce qui provoque une douleur du côté droit.

La détérioration de la fonction est indiquée par le jaunissement de la sclérotique et de la peau, des troubles digestifs, une faible fièvre, une décoloration des matières fécales et des urines. S'il y a un abcès, la transpiration augmente et un inconfort musculaire apparaît.

Lorsque vous modifiez le travail de la vésicule biliaire et de ses canaux, vous ressentez une vive douleur dans l'abdomen supérieur droit. Comme il y a un tonus musculaire lisse, les sensations migrent vers le dos, sous l'omoplate gauche, vers la région du cœur.

Pathologie de la vésicule biliaire, entraînant des douleurs au côté droit:

  • cholécystite (inflammation de la vessie). En cas de pathologie, la digestion est perturbée, la bile n'étant pas suffisante dans le duodénum;
  • maladie de calculs biliaires. La production de calculs de la vessie entraîne une douleur paroxystique sévère. Il y a une douleur entre l'hypochondre droit et l'épigastre, il migre vers l'épaule;
  • La cholangite (inflammation des canaux) se développe à la suite du blocage des canaux. La douleur apparaît comme des crampes et est localisée dans la région de l'hypochondre droit ou de l'épigastre.

S'il n'y a pas de calculs dans la vessie, les sensations sont modérées.

Dysfonction pancréatique

La douleur provoque une pancréatite. Il s’agit d’une maladie dans laquelle les enzymes digestives ne pénètrent pas dans le duodénum, ​​mais stagnent, contribuant au développement de l’inflammation, qui provoque une douleur aiguë dans l’épigastre et aggrave la digestion. Un inconfort peut être ressenti dans l'hypochondre droit ou gauche, dans le bas du dos, dans le dos. La douleur est beaucoup plus forte avec les mouvements brusques.

Douleur abdominale inférieure droite chez un homme adulte, souvent à cause d'une prostatite. La forme aiguë de la pathologie est peu fréquente. La prostatite est essentiellement asymptomatique, les exacerbations se produisent 1 à 2 fois par an. Un inconfort apparaît dans la zone située au-dessus du pubis et pénètre dans les organes génitaux.

L'intensité de la douleur varie de légèrement perceptible à insupportable en fonction du degré d'inflammation. Il est caractérisé comme tirant. Avec la maladie miction difficile et fréquente, puissance réduite. En cas de douleur aiguë sévère qui ne disparaît pas au bout d'une heure, consultez immédiatement un médecin.

La douleur dans le côté droit d'un homme est même modérée et se présente périodiquement à l'attention d'un spécialiste. Comme la clinique des maladies ne présente souvent pas de symptômes spécifiques, et que parfois le seul signe de pathologie est une sensation désagréable du côté droit, il est nécessaire de subir un examen complet pour savoir pourquoi l’inconfort est apparu.

Elle est considérée comme une douleur aiguë du côté droit, signe d'appendicite. En fait, cela est vrai, mais pas dans tous les cas, de telles sensations sont des signes d'inflammation de l'annexe. Dans cet article, nous comprendrons pourquoi la colite du côté droit du bas-ventre chez les femmes et les hommes.

Les patients se plaignent de sensations différentes. Il peut être douloureux, tirant, tirant, douleur aiguë, sourde et autre. Tout cela est un signe qu'il y a des problèmes dans le corps.

En soi, la douleur est due à un manque d'oxygène, à une accumulation excessive de substances toxiques, à un œdème, à des processus inflammatoires.

Douleur aiguë du côté droit - un signe d'appendicite

Souvent, le côté droit est piqué par le dessous à cause de la stagnation des organes internes. Par conséquent, pour se débarrasser de la souffrance, il suffira dans certains cas de stimuler l’approvisionnement en sang, de détoxifier le corps, de saturer les cellules en oxygène.

La sensation de lourdeur est le premier signe de scorification du corps. Souvent, ce phénomène est dû à un dysfonctionnement du foie et indique clairement une défaillance chronique de ses fonctionnalités. En cas d'inflammation et de stagnation de la vésicule biliaire, la gravité augmente considérablement, notamment à la suite de la prise de frites et de graisse.

Cela peut se produire en raison de la présence prolongée de selles dans le corps, qui est observée avec la constipation.

Au fur et à mesure que le symptôme se développe, il se produira de graves douleurs piquantes, provoquées par les phénomènes suivants:

  1. Inflammation du foie.
  2. Pathologie virale.
  3. Grossesse extra-utérine.
  4. Fonction contractile du muscle lisse pendant la grossesse.

Le caractère douloureux gémissant dérange généralement le patient pendant une longue période. Ce sont des troubles pathologiques chroniques, qui sont également observés à la suite de lésions cellulaires causées par les déchets.

Quelle est la caractéristique des douleurs douloureuses:

  1. La cholécystite est accompagnée de douleurs douloureuses.
  2. Fait également mal au côté droit avec la colite.
  3. Dans les pathologies chroniques des organes génitaux féminins.
  4. La douleur à droite est concentrée dans les maladies du rein.

La douleur survient toujours avec tous les processus pathologiques. Cela peut être dû à un mauvais apport sanguin et à la formation de caillots sanguins.

L’apparition de coliques dans la zone droite sous les côtes indique la présence de coliques hépatiques

Une condition quand la colite dans le côté s'appelle la colique médicale:

  1. Lorsque des sensations apparaissent dans la zone droite sous les côtes, cela indique la présence de coliques hépatiques. Un tel symptôme peut se déplacer dans l'épaule, la jambe, accompagné d'une sensation d'amertume dans la bouche.
  2. En cas de colique, le bas-ventre parle de colique intestinale. Dans le même temps, il existe également une forte distension, des ballonnements. Cette condition est caractéristique des nouveau-nés dans les premiers mois de la vie.
  3. En outre, il existe également des douleurs à la couture rectale, des brûlures dans le rectum.
  4. Si toute la faute du rein, la nature de la douleur sera étendue, s'étendra à la région lombaire, aux organes intimes, à l'aine, etc.
  5. Dans l'appendicite, la nature de la douleur est vive et aiguë.

Il est impossible de répondre sans équivoque à la question de savoir pourquoi il y a des douleurs à droite. Ce processus est dû à un certain nombre de raisons, commençant par les pathologies de la vésicule biliaire et se terminant par les organes génitaux. Pour donner une réponse adéquate et correcte, vous devez passer par une série d’études diagnostiques.

Pourquoi la colite dans le côté droit du bas-ventre chez les hommes, voyons. La fonction de reproduction avec la défaite de différentes pathologies donne une douleur intense, surtout si la maladie affecte le ganglion lymphatique de droite. Les manifestations caractéristiques de ce processus sont des douleurs au scrotum et à l'aine.

Les maladies les plus fréquentes sont l'inflammation des testicules, les vésicules familiales, le pénis, la prostatite. Toutes ces conditions peuvent être diagnostiquées si la colite est dans le bas de l'abdomen droit chez l'homme.

Si une colique survient chez le beau sexe, on diagnostique souvent une grossesse extra-utérine

Lorsque ce phénomène est observé chez le beau sexe, une grossesse extra-utérine est souvent diagnostiquée. Ce processus est assez commun. Les patients en âge de procréer doivent être pris en compte s’il existe un lieu de douleur. Avec des spasmes aigus, il y a souvent une défaillance du cycle menstruel. Il se trouve que la douleur est si forte que le patient perd conscience. Des sueurs froides, des nausées, de la fièvre, une diminution de la pression artérielle peuvent également apparaître.

Lorsque l'ovaire est rompu, il y a une douleur intense à droite. Il peut s'étendre à la région lombaire, à l'anus ou aux cuisses. Souvent, la cause de la souffrance est le syndrome ovulatoire, dans lequel on peut également observer une douleur du côté gauche de l'abdomen.

Les processus inflammatoires sont très souvent confondus avec une douleur d'appendicite aiguë, car les deux pathologies présentent des caractéristiques cliniques très similaires. Un trait distinctif est la douleur bilatérale, qui est observée au début. Il est à noter que dans le cas de la vraie appendicite, la douleur se situe initialement dans la partie centrale. Puis se déplace vers la partie inférieure, plus près du foyer.

Le kyste ovarien peut également être accompagné d'une douleur prononcée. Dans l'endométriose, les patients se plaignent de douleurs à droite. Endométrite est accompagnée de fièvre et de décharge.

Cependant, ces sensations ne sont pas toujours causées par la maladie. Cela peut aussi arriver pendant la période de menstruation. Les jeunes filles qui n'ont pas accouché se plaignent généralement de tels symptômes.

Très souvent, les femmes occupant ce poste se plaignent de douleurs aiguës pendant la gestation. Un phénomène similaire peut se produire en raison de l’étirement des ligaments qui fixent l’utérus. Des sensations douloureuses se font sentir de temps en temps quand une femme change brusquement la position du corps. Cette condition n'est pas considérée comme pathologique et ne nécessite donc aucun traitement spécifique.

Si une fausse couche se produit, alors cette condition est accompagnée d'une douleur du côté droit. Au début, ces manifestations ont un caractère entraînant, puis se transforment en combats et gagnent en force. La même image est observée lors du travail prématuré.

En sortant des reins, il y a des douleurs sévères d'un caractère coupant.

Si des calculs rénaux commencent à émerger, une douleur intense de caractère coupant est observée. Les bords durs de la pierre provoquent une douleur atroce aux organes urinaires.

La colique rénale est l'une des manifestations les plus désagréables. Cette affection se fait généralement sentir spontanément et s'accompagne d'une douleur intense dans la région lombaire. Cependant, la douleur peut se propager sur le côté droit de l'abdomen.

Lorsque l'hépatite est avancée dans l'hypochondre droit, le patient peut ressentir une douleur qui s'étend jusqu'à l'aine. De fortes douleurs à droite peuvent être causées par la décomposition du corps.

Avec une forte expansion de la vessie inquiète de fortes douleurs à droite. Si une urétrite se développe, le ganglion lymphatique est endommagé et la douleur apparaît du côté droit. Les patients se plaignent d'une forte sensation de brûlure au moment de la vidange de la vessie.

En outre, les varices dans les organes pelviens peuvent être à blâmer. Ce processus pathologique gagne lentement en intensité et ne présente initialement aucun symptôme. Au fil du temps, une douleur intense se forme dans le bas de l'abdomen, principalement à droite. Une maladie similaire affecte généralement les femmes.

Chaque patient, confronté à un phénomène similaire, veut savoir quoi faire s'il provoque une colite du côté droit de l'abdomen. Parfois, c'est une question de vie ou de mort, car dans certains cas, en l'absence de soins médicaux d'urgence appropriés, tout peut se terminer fatalement. Dans la partie droite du patient, il existe des organes importants dont dépend la fonction de reproduction.

S'il y a des processus pathologiques dans au moins un d'entre eux, le corps entier en souffrira complètement.

En raison des caractéristiques anatomiques de la localisation des organes, les maladies sont souvent accompagnées d'un parcours éclair. Parfois, le moindre échec peut coûter la vie du patient et une perte d’efficacité.

Un seul moyen de sortir: appeler la brigade des ambulances le plus tôt possible. Il arrive que les patients évitent de telles actions, ne voulant plus déranger le personnel médical et ne traitent que le problème.

Aux premiers symptômes de la pathologie, il est recommandé de consulter un médecin.

Prendre des médicaments ne peut que masquer des symptômes graves, mais ne pourra pas affecter le traitement de la maladie. Lorsqu'un patient prend un comprimé anti-douleur, il plonge sa tête dans le sable et diminue sa vigilance. Naturellement, cela gâche l'image de la maladie et ne permet pas au spécialiste d'établir le diagnostic correct.

Les causes de douleur aiguë à droite sont très variées. Il est très important de déterminer rapidement la source du problème. En aucun cas, ne doivent pas être traités indépendamment. La douleur est la réaction défensive du corps face à un irritant et une aide réelle à la résolution de problèmes. Par conséquent, si ce symptôme vous inquiète, vous devez appeler une ambulance dès que possible.

Avant l'arrivée des médecins, vous n'avez pas besoin de boire de médicaments. Il est contre-indiqué de réchauffer la zone touchée et de prendre des bains chauds. De telles actions peuvent se terminer tristement.

En attendant le médecin, sont au lit. En cas de vomissement, vous devez boire plus de liquide.

Si les piqûres dans le côté droit du bas-ventre, vous devriez examiner attentivement votre santé et consulter un médecin. Les fourmillements dans ce domaine peuvent avoir une grande variété de causes, allant de la maladie intestinale inflammatoire aux pathologies chirurgicales graves. Ils doivent être diagnostiqués et traités rapidement, sans quoi des complications graves peuvent se développer - une péritonite, des saignements, des pincements et la mort des organes internes.

Dans cette zone de l'abdomen se trouve la partie ascendante du gros intestin, boucle de l'intestin grêle, appendice, péritoine, en partie des uretères. Si la douleur lancinante est apparue soudainement du côté droit et augmente, le plus probablement, un processus pathologique aigu a lieu:

  • appendicite (inflammation de l'annexe);
  • coliques néphrétiques (crise douloureuse provoquée par le passage de calculs de l'uretère au cours de la lithiase urinaire);
  • obstruction intestinale;
  • mourant d'une partie de l'intestin en raison d'une thrombose des vaisseaux mésentériques;
  • pincement des organes internes de la hernie inguinale.

Si l'abdomen inférieur droit poignarde périodiquement, les maladies suivantes doivent être suspectées:

  • colite (inflammation du côlon ascendant);
  • entérite (inflammation aiguë ou chronique du petit intestin);
  • perturbation des intestins, accompagnée de processus de fermentation, accumulation de gaz, constipation;
  • pyélonéphrite ou glomérulonéphrite (processus inflammatoires dans différentes structures du rein);
  • tumeurs de l'intestin, du rein.

De plus, la présence d’adhésions, qui se forment généralement en cas d’inflammation ou de chirurgie, peut provoquer des fourmillements périodiques dans le bas de l’abdomen. Pour éviter le développement d’adhésions, un drainage est établi pour les patients; il est recommandé de ne pas s’allonger après une opération afin que le liquide inflammatoire ne stagne pas dans l’estomac; des préparations spéciales et une physiothérapie sont prescrites.

Toutes les causes susmentionnées de picotements dans le bas-ventre droit peuvent survenir chez les femmes. Cependant, le beau sexe a ses propres particularités liées au fait qu’elles possèdent des appendices utérins (ovaires et trompes de Fallope). Des sensations désagréables se produisent lorsque ces organes deviennent enflammés. Et le plus souvent, cette inflammation est chronique, aussi les patients se plaignent-ils de siroter et de picoter à droite au-dessus du pubis. En outre, une douleur dans le côté droit du bas peut manifester un kyste de l'ovaire droit, un néoplasme polykystique malin des appendices.

La rupture du tube pendant la grossesse extra-utérine progressive et l'apoplexie (violation de l'intégrité) de l'ovaire sont des maladies nécessitant des soins chirurgicaux d'urgence. Avec eux, le bas-ventre droit peut également picoter, mais seulement au début du développement de la pathologie. Très vite, la douleur devient insupportable, d'autres symptômes de la maladie apparaissent: vertiges, baisse de la pression artérielle, etc. Si des fourmillements dans le bas-ventre surviennent pendant une grossesse normale, il est nécessaire d’éliminer le risque de fausse couche.

Des fourmillements dans le côté droit de l'abdomen peuvent être accompagnés d'une ovulation dans l'ovaire droit. Normalement, il ne devrait y avoir aucune sensation douloureuse, mais si l'ovaire est enflammé, sa capsule s'épaissit, ce qui peut compliquer le processus de libération de l'ovule. Par conséquent, si des picotements se produisent constamment au milieu du cycle, il est conseillé de consulter un gynécologue et de subir une échographie. Même un léger inconfort peut indiquer qu'il y a un problème avec les appendices de l'utérus.

Les hommes comme les femmes peuvent souffrir de maladie intestinale inflammatoire, d'altérations du système digestif, d'urolithiase. Cependant, pour les représentants du sexe fort plus que pour les femmes plus faibles, le développement de la hernie inguinale est typique. Cela est dû aux caractéristiques anatomiques du corps masculin et à un effort physique excessif, qui doit souvent supporter les hommes. En outre, chez les hommes, des processus pathologiques liés à la prostate et à la vessie peuvent provoquer des douleurs dans l'abdomen inférieur droit. L'étirement des muscles de la paroi abdominale après l'entraînement sportif et l'haltérophilie peut faire mal au bas de l'abdomen droit.

La règle principale - vous ne pouvez pas essayer de traiter les picotements dans l'estomac, si pas connu la cause de cette sensation désagréable. Les lavements, les laxatifs, les analgésiques, les coussins chauffants ne peuvent qu'être aggravés, en particulier si les picotements se sont produits soudainement, et cela ne s'est jamais produit auparavant.

Si l'estomac persiste longtemps, vous devez vous allonger et évaluer l'intensité de la douleur, les causes de son apparition et l'existence d'autres symptômes (nausée, fièvre, diarrhée ou constipation, troubles de la miction). Femmes, il est important de se rappeler le jour de leur cycle menstruel, s'il y a un retard de menstruation, si les rapports sexuels n'ont pas précédé l'apparition de fourmillements. Cela vaut également la peine de vérifier les pertes vaginales - s’il ya du sang sur les sous-vêtements. Toutes ces informations permettront de déterminer quel type de problème de santé peut survenir, avec quel spécialiste s'adresser ou s'il est temps d'appeler une "salle d'urgence".

N'attendez pas une consultation de routine avec un médecin, mais appelez une ambulance dans les cas suivants:

  • Si les picotements deviennent forts, ils prennent la forme d’une attaque douloureuse et nuisent aux performances du travail quotidien ou du sommeil.
  • Si la douleur est accompagnée de vomissements, fièvre, vertiges graves ou perte de conscience.
  • Si le bas-ventre est dur du côté droit de la future mère.
  • Si la diarrhée sanglante s'est produite dans le fond de picotements dans l'estomac.

Une visite chez le médecin doit avoir lieu si:

  • Les picotements sont répétés périodiquement.
  • Apparu la formation de tumeur dans l'aine.
  • En plus de la douleur lancinante, il existe des problèmes de vidange de l'intestin ou de la vessie.
  • Il existe un lien entre la survenue de malaises à l'estomac et la consommation de nourriture, la consommation de certaines boissons, l'intimité et le stress physique.
  • La douleur est insignifiante, mais persiste plus de 3 jours.
  • Les femmes présentant des picotements dans le bas-ventre ont présenté des écoulements vaginaux anormaux (sang, mélange de pus, etc.).

Lorsque les picotements dans l'abdomen commencent après un repas, il convient de consulter un gastro-entérologue. Les femmes souffrant de douleurs abdominales, il est conseillé de consulter un gynécologue. Si des picotements se produisent constamment au même endroit et sont associés à un effort physique, s’accompagne de la formation d’une saillie dans l’aine, il est nécessaire de consulter un chirurgien. En cas de localisation de la douleur plus en arrière (du côté lombaire), la consultation d'un néphrologue ou d'un urologue est requise.

Olga Zubkova, commentatrice médicale, épidémiologiste

1,283 vues totales, 1 vues aujourd'hui

Chez les hommes, la cause la plus fréquente de douleur au côté droit de l'abdomen est l'appendicite aiguë et les coliques néphrétiques. De plus, chez les femmes, ce type de syndrome douloureux peut être associé à une grossesse extra-utérine (trompe ou ovaire), ainsi qu’à des affections des appendices utérins, telles que:

  • inflammation de l'utérus;
  • apoplexie ovarienne;
  • torsion des kystes ovariens.

Beaucoup moins souvent, chez les femmes et les hommes, les douleurs de la partie droite de l'abdomen sont des maladies de l'intestin grêle et du gros intestin, telles que la diverticulite, la maladie de Crohn et les néoplasmes malins de l'intestin. Parfois, la douleur dans le bas ventre à droite provoque une inflammation des ganglions mésentériques - la mésadénite.

Une appendicite aiguë se développe le plus souvent chez les jeunes et les jeunes (au cours des deuxième et troisième douzaines de la vie), bien qu'elle puisse survenir à tout âge - chez le nouveau-né et chez le survivant âgé. L'appendicite aiguë survient 2 à 3 fois plus souvent chez les femmes que chez les hommes. Les chercheurs expliquent cette circonstance par la possibilité d'une transition de contact du processus inflammatoire à partir des appendices utérins droits.

La localisation typique de la douleur dans l'appendicite aiguë est un point situé à la limite des tiers moyen et externe de la ligne conditionnelle reliant le nombril à l'épine iliaque droite (bord antéro-supérieur de l'os pelvien).

La douleur dans l'appendicite aiguë se produit, en règle générale, de manière aiguë dans le contexte du bien-être complet. Le plus souvent, la maladie commence le soir, la nuit ou tôt le matin, en raison de l'activité du nerf vague innervant le processus appendiculaire.

Dans environ 50% des cas, il est possible de suivre la migration caractéristique du syndrome douloureux: la douleur survient dans l'épigastre (sous la cuillère), puis se déplace vers la droite et vers le bas. Dans ce cas, le syndrome douloureux peut être de nature différente - la douleur peut être tiraillante, douloureuse, lancinante, crampante. Avec la suppuration de l’appendice, la douleur peut avoir un caractère éclatant ou pulsé, tandis que la rupture du processus appendiculaire enflammé provoque la sensation d’un coup de poignard à l’estomac (douleur dite de poignard).

En règle générale, après avoir atteint la région iliaque droite, la douleur ne se diffuse pas (elle ne se manifeste pas ailleurs), mais dans certains cas, la douleur peut se propager dans tout l'abdomen.

L'intensité du syndrome douloureux dépend de l'âge du patient: chez les patients jeunes, l'appendicite aiguë survient plus rapidement, chez le sujet âgé, tous les symptômes, y compris la douleur, sont moins prononcés. Cependant, dans tous les cas, une fois apparus, la douleur ne disparaît plus mais au contraire augmente progressivement, forçant le patient à consulter un médecin.

La douleur dans l'appendicite aiguë diminue en position couchée sur le côté droit. La toux, les éternuements, les éclats de rire et les mouvements entraînent une augmentation de la douleur, de sorte que les patients sont obligés de bouger, en se penchant en avant et à droite.

En règle générale, une douleur au niveau du côté droit de l'abdomen avec une appendicite est accompagnée d'autres symptômes: nausée, vomissements (le plus souvent célibataire), affaiblissement de la chaise. Dans le même temps, la température corporelle atteint des valeurs subfébriles (37-38 degrés), une fièvre élevée survient chez les jeunes enfants (forte réactivité corporelle) et chez les adultes avec le développement de complications telles que la formation d'abcès (abcès) dans la cavité abdominale, la péritonite, la septicémie.

Le pronostic pour l'appendicite aiguë est favorable, le taux de mortalité est d'environ 1%. Dans ce cas, les décès sont généralement causés par un traitement trop tardif des patients pour des soins médicaux.

En règle générale, la douleur dans les coliques néphrétiques est d'abord localisée dans la région lombaire, puis est déplacée le long de l'uretère vers la région iliaque du côté correspondant.

Cependant, le patient ignore souvent la douleur dans la région rénale. Dans ce cas, il est assez difficile de distinguer la colique rénale du côté droit de l'appendicite aiguë, car les deux pathologies se caractérisent par une douleur aiguë soudaine dans le bas de l'abdomen droit.

Contrairement à l'appendicite aiguë, la douleur associée à la colique rénale irradie vers la vessie et les organes génitaux externes et s'accompagne d'une augmentation des mictions. Cependant, avec une disposition atypique de l'annexe, les mêmes symptômes sont possibles.

Vous devez ensuite faire attention aux signes supplémentaires: dans l’appendicite aiguë, la température corporelle monte à 37-38,5 degrés et dans le cas d’une colique rénale sans complications, la température corporelle normale est caractéristique.

De plus, dans le cas d'une appendicite aiguë, la douleur augmente avec le mouvement. Le patient essaie donc de prendre une posture douce au lit (à droite). Alors que les coliques néphrétiques ne sont pas douloureuses, les accès de douleur ne sont pas liés à la position du corps, de sorte que les patients bougent constamment dans la pièce ou se précipitent au lit, en essayant de trouver une position qui soulage la douleur.

Des douleurs dans le côté droit de l'abdomen surviennent lors de processus inflammatoires dans le diverticule de l'iléon terminal (le diverticule de Meckel), ainsi que dans les diverticules du côté droit du gros intestin (parties inférieures du caecum et du colon ascendant).

En règle générale, dans ces zones de l'intestin, les diverticules sont isolés, de sorte que leur inflammation périodique provoque de temps en temps des douleurs répétées dans le bas-ventre droit. L'apparition de douleur est accompagnée par le développement de la constipation, alternant la diarrhée.

En l'absence de traitement adéquat, une diverticulite chronique récurrente peut conduire à une perforation de la paroi du diverticule avec le développement d'une péritonite. Par conséquent, en cas de diverticulite chronique, une opération (retrait du diverticule) est indiquée.

La maladie de Crohn (iléite terminale) est une autre pathologie intestinale qui se manifeste souvent par une douleur du côté droit de l'abdomen. La clinique de cette maladie rappelle tellement l'appendicite aiguë que chaque cinquième patient atteint de la maladie de Crohn découvre son diagnostic après une laparotomie (incision abdominale) due à une appendicite aiguë.

La maladie de Crohn est un processus inflammatoire non spécifique dans le petit ou le gros intestin, caractérisé par la formation de fissures profondes, d'ulcères et de fistules, avec le développement subséquent de rétrécissements (rétrécissements) de l'intestin et d'adhérences dans la cavité abdominale.

Le plus souvent, dans la forme aiguë de la maladie de Crohn, l'iléon terminal (la partie terminale de l'intestin grêle) est affecté et cet emplacement provoque des points de suture au bas de l'abdomen droit. Contrairement à l'appendicite aiguë, l'iléite terminale aiguë est accompagnée de diarrhée (souvent sanglante) et d'une fièvre grave accompagnée de frissons.

Le traitement de la maladie de Crohn non compliquée est conservateur, avec des complications chirurgicales. Comme dans le cas de la décerticulite, le médecin traitant: un chirurgien gastro-entérologue.

En cas d'inflammation des ganglions lymphatiques du mésentère, le syndrome douloureux est le plus souvent localisé du côté droit de l'abdomen. La douleur survient généralement de manière périodique et présente un caractère perçant, tirant ou crampant.

Le plus souvent, l'inflammation des ganglions lymphatiques se développe avec leurs lésions tuberculeuses. Dans ce cas, en règle générale, il existe d'autres symptômes de la tuberculose (fièvre, sueurs nocturnes, faiblesse, perte de poids).

En outre, la mésadénite peut également se développer avec d’autres types d’infection, généralement dans un groupe de personnes exposées (enfants, personnes âgées) dans le contexte d’une faiblesse générale de l’organisme.

Le traitement de la mésadénite consiste en un traitement de la maladie sous-jacente (traitement de la tuberculose, réadaptation des foyers d’infection dans le corps).

Les bouffées de chaleur sur le côté droit de l'abdomen sont souvent le premier symptôme du cancer iléal. C'est une maladie rare, touchée principalement par les hommes âgés de 20 à 40 ans. En règle générale, les douleurs sont de nature perforante et s'accompagnent de diarrhée, entraînant parfois une déshydratation.

Dans le cancer du côlon droit, des douleurs dans le côté droit du bas-ventre peuvent survenir à différents stades de développement.

Déjà aux stades initiaux du développement des tumeurs de l'angle iléo-colique (le lieu où l'intestin grêle entre dans le côlon), la fonction du sphincter régulant l'écoulement du contenu intestinal de l'intestin grêle dans la graisse peut être perturbée. En conséquence, la régurgitation (rejet du contenu intestinal) se produit dans le sens opposé, ce qui entraîne des spasmes intestinaux et le développement du syndrome de la douleur. La douleur dans de tels cas apparaît périodiquement et a un caractère poignardant.

Une douleur au niveau du côté droit de l'abdomen peut également survenir lorsqu'une tumeur se complique du fait de l'infection. Dans de tels cas, la douleur est le plus souvent d'intensité faible, de caractère gémissant ou tirant.

Dans un processus lointain, la douleur survient à la suite d'une invasion tumorale de la paroi intestinale ou de la compression des troncs nerveux. Dans de tels cas, des douleurs aiguës de rongement, dérangeant principalement les patients la nuit, se développent.

Aux stades avancés du développement de la tumeur, le syndrome douloureux n’a aucune valeur diagnostique particulière, dans la mesure où il se développe généralement dans le contexte d’une anémie sévère (anémie) et de symptômes prononcés d’intoxication par le cancer (perte de poids, faiblesse, irritabilité, maux de tête, tendance à la dépression, perte d’appétit)., aversion pour la viande).

Ce type de grossesse extra-utérine se développe généralement dans les cas où, en raison de la pathologie des trompes de Fallope, l'ovule fécondé ne peut pas atteindre la cavité utérine.

Les causes les plus courantes de grossesse tubaire sont les défauts anatomiques grossiers de la trompe de Fallope (adhérences, contractions) résultant du processus inflammatoire et conduisant à une obstruction mécanique et à une altération fonctionnelle de la membrane musculaire de la trompe de Fallope, contribuant au lent développement de l'ovule fécondé.

L'œuf fécondé attaché à la trompe de Fallope finit par détruire la coque du tube, de sorte que la grossesse extra-utérine est vouée à l'interruption. Dans ce cas, il existe deux types d'interruption de grossesse: la rupture du tube et la libération de l'ovule à travers l'ampoule du tube dans la cavité abdominale (avortement du tube).

Quand une sonde ovarienne droite se rompt, une douleur extrêmement forte au poignard se produit dans le côté droit de l'abdomen. La douleur se développe soudainement et s'accompagne de nausées, de vomissements réflexes (généralement simples), d'affaiblissement de la chaise, de fréquents envies de déféquer. La douleur a une large irradiation: donne au rectum, l'hypochondre, sous l'omoplate, dans la région de la clavicule.

En cas de saignement grave, les symptômes d'hémorragie aiguë se développent rapidement (pâleur de la peau et des muqueuses visibles, augmentation du pouls, diminution de la pression artérielle, faiblesse, vertiges).

L'avortement par pipe se distingue de l'interruption de la grossesse extra-utérine en cassant le tube par une augmentation progressive des symptômes - le processus peut prendre plusieurs semaines.

Le plus souvent, le premier symptôme d'un avortement tubaire est une attaque de douleur au couteau dans le bas-ventre, après chaque attaque, en règle générale, un écoulement sanglant du vagin se produit, puis une période de bien-être imaginaire commence - jusqu'à une nouvelle attaque de douleur.

À tout moment, l'avortement d'une pipe peut être compliqué par une hémorragie interne grave ou une rupture de la pipe. Dans de tels cas, un tableau clinique approprié apparaît.

Une grossesse extra-utérine suspectée est une indication pour une hospitalisation immédiate.

Dans la structure des maladies gynécologiques aiguës, l'apoplexie ovarienne occupe la troisième place (après la grossesse extra-utérine et l'inflammation aiguë des appendices utérins), les femmes de 25 à 35 ans sont le plus souvent malades.

En règle générale, une hémorragie dans l'ovaire survient à la suite d'une perturbation de l'apport sanguin normal dans le corps jaune (glande hormonale fonctionnant temporairement, qui se forme à partir du follicule après la libération de l'œuf).

Les facteurs prédisposant au développement de l’apoplexie ovarienne sont les tumeurs et les processus adhésifs dans le pelvis, le pincement des vaisseaux sanguins et la perturbation de l’approvisionnement en sang normal; position anormale de l'utérus et structure vasculaire congénitale. La tension physique, les rapports sexuels, les traumatismes, le lavement peuvent provoquer une hémorragie dans l'ovaire.

Avec une hémorragie dans l'ovaire, le sang du tissu de l'ovaire devient d'abord saturé, ce qui s'accompagne d'une douleur aiguë dans le bas de l'abdomen du côté correspondant. Ensuite, en règle générale, un ovaire se rompt avec le développement d'une hémorragie interne.

Après la première attaque de douleur au stade de l'hémorragie dans l'ovaire (avant sa rupture), des écoulements sanglants apparaissent souvent, qui cessent bientôt.

La clinique d’apoplexie ovarienne après sa rupture inclut des symptômes abdominaux aigus (douleurs aiguës, nausées, vomissements réflexes, tension de la paroi abdominale antérieure) et des signes de saignements internes (pâleur de la peau et des muqueuses visibles, augmentation du rythme cardiaque, baisse de la pression artérielle, faiblesse, vertiges).

Lorsque l'apoplexie ovarienne nécessite une intervention chirurgicale urgente (ablation totale ou partielle de l'organe touché).

La cause de la douleur aiguë en cas de torsion des jambes du kyste ovarien est une altération de la circulation du kyste avec le développement ultérieur de la nécrose. Parallèlement, des symptômes cliniques d’abdomen aigu se développent (nausées, vomissements, rétention des selles, augmentation de la température corporelle jusqu’à un nombre subfébrile (37-38 degrés), augmentation du rythme cardiaque, pâleur de la peau, faiblesse, étourdissements).

Phénomènes dysuriques souvent observés (mictions fréquentes) et perturbation des extrémités de l'intestin (besoin fréquent de déféquer).

La torsion des jambes d'un kyste ovarien nécessite également une intervention chirurgicale d'urgence.

Le syndrome douloureux est l’un des principaux signes de cette pathologie et la douleur est localisée dans le bas de l’abdomen du côté correspondant. La douleur dans l'inflammation aiguë des appendices est assez forte, peut avoir un caractère persistant, tirant, perçant.

Avec la formation de pyosalping (accumulation de pus dans la cavité de la trompe de Fallope), la douleur devient souvent crampes et, dans le cas du développement d'un abcès (abcès) de l'ovaire - palpitant. Un pus pénétrant dans la cavité pelvienne est souvent ressenti comme une frappe de poignard (douleur de poignard).

En plus du syndrome douloureux, la fièvre aiguë des appendices de l’utérus est caractérisée par une forte fièvre (38–39 ° C et plus), des nausées, des vomissements, des maux de tête, des vertiges et une faiblesse. Il y a souvent des pertes vaginales purulentes ou mucopuruleuses.

Le traitement de l'inflammation aiguë des appendices est conservateur (antibiothérapie en tenant compte de l'agent causal de la maladie), tandis que le développement des complications est chirurgical.

Tolley ventre en bas à droite

✓ Article vérifié par un médecin

Des douleurs piquées dans le bas de l'abdomen peuvent survenir lors de maladies graves pouvant mettre la vie en danger. Pour les déterminer et établir un diagnostic précis, il est nécessaire de consulter plusieurs spécialistes - un chirurgien, un thérapeute, un gynécologue et un gastro-entérologue. Il est impossible de s’établir, ce qui a provoqué un symptôme déplaisant, car il ya trop de raisons à cela.

Piquer dans la région iliaque droite

Causes de la douleur

La douleur abdominale basse du côté droit est le signe d’un dysfonctionnement du corps. Les sensations désagréables sont le plus souvent causées par des maladies chroniques ou aiguës du système digestif, du système urinaire et du système nerveux. Des symptômes supplémentaires jouent un rôle important dans la détermination de la véritable cause de l’état déplaisant.

La douleur survient dans le cas de maladies aiguës ou chroniques des systèmes digestif, urinaire, reproducteur et nerveux

Il y a au moins une douzaine de raisons qui peuvent conduire à une gêne, mais le plus souvent cela se produit dans les pathologies intestinales et les organes génitaux internes. Ce n'est que dans de rares cas que cela est une conséquence de maladies chroniques du système urinaire.

L'inconfort le plus commun causé par des pathologies intestinales

Maladie de l'intestin

La cause la plus commune de la douleur est des problèmes intestinaux.

Maladies possibles

  1. Obstruction intestinale. Cette pathologie se développe rapidement. Si l'obstruction est causée par un blocage mécanique, il y a une douleur intense qui s'étend dans l'aine. En outre, une personne a des vomissements après un repas, une faiblesse générale.

Les maladies intestinales sont nécessairement accompagnées de symptômes supplémentaires, ce qui facilite légèrement leur diagnostic. Ces pathologies peuvent être de nature inflammatoire et infectieuse et nécessiter dans certains cas une intervention chirurgicale.

La maladie la plus dangereuse est l'appendicite aiguë. Son traitement n'est possible que par intervention chirurgicale et plus tôt une personne demande de l'aide, plus elle a de chances d'éviter les complications possibles.

En cas d'appendicite aiguë, une intervention chirurgicale est nécessaire.

C'est important! Lorsque l'appendicite commence par apparaître, la douleur survient dans la région épigastrique et se propage ensuite le long du flanc droit vers la région iliaque droite.

Quand l'appendicite commence initialement, la douleur survient dans la région épigastrique

En cas de perforation de l'appendice (appendice), la douleur est localisée dans la région iliaque droite, puis s'étend à d'autres régions. En conséquence, le contenu de l’annexe tombe dans la cavité abdominale et peut provoquer une péritonite - une inflammation du péritoine. La douleur est aggravée par le changement de position et de mouvement. Si aucune assistance médicale n'est fournie à ce moment-là, les conséquences peuvent être graves, voire mortelles.

En cas d'incapacité à fournir une assistance rapide pour l'appendicite, des complications peuvent survenir.

Symptômes d'appendicite supplémentaires

  1. Nausées et vomissements, sans soulagement.
  2. Diarrhée ou constipation.
  3. Augmentation significative de la température corporelle.
  4. Palpitations.
  5. Plaque sur la langue.

Nausées et vomissements sans soulagement sont des symptômes d'appendicite aiguë.

Les symptômes généraux de l'appendicite ressemblent à ceux d'autres pathologies intestinales. Le diagnostic n'est possible qu'après les procédures de diagnostic.

C'est important! Si une personne refuse de consulter un spécialiste et que le processus se rompt avec la libération de son contenu dans le péritoine, une péritonite aiguë se développe et une septicémie est également possible, pouvant être fatale.

Complications possibles d'une appendicite aiguë

Maladies gynécologiques

Dans l'inflammation et d'autres pathologies des organes de reproduction de la femme, des douleurs aiguës picotent. La gêne survient le plus souvent après un rapport sexuel, pendant les règles ou l'ovulation.

La douleur dans l'abdomen iliaque droit peut être causée par des pathologies des organes de reproduction féminins.

Maladies possibles:

  • annexite;
  • kyste ou rupture ovarienne;
  • grossesse extra-utérine.

Les pathologies inflammatoires sont dangereuses et, si elles ne sont pas traitées, elles conduisent souvent à la stérilité. La douleur en eux est permanente et souvent purulente et sanglante des organes génitaux. Une douleur aiguë survient souvent pendant la grossesse extra-utérine ou une fausse couche.

C'est important! La grossesse extra-utérine est un danger pour la vie d'une femme en raison du développement d'une hémorragie interne grave, pouvant être fatale.

Pour la grossesse extra-utérine se caractérise par des douleurs à l'étroit. En cas de rupture de sang dans le péritoine, la douleur peut être administrée à l'anus. Le processus de transit intestinal et de vidange de la vessie conduit à son renforcement. Il y a souvent des saignements, ce qui s'apparente à la menstruation.

Quand la grossesse extra-utérine se caractérise par des douleurs à l'étroit

Avec un saignement important est observé:

  • pâleur de la peau;
  • chute de pression;
  • perte de conscience;
  • pouls faible fréquent.

Avec complications possibles perte de conscience

Dans les cas difficiles, la grossesse extra-utérine peut être asymptomatique. Au fur et à mesure de son développement, ses signes ressemblent à ceux de l'appendicite, ce qui complique le diagnostic.

Troubles du rein et de la vessie

La plus commune des maladies.

  1. Pyélonéphrite. La douleur survient généralement d'un côté. Avec la défaite du rein droit, il peut être localisé non seulement dans la région lombaire droite, mais également dans la région iliaque droite. La pyélonéphrite se caractérise par de la fièvre, un gonflement, des maux de tête, une pâleur et une soif. L'urine a une couleur trouble et une odeur désagréable.

Dans ces maladies, il existe un trouble de la miction, une augmentation de la température corporelle et un assombrissement de la couleur de l'urine. Aux stades initiaux, la douleur peut ne pas être grave, mais si elle n'est pas traitée, une forte coup de couteau apparaît.

Autres raisons

La mésadénite, caractérisée par une inflammation des ganglions lymphatiques du mésentère intestinal, peut provoquer des douleurs. Si la mésadénite est d'origine tuberculeuse, la personne souffre de:

  • épuisement général;
  • faiblesse
  • élever la température;
  • ESR élevé.

Manifestations cliniques de la tuberculose abdominale

La mésadénite est une maladie dangereuse qui présente des symptômes similaires à ceux de l’appendicite. Il peut être causé par divers agents pathogènes infectieux. Le traitement est effectué dans un hôpital chirurgical avec des méthodes conservatrices.

C'est important! Les maladies parasitaires, le zona, les inflammations de l'articulation de la hanche entraînent des douleurs lancinantes et deviennent, pendant la période d'exacerbation, des perforations aiguës.

Diagnostics

En cas de douleur, une personne doit immédiatement appeler une équipe d'urgence qui livrera à l'hôpital chirurgical.

Pour les douleurs de piqûre dans l'abdomen, vous devez immédiatement appeler l'équipe de l'ambulance.

Réaliser les études suivantes:

  • Échographie;
  • Radiographie;
  • Test de sang et d'urine.

S'il y a peu de données pour établir un diagnostic, la personne est envoyée pour examen à:

Il faut passer un examen

Si une appendicite est suspectée, la palpation de l'abdomen et de la région rectale, une analyse sanguine biochimique, un ECG et une laparoscopie diagnostique sont effectuées. Afin d'exclure le diagnostic d'une grossesse extra-utérine, un examen gynécologique et une échographie des organes pelviens sont examinés.

Traitement

Le traitement de la douleur perçante consiste à éliminer les causes de leur survenue. Dans les maladies inflammatoires et infectieuses intestinales, une antibiothérapie est prescrite, ainsi que des préparations pour restaurer la motilité intestinale et il est obligatoire de suivre les règles de la nutrition alimentaire.

Si la douleur est causée par une maladie intestinale infectieuse ou si une inflammation est requise, un régime alimentaire est nécessaire.

C'est important! Le traitement de l'appendicite et de la grossesse extra-utérine n'est possible que par chirurgie.

Les maladies du rein et de la vessie sont le plus souvent inflammatoires et des médicaments antibactériens sont utilisés pour les traiter. Dans ce cas, l’auto-traitement est impossible - il est très important d’établir le type de bactérie qui a provoqué l’inflammation.

Afin de réduire le syndrome de douleur prononcée, vous pouvez utiliser les médicaments suivants.