Principal / Pancréatite

Colite du côté droit: symptômes de développement et causes de la douleur

Pancréatite

La colite du côté droit peut être le signe d'une pathologie hépatique de la vésicule biliaire et des voies biliaires, menaçant le pronostic vital. Les coliques abdominales chez les femmes peuvent indiquer une grossesse extra-utérine. Un traitement tardif peut être fatal. La raison peut être d'autres maladies: pancréatite, pyélonéphrite, appendicite.

Causes de la colique biliaire

La colique biliaire est un syndrome de douleur intense résultant du blocage des voies biliaires. La maladie est accompagnée de spasmes.

Des douleurs à la couture surviennent si le canal biliaire bloque la pierre. Causes de la maladie:

  • maladie de calculs biliaires;
  • cholécystite;
  • cholangite.

Dans de rares cas, la colique biliaire est associée à une appendicite et à la maladie de Crohn. La pathologie est due au fait que l'écoulement de la bile est perturbé. L'intensité de la douleur dépend de l'emplacement de la pierre. Le foie picotera également en cas de spasme des canaux biliaires. Avec des lésions intenses de la douleur du canal biliaire insupportable. Le syndrome dure de quelques minutes à 6 heures. Il s'apaise progressivement. Si l'attaque dure plus de 5 heures, le médecin suggère une cholécystite. Avec cette pathologie, la vésicule biliaire devient enflammée. Certains patients ont des douleurs épigastriques et inférieures au sternum.

Description de la maladie cholécystite

Si elle se blesse au côté droit, l’inconfort peut se propager à la région de l’omoplate. Chez certains patients, la douleur est localisée au bas du cœur et est confondue avec une attaque d’angine de poitrine. Symptômes typiques de la cholécystite:

  • nausée conduisant à des vomissements;
  • fièvre, pouls rapide.
  • décoloration de la peau (elle devient jaunâtre).

Certains patients développent des démangeaisons cutanées, l'urine s'assombrit et les selles s'éclaircissent.

Si une pierre pénètre dans les canaux biliaires, un spasme se produit. À la suite de la réaction pathologique, la circulation sanguine est perturbée. Causes de la cholécystite:

  • régime alimentaire malsain;
  • fumer;
  • abus d'alcool.

Les coliques de l'hypochondre droit migrent vers la région de l'omoplate. Lorsque vous essayez d’inspirer brusquement dans l’estomac, vous pouvez être très poignardé. La gêne causée par la cholécystite avec absence de pierre est de courte durée. La douleur survient lorsque le patient mange des aliments épicés, salés, frits ou gras.

Dans la cholécystite aiguë, les parois de la vésicule biliaire deviennent enflammées. La cause de la maladie est un processus infectieux. La cholécystite aiguë est plus communément diagnostiquée chez l'homme. La colite du côté inférieur droit avec cholécystite peut être accompagnée d'une température corporelle de + 37,3 ° C. Le patient ne peut pas relâcher les muscles abdominaux. Pour confirmer le diagnostic de cholécystite aiguë, il est nécessaire de procéder à un examen complet. Le patient est testé pour le sang, les matières fécales et l'urine. Lors de la confirmation du diagnostic du patient est hospitalisé. Le médecin prescrit des antibiotiques ou une intervention chirurgicale pour enlever la vésicule biliaire.

Cholangite de pathologie infectieuse

Avec cette maladie, les voies biliaires deviennent enflammées. La cholangite aiguë est difficile. La maladie entraîne une inflammation des canaux biliaires, ils peuvent être des calculs.

Avec la progression de la cholangite, une douleur aiguë se produit dans l'hypochondre droit. Le patient a des symptômes de jaunisse:

  • la température corporelle augmente;
  • des frissons apparaissent;
  • la pression artérielle diminue;
  • les matières fécales deviennent sombres, l'urine - la lumière.

Si le médecin confirme le diagnostic de cholangite, le patient est hospitalisé. Le traitement implique une intervention chirurgicale.

Colique hépatique

Les patients sont souvent intéressés par la raison pour laquelle les piqûres se trouvent du bon côté. Si une personne a une attaque de colique du foie, vous devez appeler une ambulance. Les médecins fourniront les premiers soins et appuieront le diagnostic allégué. Pour éliminer le syndrome de la douleur, un médicament est administré par voie intraveineuse. Une hospitalisation tardive peut entraîner des complications graves, voire mortelles.

En cas de cholangite et de cholécystite aiguë, le médecin prescrit un traitement conservateur. Le patient prend des antispasmodiques, des analgésiques qui aident à arrêter la douleur, des antibiotiques sont prescrits. L'opération d'enlèvement des calculs de la vésicule biliaire a lieu en urgence. Les médicaments antispasmodiques soulagent également la douleur. Les dosages sont individuels. Le patient ne doit pas se soigner lui-même. Dans le côté droit, cela peut légèrement picoter, puis le médecin vous prescrit, Mais-shpu ou Duspatalin. Parfois, vous devez augmenter le dosage.

Les médicaments antispasmodiques, notamment la nitroglycérine, détendent les muscles abdominaux et restaurent la fonction des canaux biliaires. Si l'estomac s'inquiète d'une colite aiguë, la papaverine est nommée. Le médicament a un effet analgésique. Afin d'éviter les maladies du foie, il est nécessaire de traiter rapidement les maladies concomitantes. Lorsque l'apparition de coliques devrait immédiatement appeler une ambulance. Le patient doit manger rationnellement, si nécessaire - pour suivre un régime. Il est important de renoncer à l'alcool et à tous les produits nocifs. Un sommeil sain et une activité physique mesurée aideront à prévenir les maladies du foie.

Maladies des reins et de la vessie

Lorsque la pyélonéphrite peut piquer dans l'estomac. L'intensité du syndrome douloureux dépend du degré de lésion rénale. La gêne est localisée en bas à droite de l'abdomen ou à gauche.

Si les deux reins sont atteints, les symptômes de la pathologie deviennent prononcés. La pyélonéphrite est accompagnée de:

  • faiblesse, malaise;
  • augmentation de la température corporelle;
  • douleur en urinant;
  • la soif
  • mal de tête.

Avec cette maladie, l'urine devient sombre.

La glomérulonéphrite survient chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli. Le tableau clinique de la pathologie:

  • malaise;
  • douleur dans l'abdomen droit ou gauche;
  • l'urine avec une teinte rouge;
  • essoufflement;
  • pression accrue.

Grossesse extra-utérine en tant que cause de la douleur

Au début de la pathologie, il y a une légère douleur au côté. Un diagnostic tardif augmente l'inconfort. La douleur irradie dans le rectum. Pendant la grossesse extra-utérine, la trompe de Fallope peut se rompre, entraînant la mort.

Il est nécessaire de diagnostiquer la pathologie dans le temps et d'effectuer l'opération. La grossesse extra-utérine est accompagnée de:

  • saignements;
  • malaise;
  • des nausées;
  • inflammation de la trompe de Fallope;

Dyskofort dans l'estomac a le caractère piquant, il peut être long. Si une femme a mal à la dague, la pathologie progresse. La mort survient du fait que l'ovaire est déchiré et que des saignements internes se produisent. Si vous trouvez au moins un de ces symptômes, consultez un gynécologue.

Autres pathologies possibles

La pancréatite est une maladie dans laquelle le pancréas s'enflamme. Il manifeste une douleur paroxystique dans l'hypochondre. Symptômes de pathologie:

  • vomissements;
  • douleur au côté droit;
  • urine trouble;
  • les matières fécales lumineuses;
  • jaunisse.

L'appendicite nécessite un traitement précoce. Le danger d’une maladie est qu’elle peut conduire à une péritonite et à la mort.

L'appendicite est accompagnée d'une douleur aiguë dans l'hypochondre. La maladie se manifeste aussi:

  • faiblesse
  • augmentation de la température corporelle;
  • des nausées et des vomissements;

Gêne abdominale après l’éducation physique

Si vous courez ou sautez pendant une longue période, vous pourriez ressentir une gêne au côté droit. La maladie est associée à l’étirement de la capsule hépatique. Avec un effort physique intense, les canaux biliaires s'étirent, provoquant des fourmillements dans le côté droit. Pour ces raisons, vous ne pouvez pas manger avant les séances d'entraînement. Si l'estomac est vide, le foie et les organes gastro-intestinaux sont moins stressés.

Douleur après avoir pris des drogues

Il y a des cas où, après avoir pris des antibiotiques, le côté droit fait mal. Cela signifie que les membranes muqueuses du foie sont endommagées ou que les intestins sont touchés. Pour ces raisons, le médecin ne prescrit pas d'antibiotiques pendant une longue période. Les organes gastro-intestinaux, y compris le foie, sont sensibles à ce groupe de médicaments.

Quelles sont les raisons pour lesquelles le côté droit de l'abdomen peut faire mal et piquer

Si la colite du côté droit du bas-ventre, vous pouvez alors suspecter un dysfonctionnement des systèmes internes et des organes ou même une maladie grave du corps. Douleur aiguë particulièrement dangereuse, avec la manifestation répétée de laquelle il n'est plus nécessaire de retarder le traitement des médecins: le thérapeute, le gynécologue, le chirurgien, le néphrologue, l'urologue.

Types de douleur

En cas de coliques dans l'abdomen en bas à droite, il convient de prêter attention au caractère que les médecins prennent en compte lors du premier examen afin de poser un diagnostic précis. Si douleur:

  • terne et ne s'affaisse pas pendant longtemps, la raison du développement de l'insuffisance rénale chronique, du foie, de la vésicule biliaire;
  • aiguë, avec nausées et vomissements, puis infection possible dans les intestins, appendicite, obstruction intestinale, coliques hépatiques au sommet de l'abdomen;
  • crampes périodiques, c’est-à-dire suspicion de spasmes ou pathologie de l’intestin;
  • douloureux, peu prononcé, avec libération de selles et de caillots sanguins, il ressemble à une colite, une cholécystite, une inflammation de la muqueuse de la vésicule biliaire ou des parois du gros intestin.

Il est nécessaire d’écouter attentivement la douleur, car sa nature et sa durée indiquent souvent le développement d’une maladie dans le corps.

Maladies des femmes

Les femmes s'inquiètent souvent de l'apparition de coliques du côté droit, et plusieurs raisons peuvent expliquer cette apparition:

Les médecins ont déterminé quel est le remède le plus efficace contre les vers! Selon les statistiques, tous les 5 Russes ont des vers. Lisez plus une recette qui aidera à nettoyer le corps des vers en seulement 7 jours.

  1. Grossesse extra-utérine et manifestation de la première douleur à la poignardée puis à la douleur lancinante pendant plusieurs semaines. Avec l'avènement de saignements abondants, il est possible de supposer une rupture de la trompe de Fallope, une augmentation de la taille de l'ovule en dehors de l'utérus. Si une pipe se rompt, les coliques se contractent, puis à la rupture, elles sont tranchantes et perçantes. Une femme a un besoin urgent d'hospitalisation, car la mort peut survenir en quelques heures. Les recours auprès du gynécologue ou du chirurgien doivent être rapides.
  2. La fausse couche, lorsque la douleur est lancinante et de courte durée, ne dure pas plus de 2 secondes, donne généralement à l'ovaire à droite et s'accompagne de saignements. La pathologie nécessite un traitement urgent chez des spécialistes.
  3. La menstruation, qui peut aussi être considérée comme une pathologie, en cas d'accumulation de caillots sanguins dans l'utérus, l'apparition de fortes coliques dans l'aine à droite. La maladie survient généralement dans les 2-3 premiers jours suivant le début des menstruations. Si la sensation de malaise ne cesse pas pendant tous les jours menstruels, nauséeux et étourdi, alors la raison peut en être une infection, une inflammation de la cavité utérine.
  4. Kyste ovarien, lorsque la douleur lancinante devient insupportable avec l’arrivée de l’ovulation ou de la menstruation. Visuellement, l'ovaire droit fait légèrement saillie et, en cas d'apoplexie ou de rupture d'un kyste, il se réduit au niveau du rein. C'est au moment de l'ovulation, en cas d'étirement des parois de l'ovaire, une rupture peut survenir et la levée de poids ne fera qu'aggraver la situation. Lors de la torsion des kystes ovariens, un syndrome douloureux puissant sévit dans le bas de l'abdomen, à droite, jusqu'à la perte de conscience. Chez les femmes, la pression chute brusquement, frissons, vomissements. La chirurgie d'urgence est nécessaire.
  5. Annexite lorsque l'inflammation des ovaires ou de la trompe de Fallope à droite est couverte. En cas d'évolution prolongée et de modification importante des tissus, le processus devient chronique et les coliques couvrent toute la partie de l'abdomen. Généralement amplifié immédiatement après la menstruation et progressivement déplacé vers la source, c’est-à-dire vers l’appendice droit ou gauche. De plus, le contenu muqueux ou purulent sort du vagin, la température est augmentée à 39 g.
  6. Endométriose, lorsque le tissu endométrial est situé dans une prolifération située près des parois utérines. Lors de la propagation dans les intestins commence à piquer dans le côté droit avec le retour à la partie pelvienne. Les femmes ont des pertes séreuses et de la fièvre.

Note! Il est important que les femmes comprennent que le kyste ne se résout pas toujours tout seul. Vous ne devez pas supporter le syndrome de la douleur constante, donnant dans l'anus et la cuisse à droite.

La douleur chez les femmes du bas-ventre à droite peut être le symptôme de nombreuses maladies du système reproducteur. Avec une sensation de tiraillement ou de douleur avec recul au niveau du périnée, il est possible d’assumer le développement d’annexitis, des fibromes utérins. Avec l'apparition de coliques à la hausse - une tumeur dans la trompe de Fallope, quand vous ne pouvez pas vous passer d'une opération d'urgence.

C'est une douleur gynécologique, fréquente chez les femmes. Bien que cela n'indique pas toujours la pathologie, par exemple avec l'avènement de la menstruation, cela arrive souvent chez les jeunes filles à naître ou pendant la grossesse au cours de la seconde moitié, lorsque l'utérus se développe vigoureusement, commence à bouger et à pincer le foie, le colon et l'appendice. Cependant, en cas de douleur aiguë dans l'hypochondre droit, une menace potentielle de foyer inflammatoire dans les parois du côlon en raison d'un appendice allongé se bloque. Il est préférable de ne pas attendre les conséquences désagréables et de contacter immédiatement les médecins pour une échographie.

Toute douleur pendant la grossesse peut être une cloche désagréable. Il est bon qu’il apparaisse une fois avec des mouvements brusques ou un changement soudain de la position du corps. Au début de la période, une attaque collatérale peut se produire lorsque la fausse couche a commencé et plus tard - pendant le travail prématuré. L'apparition de saignements abondants est une menace pour la santé et la vie de la mère et du bébé.

Maladies des hommes

L'inflammation du ganglion droite, l'apparition de coliques dans le scrotum et l'aine ne sont pas rares chez l'homme. Ils peuvent affecter négativement le système reproducteur. Des attaques dans le bas ventre à droite sont observées avec un cours inflammatoire dans les vésicules séminales, les corps caverneux ou caverneux du pénis, la glande de la prostate, le follicule spermatique.

Dans ce contexte, développez des maladies telles que:

  • Épididymite avec l'apparition de coliques avec recul sur le côté droit.
  • Urétrite avec sensation de brûlure, douleur au moment de la miction. L'inflammation commence dans l'urètre, puis se propage au ganglion inguinal à droite. Une douleur aigüe aux coutures peut survenir pendant la marche et au repos. Les coliques apparaissent soudainement, avec un blocage des cailloux de l'uretère, à cause de ce que le développement de l'inflammation commence. En l'absence d'effets thérapeutiques, le processus peut s'étendre aux testicules, entraînant des complications du type d'orchite - une maladie complexe qui nécessite un traitement par des antibiotiques et des antiviraux. Sinon, l'inflammation mènera à l'infertilité masculine.
  • Appendicite lorsque la colique se développe progressivement. Souvent, la douleur est une douleur vagabonde, aiguë, mais principalement localisée dans la partie inférieure droite de l'abdomen. Il est impossible d’ignorer des signes tels que l’apparition de coliques en premier dans le nombril avec un mouvement progressif vers le coin droit, une douleur accrue en essayant de s’allonger sur le côté gauche, lorsque les coliques commencent à couper l’abdomen avec un retour au rectum lorsqu’on marche, la température augmente, des vomissements apparaissent.
  • Hernie inguinale dans la cavité du canal inguinal avec saillie des parois péritonéales. C'est un phénomène fréquent chez les hommes lorsqu'un symptôme aigu apparaît dans l'aine droite et qu'il n'est pas difficile, visuellement, de remarquer une butte sur le corps. La maladie nécessite une opération.

Autres raisons

Si la colite est dans le côté droit de l'abdomen, alors le développement de maladies telles que:

  1. Pancréatite aiguë sur le fond de l'inflammation dans le tractus gastro-intestinal.

Des signes supplémentaires sont observés:

  • blanchiment de la peau;
  • lèvres bleues;
  • douleur abdominale diffuse à droite;
  • l'apparition de délires, de frissons, d'une forte fièvre;
  • attaques de vomissements qui ne passent pas même avec l'estomac vide;
  • tension musculaire excessive lors de la palpation de l'abdomen;
  • durcissement et douleur dans la bonne région;
  • coliques aiguës, ne passant pas même après avoir pris des analgésiques (condition dangereuse, nécessite une chirurgie).
  1. La péritonite, en tant que complication de l'appendicite, lorsque le contenu pathologique sous la forme de substances putréfactives dans les processus de l'intestin commence à aller plus loin, se répand dans la cavité péritonéale et les organes internes. Une intervention urgente du chirurgien est nécessaire.
  2. L'insuffisance rénale, lorsqu'elle commence à faire mal dans le carré droit de l'abdomen, accumule des particules de sang avec beaucoup de bactéries qui ne peuvent pas sortir seules avec l'urine, le bassin du rein et le parenchyme deviennent enflammés, la miction devient douloureuse et peut s'arrêter complètement. Nécessite de nettoyer le flux sanguin de l'urine accumulée, éventuellement en effectuant une intervention chirurgicale.
  3. Inversion des intestins, lorsque les boucles du cæcum prennent une position anormale anormale et sont enveloppées, ce qui provoque une douleur aiguë dans la partie inférieure droite du type de contraction. La condition est dangereuse pour la vie humaine.
  4. Diverticulite intestinale avec saillie du diverticule ou des parois intestinales du côlon. La colique apparaît, l'inflammation se développe dans le côté droit. La maladie se caractérise par des saignements graves, une obstruction intestinale, le développement d'une inflammation dans la cavité péritonéale et même en oncologie. Seules la détection au stade initial et la réalisation de l'effet thérapeutique garantissent une guérison réussie de la maladie.
  5. Duodénite dans l'inflammation du duodénum. En plus de la douleur, des vomissements, des nausées, des flatulences, de la fièvre peuvent survenir.
  6. La maladie de Crohn lorsque les intestins sont engloutis dans l'inflammation. Les symptômes ressemblent à une appendicite et la douleur épuise simplement la personne. Un diagnostic approfondi est requis.
  7. En oncologie, lorsque le syndrome douloureux devient diffus, les tissus pathologiques se propagent aux zones adjacentes au fur et à mesure de leur croissance. Oncoprocess dans le corps - c'est exactement le cas lorsque la douleur peut devenir insupportable.
  8. Hépatite B avec inflammation et hypertrophie du foie et étirement de la capsule. Il y a une douleur à droite dans le bas-ventre, aggravée par des mouvements. Le développement du processus inflammatoire conduit à des spasmes intestinaux, des douleurs au niveau du nombril du type de contractions.
  9. Colite, avec apparition de douleur tirante, en cas de processus inflammatoire dans le côlon ascendant ou près des parois du gros intestin.
  10. Maladie biliaire dans l'accumulation de calculs dans les voies biliaires. La douleur, comme si elle était roulée, se manifeste intensément et attaque dans les moments de mouvement des pierres.

Par nature, le syndrome de poignardage le plus souvent se manifeste dans le carré inférieur droit, ce qui peut être dû à:

  • infection génitale avec lésion du pénis chez l'homme et de la muqueuse vaginale chez la femme;
  • la séparation des parois internes de l'aorte;
  • inflammation lymphatique dans les ganglions lymphatiques ou les vaisseaux sanguins;
  • thrombose veineuse;
  • inflammation dans le rectum.

L’essentiel est d’identifier rapidement les facteurs de provocation et de contribuer à l’élimination rapide de la douleur.

Les douleurs abdominales sur le côté droit de l'estomac conduisent à des maladies graves, et un diagnostic exact ne peut pas toujours être posé à partir de sensations douloureuses. Seuls les conseils et les recommandations du médecin, le passage d'un diagnostic complet, permettront d'identifier les véritables causes, et le traitement sera complet et correct.

La douleur est un symptôme, mais les causes peuvent être complètement différentes. Si les coliques ont commencé à apparaître plus d'une fois, il est impossible de les ignorer. Faites particulièrement attention à l'apparition de symptômes tels que:

  • crampes abdominales;
  • pas d'écoulement d'urine ni écoulement avec pus, mucus, sang, odeur désagréable;
  • fièvre aiguë; fièvre
  • réduction de la pression.

La cause la plus fréquente de coliques douloureuses est l'évolution inflammatoire d'un organe particulier du péritoine. Une douleur débilitante est observée lors d’une cirrhose du foie. La maladie peut entraîner des modifications irréversibles dans les tissus de l'organe. Processus inflammatoire asymptomatique avec varices dans le pelvis. C'est un problème fréquent chez les femmes, quand il appelle, ça fait mal au bas-ventre à droite. En l'absence de traitement, une artère peut se rompre et une hémorragie grave dans la cavité péritonéale peut survenir.

La douleur ne peut être ignorée ou éliminée par des anesthésiques inconnus sans examen médical et diagnostic. Seul l'énoncé du diagnostic correct et du traitement prescrit par un professionnel permettra d'identifier rapidement les facteurs provoquants afin d'éviter d'éventuelles complications.

Vous ne pouvez pas compter sur l'aide de remèdes populaires et de méthodes de traitement à domicile en appliquant, par exemple, un appareil de chauffage sur le point sensible. Il n'est pas toujours efficace de le réchauffer. Plus souvent, au contraire, il est nécessaire de refroidir ou de confiner la glace.

Si la colite est insupportable du côté droit de l'abdomen, la douleur devient aiguë, inattendue, intense et sans relâche pendant 0,5 heure, provoque une gêne, un saignement du vagin ou du contenu purulent de l'urine, un vomissement incontrôlable ou précédant l'évanouissement, une chute brutale de la pression alors vous devez appeler de toute urgence les médecins. Les conséquences peuvent être graves et irréversibles.

Canette dans le bas-ventre à droite: causes et traitement

✓ Article vérifié par un médecin

Les coliques dans l'estomac, si elles se situent dans le bas de l'abdomen, peuvent être un signe de désordres intestinaux ou de processus inflammatoires de divers organes situés dans le quadrant inférieur droit. Ce sont certaines zones du côlon et de l'intestin grêle, ainsi que le mésentère reliant l'intestin grêle à l'arrière de l'espace péritonéal. Chez la femme, ce symptôme peut indiquer un processus inflammatoire lent dans l'appendice droit, qui comprend l'ovaire et la trompe de Fallope, situés du côté droit de l'utérus. Parfois, des sensations perçantes peuvent être un signe d’obstruction des voies urinaires et de maladies de la vessie, des reins et des uretères (cystite, glomérulonéphrite).

Canette dans le bas-ventre à droite: causes et traitement

Pour déterminer exactement la cause de la douleur, vous devez contacter votre médecin local. Le médecin recueillera les antécédents médicaux complets, déterminera la nature de la douleur, sa localisation, son intensité, procédera à un examen primaire, dont les résultats seront examinés ultérieurement. Si la douleur est de forte intensité et s'accompagne d'autres symptômes pathologiques (fièvre, vomissements, écoulements sanglants), vous devez appeler une ambulance, car ces symptômes peuvent survenir pendant l'inflammation de l'annexe, la rupture et la torsion de la formation d'ovaires kystiques et d'autres maladies dans lesquelles le patient une assistance chirurgicale d'urgence est nécessaire.

Coliques du côté droit des femmes

Chez les femmes, une douleur à la couture, ayant une localisation du côté droit, peut être associée à une inflammation de l'appendice droit. Avec cette pathologie, une femme se plaint de fortes douleurs du côté droit, qui apparaissent dans le bas du dos, la région sacro-coccygienne et le bas de l'abdomen. En cas d'inflammation infectieuse aiguë, le syndrome douloureux peut avoir une intensité telle qu'il limite complètement la mobilité du patient.

Les principales causes de douleur abdominale aiguë

Les autres manifestations cliniques de la salpingoophorite (ainsi que ses formes isolées - salpingite et ovarite), qui permettent ensemble de diagnostiquer des troubles du fonctionnement des appendices, sont les suivantes:

  • sensations douloureuses de nature aiguë ou aiguë sur le côté de la région abdominale;
  • augmentation de la température (généralement dans une condition subfébrile);
  • nausée (très rarement - vomissements);
  • faiblesse
  • maux de tête graves d'intensité semblable à une crise de migraine;
  • signes d'intoxication générale (maux de tête, frissons).

Le traitement de la salpingoophorite est effectué dans un hôpital. On prescrit à la femme des médicaments antibactériens et anti-inflammatoires sous forme d'injection, de procédures physiothérapeutiques et d'anesthésiques. La durée du traitement est généralement de 7 à 10 jours, mais dans les cas graves, l’hospitalisation peut être différée jusqu’à trois semaines.

Hydronéphrose et problèmes rénaux

Des sensations douloureuses de nature perforante peuvent être un symptôme de l'hydronéphrose - une expansion pathologique du bassin et des cupules du système rénal, se développant sur le fond de l'obstruction des voies urinaires et du mauvais apport sanguin à l'organe. Dans cette pathologie, les patients peuvent se plaindre de l'inconfort d'un coup de couteau dans la partie inférieure de l'espace abdominal, région lombaire, moins souvent dans les hanches et les fesses.

Le syndrome douloureux avec hydronéphrose a toujours une intensité prononcée et le tableau clinique est complété par d'autres symptômes caractéristiques, notamment:

  • tension du péritoine musculaire;
  • douleur aiguë et aiguë au début de la miction;
  • besoin fréquent de vider la vessie, accompagné de pression et d'expansion;
  • défécation douloureuse et rare (constipation).

La température pendant l'hydronéphrose reste dans les limites de la normale. Dans de rares cas, une femme peut avoir un seul vomissement anormal.

Une douleur à la couture sur le côté droit peut également indiquer une inflammation des glomérules rénaux (glomérulonéphrite), une pyélonéphrite et une obstruction des uretères.

Le traitement de ces maladies comprend la prise d'agents antibactériens, de diurétiques pour éliminer l'excès de liquide et d'éliminer les poches, des frais diurétiques pour améliorer le débit de l'urine et des suppléments à base de plantes, des anti-inflammatoires.

Comment et quoi traiter?

Antibiotiques à la pénicilline et macrolides (Flemoxin, Sumamed, Ampicillin), médicaments diurétiques (furosémide), immunotropes (Viferon, interféron), médicaments anti-épidémiques (Biseptol)

Agents antibactériens ("Nitroxoline", "Amoxicilline", "Métronidazole"), préparations à base de plantes ("Canéphron"), médicaments anti-inflammatoires ("Ibuklin", "Diclofénac")

Inflammation de l'appendice du caecum

Pour reconnaître une crise d'appendicite, il est important de connaître ses symptômes typiques. Ceux-ci incluent:

  • vomissements abondants (généralement simples) sans mélange d’acides biliaires et d’odeur putride;
  • élévation de la température jusqu'aux limites supérieures de la condition sous-fébrile (38 °);
  • soulagement de la douleur en décubitus dorsal;
  • augmentation de la douleur dans tout mouvement associé à la tension des muscles abdominaux;
  • fièvre
  • selles molles.

C'est important! L'appendicite n'est pas toujours accompagnée de fièvre. Vous devez donc consulter un médecin en cas de sensations douloureuses au bas de l'abdomen, en particulier si elles ont une localisation du côté droit.

Traitement appendicite

Le seul traitement pour l'inflammation de l'annexe est de l'enlever. L'opération est effectuée immédiatement après la livraison du patient à l'hôpital chirurgical. Ne mangez pas et ne buvez pas d'eau avant l'arrivée des médecins, car cela pourrait entraîner des complications lors d'une intervention chirurgicale s'il est pratiqué sous anesthésie générale. Il est également interdit de prendre des médicaments analgésiques - ils peuvent atténuer la douleur pendant un court instant et le médecin ne sera pas en mesure de poser un diagnostic correct, ce qui entraînerait une détérioration de la santé.

Signes et symptômes de l'appendicite

Après l'opération, on prescrira au patient une diète modérée et l'administration prophylactique de médicaments antibactériens, par exemple le métronidazole.

Pathologie du tractus gastro-intestinal

Troubles de l'intestin, processus inflammatoires des parois intestinales - les causes les plus courantes de coliques intestinales du côté droit. Pour que le médecin puisse diagnostiquer correctement, le patient doit décrire avec précision la nature de la douleur et sa localisation. Les coliques aiguës du côté droit, récidivant régulièrement, peuvent être le signe de maladies graves nécessitant une hospitalisation urgente: maladie de Crohn et diverticulite. Les infections intestinales, la colite et la duodénite sont des causes moins dangereuses de ce syndrome douloureux.

Maladies sur le site de la douleur

Intoxication alimentaire et l'intoxication

Les infections intestinales et les intoxications alimentaires sont généralement accompagnées de crampes ou de douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen, mais avec des lésions modérées, le syndrome douloureux peut ressembler à une colique intestinale. Les bactéries (salmonelles, staphylocoques, bacilles hémophiles) et les virus peuvent causer des infections intestinales. L'infection virale la plus courante est la grippe intestinale, causée par le rotavirus.

Les infections de tout type sont toujours accompagnées de symptômes prononcés, se manifestant par les symptômes suivants:

  • intoxication grave;
  • refus de manger;
  • forte fièvre;
  • des frissons;
  • selles molles fréquentes et abondantes;
  • changement dans la consistance des matières fécales (elles deviennent liquides et mousseuses);
  • vomissements.

Localisation de la douleur aiguë dans les maladies chirurgicales

Seul un médecin expérimenté peut suspecter une infection intestinale entraînant une douleur lancinante. Vous ne devez donc pas attendre avec un traitement à l’hôpital - cela risque de provoquer une déshydratation grave et une détérioration du bien-être.

Pour le traitement de la plupart des maladies infectieuses intestinales, le schéma thérapeutique standard présenté dans le tableau ci-dessous est utilisé.

Quels médicaments sont inclus?

"Clarithromycine", "Enterofuril", "Amoxicilline", "Flemoksin", "Zinnat", "Hemomitsin"

"Anaferon", "Interféron", "Arbidol", "Tiloron", "Ergoferon", "Amiksin"

"Suprastin", "Diazolin", "Zodak"

"Linex", "Bifiform", "Atsipol", "Normobakt", "Yogulakt"

C'est important! Dans certains cas, l'intoxication alimentaire et les infections intestinales doivent être traitées à l'hôpital, vous ne devez donc pas refuser l'hospitalisation si votre médecin l'exige.

Colite granulomateuse

Il s'agit d'une pathologie iléale systémique grave, qui se développe généralement sur une longue période (jusqu'à plusieurs années). Le début d'une exacerbation dans cette maladie présente des symptômes très similaires à ceux de l'inflammation de l'annexe, mais il existe des signes permettant de la différencier de l'appendicite aiguë; par conséquent, la prise d'antécédents est d'une grande importance pour le diagnostic.

Symptômes de la colite granulomateuse

Quelle est la différence entre une colite granulomateuse (entérite) et une appendicite?

Avec entérite régionale

Les violations des selles (diarrhée) se produisent bien avant l'attaque et peuvent se reproduire périodiquement pendant plusieurs mois, voire plusieurs années.

A une localisation claire dans la région iliaque droite.

C'est important! Si vous n'arrêtez pas l'attaque à temps, une perforation de l'iléon peut survenir - une pathologie mortelle nécessitant des soins chirurgicaux d'urgence. Dans la plupart des cas, le traitement de la maladie de Crohn est également chirurgical.

Vidéo - Pourquoi le côté droit de l'abdomen fait-il mal?

Mésadénite

Dans environ 8 à 9% des cas, une forte douleur lancinante au bas de l'abdomen droit est un signe de mésadénite. La pathologie est une inflammation du tissu lymphoïde situé dans le pli péritonéal qui relie l'intestin grêle et la paroi arrière de l'espace abdominal (mésentère). La maladie appartient aux pathologies chroniques et peut se poursuivre sans les symptômes exprimés.

Le patient atteint de mésadénite ressent une faiblesse constante et perd du poids. Ses sautes d'humeur sont notées périodiquement, des pensées perturbantes surgissent. La numération globulaire complète avec cette pathologie révèle toujours une augmentation du taux de sédimentation des érythrocytes (ESR). La température peut périodiquement atteindre 37,3 ° -37,6 °.

C'est important! Environ 80% des mésadénites se développent à la suite de lésions tuberculeuses intestinales. Il est donc important d'identifier la maladie au stade initial. Des symptômes similaires peuvent également indiquer la croissance de tumeurs dans le côlon ou l'intestin grêle. Par conséquent, lorsque des symptômes de mésadénite apparaissent, la consultation de l'oncologue est nécessairement prescrite au patient.

Vidéo - Pourquoi ça fait mal au bas-ventre droit?

Pathologie des voies biliaires

Avec les coliques hépatiques, des sensations douloureuses apparaissent d'abord dans l'hypochondre droit, puis descendent progressivement dans le bas de l'abdomen. La pathologie est caractéristique de la cholélithiose et apparaît lorsque les calculs passent par les voies biliaires. Dans certains cas, ce symptôme indique une atrésie des voies biliaires - une pathologie grave dans laquelle l'écoulement de la bile est perturbé en raison d'une obstruction des conduits et où la bile concentrée s'accumule dans le foie. Les signes d'atrésie biliaire sont:

  • température constamment élevée;
  • une augmentation de l'abdomen;
  • couleur jaune de la peau;
  • vomissements récurrents;
  • jaunissement de la sclérotique oculaire;
  • raideur et tendresse du foie;
  • manque d'appétit.

Douleurs abdominales

C'est important! Obstruction des voies biliaires et cholélithiase - maladies pour lesquelles le patient nécessite un traitement chirurgical suivi d’un traitement de soutien et une observation à l’hôpital.

Douleurs de couture sur le côté droit du bas-ventre - un symptôme qui nécessite toujours de consulter un médecin. Des symptômes similaires ne sont associés que dans 2 à 3% des cas à des facteurs physiologiques: abondance d'aliments gras et frits dans l'alimentation, tabagisme et charge accrue. Dans d'autres situations, un tel tableau clinique nécessite un diagnostic approfondi et un traitement rapide. Si une personne a une piqûre au ventre à droite, il est important de comprendre que la plupart des causes de ce symptôme nécessitent un traitement chirurgical et qu'un retard peut entraîner des complications graves, voire le décès du patient.

Vous aimez cet article?
Enregistrer pour ne pas perdre!

Colite en bas de l'abdomen droit

Si les piqûres dans le côté droit du bas-ventre, vous devriez examiner attentivement votre santé et consulter un médecin. Les fourmillements dans ce domaine peuvent avoir une grande variété de causes, allant de la maladie intestinale inflammatoire aux pathologies chirurgicales graves. Ils doivent être diagnostiqués et traités rapidement, sans quoi des complications graves peuvent se développer - une péritonite, des saignements, des pincements et la mort des organes internes.

Pourquoi pique le bas-ventre à droite

Dans cette zone de l'abdomen se trouve la partie ascendante du gros intestin, boucle de l'intestin grêle, appendice, péritoine, en partie des uretères. Si la douleur lancinante est apparue soudainement du côté droit et augmente, le plus probablement, un processus pathologique aigu a lieu:

  • appendicite (inflammation de l'annexe);
  • coliques néphrétiques (crise douloureuse provoquée par le passage de calculs de l'uretère au cours de la lithiase urinaire);
  • obstruction intestinale;
  • mourant d'une partie de l'intestin en raison d'une thrombose des vaisseaux mésentériques;
  • pincement des organes internes de la hernie inguinale.

Si l'abdomen inférieur droit poignarde périodiquement, les maladies suivantes doivent être suspectées:

  • colite (inflammation du côlon ascendant);
  • entérite (inflammation aiguë ou chronique du petit intestin);
  • perturbation des intestins, accompagnée de processus de fermentation, accumulation de gaz, constipation;
  • pyélonéphrite ou glomérulonéphrite (processus inflammatoires dans différentes structures du rein);
  • tumeurs de l'intestin, du rein.

De plus, la présence d’adhésions, qui se forment généralement en cas d’inflammation ou de chirurgie, peut provoquer des fourmillements périodiques dans le bas de l’abdomen. Pour éviter le développement d’adhésions, un drainage est établi pour les patients; il est recommandé de ne pas s’allonger après une opération afin que le liquide inflammatoire ne stagne pas dans l’estomac; des préparations spéciales et une physiothérapie sont prescrites.

Causes de picotements dans le côté droit du bas-ventre chez les femmes

Toutes les causes susmentionnées de picotements dans le bas-ventre droit peuvent survenir chez les femmes. Cependant, le beau sexe a ses propres particularités liées au fait qu’elles possèdent des appendices utérins (ovaires et trompes de Fallope). Des sensations désagréables se produisent lorsque ces organes deviennent enflammés. Et le plus souvent, cette inflammation est chronique, aussi les patients se plaignent-ils de siroter et de picoter à droite au-dessus du pubis. En outre, une douleur dans le côté droit du bas peut manifester un kyste de l'ovaire droit, un néoplasme polykystique malin des appendices.

La rupture du tube pendant la grossesse extra-utérine progressive et l'apoplexie (violation de l'intégrité) de l'ovaire sont des maladies nécessitant des soins chirurgicaux d'urgence. Avec eux, le bas-ventre droit peut également picoter, mais seulement au début du développement de la pathologie. Très vite, la douleur devient insupportable, d'autres symptômes de la maladie apparaissent: vertiges, baisse de la pression artérielle, etc. Si des fourmillements dans le bas-ventre surviennent pendant une grossesse normale, il est nécessaire d’éliminer le risque de fausse couche.

Des fourmillements dans le côté droit de l'abdomen peuvent être accompagnés d'une ovulation dans l'ovaire droit. Normalement, il ne devrait y avoir aucune sensation douloureuse, mais si l'ovaire est enflammé, sa capsule s'épaissit, ce qui peut compliquer le processus de libération de l'ovule. Par conséquent, si des picotements se produisent constamment au milieu du cycle, il est conseillé de consulter un gynécologue et de subir une échographie. Même un léger inconfort peut indiquer qu'il y a un problème avec les appendices de l'utérus.

Pourquoi piquer le bas-ventre à droite chez les hommes

Les hommes comme les femmes peuvent souffrir de maladie intestinale inflammatoire, d'altérations du système digestif, d'urolithiase. Cependant, pour les représentants du sexe fort plus que pour les femmes plus faibles, le développement de la hernie inguinale est typique. Cela est dû aux caractéristiques anatomiques du corps masculin et à un effort physique excessif, qui doit souvent supporter les hommes. En outre, chez les hommes, des processus pathologiques liés à la prostate et à la vessie peuvent provoquer des douleurs dans l'abdomen inférieur droit. L'étirement des muscles de la paroi abdominale après l'entraînement sportif et l'haltérophilie peut faire mal au bas de l'abdomen droit.

Que faire à la maison

La règle principale - vous ne pouvez pas essayer de traiter les picotements dans l'estomac, si pas connu la cause de cette sensation désagréable. Les lavements, les laxatifs, les analgésiques, les coussins chauffants ne peuvent qu'être aggravés, en particulier si les picotements se sont produits soudainement, et cela ne s'est jamais produit auparavant.

Si l'estomac persiste longtemps, vous devez vous allonger et évaluer l'intensité de la douleur, les causes de son apparition et l'existence d'autres symptômes (nausée, fièvre, diarrhée ou constipation, troubles de la miction). Femmes, il est important de se rappeler le jour de leur cycle menstruel, s'il y a un retard de menstruation, si les rapports sexuels n'ont pas précédé l'apparition de fourmillements. Cela vaut également la peine de vérifier les pertes vaginales - s’il ya du sang sur les sous-vêtements. Toutes ces informations permettront de déterminer quel type de problème de santé peut survenir, avec quel spécialiste s'adresser ou s'il est temps d'appeler une "salle d'urgence".

N'attendez pas une consultation de routine avec un médecin, mais appelez une ambulance dans les cas suivants:

  • Si les picotements deviennent forts, ils prennent la forme d’une attaque douloureuse et nuisent aux performances du travail quotidien ou du sommeil.
  • Si la douleur est accompagnée de vomissements, fièvre, vertiges graves ou perte de conscience.
  • Si le bas-ventre est dur du côté droit de la future mère.
  • Si la diarrhée sanglante s'est produite dans le fond de picotements dans l'estomac.

Quel médecin contacter

Une visite chez le médecin doit avoir lieu si:

  • Les picotements sont répétés périodiquement.
  • Apparu la formation de tumeur dans l'aine.
  • En plus de la douleur lancinante, il existe des problèmes de vidange de l'intestin ou de la vessie.
  • Il existe un lien entre la survenue de malaises à l'estomac et la consommation de nourriture, la consommation de certaines boissons, l'intimité et le stress physique.
  • La douleur est insignifiante, mais persiste plus de 3 jours.
  • Les femmes présentant des picotements dans le bas-ventre ont présenté des écoulements vaginaux anormaux (sang, mélange de pus, etc.).

Lorsque les picotements dans l'abdomen commencent après un repas, il convient de consulter un gastro-entérologue. Les femmes souffrant de douleurs abdominales, il est conseillé de consulter un gynécologue. Si des picotements se produisent constamment au même endroit et sont associés à un effort physique, s’accompagne de la formation d’une saillie dans l’aine, il est nécessaire de consulter un chirurgien. En cas de localisation de la douleur plus en arrière (du côté lombaire), la consultation d'un néphrologue ou d'un urologue est requise.

Olga Zubkova, commentatrice médicale, épidémiologiste

2,318 vues totales, 4 vues aujourd'hui

Topographiquement, la trompe utérine (trompe utérine), l'uretère s'étendant du rein droit et débouchant dans la vessie, une grande partie de l'intestin et de l'appendice (processus vermiforme s'étendant de la partie inférieure du caecum) est projetée dans le côté droit de l'abdomen du corps féminin. Ainsi, la cause de la douleur dans la partie inférieure droite de l'abdomen chez la femme peut être une maladie de l'un de ces organes.

Que faire si vous ressentez une douleur dans l'abdomen inférieur droit?

Pour savoir exactement quel organe du corps de la femme a provoqué l'apparition de sensations douloureuses dans le quadrant inférieur droit de l'abdomen, le syndrome de la douleur est détaillé. Selon ce concept, on entend une évaluation de la gravité et de la nature de la douleur (crampes, coupures, perforations, tirettes, etc.), ainsi que ses liens avec la position du corps, l'exercice, la miction et l'acte de défécation.

Lors de l’examen diagnostique, le spécialiste est tenu de déterminer la présence de signes associés (fièvre, pertes vaginales, vomissements, diarrhée, etc.). Dans le même temps, il est nécessaire de déterminer si de telles douleurs sont apparues plus tôt et comment elles ont été causées.

Pour le diagnostic final, on prescrit au patient un examen diagnostique, qui inclut des méthodes instrumentales et de laboratoire.

Il est obligatoire pour une femme de subir une échographie des organes pelviens, ainsi que des analyses de sang et d'urine.

Si vous suspectez la localisation du processus pathologique dans le système digestif ou excréteur du patient, il est recommandé de passer une radiographie et, si nécessaire, un examen endoscopique des organes digestifs, de la vessie ou du système reproducteur.

Causes de la douleur dans la partie inférieure droite de l'abdomen

En pratique clinique, la douleur apparaissant dans le quadrant inférieur droit est généralement divisée en 2 groupes: gynécologique et général (provoqué par des maladies d'autres organes internes).

Causes de la douleur gynécologique:

  1. Maladies inflammatoires de l'utérus et des appendices.
  2. Grossesse extra-utérine (trompes).
  3. Kyste des jambes de torsion de l'ovaire droit.
  4. Apoplexie de l'ovaire droit (hémorragie).
  5. La présence d'une tumeur bénigne ou maligne sur l'appendice utérin droit.

Causes de la douleur non gynécologique:

  1. Appendicite (inflammation de l'annexe).
  2. Inflammation des ganglions lymphatiques du mésentère de l'intestin (mazadénite).
  3. Pathologie des voies urinaires.
  4. Maladie de l'intestin (maladie de Crohn, néoplasmes, diverticulose).

Type et nature de la douleur

La douleur apparaissant dans la partie inférieure droite de l'abdomen peut être périodique et constante, vive, sourde, tiraillante, tiraillante, etc. La douleur est parfois accompagnée d'autres symptômes (fièvre, faiblesse, diarrhée, baisse de la pression artérielle et etc.), ainsi qu’ils peuvent modifier l’emplacement de leur emplacement, ou irradier vers le bas du dos, le sacrum, la cuisse et d’autres endroits, ou couvrir tout l’espace abdominal.

Douleur gynécologique

Dans le cas où une femme a des douleurs dans la partie inférieure droite de l'abdomen, cette condition peut le plus souvent indiquer la présence d'une pathologie dans les appendices utérins. Vous pouvez suspecter le développement de maladies gynécologiques de plusieurs manières:

  • La présence de processus inflammatoires aigus ou chroniques dans les appendices utérins;
  • Violation du cycle menstruel;
  • La survenue de pertes vaginales anormales;
  • Histoire défavorable.

La nature de la douleur en pathologie gynécologique aiguë

Dans le cas où la douleur dans la partie inférieure droite de l'abdomen se développe soudainement et se caractérise par la plus grande intensité, le patient a besoin d'une assistance médicale urgente.

Les symptômes d'un abdomen aigu peuvent déclencher une grossesse extra-utérine, une inflammation aiguë des appendices (annexite), une hémorragie dans l'ovaire, une torsion des jambes du kyste ovarien. Dans ce cas, les douleurs sont des crampes, des coupures ou des perforations.

En cas de rupture de la trompe utérine, qui est une conséquence de la grossesse tubaire, il y a une douleur dite "de poignard";

Avec un abcès ovarien ou une congestion de gnoz dans la trompe de Fallope, les patientes se plaignent de douleurs aiguës et lancinantes;

Souvent, la douleur provoquée par un problème gynécologique irradie vers l’anus et vers la région de l’articulation sacro-iliaque;

Avec le développement de l'hémorragie massive, due à une chute de la pression artérielle, une pâleur de la peau et des muqueuses, des vertiges, une faiblesse générale et une accélération du rythme cardiaque.

Si une grande quantité de sang ou de pus pénètre dans la cavité pelvienne, la douleur peut irradier vers les régions sus et sous-clavière, ainsi que vers l'hypochondre droit;

Avec le développement d'une inflammation aiguë du côté droit, ainsi que de douleurs dans le bas de l'abdomen, la température corporelle du patient augmente et des pertes purulentes par le vagin apparaissent.

La nature de la douleur en pathologie gynécologique chronique

En présence d'un processus inflammatoire chronique dans l'appendice droit, les femmes se plaignent d'avoir des douleurs sourdes tirantes localisées dans l'abdomen inférieur droit. Les symptômes douloureux sont souvent accompagnés par la présence d'un écoulement mucopurulent.

Sous l'influence de facteurs provoquants (hypothermie, situation stressante ou effort physique excessif, immunité affaiblie, etc.), il existe un risque d'exacerbation du processus pathologique, accompagné du développement de complications purulentes. En l'absence de traitement adéquat, il est possible de développer des modifications irréversibles de l'appendice utérin droit, pouvant entraîner une infertilité des trompes.

Douleur dans la partie inférieure droite de l'abdomen lors du développement de nouveaux processus

Dans la pratique gynécologique, il existe de nombreux cas où des processus néoplasiques (tumeurs bénignes et malignes des ovaires ou de la trompe de Fallope) sont à l'origine d'une douleur localisée dans la partie inférieure droite de l'abdomen. En règle générale, les néoplasmes kystiques bénins se font sentir lorsqu'ils atteignent une certaine taille (lorsque la tumeur commence à pincer les tissus et les organes voisins).

Lors de la formation d'une tumeur maligne dans la trompe de Fallope, les patients se plaignent de douleurs dans le bas-ventre droit dès les premiers stades de leur développement. Dans le même temps, les sensations douloureuses ont un caractère de crampes et sont souvent accompagnées d'un écoulement abondant d'eau. Le plus souvent, la maladie est détectée chez les femmes de 40 à 45 ans entrées en ménopause.

En ce qui concerne le cancer de l'ovaire, cette pathologie se développe le plus souvent au cours de la période post-ménopausique, mais pendant longtemps, elle ne se manifeste pas. Dans cette situation, la douleur apparaît à la base des symptômes de l'intoxication par le cancer et de l'épuisement général du corps, avec une prévalence étendue du processus tumoral. Cependant, il n'est pas rare que la douleur dans la partie inférieure droite de l'abdomen en cas de cancer de l'ovaire droit soit ressentie dès les premiers stades de la maladie. Ils naissent sans raison et ont un caractère douloureux ou tirant à court terme.

Au fil du temps, la douleur apparaît une fois tous les 4 à 5 jours, dure de 2 à 3 heures, puis s'atténue. Dans le cas où la tumeur se développe dans la cavité pelvienne, le patient est tourmenté par une douleur constante qui peut changer de caractère en fonction du degré de lésion des organes et des tissus impliqués dans le processus pathologique.

Douleur dans le quadrant inférieur droit de l'abdomen, provoquée par une appendicite aiguë

En plus des maladies gynécologiques, une inflammation de l’appendice peut provoquer des douleurs dans la partie inférieure droite de l’abdomen. En l'absence de soins médicaux adéquats, une telle condition peut entraîner la suppuration et la rupture ultérieure de l'appendice, ce qui, à son tour, provoque le développement d'une péritonite et peut même être fatal. Par conséquent, si la douleur est concentrée à un moment donné à droite ou est localisée dans le nombril et ne disparaît pas avant plusieurs heures, la femme a besoin d’une assistance médicale urgente.

À l'inflammation de l'appendice la douleur sourde sourde apparaissant sous une cuillère progresse lentement et se déplace graduellement vers la région iliaque. Très souvent, la douleur donne au rectum et augmente lors de la marche, ainsi que lorsqu’on essaie de se retourner du côté gauche (en position couchée). Souvent, le développement du processus pathologique chez un patient entraîne des nausées, des vomissements et de la fièvre.

Autres conditions dangereuses qui provoquent des douleurs dans l'abdomen inférieur droit

Les douleurs chirurgicales aiguës qui se produisent dans le bas-ventre, en pratique clinique, sont appelées "abdomen aigu". Il s’agit d’un complexe symptomatique caractéristique d’une inflammation du pancréas (pancréatite aiguë) et d’une péritonite d’origines diverses. Les signes les plus caractéristiques de cet état pathologique comprennent une douleur insupportable, prévalant à droite, des vomissements, une détérioration significative de l'état général, une température corporelle élevée. Ces patients nécessitent une hospitalisation urgente au service de chirurgie.

Remarque: Il n'est pas recommandé de prendre des analgésiques avant l'examen médical, car ils peuvent modifier de manière significative le tableau clinique.

Douleurs du quadrant inférieur droit causées par des pathologies inflammatoires

Des sensations douloureuses dans la partie inférieure droite de la femme peuvent provoquer des maladies inflammatoires de l'intestin telles que la colite ulcéreuse (inflammation de la membrane muqueuse du côlon), l'entérite granulomateuse ou la maladie de Crohn (pathologie d'étiologie inconnue), l'iléite (inflammation de l'iléon) et les invasions helminthiques. Dans le même temps, une douleur dans la partie inférieure droite de l'abdomen peut entraîner une compression des terminaisons nerveuses allant de la colonne vertébrale à cette région, en raison d'un zona (infection par herpevirus) et du mouvement de la pierre à travers l'uretère.

Souvent, la douleur dans le bas de l'abdomen provoque des maladies vénériennes (gonorrhée, chlamydia, trichomonase). Dans ce cas, ils s'accompagnent d'écoulements purulents ou mucopuruleux du vagin et d'une gêne lors de la miction.

Douleur dans la partie inférieure droite de l'abdomen pendant la grossesse

Causes physiologiques

Le plus souvent, une douleur dans le quadrant inférieur droit de l'abdomen au début de la grossesse survient à cause de la fixation de l'ovule sur le côté droit de l'utérus. Dans le même temps, la progestérone peut causer des douleurs qui relâchent et assouplissent les tissus entourant l'utérus. De plus, la croissance de l'utérus peut également déclencher la douleur.

Causes pathologiques

  1. Hypertonus de l'utérus (état menaçant d'une fausse couche).
  2. Commencez l'avortement spontané.
  3. Insuffisance cervicale (affaiblissement de l'os utérus interne).
  4. Contractions, précurseurs.
  5. La cystite
  6. Troubles digestifs.

En cas d'allongement de la douleur dans le bas-ventre droit, consulter un spécialiste qui, après avoir procédé à tous les tests de diagnostic prévus par le protocole, recherchera la cause de la douleur et, si nécessaire, recommandera un traitement adéquat.

✓ Article vérifié par un médecin

Les coliques dans l'estomac, si elles se situent dans le bas de l'abdomen, peuvent être un signe de désordres intestinaux ou de processus inflammatoires de divers organes situés dans le quadrant inférieur droit. Ce sont certaines zones du côlon et de l'intestin grêle, ainsi que le mésentère reliant l'intestin grêle à l'arrière de l'espace péritonéal. Chez la femme, ce symptôme peut indiquer un processus inflammatoire lent dans l'appendice droit, qui comprend l'ovaire et la trompe de Fallope, situés du côté droit de l'utérus. Parfois, des sensations perçantes peuvent être un signe d’obstruction des voies urinaires et de maladies de la vessie, des reins et des uretères (cystite, glomérulonéphrite).

Canette dans le bas-ventre à droite: causes et traitement

Pour déterminer exactement la cause de la douleur, vous devez contacter votre médecin local. Le médecin recueillera les antécédents médicaux complets, déterminera la nature de la douleur, sa localisation, son intensité, procédera à un examen primaire, dont les résultats seront examinés ultérieurement. Si la douleur est de forte intensité et s'accompagne d'autres symptômes pathologiques (fièvre, vomissements, écoulements sanglants), vous devez appeler une ambulance, car ces symptômes peuvent survenir pendant l'inflammation de l'annexe, la rupture et la torsion de la formation d'ovaires kystiques et d'autres maladies dans lesquelles le patient une assistance chirurgicale d'urgence est nécessaire.

Coliques du côté droit des femmes

Chez les femmes, une douleur à la couture, ayant une localisation du côté droit, peut être associée à une inflammation de l'appendice droit. Avec cette pathologie, une femme se plaint de fortes douleurs du côté droit, qui apparaissent dans le bas du dos, la région sacro-coccygienne et le bas de l'abdomen. En cas d'inflammation infectieuse aiguë, le syndrome douloureux peut avoir une intensité telle qu'il limite complètement la mobilité du patient.

Les principales causes de douleur abdominale aiguë

Les autres manifestations cliniques de la salpingoophorite (ainsi que ses formes isolées - salpingite et ovarite), qui permettent ensemble de diagnostiquer des troubles du fonctionnement des appendices, sont les suivantes:

  • sensations douloureuses de nature aiguë ou aiguë sur le côté de la région abdominale;
  • augmentation de la température (généralement dans une condition subfébrile);
  • nausée (très rarement - vomissements);
  • faiblesse
  • maux de tête graves d'intensité semblable à une crise de migraine;
  • signes d'intoxication générale (maux de tête, frissons).

Le traitement de la salpingoophorite est effectué dans un hôpital. On prescrit à la femme des médicaments antibactériens et anti-inflammatoires sous forme d'injection, de procédures physiothérapeutiques et d'anesthésiques. La durée du traitement est généralement de 7 à 10 jours, mais dans les cas graves, l’hospitalisation peut être différée jusqu’à trois semaines.

Hydronéphrose et problèmes rénaux

Des sensations douloureuses de nature perforante peuvent être un symptôme de l'hydronéphrose - une expansion pathologique du bassin et des cupules du système rénal, se développant sur le fond de l'obstruction des voies urinaires et du mauvais apport sanguin à l'organe. Dans cette pathologie, les patients peuvent se plaindre de l'inconfort d'un coup de couteau dans la partie inférieure de l'espace abdominal, région lombaire, moins souvent dans les hanches et les fesses.

Le syndrome douloureux avec hydronéphrose a toujours une intensité prononcée et le tableau clinique est complété par d'autres symptômes caractéristiques, notamment:

  • tension du péritoine musculaire;
  • douleur aiguë et aiguë au début de la miction;
  • besoin fréquent de vider la vessie, accompagné de pression et d'expansion;
  • défécation douloureuse et rare (constipation).

La température pendant l'hydronéphrose reste dans les limites de la normale. Dans de rares cas, une femme peut avoir un seul vomissement anormal.

Une douleur à la couture sur le côté droit peut également indiquer une inflammation des glomérules rénaux (glomérulonéphrite), une pyélonéphrite et une obstruction des uretères.

Le traitement de ces maladies comprend la prise d'agents antibactériens, de diurétiques pour éliminer l'excès de liquide et d'éliminer les poches, des frais diurétiques pour améliorer le débit de l'urine et des suppléments à base de plantes, des anti-inflammatoires.