Principal / L'intestin

Quelles sont les raisons pour lesquelles le côté droit de l'abdomen peut faire mal et piquer

L'intestin

Si la colite du côté droit du bas-ventre, vous pouvez alors suspecter un dysfonctionnement des systèmes internes et des organes ou même une maladie grave du corps. Douleur aiguë particulièrement dangereuse, avec la manifestation répétée de laquelle il n'est plus nécessaire de retarder le traitement des médecins: le thérapeute, le gynécologue, le chirurgien, le néphrologue, l'urologue.

Types de douleur

En cas de coliques dans l'abdomen en bas à droite, il convient de prêter attention au caractère que les médecins prennent en compte lors du premier examen afin de poser un diagnostic précis. Si douleur:

  • terne et ne s'affaisse pas pendant longtemps, la raison du développement de l'insuffisance rénale chronique, du foie, de la vésicule biliaire;
  • aiguë, avec nausées et vomissements, puis infection possible dans les intestins, appendicite, obstruction intestinale, coliques hépatiques au sommet de l'abdomen;
  • crampes périodiques, c’est-à-dire suspicion de spasmes ou pathologie de l’intestin;
  • douloureux, peu prononcé, avec libération de selles et de caillots sanguins, il ressemble à une colite, une cholécystite, une inflammation de la muqueuse de la vésicule biliaire ou des parois du gros intestin.

Il est nécessaire d’écouter attentivement la douleur, car sa nature et sa durée indiquent souvent le développement d’une maladie dans le corps.

Maladies des femmes

Les femmes s'inquiètent souvent de l'apparition de coliques du côté droit, et plusieurs raisons peuvent expliquer cette apparition:

Les médecins ont déterminé quel est le remède le plus efficace contre les vers! Selon les statistiques, tous les 5 Russes ont des vers. Lisez plus une recette qui aidera à nettoyer le corps des vers en seulement 7 jours.

  1. Grossesse extra-utérine et manifestation de la première douleur à la poignardée puis à la douleur lancinante pendant plusieurs semaines. Avec l'avènement de saignements abondants, il est possible de supposer une rupture de la trompe de Fallope, une augmentation de la taille de l'ovule en dehors de l'utérus. Si une pipe se rompt, les coliques se contractent, puis à la rupture, elles sont tranchantes et perçantes. Une femme a un besoin urgent d'hospitalisation, car la mort peut survenir en quelques heures. Les recours auprès du gynécologue ou du chirurgien doivent être rapides.
  2. La fausse couche, lorsque la douleur est lancinante et de courte durée, ne dure pas plus de 2 secondes, donne généralement à l'ovaire à droite et s'accompagne de saignements. La pathologie nécessite un traitement urgent chez des spécialistes.
  3. La menstruation, qui peut aussi être considérée comme une pathologie, en cas d'accumulation de caillots sanguins dans l'utérus, l'apparition de fortes coliques dans l'aine à droite. La maladie survient généralement dans les 2-3 premiers jours suivant le début des menstruations. Si la sensation de malaise ne cesse pas pendant tous les jours menstruels, nauséeux et étourdi, alors la raison peut en être une infection, une inflammation de la cavité utérine.
  4. Kyste ovarien, lorsque la douleur lancinante devient insupportable avec l’arrivée de l’ovulation ou de la menstruation. Visuellement, l'ovaire droit fait légèrement saillie et, en cas d'apoplexie ou de rupture d'un kyste, il se réduit au niveau du rein. C'est au moment de l'ovulation, en cas d'étirement des parois de l'ovaire, une rupture peut survenir et la levée de poids ne fera qu'aggraver la situation. Lors de la torsion des kystes ovariens, un syndrome douloureux puissant sévit dans le bas de l'abdomen, à droite, jusqu'à la perte de conscience. Chez les femmes, la pression chute brusquement, frissons, vomissements. La chirurgie d'urgence est nécessaire.
  5. Annexite lorsque l'inflammation des ovaires ou de la trompe de Fallope à droite est couverte. En cas d'évolution prolongée et de modification importante des tissus, le processus devient chronique et les coliques couvrent toute la partie de l'abdomen. Généralement amplifié immédiatement après la menstruation et progressivement déplacé vers la source, c’est-à-dire vers l’appendice droit ou gauche. De plus, le contenu muqueux ou purulent sort du vagin, la température est augmentée à 39 g.
  6. Endométriose, lorsque le tissu endométrial est situé dans une prolifération située près des parois utérines. Lors de la propagation dans les intestins commence à piquer dans le côté droit avec le retour à la partie pelvienne. Les femmes ont des pertes séreuses et de la fièvre.

Note! Il est important que les femmes comprennent que le kyste ne se résout pas toujours tout seul. Vous ne devez pas supporter le syndrome de la douleur constante, donnant dans l'anus et la cuisse à droite.

La douleur chez les femmes du bas-ventre à droite peut être le symptôme de nombreuses maladies du système reproducteur. Avec une sensation de tiraillement ou de douleur avec recul au niveau du périnée, il est possible d’assumer le développement d’annexitis, des fibromes utérins. Avec l'apparition de coliques à la hausse - une tumeur dans la trompe de Fallope, quand vous ne pouvez pas vous passer d'une opération d'urgence.

C'est une douleur gynécologique, fréquente chez les femmes. Bien que cela n'indique pas toujours la pathologie, par exemple avec l'avènement de la menstruation, cela arrive souvent chez les jeunes filles à naître ou pendant la grossesse au cours de la seconde moitié, lorsque l'utérus se développe vigoureusement, commence à bouger et à pincer le foie, le colon et l'appendice. Cependant, en cas de douleur aiguë dans l'hypochondre droit, une menace potentielle de foyer inflammatoire dans les parois du côlon en raison d'un appendice allongé se bloque. Il est préférable de ne pas attendre les conséquences désagréables et de contacter immédiatement les médecins pour une échographie.

Toute douleur pendant la grossesse peut être une cloche désagréable. Il est bon qu’il apparaisse une fois avec des mouvements brusques ou un changement soudain de la position du corps. Au début de la période, une attaque collatérale peut se produire lorsque la fausse couche a commencé et plus tard - pendant le travail prématuré. L'apparition de saignements abondants est une menace pour la santé et la vie de la mère et du bébé.

Maladies des hommes

L'inflammation du ganglion droite, l'apparition de coliques dans le scrotum et l'aine ne sont pas rares chez l'homme. Ils peuvent affecter négativement le système reproducteur. Des attaques dans le bas ventre à droite sont observées avec un cours inflammatoire dans les vésicules séminales, les corps caverneux ou caverneux du pénis, la glande de la prostate, le follicule spermatique.

Dans ce contexte, développez des maladies telles que:

  • Épididymite avec l'apparition de coliques avec recul sur le côté droit.
  • Urétrite avec sensation de brûlure, douleur au moment de la miction. L'inflammation commence dans l'urètre, puis se propage au ganglion inguinal à droite. Une douleur aigüe aux coutures peut survenir pendant la marche et au repos. Les coliques apparaissent soudainement, avec un blocage des cailloux de l'uretère, à cause de ce que le développement de l'inflammation commence. En l'absence d'effets thérapeutiques, le processus peut s'étendre aux testicules, entraînant des complications du type d'orchite - une maladie complexe qui nécessite un traitement par des antibiotiques et des antiviraux. Sinon, l'inflammation mènera à l'infertilité masculine.
  • Appendicite lorsque la colique se développe progressivement. Souvent, la douleur est une douleur vagabonde, aiguë, mais principalement localisée dans la partie inférieure droite de l'abdomen. Il est impossible d’ignorer des signes tels que l’apparition de coliques en premier dans le nombril avec un mouvement progressif vers le coin droit, une douleur accrue en essayant de s’allonger sur le côté gauche, lorsque les coliques commencent à couper l’abdomen avec un retour au rectum lorsqu’on marche, la température augmente, des vomissements apparaissent.
  • Hernie inguinale dans la cavité du canal inguinal avec saillie des parois péritonéales. C'est un phénomène fréquent chez les hommes lorsqu'un symptôme aigu apparaît dans l'aine droite et qu'il n'est pas difficile, visuellement, de remarquer une butte sur le corps. La maladie nécessite une opération.

Autres raisons

Si la colite est dans le côté droit de l'abdomen, alors le développement de maladies telles que:

  1. Pancréatite aiguë sur le fond de l'inflammation dans le tractus gastro-intestinal.

Des signes supplémentaires sont observés:

  • blanchiment de la peau;
  • lèvres bleues;
  • douleur abdominale diffuse à droite;
  • l'apparition de délires, de frissons, d'une forte fièvre;
  • attaques de vomissements qui ne passent pas même avec l'estomac vide;
  • tension musculaire excessive lors de la palpation de l'abdomen;
  • durcissement et douleur dans la bonne région;
  • coliques aiguës, ne passant pas même après avoir pris des analgésiques (condition dangereuse, nécessite une chirurgie).
  1. La péritonite, en tant que complication de l'appendicite, lorsque le contenu pathologique sous la forme de substances putréfactives dans les processus de l'intestin commence à aller plus loin, se répand dans la cavité péritonéale et les organes internes. Une intervention urgente du chirurgien est nécessaire.
  2. L'insuffisance rénale, lorsqu'elle commence à faire mal dans le carré droit de l'abdomen, accumule des particules de sang avec beaucoup de bactéries qui ne peuvent pas sortir seules avec l'urine, le bassin du rein et le parenchyme deviennent enflammés, la miction devient douloureuse et peut s'arrêter complètement. Nécessite de nettoyer le flux sanguin de l'urine accumulée, éventuellement en effectuant une intervention chirurgicale.
  3. Inversion des intestins, lorsque les boucles du cæcum prennent une position anormale anormale et sont enveloppées, ce qui provoque une douleur aiguë dans la partie inférieure droite du type de contraction. La condition est dangereuse pour la vie humaine.
  4. Diverticulite intestinale avec saillie du diverticule ou des parois intestinales du côlon. La colique apparaît, l'inflammation se développe dans le côté droit. La maladie se caractérise par des saignements graves, une obstruction intestinale, le développement d'une inflammation dans la cavité péritonéale et même en oncologie. Seules la détection au stade initial et la réalisation de l'effet thérapeutique garantissent une guérison réussie de la maladie.
  5. Duodénite dans l'inflammation du duodénum. En plus de la douleur, des vomissements, des nausées, des flatulences, de la fièvre peuvent survenir.
  6. La maladie de Crohn lorsque les intestins sont engloutis dans l'inflammation. Les symptômes ressemblent à une appendicite et la douleur épuise simplement la personne. Un diagnostic approfondi est requis.
  7. En oncologie, lorsque le syndrome douloureux devient diffus, les tissus pathologiques se propagent aux zones adjacentes au fur et à mesure de leur croissance. Oncoprocess dans le corps - c'est exactement le cas lorsque la douleur peut devenir insupportable.
  8. Hépatite B avec inflammation et hypertrophie du foie et étirement de la capsule. Il y a une douleur à droite dans le bas-ventre, aggravée par des mouvements. Le développement du processus inflammatoire conduit à des spasmes intestinaux, des douleurs au niveau du nombril du type de contractions.
  9. Colite, avec apparition de douleur tirante, en cas de processus inflammatoire dans le côlon ascendant ou près des parois du gros intestin.
  10. Maladie biliaire dans l'accumulation de calculs dans les voies biliaires. La douleur, comme si elle était roulée, se manifeste intensément et attaque dans les moments de mouvement des pierres.

Par nature, le syndrome de poignardage le plus souvent se manifeste dans le carré inférieur droit, ce qui peut être dû à:

  • infection génitale avec lésion du pénis chez l'homme et de la muqueuse vaginale chez la femme;
  • la séparation des parois internes de l'aorte;
  • inflammation lymphatique dans les ganglions lymphatiques ou les vaisseaux sanguins;
  • thrombose veineuse;
  • inflammation dans le rectum.

L’essentiel est d’identifier rapidement les facteurs de provocation et de contribuer à l’élimination rapide de la douleur.

Les douleurs abdominales sur le côté droit de l'estomac conduisent à des maladies graves, et un diagnostic exact ne peut pas toujours être posé à partir de sensations douloureuses. Seuls les conseils et les recommandations du médecin, le passage d'un diagnostic complet, permettront d'identifier les véritables causes, et le traitement sera complet et correct.

La douleur est un symptôme, mais les causes peuvent être complètement différentes. Si les coliques ont commencé à apparaître plus d'une fois, il est impossible de les ignorer. Faites particulièrement attention à l'apparition de symptômes tels que:

  • crampes abdominales;
  • pas d'écoulement d'urine ni écoulement avec pus, mucus, sang, odeur désagréable;
  • fièvre aiguë; fièvre
  • réduction de la pression.

La cause la plus fréquente de coliques douloureuses est l'évolution inflammatoire d'un organe particulier du péritoine. Une douleur débilitante est observée lors d’une cirrhose du foie. La maladie peut entraîner des modifications irréversibles dans les tissus de l'organe. Processus inflammatoire asymptomatique avec varices dans le pelvis. C'est un problème fréquent chez les femmes, quand il appelle, ça fait mal au bas-ventre à droite. En l'absence de traitement, une artère peut se rompre et une hémorragie grave dans la cavité péritonéale peut survenir.

La douleur ne peut être ignorée ou éliminée par des anesthésiques inconnus sans examen médical et diagnostic. Seul l'énoncé du diagnostic correct et du traitement prescrit par un professionnel permettra d'identifier rapidement les facteurs provoquants afin d'éviter d'éventuelles complications.

Vous ne pouvez pas compter sur l'aide de remèdes populaires et de méthodes de traitement à domicile en appliquant, par exemple, un appareil de chauffage sur le point sensible. Il n'est pas toujours efficace de le réchauffer. Plus souvent, au contraire, il est nécessaire de refroidir ou de confiner la glace.

Si la colite est insupportable du côté droit de l'abdomen, la douleur devient aiguë, inattendue, intense et sans relâche pendant 0,5 heure, provoque une gêne, un saignement du vagin ou du contenu purulent de l'urine, un vomissement incontrôlable ou précédant l'évanouissement, une chute brutale de la pression alors vous devez appeler de toute urgence les médecins. Les conséquences peuvent être graves et irréversibles.

Pourquoi la colite est-elle sur le côté droit sous les côtes? Que peut-elle être

Une gêne sous les côtes à droite peut apparaître après une surcharge physique. Si le syndrome est aigu et se manifeste sur fond de nausées, de vertiges, de vomissements, de diarrhée ou d’autres symptômes, nous vous invitons à consulter un spécialiste. Sur la base des résultats du test et après l'examen, le médecin établit un diagnostic, détermine l'urgence et la composition du traitement.

Le plus souvent, lorsque la colite est à droite sous les côtes, le problème est causé par la pathologie de la vésicule biliaire, ses conduits et ses affections hépatiques.

Manifestation de douleur sous les côtes

L'intensité et la nature de l'inconfort dépendent de la maladie qui l'a provoqué. Douleur sourde, irradiant vers l’épaule droite, caractéristique des pathologies de la vésicule biliaire. Il peut aussi y avoir une lourdeur dans l'abdomen, des nausées, des haut-le-cœur, une faiblesse.

La douleur aiguë est inhérente à la cholécystite. Dans ce cas, il y a vomissements, faiblesse, fièvre, frissons.

Le spasme paroxystique grave est caractéristique de la colique hépatique et de la maladie des calculs biliaires. Douleur irradiante peut dans le cou, l'omoplate, l'épaule. Le patient vomit constamment mais ne ressent pas de soulagement.

Le spasme qui entoure les vomissements et la diarrhée est caractéristique de la pancréatite. En outre, avec une exacerbation des symptômes augmente. Les maladies chroniques du pancréas et du foie sont causées par des douleurs douloureuses.

Tirer avec engourdissement est caractéristique de la névralgie, ostéochondrose dans la région lombaire. La gêne augmente avec le mouvement.

La localisation des organes internes dans l'hypochondre droit

Juste sous les bords sont localisés:

  • les reins;
  • glande surrénale;
  • tête pancréatique;
  • le foie;
  • duodénum;
  • partie du gros intestin;
  • annexe;
  • vésicule biliaire.

En raison du nombre d'organes dans la zone présentée, il est difficile de poser un diagnostic sans examen, d'autant plus que le symptôme est irradié plus souvent. Dans le diagnostic, le médecin s’appuie sur la nature, la fréquence, la force de la saisie et les symptômes associés.

Douleur à la suture - en tant que symptôme de la pathologie des organes internes

Lors d'une inflammation, d'une difformité ou de modifications dégénératives des organes, le patient peut ressentir une gêne d'intensité et de durée variables.

Le plus souvent, l'apparition de douleurs sous les côtes à droite est affectée par:

  1. Hépatite, cirrhose.
  2. Pancréatite
  3. Cholécystite.
  4. Inflammation ou néoplasme du pancréas.
  5. Appendicite.
  6. Polykystique.
  7. Pyélonéphrite.
  8. Pneumonie ou pleurésie.
  9. Inflammation des appendices.
  10. Thrombose de la veine cave inférieure.

Causes de la douleur

Par la nature des manifestations peuvent être identifiés:

  1. Colique intestinale. Ils commencent paroxystique et, une fois pressés, les symptômes diminuent. Des sensations désagréables sont ressenties dans la partie inférieure du péritoine. Cela augmente la formation de gaz, les ballonnements commencent, des nausées et des vomissements inquiets.
  2. Douleur rénale. Manifeste une forte attaque dans la région lombaire. Des difficultés surviennent lorsque vous urinez, déféquez, par vous-même, vous permet de connaître les brûlures et les crampes au moment des excréments, de la formation de gaz.
  3. Colique hépatique. Des sensations désagréables se produisent après avoir mangé. On observe souvent une irradiation à l'épaule, à l'omoplate, à l'abdomen. Le patient augmente sa transpiration, sa bouche sèche et ses vomissements.

Les causes suivantes peuvent causer de la douleur dans cette zone:

  1. Maladies des systèmes internes, organes.
  2. L'utilisation d'aliments de mauvaise qualité ou nocifs.
  3. Le stress. La névralgie intercostale est caractérisée par une altération du fonctionnement du système nerveux ou de ses parties individuelles.
  4. Changements de fond hormonal. Lorsque le déséquilibre hormonal est perturbé, les voies biliaires commencent à fonctionner de manière incorrecte, du spam se produit et le flux biliaire est perturbé.
  5. La grossesse Lorsque porter des hormones change. De plus, pendant la croissance, l'utérus serre les organes internes.
  6. Blessures.
  7. Appendicite. L'inflammation se manifeste habituellement brutalement, mais dans le cours du processus, le processus peut avoir une image cachée.
  8. Vaincre les helminthes.
  9. Inflammation des organes féminins du système génito-urinaire.
  10. Ostéochondrose des reins.

Particularités de la localisation de la douleur

Des sensations désagréables peuvent se produire dans une zone particulière. En fonction de cela, une maladie est suggérée.

  1. La douleur au côté ou à l'abdomen est caractéristique des maladies du côlon.
  2. L'appendice peut se faire sentir n'importe où dans la région abdominale, cela dépend de la direction du processus. Dans le même temps, la localisation peut changer si ce processus est développé. La nature de la douleur est brûlante, éclatante.
  3. Une gêne dans la région iléale indique des problèmes dans le bassin ou le péritoine. L'endométriose, la perforation d'ulcères, les maladies du système urinaire, les helminthiases, les inflammations de l'intestin, les processus anormaux de l'utérus ou de ses appendices, les anévrismes, les thromboses, les embolies, l'oncologie ou les kystes dans la région peuvent préoccuper le patient.
  4. Des sensations désagréables à l'avant (dans la poitrine) parlent de maladies du tube digestif, du système cardiaque. Dans l'insuffisance cardiaque, le foie augmente de manière significative, il y a une sévérité, avec un infarctus abdominal, la pression artérielle chute brutalement, il y a une pâleur, une sensation de brûlure dans la région des côtes.
  5. Une douleur sous les côtes est un indicateur de dommages au foie. La nausée est souvent présente. Donne des sensations désagréables dans la région scapulaire, le cou et le dos. La rupture d'un kyste dans cet organe se manifeste par une douleur accrue et peut se mélanger quelque peu vers le bas.
  6. Inconfort latéral caractéristique de la cirrhose. Il brûle généralement dans la zone de la taille, parfois il redonne.
  7. Des douleurs au dos (dans le dos) sont notées dans l'ostéochondrose, une circulation sanguine altérée dans les artères et les veines creuses, des troubles rénaux, en particulier dans la lithiase urinaire, la pyélonéphrite. Au fur et à mesure que le calcul progresse, la localisation de l'inconfort change. L'ostéochondrose se manifeste par des douleurs lancinantes de haut en bas.
  8. Lorsque la cholécystite chronique se produit derrière et sous les côtes. Parlez de vous-même de faiblesse, d’étourdissements, d’un goût désagréable en bouche, d’une perte d’appétit.
  9. Dans la névralgie intercostale, tout l'hypochondre droit devient engourdi.

On observe une gêne émoussée dans les cas d'hépatite, de cirrhose, de formations dans le foie, les glandes surrénales, la cholangite, la cholécystite, la colite, la diverticulite. La gravité du côté se manifeste par un œdème du foie, une hépatite, une dyskinésie, une cholécystite.

Après l'exercice, le coup de poignard peut, si le patient souffre de cirrhose, hépatite, thrombose, congestion du foie, myosite, névralgie intercostale, ostéochondrose.

Après avoir mangé, les personnes atteintes de pathologies chroniques des intestins, de la vessie ou du foie peuvent ressentir un grondement et une gêne au haut et au bas du péritoine. Ce phénomène est causé par l'activation du péristaltisme avec une augmentation du taux de sécrétion et du mouvement des sécrétions biliaires au moment de la consommation.

En outre, les nausées, les éructations et parfois la diarrhée et la constipation sont courantes.

Les douleurs sourdes sont caractéristiques de la cholécystite, de la colite aiguë, de la dysbiose, des picotements avec la dyskinésie, des calculs biliaires.

Douleur avec la température

L'apparition d'une température élevée indique un cours aigu de pathologie. Le patient dans ce cas a besoin d'une hospitalisation urgente. Le problème peut survenir avec une pancréatite, une inflammation de l'annexe, une cholécystite, une perforation de l'ulcère, une péritonite.

Malaise en marchant et en respirant

Surtension physique, en particulier lors de la marche ou du jogging après avoir mangé, la douleur peut avoir des causes physiologiques. Avec une production excessive d'adrénaline, il se produit une relaxation et un étirement des voies biliaires. En outre, une fois chargé, le foie déborde de sang, sa taille augmente, ce qui affecte les terminaisons nerveuses de sa capsule et provoque des douleurs.

Un entraînement excessif chez des personnes non entraînées peut provoquer des spasmes du diaphragme. La douleur est ressentie lors de l'inhalation. Lorsque la respiration redevient normale, les conditions s’améliorent.

Douleur chez les enfants

Chez un enfant, la malbouffe peut se développer après la malbouffe, car le corps du bébé n'est pas encore formé et n'est pas prêt pour un stress grave.

Les troubles fonctionnels se manifestent généralement par des spasmes en violation de la motilité gastrique, lorsque le seuil d'excitabilité diminue et que le tonus du nerf vague augmente.

Le gastrospasme se caractérise par des crampes causées par le stress.

En outre, les vers constituent une cause fréquente de coliques. L'ascaridiase, la giardiase et l'entérobiose s'accompagnent d'une aggravation du sommeil et de l'appétit, de démangeaisons de l'anus, d'une éruption cutanée, d'un grincement des dents.

En général, les douleurs chez un enfant sont:

  1. Bio Causée par des pathologies d'organes et de tissus du tractus gastro-intestinal.
  2. Fonctionnel. Se produire en violation des fonctionnalités du système digestif.

La cause de la douleur insupportable à droite

Si l'état s'aggrave, vous devez immédiatement appeler un médecin.

La raison, quand il y a beaucoup de colites à droite, peut être:

  1. Cholécystite. Les pierres bloquent le mouvement de la bile. Le patient est malade, vomit, a de la fièvre, une personne se sent faible et des frissons. La douleur caractéristique au sommet peut changer d’emplacement, irradiant dans le cou, les omoplates, les épaules et les ombilicaux. Le stress affecte l'apparition de la maladie. L'exacerbation se produit plus souvent la nuit. Si vous ne fournissez pas une assistance rapide, la vésicule biliaire peut éclater.
  2. Pancréatite La douleur est lancinante, "brillante" avec une coupure, un choc de la douleur peut se produire. La température du patient augmente, la pression artérielle, la peau devient pâle, les vomissements s’ouvrent, des éructations, un essoufflement, une transpiration collante. Les yeux et la peau peuvent jaunir et des taches bleues se forment près du nombril. De plus, l’estomac est gonflé, une diarrhée ou une constipation peuvent gêner.
  3. Colique rénale. Le creux colique intense sur le côté droit du côté apparaît en raison de la présence de calculs dans les voies urinaires qui égratignent les parois avec leurs arêtes vives. En outre, inquiet pour les ballonnements, les gaz, les nausées, les vomissements, l'envie de déféquer.
  4. Duodénite. La douleur aiguë piquante se produit généralement la nuit. Les symptômes faiblissent en mangeant. La présence de bactéries dans l'intestin provoque une faiblesse, des nausées, des vomissements.
  5. Blessures aux organes internes. Cela inclut également la perforation de l'ulcère, la rupture de l'appendice, l'obstruction intestinale, les saignements internes.
  6. Thrombose des artères ou des veines. Le syndrome de la douleur et le choc, une forte diminution de la pression artérielle, une perte de conscience peuvent survenir. Sans traitement, la nécrose et la mort surviennent.

Méthodes de diagnostic

Après avoir évalué les plaintes, examiné et collecté l'anamnèse, le patient est dirigé vers des examens standard:

  • Radiographie;
  • Échographie de l'abdomen et du bassin;
  • Scanner;
  • cholangiographie;
  • urographie excrétrice et rétrograde;
  • prélèvements urogénitaux avec suspicion de pathologie des organes génitaux;
  • prélèvement de sang pour analyse générale et biochimique;
  • livraison d'échantillons d'urine

Des complications

Si le temps ne fournit pas d'assistance dans des conditions aiguës, telles que la pancréatite, la cholécystite, l'appendicite, le patient court le risque de décès par péritonite.

Les pathologies chroniques sans traitement progressent progressivement et affectent plus fortement les organes impliqués dans le processus. L'inflammation peut progressivement se déplacer vers d'autres systèmes et tissus, causant de plus en plus de dommages au corps et de nouvelles complications.

Quand consulter un médecin

Appeler une ambulance est nécessaire quand une douleur soudaine et insupportable, des spasmes. Surtout si la maladie se complique de fièvre, nausée, vomissements, diarrhée, ballonnements.

Traitement

Avant l'arrivée de l'ambulance, il est préférable de refuser de se droguer pour ne pas brouiller l'image de ce qui se passe. Il est impossible d’appliquer les éléments chauffants sur le point sensible, car cela pourrait provoquer une inflammation accrue et une péritonite.

Les nourrissons développent souvent des coliques et peuvent être allaités pour améliorer l'état du bébé. Craquer de douleur aiguë derrière les côtes est préférable de refuser de manger jusqu'au moment de l'enquête.

Si la douleur est intermittente, cela peut être dû à la nutrition. Vous devriez revoir votre menu et suivre la réaction du corps à tous les produits présentés.

Lorsque vous ressentez une gêne après un chargement, il vous suffit de vous pencher en avant pour soutenir la région du foie et de vous tenir un peu dans cette position.

Dans la lutte contre les spasmes, des spasmolytiques sont utilisés, tels que Duspatalin, No-shpa. Si le problème se pose en raison de la défaite des voies biliaires, la nitroglycérine peut être normalisée.

Réduisez le tonus musculaire et soulagez la douleur: Papaverin, Drotaverin, Platyphyllin.

Si vous devez associer un analgésique et un antispasmodique, il est recommandé de boire du Spazgan, Took. En cas de douleur intense, des analgésiques non narcotiques peuvent être prescrits: kétorolac, tramadol.

La suture dans l'hypochondre est parfois un phénomène physiologique ou résulte d'une modification du fond hormonal chez la femme. Dans ce cas, le malaise n'a pas de conséquences graves. Cependant, une gêne prolongée ou une détérioration rapide et soudaine de l'état devraient alerter le patient.

Lorsque l’ambulance doit appeler un syndrome douloureux insupportable, elle peut indiquer une perforation de l’ulcère, une exacerbation de l’appendicite, une pancréatite, une cholécystite, une maladie des calculs biliaires et d’autres pathologies graves.

Un traitement tardif dans ce cas a de lourdes conséquences. De plus, les sensations de poignardage désagréables à long terme sont caractéristiques des maladies du tractus gastro-intestinal et du système urogénital.

Pourquoi poignarde-t-on du côté droit, un tel état est-il dangereux?

Un léger picotement du côté droit est le symptôme de nombreuses maladies. Les organes tels que la vésicule biliaire, l'intestin ou l'estomac ont une structure creuse. S'ils éclatent ou se bouchent, il se produit une pathologie représentant une menace pour la vie du patient. Quand une telle condition apparaît, il est nécessaire de contacter votre médecin le plus tôt possible, surtout si la douleur augmente ou devient insupportable.

Une douleur lancinante dans le côté droit peut avoir plusieurs causes. Les plus courants sont les suivants:

  • les blessures;
  • maladies des organes internes situés dans cette partie de l'abdomen (appendice génital, digestif, foie);
  • maladies neurologiques;
  • diverses maladies associées au système musculo-squelettique.

Avec le développement d'un tel état, il est très important de séparer les sensations de coup de couteau des autres, afin que le médecin puisse établir un diagnostic précis. Il existe des types de douleur tels que:

  • Couture C'est un picotement contondant de la paroi abdominale. Renforce lorsque vous prenez un virage, faites de l'exercice, toussez ou respirez. Apparaît en présence d'une pierre dans les reins, d'une appendicite ou d'une inflammation de la vésicule biliaire.
  • Tirant. On a l'impression de tirer des organes sur la paroi abdominale. De telles douleurs ne sont pas rares chez les femmes pendant les menstruations et la grossesse. Peut se développer avec des maladies des ovaires, de l'utérus, des adhérences, une inflammation du duodénum.
  • Stupide. C'est une sensation d'éclatement de la paroi abdominale. Elle est harcelante et épuisante. Il est associé à des nausées, irritabilité et malaise. Caractérisé par des tumeurs, une cirrhose du foie, une appendicite ou une hépatite.
  • Sharp. C'est fort et soudain. Se produit en raison de problèmes gynécologiques, d'une lésion nerveuse ou d'une pathologie intestinale. Renforce les virages et les inclinaisons. Il peut être associé à un évanouissement, une migraine ou à l'apparition de mouches devant les yeux.

Des sensations de coup de couteau localisées dans le côté droit (plus près des côtes) peuvent être causées par une fracture ou même une petite ecchymose. Pour ce type de douleur, il est caractéristique que la toux, les éternuements et les respirations profondes aggravent l’inconfort.

Au début, il est difficile de déterminer la source de la douleur, mais après quelques heures, les sensations se rapprochent du site de la blessure.

L'échographie vous permet de séparer la blessure de la maladie de la vésicule biliaire ou du foie, tandis que la radiographie permet d'identifier une fracture des côtes.

Le plus souvent, ils sont le résultat d'une inflammation des organes. Avec la défaite de l'appendice, la colique se fait sentir dans le bas de l'abdomen, plus près de son côté droit. L'intoxication et l'empoisonnement peuvent être les mêmes symptômes de douleur.

Si les reins sont enflammés, la gêne diminue un peu dans le dos et, dans le cas d'une colique à droite sous les côtes, des problèmes de bile, de maladies chroniques du foie ou même d'hépatite peuvent en être la cause.

Dans les maladies des organes internes, il pique du côté droit en courant ou en marchant.

Avec de telles maladies, les coliques apparaissent rarement indépendamment et sont localisées non seulement du côté droit, mais pratiquement dans tout le corps humain. Ils peuvent être accompagnés par un engourdissement temporaire des extrémités, une altération de la parole, une dépression et des problèmes de sommeil. Ces signes indiquent que le système nerveux est affecté.

Les spasmes de surpiqûres survenant sur le dessus ou sous la poitrine sont le principal symptôme de la névralgie intercostale. Ils se produisent lors de la toux, l'exercice physique. La peau devient engourdie sur le site du nerf endommagé. Des sensations douloureuses apparaissent parallèlement à l’augmentation de la température du tégument, à un changement de couleur et à des contractions musculaires.

Ce sous-type de maladie comprend de nombreuses pathologies différentes, qui s'accompagnent d'une multitude de symptômes. L'un d'eux peut être une colique dans le côté droit. Ils apparaissent en raison du fait que dans de nombreuses maladies, par exemple, avec la goutte, les sels uriques et autres acides se déposent dans les reins, cela conduit à la douleur.

La douleur du côté droit ne peut pas être considérée comme une maladie, il ne s'agit que de l'un des symptômes des problèmes rencontrés. C'est pourquoi vous ne devez pas hésiter avec le diagnostic et le traitement.

Qu'est-ce qui a provoqué des coliques au côté droit

De nombreuses personnes dans leur vie ont connu des coliques du côté droit. Cela n’est pas surprenant, car dans la cavité abdominale, il existe un grand nombre d’organes et des dysfonctionnements dans au moins un d’eux peuvent provoquer une douleur intense. Pourquoi les coliques surviennent-elles et comment s'en débarrasser?

Causes et localisation de la douleur

Dans la partie droite de la cavité abdominale se trouvent les organes du foie, de l’appendice, de la digestion, des organes urinaires et génitaux. Le plus souvent, la douleur lancinante dans le côté droit résulte de l'inflammation ou de la maladie de ces organes. Cependant, d'autres processus peuvent causer de l'inconfort. Considérez chaque type de colique plus en détail.

  1. Intestinal. Se sent en bas à droite de l'abdomen et indique une maladie du tube digestif. Dans la plupart des cas, la cause de la douleur est:
    • Annexe inflammation
    • Abus d'aliments trop gras
    • L'intoxication
    • Empoisonnement
    • Cicatrices et adhérences dans la cavité abdominale, leur inflammation
  2. Rénal. Si la douleur redonne, cela signifie que le problème réside dans les reins ou les uretères. La raison peut être une violation de l'écoulement de l'urine, une omission du rein, un blocage de l'uretère, une inflammation des reins ou une tumeur.
  3. Hépatique. Si le côté droit est piqué sous les côtes, cela indique une maladie hépatique aiguë ou chronique et des problèmes de bile. Cela peut constituer une violation des voies biliaires, une cholécystite, une hépatite et d'autres pathologies.
  4. Les coliques associées aux maladies féminines. Ceux-ci incluent l'inflammation, la rupture et le gonflement de l'ovaire. Une gêne se produit dans le bas de l'abdomen et entre souvent dans la phase aiguë.

Ce sont les principales causes de coliques. La douleur du côté droit peut également être due à des saignements internes, à une inflammation de la plèvre, à une atteinte de la hernie inguinale et à d'autres pathologies rares. Une douleur assez souvent prononcée est observée chez les femmes avant la menstruation.

Symptômes de la colique

[sc name = "mv-1 * 1-1"] Les coliques du côté droit de la cavité abdominale apparaissent soudainement et sont souvent aiguës. Selon la cause de leur apparition, les symptômes sont différents.

Colique intestinale

Elle se caractérise par des attaques violentes qui se produisent avec une pression sur le péritoine. En règle générale, vous piquez l'abdomen vers la droite et parfois, vous ressentez de la douleur dans toute sa partie inférieure.

Dans ce cas, la maladie est accompagnée de tels symptômes:

  • Vomissements
  • La nausée
  • Formation excessive de gaz
  • Distension abdominale et ballonnements.

Colique rénale

Il est considéré comme le plus puissant et le plus désagréable. Les sensations de douleur sont localisées dans le bas du dos et sont données au bas de l'abdomen, aux organes génitaux, au nombril, à l'aine, à l'hypochondre.

Les symptômes les plus caractéristiques sont:

  • Constipation
  • Vomissements avec douleur aiguë
  • Des ballonnements
  • Miction douloureuse et fréquente

Colique hépatique

Elle se distingue par le fait qu’elle est piquée à droite sous les côtes, irradiant vers la région de l’omoplate droite et de l’épaule, recouvrant ensuite tout l’abdomen.

Les attaques se produisent souvent dans l'après-midi et sont accompagnées de:

  • Augmentation de la température
  • Des ballonnements
  • Vomissement
  • Bouche sèche
  • Transpiration

Syndrome prémenstruel et maladies féminines

La survenue de douleurs avant la menstruation est un problème connu de nombreuses femmes. Dans le même temps, ils peuvent indiquer la présence de la maladie. Par exemple, une douleur douloureuse dans le bas de l'abdomen est souvent la cause d'une inflammation, de kystes ou d'une rupture de l'ovaire. Dans ce cas, ces symptômes sont typiques:

  • La nausée
  • Perte de conscience
  • Augmentation de la température

Traitement des coliques

[sc name = "mv-1 * 1-2"] Le traitement de la colique du côté droit vise à éliminer la maladie et à atténuer la douleur. Seul un spécialiste expérimenté peut déterminer la cause de la pathologie. Cependant, quel que soit l'organe touché, si le côté droit est piqué, il est nécessaire de prendre des médicaments antispasmodiques. En règle générale, les médecins prescrivent de la nitroglycérine (un comprimé sous la langue, 3 gouttes par morceau de sucre) ou du No-Shpa (2 comprimés jusqu'à trois fois par jour) pour soulager une crise. Dans tous les cas, avant de prendre ces médicaments, vous devez consulter un médecin.

En fonction du type de colique et de la raison qui l’a provoquée, un traitement approprié est prescrit.

  1. Rénal. Lors d'une crise aiguë, le patient est hospitalisé et, si nécessaire, opéré. Un tel développement est possible si un patient est retrouvé avec de grosses pierres recouvrant l'uretère. Les petits cailloux peuvent s'éloigner d'eux-mêmes si la personne prend une position horizontale. Pour soulager les douleurs de piqûre dans le bas-ventre à droite, il est conseillé au patient de tenir un coussin chauffant dans le bas du dos et de prendre un bain chaud.
  2. Hépatique. Le plus souvent, des attaques aiguës dans la partie supérieure de l'abdomen indiquent la présence de calculs dans la vésicule biliaire. Dans ce cas, la décision est prise en matière d'intervention chirurgicale, qui peut aujourd'hui être réalisée sans incision. On prescrit au patient un régime strict excluant totalement les sucreries, les aliments épicés et les aliments gras.
  3. Intestinal. Le traitement dépend du type de maladie et de son évolution. Le patient se voit prescrire un lavement (infusion chaude de menthe et de mélisse) et un régime strict, à l'exception des aliments gras, épicés et coriaces. De médicaments il est recommandé:
    • La nitroglycérine
    • No-shpa
    • Extrait sec de Belladonna (1-2 comprimés)
    • Valériane
    • Motherwort
    • Thé au cumin et achillée millefeuille

Souvent, le côté droit du bas-ventre est tellement secoué que seul un puissant analgésique peut supporter la douleur. Dans ce cas, le patient devrait être hospitalisé d'urgence. En outre, n'oubliez pas que les coliques peuvent avoir des conséquences graves, alors ne connaissez pas le diagnostic exact, n'utilisez pas les méthodes de traitement traditionnelles.

Les coliques du côté droit sont assez courantes. S'ils ne sont pas liés à l'alimentation, la raison en est l'inflammation ou la maladie des organes internes. Une appendicite est généralement diagnostiquée lors de la réduction de la douleur dans le côté inférieur droit. Une douleur aiguë à droite sous les côtes peut provoquer une maladie du foie. Dans tous les cas, les coliques du côté ne promettent rien de bon, alors si elles se produisent, vous devriez consulter un médecin. Plus tôt vous visiterez l'hôpital, plus le traitement sera efficace.

Douleur piquée au côté droit: causes, traitement

Une plainte fréquente avec laquelle un médecin est consulté est une douleur lancinante dans le côté droit. Cela peut être dû à plusieurs raisons. Ne tolérez pas la douleur, car certaines maladies mettent la vie en danger. Que faire avec une douleur lancinante du côté droit? Comment cela peut-il être causé? Afin de comprendre les causes de la douleur, il est nécessaire de faire attention à sa nature et à son emplacement.

Comment se produit la douleur lancinante dans le côté droit?

Les sensations désagréables sont localisées à l'endroit où l'orgue est situé. Par exemple, vous avez des problèmes avec le rein droit et la douleur se produira du côté droit. Parfois, le corps peut se situer au centre, à gauche, et la douleur se dissipe du côté droit. Par exemple, l'appendice est situé dans le bas de l'abdomen à droite, la douleur est localisée au centre à droite. Il est difficile de trouver la cause par vous-même, il est donc important de consulter rapidement un médecin.

Selon le mécanisme de la douleur, ils sont réfléchis, viscéraux et péritonéaux.

Douleur lancinante viscérale se produit si la motilité de la vésicule biliaire, de l'estomac, des intestins est altérée. Ces sensations désagréables sont le plus souvent des crampes (coliques hépatiques ou intestinales), parfois sourdes, douloureuses (dyskinésie hypomotrice, flatulence). Bien souvent, ils peuvent être administrés à différentes parties du corps.

Une douleur somatique lancinante à droite apparaît dans l'appendicite aiguë, l'ulcère gastroduodénal. La douleur est constante, aiguë, coupante, elle peut augmenter quand une personne bouge, respire ou tend la paroi abdominale antérieure.

Une douleur lancinante réfléchie à droite est le plus souvent observée dans les cas de pleurésie, de pneumonie et d'autres maladies.

Organes qui provoquent des douleurs de couture dans le côté droit

  • Tête de pancréas.
  • Le foie.
  • Duodénum
  • Rein droit.
  • Uretère
  • Cecum et appendice.
  • Utérus ou ovaires.
  • Gros intestin.

Localisation de la douleur lancinante dans le côté droit

Tous les organes étant situés dans la région abdominale, la douleur peut être reflétée à gauche, à droite, parfois au centre de l’abdomen, sur les côtés et dans le dos. La localisation dépend de l’organe qui provoque l’inconfort.

Il faut garder à l'esprit que dans la région abdominale, il existe de nombreuses terminaisons nerveuses, des vaisseaux sanguins. Voici les organes génitaux et urinaires. Ils sont sensibles et peuvent facilement réagir à un stimulus. La douleur augmente lorsque l'inflammation s'aggrave.

Localisation de la douleur dans le bas ventre à droite

Inconfort associé à l'emplacement de l'organe à problème. Si vous vous inquiétez au premier abord, alors que vous tirez, ressentez une douleur vive et sourde, vous pouvez suspecter une appendicite aiguë. La douleur de la dague est dangereuse, c'est un symptôme d'hémorragie intra-abdominale, d'occlusion vasculaire. Cette douleur est typique chez les femmes.

Localisation de la douleur à droite sous les côtes

Il est nécessaire de comprendre que la vésicule biliaire, le duodénum, ​​le foie, les voies biliaires, le gros intestin sont situés à droite. Le plus souvent, l'inconfort est déclenché par une dyskinésie biliaire. Des pierres peuvent s'accumuler dans la vésicule biliaire, elles commencent à gratter les parois de l'organe et provoquent une douleur intense.

Une cholécystite peut être à l'origine d'une douleur aiguë à droite. Si la maladie est aiguë, la douleur devient insupportable. L'homme ne peut pas bouger. De tels symptômes indiquent une colique hépatique.

Qu'est-ce qui cause la douleur lancinante dans le dos à droite?

Dans le diagnostic, le médecin prend en compte le fait qu’à la droite de l’abdomen se trouve la vessie, le rein. La pyélonéphrite, la thrombose rénale, la glomérulonéphrite, l’hydronéphrose, la tuberculose rénale, le prolapsus du rein, l’urolithiase peuvent causer un inconfort.

Toutes les maladies ci-dessus entraînent une douleur rachidienne aiguë à droite, pouvant être des crampes et des coutures. Les pierres qui bloquent l'uretère en sont la cause principale, puis commencent à se tendre et à étirer ses parois.

Douleurs à coudre dans le côté droit chez les femmes

Dans le bas de l'abdomen, une grossesse extra-utérine peut provoquer une gêne. En pathologie, un œuf fécondé est attaché à la trompe de Fallope. Lorsque l'œuf commence à se développer, le tube ne se lève pas et se brise.

Qu'est-ce qui indique une grossesse extra-utérine? À droite, une douleur lancinante et sourde peut gêner; si le diagnostic n’est pas posé à temps, il devient vif et puissant. Lorsque la grossesse extra-utérine cède au rectum. Risque de rupture de la trompe de Fallope. Dans cette situation, une opération urgente est nécessaire, sinon tout peut aboutir à la mort d'une femme.

Il est important de faire attention aux symptômes supplémentaires de la grossesse extra-utérine:

Processus inflammatoire dans la trompe de Fallope droite

La douleur est localisée à droite et donne dans le haut ou le bas de l'abdomen. En plus des douleurs lancinantes, elles peuvent être tenaces et persistantes. La douleur de la dague est dangereuse, elle indique que la maladie s'est aggravée.

Les symptômes supplémentaires incluent:

Des coutures et des douleurs soudaines dans le côté inférieur droit peuvent être un symptôme de rupture ovarienne. Dans ce cas, il est nécessaire d'hospitaliser la femme de toute urgence, sinon elle pourrait mourir des suites d'un saignement. En plus des douleurs aiguës, des sauts de fièvre élevés, une grande quantité de pertes vaginales apparaît.

Ainsi, toute douleur n'a pas besoin de durer et de penser qu'elle passera d'elle-même. Il devrait être immédiatement examiné pour déterminer la cause. Beaucoup de maladies qui représentent une menace pour la santé et la vie, ne les exécutez pas. Les femmes doivent en particulier être sensibles à leur santé, car le gynécologue doit souvent diagnostiquer des maladies telles que l’annexite, la grossesse extra-utérine. Ces pathologies entraînent non seulement des douleurs sévères, mais elles sont également très dangereuses pour la vie de la femme.

Colite dans le côté droit? Colique hépatique (biliaire) - causes, symptômes, traitement, soins d’urgence et prévention

Le site fournit des informations de base. Un diagnostic et un traitement adéquats de la maladie sont possibles sous la surveillance d'un médecin consciencieux. Tous les médicaments ont des contre-indications. Consultation requise

Est-ce que le côté droit pique sous la côte?

Les principales causes de douleur dans l'hypochondre droit sont les maladies du foie, de la vésicule biliaire et des voies biliaires. Dans cet article, nous examinons les causes des douleurs aiguës dans l’hypochondre droit et les méthodes de premiers secours.

Les piqûres aiguës dans l'hypochondre droit sont appelées coliques biliaires (hépatiques). Colique biliaire - attaque soudaine de douleur intense dans l'hypochondre droit provoquée par un blocage ou un spasme des canaux biliaires. Habituellement, une pierre de la vésicule biliaire pénètre dans les voies biliaires. Cependant, un certain nombre de raisons peuvent causer une telle douleur. L'article traite des causes les plus courantes.

Anatomie de la vésicule biliaire et des voies biliaires

Pierres biliaires
La longueur du système biliaire chez un adulte dépasse 2 000 mètres. La bile commence à s'accumuler dans le foie dans les canalicules biliaires extracellulaires, à travers lesquels elle pénètre dans les canaux biliaires (lobulaire, segmentaire). Par la suite, à la sortie du foie, les canaux biliaires gauche-droit (jusqu'à 2 cm de long) se forment et se rejoignent ensuite en un canal hépatique commun (3 cm de long). Ensuite, le canal hépatique commun se connecte au canal de la vésicule biliaire (longueur 1-3 cm, diamètre 2-3 mm) et forme le canal biliaire commun (longueur de 4 à 12 cm, diamètre en moyenne 5-6 cm). Ce canal, en fin de compte, et affiche la bile dans le duodénum 12. Au lieu de la confluence du canal biliaire principal dans l'intestin, le canal pancréatique le rejoint. Avant de pénétrer dans le duodénum, ​​la voie biliaire principale se rétrécit. Et c'est ici que le canal est souvent bouché par des calculs, des bouchons muqueux et des caillots de bile.

La vésicule biliaire
La vésicule biliaire est un réservoir en forme de poire pour l'accumulation et le stockage de la bile. Il est situé dans le lobe droit du foie dans un lit spécial. Contient normalement jusqu'à 70 ml de bile. La longueur est de 7 cm et la largeur 3 cm. La base de la vessie est constituée de fibres musculaires passant dans la direction longitudinale et circulaire. Le fond, le corps, l'entonnoir et le col de la vésicule biliaire sont distingués. La promotion de la bile est régulée par des sphincters musculaires spéciaux, qui effectuent le mouvement unidirectionnel de la bile vers le duodénum. Cependant, des spasmes du sphincter (généralement le sphincter d’Oddi) provoquent des coliques hépatiques.

L'innervation des voies biliaires, du pancréas et du duodénum a une origine commune, ce qui conduit à leur étroite corrélation et explique la similitude des symptômes.

La projection de la vésicule biliaire sur la paroi frontale de l'abdomen
La connaissance de l'emplacement de la vésicule biliaire aidera à mieux orienter le diagnostic de la maladie. Alors, comment exactement dans cet endroit manifestera une sensibilité à la douleur maximale La zone de la vésicule biliaire est l'intersection de l'arc costal droit et du bord externe du muscle grand droit de l'abdomen.

Causes de la colique hépatique

Les mécanismes de la colique hépatique

Symptômes de la colique hépatique

Mécanisme de la douleur
Lorsqu'un caillou pénètre dans le canal, il provoque un spasme réflexe qui perturbe fortement l'apport sanguin dans cette région. Le canal bouché conduit à perturber l'écoulement de la bile et provoque l'étirement des sections sus-jacentes du canal, augmente l'activité motrice du canal, tout cela devient la cause d'une douleur aiguë.

Douleur dans la perturbation fonctionnelle de la vésicule biliaire
Causes de violation:

  • Stress émotionnel
  • Erreur de régime
  • Tabagisme
Douleur Kolikoobraznaya dans l'hypochondre droit, peut donner dans l'omoplate droite, l'épaule droite, moins souvent dans la région du coeur et dans la région en dessous du sternum. La douleur augmente avec une respiration profonde. Il y a une douleur à court terme. Habituellement, la douleur survient immédiatement après une erreur de régime (épicé, gras, frit, farine, trop manger, alcool, etc.), la consommation de boissons froides, l'exercice, une situation stressante, parfois la nuit ou la raison demeure inconnue. L'intensité de la douleur est moins prononcée qu'avec une pierre dans les voies biliaires.

Mécanisme
La douleur est associée à la contraction de la couche musculaire de la vésicule biliaire. Le spasme est causé par une violation de la vidange ou du remplissage de la vésicule biliaire avec de la bile.
Symptômes communs: irritabilité. transpiration, maux de tête, palpitations, fatigue, troubles du sommeil. La température n'est pas élevée. Douleur dans la zone de projection de la vésicule biliaire.

Douleur résultant d'un spasme du canal biliaire ou du sphincter d'Oddi
Très souvent, la cause des coliques biliaires devient un spasme des voies biliaires ou du sphincter d’Oddi. En cas de violation de la fonction du sphincter d’Oddi, il existe une violation de l’écoulement de la bile et du suc pancréatique dans la jonction du canal biliaire avec le pancréas. Les spasmes sphinctériens les plus fréquents se produisent, généralement dans le contexte d’expériences psycho-émotionnelles, de stress, pendant un effort physique, de malnutrition (manger avec excès, jeûner, recevoir des aliments frits épicés et gras, boire de l’alcool). Le spasme entraîne une altération de l'écoulement de la bile et du suc pancréatique, qui s'accompagne de douleur et d'indigestion.

Des douleurs dans l'hypochondre droit ou dans la région située en dessous du sternum peuvent provoquer un retour de l'omoplate droite ou se produire dans l'hypochondre gauche. Parfois, la douleur est de nature zinguée, souvent associée à la nausée et aux vomissements.

Les principaux symptômes du dysfonctionnement du sphincter d’Oddi sont des accès répétés de douleurs sévères ou modérées d’une durée supérieure à 20 minutes et survenant pendant 3 mois consécutifs.

Douleur dans la cholécystite aiguë sans calculs
Cholécystite aiguë désossée - inflammation aiguë de la paroi de la vésicule biliaire.

Causes:
Un écoulement obstrué de bile par la vésicule biliaire contribue à l’infection et au développement d’un processus inflammatoire aigu.

Symptômes:
Plus commun chez les hommes. Un début soudain. Sous la forme d'une douleur typique de la colique biliaire. Alors la douleur devient permanente. La douleur survient plus souvent dans l'hypochondre droit, moins souvent au-dessus du nombril et dans la partie droite de l'abdomen. La température corporelle atteint 37,2 ° C et plus. Les muscles abdominaux de l'hypochondre droit sont contractés. En tapotant avec le bord de la paume le long de l’arc costal droit et du patient, la douleur augmente fortement. En général, la numération sanguine augmente le nombre de leucocytes et la RSE.

La cholécystite aiguë nécessite une hospitalisation urgente dans le service de chirurgie pour résoudre le problème par des moyens conservateurs (utilisation d'antibiotiques) ou une ablation chirurgicale de la vésicule biliaire.

Cholangite aiguë
La cholangite aiguë est une inflammation des voies biliaires.
Causes: la violation de l'écoulement de la bile contribue à l'infection (E. Coli dans 50 à 60% des cas), ce qui entraîne une inflammation des voies biliaires. La violation de l'écoulement de la bile est souvent associée à une pierre dans le canal biliaire.
Symptômes:
Une triade de symptômes est caractéristique: 1) douleur dans l'hypochondre droit, 2) jaunisse 3) fièvre accompagnée de frissons. En plus, c'est possible: confusion, baisse de la pression artérielle. Les matières fécales sont décolorées, l'urine est sombre.
La cholangite aiguë nécessite une hospitalisation et un traitement en urgence dans le service de chirurgie.

Traitement des coliques hépatiques. Premiers secours

Dois-je appeler une ambulance?

  • Bien sûr, avec une attaque de colique du foie, vous devriez utiliser les services d'une ambulance.
  • Tout d’abord, c’est une occasion d’évaluer correctement les symptômes de la maladie et de poser un diagnostic.
  • Deuxièmement, il s’agit de l’injection intraveineuse ou intramusculaire des médicaments nécessaires pour soulager la douleur.
  • Troisièmement, il existe une possibilité d'hospitalisation rapide en cas de complications.
  • Il faut comprendre que la colique hépatique peut être un signe de développement de maladies graves (cholécystite aiguë, cholangite, etc.) avec des complications tragiques, voire la mort.
Symptômes de danger et hospitalisation obligatoire pour coliques hépatiques:
  • Augmentation de la température corporelle à 37 ° C et plus, frissons;
  • L'apparition de muqueuses ictériques et de la peau;
  • L'apparition de douleur renversée dans tout l'abdomen;
  • Confusion
  • Une forte baisse de la pression artérielle.

Comment enlever les coliques du foie?

Ce que vous pouvez faire vous-même avant l'arrivée de l'ambulance.
Les principaux médicaments utilisés pour traiter les coliques sont les antispasmodiques (médicaments qui soulagent les spasmes des muscles lisses). La voie d'administration et la dose du médicament dépendent de l'intensité du syndrome douloureux et de la cause possible de la douleur dans l'hypochondre droit. Lorsque des douleurs d'intensité moyenne peuvent être efficaces, l'utilisation de médicaments à l'intérieur (duspataline, no-fort forte). En cas d’inefficacité, vous pouvez augmenter la dose ou ajouter un autre médicament. La nitroglycérine a un bon effet antispasmodique, en particulier sur les muscles lisses des voies biliaires et la vésicule biliaire (sous la langue 1 ou ½ onglet 0,5 mg chacun). L'administration de médicaments (drotavérine, platifilline, papavérine) par voie intraveineuse ou intramusculaire est recommandée en cas de douleur intense. Des préparations combinées sont également utilisées (Bral, Spazgan, etc.), contenant une substance antispasmodique et analgésique. Lorsque des douleurs insupportables sont utilisées en plus d'antispasmodiques et d'analgésiques puissants (kétorolac, tramadol, etc.).