Principal / La dysenterie

Lorsque vous inspirez, cela passe sous le bord droit: qu'est-ce que cela pourrait être?

La dysenterie

Lorsque la colite du côté droit sous les côtes lors de l'inhalation, les causes peuvent être pathologiques - associées à une maladie ou physiologiques - à certaines circonstances au moment de l'apparition du symptôme, par exemple dans le contexte d'une activité physique excessive à long terme.

L'étiologie des sensations douloureuses et de picotements au niveau de la projection du foie repose sur la violation de la fonctionnalité de la glande elle-même, de la vésicule biliaire ou des voies biliaires. Léger inconfort sur le côté - un signal au corps d'échouer. L'absence de traitement en temps opportun peut entraîner des coliques hépatiques.

Il s’agit d’une crise de douleur soudaine caractérisée par une douleur intense et intense. La cause première est un spasme ou un blocage des canaux biliaires. La douleur est souvent due à la pénétration du tartre dans les voies biliaires. Mais il y a d'autres raisons.

Pourquoi la colite sous le bord droit lors de l'inspiration - est-elle à l'origine des facteurs déclenchants, en particulier la localisation du symptôme, comment identifier la maladie et que faire si elle fait mal?

Douleur collante au côté droit lors de l'inhalation et cause

Dans la région de l'hypochondre droit sont des organes importants. Ce sont le foie, la vésicule biliaire et les canaux qui en déduisent la bile, la tête du pancréas, une partie du duodénum et du côlon.

En outre, une annexe appendiculaire peut aller jusqu'à la zone de l'hypochondre correcte - il s'agit d'un schéma anormal, mais il se produit encore dans la pratique médicale.

Au fond d'une violation de l'un des organes, une gêne ou une douleur intense se développe.

Peut tomber malade à l'inspiration (plus souvent) et à l'expiration (moins souvent). En règle générale, lorsque la respiration est régulière et calme, la douleur disparaît.

Maladies du foie

L'épaisseur du foie humain étant dépourvue de récepteurs nerveux, la glande elle-même ne peut pas entraîner de syndrome douloureux. Lorsque des processus pathologiques se produisent dans les tissus du foie, le patient ne le sait même pas - il n’ya pas de symptômes.

En raison de cet organe particulier, les maladies dangereuses telles que l'hépatite virale C, l'infiltration graisseuse prennent beaucoup de temps - jusqu'à l'apparition d'une lésion cirrhotique. Les récepteurs nerveux ne sont présents que dans la capsule tapissant le foie.

Lorsque l’hépatomégalie apparaît (la taille de l’organe augmente sous l’influence de facteurs négatifs), la capsule est étirée, ce qui entraîne une gêne latérale au poignet lors de l’inhalation.

Le foie peut se développer et "picoter" dans de telles situations:

  • Pendant l'activité physique - jogging, entraînement sur simulateurs. Lorsqu'une personne exerce une charge élevée sur le corps, la circulation sanguine s'accélère, davantage de sang pénètre dans le foie, gonfle, la capsule s'étire, ce qui provoque des fourmillements.
  • Une image similaire est présentée contre l'insuffisance cardiaque. Le cœur ne s’acquitte pas de sa tâche, c’est le transfert de liquide biologique qui s’accumule dans le foie, les membres inférieurs. Mais contrairement au premier exemple, une gêne au niveau de la projection du foie est toujours présente.

Un foie malade et des picotements peuvent pendant la grossesse, en règle générale, des sensations désagréables se manifestent dans les derniers stades, ce qui est associé à une pression sur la glande.

L'étirement de la capsule est possible avec d'autres maladies. Il s’agit d’hépatites chroniques et aiguës, de lésions alcooliques ou toxiques des glandes, de maladies grasses non alcooliques, de néoplasmes bénins et malins.

Une autre raison - maladie hépatique parasitaire - alvéococcose, échinococcose, ascarisose, infection à leptospira.

Pathologie de la vésicule biliaire

La vésicule biliaire stocke la bile produite par le foie. La bile participe activement au processus de digestion. Quand une personne mange des aliments, la vésicule biliaire commence à rétrécir et à éclabousser le contenu dans les voies biliaires, qui fournissent déjà un liquide biologique aux intestins.

Des concrétions sont souvent formées dans la vésicule biliaire. Cette pathologie s'appelle la maladie de calculs biliaires. Les pierres peuvent être nombreuses ou uniques, elles ont des tailles, formes et structures différentes. C'est pour cette raison que la contraction de la galle peut picoter du côté droit.

Lorsque les calculs sont petits, il y en a beaucoup, la situation est plus critique car ils peuvent obstruer les voies biliaires, ce qui provoque une douleur aiguë. C'est une colique bilieuse.

Dans le contexte de la cholécystite (inflammation de la vésicule biliaire), des picotements sur le côté apparaissent également. Si un patient présente une forme aiguë de la maladie, le syndrome douloureux est intense et tend à augmenter. En cours de traitement chronique, la douleur est modérée, passagère. Le principal facteur qui provoque un symptôme est la nourriture grasse.

Causes et facteurs menant à la douleur

En pratique médicale, de nombreuses raisons conduisent à des sensations douloureuses et des picotements dans le foie. Le plus souvent, l'étiologie est basée sur le dysfonctionnement de la glande elle-même, moins souvent - la raison réside dans les problèmes avec d'autres organes:

  1. Inflammation de la tête du pancréas.
  2. Inflammation du duodénum.
  3. Le processus inflammatoire qui a affecté les nerfs intercostaux.
  4. Appendicite (localisation atypique).

La colite dans le côté droit à la rupture du foie - le traumatisme qui est la conséquence d'une autre maladie, est plus rare - la pathologie indépendante.

Particularités de la localisation du syndrome douloureux

Des sensations incommodantes peuvent survenir dans toutes les zones du côté droit - en haut, en bas, à droite ou à gauche. Cela peut faire mal à un endroit ou l'inconfort se propage au dos, à la poitrine.

Si la douleur se manifeste sous les côtes sur le côté, cela signifie que le foie est endommagé. Des symptômes supplémentaires incluent des nausées, des haut-le-cœur. La douleur peut irradier vers le cou, le dos. Quand il y a une rupture d'un kyste dans le foie, la douleur augmente, tout en diminuant légèrement.

Douleur en violation de la galle

Les principales raisons sont le stress grave (psychologique ou physique), les erreurs nutritionnelles, le tabagisme, la consommation de boissons alcoolisées.

Le patient a des douleurs au côté droit, peut avoir mal derrière l'omoplate ou devant - plus près de la poitrine. Symptôme collant, pendant une respiration profonde a tendance à augmenter. Dure une courte période - de 10 à 20 minutes, parfois quelques minutes.

Habituellement, le syndrome douloureux se développe immédiatement si le patient mange des matières grasses, du sucre, de la farine ou de l'alcool, des boissons froides. La gravité de la douleur est faible par rapport à la pénétration du tartre dans les voies biliaires.

Coliques et augmentation de la température

Si le syndrome douloureux est accompagné d'une augmentation de la température corporelle, cela indique un processus aigu. Il est impossible de retarder, le seul moyen d'éviter les conséquences négatives, d'appeler une ambulance. Dans la douleur et la température sévères, une personne doit être hospitalisée. Il y a beaucoup de raisons - forme hépatique aiguë, appendicite, péritonite, cholécystite.

Inhalation et mouvement des coliques

Dans certains cas, la douleur du haut en bas est une conséquence de causes physiologiques. Il se développe avec la marche rapide, la course ou l'activité après avoir mangé.

Sur fond de production excessive d'adrénaline, les voies biliaires se détendent et s'étirent. En raison de la charge, le foie est rempli de sang, l'organe augmente, ce qui affecte les racines nerveuses localisées dans les gélules.

Pour cette raison, la personne ressent des picotements et de l'inconfort.

L'augmentation du stress sur le corps peut provoquer des spasmes du diaphragme chez une personne non préparée. Le syndrome douloureux se manifeste lorsque vous inspirez, tandis que l'expiration devient plus facile. Dure pas longtemps - jusqu'à 10 minutes. La clinique va de pair avec la normalisation de la respiration.

Douleur avec coliques hépatiques

Une attaque de colique du foie chez les patients se développe toujours de manière inattendue. Sa durée varie de quelques minutes à deux heures, parfois une journée (rarement).

Considérez les symptômes et leur étiologie dans le tableau:

Dans le contexte des coliques hépatiques, la température corporelle ne monte que rarement à 37-37,5 degrés.

Diagnostics

Pour comprendre la cause de la douleur lancinante, un diagnostic approfondi est nécessaire. Lors de la première consultation, le médecin lit les plaintes du patient, recueille les antécédents, effectue un examen physique. Le médecin palpe le foie, utilise la méthode de la percussion (pour confirmer ou infirmer l'hépatomégalie). Après avoir assigné des recherches.

Échographie du foie et de la vésicule biliaire

L’échographie peut à juste titre être qualifiée de «mesure de référence» en matière de diagnostic, car cette technique présente de nombreux avantages par rapport à d’autres options.

Celles-ci incluent des informations très informatives - à partir de 95%, la sécurité, l'accessibilité, aucun besoin de formation préalable

Plus - low cost. Cela est vrai si le patient avec des sensations de couteau dans le côté droit s'est tourné vers l'aide d'une clinique privée.

En utilisant des ultrasons, vous pouvez diagnostiquer la déformation de la vésicule biliaire, les rides, le rétrécissement ou la dilatation pathologique des conduits.

L’appareil permet d’identifier les calculs (simples ou multiples). L'échographie du foie montre les dimensions exactes de l'organe lui-même, le diamètre, la bordure et les contours des lobes.

Quand une échographie fournit une image incomplète, un scanner est nommé. Il s'agit d'une méthode de recherche moderne permettant d'identifier les tumeurs minimales dans le foie, la vésicule biliaire et d'autres organes.

CT examine la structure de la glande en couches. En fonction des changements, il peut révéler des lésions focales ou diffuses, des limites et la structure de l'organe. Tout type de scanner peut détecter une structure anormale, des tumeurs, une inflammation, un blocage des voies biliaires, une rupture du foie. La tomodensitométrie permet de distinguer une tumeur d'une autre et, plus spécifiquement, de déterminer le problème avec le patient.

Cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique

Il est recommandé pour examiner la vésicule biliaire et les voies biliaires. Grâce à un équipement spécial introduit un agent de contraste, qui est visible sur la radiographie. Après une série de coups est effectuée pour identifier les défauts et les irrégularités.

Que faire si le prix est élevé sur le côté droit?

Lorsque des picotements apparaissent sur le côté après avoir mangé, vous devez déterminer les produits auxquels le corps réagit. Parfois, il aide les aliments de régime, dans les cas graves, vous devez contacter un gastro-entérologue, il vous prescrira un traitement.

En cas de douleur forte et aiguë, il est nécessaire d'appeler une ambulance. Les analgésiques ne peuvent pas être utilisés, ils vont lubrifier le tableau clinique, ce qui rend difficile l'établissement du diagnostic correct.

Vous ne pouvez pas mettre un coussin chauffant dans la zone de la projection du foie, car il peut accélérer le processus pathologique, provoquer des complications.

Si vous avez commencé à vous faire mal en courant, alors vous devez vous arrêter, vous pencher un peu en avant et attendre 4-5 minutes. La douleur partira. Lorsque la douleur et les picotements ne disparaissent pas, ils se tournent vers un médecin.

Une fois que les coliques ont disparu, mais que l'état ne s'est pas amélioré, il reste d'autres symptômes, puis l'équipe médicale doit être appelée ou la clinique contactée.

Colite dans le côté droit? Colique hépatique (biliaire) - causes, symptômes, traitement, soins d’urgence et prévention

Le site fournit des informations de base. Un diagnostic et un traitement adéquats de la maladie sont possibles sous la surveillance d'un médecin consciencieux. Tous les médicaments ont des contre-indications. Consultation requise

Est-ce que le côté droit pique sous la côte?

Les principales causes de douleur dans l'hypochondre droit sont les maladies du foie, de la vésicule biliaire et des voies biliaires. Dans cet article, nous examinons les causes des douleurs aiguës dans l’hypochondre droit et les méthodes de premiers secours.

Les piqûres aiguës dans l'hypochondre droit sont appelées coliques biliaires (hépatiques). Colique biliaire - attaque soudaine de douleur intense dans l'hypochondre droit provoquée par un blocage ou un spasme des canaux biliaires. Habituellement, une pierre de la vésicule biliaire pénètre dans les voies biliaires. Cependant, un certain nombre de raisons peuvent causer une telle douleur. L'article traite des causes les plus courantes.

Anatomie de la vésicule biliaire et des voies biliaires

Pierres biliaires
La longueur du système biliaire chez un adulte dépasse 2 000 mètres. La bile commence à s'accumuler dans le foie dans les canalicules biliaires extracellulaires, à travers lesquels elle pénètre dans les canaux biliaires (lobulaire, segmentaire). Par la suite, à la sortie du foie, les canaux biliaires gauche-droit (jusqu'à 2 cm de long) se forment et se rejoignent ensuite en un canal hépatique commun (3 cm de long). Ensuite, le canal hépatique commun se connecte au canal de la vésicule biliaire (longueur 1-3 cm, diamètre 2-3 mm) et forme le canal biliaire commun (longueur de 4 à 12 cm, diamètre en moyenne 5-6 cm). Ce canal, en fin de compte, et affiche la bile dans le duodénum 12. Au lieu de la confluence du canal biliaire principal dans l'intestin, le canal pancréatique le rejoint. Avant de pénétrer dans le duodénum, ​​la voie biliaire principale se rétrécit. Et c'est ici que le canal est souvent obstrué par des calculs, des bouchons muqueux et des caillots de bile.

La vésicule biliaire
La vésicule biliaire est un réservoir en forme de poire pour l'accumulation et le stockage de la bile. Il est situé dans le lobe droit du foie dans un lit spécial. Contient normalement jusqu'à 70 ml de bile. La longueur est de 7 cm et la largeur 3 cm. La base de la vessie est constituée de fibres musculaires passant dans la direction longitudinale et circulaire. Le fond, le corps, l'entonnoir et le col de la vésicule biliaire sont distingués. La promotion de la bile est régulée par des sphincters musculaires spéciaux, qui effectuent le mouvement unidirectionnel de la bile vers le duodénum. Cependant, des spasmes du sphincter (généralement le sphincter d’Oddi) provoquent des coliques hépatiques.

L'innervation des voies biliaires, du pancréas et du duodénum a une origine commune, ce qui conduit à leur étroite corrélation et explique la similitude des symptômes.

La projection de la vésicule biliaire sur la paroi frontale de l'abdomen
La connaissance de l'emplacement de la vésicule biliaire aidera à mieux orienter le diagnostic de la maladie. Alors, comment exactement dans cet endroit manifestera une sensibilité à la douleur maximale La zone de la vésicule biliaire est l'intersection de l'arc costal droit et du bord externe du muscle grand droit de l'abdomen.

Causes de la colique hépatique

Les mécanismes de la colique hépatique

Symptômes de la colique hépatique

Mécanisme de la douleur
Lorsqu'un caillou pénètre dans le canal, il provoque un spasme réflexe qui perturbe fortement l'apport sanguin dans cette région. Le canal bouché conduit à perturber l'écoulement de la bile et provoque l'étirement des sections sus-jacentes du canal, augmente l'activité motrice du canal, tout cela devient la cause d'une douleur aiguë.

Douleur dans la perturbation fonctionnelle de la vésicule biliaire
Causes de violation:

  • Stress émotionnel
  • Erreur de régime
  • Tabagisme
Douleur Kolikoobraznaya dans l'hypochondre droit, peut donner dans l'omoplate droite, l'épaule droite, moins souvent dans la région du coeur et dans la région en dessous du sternum. La douleur augmente avec une respiration profonde. Il y a une douleur à court terme. Habituellement, la douleur survient immédiatement après une erreur de régime (épicé, gras, frit, farine, trop manger, alcool, etc.), la consommation de boissons froides, l'exercice, une situation stressante, parfois la nuit ou la raison demeure inconnue. L'intensité de la douleur est moins prononcée qu'avec une pierre dans les voies biliaires.

Mécanisme
La douleur est associée à la contraction de la couche musculaire de la vésicule biliaire. Le spasme est causé par une violation de la vidange ou du remplissage de la vésicule biliaire avec de la bile.
Symptômes communs: irritabilité. transpiration, maux de tête, palpitations, fatigue, troubles du sommeil. La température n'est pas élevée. Douleur dans la zone de projection de la vésicule biliaire.

Douleur résultant d'un spasme du canal biliaire ou du sphincter d'Oddi
Très souvent, la cause des coliques biliaires devient un spasme des voies biliaires ou du sphincter d’Oddi. En cas de violation de la fonction du sphincter d’Oddi, il existe une violation de l’écoulement de la bile et du suc pancréatique dans la jonction du canal biliaire avec le pancréas. Les spasmes sphinctériens les plus fréquents se produisent, généralement dans le contexte d’expériences psycho-émotionnelles, de stress, pendant un effort physique, de malnutrition (manger avec excès, jeûner, recevoir des aliments frits épicés et gras, boire de l’alcool). Le spasme entraîne une altération de l'écoulement de la bile et du suc pancréatique, qui s'accompagne de douleur et d'indigestion.

Des douleurs dans l'hypochondre droit ou dans la région située en dessous du sternum peuvent provoquer un retour de l'omoplate droite ou se produire dans l'hypochondre gauche. Parfois, la douleur est de nature zinguée, souvent associée à la nausée et aux vomissements.

Les principaux symptômes du dysfonctionnement du sphincter d’Oddi sont des accès répétés de douleurs sévères ou modérées d’une durée supérieure à 20 minutes et survenant pendant 3 mois consécutifs.

Douleur dans la cholécystite aiguë sans calculs
Cholécystite aiguë désossée - inflammation aiguë de la paroi de la vésicule biliaire.

Causes:
Un écoulement obstrué de bile par la vésicule biliaire contribue à l’infection et au développement d’un processus inflammatoire aigu.

Symptômes:
Plus commun chez les hommes. Un début soudain. Sous la forme d'une douleur typique de la colique biliaire. Alors la douleur devient permanente. La douleur survient plus souvent dans l'hypochondre droit, moins souvent au-dessus du nombril et dans la partie droite de l'abdomen. La température corporelle atteint 37,2 ° C et plus. Les muscles abdominaux de l'hypochondre droit sont contractés. En tapotant avec le bord de la paume le long de l’arc costal droit et du patient, la douleur augmente fortement. En général, la numération sanguine augmente le nombre de leucocytes et la RSE.

La cholécystite aiguë nécessite une hospitalisation urgente dans le service de chirurgie pour résoudre le problème par des moyens conservateurs (utilisation d'antibiotiques) ou une ablation chirurgicale de la vésicule biliaire.

Cholangite aiguë
La cholangite aiguë est une inflammation des voies biliaires.
Causes: la violation de l'écoulement de la bile contribue à l'infection (E. Coli dans 50 à 60% des cas), ce qui entraîne une inflammation des voies biliaires. La violation de l'écoulement de la bile est souvent associée à une pierre dans le canal biliaire.
Symptômes:
Une triade de symptômes est caractéristique: 1) douleur dans l'hypochondre droit, 2) jaunisse 3) fièvre accompagnée de frissons. En plus, c'est possible: confusion, baisse de la pression artérielle. Les matières fécales sont décolorées, l'urine est sombre.
La cholangite aiguë nécessite une hospitalisation et un traitement en urgence dans le service de chirurgie.

Traitement des coliques hépatiques. Premiers secours

Dois-je appeler une ambulance?

  • Bien sûr, avec une attaque de colique du foie, vous devriez utiliser les services d'une ambulance.
  • Tout d’abord, c’est une occasion d’évaluer correctement les symptômes de la maladie et de poser un diagnostic.
  • Deuxièmement, il s’agit de l’injection intraveineuse ou intramusculaire des médicaments nécessaires pour soulager la douleur.
  • Troisièmement, il existe une possibilité d'hospitalisation rapide en cas de complications.
  • Il faut comprendre que la colique hépatique peut être un signe de développement de maladies graves (cholécystite aiguë, cholangite, etc.) avec des complications tragiques, voire la mort.
Symptômes de danger et hospitalisation obligatoire pour coliques hépatiques:
  • Augmentation de la température corporelle à 37 ° C et plus, frissons;
  • L'apparition de muqueuses ictériques et de la peau;
  • L'apparition de douleur renversée dans tout l'abdomen;
  • Confusion
  • Une forte baisse de la pression artérielle.

Comment enlever les coliques du foie?

Ce que vous pouvez faire vous-même avant l'arrivée de l'ambulance.
Les principaux médicaments utilisés pour traiter les coliques sont les antispasmodiques (médicaments qui soulagent les spasmes des muscles lisses). La voie d'administration et la dose du médicament dépendent de l'intensité du syndrome douloureux et de la cause possible de la douleur dans l'hypochondre droit. Lorsque des douleurs d'intensité moyenne peuvent être efficaces, l'utilisation de médicaments à l'intérieur (duspataline, no-fort forte). En cas d’inefficacité, vous pouvez augmenter la dose ou ajouter un autre médicament. La nitroglycérine a un bon effet antispasmodique, en particulier sur les muscles lisses des voies biliaires et la vésicule biliaire (sous la langue 1 ou ½ onglet 0,5 mg chacun). L'administration de médicaments (drotavérine, platifilline, papavérine) par voie intraveineuse ou intramusculaire est recommandée en cas de douleur intense. Des préparations combinées sont également utilisées (Bral, Spazgan, etc.), contenant une substance antispasmodique et analgésique. Lorsque des douleurs insupportables sont utilisées en plus d'antispasmodiques et d'analgésiques puissants (kétorolac, tramadol, etc.).

Douleur dans la colite intestinale du côté droit

Si les intestins à droite font mal, cela peut indiquer de nombreuses maladies, mais il y a parfois des raisons non pathologiques. Le plus souvent, une telle douleur est associée à toute inflammation connue de l'appendice (appendicite), bien que ce ne soit pas la seule pathologie pouvant se faire sentir de cette façon. Si la douleur est souvent perturbée ou si la sensation douloureuse dure plus d'une heure, vous devriez consulter un médecin, car un traitement immédiat est probablement nécessaire.

Causes possibles de douleurs intestinales à droite

Les causes de douleur abdominale à droite peuvent être divisées en pathologiques et non pathologiques. Ces derniers incluent des excès alimentaires, une intoxication alimentaire, une violation du régime alimentaire ou un exercice intense après une intervention chirurgicale dans la cavité abdominale. De plus, la douleur à court terme se manifeste parfois par une charge psycho-émotionnelle intense, comme le stress. La douleur douloureuse en bas à droite peut apparaître en raison de la formation excessive de gaz.

Des sensations douloureuses à droite dans la cavité abdominale ne se produisent pas toujours dans l'intestin. Le danger est qu'ils sont souvent difficiles à distinguer. Les causes pathologiques de la douleur dans l'intestin droit incluent les maladies suivantes:

  • l'apparition de tumeurs;
  • La maladie de Crohn;
  • colite (y compris ischémique);
  • la dyskinésie;
  • diverticule;
  • inflammation de l'appendice;
  • la tuberculose;
  • dysbactériose;
  • syndrome du côlon irritable;
  • colite ulcéreuse;
  • maladies infectieuses de l'intestin, etc.

Retour à la table des matières

Annexe inflammation

L'appendicite ou inflammation de l'appendice est l'une des maladies intestinales les plus courantes localisée dans le côté droit, souvent dans l'hypochondre. La pathologie du traitement est souvent chirurgicale, vous devriez donc consulter un médecin dès les premières manifestations de la douleur. Cela ne fera que s'entendre avec les méthodes de traitement conservatrices. La douleur est souvent confondue avec une douleur à l'estomac. La douleur peut gêner non seulement à droite, mais aussi au nombril, dans l'hypochondre. Un trait caractéristique est que la douleur peut tirer dans la jambe. Les douleurs abdominales sont variables dans la nature, elles sont généralement d'intensité légère. Au fil du temps, la douleur peut irradier dans la cavité abdominale et devenir plus forte. Les patients remarquent que la gêne augmente avec les mouvements. Augmentation possible de la température, des nausées et des nausées.

Inflammation du côlon

La colite est un processus inflammatoire dans le côlon, causé par une infection. Douleur localisée au nombril droit, parfois dans l'hypochondre. La pathologie affecte non seulement le gros intestin, elle peut également se propager à l'intestin grêle, comme en témoigne une douleur au côté droit de l'abdomen. La maladie se manifeste aussi:

  • fièvre
  • distension abdominale;
  • selles fréquentes;
  • bâillonnement;
  • faiblesse générale;
  • maux de tête;
  • la présence de mucus et de sang dans les selles.

La colite ischémique est une maladie caractérisée par le développement d'un processus inflammatoire dans les intestins, qui se produit en raison d'une obstruction des vaisseaux qui s'y trouvent. La maladie est accompagnée de crampes abdominales, qui se manifestent parfois non seulement à droite. La pathologie est dangereuse. L'absence de traitement peut avoir des effets irréversibles.

La maladie de Crohn

La maladie de Crohn peut provoquer des douleurs dans les intestins à droite, une inflammation chronique des intestins qui se propage aux vaisseaux et aux ganglions lymphatiques. Des ulcères et des cicatrices se forment sur les parois intestinales. La pathologie peut affecter d'autres organes et systèmes. Dans ce cas, le patient se plaint également de:

  • faiblesse
  • aucune envie de manger;
  • saute dans la température du corps;
  • perte de poids;
  • la diarrhée;
  • distension abdominale, etc.

Retour à la table des matières

IBS (syndrome du côlon irritable)

Le syndrome de l'intestin irritable est un trouble fonctionnel du corps lorsqu'il se blesse à la droite du nombril ou au-dessous de la cavité abdominale, mais aucun signe physiologique de la maladie n'est retrouvé. Les sensations douloureuses font mal dans la nature. La cause de la maladie réside souvent dans l'état psycho-émotionnel du patient. L'ISF peut également se produire:

  • flatulences;
  • mucus dans les selles;
  • violation de la chaise;
  • le sentiment que l'intestin n'est pas vide après une selle;
  • faiblesse générale;
  • une légère augmentation de la température;
  • maux de tête;
  • douleurs musculaires, etc.

Retour à la table des matières

Tumeur

L'apparition de tumeurs s'accompagne souvent de malaises et de sensations douloureuses dans l'abdomen. Les tumeurs les plus courantes sont les polypes et le cancer. Les douleurs dans les intestins du côté droit ne sont pas fortes, elles peuvent également se manifester dans d'autres parties de la cavité abdominale (gauche, dans le nombril, dans l'hypochondre, etc.). Si la tumeur est de petite taille, les symptômes sont souvent complètement absents. Lorsque la tumeur se développe, elle serre ou ferme le passage dans l'organe. En conséquence, une obstruction intestinale est formée.

La tuberculose

La tuberculose commence le plus souvent par le caecum. Les symptômes de la maladie ne diffèrent pas des autres pathologies intestinales:

  • légère augmentation de la température;
  • perte d'appétit;
  • panne;
  • violation de la chaise;
  • transpiration excessive;
  • des ballonnements;
  • sensation de lourdeur dans l'abdomen après un repas;
  • légères sensations douloureuses dans le côté droit, souvent dans l'hypochondre, etc.

Retour à la table des matières

Autres raisons

La dysbactériose est une maladie caractérisée par une violation de la composition de la microflore intestinale. Il se manifeste souvent par des sensations douloureuses dans le bas de l'abdomen. Le ventre éclate, c'est dur. Le patient est dérangé par une fréquente chaise liquide de couleur verte. Il y a une odeur nettement désagréable d'excréments. Si la maladie n'est pas traitée, les selles deviennent liquides. En outre, l'appétit du patient se dégrade, un grondement intestinal apparaît. La cause de la douleur dans les intestins est une infestation par un ver ou une infection par d'autres parasites.

Diverticulite - renflement de la paroi intestinale. Initialement, la pathologie n'est accompagnée d'aucun signe. Les symptômes apparaissent lorsque des complications de la maladie se développent. Dans ce cas, le patient s'inquiète de douleurs aiguës au niveau du nombril, ainsi que de:

  • la température augmente;
  • la diarrhée apparaît avec des mélanges de sang et de liquides muqueux.

Retour à la table des matières

Comment faire face à la douleur?

Sensations douloureuses au côté droit, au bas de la cavité abdominale ou de l'hypochondre - une raison de consulter un médecin, surtout si elles se produisent régulièrement ou si elles sont perturbées pendant une longue période. Si vos intestins commencent à vous faire mal, vous devez vous allonger un peu. En même temps, il faut oublier de manger, de s'échauffer ou de suivre un traitement «froid». Lorsque le patient se tournera vers le médecin, un diagnostic approfondi sera établi, ce qui aidera à identifier la cause des sensations désagréables du côté droit. Pour ce faire, le médecin va prendre une histoire, examiner le patient, palper la cavité abdominale et prescrire les examens de laboratoire et instrumentaux nécessaires. Après le diagnostic, le spécialiste vous prescrira une procédure thérapeutique adéquate.

Avant d'aller chez le médecin, la douleur peut être arrêtée par des antispasmodiques (par exemple, No-shpa, Drotaverin, etc.). Le symptôme devrait disparaître au maximum dans une demi-heure. Si la distension abdominale est perturbée en même temps, il est possible que le symptôme soit causé par une selle de longue date. Pour vous aider, vous devez boire un sorbant (par exemple, du charbon actif). Il arrive que, dans ce cas, vous deviez utiliser un outil qui vous aidera à réaliser l'acte de défécation (par exemple, des microclysters "Mikrolaks" ou des bougies à la glycérine). Il est recommandé d'augmenter la quantité de liquide consommée à 2 litres par jour. Cela aidera à prévenir la constipation. En cas de malaise dans la région abdominale à droite du nombril, des exercices spéciaux aident à améliorer la motilité et l'absorption dans le corps.

Quand devrais-je appeler un médecin?

Si la douleur et les coliques intestinales ne disparaissent pas après une demi-heure après avoir bu un antispasmodique (à condition de rester calme), vous devrez probablement faire appel à une ambulance, car seul le médecin peut dire pourquoi la douleur ne recule pas. L'appel d'urgence obligatoire doit être en présence de tels symptômes:

  • la douleur est vive et très grave;
  • vomissements persistants;
  • une augmentation significative des indicateurs de température.

Dans le même temps, il est important de ne pas tarder à faire appel à une ambulance. Plus tôt le médecin diagnostiquera et déterminera la cause de la douleur à droite du nombril, plus tôt le traitement sera prescrit. La détection précoce de la maladie rend le traitement plus efficace. En outre, cela aidera à prévenir d'éventuelles complications de la maladie. Le traitement de chaque maladie est spécifique, alors ne retardez pas l'appel d'un médecin et prenez votre médicament.

Le site fournit des informations de base. Un diagnostic et un traitement adéquats de la maladie sont possibles sous la surveillance d'un médecin consciencieux.

Est-ce que le côté droit pique sous la côte?

Les principales causes de douleur dans l'hypochondre droit sont les maladies du foie, de la vésicule biliaire et des voies biliaires. Dans cet article, nous examinons les causes des douleurs aiguës dans l’hypochondre droit et les méthodes de premiers secours.

Les piqûres aiguës dans l'hypochondre droit sont appelées coliques biliaires (hépatiques). Colique biliaire - attaque soudaine de douleur intense dans l'hypochondre droit provoquée par un blocage ou un spasme des canaux biliaires. Habituellement, une pierre de la vésicule biliaire pénètre dans les voies biliaires. Cependant, un certain nombre de raisons peuvent causer une telle douleur. L'article traite des causes les plus courantes.

Anatomie de la vésicule biliaire et des voies biliaires

Pierres biliaires
La longueur du système biliaire chez un adulte dépasse 2 000 mètres. La bile commence à s'accumuler dans le foie dans les canalicules biliaires extracellulaires, à travers lesquels elle pénètre dans les canaux biliaires (lobulaire, segmentaire). Par la suite, à la sortie du foie, les canaux biliaires gauche-droit (jusqu'à 2 cm de long) se forment et se rejoignent ensuite en un canal hépatique commun (3 cm de long). Ensuite, le canal hépatique commun se connecte au canal de la vésicule biliaire (longueur 1-3 cm, diamètre 2-3 mm) et forme le canal biliaire commun (longueur de 4 à 12 cm, diamètre en moyenne 5-6 cm). Ce canal, en fin de compte, et affiche la bile dans le duodénum 12. Au lieu de la confluence du canal biliaire principal dans l'intestin, le canal pancréatique le rejoint. Avant de pénétrer dans le duodénum, ​​la voie biliaire principale se rétrécit. Et c'est ici que le canal est souvent obstrué par des calculs, des bouchons muqueux et des caillots de bile.

La vésicule biliaire
La vésicule biliaire est un réservoir en forme de poire pour l'accumulation et le stockage de la bile. Il est situé dans le lobe droit du foie dans un lit spécial. Contient normalement jusqu'à 70 ml de bile. La longueur est de 7 cm et la largeur 3 cm. La base de la vessie est constituée de fibres musculaires passant dans la direction longitudinale et circulaire. Le fond, le corps, l'entonnoir et le col de la vésicule biliaire sont distingués. La promotion de la bile est régulée par des sphincters musculaires spéciaux, qui effectuent le mouvement unidirectionnel de la bile vers le duodénum. Cependant, des spasmes du sphincter (généralement le sphincter d’Oddi) provoquent des coliques hépatiques.

L'innervation des voies biliaires, du pancréas et du duodénum a une origine commune, ce qui conduit à leur étroite corrélation et explique la similitude des symptômes.

La projection de la vésicule biliaire sur la paroi frontale de l'abdomen
La connaissance de l'emplacement de la vésicule biliaire aidera à mieux orienter le diagnostic de la maladie. Alors, comment exactement dans cet endroit manifestera une sensibilité à la douleur maximale La zone de la vésicule biliaire est l'intersection de l'arc costal droit et du bord externe du muscle grand droit de l'abdomen.

Causes de la colique hépatique

Les mécanismes de la colique hépatique

Symptômes de la colique hépatique

Mécanisme de la douleur
Lorsqu'un caillou pénètre dans le canal, il provoque un spasme réflexe qui perturbe fortement l'apport sanguin dans cette région. Le canal bouché conduit à perturber l'écoulement de la bile et provoque l'étirement des sections sus-jacentes du canal, augmente l'activité motrice du canal, tout cela devient la cause d'une douleur aiguë.

Douleur dans la perturbation fonctionnelle de la vésicule biliaire
Causes de violation:

  • Stress émotionnel
  • Erreur de régime
  • Tabagisme

Douleur Kolikoobraznaya dans l'hypochondre droit, peut donner dans l'omoplate droite, l'épaule droite, moins souvent dans la région du coeur et dans la région en dessous du sternum. La douleur augmente avec une respiration profonde. Il y a une douleur à court terme. Habituellement, la douleur survient immédiatement après une erreur de régime (épicé, gras, frit, farine, trop manger, alcool, etc.), la consommation de boissons froides, l'exercice, une situation stressante, parfois la nuit ou la raison demeure inconnue. L'intensité de la douleur est moins prononcée qu'avec une pierre dans les voies biliaires.

Mécanisme
La douleur est associée à la contraction de la couche musculaire de la vésicule biliaire. Le spasme est causé par une violation de la vidange ou du remplissage de la vésicule biliaire avec de la bile.
Symptômes communs: irritabilité. transpiration, maux de tête, palpitations, fatigue, troubles du sommeil. La température n'est pas élevée. Douleur dans la zone de projection de la vésicule biliaire.

Douleur résultant d'un spasme du canal biliaire ou du sphincter d'Oddi
Très souvent, la cause des coliques biliaires devient un spasme des voies biliaires ou du sphincter d’Oddi. En cas de violation de la fonction du sphincter d’Oddi, il existe une violation de l’écoulement de la bile et du suc pancréatique dans la jonction du canal biliaire avec le pancréas. Les spasmes sphinctériens les plus fréquents se produisent, généralement dans le contexte d’expériences psycho-émotionnelles, de stress, pendant un effort physique, de malnutrition (manger avec excès, jeûner, recevoir des aliments frits épicés et gras, boire de l’alcool). Le spasme entraîne une altération de l'écoulement de la bile et du suc pancréatique, qui s'accompagne de douleur et d'indigestion.

Des douleurs dans l'hypochondre droit ou dans la région située en dessous du sternum peuvent provoquer un retour de l'omoplate droite ou se produire dans l'hypochondre gauche. Parfois, la douleur est de nature zinguée, souvent associée à la nausée et aux vomissements.

Les principaux symptômes du dysfonctionnement du sphincter d’Oddi sont des accès répétés de douleurs sévères ou modérées d’une durée supérieure à 20 minutes et survenant pendant 3 mois consécutifs.

Douleur dans la cholécystite aiguë sans calculs
Cholécystite aiguë désossée - inflammation aiguë de la paroi de la vésicule biliaire.

Causes:
Un écoulement obstrué de bile par la vésicule biliaire contribue à l’infection et au développement d’un processus inflammatoire aigu.

Symptômes:
Plus commun chez les hommes. Un début soudain. Sous la forme d'une douleur typique de la colique biliaire. Alors la douleur devient permanente. La douleur survient plus souvent dans l'hypochondre droit, moins souvent au-dessus du nombril et dans la partie droite de l'abdomen. La température corporelle atteint 37,2 ° C et plus. Les muscles abdominaux de l'hypochondre droit sont contractés. En tapotant avec le bord de la paume le long de l’arc costal droit et du patient, la douleur augmente fortement. En général, la numération sanguine augmente le nombre de leucocytes et la RSE.

La cholécystite aiguë nécessite une hospitalisation urgente dans le service de chirurgie pour résoudre le problème par des moyens conservateurs (utilisation d'antibiotiques) ou une ablation chirurgicale de la vésicule biliaire.

Cholangite aiguë
La cholangite aiguë est une inflammation des voies biliaires.
Causes: la violation de l'écoulement de la bile contribue à l'infection (E. Coli dans 50 à 60% des cas), ce qui entraîne une inflammation des voies biliaires. La violation de l'écoulement de la bile est souvent associée à une pierre dans le canal biliaire.
Symptômes:
Une triade de symptômes est caractéristique: 1) douleur dans l'hypochondre droit, 2) jaunisse 3) fièvre accompagnée de frissons. En plus, c'est possible: confusion, baisse de la pression artérielle. Les matières fécales sont décolorées, l'urine est sombre.
La cholangite aiguë nécessite une hospitalisation et un traitement en urgence dans le service de chirurgie.

Traitement des coliques hépatiques. Premiers secours

Dois-je appeler une ambulance?

  • Bien sûr, avec une attaque de colique du foie, vous devriez utiliser les services d'une ambulance.
  • Tout d’abord, c’est une occasion d’évaluer correctement les symptômes de la maladie et de poser un diagnostic.
  • Deuxièmement, il s’agit de l’injection intraveineuse ou intramusculaire des médicaments nécessaires pour soulager la douleur.
  • Troisièmement, il existe une possibilité d'hospitalisation rapide en cas de complications.
  • Il faut comprendre que la colique hépatique peut être un signe de développement de maladies graves (cholécystite aiguë, cholangite, etc.) avec des complications tragiques, voire la mort.

Symptômes de danger et hospitalisation obligatoire pour coliques hépatiques:

  • Augmentation de la température corporelle à 37 ° C et plus, frissons;
  • L'apparition de muqueuses ictériques et de la peau;
  • L'apparition de douleur renversée dans tout l'abdomen;
  • Confusion
  • Une forte baisse de la pression artérielle.

Comment enlever les coliques du foie?

Ce que vous pouvez faire vous-même avant l'arrivée de l'ambulance.
Les principaux médicaments utilisés pour traiter les coliques sont les antispasmodiques (médicaments qui soulagent les spasmes des muscles lisses). La voie d'administration et la dose du médicament dépendent de l'intensité du syndrome douloureux et de la cause possible de la douleur dans l'hypochondre droit. Lorsque des douleurs d'intensité moyenne peuvent être efficaces, l'utilisation de médicaments à l'intérieur (duspataline, no-fort forte). En cas d’inefficacité, vous pouvez augmenter la dose ou ajouter un autre médicament. La nitroglycérine a un bon effet antispasmodique, en particulier sur les muscles lisses des voies biliaires et la vésicule biliaire (sous la langue 1 ou ½ onglet 0,5 mg chacun). L'administration de médicaments (drotavérine, platifilline, papavérine) par voie intraveineuse ou intramusculaire est recommandée en cas de douleur intense. Des préparations combinées sont également utilisées (Bral, Spazgan, etc.), contenant une substance antispasmodique et analgésique. Lorsque des douleurs insupportables sont utilisées en plus d'antispasmodiques et d'analgésiques puissants (kétorolac, tramadol, etc.).

Elle est considérée comme une douleur aiguë du côté droit, signe d'appendicite. En fait, cela est vrai, mais pas dans tous les cas, de telles sensations sont des signes d'inflammation de l'annexe. Dans cet article, nous comprendrons pourquoi la colite du côté droit du bas-ventre chez les femmes et les hommes.

Pourquoi est-ce que ça se passe

Les patients se plaignent de sensations différentes. Il peut être douloureux, tirant, tirant, douleur aiguë, sourde et autre. Tout cela est un signe qu'il y a des problèmes dans le corps.

En soi, la douleur est due à un manque d'oxygène, à une accumulation excessive de substances toxiques, à un œdème, à des processus inflammatoires.

Souvent, le côté droit est piqué par le dessous à cause de la stagnation des organes internes. Par conséquent, pour se débarrasser de la souffrance, il suffira dans certains cas de stimuler l’approvisionnement en sang, de détoxifier le corps, de saturer les cellules en oxygène.

La nature de la douleur et ses causes

La sensation de lourdeur est le premier signe de scorification du corps. Souvent, ce phénomène est dû à un dysfonctionnement du foie et indique clairement une défaillance chronique de ses fonctionnalités. En cas d'inflammation et de stagnation de la vésicule biliaire, la gravité augmente considérablement, notamment à la suite de la prise de frites et de graisse.

Cela peut se produire en raison de la présence prolongée de selles dans le corps, qui est observée avec la constipation.

Au fur et à mesure que le symptôme se développe, il se produira de graves douleurs piquantes, provoquées par les phénomènes suivants:

  1. Inflammation du foie.
  2. Pathologie virale.
  3. Grossesse extra-utérine.
  4. Fonction contractile du muscle lisse pendant la grossesse.

Le caractère douloureux gémissant dérange généralement le patient pendant une longue période. Ce sont des troubles pathologiques chroniques, qui sont également observés à la suite de lésions cellulaires causées par les déchets.

Quelle est la caractéristique des douleurs douloureuses:

  1. La cholécystite est accompagnée de douleurs douloureuses.
  2. Fait également mal au côté droit avec la colite.
  3. Dans les pathologies chroniques des organes génitaux féminins.
  4. La douleur à droite est concentrée dans les maladies du rein.

La douleur survient toujours avec tous les processus pathologiques. Cela peut être dû à un mauvais apport sanguin et à la formation de caillots sanguins.

Une condition quand la colite dans le côté s'appelle la colique médicale:

  1. Lorsque des sensations apparaissent dans la zone droite sous les côtes, cela indique la présence de coliques hépatiques. Un tel symptôme peut se déplacer dans l'épaule, la jambe, accompagné d'une sensation d'amertume dans la bouche.
  2. En cas de colique, le bas-ventre parle de colique intestinale. Dans le même temps, il existe également une forte distension, des ballonnements. Cette condition est caractéristique des nouveau-nés dans les premiers mois de la vie.
  3. En outre, il existe également des douleurs à la couture rectale, des brûlures dans le rectum.
  4. Si toute la faute du rein, la nature de la douleur sera étendue, s'étendra à la région lombaire, aux organes intimes, à l'aine, etc.
  5. Dans l'appendicite, la nature de la douleur est vive et aiguë.

Il est impossible de répondre sans équivoque à la question de savoir pourquoi il y a des douleurs à droite. Ce processus est dû à un certain nombre de raisons, commençant par les pathologies de la vésicule biliaire et se terminant par les organes génitaux. Pour donner une réponse adéquate et correcte, vous devez passer par une série d’études diagnostiques.

Raisons des hommes

Pourquoi la colite dans le côté droit du bas-ventre chez les hommes, voyons. La fonction de reproduction avec la défaite de différentes pathologies donne une douleur intense, surtout si la maladie affecte le ganglion lymphatique de droite. Les manifestations caractéristiques de ce processus sont des douleurs au scrotum et à l'aine.

Les maladies les plus fréquentes sont l'inflammation des testicules, les vésicules familiales, le pénis, la prostatite. Toutes ces conditions peuvent être diagnostiquées si la colite est dans le bas de l'abdomen droit chez l'homme.

Causes des femmes

Lorsque ce phénomène est observé chez le beau sexe, une grossesse extra-utérine est souvent diagnostiquée. Ce processus est assez commun. Les patients en âge de procréer doivent être pris en compte s’il existe un lieu de douleur. Avec des spasmes aigus, il y a souvent une défaillance du cycle menstruel. Il se trouve que la douleur est si forte que le patient perd conscience. Des sueurs froides, des nausées, de la fièvre, une diminution de la pression artérielle peuvent également apparaître.

Lorsque l'ovaire est rompu, il y a une douleur intense à droite. Il peut s'étendre à la région lombaire, à l'anus ou aux cuisses. Souvent, la cause de la souffrance est le syndrome ovulatoire, dans lequel on peut également observer une douleur du côté gauche de l'abdomen.

Les processus inflammatoires sont très souvent confondus avec une douleur d'appendicite aiguë, car les deux pathologies présentent des caractéristiques cliniques très similaires. Un trait distinctif est la douleur bilatérale, qui est observée au début. Il est à noter que dans le cas de la vraie appendicite, la douleur se situe initialement dans la partie centrale. Puis se déplace vers la partie inférieure, plus près du foyer.

Le kyste ovarien peut également être accompagné d'une douleur prononcée. Dans l'endométriose, les patients se plaignent de douleurs à droite. Endométrite est accompagnée de fièvre et de décharge.

Cependant, ces sensations ne sont pas toujours causées par la maladie. Cela peut aussi arriver pendant la période de menstruation. Les jeunes filles qui n'ont pas accouché se plaignent généralement de tels symptômes.

Bonne douleur et grossesse

Très souvent, les femmes occupant ce poste se plaignent de douleurs aiguës pendant la gestation. Un phénomène similaire peut se produire en raison de l’étirement des ligaments qui fixent l’utérus. Des sensations douloureuses se font sentir de temps en temps quand une femme change brusquement la position du corps. Cette condition n'est pas considérée comme pathologique et ne nécessite donc aucun traitement spécifique.

Si une fausse couche se produit, alors cette condition est accompagnée d'une douleur du côté droit. Au début, ces manifestations ont un caractère entraînant, puis se transforment en combats et gagnent en force. La même image est observée lors du travail prématuré.

Autres maladies

Si des calculs rénaux commencent à émerger, une douleur intense de caractère coupant est observée. Les bords durs de la pierre provoquent une douleur atroce aux organes urinaires.

La colique rénale est l'une des manifestations les plus désagréables. Cette affection se fait généralement sentir spontanément et s'accompagne d'une douleur intense dans la région lombaire. Cependant, la douleur peut se propager sur le côté droit de l'abdomen.

Lorsque l'hépatite est avancée dans l'hypochondre droit, le patient peut ressentir une douleur qui s'étend jusqu'à l'aine. De fortes douleurs à droite peuvent être causées par la décomposition du corps.

Avec une forte expansion de la vessie inquiète de fortes douleurs à droite. Si une urétrite se développe, le ganglion lymphatique est endommagé et la douleur apparaît du côté droit. Les patients se plaignent d'une forte sensation de brûlure au moment de la vidange de la vessie.

En outre, les varices dans les organes pelviens peuvent être à blâmer. Ce processus pathologique gagne lentement en intensité et ne présente initialement aucun symptôme. Au fil du temps, une douleur intense se forme dans le bas de l'abdomen, principalement à droite. Une maladie similaire affecte généralement les femmes.

Méthodes de résolution de problèmes

Chaque patient, confronté à un phénomène similaire, veut savoir quoi faire s'il provoque une colite du côté droit de l'abdomen. Parfois, c'est une question de vie ou de mort, car dans certains cas, en l'absence de soins médicaux d'urgence appropriés, tout peut se terminer fatalement. Dans la partie droite du patient, il existe des organes importants dont dépend la fonction de reproduction.

S'il y a des processus pathologiques dans au moins un d'entre eux, le corps entier en souffrira complètement.

En raison des caractéristiques anatomiques de la localisation des organes, les maladies sont souvent accompagnées d'un parcours éclair. Parfois, le moindre échec peut coûter la vie du patient et une perte d’efficacité.

Un seul moyen de sortir: appeler la brigade des ambulances le plus tôt possible. Il arrive que les patients évitent de telles actions, ne voulant plus déranger le personnel médical et ne traitent que le problème.

Prendre des médicaments ne peut que masquer des symptômes graves, mais ne pourra pas affecter le traitement de la maladie. Lorsqu'un patient prend un comprimé anti-douleur, il plonge sa tête dans le sable et diminue sa vigilance. Naturellement, cela gâche l'image de la maladie et ne permet pas au spécialiste d'établir le diagnostic correct.

Conclusion

Les causes de douleur aiguë à droite sont très variées. Il est très important de déterminer rapidement la source du problème. En aucun cas, ne doivent pas être traités indépendamment. La douleur est la réaction défensive du corps face à un irritant et une aide réelle à la résolution de problèmes. Par conséquent, si ce symptôme vous inquiète, vous devez appeler une ambulance dès que possible.

Avant l'arrivée des médecins, vous n'avez pas besoin de boire de médicaments. Il est contre-indiqué de réchauffer la zone touchée et de prendre des bains chauds. De telles actions peuvent se terminer tristement.

En attendant le médecin, sont au lit. En cas de vomissement, vous devez boire plus de liquide.

Qu'est-ce qui a provoqué des coliques au côté droit

De nombreuses personnes dans leur vie ont connu des coliques du côté droit. Cela n’est pas surprenant, car dans la cavité abdominale, il existe un grand nombre d’organes et des dysfonctionnements dans au moins un d’eux peuvent provoquer une douleur intense. Pourquoi les coliques surviennent-elles et comment s'en débarrasser?

Causes et localisation de la douleur

Dans la partie droite de la cavité abdominale se trouvent les organes du foie, de l’appendice, de la digestion, des organes urinaires et génitaux. Le plus souvent, la douleur lancinante dans le côté droit résulte de l'inflammation ou de la maladie de ces organes. Cependant, d'autres processus peuvent causer de l'inconfort. Considérez chaque type de colique plus en détail.

  1. Intestinal. Se sent en bas à droite de l'abdomen et indique une maladie du tube digestif. Dans la plupart des cas, la cause de la douleur est:
    • Annexe inflammation
    • Abus d'aliments trop gras
    • L'intoxication
    • Empoisonnement
    • Cicatrices et adhérences dans la cavité abdominale, leur inflammation
  2. Rénal. Si la douleur redonne, cela signifie que le problème réside dans les reins ou les uretères. La raison peut être une violation de l'écoulement de l'urine, une omission du rein, un blocage de l'uretère, une inflammation des reins ou une tumeur.
  3. Hépatique. Si le côté droit est piqué sous les côtes, cela indique une maladie hépatique aiguë ou chronique et des problèmes de bile. Cela peut constituer une violation des voies biliaires, une cholécystite, une hépatite et d'autres pathologies.
  4. Les coliques associées aux maladies féminines. Ceux-ci incluent l'inflammation, la rupture et le gonflement de l'ovaire. Une gêne se produit dans le bas de l'abdomen et entre souvent dans la phase aiguë.

Ce sont les principales causes de coliques. La douleur du côté droit peut également être due à des saignements internes, à une inflammation de la plèvre, à une atteinte de la hernie inguinale et à d'autres pathologies rares. Une douleur assez souvent prononcée est observée chez les femmes avant la menstruation.

Symptômes de la colique

[sc name = "mv-1 * 1-1"] Les coliques du côté droit de la cavité abdominale apparaissent soudainement et sont souvent aiguës. Selon la cause de leur apparition, les symptômes sont différents.

Colique intestinale

Elle se caractérise par des attaques violentes qui se produisent avec une pression sur le péritoine. En règle générale, vous piquez l'abdomen vers la droite et parfois, vous ressentez de la douleur dans toute sa partie inférieure.

Dans ce cas, la maladie est accompagnée de tels symptômes:

  • Vomissements
  • La nausée
  • Formation excessive de gaz
  • Distension abdominale et ballonnements.

Colique rénale

Il est considéré comme le plus puissant et le plus désagréable. Les sensations de douleur sont localisées dans le bas du dos et sont données au bas de l'abdomen, aux organes génitaux, au nombril, à l'aine, à l'hypochondre.

Les symptômes les plus caractéristiques sont:

  • Constipation
  • Vomissements avec douleur aiguë
  • Des ballonnements
  • Miction douloureuse et fréquente

Colique hépatique

Elle se distingue par le fait qu’elle est piquée à droite sous les côtes, irradiant vers la région de l’omoplate droite et de l’épaule, recouvrant ensuite tout l’abdomen.

Les attaques se produisent souvent dans l'après-midi et sont accompagnées de:

  • Augmentation de la température
  • Des ballonnements
  • Vomissement
  • Bouche sèche
  • Transpiration

Syndrome prémenstruel et maladies féminines

La survenue de douleurs avant la menstruation est un problème connu de nombreuses femmes. Dans le même temps, ils peuvent indiquer la présence de la maladie. Par exemple, une douleur douloureuse dans le bas de l'abdomen est souvent la cause d'une inflammation, de kystes ou d'une rupture de l'ovaire. Dans ce cas, ces symptômes sont typiques:

  • La nausée
  • Perte de conscience
  • Augmentation de la température

Traitement des coliques

[sc name = "mv-1 * 1-2"] Le traitement de la colique du côté droit vise à éliminer la maladie et à atténuer la douleur. Seul un spécialiste expérimenté peut déterminer la cause de la pathologie. Cependant, quel que soit l'organe touché, si le côté droit est piqué, il est nécessaire de prendre des médicaments antispasmodiques. En règle générale, les médecins prescrivent de la nitroglycérine (un comprimé sous la langue, 3 gouttes par morceau de sucre) ou du No-Shpa (2 comprimés jusqu'à trois fois par jour) pour soulager une crise. Dans tous les cas, avant de prendre ces médicaments, vous devez consulter un médecin.

En fonction du type de colique et de la raison qui l’a provoquée, un traitement approprié est prescrit.

  1. Rénal. Lors d'une crise aiguë, le patient est hospitalisé et, si nécessaire, opéré. Un tel développement est possible si un patient est retrouvé avec de grosses pierres recouvrant l'uretère. Les petits cailloux peuvent s'éloigner d'eux-mêmes si la personne prend une position horizontale. Pour soulager les douleurs de piqûre dans le bas-ventre à droite, il est conseillé au patient de tenir un coussin chauffant dans le bas du dos et de prendre un bain chaud.
  2. Hépatique. Le plus souvent, des attaques aiguës dans la partie supérieure de l'abdomen indiquent la présence de calculs dans la vésicule biliaire. Dans ce cas, la décision est prise en matière d'intervention chirurgicale, qui peut aujourd'hui être réalisée sans incision. On prescrit au patient un régime strict excluant totalement les sucreries, les aliments épicés et les aliments gras.
  3. Intestinal. Le traitement dépend du type de maladie et de son évolution. Le patient se voit prescrire un lavement (infusion chaude de menthe et de mélisse) et un régime strict, à l'exception des aliments gras, épicés et coriaces. De médicaments il est recommandé:
    • La nitroglycérine
    • No-shpa
    • Extrait sec de Belladonna (1-2 comprimés)
    • Valériane
    • Motherwort
    • Thé au cumin et achillée millefeuille

Souvent, le côté droit du bas-ventre est tellement secoué que seul un puissant analgésique peut supporter la douleur. Dans ce cas, le patient devrait être hospitalisé d'urgence. En outre, n'oubliez pas que les coliques peuvent avoir des conséquences graves, alors ne connaissez pas le diagnostic exact, n'utilisez pas les méthodes de traitement traditionnelles.

Les coliques du côté droit sont assez courantes. S'ils ne sont pas liés à l'alimentation, la raison en est l'inflammation ou la maladie des organes internes. Une appendicite est généralement diagnostiquée lors de la réduction de la douleur dans le côté inférieur droit. Une douleur aiguë à droite sous les côtes peut provoquer une maladie du foie. Dans tous les cas, les coliques du côté ne promettent rien de bon, alors si elles se produisent, vous devriez consulter un médecin. Plus tôt vous visiterez l'hôpital, plus le traitement sera efficace.