Principal / Pancréatite

Que dois-je faire si j'ai mal au ventre?

Pancréatite

La douleur abdominale au milieu de l'abdomen est un symptôme très dangereux, précurseur du développement de diverses pathologies et maladies dangereuses.

Les manifestations négatives peuvent se former soudainement ou progressivement. Certains passent rapidement, d'autres gênent un patient pendant une longue période. Avec une intensité et des symptômes croissants, vous devez contacter un spécialiste. Le corps doit être diagnostiqué chez le patient et comprendre pourquoi certains symptômes sont apparus. Après avoir passé les méthodes de diagnostic doivent être affectés au traitement approprié.

Étant donné que la douleur elle-même est considérée comme une sensation subjective, il est déconseillé de se fier à un seul symptôme. Mettre le bon diagnostic seulement sur les manifestations de la douleur - c'est impossible. Par conséquent, il est nécessaire de prendre en compte les caractéristiques individuelles de l'organisme. Il convient également de considérer le fait que les maladies ont une nature spécifique de la douleur.

Nature de la douleur

La douleur au centre (milieu) de la partie supérieure de l'abdomen est divisée en types de douleur. Ils ont les symptômes correspondants. Chez les patients avec certaines actions ou un changement de la position du corps, l'estomac fait mal plus haut au milieu. Tout le monde ne sait pas quoi faire et quelles actions entreprendre.

  1. La première étape consiste à déterminer la localisation de la douleur. Pour ce faire, allongez-vous sur le dos, sentez l'abdomen. La palpation est l'endroit douloureux le plus vulnérable.
  2. Il faut comprendre que cela a précédé l'apparition de la douleur. Il devrait être établi à cause de ce qui a commencé à avoir des effets négatifs. Peut être causé par des exercices excessifs, des dépressions nerveuses, une mauvaise alimentation, une consommation d'alcool.
  3. Suivant est déterminé par le type de malaise. Selon les symptômes, la douleur est divisée en plusieurs catégories. Considérez le plus commun.

Douleur douloureuse

La douleur ne se traduit pas par une intensité vive. Par conséquent, la plupart des patients considèrent que ces manifestations sont les plus inoffensives. Ils peuvent se produire périodiquement ou se produire constamment.

  • Une douleur provenant du haut peut être déclenchée par une circulation sanguine perturbée.
  • Il se manifeste également par des dommages mécaniques aux organes internes. Ils peuvent être obtenus à la suite d'une chute de hauteur, d'un coup violent à la cavité abdominale.
  • La douleur douloureuse se manifeste par l'étirement des muscles, des tendons des organes internes. La manifestation de sensations désagréables est influencée par de forts processus inflammatoires.
  • La cause de l'événement peut être un dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal. Ces maladies incluent la gastrite, l'ulcère duodénal, les processus infectieux.
  • La douleur se manifeste par une inflammation du pancréas.
  • Le développement peut être affecté par les maladies des organes pelviens.
  • Il peut y avoir un pincement des terminaisons nerveuses dans la colonne vertébrale, ce qui provoque des douleurs dans la partie supérieure de l'abdomen.
  • La cause peut être la pathologie du système nerveux central.
  • Douleur cardiaque s'étendant dans la cavité abdominale.
  • Inconfort dans le plexus solaire, irradiant dans la cavité abdominale.
  • La douleur douloureuse est due à une infection de la cavité abdominale;

Douleur aiguë

Ce type de sensations désagréables est appelé "estomac aigu". Une douleur aiguë et aiguë nécessite des soins médicaux immédiats. Ces patients ont besoin d'un traitement chirurgical.

Les douleurs aiguës comprennent un ensemble de signes cliniques qui doivent être confirmés par des données instrumentales ou de laboratoire. La douleur aiguë peut menacer la vie d’une personne. Ils apparaissent en raison de maladies, blessures ou dommages aux organes de l'abdomen ou du petit bassin.

Considérez les causes les plus courantes de malaise:

  1. Perforation des ulcères gastriques ou duodénaux;
  2. Infarctus du myocarde;
  3. Pancréatite aiguë;
  4. Stade de pancréatite chronique;
  5. Coliques hépatiques;
  6. Forme aiguë de cholécystite;
  7. Stade de cholécystite chronique;
  8. Abcès sous-phrénique;
  9. Dommages au foie fermés;
  10. Ruptures traumatiques ou spontanées de la rate;
  11. Le développement de pneumonie ou de pleurésie;
  12. Maladies chroniques de l'estomac et du duodénum;
  13. Cancer du pancréas;
  14. Les maladies du foie, qui incluent:
  • L'élargissement d'organes;
  • Stade d'hépatite chronique;
  • Dégénérescence graisseuse du foie;
  • Cirrhose du foie;
  • Le développement de tumeurs, métastases, tumeurs, kystes parasitaires, abcès, hématomes;
  • Appendicite aiguë;

Douleur aiguë

Une douleur soudaine et soudaine peut se manifester lors de mouvements, de changements de la position du corps. Il pénètre dans les ligaments, les muscles des organes. Par conséquent, en commun, cela s'appelle "poignard". L'intensité de cette manifestation est différente, chaque patient percevant le seuil de perception de la douleur à sa manière.

Ces maladies incluent:

  1. La défaite de la rate;
  2. Hernie épigastrique de la ligne blanche de l'abdomen;
  3. Ostéochondrose de la colonne thoracique;
  4. Signes d'appendicite;
  5. Obstruction intestinale;
  6. Entérite chronique;
  7. Colite chronique;
  8. Diverticulite aiguë;
  9. Infections intestinales;
  10. L'intoxication;
  11. Colique rénale;

Douleur sourde

Au stade initial, ce type de sensations désagréables est à peine perceptible. Mais au fur et à mesure de la formation de pathologies et de maladies, l’intensité de la douleur commence à augmenter. Il a une nature continue. Il n'a lieu qu'après l'utilisation d'analgésiques. Capable d'augmenter avec les mouvements brusques, la musculation, la consommation excessive de liquide. En outre, une douleur sourde peut être le résultat d'une douleur aiguë, coupante ou coupante.

Les maladies accompagnées de douleur sourde incluent:

  1. Cholécystite au stade chronique;
  2. Urolithiase;
  3. Pyélonéphrite;
  4. Stade chronique de l'ulcère peptique;
  5. Cancer de l'estomac;
  6. Sténose pylorique;
  7. La gastrite, qui s'accompagne d'une réduction de la sécrétion pancréatique;
  8. Augmentation de la pression dans la veine porte, ce qui peut entraîner le dépôt du flux sanguin dans la rate. Dans ce cas, une augmentation stagnante de l'organe peut se produire. La maladie est caractéristique de la cirrhose du foie:
  • Stade latent;
  • Étape de sous-compensation;
  • Étape de décompensation;

Zona douleur

Une telle manifestation est un état douloureux, d'intensité différente. La douleur peut être de courte durée ou durer longtemps. La douleur peut être paroxystique, entourant tout le haut de l'abdomen. Des sensations désagréables se produisent après la prise d’aliments gras, excessifs ou épicés. Peut se produire après avoir pris des boissons alcoolisées.

Dans le même temps, les patients ressentent un goût désagréable et une bouche sèche, une faiblesse, une augmentation de la pression artérielle. Il y a des vomissements répétés, après quoi la douleur diminue. La douleur cutanée à la ceinture est divisée ainsi que la douleur des organes internes. Dans ce cas, les terminaisons nerveuses sont endommagées ou des maladies dangereuses pour la santé humaine se développent.

L'inconfort peut être le résultat des manifestations négatives suivantes:

  • Dysfonctionnement de la vésicule biliaire, se manifestant sous la forme d'une cholécystite;
  • Perturbation du fonctionnement du pancréas sous forme de pancréatite aiguë;
  • Lésions ulcéreuses duodénales;
  • Maladies du système cardiovasculaire;
  • Développement du zona;

Coups de couteau et douleurs coupantes

Une telle manifestation négative est considérée comme un signe du développement de processus pathologiques dans le corps humain. Ils ont une localisation différente. Piquez peut comme le haut de l'abdomen et ci-dessous. Peut blesser le côté gauche et droit. Ils irradient vers le dos, la région sacrale, la colonne vertébrale, la région de la poitrine et l'hypochondre. Les douleurs sont aggravées par des mouvements, une activité physique mal choisie, des tremblements lors du transport, la présence de stress. Mais la cause la plus importante de la douleur est le mauvais aliment. Le syndrome de tranchage est dû à la consommation d'aliments trop cuits, épicés, salés, brûlés, de boissons gazeuses et de fast-foods.

Tous les changements pathologiques sont accompagnés de diarrhée et de nausée. La température corporelle d'une personne augmente. Les attaques de douleur aiguë et lancinante peuvent causer des vers, des problèmes de la sphère sexuelle, diverses inflammations du tube digestif. Le syndrome de piqûre est dû à la formation des maladies suivantes:

  • Pancréatite dans la phase aiguë;
  • Attaque d'appendicite;
  • Inflammations du pancréas;
  • Gastrite aiguë ou chronique;
  • Perforation des ulcères gastriques et duodénaux;
  • Développement d'infections intestinales;

Douleur lancinante

Un tel inconfort dérange les patients sur une longue période. Ils n'ont pas d'intensité prononcée. Mais délivrant un grand inconfort. La douleur indique la présence de pathologies développementales au stade initial. Peut se produire en raison de l’étirement de la capsule du foie ou de la rate. Peut-être dû à des entorses, qui fixent les organes dans le bassin. Les manifestations désagréables peuvent irradier du côté gauche ou droit, du bas-ventre, du dos. Votre estomac, côté droit ou gauche peut être douloureux. Dans le même temps, le patient ressent une lourdeur, une augmentation des manifestations négatives lors de l'activité physique et de la musculation.

Les principales causes de douleur sont:

  1. Utérus élargi pendant la grossesse;
  2. Développement de kystes ovariens;
  3. Inflammation de l'appendice;
  4. Processus inflammatoires dans l'intestin, y compris:
  • La maladie de Crohn;
  • Diverticulite;
  • La duodénite;
  • Entérite;
  • La colite;
  1. Maladies inflammatoires des organes pelviens;
  2. Tension tonique prolongée des organes;
  3. Prostatite chronique;
  4. La formation de tumeurs malignes;
  5. Stade de sigmoïdite chronique;

Caractéristiques chez les hommes

Les sensations douloureuses chez les hommes se forment lors de l'inflammation de la prostate. Ils peuvent provoquer le développement du stade aigu de la prostatite, de l'urétrite, des infections ascendantes, du dysfonctionnement sexuel, de l'inactivité physique. Les raisons peuvent être:

  • Rapports sexuels interrompus;
  • Vie sexuelle rare ou violente;
  • Mode de vie "bureau" sédentaire;
  • La présence de constipation chronique;
  • Boire des boissons alcoolisées;

Ils irradient à l'aine, au sacrum, au périnée, au bas du dos et au rectum. Ils peuvent être combinés avec des mictions fréquentes et douloureuses. Dans ce cas, une personne peut augmenter la température corporelle, former une faiblesse, diminuer ses performances.

Caractéristiques chez les femmes

Si cela fait mal dans la partie supérieure de l'abdomen, cela peut être dû à une inflammation des organes reproducteurs internes - utérus, trompes, ovaires. Des manifestations désagréables se font sentir dans le haut ou le bas de l'abdomen dans les régions iliaques. Peut être accompagné d'un syndrome d'intoxication sous la forme de:

  • Des frissons;
  • Faiblesse
  • Perte d'appétit;
  • Des vertiges;
  • La fièvre;

Les écoulements purulents sont formés de caillots sanguins dégageant une odeur désagréable. Irradier un inconfort peut dans l’entrejambe, le sacrum et le bas du dos. Les pathologies incluent:

  • Saignement intrapéritonéal;
  • Rupture ovarienne;
  • Grossesse extra-utérine ou ectopique;

L'estomac a mal aux jours critiques, après des coups, des chutes, des complications après un avortement.

Dans quels cas en urgence chez le médecin?

Le patient doit contacter un professionnel dans les cas suivants:

  • Avec l'augmentation de l'intensité du défaut de douleur;
  • En présence d'un effet faible après la prise de médicaments;
  • S'il y a des symptômes d'intoxication sous forme de diarrhée, vomissements;
  • Avec douleur aiguë aiguë ou coupante pendant la miction;
  • En présence de caillots sanguins dans les selles ou l'urine;
  • Si le ventre vous fait mal en bougeant, changez la position du corps;
  • Si le patient a moins de 10 ans et plus de 65 ans;
  • Si de graves blessures à l'abdomen ont été reçues suite à un impact, une blessure, une chute de hauteur ou une compression;
  • Avec une douleur aiguë soudaine qui provoque l'éveil pendant le sommeil, l'insomnie;
  • En présence de douleur, accompagnée de fièvre;
  • Avec une forte tension des muscles abdominaux, dans lequel le milieu de la cavité abdominale est dur, douloureux. Restriction observée du mouvement respiratoire de l'abdomen;
  • Si cela fait mal dans la partie supérieure de l'abdomen, le syndrome douloureux est accompagné de palpitations cardiaques;

Diagnostics

La douleur au centre de l'abdomen donne aux patients une gêne et une gêne qui ne disparaissent qu'après le traitement. Mais avant de vous attribuer les procédures nécessaires, vous devez passer le diagnostic du corps. Le diagnostic aidera à identifier les causes de la douleur. Il est très difficile de poser le bon diagnostic car il existe aujourd'hui diverses maladies qui provoquent un syndrome douloureux identique.

  1. Tout d'abord, il convient d'effectuer un premier examen sur lequel les manipulations les plus simples sont appliquées. Le spécialiste peut effectuer:
  • Palpation, à cause de laquelle la douleur, la consistance du foie et de la rate sont révélées. Vous pouvez déterminer si le syndrome de la douleur augmente lorsque vous appuyez sur.
  • L'inspection visuelle, qui est déterminée par une augmentation de la formation de gaz, une modification du tonus de la peau, des éruptions cutanées et des manifestations de réactions allergiques
  • Auscultation, en raison de laquelle l'écoute des bruits à l'aide d'un stetofonendoskop se produit.
  • Les percussions, à l'aide desquelles ils révèlent la densité des tissus et la douleur dans le haut de l'abdomen.
  1. Après l'examen initial, le patient peut être redirigé vers les rayons X. L'étude ne dure pas plus de dix minutes. Cette méthode de recherche consiste à faire passer une radiographie de micro-faisceau à travers un tissu corporel. La méthode est capable d'identifier:
  • Tumeurs malignes de la cavité abdominale;
  • Pierres formées dans la vésicule biliaire ou les reins;
  • Pathologie des modifications de la colonne vertébrale;
  • Ulcère de l'estomac;
  • La présence d'abcès dans la cavité abdominale et le foie;
  • Hernie diaphragmatique;
  • Pathologies en développement dans la colonne vertébrale;

En fonction des résultats de l'examen, le patient peut être prescrit:

  1. Tomographie par ordinateur;
  2. Imagerie par résonance magnétique;
  3. Échographie;
  4. Fibroesophagogastroduodenoscopy;
  5. Méthodes de recherche microbiologiques, y compris:
  • Microscopie;
  • Enquête culturelle;
  • Détection d'antigènes et d'anticorps;
  • Réaction en chaîne de la polymérase;
  1. Test sanguin clinique et biochimique;
  2. Analyse clinique et biochimique de l'urine;

Quels médicaments peuvent prescrire?

Le traitement traditionnel peut être médical ou chirurgical. Les comprimés ou la chirurgie sont prescrits en fonction de la maladie en développement. Si cela fait mal dans la partie supérieure de l'abdomen, l'opération est prescrite dans les cas suivants:

  • Avec péritonite;
  • Pancréatite aiguë;
  • Ulcère ou cholécystite, accompagnés de saignements internes;
  • En identifiant la pathologie du cancer.

Analgésiques pour soulager la douleur. Ils sont disponibles sous forme d'injections, de comprimés ou de sirops.

Douleur dans l'abdomen

Un symptôme tel qu'une douleur abdominale peut être ressenti en raison de changements pathologiques, d'une déficience fonctionnelle ou d'une malnutrition. Cela fait donc mal au haut de l'abdomen lorsqu'il y a des problèmes d'estomac, de foie, de pancréas, d'intestins, de rate ou de vésicule biliaire. La même localisation peut avoir des douleurs causées par un infarctus du myocarde, une ostéochondrose, une maladie pulmonaire.

Étant donné que le tableau clinique est semblable dans de nombreuses pathologies du système digestif, le médecin doit s’engager dans le diagnostic. Certaines conditions nécessitent des soins médicaux urgents. Par conséquent, une personne doit savoir que le syndrome de la douleur est le symptôme d’une maladie grave.

Quel corps cause de la douleur

Il est nécessaire de déterminer où se trouve l'épicentre. Si le symptôme survient en haut à gauche, il est possible qu'il s'agisse d'une détérioration de l'activité de l'estomac, du pancréas, de l'œsophage, des intestins. La douleur dans l'abdomen supérieur droit est probablement due à un dysfonctionnement du foie, de la vésicule biliaire et du gros intestin.

La force du syndrome de la douleur est également un critère de diagnostic. La douleur aiguë insupportable est surmontée lors de la perforation d'un ulcère, d'une pancréatite aiguë, d'une colique biliaire, d'une péritonite, d'une rupture du foie ou de la rate. Avec la nécrose tissulaire, le symptôme peut devenir un zona et peut être ressenti dans tout l'abdomen.

Avec les formations malignes, la douleur est également très forte, mais elles n'apparaissent pas brusquement, mais augmentent avec le temps. Il est également important de savoir si la douleur dépend de la prise de nourriture, de la position du corps. Si les «douleurs de la faim» sont caractéristiques, cela indique alors une inflammation de la muqueuse gastrique.

Si le symptôme est plus intense après avoir mangé, il est probable qu'un ulcère ou un autre trouble complique le fractionnement des aliments. La douleur abdominale à une certaine position du corps et sa disparition après un changement de posture, parlent de la pathologie de la colonne vertébrale.

Pendant la grossesse, les maladies chroniques sont exacerbées et le risque de formation et de libération de tartre augmente. De plus, l'utérus exerce une pression sur les organes adjacents et l'enfant peut «battre les voisins», de sorte que l'apparition d'une douleur au sommet de l'abdomen n'indique pas toujours une pathologie obstétricale.

Causes probables de la douleur

Les maladies du système digestif se manifestent par des douleurs de localisation et de force différentes, des nausées et des vomissements, une modification de la fréquence et de la consistance des selles, un manque d'appétit. Par conséquent, pour déterminer la cause de la pathologie, vous devez consulter un médecin qui déterminera pourquoi l’estomac est au-dessus du sommet et comment éliminer ce symptôme. Nous considérons les maladies les plus courantes qui provoquent des douleurs dans la partie supérieure de l'abdomen.

Inflammation des tissus de l'estomac

Au dessus de l'abdomen se trouve l'estomac, c'est lui qui provoque souvent des sensations désagréables. S'il est rempli, il s'étend du processus xiphoïde du sternum au nombril, la majeure partie se trouvant à gauche du centre de l'abdomen. Si après avoir mangé quelques heures sont passées, l’estomac prend sa place dans l’épigastre.

Le foie est à droite de l'estomac, le diaphragme à gauche, la paroi abdominale à l'avant et le pancréas à l'arrière. L'estomac entre également en contact avec les intestins, le plus grand omentum, la rate.

Une alimentation incorrecte ou irrégulière peut provoquer des douleurs à l'estomac. Si une personne ne mange pas, il y a des douleurs sous la cuillère, elles sont causées par la libération d'acide chlorhydrique et l'activité des tissus musculaires. Une gêne peut survenir après la consommation de certains aliments, ce qui est associé aux caractéristiques individuelles du système digestif.

La douleur peut être ressentie après avoir pris:

  • les légumes difficiles à digérer (carotte, navet, chou, radis);
  • l'alcool parce qu'il irrite les muqueuses;
  • kvass, bière, boissons gazeuses, car cela conduit à l'accumulation de gaz;
  • pain noir au son, produits rassis, car ils accélèrent les processus de fermentation et favorisent la formation de gaz;
  • du lait ou du gluten, parfois ils ne sont pas digérés, car il n'y a pas d'enzymes qui les décomposent;
  • aliments excessivement froids et chauds, irritant les muqueuses.

La douleur aiguë du poignard survient à la suite d'une inflammation des tissus de l'estomac ou de l'aggravation d'un ulcère. Les sentiments sont forts et obligent une personne à adopter une posture forcée. Lors d'exacerbations, l'estomac peut être si douloureux qu'un choc douloureux se produira. Elle se caractérise par un rythme cardiaque rapide, une baisse de la pression artérielle, l'apparition de sueurs froides, un estomac tendu.

La douleur survient parce que, lors de la perforation de l'ulcère, l'acide chlorhydrique et les enzymes agressives dépassent les limites de l'organe et touchent les tissus voisins, ce qui entraîne une inflammation de la cavité abdominale. Un ulcère se forme plus souvent chez l'homme que la femme, ce qui est associé à la nutrition et au stress chronique.

Il n'y a pas si longtemps, les scientifiques ont découvert que l'inflammation de la muqueuse gastrique était causée par une bactérie survivant dans un environnement acide. Il libère des toxines qui détruisent les tissus des organes. Les personnes infectées par une bactérie ne développent pas toutes une gastrite, elles deviennent le plus souvent des porteurs asymptomatiques de l'infection.

Un ulcère est une complication de la gastrite. Par conséquent, s'il existe une inflammation chronique de l'estomac et l'apparition d'une douleur aiguë, il est urgent de consulter un médecin. L'ulcère est traité chirurgicalement et s'il est cassé, une opération d'urgence est nécessaire.

Un ulcère peut être compliqué par une pénétration, c'est-à-dire la destruction du mur et la sortie du contenu dans un organe adjacent, par exemple l'intestin grêle ou le gros intestin. Cela provoque un dysfonctionnement d'un autre corps. La destruction du vaisseau d'acide chlorhydrique peut entraîner un saignement de la plaie. La douleur ne devient pas plus intense, cependant, des vomissements ou des selles contenant du sang peuvent apparaître.

Dysfonctionnement sphinctérien

Dans la partie supérieure du tractus, entre l'œsophage et l'estomac, se trouve le sphincter, qui empêche la nourriture de pénétrer de l'estomac dans l'œsophage. Si le muscle est affaibli, il y a des éructations et des brûlures d'estomac. La douleur derrière le sternum apparaît en dessous, s’étend vers le dos ou s’observe dans la partie supérieure un peu à gauche du centre de l’abdomen.

Entre l'estomac et l'intestin se trouve le pylore de l'estomac. Si son spasme se produit, la lumière se rétrécit et le morceau de nourriture ne peut pas quitter l'estomac.

Il peut y avoir une violation des processus pathologiques dans l'estomac, provoquant des douleurs, une tension nerveuse ou un désordre.

Un spasme est une déficience fonctionnelle, ce qui signifie que les changements morphologiques ne sont pas observés dans le muscle lui-même. Le symptôme aidera No-shpa. Avec la sténose pylorique, il y a violation dans le tissu musculaire, par exemple, à la suite du remplacement du tissu conjonctif normal, ce qui se produit si l'ulcère à proximité se frotte et affecte le muscle.

La douleur pendant un spasme ou une sténose est plus intense 90 à 120 minutes après le repas, elle est plus forte si des aliments solides ont été consommés. La douleur est caractérisée par une intensité modérée et n'est pas ressentie dans la région épigastrique, mais juste en dessous et à droite (au niveau de la projection du pylore).

Pathologie cardiaque

Un infarctus du myocarde (attaque de la forme gastalgique) peut entraîner des douleurs tiraillantes au sommet de l'abdomen. En raison de la nécrose des tissus du muscle cardiaque, des douleurs sont ressenties au sommet de la cavité abdominale, car elles sont proches du diaphragme. La nécrose des tissus cardiaques peut affecter négativement les organes du système digestif, situés à proximité. Par conséquent, des nausées et des vomissements sont probables.

Avec le développement de l'infarctus du myocarde, en plus de la douleur dans l'abdomen, il y a d'autres signes, par exemple, dyspnée au repos, battement de coeur rapide, pouls irrégulier, saut de pression. Souvent, la pathologie est précédée de stress ou de maladie ischémique.

Inflammation du pancréas

Un pancréas enflammé est capable de provoquer une douleur coupante dans l'abdomen supérieur droit. Le syndrome de la douleur est fortement prononcé et peut être comme un zona, et avoir une localisation claire. Un inconfort apparaît pendant la période où la glande est surchargée, par exemple après avoir trop mangé, après avoir mangé des aliments lourds, gras ou sucrés, ou après avoir pris de l'alcool.

La douleur est due au fait que les enzymes ne peuvent pas passer à travers les canaux bloqués dans l'intestin. La trypsine agit de manière agressive sur le tissu glandulaire, provoque une inflammation et, après un certain temps, une perforation du parenchyme et la formation de kystes.

Une sensation douloureuse apparaît au sommet de l'abdomen, sous les côtes droites, dans la région lombaire, aux omoplates. Parfois, la douleur du pancréas est confondue avec une crise cardiaque, car elle peut irradier vers le côté gauche du corps (omoplate, bras et mâchoire).

Lorsque la pancréatite, en plus de la douleur aiguë des crampes, il existe d'autres signes de la maladie. Cette nausée, vomissement, ne donnant pas de soulagement, hyperthermie, augmentation de la formation de gaz. Si les enzymes entrent dans la circulation sanguine, les membres, le corps et le visage deviennent bleus et des taches rouges apparaissent dans la glande, le nombril et les fesses.

Si ce symptôme se présente, des soins intensifs sont nécessaires dans l'unité de soins intensifs. Si nécessaire, une intervention chirurgicale est effectuée pour rétablir le fonctionnement des conduits et éliminer les tissus morts.

Maladie de la vésicule biliaire

La douleur au sommet de l'abdomen survient si la maladie de la vésicule biliaire se développe ou si ses canaux se bouchent. Avec une forme grave de pathologie, la douleur apparaît dans toute la cavité abdominale. La colique hépatique provoque une mauvaise perméabilité des voies biliaires, ce qui peut être le résultat d'un mouvement de la pierre, d'une compression mécanique de la tumeur.

Si l'antispasmodique ne fonctionne pas et que l'état s'aggrave, alors une cholécystite, c'est-à-dire une inflammation de la vésicule biliaire, s'est probablement développée. Une attaque est caractéristique d'une attaque, la douleur apparaît de manière inattendue et s'accompagne d'une hyperthermie.

La douleur se concentre dans l'abdomen supérieur droit approximativement entre la région épigastrique et l'hypochondre. L'attaque dure jusqu'à cinq heures. Habituellement, il est précédé de trop manger ou de manger des aliments très gras. Selon les complications causées, le traitement est prescrit de manière conservatrice ou opératoire.

Pathologies du foie

Une douleur dans la partie supérieure de l'abdomen survient si une maladie du foie se développe. Le symptôme se produit avec la jaunisse, qui est diagnostiquée en raison de la détérioration de l'écoulement de la bile. La bilirubine ne se désintègre pas, mais pénètre dans la circulation systémique, c’est lui qui donne à la peau et à la sclérotique une teinte jaune.

Les deux types de jaunisse et de douleurs hépatiques peuvent se trouver dans la région épigastrique. L'hypertension de type portail provoque des douleurs au milieu de l'abdomen. Lorsque la maladie augmente la pression veineuse et perturbe le flux sanguin.

Le tissu hépatique ne contient pas de terminaisons nerveuses, donc l'organe ne fait pas mal. L'inconfort ne survient que lorsque la glande dilatée commence à serrer la capsule sensible qui contient le foie ou des organes adjacents tels que les intestins, la vésicule biliaire, le rein droit, le pancréas et l'estomac. La douleur est ressentie si le processus inflammatoire est passé du foie à la capsule.

Pathologie de la rate

La douleur dans la partie supérieure de l'abdomen se fait sentir dans les maladies primaires ou secondaires de la rate, à mesure que l'organe se développe, exerçant une pression sur les tissus adjacents. Comme la rate est un organe lymphoïde, une hypertrophie peut survenir en raison de maladies chroniques telles que le paludisme, la septicémie, la mononucléose, la tuberculose, une réaction auto-immune.

Une pression élevée dans la veine porte provoque également des douleurs dans l'abdomen. Une rupture d'organe est également susceptible de provoquer une très forte douleur aiguë et de menacer la vie du patient au début du saignement interne. L'intégrité est perturbée par un traumatisme abdominal contondant, résultant d'une complication d'une maladie infectieuse ou d'un processus auto-immun.

L'infarctus de la rate se développe en raison du manque d'approvisionnement en sang de l'organe. Cela est dû à la formation d'un caillot sanguin ou à une compression de l'artère qui fournit du sang à l'organe. Les tissus, qui ne reçoivent ni oxygène ni nutriments, meurent, ce qui provoque une douleur intense. Le traitement de la nécrotisation implique le prélèvement d'un organe.

En cas d'abcès de la rate, l'estomac fait très mal et l'inconfort augmente avec la pression. La maladie est accompagnée d'hyperthermie, de faiblesse, de douleurs dans les muscles et dans la tête. Il existe une inflammation purulente due à la prolifération de bactéries piégées dans la capsule du corps à partir d'autres foyers infectieux.

Les douleurs abdominales provoquées par la rate peuvent être de nature physiologique, c'est-à-dire qu'elles ne surviennent pas à cause de modifications des tissus. Une augmentation du débit sanguin ou une augmentation de la pression peut provoquer des douleurs lancinantes causées par l'incapacité des conduits de passer un tel volume de sang, les parois se dilatent et des sensations douloureuses apparaissent. En règle générale, cela se produit après l'exercice.

Maladie pulmonaire

Dans la partie supérieure de l'abdomen, une pneumonie ou une pleurésie peut entraîner des douleurs. Et bien que la pathologie se développe en raison de la détérioration de l'activité des poumons, la douleur est toujours ressentie dans la région abdominale, car la partie inférieure de l'organe respiratoire est proche du dôme du diaphragme.

Pour cette raison, la douleur est plus susceptible d'avoir une localisation du côté droit. Lorsqu'un stimulus de la douleur se produit, les muscles deviennent tendus et la douleur abdominale augmente. Afin de ne pas confondre la maladie des poumons avec une attaque de cholécystite, d'appendicite ou d'autres pathologies dans lesquelles il existe un "estomac aigu", il est nécessaire de procéder à un diagnostic différentiel.

Trouble de l'innervation

Étant donné que les organes sont partiellement innervés par la moelle épinière, toute pathologie de la colonne vertébrale qui affecte les racines nerveuses peut être interprétée comme une douleur abdominale. Le symptôme n'est pas causé par des anomalies du système digestif. Habituellement, ils ne sont pas très prononcés et se produisent quand une certaine position dans laquelle les racines sont étranglées.

Traumatisme abdominal

Des blessures abdominales sourdes peuvent entraîner des lésions graves des organes internes, telles que des fractures des côtes, une rupture de la rate ou du foie, la formation de cavités remplies de sang. Une blessure peut être provoquée par un coup ciblé, une secousse corporelle dans un accident ou une chute. Les muscles abdominaux peuvent casser même avec un retournement brutal d'une personne.

Ventre douloureux au-dessus du milieu

La douleur dans le haut de l'abdomen au centre est une description générale de l'état du corps humain, mais cela ne signifie pas qu'il est permis de l'ignorer. Les causes de la douleur sont mineures (constipation ou désordre) et les plus graves (cholélithiase, maladie rénale). Il est nécessaire d'agir immédiatement si l'enfant a mal à l'estomac!

Causes profondes de la douleur

Si l’estomac a mal au centre, la cause en est une dilatation importante des veines de l’œsophage (en particulier chez les personnes souffrant d’alcoolisme chronique). Ces sensations douloureuses résultent d'un reflux gastrique lors d'un ulcère de l'œsophage.

Des crampes douloureuses sous la poitrine et au centre de l'œsophage peuvent survenir pour les raisons suivantes:

  1. Les muscles qui capturent le passage au cardia - l’estomac, se relâchent anormalement, cela se produit lorsque les nerfs sont endommagés. Cela se produit, par exemple, pendant une intervention chirurgicale.
  2. Abus de nourriture sèche.
  3. Sécheresse accrue de la membrane muqueuse dans l'œsophage ou croissance de la structure fibreuse en cas de maladie prolongée du gastro-reflux (lors du retour de l'acide gastrique dans l'œsophage), provoquant un passage difficile des aliments. Cela peut provoquer, à de rares exceptions près, une sclérose systématique.
  4. Hernie gastrique, affectant l'ouverture de l'œsophage dans le diaphragme et provoquant ainsi un passage anormalement fermé dans l'estomac. Les signes de pathologie sont des douleurs sous la poitrine et dans le larynx, qui se manifestent au centre ou à la partie supérieure de l'estomac. Le symptôme principal est la présence d'un arrière-goût désagréable dans la cavité buccale.
  5. L'inflammation de la couche interne de la muqueuse gastrique est une gastrite. Les signes de gastrite sont considérés comme des points - individuellement ou collectivement:
  • La douleur à la poitrine, au centre ou dans la partie supérieure de l'abdomen s'aggrave après avoir mangé.
  • Chaise sombre
  • Nausée, parfois suivie de vomissements.
  • Crampes dans la région abdominale, accompagnées de spasmes ondulants sous l'estomac.
  • Saturabilité rapide.
  • Brûlures d'estomac (cuire dans le larynx ou dans la poitrine).
  • Augmentation de la température.
  1. La gastroparésie est un processus lent de vidange de l'estomac dû au fait que les muscles ne sont pas assez forts pour se détendre en raison de lésions nerveuses. Les raisons provoquant l'apparition de la gastroparésie: l'athérosclérose, des perturbations hormonales, des troubles psychologiques, la formation de tissu fibreux dans les ulcères de guérison et après des opérations chirurgicales de l'estomac. Les symptômes de cette maladie se manifestent par un état convulsif après ou pendant le processus d'alimentation, satiété rapide, brûlures d'estomac, ballonnements, éructations graves.
  2. Lésions ulcéreuses de l'estomac - plaies ouvertes à l'intérieur de l'estomac. Douleur douloureuse typique après ou en train de manger de la nourriture en haut de l'abdomen.
  3. Les processus inflammatoires de l'intestin grêle (partie duodénale) sont caractérisés par une douleur sourde, principalement la nuit et entre les repas, une douleur est ressentie sous les côtes et au centre de la cavité abdominale. Lorsque l'inflammation peut détecter le sang dans les selles et assombrir.
  4. Les cancers provoquent non seulement des douleurs désagréables au centre et au haut de l'abdomen, mais aussi des nausées, une perte d'appétit, une perte de poids excessive, des selles extrêmement sombres.
  5. Pancréatite La forme aiguë de la maladie est un processus inflammatoire dans le pancréas dû à une maladie des calculs biliaires ou à un alcoolisme à long terme. La douleur est principalement ressentie à gauche dans la partie supérieure et au centre de l'abdomen, parfois entourant (elle fait mal à l'avant et à l'arrière). L’appétit s’aggrave, des nausées apparaissent, des selles blanches clairsemées et le patient maigrissent brusquement.
  6. Les dommages conduisant à la rupture du muscle abdominal à la suite d'un choc ou d'un effort physique peuvent provoquer des douleurs abdominales intenses. L'hématome, qui apparaît plus tard, est capable de s'accumuler dans les muscles, provoquant un renflement visible d'une teinte bleue et doux au toucher.
  7. L'intestin grêle, ou plutôt son petit fragment, fait saillie dans les muscles de la cavité abdominale à travers les crevasses. Symptômes - douleur et gonflement perceptible, doux au toucher.
  8. Des fractures de la vertèbre, de l'arthrite de la colonne vertébrale et d'autres troubles de la colonne lombaire ou de la cage thoracique apparaissent, provoquant des douleurs au centre de l'abdomen et plus haut. L'exacerbation de la douleur survient généralement avec le mouvement.
  9. L'anévrisme (saillie de la paroi aortique) et les couches disséquées à l'intérieur de l'aorte sont caractéristiques des personnes à prédominance âgée, en particulier en cas d'athérosclérose. La douleur est sourde, continue, aggravée pendant et après les repas.
  10. L'apparition d'une crise cardiaque provoque également une douleur d'en haut ou au milieu de l'abdomen. Les facteurs bien connus de l'apparition d'une crise cardiaque sont une augmentation du cholestérol et du tabagisme.
  11. Si la douleur est principalement localisée à droite dans le haut de l'abdomen, il s'agit probablement d'une appendicite enflammée. Peut causer de la fièvre et des nausées.
  12. Les causes féminines des douleurs abdominales sont souvent une fausse couche, la rupture d'un kyste dans l'ovaire et le développement fœtal ectopique. Elle se caractérise par des sensations de coupure et des douleurs de traction.
  13. Terminé le traitement antibiotique.
  14. Coup de chaleur.
  15. La fièvre typhoïde est une infection intestinale aiguë. L'éruption roséolaire, accompagnée de fièvre, d'une intoxication générale du corps et de lésions spécifiques du système lymphatique dans le petit intestin constitue un trait distinctif.
  16. Infarctus du myocarde.
  17. Insuffisance cardiaque - dysfonctionnement du myocarde décompensé. Au début, cette maladie ne se manifeste pas, mais se manifeste alors par un essoufflement, des douleurs dans l'abdomen supérieur gauche, une fatigue accrue et un œdème.
  18. La pneumonie est une inflammation des poumons. Les symptômes ressemblent à ceux de la grippe ou du rhume, mais s'accompagnent de douleurs thoraciques aiguës, parfois de la douleur sous la poitrine, allant jusqu'à l'abdomen supérieur, de la toux avec des expectorations épaisses rougeâtres ou verdâtres, une transpiration accrue, de la fièvre, une respiration rapide et un rythme cardiaque rapide.
  19. Colique hépatique ou rénale. Une douleur aiguë et aiguë est caractéristique (plus forte que les douleurs de l'accouchement), qui s'accompagne souvent d'hémorragie.
  20. L'herpès zoster ou zona est une infection virale caractérisée par des éruptions cutanées. Les personnes âgées sont les plus exposées aux infections, principalement en automne et en hiver.
  21. Intoxication au plomb.
  22. Morsures d'animaux (serpents, insectes).
  23. Cholécystite.
  24. L'hépatite.
  25. Crise cardiaque, rupture ou abcès de la rate.

Diagnostic et traitement

La découverte de la cause de la douleur commence par un examen palpable de l'abdomen afin de détecter des processus inflammatoires ou un œdème. La procédure se fait en appuyant légèrement sur les différentes sections de l'abdomen. Pour obtenir la totalité des informations, il est nécessaire que le patient décrive correctement l'intensité et la nature de la douleur, ainsi que sa propagation dans la partie abdominale. Après le médecin traitant prescrit l'examen supplémentaire nécessaire. De plus, la seule procédure autorisée est tout un ensemble de tests permettant d’exclure ou de confirmer la présence de fractures, de croissances, d’œdèmes ou de ruptures.

Examens requis pour le diagnostic:

  1. Échographie - permet de diagnostiquer un organe spécifique de la région abdominale.
  2. Rayon X de la colonne vertébrale.
  3. Coloscopie - étude menée dans la partie interne du côlon et dans l'intestin.
  4. Endoscopie - recherche de formations anormales et de tumeurs dans des zones spécifiques de l'estomac ou de l'œsophage.
  5. Analyse générale du sang, de l'urine, des selles pour la présence de virus, d'infections bactériennes et de parasites.
  6. Examen du tractus gastro-intestinal à l'aide de rayons X sur l'estomac pour détecter la présence de troubles tels que, par exemple, ulcères, inflammations, néoplasmes, etc.
  7. IRM

Que peut-on traiter à la maison

Dans de rares exceptions, si la douleur abdominale est légère, une attention médicale immédiate n'est pas requise. Ce sont des cas: constipation, intestin irritable, brûlures d'estomac, douleurs menstruelles chez les femmes. Cependant, la douleur ne doit pas être constante et vive. Il convient de noter que si le patient est au courant de sa maladie chronique et que le médecin traitant a déjà prescrit un traitement, il ne doit pas être renvoyé à l'hôpital chaque fois qu'un symptôme de douleur apparaît, car il sait déjà quels médicaments sont traités. Si les symptômes s'aggravent ou si de nouveaux symptômes apparaissent, vous devez immédiatement faire appel à des spécialistes, car les conditions à la maison ne permettent pas un certain nombre d'examens supplémentaires.

Si les problèmes d'estomac sont insignifiants et que la douleur est sourde et sourde, il est permis d'utiliser des analgésiques en vente libre.

Prévention

Malheureusement, la prévention n’évite pas toutes les maladies de l’abdomen. Mais si vous appliquez ces conseils, il est réaliste de ne pas rencontrer beaucoup de maladies:

  • Buvez beaucoup d'eau tout au long de la journée, surtout si la déshydratation s'est produite.
  • Essayez de manger des aliments sains riches en fibres (cela vous aidera à éviter la constipation). Absorber la nourriture n'est pas rapide, manger en petites portions, mais souvent. Ne pas abuser du café et du chocolat. Si votre médecin vous a prescrit un régime alimentaire spécifique, suivez-le.
  • Faites régulièrement des efforts physiques avec une intensité réalisable.
  • Évitez de boire et de fumer excessivement.
  • Contrôlez votre poids, votre glycémie et votre cholestérol.

Douleur dans la partie supérieure de l'abdomen au centre et caractéristiques de sa manifestation

La douleur dans la partie supérieure de l'abdomen au centre peut indiquer le développement de diverses pathologies des organes internes et des systèmes qui y sont situés. Ce symptôme peut avoir une manifestation et un caractère divers (douleur sourde, vive, etc.). À propos de ce qui peut causer cette maladie et de la façon de la traiter - plus loin dans cet article.

Caractéristiques de la douleur dans la partie supérieure de l'abdomen au milieu

Une douleur périodique dans la partie supérieure de l'abdomen ne peut pas être une maladie distincte. Comme le montre la pratique médicale, c'est toujours le signe d'une pathologie en développement. C'est pourquoi, dès les premières manifestations de ce symptôme, il est recommandé de consulter un médecin dès que possible et de procéder à des procédures de diagnostic.

C'est important! Pour les douleurs sévères seules, il n'est pas possible d'établir un diagnostic précis. Dans ce cas, il est nécessaire de prendre en compte les symptômes supplémentaires et l'intensité de la douleur. Ils aideront à déterminer plus précisément la cause de la maladie.

Dans la plupart des cas, la douleur causée par cette localisation est la pathologie du tractus gastro-intestinal, située dans cette partie de la cavité abdominale. Toutefois, il convient de noter que, parfois, des symptômes non liés au tractus gastro-intestinal peuvent être associés à des symptômes vagues et récurrents (douleurs dans le dos, à la poitrine, à la poitrine, etc.). Cela peut indiquer une névralgie ou une hernie.

La douleur intense en médecine a un nom commun - "abdomen aigu". Dans cet état, le patient nécessite généralement des soins médicaux urgents et une hospitalisation.

Il est particulièrement important de ne pas tarder à appeler un médecin si le patient souffre de pathologies chroniques graves ou si le patient est un enfant.
La douleur au sommet de l'abdomen au centre est un signe qui peut indiquer des maladies très différentes. C'est pourquoi, outre lui, le médecin doit prêter attention aux plaintes du patient:

  1. Il peut s'agir de nausées après avoir mangé ou l'estomac vide, de diarrhée et de ballonnements, de vomissements, etc.
  2. À quelle fréquence et avec quelle intensité se produit la douleur (ce qui la provoque). Ainsi, le plus souvent, la douleur se développe lorsque vous toussez, après avoir pris de l’alcool, un effort physique ou nerveux excessif.
  3. La nature de la douleur (cambrure, douleur, émoussement, coupure, etc.).

En tenant compte uniquement de tous les symptômes du complexe, le médecin sera en mesure d'identifier correctement la cause de la maladie et de sélectionner le traitement nécessaire.

Les principales causes de la douleur

Les causes suivantes peuvent causer des douleurs abdominales au centre:

  1. Suralimentation systémique.
  2. Un ulcère à l'estomac (peut-être aussi bien chez l'enfant que chez l'adulte).
  3. Cholécystite aiguë ou chronique.
  4. Pancréatite
  5. Pathologie de la rate.
  6. Mauvaise nutrition de l'homme.
  7. Inflammation de l'appendice.
  8. Pathologie oncologique.

Examinez chaque cause de ce symptôme plus en détail.

Trop manger

En cas de suralimentation fréquente, une personne peut développer une inflammation des organes internes en raison d'une violation de leurs fonctions. Cela conduira à une pression persistante et à un inconfort dans la partie supérieure de l'abdomen.

Habituellement, ces douleurs disparaissent d'elles-mêmes, même sans prendre d'analgésiques supplémentaires. Ils sont particulièrement prononcés lorsqu’une personne passe la soirée dans la veillée, car la nuit, l’estomac est plus difficile à digérer. En outre, la digestion peut être facilitée par la prise de médicaments qui améliorent ce processus.

Il élimine la douleur de cette origine est très simple - il vous suffit de normaliser votre régime alimentaire et de manger en grandes portions.

Ulcère de l'estomac

Un ulcère à l'estomac fait partie des maladies qui provoquent le plus souvent des douleurs dans la partie supérieure de l'abdomen. Un ulcère se développe avec une acidité accrue de l'estomac, ce qui explique pourquoi ses parois ne sont pas protégées par la couche muqueuse.

En tant que pathologie distincte, un ulcère gastrique comporte plusieurs stades, chacun d'entre eux étant également considéré comme une maladie distincte.

La phase initiale de l'ulcère est la gastrite. Les facteurs suivants peuvent contribuer à son apparence:

  1. Le bacille gel-bactérie est la cause la plus courante de gastrite. Dans un tel état, une personne commence à subir des dommages à l'estomac, ce qui, en l'absence de traitement, conduit à un ulcère à part entière.
  2. Mauvaise alimentation, en particulier l'utilisation d'aliments à haute acidité, ainsi que le jeûne.
  3. Une forte diminution de l'immunité, raison pour laquelle l'estomac devient plus susceptible à diverses pathologies, ainsi qu'à la gastrite. Dans cet état, ses cellules ne peuvent pas résister aux bactéries pathogènes.
  4. Fumer et boire de l’alcool irritent les parois de l’estomac et provoquent des inflammations chroniques. Cela augmente parfois le risque de développer une gastrite, puis des ulcères.
  5. Selon les recherches, le stress peut causer des ulcères d'estomac. Cela est justifié par le fait que, dans cet état, une personne produit des hormones spéciales qui entraînent des troubles métaboliques de la muqueuse gastrique.
  6. Influence des pathologies associées du tractus gastro-intestinal. Par exemple, les maladies du foie et de l'intestin, accompagnées d'un processus inflammatoire puissant, peuvent contribuer à l'apparition d'un ulcère.

Il convient de noter qu'un ulcère gastrique nécessite un traitement immédiat. Dans le cas contraire, l'état du patient ne fera qu'empirer, ce qui peut entraîner des saignements gastriques et des conséquences extrêmement tristes.

Cholécystite

La cholécystite est une maladie caractérisée par une inflammation de la vésicule biliaire. Dans cet état, la personne éprouvera des accès de coliques et de douleurs, des nausées et des vomissements.

Traiter le régime de cholécystite et prendre un certain nombre de médicaments et remèdes populaires. En règle générale, la thérapie est longue et requiert un maximum de patience de la part de la personne.

Pancréatite

La pancréatite est une inflammation du pancréas. Il peut être aigu et chronique et causer des douleurs dans la partie supérieure de l'abdomen, qui surviennent pendant le mouvement ou l'effort physique.

Dans la pancréatite aiguë, la douleur sera très intense. En même temps, elle peut céder sous les côtes et dans le dos, cette douleur est appelée zona.
Dans l'inflammation chronique du pancréas, une personne souffrira de douleurs périodiques douloureuses dans la partie supérieure de l'abdomen.

Pathologie de la rate

Les maladies suivantes de la rate peuvent être douloureuses au sommet de l'abdomen:

  1. La rupture splénique survient généralement à la suite d'un coup direct à l'estomac. Cette condition est très dangereuse en raison d'un saignement interne.
  2. L’infarctus de la rate est dû à la formation d’un caillot sanguin dans l’artère. Traiter la pathologie chirurgicalement.
  3. L'abcès de la rate est une condition dans laquelle le pus s'accumule dans le corps. Cette maladie s'accompagne d'une intoxication grave du corps et nécessite un traitement à long terme.

Appendicite

Même si l'appendice est localisé dans le bas de l'abdomen, une personne peut ressentir une douleur dans la partie supérieure de la cavité abdominale pendant son inflammation. Des symptômes supplémentaires de cette maladie seront la diarrhée, les nausées et les vomissements, la fièvre et la pâleur.

L'inflammation de l'appendicite nécessite une intervention chirurgicale immédiate. Sinon, il se rompra et tout son contenu purulent tomberait dans la cavité abdominale, provoquant ainsi une péritonite inquiétante.

Pathologie oncologique

Les pathologies cancéreuses peuvent également causer des douleurs dans la partie supérieure de l'abdomen. Dans le même temps, la tumeur elle-même peut être localisée dans presque n'importe quelle partie du tube digestif.

En règle générale, la douleur sera très prononcée, douloureuse et oppressante.

Dans un tel état, il est très important pour une personne de consulter un médecin dès que possible, car un traitement initié en temps voulu augmente parfois le succès de l'ensemble du traitement.

Causes supplémentaires de la douleur

Les causes supplémentaires de cette douleur peuvent être:

  1. Hernie
  2. Blessures à l'abdomen.
  3. Maladies de la colonne vertébrale (ostéochondrose).
  4. Mauvaise nourriture.
  5. Crise cardiaque.
  6. L'hépatite.
  7. Péritonite
  8. Empoisonnement

C'est important! Pour de telles douleurs abdominales, il est strictement interdit de lui appliquer des compresses chaudes. Ne prenez pas non plus d'analgésiques, car ils ne font que masquer les symptômes, ce qui compliquera le diagnostic. La meilleure solution serait d'appeler un médecin et d'aller à l'hôpital.

Diagnostics

Si une douleur est détectée à cet endroit, il est recommandé à la personne de contacter plusieurs spécialistes à la fois - un chirurgien, un thérapeute, un gastro-entérologue et un neurologue. Si nécessaire et en cas de suspicion d'autres pathologies, le médecin peut diriger le patient vers des spécialistes d'une autre nature thérapeutique.

Après l'examen initial, la collecte de l'anamnèse et la palpation de l'abdomen, le médecin vous prescrira les mesures de diagnostic obligatoires suivantes:

  1. Tests cliniques généraux de sang et d'urine. Ces études permettront de brosser un tableau général de l'état de santé du patient et d'identifier le processus inflammatoire, le cas échéant, dans le corps.
  2. Test sanguin biochimique avancé.
  3. Une échographie abdominale déterminera immédiatement s'il y a du liquide dans l'abdomen, une inflammation des organes internes ou d'autres pathologies.
  4. L'examen endoscopique (EFGDS), qui aidera à voir l'érosion, les ulcères ou les saignements dans l'estomac et les intestins.
  5. L'IRM et la TDM sont prescrites en cas de suspicion de cancer.

Ce sont les méthodes classiques des procédures de diagnostic qui sont nécessaires pour identifier "l'abdomen aigu" avec douleur dans la partie supérieure. Si nécessaire, un diagnostic plus avancé, le médecin peut prescrire des procédures supplémentaires.

Événements médicaux

Le traitement de la douleur dans la partie supérieure de l'abdomen au centre dépend en grande partie de la pathologie spécifique identifiée, de sa négligence et des symptômes généraux du patient. De plus, lors du choix d’une thérapie, le médecin traitant doit nécessairement tenir compte de l’âge de la personne, de la présence de maladies supplémentaires, de la propension aux allergies et de la forme de la pathologie sous-jacente (aiguë, chronique).

La thérapie traditionnelle peut être médicale et chirurgicale. Généralement, une opération est requise dans les cas suivants:

  1. Avec péritonite.
  2. En identifiant la pathologie du cancer.
  3. En identifiant la forme aiguë de la cholécystite et des ulcères, qui est accompagnée d'un saignement gastrique interne.
  4. Diagnostiquer une pancréatite aiguë.

Lors de l'identification d'autres pathologies, la personne nécessite un traitement médicamenteux à long terme. Il est souhaitable de le mener à bien dans des conditions hospitalières sous surveillance médicale attentive.

Habituellement, les groupes de médicaments suivants sont utilisés pour la douleur aiguë:

  1. Les analgésiques sont prescrits pour la douleur. Ils peuvent être sous forme d'injections, de comprimés ou de sirops.
  2. Des antipyrétiques sont nécessaires lorsqu’on observe une température corporelle élevée (paracétamol).
  3. Des médicaments enzymatiques et des préparations bifides sont prescrits pour normaliser la digestion (Linex, Hilak Forte, Mezim, Pancréatine).
  4. Médicaments antiémétiques.
  5. Anti-inflammatoires (sauf pour l'ulcère peptique)
  6. Médicaments pour la normalisation des selles.

La durée du traitement dépend de la maladie identifiée. Ainsi, cela peut durer de 1-2 semaines à plusieurs mois. Tout dépend de la complexité et de la négligence de la pathologie.

Pour que le traitement soit un succès, il est vivement recommandé au patient d'arrêter complètement de fumer et de prendre de l'alcool. Il est également important d'éviter les efforts physiques et le stress.

De plus, la nutrition joue un rôle très important. Le régime prévoit pour cela:

  1. Le patient doit adhérer au schéma de puissance fractionnaire. Ainsi, vous devriez manger au moins cinq fois par jour, mais dans le même temps, les portions ne devraient pas être plus d’une poignée. Ainsi, vous pouvez éviter de jeûner tout en évitant de surcharger l'estomac.
  2. Rejet complet des assaisonnements, des sauces chaudes et des épices. Il est également important de minimiser l'utilisation de sel et d'aliments avec leur addition.
  3. Refus de prendre des aliments solides et difficiles à digérer (chou, viande grasse, poisson salé, etc.). Au lieu de cela, le régime alimentaire devrait être constitué de plats liquides et d'aliments sous forme de purée de pommes de terre.
  4. Le menu devrait régulièrement inclure des soupes de légumes, des céréales et de la viande bouillie. Les produits laitiers fermentés sans matières grasses sont également autorisés.
  5. Il est préférable de refuser la plupart des fruits pendant la période de traitement, car ils sont acides. Seuls les fruits sucrés ou les fruits ayant subi un traitement thermique (pommes au four) ont été autorisés.
  6. La température des aliments à consommer doit être optimale - ni chaude ni trop froide.
  7. Rejet total du café, des sucreries et du thé noir, car ils peuvent améliorer la production de suc gastrique, ce qui peut à son tour causer une nouvelle crise de douleur chez l'homme.

C'est important! Pour un soutien supplémentaire du corps dans un tel état, une personne peut prendre des complexes de vitamines. Il est conseillé qu'ils soient prescrits par le médecin traitant. Cela aidera le corps à récupérer plus rapidement.