Principal / L'intestin

Maux d'estomac pendant la grossesse: comment traiter les crampes

L'intestin

Avec le début de la grossesse, les femmes rencontrent de nombreux problèmes. Très souvent, les jeunes mamans ont des maux d'estomac pendant la grossesse. Une condition similaire peut survenir à la fois tôt et tard. Vous ne pouvez pas vous inquiéter à ce sujet si la douleur dans l'abdomen est intermittente. Mais si l'on soupçonne que cette maladie a été causée par une exacerbation d'une maladie chronique ou d'un empoisonnement, des mesures urgentes s'imposent.

Symptômes de pathologie

Le développement du processus inflammatoire dans l'estomac conduit inévitablement à l'apparition de douleurs de nature et d'intensité différentes, généralement localisées dans l'hypochondre gauche ou sous le sternum, à côté du processus xiphoïde. Cette condition est généralement expliquée en mangeant. Pour déterminer la cause d'une affection désagréable, il suffit d'observer et d'essayer d'établir avec précision quels aliments causent des troubles gastriques.

Selon la nature du flux de douleur, il y a douleur, pression, parfois accompagnée de brûlures et de coupures. Leur apparence peut être directement liée à l'utilisation d'aliments épicés, d'épices et d'assaisonnements provoquant une irritation de la muqueuse gastrique. Parfois, après avoir pris certains aliments dans la région de l'organe, une douleur sourde et constante peut survenir. Cette condition est généralement attribuée aux symptômes de la gastrite. Chez certaines femmes, la douleur peut s'aggraver la nuit ou se produire entre les repas. Ceci est caractéristique de l'ulcère duodénal.

Aggravation de la gastrite

Si une femme dans la position dans les premiers stades commence à perturber l'estomac, alors cette condition est généralement associée à une exacerbation de la gastrite. Un régime alimentaire inapproprié, une intoxication alimentaire, des allergies, une tension nerveuse peuvent être à l'origine d'un tel malaise.

La gastrite sous forme aiguë est plus grave et plus prononcée que le processus chronique. La survenue de crampes d'estomac et de diarrhée pendant la grossesse indique souvent une gastrite aiguë ou peut s'expliquer par une intoxication alimentaire. Des symptômes supplémentaires peuvent apparaître: fièvre, faiblesse, vomissements et nausées, crampes d'estomac.

La forme chronique de la maladie se manifeste par un grondement et une sensation de lourdeur dans l'estomac, des éructations, des nausées et des brûlures d'estomac. Les douleurs sont modérément mates ou oppressantes. Ils peuvent survenir immédiatement après un repas ou après quelques minutes.

Ulcère peptique

Les douleurs à l'estomac pendant la grossesse, causées par un ulcère peptique, surviennent le plus souvent immédiatement après un repas. En cas de lésion des muqueuses, la douleur est localisée dans l'antre et commence à gêner une femme la nuit ou plusieurs heures après avoir mangé. Dans le même temps, d'autres symptômes désagréables peuvent survenir:

  • perte d'appétit;
  • gonflement;
  • grondant dans l'estomac.

Si, au cours de la grossesse, une femme a commencé à craindre une douleur aiguë à l'estomac, vous devriez immédiatement prendre rendez-vous avec un gastro-entérologue. Il est possible qu'elle ait un ulcère aigu ou ce symptôme indique une perforation. Dans de tels cas, la douleur devient coupante et paroxystique. De telles conditions constituent un grave danger pour la santé des femmes et nécessitent une assistance rapide.

Les causes

Dès le premier mois de grossesse, une femme peut commencer à perturber la douleur à l'estomac. La raison la plus probable en est peut-être une modification des niveaux hormonaux, lorsque tous les organes commencent à fonctionner selon un mode différent.

Avec le début des deuxième et troisième trimestres, une femme enceinte peut également être mal à l'aise, ce qui est généralement associé à un fœtus en croissance. Au fil du temps, la taille de l'utérus augmente progressivement et, en raison du manque d'espace, exerce une pression sur les organes voisins. Cela provoque certaines perturbations dans leur travail. L'utérus avec le bas commence à se presser sur la partie inférieure de l'estomac, affectant simultanément le petit et le gros intestin et provoquant un déplacement du foie. Il ne permet pas aux aliments de passer normalement dans les intestins, ce qui peut expliquer les problèmes de digestion.

Si l’on en croit les statistiques, chez 12% des femmes, au cours de la gestation du fœtus, il y a exacerbation de maladies du tube digestif. Dans le même temps, 44% peuvent vivre la situation inverse lorsque la maladie entre en rémission. Pendant la grossesse, le corps de la femme commence à produire de grandes quantités de progestérone, ce qui stimule la production de mucus, qui recouvre la coquille de l’estomac d’une fine couche et le protège des irritants.

Autres facteurs

Une douleur à l’estomac désagréable peut être causée par d’autres facteurs moins courants:

  • état hypoacide ou anacide, en raison du développement duquel la nourriture est mal digérée en raison de la faible acidité du suc gastrique;
  • augmentation de la tension des muscles abdominaux;
  • constipation prolongée;
  • la prévalence de produits augmentant l'acidité ou irritant la muqueuse gastrique;
  • longs intervalles entre les repas ou le jeûne;
  • infection bactérienne ou virale;
  • surmenage;
  • empoisonnement;
  • trop manger;
  • tension nerveuse;
  • toxicose.

Il convient de rappeler que, pendant la grossesse, les femmes sont souvent allergiques à divers aliments, ce qui est inévitablement accompagné de douleurs à l'estomac.

La nature de la douleur dans l'estomac

Selon le moment de l'événement, la douleur peut survenir de différentes manières, entraînant certains changements dans le corps. Tout cela devrait être pris en compte par le médecin au moment de choisir un traitement.

Premier trimestre

L'apparition d'un malaise à l'estomac au cours des premières semaines de grossesse peut s'expliquer par un changement du fond hormonal du corps féminin, qui ne peut qu'affecter l'état psychologique de la future mère. Elle commence à être agacée par des bagatelles, son humeur peut changer plusieurs fois par jour, ce qui la contraint à faire face à un stress intense. Pendant la période de gestation, des changements physiologiques se produisent dans le corps, ce qui peut créer des conditions préalables à l'exacerbation de la gastrite chronique et d'autres maladies graves.

La cause de l'inflammation de la muqueuse gastrique peut être une toxicose, qui provoque souvent des crampes d'estomac et des vomissements prolongés. Lors de l’exacerbation d’une gastrite chez une femme, son appétit peut s’aggraver, ce qui peut aussi s’expliquer par une toxicose.

En retard

Si les douleurs à l'estomac commencent à gêner une femme enceinte à partir de la 27e semaine de gestation et qu'elles sont de courte durée, ne vous inquiétez pas. À ce stade, l'utérus a suffisamment de temps pour grossir et commence à exercer une pression sur les organes situés dans la partie supérieure de l'abdomen.

Cela provoque un déplacement de l'estomac, ce qui entraîne un fonctionnement incorrect, de sorte que la nourriture n'a pas le temps de bien digérer et reste longtemps dans l'estomac. Cela peut expliquer l'apparition de symptômes désagréables tels qu'une sensation de lourdeur dans l'épigastre, des nausées, des éructations et des brûlures d'estomac.

Mais vers 37-39 semaines de grossesse, le malaise disparaît complètement. À ce stade, le corps est prêt pour l'accouchement à venir, la taille de l'utérus est réduite et les organes subissent moins de pression de leur côté. Si, à ce moment-là, la douleur à l’estomac ou près du pancréas gêne toujours la femme enceinte, il est fort probable qu’elle résulte d’une maladie grave ou de la pénétration d’une infection dangereuse dans le corps.

Toutes les femmes ne savent pas quoi faire si les maux d'estomac sont graves. De telles situations nécessitent une consultation avec votre médecin. Après l'examen, le spécialiste sera en mesure d'établir la véritable cause de l'inconfort.

Méthodes de traitement

Si enceinte pendant une longue période, vous inquiétez de la douleur dans l'estomac, la première chose dont vous avez besoin pour établir la cause de cette maladie. Cela devrait être fait par un gastroentérologue ou un thérapeute. Sur la base des résultats de la recherche, le spécialiste diagnostiquera et sélectionnera le traitement approprié en fonction de la situation du patient. S'il devient nécessaire de prescrire des médicaments, seul le médecin doit choisir ceux qui soulagent rapidement la douleur et ne nuisent pas au fœtus.

Le choix des médicaments permettant de réduire les malaises gastriques pendant la grossesse doit être effectué en tenant compte des caractéristiques du corps de la future mère. Étant donné que la plupart des femmes ne savent pas comment traiter leur estomac pendant la grossesse, il est recommandé de consulter un médecin.

Parmi les médicaments éprouvés, vous pouvez utiliser Iberogast ou Gastrofarm pendant la grossesse. La première appartient au groupe des préparations à base de plantes, à base d'extraits de mélisse, de réglisse, de menthe poivrée et d'autres herbes. Le second est également un produit naturel, puisque les principaux composants sont des lactobacilles, de l’acide lactique et des protéines séchés et vivants.

Pour réduire la douleur et soulager les crampes, vous pouvez utiliser No-silo. Zerukal est un médicament efficace capable de restaurer rapidement la motilité gastrique et de soulager les nausées. Il est possible que le programme de traitement doive inclure des antiacides pour normaliser l’acidité, soulager les brûlures d’estomac, les nausées et la douleur. Parmi ce groupe, Almagel, Gastal et Maalox sont considérés comme les plus sûrs. Les substances dans leur composition ne sont pas absorbées dans le sang, elles sont donc parfaitement sûres non seulement pour les femmes enceintes mais également pour le bébé.

Le choix des médicaments doit être effectué par un médecin, car bon nombre des médicaments énumérés ont des effets indésirables pouvant entraîner une dégradation de la santé d'une femme en position.

Les remèdes homéopathiques, les infusions aux herbes et les décoctions ont un effet modéré sur le corps de la femme. Les honoraires gastriques, composés de plusieurs types d’herbes destinées au traitement de certains types de gastrite, ont un effet bénéfique. Il est recommandé de prendre de tels médicaments ½ à 1/3 tasse 30 minutes avant les repas.

A titre d'exemple, on peut citer plusieurs variantes de médicaments ayant fait leurs preuves dans le traitement des maladies de l'estomac:

  • Infusion de menthe poivrée et de mélisse. Les remèdes ont un effet sédatif prononcé et sont indiqués pour la lourdeur de l’estomac et les nausées. En raison de leur action antispasmodique, ils sont en mesure de restaurer le fonctionnement des organes internes en détendant leurs muscles.
  • Un effet positif peut être obtenu en appliquant des infusions et des décoctions à base de feuilles de cassis, de plantain, de fenouil, de canneberges, de camomille et de calendula. Ils sont prescrits pour réduire les symptômes de la gastrite hyposécrétoire. Les fruits non moins utiles sont les airelles et les cendres de montagne, le jus de chou, les figues. Simultanément, vous pouvez appliquer la perfusion d’Hypericum, harmala, morue des marais.
  • Pour soulager rapidement les spasmes de la gastrite hypersécrétoire, vous pouvez utiliser des infusions de belladone, centaurée, cendre de montagne, menthe poivrée. Avec l'acidité accrue de l'estomac montre le jus de carottes et de pommes de terre. Pour obtenir l'effet maximum, il est recommandé de les boire alternativement dans 0,5 verre avant les repas.
  • Les femmes qui tolèrent les produits apicoles peuvent utiliser du miel. Pour réduire les spasmes, il faut une demi-heure avant que les repas ne se dissolvent dans la bouche pendant 0,5 c. ou dissoudre dans 0,5 verre d’eau et boire avant les repas. Efficace est un remède à base de jus d'aloès et de miel, qui doit être pris en quantités égales, mélangé et pris 1 c. avant de manger.
  • Pour restaurer la fonction de l'estomac est utile d'utiliser l'eau minérale de table médicinale.

La grossesse est l’un des moments les plus agréables de la vie d’une femme, mais elle entraîne inévitablement certains changements dans le corps qui peuvent entraîner une dégradation du bien-être. Assez souvent, les jeunes mamans s'inquiètent des douleurs à l'estomac. Ce n’est pas toujours l’hypothèse que c’est le résultat d’une grossesse qui se révèle vraie. Parfois, cet inconfort peut être causé par une maladie grave ou une infection. Il suffit de dire pourquoi un mal de ventre pendant la grossesse ne peut être que médecin.

Dans tous les cas, les femmes enceintes ne doivent pas prendre de médicaments pour éliminer ce symptôme. Après tout, même Smecta en fin de grossesse peut être dangereux.

Toutes les activités doivent être coordonnées avec votre médecin, car tous les médicaments ne sont pas sans danger pour la santé des femmes en raison de la présence d'effets secondaires. Par conséquent, en cas de changement dans l’état de la femme enceinte, il est nécessaire de consulter un spécialiste afin d’obtenir ses recommandations pour se débarrasser de son inconfort.

Comment distinguer les coliques de l'estomac ou des intestins des coliques rénales et que faire si le ventre coupe en dessous et que des spasmes apparaissent?

L'article traite de toutes sortes de raisons pour l'apparition de coliques dans l'estomac et de mesures préventives qui aident à prévenir la survenue de cette maladie. Des informations seront également fournies sur la manière de distinguer les coliques inoffensives des symptômes d’une maladie grave.

Est-ce que le danger de coliques intestinales pour la future mère?

La grossesse est la période la plus douce et pénible qui peut être considérée comme une nouvelle étape de la vie.

Mais, gâcher le moment frémissant d’attente de la naissance d’un bébé peut donner l’apparition d’une maladie associée à une augmentation de la charge sur le corps.

Par exemple, ce sont des coliques intestinales.

Causes des crampes abdominales pendant la grossesse

Les coliques peuvent survenir chez toute personne. Pendant la grossesse, les risques d’inconfort augmentent considérablement. Les raisons de leur apparition peuvent être de nature physiologique ou pathologique.

Causes physiologiques

Les causes physiologiques sont temporaires. Une personne peut ressentir une gêne pendant 1 à 3 jours sans que son état de santé général ne se détériore. Ceux-ci incluent:

  • long séjour dans un état de stress;
  • violation de la chaise (constipation) sous l'influence de la charge sur les intestins;
  • introduction d'aliments nocifs dans l'alimentation;
  • changements hormonaux;
  • au début, l'apparition de coliques est normale. Cela est dû à l'attachement de l'embryon à la paroi de l'utérus.
  • les périodes tardives de coliques sont également normales. Gonflement intestinal se produit en raison de la pression de l'utérus en croissance.

Dans la plupart des cas, les coliques intestinales causées par des causes physiologiques passent indépendamment. Ils ne nécessitent pas de traitement médicamenteux.

Manifestations pathologiques

Les coliques peuvent être l’un des symptômes d’une maladie grave, par exemple:

  • pénétration du virus ou infection dans le corps;
  • infection par les helminthes;
  • intoxication du corps;
  • troubles du tractus gastro-intestinal.

Dans ce cas, les douleurs à l'estomac sont accompagnées d'un certain nombre de symptômes associés - nausées, vomissements et modification des selles. Quand ils se produisent pendant la grossesse nécessite l'assistance immédiate d'un spécialiste et le choix d'un traitement doux.

Comment distinguer la colique rénale de la colique dans l'estomac?

Pendant l'accouchement, une maladie aussi grave que la colique rénale peut se développer. Contrairement aux coliques de l'estomac, dans ce cas, la gêne n'est ressentie que dans la région lombaire. Vous pouvez le reconnaître à plusieurs symptômes caractéristiques:

  • Une femme peut constamment ressentir le besoin d'uriner, mais le volume d'urine est assez petit.
  • chaque miction provoque une douleur aiguë dans la région lombaire lors de l'immigration vers le périnée et la surface antérieure de la cuisse;
  • un autre symptôme caractéristique est l'apparition de vomissements déraisonnables, non associés à la consommation d'eau et de nourriture;
  • la douleur semble si aiguë qu'elle ne peut être éliminée qu'avec l'aide d'analgésiques.

Les coliques abdominales caractéristiques d'une femme enceinte sont légères et temporaires. Habituellement, une gêne ne se manifeste qu'au milieu de l'abdomen. Le plus souvent, ce phénomène ne s'accompagne pas de l'apparition de symptômes.

S'il y a des crampes abdominales avec des coliques

Il est nécessaire de veiller à ce que des crampes de coliques apparaissent dans l'abdomen avec des coliques. Ils peuvent être à la fois temporaires et permanents. La douleur légère est sans danger pour la future mère. Cela peut être dû à une augmentation du volume sanguin circulant ou à une augmentation de la taille du ligament. Mais il convient de se protéger si, en plus du spasme, les symptômes suivants se manifestent:

  • saignements;
  • douleur aiguë dans le bas-ventre;
  • augmentation de la température corporelle;
  • apparition de problèmes de miction.

Spasmes intestinaux pendant la grossesse: risques pour le fœtus

Il est recommandé, dès que possible, d'identifier la cause des spasmes et de prendre toutes les mesures nécessaires pour les éliminer. Sinon, le développement du bébé sera gravement compromis.

En raison de spasmes persistants, le tonus utérin augmente. Il s'agit d'un phénomène assez grave pouvant entraîner un avortement spontané, un avortement, une naissance prématurée et le développement de pathologies graves.

Prévention

Coliques et crampes à l’estomac - ce n’est pas le phénomène le plus agréable. Est-il possible d'empêcher leur apparition? En fait, aucune méthode ne garantit exactement la prévention de la maladie. Cependant, il existe plusieurs mesures préventives qui réduiront au minimum le risque de sa survenue.

  • Il est recommandé de boire au moins 8 verres d'eau par jour. C'est la déshydratation qui provoque l'apparition de spasmes et d'autres symptômes désagréables.
  • Il convient de limiter la consommation d'aliments gras et épicés.
  • La grossesse ne signifie pas que vous devez vous allonger sur le canapé et ne bougez pas avant la naissance du bébé. Pour rester en bonne santé et de bonne humeur, il est recommandé de faire des marches lentes chaque jour.
  • Il est fortement recommandé d’abandonner les mauvaises habitudes - consommation d’alcool et de nicotine.

Les coliques et les crampes abdominales sont un phénomène assez courant auquel de nombreuses femmes enceintes sont confrontées. Ils peuvent être inoffensifs et peuvent également être l’un des symptômes d’une maladie grave. Il doit être attentif à sa santé et en cas de malaise, consulter un médecin et procéder à un examen diagnostique.

Crampes abdominales pendant la grossesse

Les crampes intestinales ou les coliques pendant la grossesse sont douloureuses et provoquent des crampes. Ils sont causés par la tension musculaire dans le côlon. C'est un spasme soudain et violent, dans lequel la douleur est localisée dans différentes zones de l'abdomen et apporte beaucoup d'inquiétudes et de tourments aux futures mamans.

Symptômes de coliques intestinales pendant la grossesse

Certaines femmes peuvent trouver que de telles douleurs sont des précurseurs de la menace de fausse couche, ce qui affectera négativement leur état psychologique. Pour éviter tout stress inutile, vous devez connaître les symptômes des crampes intestinales.

Au début, ils sont rejoints par:

  • augmentation de la formation de gaz;
  • grondant ou grondant;
  • des nausées et des vomissements;
  • gonflement;
  • problèmes de selles - constipation, diarrhée;
  • perte d'appétit;
  • sensation de lourdeur dans l'estomac.

Tous ces symptômes sont modérés, mais une alimentation inadéquate et un mode de vie peu actif peuvent augmenter. En cas de détérioration de l'état de santé et d'anxiété constante, consultez votre médecin.

Plus tard, les symptômes de coliques intestinales sont plus prononcés et plus anxieux, car ils sont accompagnés de vertiges ou de faiblesses.

Causes des crampes abdominales pendant la grossesse

Cependant, les coliques peuvent être un signe d'infections virales intestinales et d'infections intestinales dues à des parasites internes:

  • Avec une infection virale, les coliques sont accompagnées de selles molles.
  • Des accès répétés de douleurs intestinales peuvent indiquer que le corps est infecté par des vers - vers parasites, salmonelles. Le médecin doit prescrire un test et identifier la cause.
  • Si la rétention des selles se produit avec des coliques, des vomissements et des flatulences, il peut s’agir de symptômes d’obstruction intestinale aiguë. Dans cette maladie, il est nécessaire d'appeler de toute urgence l'équipe de l'ambulance et de conduire le patient à l'hôpital.

Le corps ne fait pas face à une telle attaque et échoue. Une femme souffre de diarrhée ou de constipation, du mucus apparaît dans les selles, une intoxication corporelle se produit - la température corporelle augmente, une faiblesse apparaît et une fatigue rapide. Le déséquilibre des micro-organismes affecte l’enfant, car c’est la microflore de la mère qui est à la base de la formation de sa microflore intestinale.

Traitement des coliques intestinales pendant la grossesse

Une douleur intestinale légère et qui passe rapidement ne nécessite pas de traitement, mais assurez-vous d'informer le gynécologue de la gêne. Dans d'autres cas, lorsque la douleur intestinale est le signe d'une autre maladie, il est nécessaire de commencer le traitement sous la direction d'un médecin. Même des produits pharmaceutiques tels que No-shpa ou Espumizan, capables de soulager les spasmes, ne sont prescrits que par un spécialiste. Il choisit le dosage pour une femme enceinte et définit le processus de prise du médicament.

Pour le traitement des coliques et la réduction de la formation de gaz, les médecins peuvent recommander les boissons et produits suivants, en tenant compte uniquement des caractéristiques individuelles du patient:

  • Thé à la menthe ou au mélisse. Avec une grossesse normale, les médecins recommandent de ne pas boire plus de 4 tasses de thé par jour, et la prise de menthe ne devrait pas durer plus de 3 mois. Il doit être utilisé avec prudence, en particulier chez les femmes ayant une grossesse difficile, car un surdosage de menthe peut provoquer une naissance prématurée, car il contient de l'œstrogène. En outre, ce thé est contre-indiqué chez les femmes souffrant d’hypotension artérielle.
  • Dill sous n'importe quelle forme. Il est recommandé en cas de grossesse prolongée ou d'accouchement faible, car il renforce l'activité contractile des muscles lisses et l'utérus n'est qu'un organe musculaire lisse. Par conséquent, si au début de la période une femme est menacée d'avortement spontané, il est nécessaire de limiter l'utilisation de l'aneth. En seconde moitié de grossesse, il est préférable de le remplacer par des verts moins inoffensifs pour reconstituer le corps en vitamines et en minéraux.
  • Camomille pharmacie. Il possède des propriétés antispasmodiques, analgésiques et carminatives, c’est-à-dire un moyen idéal de lutter contre les coliques intestinales. Cependant, cette plante est certes faible, mais toujours abortive. Par conséquent, comme la menthe poivrée et la mélisse, elle augmente la production d’hormones - de l’œstrogène, qui provoque une tension de l’utérus. Par conséquent, surtout au premier trimestre, ils ne l'utilisent que comme prescrit par un spécialiste, en observant toutes les doses. Boisson de camomille de courtes durées, ne dure pas plus de 7 jours. Prenez jusqu'à 3 cuillères à soupe de bouillon pas plus de 3 fois par jour.
  • Agripaume. Selon les médecins, il s’agit de l’un des remèdes populaires les plus sûrs avec un usage approprié et l’absence d’intolérance individuelle. Cela ne nuit pas au développement de l'enfant ni à la santé de la mère. Contrairement aux herbes précédentes, au contraire, supprime le tonus de l'utérus. Il y a suffisamment de préparations à base de ce produit, mais la manière de le prendre, le dosage et la durée du cours ne sont déterminés que par un spécialiste.

Coliques intestinales pendant la grossesse - prévention

Vous ne voulez pas souffrir de coliques intestinales? Voulez-vous réduire la probabilité de leur développement? Ensuite, vous devez respecter les règles suivantes:

La fibre est injectée dans le régime:

  • fruits frais - abricots, pommes, figues, poires, kiwi, raisins noirs;
  • légumes - carottes, épinards, citrouille, concombres, betteraves;
  • céréales - gruau, sarrasin;
  • citrouille et graines de lin, noix.

Exclure les produits qui améliorent le gaz:
  • les pois;
  • les haricots;
  • les haricots;
  • pain noir;
  • boissons gazeuses;
  • pâtisseries au pain de levure;
  • chou blanc.

Tenez compte des recommandations suivantes:
  • Consommez moins sucré, gras et frit.
  • Mangez régulièrement, mais en petites portions.
  • La préférence est donnée aux variétés de viande et de poisson faibles en gras cuites à la vapeur ou au four.
  • Assurez-vous d'inclure dans votre régime les produits à base de lait fermentés, s'il n'y a pas d'intolérance individuelle, car ils aident bien à normaliser la microflore intestinale et à se débarrasser de la flatulence.
  • En cas de constipation, il est catégoriquement contre-indiqué d’utiliser des lavement et de prendre des laxatifs par eux-mêmes. Les produits naturels à effet laxatif - pruneaux, pommes au four, betteraves cuites, kéfir aideront à se débarrasser de la constipation.
  • Buvez suffisamment d'eau potable - environ 1,5 litre par jour.
  • Menez une vie active, évitez le stress, l'anxiété et les troubles forts.
  • Se reposer complètement.
  • Visitez régulièrement leur gynécologue.

Les coliques pendant la grossesse ne sont pas un motif de panique, mais elles ne peuvent être ignorées. Si les douleurs deviennent intenses, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin afin d'identifier en temps voulu la cause de l'inconfort déplaisant et de commencer le traitement.

Coliques dans l'estomac pendant la grossesse

La manifestation de coliques pendant la grossesse est la même que d'habitude. Après tout, il s'agit de crampes, de douleurs vives et répétitives à l'abdomen.

Les deux spécifiques à toutes les personnes et spécifiques aux femmes enceintes peuvent les causer.

Qu'est-ce qui peut causer de la douleur?

Dans la cavité abdominale se trouvent plusieurs organes pouvant causer de la douleur. Ici le bébé se développe. La cause exacte de l'apparition de coliques dans l'estomac pendant la grossesse est souvent difficile à déterminer. La douleur peut survenir au tout début, avant même que la femme réalise elle-même le fait de la naissance d'une nouvelle vie à l'intérieur.

À partir du cinquième jour après la fécondation, l’oeuf peut être implanté à tout moment dans la membrane muqueuse. Pour cette raison, les coliques peuvent être ressenties dans l'utérus pendant la grossesse. Ils sont souvent rejoints par une petite quantité de sang avec du mucus.

Cette situation est complètement sûre. De plus, il peut être répété plusieurs fois si, lors de son expansion, l'embryon affecte des vaisseaux sanguins suffisamment grands. Mais l'augmentation de la douleur, l'augmentation des sécrétions peuvent indiquer une grossesse extra-utérine ou la menace d'une fausse couche. Par conséquent, il y a une raison de consulter un médecin si des coliques régulières apparaissent au début de la grossesse.

Douleur précoce

Plus tard, lorsque la taille de l'utérus augmente rapidement, le bébé prend du poids, des douleurs peuvent apparaître des deux côtés de l'abdomen. Il étend les ligaments qui retiennent l'utérus. Cette condition n'est pas dangereuse et la douleur disparaît rapidement. De plus, le fœtus en croissance et en mouvement actif exerce une pression, parfois trop importante sur les organes environnants, ce qui provoque une douleur.

Les changements hormonaux, touchant tout le corps, peuvent provoquer des coliques pendant la grossesse. La progestérone, produite au cours des trois premiers mois, agit comme un muscle relaxant pour les muscles lisses, qui sont tapissés non seulement par l'utérus, mais également par les intestins. En raison de leur réduction peut causer de la douleur. Comme toute personne, une femme enceinte peut souffrir de maladies gastro-intestinales. La malnutrition, l'exacerbation de maladies chroniques, y compris l'affaiblissement du corps de la future mère, entraînent des coliques intestinales, gastriques, hépatiques ou rénales pendant la grossesse.

Le plus souvent, les femmes enceintes souffrent de troubles intestinaux. Une cause fréquente est la dysbactériose, en raison de laquelle les aliments sont mal digérés et mal absorbés, leur circulation le long du chemin est difficile. Le provoquer est assez facile:

  • régime alimentaire malsain;
  • manque d'activité motrice;
  • non-respect du régime quotidien;
  • troubles du système nerveux.

Les coliques intestinales pendant la grossesse entraînent la formation de gaz et l’accumulation de nourriture au même endroit. Les pathologies congénitales ou acquises de l'intestin, organes produisant les enzymes nécessaires à la scission, jouent également un rôle.

Symptômes de coliques intestinales pendant la grossesse:

  • douleurs vives de préhension dans l'abdomen, le colon;
  • augmentation de la formation de gaz, souvent avec une odeur dégoûtante;
  • distension abdominale, "murmures" sonne à l'intérieur;
  • constipation ou diarrhée;
  • masses fécales sous forme de petites masses séparées;
  • manque d'appétit, peut se sentir malade.

L’apparition de coliques sur le côté droit peut indiquer une inflammation de l’appendice, pas seulement pendant la grossesse. Le même symptôme est observé lors de l'exacerbation de maladies du foie. La douleur peut se manifester à un endroit spécifique, mais il y a des cas où elle se redresse, à l'épaule, de l'autre côté de l'abdomen, même à la jambe. Cela devient difficile à comprendre, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Il y a des problèmes de digestion

Pendant la grossesse, les coliques rénales sont particulièrement dangereuses. La douleur dans ce cas est très forte, à tel point qu'elle devient dangereuse pour l'enfant. Un spasme peut provoquer un tonus de l'utérus et provoquer un travail prématuré. Le fait que les reins soient blessés est indiqué par les symptômes suivants:

  • douleur intense, irradiant souvent vers le dos et les côtés, parfois même jusqu'à un cri;
  • la température est élevée;
  • miction douloureuse.

Ainsi, les coliques pendant la grossesse peuvent causer:

  • douleur à l'implant;
  • implantation fœtale ectopique;
  • avortement spontané ou sa menace;
  • changements hormonaux;
  • augmentation de la taille de l'utérus;
  • troubles intestinaux;
  • maladies des reins, du foie, de l'estomac.

Le besoin de traitement

Les coliques qui passent rapidement et facilement prononcées ne nécessitent généralement pas de traitement spécial pendant la grossesse. Ils sont signalés au médecin lors du prochain rendez-vous. En règle générale, on ne s'attend pas à des affections graves, mais il est parfois encore possible de les identifier à un stade précoce. Ensuite, le traitement est rapide et facile.

Consultation avec un spécialiste

Il est urgent de consulter un gynécologue ou un gastro-entérologue en cas d'au moins un des symptômes.

  1. Douleur abdominale sévère.
  2. Pertes vaginales inhabituelles.
  3. Souvent malade, vomissant.
  4. La température augmente.
  5. La défécation est cassée.
  6. L'estomac est gonflé, il y a des flatulences.
  7. Ça fait mal d'uriner.

Si des symptômes de coliques rénales sont observés pendant la grossesse, un examen approprié sera effectué. Lorsque des calculs rénaux sont découverts, le traitement est généralement effectué à l'hôpital, sous surveillance médicale stricte. Des préparations spéciales sont prescrites pour faciliter le retrait de ces formations.

Le traitement de la colique rénale pendant la grossesse causée par d'autres maladies est autorisé en dehors de l'hôpital. Mais une telle décision ne peut être prise que par un médecin, en tenant compte de l’état du patient et du schéma de traitement choisi.

La douleur causée par d'autres types de maladies est souvent gérée par des antispasmodiques. Les préparations sans shpu, papaverine, baralgin et similaires sont prescrites par les médecins si aucune maladie grave n'a été identifiée et si l'apparition de coliques pendant la grossesse est causée par divers troubles.

Si l'appendicite se développe, alors ces médicaments sont impuissants. L'opération de suppression de l'annexe est obligatoire. Pour un enfant, c'est presque sans danger. Dans les premiers stades - jusqu'à trois mois - vous pouvez même utiliser la laparoscopie, la méthode la plus bénigne. Plus tard, l'opération habituelle est effectuée, sans affecter le bébé.

Façons maison pour soulager la condition

Avec l’apparition de coliques au bas de l’abdomen, le moyen le plus économique d’alléger leur grossesse est de s’allonger. S'il s'agit d'une douleur intestinale, une chaleur (jusqu'à quarante degrés) appliquée sur la plaie aide. Une méthode plus radicale - prendre des analgésiques, détendre les muscles lisses.

La douleur causée par une insuffisance hépatique aide à réduire la marche pieds nus. Sur les pieds se trouvent des points de massage qui ont un effet positif sur le travail de la vésicule biliaire. En cas de coliques néphrétiques pendant la grossesse, l'utilisation de la chaleur est formellement interdite. Les médicaments mentionnés ci-dessus aident à soulager ou au moins à réduire la douleur. Mais cette situation nécessite l'intervention d'un médecin, l'auto-médication est donc très dangereuse.

Aide à la maison

Les coliques intestinales, qui peuvent survenir pendant la grossesse et sur le côté gauche, le foie et l'estomac peuvent souvent être éliminées en suivant un régime alimentaire particulier. Bien sûr, si elles ne sont pas causées par des maladies graves.

Les règles de l'alimentation sont les suivantes:

  • manger régulièrement, souvent en petites portions;
  • exclure les épices, épicées, frites, fumées, salées;
  • poisson, viande consommée cuite au four ou en compote;
  • plus de fibres - légumes, fruits, céréales;
  • moins gras et sucré;
  • les boissons gazeuses sont exclues.

Une fois que la cause de la douleur abdominale est établie et uniquement sur autorisation directe du médecin (pour laquelle vous devez lui montrer une ordonnance spécifique), vous pouvez essayer un traitement avec des méthodes traditionnelles.

Infusion pour éliminer les coliques intestinales pendant la grossesse:

Préparation et application.

  1. Mélanger les ingrédients à parts égales.
  2. 3 table. cuillères à café de collecte d'eau bouillante d'infusion (1 l), laisser reposer une heure.
  3. Prenez deux cuillères trois fois par jour.

Thé sain, soulage les douleurs abdominales:

  • feuilles de cassis;
  • prune;
  • groseille à maquereau;
  • les myrtilles
  1. Faites un mélange d'ingrédients à peu près égaux.
  2. Brasser comme un thé ordinaire.
  3. Vous pouvez boire autant que vous voulez.

Infusion de camomille par des crampes d'estomac pendant la grossesse:

  • Fleurs de camomille - menton. une cuillère;
  • de l'eau

Instructions d'utilisation.

  1. Préparez des fleurs 250 ml d’eau bouillante, maintenez pendant une demi-heure.
  2. Buvez une cuillère à café toutes les deux heures.

Coliques intestinales dans le bas-ventre pendant la grossesse

La grossesse est un état à la fois beau et excitant. C'est merveilleux quand cela se passe facilement et sans complications.

Cependant, porter un enfant est souvent accompagné de sensations désagréables et même douloureuses. L'un d'entre eux - les coliques pendant la grossesse.

Les femmes dans la position souffrent souvent de leurs manifestations, parce que ce problème provoque des douleurs à divers endroits: à droite ou à gauche, aine, bas-ventre, vagin.

Les coliques sont-elles un danger pour la mère et le bébé? Comment éliminer les symptômes désagréables?

Qu'est-ce que la colique?

La traduction littérale du mot colique en grec est "douleur intestinale" ou "douleur abdominale".

Les coliques de la médecine moderne appellent toute manifestation de douleur aiguë accompagnée de spasmes. C’est-à-dire des douleurs crampes aiguës, provoquées par des spasmes musculaires du péritoine.

Variétés et causes de la colique gravide

Les coliques pendant la grossesse se distinguent par la localisation de la gêne:

  • coliques provoquées par des perturbations hormonales dans le corps pendant la grossesse;
  • intestinal;
  • sur le côté, le bas de l'abdomen ou le vagin;
  • hépatique ou rénal.

Les causes profondes des coliques dans l'estomac pendant la grossesse sont les plus diverses. Les plus courants d'entre eux incluent:

  • exacerbation de maladies chroniques des organes internes;
  • le déplacement ou la déformation des organes internes pendant la grossesse en raison de la localisation du fœtus;
  • l'utilisation de certains aliments (sodas, tisanes, etc.).

Périodiquement, les coliques se manifestent en début de grossesse. En gros, cela se produit lorsqu'une mère potentielle ne réalise toujours pas qu'elle est enceinte.

Vers le 7e jour de la conception, une cellule femelle fécondée est implantée dans l'utérus. Une femme peut ressentir de légers picotements sur le côté ou le bas de l'abdomen, s'étendant dans le vagin.

Une autre cause fréquente est le travail des hormones œstrogène et progestérone. Sous leur influence, l'utérus se dilate progressivement, préparant ainsi la croissance et le développement du fœtus.

La progestérone est nécessaire pour détendre complètement les muscles de l'utérus. Dans les cas où cette hormone est produite en petites quantités, les contractions utérines sont considérablement renforcées.

Il y a une sensation de douleur (colique) dans l'estomac. Les symptômes de coliques à ce stade ressemblent à des contractions et peuvent rester en dessous ou dans une autre partie de l'abdomen.

Habituellement, ces sensations sont comparées à la douleur pendant la menstruation. Des saignements peuvent être liés à ces coliques. Cette situation nécessite une intervention médicale immédiate.

La cause des coliques en fin de grossesse est considérée comme un utérus considérablement élargi. Ce type de colique est provoqué par l'abus d'aliments épicés ou gras, des boissons gazeuses.

Il en résulte une accumulation de gaz et une stagnation des aliments dans les intestins, ce qui provoque des symptômes douloureux.

Colique intestinale

Le type de colique le plus commun pendant la grossesse dans les périodes précoces et tardives - intestinale. Souvent, ils accompagnent les femmes enceintes pendant toute la période de gestation.

Coliques dans les intestins dues à:

  • régime alimentaire malsain;
  • pression de l'utérus sur les intestins en fin de grossesse;
  • maladies associées du tube digestif.

Colique rénale et hépatique

Les coliques des reins et du foie sont un autre compagnon fréquent de la grossesse. Les reins durant cette période sont soumis à un stress important.

Si des problèmes avec ces organes étaient observés avant même la conception, le risque de coliques néphrétiques pendant la grossesse augmentait considérablement.

Une condition dangereuse est la présence d'une pierre au rein coincée dans l'uretère ou dans le rein lui-même.

Cette colique provoque une douleur fulgurante dans le bas du dos, qui se manifeste ensuite dans la région de la vessie ou des organes génitaux externes.

La colique hépatique est généralement causée par une exacerbation de maladies chroniques de cet organe. Les principaux symptômes d'une telle colique sont une douleur vive et insupportable du côté droit pendant la grossesse.

Des sensations désagréables sont également provoquées par des problèmes de fonctionnalité de la vésicule biliaire ou des violations de la nutrition.

Coliques à l'aine

Ces problèmes peuvent être localisés dans l'aine d'une femme enceinte. Cela est généralement provoqué par de telles raisons:

  • Hernie Généralement causée par un affaiblissement des tissus de soutien, à la suite de boucles intestinales descendent dans la région de l'aine. La hernie peut être déterminée visuellement - on l'observe à la verticale du corps, sous la forme d'un petit monticule dans le bas de l'abdomen.
  • La présence de l'infection. Pénétrant dans les organes pelviens, l’infection provoque une douleur intense à l’aine. Ces maladies comprennent les annexites, l’endométrite, la paramétrite et d’autres maladies infectieuses et inflammatoires des organes génitaux internes. Ces problèmes sont souvent accompagnés par un gonflement des ganglions lymphatiques dans la zone inguinale.
  • Ostéochondrose. S'il n'y a pas de problèmes rénaux et que les ganglions lymphatiques de l'aine sont de taille normale, il est judicieux de suspecter la présence d'ostéochondrose chez la femme enceinte. Les disques vertébraux exercent une pression sur les nerfs de l'aine, à l'origine des coliques.

Problème dans le vagin

Coliques dans le vagin dues à plusieurs facteurs:

  • Étirement des muscles de l'utérus. Habituellement, ce processus commence à se développer de manière intensive à partir de la 5ème semaine de grossesse. Les muscles dont la tâche principale est de soutenir l'utérus, sous l'influence de sa croissance, commencent à s'étirer. Il en résulte une douleur lancinante dans le bas de l'abdomen ou une douleur vaginale semblable à une aiguille. Les picotements sont généralement faibles et à court terme et ne causent pas de gêne importante pour la future mère.
  • Hypertonus de l'utérus. Une autre cause fréquente de coliques ou de douleurs vaginales. Souvent, l'hypertonus provoque des saignements et nécessite un traitement immédiat chez le gynécologue.
  • Temps de livraison Souvent, après 37 semaines de grossesse, les signes avant-coureurs des douleurs de l'accouchement se manifestent par des douleurs perçantes ou tirantes dans le vagin.

Ils sont souvent provoqués par des maladies concomitantes, à savoir:

  • pyélonéphrite;
  • urolithiase;
  • cholécystite;
  • maladie de calculs biliaires;
  • l'hépatite A, B, C, D;
  • processus tumoraux dans le tube digestif, les reins ou le foie.

Diagnostic des coliques chez la femme enceinte

Quelles que soient les causes des coliques, les femmes enceintes ont besoin de conseils de professionnels.

Le diagnostic est le suivant:

  1. Examen du patient par un spécialiste. Un tel diagnostic comprend un examen pelvien et une palpation abdominale. Le médecin écoute les plaintes de la femme enceinte et pose des questions suggestives afin de déterminer le type de colique et la cause de la pathologie. Après cela, le spécialiste ne peut que tirer des conclusions sur la nature de la colique.
  2. Examen médical Il implique la livraison des tests nécessaires (sang, urine). La conclusion d’études de laboratoire a permis de tirer une conclusion sur l’état de santé du patient et sur la cause de la douleur lancinante dans une région particulière du corps.

Selon la nature des coliques, une gynécologue, un gastro-entérologue ou un urologue peut demander à une femme de consulter davantage.

Attention! Pour déterminer le type et les causes de la colique doit exclusivement médecin. L'autodiagnostic, ainsi que l'automédication pendant la grossesse est inacceptable.

Méthodes de traitement des coliques

Si les coliques sont légères et se reproduisent de temps en temps, il est recommandé à la future mère de prendre un certain temps pour limiter son activité physique et se reposer, en prenant une position horizontale. La situation est différente si les attaques sont fréquentes et douloureuses.

Le traitement doit être choisi en tenant compte de l'état de la femme, c'est-à-dire que le médicament prescrit ne doit pas nuire au fœtus dans l'utérus.

Les attaques sont souvent soulagées par des antispasmodiques (But-Shpoy, Baralgin, Spasmalgon). Si l'examen diagnostique a révélé la présence de maladies supplémentaires, un traitement est prescrit en tenant compte des spécificités de la maladie.

La colique intestinale est parfaitement éliminée à l'aide du médicament Espumizan. Cet outil s'est révélé être une bonne panacée pour le météorisme.

Les principales recommandations d'une femme enceinte souffrant souvent de coliques intestinales seront de contrôler son régime alimentaire.

La future mère a certainement besoin d'éliminer du régime alimentaire lourd pour digérer les aliments (produits fumés, plats épicés et salés, boissons gazeuses).

Les attaques de coliques hépatiques et rénales doivent être contrôlées par des médecins de l'hôpital.

Une femme enceinte est souvent placée dans la maternité, car ces pathologies comportent un risque élevé d'accouchement prématuré et d'interruption de grossesse.

Comme la chirurgie pendant la grossesse est extrêmement indésirable, la lithiase urinaire est traitée avec des médicaments qui aident à éliminer les calculs dans les voies urinaires.

Dans certains cas, les diurétiques peuvent être prescrits. Si les coliques sont provoquées par une infection du système urogénital, la future mère reçoit des antibiotiques ménagers.

Dans les cas extrêmes, lorsqu'il est impossible d'arrêter le spasme, le patient se voit prescrire un stent ureteral. Dans le canal urinaire de la femme enceinte est un tube en expansion qui favorise l'écoulement naturel de l'urine.

Médecine populaire contre les coliques

Si pour une raison quelconque une femme ne veut pas ou ne peut pas prendre de médicaments pendant la grossesse, il est permis de faire attention au traitement avec des prescriptions de médicaments traditionnels.

Le jus fraîchement pressé (1 cuillère à soupe) dilué dans 100 ml d’eau bouillie aidera à éliminer les ballonnements dans l’estomac. Il est nécessaire d’utiliser les moyens reçus lors de la prise de nourriture à chaque fois lors d’une sensation de douleur piquante.

Attention! Bien que les herbes médicinales soient considérées comme très inoffensives, elles peuvent provoquer des manifestations allergiques chez la femme enceinte et avoir un certain effet sur le fœtus.

Pour cette raison, le traitement avec des remèdes à base de plantes doit être convenu avec votre médecin.

Mesures préventives

Les principales mesures de prévention des coliques sont considérées comme la prévention maximale des maladies provoquant des spasmes (pathologies des reins, du foie et des organes de l'appareil gastro-intestinal).

Pour éviter les manifestations douloureuses et parfois dangereuses de la colique, une femme enceinte devrait suivre un certain nombre de recommandations:

  • rejet de mauvaises habitudes, maintien d'un mode de vie sain;
  • charge légère sur le corps (physique et psychologique);
  • visites systématiques chez le gynécologue traitant;
  • régime et nutrition appropriée;
  • exclusion du régime alimentaire des eaux minérales gazeuses à haute teneur en minéraux et en sels;
  • respect du sommeil et du repos.
  • promenades fréquentes au grand air.

Prévenir les coliques intestinales

Pour prévenir ce type de coliques, il suffit d'abandonner l'utilisation de produits à l'origine d'une formation accrue de gaz.

Il convient également de limiter la quantité de liquide consommée - elle ne devrait pas dépasser 2 litres d’eau par jour.

Rein

Prévenir l'apparition de spasmes dans les reins n'est possible qu'en diagnostiquant les pathologies de ces organes. Pour cela, une visite systématique chez un néphrologue ou un urologue est recommandée.

Il convient de rappeler que le sang dans les urines ou la douleur du côté droit sont les principaux symptômes des problèmes liés à ces organes.

Prévention

Étant donné que cette affection est causée par des processus se produisant dans le corps, il n’existe aucune mesure spécifique pour prévenir la douleur dans le bas de l’abdomen.

Une femme enceinte doit seulement bien observer ses sentiments et tirer des conclusions sur son état.

Dès les premiers signes avant-coureurs, vous devez immédiatement contacter votre médecin gynécologue. L'essentiel est de ne pas perdre un temps précieux, il est donc inacceptable de retarder la visite d'un spécialiste.

Les douleurs de couture dans les intestins, à droite ou à gauche, dans l'estomac, dans le vagin ou dans d'autres régions de l'abdomen ne sont pas rares pendant la grossesse.

Les spasmes peuvent se faire sentir au début et à la fin du port de l'enfant. Une femme devrait surveiller attentivement leur état et leurs sensations.

En règle générale, un tel problème est de courte durée et disparaît après un certain temps.

La situation est différente si la gêne se reproduit trop souvent ou si la douleur devient aiguë ou intolérable et dure longtemps.

Ce sont des appels alarmants qui nécessitent des soins médicaux immédiats pour établir un diagnostic précis et choisir le traitement optimal.

Que faire si vous avez mal au ventre pendant la grossesse?

Presque toutes les femmes dans la position se plaignent que pendant la grossesse, le mal à l'estomac. Ce sentiment désagréable peut apparaître à la fois au début et à la fin. Des douleurs périodiques à court terme dans n'importe quelle région de l'abdomen accompagnent la future mère pendant toute la période de portage de l'enfant et sont considérées comme une variante de la norme.

Mais il existe des exceptions lorsque l'estomac fait mal en raison de l'exacerbation d'une maladie chronique ou d'un empoisonnement. Ici, il est important de comprendre à temps la cause du syndrome douloureux afin de décider du traitement, le cas échéant.

Comment comprendre ce qui fait mal l'estomac?

L'estomac est situé dans la région épigastrique. Lorsqu'une inflammation de la muqueuse ou d'autres pathologies se manifestent, une femme ressent une douleur de nature et d'intensité différentes dans l'hypochondre gauche et / ou sous le sternum lors du processus xiphoïde. Souvent, la douleur dans l'estomac pendant la grossesse est étroitement liée à la consommation de nourriture. La future mère doit donc se surveiller et déterminer à quel moment la douleur apparaît, après quoi la nourriture augmente.

De par la nature de la douleur, elle peut être douloureuse, oppressante et se manifester par des brûlures ou des coupures. Il peut survenir périodiquement après avoir consommé des épices, assaisonnements, épices et autres produits irritant les muqueuses. Certains ressentent une douleur sourde constante. Ceci est caractéristique de l'aggravation de la gastrite. D'autres, au contraire, ressentent des douleurs la nuit ou entre les repas. Cette image est observée dans l'ulcère duodénal.

Causes de douleurs à l'estomac chez les femmes enceintes

En début de grossesse, l’estomac peut être malade à cause de la restructuration hormonale de l’organisme qui a commencé: tous les organes et systèmes commencent à fonctionner un peu différemment.

Aux 2 et 3 trimestres, la croissance du fœtus est un facteur provocateur de la douleur temporaire. L'utérus en croissance ne dispose pas d'assez d'espace, il commence à faire pression sur les organes voisins, ce qui perturbe leur fonctionnement normal. Le bas de l'utérus appuie sur l'estomac, serre le petit et le gros intestins, déplace les lobes du foie. De ce fait, le passage de la masse de nourriture plus loin dans l'intestin est entravé, le processus de digestion est perturbé.

Selon les statistiques, chez environ 12% des femmes dans la situation exacerbée des maladies du tube digestif, en particulier la gastrite. À 44%, au contraire, une rémission de la maladie peut survenir. La progestérone, qui est activement produite pendant la grossesse, stimule la production de mucus qui protège la muqueuse des effets indésirables.

La nature de la douleur lors de l'exacerbation de la gastrite

La gastrite est l'une des principales causes de douleur à l'estomac en début de grossesse. Une gastrite aiguë ou une exacerbation de maladies chroniques peut entraîner une malnutrition, des allergies, du stress, une intoxication alimentaire, des vomissements répétés dans le contexte d'une toxicose, etc.

Le processus aigu commence rapidement et se poursuit plus dur que l'exacerbation de la chronique. Si pendant la grossesse il y a une diarrhée et des crampes dans l'estomac, il peut avoir développé une gastrite aiguë ou un empoisonnement. Crampes d'estomac, nausée, vomissements, faiblesse, intoxication, fièvre, frissons.

Dans la gastrite chronique, la femme s'inquiète des brûlures d'estomac, des nausées, des éructations, de la lourdeur à l'estomac et des grondements. Les douleurs sont habituellement peu marquées ou pressantes. Apparaissent immédiatement ou quelques minutes après avoir mangé. En savoir plus sur le traitement de la gastrite pendant la grossesse →

Particularités de la douleur en cas d'ulcère gastrique ou d'érosion des muqueuses

Un ulcère d'estomac se caractérise par une douleur immédiatement après avoir mangé. En cas de violation de l'intégrité de la membrane muqueuse dans l'antre, une douleur apparaît comme dans un ulcère duodénal: la nuit ou 1 à 2 heures après avoir mangé. Dans ce cas, la femme constate une diminution de l'appétit, des ballonnements, des grondements dans l'abdomen et d'autres troubles dyspeptiques.

Si des douleurs abdominales aiguës apparaissent pendant la grossesse, une femme doit consulter un gastroentérologue. Peut-être qu'elle a eu un ulcère ou que sa perforation s'est produite. Dans ce cas, la douleur est poignardé, paroxystique, coupante. Ces situations sont très dangereuses et nécessitent un traitement immédiat.

Autres causes de douleurs à l'estomac

La douleur gastrique peut également déclencher les facteurs suivants:

  • toxicose accompagnée de vomissements;
  • situation stressante;
  • trop manger;
  • empoisonnement;
  • surmenage;
  • infection bactérienne ou virale;
  • long intervalle entre les repas ou la faim;
  • manger des aliments qui augmentent l'acidité du pH ou irritent les muqueuses;
  • constipation persistante;
  • tension du péritoine musculaire;
  • hypoacidique, état anacide, entraînant une digestion insuffisante des aliments en raison de la faible acidité du suc gastrique.

N'oubliez pas que, lorsqu'elle porte un enfant, une femme peut développer une allergie alimentaire ou une intolérance à certains aliments, ce qui provoque invariablement des douleurs à l'estomac.

Douleurs d'estomac en début de grossesse

Si l’estomac a mal au cours des premières semaines de grossesse, il est plus souvent associé à des modifications hormonales qui affectent la sphère émotionnelle de la future mère. Elle devient irritable, son humeur change plusieurs fois par jour et elle est stressée. En outre, des modifications physiologiques se produisent dans le corps, ce qui peut provoquer chez certaines femmes une exacerbation de la gastrite chronique et d'autres maladies.

Souvent, une toxicose, accompagnée de crampes dans l'estomac et de vomissements répétés, entraîne une inflammation de la muqueuse gastrique. L'exacerbation de la gastrite peut amener une femme à refuser de manger ou à le prendre de façon irrégulière à cause de cette même toxicose.

Douleurs d'estomac en fin de grossesse

Une douleur abdominale courte et intermittente à partir de la 27e semaine de gestation est considérée comme la norme physiologique. L'utérus appuie sur les organes situés dans la partie supérieure de l'abdomen. Lorsque l’estomac est déplacé, son fonctionnement est perturbé et l’évacuation en temps voulu de la nourriture dans l’intestin grêle est empêchée, ce qui entraîne une stagnation de la nourriture mal digérée dans l’estomac. Cela conduit à une lourdeur dans l'épigastre, des nausées, des éructations, des brûlures d'estomac.

À 37-39 semaines de grossesse, la douleur devrait cesser. Le corps se prépare à l'accouchement, l'utérus descend, la pression sur les organes diminue. Si, durant cette période, l'estomac fait mal, alors le développement d'une maladie ou d'une infection est plus probable. Il est nécessaire de consulter un médecin. Il déterminera si cela fait mal à l'estomac pendant la grossesse ou pour une autre raison.

Traitement des maux d'estomac pendant la grossesse

Que faire si vous avez mal au ventre pendant la grossesse? Vous devez d’abord déterminer la cause de la douleur. Seul un gastro-entérologue ou un thérapeute comprendra cela. Après le diagnostic (échographie des organes internes, gastroscopie, test sanguin pour la présence d'une infection à Helicobacter pylori, autres examens), le médecin établira le diagnostic correct et rédigera le schéma de traitement en fonction de votre situation. Si la maladie nécessite un traitement médical, seul le médecin vous recommandera des médicaments qui soulageront la douleur et ne feront pas de mal au bébé.

Pour le traitement des maux d'estomac pendant la grossesse, le choix des médicaments est effectué strictement individuellement. Il est possible qu'Iberogast ou Gastrofarm soient nommés. Le premier est un extrait naturel d'extrait de mélisse, de menthe poivrée, de racine d'angélique, de réglisse et d'autres herbes. Le second est également totalement sûr, car il contient des lactobacilles séchés et vivants, de l’acide lactique et des protéines.

Comme anesthésique et soulage les spasmes permis No-shpa. Zeercal est indiqué pour améliorer la motilité gastrique et éliminer les nausées. Il est possible que des antiacides soient nécessaires pour réduire l’acidité accrue, éliminer les brûlures d’estomac, les nausées et les douleurs d’estomac. Pour les femmes enceintes, lors du choix d'un médicament de ce groupe, les antiacides non absorbables sont préférés - Maalox, Gastal, Almagel. Ils ne pénètrent pas dans le sang, ils ne peuvent donc pas nuire au bébé. Lequel utiliser sera déterminé uniquement par un médecin, car certains d'entre eux ont des effets secondaires indésirables pour les femmes occupant ce poste.

Les remèdes homéopathiques, les tisanes et les décoctions sont les plus bénins. Les pharmacies vendent des estomacs contenant une combinaison d'herbes sélectionnées pour le traitement de certains types de gastrite. Les infusions ou décoctions se prennent généralement 1/2 tasse à 1/3 tasse pendant une demi-heure avant les repas.

Voici les options pour les femmes enceintes:

  • Soulage l'estomac et l'infusion de nausées d'herbes apaisantes - menthe, mélisse. Ils ont un effet antispasmodique et détendent efficacement les muscles lisses des organes internes.
  • Dans la gastrite hyposécrétoire (peu acide) utilisées en médecine scientifique, ils utilisent: fleurs de camomille et de calendula, canneberges, fenouil, plantain de grande taille, feuilles de fraise, groseilles, etc. Également utilisé des infusions de marais séchés, harmala, millepertuis, houblon.
  • La menthe poivrée, les cendres des montagnes, la centaurée et la belladone aident à guérir la gastrite hypersécrétoire. Bien réduire l’acidité des jus de pommes de terre et de carottes. Il vaut mieux les prendre alternativement un demi-verre avant de manger.
  • S'il n'y a pas d'allergie aux produits apicoles, le miel aidera à soulager la maladie. Une demi-cuillère à thé doit être absorbée 30 minutes avant de manger de la nourriture ou de dissoudre cette dose dans une demi-tasse d'eau et de boire avant de manger. Une autre option est de mélanger à parts égales le jus d'aloès et le miel, utilisez 1 c. avant de manger.
  • Buvez de l'eau minérale de table médicale.

Comment réduire ou prévenir les douleurs à l'estomac?

Si la douleur à l’estomac est l’un des signes de la grossesse, ne vous concentrez pas sur cette attention. Ils sont temporaires, se dérouleront indépendamment. Lorsque le syndrome de la douleur due à une infection ou à une exacerbation de la gastrite, vous devez contacter votre gastro-entérologue pour déterminer le diagnostic.

Il est peu probable que les douleurs à l'estomac puissent être complètement évitées lors du transport d'un enfant, mais leur fréquence et leur intensité peuvent être réduites d'elles-mêmes.

Pour ce faire, suivez quelques règles simples:

  1. Mangez fractionné, mais souvent (5-6 fois par jour en petites portions).
  2. Essayez de ne pas passer pendant la journée.
  3. Ne pas manger la nuit.
  4. Abandonnez l'habitude d'aller au lit immédiatement après avoir mangé. Même là, je me sens fatigué, asseyez-vous mieux, confortablement assis sur une chaise.
  5. Éliminez les irritants chimiques et mécaniques de votre régime alimentaire: ne consommez pas d'aliments gras et épicés, de viandes fumées, d'épices, de mayonnaise, de coca-cola, de fast-food et autres aliments difficiles à digérer.
  6. Buvez suffisamment d'eau (jusqu'à 2,5 litres par jour). Bon à boire des minéraux sans gaz.
  7. Ne faites pas de longues pauses entre les repas et, surtout, ne mourez pas de faim.
  8. Évitez les situations stressantes.
  9. Ne soulevez pas de poids.

Pendant la grossesse, chaque femme est responsable non seulement de sa santé, mais également de la santé et du développement normal de l'enfant. Émotions positives, promenades au grand air, alimentation équilibrée, observation régulière d'un gynécologue - tout cela contribuera à prévenir l'exacerbation de la gastrite ou d'autres maladies et permettra à une femme de supporter et de donner naissance à un bébé en bonne santé.

Auteur: Nadezhda Martynova, médecin
spécialement pour Mama66.ru