Principal / L'intestin

Causes et manifestations des spasmes du rectum

L'intestin

Proctalgie est le nom courant de la douleur qui affecte habituellement l'anus, ainsi que la zone de projection du rectum. En règle générale, la douleur provoque des spasmes du rectum, qui peuvent être à l'origine de diverses pathologies touchant l'organe.

Types de pathologie

Les crampes peuvent également être appelées coliques. La colique se trouve dans plusieurs types courants:

  1. Volatilité primaire - Cela signifie que le spasme dans le rectum a un début spontané et soudain et qu’il disparaît également de manière spontanée et déraisonnable. La colique volatile maximale dure plusieurs heures, mais il n'est pas possible de s'en débarrasser à l'aide d'analgésiques. Les causes de ce symptôme ne sont souvent pas établies.
  2. Les secondaires sont les coliques, qui se manifestent comme les symptômes de toute maladie du tractus gastro-intestinal, qu’il s’agisse d’hémorroïdes, de fissures anales, de tumeurs tumorales du rectum ou de toute autre chose.
  3. Chez la femme, les coliques peuvent résulter de l'irradiation de la douleur causée par l'endométriose de l'utérus.

En fonction du type de pathologie, le traitement est sélectionné, car il ne suffit souvent pas simplement d'éliminer le spasme, il est nécessaire de contrôler la rechute de la pathologie.

Raisons

Les spasmes dans le rectum peuvent être un compagnon fidèle d'un grand nombre de maladies. Les causes les plus courantes de symptômes de crampes peuvent être les suivantes:

  1. La fissure anale - en tant que raison de l'apparition de coliques, survient le plus souvent. Et ni les personnes âgées ni les jeunes enfants ne sont assurés contre cela. La pathologie est présente dans tous les groupes d'âge, s'il existe des facteurs provoquant son développement.
  2. La paraproctite peut également être la cause du spasme musculaire qui se développe dans le rectum, en particulier si les glandes anales sont enflammées, situées près de l'anus, et que la personne aggrave la situation en se brossant rapidement les yeux contre les démangeaisons.
  3. Les lésions des nodules hémorroïdaires - dans ce cas, des douleurs aiguës surviennent le plus souvent lorsqu’on tente d’aller aux toilettes et de vider les intestins, car les gros ganglions dotés d’une muqueuse délicate sont facilement endommagés par des selles solides. La douleur peut également être causée par un pincement ou une thrombose des nœuds.
  4. Un spasme musculaire anal est une pathologie qui se développe rarement séparément d'une maladie concomitante. Il est plus souvent perçu comme un syndrome d'une maladie et non comme une maladie indépendante.
  5. Coccygodynie - dans ce cas, les symptômes douloureux caractéristiques se développent chez une personne en réponse à une contusion ou à une autre blessure du coccyx. Cette condition est aggravée, généralement en position assise.
  6. Hématome dans l'anus - cette pathologie se produit si la blessure cause des dommages à la veine qui fournit du sang à l'anus. Dans la plupart des cas, les symptômes de la maladie disparaissent sans traitement.
  7. Un ulcère au rectum est une pathologie assez rare, qui ne peut toutefois pas être radiée. Habituellement, dans ce cas, la douleur est associée au développement d'un saignement chaque fois que l'ulcère est blessé par les matières fécales ou d'autres effets.
  8. La prostatite, qui survient chez l'homme, peut provoquer des douleurs et des spasmes des muscles intestinaux, la douleur présentant des caractéristiques irradiantes.
  9. Kyste de l'ovaire - une pathologie particulière aux femmes. Avec un kyste, la douleur peut irradier et provoquer la formation d'un symptôme tel que la colique dans l'intestin.

Il faut être attentif aux causes de la pathologie, car le plus souvent, la récurrence des spasmes du rectum ne peut pas être éliminée avant que la cause ne puisse être identifiée et éliminée.

Les coliques idiopathiques sont assez rares et, pour établir un tel diagnostic, le médecin doit exclure toute autre cause possible de l’apparition de symptômes caractéristiques.

Symptomatologie

Les spasmes dans le rectum peuvent se développer pour diverses raisons et de nombreux autres symptômes peuvent l’accompagner. Les symptômes suivants peuvent souvent être observés chez les patients souffrant de douleur:

  • plaintes de flatulence;
  • séparation accrue des gaz;
  • diarrhée ou constipation;
  • écoulement de l'anus, ayant une apparence visqueuse ou sanglante et d'autres.

En décrivant la douleur, les patients peuvent lui attribuer une caractéristique complètement différente, allant de la douleur sourde et douloureuse à la fin de crises aiguës.

Les spasmes intestinaux font l’objet d’une attention particulière si, parallèlement aux manifestations fréquentes de ce symptôme, se développent également une perte de poids, une perte d’appétit, un épuisement et des troubles métaboliques. Dans ce cas, le médecin évalue d’abord le risque de développer une tumeur.

Beaucoup de choses disent non seulement la caractéristique de la douleur elle-même, mais aussi la caractéristique de son intensité et de sa durée. Il est également important que le spasme procure une sensation désagréable, qu'il soit primaire ou qu'il soit apparu dans le contexte d'une autre pathologie.

Par exemple, le spasme sphinctérien, symptôme caractéristique de nombreuses maladies, peut s'exprimer par les manifestations suivantes:

  • les attaques douloureuses sont aiguës, avec irradiation à l'abdomen antérieur, au périnée, à la région du coccyx, sont souvent observées;
  • des attaques peuvent se développer, à la fois en réponse aux tentatives de vider les intestins et indépendamment, sans aucune raison objective (le plus souvent dans ce cas, l'effet des facteurs de stress sur le corps affecte);
  • les crises peuvent être affaiblies ou complètement arrêtées en abaissant le périnée avec l'anus dans de l'eau tiède, car l'action de l'eau tiède détend les muscles et conduit à l'auto-retrait de la pathologie spastique;

Par ailleurs, par exemple, des douleurs persistantes dans l'abdomen irradiées au rectum peuvent indiquer l'apparition de maladies telles que:

  • diverticulite;
  • diverticulose;
  • colite ulcéreuse non spécifique (UC);
  • syndrome du côlon irritable.

Comment diagnostiquer

Examen physique du patient

L’examen du patient commence nécessairement par un recueil détaillé de plaintes et d’anamnèse de la vie. Dans ce cas, le médecin attire l’attention sur la nature du régime alimentaire, la présence de mauvaises habitudes chez le patient, en particulier le régime quotidien. D'autre part, les maladies transférées décrites par le patient sont évaluées et il est recommandé de porter une attention maximale aux maladies du tractus gastro-intestinal et du système urogénital.

Après la collecte de l'anamnèse, un examen physique commence, qui permet d'évaluer l'état général du patient et d'étudier la région rectale plus en détail après un examen rectal digital et un examen visuel simple.

Les médecins, pour évaluer l’état des parois intestinales, peuvent recourir à la sigmoïdoscopie, à la collonoscopie et à l’irrigoscopie.

Une radiographie des organes abdominaux est nécessaire pour l'examen. Si, immédiatement sur la radiographie, il est possible de noter tout écart par rapport à la norme, les images peuvent être répétées en utilisant un contraste pour clarifier le diagnostic.

L'étape obligatoire de la recherche diagnostique est l'apport de sang et d'urine, ainsi que de selles. Lorsque des selles sont prélevées, elles sont analysées pour détecter la présence de sang caché, ce qui facilite le diagnostic des saignements.

Le patient est diagnostiqué sur la base des données obtenues après l'examen, ainsi qu'après l'évaluation des symptômes de la pathologie.

Approches de traitement

La méthode de traitement des spasmes du rectum est choisie par le médecin après le diagnostic

Naturellement, le traitement ne peut pas être construit uniquement sur l'élimination des spasmes musculaires du rectum. Après le diagnostic, commence tout d'abord le traitement de la maladie qui a provoqué l'apparition de symptômes caractéristiques.

Par exemple, chez les hémorroïdes, la tactique de traitement dépend en grande partie du stade de la maladie. Au début, le patient ne reçoit que des conseils sur son mode de vie et, à mesure que les hémorroïdes progressent, un traitement médicamenteux peut être prescrit ou une intervention chirurgicale.

Si nous parlons d’une fissure de l’intestin anal, le médecin vous prescrira très probablement des agents locaux cicatrisants et antibactériens et veillera à normaliser les selles du patient.

Dans chaque cas, la décision sur les méthodes de traitement doit être prise de manière indépendante, en tenant compte des recommandations du coloproctologue.

Sur le plan symptomatique, il n’est pas recommandé de traiter les spasmes des muscles rectaux, car ce symptôme peut être le signe d’un grand nombre de maladies, dont certaines peuvent être fatales si l’approche thérapeutique n'est pas correcte.

Symptômes et causes des spasmes dans le rectum

Le sphincter du corps humain est une valve musculaire verrouillable qui régule le transfert de substances biologiques d'un organe creux à un autre. Selon les statistiques, l'une des maladies les plus courantes est la sphinctérite du sphincter anal interne, autrement dit le spasme du sphincter rectal. Cette maladie survient avec une fréquence égale chez les hommes et les femmes d'âge moyen.

Physiologie

Le sphincter interne de l'intestin direct est constitué de tissu musculaire lisse. Il entoure complètement l'anus et prolonge la couche musculaire interne du rectum. C’est lui qui joue le rôle d’une valve qui protège contre le rejet involontaire de gaz et de matières fécales vers l’extérieur. Les contractions et la relaxation des muscles du sphincter se produisent toujours au niveau réflexe. Une personne n'est pas capable de contrôler son travail.

Causes de la pathologie

Dans l'intestin direct se trouve un grand nombre de plexus nerveux et de vaisseaux sanguins. Avec une irritation fréquente ou constante de son tissu muqueux, les récepteurs nerveux envoient une multitude d'impulsions au cerveau, provoquant une contraction réflexe du tissu musculaire entourant le sphincter. Parallèlement, les contractions individuelles peuvent se manifester par des spasmes douloureux dans le rectum, qui peuvent être très intenses et longs (dans des situations difficiles pendant plusieurs jours). Les muscles du spasme, à leur tour, perturbent la circulation normale des tissus péri-rectaux, ce qui provoque une irritation encore plus intense des récepteurs nerveux et augmente la force de contraction des muscles déjà contractés, provoquant ainsi un cercle vicieux.

Les spasmes des muscles anaux appartiennent au groupe des maladies polyétiologiques (maladies qui se développent sous l’effet de causes multiples et essentiellement différentes). Il peut être primaire et secondaire.

Spasme primaire - survient en l'absence de toute lésion organique du tissu musculaire. La principale raison du développement de cette maladie est la perturbation du système nerveux central:

  • instabilité mentale;
  • la neurasthénie;
  • labilité émotionnelle (pathologie du système nerveux caractérisée par une humeur instable);
  • La dystonie végétative-vasculaire est une dérégulation du tonus vasculaire du système nerveux autonome, qui provoque l'apparition de nombreux troubles fonctionnels.

Un spasme secondaire dans le rectum se développe dans le contexte de lésions organiques et de perturbations du travail de la partie directe de l'intestin et des tissus adjacents. Les raisons les plus courantes de son apparition:

  • les hémorroïdes;
  • fissures anales;
  • inflammation sévère de la partie inférieure du rectum (maladie de Crohn, colite ulcéreuse);
  • néoplasmes: tumeurs et polypes;
  • constipation chronique;
  • blessures, ecchymoses, hématomes du sacrum et du coccyx;
  • accouchement difficile;
  • des chirurgies;
  • adhérences dans les organes pelviens.

Symptômes et manifestations cliniques

Le principal symptôme de spasme du rectum - proctalgie (forte douleur à l'anus). Ils peuvent avoir une durée et une intensité différentes. Il existe deux types de syndrome douloureux: à long terme et à court terme.

En cas de spasme primitif, en cas de proctalgie à court terme, il se produit une douleur très forte, lancinante, qui donne aux organes voisins (périnée, coccyx, bas-ventre, petites articulations pelviennes). De ce fait, il est impossible de déterminer une localisation claire de la douleur. En cas de spasme primaire des muscles rectaux, les sensations douloureuses n’ont pas de lien visible avec le processus de vidange de l’intestin. Le plus souvent, ils sont considérés par les patients comme une manifestation de processus pathologiques dans les organes reproducteurs ou urinaires. Avec les crises prolongées de proctalgie, la douleur est moins prononcée (sourde, douloureuse, sans localisation nette). Les attaques de douleur sont difficiles à analgésiques analgésiques.

Il est caractéristique que pendant le spasme primaire, la douleur survienne principalement la nuit. Par conséquent, l'état du patient est souvent aggravé par une insomnie constante.

Les symptômes suivants sont caractéristiques des spasmes secondaires du sphincter du rectum:

  • Si la sphinctérite secondaire s'est développée sur le fond d'hémorroïdes ou de fissures anales, il existe un lien évident entre la douleur et les selles. La douleur survient lorsque l'envie de déféquer et, en règle générale, s'intensifie pendant l'effort. Ils peuvent durer plusieurs jours après l’évacuation des selles de l’intestin et peuvent disparaître en une demi-heure. La douleur constante et persistante au fil du temps crée la peur avant les selles. Le patient jusqu’au dernier report de la visite aux toilettes, ce qui ne fait qu’aggraver l’état résultant. Les masses fécales deviennent plus denses, elles irritent encore plus le rectum, augmentant la douleur lors des spasmes et augmentant leur durée.
  • Si la cause du spasme secondaire de l'anus est une inflammation de la muqueuse intestinale ou une tumeur, la douleur est souvent accompagnée de sang et de mucus dans les selles, coloration foncée des urines, augmentation de la température corporelle au-dessus de 38 0 C, intoxication du corps.

Quelle que soit la cause du spasme rectal, la douleur est peu influencée par les analgésiques, ce qui nuit au bien-être général d'une personne.

Diagnostics

La sévérité des symptômes dans le spasme des muscles lisses du canal anal vous permet d'établir rapidement le diagnostic correct. Mais pour un traitement de qualité, il est nécessaire d'identifier la cause qui a déclenché le développement d'une condition pathologique. Pour établir les causes possibles de spasmes du rectum, le médecin procède aux mesures de diagnostic suivantes:

  • En premier lieu, le patient est interrogé (le médecin vérifie les symptômes prononcés, la nature de l'évolution de la maladie, les interventions chirurgicales, les blessures antérieures, etc.)
  • inspection visuelle de la zone périanale;
  • examen numérique du rectum inférieur;
  • rectoromanoscopie - examen instrumental de la lumière rectale. Avec ce diagnostic, vous pouvez identifier les hémorroïdes internes, la colite ulcéreuse, la présence de tumeurs, de polypes, ce qui est nécessaire si l'on soupçonne le développement d'un spasme secondaire de l'anus.

Si nécessaire, le médecin peut prescrire un certain nombre de procédures supplémentaires:

  • coprogramme;
  • l'irrigoscopie;
  • coloscopie;
  • Consultation d'un psychothérapeute (principalement désigné pour les troubles psycho-émotionnels graves).

Qu'est-ce que la rectocèle? Traitement, recommandations et prévention.

Qu'est-ce que EKH? Lisez plus dans cet article.

Traitement

La tactique de traitement du spasme du sphincter rectal est individuelle. Cela dépend des raisons de l'apparition de l'état pathologique, de la gravité et de la durée de la maladie, ainsi que de l'état psychologique du patient. Comme thérapie peut être prescrit:

  • une alimentation à base d'aliments réduisant l'effet irritant des intestins;
  • traitement médicamenteux - utilisation d’analgésiques ou d’antispasmodiques topiques (crèmes, suppositoires, pommades), blocage novocaïnique (effectué uniquement en ambulatoire);
  • physiothérapie - traitement thermique (augmentation de la température, contribution à l’expansion des vaisseaux sanguins et à la normalisation du flux sanguin dans les tissus), électrique (activation des connexions sous-corticales dans les tissus cérébraux), UHF, darsonvalisation (traitement par courant alternatif de faible force permettant de détendre les muscles du spasme)

Dans de rares cas, toutes les méthodes conservatrices ci-dessus restent inefficaces, puis le recours à la chirurgie - sphinctérotomie (dissection chirurgicale du sphincter interne). Le but principal de l'opération est d'éliminer le cercle vicieux résultant du spasme des muscles du sphincter anal, qui ne fait qu'aggraver l'état du patient, car le tonus musculaire du sphincter augmente constamment.

Comment éliminer les spasmes du sphincter du rectum vous-même? Pour soulager la douleur à la maison, vous pouvez utiliser les méthodes suivantes:

  • lavement avec une décoction chaude d'herbes médicinales: menthe, mélisse, camomille, écorce de chêne;
  • asseoir des bains avec du permanganate de potassium;
  • suppositoires à la glycérine pour ramollir les masses fécales;
  • Suppositoires et onguents à effet anesthésique: Betiol, Posterisan, Relief Advance.

Prévention

La seule prévention qui empêche l'apparition de spasmes des muscles du sphincter anal est une visite opportune chez le médecin pour tout problème de nature psycho-émotionnelle ou physique.

Coliques intestinales (spasmes intestinaux). Causes, symptômes, signes, diagnostic et traitement de la pathologie.

Le site fournit des informations de base. Un diagnostic et un traitement adéquats de la maladie sont possibles sous la surveillance d'un médecin consciencieux. Tous les médicaments ont des contre-indications. Consultation requise

Caractéristiques de l'anatomie intestinale. La structure du mur intestinal. La motilité.

L'intestin est la partie la plus longue du système digestif, qui commence à l'estomac et se termine à l'anus. C'est un tube creux à travers lequel la nourriture se déplace. Dans l'intestin, la digestion du bol alimentaire avec les sucs digestifs, l'absorption des nutriments, la formation de matières fécales se produit.

Intestins:

  • Intestin grêle. Il commence à partir de l'estomac, a une longueur de 4-6 mètres. C'est la digestion des aliments et l'absorption des nutriments. L'intestin grêle se compose de trois sections:
    • Duodénum Il a une longueur de 25-28 cm, couvre le pancréas. Dans le duodénum, ​​ouvrez la bouche commune du canal pancréatique et du cholédoque (canal biliaire principal provenant du foie et de la vésicule biliaire). Au cours de la digestion, la bile et le suc pancréatique sont sécrétés dans la cavité intestinale.
    • Jéjunum. Il a une longueur d'environ 2 mètres. Puis va dans l'iléon. Il n'y a pas de frontière claire entre eux.
    • L'iléon - la dernière section de l'intestin grêle. Il a une longueur d'environ 2-3 mètres.
  • Gros intestin. D'une longueur de 100 à 150 cm, il absorbe les nutriments et l'eau, forme des selles denses (le contenu de l'intestin grêle est liquide) et les fait sortir par le rectum et l'anus. Sections du côlon:
    • Cecum. Il a la forme d'un dôme. L'iléon y tombe. Du cecum quitte l'annexe - annexe.
    • Deux points. Il consiste en un colon ascendant, transverse, descendant et sigmoïde.
    • Rectum La dernière section de l'intestin et l'ensemble du système digestif. Se termine par l'anus, par lequel il y a une évacuation des matières fécales.

Couches de la paroi intestinale:

  • La membrane muqueuse forme des plis et est recouverte de nombreuses excroissances en doigts - villosités intestinales. Dans le côlon, il n'y a pas de villosités.
  • Couche musculaire. Il se compose de deux couches. Dans le muscle interne, les fibres sont dans une direction circulaire et dans le sens externe, dans le sens longitudinal. Dans le côlon, les fibres longitudinales sont recueillies en trois bandes étroites. Entre eux sont des protrusions - haustras. Dans le rectum, la couche longitudinale de fibres musculaires redevient solide et la forme circulaire épaississante se forme dans la partie inférieure de deux sphincters pulpaires.
  • Membrane séreuse. Présenté par le péritoine - un film mince de tissu conjonctif.
Il y a deux plexus nerveux dans la paroi intestinale. L'un d'entre eux est situé sous la membrane muqueuse, le second, entre les couches musculaires externe et interne. En outre, le travail de l'intestin est contrôlé par certaines substances biologiquement actives, qui se forment dans le système digestif et dans d'autres organes.

Motilité intestinale

Causes de la colique intestinale

Le terme "colique intestinale" n'est associé à aucune maladie. Ceci est juste une désignation d'un type particulier de douleur abdominale pouvant survenir dans diverses maladies.

Les principaux mécanismes de la colique intestinale:

  • surtension intestinale;
  • irritation des muscles et des plexus nerveux qui composent la paroi intestinale;
  • violation de la motilité, des contractions et du tonus musculaire de l'intestin;
  • la présence dans l'intestin des obstacles qui entravent le passage des aliments.

Douleur dans le rectum

Le rectum remplit la fonction finale de digestion. La douleur dans le rectum chez les femmes est causée par des symptômes pathologiques de la maladie, qui ont plusieurs variétés. L'état de santé laisse beaucoup à désirer: la structure de la paroi intestinale est perturbée, la vidange naturelle est entravée, après des spasmes de défécation dans la partie inférieure du corps, un écoulement sanguin, un écoulement muqueux, une rougeur et de terribles démangeaisons autour de l'anneau anal des muscles sont possibles. L'intoxication, l'empoisonnement du corps se produit en quelques jours.

Quelle que soit la nature de la maladie, les personnes se plaignent d’une forte diminution du poids corporel, d’un travail médiocre des organes génitaux. Les sensations douloureuses du type crampes dans l'abdomen indiquent un syndrome d'irritation, dans lequel se trouvent des impuretés de mucus dans les selles. La thrombose veineuse, irradiant dans la région de l'aine, est dangereuse. Si du mucus blanc apparaît après avoir vidé les matières fécales mélangées à du pus, il vaut la peine de passer par une consultation médicale, à l'exclusion de la rectite.

Les taches peuvent être observées dans les maladies:

  • Colite ulcéreuse;
  • Les hémorroïdes;
  • La maladie de Crohn;
  • Fissure anale.
  1. Douleur sourde. Causée par un abcès - une tumeur oedémateuse rougie près de l'anneau anal. Le syndrome douloureux augmente avec la position assise, les mouvements, les conversations et les réflexes. Les coliques sourdes sont accompagnées de constipation fréquente, de vidange avec du pus, de diarrhée. Le néoplasme se propage à travers le bassin, le bas du dos. Le patient souffre de distension intestinale, une sensation de pincement du rectum.
  2. Une douleur aiguë dans la région abdominale commence à apparaître lorsqu'une fissure est formée. Une personne se sent si elle est dans n'importe quelle position: pendant les selles, assise, marcher, au repos, éternuer, la nuit, pendant le jour. Les sensations sont aiguës, aiguës, de longue durée, la pulsation va dans la région de l'aine, donne aux muscles de la cuisse, est observée dans la région du sacrum, les organes génitaux. Dysfonctionnements du cycle menstruel, crampes cardiaques, impossibilité d'aller aux toilettes quand on urine normalement. La récupération est une longue période nécessitant un traitement prescrit par un médecin. La douleur aiguë dans le rectum est caractéristique des proctites, des hémorroïdes négligées, de la proctologie, des abcès enflammés, de la descente du canal postérieur. Cela conduit souvent à un choc douloureux si une personne n’a pas eu recours à une aide spécialisée à temps. Les pathologies se présentent sous diverses formes, en fonction du degré de la maladie. Si vous ressentez une douleur rectale aiguë, contactez immédiatement un professionnel de la santé local, un proctologue qualifié et un gynécologue. Après avoir examiné la recherche des doigts, les soupçons seront supprimés. Après un diagnostic auxiliaire, le médecin déterminera avec précision la maladie, établira un traitement, prescrira un traitement médicamenteux.
  3. Douleurs vives Tirer le rez à l'intérieur du rectum est caractérisé par une inflammation de la fibre péri-rectale. Il se propage à tous les organes étroitement couchés: aine, muscles fessiers, petit bassin, estomac. Des sentiments constants, comme si vous vouliez aller aux toilettes - faux désirs, malaise général, abandonnez. La douleur perçante chez le sexe féminin signifie la formation d'un kyste dans les ovaires, processus inflammatoires de la maladie pelvienne. Les médicaments antispasmodiques à prendre sans succès, l'inflammation ne sera pas enlevé - aggraver les symptômes. Les coliques oppressantes apparues après l'accouchement dans l'utérus sont une raison pour contacter un gynécologue, les muscles sont très relâchés. Le médecin sera en mesure de vous prescrire le traitement approprié pour réduire la zone tissulaire.

Raisons

Oncologie - les tumeurs germent partout: le cerveau, les muscles, les organes. Le rectum peut faire mal - ce n'est pas une exception. Lors de la germination dans l'intestin, les structures voisines sont endommagées, les parois musculaires sont détruites. Les dommages mèneront directement à une miction altérée, à une cystite et à une perturbation du cycle menstruel. L'appel à un oncologue conduira une série d'examens diagnostiques. Le patient fera les massages, il passera les tests généraux, il subira un traitement par résonance magnétique, une salle de radiographie, un examen intestinal direct.

Les patients atteints de fissure anale remarquent des douleurs périodiques dans les fesses en position assise, une sensation de coupure à la sortie des masses fécales du passage anal. Les saignements pâles sont dus à une constipation fréquente et à la diarrhée. En ce qui concerne le médecin, un examen approfondi des signes extérieurs est effectué, les tests nécessaires sont soumis. La fissure est située dans l'anneau musculaire anal. Une fissure grave, provoquant des saignements abondants et prolongés, nécessitera une intervention chirurgicale du médecin.

Fournit un inconfort fissure anale, pulsant le matin, la nuit. Surtout pendant que je suis aux toilettes, nous mettons des coliques douloureuses à rude épreuve. La douleur ne s'arrête pas pendant longtemps, elle envoie des vagues dans la région de l'aine, le sacrum osseux. Les symptômes perturbent le cycle menstruel et la douleur lors de la miction. Les selles sortent avec des pertes sanglantes et des problèmes de constipation.

L'inflammation des glandes anales développe une paraproctite. Symptômes de la pathologie: douleurs convulsives prolongées dans le rectum, canaux externes gonflés, rougeur apparente, augmentation de la température corporelle. Les muscles sont assez serrés, cela se remarque à la palpation. Le problème est résolu rapidement.

Hémorroïdes - les premiers stades des symptômes sont invisibles, mais avec le temps, la maladie s’aggrave considérablement. Causes des dommages organiques circulant secrètement au rectum. Sans douleur, pas d'hémorroïdes, il y a une douleur spasmodique aiguë du sphincter anal, du coccyx à proximité. Symptômes de nature incohérente: aggravés par la position assise, la marche excessive, la défécation, la diminution de la position horizontale du corps humain. Les taches ne sont pas toujours observées, seulement lorsque le passage est endommagé, une cavité contenant du sang se forme. Syndrome de la douleur peut donner dans le bas du corps, le coccyx est à différents degrés d'intensité. Traitement thérapeutique prescrit par le médecin. Habituellement, la maladie n'est pas critique, elle disparaît d'elle-même.

Les hémorroïdes au stade aigu - les nœuds augmentent de taille, ils gonflent et deviennent rouges. La maladie peut causer des douleurs au niveau du grand fessier, des démangeaisons autour de la région rectale et une pénétration dans le sacrum.

L'ulcère peptique dans la région rectale est caractérisé par des sensations désagréables accompagnées de douleur. Manifestation éclatant des coliques pointues. Il y a une violation de l'excrétion des matières fécales avec du sang, du mucus. Le traitement consiste à choisir un régime alimentaire approprié, les glucides, les aliments solides étant exclus.

L'inflammation de la prostate irradie vers le rectum. La plus grande douleur survient lorsque vous urinez. Aller à une consultation avec un gynécologue, un neurologue. Les vaisseaux nerveux sont étroitement liés les uns aux autres dans le petit bassin féminin. En cas de maladie du système urinaire, les symptômes de la douleur sont transmis au rectum, perturbant ainsi le processus de digestion. Seul un gynécologue compétent est capable d’en identifier la cause, d’établir un traitement en vue d’un prompt rétablissement.

Douleur nocturne

La proctologie est la cause de l'anxiété nocturne. Anus douloureux lors de situations stressantes, éclat émotionnel. Les femmes rencontrent rarement des maladies nocturnes, mais leur exclusion est également déconseillée. Les douleurs nocturnes s'inquiètent pendant trente minutes, peuvent être accompagnées d'épuisement, se réveiller avec des sueurs froides, l'insomnie. Souvent, un symptôme récurrent va aggraver la santé globale, contactez immédiatement un médecin généraliste. Il composera une thérapie thérapeutique, restaurera l'état psychologique, réduisant l'effet du stress.

  • Diarrhée, constipation de trois jours.
  • Opérations sur le passage anal.
  • Violation de la structure des muscles.

L'inconfort se manifeste dans le coccyx, le passage anal ou le rectum. Des manifestations souvent déplaisantes dérangent la nuit.

Causes des femmes

Une femme observe une douleur à gauche, à droite au bas de l'abdomen pour d'autres raisons:

  • Kyste dans l'ovaire.
  • Inflammation du système urinaire.
  • Endométriose.

Souvent, une colique grave peut survenir pendant l'ovulation, pendant la menstruation. Avec l'ovulation, le périnée devient rouge, dure quelques jours, il y a une douleur dans le bas du dos. Le passage est irrité à cause de l’accumulation abondante de sang.

Le syndrome de la douleur dans l'intestin - une plainte commune des femmes enceintes. Certains fruits vivent, bougent, inquiètent maman - la norme, il n’ya aucune raison de s’inquiéter, de s’inquiéter. La constipation à long terme peut causer des complications intestinales. Sur les problèmes de la chaise à temps, dites à la gynécologue enceinte qui observe. Courir des maladies graves, des complications vont donner la pathologie à l'enfant, devenir fatale aux deux organismes.

Traitement

Le traitement est prescrit par le médecin en fonction des caractéristiques des sensations. Pour les hémorroïdes, il est suggéré d’utiliser des anneaux en latex, qui normalisent l’approvisionnement en sang, Surgitron, qui agit avec l’énergie thermique. Avec une petite fissure, appliquez une pommade, insérez des suppositoires rectaux deux fois par jour. Le cours de traitement ne dure pas plus d'une semaine. Ils nettoient les intestins de manière naturelle ou par lavement une fois par jour.

Pour l'inflammation, un ulcère de l'intestin direct a prescrit un régime médical strict, un jeûne, une antibiothérapie, un lavement. Ils offrent des bains chauds avec du permanganate de potassium une fois par semaine, UHF, micro-lavements huileux. Organisez des cours pour rétablir l'état émotionnel d'une personne afin d'éviter le choc de la douleur.

Spasme des symptômes du rectum. Symptômes et causes des spasmes dans le rectum. Traitement du sphincter du rectum

Beaucoup de gens aimeraient savoir pourquoi il y a des douleurs dans le rectum après une selle. Cet article explique pourquoi les problèmes rectaux se posent. Il contient beaucoup d'informations intéressantes.

Le spasme du sphincter anal est caractéristique de plusieurs maladies du rectum. Agit plus souvent comme l'un des symptômes de maladies pratiques. Présent dans les manifestations cliniques de pathologies telles que la proctalgie.

Le traitement s'effectue par incision et drainage. En règle générale, un ou plusieurs sinus de drainage chroniques sont préservés et doivent être éliminés par élimination et fermeture primaires, ou de préférence par une technique ouverte. Les antibiotiques ne sont généralement pas nécessaires.

Causes du spasme du sphincter rectal

Un prolapsus de la muqueuse rectale à court et à court terme est souvent observé chez les bébés normaux sous d'autres formes. Chez l'adulte, le prolapsus muqueux est permanent et peut s'aggraver progressivement. La pénétration est un prolapsus complet de toute l'épaisseur du rectum. Le déplacement rectal antérieur anormal dû à l’allongement du mésorect est probablement la cause principale.

Proctalgie - douleur de nature différente dans l'anus, spasme du sphincter. Caractéristique: attaques de douleur aiguë irradiant vers l'estomac, le périnée. Douleur dans le rectum après les selles, les bains chauds peuvent passer. la maladie disparaît souvent longtemps. L'un des éléments importants du traitement est le traitement des comorbidités.

Traitement médicamenteux des spasmes du sphincter anal

Symptômes, signes et diagnostic La douleur est généralement absente. Des saignements rectaux peuvent survenir et une incontinence fréquente. Le symptôme le plus notable est la saillie, qui survient uniquement pendant l'effort, dans les cas légers, lors de la marche ou dans une position debout dans les cas les plus difficiles.

Le patient doit être examiné debout ou accroupi et s'efforcer de déterminer l'étendue du prolapsus. Une réduction du tonus du sphincter anal est habituellement présente. Une sigmoïdoscopie et des radiographies avec un lavement baryté du côlon doivent être effectuées pour le dépistage de la maladie interne. Les troubles neurologiques primaires doivent être exclus. La saillie rectale doit être distinguée des hémorroïdes.

Caractéristique pour une catégorie d'hommes masculins d'âge moyen. Elle se manifeste par des accès de douleur au rectum, qui surviennent soudainement et se caractérisent par une intensité et une durée différentes. Les attaques nocturnes contribuent au développement de l'insomnie.

Ces problèmes du rectum nécessitent une consultation obligatoire avec un médecin et un traitement ultérieur. Il existe plusieurs types de proctalgie: Volatile - les douleurs apparaissent et disparaissent tout aussi rapidement. Longue - peut durer longtemps sans réagir à l'anesthésie. La douleur qui en résulte peut montrer des picotements ou des crampes.

Traitement Chez les nourrissons et les enfants, le traitement conservateur est plus satisfaisant. Il est nécessaire d’éliminer les principaux troubles de l’alimentation et d’éliminer les causes du stress. Le resserrement des fesses entre les selles contribue généralement à la résolution spontanée du prolapsus. Dans le cas d'un simple prolapsus muqueux, chez l'adulte, l'excès de membrane muqueuse peut être excisé ou lié de manière élastique. Dans le cas de la Providence, la chirurgie abdominale avec augmentation et fixation postérieure du rectum dans le sacrum permettait de mieux réussir. Elle permettait de corriger un déplacement antérieur ou une résection antérieure inférieure avec fixation du rectum.

La cause de la proctalgie est souvent le spasme névrotique des muscles du rectum, ou du muscle coccygien. Les mêmes causes sont le stress, le stress émotionnel, l'effort physique.

La proctalgie secondaire se manifeste souvent après d'autres maladies de cette nature (fractures de l'anus, hémorroïdes aiguës, tumeurs du canal anal).

Comment traiter la manifestation des symptômes?

Chez les patients très âgés ou en mauvais état général, une boucle en plastique ou en plastique synthétique peut être insérée pour entourer l’anneau sphinctérien, ou d’autres opérations périnéales peuvent être envisagées. L'incontinence urinaire peut être causée par un dommage ou une maladie de la moelle épinière, des anomalies congénitales, des lésions occasionnelles au rectal et à l'anus, une lèpre, un diabète, une démence sévère, une impuissance fécale, des processus inflammatoires étendus et des tumeurs; lésions obstétricales et opérations associées à la division ou à l'expansion des sphincters anaux.

Manifestations cliniques

Proctalgie transrotriale - douleurs aiguës et soudaines dans le rectum, apparaissant et disparaissant en peu de temps, ressenties comme un spasme douloureux, qui s'accompagne de crampes dans les muscles de l'anus. possibilité d'irradiation au coccyx, à l'anus, au périnée, aux articulations de la hanche.

Traitement du sphincter du rectum

L'examen physique doit évaluer la fonction générale du sphincter et la sensibilité périanale et exclure l'impuissance fécale. Le traitement comprend un programme de contrôle des intestins qui tente de développer un schéma de transit intestinal prévisible. Le programme devrait inclure un apport hydrique suffisant et une quantité suffisante de régime. La défécation est stimulée en étant assis dans les toilettes ou en utilisant d’autres stimuli irritants habituels. Vous pouvez également utiliser un suppositoire ou un lavement au phosphate. Si l'habitude habituelle de l'intestin ne se développe pas, un régime pauvre en résidus peut réduire la fréquence des selles.

La proctalgie s'accompagne également d'une gêne dans la région périnéale et est souvent perçue par les patients comme une maladie du système urogénital.

La maladie a un long motif ondulé avec des douleurs naissantes et décroissantes. Au fil du temps, la fréquence de la douleur qui en résulte augmente. Les facteurs affectant les exacerbations n'ont pas encore été déterminés et, dans un plus grand nombre de cas, sont associés à un état émotionnel.

Le lopéramide a cet effet et peut potentialiser la fonction du sphincter. Des exercices simples sur le périnée, dans lesquels le patient re-comprime le sphincter, les muscles périnéaux et les fesses, peuvent renforcer et hypertrophier ces structures et aider à renforcer, en particulier dans les cas bénins. Le biofeedback utilisé pour apprendre au patient à utiliser au maximum le sphincter et à mieux comprendre les stimuli physiologiques doit être pris en compte avant de recommander une intervention chirurgicale aux patients motivés qui peuvent comprendre et suivre les instructions et présenter un sphincter anal capable de reconnaître les signes de distension rectale.

Méthodes de diagnostic

Lors de l'examen du patient n'est pas un petit rôle joué par l'histoire. Souvent, ces patients ont des maladies urinaires antérieures des organes du système urogénital ou des maladies pratiques.

Néanmoins, la proctalgie primaire précède souvent ces pathologies. Les patients ont déjà remarqué une telle douleur, mais se sont tournés vers d’autres spécialistes étroits.

Environ 70% de ces patients répondent au biofeedback. La réparation post-anale a une efficacité variable lorsque le mécanisme du sphincter est pratiquement intact, sans lacunes. Un angle accru du rectum peut également aider. Avec la sphinctéroplastie, le sphincter doit être suturé directement pour éliminer le défaut. Lorsque tout échoue, cela peut être considéré comme une colostomie. Étiologie La peau périanale a tendance à démanger. Le prurit anal a de nombreuses causes: troubles dermatologiques; réactions allergiques et eczéma après la prise de certains aliments, bien qu'il soit douteux que la véritable allergie soit l'agent causal; infections superficielles par des champignons et des bactéries; les parasites; antibiotiques oraux; les processus pathologiques, tels que les maladies systémiques, les troubles proctologiques et les tumeurs; selles résiduelles hygiéniques, rares, irritantes ou supermétales avec usage excessif de savon et friction; l'humidité et l'hyperhidrose causées par des bas serrés, des shorts d'équitation, une literie chaude, l'obésité ou les intempéries; et 9 réponse psychogène.

Pour diagnostiquer le syndrome de proctalgie, le médecin doit examiner le patient pour des maladies qui se manifestent cliniquement sous la forme d'une douleur au rectum.

L'examen de ces patients a lieu par le biais de l'examen de l'anus et du doigt du canal anal. Les examens des doigts ne sont généralement pas inconfortables.

B) lavement aux herbes

Les hémorroïdes ne causent généralement pas de démangeaisons anales. Les changements cutanés peuvent être caractéristiques ou minimes et peuvent être masqués par une desquamation causée par des démangeaisons et une infection secondaire. Une éraflure locale peut aider à identifier une infection fongique et un échantillon de selles peut aider à détecter les parasites.

Traitement Étant donné que certains aliments peuvent provoquer des démangeaisons anales, il convient de déterminer l’effet de l’éliminer de l’alimentation. Les vêtements doivent être amples et la literie légère. Après l'évacuation, la région anale doit être nettoyée avec un coton absorbant humidifié avec de l'eau. Des pulvérisations fréquentes et libérales avec du talc non médicinal aident à lutter contre l'humidité. L'acétate d'hydrocortisone en émulsion à 1%, utilisé avec parcimonie 4 fois par jour, est généralement plus efficace. Des fongicides topiques peuvent être utilisés.

Pour une étude approfondie de la paroi du rectum est faite rectoromanpospy. Si nécessaire, l'inspection des parties supérieures de l'intestin du côlon produit une coloscopie ou une irrigoscopie.

Fissure anale - rupture, plaie ou ulcère au bord de l'anus. A souvent un emplacement dans la ligne médiane. L’apparition d’une fissure anale n’a aucun lien avec l’âge, mais elle se rencontre le plus souvent chez les jeunes.

Les causes systémiques et les invasions parasites doivent être spécifiquement prises en compte. Une biopsie de lésions réfractaires peut révéler des maladies malignes. La radiothérapie, la chirurgie ou les injections sont rarement indiquées pour créer une anesthésie locale permanente. Calculs urinaires, pessaires vaginaux ou érosion possible de la congestion chirurgicale à l'intérieur du rectum. Des corps étrangers peuvent être introduits intentionnellement, mais ils sont placés involontairement. Certains objets se coincent dans la paroi rectale, tandis que d'autres se coincent juste au-dessus du sphincter rectal.

Informations de base sur la pathologie

La douleur douloureuse et soudaine au cours d'une selle devrait éveiller les soupçons d'un corps étranger pénétrant, généralement situé sur la jonction anorectale ou directement au-dessus. D'autres manifestations dépendent de la taille et de la forme du corps étranger, de la constance sur le site et de la présence d'infection ou de perforation.

Les fissures sont trouvés deux types de aiguë et chronique.

Des fissures aiguës - surviennent plus souvent après un cas de constipation ou de diarrhée et disparaissent après la normalisation de la vidange.

Fissures chroniques - caractérisées par la présence de plus de 3 mois et s'accompagnant de la manifestation d'un processus chronique: bords calleux élevés, muscles du sphincter nu.

Symptômes et manifestations cliniques

Les corps étrangers se trouvent généralement dans la partie médiane du rectum, où ils ne peuvent pas surmonter l'angle antérieur du rectum. Ils peuvent être ressentis à travers l'examen numérique. L'examen de la cavité abdominale et des radiographies thoraciques peut être nécessaire pour écarter la possibilité d'une perforation intrapéritonéale du rectum.

Comment éliminer les spasmes des remèdes populaires du sphincter du rectum

Si l'objet peut être palpé, un anesthésique local doit être injecté via c. et injections sous-muqueuses de lidocaïne ou de bupivacaïne à 0,5% contenant de l’hyaluronidase. Ensuite, l'anus peut être élargi avec un rétracteur rectal et le corps étranger peut être enlevé, manœuvré et enlevé. Si l'objet ne peut pas être palpé, le patient doit généralement être hospitalisé. Le péristaltisme déplace habituellement l'objet vers le rectum médial et la procédure précédente peut être effectuée. Le retrait avec un sigmoïdoscope ou un proctoscope réussit rarement, et la sigmoïdoscopie amène généralement l'objet à se trouver dans la position proximale, ce qui retarde son extraction.

Facteurs pour lesquels il existe une possibilité de fracture de l'anus

Alimentation en sang perturbée dans l'anus (chez les personnes sédentaires, obligées de rester assises pendant longtemps, les personnes habituées à passer beaucoup de temps aux toilettes).

Blessures à l'anus lors de constipation ou de relations sexuelles anales.

Les hémorroïdes. Ils détendent les parois de l'anus et se blessent facilement pendant la vidange. Les fissures anales accompagnant les hémorroïdes sont également dues à une circulation sanguine altérée dans l'anus.

Types de spasmes du sphincter

Dans de rares cas, une anesthésie locale ou générale et une laparotomie peuvent être nécessaires lors de l'extraction d'un corps étranger de l'anus ou d'une colotomie avec leur extraction. Après extraction, une sigmoïdoscopie doit être réalisée pour éliminer tout traumatisme ou perforation du rectum. Nous sommes prêts à parler et à approfondir le sujet auquel, malheureusement, s'applique et concerne beaucoup de gens. Nous parlons du problème des fissures anales, qui n'est pas du tout sous-estimé, ni même reporté, et est considéré plus tard. Les fissures anales sont très douloureuses, et ceux qui le connaissent bien, nous avons donc décidé de le faire dans cet article afin que vous puissiez le résoudre rapidement et facilement!

Caractéristiques de la structure du rectum. Les fissures anales antérieures se trouvent souvent chez les femmes en raison de la structure anatomique des organes génitaux.

Innervation intestinale perturbée causée par des pathologies du système nerveux.

Le plus souvent, la fissure anale est le résultat d'un certain nombre de facteurs et de causes.

Cette pathologie est associée à une augmentation du tonus du sphincter. En cas de lésion aiguë ou chronique du sphincter anal, une rupture superficielle de la membrane muqueuse de l'anus apparaît; les fissures aiguës dans la plupart des cas guérissent chez les patients lorsque la vidange est normalisée. En raison du stress, la fissure «se cache» dans les plis de l'anus et ne peut pas être nettoyée, ce qui entraîne une inflammation, des douleurs et des spasmes.

Les fissures anales sont cassées à l'intérieur de la muqueuse du bas rectum, ce qui provoque beaucoup de douleur et même de brûlures au cours des selles, mais elles n'entraînent pas de problèmes plus graves et la plupart des traitements de guérison à domicile quelques jours par semaine maximum. causes à court terme; S'ils ne guérissent pas en 8 à 12 semaines, il s'agit alors de fissures à long terme. Une assistance médicale est donc nécessaire. Il s'agit d'un problème assez courant qui touche les personnes de tout âge, y compris les jeunes en bonne santé.

Que manger quand on a des fissures anales

Voyons comment soulager la douleur des fissures. Si vous suivez un mauvais régime, vous devriez immédiatement revenir à un régime sain et équilibré. Évitez les aliments gras, les boissons gazeuses et, surtout, l'alcool et le tabac. Prenez beaucoup de fibres, de légumes et d’aliments faciles à digérer, tels que du bouillon, du riz blanc avec un peu de beurre et du fromage, du poisson et de la viande cuite. Prenez beaucoup de tizanov de nettoyage, comme le pissenlit, au moins 3 fois par jour, en mangeant des aliments sains, la chaise sera beaucoup moins dure, vous n'aurez donc pas à vous efforcer de la corriger, comme cela arrive quand la chaise est plus lourde.

La douleur rectale se manifeste souvent au moment ou à la fin de la vidange et s’arrête après une selle, mais parfois sa durée est retardée de plusieurs heures, tout en étant constante.

Le sang du rectum n'est généralement pas très prononcé et se manifeste par des traces de sang sur du papier toilette. Traitement - obtention d'une vidange normale et normale et d'un affaiblissement du tonus du sphincter.

Le sphincter du corps humain est une valve musculaire verrouillable qui régule le transfert de substances biologiques d'un organe creux à un autre. Selon les statistiques, l'une des maladies les plus courantes est la sphinctérite du sphincter anal interne, autrement dit le spasme du sphincter rectal. Cette maladie survient avec une fréquence égale chez les hommes et les femmes d'âge moyen.

Le sphincter interne de l'intestin direct est constitué de tissu musculaire lisse. Il entoure complètement l'anus et prolonge la couche musculaire interne du rectum. C’est lui qui joue le rôle d’une valve qui protège contre le rejet involontaire de gaz et de matières fécales vers l’extérieur. Les contractions et la relaxation des muscles du sphincter se produisent toujours au niveau réflexe. Une personne n'est pas capable de contrôler son travail.

Causes de la pathologie

Dans l'intestin direct se trouve un grand nombre de plexus nerveux et de vaisseaux sanguins. Avec une irritation fréquente ou constante de son tissu muqueux, les récepteurs nerveux envoient une multitude d'impulsions au cerveau, provoquant une contraction réflexe du tissu musculaire entourant le sphincter. Parallèlement, les contractions individuelles peuvent se manifester par des spasmes douloureux dans le rectum, qui peuvent être très intenses et longs (dans des situations difficiles pendant plusieurs jours). Les muscles du spasme, à leur tour, perturbent la circulation normale des tissus péri-rectaux, ce qui provoque une irritation encore plus intense des récepteurs nerveux et augmente la force de contraction des muscles déjà contractés, provoquant ainsi un cercle vicieux.

Les spasmes des muscles anaux appartiennent au groupe des maladies polyétiologiques (maladies qui se développent sous l’effet de causes multiples et essentiellement différentes). Il peut être primaire et secondaire.

Spasme primaire - survient en l'absence de toute lésion organique du tissu musculaire. La principale raison du développement de cette maladie est la perturbation du système nerveux central:

  • instabilité mentale;
  • la neurasthénie;
  • labilité émotionnelle (pathologie du système nerveux caractérisée par une humeur instable);
  • La dystonie végétative-vasculaire est une dérégulation du tonus vasculaire du système nerveux autonome, qui provoque l'apparition de nombreux troubles fonctionnels.

Un spasme secondaire dans le rectum se développe dans le contexte de lésions organiques et de perturbations du travail de la partie directe de l'intestin et des tissus adjacents. Les raisons les plus courantes de son apparition:

  • les hémorroïdes;
  • fissures anales;
  • inflammation sévère de la partie inférieure du rectum (maladie de Crohn, colite ulcéreuse);
  • néoplasmes: tumeurs et polypes;
  • constipation chronique;
  • blessures, ecchymoses, hématomes du sacrum et du coccyx;
  • accouchement difficile;
  • des chirurgies;
  • adhérences dans les organes pelviens.

Symptômes et manifestations cliniques

Le symptôme principal du spasme du rectum est la proctalgie (forte). Ils peuvent avoir une durée et une intensité différentes. Il existe deux types de syndrome douloureux: à long terme et à court terme.

En cas de spasme primitif, en cas de proctalgie à court terme, il se produit une douleur très forte, lancinante, qui donne aux organes voisins (périnée, coccyx, bas-ventre, petites articulations pelviennes). De ce fait, il est impossible de déterminer une localisation claire de la douleur. En cas de spasme primaire des muscles rectaux, les sensations douloureuses n’ont pas de lien visible avec le processus de vidange de l’intestin. Le plus souvent, ils sont considérés par les patients comme une manifestation de processus pathologiques dans les organes reproducteurs ou urinaires. Avec les crises prolongées de proctalgie, la douleur est moins prononcée (sourde, douloureuse, sans localisation nette). Les attaques de douleur sont difficiles à analgésiques analgésiques.

Il est caractéristique que pendant le spasme primaire, la douleur survienne principalement la nuit. Par conséquent, l'état du patient est souvent aggravé par une insomnie constante.

Les symptômes suivants sont caractéristiques des spasmes secondaires du sphincter du rectum:

  • Si la sphinctérite secondaire se développe sur le fond des hémorroïdes ou, il existe un lien clair entre la douleur et les selles. La douleur survient lorsque l'envie de déféquer et, en règle générale, s'intensifie pendant l'effort. Ils peuvent durer plusieurs jours après l’évacuation des selles de l’intestin et peuvent disparaître en une demi-heure. La douleur constante et persistante au fil du temps crée la peur avant les selles. Le patient jusqu’au dernier report de la visite aux toilettes, ce qui ne fait qu’aggraver l’état résultant. Les masses fécales deviennent plus denses, elles irritent encore plus le rectum, augmentant la douleur lors des spasmes et augmentant leur durée.
  • Si la cause du spasme secondaire de l'anus est une inflammation de la muqueuse intestinale ou une tumeur, la douleur est souvent accompagnée de sang et de mucus dans les selles, coloration foncée des urines, augmentation de la température corporelle au-dessus de 38 0 C, intoxication du corps.

Quelle que soit la cause du spasme rectal, la douleur est peu influencée par les analgésiques, ce qui nuit au bien-être général d'une personne.

Diagnostics

La sévérité des symptômes dans le spasme des muscles lisses du canal anal vous permet d'établir rapidement le diagnostic correct. Mais pour un traitement de qualité, il est nécessaire d'identifier la cause qui a déclenché le développement d'une condition pathologique. Pour établir les causes possibles de spasmes du rectum, le médecin procède aux mesures de diagnostic suivantes:

  • En premier lieu, le patient est interrogé (le médecin vérifie les symptômes prononcés, la nature de l'évolution de la maladie, les interventions chirurgicales, les blessures antérieures, etc.)
  • inspection visuelle de la zone périanale;
  • examen numérique du rectum inférieur;
  • rectoromanoscopie - examen instrumental de la lumière rectale. Avec ce diagnostic, vous pouvez identifier les hémorroïdes internes, la colite ulcéreuse, la présence de tumeurs, de polypes, ce qui est nécessaire si l'on soupçonne le développement d'un spasme secondaire de l'anus.

Si nécessaire, le médecin peut prescrire un certain nombre de procédures supplémentaires:

  • coprogramme;
  • l'irrigoscopie;
  • coloscopie;
  • Consultation d'un psychothérapeute (principalement désigné pour les troubles psycho-émotionnels graves).

Traitement

La tactique de traitement du spasme du sphincter rectal est individuelle. Cela dépend des raisons de l'apparition de l'état pathologique, de la gravité et de la durée de la maladie, ainsi que de l'état psychologique du patient. Comme thérapie peut être prescrit:

  • une alimentation à base d'aliments réduisant l'effet irritant des intestins;
  • traitement médicamenteux - utilisation d’analgésiques ou d’antispasmodiques topiques (crèmes, suppositoires, pommades), blocage novocaïnique (effectué uniquement en ambulatoire);
  • physiothérapie - traitement thermique (augmentation de la température, contribution à l’expansion des vaisseaux sanguins et à la normalisation du flux sanguin dans les tissus), électrique (activation des connexions sous-corticales dans les tissus cérébraux), UHF, darsonvalisation (traitement par courant alternatif de faible force permettant de détendre les muscles du spasme)

Dans de rares cas, toutes les méthodes conservatrices ci-dessus restent inefficaces, puis le recours à la chirurgie - sphinctérotomie (dissection chirurgicale du sphincter interne). Le but principal de l'opération est d'éliminer le cercle vicieux résultant du spasme des muscles du sphincter anal, qui ne fait qu'aggraver l'état du patient, car le tonus musculaire du sphincter augmente constamment.

Comment éliminer les spasmes du sphincter du rectum vous-même? Pour soulager la douleur à la maison, vous pouvez utiliser les méthodes suivantes:

  • lavement avec une décoction chaude d'herbes médicinales: menthe, mélisse, camomille, écorce de chêne;
  • asseoir des bains avec du permanganate de potassium;
  • suppositoires à la glycérine pour ramollir les masses fécales;
  • Suppositoires et onguents à effet anesthésique: Betiol, Posterisan, Relief Advance.

Prévention

La seule prévention qui empêche l'apparition de spasmes des muscles du sphincter anal est une visite opportune chez le médecin pour tout problème de nature psycho-émotionnelle ou physique.