Principal / Pancréatite

Colite dans le côté droit? Colique hépatique (biliaire) - causes, symptômes, traitement, soins d’urgence et prévention

Pancréatite

Le site fournit des informations de base. Un diagnostic et un traitement adéquats de la maladie sont possibles sous la surveillance d'un médecin consciencieux. Tous les médicaments ont des contre-indications. Consultation requise

Est-ce que le côté droit pique sous la côte?

Les principales causes de douleur dans l'hypochondre droit sont les maladies du foie, de la vésicule biliaire et des voies biliaires. Dans cet article, nous examinons les causes des douleurs aiguës dans l’hypochondre droit et les méthodes de premiers secours.

Les piqûres aiguës dans l'hypochondre droit sont appelées coliques biliaires (hépatiques). Colique biliaire - attaque soudaine de douleur intense dans l'hypochondre droit provoquée par un blocage ou un spasme des canaux biliaires. Habituellement, une pierre de la vésicule biliaire pénètre dans les voies biliaires. Cependant, un certain nombre de raisons peuvent causer une telle douleur. L'article traite des causes les plus courantes.

Anatomie de la vésicule biliaire et des voies biliaires

Pierres biliaires
La longueur du système biliaire chez un adulte dépasse 2 000 mètres. La bile commence à s'accumuler dans le foie dans les canalicules biliaires extracellulaires, à travers lesquels elle pénètre dans les canaux biliaires (lobulaire, segmentaire). Par la suite, à la sortie du foie, les canaux biliaires gauche-droit (jusqu'à 2 cm de long) se forment et se rejoignent ensuite en un canal hépatique commun (3 cm de long). Ensuite, le canal hépatique commun se connecte au canal de la vésicule biliaire (longueur 1-3 cm, diamètre 2-3 mm) et forme le canal biliaire commun (longueur de 4 à 12 cm, diamètre en moyenne 5-6 cm). Ce canal, en fin de compte, et affiche la bile dans le duodénum 12. Au lieu de la confluence du canal biliaire principal dans l'intestin, le canal pancréatique le rejoint. Avant de pénétrer dans le duodénum, ​​la voie biliaire principale se rétrécit. Et c'est ici que le canal est souvent bouché par des calculs, des bouchons muqueux et des caillots de bile.

La vésicule biliaire
La vésicule biliaire est un réservoir en forme de poire pour l'accumulation et le stockage de la bile. Il est situé dans le lobe droit du foie dans un lit spécial. Contient normalement jusqu'à 70 ml de bile. La longueur est de 7 cm et la largeur 3 cm. La base de la vessie est constituée de fibres musculaires passant dans la direction longitudinale et circulaire. Le fond, le corps, l'entonnoir et le col de la vésicule biliaire sont distingués. La promotion de la bile est régulée par des sphincters musculaires spéciaux, qui effectuent le mouvement unidirectionnel de la bile vers le duodénum. Cependant, des spasmes du sphincter (généralement le sphincter d’Oddi) provoquent des coliques hépatiques.

L'innervation des voies biliaires, du pancréas et du duodénum a une origine commune, ce qui conduit à leur étroite corrélation et explique la similitude des symptômes.

La projection de la vésicule biliaire sur la paroi frontale de l'abdomen
La connaissance de l'emplacement de la vésicule biliaire aidera à mieux orienter le diagnostic de la maladie. Alors, comment exactement dans cet endroit manifestera une sensibilité à la douleur maximale La zone de la vésicule biliaire est l'intersection de l'arc costal droit et du bord externe du muscle grand droit de l'abdomen.

Causes de la colique hépatique

Les mécanismes de la colique hépatique

Symptômes de la colique hépatique

Mécanisme de la douleur
Lorsqu'un caillou pénètre dans le canal, il provoque un spasme réflexe qui perturbe fortement l'apport sanguin dans cette région. Le canal bouché conduit à perturber l'écoulement de la bile et provoque l'étirement des sections sus-jacentes du canal, augmente l'activité motrice du canal, tout cela devient la cause d'une douleur aiguë.

Douleur dans la perturbation fonctionnelle de la vésicule biliaire
Causes de violation:

  • Stress émotionnel
  • Erreur de régime
  • Tabagisme
Douleur Kolikoobraznaya dans l'hypochondre droit, peut donner dans l'omoplate droite, l'épaule droite, moins souvent dans la région du coeur et dans la région en dessous du sternum. La douleur augmente avec une respiration profonde. Il y a une douleur à court terme. Habituellement, la douleur survient immédiatement après une erreur de régime (épicé, gras, frit, farine, trop manger, alcool, etc.), la consommation de boissons froides, l'exercice, une situation stressante, parfois la nuit ou la raison demeure inconnue. L'intensité de la douleur est moins prononcée qu'avec une pierre dans les voies biliaires.

Mécanisme
La douleur est associée à la contraction de la couche musculaire de la vésicule biliaire. Le spasme est causé par une violation de la vidange ou du remplissage de la vésicule biliaire avec de la bile.
Symptômes communs: irritabilité. transpiration, maux de tête, palpitations, fatigue, troubles du sommeil. La température n'est pas élevée. Douleur dans la zone de projection de la vésicule biliaire.

Douleur résultant d'un spasme du canal biliaire ou du sphincter d'Oddi
Très souvent, la cause des coliques biliaires devient un spasme des voies biliaires ou du sphincter d’Oddi. En cas de violation de la fonction du sphincter d’Oddi, il existe une violation de l’écoulement de la bile et du suc pancréatique dans la jonction du canal biliaire avec le pancréas. Les spasmes sphinctériens les plus fréquents se produisent, généralement dans le contexte d’expériences psycho-émotionnelles, de stress, pendant un effort physique, de malnutrition (manger avec excès, jeûner, recevoir des aliments frits épicés et gras, boire de l’alcool). Le spasme entraîne une altération de l'écoulement de la bile et du suc pancréatique, qui s'accompagne de douleur et d'indigestion.

Des douleurs dans l'hypochondre droit ou dans la région située en dessous du sternum peuvent provoquer un retour de l'omoplate droite ou se produire dans l'hypochondre gauche. Parfois, la douleur est de nature zinguée, souvent associée à la nausée et aux vomissements.

Les principaux symptômes du dysfonctionnement du sphincter d’Oddi sont des accès répétés de douleurs sévères ou modérées d’une durée supérieure à 20 minutes et survenant pendant 3 mois consécutifs.

Douleur dans la cholécystite aiguë sans calculs
Cholécystite aiguë désossée - inflammation aiguë de la paroi de la vésicule biliaire.

Causes:
Un écoulement obstrué de bile par la vésicule biliaire contribue à l’infection et au développement d’un processus inflammatoire aigu.

Symptômes:
Plus commun chez les hommes. Un début soudain. Sous la forme d'une douleur typique de la colique biliaire. Alors la douleur devient permanente. La douleur survient plus souvent dans l'hypochondre droit, moins souvent au-dessus du nombril et dans la partie droite de l'abdomen. La température corporelle atteint 37,2 ° C et plus. Les muscles abdominaux de l'hypochondre droit sont contractés. En tapotant avec le bord de la paume le long de l’arc costal droit et du patient, la douleur augmente fortement. En général, la numération sanguine augmente le nombre de leucocytes et la RSE.

La cholécystite aiguë nécessite une hospitalisation urgente dans le service de chirurgie pour résoudre le problème par des moyens conservateurs (utilisation d'antibiotiques) ou une ablation chirurgicale de la vésicule biliaire.

Cholangite aiguë
La cholangite aiguë est une inflammation des voies biliaires.
Causes: la violation de l'écoulement de la bile contribue à l'infection (E. Coli dans 50 à 60% des cas), ce qui entraîne une inflammation des voies biliaires. La violation de l'écoulement de la bile est souvent associée à une pierre dans le canal biliaire.
Symptômes:
Une triade de symptômes est caractéristique: 1) douleur dans l'hypochondre droit, 2) jaunisse 3) fièvre accompagnée de frissons. En plus, c'est possible: confusion, baisse de la pression artérielle. Les matières fécales sont décolorées, l'urine est sombre.
La cholangite aiguë nécessite une hospitalisation et un traitement en urgence dans le service de chirurgie.

Traitement des coliques hépatiques. Premiers secours

Dois-je appeler une ambulance?

  • Bien sûr, avec une attaque de colique du foie, vous devriez utiliser les services d'une ambulance.
  • Tout d’abord, c’est une occasion d’évaluer correctement les symptômes de la maladie et de poser un diagnostic.
  • Deuxièmement, il s’agit de l’injection intraveineuse ou intramusculaire des médicaments nécessaires pour soulager la douleur.
  • Troisièmement, il existe une possibilité d'hospitalisation rapide en cas de complications.
  • Il faut comprendre que la colique hépatique peut être un signe de développement de maladies graves (cholécystite aiguë, cholangite, etc.) avec des complications tragiques, voire la mort.
Symptômes de danger et hospitalisation obligatoire pour coliques hépatiques:
  • Augmentation de la température corporelle à 37 ° C et plus, frissons;
  • L'apparition de muqueuses ictériques et de la peau;
  • L'apparition de douleur renversée dans tout l'abdomen;
  • Confusion
  • Une forte baisse de la pression artérielle.

Comment enlever les coliques du foie?

Ce que vous pouvez faire vous-même avant l'arrivée de l'ambulance.
Les principaux médicaments utilisés pour traiter les coliques sont les antispasmodiques (médicaments qui soulagent les spasmes des muscles lisses). La voie d'administration et la dose du médicament dépendent de l'intensité du syndrome douloureux et de la cause possible de la douleur dans l'hypochondre droit. Lorsque des douleurs d'intensité moyenne peuvent être efficaces, l'utilisation de médicaments à l'intérieur (duspataline, no-fort forte). En cas d’inefficacité, vous pouvez augmenter la dose ou ajouter un autre médicament. La nitroglycérine a un bon effet antispasmodique, en particulier sur les muscles lisses des voies biliaires et la vésicule biliaire (sous la langue 1 ou ½ onglet 0,5 mg chacun). L'administration de médicaments (drotavérine, platifilline, papavérine) par voie intraveineuse ou intramusculaire est recommandée en cas de douleur intense. Des préparations combinées sont également utilisées (Bral, Spazgan, etc.), contenant une substance antispasmodique et analgésique. Lorsque des douleurs insupportables sont utilisées en plus d'antispasmodiques et d'analgésiques puissants (kétorolac, tramadol, etc.).

Coliques dans le côté droit sous les côtes

Coliques - apparition d'une attaque douloureuse intense instantanée. La douleur provient du désordre du travail des organes internes. La colite sous le bord droit et gauche de l'abdomen donne le bas du dos. Les douleurs spasmodiques durent de 2 secondes à 30 minutes. Les coliques peuvent survenir chez les nouveau-nés et les adultes.

La cause fondamentale de la coupe dans l'hypochondre droit

La colique signale une maladie de l'abdomen. Considérez les raisons de la douleur sous les côtes du côté droit. Cette maladie:

Estomac

Les cas de régime alimentaire inapproprié, les situations stressantes conduisent à des maladies de l'estomac. Rezi devant l'estomac peut faire mal. Les coliques gastriques ne sont pas une maladie à part, elles sont observées dans les maladies suivantes: ulcère gastrique, gastrite, estomac plongeant, tumeurs à l'estomac.

  1. Un ulcère à l'estomac est une maladie courante de l'estomac. Le symptôme des ulcères d'estomac est une douleur à droite, une sensation de lourdeur dans l'estomac qui augmente après avoir mangé, lors de l'inhalation.
  2. Gastrite - une maladie peut apparaître en quelques heures sous l’influence de maladies infectieuses, de composés chimiques et de médicaments. La gastrite chronique se manifeste par de courts brûlures d'estomac, des éructations, des traces de plaque blanche sur la langue.
  3. Abaissement de l’estomac - principal symptôme de colique au côté droit. La maladie est congénitale ou acquise. Le corps diminue après une perte de poids abrupte, une levée de poids chez les femmes après l'accouchement. La réduction de l'activité des muscles soutenant l'estomac conduit à l'omission. Dans cette position, le processus digestif n'est pas observé. La valve reliant l'œsophage à l'estomac agit à tort, la membrane muqueuse est détruite par la bile.
  4. Tumeur gastrique. 3 à 4% des néoplasmes gastriques sont bénins, les autres sont de qualité inférieure. En cas de tumeur de mauvaise qualité, après avoir mangé, une sensation de suralimentation, une douleur et des vomissements apparaissent.

Attention: ces maladies de l'estomac sont diagnostiquées, traitées dans des institutions médicales. Avec les premiers symptômes devraient consulter un médecin. Un médecin ou un gastro-entérologue, examinant les tests et les résultats de l'échographie, posera le diagnostic correct.

Colique intestinale

Les crampes intestinales sont causées par des situations stressantes, une tension nerveuse. Les maladies sont sujettes à des personnes émotives. La douleur peut être causée par la présence de parasites. Les helminthes agissent sur la paroi intestinale en stimulant les cellules nerveuses. Diagnostiquer les parasites après avoir mis les selles pour la recherche.

Rezi dans les intestins avec empoisonnement dans les industries dangereuses. Les personnes travaillant dans ces industries sont exposées à des substances nocives. L'empoisonnement est établi par la livraison d'un test sanguin. Les microbes - salmonelles, bacilles dysentériques, choléra provoquent des coliques intestinales. Une fois dans le corps, les germes libèrent une substance toxique. Après avoir utilisé des produits contenant des microbes, une personne développe une intoxication. Le médecin chargé des maladies infectieuses, après analyse, établira le diagnostic correct.

La douleur intestinale survient pendant une infection virale aiguë. Les infections affectent la partie digestive et respiratoire, provoquant une inflammation. Il provoque une douleur dans le côté d'une nature spasmodique.

Obstruction intestinale. Principales caractéristiques:

  • Soudain, l'estomac commence à faire mal.
  • Accumulation de matières fécales et de gaz.
  • Tumeurs et adhérences.

La maladie est diagnostiquée par une coloscopie, une échographie et des rayons X.

Colique hépatique

Rezi dans l'hypochondre droit - problèmes de foie et de voies biliaires. Se produit lorsque les voies biliaires sont obstruées par des calculs. Le traitement commence par l'élimination de la douleur. Décoller une attaque aiguë. La vésicule biliaire est enlevée chirurgicalement. Si auparavant une personne n'a pas rencontré un tel problème, au cours des années, le risque de coliques augmente.

Les causes de la maladie:

  • Levage de poids
  • Mauvaise nutrition.
  • La grossesse

Les pierres se dirigent vers les canaux. Les canaux bouchés perturbent la diminution de la bile, ce qui conduit à un processus inflammatoire, augmentant la pression à l'intérieur de la vessie. Les attaques se manifestent de nuit, sont aiguës. La sensation de douleur sur le côté droit. Vous devriez faire attention aux signes:

  • Soulèvement de l'abdomen.
  • L'état du patient s'aggrave.
  • Sortir

Le syndrome de douleur interne dure plusieurs heures. La condition dure longtemps, il est dit sur les complications. La cholécystite est une complication de la colique hépatique, les parois de la vésicule biliaire deviennent enflammées. Complication dangereuse, peut être fatale. Les patients présentant de tels signes ont besoin de soins médicaux d'urgence. Le gastro-entérologue ou le chirurgien examine le patient et identifie les symptômes de la maladie. Le médecin vous prescrira une échographie des organes, cela déterminera les calculs, leur taille. À la maison, avant l'arrivée des médecins, vous pouvez soulager la douleur à l'aide de médicaments:

Comprimés - alloholom, but-spoy, papaverine. À la maison, prenez un bain d'eau tiède pendant 30 minutes ou utilisez un coussin chauffant à l'eau tiède. Lorsque le tissu de la vessie est infecté, de telles actions ne sont pas recommandées.

Action préventive Avec une thérapie appropriée, le foie répond bien au traitement. Pour garder la maladie sous contrôle, vous devez surveiller la nutrition. Il devrait être riche en vitamines et en minéraux. Pendant la journée, vous devez boire 2 litres d'eau, il est interdit d'utiliser des boissons gazeuses. Prendre des médicaments sous la supervision d'un médecin.

Le point important est qu’après l’élimination de la vésicule biliaire, le régime alimentaire doit être riche en protéines, en glucides et ne pas contenir d’aliments gras.

Colique rénale

La douleur rénale est la plus douloureuse. Il se produit derrière le bas du dos, donne le bas de l'abdomen.

  • Douleur lancinante;
  • Miction accélérée mélangée à du sang;
  • Nausée avec vomissements;
  • Défécation lente;
  • Augmenter la température.

Les crampes rénales ne sont pas associées à un effort physique. L’apparition de douleur contribue aux calculs rénaux - 90%, une grande quantité d’eau, des médicaments à effet diurétique, des aliments salés et frits.

Vous devez savoir que les médicaments créent un soulagement temporaire. La maladie rénale contribue aux maladies graves - greffe de rein, nettoyage par dialyse.

Premiers secours - suppression de la douleur et appel des ambulances. La douleur soulage les analgésiques. En l'absence de température, appliquez de la chaleur sur les reins. La maladie est diagnostiquée par un médecin après des examens, des tests et une échographie.

Annexe

Ceci est une maladie connue qui implique l'inflammation de l'annexe. La maladie peut toucher toute personne, toute catégorie d’âge. Vous devez avoir des informations sur la maladie pour pouvoir consulter rapidement votre médecin. On croyait que l'appendice est une partie inutile du corps. Quelque temps plus tard, il a été établi qu'il contient des cellules lymphatiques qui remplissent une fonction protectrice, des cellules similaires existent sur les glandes. Par conséquent, l'annexe constitue le système de protection du corps humain. En cas d'inflammation de cet organe, l'assistance médicale intempestive peut entraîner la mort d'une personne.

L'attaque de l'appendicite apparaît sur le côté droit devant entre le côté droit et le cordon ombilical. Il y a des coliques, une douleur intense. La douleur peut être ressentie plus près du foie, elle peut être confondue avec la douleur de la vessie et des organes féminins.

Le processus d'inflammation de l'appendice commence lentement, l'appendice se gonfle et le processus purulent commence. Si vous ne consultez pas immédiatement un médecin dans les 2 jours, l’appendice peut se rompre et la masse purulente s’infiltrer dans l’abdomen. Les autres caractéristiques comprennent:

  • Faiblesse
  • Chant;
  • Fleurs blanches et jaunes visibles dans la langue;
  • Pas d'appétit;
  • Basse température 37-38;
  • Des nausées;
  • Frissonnant à travers le corps.

Lorsque des signes sont détectés, ne vous soignez pas, posez vous-même un diagnostic. Il est nécessaire d'appeler la brigade d'ambulances.

Le processus vermiforme est enlevé chirurgicalement. Au stade actuel, ces opérations sont effectuées par laparoscopie, sans incisions. Le degré d'inflammation de l'appendice avant l'opération est d'autant plus important qu'il est faible, plus le rétablissement du patient est rapide. Au cours de la période postopératoire, l'adoption de procédures d'eau est interdite, il est nécessaire de se reposer et de suivre les recommandations du médecin.

Qu'est-ce qui a provoqué des coliques au côté droit

De nombreuses personnes dans leur vie ont connu des coliques du côté droit. Cela n’est pas surprenant, car dans la cavité abdominale, il existe un grand nombre d’organes et des dysfonctionnements dans au moins un d’eux peuvent provoquer une douleur intense. Pourquoi les coliques surviennent-elles et comment s'en débarrasser?

Causes et localisation de la douleur

Dans la partie droite de la cavité abdominale se trouvent les organes du foie, de l’appendice, de la digestion, des organes urinaires et génitaux. Le plus souvent, la douleur lancinante dans le côté droit résulte de l'inflammation ou de la maladie de ces organes. Cependant, d'autres processus peuvent causer de l'inconfort. Considérez chaque type de colique plus en détail.

  1. Intestinal. Se sent en bas à droite de l'abdomen et indique une maladie du tube digestif. Dans la plupart des cas, la cause de la douleur est:
    • Annexe inflammation
    • Abus d'aliments trop gras
    • L'intoxication
    • Empoisonnement
    • Cicatrices et adhérences dans la cavité abdominale, leur inflammation
  2. Rénal. Si la douleur redonne, cela signifie que le problème réside dans les reins ou les uretères. La raison peut être une violation de l'écoulement de l'urine, une omission du rein, un blocage de l'uretère, une inflammation des reins ou une tumeur.
  3. Hépatique. Si le côté droit est piqué sous les côtes, cela indique une maladie hépatique aiguë ou chronique et des problèmes de bile. Cela peut constituer une violation des voies biliaires, une cholécystite, une hépatite et d'autres pathologies.
  4. Les coliques associées aux maladies féminines. Ceux-ci incluent l'inflammation, la rupture et le gonflement de l'ovaire. Une gêne se produit dans le bas de l'abdomen et entre souvent dans la phase aiguë.

Ce sont les principales causes de coliques. La douleur du côté droit peut également être due à des saignements internes, à une inflammation de la plèvre, à une atteinte de la hernie inguinale et à d'autres pathologies rares. Une douleur assez souvent prononcée est observée chez les femmes avant la menstruation.

Symptômes de la colique

[sc name = "mv-1 * 1-1"] Les coliques du côté droit de la cavité abdominale apparaissent soudainement et sont souvent aiguës. Selon la cause de leur apparition, les symptômes sont différents.

Colique intestinale

Elle se caractérise par des attaques violentes qui se produisent avec une pression sur le péritoine. En règle générale, vous piquez l'abdomen vers la droite et parfois, vous ressentez de la douleur dans toute sa partie inférieure.

Dans ce cas, la maladie est accompagnée de tels symptômes:

  • Vomissements
  • La nausée
  • Formation excessive de gaz
  • Distension abdominale et ballonnements.

Colique rénale

Il est considéré comme le plus puissant et le plus désagréable. Les sensations de douleur sont localisées dans le bas du dos et sont données au bas de l'abdomen, aux organes génitaux, au nombril, à l'aine, à l'hypochondre.

Les symptômes les plus caractéristiques sont:

  • Constipation
  • Vomissements avec douleur aiguë
  • Des ballonnements
  • Miction douloureuse et fréquente

Colique hépatique

Elle se distingue par le fait qu’elle est piquée à droite sous les côtes, irradiant vers la région de l’omoplate droite et de l’épaule, recouvrant ensuite tout l’abdomen.

Les attaques se produisent souvent dans l'après-midi et sont accompagnées de:

  • Augmentation de la température
  • Des ballonnements
  • Vomissement
  • Bouche sèche
  • Transpiration

Syndrome prémenstruel et maladies féminines

La survenue de douleurs avant la menstruation est un problème connu de nombreuses femmes. Dans le même temps, ils peuvent indiquer la présence de la maladie. Par exemple, une douleur douloureuse dans le bas de l'abdomen est souvent la cause d'une inflammation, de kystes ou d'une rupture de l'ovaire. Dans ce cas, ces symptômes sont typiques:

  • La nausée
  • Perte de conscience
  • Augmentation de la température

Traitement des coliques

[sc name = "mv-1 * 1-2"] Le traitement de la colique du côté droit vise à éliminer la maladie et à atténuer la douleur. Seul un spécialiste expérimenté peut déterminer la cause de la pathologie. Cependant, quel que soit l'organe touché, si le côté droit est piqué, il est nécessaire de prendre des médicaments antispasmodiques. En règle générale, les médecins prescrivent de la nitroglycérine (un comprimé sous la langue, 3 gouttes par morceau de sucre) ou du No-Shpa (2 comprimés jusqu'à trois fois par jour) pour soulager une crise. Dans tous les cas, avant de prendre ces médicaments, vous devez consulter un médecin.

En fonction du type de colique et de la raison qui l’a provoquée, un traitement approprié est prescrit.

  1. Rénal. Lors d'une crise aiguë, le patient est hospitalisé et, si nécessaire, opéré. Un tel développement est possible si un patient est retrouvé avec de grosses pierres recouvrant l'uretère. Les petits cailloux peuvent s'éloigner d'eux-mêmes si la personne prend une position horizontale. Pour soulager les douleurs de piqûre dans le bas-ventre à droite, il est conseillé au patient de tenir un coussin chauffant dans le bas du dos et de prendre un bain chaud.
  2. Hépatique. Le plus souvent, des attaques aiguës dans la partie supérieure de l'abdomen indiquent la présence de calculs dans la vésicule biliaire. Dans ce cas, la décision est prise en matière d'intervention chirurgicale, qui peut aujourd'hui être réalisée sans incision. On prescrit au patient un régime strict excluant totalement les sucreries, les aliments épicés et les aliments gras.
  3. Intestinal. Le traitement dépend du type de maladie et de son évolution. Le patient se voit prescrire un lavement (infusion chaude de menthe et de mélisse) et un régime strict, à l'exception des aliments gras, épicés et coriaces. De médicaments il est recommandé:
    • La nitroglycérine
    • No-shpa
    • Extrait sec de Belladonna (1-2 comprimés)
    • Valériane
    • Motherwort
    • Thé au cumin et achillée millefeuille

Souvent, le côté droit du bas-ventre est tellement secoué que seul un puissant analgésique peut supporter la douleur. Dans ce cas, le patient devrait être hospitalisé d'urgence. En outre, n'oubliez pas que les coliques peuvent avoir des conséquences graves, alors ne connaissez pas le diagnostic exact, n'utilisez pas les méthodes de traitement traditionnelles.

Les coliques du côté droit sont assez courantes. S'ils ne sont pas liés à l'alimentation, la raison en est l'inflammation ou la maladie des organes internes. Une appendicite est généralement diagnostiquée lors de la réduction de la douleur dans le côté inférieur droit. Une douleur aiguë à droite sous les côtes peut provoquer une maladie du foie. Dans tous les cas, les coliques du côté ne promettent rien de bon, alors si elles se produisent, vous devriez consulter un médecin. Plus tôt vous visiterez l'hôpital, plus le traitement sera efficace.

Dans le côté droit de la colique dans le bas de l'abdomen

Les coliques du côté droit surviennent dans les pathologies du foie, de la vésicule biliaire et des voies biliaires.

De légers picotements, localisés dans le côté droit de l'abdomen, peuvent être le symptôme de diverses maladies.

Dans la cavité abdominale, il existe un grand nombre de tissus et d'organes capables de provoquer des douleurs. En outre, les picotements et autres affections ne sont considérés que comme des symptômes de la maladie.

Par conséquent, vous devriez plutôt réagir à une telle apparition soudaine de douleur et d’autres signes pathologiques.

Coliques du côté droit: causes et traitement

Dans le côté droit, des douleurs surviennent en tant que symptôme de diverses maladies dans le corps.

En tenant compte de l'organe touché, le patient ressent une gêne dans l'hypochondre droit ou une douleur dans l'abdomen inférieur droit, directement sur le côté.

La douleur peut irradier de chaque côté.

La localisation et la nature de la douleur fournissent une grande quantité d'informations sur le processus pathologique qui les a provoquées.

Causes de la douleur

Les douleurs de couture sur le côté droit peuvent être déclenchées par divers facteurs. Il s’agit souvent de foie, de maladies rénales, de pathologies de la vésicule biliaire.

En raison du fait que la maladie se forme progressivement et que les symptômes se manifestent de la même façon, le patient peut se plaindre initialement d'un léger picotement dans l'hypochondre droit.

Pas dans tous les cas, cela provoque une gêne, mais se fait sentir. Les principales causes de picotement chez le patient du côté droit sont:

  • Pyélonéphrite, dans laquelle on observe une douleur normale ou des picotements.
  • Une urolithiase, dans laquelle le malaise est associé, en plus des picotements, à d'autres symptômes désagréables.
  • Colique bilieuse, dans laquelle la douleur peut irradier vers le côté droit, dans l'hypochondre.
  • Cholécystite.
  • Appendicite. La douleur habituelle est typique pour lui, cependant, certains patients observent que le processus a commencé par un léger picotement.

De plus, un phénomène similaire dans le côté droit peut se produire en cours d'exécution.

Il est souvent noté que les personnes qui viennent de commencer à faire du sport sont plus susceptibles d’éprouver des symptômes similaires en raison d’une préparation et d’une adaptation insuffisantes du corps à un effort physique intense.

En particulier, des picotements à la suite d'une respiration anormale.

Cela peut aggraver le syndrome douloureux. Des picotements peuvent être observés non seulement chez les débutants, mais aussi chez les athlètes expérimentés.

Ils ont après des blessures, en train de se détendre du corps, des phénomènes similaires, dus au fait que le tonus musculaire est faible, et qu'il est nécessaire de reprendre une forme physique.

Appendicite

La douleur dans l'hypochondre droit dans le bas de l'abdomen est un signe lumineux d'appendicite.

Cette maladie est un processus inflammatoire dans l'annexe du caecum. Il est souvent formé à la fois dans l'enfance et à l'âge adulte.

La forme aiguë est caractérisée par un développement rapide. La maladie nécessite une intervention chirurgicale d'urgence. L'appendicite est la cause la plus courante de péritonite - un processus inflammatoire dans le péritoine.

Il peut provoquer une intoxication intense du corps avec des substances nocives et une déshydratation. La péritonite est caractérisée par une progression rapide.

Par conséquent, tout retard dans les soins médicaux pendant une maladie augmente le risque de décès. La douleur de l'appendicite survient initialement dans la région épigastrique de l'abdomen ou près du nombril.

La région épigastrique est située entre les côtes au-dessus du nombril. La douleur est locale ou renversée sur le ventre.

Après 3-5 heures, ils passent dans la région iliaque, située dans le bas de l'abdomen, du côté droit.

Dans certaines situations, une douleur aiguë peut se former ici.

En marchant, en éternuant ou en modifiant la position du corps, la douleur devient plus intense. À mesure que la maladie progresse, l’inconfort peut s’aggraver.

L'alarme est leur disparition. Par conséquent, la pathologie se développe activement. Le patient souffre de coliques au côté droit et d'un réflexe émétique.

Maladies intestinales

L'inconfort de l'abdomen droit accompagne certaines maladies du tractus gastro-intestinal.

Pour les diverticules intestinaux, une légère saillie de la paroi intestinale est caractéristique - les diverticules. Ils ressemblent à des poches à l'extérieur.

Lorsque les diverticules se forment sur le côté droit du gros intestin, une douleur apparaît dans le bas de l'abdomen. Le côté droit commence à piquer lorsque le diverticule est enflammé.

L'inversion des intestins entraîne une obstruction intestinale résultant d'une défaillance de la position naturelle des anses intestinales. Une telle condition est dangereuse non seulement pour la santé, mais aussi pour la vie du patient.

Au cours du processus pathologique, des douleurs se forment dans le côté droit dans la partie inférieure, ressemblant à des contractions.

Maladies des femmes

L'inconfort abdominal chez les femmes est causé par une grossesse extra-utérine. Ceci est une violation du cours de la grossesse, dans lequel l'œuf fécondé ne tombe pas dans l'utérus.

Un tel processus pathologique est considéré comme très populaire. Par conséquent, lors du diagnostic de douleur dans le bas-ventre chez les femmes en âge de procréer, les spécialistes tiennent compte de cette probabilité.

Le syndrome de la douleur est aigu et crampes. Ce diagnostic est partiellement indiqué par un cycle menstruel retardé.

Une douleur aiguë au côté droit, dans l'hypochondre, peut provoquer une torsion des jambes du kyste dans l'ovaire droit.

Dans certains cas, la douleur dans le bas de l'abdomen est si intense que la femme peut perdre connaissance. Sueur froide, frissons, nausée, réflexe nauséeux et une baisse de la pression artérielle sont d'autres signes de la maladie.

Quand une femme a une rupture de l'ovaire droit, elle ressent la douleur la plus vive dans le côté inférieur droit de l'abdomen. Ils peuvent être reflétés dans le lombaire, l'anus ou la cuisse.

La violation de l'intégrité des tissus du corps est associée à un saignement dans la région abdominale. Une pathologie ovarienne similaire est principalement formée au milieu du cycle menstruel.

Douleur pendant la grossesse

Des douleurs aiguës et périodiques dans la partie droite du bas-ventre apparaissent souvent pendant la grossesse en raison d'une entorse. Ces ligaments aident à soutenir l'utérus dans la cavité abdominale.

Une gêne apparaît de temps en temps, au cours d'un changement soudain de la position du corps. Aucune thérapie dans cette situation n'est nécessaire.

Une fausse couche au stade initial de la grossesse peut survenir avec une douleur au bas de l'abdomen. Au début, la douleur peut être tirante. En outre, la douleur devient aiguë et crampes.

Cette maladie est un signe de naissance prématurée, qui menace la vie de la mère et du bébé.

Maladies des hommes

Les inflammations et les blessures du système reproducteur masculin sont souvent associées à une douleur du côté droit lorsque le ganglion droit est affecté par le processus pathologique. Les symptômes concomitants de cette maladie sont des sensations douloureuses près du scrotum et de l'aine.

Les causes les plus courantes de douleur abdominale basse chez les hommes sont les suivantes: orchite, épididymite, cavernite, prostatite.

Maladies d'autres organes

Douleur intense d'un caractère coupant, localisée dans l'abdomen droit, le patient ressent lorsque les calculs sortent des reins ou de la vésicule biliaire. La douleur est causée par une blessure causée par les bords tranchants des conduits urinaires.

Une des conditions les plus désagréables et intolérables sera la colique rénale. Ils apparaissent soudainement et intensément.

Les douleurs apparaissent principalement dans la colonne lombaire, mais elles peuvent également irradier vers le côté droit de l'abdomen.

La colique rénale apparaît en raison d'une obstruction du flux d'urine. Cela peut être une pierre, des caillots de sang, du pus ou du mucus.

La colique hépatique sera une manifestation typique de la maladie des calculs biliaires. Les pierres créent des barrières à l’écoulement de la bile dans les intestins.

La douleur est localisée principalement dans le côté droit sous la côte, mais elle est capable de rayonner vers le reste du corps.

Premiers secours

Lorsque la douleur dans l'hypochondre est apparue de manière inattendue et qu'il est impossible de fournir des soins médicaux rapides, les prescriptions suivantes doivent être observées:

  • Ne chauffez pas la zone touchée. En raison des effets thermiques, le processus se développe plus rapidement.
  • N'utilisez pas d'analgésiques susceptibles de modifier le tableau clinique. Sinon, le médecin sera difficile à diagnostiquer.
  • Lorsque cela est possible, excluez les aliments avant le début du diagnostic par un spécialiste et le diagnostic.
  • N'utilisez pas d'agents cholérétiques qui contribuent à la production intensive de bile, en étirant les parois de la vésicule biliaire, ce qui provoque sa rupture.
  • Ne surchargez pas le corps avec un effort physique. En raison de son état de la patiente peut se détériorer.

Traitement

La solution optimale dans cette situation serait d'appeler immédiatement les médecins. Souvent, les gens essaient d'éviter l'aide de médecins en s'appuyant sur leur force.

L'utilisation d'analgésiques ne peut que faire taire les symptômes, mais pas arrêter la formation du processus pathologique.

Un soulagement à court terme, ressenti par le patient après la prise du médicament, aide à réduire sa vigilance et ne lui permet pas de prendre une décision intelligente.

L'utilisation d'analgésiques déforme le tableau général de la maladie et ne permet pas au spécialiste de poser le bon diagnostic.

Lorsque la douleur dans le côté droit de l'abdomen est inférieure, le patient doit immédiatement appeler une ambulance et attendre son arrivée, sans prendre de médicament.

Il est interdit de réchauffer la zone touchée ou de faire des bains chauffants. L'échauffement peut accélérer le développement de la maladie et provoquer une issue fatale.

Quelle que soit la douleur dans le côté droit de l'abdomen - constante ou crampes, coup de couteau, douloureuse ou oppressante - ce sont des symptômes de diverses maladies dans le corps.

Les ignorer, utiliser leurs propres analgésiques et antispasmodiques ne peuvent pas, car vous pouvez aggraver considérablement la situation.

Dans certaines situations, le patient contacte les spécialistes trop tard et leurs efforts ne donnent aucun résultat.

Par conséquent, s'il y a une attaque douloureuse, même après qu'elle soit passée, vous devriez consulter votre médecin.

Spasme de l'intestin dans le côté droit

Les coliques ou les douleurs abdominales peuvent avoir diverses causes. Il est difficile de ne pas faire attention à la gêne, surtout si elle survient soudainement. La douleur peut causer n'importe quel organe, plexus nerveux, vaisseaux sanguins situés dans la cavité abdominale du corps humain, et il y en a beaucoup. Chez les femmes et les hommes, en raison de différences dans la structure du corps, même avec des symptômes similaires, avec les mêmes manifestations, les causes de la douleur peuvent être complètement différentes.

Pour déterminer les symptômes de ces coliques, il est tenu compte des facteurs ayant provoqué l'attaque, de la localisation et de la nature de la douleur, de la durée de la condition douloureuse. Parfois, ces symptômes nécessitent des soins chirurgicaux urgents, et la moindre compréhension de ceux-ci peut sauver la vie d'une personne.

Causes de la douleur

Il n’existe pas de diagnostic sans équivoque, car une telle douleur peut être le symptôme d’un grand nombre de maladies.

En cas de douleur aiguë au côté, vous devez immédiatement appeler une ambulance, car cela peut être le signe d'une attaque de cholécystite aiguë ou chronique, d'appendicite et d'obstruction intestinale.

  • Le pancréas peut aussi causer des douleurs au côté droit - il s’agit d’une douleur pancréatique.
  • Si le patient a des problèmes de vésicule biliaire, il se produit une douleur intense qui s'étend dans le dos, accompagnée de nausées et de vomissements.
  • Très souvent, le malaise peut provoquer une crise d'appendicite aiguë, car ce processus de l'intestin est juste à droite. C’est une douleur lancinante qui s’aggrave au moindre mouvement. Si l'appendicite est chronique, cette douleur persiste. En général, lorsqu'une crise d'appendicite est nécessaire, une intervention chirurgicale immédiate est nécessaire car, en cas de rupture d'un pus, une péritonite de la cavité abdominale peut survenir.
  • Si une infection est entrée dans l'intestin ou si des vers, des amibes ou d'autres parasites s'y sont installés, vous inquiétez par rapport à la colite ou à la maladie de Crohn, le malaise devient alors assez fort et vous devriez penser à un avis médical.
  • La douleur provoque: le mouvement des calculs des reins vers la vessie, une pression sur les terminaisons nerveuses, des infections pouvant être infectées pendant les rapports sexuels.

Pathologies féminines et douleur

Chez les femmes, l'uretère et la trompe de Fallope sont également situés dans cet endroit, ce qui peut également donner des sensations douloureuses. On peut supposer qu'il s'agit d'une grossesse extra-utérine lorsque l'ovule fécondé ne passe pas dans l'utérus et reste dans la trompe de Fallope. La douleur est différente lorsqu'une grossesse extra-utérine est interrompue par le fait qu'elle donne immédiatement au périnée et au rectum. La rupture du tube peut être fatale si vous ne faites pas appel de toute urgence à un gynécologue.

Un kyste ovarien peut provoquer une douleur constante au bas de l'abdomen droit; la torsion des jambes du kyste provoque une douleur si forte qu'une femme peut perdre conscience. La grossesse extra-utérine peut ressembler à des symptômes indiquant une apolexie ou une rupture ovarienne. Cette douleur aiguë se manifeste toujours dans l'abdomen inférieur droit. Endométriose peut être deviné par la douleur du côté droit pendant la menstruation.

Critères de douleur au côté droit

Les critères suivants aident à déterminer la cause de la douleur:

  • Le poignard aigu, qui commence de manière inattendue et fortement exprimée, caractérise une attaque de colique hépatique en présence de calculs dans la vésicule biliaire, également à la suite d'une rupture d'une certaine forme de formation (par exemple, d'un kyste), d'un saignement subit ou du blocage de vaisseaux sanguins;
  • Une douleur sourde, apparaissant et grandissant progressivement mais subsistant longtemps, survient lors de maladies chroniques de l'abdomen;
  • des tiraillements ou des douleurs surviennent dans les cas de colite chronique (inflammation de la muqueuse intestinale) et de cholécystite chronique
  • les douleurs coliques surviennent dans les pathologies et les spasmes de l'intestin, indiquent les contractions des muscles des organes creux;
  • le boliha en croissance caractérise l'apparition du processus inflammatoire dans le corps, et plus spécifiquement dans le côté droit.

Facteurs provocants

Parfois, des coliques dans l'estomac conduisent:

  • activité physique. En marchant, en sautant, en courant, une personne a une douleur lancinante au côté droit, cela peut indiquer une inflammation du péritoine, enveloppant les murs et les organes;
  • prise de nourriture. Quand une personne se penche sur des plats gras et épicés, elle a ensuite des sensations douloureuses désagréables après avoir mangé. Cela peut indiquer une inflammation du foie ou une maladie des calculs biliaires.

Diagnostic de la douleur

Pour déterminer la cause de la douleur, vous ne devez pas abandonner la campagne au médecin, qui vous prescrira un diagnostic complet de la cavité abdominale. On prescrit au patient une échographie, une endoscopie, si nécessaire, une biopsie et des rayons X.

Le besoin de premiers secours

Ambulance doit appeler:

  • si la douleur dans le côté inférieur droit dure plus de trente minutes;
  • des nausées et des vomissements, ainsi qu'un goût amer dans la bouche;
  • la température a fortement augmenté;
  • la douleur augmente en marchant;
  • faiblesse et léger évanouissement;
  • si vous pouvez voir des gouttelettes de sang dans l'urine et que la douleur vous donne beaucoup dans le dos.

C'est important! Avant l'arrivée des spécialistes, il est absolument impossible de s'auto-traiter, essayez de ne pas prendre de médicaments, afin de ne pas brouiller l'image de la maladie. Le patient doit décrire aussi précisément que possible au médecin ses sensations douloureuses, rappeler ce qui aurait pu les provoquer, afin que le médecin puisse déterminer la cause de la douleur.

Toute manifestation de douleur, même mineure, doit alerter la personne.

Pour déterminer le diagnostic d’inconfort latéral, adressez-vous généralement à un gynécologue, un chirurgien, à un traumatologue, à un gastro-entérologue ou à une maladie infectieuse.

Donc, vous ne pouvez pas prendre d'analgésiques ou d'antispasmodiques pour soulager la douleur dans le côté inférieur droit de l'abdomen. Pour établir un diagnostic correct et précis, vous devez contacter immédiatement un établissement médical où des spécialistes vous enverront vous faire passer un examen. Après avoir déterminé la cause de la douleur, ils vous prescriront le traitement approprié.

Premiers secours pour les saignements de nez

La douleur dans le côté droit sous les côtes provoque un inconfort important, et la nature de la douleur peut varier en fonction des causes. Parfois, il est provoqué par un simple étirement ou une meurtrissure, c'est-à-dire une cause dans les muscles, mais néanmoins, cette affection est souvent causée par des maladies des organes internes situés de ce côté.

Coliques dans le côté droit sous les côtes

Causes de la douleur dans l'hypochondre droit

Les maladies des organes internes au stade initial sont cachées et asymptomatiques. Ensuite, le symptôme le plus important apparaît - la douleur, grâce à laquelle une personne comprend qu'un échec s'est produit dans le corps.

Les causes de la douleur dans le côté droit du front peuvent être des organes tels que:

Douleur dans le côté droit derrière cause:

  • les reins;
  • l'uretère;
  • vésicule biliaire;
  • colonne vertébrale.

Anatomie des voies biliaires

De plus, une douleur dans l'hypochondre droit peut causer:

  • névralgie intercostale;
  • blessure aux côtes.

Maladies du système hépatobiliaire

Le problème le plus important est que la douleur peut être masquée en tant que maladies de différents organes, irradiant vers d'autres parties du corps. Il est donc important de diagnostiquer et de préciser quel organe est affecté.

Attention! Les femmes enceintes ont souvent des douleurs dans l'hypochondre, car tous les organes internes sont comprimés par la croissance de l'utérus et changent de position. Ceci est une variante de la norme.

La douleur dans l'hypochondre chez la femme enceinte n'indique pas de pathologie

Maladies provoquant des douleurs dans l'hypochondre droit

Maladie du foie

L'hépatite et la cirrhose sont devenues une véritable catastrophe de notre époque. La défaite de cet organe est due à la pénétration de toxines ou d'infections dans celui-ci, ainsi qu'à un processus auto-immun.

Il existe des formes aiguës et chroniques d'hépatite. En raison de la maladie, il se produit une violation de la formation de bile dans le foie, elle gonfle, augmente de taille. La quantité de bilirubine, qui est l’un des pigments de la bile, augmente, ce qui entraîne une coloration jaunâtre caractéristique de la peau et des muqueuses.

Depuis le foie est considérablement étiré, la douleur se produit. En outre, des symptômes tels que:

  • urine foncée;
  • décoloration des matières fécales au blanc grisâtre;
  • démangeaisons de la peau;
  • bradycardie - ralentissement du rythme cardiaque (moins de 60 battements par minute);
  • faiblesse, fatigue;
  • nausée, vomissement;
  • violation de la défécation;
  • goût de la bile dans la bouche;
  • syndrome hémorragique (saignement, ecchymose et ecchymose).

La cirrhose du foie est principalement une conséquence de l'hépatite ou d'une dépendance grave à l'alcool, à la suite de laquelle une intoxication du corps se produit. L’essence de la maladie est que le tissu hépatique normal se transforme progressivement en un tissu conjonctif fibreux, avec formation de faux lobules.

Cirrhose du foie sur la photo

Dans la cirrhose, la douleur est sourde, parfois brûlante et ne se limite pas aux antispasmodiques.

Insuffisance cardiaque

L'insuffisance cardiaque est un dysfonctionnement du myocarde, ce qui entraîne une stagnation des petits et des grands cercles de la circulation sanguine.

La maladie conduit à l'hypoxie des organes, au développement de leur œdème. Le foie est l’un de ces organes principalement touchés par une insuffisance cardiaque. Avec la faiblesse du ventricule droit du cœur, la probabilité la plus élevée est que le sang déposé dans le foie occupe jusqu'à 70% de l'ensemble de l'organe, au lieu des 35% habituels. En conséquence, la membrane fibreuse est étirée, provoquant une douleur vive.

L'estomac est l'organe le plus susceptible aux maladies en raison du mode de vie anormal de nombreuses personnes. Habituellement, la douleur qui cause sa maladie est douloureuse, provoquant des crampes dans la nature.

Maladies typiques de l'estomac

1. Ulcère - la formation de défauts sur les tissus muqueux et sous-muqueux tapissant l'estomac

2. Gastrite - inflammation de la muqueuse gastrique sans ulcération, mais avec modifications dystrophiques

3. Ptosis de l'estomac - changement de la localisation physiologiquement correcte de l'organe congénital ou acquis

4. Tumeurs de l’estomac - divers néoplasmes, ayant un taux de croissance tissulaire différent (polyferentia)

Les polypes ne sont bénins que dans 4% des cas de formation de l'estomac. Dans d'autres cas, ils révèlent des tumeurs malignes, parmi lesquelles le cancer occupe la première place.

L'éducation bénigne ne se fait pas sentir. À de rares exceptions près, les polypes envahis par la végétation peuvent causer une douleur persistante dans la région épigastrique après un repas, des nausées et des brûlures d'estomac.

Dans le cas des tumeurs malignes, après avoir mangé, il y a une sensation de douleur et un trop-plein de l'estomac, dans les derniers stades de la maladie, la douleur augmente considérablement, des vomissements se produisent, lors de la vidange, on observe des selles avec du sang.

5. Bulbit - inflammation du duodénum, ​​où la neutralisation du contenu acide de l'estomac

6. Maux d'estomac ou dyspepsie - une affection pouvant survenir en raison d'une pathologie des organes gastro-intestinaux ou d'un régime alimentaire inadéquat

Maux d'estomac ressentis au moins une fois chacun, il se caractérise par des symptômes tels que:

- douleur dans le haut de l'abdomen;

Les principales raisons de cette condition sont:

- des médicaments.

Causes organiques de la maladie:

7. Pneumatisme (aérographe) - accumulation de gaz entre l'estomac et les intestins

Anatomie du côlon

Dans les maladies de l'intestin, la douleur est principalement ressentie dans le bas de l'abdomen, mais s'il y a des problèmes avec le côlon transverse, une douleur intense se fait sentir dans l'hypochondre.

Les problèmes de ce tube digestif sont principalement dus à une inflammation ou à des pathologies héréditaires. Les causes fréquentes de la maladie sont une faible activité physique, une alimentation malsaine, une utilisation prolongée et incontrôlée de médicaments. Il en résulte une constipation fréquente et une atonie intestinale.

Les toxines ne sont pas éliminées naturellement, mais sont absorbées de nouveau dans les parois intestinales. Des maladies telles que la diverticulite, la colite, la croissance de polypones et le cancer se développent.

Structure et emplacement de l'annexe

Une annexe est un appendice du caecum, qui peut s'enflammer en cas d'ingestion de particules alimentaires non digérées, de bactéries, de parasites.

Une manifestation typique d'inflammation de l'appendice (appendice) est une douleur aiguë dans la région iliaque droite. Dans ce cas, la douleur survient soudainement, diminue lorsque vous vous allongez du côté droit, augmente avec le mouvement, la toux et le rire.

Symptômes de l'appendicite chez l'adulte

Progression de l'appendicite en l'absence de traitement

Échinococcose

L'échinococcose est une invasion parasitaire avec des lésions aux organes internes. Le plus souvent, les helminthes sont localisés dans le foie et y forment des kystes hydatiques spécifiques.

L'infection par des parasites se produit par voie alimentaire ou par contact. En entrant dans le tube digestif, la coquille de la larve se dissout. La larve est introduite dans la muqueuse intestinale et pénètre ensuite dans le sang. La plupart des parasites s’installent dans le foie, où commence le stade vésiculaire, c’est-à-dire qu’un kyste spécial à deux couches se forme, dont la taille ne cesse de croître. Les déchets produits par les parasites entraînent une intoxication du corps, une aggravation de l'état général, une douleur dans la région du foie est observée. Lorsque les complications peuvent se rompre du kyste et l'expiration de son contenu dans la cavité abdominale, avec une péritonite.

Pyélonéphrite, calculs rénaux

Les maladies rénales telles que la pyélonéphrite ou les calculs peuvent provoquer des douleurs dans l'hypochondre droit et le bas du dos.

La pyélonéphrite est une inflammation des reins causée par une bactérie. La pathologie ne peut affecter que l'un des organes couplés ou les deux, sécrétant une forme aiguë et chronique de la maladie.

Les principales causes de cette inflammation incluent:

  • l'hypothermie;
  • changement fréquent de partenaire sexuel (infection de maladies vénériennes);
  • cystite fréquente;
  • affaiblissement de l'immunité;
  • diabète sucré;
  • la grossesse

Les symptômes de la maladie apparaissent soudainement: la température augmente, l'état de santé général se dégrade, les nausées, les douleurs dans le bas du dos, qui peuvent irradier plus haut. L'urine devient trouble, change de couleur et devient rougeâtre, il peut parfois y avoir des difficultés avec la miction. Dans la forme chronique, la douleur augmente par temps froid et humide.

Calculs rénaux - la formation dans la cavité du calcul du sel de rein. Distinguez l'urate, l'oxalate, le phosphate, le carbonate et d'autres types de calculs, en fonction des sels résultant des processus physico-chimiques dans le corps, qui se forment et se déposent davantage. La principale cause de la pathologie est une violation du métabolisme des minéraux.

Les symptômes de la maladie sont des coliques rénales, qui se manifestent par des sensations douloureuses soudaines dans le bas du dos. Dans le même temps, la douleur irradie de haut en bas dans la région génitale.

Types de calculs rénaux

Ureters

Les uretères sont situés entre les reins et la vessie. Leur but est l'excrétion de l'urine par la contraction des parois. La maladie de cet organe apparié peut être congénitale ou acquise.

Fondamentalement, la maladie est inflammatoire, en raison d'une infection dans l'organe. De plus, des tumeurs bénignes ou malignes peuvent se former dans l'uretère. La tuberculose ou la dégénérescence kystique des parois de l'organe sont moins courantes.

Le système urinaire masculin

Les principaux symptômes de lésions de l'uretère:

  • douleur dans la région lombaire, également intense tout au long de la journée;
  • douleur en urinant;
  • l'apparition de coliques dues au calcul urétral (calculs);
  • envie accrue de vider la vessie;
  • fièvre
  • faiblesse, somnolence;
  • décoloration de l'urine, apparition de sang, de pus, de particules floculantes.

La vésicule biliaire

La vésicule biliaire est un organe petit mais très important dans lequel s'accumule la bile, nécessaire au traitement des aliments dans les intestins.

Anatomie de la vésicule biliaire

Les principales pathologies de ce corps incluent:

  • cholécystite - inflammation des parois de la vessie sans formation de calculs;
  • maladie des calculs biliaires - une maladie due à une violation du métabolisme de la bilirubine. Elle se caractérise par la formation de calculs dans la vessie, ses canaux et son foie.
  • cholangite aiguë - une forme compliquée de cholécystite, dans laquelle l'inflammation affecte les voies biliaires;
  • dyskinésie - une maladie qui modifie le tonus du canal biliaire ou de la vessie;
  • cancer

Calculs biliaires pour la cholécystite

Symptômes caractéristiques de la maladie de la vésicule biliaire:

  • douleur dans l'hypochondre droit;
  • colique hépatique;
  • perte de poids;
  • des nausées;
  • l'hypothermie.

Colonne vertébrale

Lorsque l'ostéochondrose se produit des douleurs de tir, qui donnent sur le côté.

Névralgie intercostale

Névralgie intercostale - compression ou irritation des nerfs situés entre les côtes. Cette condition est due à:

  • inflammation musculaire;
  • lésion des côtes ou de la colonne vertébrale;
  • l'avitaminose;
  • la formation de tumeurs près de la colonne vertébrale;
  • le diabète;
  • ostéochondrose.

Le symptôme principal de la névralgie est une douleur lancinante dans l'hypochondre ou le sternum, à cause de laquelle la maladie est souvent déguisée en une autre pathologie. La douleur augmente avec la toux, les éternuements et les penchements.

Diagnostics

Les causes de la douleur dans le quadrant supérieur droit étant nombreuses, un diagnostic approfondi de la maladie est nécessaire. Certaines maladies peuvent être confondues avec d'autres et commencer le mauvais traitement.

    Tout d'abord, il est nécessaire de palper la zone où se situe la douleur. L'inflammation de l'appendice doit être exclue, car elle peut éclater à tout moment, provoquant une péritonite.

Le taux d'analyse biochimique du sang chez l'homme

Analyse d'urine

Normes et pathologies en fonction des résultats d'échographie

Conteneur pour l'analyse des selles

Si nécessaire, nommé irrigoscopie et examen endoscopique de l'intestin.

Le traitement de la douleur dans l'hypochondre droit vise principalement à éliminer les causes de cette affection, ainsi qu'à arrêter les sensations désagréables.

Au cas où la maladie du foie provocateur a agi, il est nécessaire de mener un traitement médicamenteux, qui comprendra les groupes de médicaments suivants:

  1. Antiviral ("Interferon", "Cycloferon").
  2. Anti-inflammatoire ("Paracetamol", "Diclofenac").
  3. Antibactérien.
  4. Antiparasitaire ("Dekaris").
  5. Hépatoprotecteurs ("Phosphogliv", "Essentiale").
  6. Vitamines des groupes A, B, C, D.
  7. Les médicaments cholérétiques ("Allohol", "Holenzyme").
  8. Antibiotiques.
  9. Enterosorbents ("Smekta", "Enterosgel").

Une table de traitement spécial est prescrite, tous les produits nocifs sont exclus du régime alimentaire.

Dans les cas difficiles, la chirurgie, la chimiothérapie est indiquée.

Pour le traitement de l'insuffisance cardiaque, il est nécessaire d'appliquer simultanément deux domaines importants: la pharmacothérapie et les agents non médicamenteux.

La première direction comprend les groupes de médicaments suivants.

  1. Diurétiques ("furosémide", "déhydratine").
  2. Les bloqueurs des récepteurs de l'angiotensine ("Valsartan").
  3. Bêta-bloquants. ("Métoprolol").
  4. Antagonistes de l'aldostérone ("Aldocton", "Spironol").
  5. Glycosides cardiaques ("Korglikon").
  6. Inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine ("Amprilan", "Diroton").

La deuxième direction est associée à une nutrition adéquate, à un exercice modéré, à rester au grand air.

Pour le traitement des maladies de l'estomac en utilisant les médicaments suivants.

  1. Antispasmodiques ("Dibazol", "Papaverine", "No-Shpa").
  2. Antiacides qui aident à réduire l'acidité de l'estomac ("Almagel", "Maalox", "Renny").
  3. Alginates, aidant à neutraliser la pepsine ("Gaviscon").
  4. Préparations enzymatiques qui améliorent le processus digestif ("Mezim", "Créon", "Pancréatisme").
  5. Agents antibactériens ("Arpenal", "Amizil").
  6. Antibiotiques ("ampicilline").
  7. Drogues carminatives ("Espumizan").
  8. Antiémétique ("Motilium").

Comprimés à mâcher "Gaviscon"

Les maladies intestinales sont traitées de manière globale. Outre des restrictions alimentaires strictes, un traitement médicamenteux est utilisé, qui comprend les types de médicaments suivants, en fonction des indications.

  1. Moyens stimulant la motilité du tube digestif ("dompéridone").
  2. Moyens pour neutraliser l'acide chlorhydrique - antiacides ("Rennie").

Pour le traitement des reins, utilisez principalement les médicaments suivants.

  1. Antibactérien ("Amoxicilline").
  2. Anti-inflammatoire.
  3. Diurétique signifie.
  4. Pour enlever les pierres ("Panangin", "Blamaren").
  5. Analgésiques ("Diclofenac").

Dans les premiers stades de la maladie, il est bon d'utiliser des préparations à base de plantes ("Canephron").

Pour le traitement de la vésicule biliaire, on utilise des médicaments cholérétiques ("Cholensim", "Tykveol"), des antibiotiques et des préparations enzymatiques ("Pancréatine").

Lors du traitement de la névralgie intercostale, le repos au lit doit être respecté, les muscles contractés doivent être chauffés avec une chaleur sèche. Ne pas se passer de médicaments, y compris les suivants:

  • pilules, gels et injections contre la douleur à base d'ibuprofène, de diclofénac
  • myorelaxants - myorelaxants (Sirdalud, Tizanidine);
  • médicaments anti-inflammatoires (nimésulide, kétoprofène).

Comme vous pouvez le constater, la douleur dans l'hypochondre droit est suffisante. Chacune des maladies peut être sous forme aiguë ou chronique, avoir un certain nombre de conséquences, donc lorsque les premiers symptômes doivent immédiatement consulter un médecin pour une assistance qualifiée.

Vidéo - Qu'est-ce qui fait mal dans l'hypochondre droit?

Douleur dans l'abdomen droit - une plainte assez commune des patients. Cette zone inclut l'innervation de nombreux organes pouvant causer des douleurs en violation du travail.

Si un enfant ou un adulte a mal au ventre à droite, alors même les médecins ne soupçonnent pas une crise d'appendicite. Cependant, ce n'est pas la seule maladie nécessitant une attention particulière. Nous considérons les maladies qui provoquent des douleurs chez les patients, en fonction du rôle des organes internes.

Structures anatomiques droites de la cavité abdominale

Si l'abdomen est divisé verticalement en deux, une partie des organes tombe des deux côtés, car ils occupent une position centrale:

  • l'estomac (antrum et pylorique) et le duodénum (courbure);
  • pancréas (tête et corps);
  • l'intestin grêle;
  • la vessie;
  • gros intestin (cécité, ascendant et la moitié du côlon transverse).

Par conséquent, lorsqu’on étudie les changements pathologiques, il est difficile de séparer les positions droite et gauche. Parfois, la douleur n’est pas à la source de la douleur; il existe des sensations migratoires quand une personne ne peut pas localiser un endroit spécifique et parle de «douleurs partout à l’estomac».

Certaines maladies ont une localisation "favorite". Le foie du lobe gauche tombe dans la zone de la moitié gauche et peut provoquer des douleurs dans la partie supérieure de l'abdomen. Directement dans l'abdomen droit se trouvent la vésicule biliaire avec conduits, rein droit et uretère, processus vermiforme.

Les maladies peuvent causer de la douleur:

  • paroi abdominale;
  • des navires;
  • bords inférieurs droits.

La connaissance de la structure des organes nous a permis de distinguer les caractéristiques du syndrome douloureux:

  • les organes du parenchyme (foie, reins) ont une capsule protectrice serrée avec une abondance de récepteurs nerveux, tout effet indésirable, tel qu'une blessure, une inflammation, un gonflement, provoque la tension de la capsule et envoie des signaux de douleur au cerveau;
  • Les organes creux (estomac, vésicule biliaire, uretère) ne sont dotés de récepteurs que dans la couche sous-muqueuse, ils réagissent donc aux spasmes musculaires, aux étirements, à la perforation de l'ulcère, à la rupture, mais contribuent rarement à la douleur lors d'une légère inflammation catarrhale.

Ce mécanisme est nécessairement pris en compte par les médecins dans le diagnostic. Il est difficile de comprendre pourquoi l'estomac à droite fait mal, car le dysfonctionnement d'un organe entraîne une défaillance du processus digestif dans son ensemble.

Comment évaluer la nature de la douleur?

Les patients décrivent leur douleur de différentes manières. Le médecin doit analyser les informations subjectives, poser des questions supplémentaires sur les conditions dans lesquelles se produisent les douleurs abdominales du côté droit, leur modification, leur limitation et leur relation avec la nourriture. Nous présentons un algorithme d’évaluation de la nature de la douleur conformément au libellé des plaintes.

A droite, le ventre fait mal en courant et en marchant

Le mouvement des jambes s'accompagne d'un travail intense du système musculaire abdominal, d'une modification de la pression intra-abdominale et d'un effet massant sur les intestins, de sorte que l'atonie se produit en l'absence d'activité physique.

Différentes maladies au stade latent (latent) apparaissent lors du déplacement. Dans de tels cas, vous ne pouvez pas vous forcer à marcher et à supporter. La douleur sur le côté droit de l'abdomen indique l'activation de la pathologie, qui peut rapidement entraîner des complications.

La douleur survient après un voyage en transport

Tout mouvement dans un véhicule, qu'il soit assis ou debout, provoque des tremblements du corps. Cet effet contribue au mouvement des calculs, des conglomérats de sel le long de la vésicule biliaire, des passages, de l'uretère. Les patients atteints de calculs biliaires et de lithiase urinaire associent souvent le début d'une attaque à des mouvements saccadés du corps. En plus de voyager en transport, le saut et la course ont un effet similaire.

L'estomac ne fait mal que lorsqu'il est pressé

C'est ce que disent les patients lorsque le médecin palpe l'abdomen. Ils espèrent que, s’ils ne sont pas touchés, la maladie ne le sera pas.

La méthode de palpation permet de déterminer la localisation de la douleur, d'identifier la réponse du patient. Toute pression sur l'estomac contribue à la croissance de la pression intra-abdominale. Cela provoque une douleur cachée.

De plus, la foliole externe du péritoine est pressée contre la zone inflammatoire, elle provoque des douleurs locales dans la moitié droite de l'abdomen et permet de distinguer l'inflammation locale des douleurs réfléchies (infarctus du myocarde, pneumonie croupeuse, pleurésie).

La douleur à la palpation du bas ventre à droite rend suspecte une appendicite aiguë. Chez les femmes, les maladies gynécologiques (annexite, kyste ovarien) doivent toujours être exclues. Avec la localisation sous-costale supérieure de la douleur, avec une pression à droite, il faut penser à l’inflammation de la vésicule biliaire, à l’hépatite, moins souvent à l’ulcère duodénal. Les symptômes d'irritation péritonéale reposent sur ce principe.

Une femme a mal au ventre juste en dessous pendant ses menstruations

Douleur abdominale basse avant les règles et pendant le temps - une plainte fréquente des filles et des femmes. Habituellement, il est situé au dessus du pubis, irradiant à l'aine, dans le nombril. Les gynécologues les associent à des troubles hormonaux.

Si la douleur dans l'abdomen droit est concernée, on suppose une annexite droite (inflammation des appendices). Une forte douleur survient pendant la grossesse extra-utérine, avec torsion et rupture du kyste, rend. Par la nature de la douleur peut être confondu avec une attaque d'appendicite.

Whines dans l'estomac à droite

La douleur dans l'abdomen à droite indique un processus inflammatoire d'intensité modérée. Souvent accompagné d'un ulcère peptique. Il commence une heure et demie à deux heures après un repas et dure toute la nuit.

Les douleurs abdominales sourdes sont caractéristiques de la dyskinésie hypotonique de la vésicule biliaire et des intestins. Causée par un débordement, l’étirement de la couche musculaire et une altération de la vidange. Les personnes les plus prédisposées sont les personnes atteintes de neurasthénie, émotionnellement instables, les enfants d'âge scolaire. En conséquence, ils sont situés dans l'hypochondre droit et près du nombril.

Douleurs crampes

Les douleurs abdominales soudaines aiguës à droite sont caractérisées par les patients comme «aigus», inconstants, sous la forme de contractions. Des problèmes similaires accompagnent une obstruction intestinale, provoquée par des mouvements péristaltiques des anses intestinales. Ils peuvent apparaître lors de la rupture de la paroi de l'intestin (perforation au cours d'un ulcère, maladie de Crohn), de capsules d'organes internes, de thromboembolie des vaisseaux mésentériques.

Ils ne sont pas caractéristiques du processus inflammatoire, dans lequel la douleur dans le côté droit de l'abdomen augmente progressivement. Ici, une grande partie du péritoine est immédiatement irritée, les tissus des organes sont détruits. Les sensations de "coupure" sont typiques des maladies intestinales causées par une infection ou une intoxication alimentaire.

Quelque chose pousse et tire

Une douleur lancinante est associée à des dommages vasculaires. Chez les personnes âgées présentant un processus athéroscléreux généralisé, un anévrisme de l'aorte abdominale se produit. Le vaisseau devient plus mince et en expansion, car la pression qu'il reçoit est plutôt élevée, la pulsation se propage dans toutes les directions de manière uniforme. Il peut être ressenti lors de la palpation de la zone située juste au-dessus du nombril et comparé à celui du pouls.

Pour le type de douleur "saccadée" se caractérise par le développement d'une inflammation purulente. Une appendicite phlegmoneuse et gangréneuse apparaît dans le bas de l'abdomen à droite. La douleur indique un processus en cours. Le processus peut se rompre et provoquer une inflammation du péritoine (péritonite).

Pour les médecins expérimentés, la détermination de la nature de la douleur est incluse dans les signes de la maladie, mais n'est pas considérée isolément. Le diagnostic n'est posé qu'après l'analyse de l'ensemble des symptômes et des résultats de l'examen.

Comment traiter les douleurs abdominales persistantes et périodiques à droite?

La durée de la douleur dans le temps est importante dans le diagnostic. Si l'estomac fait constamment mal au côté droit, la douleur est généralement modérée et sourde. Une évolution similaire se caractérise par une appendicite chronique, une cholécystite, une gastrite, une hépatite. Parfois, la douleur disparaît complètement, les patients se réjouissent à tort de leur rétablissement et interrompent leur régime. Mais le symptôme réapparaît.

Les douleurs périodiques qui réapparaissent après quelques jours, semaines, mois et même années devraient être expliquées par l'évolution favorable des maladies chroniques avec de longues périodes de rémission. Les exacerbations n'apparaissent que sous certaines conditions: violation du régime, consommation d'alcool, situations stressantes, au printemps et à l'automne (ulcère gastroduodénal).

Les longues périodes de rémission sont caractéristiques de la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse. Ils sont considérés comme un résultat positif du traitement. Il n'est pas d'usage de parler de rétablissement, car les causes finales de la maladie ne sont pas claires et le traitement moderne ne résout pas tous les problèmes. Les symptômes supplémentaires des maladies de la moitié droite de l'abdomen, nous considérons les symptômes de la pathologie la plus commune.

Maladie du foie

Les maladies du foie provoquent des douleurs dans l'hypochondre droit irradiant dans le bas du dos. Les patients disent que "le côté droit de l'estomac fait mal". La cause est une entorse de capsule ou une rupture due à une blessure.

Lorsque l'inflammation, une hémorragie dans le parenchyme, la taille du corps augmente, ce qui provoque l'étirement de la membrane superficielle. La capsule peut devenir enflammée lorsque l'infection passe des organes voisins. Ensuite, la douleur est caractérisée par une intensité élevée.

Les hépatites (maladies du foie de nature inflammatoire) sont divisées par origine. En plus de la douleur, leurs manifestations cliniques diffèrent.

Hépatite toxique - formée en réponse à la consommation d’alcool, de certaines drogues, d’empoisonnements chimiques, de liquides ménagers, de produits toxiques (champignons).

Ils se développent rapidement, accompagnés de fortes douleurs aiguës dans le quadrant supérieur droit, de nausées, de vomissements, de jaunissement de la peau et de la sclérotique. Hépatite virale - évolue de façon chronique avec des périodes d’exacerbation et d’agrandissement du foie. Les patients ressentent constamment de la lourdeur, une "douleur sourde dans le côté droit de l'abdomen", une gêne au niveau des intestins, une perte d'appétit.

On sait que l'hépatite virale augmente considérablement les chances de transformer la maladie en cancer. Dans le même temps, la nature de la douleur devient intense et permanente. L'hépatite associée aux maladies infectieuses (fièvres hémorragiques, rubéole, virus d'Epstein-Barr) ne provoque pas de douleur intense. Le diagnostic est établi sur la base d'autres signes de dommages.

Pour les symptômes généraux caractéristiques:

  • augmentation de la douleur pendant l'activité physique;
  • des nausées et des vomissements;
  • augmentation de la température non supérieure à 37,5;
  • perte d'appétit;
  • saignement des gencives;
  • couleur jaune de la peau et de la sclérotique;
  • excréments clairs et urines foncées;
  • selles avec facultés affaiblies.

Un abcès, une cavité contenant du pus, peut être situé à la fois dans le foie et dans l'angle sous-hépatique entre les ligaments, le dôme droit du diaphragme et les anses intestinales. Le patient présente, outre des douleurs saccadées dans l'hypochondre, des températures élevées accompagnées de frissons, une sueur abondante, une intoxication générale (maux de tête, douleurs musculaires, des vertiges, des nausées).

Le kyste à échinocoques se forme dans le parenchyme hépatique lors de l’introduction du parasite (échinocoque). La taille de la cavité peut atteindre un volume important. C'est alors que les douleurs d'un caractère permanent apparaissent.

Cirrhose du foie - conséquence de l'hépatite, alcoolisme chronique. Le tissu de parenchyme est remplacé par la cicatrice. Le corps rétrécit et rétrécit. Puisque la capsule ne peut pas s’étirer, aucune douleur intense ne se produit. Les douleurs sourdes sont plus probablement associées à une dyskinésie biliaire simultanée et à des lésions pancréatiques.

Les néoplasmes malins dans le foie résultent de la transformation d'hépatocytes ou de la réception de métastases d'autres organes avec du sang. Peu à peu violé toutes les fonctions du corps. Les douleurs deviennent très intenses.

Maladies de l'excrétion biliaire

La bile du foie synthétisée entre et s'accumule dans la vésicule biliaire. De plus, avec l'aide de contractions musculaires, il se déplace le long des conduits spéciaux dans le duodénum. Le chemin passe à côté du canal pancréatique. Ensemble, ils excrètent un secret à travers le sphincter d’Oddi.

Les douleurs aiguës des crampes sont causées par une contraction spasmodique de la couche musculaire. On les appelle "coliques". Localisé dans l'hypochondre droit, distribué au centre de l'abdomen, dans la zone latérale droite.

Supprimé par les médicaments antispasmodiques. En même temps, le patient a des éructations, des vomissements, une amertume, des douleurs épigastriques (gastrite biliaire). La pathologie est causée par une dyskinésie (violation de la motilité de la vessie), une inflammation, le mouvement des calculs.

La cholécystite (inflammation de la vessie) provoque des agents pathogènes. Les femmes les plus exposées à la maladie sont les femmes obèses qui ne font pas d’exercice. L'inflammation de la paroi interne contribue au développement du mucus, l'épaississement de la bile, modifie l'équilibre acido-basique et crée les conditions nécessaires à la précipitation des sels biliaires (cholélithiase).

Les calculs qui en résultent sont en outre collés à la densité rocheuse et sont à l’origine de la maladie des calculs biliaires. Bien que les calculs ne soient pas douloureux, leur nature est terne, mais le mouvement du tartre le long des voies biliaires provoque une irritation et un spasme local. Cela se manifeste par une intense attaque douloureuse dans la moitié droite de l'abdomen au sommet, irradiant vers la clavicule, l'omoplate, le bas du dos et les épaules. L'attaque dure plusieurs heures.

La cholangite est appelée inflammation des voies biliaires. Il est rarement isolé sans cholécystite. Presque toujours accompagné de la maladie de calculs biliaires. En même temps, les douleurs dans l'épigastre et l'hypochondre droit sont très fortes, crampes avec forte fièvre, jaunisse.

Les tumeurs de la vésicule biliaire sont rares. Les personnes ayant de longs antécédents de cholécystite et de calculs biliaires courent le plus grand risque. Le syndrome douloureux devient persistant, devient permanent. Pour la pathologie tendance typique à la rupture de la vessie et la péritonite.

Appendicite

L'inflammation de l'appendice est la pathologie opératoire la plus courante en chirurgie. Dans le traitement classique, les douleurs sont d'abord localisées dans la région épigastrique, accompagnées de vomissements, de fièvre, de faiblesse. Quelques heures plus tard, ils se déplacent vers la zone iliaque droite. Donc, cela ressemble à une maladie chez la moitié des patients.

Une autre partie des patients nécessite un diagnostic différentiel grave. Cela est dû à la localisation atypique du processus enflammé et à la manifestation de douleurs au nombril, dans l'hypochondre droit, dans le dos, dans le bas de l'abdomen. L'inflammation lancée se manifeste par des douleurs saccadées, une augmentation significative de la température, des frissons.

Maladie de l'intestin

Les maladies de l'intestin grêle et du gros intestin ne sont rarement localisées que dans la moitié droite de l'abdomen et se propagent souvent à la partie centrale. La nature de la douleur - déversée, n’a pas de localisation claire.

En cas de diverticulose, d'entérocolite, de maladie de Crohn, la douleur est accompagnée de diarrhée ou de constipation, éventuellement de saignements intestinaux (en cas d'ulcération du mur), d'attaques de "coliques intestinales", de perte de poids, chez les enfants généralement en déshydratation.

Pour les tumeurs, l'emplacement dans la partie gauche est plus caractéristique. L'obstruction intestinale est associée au chevauchement de la lumière intestinale avec des adhérences, une tumeur, des calculs fécaux. Les douleurs sont très fortes, les vomissements sont possibles et il n'y a pas de péristaltisme.

Pathologie rénale

Le rein droit est situé anatomiquement légèrement en dessous de la gauche. Elle souffre souvent de ptose pendant la perte de poids, après l'accouchement. Dans le même temps, les patients ressentent une douleur dans le côté droit et dans l'abdomen en étant debout. La diminution se produit dans la position couchée.

La pyélonéphrite droite au cours de la phase aiguë s'accompagne de douleurs dorsales intenses, de mictions fréquentes, de coupures, de frissons accompagnés d'une forte fièvre. Les maladies chroniques vont progressivement du bassin au parenchyme des organes et altèrent la fonction des néphrons. Les douleurs sont sourdes, mais l'intoxication s'accompagne d'une aggravation de l'insuffisance rénale.

Une maladie rénale avec des attaques de coliques du côté droit est activée après avoir tremblé, sauté. Le syndrome douloureux est très intense. Irradiation le long de l'uretère à l'aine, du scrotum chez l'homme, des organes génitaux chez la femme. Après une attaque, du sang est observé dans les urines.

Des douleurs abdominales du côté droit sont possibles avec des lésions du foie, des reins et des intestins, une gastrite, un ulcère peptique, une pancréatite. Un examen complet est nécessaire pour identifier la cause exacte. Ce n’est qu’après avoir pu être diagnostiqué et prescrit un traitement.