Principal / Gastrite

Quel type de médecin contacter pour une inflammation de l'appendicite et où aller

Gastrite

L'inflammation de l'appendice du caecum se produit soudainement. Souvent, une personne ne soupçonne pas que le processus pathologique a commencé. Cependant, les signes de la maladie sont assez prononcés. Par conséquent, il est utile de savoir quels symptômes appellent une ambulance et se tournent vers un gastro-entérologue ou un chirurgien. Le médecin procédera à un diagnostic détaillé de la maladie.

Symptômes provoquant un danger dans l'appendicite

Le processus inflammatoire dans l'appendicite commence par une gêne du côté droit. Après 6-7 heures, la douleur migre vers la région iliaque du côté droit. De plus, l'intensité de la douleur varie.

Par conséquent, les fonctionnalités suivantes sont distinguées:

  • inconfort permanent;
  • lors du déplacement, le syndrome de douleur corporelle augmente;
  • forte douleur aiguë;
  • affaiblissement de la gêne.

Chaque caractéristique et intensité du syndrome douloureux est associée à la cause de l'appendicite. En outre, avec des crampes aiguës dans l'abdomen, la maladie risque fort de se transformer en une forme purulente. Si la douleur diminue et reprend, ce symptôme accompagne la lésion gangréneuse. Avec la manifestation d'une appendicite aiguë, des symptômes similaires à des troubles intestinaux apparaissent.

Par conséquent, vous devriez faire attention à:

  • des accès de nausée se transformant en vomissements;
  • perte d'appétit;
  • exhortant aux toilettes;
  • vidange fréquente de la vessie.

L'appendicite aiguë se manifeste spécifiquement chez les femmes enceintes. Au début, l’inconfort peut se manifester non pas du côté droit, mais au niveau de l’estomac. En raison de l'augmentation de l'utérus, l'appendice est déplacé. Cependant, une consultation avec un médecin doit être faite sur la base d'une température constante de 37 ° C et de vomissements à tout moment de la journée. Cependant, la plupart des médecins ont des doutes quant à la survenue d'une appendicite.

Si un patient présente une lésion destructive, les signes d'inflammation sont plus prononcés. C'est souvent le cas chez les enfants, ce qui entraîne l'apparition de complications.

Comment déterminer la maladie à la maison?

Pour déterminer l'évolution de l'appendicite dans votre corps, vous devez surveiller chaque signe. Pour ce faire, le patient doit faire attention à la douleur dans l'abdomen droit. Si une appendicite survient, dans les premières heures, un inconfort se manifeste dans le nombril ou autour de celui-ci. Après un certain temps, la douleur survient dans le bas de l'abdomen du côté droit. La patiente note que la zone touchée se trouve à quelques centimètres au-dessus de l’os pelvien.

Pour l’autodétermination de votre état, il est recommandé d’appuyer légèrement sur la région abdominale. Si vous ressentez une douleur intense, vous devez appeler une ambulance ou vous devez vous rendre à l'hôpital chez un médecin généraliste.

Pendant la pression, faites attention au joint de la paroi abdominale. En appuyant sur la région abdominale, le doigt est légèrement immergé dans la peau, mais lorsque l’appendicite est durcie. De plus, l'estomac semble gonflé.

Après la découverte de la douleur, vous pouvez essayer de marcher pendant un moment. Si, immédiatement après le premier signe, le traitement est difficile, cette manifestation est accompagnée d'une appendicite aiguë. En plus de marcher, il est recommandé au patient de s’allonger. Si la douleur disparaît lorsque la position est du côté droit, cela est considéré comme une inflammation du processus.

Il est nécessaire de surveiller la propagation de la gêne. Si la douleur est accompagnée de nausées et de vomissements, appelez l’équipe d’ambulances.

Quel médecin traite l'inflammation de l'appendice du caecum?

Lorsque l'appendicite devrait consulter un chirurgien, un gastro-entérologue ou un thérapeute. Si les symptômes surviennent chez une femme occupant ce poste, il est recommandé de consulter un gynécologue. Un patient présentant une inflammation de l'appendice du caecum devrait consulter un médecin ayant une orientation chirurgicale avec une appendicite. Cela est dû au fait que le traitement de la maladie prend un geste solitaire - le retrait de l'appendice.

Quel que soit le médecin, le patient est diagnostiqué au cours d’une inflammation de l’annexe. Ceci est nécessaire pour établir un diagnostic précis. Ceci est particulièrement nécessaire pour les femmes pendant la gestation. Parfois, les symptômes sont confondus avec une inflammation de l'ovaire ou d'autres organes du petit bassin.

Le médecin au cours de l'appendicite effectue la palpation et interroger le patient. Pour cela, il examine l'intestin et la région iliaque. Si les signes de la maladie sont confirmés, le patient est invité à retirer l'annexe.

Pour tout développement de la maladie, le patient est soumis à une appendicectomie. Cependant, la chirurgie a des contre-indications et est effectuée uniquement par un chirurgien. En cas de traitement tardif de l'aide, le patient présente des complications de l'appendicite. Par conséquent, l'opération pour supprimer l'appendice est effectuée par différentes méthodes. Pour préparer le patient à l'intervention, il est placé dans un hôpital chirurgical.

Pour ce faire, il existe les méthodes d'intervention suivantes:

  • opérations mini-invasives;
  • dissection classique;

Diagnostic et localisation de l'inflammation

En se référant à un médecin présentant des signes d'appendicite, le patient est soumis à des tests de laboratoire supplémentaires. Afin d'identifier avec précision le processus inflammatoire, vous devrez passer une analyse générale du sang et de l'urine. Pour reconnaître la taille de l'appendice, passez des rayons X et des ultrasons.

Dans certains cas, l'irrigoscopie intestinale est utilisée. Le diagnostic est réalisé avec l'introduction d'un agent de contraste dans le rectum. La procédure est nécessaire pour la radiographie. De plus, utilisez un scanner ou une laparoscopie de la cavité abdominale.

Les méthodes de diagnostic sont utilisées pour éliminer l'inflammation d'autres organes. Après traitement d'une appendicite aiguë, une période de récupération de 30 jours est nécessaire. S'il n'y a pas de complication chez un adulte ou un enfant, la rééducation atteint 2 semaines.

En cas de douleur persistante accompagnée de vomissements, l'appendicite est adressée à un médecin généraliste ou à un gastro-entérologue. Après le diagnostic, le patient est envoyé au chirurgien. Cependant, pour les femmes occupant ce poste, il est nécessaire de consulter un gynécologue. Les signes peuvent accompagner d'autres maladies. De plus, dans le traitement de la méthode classique, il existe un certain nombre de contre-indications. Ceci est conseillé par le médecin traitant.

Astuce 1: Comment diagnostiquer une appendicite

Astuce 2: Comment diagnostiquer une inflammation intestinale

Astuce 3: Comment reconnaître une appendicite chez un enfant

Tout cela, ainsi que le fait que la plupart des symptômes d'appendicite sont caractéristiques d'autres problèmes du tractus gastro-intestinal, fait qu'il est très difficile de déterminer l'appendicite à un stade précoce chez un enfant, notamment à la maison.

Si l'appendicite ne peut être diagnostiquée et traitée à temps, l'appendice risque d'éclater après un certain temps, après quoi tout son contenu tombera dans la cavité abdominale, provoquant une grave inflammation. Cela peut même conduire à la mort du patient. C'est pourquoi il est très important de faire attention à tous les maux, en particulier chez les enfants.

Symptômes de l'appendicite

Douleur abdominale, particulièrement dans la partie droite du bas, perte d'appétit, parfois accompagnée de nausées et de vomissements, parfois de diarrhée ou, au contraire, de constipation, de fièvre et d'autres manifestations similaires.
Faites attention aux signaux tels que difficulté à marcher, douleur quand on tousse, éternuer, sauter, conduire sur des bosses.

Souvent, ces symptômes peuvent être légers, certains peuvent ne pas apparaître du tout. En outre, toutes ces manifestations sont également caractéristiques des gaz, des excès alimentaires, des intoxications alimentaires et de certaines autres maladies. Par conséquent, il ne vaut pas la peine d'agir seul: en cas de doute, vous devriez immédiatement consulter un médecin.

Diagnostic de l'appendicite

Une douleur abdominale persistante et croissante, pouvant durer plusieurs jours, indique une appendice enflammée. Vous pouvez confirmer le diagnostic en appuyant sur. Placez le bébé sur le dos, demandez-lui de plier les genoux, puis appuyez doucement sur le bas-ventre droit et relâchez-le. Lorsque vous relâchez, la douleur devient beaucoup plus forte que pendant le pressage, elle est typique de l'appendicite.
N'oubliez pas que vous devez appuyer très soigneusement pour ne pas provoquer de rupture de l'annexe. Il vaut mieux confier ce travail à un professionnel.

À l'hôpital, il est beaucoup plus facile de reconnaître une maladie comme l'appendicite. Le diagnostic par ultrasons, la numération globulaire complète et l'analyse de l'urine peuvent être utiles. La probabilité d'erreur dans une telle enquête n'est que de 5%.

Le traitement est effectué uniquement par chirurgie. Un médecin sous anesthésie supprime le processus rudimentaire enflammé. Si une annexe ne casse pas, il s'agit d'une opération assez simple avec une période de récupération minimale.

Au cas où la péritonite ne pourrait être évitée, la chirurgie sera plus profonde, car le médecin devra retirer toutes les matières étrangères de la cavité abdominale qui a réussi à y pénétrer. La récupération postopératoire sera également plus longue en raison du traitement antibiotique.

Comment déterminer indépendamment l'appendicite et ne pas rater le danger?

L'annexe ou annexe est un composant ambigu du système digestif. Certains scientifiques appellent cela l'atavisme - un signe qui a perdu sa fonction dans le processus d'évolution. D'autres soutiennent que l'organe joue un rôle important, mais pas complètement identifié, dans la formation de l'immunité. Dans tous les cas, le processus inflammatoire qui se produit dans ce corps menace de graves complications, et parfois, en cas de perte de temps, il est fatal. Comment déterminer l'appendicite à la maison - tout le monde ne le sait pas. Mais c’est l’une des compétences les plus nécessaires pour leur propre sécurité.

Certaines personnes ont tellement peur de l'appendicite qu'elles en soupçonnent les symptômes, même les plus insignifiants, de l'abdomen. D'autres, au contraire, essaient de ne pas remarquer d'inflammation avant l'apparition d'un état critique. Par conséquent, tout le monde devrait avoir la capacité de s'aider ou d'aider ses proches, de déterminer le degré de danger et de prendre des mesures.

Caractéristiques et causes de l'inflammation de l'annexe

La taille du corps est de 7 à 10 cm de longueur et environ 2 cm de diamètre. L'annexe est située derrière le caecum, elle en est séparée par un petit septum qui protège le processus de la pénétration de déchets. L'inflammation est généralement causée par la stagnation des calculs fécaux, l'exposition aux parasites. Parfois, l'appendice est tordu, ce qui provoque également des dommages au septum. Si des bactéries, de la saleté, des corps étrangers et des produits transformés entrent dans le processus, la membrane muqueuse est endommagée. Ensuite, il y a une inflammation.

Appendicite douleur

La difficulté de l'autodiagnostic réside dans le fait que l'organe peut être situé dans différentes zones du péritoine.

  • Le plus souvent, le processus est localisé juste en dessous et à droite du nombril. Au même endroit au cours d'une inflammation se pose la douleur.
  • Parfois, l'appendice est plus élevé, là où se trouve le foie, respectivement, l'inconfort qui y est associé.
  • La douleur dans un organe trop faible peut être confondue avec l'inflammation des ovaires chez la femme ou des voies urinaires chez l'homme.
  • Si le processus est déplacé vers le dos, l'appendicite "donne" dans le bas du dos, parfois dans l'aine.

Inflammation de l'appendice chez les bébés

Il est particulièrement difficile de détecter que les enfants avec une appendicite sont douloureux. Les organes de la cavité abdominale se forment encore, ils grandissent et bougent constamment. Par conséquent, même un enfant plus âgé est difficile à expliquer ses sentiments. Un adulte est préférable en cas de maladie évidente du bébé pour consulter un médecin.

Comment déterminer l'appendicite chez un enfant, un spécialiste décidera dans un hôpital. Toutefois, les enfants peuvent craindre d’être laissés à l’hôpital et de tromper leurs parents en leur disant que tout est en ordre, mais qu’il n’ya pas de douleur. En aucun cas, on ne devrait succomber à de telles avertissements. Le bébé ne sait rien de l'évolution de la maladie et ne comprend pas qu'il risque de mourir. Dans ce cas, le désir d'être proche s'efface devant la nécessité vitale d'un traitement.

Symptômes de l'appendicite

  • Le signe principal indiquant le processus enflammé est la douleur. Il peut augmenter progressivement ou apparaître brusquement. Dans la plupart des cas, ce sont des sensations d'assemblage presque impossibles à supporter. Une personne tente de se coucher dans cette position, ce qui réduira ses souffrances. Particulièrement dangereux lorsque la douleur disparaît. Il faut comprendre que l'appendicite ne passe pas d'elle-même et la disparition de ce symptôme indique l'apparition de la nécrose et la mort des terminaisons nerveuses.
  • Malaise général. Il est difficile pour une personne d’accomplir ses tâches habituelles, elle veut s’allonger, se sent faible.
  • Lorsque l'appétit appendicite disparaît.
  • Des nausées apparaissent, dans certains cas, des vomissements, ce qui ne soulage pas.
  • La température augmente, des frissons se produisent.
  • Le nombre de battements de coeur atteint 90-100.
  • Dans la langue apparaît la gale blanche.

Diagnostics à domicile et autodiagnostic

Même si, en théorie, vous savez ce que fait l'appendicite, il est important de vérifier vos peurs ou de vous en séparer. Chaque adulte est en mesure de savoir si le processus s’est enflammé et prend ensuite certaines mesures.

Comment déterminer vous-même une appendicite?

  • Posez le malade sur son dos, sur une surface plane.
  • Sentez-vous pour le bord le plus à droite. Tapotez légèrement sous l'os avec le bout de vos doigts. La douleur indique une maladie. Vous pouvez effectuer la même manipulation avec la zone sous le bord sur la gauche. S'il n'y a pas de douleur, cela ne fera que confirmer les peurs.
  • Demandez à une personne de vous montrer l’endroit où se trouve la douleur la plus aiguë. Appuyez sur votre majeur et votre index dans cette zone. La douleur devrait être atténuée et au moment où vous retirez votre main, elle augmentera considérablement.
  • Un autre signe d'appendicite - la gêne dans le processus du processus en essayant de tousser.
  • Si vous recommandez à une personne de prendre la position de l'embryon du côté droit, après avoir plié ses jambes et se sont recroquevillée, elle bénéficiera d'un soulagement temporaire. En se retournant et en étirant ses jambes, il se sentira plus mal.

Si tous les signes sont confirmés, la principale chose à faire sans tarder est d'appeler une ambulance. Seuls les médecins professionnels de l'hôpital pourront aider le patient.

Cependant, même si, selon vos calculs, l'appendicite n'est pas confirmée, il sera correct de renvoyer la personne à l'hôpital. Il existe un nombre considérable de maladies des organes de la digestion, de la reproduction, des voies urinaires, dont les symptômes s'apparentent à une inflammation de l'annexe. Avec une cholécystite, une pancréatite, un ulcère gastrique ou duodénal, les maladies des appendices ne peuvent être soignées que par des professionnels.

Conséquences et complications

La péritonite est la maladie la plus grave résultant de l'appendicite. Il s’agit d’une rupture de la coque du processus et de la décharge de son contenu (pus et fèces) dans la cavité abdominale. Dans ce cas, seule une opération d'urgence peut sauver une personne.

  • la propagation de la douleur dans tout le péritoine;
  • une forte détérioration de la condition humaine;
  • augmentation de la fréquence cardiaque à 120 par minute;
  • changements visuels: pâleur terrestre, affûtage des traits du visage, rétraction des yeux;
  • agitation du patient.

Avec des signes évidents de perforation de l’appendice, le patient ne doit pas être autorisé à se déplacer seul. Il est nécessaire de le poser sur une surface plane et d'appeler une ambulance.

Diagnostic et traitement à l'hôpital

Pour prendre des décisions sur la manière de traiter une maladie, le médecin doit savoir exactement ce qui enflamme et blesse le patient. Même si un examen manuel indique une appendicite, le médecin vous prescrira une série de tests et de procédures médicales qui clarifieront le diagnostic.

  • Tout d'abord, il s'agit d'un test d'urine. Si l'appendice est situé à côté des uretères, une inflammation peut les capturer. Cela se manifeste par une augmentation du nombre de globules rouges.
  • Deuxièmement, un test sanguin est effectué. Toute inflammation augmente le nombre de leucocytes.

Cependant, même les tests de laboratoire ne donnent pas un certain résultat et une image claire, ils indiquent seulement que le corps n'est pas en bonne santé.

Les méthodes de diagnostic plus précises sont les ultrasons (rayons X) et les rayons X. Selon leurs résultats, on peut dire des modifications suivantes dans l'appendicite:

  • fluide accumulé dans la cavité du caecum;
  • gonflement des murs adjacents à l'appendice;
  • la membrane muqueuse du tractus gastro-intestinal est modifiée;
  • doublé dans le volume de l'appendice, ses parois sont devenues beaucoup plus épaisses que dans un état sain.

Dans certains cas, diagnostic appliqué et chirurgical - laparoscopie. Elle identifie le type d'appendicite qu'un patient a. Dans certains cas, il s’agit de gangrène - mort cellulaire, dans d’autres - cellulite - risque de décharge du contenu dans la cavité abdominale. Le seul moyen de remédier à la maladie consiste à supprimer le processus chirurgicalement.

Il faut se rappeler que l'inflammation de l'appendice se développe très rapidement, surtout chez les enfants. Cela peut prendre plusieurs heures entre le début de la maladie et l’apparition d’un état critique. Le temps pris par les actions des parents et des amis, et parfois par le patient lui-même, est la clé du succès de l'appendicite. Une attitude sensible à la détérioration de l'état, l'inspection manuelle, le ressenti et, plus important encore, un appel à des soins médicaux d'urgence sont les seuls moyens de préserver la vie et la santé d'une personne.

Comment déterminer l'appendicite?

Toute personne a parfois des douleurs dans la région épigastrique ou dans la région de l’appendice. Afin de ne pas tomber en vain dans une panique, vous devez savoir comment identifier une appendicite et vous familiariser avec les principales manifestations cliniques du processus inflammatoire du processus intestinal. De plus, le diagnostic de cette maladie est simple.

Appendicite - comment déterminer exactement ce qui fait mal?

Le problème de la détection précoce de l'inflammation de l'appendice est que la première douleur survient dans la zone épigastrique supérieure ou paraumbilicale. De plus, ils ont un caractère errant et le patient ne peut même pas dire exactement où il a mal au ventre pendant plusieurs heures. Il convient également de noter qu’avec un changement de position du corps, l’inconfort augmente alors, acquérant un caractère perforant et coupant, puis s’affaiblissant, se transformant en une douleur sourde et douloureuse.

Déjà après 3-4 heures, il est possible de diagnostiquer une appendicite avec une probabilité de près de 100%. La victime connaît des troubles digestifs graves, ne pouvant presque plus se tenir debout, prend la position forcée de l'embryon en raison d'une douleur intense dans la région iliaque droite. Elle peut irriguer l'aine, le bas du dos, le nombril.

Comment déterminer s'il y a une appendicite?

Le plus souvent, lorsqu'une maladie décrite est suspectée, une personne tente de savoir par elle-même si son appendice est vraiment enflammé. Vous ne devez pas appuyer et vous sentir vous-même, il est préférable d’utiliser des méthodes de diagnostic éprouvées et sûres à la maison.

Voici comment déterminer l'attaque d'appendicite:

  1. Allongez-vous d'abord sur le côté droit et prenez la position fœtale, puis à gauche, les jambes tendues. Avec une inflammation de l'appendice dans le premier cas, la douleur s'atténue, dans la deuxième position elle augmente.
  2. Gosh: si vous avez une appendicite, vous ressentirez une très forte douleur.
  3. Pliez votre index et tapez légèrement sur l'estomac dans la région iliaque droite. La survenue de douleur est un symptôme caractéristique.
  4. Placez votre paume à l'endroit où vous ressentez le plus l'inconfort, poussez doucement puis rétractez brusquement votre main. Si le syndrome douloureux augmente, vous avez une crise d'appendicite.

Est-il possible de déterminer l'appendicite à l'aide d'une échographie?

L’échographie ne montre une inflammation de l’appendice que dans la moitié des cas car, en règle générale, l’appendice ne s’affiche pas pendant ce type d’examen. Une image aux rayons X, beaucoup plus informative dans cette situation, montrera la présence de coprolite qui a obstrué l'organe.

Une échographie abdominale est prescrite pour éliminer les autres causes possibles du syndrome douloureux. Elle est plus souvent réalisée chez la femme afin de détecter la présence de problèmes gynécologiques.

Comment déterminer l'appendicite par test sanguin?

Tout processus inflammatoire entraîne une forte augmentation du nombre de leucocytes dans le sang, de sorte que l'analyse du liquide biologique dans l'appendicite peut confirmer le diagnostic. Toutefois, il convient de rappeler que la maladie à l'étude n'est pas la seule raison de la concentration élevée de globules blancs, les recherches en laboratoire sont effectuées uniquement à titre de facteur de confirmation.

Comment les médecins définissent-ils l'appendicite?

Tout d'abord, le médecin effectuera une enquête et un examen approfondi de la victime, palpant l'abdomen et la région iliaque droite. En appendicite aiguë, ces manipulations sont déjà suffisantes pour le diagnostic et l'hospitalisation de la personne.

Examen hospitalier est la nomination de rayons X, microscopie de l'urine, analyse de sang et tomographie par ordinateur. Naturellement, avec la menace de rupture de l'appendice rempli de pus, ces mesures sont reportées, car un processus urgent est nécessaire pour interrompre le processus.

Nous déterminons l'appendicite à la maison en 15 secondes.

Beaucoup d'entre nous ont souvent rencontré des douleurs abdominales. Mais comment déterminer l'appendicite ou non, quels sont les symptômes?

Comme chacun le sait, l'appendicite est une inflammation de l'appendice. Cela peut être à la fois aigu et chronique. À l’heure actuelle, la maladie commence à faire l’objet d’une attention beaucoup plus grande; comme si un accès inopportun à un médecin, elle pouvait entrer dans une phase plus difficile - dans la péritonite et être fatale.

Comment identifier rapidement l'appendicite chez les hommes et les femmes

Afin de vous protéger et de protéger vos proches, vous devez connaître quelques symptômes initiaux d'appendicite afin d'avoir le temps d'agir à la maison.

Bien sûr, le premier signe qui aidera à déterminer l'appendicite chez les adultes et attire l'attention est la douleur du côté droit. Il peut être aigu, persistant ou occasionnel. En marchant, en riant, en courant, la douleur augmente.

Pour vérifier l'appendicite à la maison, le symptôme approprié est la dureté de l'abdomen lorsqu'on appuie sur l'endroit où se trouve l'appendice.

Comment déterminer si l'appendicite fait mal en soi, voici quelques conseils.

  1. Pour déterminer indépendamment l'inflammation de l'annexe, vous devez placer le patient sur une surface plane.
  2. Ne poussez pas fort avec vos doigts du côté droit.
  3. Lâche vite.

Si, après la manipulation, une douleur prononcée se manifeste, vous ne devez pas hésiter à vous adresser au spécialiste.

Ces signes sont basiques, mais ils sont également trompeurs, car la douleur dans la région abdominale peut parler complètement d’autres maladies. Par conséquent, vous devez faire attention aux petits détails, tels que:

  1. Augmentation de la température. Si une forte fièvre persiste pendant une longue période, toutes les autres causes d'apparition sont exclues, le symptôme indique une appendicite. Chez les enfants, la température peut atteindre 40 °.
  2. Nausées et vomissements. Ces signes apparaissent chez presque tous les patients. En cas de maladie, les vomissements sont de nature réflexe. En règle générale, les plus petits enfants présentant une exacerbation de nausées appendiculaires se produisent beaucoup plus souvent que les adultes.
  3. La diarrhée ou la constipation sont assez rares, mais peuvent servir de symptômes d'inflammation de l'annexe. En règle générale, ces symptômes sont souvent la conséquence d'une intoxication alimentaire ordinaire.

Pour comprendre que l'appendicite a éclaté, de nombreux symptômes ne seront pas nécessaires: douleur aiguë, perte de conscience et graves attaques de vomissements. Il est dangereux que cela puisse causer une péritonite et un empoisonnement de tout l'organisme. Si une opération n'est pas effectuée dans la demi-heure qui s'ensuit, la mort est lourde.

Appendicite chronique

En fait, il s’agit d’une maladie assez rare, touchant principalement les adultes. Les symptômes sont pratiquement ceux avec une appendicite aiguë, cependant, ils peuvent ne pas être aussi prononcés, sans augmentation de la température. En règle générale, la douleur apparaît constamment, mais pas avec une telle force.

Signes caractéristiques du comportement humain dans l'appendicite:

  • En raison d'une douleur intense dans la région abdominale, une personne est incapable de bouger. Pour réduire la douleur, repose sur le côté droit, recroquevillé;
  • manque d'appétit en raison de vomissements constants, après quoi il n'y a pas de soulagement.

Ce qui ne devrait pas être fait si une appendicite est suspectée:

  1. Vous ne pouvez pas avoir recours à des analgésiques, mais seulement aggraver la situation.
  2. N'appliquez pas de coussin chauffant sur l'estomac, cela pourrait améliorer le processus inflammatoire.
  3. Ne prenez pas de laxatifs pour la constipation, exercez une pression sur l'appendice, peut provoquer une rupture.
  4. Vous ne pouvez pas différer l'appel d'un médecin, car les tristes conséquences ne vous feront pas attendre.

Une rupture de l'appendice et du pus pénétrant dans la région abdominale conduiront nécessairement à une péritonite, ce qui peut aggraver l'issue si le patient n'est pas opéré pendant plusieurs heures.

Comment les médecins déterminent-ils l'appendicite?

  1. La première chose à faire est d’indiquer avec précision au médecin les symptômes observés.
  2. Très probablement, vous devrez faire une échographie de la cavité abdominale et donner du sang pour un diagnostic précis, afin que le médecin puisse diagnostiquer avec précision.

Mais les symptômes ci-dessus n'apparaissent pas dans les groupes de personnes suivants:

  • les diabétiques;
  • les femmes enceintes;
  • les personnes âgées
  • patients cancéreux;
  • Infecté par le VIH;
  • petits bébés.

Appendicite chez les femmes enceintes

Lorsque l'appendicite chez une femme augmente, son pouls et sa respiration augmentent, sa température corporelle augmente, ainsi que des nausées et des vomissements qui peuvent être confondus avec une toxicose.

Selon la durée de la grossesse, la douleur peut être ressentie dans différentes parties de la région abdominale. Son emplacement dépend du degré de pression de l'utérus sur l'appendice: plus la période est longue, plus l'utérus exerce une pression sur l'appendice, et plus il s'élève, plus le lieu de la douleur se modifie.

Bien entendu, plus la grossesse est longue, plus il est probable que l’appendicite affecte négativement le fœtus. L'avortement est la complication la plus dangereuse et la plus fréquente après l'appendicite. D'autres conséquences sont le décollement placentaire, l'insuffisance intestinale aiguë, la péritonite.

Si une femme a ces symptômes pendant la grossesse, il est préférable de ne pas hésiter à consulter un médecin, car cela peut nuire non seulement à la femme, mais également au bébé à naître.

Appendicite aiguë chez les personnes âgées

L'appendicite est plus difficile à reconnaître chez les personnes âgées que chez les jeunes. En relation avec l'augmentation du seuil de sensibilité à la douleur, les patients ne font souvent pas attention à l'apparition de sensations désagréables dans la région iliaque.

Il y a une caractéristique - l'apparition d'une petite tumeur à l'endroit où se trouve l'appendice, après plusieurs jours de douleur légère dans cette région.

La température corporelle reste souvent normale ou peut augmenter légèrement, les nausées et les vomissements se produisent beaucoup plus souvent que chez les personnes d'âge moyen. Lorsque les processus physiques dans le corps sont lents, la rétention des selles ne joue pas un rôle important dans la détermination de l'inflammation de l'annexe.

Appendicite chez un enfant

Le plus difficile à identifier une appendicite chez les jeunes enfants. Si l'enfant se plaint de douleur, ne tirez pas avec l'appel d'une ambulance.

Chez les enfants de moins de 2 ans, cette maladie est extrêmement rare en raison de l’immaturité du système digestif. Selon les statistiques, les patients avec une appendicite sont plus fréquents à l'adolescence. Si l'enfant a plus de 7 ans, les symptômes d'inflammation de l'annexe seront similaires à ceux de l'adulte.

La difficulté à établir le diagnostic découle du fait que l'enfant commence à pleurer, est capricieux, ne peut pas clairement exprimer ce qui fait mal, comment cela fait mal. Mais il existe plusieurs signes distinctifs du comportement d’un enfant en cas d’inflammation du processus du caecum. Il s'accroupit, s'empare du ventre ou se couche sur le côté droit du ballon et ne lui permet pas de toucher son ventre.

La première nuit, après l'apparition de la douleur, l'enfant va dormir sans repos, se réveillant constamment. Souvent, les enfants ont une température élevée, pouvant atteindre 40 °. La douleur est aggravée en se penchant vers la droite et en s'habillant.

Les nausées et les vomissements ne sont pas des symptômes rares de l'appendicite chez les enfants. La condition de l'enfant se dégrade. Apparaît léthargie, faiblesse, perte d'appétit. Avec un contact aléatoire sur le ventre, l'enfant commence à pleurer, à crier.

Il faut se rappeler que les effets de la chirurgie pour enlever l’appendice chez l’enfant peuvent être bien pires que chez l’adulte, vous ne devez donc pas hésiter avec l’appel du médecin et la chirurgie.

Pour prévenir l'inflammation de l'appendice chez un enfant, vous devez connaître quelques raisons de bloquer l'appendice:

  1. Faible immunité. Les rhumes fréquents, les ARVI et la grippe entraînent une diminution de l'immunité en raison de la consommation de divers antibiotiques. En conséquence, l'organisme des enfants n'est pas en mesure de faire face aux bactéries nocives et aux diverses infections. Ils pénètrent dans le processus vermiforme et provoquent une inflammation.
  2. Objets et vers étrangers. De plus, l'enfant avale souvent la pelure des graines, les os avec les baies, les petits os du poisson, ce qui entraîne le blocage de l'appendice (appendicite).
  3. Excès d'aliments riches en protéines dans le régime alimentaire, alimentation excessive, obésité (ces raisons peuvent s'appliquer aux adultes).

En aucun cas, ne tardez pas à appeler une ambulance!

Donc, si vous trouvez une combinaison de même quelques-uns des symptômes ci-dessus, il existe un risque important que ce soit une appendicite. Mais après l'auto-examen, il est nécessaire d'examiner le chirurgien, avec lequel il ne faut pas hésiter, car il fera un diagnostic précis.

Comment déterminer l'appendicite à la maison?

Souvent, les premiers signes d'inflammation de l'appendicite sont confondus avec une grande variété d'attaques dans à peu près la même région: intoxication alimentaire, coliques néphrétiques, indigestion, etc. Le médecin peut retirer l'appendice très rapidement et avec précision, bien qu'avec un traitement rapide, mais cela nécessite la confirmation du diagnostic. Afin de reconnaître à temps tous les signes d’une inflammation de l’appendice commencée et de se rendre dans un établissement médical à temps pour l’examen nécessaire, il est nécessaire de connaître certaines caractéristiques de l’appendice.

Il est très important de ne pas confondre la douleur associée à l'appendicite avec les mêmes maladies mensuelles, les intoxications, les coliques ou d'autres maladies qui présentent des symptômes similaires.

Symptômes principaux

Tout d’abord, penser à une appendicite peut être causé par une douleur abdominale. Le plus souvent, s’il s’agit d’une inflammation de l’appendice, la douleur est localisée principalement du côté droit ou près du nombril. La douleur peut éventuellement se déplacer du centre de l'abdomen à droite et descendre sans atteindre le bord des os du bassin. Rappelez-vous que chez les femmes enceintes, l'appendicite peut changer d'emplacement en fonction de la durée de la grossesse, de sorte que la douleur peut être légèrement supérieure.

Essayez de vous coucher à plat sur une surface dure et appuyez légèrement sur le ventre dans la région de la douleur. Si, même avec une pression légère suffisante, vous ressentez une douleur vive au côté droit, appelez immédiatement une ambulance.

En règle générale, lorsque vous appuyez sur le ventre, vous devriez sentir que celui-ci est doux, que vos doigts le poussent légèrement à travers le tissu et le plonge. L'un des symptômes de l'appendicite sera un estomac dur, dans une certaine mesure même dur. Au-delà, faites attention s'il y a gonflement. Obtenez de l'aide médicale tout de suite.

Essayez de vous lever et de marcher debout. Aux premiers signes d'inflammation de l'appendicite, il est impossible de le faire sans ressentir une douleur intense. Et si vous essayez de vous "lover" avec vos jambes repliées sur votre poitrine, la douleur peut être beaucoup moins grande.

Caractéristiques principales

Vous devez également faire attention aux autres signes d'appendicite, il n'est pas du tout nécessaire qu'ils manifestent tout en même temps, quelques-uns suffisent pour savoir avec certitude que le moment est venu de demander l'aide des médecins:

Vous ne devriez pas reporter la visite chez le médecin si vous avez une température très élevée (38 ° - 39 °). Au cas où il serait beaucoup plus élevé, appelez une ambulance;

Les frissons et la transpiration excessive indiquent la présence d'inflammation dans le corps;

La constipation, surtout si on y ajoute des vomissements, vous fait clairement prendre conscience d'une inflammation de l'annexe;

La diarrhée, surtout si elle contient des particules de sang, dit la même chose;

Douleur dans le dos, semblable à la colique rénale;

Faux besoin de déféquer.

Qu'est-ce qui ne vaut pas la peine d'être fait si la question concerne l'inflammation possible de l'annexe:

Si, en plus des douleurs abdominales, vous avez une température élevée, vous ne devez pas attendre, il est préférable d'appeler un médecin ou une ambulance.

En aucun cas, ne prenez pas d'analgésiques ni de laxatifs, cela ne fera qu'aggraver la situation lorsque vous posez un diagnostic auprès de spécialistes.

Ne prenez aucun médicament pour l'estomac ou les intestins, ils ne peuvent que provoquer une forte réaction chimique pouvant déclencher une rupture de l'appendice.

Essayez de refuser de manger avant les soins médicaux, vous aurez peut-être besoin d'une chirurgie. Cela devrait également être fait afin de ne pas causer d'irritation de la muqueuse intestinale, ce qui peut augmenter considérablement la douleur.

Quand devrais-je appeler une ambulance?

Si vous observez plusieurs signes d'appendicite, surtout s'ils sont accompagnés de vomissements et de douleurs aiguës, appelez immédiatement une ambulance!

Une fois que les médecins se sont adressés à vous, il est très important de décrire avec précision tous vos symptômes et signes. Ne négligez aucune violation des 2 ou 3 derniers jours (vomissements ou diarrhée). Assurez-vous d'informer le médecin de la première douleur, à laquelle vous ne pourriez faire attention.

Pensez que pour que le diagnostic soit précis, le médecin doit vous examiner complètement, y compris en palpant l'abdomen, afin d'exclure la péritonite de la liste des diagnostics possibles. Si nécessaire, le médecin peut effectuer un examen rectal pour confirmer ou infirmer une appendicite. Avec la péritonite, les muscles abdominaux seront très tendus.

Lorsqu'un diagnostic implicite ou flou est souvent prescrit des examens supplémentaires: analyse d'urine et de sang, échographie des organes pelviens, la sonde (outil sous la forme d'une tige mince, conçue pour des procédures diagnostiques ou thérapeutiques dans diverses cavités et canaux du corps humain), etc.

Quelques bons conseils

La complication la plus dangereuse de l'appendicite est sa rupture. Lors de la stratification tissulaire, tout son contenu se trouve dans la cavité abdominale, qui est stérile, et l’infection y pénètre. Cela peut provoquer le développement d'une péritonite.

Il convient de rappeler que chez l’enfant, les premiers signes de l’appendicite peuvent apparaître différemment, en raison de l’immaturité de certains systèmes corporels. En outre, tous les enfants ne peuvent pas expliquer clairement et clairement où, comment et quoi ils ont mal. Le plus souvent, l'enfant souffre, estimant qu'il ne fait que mal aux intestins, alors qu'il peut refuser de manger et avoir envie de dormir. Par conséquent, si le bébé abandonne son plat préféré, vous devez vous méfier et découvrir la raison qui le gêne. Toutes les personnes ne présentent pas les symptômes et les signes décrits ci-dessus.

Les symptômes classiques n'apparaissent pas chez les personnes appartenant aux catégories suivantes:

les femmes enceintes au 3ème trimestre;

les personnes obèses;

patients transplantés d'organes;

Maladies avec des symptômes similaires

Il n'est pas toujours possible de reconnaître une appendicite lors du premier examen sans analyses et examens supplémentaires. Cela se produit uniquement parce que les principaux symptômes de l’appendice ressemblent beaucoup aux signes d’autres maladies qui "se contractent" douloureusement dans la même région.

Alors, voici une petite liste de ces maladies:

La maladie de Crohn (également appelée iléite terminale);

ulcère et perforation;

inflammation de l'intestin grêle;

rupture, parfois étirement, muscles abdominaux antérieurs et plus.

Loin de toujours faire un diagnostic précis facilite l'échographie des organes pelviens et de la cavité abdominale. Cela est dû au fait que sur l'échographe, vous pouvez voir quelque chose ou tout simplement ne pas le voir en raison de l'imperfection de l'équipement ou des compétences d'un spécialiste. Seule la laparoscopie peut donner un résultat de 100% lors du diagnostic.

Causes d'inflammation de l'appendice

Malgré le développement rapide de la médecine dans tous ses domaines, il n'a pas encore été possible d'explorer toutes les causes d'inflammation de l'annexe. On appelle appendicite des maladies inflammatoires qui passent souvent inaperçues et se manifestent soudainement. Il est impossible de prédire sa manifestation.

Une inflammation causée par divers micro-organismes (anaérobies, staphylocoques, E. coli, streptocoques, etc.) se produit dans l'annexe du cæcum.

Le résultat de l'inflammation de l'appendice est souvent une surcharge excessive du corps avec des protéines: excès alimentaire et obésité sur la base de l'alimentation. Les gens modernes passent beaucoup de temps assis au travail, puis à la maison près d'un ordinateur, un mode de vie aussi sédentaire peut également provoquer une inflammation de l'appendicite.

Comment éviter l'appendicite?

Afin de minimiser le risque d'appendicite, il est très important de maintenir une nutrition adéquate. Dans le même temps, essayez d'utiliser uniquement des protéines facilement digestibles dans votre alimentation. Ils sont principalement contenus dans une variété de produits laitiers.

Aussi besoin quotidien de manger des fruits et légumes frais. Les plus utiles seront cultivés dans leur jardin ou achetés à des résidents d'été. Essayez de ne pas trop manger, surveillez toujours les calories consommées.

Faites périodiquement des jours de jeûne et surveillez la santé du tube digestif, ne permettent pas l'apparition de constipation.

Une rupture d'appendicite est un risque de mourir, alors n'essayez pas de la guérir vous-même, mais passez les tests de votre médecin ou appelez une ambulance.

Rappelez-vous que la diminution de la douleur ou, au contraire, son augmentation excessive, peut indiquer l'apparition de complications graves.

Il est très important de connaître les premiers signes et symptômes de l’appendicite afin de pouvoir demander l’aide de spécialistes à temps.

Au moindre soupçon d'appendicite, surtout chez les jeunes enfants, appelez immédiatement une ambulance, il est préférable de s'assurer une fois de plus qu'il ne s'agit pas d'une inflammation de l'appendice.

Quelques cas intéressants de la pratique médicale

1 cas de pratique médicale

Un jeune garçon de 28 ans souffrant d'une douleur au côté droit s'est présenté au rendez-vous du médecin. Lorsqu'on leur a demandé depuis combien de temps la douleur a commencé, la réponse a été qu'il y a environ 8 heures. Bock a commencé à se faire mal à l'improviste, sans raison apparente, alors que sa température a légèrement augmenté à 37,8 ° C.

Au cours de l'examen, le médecin a déterminé que la douleur se propageait du côté gauche dans la zone située juste en dessous du nombril. À première vue, les symptômes évoquaient une péritonite.

Une appendicite aiguë a été diagnostiquée chez le patient. Le jeune homme a été immédiatement emmené au service de chirurgie du bloc opératoire pour y subir une laparotomie.
Au cours de l'opération, il semble que le processus du cæcum ne soit pas modifié malgré la présence d'un épanchement séreux dans le péritoine. Il a été décidé d'examiner de plus près le petit et le gros intestin. En conséquence, un diverticule enflammé (canal biliaire embryonnaire) a été trouvé à leur jonction. Il a été retiré parce que c'est lui qui a provoqué des symptômes similaires à ceux de l'appendicite. Le plus souvent, l'inflammation du diverticule survient sans aucun symptôme et n'est décelée chez 5% des personnes que pendant la laparoscopie ou lors d'une autre opération.

2 cas de la pratique médicale

Un homme de 65 ans soupçonné d'appendicite aiguë a été emmené en ambulance à la salle d'urgence de l'hôpital. Ont été pris les tests nécessaires et effectué des enquêtes supplémentaires. Il a été décidé d’opérer, car il n’était pas possible d’éliminer la douleur d’une autre manière. Le patient a accepté l'opération.

Au cours de l'opération, le chirurgien a découvert une annexe enflammée avec une consistance dense. Sa longueur était de 3,5 à 4 cm, une plaque de fibrine et des signes clairs d'inflammation étaient présents. L'annexe a été supprimée. Après l'opération, les plaies ont commencé à s'infecter un peu, mais le patient a été renvoyé chez lui.

Après 21 jours, un avis a été obtenu après l'examen de l'annexe. Résultat: cancer de l'appendicite. Les données nécessaires ont été transférées à la clinique sur le lieu d'observation du patient. Il a été convoqué à la réception pour consultation avec un oncologue. L'homme a choisi de refuser un traitement supplémentaire. Après 6 mois, il est mort.

3 cas de la pratique médicale

Une femme de 82 ans a été amenée à l'hôpital en ambulance avec des plaintes de douleurs abdominales basses. Selon les résultats de l'examen, l'historique de la maladie et l'interview du patient, on a conclu à la nécessité d'une opération urgente pour retirer l'appendicite aiguë.

La patiente était préparée pour la chirurgie et amenée au bloc opératoire du service de chirurgie. À la suite d'une laparoscopie, le chirurgien n'a pas noté d'anomalie de l'annexe. Cependant, lors de l'examen de la jonction du petit et du gros intestin, un petit trou a été trouvé à travers lequel le contenu de l'intestin est entré dans la cavité abdominale. La cause de ce trou est un corps étranger (os de poisson) qui a été retiré en toute sécurité. Perforation intestinale cousue. Le traitement postopératoire et l'observation nécessaires ont été effectués. La patiente est rentrée chez elle dans un état satisfaisant.

Ce ne sont que quelques cas réels de la pratique des chirurgiens. Les cas décrits ne font que confirmer l'affirmation qu'il ne faut pas espérer avoir une chance et attendre que tout se passe tout seul. Il est préférable d'appeler immédiatement une ambulance et de rester calme tout en aidant des médecins qualifiés.

Les signes de l'appendicite ne parlent pas toujours de l'inflammation de l'appendice du caecum, souvent avec des symptômes similaires, des pathologies complètement inattendues pour le patient, dont dépend son état de santé.

Auteur de l'article: Volkov Dmitry Sergeevich | Ph.D. chirurgien, phlébologue

Éducation: Université d'État de médecine et de dentisterie de Moscou (1996). En 2003, il a reçu un diplôme d'un centre médical éducatif et scientifique pour la gestion des affaires du président de la Fédération de Russie.

Comment les médecins diagnostiquent-ils une appendicite dans un hôpital?

L'inflammation aiguë de l'appendice, ou appendicite, est une maladie dangereuse qui nécessite une intervention chirurgicale. Mais avant cela, des diagnostics sont nécessaires. Nous comprendrons comment l’appendicite est déterminée à l’hôpital, quels tests sont effectués, quelles méthodes de palpation abdominale et quelles méthodes exactes de diagnostic instrumental sont utilisées.

Anamnèse standard

La prise d'antécédents appropriés joue un rôle important dans le diagnostic de l'appendicite. Les plaintes caractéristiques, les symptômes et les caractéristiques individuelles aident grandement à poser un diagnostic correct.

Les antécédents standard sont rassemblés en plusieurs étapes, au cours desquelles certaines caractéristiques, symptômes caractéristiques ou maladies provoquant une inflammation de l'annexe sont identifiés.

  1. Stade 1. Plaintes du patient. Le médecin écoute le patient, s'intéresse à ses sentiments. Il demande quand la douleur dans l'abdomen est arrivée, leur mouvement et leur intensité. Découvre les manifestations concomitantes de la détérioration de la santé (nausée, vomissement ou faiblesse).
  2. Stade 2. Symptomatique. L'identification des symptômes, notamment pathognomoniques (spécifiques à une maladie), joue un rôle important dans le diagnostic. Les symptômes caractéristiques de l'appendicite sont vérifiés par de nombreux signes. Pour énoncer le diagnostic, il suffit de vérifier 3-4 symptômes.
  3. Étape 3. Anamnèse de la vie du patient. Le médecin s'intéresse au mode de vie du patient (existe-t-il de mauvaises habitudes, un mode de vie sain), des comorbidités pouvant provoquer une inflammation (invasions helminthiques, constipation fréquente, troubles de la coagulation du sang, dysbiose prolongée, maladies non infectieuses du système génito-urinaire).

Plaintes des patients

Lorsque l'appendicite se plaint de douleurs abdominales. Un symptôme caractéristique est le mouvement de la douleur de la région ombilicale vers la région iliaque droite. Cette migration de la douleur est associée à une caractéristique de l'innervation intestinale.

Le patient se plaint de nausée, de faiblesse, de diarrhée ou de constipation. Certains ont noté une douleur accrue en marchant, en éternuant ou en toussant (un symptôme de Cheremsky-Kushnirenko, ou un symptôme de la toux). En règle générale, chez les patients adultes, les plaintes sont intelligibles et permettent d'arriver à une conclusion logique. Mais chez les patients présentant des caractéristiques particulières (nourrissons et jeunes enfants, personnes âgées atteintes de démence, personnes présentant un appendice atypique, femmes enceintes), les plaintes ne reflètent pas le tableau dans son ensemble ou ne l’affiche pas complètement. Les médecins traitent ces patients avec une prudence et une attention particulière afin de ne pas laisser passer le développement de complications.

Palpation et percussion

La palpation et la percussion permettent de révéler l’image complète de la maladie. À l'aide de la palpation et de la percussion, le médecin identifie les symptômes permettant de déterminer l'appendicite:

  1. Symptôme Obraztsova. Lorsque vous soulevez la jambe droite redressée, la douleur augmente.
  2. Symptôme Sitkovsky. Le patient est invité à se coucher sur le côté gauche. Dans ce cas, la douleur dans le côté droit augmente.
  3. Symptôme Rovzinga. Pousser la palpation du tractus intestinal inférieur provoque une douleur.
  4. Symptôme Razdolsky. En tapotant le bord de la paume le long de la paroi abdominale, la douleur augmente.
  5. Symptôme de résurrection, ou "un symptôme d'une chemise." En tendant le haut du vêtement du patient de haut en bas, il est tenu les doigts vers la région iliaque droite. Si vous soupçonnez une appendicite, la douleur augmente.

Il existe également un symptôme de Shchyotkin-Blumberg. En appuyant sur la région iliaque droite, la douleur diminue et avec un retrait brutal du bras après quelques secondes, elle augmente considérablement. Ce symptôme survient lorsque les parois du péritoine sont impliquées dans le processus inflammatoire. Symptôme Shchyotkina-Blumberg indique le début de la péritonite (inflammation du péritoine).

Tests sanguins pour l'appendicite

Les analyses de sang peuvent révéler diverses pathologies. Par conséquent, quand une inflammation de l'annexe est une numération globulaire complète. La définition de l'inflammation se produit sur les indicateurs suivants:

  • Nombre de leucocytes. Une augmentation du taux de leucocytes dans le sang indique la présence d'une inflammation.
  • ESR. Une augmentation de la vitesse de sédimentation des érythrocytes indique une inflammation.

La numération globulaire complète est une méthode de diagnostic auxiliaire. Il est effectué dans n'importe quelle clinique et vous permet d'identifier le processus inflammatoire dans le corps.

Comment déterminer l'appendicite à l'aide d'une analyse d'urine?

L'analyse d'urine avec une appendicite vous permet d'identifier l'inflammation dans le corps. Avec la localisation pelvienne de l'annexe, la nature de la miction et la composition de l'urine peuvent changer. Dans ce cas, le taux de leucocytes, d'érythrocytes, de protéines et de bactéries dans l'urine augmente.

La détermination des indicateurs d'urine facilite les études de diagnostic différentiel. Avec elle, les experts éliminent la lithiase urinaire et d’autres pathologies du système génito-urinaire.

Méthodes de diagnostic instrumentales

Diagnostiquer une appendicite aiguë est impossible sans méthodes instrumentales. L'appendicite est détectée par les études suivantes:

  • Échographie (ultrasons);
  • CT (tomodensitométrie);
  • IRM (imagerie par résonance magnétique);
  • laparoscopie.

L'échographie est la méthode de diagnostic la plus simple et la plus abordable. Avec elle, vous pouvez déterminer la maladie dans la plupart des cas. Inconvénient: la définition de l'appendicite au stade initial est impossible. La pousse n'est visible que lorsqu'il y a une forte inflammation et une augmentation de la taille.

La tomodensitométrie vous permet de créer des images en couches de tous les organes de la cavité abdominale et d'identifier le processus inflammatoire à un stade précoce. Parfois, un test peut être effectué avec un agent de contraste pour déterminer plus précisément les processus. Inconvénient: il n’existe pas dans toutes les cliniques publiques et les diagnostics privés coûtent très cher. Mais pour des indications vitales, le diagnostic est réalisé dans le cadre de la MLA. Il est à noter que lors de la tomodensitométrie, le patient est exposé à plus de radiations que lors de la radiographie thoracique. Faire la tomographie est souvent déconseillé.

La laparoscopie est réalisée uniquement dans un hôpital. Avec son aide, la maladie est diagnostiquée avec le plus de précision. En utilisant un instrument spécial du trocart dans la cavité abdominale, faire 2 ou 3 ponctions. Le chirurgien examine l'appendice avec un appareil spécial (vidéo-capéroscope) à travers la ponction paraumbilicale, détermine la probabilité de sa rupture et le risque de lésion des organes voisins. Après une laparoscopie, une appendicectomie (retrait de l'annexe) peut être réalisée. Inconvénient: est une intervention chirurgicale (une anesthésie est nécessaire), toutes ne peuvent pas être effectuées.

L'IRM (imagerie par résonance magnétique) est la méthode la plus sûre parmi les plus précises. Les ondes magnétiques permettent d'obtenir une image en couches des tissus affectés. La tomographie est présentée aux patients ayant des problèmes de santé et aux femmes enceintes dans le cas où il est impossible de mener une autre étude. Inconvénient: prend plus de temps (parfois plusieurs heures).

Les méthodes radiographiques de diagnostic de l'appendicite aiguë sont réalisées dans le cas où il est nécessaire d'effectuer un diagnostic différentiel. À l’aide des rayons X, ils révèlent des processus pathologiques dans les organes. Pour un résultat précis, un test avec un agent de contraste est utilisé. Inconvénient: les radiations nuisent à la santé du corps.

Il existe de nombreuses méthodes pour déterminer l'appendicite. Naturellement, il n’est pas nécessaire de les utiliser tous en même temps. Un médecin expérimenté peut établir un diagnostic pour plusieurs d'entre eux. De plus, la majorité des patients suspectés d'inflammation de l'appendice sont livrés à l'hôpital par les services ambulanciers.

Appendicite - quel médecin sera en mesure de diagnostiquer correctement


L'inflammation de l'appendice est l'une des pathologies chirurgicales les plus courantes nécessitant une intervention d'urgence. Une appendicite accompagnée de manifestations aiguës de la maladie peut survenir au moment le plus inopportun de la vie et pratiquement en chacun de nous, allant du petit bébé à la personne âgée. La plupart d’entre nous comprenons que l’appendicite simple est la plus facile à opérer, que l’intervention chirurgicale est généralement simple et que la période de récupération ne prend que quelques jours. Mais pour pouvoir subir le traitement nécessaire à temps, il est nécessaire non seulement de connaître les principaux symptômes de l'appendicite, mais également de savoir quel médecin sera en mesure de poser correctement le diagnostic et de suggérer la bonne tactique de traitement.

Quel médecin identifie et traite l'appendicite à écoulement aigu

L'appendicite avec les manifestations les plus aiguës de l'inflammation est considérée comme une pathologie chirurgicale. Lorsque l'inflammation se produit dans l'organe, un foyer purulent se forme rapidement et si le processus vermiforme n'est pas éliminé à temps, il va éclater et toute la masse purulente va sortir et nécessiter une intervention chirurgicale extensive. Par conséquent, pour aller si on soupçonne une inflammation de l'annexe pour obtenir des conseils, il est nécessaire de voir un chirurgien. Indiquez que le stade aigu de l'appendicite peut inclure de tels signes:

  • Douleur apparaissant d'abord dans la partie supérieure de l'abdomen puis, après quelques heures, vers la région iliaque droite, c'est-à-dire presque en baisse.
  • Des nausées, des troubles dyspeptiques sont possibles, souvent une augmentation de la température.
  • Vomissements, le plus souvent c'est une fois.
  • Avec une réaction inflammatoire prononcée dans le corps des signes d'intoxication du corps.

Il faut dire que les symptômes énumérés se rapportent à la variante typique de l'appendicite. Mais il existe également une évolution atypique de la maladie, dans laquelle les signes d'inflammation de l'appendice sont lissés ou les douleurs détectées uniquement au sommet ou dans tout l'abdomen inférieur. Par conséquent, lorsque divers changements de santé, douleurs abdominales avec localisation différente, troubles dyspeptiques apparaissent, il est nécessaire de demander conseil et des éclaircissements sur la raison auprès du district ou de tout autre médecin généraliste ou de contacter le service des urgences de tout hôpital public. Le médecin de service n'a pas le droit de refuser de vous examiner et, si nécessaire, tout spécialiste enverra le patient pour une consultation chez le chirurgien.

Le médecin pose un diagnostic non seulement sur la base des antécédents et de l'examen du patient. Afin de déterminer avec précision tous les changements et d'établir le diagnostic, des analyses de sang et d'urine sont effectuées, si possible, un examen instrumental est réalisé. L'appendicite est également confirmée par divers tests dont la méthodologie doit être parfaitement maîtrisée par tout médecin-chirurgien expérimenté. C'est-à-dire qu'il est naturellement possible de créer soi-même une inflammation aiguë de l'appendice, mais ce ne sera pas toujours un diagnostic fiable sans expérience appropriée.

Où se tourner si vous soupçonnez une appendicite

Après avoir enregistré les prétendus signes d'appendicite, il est nécessaire de ne pas remettre l'examen médical à une date ultérieure. Lorsque vous décidez qui contacter en cas de suspicion d'inflammation de l'annexe, vous pouvez procéder de différentes manières:

  • Pour des douleurs aiguës et intenses, une détérioration grave de l'état de santé, il sera nécessaire d'appeler une ambulance à la maison ou sur le lieu de travail. Après avoir examiné et palpé l’abdomen, le médecin de l’ambulance décidera si vous avez besoin d’un nouvel examen immédiat ou si le diagnostic du corps peut être différé de plusieurs jours.
  • Pour les douleurs abdominales sourdes avec une localisation floue, il n’est pas nécessaire de retarder l’examen. Dans ce cas, vous pouvez contacter votre feldsher ou votre thérapeute local. Après l'examen, le médecin rédigera les instructions nécessaires pour les tests et l'enverra pour un examen supplémentaire à des spécialistes restreints.
  • L'appendicite peut être pendant la grossesse. Chez les femmes enceintes, une inflammation aiguë peut se développer selon un scénario atypique et, par conséquent, ressentant tout signe gênant dans l'abdomen, la future mère doit nécessairement informer du changement de l'état de santé de son gynécologue.
  • Chez les femmes, les signes d'appendicite ressemblent souvent à une grossesse extra-utérine. Avec un retard, la douleur dans l'abdomen ne sera pas superflue pour subir une échographie dans un bref délai et un examen par un gynécologue.

Avec l'appendicite, tous les soins médicaux dans la phase aiguë de la maladie dans les établissements publics sont gratuits. Tous les hôpitaux et cliniques bénéficiant d’un financement de l’État sont tenus d’examiner les citoyens russes. Le patient n'est pas seulement examiné gratuitement, il est ensuite traité. Appendicectomie, c'est-à-dire la suppression de l'appendice enflammé de la manière traditionnelle, c'est-à-dire que l'utilisation d'une opération conventionnelle est gratuite. Le médecin doit décrire en détail tous ses sentiments, expliquer quand la douleur a commencé, s’il existe des troubles dyspeptiques. Si possible, il est conseillé de prendre avec vous une carte de consultation externe, elle indique toujours les opérations transférées, les allergies aux médicaments et les pathologies chroniques. Sur la base de ces données, le médecin pourra exclure ou suggérer d’autres pathologies associées aux douleurs abdominales.

En particulier, il est nécessaire de traiter avec des signes indiquant une appendicite chez les enfants. À cet âge, l'inflammation se développe très rapidement et plus tôt des soins médicaux qualifiés sont fournis, plus l'enfant subira facilement une intervention chirurgicale et la période de rétablissement qui suit. Si l'enfant ne s'inquiète pas des douleurs abdominales aiguës mais périodiques, il devrait d'abord être examiné par un pédiatre. À l'avenir, après des tests et des examens de diagnostic, le médecin décidera - à qui d'autre envoyer le bébé afin de déterminer avec précision la cause des différents types de douleur abdominale.

Les symptômes de l'appendicite ressemblent souvent à ceux d'autres maladies. Certaines d'entre elles ne sont pas traitées par un chirurgien mais par un thérapeute ou un autre spécialiste. Mais certaines maladies de type appendicite nécessitent également une intervention chirurgicale d'urgence.

Diagnostic différentiel de l'appendicite

Les médecins différencient une appendicite aiguë en trois groupes de changements de maladie de nature différente.

Pathologies traitées de manière conservatrice:

  • Infarctus du myocarde. La similitude avec l'appendicite est due à la localisation de la douleur dans la partie supérieure de l'abdomen, ce qui est également possible en cas de crise cardiaque aiguë.
  • Pneumonie à droite et pleurésie. L'inflammation des poumons est souvent accompagnée de douleurs abdominales et de tensions musculaires, ces symptômes sont particulièrement caractéristiques chez les enfants.
  • La dysenterie et la gastro-entérite à écoulement aigu diffèrent de l'appendicite par la nature de la douleur. Dans ces maladies, la douleur est des crampes, des vomissements répétés, dans la plupart des cas, une diarrhée est constatée. Pendant la palpation, il n'y a pas de tension musculaire et il n'est pas possible de déterminer avec précision le point le plus douloureux.
  • Helminthiase Un enchevêtrement de parasites peut obstruer la lumière intestinale, provoquant une douleur aiguë et des symptômes d'intoxication. Lors des tests d'invasion helminthique, le médecin observera un grand nombre d'éosinophiles et de signes d'anémie.
  • L'annexite est une inflammation de l'ovaire. La douleur causée par cette maladie peut donner dans l’entrejambe, l’aine, dans le passé, une femme avait des antécédents de maladies génitales, possiblement une violation du cycle menstruel.

Pathologies nécessitant une chirurgie planifiée:

  • Urolithiase. Avec le développement aigu et le blocage de la pierre urétérale, il y a une colique rénale avec une douleur paroxystique dans la région du bas du dos. La douleur peut faire tomber l'abdomen.
  • La maladie de Crohn.
  • Cholécystite calcique dans la phase aiguë.
  • La formation du caecum.

Pathologies nécessitant une chirurgie d'urgence:

  • Ulcère gastrique perforé. Elle se distingue de l'appendicite par l'aspect aigu de la douleur de l'estomac causée par le poignard, et le patient développe des signes de choc.
  • Grossesse extra-utérine. En plus de la douleur, une femme peut avoir un écoulement sanglant dans un petit volume du tractus génital, il y a un retard de la menstruation ou un changement dans leur nature. En cas d'hémorragie grave, il y a aussi des signes de choc.
  • Obstruction intestinale aiguë de l'appendicite se distingue par l'absence d'une forte tension des muscles de la paroi abdominale, lors de la palpation, le médecin peut déterminer la formation intestinale - invaginer.

En raison de la similitude de l'appendicite avec les maladies ci-dessus, le patient doit toujours faire l'objet d'un examen approfondi. Si nécessaire, le médecin fait appel à d'autres spécialistes pour examiner le patient et procède à des examens complémentaires. La décision de procéder à une opération est prise uniquement sur la base de la totalité des données obtenues lors de l'inspection et de l'examen. Le résultat des interventions tant conservatrices que chirurgicales dépend en grande partie du stade de développement du processus pathologique auquel une personne malade s'adressera chez le médecin. Par conséquent, après avoir constaté des signes semblables à ceux de l'appendicite dès les premières heures qui suivent leur apparition, il est nécessaire d'appeler l'ambulance la plus proche ou de se rendre à l'hôpital de son propre chef. Il est nécessaire de se faire tester rapidement, même si les douleurs abdominales de nature différente persistent pendant six heures, avec ou sans pauses. Lors de la fixation de la douleur avant l'examen par un spécialiste, il est impossible de prendre des analgésiques, il est interdit d'appliquer une bouillotte sur l'estomac, de préférence à ce moment-là, et de ne pas manger ni boire moins d'eau.

L'appendicectomie est considérée comme l'une des opérations les plus faciles en chirurgie pratique, mais uniquement si l'inflammation de l'appendice n'est pas compliquée par d'autres modifications. Pour éviter cela, il est toujours nécessaire de demander l'aide des agents de santé dès les premières heures de l'apparition de la douleur et d'autres changements de la santé.