Principal / Gastrite

Appendicite chez les femmes: symptômes et premiers signes

Gastrite

L'appendicite chez les femmes est beaucoup plus courante que chez les hommes, et peu importe combien d'années une femme peut subir une appendicite chez une fille de 20 ans et chez une femme adulte de 60 ans.

Tout s’explique par le fait que l’appendicite est un processus inflammatoire du processus vermiforme du côlon, qui peut être causé par une inflammation des organes adjacents situés dans la région abdominale. Chez la femme, il y a plus d'organes dans la cavité abdominale que chez l'homme, ce qui explique leur plus grande susceptibilité à cette maladie.

Par conséquent, vous devez absolument savoir comment les symptômes de l'appendicite apparaissent chez les femmes et quels sont les premiers signes auxquels vous devriez faire attention. Ces connaissances aideront à temps à demander l’aide de spécialistes, ce qui évitera des complications.

Causes d'inflammation de l'appendice

Les causes de l'appendicite peuvent être:

  • déplacement du processus ou perturbation de son apport sanguin normal dans un endroit atypique - provoque souvent une appendicite chez les femmes enceintes;
  • activation de la microflore du gros intestin;
  • inflammation du tissu lymphoïde dans l'annexe;
  • chevauchement des calculs fécaux intestinaux.

Peu importe pour un patient, c’est précisément la raison qui a provoqué une inflammation de l’annexe - le seul traitement efficace contre la maladie est un traitement chirurgical immédiat.

Premiers signes

Tous les symptômes de l'appendicite chez les femmes ne peuvent pas être énumérés. Cela dépend en grande partie de l'âge du patient et de l'emplacement de l'appendicite, ou plutôt de l'annexe.

Les signes les plus courants d'appendicite chez les femmes sont:

  • douleur abdominale aiguë;
  • augmentation de la température;
  • attaque de vomissement;
  • perte d'appétit;
  • troubles des selles;
  • faiblesse générale.

Parfois, l'inflammation se produit sous une forme chronique. Dans de tels cas, les symptômes de la maladie ressemblent aux signes ci-dessus, mais ils sont beaucoup moins prononcés.

Symptômes de l'appendicite chez les femmes

Chez la femme, les symptômes de l'appendicite se manifestent principalement par une douleur abdominale aiguë. La pathogenèse classique de la maladie se manifeste par des symptômes en développement constant: douleur, nausée, vomissement, fièvre, dyspepsie.

Détails sur chaque symptôme dans les débuts de l'appendicite:

  1. Douleur Au début de l'inflammation, les douleurs sont pressantes, tirantes (c'est-à-dire non aiguës), en termes de localisation - pas nécessairement du côté droit. Ils peuvent donner au côté gauche, dans la région des côtes, pour se concentrer autour du nombril. Chez les femmes enceintes, la gêne se produit plus souvent au sommet de l'abdomen, sous les côtes. Au fil du temps, la douleur se propage dans tout l'abdomen, puis se concentre dans la région de l'appendice, peut être permanente ou des convulsions, des crampes. La particularité des douleurs «appendiculaires» est qu’elles s’aggravent avec la tension, le rire et la toux.
  2. Nausées et vomissements - une manifestation typique de l'inflammation de l'annexe. Chez une femme adulte, des vomissements surviennent généralement une fois, chez un enfant - plusieurs. Cela peut être une flatulence, une diarrhée (diarrhée), des mictions douloureuses fréquentes. Ce sont ces symptômes qui distinguent l'inflammation de l'appendice d'autres inflammations possibles avec des douleurs similaires (par exemple, une inflammation des reins).
  3. La fièvre Appendicite satellite fréquent - fièvre. Habituellement, il ne dépasse pas la fièvre fébrile (37.0-38.00С).
  4. Dyspepsie. L'augmentation de l'intoxication s'accompagne d'un trouble de l'acte de défécation - dyspepsie sous forme de constipation, plus souvent de diarrhée. La dyspepsie se produit dans le contexte de mictions fréquentes, résultant de l’implication de la vessie dans la pathogenèse. La couleur de l'urine est intense, sombre.

En règle générale, les premiers symptômes d’une appendicite aiguë chez la femme se manifestent dans le cadre d’un état de santé normal, sans aucun précurseur, plus souvent le soir ou la nuit.

Symptôme de Gendrinsky

Lorsque vous appuyez sur le point situé sous le nombril chez les femmes souffrant d'appendicite en position ventrale, une douleur peut se produire - cela suggère que les organes de l'accouchement sont impliqués dans l'inflammation. Après s'être levée, la douleur s'intensifie.

Le symptôme de Shchetkin Blumberg

Chez les femmes, un symptôme d'appendicite sous forme de douleur après la palpation peut survenir - il s'agit d'un signe évident d'inflammation péritonéale.

Symptôme Promptova

Ce symptôme est détecté lors de l'examen du vagin - en cas de douleur lors de l'examen du col, des douleurs peuvent survenir, ce qui indique une inflammation des appendices.

Symptômes similaires

Les symptômes d'appendicite chez les femmes adultes peuvent être confondus avec:

Par conséquent, pour exclure la possibilité d'un diagnostic incorrect de la maladie, le médecin peut poser des questions de clarification.

Appendicite chronique chez la femme

Les symptômes les plus courants d'appendicite chronique incluent:

  • morbidité modérée, caractère constant ou paroxystique sur le côté droit de l'abdomen.
  • parfois, des douleurs peuvent irradier le bas du dos, l'aine ou la cuisse droite - cela dépend de l'emplacement de l'appendice dans le péritoine de chaque personne.
  • troubles persistants des selles sous forme de constipation ou de diarrhée.
  • pendant les exacerbations, apparaissent des nausées et des vomissements.

Les principaux signes d'appendicite chronique chez les femmes sont les caractères d'un grand nombre de maladies gastro-intestinales. Le médecin devra différencier cette maladie de la cholécystite, des calculs rénaux et de l’ulcère peptique, des maladies chroniques des appendices utérins.

Suppression d'appendicite

En fonction de la situation clinique, l’opération est réalisée en urgence ou selon le plan.

  1. Opération prévue En cas de contre-indications à une intervention d'urgence, l'opération est effectuée après l'élimination des menaces. Le moment de l'opération prévue est déterminé en fonction du moment du traitement palliatif (élimination de la menace) et du rétablissement.
  2. Intervention d'urgence. L'indication est une phase aiguë ou une exacerbation d'une inflammation chronique. L'opération est réalisée 2 à 4 heures après l'admission à l'hôpital. L'urgence est due au développement rapide de conséquences dangereuses (péritonite, perforation des parois du processus, déversement de pus dans la cavité abdominale).

En moyenne, le séjour du patient après une intervention chirurgicale pour enlever une appendicite à l’hôpital est de 10 jours. En cas de besoin en surveillance supplémentaire ou en traitement, ce délai peut être prolongé selon les recommandations du médecin traitant.

Les premiers signes d'appendicite chez les femmes

Les processus inflammatoires dans la cavité abdominale sont des conditions dangereuses, souvent aiguës, qui nécessitent dans la plupart des cas des soins chirurgicaux d'urgence. La cause de l'inflammation dans les tissus et les organes du péritoine peut être des infections, des blessures, une irritation avec des agents alimentaires (principalement d'origine chimique: colorants, conservateurs, stabilisants). La mortalité en cas d'intervention médicale tardive chez ce groupe de patients pouvant atteindre 34,1%, il est donc important de connaître les symptômes de pathologies possibles, en particulier si une personne est à risque et est souvent exposée à des facteurs provocants.

Les premiers signes d'appendicite chez les femmes

L'appendicite est l'une des pathologies chirurgicales les plus graves du péritoine. C'est un catarrhe (inflammation) de l'appendice ressemblant à un ver, qui est attaché au caecum à l'aide d'un mésentère - un ligament qui attache les organes de l'espace péritonéal à la paroi arrière de l'intestin. Chez les femmes, la fréquence du diagnostic d'appendicite est près de 20% plus élevée que chez les hommes du même âge. L'âge moyen des patients atteints de diverses formes d'appendicite est de 30 à 40 ans. L'inflammation la plus dangereuse de l'appendice pendant la grossesse, car dans ce cas, lors de la fourniture de soins d'urgence, il existe un risque de complications et de pertes de sang importantes. Pour éviter la péritonite et d'autres conséquences graves, il est nécessaire de connaître les premiers signes d'appendicite chez la femme et de pouvoir les distinguer des autres symptômes pathologiques.

Causes de la pathologie chez la femme

Malgré la forte prévalence de l'appendicite dans toutes les catégories d'âge (environ 89,1% de tous les processus inflammatoires du péritoine), les scientifiques n'ont toujours pas identifié les causes exactes de la pathologie. À ce jour, il existe quatre théories, dont la principale est considérée comme une obstruction de la lumière de l'annexe, ce qui entraîne une production accrue de mucus, ce qui crée de bonnes conditions pour la reproduction d'une flore pathogène. L'occlusion peut également se produire en raison d'une invasion helminthique, ainsi que lors de processus tumoraux ou de corps étrangers pénétrant dans la cavité abdominale. Dans ce contexte, une thrombose aiguë des vaisseaux de l’appendice se développe, ce qui conduit à une nécrose (nécrose) rapide des tissus et des cellules de l’organe.

L'inflammation infectieuse de l'annexe peut également être une maladie secondaire sur fond de pathologies infectieuses transférées, par exemple, gastrite, tuberculose, helminthiases. Dans certains cas, une vascularite systémique - inflammation immunopathologique des capillaires, des artères, des veines et d'autres vaisseaux sanguins - peut entraîner un processus inflammatoire aigu.

Quelle est l'appendicite

Parmi les autres causes d'appendicite chez les femmes de tout âge, les médecins incluent également:

  • constipation chronique et syndrome de l'intestin paresseux;
  • faible teneur dans le régime alimentaire d'aliments riches en fibres (céréales, céréales, légumes verts, légumes, fruits);
  • ingestion de corps étrangers pouvant endommager les organes du tube digestif et de la cavité abdominale (pépins de raisin, arêtes de poisson);
  • adhérences présentes dans certaines maladies chroniques: annexite, cholécystite, colite, etc.

Faites attention! Dans certains cas, l’appendice carcinoïde peut être la cause d’une inflammation aiguë. C'est une tumeur potentiellement maligne, caractérisée par une croissance lente. L'activation de médiateurs inflammatoires, en grande partie contenus dans les muqueuses de l'annexe, peut également conduire à une appendicite.

De quel côté est l'appendicite chez les femmes

Le syndrome douloureux est le principal signe typique de l'appendicite, mais il n'est pas toujours possible de le diagnostiquer correctement. L'attaque chez la femme commence généralement par une douleur légère, concentrée dans la région épigastrique. C'est une zone d'espace épigastrique située dans la partie supérieure de l'abdomen. Chez certaines femmes, la douleur peut être localisée au centre de l'anneau ombilical ou dans la région ombilicale. Dans les 10-12 heures, la douleur retient généralement son intensité et commence à s'intensifier 1-2 jours après le début de l'attaque. La nature des sensations décrites par la plupart des patients est une douleur intermittente causée par des crampes accompagnée de courtes périodes de silence. L'intensité de la douleur au cours de la première journée reste dans des limites modérées.

Un symptôme typique de l'inflammation de l'appendice est le déplacement de la douleur dans la région iliaque droite. Environ 13% des patients ressentent immédiatement une gêne lors de cette projection, mais un tel tableau clinique n’est pas considéré comme typique des cas classiques d’appendicite catarrhale. Les femmes dont le seuil de douleur est faible peuvent décrire la douleur comme étant une douleur renversée ou environnante, sans spécifier d'emplacement précis ni déterminer le point de la douleur maximale.

Les sensations désagréables pendant l'appendicite sont aggravées par tout effort physique, par exemple un changement de position du corps ou la marche, de sorte que la femme essaie de prendre une position couchée (du côté droit), dans laquelle la douleur diminue un peu. Il est possible de reconnaître une crise d'appendicite par la posture caractéristique lorsqu'une femme tente de décharger les muscles abdominaux en menant ses genoux vers l'abdomen. Cette situation s'appelle la «position fœtale» et est considérée comme l'un des principaux signes d'inflammation aiguë.

Où peut être localisée douleur lors de l'inflammation de l'annexe

C'est important! L'attaque de l'appendicite commence toujours par une douleur qui, le plus souvent, est spastique et ressemble à une douleur de crampes. Si des symptômes d'intoxication ou un état fébrile deviennent les premiers symptômes de la pathologie, et seulement après l'apparition de cette douleur sourde ou coupante, il s'agit probablement d'une gastro-entérite, une inflammation combinée aiguë de l'estomac et des intestins.

Symptômes de l'appendicite chez les femmes

Les premiers signes d'appendicite chez les femmes

Comme l'appendicite a une symptomatologie assez diffuse, ses symptômes sont souvent perçus comme des symptômes de maladies gynécologiques, en particulier si une femme souffre d'une pathologie chronique et risque de développer des complications à partir du système urinaire. Par conséquent, il est très important de connaître les symptômes de l'appendicite et de pouvoir les comparer aux signes d'autres maladies, car les appels tardifs à une assistance médicale peuvent provoquer une inflammation diffuse de l'espace péritonéal et la mort d'une femme suite à un choc infectieux toxique ou douloureux, ainsi qu'une septicémie.

Manque d'appétit

L'appétit chez la plupart des patients disparaît simultanément avec l'apparition de la douleur. La cause de ce trouble est l’intoxication croissante, contre laquelle une femme peut ressentir une faiblesse et une somnolence incompréhensibles. Chez de nombreux patients, la capacité de travailler et la concentration de l'attention sont considérablement réduites, ce qui les oblige à arrêter de travailler ou à effectuer leurs activités quotidiennes. En raison d'un manque d'appétit, il peut y avoir une légère perte de poids. Si le poids corporel est réduit de plus de 800 g par jour, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin, car le développement de la déshydratation aiguë est possible.

Manque d'appétit - l'un des signes de l'appendicite

Premières manifestations d'intoxication

La nausée pendant l'inflammation de l'appendice est permanente et augmente avec la progression de la maladie. Le symptôme atteint son maximum le deuxième ou le troisième jour du processus inflammatoire, après quoi un léger affaiblissement des symptômes peut être observé. Vomissements dans l'appendicite n'est pas considéré comme un symptôme typique et peut survenir 1 à 2 fois - le premier ou le deuxième jour de l'inflammation.

La nausée peut signaler une appendicite

Est-ce que la température augmente?

En cas d'appendicite catarrhale, la température corporelle de la plupart des patients reste dans les limites de la normale et dépasse rarement la limite inférieure de l'infra-fébrile. Dans certains cas, le patient peut être atteint d'une fièvre sous-fébrile, apparaissant généralement le deuxième jour de la maladie, mais une augmentation de plus de 38 ° pour l'appendicite n'est pas caractéristique. Si le thermomètre dépasse cette limite, le risque d'inflammation phlegmoneuse ou gangréneuse est élevé.

Inflammation de l'annexe chez la femme

Changer de tabouret

L'inflammation des selles de l'appendice change également. La grande majorité (plus de 60%) des femmes se plaignent de constipation, commençant 2 à 3 jours avant le début de l'attaque. Cela est particulièrement vrai pour les femmes qui ne suivent pas de régime et admettent des erreurs nutritionnelles, consomment peu d'aliments contenant des fibres et souffrent de troubles chroniques du tractus gastro-intestinal. Constipation accompagnée d’accumulation de gaz dans les intestins, ballonnements, décharge de grandes quantités de gaz avec une forte odeur désagréable.

La diarrhée est moins typique de l'appendicite. La chaise peut avoir une consistance mousseuse ou aqueuse, de couleur jaune clair. L'odeur putride, les traînées de sang et le mucus devraient être absents. La diarrhée dans l’inflammation de l’appendice, contrairement à la constipation, survient le premier jour de l’attaque et le nombre de matières fécales peut aller jusqu’à 10 fois par jour.

Avec une inflammation de l'appendice, la plupart des femmes se plaignent de constipation.

La violation des selles en pathologie est également accompagnée d'autres symptômes, parmi lesquels peuvent être:

  • douleurs spasmodiques lors du passage de masses fécales dans le rectum;
  • douleur après les selles;
  • tension des muscles abdominaux non seulement pendant l'effort, mais aussi au repos.

C'est important! Il est strictement interdit de prendre des médicaments (laxatifs, analgésiques, etc.) en cas de suspicion d'appendicite, car cela pourrait rendre difficile l'établissement d'un diagnostic correct et retarder la fourniture d'une assistance vitale.

Vidéo - Symptômes d'appendicite

Changement de la diurèse quotidienne

L'appendicite aiguë est souvent accompagnée d'une déshydratation du corps, qui se manifeste par une modification de la diurèse quotidienne - le volume d'urine excrété par jour. Une femme peut ressentir une soif constante, la peau et les muqueuses deviennent sèches et pâles. Le nombre de mictions augmente tandis que le volume d'urine diminue progressivement. Le deuxième ou le troisième jour, il se produit de fausses impulsions pour vider la vessie. La miction avec une appendicite n'est pas douloureuse, l'apparence de l'urine ne change pas.

Changements dans le coeur et les vaisseaux sanguins

Les symptômes du système cardiovasculaire n'apparaissent pas chez toutes les femmes, mais il est impossible d'exclure ces signes du tableau clinique de la maladie, car leur prévalence reste assez élevée - au moins 20 à 25%. Le patient peut éprouver un essoufflement, une difficulté à respirer, une augmentation de la fréquence cardiaque.

Les autres signes de ce groupe clinique sont:

  • diminution de la pression artérielle (chez les femmes souffrant d'hypotension, une crise hypotonique peut se développer);
  • des vertiges;
  • changement de fréquence cardiaque;
  • sueur froide et collante.

C'est important! En cas d’apparition de douleur au cœur, la «nitroglycérine» est autorisée, mais elle doit être signalée aux médecins qui arrivent ainsi que pour décrire en détail tous les symptômes qui ont soulagé le médicament utilisé.

Vidéo - Symptômes d'appendicite chez les femmes

Comment reconnaître une attaque chez la femme enceinte?

Le diagnostic du processus inflammatoire pendant la grossesse est une tâche difficile. Cela est dû en grande partie au fait que des douleurs d'étiologies diverses au cours de la grossesse sont souvent perçues comme une manifestation des processus physiologiques se déroulant dans le corps de la future mère sous l'influence d'hormones. La prévalence de la pathologie chez les femmes enceintes est faible (pas plus de 1 à 3%), mais de tels cas sont toujours possibles. Il est donc important de connaître les principaux symptômes de la maladie et de ne pas essayer d'étouffer la douleur avec des pilules, mais d'appeler immédiatement une ambulance.

La manifestation principale de la pathologie dans cette catégorie de patients est le syndrome d '"abdomen aigu", caractérisé par une douleur abdominale aiguë, qui se déplace progressivement vers la région de l'hypochondre droit et suit une évolution douloureuse constante. Le diagnostic du syndrome dans les stades ultérieurs est entravé par l'affaiblissement naturel des muscles du péritoine, ce qui ne permet pas de révéler la tension des parois abdominales typique de l'appendicite. La détermination difficile de la localisation de la douleur peut également rendre le diagnostic difficile, car de nombreux organes de la cavité abdominale sont déplacés sous la pression d'un utérus et d'un fœtus en croissance.

Symptômes d'appendicite aiguë chez la femme enceinte

C'est important! Il est presque impossible de diagnostiquer une appendicite chez une femme enceinte à la maison. Par conséquent, toutes les femmes souffrant de syndromes douloureux de toute étiologie sont hospitalisées à l'hôpital pour un diagnostic matériel. L'appendicectomie est utilisée pour traiter l'appendicite à tout moment pendant la grossesse.

Le lieu de l'appendicite pendant la grossesse

Traitement: chirurgie et médicaments

Le traitement principal de l'appendicite est la chirurgie. Les patients dont les signes pathologiques durent moins de 5 à 7 jours sont dirigés vers une hospitalisation et une préparation au traitement chirurgical. À ce stade, une solution saline intraveineuse est indiquée, ainsi qu'un traitement avec des antibiotiques du groupe des macrolides ou des céphalosporines énumérés dans le tableau.

Antibiotiques pour le traitement conservateur de l'appendicite (y compris après une intervention chirurgicale)

Comment comprendre que vous avez une appendicite?

✓ Article vérifié par un médecin

Un diagnostic opportun aide à identifier une appendicite aiguë et à prévenir des conséquences graves, menaçant le pronostic vital. Pour pouvoir appeler une ambulance à temps, le patient doit connaître les symptômes évidents de l'appendicite aiguë. Souvent, une intoxication alimentaire est également confondue avec des symptômes d'appendicite.

Comment comprendre que vous avez une appendicite?

Symptômes et symptômes principaux

Pour déterminer indépendamment les symptômes primaires, vous devez prêter attention à ces points:

  1. Localisation de la douleur. En règle générale, les douleurs abdominales ne sont pas clairement localisées (généralement dans les régions ombilicale ou épigastrique). Mais en quelques heures, la douleur se déplace vers le quadrant inférieur droit de l'abdomen lorsque le péritoine pariétal est impliqué dans le processus inflammatoire. Le patient ressent une augmentation de la douleur avec une respiration profonde, une toux ou un rire.
  2. Incapacité à redresser le dos. Lorsque le patient a le sentiment qu'il est trop douloureux pour lui de garder son dos exactement parce qu'il ressent une douleur vive à l'estomac et qu'il est nécessaire d'adopter d'urgence la position de l'embryon (s'allonger sur le côté et appuyer ses jambes contre l'estomac), il peut diagnostiquer une exacerbation de l'appendicite.

Symptômes de l'appendicite chez un adulte

Localisation de la douleur dans l'appendicite

C'est important! S'il existe plusieurs des symptômes ci-dessus, vous devez immédiatement appeler une ambulance et ne pas prendre de drogue vous-même. Si le traitement en temps opportun n’est pas fourni pour une exacerbation de l’appendice, une infection de la cavité abdominale menaçant la vie du patient peut survenir.

Instructions pas à pas pour déterminer l'appendicite à la maison:

  1. Le patient devient égal et commence à marcher, levant les jambes très pliées au niveau des genoux. Si, à chaque étape ultérieure, le syndrome douloureux augmente, il est probable qu'une aggravation de l'appendicite se soit produite.
  2. La deuxième manipulation assure une position égale sur le dos. Le patient est recommandé de se détendre. Ainsi, il est possible de bien sonder l'abdomen. Si c'est une appendicite, l'abdomen sera gonflé et les muscles abdominaux sont très tendus. À la palpation, la douleur augmente.
  3. Dans la troisième étape, il est déterminé si le patient présente le symptôme de Shchetkin-Blumberg. Le patient reste allongé sur le dos. La personne chargée de l'inspection doit appuyer avec la paume de la main près du nombril (légèrement plus basse), puis se déchirer brusquement le bras. Les symptômes de l'appendicite seront une douleur coupante, s'étendant jusqu'au nombril.

Il est à noter que l'appendicite de nature chronique n'est pas différente des symptômes du cours aigu de l'appendicite (signes indistincts). Par conséquent, pour une confirmation précise du diagnostic, un diagnostic instrumental obligatoire est requis dans un service médical spécialisé.

Symptômes de l'appendicite chez les jeunes enfants et les femmes enceintes

La localisation du syndrome de la douleur chez la femme enceinte sera légèrement différente car, selon l’emplacement du fœtus, l’appendice sera déplacé plus haut que l’emplacement habituel. Cependant, chez les jeunes enfants (jusqu'à deux ans), la douleur sera observée dans le bas de l'abdomen, ainsi que des ballonnements et de forts réflexes nauséeux. De manière caractéristique, le bébé refusera de manger, il sera somnolent.

Faites attention! En cas de rupture d'appendicite, la température corporelle monte à 40 ° C. Très souvent, une appendicite au cours de la grossesse menace la vie du fœtus.

Symptôme Obraztsova avec appendicite

Actions d'exacerbation de l'appendicite

Si à la maison il était possible de confirmer le diagnostic, il est nécessaire d'appeler immédiatement l'équipe de l'ambulance. Lorsque l'exacerbation de l'appendicite ne peut pas être espéré qu'avec l'aide de soi peut éliminer la maladie. Sinon, avec un appendice enflammé et l'inaction, la mort peut être observée. Il ne faut pas oublier que le patient peut avoir une appendicite granulaire caractérisée par une inflammation putride. Par conséquent, certaines actions sont strictement interdites en cas d'appendicite enflammée.

Le diagnostic de l'appendicite en particulier survient précisément à cause de la localisation du syndrome douloureux. Ceci est particulièrement évident à la palpation. Par conséquent, il sera extrêmement difficile au médecin de confirmer le diagnostic sans déterminer la douleur. Dans ce cas, seules les réclamations ne suffiront pas. Une distorsion du tableau clinique sous l'action de médicaments analgésiques peut être fatale

Sous l'effet de la chaleur, le processus inflammatoire augmentera, ce qui ne fera que compliquer la situation du patient.

Lorsqu'un des symptômes de l'appendicite est un problème de selles, les laxatifs ne peuvent qu'aggraver le tableau clinique (peuvent entraîner une rupture de l'annexe).

Ces médicaments ne feront qu'augmenter la douleur en cas d'appendice enflammée.

Attention Le non respect de ces règles peut entraîner une complication de la maladie, pouvant aller jusqu'à la mort.

Comment se fait le diagnostic médical?

Après un examen approfondi et une conversation avec le patient, il est empoisonné pour des recherches supplémentaires. Ces mesures de diagnostic sont nécessaires car il est très important de déterminer l'emplacement exact de l'appendicite et sa différenciation afin de mener à bien les actions opérationnelles correctes.

  1. L'étude du sang et de l'urine. Ces tests sont nécessaires pour exclure les affections rénales, mais ils ne sont pas en mesure de confirmer le diagnostic d'appendicite inflammatoire.
  2. Echographie de la cavité abdominale. Cette méthode d'examen est l'une des plus fiables et confirme avec précision l'emplacement de l'annexe.
  3. Tomographie par ordinateur. Cette étude est désignée à titre complémentaire, s’il n’a pas été possible d’établir un tableau clinique précis par échographie.

À l'aide! La tomodensitométrie peut être prescrite lorsque le patient est obèse et qu'il est impossible d'examiner la cavité abdominale avec une échographie.

La personne compétente parlera des premiers signes d’appendicite, ce qui permettra de déterminer la maladie en temps voulu.

Vidéo - Comment reconnaître les premiers signes d'appendicite

En raison de la détection rapide d'une appendicite inflammatoire, des conséquences telles qu'une péritonite, une septicémie, une suppuration dans la cavité abdominale, un saignement interne et la formation d'adhérences peuvent être évitées.

Vidéo - Quels sont les symptômes de l'appendicite?

Vous aimez cet article?
Enregistrer pour ne pas perdre!

Comment identifier une appendicite chez les femmes - les principaux signes

L'appendicite est accompagnée de symptômes désagréables. Cependant, les femmes distinguent les caractéristiques de leur parcours à différentes étapes de la vie. Cela est dû au comportement du fœtus et à l'accouchement. Les facteurs de développement sont les suivants: modifications de la microflore, emplacement de l’annexe du caecum ou dommages mécaniques. Les signes chez le sexe faible sont similaires au cours d'autres maladies dans la partie gynécologique. Par conséquent, vous devez connaître les caractéristiques des symptômes de l'appendicite chez les femmes à l'une ou l'autre période de sa vie.

Quelles sont les causes de l'appendicite chez les filles et les femmes?

La localisation du processus inflammatoire peut être comprise à partir de la localisation de la douleur. L'inconfort ne commence pas par un malaise aigu, mais par une douleur modérée dans la partie épigastrique. La région est située dans la région épigastrique au sommet de l'abdomen. Dans certains cas, le principal symptôme de l'appendicite chez la femme adulte se fait sentir au centre du nombril ou à proximité.

Le symptôme de douleur persiste pendant 12 heures. Le malaise reste à sa place. Cependant, le symptôme apparaît par intermittence et des crampes. Le syndrome douloureux augmente après 24 heures ou 2 jours, selon le degré de dommage.

Les causes de l'inflammation chez le sexe faible sont un changement de localisation ou un déplacement de l'appendice. Sinon, il y a une violation de l'apport sanguin à l'appendice et un déséquilibre de la microflore dans le côlon. Parfois, la cause est une inflammation de l'épithélium lymphoïde.

Lorsque les symptômes sont détectés au stade initial de la maladie, l'inflammation est traitée avec des antibiotiques. Dans la plupart des cas, le traitement chirurgical est réalisé avec le retrait de l’appendice. L'inflammation de l'annexe se produit non seulement en raison de facteurs physiques, mais également en raison de causes psychosomatiques. L'apparition de la peur chez les patients, en particulier la peur d'une inflammation de l'appendice après un certain temps, devient une réalité.

Caractéristiques de la manifestation

Les symptômes de l'appendicite chez la femme adulte s'accompagnent différemment pendant la période de gestation de l'enfant et à l'âge adulte. Un certain nombre de manifestations se produisent quelque temps après le début du processus inflammatoire. Une fois diagnostiqués, ils sont confondus avec la manifestation de maladies gynécologiques et autres des organes internes.

Tableau clinique primaire

Les premiers signes d'appendicite chez la femme se manifestent par des sensations désagréables dans l'abdomen. Le syndrome douloureux est intense et se manifeste dans tout le péritoine. Un malaise est ressenti dans le nombril. 6 heures ou 30 minutes après le début de la douleur, le symptôme migre du côté droit et parfois du bas du dos. L'inconfort dure environ 2 jours. L'intensité de la douleur augmente ou diminue.

Lorsqu'un examen médical est effectué, le malaise est observé autour du nombril. Le degré d'inconfort dépend du seuil de douleur du corps féminin. Si le symptôme est localisé dans une partie pendant une longue période, alors une inflammation augmente. Cela conduit à la propagation de la lésion de l'appendice, de la cavité abdominale et du film.

Tableau clinique général

Les principaux symptômes de la maladie chez le sexe faible, à l'exception des douleurs abdominales, sont les suivants:

  • refus de manger;
  • la température corporelle atteint 38 ° C;
  • accès de nausée;
  • la constipation;
  • vomissements;
  • miction incontrôlée;
  • forte formation de gaz (flatulences);
  • selles molles;
  • muqueuse de la bouche sèche;
  • plaque blanche sur la langue.

L'emplacement initial du symptôme de douleur au fil du temps se déplace sur tout l'abdomen. Si le symptôme est apparu après 12 heures, cela indique une violation de l'intégrité de l'annexe. Chez les filles, la maladie est accompagnée du tableau clinique de Gendrinsky. Cela se manifeste dans le diagnostic avec l'utilisation de la palpation. Le médecin appuie dans la zone située sous le nombril. Dans ce cas, le patient doit être dans une position couchée. Pour confirmer les préoccupations grandira un symptôme désagréable. Une fois le patient levé, la douleur est intense. Ensuite, les organes de l'accouchement sont impliqués dans la maladie et les symptômes correspondants apparaissent.

Les patients plus âgés présentent le symptôme de Shchetkin Blumberg. Symptômes observés après la palpation sous forme de douleur. En outre, distinguer caractéristique Promptov. Les symptômes n'apparaissent que chez les patientes âgées de 40 ans et apparaissent pendant l'examen de la région vaginale. En outre, la gêne provoquée par l'examen du col utérin. L'apparition du symptôme confirme le développement du processus inflammatoire dans l'annexe du caecum.

Les formes et les types affectent-ils l'évolution des symptômes?

La maladie se déroule en plusieurs étapes. Chez les patients, chaque stade de la lésion est caractérisé par des symptômes. Cependant, l'appendicite chronique n'est pas incluse dans une certaine mesure. Il apparaît donc avec des douleurs dans le côté droit de l'abdomen. L'inflammation chronique de l'appendice s'accompagne d'une migration d'inconfort dans le dos, le bas du dos, l'aine ou la cuisse du côté droit. La transition de la douleur est associée à la localisation de l'appendice dans le péritoine. Le patient est souvent accompagné de selles molles ou, au contraire, de constipation. Parfois, l'appendicite chronique devient aiguë et provoque des nausées ou des vomissements. Les symptômes d'inflammation sont similaires aux maladies du tube digestif. Par conséquent, le diagnostic est effectué un examen complet, y compris les ovaires.

Appendicite catarrhale

La forme simple n'est pas accompagnée de symptômes aigus. Le diagnostic ne donne souvent pas de résultats sur l'évolution de la maladie chez les patients. La douleur n'apparaît que dans le haut de l'abdomen.

Lors de l'examen, un test sanguin, une radiographie, une échographie du péritoine et une laparoscopie sont pris par le médecin. Dans le test, on étudie un indice leucocytaire élevé, ce qui signifie le processus inflammatoire.

Le résultat de la radiographie aide à identifier et à détecter l’obstruction de la sortie de l’appendice. L'échographie vise à reconnaître la taille de l'appendice enflammé. Afin d'établir un diagnostic précis de la forme catarrhale de la maladie chez les patients, une laparoscopie est réalisée, où l'appendice du caecum est étudié. L'examen est effectué à l'aide d'un tube inséré dans le péritoine du patient sous anesthésie générale.

Forme flegmoneuse

Lorsque la défaite de l'appendice entre dans cette phase, le syndrome douloureux passe dans l'abdomen supérieur droit. De plus, il y a une augmentation de la température jusqu'à 37-37,5 ° C et une augmentation du pouls. Réaliser le diagnostic et l'examen du patient est facile. Lors de la palpation, le médecin appuie sur l'emplacement de l'appendice et présente à cet endroit un symptôme de fatigue musculaire.

Le type de dommage flegmoneux est une possible complication du processus inflammatoire. Les symptômes apparaissent lors de la libération et de l'accumulation de pus dans l'annexe. Les facteurs de provocation contribuent à la rupture ou à la perforation de l'annexe.

Appendicite perforée

Lorsque les premiers symptômes ne sont pas détectés, le second jour, une inflammation perforante de l’appendice se produit. La symptomatologie à ce stade ne diffère pas du stade catarrhal. La patiente se plaint d'une détérioration de l'état général, se manifestant par des accès de nausée et de bâillonnement, une faiblesse due à une pression artérielle basse et un gonflement ou une tension de l'abdomen. Le type perforé de la maladie contribue au développement de complications purulentes. Cela inclut souvent les symptômes de la péritonite. Le traitement de cette forme de la maladie inhibe la période de récupération.

Forme gangréneuse

La survenue d'une nécrose du tissu appendiculaire est associée à une évolution aiguë de l'appendicite. Pendant une courte période, l'état du patient est normalisé. Cela est dû au symptôme de mort tissulaire. Ensuite, des symptômes graves avec des frissons et une peau pâle apparaissent. Le rythme cardiaque s'accélère et les ballonnements s'accompagnent d'une nouvelle rupture du processus du caecum. Parfois, les patients réparent les spasmes des membres.

Quelle est la différence entre le tableau clinique chez un fœtus?

Chez la femme enceinte, le corps subit une restructuration à ce stade de la vie. En raison de processus complexes, le risque de lésions augmente. Pendant cette période, l'utérus augmente de taille et restreint les autres organes, ce qui entraîne une compression de l'appendice du caecum.

Par conséquent, les signes d'appendicite chez les femmes adultes se manifestent comme suit:

  • haut de l'abdomen douloureux;
  • la gêne menteuse augmente;
  • lorsque vous cliquez sur l'emplacement du processus du symptôme cecum no.

Pendant la grossesse, l’appendice se déplace vers l’organe digestif. Par conséquent, le symptôme principal se situe dans la partie supérieure droite de l'abdomen. En position ventrale, l'utérus appuie contre l'appendice. Cela contribue à augmenter l'inconfort. Les symptômes communs chez le sexe faible dans une position sont prononcés immédiatement ou apparaissent après un certain temps.

Comment est le diagnostic?

Pour le diagnostic, le patient est dirigé vers un chirurgien ou un gynécologue. Le médecin procède tout d'abord à un examen qui contribue à la conclusion préliminaire de la maladie. Pour effectuer un diagnostic précis de l'appendicite chez les femmes, envoyé à un certain nombre d'études.

L'examen implique la palpation de l'abdomen. Sur la base des résultats de la pression dans l'une ou l'autre partie avec la manifestation de l'inconfort, le chirurgien détermine l'emplacement de l'appendice.

Effectuez ensuite les méthodes de diagnostic suivantes:

  • échographie du péritoine;
  • Scanner;
  • IRM
  • endoscopie;
  • tests sanguins et urinaires généraux.

En termes de test avec la défaite de l'appendice, il y a une augmentation de la vitesse de sédimentation des érythrocytes. On observe une augmentation du nombre de globules blancs. Il symbolise le flux d'inflammation dans le corps. Le stade initial de la maladie ne se reflète pas dans les analyses. Des résultats urinaires sont nécessaires pour exclure les infections du système génito-urinaire. Dans d'autres processus inflammatoires, le niveau de leucocytes et de globules rouges augmente. Lorsque la maladie survient, ces signes ne sont pas enregistrés dans les résultats.

Si le diagnostic est difficile à établir, une laparoscopie est réalisée. Il aide à déterminer l'évolution de la maladie et les modifications de l'appendice du caecum. La procédure est effectuée à l'aide d'une caméra, qui est insérée dans le péritoine à travers l'incision. En outre, effectuez le retrait de l'appendice par la bouche ou l'œsophage.

Pourquoi le diagnostic pose-t-il des difficultés?

Il est difficile de diagnostiquer une appendicite chez les patientes pendant la gestation. Cela est dû aux symptômes de la maladie, qui se croisent avec une autre inflammation des organes. La survenue de douleurs abdominales est associée au mouvement du fœtus. Les médecins sont perdus en raison de l’apparition d’un abdomen dur qui indique une augmentation et une tonicité de l’utérus.

Les patients dans la position de la motilité appendiculaire du caecum. Cela rend le diagnostic difficile. L'appendice est contigu à la paroi de la cavité abdominale en raison du mésentère (film de différentes tailles). L'emplacement d'origine de l'annexe est dans le côté droit. Cependant, à cause du long film, l'appendice devient plus mobile. Par conséquent, la douleur est beaucoup moins présente. Parfois, la localisation de l'appendice atteint les organes du petit bassin et peut faire mal au bas-ventre droit.

Symptôme vomissement associé à une intoxication. Par conséquent, la maladie est confondue avec une obstruction intestinale. Avec une position basse de l'appendice dans le sexe faible peut être confondu avec une grossesse extra-utérine. Si l'appendice migre à l'extrême, le médecin établit par erreur une maladie rénale.

Comment est le traitement de l'appendicite chez le sexe faible?

L'apparition des premiers symptômes n'est pas prononcée. Cependant, chaque femme a un seuil de douleur différent. Par conséquent, vous ne devriez pas prendre d'analgésiques. Le traitement de l'appendicite est effectué à l'aide d'une intervention chirurgicale.

Les patients font une opération classique pour enlever l'appendicite. Dans ce cas, une incision est faite sur le côté droit du péritoine. Le chirurgien opère sous anesthésie locale. Après le retrait de l'appendice sur la peau, il reste une cicatrice pouvant atteindre 10 cm.

Sinon, une laparoscopie est effectuée. Pendant l'opération, 3 petites ponctions sont pratiquées dans le péritoine à l'aide d'un outil - un laparoscope. Si la maladie est compliquée par une péritonite, effectuez les deux opérations. Une fois le processus supprimé, la période de réadaptation commence. À ce stade, on prescrit au patient un régime thérapeutique.

Une intervention chirurgicale peut être programmée. Cela se produit lorsqu'un patient est contre-indiqué dans l'opération pendant une certaine période. L'intervention est différée jusqu'à ce que la menace soit prévenue. Sinon, l'ablation chirurgicale de l'appendice est réalisée. Cela est dû à l'exacerbation de la forme chronique de l'appendicite. L'enlèvement est effectué 4 heures après l'admission à l'hôpital. La réactivité est associée au développement rapide de l'inflammation.

L'appendicite chez les femmes est caractérisée par des caractéristiques du cours et des symptômes. Ceci est affecté par la grossesse et d'autres caractéristiques du corps. Par conséquent, les médecins confondent parfois l'inflammation de l'appendice avec d'autres maladies du plancher pelvien, du tube digestif ou des reins. Pour vérifier les symptômes et établir le diagnostic, le chirurgien procède à un examen instrumental supplémentaire. Une fois le diagnostic établi, un traitement chirurgical est prescrit.

Définition des symptômes d'appendicite à la maison


Grâce au diagnostic rapide d'appendicite aiguë, il est possible de détecter la maladie à temps et de commencer son traitement. Cette pathologie est dangereuse en raison de l’apparition de complications graves, car il est très important que l’intervention chirurgicale soit réalisée le plus tôt possible. Afin de détecter la maladie en temps voulu, vous devez savoir comment déterminer l'appendicite à la maison.

Les symptômes

Pour diagnostiquer la pathologie à un stade précoce de développement et la distinguer des autres problèmes liés au travail du système digestif, vous devez faire attention aux symptômes de l'appendicite:

  1. Douleur dans l'abdomen Avec le développement de l'appendicite, la douleur est d'abord ressentie dans le nombril, puis se déplace progressivement vers le bas-ventre droit. Le malaise apparaît soudainement et a une nature vague. Habituellement, il existe des douleurs sourdes qui ne permettent pas de prendre une respiration profonde. En outre, ils augmentent considérablement quand on tousse ou rit.
  2. Posture forcée. Avec le développement de l'appendicite, une personne ne peut pas se redresser ou bouger normalement - la cause est une douleur à l'abdomen. La posture forcée d'un adulte ou d'un enfant est un autre signe d'inflammation: le patient est couché sur le côté et lève les jambes.
  3. Nausées et vomissements. Avec le développement de l'appendicite, les douleurs abdominales sont presque toujours accompagnées de nausées. Des vomissements violents et débilitants peuvent également se produire. Parfois, cela se produit une fois, mais dans la plupart des cas, cet état dure assez longtemps. Il convient de garder à l’esprit que les vomissements chez l’enfant ou l’adolescent sont fréquents, alors que chez l’adulte ce symptôme peut se produire littéralement 1 à 2 fois. Dans la vieillesse, il n'y a pas de symptômes similaires.
  4. Augmentation de la température corporelle. En règle générale, ce chiffre est compris entre 37,5 et 38 degrés, mais il peut atteindre 40 degrés chez un enfant. Si la température augmente de manière significative chez un adulte, cela indique une progression de l'inflammation.
  5. Tabouret cassant Dans la plupart des cas, ce symptôme n'est pas. Mais si l'appendice est anormal chez l'adulte ou l'enfant, une constipation peut survenir. Dans de rares cas, une diarrhée est également possible. Il convient de garder à l’esprit que, en cas d’empoisonnement, les selles liquides apportent un soulagement temporaire à une personne, alors qu’avec l’appendicite, l’affection reste la même, les douleurs abdominales ne disparaissant pas après une selle.
  6. Sécheresse dans la bouche. Si la douleur abdominale est accompagnée de ce symptôme, on peut parler du développement de l'appendicite.

Parfois, l'inflammation de l'annexe provoque des mictions fréquentes et douloureuses. Des symptômes tels que des douleurs aux organes génitaux et au bas du dos peuvent également apparaître. Un enfant peut développer un nez qui coule et tousser, ce qui rend difficile le diagnostic d'appendicite à temps.

Méthodes d'autodétermination de l'appendicite

Comment reconnaître une appendicite? Pour vérifier indépendamment si vous avez une inflammation dans l'annexe, vous pouvez procéder comme suit:

  1. Allongez-vous sur une surface plane - lit ou le sol. Les bras doivent être placés le long du corps, les jambes légèrement espacées, puis pliées au niveau des genoux. Dans ce cas, la deuxième personne doit appuyer légèrement avec les doigts de la main droite sur la zone située dans le coin inférieur droit de l'abdomen, puis retirer brusquement la main. Si à ce stade, vous ressentez de la douleur, vous devez consulter un médecin. Dans l'appendicite, l'aine, le nombril ou le côté gauche font également souvent mal.
  2. Pour vous allonger sur le sol, placez vos mains le long du corps et redressez vos jambes. Tout d'abord, élevez la jambe droite de 50 à 60 degrés. À ce stade, la deuxième personne devrait tout à fait enlever le bord de la main sur le talon. Des actions similaires doivent être effectuées avec le pied gauche. Douleur dans l'abdomen droit - les symptômes caractéristiques de l'appendicite.
  3. Pour savoir si un enfant a mal au ventre, vous devez rechercher des symptômes spécifiques. Si le bébé s'accroupit brusquement et pleure beaucoup, cela indique le développement d'une inflammation.
  4. Pour diagnostiquer indépendamment l'appendicite, vous pouvez essayer de tousser. Des échos de douleur se produiront dans le coin droit de l'abdomen.
  5. Si vous suspectez une appendicite, vous devez demander à la personne de marcher. Avec une inflammation de l'appendice, l'estomac fait mal en marchant. Si chaque étape est accompagnée d'un inconfort, nous pouvons parler du développement de l'appendicite.
  6. Il est nécessaire de sentir doucement l'estomac. La tension de la paroi abdominale aidera à identifier une appendicite.

Ces symptômes chez un adulte ou un enfant doivent constituer un signal de visite chez le médecin, car il existe un risque de rupture de l'appendice ou d'inflammation chronique.

Qu'est-ce qui ne peut pas être fait avec une appendicite suspectée?

Dans de telles situations, il est strictement interdit:

  1. Prenez des laxatifs ou des analgésiques. De telles actions empêcheront le médecin de diagnostiquer l'inflammation de l'appendice en temps voulu.
  2. Prenez des médicaments pour les intestins ou l'estomac. Ils peuvent provoquer une réaction chimique intense qui rompra l’appendice.
  3. Mangez de la nourriture avant de consulter un médecin. En cas d'inflammation de l'appendice, une intervention chirurgicale d'urgence peut être nécessaire. Avant de pouvoir le faire, vous devez refuser de manger. En outre, les aliments peuvent provoquer une irritation des intestins, ce qui entraînera une augmentation multiple de la douleur.
  4. Appliquez un coussin chauffant ou une compresse chauffante sur l'estomac. L'exposition à la chaleur provoquera une accélération du processus inflammatoire.

Si vous avez mal au ventre et à la fièvre, ne tardez jamais. Dans une telle situation devrait appeler une ambulance.

Maladies avec des symptômes similaires

Pour découvrir une inflammation de l'annexe, des examens supplémentaires sont souvent nécessaires. Cela est dû au fait que les principaux symptômes de la maladie ressemblent aux signes d'autres pathologies. Ceux-ci incluent:

  • pyélonéphrite;
  • La maladie de Crohn;
  • inflammation de l'utérus, du tube ou des ovaires;
  • coliques rénales;
  • ulcère peptique;
  • colite et entérocolite;
  • inflammation testiculaire;
  • inflammation de l'intestin grêle;
  • rupture ou étirement des muscles abdominaux antérieurs.

Diagnostics

Pour identifier l'inflammation de l'annexe, il est nécessaire d'analyser les symptômes et de mener des études supplémentaires:

  1. Tests d'urine et de sang. Quand une inflammation de l'annexe analyse d'urine reste normale, et cela élimine la pathologie des reins. Grâce à la prise de sang sera en mesure d'identifier le processus inflammatoire, mais la localisation exacte ne peut pas être établie.
  2. Echographie de la cavité abdominale. C'est la méthode la plus rapide et la plus fiable pour le diagnostic de l'appendicite.
  3. Tomographie par ordinateur. Cette étude est prescrite pour les doutes sur l'exactitude du diagnostic.

Vous savez maintenant comment déterminer l'appendicite à la maison chez un adulte et un enfant. C'est très important pour une intervention chirurgicale rapide. Par conséquent, les premiers symptômes de la maladie doivent inciter une personne à appeler une ambulance - le moindre retard peut provoquer des complications dangereuses.

Signes, symptômes d'appendicite chez les femmes. Comment vérifier à la maison, pendant la grossesse. Quel médecin contacter

L'inflammation du processus rectal nécessitant une intervention chirurgicale immédiate est appelée appendicite. Les signes (symptômes) caractéristiques de la pathologie, apparaissant chez les femmes de la puberté, se confondent facilement avec les processus inflammatoires des organes génitaux, qui se caractérisent par une rupture des parois du processus, avec libération de pus dans la cavité péritonéale.

Où aller si vous soupçonnez une appendicite

Le chirurgien est engagé dans le diagnostic et le traitement de l'inflammation de l'annexe. Après examen de la palpation, tests de laboratoire, diagnostics par ultrasons, le spécialiste détermine la pathologie, procède à l'extraction rapide de la cavité enflammée.

Actuellement, la procédure d'appendicectomie a été perfectionnée.

Avec un traitement en temps opportun, la chirurgie économe est effectuée par une méthode traditionnelle ou laparoscopique. La durée du processus ne dépasse pas 60 minutes. La période de récupération, en l'absence de complications, prend 7-12 jours. Au bout de 8 à 10 jours, les points de suture sont retirés et le patient peut reprendre son rythme de vie normal.

Comment identifier les premiers signes

Les femmes célébrant les signes caractéristiques (symptômes) de l’appendicite devraient:

  • Il est nécessaire d'appeler une ambulance en appelant la hotline 112.
  • Une équipe de médecins arrivant sur le site évaluera l'état du patient, sentira la région abdominale et, si nécessaire, le transportera à l'hôpital.
  • Dans la salle des urgences, le chirurgien examinera le patient, réalisera une analyse de sang et de l'urine.
  • Lors de la confirmation du diagnostic, une opération urgente est effectuée.
  • Vous devez vous rendre dans un établissement médical pour consulter un médecin généraliste.
  • Le spécialiste examine le patient, palpe l'abdomen, écrit une référence pour des tests et des diagnostics par ultrasons.
  • Si nécessaire, envoie le patient à la chirurgie.
  • Signalez vos soupçons au gynécologue lors d'un examen mensuel.
  • Les douleurs aiguës ne doivent pas être tolérées, il est plus correct d'appeler l'équipe médicale de l'ambulance.

Localisation de la douleur

Les symptômes de l'appendicite chez la femme (symptômes de la maladie) varient en fonction du type de pathologie. L'annexe contient des phases aiguës et chroniques du processus inflammatoire.

Pour la première caractéristique:

  • Coupure, douleur sourde dans le bas de l'abdomen. Le processus commence soudainement, est légalisé à partir du nombril, avec le passage du temps (3,5 à 4,5 heures), descend du côté droit, de l'aine, du pubis. Les sensations antispasmodiques augmentent progressivement, ne vous calmez pas. Au moindre mouvement, en marchant, en allant aux toilettes, la douleur augmente considérablement.
  • Nausées, vomissements, manque d'appétit.
  • Diarrhée qui survient sans cause caractéristique.
  • État fébrile. Le processus inflammatoire dans 75% des cas diagnostiqués est accompagné d'une augmentation de la température corporelle, d'une faiblesse, de vertiges.

L'appendicite chronique survient chez 1% des femmes en âge de procréer. Elle se caractérise par le processus sous-développé de l'inflammation sur une longue période. Sensation douloureuse n'est pas forte, la nature poignante, il n'y a pas de nausée, vomissement, diarrhée. La température corporelle s'élève à 37,3 degrés.

Lors du diagnostic de cette pathologie, un traitement conservateur avec des antibiotiques, des médicaments anti-œdème, des immunomodulateurs est effectué. L'augmentation de la douleur indique la transition de la maladie dans la phase aiguë, est un signal pour l'opération.

L'inflammation de l'appendicite se développe dans les 48 heures.Si la douleur intense qui accompagne pendant longtemps s'arrête brusquement puis se présente sous une nouvelle force, on peut parler de rupture de l'appendice et de développement de péritonite. Dans ce cas, vous avez besoin d'une opération d'urgence.

Un retard peut causer une issue fatale.

Les causes d'inflammation de l'appendicite sont:

  • Dommages mécaniques. Les masses fécales, les tumeurs, les adhérences bloquent la lumière du côlon, interfèrent avec le gaspillage de liquide, blessant l’appendice.
  • Problèmes vasculaires provoquant un rétrécissement des parois des capillaires, une altération du flux sanguin.
  • Maladies infectieuses: fièvre typhoïde, tuberculose.
  • Pathologies endocriniennes provoquant une augmentation de la production de sérotonine, localisées dans la région de l'annexe.
  • Saignements mensuels. Les femmes en âge de procréer sont les plus exposées à l'inflammation en raison du gonflement mensuel des organes pelviens, provoquant une irritation de la membrane muqueuse.

La localisation de la douleur dépend de la localisation de l'appendicite:

  • Dans le classique, il y a une douleur aiguë, commençant dans la région ombilicale. Dans les 2-3 heures, le processus antispasmodique descend dans le coin inférieur droit de l'abdomen.
  • Rétrocervical se produit dans 15-20% des personnes. Caractérisé par le déplacement de symptômes douloureux du nombril à l'inguinus, peut donner dans le bas du dos, l'hypochondre. Se différencie par sa rapidité, sa descente progressive et lente.
  • Un greffon situé dans la région pelvienne parle de son inflammation lorsque la douleur apparaît dans le nombril, en déplaçant progressivement la localisation des symptômes vers la région pubienne. Les spasmes tirent dans la nature, rappelant les sensations qui apparaissent lors de l'inflammation génito-urinaire.

Une cessation soudaine et soudaine de la douleur indique le début de la mort des tissus. Après rémission, l'appendice éclate en libérant du pus. Ce processus est accompagné d'un spasme aigu, assombrissant la conscience, dans certains cas, un évanouissement est possible. Un retard dans le traitement peut causer la mort.

Caractéristiques du flux

Stade de la maladie:

  1. Catarrhale - se caractérise par le début du processus inflammatoire, dû à la pénétration de microorganismes pathogènes sur les parois du processus vermiforme. Est secret. Peut-être une augmentation de la température corporelle à 37,1 degrés. Dans l'ALK, une augmentation du nombre de leucocytes est détectée. Durée jusqu'à 12 heures
  2. Phlegmonous - le milieu de la maladie. On ressent une forte douleur au caractère coupant et coupant, aggravé par le moindre mouvement. Nausées, vomissements, diarrhée, fièvre apparaissent. La durée est d'environ 38 heures.L'opération à ce stade est rapide, ne cause pas de complications et s'accompagne d'un léger processus de restauration postopératoire.
  3. Gangrenous - indique la nécrose du tissu appendiculaire. La transition survient 39 à 40 heures après le début de la maladie et se manifeste par des symptômes: perte soudaine de sensibilité dans une région de l’abdomen précédemment douloureuse, disparition soudaine des symptômes survenus précédemment.
  4. Perforé - le stade le plus dangereux de la maladie. Elle se caractérise par la rupture, la perforation des parois du processus, la libération de pus dans la cavité abdominale. En l'absence de traitement chirurgical urgent, le lavage des organes internes est fatal.

La durée de la pathologie de 48 à 50 heures La chirurgie jusqu'à 40 heures est la moins traumatisante pour le patient.

L'appendicite chronique est accompagnée de douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen droit, qui dure longtemps. Les nausées, les vomissements et la diarrhée sont absents. Lorsque KLA a révélé des modifications du niveau de globules rouges. La pathologie est traitée par une méthode conservatrice. L'exacerbation est éliminée chirurgicalement.

Home Diagnostic

Les signes d'appendicite chez la femme (symptômes d'inflammation de l'annexe) sont similaires aux dysfonctionnements du tractus génital féminin. Diagnostiquer la maladie à la maison est une procédure indépendante.

Le diagnostic préliminaire de la position prise par les actions de la personne:

  1. En cas de douleurs abdominales persistantes pendant plusieurs heures, il est nécessaire de se retourner vers le côté droit, en levant les jambes à la poitrine et en prenant la position fœtale.
  2. Dans cette position, la gêne devrait être réduite. Après 4-5 minutes vous devez rouler doucement sur le côté gauche, en étirant les jambes le long du corps.
  3. Le renforcement des spasmes antérieurement atténués est caractéristique de l'appendicite.
  4. En outre, vous pouvez marcher pour exercer toute activité physique. Rires, conversation bruyante, tout mouvement soudain provoquera une augmentation de la douleur.

Manière tactile:

  1. Le patient doit s’allonger sur le dos, relâcher au maximum les muscles de la cavité abdominale, étirer les membres inférieurs.
  2. En utilisant la main, appuyez doucement sur le point sensible.
  3. En tenant pendant quelques minutes, la brosse s'éloigne avec un mouvement brusque. Un fort spasme douloureux accompagnant ce mouvement fait état d'une inflammation de l'annexe.
  4. Un léger coup avec les doigts des doigts pliés donne un résultat similaire.

Comment reconnaître une attaque chez la femme enceinte

Les symptômes de l'appendicite chez la femme (les symptômes doivent être reconnus au niveau initial d'inflammation de l'organe), l'attente d'un enfant, au début du processus pathologique sont similaires en sensation à l'annexite, la cystite, la grossesse extra-utérine, la fausse couche spontanée.

Les futures mères, au cours de la période de 9 mois, peuvent marquer une toxicose, une fièvre. Pour un diagnostic précis, si plusieurs des symptômes décrits ci-dessous apparaissent en même temps, une femme enceinte doit immédiatement consulter un gynécologue ou appeler une ambulance.

Signes:

  • Douleur intense Il se manifeste soudainement, le plus souvent le soir dans la région ombilicale de l'abdomen. En 3-5 heures, il descend dans le coin inférieur droit du péritoine, la région pubienne. Il reste au même niveau pendant une longue période.
  • Nausée, vomissements.
  • Augmentation de la température corporelle, de la fièvre peut survenir.
  • Trouble des selles, diarrhée.
  • Douleur en marchant, en toussant, en riant.
  • Fleur blanche sur la langue.

Lorsque vous observez une combinaison de symptômes, consultez un médecin. Au premier trimestre, il est possible de réaliser des tests de diagnostic indépendants pour déterminer le processus inflammatoire. Avant un examen médical ne devrait pas prendre des analgésiques, antipyrétiques.

Si une appendicite est suspectée, la future mère est placée dans un hôpital où un examen de diagnostic clinique est effectué, OJSC, OAM, un diagnostic par ultrasons.

Un examen de palpation externe, en particulier à partir du 2e trimestre de la grossesse, peut donner de faux résultats. Dans l'analyse de l'urine, les leucocytes peuvent être complètement absents. L'état de santé de la future mère est surveillé par le personnel médical. La confirmation du diagnostic, une augmentation de la douleur, une aggravation générale de l'état de la femme enceinte sont des signaux pour procéder à une appendicectomie.

Quel est dangereux appendicite aiguë pendant la grossesse

27% des femmes qui attendent un bébé sont diagnostiquées avec des signes (symptômes) d'appendicite. Le processus pathologique se développe à la suite d'une augmentation de l'organe génital exerçant une pression sur la cavité péritonéale.

Lorsqu'un dysfonctionnement d'un organe dans la phase aiguë est détecté, une intervention rapide est effectuée. Une appendicectomie épargnée en temps voulu (dans 80% des cas) prédit un développement normal et normal de l'embryon, une livraison rapide.

L'inflammation de l'annexe chez la femme enceinte peut provoquer:

  • Avortement spontané, fausse couche tardive.
  • A commencé plus tôt terme de la naissance.
  • Infections survenant dans la période postopératoire.
  • Obstruction intestinale, à la suite d'une intervention chirurgicale.
  • Dysfonctionnement de la musculature de l'organe génital.
  • Le manque d'oxygène dans le sang, provoquant une hypoxie.
  • Saignement après un accouchement normal.
  • Péritonite. Les complications sont très dangereuses pour les femmes enceintes. Renversé à la suite d'une rupture de l'annexe pus menace la santé de la mère et de l'enfant.

Diagnostic hospitalier

Les symptômes de l'appendicite chez les femmes (symptômes de la maladie) sont similaires à ceux de l'inflammation de la région génitale. Ils sont précisés à l'hôpital lorsqu'ils sont examinés par un chirurgien et un gynécologue.

Avec une certitude à 100%, la méthode laparoscopique est capable de diagnostiquer la présence d'une pathologie de l'annexe.

Les signes et les symptômes de l'appendicite chez les femmes peuvent être facilement confondus avec d'autres maladies, de sorte que seule la présence de tous les symptômes et l'examen par un médecin aideront à déterminer la maladie.

L’essence de la procédure réside dans l’étude de l’annexe avec une sonde insérée dans de petits trous pratiqués dans l’abdomen. Dans la plupart des cliniques, cette méthode n'est pas disponible.

Le plus souvent, dans les salles d’urgence des hôpitaux de la ville, on effectue:

  • Examen chirurgien de palpation. Le médecin sonde l'estomac du patient, spécifie l'emplacement, la durée, la nature de la douleur et effectue des tests de diagnostic.
  • Consultation gynécologue. Une femme-gynécologue parlera à des femmes et à des filles. Comme la symptomatologie de la pathologie annexe est similaire à l’annexite, à la grossesse extra-utérine et à la fausse couche, il est important d’exclure les pathologies gynécologiques avant le traitement chirurgical.
  • Diagnostic échographique des organes pelviens. Nécessaire pour clarifier le diagnostic. La présence d'une inflammation de l'appendice indique une parésie, la présence de liquide libre dans la région iliaque droite, un épaississement du tissu adipeux intra-abdominal.
  • JSC, OAM. L'examen clinique et diagnostique du sang et de l'urine permet de détecter le processus inflammatoire. Lorsque l'appendicite dans le liquide sanguin augmente le niveau de leucocytes, l'ESR, le ROE, les neutrophiles apparaissent.

Lorsque le diagnostic est confirmé, la chirurgie est effectuée.

Traitement hospitalier

Après avoir diagnostiqué la pathologie, le chirurgien prescrit une chirurgie intracavitaire.

Le traitement est effectué par deux méthodes:

  1. L'appendicectomie standard est l'amputation de l'appendice par l'incision abdominale. Elle est réalisée dans 85% des cas établis.
  2. Méthode laparoscopique - moins traumatisante, consistant à enlever la zone endommagée par 3-4 incisions de 4-7 cm de diamètre. Réalisé à l'aide d'un écran d'ordinateur. Ne blesse pas la cavité abdominale. Non autorisé pour la péritonite.

Le déroulement de la procédure:

  1. L'opération se déroule sous anesthésie générale. Avant l'introduction de médicaments chez le patient, les risques possibles, les complications sont expliqués, un consentement écrit à l'intervention chirurgicale est pris.
  2. Conduit de toilette abdominale, traitement antiseptique, rasage du périnée.
  3. Le chirurgien coupe le péritoine. Enlève l'appendice, met le drainage. Avec la péritonite, le pus est enlevé, les organes internes sont lavés, un tube est introduit pour l'écoulement du sang et des sécrétions purulentes.
  4. L'incision est suturée. Dans la plupart des cas, définissez une couture cosmétique ne dépassant pas 10 cm.
  5. L'ensemble du processus avec une pathologie simple prend 30 à 60 minutes. Après l'opération, le patient est transféré en soins intensifs avant le réveil de l'anesthésie. En bonne santé, après 12 heures, ils sont transférés dans une salle commune.
  6. Les antibiotiques sont prescrits pour prévenir l'inflammation et l'infection. 2 fois par jour, la température corporelle est mesurée. Après 1 jour, le médecin peut vous prescrire un lavement nettoyant. Le personnel médical traite la plaie quotidiennement.
  7. Pendant 2 jours, la femme est obligée de se lever. À partir du 3 - vous devriez commencer à marcher lentement.
  8. Dans le déroulement normal du processus postopératoire, le patient ne passe pas plus de 7 à 8 jours à l'hôpital, les points de suture sont retirés pendant 10 jours.

Chez les femmes enceintes, le traitement chirurgical est mieux réalisé avec une méthode laparoscopique sous anesthésie générale. Pour l'anesthésie, les médicaments sont inoffensifs pour le fœtus. Dans la période postopératoire, un traitement antibactérien ménageant est effectué.

Jusqu'à la fin de la période de neuf mois, après sa sortie de l'hôpital, la patiente est sous la surveillance d'un gynécologue en raison du risque d'accouchement prématuré. Lorsqu'une appendicectomie est pratiquée au troisième trimestre, il est déterminé qu'une femme doit être hospitalisée avant le début du travail.

Complications possibles

Le retard avec la chirurgie est caractérisé par des complications:

  • Perforation de l'annexe. Il se caractérise par la fonte de la paroi de l'appendice, la propagation du pus dans la région péritonéale. Il survient 5 jours après l'apparition des premiers spasmes. Manifesté par: nausée, vomissement; état fébrile; douleur abdominale grave; la tachycardie; pâleur de la peau. Nécessite l'ablation chirurgicale immédiate d'un organe enflammé.
  • Infiltration appendiculaire - indique le passage de l'inflammation aux organes internes voisins. Apparaît dans 1-3% de toutes les pathologies de l'appendice identifiées au cours du traitement tardif à l'hôpital. Si détecté, un traitement antibiotique est prescrit, avant la chirurgie.
  • Fistule intestinale. Détecté dans la défaite des parois des anses intestinales. Détecté à 4-5 jours après la chirurgie. Se produisent souvent en raison d'erreurs médicales commises pendant l'opération avec une fermeture incomplète de la plaie.
  • Pylephlebitis appendiculaire - inflammation purulente-septique de la veine du collet du foie, avec formation d'ulcères multiples. Symptômes: intoxication; douleur intense dans le foie; hypertrophie du foie et de la rate; pâleur de la peau. Très dangereux La fréquence des décès atteint 98% de tous les cas diagnostiqués.
  • Abcès appendiculaire - apparaît dans divers organes. Elle se caractérise par: une intoxication générale du corps; l'hyperthermie; une augmentation du nombre de leucocytes dans le sang; douleur lancinante.
  • Péritonite - inflammation du péritoine causée par la pénétration du liquide déversé dans le péritoine. Accompagné de sensations désagréables du caractère coupant, hyperthermie, tachycardie. Nécessite un traitement chirurgical urgent. Capable de provoquer une issue fatale.

Les signes d'appendicite, chez 50% des femmes pubères, ressemblent aux symptômes qui apparaissent lors d'inflammations des appendices, grossesse extra-utérine, cystite, avortement spontané. Une visite opportune chez le médecin permettra de pratiquer une appendicectomie avec des conséquences minimes pour le corps, afin d'éliminer le risque de complications pouvant menacer la mort.

Article design: Oleg Lozinsky

Vidéo sur les signes et symptômes de l'appendicite chez les femmes

Comment déterminer qu'il s'agit bien d'une appendicite: