Principal / L'intestin

Erosion duodénale: symptômes, traitement et correction de la nutrition

L'intestin

L'érosion duodénale est une pathologie affectant la muqueuse mais non la couche musculaire. La maladie peut être diagnostiquée chez presque toutes les personnes. Un traitement précoce garantit de bons résultats.

Qu'est-ce qu'une maladie

L'érosion du bulbe duodénal est un dysfonctionnement du tube digestif relativement mal compris. Des diagnostics précis sont devenus possibles grâce à l'introduction généralisée des endoscopes dans la pratique clinique.

L'érosion est la deuxième pathologie la plus courante du tractus gastro-intestinal après un ulcère. La maladie se rencontre souvent chez des patients atteints d'un ulcère peptique sévère, d'hépatite, de cirrhose, de tumeurs du tube digestif, de pathologies du cœur, de vaisseaux sanguins et d'organes respiratoires.

L'érosion se distingue des autres maladies par des facteurs étiologiques, la gravité du processus pathologique et le taux de guérison, ainsi que par des symptômes communs.

Causes d'érosion

La maladie peut être causée par de telles raisons.

  1. L'exposition à des facteurs défavorables, en particulier le stress. L'importance de cette circonstance dans la formation de l'érosion permet de supposer que le problème est une maladie psychogène.
  2. Longue réception de la nourriture à peine digestible et épicée.
  3. Longue consommation de boissons alcoolisées.
  4. Consommation incontrôlée de comprimés anti-inflammatoires non stéroïdiens, tels que Voltaren, Brufen, Indomethacin. La plupart des antibiotiques ont un effet similaire.
  5. La défaite du système nerveux.
  6. Opérations cardiaques, transplantation d'organes, blessures graves.
  7. L'érosion se développe souvent chez les personnes souffrant de gastro-entérite infectieuse aiguë. Avec cette maladie, les symptômes d'empoisonnement du corps augmentent.
  8. L'érosion du duodénum peut survenir en raison d'une altération du mouvement du sang dans la veine porte.
  9. Hernie dans l'ouverture œsophagienne.
  10. Inflammation du nerf vague.
  11. Dysfonctionnement sévère des reins avec le développement de leur échec.
  12. Contact avec l'acide chlorhydrique. La maladie peut survenir en raison de la tolérance réduite de la muqueuse duodénale à une acidité élevée du suc gastrique.

En outre, il est à noter que chez les patients fumeurs, l'érosion se produit beaucoup plus souvent.

Classification d'érosion

L'érosion duodénale peut être bénigne et maligne.

Les variétés bénignes de la maladie comprennent:

  • érosion aiguë;
  • lésions muqueuses chroniques (simples et multiples);
  • gastrite avec développement de lésions érosives;
  • inflammation hémorragique érosive des muqueuses de l'estomac et du duodénum.

L'érosion est définie comme aiguë si son épithélium se situe entre 2 jours et une semaine. Si la zone de pathologie ne régresse pas pendant un mois, la maladie est chronique.

Symptômes de la maladie

L'évolution clinique dépend de la gravité du syndrome hémorragique, du nombre et de la taille des défauts.

Les symptômes communs de la pathologie incluent:

  • inconfort douloureux dans la zone du duodénum;
  • des nausées;
  • sensation de malaise constant;
  • vomissements, parfois avec une petite quantité de sang dans le vomi;
  • malaise général et faiblesse (apparaissent sur le fond des saignements cachés et prolongés);
  • diminution du nombre de globules rouges;
  • pâleur sévère;
  • baisse de la pression artérielle et évanouissements (ces symptômes apparaissent à la suite d'un saignement important ou de lésions de la couche interne de l'intestin).

Différents types de lésions de la muqueuse peuvent provoquer des brûlures d'estomac chez le patient, éructations aigües.

Des complications

Parfois, cette maladie est compliquée par un saignement massif. Dans le même temps, les masses fécales deviennent noires. Simultanément, des vomissements de couleur café apparaissent. L'excrétion sanguine est dangereuse en raison du développement d'une anémie aiguë.

L'érosion peut se transformer en ulcère. La progression d'un ulcère est chargée de sa perforation. La perforation de l'ulcère provoque une inflammation du péritoine - péritonite. Cette maladie n’est traitée que chirurgicalement et, au sens littéral du terme, le décompte dure des heures.

Enfin, une érosion non traitée peut évoluer en cancer.

Diagnostics

L'examen endoscopique de l'estomac et du duodénum est le plus souvent prescrit au patient. La procédure est effectuée uniquement s'il n'y a pas de contre-indications.

L'examen radiographique est utile lorsqu'il est nécessaire d'évaluer simultanément la présence de processus d'infiltration, de formations polypoïdes, d'hypertrophie des plis et de malformations de l'estomac.

D'autres événements sont également nommés:

  • tests de présence d'Helicobacter;
  • biopsie;
  • examen biochimique du sang.

Traitement

Le traitement commence par l'élimination du facteur étiologique. Pour améliorer les performances du tube digestif, de tels médicaments sont prescrits aux patients.

  1. Antibiotiques. Ils sont nécessaires pour lutter contre la bactérie Helicobacter. Les médicaments les plus couramment prescrits sont la pénicilline et les macrolides.
  2. L'utilisation d'inhibiteurs de la pompe à protons est illustrée. Le plus efficace de ce groupe est Omez (Omeprazole).
  3. Les antiacides sont utilisés pour réduire l'action agressive du suc gastrique (Renny ou Almagel).
  4. Pour rétablir la motilité normale de l'estomac et éliminer les nausées, utilisez Reglan ou la dompéridone.
  5. Pour renforcer les parois des vaisseaux sanguins et lutter contre l'anémie, des vitamines sont utilisées sous forme d'injections (B6, B9, B12, PP, C).
  6. Les angioprotecteurs sont utilisés pour arrêter les hémorragies internes.

Les lésions érosives compliquées ne sont traitées que dans le service chirurgical. Le patient reçoit un lavage d'estomac, des injections hémostatiques et des solutions salines.

Comment soulager la douleur

Pour soulager la douleur, il faut utiliser de tels médicaments:

  • préparations de bismuth;
  • médicaments anticholinergiques (platyphylline, Gastrocepin);
  • gangliobloceurs (Quateron).

Afin de prévenir l'apparition de douleurs aiguës, il est conseillé de boire une demi-heure avant l'apparition prévue de certaines eaux alcalines telles que Borjomi. La nuit, vous pouvez prendre un peu de lait - c'est un antiacide naturel utile et efficace.

Remèdes populaires

S'il n'y a pas de complications, il est recommandé de prendre des remèdes populaires:

  • Huile d'argousier (a un effet antiseptique et cicatrisant prononcé);
  • des infusions de camomille, de calamus, de chélidoine, de busserole et de gentiane (il est préférable de boire une collection de ces plantes);
  • le matin avant de manger manger 1 banane;
  • un mélange de teinture de noix, de miel, de beurre et de jus d'aloès (tous ces composants doivent être pris à parts égales).

Les teintures à l'alcool pour les maladies érosives de l'intestin duodénal ne sont pas recommandées.

Critères de récupération

Le but du médecin est atteint si:

  • les douleurs passent, le bien-être de la personne s’améliore considérablement;
  • l'activité du tube digestif est normalisée;
  • l'érosion de surface commence à guérir;
  • gonflement et rougeur de la membrane muqueuse;
  • les lésions chroniques sont recouvertes d'un tissu épithélial sain.

Prévisions

Avec un régime alimentaire et l'exclusion des boissons alcoolisées, l'évolution de la maladie est favorable. Le cours de soins aigus passe généralement en 14 jours.

La pathologie chronique peut durer de nombreuses années, mais avec l'aide d'un traitement bien choisi, il est possible d'obtenir une rémission stable. Si vous ignorez le traitement et ne consultez pas un médecin, l'érosion peut évoluer en une tumeur maligne.

Nourriture pendant l'érosion

Une nourriture bien organisée aide à se débarrasser de la maladie, même sans utiliser de médicaments. La principale exigence pour la nutrition est sa régularité. Les repas doivent être fréquents et petits. En même temps, il est recommandé de ne pas consommer plus de 300 ml de nourriture. Interdit de longues pauses dans le repas.

En cas de processus érosif prononcé, il est recommandé d'introduire une quantité accrue de protéines dans le menu. Il est nécessaire de restaurer complètement le mucus endommagé.

Nourriture permise après érosion:

  • céréales (à base de riz, semoule);
  • la gelée;
  • compotes;
  • légumes (sauf le radis et le chou);
  • viande maigre sous forme bouillie (de préférence poulet, veau et bœuf);
  • poisson bouilli ou à la vapeur;
  • les huiles (les plus utiles sont la crème et l’olive);
  • jus de fruits frais;
  • œufs à la coque (pas plus de 1 par jour);
  • purée de pommes de terre;
  • puddings;
  • des hamburgers cuits dans un bain de vapeur.

Il est nécessaire d'exclure du régime alimentaire:

  • l'alcool;
  • le chou;
  • café
  • du chocolat;
  • plats avec des couleurs et des saveurs, des conservateurs;
  • les cornichons;
  • les cornichons;
  • viande fumée

Prévention

Les mesures préventives consistent à respecter scrupuleusement les principes d'un mode de vie sain, les recommandations du médecin concernant le traitement et une nutrition appropriée. Il est nécessaire d'utiliser correctement des anti-inflammatoires non stéroïdiens pouvant provoquer une inflammation.

Les patients présentant des pathologies inflammatoires de l'historique du tractus gastro-intestinal devraient arrêter de fumer et de boire de l'alcool. Il est recommandé de faire de l'activité physique pour éviter l'hypodynamie.

L'érosion de l'intestin duodénal peut parfois être guérie par la correction de la nutrition et l'utilisation d'agents antiacides. Un traitement précoce chez le médecin contribue à améliorer l'état et la rémission stable. En l’absence de soins médicaux, des complications se développent dont la plus dangereuse est le cancer.

Érosion duodénale: symptômes, traitement et pronostic à vie

L'érosion du duodénum est une pathologie caractérisée par une desquamation de la muqueuse duodénale avec formation d'un défaut de surface. En conséquence, la couche fonctionnelle est endommagée et le processus de digestion est perturbé.

Les symptômes

Manifestations intestinales

  • Syndrome de douleur La localisation, l'intensité, le moment d'apparition et la nature de la douleur dépendent de la localisation du défaut muqueux. Au cours de l'érosion, située au-dessus de la papille du canal biliaire principal, une douleur survient dans la partie supérieure de l'épigastre, une heure et demie après le repas, elle présente des crampes, correspondant à la vague péristaltique, et se termine après la collation suivante. En cas de lésions post-bulbaires, le patient est perturbé par une douleur intense et constante dans la région ombilicale, dans l'épigastre, il se plaint de lourdeur.
  • Symptômes dyspeptiques. Manifesté sous la forme d'éructations, souvent aigres, brûlures d'estomac. Peut-être la formation de flatulences à la suite d'une digestion insuffisante des aliments dans le duodénum. Cela conduit au développement de processus de putréfaction et de fermentation dans le tractus intestinal sous-jacent. Souvent, les patients se plaignent de nausées, avec des vomissements ils sont rares, le désir est faux.
  • L'instabilité de la chaise. Le plus souvent, chez les patients présentant une érosion duodénale, il y a une tendance à la diarrhée. Cela se produit pour deux raisons: la nourriture n'est pas assez fermentée et l'absorption de composés complexes est difficile.
  • Melena. Une chaise noire arrive souvent. Cela est dû au saignement de la muqueuse endommagée lorsque l'érosion atteint le plexus choroïde et endommage la paroi capillaire. Plus la zone et la profondeur des dommages sont importantes, plus le symptôme sera prononcé. Avec un léger dommage, le test de sang occulte montre un résultat positif, et dans le coprogramme, des globules rouges et de l'hémoglobine sont détectés.

Manifestations extra-intestinales

  • Violation du tonus vague. Le nerf vague innerve la région du duodénum, ​​avec des dommages à la membrane muqueuse, il est possible de supprimer ses effets. Cela se manifeste par une diminution du rythme cardiaque, une augmentation de la transpiration, se manifestant le plus souvent par une hyperhidrose des paumes et des pieds.
  • Asthénie. C'est le résultat d'une digestion insuffisante, qui entraîne une carence en substances bénéfiques, une diminution des calories entrant dans le corps. Le patient se plaint de faiblesse, de léthargie, d'apathie, de somnolence.
  • L'anémie C'est le résultat de plusieurs facteurs. Premièrement, le fer est absorbé dans l'intestin et en violation du travail du duodénum, ​​une anémie ferriprive se forme. Deuxièmement, le saignement constant entraîne la formation d'une anémie ferriprive post-hémorragique.

Raisons

  • Helicobacter pylori. La bactérie peut pénétrer de la lumière de l'estomac dans le duodénum avec le chyme, elle peut endommager la membrane muqueuse, provoquant le développement d'une gastroduodénite érosive.
  • Des médicaments L'ingestion non contrôlée à long terme de médicaments anti-inflammatoires stéroïdiens et non stéroïdiens affaiblit les propriétés protectrices de la membrane muqueuse et entraîne la destruction des cellules.
  • Reflux gastro-oesophagien. La faiblesse du sphincter gastro-intestinal conduit au fait que le chyme se déplace constamment de l'estomac aux intestins et que l'acidité dans différentes parties du tractus gastro-intestinal est différente, le risque d'inflammation augmente.
  • Pancréatite ou syndrome de Zollinger-Ellison (développement de tumeurs pancréatiques entraînant une production accrue d'enzymes). Étant donné que le pancréas produit une quantité accrue d’enzymes, celles-ci étant capables d’endommager les propres cellules de l’organisme, un processus d’auto-digestion se produit.
  • Le tabagisme Cela conduit à une violation du trophisme du tractus gastro-intestinal, à une diminution de la réponse immunitaire locale, à la destruction de la membrane muqueuse du tractus gastro-intestinal.
  • Tension nerveuse. Le stress et la dépression entraînent une augmentation de l'acidité de l'estomac. Le système tampon qui protège le duodénum et crée un environnement alcalin est épuisé et l'érosion se forme.
  • Erreurs dans le régime. La suralimentation, l’utilisation de conservateurs, d’aliments épicés, gras et frits, de nutriments déséquilibrés, augmentent la charge sur le tractus gastro-intestinal.
  • Maladies auto-immunes. La maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse contribue à la destruction de la muqueuse gastro-intestinale sous l'influence de ses propres mécanismes immunitaires.
  • Oncopathologie. Le développement du cancer contribue à la formation de l'érosion.

Diagnostics

  • Analyse clinique du sang. Vous permet d'identifier l'anémie.
  • Coprogramme. Détecte le sang latent, les fibres alimentaires non digérées.
  • Excréments pour le sang caché. Méthode Express pour détecter les saignements dans le tractus gastro-intestinal.
  • FGDS. Le «gold standard» du diagnostic, qui permet de visualiser les défauts de la muqueuse. Vous permet de prendre le matériel pour la biopsie et de vérifier la composition cellulaire et d'identifier la cause de la pathologie.
  • Échographie des organes abdominaux. Vous permet d'identifier l'inflammation des organes parenchymateux du tractus gastro-intestinal.

Traitement

Le traitement pathologique doit être complet. Il comprend un régime alimentaire, un traitement médicamenteux et, si nécessaire, une correction chirurgicale.

Régime alimentaire

Régime alimentaire pour la gastrite érosive devrait être aussi doux pour l'estomac et les intestins. Principes de base:

  • Aliments transformés thermiquement. Tous les plats doivent être cuits: bouillis, cuits à la vapeur ou au four.
  • Les repas sont servis froids ou chauds. Au cours de la période de saignement, la préférence est donnée aux aliments liquides froids, qui contribuent à la vasoconstriction réflexe et à la réduction du saignement. Les aliments chauds peuvent provoquer des saignements en dilatant les vaisseaux sanguins.
  • Nourriture moulue. Favorise une digestion plus facile. De préférence broyé à travers un tamis, broyé dans un mélangeur, à travers un hachoir à viande.
  • lait fermenté;
  • viandes maigres (poitrine de poulet, dinde, lapin, bœuf);
  • variétés de poisson faibles en gras (merlu, goberge et autres);
  • légumes bouillis (carotte, betterave, épinards, chou-fleur, brocoli);
  • pomme cuite au four;
  • porridges muqueux (semoule, flocons d'avoine, sarrasin bouilli);
  • potages à la crème;
  • eau minérale;
  • compotes ou jus dilués;
  • œufs à la coque, omelettes cuites à la vapeur.
  • gras;
  • fumé
  • salé;
  • nourriture en conserve;
  • frit
  • fruits et légumes frais;
  • lait entier, fromages à pâte dure;
  • poisson gras;
  • viandes grasses;
  • l'alcool;
  • café
  • thé fort;
  • jus de fruits frais

Préparations

  • Antiacides (Almagel, Phosphalugel). Contribue à la formation d'un film protecteur sur la membrane muqueuse de l'estomac et du duodénum et réduit les dommages supplémentaires.
  • Inhibiteurs de la pompe à protons ou H2-récepteurs d'histamine. Contribue à réduire l'acidité du suc gastrique et ses effets néfastes sur la muqueuse intestinale.
  • Agents antibactériens. En présence d'une inflammation infectieuse (infection à Helicobacter).
  • Hémostatique signifie. En cas de saignement grave, on utilise de l'acide aminocaproïque par voie topique. Des médicaments tels qu'Etamzilat, Ditsinon agissent de manière systémique.
  • Thérapie asymptomatique. Correction des carences en vitamines, du syndrome douloureux (antispasmodiques), etc.

La chirurgie

Il est utilisé en cas de saignement grave. Très rarement recours à l'ablation d'une partie de l'intestin ou de l'estomac - seulement avec des défauts importants.

Le traitement local est le plus couramment utilisé - cautérisation de la zone érosive au cours de la fibrogastroduodénoscopie. La technique mini-invasive est efficace et permet d’arrêter rapidement les saignements et d’accélérer les processus de régénération.

Méthodes folkloriques

Le but principal des méthodes traditionnelles est de protéger la membrane muqueuse des effets d’un facteur de dommage physique ou chimique et de saturer le corps en substances utiles. Ces actions vous permettent d'activer la régénération et d'accélérer le processus de guérison.

  • huiles naturelles: argousier, graines de lin, olives;
  • huile de poisson;
  • bouillon de pomme de terre.

Conséquences possibles et prévisions pour la vie

La longue évolution de la maladie peut conduire au développement de:

  • ulcères complets;
  • processus oncologique;
  • saignement grave;
  • perforation intestinale (avec amincissement de la paroi) avec développement de péritonite.

Dans ce cas, une hospitalisation dans un hôpital chirurgical et une correction à l'aide d'aides opérationnelles sont nécessaires.

Avec la détection et le traitement rapides des érosions, il n’ya pas de conséquences globales pour la santé humaine. Avec la bonne approche, le corps récupère rapidement et compense le déficit.

Érosion duodénale

L'érosion est un dommage sur la face interne de la paroi intestinale, qui peut être petit ou saisir toute la muqueuse. Ce processus pathologique se produit pour diverses raisons et provoque presque toujours une gêne considérable pour son porteur. Heureusement, dans la plupart des cas, l’érosion peut être guérie sans laisser de trace.

Érosion duodénale

La prévalence de la maladie est très élevée. Tout au long de sa vie, il rencontre presque toutes les personnes, à tout âge. L'inflammation n'affecte pas les couches musculaires et ne conduit pas à la perforation. Cependant, sans traitement, elle peut évoluer en ulcère.

Ulcères gastriques et duodénaux

La maladie n’est pas aussi bien comprise qu’un ulcère de l’estomac car, sans stéthoscope, elle était difficile à diagnostiquer et les symptômes ressemblaient à ceux d’un ulcère. Et si au cours du siècle dernier, les médecins n'avaient pas trouvé d'autre issue que l'opération, il est aujourd'hui tout à fait possible de s'en passer. De nouvelles techniques vous permettent de faire rapidement le bon diagnostic.

Causes de la pathologie

L'estomac et le duodénum (duodénum) fonctionnent en permanence et sont influencés par divers facteurs. Les médecins identifient plusieurs raisons principales contribuant au développement d'un processus destructeur.

    Reproduction sur les muqueuses de la bactérie Helicobacter pylori ingérée.

Helicobacter pylori - la principale cause de lésions muqueuses

Prendre des médicaments doit être convenu avec le médecin

Certains médicaments présentent un danger potentiel. Pour clarifier le diagnostic de leur historique d’accueil, il faut absolument le mentionner.

    Aspirine (acide acétylsalicylique), que prennent les personnes âgées pour prévenir les accidents vasculaires cérébraux et la thrombose.

L'utilisation prolongée d'aspirine irrite les muqueuses et provoque souvent une érosion.

Le "diclofénac" et d’autres AINS ont également un effet négatif sur la membrane muqueuse

Les antibiotiques non contrôlés sont dangereux pour le tractus gastro-intestinal.

Dans le corps humain, tout est tellement interconnecté et interdépendant que les maladies d’un organe affectent inévitablement ses voisins. Ainsi, une pancréatite chronique ou une maladie du foie peuvent provoquer une érosion duodénale, aggravant l'état général. Cependant, soyez conscient des commentaires. À son tour, l'érosion du duodénum peut entraîner les maladies suivantes:

    pancréatite - inflammation du pancréas;

L'érosion négligée du duodénum peut déclencher le développement d'une pancréatite.

Sur le fond de l'érosion du duodénum peut développer une cholécystite

Les maladies du duodénum entraînent une inflammation des voies biliaires

Il en résulte un cercle vicieux qui permettra de casser un examen complet de tous les organes internes, l’identification et le traitement de toutes les pathologies survenues dans le corps.

Un certain danger est un reflux, dans lequel le contenu de l'intestin grêle est rejeté dans le duodénum, ​​au lieu de continuer plus loin dans le tube digestif. La raison peut être une obstruction du bas de l'intestin, ou ces sections peuvent être spasmodiques, en raison desquelles la bactérie pénètre dans le duodénum, ​​provoquant une inflammation.

L’obstruction intestinale peut déclencher le transfert du contenu de l’intestin grêle dans le duodénum.

Provoquer une inflammation est capable d'empoisonner des produits chimiques, par exemple l'alcool (même une seule intoxication alcoolique) et des produits périmés. Les mauvaises habitudes jouent un rôle négatif. Les aliments bruts et mal mâchés nuisent non seulement aux gaines délicates du duodénum, ​​mais également à d’autres organes digestifs. C’est pourquoi une culture alimentaire est importante pour assurer une bonne digestion.

Les aliments bruts doivent être bien mastiqués afin de ne pas endommager la membrane muqueuse.

Des dommages mécaniques aux muqueuses sont possibles avec l'ingestion accidentelle d'un corps étranger ou l'entrée de particules non digestibles. La nourriture sèche et grossière n'est pas la dernière.

C'est important! Pour prévenir le développement de la duodénite et de toute pathologie du tube digestif, il est nécessaire de manger à temps et de bien mastiquer les aliments. Cette action simple vous évitera de nombreux problèmes.

Évolution de la maladie

Les causes qui déclenchent le processus d’érosion entraînent l’apparition de deux formes de duodénite. Aiguë se développe rapidement, dans le contexte d’une intoxication unique ou de l’utilisation d’aliments très épicés. À ce stade, l'organe est déjà affaibli par un processus de destruction jusque-là caché.

Au cours de la vie, les périodes calmes (rémissions) sont remplacées par des exacerbations soudaines qui se produisent après une violation du régime alimentaire. En érosion chronique, il est important de prolonger la rémission le plus longtemps possible.

C'est important! Pour que la pathologie ne reste pas éternellement, il est important de respecter toutes les prescriptions du médecin au moment de la manifestation de la maladie.

Variétés d'érosion

Selon la localisation de l'érosion sur la muqueuse duodénale, il existe plusieurs types de la maladie.

Le type d’érosion dépend de sa localisation dans le duodénum

  1. Duodénite diffuse - toute la membrane muqueuse du duodénum est enflammée.
  2. Focal - l'inflammation est localisée à un endroit.
  3. Proximale - zone enflammée du corps à côté de l'estomac (bulbe).
  4. Distal - l'inflammation apparaît au passage à l'intestin grêle.

Signes de

Le processus pathologique dans le duodénum pendant une longue période peut ne pas se déclarer avant de se manifester (manifesté pour la première fois) dans un état déjà négligé. Mais parfois, les patients peuvent se plaindre d'une douleur à l'estomac qui survient peu de temps après avoir mangé.

Lorsque l'érosion du duodénum survient le plus souvent après avoir mangé

Les douleurs accompagnantes sont des nausées et des vomissements. Il y a une diminution de l'appétit et une perte de poids. Cependant, ces symptômes sont caractéristiques de nombreuses maladies et il est donc nécessaire de clarifier le diagnostic. Pour toute violation de la digestion, vous devriez immédiatement consulter un médecin. Plus tôt le traitement est commencé, plus tôt la guérison se fera sentir.

Le signe premier et le plus frappant de la maladie est la douleur, qui ne dépend pas toujours de la prise de nourriture. Sa nature et son intensité peuvent être radicalement différentes, mais elle apparaît quand même, tôt ou tard. Le plus souvent, c'est la douleur qui conduit le patient chez le médecin.

Syndrome de douleur dans l'érosion du duodénum

La nature de la douleur dépend de l'emplacement de l'érosion. Si l'ampoule est endommagée, elle commence à faire mal moins d'une heure après avoir mangé. La duodénite proximale se développe plus souvent que d’autres parties de la duodénite de l’organe, et cette inflammation est très dangereuse puisque le nerf vague est situé à côté du bulbe. Si l'inflammation l'affecte, des complications neurologiques surviendront. La maladie chronique caractérise la douleur sourde due au gonflement de la muqueuse enflammée. La douleur est constamment présente et s'intensifie après le repas et la nuit.

Les douleurs d'estomac peuvent s'aggraver pendant le sommeil

Si la perméabilité duodénale est altérée, le syndrome douloureux est paroxystique: les spasmes se tordent et se propagent. Lorsqu’elle s’installe dans l’organe de Helicobacter pylori, la douleur apparaît sur un estomac vide. Dans ce cas, caractérisé par des attaques de nuit, qui peuvent être atténuées avec un verre de lait ou une petite portion de nourriture. Une telle douleur se distingue généralement par la défaite des parties inférieures du duodénum.

De graves accès de douleur avec localisation dans les parties inférieures du duodénum indiquent souvent la présence d'une infection à Helicobacter pylori

En raison de l'excès d'acide, les éructations apparaissent acides. Les brûlures d'estomac, la diarrhée ou la diarrhée sont presque inévitables. En raison de la violation du tonus du nerf vague qui passe près du duodénum, ​​les battements du cœur sont réduits, ce qui entraîne une faiblesse et une transpiration excessive. La situation est aggravée par une intoxication générale du corps, à laquelle la température corporelle augmente parfois.

La maladie est souvent accompagnée de fièvre

Dans le contexte de la perturbation du duodénum et de l'estomac, des nausées et des vomissements fréquents n'apportent aucun soulagement. L'apparition de sang dans les vomissements est un signal alarmant concernant le développement d'une forme d'érosion hémorragique.

En cas de dysfonctionnement de la WPC, des nausées et des vomissements se produisent.

Avec la complication du processus principal, saignement, les matières fécales deviennent noires, le vomissement de masses sombres est possible. L'anémie se développe, qui se caractérise par une pâleur et des maux de tête. Le niveau d'hémoglobine diminue. La forme hémorragique de la duodénite est dangereuse car les saignements ne se déclarent pas toujours douloureux, comme dans une forme ulcéreuse, et les conséquences peuvent être très tristes. Ici, vous devez faire attention à la couleur des matières fécales.

Forme hémorragique de KDP érosion

Dans de rares cas, il y a des saignements de l'anus, ce qui prend souvent une nature prolongée. Les patients rapportent des ballonnements persistants, des grondements et une sensation de surpopulation, même sur un estomac vide.

Diagnostics

Il suffit au médecin de palper la région épigastrique pour détecter la douleur du duodénum. Afin de clarifier le diagnostic, une analyse des plaintes du patient est réalisée et l'historique médical est étudié. La prédisposition génétique affecte également la probabilité de pathologie, de sorte que les antécédents familiaux sont les bienvenus.

    Des analyses de sang, cliniques et biochimiques, sont nécessaires: la bilirubine, l'amylase, etc. sont examinées.

Un test sanguin est nécessaire pour diagnostiquer la maladie.

Fibrogastroadénoscopie avec biopsie des tissus muqueux

Test respiratoire permettant de déterminer la présence d'une infection à Helicobacter pylori

Traitement

Dans ce cas, l’objectif principal de la thérapie est de protéger les muqueuses du duodénum et de l’estomac de l’activité des acides et des enzymes. Le suc gastrique devrait irriter le moins possible la membrane intestinale endommagée afin de permettre une guérison plus rapide. Ici, une bonne aide, en plus des médicaments, sera un régime.

L'alimentation est un élément important du traitement de l'érosion des PDA.

Pharmacothérapie

Pour neutraliser l'acide gastrique, utilisez des antiacides qui anesthésient et enveloppent la membrane enflammée, par exemple "Almagel". Dans le même temps, ils suppriment la sécrétion de suc gastrique, réduisent le niveau d'acide chlorhydrique, régulent le travail de l'estomac et activent le système immunitaire.

Si des bactéries pathogènes se trouvent dans la muqueuse, l'utilisation d'antibiotiques devient nécessaire. Avec la menace émergente de saignement interne, il est conseillé d'utiliser des coagulants sanguins qui augmentent la coagulation, par exemple, le fibrinogène par voie intramusculaire ou le Vikasol à l'intérieur.

L'acide chlorhydrique est nécessaire au processus de digestion des aliments. En plus de la division de la nourriture elle-même, il remplit les fonctions d'un certain «ordre» de l'estomac, grâce auquel toutes les particules de débris organiques sont détruites sans laisser de trace et ne restent pas pourrir. Mais parfois, sa production devient excessive, il commence à corroder les parois de l'estomac et l'ulcère duodénal. Et il y a des sensations désagréables et douloureuses.

Une pompe à protons, ou une pompe à protons - une protéine spéciale - est responsable de la synthèse de l'acide. Son activité excessive peut être supprimée. "Omeprazole" est un inhibiteur indispensable de la pompe à protons, indiqué dans tous les processus érosifs de l'estomac. De nouveaux médicaments sont venus le remplacer: Pantoprazole, Esoméprazole et Rabéprazole.

Les inhibiteurs d'histamine, la famotidine et la ranitidine, réduisent l'effet irritant de l'acide chlorhydrique. En cas de syndrome douloureux grave, vous pouvez prendre des analgésiques et des antispasmodiques - «Drotaverinum» ou «Papaverine». Pour normaliser la digestion, utilisez Pancréatine.

Pour restaurer la microflore intestinale normale, prenez «Linex» ou «Hilak forte». Pour une récupération réussie, vous devez suivre scrupuleusement toutes les instructions du médecin. Vous pouvez être soigné à la maison, sous surveillance médicale. La nécessité d'héberger un patient dans un hôpital ne se pose qu'en cas de complications ou au début de la maladie. Au même endroit, effectuer des inspections supplémentaires.

Un traitement hospitalier est nécessaire uniquement en cas de complications de la maladie.

Médecine populaire

Le traitement médicamenteux ne contredit pas la médecine traditionnelle. L'huile d'argousier, qui possède des propriétés antiseptiques et aide à guérir les plaies, est un outil classique qui fait ses preuves depuis longtemps. Auparavant, il était publié en bouteilles, ce qui n’était pas très pratique. Maintenant, l'huile est disponible sous forme de capsules. Pour soulager les symptômes, trois capsules par jour suffisent. De plus, prenez du jus d'argousier mélangé à de l'huile d'olive.

L'huile d'argousier a des propriétés cicatrisantes et est très utile dans le traitement des érosions gastro-intestinales.

Utilisation et frais des herbes médicinales: achillée millefeuille, menthe, camomille et hypericum, qui agissent de manière apaisante. Des parties égales d'herbes sont versées dans de l'eau bouillante et décoctionées avant d'être mangées.

La décoction de millefeuille et d'autres herbes élimine bien l'irritation du mucus et favorise la guérison de l'érosion

Important: le traitement à base de plantes est inacceptable en cas de développement aigu d’érosion ou en cas de saignement.

Supplément délicieux et thérapeutique peut être appelé jus de carotte. L'effet bénéfique de la consommation régulière d'œufs de poule crus est noté. Miel utile sous forme pure, ou dissous dans de l'eau. Très souvent, le miel est mélangé avec du beurre, notant ses effets cicatrisants sur la paroi endommagée du duodénum.

Le miel mélangé avec du beurre a un effet bénéfique sur la muqueuse duodénale et l'estomac endommagés

La teinture de noix guérit bien. Cependant, nous devons nous rappeler que les teintures à l'alcool irritantes sont inacceptables.

La teinture de noix a également un effet cicatrisant, mais elle ne peut être utilisée qu'après consultation d'un médecin.

Intervention chirurgicale

En règle générale, la duodénite n'est pas nécessaire, mais uniquement dans les cas graves, lorsqu'un saignement abondant dû à l'érosion de l'organe s'ouvre ou lorsqu'un gros vaisseau se trouve à proximité de l'intestin. La coagulation au laser du vaisseau est généralement effectuée.

Pour une intervention chirurgicale dans l'érosion du duodénum recours uniquement dans les cas graves.

Parfois, les érosions au laser sont cautérisées, après quoi il reste une petite cicatrice.

Nourriture santé

Tout traitement pour l'érosion du duodénum sera réduit à néant si vous ne suivez pas le régime. Si, avec d'autres maladies, il est encore possible d'autoriser l'indulgence, les pathologies du tractus gastro-intestinal ne pardonnent pas un seul raté. Le régime est observé jusqu'à la disparition complète des symptômes qui ont perturbé le patient, mais en aucun cas pas moins de deux mois. Il est important de respecter plusieurs règles.

    Trop manger est aussi grave que le jeûne. Manger de manière optimale 5 à 6 fois par jour, en petites portions.

Les repas doivent être fractionnés, au moins 5 à 6 fois par jour, toujours en petites portions.

Les plats fumés et frits sont complètement exclus du régime.

Règles de nutrition dans le traitement de l'érosion de PDH

Les produits qui peuvent être consommés sans crainte et pour lesquels il est préférable de s'abstenir sont sélectionnés individuellement, mais il existe des règles générales qui sont obligatoires pour la mise en œuvre.

La nutrition pour l'inflammation du duodénum peut être représentée sous forme de tableau.

Le régime alimentaire est extrêmement important dès le premier jour de traitement. Par la suite, il peut être affaibli, mais pas terminé avant la guérison complète. Le menu comprend des soupes en purée avec différentes céréales, des pommes de terre en purée et de la viande cuite à la vapeur une fois par jour. Jus remplacé par de la gelée. Les jus peuvent être bu plus tard, après la stabilisation.

Au lieu de jus de fruits et de fruits, il est recommandé d'utiliser de la gelée

Des légumes sains, des côtelettes à la vapeur et des œufs brouillés sont bons pour la santé. Il est impossible de surestimer la valeur de l'avoine et de la gelée. La farine d'avoine est non seulement utile, mais contribue également à la cicatrisation de la surface ulcérée de la coquille, grâce à sa structure muqueuse enveloppante.

La farine d'avoine a des effets bénéfiques sur la muqueuse en raison de ses propriétés enveloppantes.

Pas toujours, mais assez souvent, pour le traitement, il ne suffit que d'un seul régime bien nommé. Si les complications ne se sont pas développées, par exemple un ulcère de l'intestin, la performance scrupuleuse de tous les aliments accélère la guérison des muqueuses irritées.

Un régime strict aidera à se débarrasser rapidement des problèmes de santé.

Important: le strict respect du régime alimentaire depuis l’apparition de la maladie empêchera son passage à la forme chronique et facilitera son rétablissement.

Prévention

L'inflammation érosive est le plus souvent due à la malnutrition. Par conséquent, le contrôle de la qualité des produits est d'une importance primordiale. Il est nécessaire de minimiser l'utilisation de frites et fumées, épicées et grasses. Abandonnez l'alcool, les boissons gazeuses et le café.

Si vous avez des problèmes avec le tube digestif, vous devez renoncer non seulement aux produits nocifs, mais aussi à l'alcool et au café fort.

Vous ne pouvez pas manger ou mourir de faim. Si possible, éliminez le stress. Traiter rapidement les affections gastro-intestinales émergentes, au moins une fois par an, afin de subir un examen du système digestif. En cas de duodénite transférée, si une rémission clinique est survenue, il est important de la prolonger le plus longtemps possible. Il est conseillé de subir une endoscopie prophylactique tous les trois mois. Si la maladie est devenue chronique, la procédure est effectuée trois fois par an.

Aux fins de la prophylaxie, il est recommandé de subir une endoscopie régulière

Prévisions

L'érosion du duodénum, ​​avec un traitement opportun et approprié, passe en toute sécurité une ou deux semaines après le soulagement de la première attaque. Très probablement la possibilité de guérison complète. Dans le cas de la forme chronique de la maladie, une rémission à long terme peut être atteinte. Si non traité, un ulcère peut se produire, ce qui conduit à un cancer. Une attitude frivole ou négligente à l’égard des recommandations des médecins peut avoir de très graves conséquences.

Sans traitement, l'érosion du duodénum peut déclencher le développement d'une tumeur cancéreuse.

Symptômes et traitement de l'érosion duodénale

Lorsque la couche épithéliale de surface est endommagée, il se forme une érosion du duodénum - une des maladies courantes du système digestif. Avec un traitement approprié passe sans laisser de traces.

Le stress, les troubles de la nutrition et le mode de vie sont l’une des maladies les plus courantes du système digestif - l’apparition de plaies dans la muqueuse duodénale ou l’érosion. Malgré la lésion superficielle des muqueuses, la maladie peut réduire considérablement le niveau de vie du patient.

La structure du duodénum et l'érosion

La section initiale de l'intestin grêle avec une longueur de 12 doigts (environ 300 centimètres) part de l'estomac et se jette dans le jéjunum. Diamètre - 45-47 mm. Sa partie supérieure est épaissie comme une ampoule. En fonction des courbures du corps, on distingue la partie supérieure, descendante et horizontale, ascendante.

Les parois du duodénum sont constituées de plusieurs couches:

  • la coque externe est une continuation de la coque externe de l'estomac;
  • couche intermédiaire musculaire composée de deux types de poutres - longitudinale et circulaire, qui permet à l'intestin de se contracter et de réduire le diamètre;
  • couche muqueuse interne formant des plis - longitudinaux dans la partie supérieure, circulaires - dans les autres parties du corps.

La muqueuse intestinale a une formation appelée villosités intestinales, à la base de laquelle se trouvent des glandes qui produisent le suc intestinal et un certain nombre d'hormones digestives. Les vaisseaux sanguins et lymphatiques impliqués dans le transport des nutriments dans la partie centrale de la villosité.

Dans la partie inférieure de l'organe, il y a une formation en forme de tubercule - le mamelon de Faterov. La bile et le suc pancréatique, nécessaires aux processus de digestion, sont contrôlés par le sphincter d’Oddi.

Le rôle principal du duodénum:

  • transport - le contenu de l'estomac après un traitement ultérieur se déplace plus loin dans l'intestin;
  • les contractions des fibres musculaires motrices permettent un mélange avec le contenu des intestins et des sucs digestifs;
  • les glandes enzymatiques situées à la base des villosités produisent des enzymes alimentaires et des hormones (entérokinase, gastrine, cholécystokinine).

L'érosion du duodénum est un dommage à la surface de la couche muqueuse interne, se présentant sous la forme de plaies de formes et de tailles variées, la deuxième au monde parmi les maladies des organes de l'appareil digestif en termes de détection.

Les lésions ne pénètrent pas dans la couche musculaire, comme dans le cas d'un ulcère, le processus de cicatrisation a un déroulement spécifique et ne laisse aucune trace, ce qui permet de considérer l'érosion du duodénum comme une maladie indépendante et non comme le stade initial de l'ulcère peptique.

Symptômes de pathologie

Les manifestations de la maladie dans les premiers stades passent inaperçues, les patients attribuent cette maladie aux troubles de l'alimentation habituels. Par la suite, il y a des plaintes concernant:

  • des nausées et des vomissements;
  • diminution de l'appétit;
  • perte de poids;
  • douleur abdominale après avoir mangé.

Pendant l'examen, le médecin détermine la douleur dans la partie supérieure de l'abdomen. L'apparition d'un inconfort après avoir mangé dépend de l'endroit où se trouvent les symptômes de l'érosion, au niveau des intestins.

Le plus souvent, la destruction des muqueuses se produit dans les parties supérieures du bulbe duodénal. Dans de tels cas, la douleur se manifestera une heure après avoir mangé. Une telle lésion est considérée comme la plus dangereuse - la partie supérieure de cet organe est située près des plexus nerveux (nerf vague) et provoque un grand nombre de pathologies neurologiques.

L'érosion du bulbe à long terme se développe en un ulcère peptique dont le traitement est toujours long et difficile. Les principaux symptômes indiquant ce type de pathologie sont les suivants:

  • perte d'appétit;
  • mauvaise digestion;
  • brûlures d'estomac;
  • éructations;
  • flatulences

L'ordre de ces symptômes se manifeste individuellement et dépend des caractéristiques de l'organisme. À certaines étapes, des douleurs de nature différente peuvent survenir:

  • stupide;
  • douloureux;
  • spasmodique;
  • brûlant;
  • s'étendant à la poitrine.

La douleur est le plus souvent ressentie la nuit et l'estomac vide, bien qu'elle ne soit jamais permanente. L'inconfort après avoir mangé rappelle l'enflure - même une petite quantité de nourriture provoque une sensation de surpeuplement.

Les symptômes supplémentaires de l’érosion aiguë duodénale incluent:

  • hémorragies intestinales et gastriques, indiquées par la couleur foncée des matières fécales, provoquées par l'effet sur le sang frais de contenus intestinaux spécifiques;
  • nausées et vomissements de sang coagulé;
  • faiblesse et anémie;
  • manifestations d'intoxication générale;
  • selles intermittentes;
  • selles avec facultés affaiblies.

Avec l'érosion de l'estomac et du duodénum, ​​des symptômes peuvent indiquer l'apparition de symptômes neurologiques:

  • inconfort et lourdeur dans l'hypochondre droit;
  • lourdeur et douleur dans le haut de l'abdomen;
  • douleur dans le coeur;
  • pression derrière le sternum.

Lors du diagnostic, le médecin est confronté à la tâche - séparer l’érosion du duodénum et les symptômes de maladies possibles du cœur ou du foie.

Les causes

Les principaux facteurs d'érosion duodénale sont les mêmes que pour l'érosion de l'estomac et de l'ulcère peptique. C'est:

  • infection par la bactérie Helicobacter Pylori;
  • pression constante et stressante de l'environnement;
  • faible niveau de défense immunitaire;
  • maladies virales récemment transférées, interventions chirurgicales;
  • violation du régime alimentaire, utilisation d'aliments trop épicés, chauds et trop grossiers;
  • le tabagisme et l'alcool;
  • l'utilisation de certains médicaments - anti-inflammatoires non stéroïdiens, antibiotiques, aspirine, certains médicaments hormonaux;
  • cirrhose du foie (on pense que l'érosion aiguë accompagne le plus souvent la cirrhose provoquée par une hépatite virale, chronique avec des lésions alcooliques du foie);
  • néoplasmes dans le tube digestif;
  • maladies du système digestif (troubles de la vésicule biliaire, ce qui diminue la fonction de désinfection de la bile).

Le mécanisme exact de l'érosion est inconnu, un schéma approximatif de la formation d'une pathologie est le suivant:

  • diminue le niveau de protection de la membrane muqueuse du duodénum et de l'estomac en réduisant la production de mucus protecteur;
  • taux réduit de régénération de l'épithélium muqueux;
  • la circulation sanguine dans les parois de l'estomac et des intestins est perturbée;
  • sous l'influence des deux facteurs précédents, la muqueuse intestinale ne peut pas restaurer rapidement les zones affectées par des enzymes digestives agressives sur les muqueuses.

L'érosion peut être aiguë et ne pas durer plus d'une semaine, puis se prolonger sans laisser de trace, et chronique, qui sont ouvertes un mois ou plus.

Diagnostics

Lorsqu'un patient se plaint de douleurs abdominales et d'indigestion, le médecin détermine la maladie en:

  • prise d'histoire;
  • examen externe du patient, palpation de la paroi abdominale;
  • tests sanguins généraux et biochimiques;
  • études de laboratoire sur l'urine et les matières fécales (sang occulte);
  • tests sanguins pour le VIH et l'hépatite virale;
  • but de l'examen aux rayons X avec un agent de contraste;
  • examen endoscopique.

Le diagnostic le plus précis peut être fait par endoscopie diagnostique (fibrogastroduodénoscopie). Un examen visuel de la surface muqueuse sous grossissement vous permet de voir et d’examiner soigneusement toutes les zones touchées. Si nécessaire, lors de cet examen, vous pouvez prendre des particules muqueuses pour déterminer:

  • l'acidité;
  • conditions épithéliales;
  • la présence d'Helicobacter Pylori et d'autres agents infectieux.

Le médecin doit exclure la présence de saignements intestinaux de la zone d’érosion - ceci affaiblit considérablement le patient et doit être arrêté en premier lieu.

Selon les résultats de l’enquête, le type d’érosion est établi:

  • hémorragique aigu;
  • chronique;
  • unique ou multiple;
  • la duodénite hémorragique érosive.

Quand on distingue les bulbes d’érosion:

  • érosion focale;
  • drain (lorsque plusieurs foyers locaux sont connectés);
  • hémorragique.

Les zones touchées par l'érosion à la surface du duodénum peuvent être associées à des lésions ulcéreuses des muqueuses, affectant la couche musculaire de l'organe.

Traitement

Après avoir établi le diagnostic, le traitement de l’érosion duodénale est prescrit. La stratégie de traitement est déterminée par le médecin traitant en fonction de:

  • la présence de saignements;
  • Infection à Helicobacter pylori.

L'objectif principal du traitement:

  • restauration de l'intégrité et de la fonctionnalité des muqueuses;
  • augmenter le statut immunitaire du corps.

Il n’ya pas de différence dans le traitement de l’érosion dans toutes les zones - les lésions sur le bulbe sont traitées de la même manière que dans l’une des parties du duodénum. Tous les rendez-vous et thérapies correctives sont effectués exclusivement par un médecin.

Les principales directions dans le traitement:

  • diminution de l'acidité du suc gastrique;
  • arrêter le saignement;
  • la destruction d'Helicobacter Pylori;
  • traitement symptomatique;
  • les sédatifs;
  • thérapie réparatrice;
  • traitement des remèdes populaires;
  • changements de régime et de mode de vie.

La régulation de l'acidité du suc gastrique est réalisée à l'aide de:

  • préparations ayant un effet régulateur de l'acidité (ranitidine, cimétidine, Relcer);
  • inhibiteurs de la pompe à protons (Omez, Omeprazole, Nolpaza).

Pour le soulagement de la douleur sont utilisés:

  • antispasmodiques Drotaverinum et Spasmol;
  • agents à action enveloppante Maalox, Almagel.

Pour éliminer les agents infectieux, utilisez:

  • La clarithromycine et l'amoxicilline;
  • Les ampioks;
  • Métronidazole.

Dans le traitement des formes hémorragiques d’érosion, un traitement est prescrit pour reconstituer les pertes de sang: transfusions sanguines ou administration de plasma. Les médicaments pré-administrés qui arrêtent la perte de sang. En tant que thérapie de renforcement général, un traitement immunostimulant et des préparations vitaminées (groupes B, C, E, PP) sont prescrits.

Le traitement hospitalier peut être remplacé par un patient externe si les lésions sont mineures et ne provoquent pas de saignement. Le traitement traditionnel n'est appliqué qu'en l'absence de saignement et après consultation du médecin.

Recettes de médecine traditionnelle

Les remèdes populaires sont appliqués en consultation avec le médecin.

  • huile d'argousier en gélules trois fois par jour avant les repas (non recommandé pour les maladies du foie ou des voies biliaires);
  • Collection d'herbes, de camomille, de menthe, de fleurs de millepertuis et de feuilles de sauge à parts égales. Préparez une cuillerée à thé dans un verre d'eau chaude et buvez avant de manger 150 grammes;
  • un mélange de jus de carotte et de jaunes de poulet cru dans une demi-tasse 2 fois par jour avant les repas;
  • infusion de camomille à raison de 1 cuillère à café (ou un sac) signifie pour une tasse d'eau très chaude.

Pour le traitement est également utilisé une décoction d'ortie (une cuillère à soupe dans un verre d'eau) et une décoction de grains d'avoine (dans le même rapport). Les bouillons sont filtrés, mélangés et ½ tasse consommés 30 minutes avant chaque repas.

Régime alimentaire et mode de vie

En tant que méthode de traitement d'un régime soumis à l'érosion, elle est assimilée à une pharmacothérapie et devient le principal moyen de prévention de la rémission de l'érosion chronique.

La nourriture pendant l'érosion doit répondre aux exigences suivantes:

  • les repas et les boissons sont servis chauds;
  • la nourriture est essuyée avant d'être consommée;
  • la nourriture devrait être six fois;
  • portion individuelle ne doit pas dépasser 150 grammes;
  • le régime alimentaire doit être équilibré avec une valeur calorique totale de 2000 Kcal;
  • Les viandes et les marinades salées, grasses, épicées, fumées et fumées sont exclues.

Il est permis d'inclure dans le menu:

  • produits à base de lait et d'acide lactique faibles en gras;
  • poisson maigre;
  • viande diététique;
  • diverses céréales;
  • pain blanc rassis;
  • légumes avec une quantité réduite de fibres - betteraves, courgettes, pommes de terre;
  • huiles végétales à ajouter aux céréales;
  • soupes de légumes;
  • fruit non acide.

La méthode de cuisson consiste à bouillir ou à cuire, à rôtir ou à fumer est interdit. Dans le menu, vous devez exclure les ketchups, la mayonnaise, les autres sauces à base de vinaigre, la restauration rapide.

Pour maintenir le statut de protection souhaité du corps, il est nécessaire d'exclure du menu les alcools et les cigarettes, le thé fort et le café. Activité physique modérée utile, élimination de la vie de la surcharge physique et mentale, stress nerveux.

Erosion de l'estomac et du duodénum: symptômes et traitement

La douleur, les brûlures d'estomac, les éructations, les vomissements peuvent devenir des compagnons constants du patient, tels que l'érosion de l'estomac et du duodénum.

Ce sont des conditions dans lesquelles des ulcérations se forment dans la paroi interne de ces parties du tractus gastro-intestinal - plaies ouvertes dans la muqueuse.

Le déroulement du processus érosif est relativement plus favorable que le processus ulcératif, car un traitement opportun et des défauts de cicatrisation ne conduisent pas à la formation de modifications cicatricielles sur la paroi interne de l'organe.

Causes et mécanismes de la maladie

Les principaux facteurs étiologiques à l'origine de ces modifications pathologiques sont:

  • Infection par un microbe pathogène N.rulori;
  • Facteurs de stress, situations négatives psycho-émotionnelles;
  • Prise de médicaments favorisant l'irritation de la paroi gastrique interne: AINS, salicylés, hormonaux, digitoxine, réserpine, certains antibiotiques gastrotoxiques;
  • Abus d'alcool, ingestion d'aliments grossiers, épicés, chauds ou trop froids;
  • La présence de reflux duodénogastrique;
  • Maladies chroniques des systèmes respiratoire et cardiovasculaire, contribuant au développement du manque d'oxygène dans le corps, y compris dans la paroi gastrique;
  • Congestion veineuse avec cirrhose du foie;
  • Impact sur le tractus gastro-intestinal de sels de métaux lourds, d’acides, d’alcalis et d’autres risques professionnels;
  • Hernie du diaphragme;
  • Processus malin dans la région gastroduodénale.

Sous l’influence des facteurs ci-dessus, les mécanismes de développement de défauts et d’ulcérations de la paroi interne de l’estomac et du duodénum 12 sont déclenchés:

  • La production de facteurs de protection est réduite: mucus, suc alcalin du pancréas;
  • La circulation sanguine dans la paroi gastroduodénale ralentit;
  • Le taux de régénération cellulaire diminue;
  • Les facteurs d'agression sont activés: HCl, la production de pepsine augmente, la bile est projetée dans l'estomac.

Classification des modifications pathologiques

Il existe certaines variétés de défauts pathologiques dans la paroi interne du corps. Les érosions sont:

  • Primaire;
  • Secondaire - associé à la maladie sous-jacente;
  • Maligne - l'un des symptômes est la manifestation d'un processus malin au niveau de la membrane gastrique (cancer, lymphome);
  • Bénigne.

1. Aiguë (le plus souvent compliqué par un saignement, la durée de vie des défauts ne dépasse pas sept jours)

2. Chronique (existant depuis longtemps et non épithélialisé au bout d'un mois)

Symptômes et traitement de l'érosion gastrique et duodénale

La maladie se manifeste par des symptômes désagréables qui gênent considérablement le patient et compliquent sa vie, ce qui peut entraîner une invalidité temporaire.

Les patients se plaignent de douleurs dans la région épigastrique, qui surviennent 1 à 2 heures après un repas, d'intensité variable: modérée à sévère, insupportable, paroxystique.

Les symptômes fréquents sont les suivants: brûlures d'estomac, nausée, éructations, vomissements, perte d'appétit. Les patients refusent souvent délibérément de se manger eux-mêmes par peur de la douleur et des vomissements.

Avec la présence à long terme de défauts érosifs, les patients rapportent une perte de poids prononcée. Lors de l'examen de l'abdomen et de la palpation, une sensibilité épigastrique locale est détectée.

Le tableau clinique et les symptômes généraux de cette maladie de la région gastroduodénale sont très similaires aux symptômes de type ulcératif. Et pour différencier avec précision ces conditions permettent des méthodes d'examen de diagnostic - FGDS.

Environ 20% des patients présentant des modifications érosives souffrent de saignements gastriques (généralement avec des défauts muqueux aigus). Ce sont des complications de la maladie et se manifestent sous forme de selles noires sous forme de gruau (méléna), moins souvent - vomissements avec adjonction de sang (vomissements «marc de café»).

Une hémorragie grave est une affection potentiellement mortelle qui nécessite des soins médicaux immédiats et l'hospitalisation du patient dans un établissement médical.

Le plus souvent, il existe des saignements cachés dans cette pathologie, qui peuvent être ressentis indirectement: faiblesse générale, fatigue accrue, peau pâle, anémie à croissance lente avec teneur réduite en fer dans le corps, détection de sang caché dans les selles avec des systèmes de test spéciaux.

Les défauts érosifs sont toujours dangereux par progression et transformation en ulcère, la découverte de saignements et une tendance à la malignité. Si cette pathologie a été identifiée, ce sont 100% des cas à traiter.

Vous ne pouvez pas attendre jusqu'à ce que vous vous passiez vous-même et retarder la thérapie. Un appel opportun à un gastro-entérologue, le respect de tous ses rendez-vous, une observation de suivi régulière aideront à préserver la santé et à corriger les défauts de la paroi interne du tractus gastro-intestinal.

Le gastro-entérologue s'occupe du traitement de cette pathologie. Le régime de traitement est choisi individuellement, en tenant compte de la gravité du processus, de la cause ayant entraîné la formation d'ulcérations, de maladies chroniques et associées, des caractéristiques d'un organisme particulier.

Avant de procéder au traitement d'un patient, le médecin vous prescrira un ensemble de mesures de diagnostic pour clarifier le diagnostic.

Diagnostic de laboratoire et instrumental

La principale méthode d’examen de cette maladie est la FGD ou, comme l’appellent les patients, la sonde. Lors de la conduite des discussions de groupe, le médecin évalue d'abord macroscopiquement les défauts superficiels de la membrane muqueuse, leur taille, leur quantité, leur maturité.

Diagnostic différentiel des défauts d'ulcères, oncopathologie par biopsie et examen microscopique ultérieur de la biopsie et des frottis.

En effectuant une biopsie, des tests rapides peuvent être effectués pour détecter Helicobacter pylori en tant que facteur pathologique causal.

En plus des groupes de discussion, le médecin recommande que les méthodes suivantes de diagnostic en laboratoire et par instruments soient communiquées au patient:

  • Examen radiographique

Effectuer une technique de double contraste selon une méthode permet de révéler de petits défauts arrondis d’un diamètre allant jusqu’à 3 mm avec une petite accumulation de substance radio-opaque au centre.

Dans le sang, il peut y avoir une diminution du contenu en globules rouges et en hémoglobine, un faible indice de couleur, une hypochromie des globules rouges, une diminution du taux de fer.

En analyse biochimique, la teneur en protéines totales, bilirubine, aminotransférases, urée, créatinine et fer est nécessairement examinée.

  • Analyse de sang occulte fécal

À l'aide de tests rapides spéciaux, l'analyse permet de révéler un saignement sans symptômes cliniques évidents - cachés.

Principes de traitement des processus érosifs de l'estomac et du duodénum

Une fois le diagnostic confirmé et la présence de défauts à la paroi interne de l’estomac et du duodénum, ​​le médecin vous recommandera un schéma thérapeutique complet, qui dépendra dans une large mesure de la cause de l’érosion.

Les principes de base du traitement:

1. Thérapie étiologique

S'il s'agit d'une contamination par Helicobacter pathogène, il est nécessaire de mener un traitement d'éradication à l'aide d'antibiotiques, de sels de bismuth et d'inhibiteurs de la pompe à protons.

Si la maladie s'est développée à la suite d'effets négatifs sur la paroi interne des médicaments, l'abolition complète des médicaments irritants pour les muqueuses et le régime alimentaire accélérera le processus de guérison.

Si un patient a des maladies chroniques du système respiratoire et une maladie cardiaque, contribuant au développement de l'hypoxie dans le corps et à la dégradation de la circulation sanguine dans la paroi gastrique, il est nécessaire de traiter cette pathologie.

La normalisation de la composition des gaz sanguins dans la compensation des insuffisances respiratoires et cardiovasculaires améliorera l'état du tractus gastro-intestinal et réduira les défauts érosifs.

Si les processus érosifs sont les symptômes de l’oncopathologie du tractus gastro-intestinal, de la consultation d’un oncologue et d’un traitement dans un hôpital spécialisé, le recours à la chimiothérapie et aux cytostatiques est nécessaire.

2. Thérapie symptomatique

Il vise à éliminer les symptômes de la maladie, à soulager la douleur, à réduire la gravité des brûlures d’estomac, à éliminer les éructations et les nausées, à réduire l’acidité, à éliminer les manifestations de l’anémie ferriprive. Les groupes de médicaments pour le traitement symptomatique comprennent:

  • Antiacides (Almagel-neo, Almagel-A, Maalox, Gefal) - ont un effet enveloppant
  • Inhibiteurs de la pompe à protons (pantoprazole, oméprazole, omez, nolpaz) - abaissent le pH, éliminent les brûlures d'estomac, les éructations, les phénomènes dyspeptiques
  • Les inhibiteurs des récepteurs d'histamine (famotidine, ranitidine) - ont également un effet sur la diminution de l'acidité
  • Les antispasmodiques (no-shpa, drotavérine, spasmatone, bellastezin) sont indiqués dans le traitement du syndrome de la douleur sévère
  • Les préparations à base de fer (sorbifer, hemofer, ferumlek) sont indiquées contre les signes d'anémie et les symptômes de saignements latents.
  • Préparations enzymatiques (créon, mezim, festif) - améliorent les processus de digestion, sont accompagnées de signes de dyspepsie, de pancréatite concomitante, d'insuffisance hépatique
  • Reparants (solkoseril, kaleflon, gastrofarm) - médicaments qui améliorent les processus de régénération de la muqueuse gastroduodénale. Permettant un défaut érosif avec un délai plus rapide sans aucune cicatrice visible.

3. Nutrition médicale

Le traitement de l'érosion du bulbe duodénal

Le duodénum est la partie initiale de l'intestin grêle, qui a une partie initiale élargie du bulbe. C’est cette zone qui subit le plus souvent des modifications érosives, probablement en raison de sa proximité avec l’estomac et de son contenu acide.

Les symptômes des défauts de l’oignon ressemblent à ceux de l’érosion gastrique, mais la pathologie se manifeste le plus souvent dans les deux parties du tractus gastro-intestinal. Les patients souffrent de douleur une heure et demie après avoir mangé, des brûlures d'estomac, des nausées et des vomissements peuvent alors se produire.

Le traitement de cette maladie ne diffère pas du traitement des processus gastriques érosifs.

Les événements ont lieu le:

  • Acidité gastrique réduite.

Entrer dans l'intestin grêle, un pH gastrique excessivement bas irrite la paroi interne du bulbe duodénal, provoquant une inflammation, un œdème et une hyperhémie.

Avec la normalisation de l'acidité, l'état de la membrane muqueuse de l'intestin grêle initial s'améliore automatiquement.

Les antiacides, l'oméprazole, le pantoprazole, la famotidine, la ranitidine sont largement utilisés à cette fin. Les médicaments prescrits ont généralement une durée de 1 à 2 mois, selon la recommandation du médecin, la période d'admission peut être augmentée.

  • Eradication de l'infection à Helicobacter pylori

Si un microbe pathogène est détecté, un schéma à trois composants est d'abord effectué pour le détruire. Y compris la réception simultanée de 3 médicaments: l'oméprazole, l'amoxicilline ou la clarithromycine et le métronidazole dans les dosages appropriés.

En l'absence d'effet thérapeutique, un schéma à 4 composants peut être recommandé, qui recommande également, en tant que composant supplémentaire, de prendre du sous-salicylate de bismuth (de-nola).

Souvent, avec des problèmes érosifs, on note un reflux duodénogastrique inverse et d’autres troubles de la motilité et du péristaltisme. Afin de les éliminer et de normaliser le passage du bol alimentaire dans les services de digestion, la métoclopramide, la dompéridone, le cisapride et le mozax sont prescrits.

Ils aident à lutter contre les nausées, la dyspepsie et les troubles des selles, enzymes pris avec de la nourriture: créon, mezim, festif.

  • Améliorer le processus de guérison du mucus

Améliorer le processus de réparation, accélérer la guérison des défauts érosifs pris par voie orale ou intramusculaire, médicaments: solcoséryle, kaleflon, gastro-arme, rétabolil.

Le traitement doit être complet. Toute prise de médicaments doit être accompagnée d'un régime et d'un régime, dans ce cas, le traitement peut avoir un effet positif.

Même les médicaments les plus modernes ne peuvent garantir la guérison des défauts érosifs si le patient mange des provocateurs qui aggravent l'évolution de la maladie.

Régime alimentaire et nutrition dans l'érosion de l'estomac et du duodénum

Tant dans la période aiguë que dans la phase de cicatrisation des défauts de la muqueuse, le patient doit se méfier des provocateurs entraînant une production accrue d’acide chlorhydrique et irritant la paroi interne du tube digestif.

Ces produits comprennent:

  • Épice
  • Les épices
  • Viande fumée
  • Restauration rapide
  • Conserves
  • Nourriture frite
  • Produits grill
  • Graisses animales
  • Au chocolat
  • L'ail
  • Café fort, thé
  • Boissons gazeuses
  • Alcool

Lorsqu'on exprime des symptômes d'exacerbation de la maladie, on prescrit un régime économe en utilisant de la viande bouillie maigre, des légumes cuits à l'étouffée et des bouillies de mucus.

Les produits suivants sont autorisés:

  • Pain blanc rassis
  • Soupes au lait
  • Viande et poisson faibles en gras
  • Omelettes
  • Puddings
  • Fromage cottage faible en gras
  • Purée de pommes de terre
  • Kissel
  • Lait avec une bonne portabilité

Manger devrait être en petites portions, mais souvent (5-6 fois par jour). Des repas fréquents en petites quantités empêchent le reflux duodénogastrique.

Au stade de la guérison des processus érosifs du patient, il est possible de transférer à la nourriture habituelle, habituelle pour lui à l'exception de la membrane muqueuse irritante aiguë du produit et des provocateurs.

Les produits de noix de coco, traités thermiquement par friture dans une poêle, sont contre-indiqués dans cette pathologie, même en rémission. Il est préférable de privilégier le traitement culinaire en rôtissant dans son jus, en le faisant bouillir ou en le mijotant.

Une alimentation avec modifications érosives doit contenir une quantité suffisante de protéines, car elle constitue la base de la régénération de la paroi interne du tube digestif.

Traitement de l'érosion du duodénum par des remèdes populaires

Les herboristes et les adeptes des méthodes de médecine alternative affirment avec certitude que les remèdes populaires testés au fil des années permettent de lutter efficacement contre les défauts érosifs et ont la capacité de guérir même les modifications les plus chroniques et chroniques de la paroi interne du tube digestif.

Les médecins recommandent fortement:

Avant de commencer toute méthode de médecine traditionnelle, consultez un spécialiste! bien

La muqueuse blessée est très douce et toute intervention négligente, l'utilisation d'herbes ou de teintures à l'intérieur peut provoquer des saignements ou d'autres complications de la maladie.

Essayer des remèdes populaires n'est nécessaire qu'après autorisation du médecin et sous sa surveillance.

Les plantes aux propriétés anti-inflammatoires sont largement utilisées dans les méthodes de thérapie populaire: chêne, millepertuis, plantain, elecampus, achillée millefeuille.

Soulager efficacement la douleur et avoir un effet spasmolytique de réglisse, menthe, camomille, aneth, fenouil.

Possède un effet enveloppant et cicatrisant du calamus, de la guimauve, de l'huile d'argousier et des graines de lin.

Les remèdes populaires suivants sont utilisés pour traiter l'érosion duodénale:

  • Poudre de racine de calamus (au bout d'un couteau) prise trois fois par jour, une demi-heure avant les repas pendant environ un mois
  • Le jus de pommes de terre frais doit être bu une demi-tasse trois fois par jour une demi-heure avant les repas pendant deux mois. L'amidon contenu dans le jus a un effet enveloppant, améliore les processus de réparation, apaise et soulage l'inflammation, réduit la douleur
  • Graines de lin 3 cuillères à soupe infuser 500 ml d'eau bouillante, d'insister environ une journée. Buvez une demi-tasse avant les repas avant chaque repas. Cette infusion ayant également un effet laxatif, cette recette n’est pas présentée aux personnes dont les selles sont détendues.
  • 15 g de racine de réglisse séchée coupée, 8 g de zeste d'orange sec verser 300 ml d'eau, cuire à feu doux jusqu'à la moitié du volume de liquide bouillant, filtrer. Ajoutez 50g de miel. La dose résultante doit être divisée en deux parties: la première partie à boire le matin avant un repas et la seconde le soir, 2 heures avant de se coucher. La durée du traitement est de 35 jours.
  • Râpez 40 g de propolis sur une râpe fine, maintenez-le au congélateur pendant 20 minutes, versez 500 g d'huile d'olive et laissez bouillir pendant 3 minutes au bain-marie. Buvez chaud pour 1 cuillère à dessert une fois par jour le matin à jeun.
  • Rhizomes bouillon calamus pris par voie orale pendant 1 st.l. trois fois par jour avant les repas