Principal / Gastrite

Symptômes et traitement de l'ulcère duodénal

Gastrite

L'ulcère du bulbe duodénal se développe beaucoup plus souvent que dans d'autres parties de cet organe. La fréquence des ulcérations dans cette partie du tube digestif dépend de sa localisation. Il est situé à la jonction du duodénum avec l'estomac, ce qui implique que le bulbe, ainsi nommé en raison de sa forme ronde, reçoit la plus grande quantité d'acide chlorhydrique, principale enzyme digestive et de la pepsine.

En raison de leurs effets pathologiques sur la membrane muqueuse, des dépressions enflammées et arrondies se développent et un ulcère peptique se développe. Si le défaut n'est pas unique, mais situé sur les parois avant et arrière du bulbe duodénal, le patient est diagnostiqué comme étant appelé ulcère d'embrassement.

Causes de la pathologie

Des modifications défectueuses apparaissent sur la muqueuse endommagée de la section initiale du duodénum, ​​les deux simultanément avec le développement de la pathologie dans l'estomac et séparément de celle-ci. Dans ce cas, l'organe digestif principal souffre d'une gastrite prononcée et une duodénite ou une inflammation prononcée est notée dans l'intestin.

La cause principale des ulcères duodénaux est une forte augmentation de l’acidité du suc gastrique, un tel environnement étant le plus favorable pour la reproduction de la bactérie Helicobacter, qui est le principal facteur responsable de la maladie pathologique du bulbe.

Outre l'impact négatif sur le duodénum de ce microorganisme pathogène, les experts soulignent plusieurs autres raisons ayant conduit au développement de l'ulcère peptique dans le bulbe:

  • Facteurs génétiques, pathologie congénitale du sphincter gastro-intestinal.
  • Augmentation de la production de gastrine, entraînant une augmentation de l'acidité de l'enzyme digestive.
  • Gastrite et maladies auto-immunes.
  • L'utilisation prolongée de médicaments non stéroïdiens et corticostéroïdes ayant des effets anti-inflammatoires affecte également l'estomac en augmentant son acidité.
  • Troubles hormonaux.

Outre les causes endogènes susmentionnées, la maladie bulbeuse peut être déclenchée par certains facteurs exogènes. Parmi eux, les spécialistes accordent une attention particulière aux blessures abdominales externes émoussées, au contact d'un corps étranger dans le tractus gastro-intestinal, à un état psychologiquement dépressif et stressant dans lequel une personne reste longtemps et à un effet constant sur la membrane muqueuse des organes digestifs de liquides contenant de l'alcool, perturbant son fonctionnement.

Variétés de la maladie et leurs symptômes caractéristiques

L'ulcère du bulbe duodénal a deux formes de développement - aigu et chronique. Chacun d'eux a ses propres raisons et manifestations principales. L'ulcère de l'ulcère duodénal aigu peut être déclenché par le stress systématique, l'abus d'alcool et l'utilisation à long terme de certains médicaments. L'aggravation de la gastrite joue également un rôle important dans son apparence. Cette forme de pathologie se caractérise par l'apparition dans l'épigastre de douleurs aiguës et brûlantes, de fièvre, de nausées, de vomissements.

Si, dès l'apparition de tels symptômes, aucune mesure d'urgence n'est prise et qu'un traitement adéquat n'est instauré, l'ulcère chronique de l'ulcère duodénal se développera rapidement. Il procède à un changement régulier des périodes de rémission et de rechute.

Sa principale caractéristique est qu'il est presque impossible de se débarrasser complètement de la pathologie. Les défauts à la surface de la muqueuse peuvent guérir pendant un certain temps, mais avec la confluence de facteurs favorables à se développer à nouveau, car l’ulcère chronique du bulbe duodénal ne passe pas sans laisser de trace.

Le symptôme principal de cette forme de maladie est une douleur brûlante qui apparaît dans le côté droit de la région épigastrique environ une heure après le repas et qui irradie vers l'hypochondre droit ou le dos. Des symptômes supplémentaires d'ulcères de l'ulcère duodénal ont les caractéristiques suivantes:

  • Température subfébrale constante (37,2 ° à 37,8 °).
  • Nausées matinales l'estomac vide ou après avoir mangé.
  • Absence de satiété, qui se manifeste par le fait qu’après un court moment après un repas, le patient réapparaît le sentiment de faim.
  • Ballonnements et flatulences.
  • Brûlures d'estomac et éructations, laissant un goût acide dans la bouche.
  • Bâillonnement fréquent.

Dans le cas où le patient ignore les symptômes initiaux et ne commence pas le traitement à temps, des ulcérations défectueuses peuvent facilement provoquer la perforation des parois de cet organe et provoquer un saignement important. Cela est dû au fait qu'ils pénètrent très rapidement dans les couches inférieures de l'épithélium.

Mesures thérapeutiques pouvant arrêter la maladie

En soi, une personne ne peut pas être traitée pour un ulcère (simple ou double) de l'ulcère duodénal, car il présente de graves complications.

Si des signes d’avertissement négatifs apparaissent, il est urgent de consulter un médecin et de procéder aux études de diagnostic appropriées.

Lors de la confirmation du diagnostic, le gastro-entérologue identifiera clairement le protocole du traitement à venir et donnera au patient certaines instructions, qui devront être suivies sans poser de questions:

  • Un rejet complet de l’alcool et du tabac est nécessaire, car les liquides contenant de l’alcool et la nicotine irritent les muqueuses des organes digestifs.
  • Vous devriez commencer à adhérer au bon mode, c’est-à-dire à éviter le surmenage et à vous reposer rapidement. Dans le cas d'une incapacité organique à faire cela, commencez à prendre un sédatif, ce que le spécialiste vous recommandera.
  • Préparez-vous moralement au fait que vous devrez peut-être subir une intervention chirurgicale pour enlever les ulcères du bulbe duodénal.

La mise en œuvre de ces recommandations est nécessaire car, sans cela, toutes les mesures thérapeutiques n'auront pas l'effet escompté et seront inutiles. Cette pathologie nécessite un traitement complexe. L'ulcère duodénal ne peut disparaître sans laisser de trace lorsqu'un traitement adéquat et complet est effectué.

Traitement médicamenteux

Le choix d'un schéma de traitement approprié dans chaque cas dépend de la nature bactérienne ou non de la maladie. Des schémas thérapeutiques standard pour cette maladie ont été mis au point, mais seul le médecin traitant doit les prescrire. La raison en est la susceptibilité individuelle de l'organisme chez chaque patient. Habituellement, pour un traitement conservateur, ces groupes de médicaments sont utilisés comme:

  • Antisécréteurs contribuant à l'inhibition de la fonction de sécrétion de l'enzyme digestive et normalisant l'acidité du suc gastrique. Ceux-ci comprennent des médicaments contenant du bismuth et des inhibiteurs de la pompe à protons. Ils forment un film spécial à la surface de la muqueuse, qui en assure la protection. De plus, en raison des substances actives contenues dans ces médicaments, Helicobacter pylori est inhibé.
  • Les antibiotiques et les antiprotozoaires ont le même effet.
  • Prokinetics qui améliorent la motilité de l'intestin duodénal et éliminent les symptômes négatifs.

Ils produisent l'effet le plus rapide, grâce auquel un agent pathogène gastro-intestinal tel que Helicobacter Pylori, qui est la principale cause du développement d'une pathologie, est complètement détruit. Mais ce n'est pas suffisant. La thérapie complexe est impossible sans régime approprié.

Le rôle de la nutrition dans les interventions thérapeutiques

Avec cette pathologie, un régime spécial est obligatoire. L'ulcère du bulbe duodénal n'est traité que sur son fond. Le fait qu'il soit inclus est décidé par le médecin traitant après le diagnostic. Mais il y a aussi une liste générale des plats autorisés dans le menu:

  • Soupes de légumes laitiers et légers.
  • Toute la bouillie.
  • Plats à base de poisson ou de viande de variétés maigres.
  • Légumes et fruits sans peau ou cuits au four.

Les pâtisseries d'hier, le pain blanc, les biscuits et les craquelins sont autorisés. Vous pouvez boire des boissons aux fruits, de la gelée, du thé légèrement infusé et de l'eau minérale sans gaz. La principale chose à faire est de faire attention à la technologie utilisée pour leur préparation.

Tous les plats destinés à un patient présentant un ulcère dans le bulbe duodénal doivent être cuits à la vapeur ou bouillis dans de l’eau et cuits au four sans croûte. Il existe également des exigences particulières pour le régime alimentaire. Il devrait être fractionné, c'est-à-dire qu'il devrait être consommé au moins 6 fois par jour en portions minimes.

Cette maladie n’est pas une peine à vie pour le patient, car si vous observez toutes les prescriptions du médecin, la pathologie peut être complètement éliminée. L'essentiel est que, dès l'apparition des premiers symptômes négatifs, consultez un spécialiste et soumettez le diagnostic approprié. Si vous l'ignorez et ne commencez pas un traitement en temps voulu, la maladie commencera à progresser rapidement. Il ne faut pas oublier que les stades avancés de cette maladie sont presque impossibles à traiter et menacent le développement de complications graves.

Ulcère du bulbe duodénal

Un des types les plus courants de formations érosives du tractus gastro-intestinal est un ulcère duodénal. La maladie est commune. Selon les chiffres officiels, jusqu'à 10% de la population mondiale est malade. La déformation se développe en raison d'une défaillance dans le traitement chimique des aliments. L'anatomie des formations érosives est différente, mais le plus souvent, elles sont formées sur un bulbe ayant la forme d'une boule. Il y a un bulbe duodénal au tout début de l'intestin, à la sortie de l'estomac. Le traitement est long et difficile.

Il peut être déformé sur les murs avant et arrière (ulcères embrassants). L'ulcère du bulbe duodénal a également un emplacement particulier - à la fin ou au début (miroir). Les érosions miroir sont traitées comme d'autres formes. Les facteurs négatifs affectant le travail de l'estomac et des intestins provoquent l'apparition d'ulcères de formes variées. Le groupe à risque comprend les personnes d'âge moyen et celles qui sont forcées de travailler pendant le quart de nuit.

En cas de dysfonctionnement du traitement des aliments par l'estomac, un ulcère duodénal peut survenir.

Causes de l'ulcère duodénal

L'inflammation la plus fréquente du duodénum est due à l'action agressive de l'acide. En l'absence de traitement, le développement d'un ulcère perforé et un saignement sont possibles. Il peut y avoir un certain nombre de raisons:

  • régime perturbé (beaucoup de gras, épicé, abus de régime, boissons gazeuses);
  • La bactérie Helicobacter est la cause de l'ulcération dans la plupart des cas;
  • fumer, l'alcool;
  • stress sévère ou stress émotionnel systématique;
  • prédisposition génétique;
  • utilisation prolongée de certains anti-inflammatoires;
  • traitement incorrectement prescrit au stade initial de la maladie.

Des ulcères d'embrassement dans l'intestin peuvent apparaître en raison de causes concomitantes: infection à VIH, cancer du foie, hypercalcémie, insuffisance rénale, maladie de Crohn, etc.

Les symptômes

Les symptômes des ulcères de l'ulcère duodénal sont caractéristiques d'autres types d'ulcères du tractus gastro-intestinal et ils apparaissent en fonction du stade de la maladie:

  • brûlures d'estomac;
  • nausée le matin ou après avoir mangé;
  • douleur dans la région épigastrique;
  • douleur à l'estomac la nuit;
  • flatulences;
  • l'apparition de la faim peu de temps après avoir mangé;
  • si la maladie est dans sa forme avancée, le saignement peut s'ouvrir;
  • vomissements;
  • douleur localisée dans la région lombaire ou thoracique.

La forme lymphofolliculaire inflammatoire du duodénum a une nature de douleur différente: douleur lancinante, aiguë ou douloureuse. Parfois, cela passe après qu'une personne a mangé. Les douleurs de la faim surviennent généralement la nuit et, pour éliminer l’inconfort, il est recommandé de boire un verre de lait ou de manger un peu. La douleur nocturne est causée par une forte augmentation de l'acidité.

Les étapes

Le processus de guérison des intestins est divisé en 4 étapes principales:

    Stade 1 - cicatrisation initiale, le glissement des couches est caractéristique Le processus de cicatrisation d'un ulcère intestinal se déroule en 4 étapes.

l'épithélium;

  • Stade 2 - guérison par prolifération, au cours de laquelle des saillies apparaissent sous la forme de papillomes à la surface; ces formations sont recouvertes d'épithélium en régénération;
  • Stade 3 - l'apparition de la cicatrice polisadnogo - un ulcère sur la muqueuse n'est plus visible; une étude plus détaillée montre beaucoup de nouveaux capillaires;
  • Stade 4 - formation de cicatrices - le bas de l'ulcère est complètement recouvert d'un nouvel épithélium.
  • Formations de baisers érosifs sur les 12 ulcères duodénaux après application du traitement. De nombreux ulcères dans une petite partie de l'intestin entraînent la formation de plusieurs cicatrices. Le résultat d'une telle guérison devient une déformation ulcéreuse-cicatrice du bulbe duodénal. L'apparition de nouvelles cicatrices entraîne un rétrécissement de la lumière du secteur de l'oignon. La difformité inflammatoire cicatricielle du bulbe duodénal a des conséquences négatives, telles que la stagnation des aliments et le dysfonctionnement de l’ensemble du tractus gastro-intestinal.

    Il y a aussi une distribution au stade: aggravation, cicatrices, rémission.

    L’hyperplasie lymphoïde du bulbe duodénal est une forme d’ulcère intestinal caractérisée par une inflammation due à une perturbation de l’écoulement de la lymphe. Les causes sont exactement les mêmes que celles de l'ulcère duodénal. Il y a aussi des symptômes similaires. La dysplasie lymphofolliculaire est une pathologie de la membrane muqueuse de l'intestin ou de l'estomac. Car il se caractérise par l'apparition de formations de forme arrondie sur une base large. La dysplasie lymphofolliculaire est déformée et présente une consistance dense et des dimensions précises. La muqueuse lympho-folliculaire est infiltrée. Stades de développement:

    1. aigu;
    2. chronique
    Retour à la table des matières

    Diagnostic de la maladie

    La méthode FGDS (fibrogastroduodénoscopie) aidera à diagnostiquer avec précision la présence d'un ulcère duodénal. En utilisant une sonde spéciale avec une caméra, on examine la surface intestinale. Cette méthode de diagnostic permettra d’établir la localisation de l’ulcère, sa taille et le stade de la maladie. L'inflammation est généralement observée, ou la surface est hyperémique, recouverte d'une érosion en point de couleur rouge foncé. Le tractus intestinal est enflammé dans la région de la bouche et le mucus est hyperémique.

    Les tests requis sont affectés à la détermination de la bactérie Helicobacter. Le sang et les matières fécales, mais aussi les masses émétiques, matériel après biopsie, sont utilisés comme matériel de test. Les méthodes de diagnostic auxiliaires comprennent les rayons X, la palpation dans l'estomac, la numération globulaire complète.

    Traitement

    Après le diagnostic "d'inflammation du bulbe duodénal", le traitement doit être instauré immédiatement, dans la mesure où de graves complications peuvent se développer. Les ulcères à baiser sont traités principalement avec des médicaments. L'hospitalisation est nécessaire lors d'une exacerbation.

    Le médecin sélectionne les médicaments et la physiothérapie individuellement pour chaque patient en tenant compte des caractéristiques de l'organisme et du stade. Par exemple, un stade chronique ou lymphofolliculaire n'est pas traité comme lors d'une exacerbation. Ce schéma comprend généralement les médicaments suivants:

    • médicaments à base de bismuth, si Helicobacter est détecté; ces médicaments inhibent la microflore pathogène;
    • médicaments qui réduisent la quantité de suc gastrique produite: bloquants, inhibiteurs, anticholinergiques;
    • prokinetics - améliorer la motilité intestinale;
    • la douleur désagréable est éliminée avec les antiacides;
    • des antibiotiques sont prescrits pour combattre la cause bactérienne des ulcères lympho-folliculaires;
    • Les gastroprotecteurs aideront à prévenir l’impact négatif de l’acide chlorhydrique sur la zone touchée;
    • les analgésiques et antispasmodiques soulagent l'inflammation.
    Pour la récupération rapide du corps prescrit physiothérapie.

    La combinaison de la drogue et de la physiothérapie contribue à une récupération plus rapide du corps. Ces techniques comprennent l'électrophorèse, l'exposition aux ultrasons, l'utilisation de micro-ondes, la thérapie par courant modulé pour le soulagement de la douleur. Des exercices de physiothérapie spécialisés aideront à normaliser la motilité gastrique. La gymnastique est un bon moyen de prévention contre la stagnation des intestins et de l’estomac.

    Outre les méthodes généralement admises de guérison des ulcères de l'intestin, la médecine traditionnelle a depuis longtemps prouvé son efficacité. En premier lieu avec les lésions ulcéreuses est le jus de pommes de terre fraîchement pressé. Il est nécessaire de boire trois fois par jour, et seulement fraîchement pressé. Pré-éplucher les pommes de terre, les frotter sur une râpe et les faire passer dans l'étamine. Les premiers jours, le dosage est d'une cuillère à soupe. Progressivement, il peut être augmenté à une demi-tasse. Buvez avant les repas.

    Le miel, les herbes (calendula, millepertuis, plantain), les huiles d'olive et d'argousier sont également efficaces.

    Dans la période de la forme aiguë, il est nécessaire d'observer le repos au lit. Une fois l'aggravation passée, il est possible de faire de courtes marches. L'exercice lourd et l'exercice sont interdits. L'armée est contre-indiquée pour ceux qui ont un ulcère. Afin de ne pas provoquer de nouvelles attaques, il est important d’éviter le stress et de protéger le système nerveux.

    Les régimes amaigrissants sont l’un des facteurs importants sur la voie du rétablissement et de la réduction des processus inflammatoires. Les recommandations diététiques générales sont les suivantes:

    • petites portions;
    • mâcher chaque morceau à fond;
    • exclure temporairement les produits qui provoquent une production active de suc gastrique (soupes de légumes, bouillons de poisson et de viande);
    • afin de ne pas irriter le mucus, la nourriture doit être effilochée;
    • les jus de fruits doivent être dilués avec de l'eau; En traitant une maladie, le régime est obligatoire.
    • utilisez du lait plus souvent;
    • ne pas utiliser d'épices dans les plats;
    • faire cuire des bouillies râpées;
    • manger des aliments à une température optimale, ni trop chaud ni trop froid;
    • repas fractionnés, jusqu'à 5 fois par jour.

    Préparez la nourriture doit être cuit à la vapeur ou au four. Le régime alimentaire doit comprendre des fruits non acides, du kéfir, du lait, du fromage cottage, des légumes bouillis ou cuits à la vapeur. Il est nécessaire d'abandonner l'usage de l'alcool et du tabac, car cela peut entraîner l'apparition de complications graves.

    Prévisions

    Un pronostic favorable pour la guérison peut être si le traitement a été effectué à temps et si le régime alimentaire correct a été observé. Si le médecin ne se rend pas chez le médecin immédiatement ou si les mauvaises préparations sont données, des complications graves peuvent se développer: ulcère lymphofolliculaire, saignement (vomissement de sang), perforation de l'ulcère (douleur aiguë sous le sternum) et pénétration (dues à des adhérences du contenu intestinal aux organes adjacents). Dans chacun de ces cas, la seule option est la chirurgie.

    La sténose duodénale est une complication. Après la guérison, il y a des modifications cicatricielles, qui peuvent ensuite causer un gonflement et un spasme. La sténose survient généralement pendant la forme aiguë ou après le traitement. La sténose survient chez les patients chez lesquels l’ulcère ne guérit pas longtemps. Accompagné d'une sténose de la motilité intestinale et de l'estomac.

    Prévention

    Les principales méthodes de prévention des ulcères de l'ulcère duodénal sont une alimentation régulière et appropriée, un mode de vie sain (refus total de prendre de l'alcool et de la nicotine). Après la prise de médicaments ou au cours de la période postopératoire, la réhabilitation du sanatorium est recommandée. Pour prévenir les ulcères doivent être examinés régulièrement par un gastro-entérologue et faire subir un test de dépistage L'état émotionnel joue un rôle important dans la prévention des manifestations érosives du tractus gastro-intestinal, il est donc préférable d'éviter les situations stressantes.

    Ulcère duodénal - symptômes et traitement

    Tout ulcère peptique, y compris l'ulcère duodénal, est une maladie chronique avec des périodes d'exacerbation. Un ulcère survient en raison d'une altération des fonctions d'évacuation motrice et d'excrétion de l'estomac et, par conséquent, du duodénum. À la suite du processus pathologique, une érosion se forme sur les parois de la muqueuse intestinale. Cependant, une ulcération peut apparaître non seulement sur la membrane muqueuse, mais également sur le bulbe dit duodénal. Il se situe à la sortie de la partie supérieure du pylore de l'estomac, tout au début du duodénum et a la forme d'une boule. Par conséquent, les médecins appellent cette partie de l'intestin un oignon.

    Raisons

    Un ulcère duodénal est une maladie assez commune de cet organe. Selon les statistiques médicales, les ulcères non ulcéreux sont beaucoup moins fréquents. La principale raison de l'apparition de telles manifestations pathologiques est une forte augmentation du niveau d'acidité, ce qui crée un environnement favorable à la reproduction de la bactérie Helicobacter pylori. Ce sont ces agents pathogènes qui provoquent une inflammation dans le bulbe duodénal.

    L’une des principales causes des ulcères de l’oignon est un stress important qui s’est produit lors d’une blessure grave. Cependant, un ulcère peptique, en particulier chez les jeunes, peut souvent se développer en raison d'un état neuro-émotionnel instable et systématique. L'aggravation de la gastrite, l'abus d'alcool, l'utilisation prolongée de médicaments, tels que les corticostéroïdes, contribuent également aux ulcères. En outre, des maladies concomitantes telles que l'hypercalcémie, l'insuffisance rénale, la cirrhose du foie, la maladie pulmonaire obstructive chronique, l'infection par le VIH, la maladie de Crohn et d'autres pathologies peuvent provoquer l'apparition d'un ulcère duodénal chez l'oignon.

    Les symptômes

    Le symptôme le plus caractéristique des ulcères bulbeux est une sensation de brûlure aiguë ou une douleur dans la partie supérieure de l'estomac qui survient pendant les périodes d'exacerbation. Le plus souvent, le syndrome douloureux se manifeste pendant la nuit ou après un repas. Souvent, l'estomac vide, des soi-disant «douleurs de la faim» se développent, accompagnées d'éructations, de nausées et de vomissements. Une exacerbation est particulièrement forte lorsque survient une situation stressante. Comparé à l'érosion de la muqueuse duodénale, l'ulcère du bulbe est beaucoup plus profond et plus sensible.

    Traitement

    En aucun cas, un ulcère bulbeux ne peut être laissé sans surveillance. L'accès intempestif à un médecin peut entraîner des complications telles que des saignements chroniques, une perforation de la maladie dans la cavité abdominale et d'autres organes, jusqu'à la formation d'une tumeur maligne. Vous devez également vous rappeler que l'auto-traitement est inacceptable, car vous pouvez aggraver considérablement votre condition. Si le patient demande de l'aide à temps, la médecine moderne dispose de nombreux moyens efficaces pour maintenir la fonction du duodénum. Le traitement des ulcères bulbeux nécessite une approche intégrée, réalisée sous la supervision d'un gastro-entérologue. En plus de recevoir les médicaments appropriés, le patient recevra un régime spécial.

    Le processus thérapeutique de cette maladie vise à soulager l'inflammation, à détruire (éradiquer) la bactérie Helicobacter pylori et à protéger le bulbe duodénal contre les effets agressifs de l'acide chlorhydrique. Supprimer le processus inflammatoire aide les médicaments qui réduisent la sécrétion d'acide chlorhydrique. Ceux-ci comprennent des inhibiteurs de la pompe à protons (par exemple, l'oméprazole), des préparations à base de bismuth (De-Nol), des inhibiteurs du récepteur d'histamine H2, en particulier la ranitidine. Pour éliminer l'infection à Helicobacter pylori, on utilise le médicament antibactérien métronidazole, des antibiotiques macrolides (clarithromycine, érythromycine) et des antibiotiques pénicillines tels qu'Ampiox. Pour former un film protecteur sur l’ampoule duodénal, utilisez des antiacides Maalox, Almagel.

    Lors du diagnostic des ulcères de l'ulcère duodénal devra changer le régime alimentaire. Le patient recevra un régime spécial, qui exclut les aliments épicés, gras, salés et chauds. Les aliments doivent être bouillis, hachés finement ou cuits à la vapeur. Il sera nécessaire de manger fractionné, au moins 5 fois par jour.

    Le traitement des ulcères bulbeux prend beaucoup de temps. Afin de prévenir le développement de la maladie, il est nécessaire d’abandonner la restauration rapide, l’alcool, le tabagisme et d’apprendre à maîtriser les situations stressantes. Prends soin de toi!

    Symptômes et traitement de l'ulcère duodénal

    Un ulcère du bulbe duodénal accompagne souvent les lésions de la muqueuse gastrique. Comment reconnaître la maladie et est-il possible de l'éviter?

    Les patients souffrent souvent de douleurs dans le haut de l'abdomen jusqu'à la fin, les excluant pour cause de mauvaise nourriture, de médicaments récemment pris, de gastrite chronique ou de tensions nerveuses.

    Lorsqu'un ulcère aigu du bulbe duodénal (KDP) est détecté lors de la consultation chez le médecin, il est très difficile pour le patient de comprendre ce que c'est et pourquoi il fait mal à l'estomac.

    Les lésions les plus courantes du duodénum se développent:

    • dans le contexte d'un ulcère d'estomac existant;
    • affecte les hommes plus que les femmes (pour 4 hommes, il y a 1 femme);
    • les citoyens tombent beaucoup plus souvent malades que les villageois.

    Pourquoi l’intestin a-t-il une ampoule et à quoi sert-il?

    La nourriture dans le corps humain suit un chemin long et complexe, qui consiste en un grand nombre d'organes qui remplissent des fonctions strictement définies pour sa transformation.

    L'intestin, qui joue un rôle clé dans la digestion, est une structure complexe dans laquelle chacun des organes remplit sa propre fonction.

    Sa première section, qui prend un morceau de nourriture de l'estomac, a une longueur approximativement égale à 12 doigts croisés, à travers laquelle on l'appelle duodénum. Dans la structure du corps, il y a 4 parties:

    • la tige supérieure, en forme de boule d'un diamètre de 50 mm, égale à la tête d'étrave moyenne à l'origine du nom (l'autre nom utilisé est l'ampoule), présente des plis longitudinaux sur toute la surface;
    • tomber ou descendre;
    • droit ou horizontal;
    • en hausse ou en hausse.

    Toutes les autres parties de l'intestin ont des plis annulaires transversaux. La capacité de l'intestin à se rétrécir permet aux aliments de descendre dans d'autres parties du tube digestif.

    Les parois du corps sont constituées de 3 couches:

    • membrane séreuse externe;
    • médiane, composée de 2 couches de fibres musculaires;
    • couche muqueuse interne.

    L'ulcère duodénal sort du pylore de l'estomac, contourne le sommet du pancréas et se jette dans le jéjunum. La forme ressemble à une boucle, peut être placée à la fois verticalement et horizontalement, partiellement recouverte par le péritoine et va partiellement dans l'espace situé derrière le péritoine. La longueur physiologique de l'intestin initial ne dépasse pas 300 mm et peut contenir environ un verre de liquide. La position correcte du corps est le tissu conjonctif à fibres fixes. Cette section reçoit le suc pancréatique et la bile, qui sont transportés dans l'intestin par une formation spéciale semblable à un cône, le gros mamelon du duodénum. Cette formation a un sphincter (Oddi), qui limite le flux de ces enzymes alimentaires dans le corps.

    Les principales fonctions de l'intestin initial sont:

    • l'alcalinisation et la neutralisation du suc gastrique afin d'assurer le fonctionnement en toute sécurité des sections intestinales suivantes;
    • gestion de la production d'enzymes assurant le processus de digestion par "l'analyse" de la composition des aliments provenant de l'estomac et par le transfert d'informations vers la vésicule biliaire et le pancréas;
    • assurer la sortie du bol alimentaire de l'estomac aux sections intestinales suivantes, en régulant l'ouverture et la fermeture du pylore de l'estomac.

    Pour assurer le fonctionnement de la membrane muqueuse du duodénum est arrangé d'une manière spéciale. Les cellules de cet organe ont:

    • dense, résistant aux enzymes digestives agressives, aux enveloppes de bile et d'acide chlorhydrique;
    • la capacité d'augmenter la récupération.

    Pour une protection supplémentaire de la surface de l'organe dans sa couche sous-muqueuse, il existe des glandes spéciales qui sécrètent une substance muqueuse spéciale - neutralisant le suc gastrique acide.

    Lorsqu'un ulcère aigu de l'ulcère duodénal survient, le processus physiologique normal de traitement du bol alimentaire est perturbé, ce qui provoque des perturbations dans tous les processus digestifs.

    Causes de la pathologie

    L'érosion et les ulcères à la surface muqueuse du bulbe duodénal sont provoqués par l'influence agressive de l'acide chlorhydrique. À un moment donné, l’équilibre est perturbé et les défenses immunitaires ne peuvent plus résister aux effets néfastes des acides et des enzymes alimentaires, le principal facteur affectant l’équilibre étant l’activité du système nerveux central.

    Une défaillance du corps affecte généralement le travail de l'estomac et la partie initiale du duodénum. Les principales causes de déséquilibre du corps et d’augmentation du niveau d’acidité sont les suivantes:

    • sécrétion excessive de l'hormone digestive gastrine, qui régule l'activité de l'estomac et la sécrétion de jus;
    • infection par la bactérie Helicobacter pylori, qui provoque une inflammation des muqueuses du duodénum et de l'estomac;
    • facteur génétique;
    • troubles métaboliques dans le corps (calcium);
    • dommages à long terme aux organes internes - insuffisance hépatique et rénale;
    • états d'immunodéficience.

    Les facteurs provoquant une violation des défenses de l'organisme et une sécrétion accrue de suc gastrique comprennent:

    • traitement médicamenteux à long terme (comprimés, corticostéroïdes, anti-inflammatoires non stéroïdiens);
    • stress nerveux constant, traumatisme psychologique, surmenage mental et nerveux;
    • la présence dans le régime de plats au goût aigre, salé, épicé et amer;
    • manger des aliments frits, trop gras, très chauds ou froids;
    • prédilection pour les aliments contenant des conservateurs;
    • Troubles de l'alimentation - deux repas par jour avec un dîner copieux, tendance à manger des sandwichs au lieu de repas complets;
    • violation d'un mode de vie sain - tabagisme, alcoolisme, utilisation de stimulants qui affectent le travail du tube digestif.

    L’approche des principaux facteurs de la maladie est différente en Russie et en Occident. Les médecins européens considèrent que la bactérie Helicobacter est la principale cause. Les médecins nationaux adhèrent traditionnellement aux développements des écoles de médecine de Moscou et de Kiev, appelés stresseurs nerveux qui perturbent l'activité du système nerveux central.

    L'ulcère chronique du bulbe duodénal 12 traverse plusieurs étapes de développement:

    • pathologie aiguë dans laquelle se manifestent des symptômes d'inflammation et de destruction de la muqueuse duodénale;
    • la période de cicatrisation des muqueuses et la formation de cicatrices au site de cicatrisation des ulcères, soulageant la douleur et d’autres manifestations cliniques;
    • stade de récupération, lorsque les traces d'inflammation deviennent invisibles, mais sur les muqueuses, il y a des traces de guérison.

    En cas de lésions ulcéreuses du duodénum, ​​on assiste à une augmentation du tonus de l'estomac, à une contractilité excessive.

    Signes de l'ulcère duodénal

    Un ulcère en développement du bulbe duodénal, dont les symptômes se manifestent nettement et se manifestent par des douleurs de types divers dans la région du nombril, est assez facilement soulagé par les antiacides. La douleur donne souvent dans le bas du dos et survient la nuit, parfois peu de temps après avoir mangé (tardivement).

    La douleur peut être «affamée» lorsque l’estomac est complètement exempt de nourriture et soumis à une attaque accrue du suc gastrique, ce qui provoque des nausées, des vomissements et de graves éructations (dans ce cas, une petite quantité de nourriture peut aider).

    Mais en même temps, les symptômes de nausée et d'éructations sont souvent présents après que les aliments ont été mangés. En même temps, il y a des brûlures d'estomac marquées, un goût aigre désagréable dans la bouche, une lourdeur dans la région épigastrique, des sensations désagréables dans la gorge.

    Les symptômes caractéristiques de l'ulcère duodénal peuvent être pris en compte:

    • sensation de faim fréquente et non motivée, qui se manifeste peu de temps après un repas;
    • apparition de constipation, flatulence.

    La nature cyclique de l'ulcère se manifeste par des symptômes aigus au printemps et en automne, le déclin de la maladie en hiver et en été. En période de rémission, même une violation du régime alimentaire ne provoque souvent pas d'exacerbations.

    L'ulcère duodénal est défini sous les formes suivantes:

    • ulcère du bulbe;
    • ulcères miroitants;
    • défaite de l'intestin descendant.

    Parmi ces types de lésions, les lésions bulbeuses sont les plus courantes.

    L'ulcère miroir implique la destruction simultanée des parties supérieure et inférieure du bulbe duodénal. Il est assez courant et provoque plusieurs ulcères, ce qui aggrave l'évolution de la maladie et allonge la guérison.

    Cette pathologie provoque souvent une image floue des ulcères bulbeux - les patients ressentent une douleur du côté gauche de l'abdomen ou de l'hypochondre gauche.

    Complications et conséquences

    Les érosions et les ulcères du bulbe duodénal sont des affections extrêmement graves qui ne peuvent être ignorées. Sur leur fond peut se produire:

    • saignements;
    • perforation;
    • pénétration;
    • la sténose;
    • périododuodénite.

    Si l'ulcère de l'ulcère duodénal pénètre profondément dans les couches de l'organe, il en résulte une lésion totale de l'organe qui se propage aux organes voisins (pancréas). La paroi de l'organe devient alors le fond de l'ulcère. Le patient se plaint de douleurs circulaires en anneau qui ne peuvent pas être éliminées en prenant des antiacides.

    La perforation (perforation) conduit à une rupture de la paroi intestinale et à une infiltration de son contenu dans la cavité abdominale, ce qui provoque une péritonite menaçant le pronostic vital. Caractérisé par une douleur intense et intolérable et nécessitant un traitement chirurgical.

    Dans la sténose, il y a une diminution du diamètre du bulbe de la partie initiale de l'intestin. Cela provoque des difficultés pour déplacer le bol alimentaire de l'estomac dans l'intestin grêle. Le patient se plaint de:

    • faiblesse et faiblesse;
    • perte de poids globale;
    • sensation de lourdeur dans l'estomac;
    • éructation d'œuf pourri;
    • vomissements fréquents avec des morceaux de nourriture.

    Extérieurement, le patient se distingue par une peau pâle et sèche et un assèchement des muqueuses.

    L’évolution ultérieure de la maladie est due au type de sténose. Si le phénomène est dû à un œdème temporaire ou à un spasme persistant, l'intestin retourne à la normale après le traitement. Les formes de sténose non indemnisées qui menacent le pronostic vital et nécessitent un traitement chirurgical.

    Les saignements provoqués par l’exacerbation des ulcères bulbeux sont déterminés par une affection potentiellement mortelle avec:

    • séparation du sang dans les vomissures et les selles;
    • pâleur sévère de la peau;
    • faiblesse

    L'inflammation de la membrane séreuse externe du duodénum est appelée périduodénite, ce qui entraîne des adhérences à l'intérieur du bulbe et modifie sa forme naturelle. Si l'assistance au patient n'est pas fournie en temps voulu, le processus d'inflammation et la formation d'adhérences se propageront aux organes situés à l'intérieur de la cavité abdominale et aux parties inférieures de l'organe, perturbant ainsi la digestion. Une telle lésion peut entraîner une invalidité.

    Diagnostic de la maladie

    Un gastro-entérologue examine un patient et pose un diagnostic - seul un médecin expérimenté possédant des connaissances particulières peut partager les symptômes d'un ulcère du bulbe et de lésions d'autres parties du tractus gastro-intestinal présentant des symptômes similaires.

    Le traitement de l'ulcère duodénal est prescrit après:

    • interroger le patient et recueillir l'anamnèse;
    • études analytiques de sang, d'urine et de matières fécales;
    • études instrumentales.

    L’enquête sur le patient vise à préciser la localisation de la douleur et les circonstances de sa conduction, la présence ou l’absence de réaction aux antiacides et les symptômes concomitants - flatulence, brûlures d’estomac, vomissements et état de vomissement. L'important est la détermination tactile de la présence d'ulcères sur la tension et la douleur de l'estomac.

    Les études analytiques comprennent:

    • analyse de sang biochimique et clinique générale;
    • analyse des matières fécales totales et de la présence de sang caché;
    • recherche hormonale sur le niveau de gastrine;
    • Tests Helicobacter Pylori;
    • si nécessaire, des études histologiques sont menées.

    Pour confirmer le diagnostic, des méthodes de détermination instrumentale de la maladie sont utilisées. Ceux-ci incluent:

    • La fluoroscopie de la cavité abdominale a pour effet que, si des modifications structurelles réduisent la perméabilité intestinale, de nouvelles excroissances se forment;
    • œsophagogastroduodénoscopie, qui permet de déterminer la nature et la localisation des ulcères, l’état de la muqueuse gastro-intestinale, et de déterminer la présence d’Helicobacter;
    • Échographie des organes abdominaux;
    • électrogastrographie;
    • ballonographie.

    L'utilisation de diagnostics instrumentaux permet de différencier l'ulcère duodénal des autres maladies gastro-intestinales.

    Comment traiter les ulcères de l'oignon

    Ulcère du bulbe duodénal, dont les symptômes et le traitement sont bien étudiés, se prêtent au traitement et avec la mise en œuvre complète des prescriptions du médecin, il est tout à fait possible de guérir.

    Le processus de traitement est long et comprend:

    • thérapie conservatrice;
    • but du régime;
    • physiothérapie;
    • méthodes de traitement folklorique.

    L'application de méthodes thérapeutiques dépend du degré de développement de la maladie. Le schéma thérapeutique consiste à identifier et à arrêter le facteur pathogène, puis à en éliminer les conséquences.

    La pharmacothérapie vise à réduire la production de suc gastrique et de pepsine. Pour ce faire, utilisez:

    • les antiacides qui incluent dans ce groupe Omez, Omeprazole, Ultop;
    • agents inhibiteurs de la pompe à protons contenant l'esoméprazole dans les préparations de Nexium;
    • les médicaments qui régulent la production d'acide chlorhydrique Ranitidine, Famotidine;
    • moyens pour protéger le mucus - De Nol;
    • agents affectant l'état mental, arrêtant les résultats des surcharges nerveuses - mère-mère, calmantes teintures végétales;
    • pour le traitement des lésions du bulbe intestinal Helicobacter Pylori utiliser des antibiotiques. Pour le traitement, la réception combinée de la clarithromycine et de l’amoxicilline dans les cas complexes utilise une combinaison - clarithromycine, amoxicilline, métronidazole et ampioks;
    • pour traiter la douleur, utilisez des médicaments à action antispasmodique No-Spa, Spazmalgon;
    • Actovegin et Solcoseryl, des complexes de vitamines sont utilisés pour améliorer le trophisme muqueux;
    • la suppression des vomissements et des nausées se fait en prescrivant Motioium et Cerucal.

    Lorsque des traitements de physiothérapie pour soulager la douleur sont utilisés:

    • bains de conifères avec une température de 37 degrés Celsius;
    • bains minéraux et à la boue;
    • procédures avec ultrasons;
    • électrophorèse à la novocaïne.

    Avec la défaite de l'ulcère duodénal, le traitement est impossible sans suivre le régime alimentaire. Il est principalement utilisé dans l'exacerbation de la maladie et peut être légèrement plus doux en état de rémission. Les principes de base coïncident avec les principes de l'alimentation pour les ulcères d'estomac.

    Pour prévenir l'apparition de la maladie, vous devez suivre le régime alimentaire, oublier les "débris alimentaires", apprendre à faire face au stress.

    Et surtout - une attitude positive et calme face aux événements de la vie.

    Qu'est-ce qui cause un ulcère duodénal?

    Dans la très grande majorité des cas, l'ulcère duodénal est une maladie chronique et difficile à soigner avec des périodes d'exacerbation. Il y a des situations fréquentes où il n'y a pas un ulcère du bulbe, mais plusieurs (les soi-disant ulcères de baiser).

    Dans de rares cas, il existe un ulcère duodénal aigu. Et si la difformité ulcéreuse chronique donne rarement des complications sérieuses, alors dans le cas d’une situation aiguë, la situation est pire et potentiellement dangereuse.

    Dans cet article, nous parlerons en détail des symptômes et des causes de la maladie et de la manière de la traiter. Nous discuterons également des médicaments les plus efficaces dans le traitement.

    Qu'est-ce que le bulbe duodénal et peut-il affecter l'ulcère?

    Sous le bulbe 12, l'ulcère duodénal implique la partie initialement dilatée de l'intestin (on l'appelle aussi ampoule antérieure). Il ne comporte pas beaucoup de fonctionnalités et ne diffère pas des autres structures du duodénum 12.

    Malheureusement, très souvent dans ce département de l'ulcère du duodénum se produit. Souvent, la cause est causée par une infection de la paroi intestinale ou par une déformation de celle-ci (y compris des cicatrices).

    Beaucoup de patients croient à tort que c’est précisément cet ulcère peptique qui présente un pronostic favorable et une évolution légère. Hélas, il n'en est rien: l'ulcère de l'ulcère duodénal se complique souvent de saignement, de suppuration et de perforation (perforation de la paroi de l'organe).

    Il est également possible qu'un ulcère peptique dans cette partie de l'intestin puisse conduire à des modifications cicatrico-dystrophiques ou même à un cancer. Cependant, il est à noter que le cancer contre l'ulcère du bulbe duodénal à l'âge de 45 ans est très rare.

    La mauvaise nouvelle est que même si vous commencez à traiter cette maladie juste après l'apparition de ses premiers symptômes, le risque de maladie devient chronique. Il n’existe pas de facteurs prédisposants à la maladie chronique, il est donc impossible de prédire à l’avance une telle «évolution» de la maladie.

    Qu'est-ce qu'un ulcère duodénal dangereux?

    En dépit des raisons qui ont provoqué l'apparition d'un ulcère duodénal, la maladie a toujours un risque élevé de progression vers la survenue de complications. Dans le même temps, les complications sont à la fois très favorables (constipation, diarrhée ou nausée) et potentiellement dangereuses (saignements massifs, perforations, sepsis).

    Les raisons du développement de complications de l'ulcère duodénal sont nombreuses, toutefois, la cause la plus fréquente est l'attitude négligente du patient à l'égard de sa propre maladie. Après avoir atteint sa rémission, le patient commence à prendre des aliments illicites (les boissons alcoolisées sont particulièrement dangereuses dans ce cas), arrête de prendre de la drogue, etc.

    Par la suite, même sans tableau clinique visible, la maladie évolue inlassablement, de sorte qu'après quelques mois, elle atteint son apogée sous la forme d'une exacerbation ou du développement de complications graves.

    Souvent, ils finissent par entraîner la mort du patient, surtout s’il existe de nombreuses conditions préalables (alcoolisme chronique, toxicomanie, sida, vieillesse).

    Causes de l'ulcère duodénal

    Les causes et l'évolution de cette maladie sont nombreuses:

    • structure spécifique innée individuelle de certains organes du tractus gastro-intestinal;
    • invasion du microorganisme pathogène conditionnel Helicobacter Pylori.
    • troubles hormonaux graves du corps;
    • maladies auto-immunes ou de toute autre maladie du tube digestif (la gastrite est particulièrement dangereuse);
    • lésions externes (chocs) et internes (corps étrangers) du tractus gastro-intestinal;
    • la prise de certains médicaments (les anti-inflammatoires et les corticostéroïdes sont particulièrement dangereux pour le développement de cette maladie);
    • abus de boissons alcoolisées et, dans des cas plus rares, de produits du tabac;
    • consommation régulière, systématique et abondante d'aliments gras, frits, fumés et épicés, ainsi que d'épices et d'assaisonnements en grande quantité;
    • carence en vitamines;
    • invasions parasitaires (les ascaris sont particulièrement dangereux dans ce cas);
    • prédisposition génétique.

    Ulcère duodénal blessé à l'oignon sur FGDS (vidéo)

    Symptômes de l'ulcère ulcère duodénal

    Malheureusement, les symptômes de la pathologie ulcéreuse du bulbe duodénal ne sont pas spécifiques et souvent, en les analysant, les médecins posent un mauvais diagnostic.

    En général, les symptômes de cette pathologie sont dans la plupart des cas les suivants:

    1. Nausées persistantes, vomissements souvent, n'apportant pas de soulagement.
    2. La présence d'écoulement de sang ou de masse sanguine abondante dans les fèces ou lors de vomissements.
    3. Augmentation persistante et prolongée de la température corporelle dans des limites raisonnables (jusqu'à 37,8 degrés).
    4. L'apparence de ne pas passer auto-distension dans l'abdomen.
    5. L'apparition de la soi-disant tachycardie sinusale, dans laquelle le nombre de battements de coeur dépasse systématiquement 95 battements par minute.
    6. Douleur abdominale, s'étendant souvent jusqu'aux membres supérieurs ou au bas du dos.
    7. Douleur apparaissant sur le fond de la faim (c'est un symptôme assez spécifique de l'ulcère duodénal).
    8. L'apparition de fausses impulsions fréquentes pour déféquer.
    9. Brûlures d'estomac avec reflux du contenu de l'estomac dans la cavité buccale (se produisent dans un tiers des cas d'ulcères du bulbe duodénal).
    10. Diminution ou, à l'inverse, augmentation significative de l'appétit.

    Diagnostic des ulcères de l'ulcère duodénal

    Le diagnostic invasif (pénétrant) est très important si un ulcère duodénal est suspecté. À l'aide de diagnostics pénétrants, nous pouvons déterminer si les modifications cicatrico-dystrophiques de la paroi de l'organe, sa déformation, l'état précancéreux, l'évolution de la maladie, etc.

    De plus, les médecins commettent souvent une erreur, ne fondant leur diagnostic que sur un examen superficiel du patient. En pratique, il est difficile et parfois impossible de distinguer un ulcère duodénal d'un ulcère duodénal d'un ulcère peptique d'autres parties de l'ulcère duodénal sans diagnostic invasif.

    Et comme diagnostic invasif, ils utilisent la soi-disant étude EGD (fibrogastroduodénoscopie). Avec son aide, il est possible non seulement de déterminer s'il existe une déformation ou une perforation de l'intestin, mais également d'analyser la microflore bactérienne de cette paroi d'organe antérieur.

    Ainsi, vous pouvez faire une biopsie d'un morceau d'organe et l'examiner pour déterminer la présence et la quantité du microorganisme H. Pylori. Cette bactérie est dans la plupart des cas responsable du développement des ulcères du tractus gastro-intestinal.

    Les méthodes d'imagerie auxiliaires comprennent le diagnostic par rayons X du duodénum. Il est souvent réalisé avec l'introduction d'agents de contraste (principalement du baryum).

    De plus, pour une étude plus complète de la maladie, les méthodes de diagnostic suivantes sont également utilisées:

    • numération globulaire complète (détaillée);
    • test sanguin biochimique;
    • analyse des matières fécales sur la réaction de Gregersen (nécessaire pour la détection du sang caché);
    • analyse des matières fécales.

    Traitement de l'ulcère duodénal

    Le traitement de la maladie ulcéreuse du bulbe duodénal est effectué à l'aide de diverses méthodes. Autrement dit, le traitement par une méthode spécifique est en principe impossible. Ainsi, par exemple, même dans les cas les plus simples, le système est utilisé - traitement médicamenteux + régime alimentaire + prévention.

    D'autres techniques plus complexes sont utilisées pour traiter les cas modérés à sévères. Donc, le traitement de cette maladie est fait par une combinaison des méthodes médicales suivantes:

    1. Traitement médicamenteux (antidouleur, antimicrobiens, stimulants de la motilité et médicaments de régénération des muqueuses, etc.).
    2. Traitement diététique pour les ulcères (il est interdit de manger des plats gras, frits, salés, épicés et fumés, ainsi que de consommer des boissons alcoolisées et du café).
    3. Les procédures physiothérapeutiques (elles ne constituent pas un traitement, mais associées à une pharmacothérapie, elles ne font qu'augmenter l'efficacité de cette dernière).
    4. Nomination de médicaments qui soulagent les symptômes de la maladie (médicaments pour la diarrhée et la constipation, pour réduire le malaise, la gêne, etc.).
    5. Interventions chirurgicales (leur finalité n’est en principe justifiée que dans les cas de maladie grave ou en présence de complications graves sous la forme de saignements massifs).
    6. Prévention ultérieure (prescrit un régime strict, il est recommandé de manger plus de fruits et de légumes, on prescrit au patient des fonds pour prévenir l’inflammation de la muqueuse gastro-intestinale).

    Symptômes et traitement de l'ulcère duodénal

    L'ulcère du bulbe duodénal se développe beaucoup plus souvent que dans d'autres parties de cet organe. La fréquence des ulcérations dans cette partie du tube digestif dépend de sa localisation. Il est situé à la jonction du duodénum avec l'estomac, ce qui implique que le bulbe, ainsi nommé en raison de sa forme ronde, reçoit la plus grande quantité d'acide chlorhydrique, principale enzyme digestive et de la pepsine.

    En raison de leurs effets pathologiques sur la membrane muqueuse, des dépressions enflammées et arrondies se développent et un ulcère peptique se développe. Si le défaut n'est pas unique, mais situé sur les parois avant et arrière du bulbe duodénal, le patient est diagnostiqué comme étant appelé ulcère d'embrassement.

    Causes de la pathologie

    Des modifications défectueuses apparaissent sur la muqueuse endommagée de la section initiale du duodénum, ​​les deux simultanément avec le développement de la pathologie dans l'estomac et séparément de celle-ci. Dans ce cas, l'organe digestif principal souffre d'une gastrite prononcée et une duodénite ou une inflammation prononcée est notée dans l'intestin.

    La cause principale des ulcères duodénaux est une forte augmentation de l’acidité du suc gastrique, un tel environnement étant le plus favorable pour la reproduction de la bactérie Helicobacter, qui est le principal facteur responsable de la maladie pathologique du bulbe.

    Outre l'impact négatif sur le duodénum de ce microorganisme pathogène, les experts soulignent plusieurs autres raisons ayant conduit au développement de l'ulcère peptique dans le bulbe:

    • Facteurs génétiques, pathologie congénitale du sphincter gastro-intestinal.
    • Augmentation de la production de gastrine, entraînant une augmentation de l'acidité de l'enzyme digestive.
    • Gastrite et maladies auto-immunes.
    • L'utilisation prolongée de médicaments non stéroïdiens et corticostéroïdes ayant des effets anti-inflammatoires affecte également l'estomac en augmentant son acidité.
    • Troubles hormonaux.

    Outre les causes endogènes susmentionnées, la maladie bulbeuse peut être déclenchée par certains facteurs exogènes. Parmi eux, les spécialistes accordent une attention particulière aux blessures abdominales externes émoussées, au contact d'un corps étranger dans le tractus gastro-intestinal, à un état psychologiquement dépressif et stressant dans lequel une personne reste longtemps et à un effet constant sur la membrane muqueuse des organes digestifs de liquides contenant de l'alcool, perturbant son fonctionnement.

    Variétés de la maladie et leurs symptômes caractéristiques

    L'ulcère du bulbe duodénal a deux formes de développement - aigu et chronique. Chacun d'eux a ses propres raisons et manifestations principales. L'ulcère de l'ulcère duodénal aigu peut être déclenché par le stress systématique, l'abus d'alcool et l'utilisation à long terme de certains médicaments. L'aggravation de la gastrite joue également un rôle important dans son apparence. Cette forme de pathologie se caractérise par l'apparition dans l'épigastre de douleurs aiguës et brûlantes, de fièvre, de nausées, de vomissements.

    Si, dès l'apparition de tels symptômes, aucune mesure d'urgence n'est prise et qu'un traitement adéquat n'est instauré, l'ulcère chronique de l'ulcère duodénal se développera rapidement. Il procède à un changement régulier des périodes de rémission et de rechute.

    Sa principale caractéristique est qu'il est presque impossible de se débarrasser complètement de la pathologie. Les défauts à la surface de la muqueuse peuvent guérir pendant un certain temps, mais avec la confluence de facteurs favorables à se développer à nouveau, car l’ulcère chronique du bulbe duodénal ne passe pas sans laisser de trace.

    Le symptôme principal de cette forme de maladie est une douleur brûlante qui apparaît dans le côté droit de la région épigastrique environ une heure après le repas et qui irradie vers l'hypochondre droit ou le dos. Des symptômes supplémentaires d'ulcères de l'ulcère duodénal ont les caractéristiques suivantes:

    • Température subfébrale constante (37,2 ° à 37,8 °).
    • Nausées matinales l'estomac vide ou après avoir mangé.
    • Absence de satiété, qui se manifeste par le fait qu’après un court moment après un repas, le patient réapparaît le sentiment de faim.
    • Ballonnements et flatulences.
    • Brûlures d'estomac et éructations, laissant un goût acide dans la bouche.
    • Bâillonnement fréquent.

    Dans le cas où le patient ignore les symptômes initiaux et ne commence pas le traitement à temps, des ulcérations défectueuses peuvent facilement provoquer la perforation des parois de cet organe et provoquer un saignement important. Cela est dû au fait qu'ils pénètrent très rapidement dans les couches inférieures de l'épithélium.

    Mesures thérapeutiques pouvant arrêter la maladie

    En soi, une personne ne peut pas être traitée pour un ulcère (simple ou double) de l'ulcère duodénal, car il présente de graves complications.

    Si des signes d’avertissement négatifs apparaissent, il est urgent de consulter un médecin et de procéder aux études de diagnostic appropriées.

    Lors de la confirmation du diagnostic, le gastro-entérologue identifiera clairement le protocole du traitement à venir et donnera au patient certaines instructions, qui devront être suivies sans poser de questions:

    • Un rejet complet de l’alcool et du tabac est nécessaire, car les liquides contenant de l’alcool et la nicotine irritent les muqueuses des organes digestifs.
    • Vous devriez commencer à adhérer au bon mode, c’est-à-dire à éviter le surmenage et à vous reposer rapidement. Dans le cas d'une incapacité organique à faire cela, commencez à prendre un sédatif, ce que le spécialiste vous recommandera.
    • Préparez-vous moralement au fait que vous devrez peut-être subir une intervention chirurgicale pour enlever les ulcères du bulbe duodénal.

    La mise en œuvre de ces recommandations est nécessaire car, sans cela, toutes les mesures thérapeutiques n'auront pas l'effet escompté et seront inutiles. Cette pathologie nécessite un traitement complexe. L'ulcère duodénal ne peut disparaître sans laisser de trace lorsqu'un traitement adéquat et complet est effectué.

    Traitement médicamenteux

    Le choix d'un schéma de traitement approprié dans chaque cas dépend de la nature bactérienne ou non de la maladie. Des schémas thérapeutiques standard pour cette maladie ont été mis au point, mais seul le médecin traitant doit les prescrire. La raison en est la susceptibilité individuelle de l'organisme chez chaque patient. Habituellement, pour un traitement conservateur, ces groupes de médicaments sont utilisés comme:

    • Antisécréteurs contribuant à l'inhibition de la fonction de sécrétion de l'enzyme digestive et normalisant l'acidité du suc gastrique. Ceux-ci comprennent des médicaments contenant du bismuth et des inhibiteurs de la pompe à protons. Ils forment un film spécial à la surface de la muqueuse, qui en assure la protection. De plus, en raison des substances actives contenues dans ces médicaments, Helicobacter pylori est inhibé.
    • Les antibiotiques et les antiprotozoaires ont le même effet.
    • Prokinetics qui améliorent la motilité de l'intestin duodénal et éliminent les symptômes négatifs.

    Ils produisent l'effet le plus rapide, grâce auquel un agent pathogène gastro-intestinal tel que Helicobacter Pylori, qui est la principale cause du développement d'une pathologie, est complètement détruit. Mais ce n'est pas suffisant. La thérapie complexe est impossible sans régime approprié.

    Le rôle de la nutrition dans les interventions thérapeutiques

    Avec cette pathologie, un régime spécial est obligatoire. L'ulcère du bulbe duodénal n'est traité que sur son fond. Le fait qu'il soit inclus est décidé par le médecin traitant après le diagnostic. Mais il y a aussi une liste générale des plats autorisés dans le menu:

    • Soupes de légumes laitiers et légers.
    • Toute la bouillie.
    • Plats à base de poisson ou de viande de variétés maigres.
    • Légumes et fruits sans peau ou cuits au four.

    Les pâtisseries d'hier, le pain blanc, les biscuits et les craquelins sont autorisés. Vous pouvez boire des boissons aux fruits, de la gelée, du thé légèrement infusé et de l'eau minérale sans gaz. La principale chose à faire est de faire attention à la technologie utilisée pour leur préparation.

    Tous les plats destinés à un patient présentant un ulcère dans le bulbe duodénal doivent être cuits à la vapeur ou bouillis dans de l’eau et cuits au four sans croûte. Il existe également des exigences particulières pour le régime alimentaire. Il devrait être fractionné, c'est-à-dire qu'il devrait être consommé au moins 6 fois par jour en portions minimes.

    Cette maladie n’est pas une peine à vie pour le patient, car si vous observez toutes les prescriptions du médecin, la pathologie peut être complètement éliminée. L'essentiel est que, dès l'apparition des premiers symptômes négatifs, consultez un spécialiste et soumettez le diagnostic approprié. Si vous l'ignorez et ne commencez pas un traitement en temps voulu, la maladie commencera à progresser rapidement. Il ne faut pas oublier que les stades avancés de cette maladie sont presque impossibles à traiter et menacent le développement de complications graves.