Principal / La dysenterie

Gastrite chronique - symptômes et traitement

La dysenterie

La gastrite est une inflammation de la membrane muqueuse (intérieure) de la paroi de l'estomac. Lorsque l'inflammation passe au duodénum, ​​la soi-disant gastroduodénite se forme.

Il existe deux types de gastrite et de gastroduodénite: une acidité basse et une acidité élevée du suc gastrique.

La gastrite chronique est une maladie avec un processus inflammatoire récurrent dans les membranes muqueuses et sous-muqueuses de l'estomac, accompagnée d'une violation de la régénération de l'épithélium et du développement d'une atrophie, qui conduit inévitablement au développement d'une insuffisance de sécrétion avec de multiples troubles digestifs ultérieurs.

Les symptômes et le traitement, ainsi qu'une description du régime alimentaire seront abordés dans ce document.

Les causes

Qu'est ce que c'est Parmi les principales raisons du développement de la gastrite chronique, les experts identifient les facteurs suivants:

  1. Réception des aliments bruts, des marinades, des aliments fumés, des épices et des épices chaudes. Tout cela a un effet néfaste sur la muqueuse gastrique et améliore la sécrétion d'acide chlorhydrique.
  2. Utilisation fréquente d'aliments surchauffés et de boissons chaudes (café, thé). Tout ce qui précède provoque une irritation thermique de l'estomac.
  3. Utilisation à long terme et incontrôlée de médicaments irritant la muqueuse de l’estomac (nous parlons de salicylates, de certains antibiotiques, de sulfamides et d’autres).
  4. Consommation alimentaire irrégulière, mastication excessive, habitude de manger sec.
  5. Dépendance à l'alcool. Les boissons alcoolisées nuisent considérablement au travail de la spyse gastrique, aggravent la régénération des cellules épithéliales de la muqueuse et causent des problèmes de circulation sanguine. La réception simultanée d'une quantité considérable d'alcool peut provoquer une gastrite érosive.

Parfois, la gastrite chronique n’est que le résultat du développement d’une gastrite aiguë. Cependant, elle survient le plus souvent et se développe sous l’influence de divers facteurs.

Gastrite antrale

La gastrite chronique antrale est causée par la présence de la bactérie Helicobacter pylori dans le corps humain. Il affecte négativement les glandes de l'estomac et endommage la membrane muqueuse. Dans certains cas, ces processus sont accompagnés de troubles de nature auto-immune.

Une des formes de gastrite en question a un caractère dénoratif-dystrophique. Cela provoque le processus inflammatoire dans la muqueuse et ses cicatrices. Il en résulte une obstruction du mouvement des aliments de l'estomac au duodénum. Les antibiotiques antihelicobacter, les antiacides, les médicaments régénérants et anesthésiques sont nécessairement inclus dans le traitement.

Gastrite atrophique

Gastrite chronique atrophique - type A, dans laquelle le nombre de glandes gastriques diminue, la fonction acidogène diminue. La gastrite atrophique est une condition précancéreuse.

Manifestation: lourdeur et douleur sourde à l'estomac, nausée, brûlures d'estomac, symptômes dyspeptiques, anémie. Comme 90% des atrophies gastriques sont associées à Helicobacter pylori, un traitement spécifique implique généralement l'éradication de l'infection. Des traitements de substitution et symptomatiques, des cures thermales et de la physiothérapie sont également prescrits.

Symptômes de la gastrite chronique

En cas de gastrite chronique, les symptômes chez l'adulte peuvent varier selon que la maladie entraîne une augmentation ou une diminution de l'acidité du suc gastrique.

  1. Les patients atteints de gastrite chronique avec une acidité élevée présentent de tels symptômes - douleurs abdominales, éructations acides, brûlures d'estomac, sensation de lourdeur dans l'estomac après avoir mangé, constipation.
  2. La gastrite chronique à faible acidité se caractérise par des douleurs brûlantes après le repas, des nausées, des vomissements, une diarrhée, des éructations, des flatulences et des grondements abdominaux.

Parmi les symptômes les plus courants chez les patients atteints de gastrite chronique, l'irritabilité, la faiblesse et la fatigue sont les plus fréquents. Parfois, il y a un rythme cardiaque, la douleur dans la région du cœur, la pression artérielle diminue.

Une gastrite prolongée peut entraîner une perte de poids progressive, des désordres intestinaux, des diarrhées et une constipation fréquents. Des dommages importants à la muqueuse gastrique entraînent le fait que le corps cesse d'absorber complètement les nutriments obtenus à partir des aliments. En conséquence, une personne développe une anémie ou une anémie associée à un manque de vitamine B12 dans le corps.

Sur le fond de la maladie peut être observée: réduction de la pression artérielle, maux de tête, pâleur de la peau, engourdissement des extrémités, insuffisance cardiaque, vertiges et même évanouissements. Selon la forme de la maladie, cela dépendra directement de la façon de traiter la gastrite chronique et du régime alimentaire à suivre.

Symptômes d'exacerbation de la gastrite chronique

Un patient souffrant de gastrite doit immédiatement consulter un médecin pour identifier les symptômes suivants:

  1. La douleur dans la partie supérieure de l'abdomen - longue, douloureuse, aggravée après le repas, disparaît dans certains cas après le vomissement. La douleur est associée à des lésions de la muqueuse muqueuse (intérieure) de l'estomac et à ses parois s'étendant jusqu'au contenu gastrique.
  2. Maux de tête, faiblesse, palpitations, fièvre - signes d'intoxication accompagnant le processus inflammatoire de la muqueuse gastrique;
  3. Sécheresse de la bouche après des vomissements;
  4. Salivation accrue;
  5. Goût désagréable dans la bouche;
  6. Perte de poids;
  7. Troubles de l'appétit;
  8. Des nausées ou des vomissements;
  9. La diarrhée ou la constipation;
  10. Sang dans les matières fécales (avec une gastrite érosive);
  11. Brûlures d'estomac;
  12. Distension de l'intestin;
  13. Écorces, etc.

La gravité de ces symptômes est individuelle pour chaque patient. La douleur, dans la période d'exacerbation de la gastrite chronique, peut perturber le patient constamment ou apparaître périodiquement. Chez certains patients, il n'apparaît que l'estomac vide ou avant les repas et, chez certains, il apparaît un certain temps après avoir mangé.

Prévention de l'exacerbation

Pour prévenir l’exacerbation de la gastrite chronique, vous devez adhérer à la nutrition thérapeutique. Il est recommandé de manger souvent des aliments, en portions divisées, pour éviter de surcharger l'estomac. Il est également utile d’arrêter de fumer et de boire de l’alcool en tant que facteurs affectant la fonction de sécrétion de l’estomac.

Pendant la période de bien-être avec une sécrétion gastrique accrue ou normale, vous pouvez suivre des cours d'eaux minérales qui inhibent la sécrétion gastrique: "Luzhanskaya", "Borzhomi", "Slavyanovskaya", "Moskovskaya".

Périodiquement, selon les recommandations du médecin, il est nécessaire de prendre des médicaments tels que le vikaline, le gastrofarm, le déol.

Diagnostics

La FGDS est cruciale pour clarifier le diagnostic.

Diagnostic de la gastrite chronique:

  1. L'étude de la fonction de sécrétion de l'estomac.
  2. Analyse des matières fécales: présence possible de sang caché, ainsi que de débris alimentaires non digérés avec activité sécrétoire réduite de l'estomac.
  3. Un test sanguin et urinaire complet aidera à détecter les signes d'inflammation dans le corps lors de l'exacerbation de la gastrite chronique (les tests seront normaux en rémission), l'anémie hyperchromique dans la gastrite auto-immune chronique.
  4. EGD et échantillons de biopsie pour examen histologique. S'il est impossible de réaliser des groupes de discussion, un examen aux rayons X de l'estomac avec contraste au baryum peut être effectué, mais cette opération est moins informative.
  5. Détection du microbe Helicobacter pylori. Le «gold standard» est l'examen histologique de spécimens de biopsie avec leur couleur selon certains modèles et un examen microscopique ultérieur. Une méthode biologique est également utilisée (semer un microorganisme sur un milieu nutritif).
  6. Manométrie: dans le cas de gastrite de reflux, on détecte une augmentation de la pression dans le duodénum jusqu’à 200-240 mm de colonne d’eau. (normalement - 80-130 mm de conduite d’eau).

Le diagnostic différentiel est réalisé avec ulcère gastrique et ulcère duodénal, hernie diaphragmatique, œsophagite, tumeurs.

Traitement de la gastrite chronique

Le traitement de la maladie chez l’adulte comprend toute une gamme de procédures et le traitement est choisi individuellement pour chaque patient, en tenant compte du type de gastrite, du stade de la maladie et de la présence de maladies associées. Les patients sont généralement traités en ambulatoire, mais parfois, en cas d'exacerbation grave et de complications, une hospitalisation peut être nécessaire.

Tout d'abord, il est nécessaire d'éliminer les facteurs externes, dont l'impact a conduit au développement de la maladie, tels que le tabagisme, la consommation d'alcool, une mauvaise alimentation.

Par conséquent, dans les gastrites chroniques, la thérapie par le régime est la base du traitement et le régime est également choisi en fonction du type de sécrétion gastrique altérée.

Traitement de la toxicomanie

En cas de gastrite provoquée par le microbe Helicobacter pylori, un traitement antimicrobien est utilisé. Il existe plusieurs schémas thérapeutiques standard pour les patients adultes, notamment:

  1. Des antibiotiques;
  2. IPP (omez, nolpaza, pariet, emaner - substances utilisées dans le traitement des maladies gastro-intestinales associées à la libération d’acide chlorhydrique);
  3. Préparations à base de bismuth (de-nol, ventrisol).

En l'absence d'Helicobacter pylori et d'une augmentation de la fonction de sécrétion de l'estomac:

  1. Les médicaments réduisant l’acidité du suc gastrique (almagel, phosphalugel, vernis gélifié, maalox, etc.)
  2. Médicaments protégeant (enveloppant) la membrane muqueuse: sucralfate, diccrate de bismuth (possède également une action antimicrobienne contre Helicobacter pylori).

Dans le cas du diagnostic de gastrite par reflux, les procinétiques sont incluses dans la liste des médicaments. Leur tâche est de normaliser la motilité du tractus gastro-intestinal. Ces médicaments peuvent également être inclus dans le programme de traitement de la gastrite chronique de type auto-immune.

Avec ce diagnostic, il est demandé au patient de ne pas réduire l’acidité de l’estomac, mais plutôt de stimuler la sécrétion des sécrétions gastriques, dans lesquelles des médicaments spéciaux aident. Améliorer la digestion aidera les préparations enzymatiques.

Régime alimentaire pour gastrite chronique

Le régime alimentaire est l'un des principaux éléments du traitement de la maladie. Dans la période d'exacerbations de la gastrite chronique, il est impossible de se passer d'un régime alimentaire épargné. C'est à cette époque que la malnutrition est douloureuse et aggrave les troubles dyspeptiques caractéristiques de cette maladie. Il est nécessaire de réduire le risque d'irritation des parois enflammées de l'estomac.

Selon la nature de la fonction de sécrétion de l'estomac, un adulte devrait suivre l'un des deux régimes.

  1. En cas de gastrite avec sécrétion normale ou accrue de suc gastrique, le régime n ° 1a est prescrit (jusqu'à 7 jours), puis le régime n ° 16 (jusqu'à 14 jours) et le régime n ° 1 est étiré pendant 3 mois. Si ces régimes sont observés, le patient reçoit des aliments sous forme liquide ou minable et des vitamines (acide ascorbique, riboflavine) sont également ajoutées. L'alcool, les jus, le café, le thé fort, les aliments gras épicés, les conserves, les haricots, les pois sont interdits.
  2. En cas de gastrite chronique avec une sécrétion gastrique insuffisante - la conformité avec le régime numéro 2 est montrée. Dans ce cas, la nutrition est fractionnée, la nourriture est prise sous une forme bien broyée et bouillie, et la consommation de café, thé, jus de fruits, légumes Navar, bouillons de viande, viandes et poissons de variétés à faible teneur en matière grasse stimule la fonction de sécrétion de l'estomac. En raison d'une production insuffisante de suc gastrique, les aliments riches en fibres végétales, à savoir raisins, radis, dattes, ainsi que les aliments épicés, fumés et très salés, les boissons fraîches et les pâtisseries sont exclus du régime alimentaire. Lait entier, crème, céréales de sarrasin et d'orge, légumineuses, légumes au vinaigre, champignons, boissons gazeuses ne sont pas recommandés.

Avec la rémission (affaiblissement important ou disparition des signes de la maladie), les recommandations alimentaires deviennent moins strictes:

  1. Les exceptions sont les aliments épicés, gras, frits, fumés, en conserve, les boissons gazeuses.
  2. Les aliments doivent être râpés, cuits à la vapeur, bouillis ou cuits. Sont exclus les fruits et légumes frais. De fruits ne peuvent que les bananes.
  3. Les aliments doivent être chauds - 40-50 ° C. Les aliments froids et chauds sont exclus.
  4. La quantité de liquide que vous buvez devrait être d'au moins 1,5 litre par jour.
  5. Tous les produits doivent être bien mastiqués.
  6. Vous ne pouvez pas permettre de trop manger et se hâter, grignoter "sur le pouce" et manger des repas secs.
  7. L'alcool et le tabagisme sont exclus.

Le traitement en station de sanatorium est indiqué chez les patients atteints de gastrite chronique en dehors du stade aigu. Il se déroule dans les stations balnéaires d'Arzni, Borjomi, Jermuk, Dorokhovo, Druskininkai, Yessentuki, Zheleznovodsk, Krainka, Mirgorod, Pyatigorsk, Truskavets et autres.

Gastrite chronique

La gastrite chronique est une maladie chronique caractérisée par des modifications inflammatoires et dystrophiques de la muqueuse gastrique. La gastrite chronique est l'une des pathologies les plus courantes du tube digestif. La maladie est présente dans tous les groupes d'âge. Selon diverses sources, la gastrite chronique est diagnostiquée chez 50 à 80% de la population adulte, mais elle est isolée chez environ 10 à 15% des patients. Souvent, la gastrite est associée à d'autres pathologies du tractus gastro-intestinal. L'évolution récurrente est caractéristique de la gastrite chronique.

Causes et facteurs de risque

L'une des principales causes de gastrite est l'infection par le microorganisme Helicobacter pylori. L'infection par cette bactérie est plus souvent observée chez les enfants et les jeunes. L'infection se produit par un contact domestique (par le biais d'articles d'hygiène personnelle, de plats, de baisers, de repas, etc.). Cependant, le port de Helicobacter ne conduit pas nécessairement à une gastrite, son développement nécessite des facteurs prédisposants, qui peuvent être à la fois endogènes et exogènes.

Les facteurs de risque pour le développement de la gastrite chronique comprennent:

  • traitement inadéquat et / ou tardif de la gastrite aiguë;
  • prédisposition génétique;
  • maladies des organes internes;
  • troubles hormonaux;
  • troubles métaboliques;
  • invasions helminthiques;
  • maladies infectieuses;
  • immunité réduite;
  • interventions opérationnelles;
  • effets sur la muqueuse gastrique d'un certain nombre de produits chimiques;
  • alimentation irrégulière et / ou pauvre;
  • les allergies alimentaires;
  • manque de vitamines;
  • la présence de mauvaises habitudes (en particulier l'abus d'alcool, le tabagisme prolongé);
  • risques professionnels;
  • effets sur le corps des rayonnements ionisants;
  • situations stressantes.

Le développement de la gastrite chronique chez les enfants survient généralement à la suite de troubles de l'alimentation (prise alimentaire irrégulière, régime monotone, mauvaise mastication des aliments, etc.).

Formes de la maladie

La gastrite peut être une maladie indépendante (gastrite primaire) et se développer parallèlement à d'autres maladies (gastrite secondaire).

Les patients atteints de gastrite chronique subissent des examens réguliers chez un gastro-entérologue tous les deux ans.

En fonction des facteurs étiologiques, la gastrite chronique est divisée en:

  • auto-immune (type A);
  • bactérien (type B);
  • chimiotoxique (type C);
  • mixte
  • types supplémentaires (médicinal, alcoolique, etc.).

En fonction de l'emplacement, émettez:

  • pangastrite;
  • gastrite de l'antre de l'estomac (antral);
  • gastrite du corps de l'estomac;
  • gastrite de l’estomac (fundus).

Selon le signe fonctionnel, la gastrite chronique peut être:

Selon le système de classification de Houston (1996), la gastrite chronique est divisée en:

  • non atrophique;
  • atrophique auto-immune;
  • atrophique multifactorielle;
  • produit chimique;
  • le rayonnement;
  • lymphocytaire;
  • granulomateux;
  • éosinophile;
  • hypertrophique géant (maladie de Menetries);
  • autres gastrites infectieuses.

En fonction des signes d'activité de la maladie, une gastrite chronique active (exacerbation) et une inactivité (rémission) sont isolées.

Par la gravité de la gastrite chronique est divisé en légère, modérée et sévère.

En outre, la maladie est classée selon les types morphologiques de gastrite chronique superficielle et atrophique.

Symptômes de la gastrite chronique

Un motif onduleux avec des périodes d'exacerbation de gastrite chronique et de rémission est caractéristique.

La maladie peut ne pas attirer l'attention du patient pendant longtemps, ce qui se traduit par des symptômes non spécifiques, tels que fatigue, flatulence, violations mineures de la fonction d'évacuation motrice de l'intestin.

La symptomatologie de la maladie diffère selon l'activité sécrétoire de l'estomac.

Les symptômes de la gastrite chronique avec une faible acidité sont la mauvaise haleine, le saignement des gencives, une odeur rappelant celle d’un œuf pourri, des nausées le matin, des ballonnements, une perte d’appétit, une sensation de lourdeur après le repas, une défécation irrégulière. De plus, après un repas, des douleurs peuvent apparaître dans la partie supérieure de l'abdomen.

Dans le cas d'une gastrite chronique avec une acidité accrue, le patient se plaint de douleurs prolongées dans le plexus solaire, qui disparaissent généralement après avoir mangé. En outre, il y a un goût amer dans la bouche, des brûlures d'estomac, des éructations acides, une sensation de pression dans l'épigastre, des diarrhées fréquentes ou une constipation, des maux de tête à jeun.

Patients présentant une forme auto-immune atrophique (gastrite de type A) de gastrite chronique chez des patients souffrant de brûlures d'estomac, de régurgitation amère, de sensation de lourdeur dans l'abdomen, de perte d'appétit, de perte de poids, de pâleur et de peau sèche. Les patients atteints de cette forme de gastrite se développent progressivement.12-anémie d'insuffisance.

Le tableau clinique de la gastrite chronique non atrophique (superficielle, gastrite de type B, antrale) peut ressembler aux symptômes d'un ulcère peptique. Les patients se plaignent de douleurs épigastriques la nuit et l'estomac vide, de brûlures d'estomac, d'éructations dues au contenu acide d'estomac, de nausées et de vomissements. L'évolution de cette forme de gastrite chronique est asymptomatique.

En cas de gastrite chronique chimique (gastrite de type C), une évolution asymptomatique est également souvent observée. Dans d'autres cas, les patients se plaignent de brûlures d'estomac, de douleurs dans la région épigastrique, d'une sensation de lourdeur après avoir mangé, de nausées et de vomissements.

Dans les cas de gastrite chronique atrophique multifactorielle (de type mixte), les patients ressentent une gêne et des douleurs dans la région épigastrique, des ballonnements, des nausées, des vomissements, une perte d’appétit, une diarrhée ou une constipation.

Caractéristiques de la maladie chez les enfants

La gastrite chronique chez les enfants est généralement associée à d'autres maladies du tractus gastro-intestinal. Le tableau clinique de la maladie dépend de la violation de certaines fonctions de l’estomac.

Les enfants ont souvent des douleurs dans la région épigastrique, qui peuvent être intenses, paroxystiques, sur un estomac vide et disparaissent après avoir mangé, apparaissent 30 à 60 minutes après avoir mangé, avec une alimentation excessive, un effort physique. En outre, les troubles dyspeptiques sont typiques: brûlures d'estomac, éructations, perte d'appétit, nausées, vomissements et constipation.

Diagnostics

Pour le diagnostic de la gastrite chronique, les antécédents et les plaintes du patient sont collectés, un examen objectif, un diagnostic endoscopique et des tests de laboratoire sur le sang et le suc gastrique du patient.

Lors de la collecte des antécédents, l'attention est concentrée sur les préférences alimentaires et le régime alimentaire du patient, la présence de mauvaises habitudes, ainsi que le mode de vie.

À l'examen, l'attention est attirée sur la pâleur de la peau, la langue fourrée, la mauvaise haleine. La paroi abdominale dans la région épigastrique est douloureuse à la palpation.

L'examen endoscopique permet de déterminer la localisation du processus inflammatoire et sa gravité.

En général, une analyse de sang est déterminée par des signes d'anémie, une leucocytose. Dans l'analyse des matières fécales, il est possible de détecter des restes d'aliments non digérés, un test de sang occulte dans les selles peut également être positif.

Selon diverses sources, la gastrite chronique est diagnostiquée chez 50 à 80% de la population adulte, mais elle est isolée chez environ 10 à 15% des patients.

Pour déterminer l'infection à Helicobacter pylori, un examen bactériologique est effectué (sur un milieu sélectif), un test rapide à l'uréase, un test respiratoire et des études utilisant la méthode de la réaction en chaîne de la polymérase.

Pour étudier la fonction acidogène de l'estomac, un pH-métryomètre intragastrique, un test simple à l'histamine, est réalisé.

Dans certains cas, recourir à la fluoroscopie de l'estomac avec double contraste, ce qui permet d'étudier le micro-soulagement de la muqueuse gastrique.

Pour clarifier le diagnostic (ainsi que pour prévenir les tumeurs malignes), une biopsie de la muqueuse gastrique est parfois réalisée.

Un diagnostic différentiel avec œsophage, dyspepsie fonctionnelle, ulcère gastrique et tumeurs malignes de l'estomac est nécessaire.

Traitement de la gastrite chronique

Le choix du schéma thérapeutique pour la gastrite chronique dépend de la forme de la maladie. Le traitement est généralement effectué en ambulatoire, mais une hospitalisation est nécessaire lorsque les patients développent des complications.

Les patients présentant une augmentation de la sécrétion gastrique sont des antisécréteurs, des antiacides (pour arrêter les brûlures d’estomac) et des prokinétiques.

Les patients à faible acidité du suc gastrique se voient prescrire des médicaments qui stimulent l'activité sécrétoire.

Pour détecter Helicobacter pylori, utilisez des médicaments antibactériens.

Afin d'améliorer la digestion, des préparations enzymatiques sont prescrites et des antispasmodiques sont utilisés pour normaliser le péristaltisme et éliminer les spasmes. Afin de stimuler la fonction motrice de l'estomac, des régulateurs de la motilité sont également utilisés, qui ont également un effet antiémétique. En outre, les gastroprotecteurs, qui ont un effet astringent et enveloppant, sont présentés aux patients souffrant de gastrite chronique.

Avec le développement de l'anémie, suppléments de fer prescrits, acide folique, vitamine B12.

En rémission, une physiothérapie est indiquée: thérapie EHF, électrophorèse, phonophorèse, balnéothérapie.

Régime alimentaire pour gastrite chronique

Dans le traitement de la gastrite chronique, on montre aux patients une alimentation économe, dont la préparation tient compte de l'indice d'acidité du suc gastrique. Le but principal du régime alimentaire dans la gastrite chronique est d'éviter au maximum l'irritation thermique, mécanique et chimique de l'estomac, de réduire l'inflammation et de stimuler le processus de guérison de la membrane muqueuse.

En période d'exacerbation de la gastrite chronique, il est nécessaire d'exclure la consommation d'aliments trop chauds et trop froids, il est recommandé de faire cuire des aliments pour un couple ou de les faire bouillir, les servir à l'état liquide ou en purée. Le régime peut comprendre de la viande et du poisson maigres, des œufs, des céréales et des bouillons de hanches. Il est nécessaire d’exclure l’utilisation du café, des boissons gazeuses, du chocolat, des fruits et légumes crus, des produits à base de farine, des produits laitiers, des aliments gras, des aliments frits, des épices.

L'une des principales causes de gastrite est l'infection par le microorganisme Helicobacter pylori.

Dans la période de rémission de la gastrite chronique, les patients présentant une acidité élevée présentent des repas fractionnés. Les produits susceptibles de stimuler la libération d'acide chlorhydrique, tels que les bouillons de viande, les spiritueux, le thé et le café fort, sont exclus du régime alimentaire. Sont également exclus les aliments tranchants, fumés, gras, frits, les aliments en conserve, certains légumes (oignons, radis, chou, oseille).

Les patients souffrant de gastrite chronique avec une faible acidité pendant la rémission ne sont pas invités à utiliser des aliments qui restent longtemps dans l'estomac (par exemple, des produits à base de farine, du riz). Évitez également de manger des plats épicés, épicés et fumés qui irritent la muqueuse gastrique.

Complications possibles et conséquences

La gastrite chronique peut être compliquée par les conditions suivantes:

En outre, la gastrite chronique peut contribuer au développement de maladies du pancréas, la vésicule biliaire.

Prévisions

Avec un traitement et un suivi adéquats, la gastrite chronique ne conduit pas à une détérioration significative de la qualité de vie du patient. Avec des changements atrophiques dans la muqueuse gastrique, le pronostic de la maladie est moins favorable.

Les patients atteints de gastrite chronique subissent des examens réguliers chez un gastro-entérologue tous les deux ans. Les patients présentant un risque de malignité subissent un examen endoscopique régulier.

Prévention

Afin de prévenir la gastrite chronique et d'éviter les récidives, il est recommandé:

  • traitement opportun des maladies pouvant provoquer le développement de la gastrite chronique;
  • une consultation rapide avec un médecin si vous suspectez la présence d'une pathologie;
  • alimentation équilibrée;
  • exercice régulier;
  • suffisamment de sommeil nocturne;
  • rejet de mauvaises habitudes;
  • éviter les situations stressantes.

Vidéos YouTube liées à l'article:

Enseignement: 2004-2007 "Première université médicale de Kiev", spécialité "Diagnostic en laboratoire".

L'information est généralisée et est fournie à titre informatif seulement. Aux premiers signes de la maladie, consultez un médecin. L'auto-traitement est dangereux pour la santé!

L'estomac d'une personne supporte bien les objets étrangers et sans intervention médicale. On sait que le suc gastrique peut même dissoudre des pièces de monnaie.

Selon des études, les femmes qui boivent quelques verres de bière ou de vin par semaine ont un risque accru de développer un cancer du sein.

Afin de dire même les mots les plus courts et les plus simples, nous allons utiliser 72 muscles.

L'espérance de vie moyenne des gauchers est inférieure à celle des droitiers.

Les os humains sont quatre fois plus solides que le béton.

Même si le cœur d’une personne ne bat pas, il peut encore vivre longtemps, comme l’a montré le pêcheur norvégien Jan Revsdal. Son "moteur" s'est arrêté à 4 heures après que le pêcheur se soit égaré et se soit endormi dans la neige.

Le poids du cerveau humain représente environ 2% de la masse corporelle totale, mais consomme environ 20% de l'oxygène pénétrant dans le sang. Ce fait rend le cerveau humain extrêmement susceptible aux dommages causés par un manque d'oxygène.

Des millions de bactéries naissent, vivent et meurent dans nos intestins. Ils ne peuvent être vus qu’avec une forte augmentation, mais s’ils se rejoignent, ils tiendront dans une tasse de café ordinaire.

Tout le monde a non seulement des empreintes digitales uniques, mais aussi un langage.

Avec des visites régulières au solarium, le risque de cancer de la peau augmente de 60%.

Dans un effort pour sortir le patient, les médecins vont souvent trop loin. Par exemple, un certain Charles Jensen de 1954 à 1994. a survécu à plus de 900 opérations d’élimination du néoplasme.

Quatre tranches de chocolat noir contiennent environ deux cents calories. Donc, si vous ne voulez pas aller mieux, il vaut mieux ne pas manger plus de deux tranches par jour.

Des scientifiques de l'Université d'Oxford ont mené une série d'études dans lesquelles ils ont conclu que le végétarisme peut être nocif pour le cerveau humain, car il entraîne une diminution de sa masse. Par conséquent, les scientifiques recommandent de ne pas exclure le poisson et la viande de leur régime alimentaire.

La maladie la plus rare est la maladie de Kourou. Seuls les représentants de la tribu Fur de Nouvelle-Guinée sont malades. Le patient meurt de rire. On pense que la cause de la maladie est de manger le cerveau humain.

Un travail qui ne plaît pas à la personne est beaucoup plus préjudiciable à sa psyché que le manque de travail du tout.

Les hommes sont considérés comme du sexe fort. Cependant, l'homme le plus puissant et le plus courageux devient soudain sans défense et extrêmement embarrassé face aux problèmes.

Gastrite chronique: traitement, symptômes

Gastrite - ce mot signifie un certain nombre de maladies du tube digestif. Une caractéristique commune d'entre eux - l'inflammation des parois internes de l'estomac. La gastrite peut se manifester chez une personne de manière complètement inattendue (aiguë) ou empirer lentement avec le temps (chronique). Si cette maladie n'est pas traitée, il existe un risque d'ulcères et un risque accru de tumeurs malignes de l'estomac. Heureusement, pour beaucoup de gens, la gastrite chronique n’est pas particulièrement dangereuse; Si vous suivez certaines règles de sécurité, cela ne vous gênera pas et n'affectera pratiquement pas la qualité de la vie.

Quelle est la gastrite chronique

La gastrite est en général une inflammation de la paroi interne de l'estomac. Si la musculature lisse de cet organe est affaiblie et que l'enveloppe protectrice de mucus, formée par les cellules situées à la surface interne de l'estomac, est endommagée, les acides digestifs caustiques endommagent les parois et provoquent une inflammation. Le risque de développer une gastrite peut augmenter un grand nombre de facteurs - des maladies infectieuses à l'intolérance individuelle à certains aliments. La gastrite est dite chronique lorsque l'inflammation de la surface interne de l'estomac se produit régulièrement ou que les symptômes persistent pendant longtemps.

Causes de la gastrite chronique

La gastrite chronique se développe pour différentes raisons. Parmi eux sont contagieux:

Helicobacter pylori. Étonnamment, le principal «coupable» de la gastrite chronique dans le monde, la bactérie Helicobacter pylori (selon les dernières données, a été découvert chez 50% de la population mondiale) a été découvert récemment - en 1982. Outre la gastrite chronique, elle est également «responsable» de ulcère peptique humain, adénocarcinome et lymphome primaire de l'estomac. Cette bactérie à Gram négatif en spirale, ayant pénétré dans l'estomac et ayant survécu sans l'action des acides digestifs pour elle-même, passe à travers la couche protectrice de mucus créée par les cellules de l'épithélium de l'estomac et se dépose à sa surface interne. Les produits de son activité vitale entraînent une inflammation intense dans les lieux de sa «résidence». Bien que l'étendue de l'infection à H. pylori soit frappante, seuls quelques-uns souffrent de gastrite chronique. Les médecins pensent que la vulnérabilité aux bactéries peut provenir de la génétique ou de mauvaises habitudes - alcool, tabac, drogues. Si d'autres facteurs de risque sont présents, l'activité vitale de H. pylori dans l'estomac du patient peut alors entraîner l'apparition d'ulcères peptiques, de lymphomes et d'une tumeur maligne de l'estomac.

Infections parasitaires. En outre, la gastrite chronique peut être une conséquence d'une infection par des parasites. Les vers nématodes qui vivent illégalement dans la nature dans le tube digestif de la vie marine peuvent vivre dans le corps humain si le poisson n’était pas bien traité - mal salé ou torréfié.

Maladies infectieuses graves. Heureusement, la gastrite granulomateuse infectieuse est extrêmement rare et résulte généralement d'une maladie grave telle que la tuberculose. L’effet du virus provoque l’apparition de granulomes caséeux sur la surface interne de l’estomac - une formation de tissus morts très blanche. Parfois, la même image peut être observée chez les patients prenant des immunosuppresseurs - elle est généralement associée à une infection fongique.

Immunité affaiblie. L'acceptation d'immunosuppresseurs chez un patient peut entraîner une conséquence indésirable sous la forme d'une gastrite chronique si une personne est infectée par le cytomégalovirus, le virus de l'herpès simplex ou des infections à mycobactéries. Les parois internes de l'estomac dans les zones de la lésion deviennent enflammées et si la maladie entre dans une phase sévère, la nécrose des tissus peut contribuer à la formation d'ulcères.

Non infectieux:

Un certain nombre de maladies non transmissibles, telles que la maladie de Crohn et la sarcoïdose. La maladie de Crohn provoque une gastrite dans environ un tiers des cas - des granulomes se forment à la surface interne de l'estomac, ce qui entraîne l'apparition d'une gastrite granulomateuse chronique.

Maladies auto-immunes. Dans certaines maladies auto-immunes, il arrive que les lymphocytes T du patient pénètrent dans la muqueuse gastrique et attaquent ses propres cellules épithéliales. Heureusement, cette maladie se développe assez rarement. les personnes atteintes de maladies auto-immunes, y compris la maladie de Hashimoto ou le diabète de type I, y sont susceptibles. En outre, la gastrite auto-immune peut se développer dans le contexte d'une carence en vitamine B-12.

Prenez des médicaments. Si une personne utilise régulièrement des analgésiques de manière régulière (par exemple, de l'aspirine, de l'ibuprofène, du naproxène), il est alors possible qu'elle ait eu une gastrite chronique. Le fait est que l'action de ces médicaments supprime la libération d'une substance destinée à protéger les parois internes de l'estomac; la membrane muqueuse devient plus mince et les tissus délicats commencent à ronger le suc de l'estomac.

Maladie coeliaque Environ un dixième des patients atteints de la maladie cœliaque développent une gastrite lymphocytaire chronique; dans le cas d'un régime sans gluten, il se présente sous une forme légère et n'a pratiquement aucun effet sur le bien-être humain.

Reflux intestinal. Dans cette maladie, le contenu de l'intestin contenant de la bile pénètre dans l'estomac. Les acides biliaires détruisent la membrane muqueuse qui protège les parois de l'estomac et endommagent les cellules de sa surface interne. L'inflammation dans ce type de gastrite chronique est faible.

Consommation d'alcool et de drogue. L'alcool irrite les parois internes de l'estomac, ce qui les ouvre aux effets néfastes des acides digestifs. Une consommation unique excessive d'alcool peut entraîner une gastrite aiguë, mais même une foison est abondante avec l'apparition d'une gastrite chronique. Les personnes qui utilisent de la cocaïne peuvent développer des granulomes sarcoïdes dans l'estomac.

Radiothérapie Heureusement, la gastrite causée par les radiations passe de 2 à 9 mois après la fin de la radiothérapie. De petites doses de rayonnement (jusqu'à 15 Gy) provoquent des lésions réversibles de la muqueuse et entraînent une gastrite chronique, mais des doses plus élevées entraînent des lésions irréversibles - les cellules subissent des modifications dégénératives. Si la dose de rayonnement est encore plus élevée, des lésions permanentes de la membrane muqueuse, son érosion et une hémorragie se produisent.

Les personnes âgées sont particulièrement exposées au risque de gastrite chronique: avec le temps, la membrane muqueuse protectrice de l’estomac devient plus fine. De plus, les personnes âgées risquent davantage d'être atteintes de H. pylori ou de souffrir de maladies auto-immunes.

Les symptômes

La douleur Presque tous ont occasionnellement des accès de douleur à l'estomac. Ils passent généralement rapidement et ne nécessitent pas de soins médicaux urgents. Cependant, si l'inconfort, la sensation de lourdeur ou la douleur à l'estomac ne disparaissent pas pendant une longue période (une semaine ou plus), il est recommandé de consulter un médecin. Dans les gastrites chroniques, la douleur est souvent localisée dans la partie supérieure de la cavité abdominale ou dans la partie supérieure gauche de l'estomac et donne parfois en retour et à la poitrine.

Nausée, vomissements. Dans les cas de gastrite chronique (particulièrement associée à une acidité élevée), le patient peut se sentir malade, parfois même vomir. Les vomissements peuvent être à la fois transparents et jaunes et verdâtres. En cas de vomissement avec du sang - il est urgent de consulter un médecin.

Ballonnements, flatulences. Combinés à la douleur, ces symptômes indiquent probablement un type d'infection gastrique.

Perte d'appétit, satiété exceptionnellement rapide. Dans le cas d'une gastrite chronique, le patient peut perdre ou prendre du poids inconsciemment.

Changer la couleur de la chaise. Si le tabouret est sombre, presque noir, cela signifie qu'il y a du sang dedans. Lorsque ce symptôme survient, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Faire un diagnostic

Dites à votre médecin exactement à quel moment vous ressentez une douleur à l'estomac - peut-être après un aliment particulier, ou après la prise de médicaments (sur ordonnance ou non), de compléments alimentaires ou d'herbes. Décrivez en détail les symptômes que vous ressentez, même ceux qui ne semblent pas être associés à l'estomac. Si vos proches souffrent de maladies gastro-intestinales, parlez-nous également de ces maladies. Bien que, selon les résultats d'une enquête auprès des patients et après un examen physique, le médecin puisse déjà suggérer la présence d'une gastrite chronique, toutefois, il peut vous suggérer de subir plusieurs examens afin de déterminer la cause de la gastrite et de prescrire un traitement.

Inspection physique. Bien que, en règle générale, la gastrite chronique ait peu d’effet, il est toutefois possible, selon certains signes, de déterminer si Helicobacter pylori en est la cause ou non. Si la paroi abdominale est tendue et que l'abdomen est gonflé, cela peut être le symptôme d'une lésion bactérienne. En outre, un examen physique permet de déterminer que le patient peut être atteint d'une maladie auto-immune, à l'origine de la gastrite chronique.

Textes sur Helicobacter pylori. Les bactéries peuvent être détectées en analysant le sang, en plantant des excréments sur des micro-organismes, ainsi qu'en effectuant un test respiratoire: lorsqu'un patient reçoit un liquide contenant un élément radioactif, puis, au bout d'un moment, expire de l'air dans un sac étanche. S'il y a des bactéries dans l'estomac, il y aura des traces de cet élément très radioactif dans l'air.

Endoscopie. Un endoscope est utilisé pour étudier l’état de la partie supérieure du tube digestif, c’est un long tube flexible muni d’une caméra miniature. Le médecin insère ce tube dans la gorge du patient, puis dans l'œsophage, l'estomac et, si nécessaire, dans l'intestin grêle. De cette façon, le médecin peut déterminer exactement quel état de la surface interne de l'estomac, où se trouve l'inflammation et de quoi il s'agit. Si le tissu endommagé semble suspect, le médecin peut pincer de petits morceaux de tissu (la partie interne de l'estomac ne possédant pas de récepteur de la douleur, il est totalement indolore), puis examinez-les au laboratoire. Ceci s'appelle une biopsie. Il peut également être utilisé pour déterminer la présence d'une infection dans l'estomac, que ce soit Helicobacter pylori, des helminites ou des virus. En outre, un examen histologique du matériau obtenu peut déterminer si la maladie auto-immune du patient a provoqué une complication sous la forme d’une gastrite chronique.

Examen aux rayons X de la partie supérieure du tube digestif (il s'agit du test au baryum). Ici, on proposera au patient de boire un liquide blanc contenant une quantité infime de substance radioactive (baryum) et, au bout d’un moment, le médecin prendra une série de photos de l’œsophage, de l’estomac et de l’intestin grêle. Le baryum est nécessaire pour améliorer le contraste de l'image; avec son aide, il est possible de voir des dommages auparavant imperceptibles à la muqueuse gastrique.

Prévisions

Si elle n'est pas traitée, la gastrite peut entraîner des ulcères d'estomac et des saignements internes. Dans de rares cas, certaines formes de gastrite chronique peuvent augmenter le risque de cancer de l'estomac, en particulier si la muqueuse gastrique est mince par nature ou en raison de l'âge.

La possibilité de guérir ou non la gastrite chronique dépend principalement de la cause de la maladie. Si la gastrite est causée par H. pylori, la vie de la patiente s'améliore progressivement avec l'éradication de la population bactérienne. La barrière protectrice muqueuse est à nouveau saine et sauve et les parois internes de l'estomac cessent de s'enflammer. En ce qui concerne les changements atrophiques dans les tissus de l'estomac, les données sont contradictoires. Certains scientifiques rapportent qu'ils ne peuvent pas être inversés; d'autres se réjouissent de l'amélioration de l'état des tissus après la disparition d'occupants nuisibles. Beaucoup plus dépend de savoir si les bactéries ont réussi à causer des complications - ulcère peptique ou même une tumeur maligne. Combattez-les déjà pour être d'autres méthodes.

Traitement

Le traitement de la gastrite chronique vise principalement à soulager le patient de sa cause, qu’il s’agisse d’une infection ou d’une maladie systémique. En règle générale, les médicaments sont associés à un régime alimentaire qui aide à réduire l’inflammation, calme l’estomac malade et aide à restaurer et à guérir les tissus touchés. En fonction des conditions provoquant une gastrite, le médecin peut vous prescrire les médicaments suivants:

Antibiotiques. Destiné au traitement de la gastrite chronique causée par Helicobacter pylori. Cette bactérie se bat extrêmement obstinément pour sa vie et ne répond pas à une seule combinaison d'antibiotiques. Antibiotiques efficaces contre H. pylori - clarithromycine, amoxicilline, métronidazole, tétracycline, furazolidone. Si un antibiotique est traité avec une infection, le pourcentage récupéré est beaucoup plus bas. Le traitement dure de une à deux semaines.

Préparations pour réguler le niveau d'acide dans l'estomac. Ce sont des inhibiteurs de la pompe à protons qui inhibent l'activité des cellules gastriques productrices d'acide gastrique (oméprazole, lanzoprazole, rabéprazole, pantoprazole, ésoméprazole) ainsi que des antagonistes des récepteurs H2 (ranitidine, famotidine, cimétidine). Il convient de rappeler que des doses élevées et l'utilisation prolongée d'inhibiteurs de la pompe à protons dans le traitement de la gastrite chronique peuvent augmenter le risque de fractures. Le médecin peut donc vous prescrire des suppléments de calcium supplémentaires pour renforcer les os.

Antiacides. Si la gastrite est au stade de l'exacerbation et que le soulagement est nécessaire, le médecin peut suggérer au patient de prendre des antiacides. Ils neutralisent l'acide gastrique et peuvent rapidement soulager la douleur causée par la gastrite chronique. En effet, selon leur principe actif, il peut y avoir des effets indésirables - constipation ou diarrhée.

Le médecin peut également recommander de remplacer l'analgésique par un produit moins nocif pour l'estomac. par exemple, l'aspirine pour le paracétamol.

Traitement chirurgical. Dans les cas graves, une intervention chirurgicale peut être nécessaire lorsque le chirurgien retire le tissu affecté. En règle générale, cette opération est réalisée en cas de lésion tissulaire irréversible par une infection afin d'empêcher sa propagation.

Mode d'alimentation

Le traitement de la gastrite chronique est impossible sans une nutrition adéquate. En suivant quelques règles simples, vous pouvez réduire au minimum les risques de rechute.

Mangez moins, mais plus souvent. Les petites portions ne provoquent pas la libération d’excès d’acide, elles sont plus faciles à digérer, elles sont moins irritantes pour la paroi de l’estomac.

Mastiquez bien les aliments. Les aliments humidifiés avec de la salive seront plus faciles à digérer et les aliments hachés ne pourront pas blesser les zones touchées de la surface interne de l'estomac.

Buvez beaucoup d'eau. Chaque jour, vous devez boire entre 6 et 8 verres d’eau. Cela aide non seulement le corps à se nettoyer, mais aussi à digérer les aliments.

Observez l'heure à laquelle vous mangez et allez vous coucher - vous entraînez donc votre estomac à excréter de l'acide uniquement lorsqu'il est nécessaire de digérer les aliments. Le dîner est recommandé quelques heures avant le coucher.

Essayez d'éviter les aliments qui stimulent l'appétit, stimulent la libération d'acide ou peuvent irriter les tissus affectés de l'estomac. Cela comprend les plats épicés, acides, frits (surtout avec une croûte dure), les collations (chips, biscuits secs croquants) et l'alcool.

Mangez des aliments bien traités thermiquement. Cela réduira non seulement le risque d'infection parasitaire, mais aidera également l'estomac à mieux digérer les aliments. Après tout, toutes les fibres dures sont déjà détruites. Privilégiez les aliments bouillis ou cuits au four et, quand vous faites bouillir des bouillons, retirez la peau. Il est préférable de couper de gros morceaux.

Les repas ne doivent pas être trop froids ni trop chauds. Des chutes de température importantes peuvent ralentir le traitement et la récupération du tissu gastrique affecté.

Lavez-vous souvent les mains. On ne sait pas encore exactement comment Helicobacter pylori est distribué. Cependant, il est prouvé qu'ils peuvent être transmis d'une personne à une autre par contact corporel, ainsi que par l'ingestion d'eau et d'aliments contaminés. Ainsi, vous pouvez vous protéger contre les infections si vous vous lavez souvent les mains au savon et si vous consommez des aliments préalablement lavés et traités thermiquement.

Régime alimentaire pour gastrite chronique

En règle générale, dans les gastrites chroniques, le médecin prescrit des variations du régime n ° 1 (ou du tableau n ° 1) en fonction de la gravité de la maladie - il peut s'agir du tableau n ° 1A ou n ° 1B, ainsi que de leurs variations postopératoires.

Gastrite chronique

La gastrite chronique est une inflammation de la muqueuse gastrique qui survient sous l'influence de facteurs bactériens, chimiques, thermiques et mécaniques. Le résultat d'une gastrite est une violation du processus digestif (perte d'appétit, brûlures d'estomac, éructations, nausées, sensation de lourdeur et douleur sourde à l'estomac après avoir mangé), détérioration de l'état général, fatigue, sensation de fatigue. Il existe de nombreux cas de développement ultérieur et de transition de la maladie du stade aigu au stade chronique, la survenue d'ulcères gastriques.

Gastrite chronique

La gastrite chronique est une inflammation persistante et récurrente. Le résultat d'un long processus inflammatoire est une dégénérescence de la membrane muqueuse, des changements pathologiques dans sa structure et une atrophie des éléments cellulaires. Les glandes de la sous-muqueuse cessent de fonctionner et sont remplacées par du tissu interstitiel. Si, au début de la maladie, la diminution de la sécrétion gastrique et de l'activité péristaltique n'est pas très prononcée, ces symptômes s'intensifient aux derniers stades de la gastrite chronique.

Étiologie et pathogenèse

La théorie moderne du développement de la gastrite chronique la plus courante de type B (gastrite bactérienne antrale) indique la cause de son apparition dans la bactérie Helicobacter pylori, qui habite l'estomac et le duodénum humains. Helicobacter pylori a touché plus de quatre-vingts pour cent des adultes dans le monde. L’infection dans les pays en développement est légèrement plus élevée que dans les pays développés. Le plus souvent, cette forme de gastrite se rencontre chez les résidents d'Amérique latine et d'Asie. L'incidence des gastrites chroniques de ce type ne dépend pas du sexe, le risque de développement augmente avec l'âge.

En pratique clinique, facteurs de risque isolés pour le développement de la gastrite chronique: externes et internes.

Facteurs externes:

  • violation de la nature des aliments (repas irréguliers, nourriture de mauvaise qualité, mastication insuffisante, grignotage instantané), habitudes alimentaires malsaines (manger de grandes quantités d'aliments épicés, frits, acides, fumés), manger des aliments très chauds ou très froids;
  • insuffisance de la fonction de mastication (maladies dentaires, manque de dents, mobilité réduite de l'articulation temporo-mandibulaire);
  • consommation régulière de boissons alcoolisées (l'alcool contribue à l'augmentation de la sécrétion de suc gastrique et une concentration élevée d'éthanol affecte directement la paroi de l'estomac, provoquant une irritation de la membrane muqueuse);
  • une longue expérience du tabagisme, en particulier de fumer régulièrement à jeun, favorise la première hyperacidose, puis réduit la sécrétion des glandes muqueuses et détériore ses propriétés protectrices (en outre, la nicotine augmente le tonus vasculaire, contracte les petits capillaires, ce qui nuit à la circulation sanguine dans les tissus, y compris la paroi de l'estomac);
  • La gastrite chronique iatrogène est causée par l'utilisation prolongée de médicaments, la gastrite la plus courante causée par des médicaments du groupe des anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • facteur professionnel (production nocive): la gastrite se développe le plus souvent lorsque vous travaillez dans des conditions poussiéreuses, en présence de substances en suspension dans l'air.

Facteurs internes:

  • inflammation chronique de la cavité buccale, des voies respiratoires supérieures, des poumons;
  • troubles endocriniens (hyper- et hypothyroïdie, diabète sucré, trouble de la synthèse des corticostéroïdes);
  • troubles métaboliques (goutte, résistance à l'insuline, déficiences enzymatiques de divers types);
  • troubles de la respiration et de la circulation entraînant une hypoxie tissulaire (insuffisance pulmonaire et cardiovasculaire);
  • insuffisance du système excréteur, entraînant une forte concentration de composés azotés dans les produits sanguins du catabolisme (en réduisant l'excrétion de ces substances par les reins, elles commencent à être libérées à travers les parois du tractus gastro-intestinal, endommageant la membrane muqueuse);
  • la pancréatite chronique, l'hépatite, la cirrhose et d'autres maladies des organes digestifs contribuent aux modifications pathologiques des glandes gastriques, un environnement altéré endommage la membrane muqueuse et conduit à une inflammation chronique, et des troubles de la motilité intestinale peuvent provoquer un reflux gastrite (inflammation de la membrane muqueuse dans la région du garde-corps causée par un reflux inversé du duodénum;);
  • Etats auto-immuns: les troubles de l’immunité caractérisés par la production d’anticorps dirigés contre les propres tissus (muqueuses pariétales responsables de la synthèse de l’acide chlorhydrique, des mucoprotéines gastriques et le composant gastroprotecteur de la glaire gastrique - facteur de Castle) deviennent des cibles pour les auto-anticorps.

Classification

La gastrite chronique est classée en termes de:

  • la localisation anatomique de la zone d'inflammation (gastrite antrale ou fundique);
  • origine (bactérienne, auto-immune, endogène, iatrogène, gastrite de reflux);
  • tableau histologique (superficiel, atrophique, hyperplasique);
  • l'état de la fonction sécrétoire (hypaticide - sécrétion réduite, hyperacide - secret accru, avec une fonction sécrétoire normale).
  • gastrite chronique de type A - gastrite primaire auto-immune du plancher gastrique (fundal);
  • gastrite de type B - gastrite antrale d'origine bactérienne;
  • type C - gastrite par reflux.

Il existe également des gastrites chroniques spécifiques, telles que les radiations, allergiques, lymphocytaires, granulomateuses. Selon le stade du processus chronique, la gastrite peut être en rémission ou en inflammation.

Les symptômes

Les symptômes les plus courants de la gastrite sont une sensation de lourdeur, une pression dans l'épigastre après le repas, des nausées, des brûlures d'estomac et une douleur sourde et douloureuse. Il y a souvent un goût désagréable dans la bouche, un trouble de l'appétit. Dans l'étude - douleur modérée de la paroi abdominale antérieure dans la région de la projection de l'estomac.

Dans les premières étapes, la fonction de sécrétion de l'estomac peut être maintenue dans les limites de la normale et renforcée ou affaiblie. Au cours de la maladie, la sécrétion des glandes diminue généralement, l’acidité du suc gastrique diminue.

La gastrite chronique hyperacide est généralement une inflammation superficielle de la membrane muqueuse, sans affecter les glandes et leur atrophie. Caractéristique des jeunes, est plus fréquente chez les hommes. Avec cette douleur liée à la gastrite, souvent grave et semblable à une attaque d’ulcère gastroduodénal, les patients se plaignent souvent d’une lourdeur à l’estomac après avoir mangé, de brûlures d’estomac et de éructations acides. Il y a aussi une production accrue de suc gastrique la nuit.

Dans la gastrite, l'étiologie auto-immune a initialement noté des symptômes d'anémie macrocytaire associés à un déficit en vitamine B12. En outre, les symptômes hématologiques (faiblesse, tachycardie, acouphènes, vertiges) sont associés à des manifestations du tractus gastro-intestinal (perte d'appétit, perte de poids, problèmes intestinaux, douleurs à la langue) et à des troubles neurologiques (faiblesse, assombrissement des yeux, engourdissement des membres, labilité mentale).

Des complications

En règle générale, la gastrite chronique est aggravée dans le temps par l'ulcère gastroduodénal (ulcère de la membrane muqueuse, risque de saignement, de pénétration de la paroi de l'estomac).

En outre, un nid d'inflammation chronique peut être malin et entraîner un cancer de l'estomac ou une tumeur du tissu lymphoïde.

Diagnostics

Le diagnostic de la gastrite chronique comprend les étapes suivantes: prise d'antécédents et examen externe, examen physique, diagnostic endoscopique (gastroscopie), tests de laboratoire sur le sang et le suc gastrique.

L'enquête porte sur le mode de vie du patient, ses habitudes alimentaires, sa consommation d'alcool et son tabagisme. Gastro-entérologue révèle des plaintes, détermine la nature de la dynamique des symptômes. L'examen physique peut montrer une pâleur de la peau (particulièrement caractéristique d'une gastrite auto-immune avec anémie), une tache sur la langue, une mauvaise haleine et une palpation - douleur de la paroi abdominale dans l'épigastre. L'image endoscopique donne une idée de la localisation de l'inflammation, de sa gravité et de sa profondeur. Pour clarifier le diagnostic et exclure la tumeur maligne, effectuez une biopsie de la membrane muqueuse à partir de différentes parties de l'estomac.

Dans l'étude du sang peut être noté des signes d'anémie, ce qui peut servir de signe de gastrite auto-immune. Dans ce cas, le sang est examiné pour détecter la présence d’autoanticorps. Le taux de gastrine, de pepsinogène (le ratio pepsinogène I et pepsinogène II) dans le sang et le contenu en vitamine B12 dans le sérum sont également importants pour le diagnostic de gastrite chronique. Déterminer le niveau d'acidité du suc gastrique (pH-métrie). Pour établir l'infection, H.Pylori doit procéder à un examen bactériologique, à un test respiratoire et à un diagnostic PCR.

Traitement

Le traitement de la gastrite chronique comprend des actions dans plusieurs domaines: correction du mode de vie (suppression des mauvaises habitudes, régime alimentaire en fonction du régime alimentaire), thérapie pharmacologique, physiothérapie, phytothérapie, ainsi que des cures de traitement de sanatorium pour consolider la rémission.

Les patients souffrant de gastrite chronique avec acidité accrue ont recommandé le régime numéro 1 et, dans le cas de gastrite hypoacide - régime numéro 2. Il est recommandé de manger fréquemment, progressivement, pour éviter d'irriter les produits muqueux dans l'alimentation.

Les médicaments pour le traitement de la gastrite.

  1. Médicaments réduisant la sécrétion d’acide chlorhydrique (récepteurs histaminiques H2 bloquants, inhibiteurs de la pompe à protons). Les inhibiteurs des récepteurs d'histamine comprennent le groupe famotidine. Bloquent le plus efficacement la sécrétion d'inhibiteurs de la pompe à protons des glandes gastriques (oméprazole et médicaments de son groupe), qui sont aussi nécessairement utilisés dans les mesures d'éradication de H.Pylori.
  2. Les médicaments antiacides se lient à l’acide chlorhydrique et réduisent l’activité de la pepsine. Ces médicaments comprennent: le phosphate d'aluminium, un médicament combiné constitué d'hydroxyde d'aluminium, d'hydroxyde de magnésium et de sorbitol.
  3. Préparations gastroprotectrices. Ceux-ci comprennent des préparations de bismuth aux propriétés enveloppantes et astringentes, ainsi qu’une préparation d’hydroxyde d’aluminium associée au saccharose octasulfite, utilisées dans le traitement de la gastrite érosive et possédant, outre les principales propriétés gastroprotectrices, un pouvoir adsorbant, un effet antiacide et un effet anti-ulcéreux.
  4. Pour la régulation de la digestion dans le traitement de la gastrite chronique, des préparations enzymatiques sont utilisées pour éliminer les spasmes et normaliser le péristaltisme - antispasmodique.
  5. Lorsque H.Pylori est infecté, des médicaments antibactériens destinés à l'éradication sont utilisés: antibiotiques à large spectre, métronidazole, nitrofuranes.

Les techniques de physiothérapie sont appropriées après la disparition des symptômes aigus et au cours de la rémission. Les méthodes utilisées dans la gastrite chronique incluent l'électrophorèse, la phonophorèse, l'EHF, la balnéothérapie.

Le traitement de la gastrite auto-immune se distingue. Étant donné que le traitement de ce type de gastrite chronique repose le plus souvent sur la tâche de stimuler plutôt que de réduire l'activité sécrétoire de la membrane muqueuse, des substances qui augmentent l'acidité du suc gastrique sont utilisées: acide succinique et citrique, vitamine C et PP et jus de plantain. Le régime comprend des aliments riches en acides (canneberges, agrumes, kéfir, choucroute). Ces médicaments et produits stimulant la synthèse de l'acide chlorhydrique sont prescrits pour un estomac vide avec une sécrétion réduite, mais pas avec une achlorhydrie complète.

Pour stimuler les processus de régénération de la muqueuse gastrique, des préparations sont prescrites pour la régulation du métabolisme des tissus (inosine, huile de rose musquée et argousier, stéroïdes et stéroïdes anabolisants). Comme pour les autres types de gastrite chronique, les préparations enzymatiques, les gastroprotecteurs, sont prescrits en thérapie et les probiotiques sont utilisés pour améliorer la digestion (préparations et produits contenant des cultures de lacto et bifidobactéries). Dans la gastrite auto-immune, la vitamine B12 est nécessairement incluse dans le traitement, pour le traitement de l’anémie mégablastique concomitante.

Examen clinique et pronostic

Les patients atteints de gastrite chronique doivent subir un examen préventif deux fois par an afin de prendre des mesures rapides de traitement et d'améliorer leur qualité de vie. Les patients présentant un risque élevé de cancer (auto-immune, gastrite atrophique, métaplasie et dysplasie muqueuse) doivent être soumis à un examen endoscopique régulièrement.

La gastrite chronique avec un suivi et un traitement appropriés ne conduit pas à une détérioration significative de la qualité de vie et ne réduit pas sa durée. Le pronostic est moins favorable si l’atrophie de la muqueuse est notée. Les complications de la gastrite chronique peuvent mettre la vie en danger.

La perspective d'une gastrite auto-immune est déterminée par le degré d'anémie pernicieuse. En cas d'anémie grave, le pronostic est défavorable et la vie est en danger. De plus, avec cette forme de gastrite, une dysplasie muqueuse se développe souvent et se forme des carcinoïdes.

Prévention

La prévention primaire de la gastrite chronique est un mode de vie sain. Une alimentation adéquate et régulière, l'abandon du tabac et de l'alcoolisme, une utilisation prudente de médicaments AINS.

Les mesures de prophylaxie secondaire consistent en l’éradication de Helicobacter pylori et en un traitement opportun pour prévenir le développement de complications.