Principal / Gastrite

Douleur dans l'hypochondre gauche

Gastrite

Les sensations d'inconfort et de douleur dans l'hypochondre gauche sont des causes assez courantes chez les patients qui recherchent une aide médicale. Ces phénomènes peuvent être différents dans leurs manifestations (gémissements, coupures, tranchants, etc.) et dans leur intensité, ainsi que dans leur durée. Pour établir les raisons d'une visite chez le médecin ne suffit pas, des examens supplémentaires sont nécessaires. Cela est dû au fait que plusieurs organes sont situés dans cette partie du corps, ce qui, en raison des processus pathologiques qui s'y déroulent, la fait connaître de soi.

Organes de l'hypochondre gauche

L'hypochondre gauche est la zone située sous les deux côtes inférieures de la partie gauche de l'abdomen conditionnel. Les organes suivants se trouvent ici:

côté gauche de l'estomac;

diaphragme (côté gauche);

rein gauche et son uretère, ainsi que les ligaments.

En outre, il existe d'autres types de douleur dans cette région qui ne sont pas directement liés aux organes ci-dessus. Ils sont le résultat de maladies d'organes internes dans d'autres zones de l'abdomen ou de parties du corps et se propagent par les fibres nerveuses (voir ci-dessous).

Causes de la douleur dans l'hypochondre gauche

Les principales causes de douleur dans l'hypochondre gauche sont les suivantes:

les maladies de l'estomac, le plus souvent - un ulcère, une gastrite;

maladies du pancréas - pancréatite;

pathologie du rein gauche;

maladies du petit et du gros intestin.

En outre, non moins rarement, la douleur dans cette région peut être causée par:

processus inflammatoires du diaphragme, des hernies et des tumeurs;

les maladies cardiaques, en particulier la sténocardie, les crises cardiaques, les maladies ischémiques;

ostéochondrose du rachis lombaire et thoracique;

processus inflammatoires dans les appendices gauches chez les femmes (annexite, etc.);

conséquences postopératoires et post-traumatiques (hématomes, coupures, points de suture, etc.);

fort effort physique.

Chacune de ces causes peut constituer une menace potentielle pour la vie d’une personne. Par conséquent, leur élimination et leur traitement en temps voulu nécessitent un appel immédiat à un spécialiste.

Types de douleur

En raison de la nature de la douleur dans l'hypochondre gauche, il existe les types suivants:

En plus de ces caractéristiques pour un diagnostic correct, le médecin prend en compte les manifestations indirectes de la douleur. Ceux-ci incluent:

irradiation (où donne);

Une personne qui peut décrire correctement la nature de la douleur aide et accélère grandement le processus d’identification des causes de la maladie.

Douleur aiguë

Une douleur aiguë et aiguë indique généralement la présence de lésions graves des organes internes nécessitant une hospitalisation immédiate. Dans ce cas, une personne ressent une réaction douloureuse intense, presque insupportable, souvent accompagnée d'une perte de conscience. Si cela ne se produit pas, la personne tente de remédier à la situation en se précipitant à la recherche d'une posture confortable.

Une telle douleur survient dans les cas suivants:

kyste rénal altéré;

lésions des organes internes - rupture ou hématome de la rate, fractures des côtes, rupture du rein, rupture du ligament rénal.

Afin de sauver la vie du patient, une intervention chirurgicale est souvent inévitable dans de telles situations.

Douleur sourde et douloureuse

Ce type de douleur peut survenir dans de nombreux cas, le plus souvent associé à l'évolution chronique de maladies de l'hypochondre gauche. Ceux-ci incluent des formes chroniques de gastrite, d'ulcères gastriques, de pancréatite et de pyélonéphrite, de colite ou de duodénite. En outre, les cardiopathies ischémiques et une condition pré-infarctus sont souvent porteuses de ce syndrome douloureux.

Avec cette nature de douleur, le patient ne va souvent pas chez le médecin à temps et s’adapte à eux. De ce fait, les processus menant à la destruction d'organes ou à la dégradation irréversible des tissus ont lieu longtemps dans le corps sans traitement, ce qui risque de faire perdre les fonctions de tout l'organe et la nécessité de procéder à des opérations au fil du temps.

En pratique médicale, les gens se plaignent souvent de douleurs sourdes et douloureuses en cas de gastrite chronique. Dans le même temps, le patient ressent en particulier des douleurs dans l'hypochondre gauche, l'estomac vide ou après avoir mangé. Son appétit diminue, la fatigue apparaît. Un traitement en temps opportun et l'observance d'un certain régime aident à faire face à la maladie. Si la maladie ne dure pas longtemps sans mesures thérapeutiques adéquates, des processus pathologiques graves conduisant à la cancérologie peuvent se développer.

En plus de ces maladies, ce type de douleur est inhérent aux maladies suivantes:

entérite (inflammation intestinale);

processus inflammatoires des appendices;

oncologie du pancréas ou du foie, de la rate;

oncologie du poumon gauche;

une rate hypertrophiée due à une leucémie, une anémie, une mononucléose infectieuse, une polyarthrite rhumatoïde;

Dans les pathologies intestinales et les ulcères peptiques de l'estomac, la douleur survient généralement même après avoir mangé ou l'estomac vide, de fortes flatulences, des ballonnements et parfois des vomissements de sang ou des nausées. Ces manifestations peuvent déranger la nuit.

Dans tous les cas énumérés ci-dessus, il est important de savoir que plus tôt un examen médical des causes de ce type de douleur est effectué, plus le traitement sera efficace et plus la période de récupération sera rapide.

Douleur lancinante

Dans le côté gauche de l'abdomen, sous les côtes, se trouve la rate. Cet organe est difficile à sentir, mais ce sont ses lésions qui peuvent être à l'origine de la douleur. Ceci est généralement observé en cas d'augmentation de sa taille face aux processus infectieux courants (tuberculose) et auto-immunes (par exemple, le lupus érythémateux).

En outre, ce type de douleur est observé dans le cas de l'hépatite. Avec une forme actuelle d'hépatite chronique de longue durée, accompagnée d'une douleur persistante ou intermittente et à droite (plus souvent et plus intensément) et à gauche, une personne présente des symptômes tels qu'une complication de la consommation d'aliments gras, une lourdeur dans l'abdomen et une augmentation de la taille du foie. Si non traité, cela peut conduire à une cirrhose du foie.

Douleur lancinante

Un autre type de douleur qui se produit dans la région de l'hypochondre gauche est la douleur à la couture. Ils sont généralement associés à diverses maladies du rein gauche. Ce sont généralement les afflictions suivantes:

Dans ce cas, la douleur apparaît dans le dos ou sur le côté et peut être transmise à l'hypochondre. En même temps, il y a une augmentation de la masse corporelle, des vomissements, des nausées, une envie fréquente d'uriner et sa douleur, une faiblesse générale. De très fortes douleurs lancinantes peuvent être associées à la présence de grosses pierres dans le corps ou au début de leur mouvement. Dans ce cas, une opération est nécessaire.

Lorsque la nature de la douleur n'est pas très prononcée, appliquez des méthodes de traitement conservatrices. Cependant, dans tous les cas, il faut faire appel à un spécialiste.

Douleur lancinante

Une maladie aussi dangereuse, comme la pancréatite, provoque très souvent des douleurs dans l'hypochondre gauche et leur caractère est similaire à celui d'une pulsation intense. En plus des symptômes douloureux, il y a vomissement de bile, fièvre, diarrhée, ballonnements, frissons, transpiration, gonflement des membres. Le patient essaie de trouver une posture confortable qui réduit la douleur. Il se penche en avant ou s'assied. Cette maladie est très dangereuse et peut se transformer en une forme aiguë lorsqu'un examen médical immédiat est requis.

Douleurs qui surviennent chez les femmes

Les femmes au cours de différents processus physiologiques (grossesse, période prémenstruelle) peuvent également ressentir des douleurs dans la région de l'hypochondre gauche.

Pendant la grossesse, en particulier au cours du trimestre 2-3, lorsque le fœtus est déjà assez gros, sa pression naturelle sur les organes internes de la mère se produit. En conséquence, il y a des douleurs périodiques.

Si le corps d'une femme produit une quantité accrue d'hormones sexuelles féminines en prévision de l'apparition des menstruations, celles-ci agissent sur les voies biliaires et provoquent des spasmes. Dans ce cas, il peut exister des sensations de douleur sous la côte droite s'étendant du côté gauche de l'abdomen, une amertume dans la bouche et une sensation de nausée. Dans ce cas, la consultation d'un gynécologue vous aidera à choisir les bonnes mesures pour prévenir de tels phénomènes.

Douleur causée par des maladies du coeur et des vaisseaux sanguins

Dans les maladies du cœur et du système vasculaire, et en particulier dans les cas de dystonie et de sténocardie végétative-vasculaire, une douleur apparaît également dans la région sous-corticale gauche. Dans le cas de la dystonie, cela est dû à une violation du mécanisme de maintien du tonus des vaisseaux sanguins et, dans le cas de l'angine de poitrine, des douleurs cardiaques sont ressenties dans cette région.

Dans ces cas, la nature de la douleur peut être contondante, perçante et douloureuse. Les patients ont généralement du mal à décrire de tels phénomènes, car ils sont à la fois long terme et paroxystiques, avec une localisation floue. Lors de la recherche, les maladies typiques des organes situés dans cette zone de l'hypochondrie ne sont pas détectées et une personne est envoyée pour examen par un cardiologue ou un neurologue.

Douleur non liée à la maladie

Parfois, même des personnes ou des enfants en parfaite santé, lors d'efforts physiques actifs (sports, travail intensif) ressentent des douleurs dans l'hypochondre gauche. Cela se produit généralement lorsqu'une personne a un faible niveau de formation pour ces cours. Le mécanisme de ce phénomène est tel que, sous l’influence de la charge, le niveau de la circulation sanguine dans le corps augmente fortement.

En réponse à cela, le diamètre de tous les vaisseaux sanguins augmente, y compris la veine cave droite, passant près du foie et commençant à exercer une pression sur celle-ci. En conséquence, la douleur d'un personnage piquant apparaît à droite, ce qui se transmet à l'hypochondre gauche. Peu de temps après la fin de l'exposition, la réaction de la douleur disparaît d'elle-même et ne nécessite aucune mesure thérapeutique. De nombreux écoliers sont confrontés à de telles manifestations lors de croisements ou de dépassements de normes sportives.

Parfois, de telles sensations douloureuses peuvent également apparaître lors de mouvements brusques ou du torse. Cela est dû au contact des organes internes avec la surface de la côte et, par conséquent, à la réaction protectrice du corps sous forme de douleur.

Mesures en cas de douleur

Si le diagnostic n'a pas encore été établi et que la douleur est perturbée, il est nécessaire de demander l'aide et les conseils d'un médecin généraliste qui conduira les recherches initiales et déterminera les actions de suivi du patient.

Bien entendu, chaque type de douleur nécessite un recours auprès d'un spécialiste:

A propos des brûlures d'estomac

23/09/2018 admin Commentaires Pas de commentaires

Un ancien sage a dit que la douleur était un chien de garde de la santé. Ainsi, il voulait dire que le corps signalait ainsi les dysfonctionnements qu'il fallait réparer.

La cause de la gastralgie doit trouver, et ne pas arrêter sa nourriture

Certaines douleurs aiguës nécessitent un appel immédiat à un chirurgien ou à un autre spécialiste, d'autres peuvent être traitées à domicile. Quelles sont les causes des douleurs à l'estomac affamé, que faire quand elles apparaissent?

Pourquoi la faim provoque la gastralgie

On entend par «douleurs de la faim» le syndrome de la douleur qui remplit trois conditions principales:

  1. se développe dans 6-7 heures après avoir mangé;
  2. apparaît après que la personne a faim ou en même temps;
  3. éliminé par l'ingestion de nourriture ou même d'eau, même en quantité minime.

Les analogues de la gastralgie au cours d'un jeûne prolongé sont ceux qui se produisent la nuit.

Comment déterminer ce qui fait mal

Attention! La cause principale de gastralgie avec une longue absence de nourriture dans l'estomac est un défaut de la paroi des parties supérieures du tube digestif, et le plus souvent du duodénum ou des extrémités de l'estomac, sous forme d'érosion ou d'ulcère. L'ulcère peptique du bas de l'estomac et la douleur corporelle sont plus caractéristiques et se développent peu de temps après le repas.

Le syndrome de la douleur dans l’ulcère peptique présente les caractéristiques suivantes:

  • situé dans la zone "sous la cuillère" - entre les deux arcs côtiers;
  • survient la nuit ou le matin, avec une longue période après avoir mangé;
  • intense;
  • oblige une personne à prendre une certaine position;
  • peut être décrit comme une sensation de brûlure, de douleur, de tir à travers, de tir, de douleur au four;
  • passe après avoir pris du lait, de la nourriture, parfois - et de l'eau. Moins la nourriture est acceptée, plus la période de dégivrage de la gastralgie est courte.

Les mécanismes suivants sont à la base de l'apparition de douleurs à l'estomac affamé:

Les douleurs de la faim se produisent dans les érosions et les ulcères de l'estomac et du duodénum.

  1. colonisation de la muqueuse par la bactérie Helicobacter;
  2. une augmentation de 2 à 3 fois de la production d'acide chlorhydrique par les cellules pariétales (la production nocturne de cet acide augmente également);
  3. irritation des récepteurs nerveux allant aux cellules des parois du tractus gastro-intestinal supérieur, augmentation de la quantité d'acide chlorhydrique;
  4. spasmes musculaires autour d'un défaut érosif ou ulcératif;
  5. violation de l'activité motrice normale du tube digestif.

Tout cela se produit en l'absence de nourriture ou de boissons faiblement alcalines, ces dernières constituant une sorte de système tampon qui transforme l'acide chlorhydrique agressif en composés moins agressifs. Les résultats d’une telle réaction biochimique existent pendant une courte période, puis l’acide nouvellement libéré conduit à la situation initiale.

Douleur de la faim localisation atypique

La gastralgie, qui survient après une longue période après avoir mangé, n'est pas nécessairement localisée "sous la cuillère". Il peut également être décrit dans la zone de l'une des sous-nervures.

Douleur sous les côtes gauches

Dans l'hypochondre gauche se trouvent l'estomac, la division du côlon, le pancréas. Cela provoque également des douleurs cardiaques.

  1. Lorsque des douleurs affamées apparaissent dans l'hypochondre gauche, cela signifie généralement qu'une personne présente un défaut érosif ou ulcératif au niveau de la paroi de l'antre de l'estomac gastrique ou duodénal 12, mais en raison de l'innervation spéciale, la douleur est ressentie à gauche.
  2. Si un ulcère se forme dans le corps gastrique, une gastralgie peut également se produire dans l'hypochondre gauche, mais elle se développe entre 1,5 et 2,5 heures après avoir mangé, c'est-à-dire qu'elle n'a pas faim.
  3. Les tumeurs malignes de l'estomac ou du pancréas ne manifestent pas de douleur.
  4. Les maladies (notamment inflammatoires) qui affectent le pancréas se manifestent par la douleur. Ce dernier se développe presque immédiatement après un repas, surtout si la nourriture était grasse, épicée, bue avec de l'alcool.
  5. La cardialgie, qui s'étend jusqu'à l'hypochondre gauche, n'est pas associée à la nourriture, mais à l'exercice.
  6. Dans l'hypochondre gauche peut être une douleur localisée dans les maladies de la colonne vertébrale, des côtes et des muscles intercostaux. Un tel syndrome douloureux ne sera pas associé à la faim, mais à certains mouvements.

Douleur sous les côtes à droite

Attention! Les douleurs de la faim dans l'hypochondre droit sont très rares. Une telle localisation de la gêne est caractéristique des voies biliaires et elles n'apparaissent jamais comme des douleurs affamées.

Les douleurs qui se développent après une interruption de l'alimentation sont caractéristiques du couple estomac-duodénum et peuvent se loger dans l'hypochondre droit si le côlon transversal est si gros qu'il fait tourner l'estomac avec l'intestin à droite ou si la rate est fortement agrandie. ou antre gastrique élargi. Dans le même temps, il existe un défaut érosif et ulcératif dans l'estomac ou l'intestin. La personne qui se plaint de gastralgie affamée à droite a besoin d'un examen médical.

Que faire avec des douleurs affamées

Avec l'émergence de douleurs affamées besoin d'agir d'urgence.

Le traitement des douleurs à l'estomac affamé est prescrit par un médecin en fonction des résultats de l'examen. Comme ce symptôme se développe principalement dans l’ulcère gastroduodénal, le traitement médicamenteux comprend les médicaments suivants:

  1. ceux qui sont des inhibiteurs de la production d'acide chlorhydrique;
  2. Helicobacter pylori - agents antibactériens;
  3. ceux qui neutralisent l'excès d'acide dans l'estomac;
  4. signifie que bloquer la production de suc gastrique;
  5. antispasmodiques.

Ainsi, les douleurs de la faim sont un signe d'érosion ou d'ulcération de l'estomac ou du duodénum. Cette condition doit être diagnostiquée à temps, après quoi des mesures appropriées ont été prises, car la pathologie est dangereuse en raison de ses complications.

Douleur du côté gauche devant dans l'hypochondre: causes et méthodes de traitement

Toute maladie est accompagnée de malaise, d'inconfort physique ou même de douleur. Selon la localisation d'une attaque douloureuse, les experts en déterminent la cause probable. L'intensité de la douleur dans le côté gauche devant dans l'hypochondre est le symptôme de diverses pathologies. Une attention particulière à ces signaux du corps aidera à comprendre les facteurs de causalité afin de commencer rapidement le traitement de la maladie.

Localisation de la douleur

La description des symptômes ne fera qu’aider à prédéterminer la cause de son apparition. Pour un diagnostic précis, contactez l’institution médicale. L'automédication est permise dans les cas où la douleur va soudainement monter ou si la visite chez le médecin est reportée pour une raison quelconque. Les retards dans la recherche d'une aide professionnelle entraînent souvent une complication de la maladie. Les signes de cette maladie - douleur intense, prolongée et récurrente.

Que rechercher avant de consulter le médecin et de clarifier le diagnostic:

  1. Comprenez vos sentiments à l'endroit où l'abdomen fait le plus mal: à gauche, plus près du sternum ou juste en dessous des côtes.
  2. Rappelez-vous lorsque la douleur survient: après l'exercice, manger, stresser.
  3. Noter à quelle fréquence les crises se produisent, comment elles se développent, s’il ya une augmentation de la douleur quand on tousse, change la position du corps.
  4. Essayez de déterminer la nature de la douleur, ce qu’elle est: oppressante, douloureuse, aiguë ou éclatante.

Lorsque l'appendicite survient pour la première fois, une gêne dans la partie supérieure de l'abdomen. Il y a une douleur sourde dans l'estomac, des vomissements. Après un certain temps, il y a une douleur aiguë à la droite du nombril, sous la taille. Dans de tels cas, vous ne pouvez pas réchauffer l'estomac. Si vous soupçonnez une appendicite, il n'est pas recommandé de prendre des analgésiques vous-même, vous devriez consulter un médecin dès que possible.

Causes de la douleur sous les côtes gauches

Si vous divisez mentalement l’estomac en 4 carrés, vous trouverez dans le coin supérieur gauche: au-dessus du diaphragme, le cœur et les poumons, au-dessous: de l’estomac, du pancréas et de la rate. L'inconfort dans cette zone signale la pathologie d'un ou de plusieurs organes.

Pourquoi mal aux côtes - raisons possibles:

  • L'ostéochondrose de la région thoracique est une modification inflammatoire et dégénérative des vertèbres.
  • La pancréatite aiguë ou chronique est une maladie du pancréas.
  • L'infarctus du myocarde est une manifestation de la maladie coronarienne.
  • Névralgie intercostale - inflammation des nerfs intercostaux.
  • Gastrite, ulcère peptique, cancer - pathologies de l'estomac.
  • Pneumonie, cancer - maladies du poumon gauche.
  • Maladie de la rate et autres pathologies.

La nature de l'inconfort varie considérablement même avec la même maladie et peut être similaire dans divers maux. Pour les infarctus du myocarde, les accès de douleur qui donne dans l'hypochondre. La dystonie végétative-vasculaire s'accompagne également de douleurs aiguës dans la partie supérieure gauche des côtes.

Infarctus du myocarde abdominal

Une douleur soudaine apparaît à gauche dans l'hypochondre ou dans la région épigastrique, accompagnée de nausées et de vomissements, d'une distension abdominale et d'un changement des selles. Le pouls devient fréquent, la pression artérielle diminue, la pâleur de la peau apparaît. Ces symptômes, ainsi que d’autres symptômes de crise cardiaque, peuvent être confondus avec une pancréatite aiguë:

Il est nécessaire de fournir un accès à l'air frais, de poser le patient. Le manque de mouvement lui apporte un peu de soulagement. Après avoir pris de la nitroglycérine ou un antispasmodique, l'intensité de l'attaque douloureuse peut diminuer. À haute pression devrait prendre des antihypertenseurs.

Maladie pulmonaire

Une douleur à la couture sous les côtes à gauche se manifeste par une pneumonie, une pleurésie, une tuberculose et un cancer du poumon gauche. La souffrance physique augmente avec la toux et les éternuements. D'autres symptômes aideront à déterminer s'il s'agit d'une pleurésie ou d'une pneumonie: fièvre jusqu'à 40 ° C, fièvre, pouls rapide, difficulté à respirer.

Toxicité alimentaire

La douleur abdominale soudaine est un symptôme de nombreuses maladies infectieuses, en particulier l'infection à rotavirus ou, comme on l'appelle, la grippe intestinale. Comment traiter cette maladie désagréable, lisez ici.

Lorsque les aliments contaminés par des toxines apparaissent nausée, vomissements abondants et selles molles. L'intoxication générale du corps se manifeste par des maux de tête, des frissons, de la fièvre.

Infections toxiques d'origine alimentaire accompagnées de douleurs abdominales:

  • l'apparition de l'hépatite virale;
  • la salmonellose;
  • la leptospirose;
  • dysenterie.

Souvent, le patient lui-même se rappelle que l'inconfort a commencé après avoir mangé, ce qui pourrait être la cause d'une intoxication alimentaire. Les agents pathogènes des maladies virales et microbiennes sont les eaux naturelles, des aliments contaminés. Pour les maladies bactériennes, on prend des antibiotiques prescrits par un médecin et pour l'hépatite virale, on utilise des médicaments antiviraux et des préparations d'interféron.

Douleur dans la partie supérieure de l'abdomen pendant et après les repas

Certains composants des aliments et des médicaments, l’alcool irritent la muqueuse gastro-intestinale. Habituellement, dans de tels cas, la douleur dans l'abdomen n'est pas aiguë, mais le plus souvent, elle est sourde et douloureuse. La douleur est souvent accompagnée de nausée, de vomissements et de selles molles.

Avec la dyspepsie, la digestion normale est perturbée. Après avoir mangé, on ressent une sensation de lourdeur, de débordement et de plénitude de l'estomac, de ballonnements et de gaz dans les intestins. La douleur est localisée principalement dans la région épigastrique. Si la cause n'est pas établie, les médecins parlent alors de dyspepsie fonctionnelle.

Les mêmes symptômes peuvent être dus à:

  • reflux gastro-oesophagien (RGO);
  • intolérance à certains nutriments;
  • lésion ulcérative du duodénum;
  • inflammation du pancréas;
  • ulcère gastrique.

C'est important! Une condition indispensable au traitement des maladies du système digestif est un régime alimentaire modeste, une consommation fréquente de petites portions d'aliments.

Les produits utiles comprennent la salade de fruits frais, les soupes de légumes, le bœuf maigre, le riz brun. Le brocoli est cuit à la vapeur, poitrine de poulet bouillie, les pommes sont cuites au four. Il est utile de manger des bananes, de boire du jus de pomme, du lait écrémé.

Intolérance aux produits

La composition de la nourriture consommée affecte les attaques de douleur dans le haut de l'abdomen. Beaucoup de gens souffrent d'intolérance à certains produits, même sans le savoir. Première place dans la liste des substances qui provoquent une réaction inhabituelle, prenez du sucre de lait lactose et des protéagineux.

L'intolérance ne doit pas être confondue avec une réaction allergique. Les causes de ces troubles diffèrent. En cas d'intolérance, le corps ne peut pas absorber certains aliments en raison du manque d'enzymes appropriées. Par exemple, la lactase décompose le lactose. Si la substance est présente dans l'aliment mais que l'enzyme n'est pas produite, des douleurs spasmodiques et des ballonnements apparaissent.

Reflux gastro-oesophagien

La partie inférieure de l'œsophage est enflammée avec une ingestion régulière du contenu acide de l'estomac (reflux). Le RGO s'accompagne de brûlures d'estomac, douleurs dans la moitié inférieure gauche de la poitrine, au-dessus de l'abdomen. Il y a aussi des ballonnements et des vomissements.

Utilisation de remèdes populaires pour les symptômes du RGO:

  • Slow mâcher les graines de fenouil après avoir mangé.
  • Thé à l'anis et à la lavande.
  • Solution de bicarbonate de soude.
  • Thé à la racine de gingembre.
  • Huile d'argousier.

La suspension d'Almagel A aide à soulager le syndrome douloureux de la dyspepsie et du RGO, qui contient des antiacides, des adsorbants, des agents d'enrobage et un anesthésique. Prenez Almagel une demi-heure avant les repas et le soir, mais pas plus de 16 cuillères doseuses jointes à l'emballage.

La cause de l'inconfort et des douleurs dans l'estomac - le changement de pH

L'estomac est situé au-dessus du nombril, sous la voûte costale de la poitrine. Les parois de l'organe creux produisent du jus - un complexe d'enzymes et d'acide chlorhydrique. La solution a un pH compris entre 1,6 et 2. L'acide chlorhydrique est nécessaire à la digestion des aliments, mais en raison de la malnutrition et du stress, le pH diminue ou augmente. Ces changements affectent négativement l'activité des enzymes dans l'estomac.

  • Prédominance de protéines animales dans les aliments.
  • L'abondance d'épices et d'épices dans les plats.
  • Trop manger, en surpoids.
  • Portez des vêtements serrés.
  • Dors après avoir mangé.
  • Le tabagisme

C'est important! Pour normaliser le pH du jus dans l'estomac, vous devez suivre un régime, éviter les aliments gras, frits, acides, les boissons alcoolisées et les boissons gazeuses. Immédiatement avant un repas, vous pouvez prendre une suspension Almagel.

Une acidité réduite du suc gastrique apparaît avec une carence en vitamines du groupe B, maladies infectieuses. La réception de préparations vitaminées contribue à la revitalisation des glandes productrices d'acide chlorhydrique. Selon la prescription du médecin, ils boivent du suc gastrique naturel ou artificiel.

La gastrite à sécrétion réduite est l’une des causes du cancer de l’estomac. Le patient perd du poids, bien qu'il ne veuille pas en perdre, il présente des signes d'anémie ou développe une peau jaune du visage. La faiblesse croissante, chaque effort est donné avec difficulté. Si de tels signes apparaissent, vous devez contacter un oncologue.

La force et le temps de la douleur à gauche dans l'hypochondre

Les causes de malaise dans la partie supérieure de l'abdomen s'expliquent souvent par l'apparition d'une maladie aussi courante que la gastrite. Il soulage les vomissements, car il se dégage des masses alimentaires irritant la paroi gastrique. Un symptôme concomitant de la maladie est des éructations acides et amères. La force et le temps d'apparition de sensations désagréables au sommet de l'abdomen à gauche dépendent de la qualité de la nourriture, de l'exercice et du stress émotionnel.

Pour la gastrite chronique se caractérise par une douleur sourde presque immédiatement après avoir mangé. Une douleur aiguë sous les côtes à gauche, qualifiée de «poignard» par les experts, survient lors d'un ulcère à l'estomac. Une personne tente de prendre une position qui soulage la souffrance - ment, en pressant ses jambes contre son ventre. Si le patient a un ulcère duodénal, la douleur est également aiguë, mais elle diffère en ce sens qu'elle peut migrer vers l'hypochondre droit.

Une attaque douloureuse sévère avec un ulcère gastrique commence habituellement immédiatement ou après une heure et demie après avoir mangé. La localisation typique de la sensation désagréable se situe en haut, à l'endroit où passe la ligne médiane de l'abdomen ou à sa gauche. La douleur se propage derrière le sternum, donne sous les omoplates. Comment traiter un ulcère d'estomac, lisez cet article.

Si l'ulcère est localisé dans le duodénum, ​​la douleur abdominale survient plus tard - une heure et demie ou deux heures après avoir mangé. Une gêne peut apparaître pendant une longue pause entre les repas ou la nuit. Ce type de douleur est souvent appelé "faim", ils passent après avoir bu un verre de lait.

Les crampes douloureuses, à l'exception des maladies de l'estomac, sont caractéristiques des névroses végétatives. La gêne est localisée dans le quatrième espace intercostal gauche.

Hernie hiatale

Un symptôme de cette maladie est la douleur, qui est localisée dans le haut de l'abdomen, donne sous l'omoplate et se propage le long de l'œsophage. Syndrome douloureux accru: tensions physiques, consommation de nourriture, accumulation de gaz dans les intestins, respiration profonde. En outre, il y a des brûlures d'estomac, des nausées, du hoquet, des brûlures de gorge, la nuit - une toux.

La hernie diaphragmatique de l'œsophage se développe avec des lésions abdominales, des maladies auto-immunes et une forte toux prolongée. La maladie est traitée initialement de manière conservatrice. Si une partie de l'estomac est «comprimée» dans la cavité thoracique, une intervention chirurgicale sera nécessaire.

Pancréatite

La douleur au sommet des côtes survient pendant l'inflammation du pancréas. La pancréatite aiguë commence soudainement, comme on dit dans de tels cas, "dans le contexte du bien-être complet". Si le processus inflammatoire couvre la partie étroite de l'organe, qui se trouve dans le coin supérieur gauche de l'hypochondre, le côté gauche fait mal. Caractéristique abondante vomissements multiples, n'apportant pas de soulagement. Les légumineuses sont de plus en plus fréquentes, la pression artérielle diminue, la transpiration apparaît sur la peau et la langue, au contraire, sèche.

C'est important! Avec le développement d'une forte attaque douloureuse dans l'abdomen de la nature du zona, les vomissements devraient être appelés une ambulance.

Symptômes de la pancréatite chronique:

  • Habituellement, après avoir mangé, il y a une douleur dans l'hypochondre gauche et elle donne au dos.
  • Des nausées apparaissent souvent.
  • La digestion est altérée.
  • Le poids est réduit.

En savoir plus sur les signes d'inflammation pancréatique ici.

Dans la pancréatite chronique, un changement dans le tissu de l'organe se produit sur plusieurs années et des exacerbations se produisent périodiquement. La douleur dans la partie supérieure de l'abdomen apparaît environ 1,5 à 2 heures après avoir mangé. La consommation d'alcool devient souvent la principale cause de pancréatite aiguë chez l'homme.

L'inflammation du pancréas est associée à la cholélithiase. La sortie de la bile est perturbée si le tartre est coincé dans le conduit de la vessie. En même temps, le compartiment des sucs pancréatiques est perturbé. Les enzymes commencent à "digérer" les tissus des glandes. La douleur est très forte, localisée au sommet de l'abdomen. Les analgésiques atteints de cette attaque n’aident pas beaucoup.

Traitement de l'inflammation du pancréas

À l'hôpital, on administre un traitement par perfusion et on prescrit des médicaments pour réduire la douleur et d'autres manifestations de la pancréatite. Introduit des moyens de réduire la production de suc pancréatique. Ils décomposent les enzymes des glandes, en raison de l'accumulation de la douleur.

Groupes de médicaments avec lesquels on effectue le traitement d'une attaque de pancréatite à l'hôpital:

  • des analgésiques;
  • antiémétique;
  • antimicrobien;
  • antispasmodiques;
  • antiacides.

Une intervention chirurgicale est nécessaire dans la destruction du tissu pancréatique. Si les calculs biliaires deviennent la cause de douleurs aiguës, le médecin recommande de retirer la vessie dans de tels cas.

Régime alimentaire et prise de préparations enzymatiques - le quotidien des patients atteints de pancréatite chronique. La lipase, l'amylase et la protéase contiennent de nombreux médicaments: pancréatine, créon, panzinorm, mikrasim, pancréalipase, hermital, mezim forte. Grâce aux médicaments, les aliments sont mieux traités et absorbés par le tube digestif. Le poids corporel du patient est normalisé, son état de santé s'améliore. Dans la pancréatite aiguë, les préparations enzymatiques ne doivent pas être prises.

Douleur dans la rate

Le corps est situé dans l'hypochondre, est situé près de la surface du corps. La rate est responsable de l'élimination des globules rouges, qui ont survécu aux leurs. Les globules rouges sont détruits et leurs précieux composants sont impliqués dans la formation de nouveaux globules sanguins dans la moelle osseuse.

Si la rate est agrandie, une douleur douloureuse se forme sous le bord inférieur du côté gauche. Parfois, il y a une rupture de la rate avec des blessures et certaines maladies.

Douleur dans l'hypochondre gauche chez la femme enceinte

Les maladies chroniques, à partir desquelles la femme a connu une position intéressante, ont moins d’effet pendant 9 mois. Le taux élevé d'hormones sexuelles féminines est à l'origine de l'amélioration de l'état d'un duodénum ou d'un estomac malade.

Les causes les plus anodines de douleur dans l'hypochondre gauche chez la femme enceinte:

  • tension des muscles abdominaux;
  • surcharge physique;
  • trop manger;
  • une indigestion

C'est important! La douleur dans la partie supérieure de l'abdomen peut indiquer une maladie interne ou infectieuse. Les deux causes sont dangereuses pour la mère et l'enfant à naître. Dans une maladie infectieuse, les douleurs abdominales sont associées à de la fièvre, des vomissements et de la diarrhée. Les symptômes se développent rapidement et durent de 1 à 3 jours.

Les infections provoquent souvent une éruption cutanée après une certaine période de temps - la période d’incubation. L'éruption cutanée peut ressembler à de petites ou de grandes taches, des cloques aqueuses, des cloques. Le virus de la rubéole est dangereux pour les femmes qui attendent un enfant. Lorsqu'un foetus est infecté chez un nouveau-né, de nombreuses pathologies et défauts de développement sont constatés.

Maladies internes - causes de douleur à l'estomac pendant la grossesse:

  • Gastrite - bactérienne, érosive, atrophique, etc.
  • Lésion ulcérative du duodénum.
  • Ulcère peptique.
  • Polypes de l'estomac.

Dans la période de grossesse dans 40% des cas, une rémission est observée chez les patientes atteintes d'un ulcère gastrique. Environ 12% des femmes continuent de ressentir une gêne dans la région sous-costale avant la grossesse. Le reste n'a aucun changement.

Traitement de la douleur dans l'hypochondre gauche

Il est possible de réduire l’inconfort à l’aide de médicaments. En cas d'exacerbation de pancréatite chronique, des préparations sans shpa et de duspatolin sont prises en même temps. Avec la douleur cardiaque aidera la tablette de nitroglycérine, qui est absorbée sous la langue.

Les médicaments plus rapides agissent comme des solutions injectées par voie sous-cutanée ou intramusculaire. Les injections intraveineuses sont dangereuses à faire à la maison. Aide à soulager les douleurs abdominales, y compris la pancréatite, l'administration sous-cutanée de 5 ml de Baralgin et de 2 ml de No-Shpa.

S'il n'est pas possible d'administrer une injection, mais qu'il existe des médicaments sous forme solide, ils sont pris. Les comprimés Baralgin ou Spazmalgon sont mâchés et lavés avec ½ tasse d’eau.

Assurez-vous de faire attention à la combinaison de douleur et de symptômes tels que vomissements et fièvre. Vous devriez appeler un médecin et ne pas espérer une auto-médication. Il y a tout un groupe de pathologies dans lesquelles une intervention chirurgicale est indiquée. Il s'agit d'une appendicite, d'une rupture de la rate, d'une perforation d'un ulcère gastrique, d'une cholécystite aiguë.

Au début, il est recommandé de contacter un médecin de famille, un médecin de district, un pédiatre si l'enfant est malade. Ou appelez l'ambulance. Si nécessaire, le patient est examiné par des spécialistes, un diagnostic complet sera effectué.

Qui contacter:

  • Gastro-entérologue
  • Maladie infectieuse
  • Endocrinologue
  • Cardiologue
  • Neurologue
  • Chirurgien

Seul un médecin peut établir un diagnostic précis et mettre au point un schéma thérapeutique adapté à la cause de la maladie, à l’âge et à la condition du patient. La thérapie combinée implique l'utilisation de remèdes à base de plantes au stade de la récupération. Pour les maladies de l’estomac, les préparations à base de plantes contenant de la mélisse, de la racine d’althée, de la valériane, des fruits de fenouil et des feuilles de plantain sont bénéfiques.

Les maladies cardiaques et les névroses sont traitées avec des teintures: Agripaume, aubépine, Valériane. Avec pancréatite et cholécystite, on prend des infusions de stigmates de maïs, d'immortelle sablonneuse, de suspension de miel dans de l'huile d'olive. Assurez-vous de suivre un mode de vie sain, sans fioritures dans votre régime.

Une attaque douloureuse du côté gauche de l'hypochondre est une affection dangereuse qui nécessite de l'attention et une approche équilibrée du traitement. Pour éviter de graves problèmes, vous devez surveiller votre bien-être, protéger le corps contre les infections, les toxines et le stress.

Expérience professionnelle de plus de 7 ans.

Compétences professionnelles: diagnostic et traitement des maladies du tractus gastro-intestinal et du système biliaire.

Douleur dans l'hypochondre gauche

La douleur dans l'hypochondre gauche est assez fréquente chez les patients. Ce symptôme se produit pour diverses raisons et a ses manifestations, son intensité et sa durée d'action. Pour diagnostiquer une maladie qui provoque l'apparition d'un symptôme, le médecin d'un examen insuffisant. Le médicament doit être examiné de manière approfondie, car la douleur se manifeste lorsque l’estomac, la rate, le pancréas, les reins ou d’autres organes du côté gauche sont touchés.

Étiologie

Afin de comprendre pourquoi le côté gauche fait mal et comment un tel syndrome est déclenché, le médecin et le patient doivent être examinés. En examinant l'état des organes internes, il est possible de déterminer ce qui peut faire mal dans l'hypochondre gauche.

Une atteinte désagréable survient en raison d'un dysfonctionnement du rein gauche, de l'estomac, de l'intestin grêle, du pancréas, du cœur, du diaphragme, de la rate.

Les causes suivantes de la douleur dans l'hypochondre gauche conduisent à la formation du trait:

  • ulcère peptique et gastrite;
  • une pancréatite;
  • pathologie de la rate;
  • maladie rénale gauche;
  • troubles du petit et du gros intestin.

Un peu moins souvent, les médecins diagnostiquent l’amélioration d’un trait sous l’influence de tels facteurs:

  • hernie et néoplasme du diaphragme;
  • pneumonie du poumon gauche;
  • maladie cardiaque;
  • ostéochondrose;
  • complications postopératoires et post-traumatiques.

Chacun de ces facteurs étiologiques représente une menace sérieuse pour la santé du patient. Lorsqu'un tel symptôme est trouvé, le patient doit immédiatement demander l'aide d'un médecin et subir un diagnostic et une prescription de traitement.

Également un indicateur désagréable caractéristique des femmes enceintes. Le symptôme peut apparaître dans les 2-3 trimestres, c'est-à-dire dans la période où le fœtus grossit et où l'utérus serre les organes internes. À ce stade, commence à piquer dans le côté gauche et il y a une douleur périodique.

En pratique médicale, de tels cas se produisent souvent lorsque le patient est inquiet à propos d'une douleur intense dans la partie gauche de l'abdomen. Un tel signe se forme sous l’influence de diverses activités physiques. En particulier, un tel signe se manifeste souvent chez les personnes qui commencent tout juste à s’engager et qui n’ont toujours pas l’entraînement physique nécessaire. Les écoliers se plaignent souvent de douleurs sous les côtes gauche après avoir passé des examens et des tests.

Il arrive qu'un signe apparaisse lors de la flexion et des angles vifs du corps. Cet effet est provoqué en touchant les organes internes et une partie de la côte, ce qui provoque la survenue d'une action protectrice sous la forme d'une attaque douloureuse.

Classification

La douleur sous le bord gauche a un mécanisme d'action et de force différent. Lors du diagnostic d'une maladie, le médecin doit déterminer quel type de syndrome. Les cliniciens ont identifié trois principaux types de douleur:

  • viscéral - manifesté en violation de la fonction motrice du tractus gastro-intestinal, il se manifeste par un caractère stupide ou terne et douloureux;
  • péritonéal - a un caractère permanent et local, avec le mouvement et l'inspiration augmente;
  • reflété - se manifeste dans la pneumonie du lobe inférieur, la pleurésie, etc.

De par la nature de l'attaque, la sensation douloureuse sous l'hypochondre gauche est:

  • aigu - il se manifeste soudainement par une perforation des parois de l'estomac, une lésion de la rate ou du pelvis rénal;
  • terne - formé sur une longue période et est un indicateur de maladies chroniques du tractus gastro-intestinal;
  • douleur - douleur constante dans l'hypochondre gauche, indiquant des processus inflammatoires lors d'une duodénite et d'une colite. Accompagné d'autres symptômes d'ulcères, d'angine de poitrine, de malaises cardiaques et de pré-infarctus;
  • tiraillement - déclenché par une lésion de la rate, le tiraillement est une caractéristique de l'évolution des processus infectieux et auto-immuns;
  • coup de couteau - se manifeste dans la pathologie du rein gauche, de la lithiase urinaire et de la pyélonéphrite;
  • syndrome pulsatile - progressif avec pancréatite, caractérisé par d’autres symptômes tout aussi douloureux.

Une douleur aiguë dans l'hypochondre gauche peut être localisée à un certain endroit. Par localisation, les cliniciens identifient les types de symptômes suivants:

  • douleur dans l'hypochondre gauche avec irradiation à l'avant de l'abdomen, cela signifie alors le développement de la pathologie de la rate ou la défaite de la muqueuse gastrique. Les attaques sont déplacées plus près du centre et sont combinées à d'autres affections de la vésicule biliaire et de 12 ulcères duodénaux;
  • une douleur dans le dos indique des dommages au rein gauche. Une douleur intense et constante dans l'hypochondre gauche du dos se forme toujours au cours de l'ostéochondrose thoracique ou lombaire.
  • zona douleur avec sensation désagréable à gauche caractéristique de la pancréatite. En pathologie, une douleur douloureuse se forme dans l'hypochondre gauche, qui traverse l'estomac et le bas du dos. Le syndrome disparaît lorsque le corps est incliné vers l'avant.

Symptomatologie

La douleur dans l'hypochondre gauche ayant des causes pathologiques, le symptôme est accompagné d'autres signes. Au cours de la formation d'une gastrite, le patient ressent une douleur douloureuse accompagnée de telles manifestations:

  • flatulences;
  • réflexe nauséeux et brûlures d'estomac;
  • éructations;
  • maux d'estomac;
  • faiblesse
  • irritabilité;
  • pâleur de la peau.

Une douleur aiguë dans l'hypochondre gauche sur l'estomac "affamé" apparaît pendant la gastrite. Cependant, le patient ressent d'autres symptômes de la maladie:

  • brûlant dans la poitrine;
  • éructations d'odeurs et de goûts différents;
  • flatulences;
  • vomissements;
  • réduction de poids drastique.

Avec la complication de l'ulcère gastrique, notamment lors de la formation d'une perforation, le patient est vaincu par une douleur aigue du poignard, qui apparaît soudainement. En outre, le patient peut éprouver des faiblesses et des évanouissements.

Au cours de la formation d'une tumeur dans l'estomac, la personne ne ressent pas de fortes attaques douloureuses caractéristiques. La pathologie dans les premiers stades ne se caractérise pas par des symptômes intenses. Car le tableau clinique du cancer se caractérise par de tels signes:

  • perte d'appétit;
  • perte de poids notable;
  • aversion pour certains produits;
  • saturation rapide.

Dans les stades ultérieurs, des manifestations plus prononcées et caractéristiques apparaissent. Le principal indicateur du développement du cancer - la douleur dans l'hypochondre gauche.

En se fondant sur la connaissance des organes situés à gauche et de ce qui fait mal dans l'hypochondre gauche, le médecin peut supposer que le patient a des problèmes de rate. Malade dans l'hypochondre gauche peut en raison de l'augmentation du corps.

La rupture de la rate se reconnaît à la cyanose de la peau située près du nombril, qui résulte de l'accumulation de grandes quantités de sang. Au moment de la rupture du patient surmonte une douleur aiguë dans l'hypochondre gauche.

Lors de la formation d'une hernie diaphragmatique et d'autres maladies dans cette partie, des symptômes spéciaux sont ajoutés au tableau clinique du patient. Pour le développement de la maladie est caractérisée par une douleur sourde dans l'hypochondre gauche, des flatulences, une faiblesse musculaire.

Les crises de douleur se manifestent également dans les anomalies cardiaques. Au cours de la formation d'une maladie ischémique ou d'une cardiomyopathie, le patient ressent des signes supplémentaires:

  • palpitations cardiaques;
  • fatigue
  • essoufflement;
  • brûlant dans la poitrine.

Avec la défaite des poumons, les symptômes de la maladie s'élargissent légèrement. Les indicateurs suivants sont ajoutés au tableau clinique:

  • respiration superficielle;
  • forte fièvre;
  • peau pâle ou légèrement bleue;
  • essoufflement.

Le syndrome de névralgie semble être une douleur perçante, douloureuse, sourde et brûlante. La pathologie se manifeste toujours par une rougeur ou un blanchissement de la peau, une transpiration accrue, des crampes musculaires. Tous les symptômes augmentent avec l'inspiration, la toux, les mouvements brusques et les modifications du corps.

Diagnostics

Dans le cas d'attaques douloureuses fréquentes, le patient doit suivre les conseils d'un spécialiste. Avec ce symptôme, la patiente peut avoir besoin de consulter un chirurgien, un gastro-entérologue, un spécialiste des maladies infectieuses, un traumatologue et un gynécologue pour femmes.

Pour diagnostiquer la maladie, le patient doit subir les méthodes d’examen prescrites après l’examen initial et l’établissement d’un diagnostic présomptif:

  • sang, urine, matières fécales;
  • Échographie des organes internes;
  • Radiographie
  • tomographie;
  • ECG

Il est également important que le médecin établisse un diagnostic différentiel, car les douleurs de cette nature caractérisent l’état précédant l’infarctus et l’infarctus du myocarde.

Sur la base des résultats du diagnostic, une thérapie est prescrite. Souvent, les médecins tentent de se débarrasser de la source des symptômes de manière conservatrice.

Traitement

Dans le traitement de chaque maladie, le médecin choisit un traitement médicamenteux. Si le patient présente des pathologies ou des complications graves, une intervention chirurgicale est prescrite.

Si un patient a fréquemment des douleurs lancinantes dans l'hypochondre gauche ou une attaque d'une autre nature, le traitement doit être effectué en milieu hospitalier. Sur la base des causes de l'apparition du symptôme, des médicaments sont prescrits, si nécessaire, une intervention chirurgicale, de la physiothérapie, des massages et des exercices thérapeutiques.

De même, pour éliminer le symptôme et traiter la pathologie, il est important que le patient adhère à une nutrition adéquate. En thérapie diététique, certaines règles de base doivent être suivies pour une récupération rapide:

  • manger au moins 5 fois par jour;
  • tous les ingrédients pour les plats doivent être frais;
  • les produits doivent être bouillis, cuits à l'étouffée ou cuits au bain de vapeur et non pas à la friture;
  • dans le régime alimentaire devrait être assez de fruits et légumes frais;
  • pour les maux d'estomac, il est important de manger de la vaisselle moulue et broyée afin de ne pas irriter la membrane muqueuse;
  • observer le régime de température des plats.

Prévention

Lors de la première attaque douloureuse, une personne doit réfléchir à sa santé. Il est important d’être testé et d’adhérer à une nutrition adéquate. Dans les mesures préventives peuvent être effectuées un traitement de spa, des massages et faire de la gymnastique. Le patient est contre-indiqué un effort physique intense, car ils provoquent également l'apparition de la douleur.

Douleur dans l'hypochondre gauche

La douleur dans l'hypochondre gauche peut être un symptôme d'un certain nombre de maladies et d'états pathologiques. Une personne a la rate, le pancréas, une partie de l'estomac, la partie gauche du diaphragme, le pôle supérieur du rein gauche et les anses intestinales situées à gauche sous les côtes.Pour bien diagnostiquer la maladie, il est important de connaître la nature de la douleur et son emplacement, la dépendance de la douleur à la prise de nourriture et d'autres facteurs.

Le contenu

Ce qui peut faire mal dans l'hypochondre gauche

Des douleurs dans le côté gauche sous les côtes peuvent provoquer des organes situés dans cette zone, des terminaisons nerveuses et des organes situés dans le voisinage. La source de la douleur peut être:

  • pancréas (la partie gauche de cet organe est située dans l'hypochondre gauche);
  • l'estomac (le bas de cet organe creux est adjacent aux côtes);
  • le côlon (dans la partie gauche de l'abdomen, dans la région sous-costale, il y a une boucle de transition de cette partie de l'intestin dans la partie descendante du gros intestin);
  • la rate;
  • le côté gauche du diaphragme;
  • poumon gauche et plèvre;
  • cœur et médiastin (reflet de la douleur des organes thoraciques);
  • rein gauche et uretères (dans la région sous les côtes se trouve le pôle supérieur de cet organe);
  • appendices utérins gauches chez la femme (douleur irradiant la nature);
  • les côtes, les muscles et les nerfs situés dans l'hypochondre gauche.

Une douleur dans l'hypochondre gauche peut survenir à la fois dans la partie supérieure (plus près des côtes) de cette région et dans sa partie inférieure. Il est difficile, même pour un médecin, de déterminer la maladie dans chaque cas spécifique pour ce symptôme non spécifique; il est donc important de connaître la nature de la douleur et son degré d'intensité.

Types de douleur dans l'hypochondre gauche

La douleur dans ses caractéristiques et le mécanisme d'occurrence sont divisés en:

  • Viscérale. Ce type de douleur peut être une crampe ou une douleur, se produit lorsque des spasmes gastriques ou intestinaux, se manifeste en violation de la motilité de ces organes ou en étirant leurs fibres musculaires. Peut donner aux organes voisins.
  • Péritonéal. Ils ont une localisation claire, se distinguent par leur constance et leur intensité, ils apparaissent soudainement et durent assez longtemps, s’affaiblissent progressivement. Ce type de douleur est provoqué par une irritation péritonéale. Il se développe avec des modifications structurelles d'organes (perforation d'ulcères gastriques, etc.) et accompagne un état pathologique appelé «abdomen aigu» (péritonite, pancréatite aiguë).
  • Réfléchi. Ils se développent en raison de l'irradiation de la douleur résultant de la pathologie d'un organe distant du site de la douleur. Dans la zone sous-costale gauche peut soulager la douleur en présence de maladies pulmonaires (pneumonie gauche, pleurésie).

De par la nature de la douleur, la douleur du côté gauche sous les côtes peut être:

  • Sharp, coupe. Se produit soudainement, est intense, est associé à des situations mettant la vie en danger, et nécessite par conséquent de faire appel à une ambulance (il s'agit du symptôme d'une rupture de la rate, d'une perforation de la paroi de l'estomac ou des intestins, d'une rupture du bassinet du rein). Une douleur aiguë dans l'hypochondre gauche lors de l'inhalation est un signe de lésion traumatique des organes internes à la suite d'un accident ou d'une chute.
  • Dumb, renversé. Une douleur sourde, présente depuis longtemps dans l'hypochondre gauche indique la présence d'une maladie chronique (pancréatite, gastrite, etc.).
  • Pleurnicher. Une douleur persistante à gauche sous les côtes est le signe d'un processus inflammatoire lent (colite ou duodénite). L'épuisement des douleurs dans cette région en présence de vomissements indique un ulcère à l'estomac. Des douleurs fréquentes dans l'hypochondre gauche peuvent provoquer une angine de poitrine, une maladie coronarienne et une pré-infarctus.
  • Couture. Il peut se produire avec un effort physique intense, passe rapidement et est observé même chez des personnes en parfaite santé. Une douleur lancinante à gauche sous la côte, aggravée par la toux et une respiration profonde ou accompagnée de nausées et de vomissements, est un signe de maladie inflammatoire. Ce type de douleur peut survenir lors de maladies de la rate, des intestins, du cœur et de la dystonie végétovasculaire.

Afin d'accélérer le processus de détermination de la cause de la douleur, il est important de prendre en compte les manifestations indirectes de la douleur. Lorsque vous décrivez la douleur dans l'hypochondre gauche, vous devez spécifier:

  • quand la douleur est apparue;
  • comment le processus s'est développé;
  • quel caractère est la douleur sous la côte?
  • durée de la douleur;
  • l'intensité de la douleur;
  • motifs de gain et de soulagement;
  • où va la douleur (irradiation).

Il aide à établir la cause de la douleur et l'emplacement de son emplacement (la douleur peut survenir sous le dernier bord gauche, devant, derrière et sur le côté).

Douleur dans l'hypochondre gauche devant

La douleur sous le bord avant gauche se produit lorsque:

  • Maladies du système digestif. Dans les maladies chroniques du tractus gastro-intestinal, la douleur augmente pendant la palpation. Processus inflammatoire aigu caractérisé par une douleur vive et aiguë.
  • Maladies de la rate. La douleur peut être aiguë ou sourde et se resserrer en fonction de la nature de la maladie.
  • Maladie cardiaque. La douleur est brûlante ou cousue.
  • Les lésions du diaphragme, de la plèvre et du poumon. La douleur est vive, augmente rapidement, aggravée par une inspiration profonde, la toux et le retournement.
  • Maladies de la vésicule biliaire avec sa localisation atypique (la douleur diffère par son caractère terne).
  • Maladies neurologiques.
  • Maladies de la colonne vertébrale et du système musculo-squelettique.

Maladies du système digestif

Les causes de douleur dans l'hypochondre gauche en avant peuvent être:

  • La pancréatite est une inflammation du pancréas qui, dans la forme aiguë de la maladie, s'accompagne de douleurs intenses, de nausées, d'une perte d'appétit, de faiblesse, de fièvre, de frissons et de vomissements accompagnés d'impuretés biliaires (les vomissements peuvent être indomitables et non soulagés). Les masses fécales acquièrent une consistance pâteuse, il y a des particules d'aliments non digérés. Si l'inflammation affecte la tête du pancréas, une jaunisse obstructive peut se développer. La forme chronique de la maladie se caractérise par une douleur sourde et douloureuse dans la région sous-costale gauche, qui augmente avec des erreurs nutritionnelles. Peut-être le zona. Il y a de l'amertume dans la bouche, une lourdeur dans le haut de l'abdomen, des nausées, des vomissements possibles. Avec la pancréatite, la douleur peut descendre dans le bas du dos, être constante ou paroxystique.
  • Tumeurs du pancréas. L'apparition de néoplasmes dans cet organe aux derniers stades de la maladie s'accompagne de douleurs prolongées et intenses dans l'hypochondre gauche et au centre de l'abdomen. La douleur augmente si le patient est allongé sur le dos, il est donc obligé de prendre une position à moitié courbée.
  • Aiguë duodénite (inflammation du duodénum), qui est accompagné d'éclatement, la douleur paroxystique dans la région de l'estomac, donnant au bord inférieur gauche (peut être donnée dans le quadrant supérieur droit ou porté caractère zona), des nausées, des grondements et des ballonnements, éructation amer ou vomissements avec la bile, troubles intestinaux et faiblesse générale.
  • Ulcère duodénal, dans lequel quelques heures après avoir mangé, dans le côté gauche de l'épigastre, une douleur intense irradiant vers l'hypochondre gauche. La douleur survient lorsque vous avez faim, ainsi que la nuit. On observe des brûlures d'estomac, des éructations acides, des vomissements et de la constipation. En appuyant, il y a une douleur dans le côté droit de l'épigastre.
  • Ulcère peptique, dans lequel la douleur dans le haut de l'abdomen et dans l'hypochondre gauche peut être de nature différente (sourde, douloureuse, aiguë, brûlante). Se produit lorsque vous avez faim et pendant la nuit, dure longtemps. Peut survenir immédiatement après un repas ou après une longue période après un repas. Accompagné d'une sensation de lourdeur dans l'estomac, de brûlures d'estomac, de nausées, de vomissements, d'une perte d'appétit et d'une perte de poids notable.
  • Gastrite (inflammation de la muqueuse gastrique). Une douleur sourde et douloureuse après avoir mangé un repas dans le côté gauche sous la côte est caractéristique de la gastrite à faible acidité. Accompagné d'une tendance à la diarrhée et une perte d'appétit. Le vomissement soulage le patient. Avec une acidité normale et accrue, des brûlures d'estomac sont présentes, la douleur survient quelques heures après les repas et se fait sentir sous les côtes, plus près du centre.
  • Inflammation de la membrane muqueuse des boucles supérieures de l'intestin (colite), qui s'accompagne d'une douleur sourde et douloureuse, aggravée lors de la marche. Les sensations douloureuses sous les côtes et dans la région du nombril s'accompagnent d'une augmentation de la formation de gaz, d'un roulement de l'abdomen et d'une diarrhée souvent présente.

Douleur intense et soudaine avec le poignard est le symptôme de la perforation d'un ulcère de l'estomac. Cette maladie potentiellement mortelle est accompagnée d'une faiblesse générale, d'une pâleur soudaine et d'une perte de conscience possible. Un patient présentant de tels symptômes nécessite une hospitalisation d'urgence.

Si vous avez constamment mal au côté gauche sous les côtes et que la douleur n’est pas liée à la prise alimentaire, il est nécessaire d’exclure les maladies tumorales des organes digestifs.

Maladies de la rate

Si votre côté gauche fait mal sous les côtes à l'avant, une maladie de la rate peut en être la cause:

  • Splénomégalie (splénomégalie) qui se manifeste lors de maladies infectieuses, auto-immunes et myéloprolifératives, de troubles hématologiques et métaboliques (la mononucléose infectieuse est le plus souvent à l'origine de cette pathologie). Accompagné par la pâleur de la peau, une diminution de l'appétit et des performances. Avec la nature inflammatoire de la maladie, la température corporelle monte aux valeurs fébriles, il y a une faiblesse marquée, des nausées, des vomissements, de la diarrhée. La douleur dans l'hypochondre gauche a un tempérament coupant. La température corporelle normale ou sous-fébrile est caractéristique de la pathologie de nature non inflammatoire, l'intoxication est légère ou absente, la douleur modérée a un caractère oppressant ou douloureux.
  • Abcès de la rate, qui se développe à la suite de maladies infectieuses, de maladies inflammatoires d'autres organes, de blessures et de contusions. Accompagné d'une température corporelle élevée, de la fièvre et d'une rate hypertrophiée. La douleur augmente avec une respiration profonde, peut être ressentie dans l'épaule et dans le côté gauche de la poitrine.

Maladie cardiaque

Douleur dans le côté gauche sous le bord avant se produit lorsque:

  • Cardiomyopathie. Il s’agit d’un groupe de maladies caractérisé par des modifications structurelles et fonctionnelles du muscle cardiaque en l’absence d’hypertension artérielle, de maladie coronarienne et de lésions valvulaires. Elle peut survenir pour une raison inconnue (idiopathique ou primaire) ou se développer en raison de diverses maladies (cardiomyopathie secondaire). La maladie s'accompagne d'une fatigue accrue et d'une accélération du rythme cardiaque. La nature de la douleur - gémissements, coups de couteau ou oppressants.
  • Maladie coronarienne. La maladie est causée par une altération de l'apport sanguin au muscle cardiaque à la suite d'une maladie coronarienne. Elle se manifeste par une douleur douloureuse, pressante ou brûlante d'intensité variable. Les crises douloureuses durent de 30 secondes à 15 minutes, sont provoquées par des facteurs émotionnels ou physiques, ont lieu au repos, sont rapidement éliminées en prenant de la nitroglycérine. Accompagné d'essoufflement, de palpitations, il peut y avoir une sensation de brûlure et de lourdeur dans la poitrine, des nausées. La douleur peut être administrée à la région de l'omoplate et à la main gauche.
  • Infarctus du myocarde (forme gastrologique, qui survient dans 2-3% des cas), dans lequel des processus nécrotiques affectent le bas ou le bas du dos du ventricule gauche du cœur. Cette maladie potentiellement mortelle est accompagnée de douleurs aiguës dans l'hypochondre gauche, de battements cardiaques rapides et de difficultés respiratoires. La sensation de lourdeur sous le cœur se propage sous la côte et l'omoplate gauche, dans le cou et dans le bras gauche. Peut-être une sensation de brûlure dans l'espace rétrosternal, une transpiration excessive, des nausées, des vomissements, un hoquet grave et une diarrhée. Les poches observées sur le visage, la teinte bleutée de la peau et des lèvres. Lorsque ces symptômes apparaissent, des soins d'urgence sont nécessaires.

Maladies respiratoires

La douleur dans le côté gauche sous les côtes à l'avant se produit quand il rayonne de l'espace rétrosternal avec:

  • Pneumonie du lobe inférieur. La douleur est sourde, douce, aggravée par la toux et peut devenir brûlante. Accompagné de toux sèche, légère fièvre, faiblesse grave, transpiration excessive, essoufflement, essoufflement et symptômes ressemblant à des ARVI (maux de tête, etc.).
  • Pleurésie gauche (inflammation de la muqueuse qui recouvre les poumons). Il peut être primaire (le processus inflammatoire se développe directement dans la cavité pleurale) et secondaire (le processus infectieux se propage à partir des poumons). Lorsque la protéine de fibrine tombe à la surface de la plèvre, une forme sèche de cette maladie se développe et lorsqu'un liquide biologique (exsudat séreux, purulent ou hémorragique) s'accumule dans la cavité pleurale, il se forme une pleurésie exsudative. Lorsque la pleurésie est sèche, il y a transpiration accrue, respiration superficielle rapide, fièvre, plaie dans l'hypochondre gauche avec toux persistante, courbures corporelles. Les patients essaient de s'allonger sur le côté, essayant de réduire la douleur ressentie lorsqu'ils toussent. La forme exsudative est accompagnée d'une douleur douloureuse, d'une sensation de lourdeur et de compression à la poitrine, d'une pâleur de la peau et des membres et d'une position forcée du corps. Les veines cervicales gonflent, la moitié de la cage thoracique touchée reste à la traîne lors des mouvements respiratoires et les espaces intercostaux se gonflent. Le soulagement provient de l'intervention d'un spécialiste qui pompe le fluide collecté.
  • Cancer du poumon gauche avec métastase de la cavité pleurale et des organes adjacents. Accompagné d'une violation de l'appétit et de la digestion, d'une perte de poids rapide, d'une immunité réduite et d'un manque d'oxygène.

Pathologie du diaphragme

Il fait mal sous la côte gauche et dans les pathologies d'un muscle qui sépare le thorax et les cavités abdominales (diaphragme). La douleur peut causer:

  • Hernie diaphragmatique. Ce défaut (orifice de hernie) peut être congénital, traumatique et neuropathique. À travers l'ouverture de la hernie, la partie cardiaque de l'estomac ou de son fond, et parfois les anses intestinales, pénètre dans la cavité thoracique. Les petites hernies sont asymptomatiques, mais si de grandes poches herniaires se forment, le patient présente une distension abdominale, des brûlures d'estomac, des éructations aigües, une toux persistante, une sensation de brûlure derrière le sternum et des palpitations cardiaques après avoir mangé. La douleur est sourde, douloureuse, a un caractère constant, peut être accompagnée de nausée. En cas d'atteinte de l'estomac ou des intestins, l'hypochondre gauche est extrêmement douloureux, vomissements, rétention des selles, état général empiré. En cas de violation du diaphragme par hernie, une assistance médicale urgente est nécessaire car cette affection met la vie en danger en raison du risque de péritonite.
  • Relaxation du diaphragme. Avec cette pathologie, le diaphragme devient plus mince et se déplace vers la cavité thoracique avec les organes du péritoine qui lui sont adjacents. Il peut être congénital ou acquis (développé à la suite d'une lésion du nerf phrénique), total ou limité. Le poumon est pressé sur le côté de la lésion, une torsion de l'estomac ou une flexion splénique du côlon est possible. Avec le relâchement du diaphragme du côté gauche, les symptômes coïncident avec la hernie diaphragmatique, asymptomatique du côté droit.

Maladies neurologiques

Les lésions nerveuses périphériques peuvent provoquer une douleur aiguë au stade aigu de la maladie et des douleurs persistantes - au cours de son évolution chronique.

Une névralgie intercostale se produit lorsque les nerfs situés entre les côtes sont endommagés ou comprimés.

La névralgie intercostale peut être:

  • radiculaire (se produit lorsque les racines nerveuses sont étranglées dans la colonne vertébrale);
  • réflexe (se produit lorsque le spasme musculaire dans l'espace intercostal);
  • unilatérale;
  • à double sens.

Cela ne représente pas une menace pour la vie, mais la douleur a un caractère intense, poignardant ou brûlant. La douleur augmente avec l'inspiration, l'effort physique, la toux ou les éternuements, peut irradier vers le bras, la région épigastrique, la clavicule, le bas du dos ou sous l'omoplate.

Une caractéristique distinctive de la névralgie intercostale est la présence de points douloureux qui réagissent à la palpation des espaces intercostaux. La maladie s'accompagne d'une transpiration accrue, d'une perte de sensation au site des lésions nerveuses, de contractions musculaires, d'un gonflement et d'une décoloration de la peau dans la zone touchée.

La langue dans le côté gauche sous les côtes lors de l'irritation du nerf, passant dans la région de la dernière côte (les douleurs ressemblent à des coliques du foie). La cause de la névralgie intercostale peut être un traumatisme, une position inconfortable du corps ou sa tournure brusque, l'ostéochondrose, l'hypothermie, etc.

Des douleurs à gauche sous les côtes avant peuvent survenir lors de crises végétatives - des états paroxystiques de nature non épileptique, qui se manifestent par des troubles végétatifs polymorphes. Ces affections ne sont pas associées à des pathologies du cœur, mais se manifestent symptomatiquement par une augmentation du rythme cardiaque, une arythmie, une augmentation de la transpiration, une anxiété et une panique, un tremblement des membres, une pression à la poitrine ainsi que des douleurs à l'estomac et sous la côte gauche. La douleur peut être sourde, aiguë, lancinante, encerclante, mais le patient n'est généralement pas en mesure de déterminer son emplacement exact. Les symptômes subjectifs de cette maladie ne correspondent pas à des études objectives (aucune pathologie organique grave n'est détectée).

Une migraine abdominale est une cause rare de douleur dans l'hypochondre gauche. Des crampes douloureuses au niveau de la côte et de l'abdomen sont accompagnées d'un blanchissement de la peau, de nausées, de vomissements et de crampes aux muscles de la paroi abdominale.

Maladies du système musculo-squelettique et de la colonne vertébrale

La cause de la douleur sur le côté gauche sous les côtes peut être:

  • Ostéochondrose de la colonne thoracique. Cette maladie dégénérative dystrophique se développe avec une posture inadéquate, une détérioration des processus métaboliques dans les tissus et une mauvaise répartition de la charge sur la colonne vertébrale. Les modifications des disques intervertébraux des vertèbres thoraciques entraînent une compression des fibres nerveuses, ce qui entraîne l'apparition d'une douleur. La douleur peut être légère et prolongée ou aiguë et grave, causant des difficultés respiratoires et limitant la mobilité des muscles. La douleur peut être ressentie dans la région interscapulaire, dans la moitié gauche du thorax, dans la zone des organes internes et le long des nerfs intercostaux. Accompagné d'un engourdissement d'ostéochondrose dans la zone touchée et d'une diminution de la mobilité dans la région thoracique.
  • La fibromyalgie, qui est une douleur musculo-squelettique diffuse, à prédominance symétrique et de nature chronique. Peut affecter n'importe quelle partie du corps. La zone touchée est hypersensible, il y a une raideur dans le corps après le réveil, un gonflement et une fatigue accrue, des fluctuations de température, des convulsions et des spasmes sont possibles.
  • Syndrome de Tietze. Cette pathologie rare est caractérisée par le développement d'une inflammation aseptique des cartilages costaux (à gauche ou à droite, plusieurs cartilages à la fois sont possibles). Elle se manifeste par une douleur locale qui, lorsqu'elle est comprimée sur le site de la lésion et avec une respiration profonde, augmente. Les sensations douloureuses augmentent avec le temps, la douleur à l'avant-bras et à l'épaule du côté affecté est dans la plupart des cas permanente. Il y a des périodes d'exacerbation et de rémission.
  • Blessures aux côtes. Les fractures d'une ou de plusieurs côtes sur le côté gauche provoquent une douleur aiguë, aggravée par des mouvements respiratoires, une pâleur de la peau, une respiration difficile, une hémoptysie (des fractures des côtes affectent les organes internes de la région du sternum), un essoufflement, une faiblesse, de la fièvre et une cyanose de la peau dans la zone touchée. Une fissure dans la côte est accompagnée d'une douleur atroce dans la zone touchée, aggravée par l'inhalation et la toux, l'anxiété, l'essoufflement, la sensation de suffocation et la fatigue, ainsi que par un gonflement et un bleuissement des tissus dans la zone de la blessure. Une côte meurtrie s'accompagne d'un gonflement des tissus mous dans cette région et d'une douleur aggravée par la toux, la respiration et les mouvements.

Douleur dans l'hypochondre gauche derrière

La douleur sous le bord gauche derrière se produit lorsque:

  • Maladie rénale. Les sensations de douleur sont prononcées et sont paroxystiques.
  • Hématome rétropéritonéal, qui se développe avec des lésions abdominales. L'intensité de la douleur varie, la douleur augmente avec les mouvements de l'articulation de la hanche.
  • Maladies de la rate. Cela peut être grave en violation de l'intégrité de cet organe et en tirant l'inflammation ou en mourant de ses tissus.
  • Maladies du système respiratoire.
  • Maladie cardiaque.
  • Pancréatite aiguë.
  • Ostéochondrose thoracique et lombaire.

Maladie rénale

Si la douleur est du côté gauche sous les côtes et derrière et que les sensations douloureuses sont paroxystiques, vous pouvez alors suspecter une colique rénale.

Avec douleur colique rénale:

  • se pose soudainement;
  • très intense, aigu, paroxystique;
  • ne s'apaise pas au repos (le patient ne peut pas trouver une position dans laquelle il sera plus facile);
  • redonne, s'étend le long de l'uretère, peut irradier vers la région inguinale, la région des organes génitaux externes et la surface interne de la cuisse;
  • accompagné dans de nombreux cas, douleur dans l'urètre et miction fréquente;
  • Dure de quelques minutes à plusieurs jours.

Après l'arrêt de l'attaque, une douleur sourde persiste dans le bas du dos, mais le patient peut reprendre un mode de vie normal.

Hématome rétropéritonéal

S'il y a une douleur au côté gauche sous les côtes dans le dos et que le patient a récemment subi une blessure grave, un hématome rétropéritonéal (accumulation de sang limitée) est possible. Cet hématome peut se former si les organes du système urogénital, de l'œsophage, du pancréas et du rectum sont endommagés.

Le syndrome douloureux provoque une compression des tissus environnants avec un hématome (plus le sang coulé est coulant, plus les tissus sont comprimés et plus la douleur est exprimée). Il peut y avoir des signes de pertes sanguines aiguës (baisse de la pression artérielle, accélération du rythme cardiaque, pâleur, faiblesse, soif, vertiges et évanouissements).

Étant donné que cette maladie menace la vie du patient, une hospitalisation urgente et des examens supplémentaires sont nécessaires et, si nécessaire, une intervention chirurgicale d'urgence.

Maladies de la rate

Une douleur sous la côte gauche peut survenir avec:

  • Dommages traumatiques à la rate et violation de l'intégrité des tissus de cet organe. Une douleur aiguë est ressentie dans la partie inférieure du péritoine (à gauche) et dans la région de l'omoplate, accompagnée d'une pâleur de la peau, d'une diminution de la pression artérielle, de nausées, de vomissements et d'une soif inextinguible. La sueur collante froide apparaît.
  • Crise cardiaque rate. La douleur tirante donne à la colonne lombaire et augmente avec l'inspiration, la transpiration augmente, la pression sanguine diminue, la pâleur, les nausées, les vomissements, la soif apparaissent.
  • Kystes de la rate. Lorsque le parenchyme de la rate forme une cavité relativement grande, délimitée par une capsule et remplie de liquide, une douleur sourde et constante se produit dans l'hypochondre gauche du dos, ce qui donne à l'omoplate et au bras gauche (le petit kyste est asymptomatique). Il y a des démangeaisons de la peau (l'apparition possible d'urticaire), des éructations, des nausées et des vomissements peuvent se produire, l'état général s'aggrave. Un kyste peut être congénital ou se développer après une crise cardiaque ou un abcès de la rate. En outre, un kyste se produit lorsqu'une chaîne de porc, une lésion d'échinocoque, survient à la suite d'opérations sur la rate et en cas de lésion traumatique.

Une douleur sourde derrière et à gauche sous les côtes survient lorsque:

  • processus inflammatoires dans le corps, car la rate en tant qu'organe du système immunitaire est impliquée dans la lutte contre diverses maladies;
  • la formation de tumeurs bénignes et malignes dans la rate (accompagnée d'une diminution de l'activité, d'une perte d'appétit et d'une augmentation de la température).

Maladies respiratoires

Le mal de dos sous le bord gauche peut causer:

  • Pleurésie sèche du côté gauche. La douleur est ressentie lors de la respiration ou de la toux, elle peut affecter la région de la poitrine, le cou ou l'épaule. Augmente lorsque vous essayez de faire n'importe quel mouvement, caractère intense, différent perçant ou coupant.
  • Processus cancéreux dans le poumon gauche. Une douleur douloureuse et persistante, qui ne peut pas être anesthésiée, se produit lorsqu'une tumeur se développe dans le tissu pleural (les tumeurs qui n'affectent pas la plèvre ne provoquent pas de douleur, quelle que soit leur taille). La maladie est accompagnée par un essoufflement, puis une toux se joint, qui peut durer plusieurs heures, une augmentation de la température corporelle est observée.
  • Le pneumothorax est une congestion dans la cavité pleurale d’un gaz qui se produit lorsque le poumon est endommagé et provoque l’effondrement de ses tissus. Le pneumothorax entraîne un déplacement du côté sain du médiastin, une compression de ses vaisseaux, l'omission du dôme du diaphragme et des troubles circulatoires et respiratoires. Peut se produire spontanément (après un exercice intense, etc.) ou à la suite d'une blessure. La douleur sur le côté de la lésion est perçante, se manifeste au niveau des bras, du cou et de la poitrine, aggravée par la toux, l'inhalation et tout mouvement. La gravité de l'apparition de la dyspnée dépend du degré d'effondrement des poumons. On observe une pâleur de la peau, une toux sèche est possible, la peur de la mort peut être présente.

Maladie cardiaque

La douleur dans le côté gauche du dos sous les côtes peut être:

  • Manifestations atypiques de l'infarctus du myocarde (nécrose ischémique d'une partie du muscle du ventricule gauche, provoquée par un blocage de l'artère coronaire). Des douleurs aiguës, persistantes et onduleuses, peuvent durer de 15 à 20 minutes à plusieurs heures. La douleur irradie vers le bras gauche (sensation de picotement), le cou, la ceinture scapulaire, la mâchoire, localisée dans l'espace interscapulaire, principalement à gauche.
  • La conséquence de la péricardite sèche, qui est une inflammation du péricarde (péricarde). Il peut s'agir d'une maladie infectieuse, rhumatismale ou post-infarctus, qui se manifeste par une douleur sourde et pressante dans la région du cœur s'étendant à l'omoplate gauche, aux épaules et au cou. Douleur dans la plupart des cas, douleur modérée, mais possible et grave, ressemblant à une attaque d'angine de poitrine. La douleur avec la péricardite sèche augmente progressivement, dure de quelques heures à plusieurs jours, ne s'arrête pas avec la nitroglycérine, augmente avec la respiration profonde, la toux, la déglutition, la modification de la position du corps. Il y a essoufflement, palpitations, faiblesse, frissons, toux sèche.

Attaque de pancréatite

La pancréatite aiguë, une inflammation du pancréas qui n’a pas de tableau clinique clair et qui peut être accompagnée de divers symptômes, peut provoquer une douleur au dos du dos gauche dans la région sous-costale.

La gravité de la douleur et la localisation de la douleur sont affectées par la gravité de la lésion du pancréas.

Une douleur intense et constante dans le côté gauche du dos se produit lorsque:

  • lésion de la queue du pancréas (atteinte lombaire et thoracique);
  • lésion générale de l'organe, nécrose de ses tissus ou développement d'un œdème (la douleur est sévère, a un caractère environnant et affecte la cavité abdominale et le dos).

Dans la pancréatite aiguë sont possibles:

  • des nausées et des vomissements qui ne soulagent pas;
  • des ballonnements;
  • intoxication provoquant une déshydratation;
  • taches hémorragiques de teinte bleuâtre ou jaunâtre sur la paroi latérale gauche de l'abdomen;
  • taches dans le nombril.

Lors de l’exacerbation de la pancréatite chronique, la douleur au dos est modérée, rappelant celle des maladies de la colonne vertébrale.

Troubles de la colonne vertébrale

La douleur dans l'hypochondre gauche du dos peut provoquer une ostéochondrose de la région thoracique ou lombaire. Dans cette maladie dégénérative, à la suite de compressions et d'irritations des racines nerveuses, une gêne apparaît dans la région des côtes, à la fois du dos et du sternum.

Les douleurs musculaires sont aggravées par le mouvement, l'effort physique, un long séjour dans la même posture et une hypothermie. Accompagné de faiblesse musculaire et d'engourdissement des membres supérieurs.

Douleur dans l'hypochondre latéral gauche

Douleur dans le côté gauche sous les côtes survient lorsque:

  • Augmentation de la taille de la rate, ce qui se produit avec diverses maladies infectieuses (mononucléose infectieuse, etc.). Une douleur intolérable et aiguë survient dans la tuberculose de la rate (dans cette maladie, la rate est tellement hypertrophiée qu'elle peut être ressentie dans la partie droite du péritoine).
  • Pancréatite chronique. La douleur dans cette maladie du pancréas n'a pas une localisation claire, ils sont crampes, d'intensité variable. Ils surviennent généralement une demi-heure après un repas, car ils sont associés à l’utilisation d’aliments provocants (épicés, gras, frits).
  • Le zona, qui est associé à des dommages aux terminaisons nerveuses. La douleur au stade initial de la maladie est de nature douloureuse, puis la douleur devient aiguë et des éruptions cutanées apparaissent sur la peau dans la zone touchée.
  • Inflammation des reins (pyélonéphrite). Elle peut être aiguë et chronique, accompagnée de douleurs douloureuses et sourdes qui deviennent intenses et paroxystiques lorsque l’uretère est bloqué par des calculs. Il y a une faiblesse générale, de la fièvre, des frissons, une perte d'appétit, des nausées et des vomissements.
  • Inflammation des uretères (urétrite). Il se présente sous forme aiguë et chronique, il peut être infectieux et non infectieux, gonorrhéique et non gonorrhéique. Accompagné de miction douloureuse et de décharge de l'urètre.
  • La colite ulcéreuse est une inflammation chronique de la membrane muqueuse du gros intestin qui se manifeste par des douleurs modérées du côté gauche de l'abdomen, des diarrhées fréquentes, une fausse envie de déféquer, de la fièvre, une perte d'appétit et du poids, une faiblesse et une douleur dans les articulations (tous les symptômes pouvant être présents).
  • Obstruction du gros intestin, qui se développe pour des raisons mécaniques ou fonctionnelles. Manifesté par des douleurs abdominales aiguës et spastiques, qui sont d'abord localisées dans la partie gauche, puis se répandent dans toute la région de l'abdomen. Accompagné de vomissements, nausée, distension abdominale, constipation et rétention de gaz.
  • Inflammations du système génito-urinaire qui causent des infections sexuellement transmissibles.

Une douleur du côté gauche sous les côtes peut survenir lors de blessures de cette région, ainsi que lors d’une inflammation de l’ovaire chez la femme.

Douleur dans l'hypochondre gauche chez la femme

Une douleur dans l'hypochondre gauche latéralement, plus près du bas de l'abdomen, peut provoquer chez la femme:

  • L'annexite (salpingo-ovariose) est une inflammation des ovaires et des trompes de Fallope, causée par divers types de bactéries qui pénètrent dans ces organes par le biais du flux sanguin ou par contact sexuel. La maladie se caractérise par une douleur aiguë, crampante ou sourde et douloureuse dans le bas de l'abdomen, qui s'étend jusqu'à la région lombaire. Il y a une augmentation de la température, des frissons, une défaillance du cycle menstruel, des pertes importantes, une douleur pendant la miction et pendant les rapports sexuels.
  • Se tord et casse les kystes de l'ovaire gauche. Lorsque la torsion, une douleur intense est localisée dans le bas de l'abdomen, elle se caractérise par un caractère gémissant ou tirant, accompagné de fièvre, une chute de la pression artérielle, une violation de l'état général du corps, des vomissements sont possibles. Quand un kyste se rompt, la douleur devient intense, se répand sur tout l'estomac et dans la région rectale, provoquant des nausées et des vomissements. Ces conditions nécessitent des soins médicaux d'urgence.
  • Grossesse extra-utérine pouvant se manifester par une rupture de la trompe de Fallope entre 6 et 10 semaines de grossesse (le stade précoce de la grossesse extra-utérine ne diffère pas d'une grossesse normale pour des raisons cliniques). Aux semaines 5 à 8, des douleurs douloureuses, coupantes ou crampes peuvent apparaître du côté de la lésion, ce qui devient presque insupportable lorsque la trompe de Fallope se rompt. Lorsque le sang pénètre dans la cavité abdominale, les sensations douloureuses se propagent dans la région épigastrique, les épaules et l'anus, ainsi que la miction et les selles sont douloureuses. Avec une perte de sang importante, une pâleur, une diminution de la pression artérielle, un pouls rapide et faible et une perte de conscience. Cette condition nécessite une hospitalisation urgente.
  • Syndrome d'Alain Masters - une maladie qui provoque la rupture des ligaments utérins (peut survenir après un travail compliqué ou après un avortement). Elle se manifeste par une douleur lancinante ou des crampes au côté gauche, qui provoque parfois une anus, est accompagnée d'une fatigue accrue, de règles douloureuses et d'une augmentation de la taille de l'utérus.
  • L'endométriose est une maladie caractérisée par la prolifération de cellules dans la couche interne de la paroi utérine (endomètre) à l'extérieur de la couche endométriale. Manifesté par des irrégularités menstruelles, des douleurs à la couture dans la zone touchée, des douleurs pendant les rapports sexuels, des pertes abondantes pendant les règles, la stérilité.

Douleur dans l'hypochondre gauche chez un enfant

La douleur chez un enfant sous le bord gauche peut causer:

  • Gastrite (inflammation de la muqueuse gastrique). La forme aiguë chez les enfants s'accompagne de fortes douleurs dans la région épigastrique, d'éructations, de nausées, de vomissements et de diarrhée, de bave et d'une bouche sèche. Dans le cours chronique de la maladie, la douleur est modérée, il y a une diminution de l'appétit, de l'intoxication et de l'indigestion.
  • Appendicite (l'appendice chez la plupart des gens est à droite, mais parfois la douleur donne du côté gauche de l'abdomen, il est également possible que la localisation anormale du corps).
  • Koprostasis (accumulation dans les intestins de masses fécales), qui survient avec une constipation d'étiologies diverses (organique, fonctionnel, nutritionnel, endocrinien, réflexes conditionnés et médicaments). Il y a une douleur dans l'abdomen (la localisation de l'enfant ne peut pas l'indiquer avec précision), des ballonnements, une douleur lors de la défécation, il y a un sentiment de vidange incomplète de l'intestin. Peut causer une obstruction intestinale.
  • Inversion des intestins - une violation de la perméabilité intestinale de la constipation, des traumatismes, des violations, un processus adhésif, une hernie de l'ouverture œsophagienne, que l'on retrouve souvent chez les jeunes enfants. Avec cette pathologie, les périodes de repos chez l'enfant alternent avec des accès de douleur soudaine. Pendant l'attaque, le bébé pleure et appuie les jambes sur le ventre. La température corporelle augmente, des vomissements apparaissent, du mucus ou du sang peuvent apparaître dans les selles. Cette condition nécessite une visite urgente chez le médecin.
  • Violation d'une hernie inguinale. Une hernie inguinale est une saillie pathologique, mais indolore, d'un sac de hernie à l'aine, qui augmente avec la marche ou les pleurs et disparaît au repos. L'infraction est accompagnée d'une douleur aiguë, la hernie n'est pas définie dans la cavité abdominale, la saillie est tendue. Au fur et à mesure du développement de la pathologie, une obstruction intestinale se développe, qui s'accompagne de distension abdominale, d'absence de gaz et de vomissements. Un enfant a besoin de soins médicaux urgents.

Quel médecin faut-il consulter en cas de douleur dans l'hypochondre gauche?

Comme le côté gauche sous les côtes n'est pas seulement la rate, mais également d'autres organes, et que la douleur peut être irradiante, il est très difficile de déterminer la cause de la douleur par vous-même.

S'il y a une douleur dans la zone sous-costale gauche, vous devez contacter le thérapeute, qui écoutera les plaintes du patient et procédera à un examen primaire, puis vous indiquera quel spécialiste étroit vous devez contacter dans un cas particulier.

Le thérapeute peut envoyer un patient à:

  • un gastro-entérologue chez qui on soupçonne une maladie du tractus gastro-intestinal (gastrite, ulcère peptique, colite);
  • cardiologue chez qui on soupçonne une maladie cardiaque (cardiomyopathie, maladie coronarienne, infarctus du myocarde);
  • un spécialiste des maladies infectieuses en cas de suspicion de maladies infectieuses (mononucléose infectieuse, etc.);
  • un hématologue pour les maladies de la rate;
  • pneumologue avec suspicion de pleurésie et de pneumonie;
  • un neuropathologiste avec suspicion de névralgie intercostale et d'ostéochondrose;
  • traumatologue pour suspicion de blessures aux côtes;
  • un oncologue soupçonné de processus malins;
  • chirurgien pour des problèmes nécessitant des soins médicaux d'urgence (rupture de la rate, etc.)

Les indications pour une hospitalisation d'urgence sont:

  • douleurs aiguës et soudaines dans l'hypochondre gauche;
  • douleur constante et douloureuse qui ne disparaît pas en une heure;
  • douleurs lancinantes qui se produisent lors du déplacement et qui ne disparaissent pas dans les 30 minutes;
  • douleurs sourdes accompagnées de vomissements avec du sang ou des particules d'aliments non digérées;
  • toute douleur accompagnée de pâleur, de palpitations, d'une baisse de la pression artérielle, de vertiges et de difficultés respiratoires.