Principal / L'intestin

Appendicite chez une personne - symptômes d'inflammation, où et comment ça fait mal?

L'intestin

Beaucoup de personnes sans formation médicale ont tendance à appeler l'appendice vermiformis (processus vermiforme) après le nom de la maladie, qui l'affecte le plus souvent - l'appendicite. Bien sûr, ce n'est pas vrai: le suffixe «-it» fait référence à de nombreux diagnostics inflammatoires, ou maladies. Et le corps n'est pas une maladie.

Cependant, juste dans la situation avec l'annexe est pardonnable. Depuis, il ne se montre plus dans notre corps comme une capacité à s'enflammer. Autrement dit, il n’ya aucun avantage évident à en tirer, et le préjudice est évident, dans la mesure où il peut s’agir, par exemple, d’une «bombe à retardement».

L'appendicite chez l'homme est le type d'inflammation le plus courant dans la cavité abdominale et la maladie la plus courante nécessitant une intervention chirurgicale.

  • Selon les statistiques, au cours de l'année, chaque personne sur deux cents sera opérée pour une appendicite aiguë.

Transition rapide sur la page

Où est l'appendicite chez une personne, comment ça fait mal?

Il faut comprendre que le tissu lymphoïde, situé à côté du dôme du caecum, n’exerce souvent aucune fonction. Le processus vermiforme est un rudiment qui participe activement au processus de digestion chez les ongulés et les ruminants, et chez l'homme, il reste un rappel de nos "racines" évolutives.

De plus, ce «rappel» peut se produire au mauvais moment. Ensuite, le parasite se mêle au processus, l'os de cerise tombe et le processus inflammatoire commence, ce qui nécessite souvent une intervention chirurgicale.

Où est l'appendicite et comment ça fait mal? - Cette question est le plus souvent posée par les personnes souffrant d'une douleur abdominale incompréhensible et aiguë. Comme la nature du processus inflammatoire est la même partout, la douleur ressemble à celle d'un furoncle, le panaritium, situé uniquement dans la cavité abdominale, dans la projection du caecum.

Lorsque l'appendice est situé dans un endroit typique, il s'agit de la zone de la région iliaque droite. La douleur peut être aiguë, de nature paroxystique et constitue le principal symptôme de l'appendicite non compliquée, ou catarrhale, qui est la plus simple de sa famille.

En plus de la catarrhale, développement possible d'une appendicite phlegmoneuse, gangréneuse, perforative, y compris le passage de l'inflammation au péritoine. Dans ce cas, il existe une péritonite délimitée initialement, puis diffuse, avec une mortalité élevée.

Symptômes d'inflammation de l'appendicite + autodiagnostic

Nous avons donc parlé de la nature de la douleur dans l'appendicite: imaginons qu'une mauvaise dent «palpe» pas au bon endroit, mais dans l'estomac, en bas à droite.

C'est la nature de la douleur de l'appendicite. Mais il peut exister de nombreuses sources de douleur dans la cavité abdominale et à l'extérieur: par exemple, les signes d'appendicite chez la femme (symptômes) peuvent être confondus avec une apoplexie ovarienne (rupture d'un kyste) ou avec une grossesse extra-utérine.

Les symptômes de l'appendicite semblent plus simples chez l'homme que chez la femme: les organes génitaux internes de l'homme (prostate, canal déférent) sont «au centre», ce qui n'est pas le cas chez la femme. L'appendicite chez les deux sexes est la même, mais l'homme aux urgences se passera d'un examen gynécologique, mais pas la femme.

Néanmoins, le principal (plus précisément l'un des principaux signes) d'appendicite aiguë sera le signe d'une implication locale du péritoine dans le processus inflammatoire.

Il y a beaucoup de ces symptômes, chaque médecin respectant du siècle dernier a été "noté" dans leur création. Ils appartiennent au péritonéal, c'est-à-dire indiquent l'implication du péritoine.

Exemple d'autodiagnostic

Nous ne donnons qu'un symptôme de ce grand groupe. Pour ce faire, allongez-vous sur le dos, détendez-vous, pliez les genoux, pour atténuer la tension des muscles abdominaux. Ensuite, immergez doucement mais de manière persistante les quatre doigts droits d’une main ou deux à la fois sous le nombril dans la région iliaque droite, c’est-à-dire presque dans l’aine.

Une fois que la main a pénétré très profondément (sans fanatisme!), Il faut la remonter le plus rapidement possible au fur et à mesure que nous enlevons le doigt mouillé du fer qui siffle. Ceci, la deuxième phase du symptôme montre l'implication du péritoine lors de sa commotion cérébrale. Ce symptôme est connu sous le nom de Shchetkina-Blumberg. Il s’agit donc d’une péritonite qui ne peut jusqu’à présent se manifester que par de telles «provocations».

  • Tous les ambulanciers paramédicaux et les médecins ont ce symptôme, qui peut être déterminant avec une douleur prononcée lors de l'hospitalisation.

En outre, le patient peut avoir une tension de base des muscles abdominaux (défi musculaire), en raison d'une irritation péritonéale. Chez ces patients, il est difficile de contrôler les signes péritonéaux, mais la tension musculaire elle-même «transmet» le processus dans la cavité abdominale.

La fièvre, la tachycardie, la peau pâle, les sueurs froides, les sueurs froides, les nausées, les vomissements, l’écoulement des selles et les gaz sont des symptômes plus graves.

Tous ces signes suggèrent que la péritonite a dépassé les limites de la région anatomique. L’appendice faisant l’objet d’une bombe pourrait exploser ou une obstruction intestinale pourrait se produire.

Il en va de l'appendicite aiguë. Naturellement, il y a des signes d'intoxication, par exemple manque d'appétit, posture forcée, lorsque le patient est allongé sur le côté ou sur le dos, les jambes repliées sur le ventre pour soulager les tensions musculaires.

Caractéristiques des processus aigus et chroniques

1) Si les symptômes de l'appendicite sont aigus et «pour la première fois», c'est une bonne raison pour une intervention chirurgicale. Et aujourd'hui, il existe une méthode aussi merveilleuse que la laparoscopie diagnostique.

Avec l'aide du laparoscope inséré, vous pouvez atteindre immédiatement l'annexe, qui se trouve dans un endroit typique, et évaluer le degré de modifications inflammatoires. Si l'appendicite est située dans un endroit atypique ou couverte de boucles intestinales, les médecins opteront pour une opération plus «prolongée».

  • Parfois, «coupez l'appendicite» en cours de route, par exemple, trouvez une rupture du kyste de l'ovaire comme cause de douleur abdominale aiguë.

2) Mais que se passe-t-il si la clinique est usée, le bien-être du patient n’est pas très mauvais et il n’ya aucune indication pour une intervention chirurgicale? Le patient passe un test sanguin et, s’il n’ya aucun signe d’inflammation, il peut être renvoyé chez lui.

Cela peut être une manifestation de signes d'appendicite chronique - ce qui peut être une source d'inquiétude, en particulier lorsque vous quittez la civilisation: chasse, montagne ou toundra. C'est vraiment vrai: "Enfermé, sans attendre aucune péritonite."

Traitement de l'appendicite - chirurgie et pronostic

En règle générale, l'appendicite est découpée rapidement et le matériel est envoyé au laboratoire d'histologie.

Il y a un cas d'héroïsme sans précédent du seul médecin de l'expédition antarctique, Leonid Rogozov, qui s'est lui-même coupé l'appendicite sous anesthésie locale, réalisant qu'au moment de l'arrivée de l'aide, il pourrait mourir de complications. Par rapport à cela, tout le reste est sans importance.

Cela peut paraître surprenant, mais la première suppression fiable de l’appendicite a été réalisée à Londres en 1735. Ce qui est encore plus surprenant, mais le patient - le petit garçon - s'est rétabli.

Sans diminuer la connaissance de l'anatomie du médecin - mais le chirurgien royal opéré, on peut comprendre que les problèmes majeurs sont l'absence d'anesthésie (Morton a inventé l'anesthésie après plus de cent ans). Seule la rapidité de l'opération pourrait compenser l'agonie que l'opium facilitait.

Le deuxième problème est le manque de moyens aseptiques et antiseptiques, et c’est ce qui a rendu le cas de récupération surprenant: une péritonite due à l’utilisation d’instruments et de matériel de suture non stériles se développera à 90%.

Le pronostic dans les cas non lancés est favorable. Dans le cas d'une péritonite, le pronostic est grave et, dans le cas d'une péritonite diffuse chez les personnes âgées, avec des maladies aggravantes, même une issue fatale est probable.

Par conséquent, la clé du succès du traitement est une chirurgie rapide et précoce.

  • Et le dernier. Lorsque l'appendicite et les douleurs abdominales sont strictement interdites, prendre des analgésiques. Ceux-ci incluent, par exemple, Ketanov, qui a l'effet analgésique le plus puissant parmi les médicaments non narcotiques non narcotiques.

Pour les douleurs abdominales, seuls les antispasmodiques peuvent être utilisés: «No-Spa» ou drotavérine, papavérine, qui ont un effet plus faible. Ils détendent les muscles lisses des organes internes, mais ne suppriment pas la douleur inflammatoire.

Comme vous le savez, elle est le "chien de garde du corps", selon l'expression appropriée de I. P. Pavlov, et vous ne devez pas mettre sa vigilance en veille.

Où est l'appendice et comment ça fait mal quand l'inflammation

L'annexe est un processus vermiforme du caecum. Le processus inflammatoire est accompagné de nombreux symptômes. Une caractéristique de ces signes sont des différences significatives dans leur manifestation chez les personnes de différentes catégories d'âge, hommes et femmes, enceintes.

En outre, il existe des caractéristiques individuelles de la localisation de l'organe, à cause desquelles de nombreuses personnes se demandent de quel côté l'appendicite peut se manifester. Après tout, tout le monde peut se sentir dans des endroits différents.

Afin de comprendre où se trouve l'appendice chez une personne et ce qui cause son inflammation, il est conseillé de se familiariser avec les informations relatives à cet organe.

À propos de la maladie

La pathologie procède sous forme aiguë ou chronique. La deuxième option est rare. Le traitement d'un appendice enflammé avec des méthodes conservatrices n'est effectué que dans des situations exceptionnelles lorsque l'opération n'est pas possible.

L'appendicite aiguë est classée comme la maladie la plus courante des organes péritonéaux, nécessitant une intervention chirurgicale immédiate.

Syndrome abdominal aigu

Une douleur intense, des nausées, des vomissements répétitifs et une tension des muscles abdominaux sont les signes les plus expressifs d'une crise.

Mais ce sont ces symptômes, qui dans la plupart des cas sont accompagnés d'une température élevée, sont caractéristiques de la plupart des autres maladies gastro-intestinales. De plus, chez l’homme, l’appendice est situé dans diverses zones de la cavité abdominale. Cela complique la situation.

Pour poser un diagnostic, le médecin doit prendre en compte de nombreux facteurs:

  • âge et sexe du patient;
  • exclusion des maladies associées aux pathologies urologiques, infectieuses, gynécologiques;
  • caractéristiques anatomiques de l'emplacement du corps.

Le processus inflammatoire, dans presque tous les cas nécessitant une méthode chirurgicale de traitement - appendicectomie, se produit le plus souvent chez les femmes en âge de procréer.

Les hommes souffrent moins souvent de cette pathologie. À l'adolescence et chez les jeunes, l'appendicite aiguë est plus fréquente chez les garçons et les adolescents.

Quelles maladies différencient l'appendicite

Les signes indiquant la possibilité de la pathologie en question sont également caractéristiques de conditions telles que:

  • empoisonnement;
  • maladies infectieuses;
  • processus inflammatoires dans le tube digestif;
  • les maladies associées aux maladies des organes génitaux chez les hommes et les femmes;
  • pathologie infectieuse de la vessie, du rein;
  • obstruction intestinale.

Cette liste peut être prolongée par d'autres maladies se développant dans la région du péritoine.

Dangers possibles

L'appendicite est une maladie insidieuse.

Les effets suivants doivent être notés:

  1. Processus pathologique, accompagné d'une inflammation de l'annexe, mais aussi des zones adjacentes, provoque une obstruction intestinale.
  2. Dans les cas graves, une infection sanguine se produit.
  3. L'absence de traitement rapide entraîne de graves complications, dont la plus grave est la péritonite, conséquence de la rupture de l'annexe.

Cette dernière complication, souvent fatale, est rendue possible en ignorant les symptômes de la maladie.

Emplacement de l'orgue

L'annexe est située dans la zone d'intersection de deux lignes conventionnelles: horizontale (au niveau du nombril autour de la circonférence de l'abdomen) et verticale (à partir de la poitrine droite).

L'endroit le plus caractéristique de l'appendice est la zone iliaque. Il se situe légèrement à l’écart de la ligne verticale avec un décalage à droite. C'est pourquoi dans la forme aiguë de la pathologie, la réaction de la jambe droite lors de la palpation du même côté de l'abdomen est contrôlée.

Mais cet arrangement n'est pas toujours observé. La localisation atypique souvent trouvée s'explique par la présence d'un long mésentère, ce qui contribue à la possibilité de déplacement de l'appendice attaché au caecum avec une seule extrémité. L'autre peut être à proximité du gros intestin.

Changer l'emplacement habituel du corps n'affecte pas la vie humaine, mais il est important pour le chirurgien, si cela est nécessaire pour l'opération.

Options de localisation possibles

La position atypique du processus est observée dans les régions suivantes de l'abdomen:

  • dans la région pelvienne;
  • derrière le caecum;
  • derrière le péritoine;
  • sous le foie;
  • près du colon ascendant.

De tels écarts par rapport à la position normale sont dus à un défaut associé à un tour atypique de l’intestin moyen, quand il est quelque peu incomplet. Dans ce cas, le processus vermiforme reçoit la possibilité d'un placement libre dans la cavité abdominale. L'option la plus étonnante est son emplacement dans l'hypochondre gauche.

Quel que soit le côté de l'appendicite développé, une douleur au cours de l'exacerbation est observée dans la région iliaque droite. Il existe également des symptômes tels que rougeur de la peau et tension musculaire. Seulement dans le processus d'exacerbation du processus inflammatoire, ils se déclarent dans la région où se situe le processus.

Caractéristiques de la maladie

Les symptômes classiques (fièvre et douleur) de l'appendicite aiguë sont observés dans tous les cas.

D'autres symptômes apparaissent en fonction de la localisation du processus:

  1. Avec la localisation rétrocécale de l'appendice (l'appendice est pressé contre les reins, l'uretère ou les muscles lombaires), qui est l'exemple le plus courant de la localisation atypique de l'organe, le syndrome abdominal aigu n'apparaît pas immédiatement.
  2. Si l'appendice est situé près de l'uretère, son inflammation s'accompagne d'une douleur intense irradiant vers les organes génitaux. Accompagné de tous les envies fréquentes d'uriner.
  3. La localisation rétropéritonéale de l'appendice est la plus difficile à diagnostiquer car le processus est fermé par le péritoine pariétal et le caecum. Le symptôme prédominant est l'intoxication. L'appendicite est indiquée dans ce cas par une douleur dans la zone inguinale et une résistance musculaire lors du nivellement passif du membre inférieur droit.

Une appendice gauche est très rare et s'accompagne d'un agencement inversé d'organes tels que le cœur, le foie, le côlon sigmoïde ou d'une mobilité excessive de la partie droite du côlon.

L'évolution clinique de l'inflammation dans ce cas ne diffère que par la manifestation en miroir de tous les symptômes. S'il était précédemment établi que le cœur est du côté droit et le foie du côté gauche, le processus vermiforme sera du côté gauche.

Symptômes et signes

Afin de reconnaître l'inflammation de l'annexe, il convient de prendre en compte des facteurs tels que le sexe, l'âge, l'état particulier de la personne (par exemple, la grossesse) et la localisation de l'organe.

Observé avec les symptômes peuvent être divisés en quatre types:

  • syndrome de douleur;
  • dyspepsie (diarrhée, flatulences, nausées et vomissements);
  • inflammation (frissons, faiblesse, augmentation de la température corporelle);
  • syndrome péritonéal (muscles abdominaux tendus à droite, langue sèche, augmentation des symptômes décrits ci-dessus, associée au développement d'une péritonite).

Vous pouvez identifier indépendamment le processus inflammatoire en développement. Il suffit d'appuyer avec une paume sur le bas du péritoine et de retirer fortement la main. S'il n'y a pas de douleur pendant le pressage, mais survient après le manque de pression, cela indique des problèmes avec l'appendice.

Il faut faire attention au risque d'une telle expérience, car l'appendice enflammé peut simplement éclater, ce qui complique non seulement le traitement, mais peut également être fatal.

Caractéristiques des signes chez différentes catégories de patients

L'apparition de la maladie chez l'adulte ne s'accompagne pas toujours de symptômes expressifs et d'une localisation brillante du syndrome douloureux. Parmi les signes communs sont les suivants:

  • l'apparition de douleur dans la région épigastrique avec le déplacer vers le bas de la zone droite du péritoine;
  • douleur lorsque vous appuyez sur l'abdomen dans la partie inférieure de celui-ci;
  • douleur aggravée si une personne est couchée du côté gauche.

Les personnes recherchent généralement une aide médicale pour les symptômes décrits ci-dessus.

Situation avec les femmes

Il est très difficile de diagnostiquer l'appendicite chez la femme, car les sensations douloureuses qui accompagnent son exacerbation sont difficiles à différencier de la douleur et de l'inconfort liés aux règles lors de maladies gynécologiques. Cela est dû à la proximité des organes urogénitaux et digestifs.

Lors du diagnostic chez les femmes, le risque d'inflammation des ovaires, de maladie rénale et de grossesse extra-utérine est exclu.

Signes d'appendicite chez les hommes

Un diagnostic préliminaire est possible si:

  • en appuyant sur le côté droit de l'abdomen, le testicule, situé du même côté, se soulève spontanément vers la partie supérieure du scrotum;
  • l'apparition dans le droit testicule douleur quand ottyagivaniya scrotum.

La pathologie suspectée chez l'homme ou la femme est confirmée par un diagnostic supplémentaire obligatoire.

Symptômes chez les enfants

Un jeune enfant peut présenter les symptômes suivants:

  • vomissements répétitifs;
  • selles molles;
  • mictions fréquentes;
  • manque d'appétit;
  • la soif
  • température jusqu'à 40 ° C

L'enfant essaie de prendre une position qui soulage la douleur: il serre sa jambe droite sur son ventre ou presse les deux membres inférieurs contre lui. Cela indique que le bébé a des maux d'estomac.

Les difficultés d’inspection consistent dans le fait que les jeunes enfants ne se laissent pas inspecter, pleurer, crier et ne peuvent pas toujours montrer où cela fait mal.

Les enfants plus âgés, essayant de soulager la douleur constante, se trouvent sur le côté droit ou sur le dos. Les vomissements se produisent une fois, la constipation possible et des mictions fréquentes. Il y a une augmentation de la température (jusqu'à 38 ° C), des plaintes de douleur dans la région abdominale.

Un tapotement simultané des deux côtés du péritoine provoque une augmentation de la douleur.

Si vous retirez rapidement le bras de la plaie à droite après avoir cliqué dessus, une douleur aiguë mais de courte durée se produit, pouvant indiquer une péritonite.

Pendant la grossesse

Les changements physiologiques survenant dans le corps de la femme au cours de la gestation de l'enfant entraînent le déplacement du processus vermiforme dans l'hypochondre droit. Sur le côté du même nom, les femmes enceintes ressentent un malaise accru.

De plus, la douleur devient plus intense lors du changement de position du corps de gauche à droite.

Diagnostic précoce difficile de l'appendicite en raison de la similitude des symptômes avec des manifestations de toxicose: il y a constipation, nausée, vomissement.

Symptomatologie chez les patients âgés

Caractéristique effacée. Syndrome de douleur faible ou complètement absent. Une distension abdominale et des selles anormale est souvent appelée «motilité réduite».

Situation extrêmement dérangeante

L'hypothermie ou l'hypothermie est un symptôme dangereux pour la douleur du côté droit de l'abdomen.

La confusion et le délire témoignent de l’état particulièrement grave du patient.

Si la douleur s'est soudainement apaisée, puis a fortement augmenté et ne peut être soulagée d'aucune façon, cela indique une péritonite. Une opération urgente est nécessaire.

Quelles sont les douleurs de l'appendicite?

La douleur est un compagnon d'inflammation de l'annexe. Il se caractérise par une intensité et une localisation variables.

Par exemple, chez les patients âgés, le corps perd sa capacité à réagir à l'inflammation par la douleur. Lorsque les sensations de grossesse sont décalées vers l'hypochondre droit.

Chez les enfants, la douleur se propage dans tout l'abdomen, rendant le diagnostic difficile.

Selon l'emplacement de l'appendice, une gêne est présente dans différentes parties de l'abdomen:

  • dans la zone inférieure droite;
  • en bas à gauche;
  • sous le nombril;
  • dans la région des reins (rappelle la colique);
  • dans la région épigastrique.

Dans de rares cas, la douleur à la traction peut se propager à la jambe ou au scrotum chez les hommes.

Pour la durée, il y a deux étapes. Le premier indique l'apparition de l'inflammation. Cela dure de quelques heures à 1-2 jours.

La seconde parle du développement de la péritonite. Les douleurs deviennent plus intenses. Si la péritonite est laissée sans traitement, le patient décède en 5 à 7 jours.

Symptôme obligatoire de l'appendicite, la douleur n'est pas considérée comme son principal indicateur, comme tous les autres signes. Les critères fondamentaux pour le diagnostic de la maladie sont les résultats des examens de laboratoire et des instruments.

Diagnostics

La non spécificité des symptômes, la possibilité de la localisation de l'appendice à droite ou à gauche, ainsi que dans d'autres zones de la cavité abdominale, constituent la base d'un diagnostic très approfondi. Ses méthodes principales sont:

  • tests de laboratoire sur le sang et l'urine;
  • Échographie;
  • IRM
  • radiographie.

Les activités de diagnostic différentiel sont effectuées à l'hôpital.

Quand devrais-je appeler un médecin

L’apparition des symptômes décrits ci-dessus, qui ne s’est pas arrêtée au bout de 5 à 6 heures malgré l’utilisation d’analgésiques - un signal d’appel d’urgence. C'est le seul moyen d'éviter le risque de complications causées par la forme aiguë de l'appendicite.

Quoi ne pas faire avant l'arrivée des médecins

Afin de ne pas vous nuire et de fausser le tableau clinique, si vous présentez des symptômes inquiétants et pas toujours évidents, vous ne devez pas:

  1. Buvez des médicaments analgésiques ou laxatifs.
  2. Prendre des antibiotiques.
  3. Utiliser divers bouillons et infusions.
  4. Essayez de soulager la douleur avec une compresse ou un coussin chauffant.

Outre la difficulté de diagnostic, de telles actions sont lourdes d'accélération du processus inflammatoire.

Pour prévenir les conséquences d'une appendicite aiguë mettant la santé et la vie en danger, des mesures telles que des visites urgentes chez le médecin, un diagnostic approfondi et une intervention chirurgicale rapide et de qualité sont nécessaires. Les prévisions dans ce cas ne sont que positives.

De quel côté est l'appendicite (appendice) et comment ça fait mal

De quel côté est l'appendicite? Cette question concerne presque toutes les personnes ayant eu des douleurs abdominales. L'appendicite est une inflammation du processus du caecum. Pour éviter d'éventuelles complications, chaque personne doit savoir où se trouve l'appendicite et quels symptômes sont caractéristiques de cette pathologie.

De quel côté est l'appendicite

Pour commencer, il convient de préciser que la formulation elle-même n'est pas correcte. L'appendicite est une maladie.

Pour la plupart des gens, le site de localisation de l'inflammation est le bas de l'abdomen droit, juste en dessous du nombril. Cet arrangement est considéré comme standard et le plus commun.

Cependant, l’appendice peut être situé à d’autres endroits - il est totalement indépendant du sexe ou de l’âge. Ces cas sont assez rares, mais un arrangement non standard du processus du caecum est la norme.

Cette fonctionnalité est plus courante chez les femmes. En règle générale, l'appendicite dans la région pelvienne est difficile à diagnostiquer en raison du fait que les symptômes sont très différents de la localisation standard de l'annexe.

Dans ce cas, la personne concernée:

  • selles fréquentes,
  • douleur aiguë dans le bas de l'abdomen.

Cet endroit s'appelle subhepatic.

Douleur à droite, dans le haut de l'abdomen. Parfois - sous les côtes, directement sous le foie.

À ce jour, la cause spécifique de l'appendicite n'a pas été identifiée. Les causes possibles incluent la présence de bactéries pathogènes et le blocage de la lumière du cæcum en même temps.

Groupe de risque

L'appendicite se développe généralement quel que soit l'âge. Par conséquent, les enfants et les personnes âgées peuvent devenir propriétaires d'une annexe enflammée.

Selon les statistiques, l'appendicite est 5% plus susceptible de se produire chez les femmes «en position intéressante» et chez les enfants âgés de 5 à 8 ans.

Il convient de noter que la pathologie ne peut pas se développer chez les enfants de moins d’un an. Cela est dû au fait que leur appareil lymphoïde du processus du caecum n'est pas encore bien développé et que l'appendice lui-même en raison de l'anatomie liée à l'âge est vidé sans difficultés particulières à l'aide d'un entonnoir spécial.

Types d'appendicite

La maladie peut être aiguë ou chronique.

La forme la plus courante est la forme aiguë, caractérisée par une évolution rapide de la maladie. Dans ce cas, une intervention chirurgicale immédiate est nécessaire.

La forme chronique est très rare, le plus souvent chez l'homme. La cause de son apparition est une complication de la forme aiguë de l'appendicite. Cette forme est difficile à diagnostiquer, mais lorsqu'un diagnostic est posé, une intervention chirurgicale est également nécessaire.

En fonction de la complexité de la pathologie, on distingue les types suivants:

Ce type est considéré comme le début du processus inflammatoire et seule l'appendice muqueux est touché.

Les symptômes bénins sont typiques du type catarrhal, douleur modérée, il est donc très difficile d'identifier la maladie à ce stade.

Cette espèce est caractérisée par la défaite de l'annexe complètement. Le processus du caecum est rempli de pus, un risque très élevé de complications.

Les symptômes sont prononcés.

Peut être fatal. Si la pathologie n'a pas été détectée au stade du reflux, le processus dorsal du caecum se produit, la douleur s'atténue, les symptômes disparaissent et l'inflammation commence à progresser.

Le pus entre dans la cavité abdominale, une péritonite se développe.

Symptômes de l'appendicite

En règle générale, les symptômes de cette maladie se développent de façon spectaculaire. Considérez comment une personne a une appendicite:

Photo: Langue fermée

  • Le symptôme principal est une douleur au nombril. La douleur est floue, c'est-à-dire qu'une personne ne peut pas indiquer avec précision un endroit douloureux. La douleur augmente avec le mouvement. Il convient de noter que chez les personnes âgées (plus de 60 ans), la douleur peut ne pas apparaître.
  • Une augmentation de la température corporelle est un autre signe d'appendice enflammé. Habituellement, cela varie en marques sous-fébriles. Si nous parlons de la phase gangréneuse, la température peut atteindre 40 degrés.
  • Dans certains cas, la personne devient malade, des vomissements uniques (au niveau réflexe), une insomnie et une perte d’appétit sont possibles.
  • La langue recouverte est l'un des symptômes fréquents.

Vidéo: Où est l'appendicite, comment ça fait mal

Comment l'estomac avec une appendicite

Au cours de l'exacerbation de l'appendicite, douleurs aiguës dans le bas de l'abdomen, principalement à droite, le plus souvent tourmentant. Les sensations de douleur commencent brusquement et augmentent progressivement.

Selon l'âge ou les caractéristiques individuelles de la maladie peuvent être différents.

Chez les enfants

L'annexe est enflammée le plus souvent entre 5 et 8 ans.

Chez l'enfant, cette pathologie est très difficile, les symptômes sont plus prononcés, le processus inflammatoire se déroule plus rapidement. Cette caractéristique est due au fait que le corps de l'enfant n'est pas capable de combattre complètement l'infection.

La température corporelle dans la gamme de 38-38,5. L'enfant ne lui permet pas de toucher le ventre, ses jambes mentent et meurent constamment à l'estomac.

Avoir enceinte

Comme mentionné ci-dessus, le processus du rectum est enflammé beaucoup plus souvent pendant la grossesse. Cela est dû au fait qu'il se déplace progressivement en raison de la croissance de l'utérus, à la suite de quoi il est bloqué, son irrigation sanguine se détériore.

La deuxième raison est la constipation, qui dérange souvent une femme enceinte. En raison de la constipation persistante, la microflore intestinale change.

Les symptômes de l'appendicite pendant la grossesse ne sont pas prononcés, la douleur est modérée, douloureuse. Les températures vont de 37 à 37,5.

Personnes âgées

Chez les personnes âgées, il est très difficile de diagnostiquer une pathologie. Souvent, lorsqu’une inflammation de l’appendicite se produit, un adulte ne remarque aucun changement dans son bien-être.

En raison du développement rapide du processus de destruction, les personnes âgées s'inquiètent des nausées et des vomissements. La douleur ne survient qu'avec le degré gangrené de la maladie.

Complications possibles et leurs symptômes

Considérez les complications après l'appendicite les plus fréquentes:

Traitement

Malheureusement, il n’existe actuellement aucun traitement médical pour une annexe enflammée. Le traitement est réalisé exclusivement par chirurgie. Il existe deux types de chirurgie:

  • Laparotomic. Une incision abdominale est faite et un processus enflammé est coupé.
  • Laparoscopique. Dans la cavité abdominale, faites un petit trou (environ 1 cm) et effectuez les manipulations nécessaires pour le retirer. À ce jour, cette procédure est effectuée plus souvent.

Le plus souvent, la chirurgie pour enlever l'appendicite est réalisée de manière urgente.

Période postopératoire

Pour prévenir d'éventuelles complications après une intervention chirurgicale, le médecin prescrit une série de médicaments antibactériens. Après la chirurgie, vous devez observer le repos au lit pendant 10 heures, après quoi vous êtes autorisé à vous lever et à vous déplacer sans mouvements brusques.

Après la chirurgie, il est interdit de prendre de la nourriture dans les 24 heures. Seule l'eau bouillie est autorisée. Après une journée, les aliments de rechange sont introduits progressivement: bouillies liquides et soupes. Un jour plus tard, autorisé à manger du pain. L'alimentation doit être suivie pendant 5-7 jours.

Une fois le patient libéré, il est interdit de faire des efforts physiques, y compris celui d’avoir des relations sexuelles, ce qui peut provoquer une divergence des points de suture.

Où est la cicatrice annexe?

Après la chirurgie, il reste une petite cicatrice dont la taille dépend de la méthode d’intervention chirurgicale. La cicatrice est située dans la partie inférieure droite de l'abdomen.

Photo: Cicatrices après une appendicite

Pour accélérer la guérison, les médecins recommandent diverses crèmes et onguents pour la guérison des plaies. Pour que la cicatrice soit moins visible, certaines filles font des tatouages ​​sur une zone endommagée de la peau.

Appendicite - comment est-il enlevé?

L'appendicite est un état pathologique du corps, qui s'accompagne du développement du processus inflammatoire dans l'annexe (appendice rectal). Il s'agit d'un phénomène très dangereux. Dès l'apparition des premiers symptômes, vous devez immédiatement consulter un médecin. Les conséquences graves peuvent être évitées par un accès rapide à un médecin. Qu'est-ce que l'appendicite, comment supprimer et comment procéder à la restauration - tout cela sera discuté dans cet article.

Appendicite - comment supprimer

Où est l'appendice

L'appendice du rectum, l'apophyse vermiforme ou l'appendice est une formation tubulaire dont la longueur est de 4 à 8 cm.La cavité interne de l'appendice est remplie de liquide lymphatique et l'appendice lui-même est chargé de la fonction de protection du corps. Des micro-organismes utiles contribuent à la normalisation de la flore intestinale. Malheureusement, beaucoup ne savent pas exactement où se trouve l'annexe. Il est situé dans la partie inférieure droite de l'abdomen. Si une personne souffre d'une maladie miroir, l'appendice, respectivement, est situé sur le côté gauche de la cavité abdominale.

Annexe douloureuse et son emplacement

Note! Parmi tous les pays, aux États-Unis, il est d'usage de supprimer un appendice immédiatement après l'accouchement. Les médecins disent que ce processus stocke beaucoup de déchets alimentaires, ce qui affecte négativement l'état de l'organisme. Mais selon diverses études, de telles opérations affectent négativement le système immunitaire de l’enfant.

Les principales fonctions du processus du caecum

Causes de l'inflammation

Malgré le développement rapide de la médecine moderne, les médecins ne peuvent pas encore établir les causes exactes de l'appendicite. On ne connaît que deux facteurs de causalité contribuant au développement de la maladie:

  • infection intestinale par des microorganismes pathogènes;
  • obturation de la lumière de l'appendice ou blocage. Dans ce cas, le message disparaît entre la lumière de l'intestin et l'appendice.

Les facteurs suivants peuvent entraîner un blocage de la lumière:

  • accumulation de matières fécales dans la lumière de l'annexe. Dans ce cas, les matières fécales se solidifient et une infection peut en résulter;
  • utilisation excessive de diverses graines de fruits ou de graines. Lorsqu'une grande quantité d'os ou de graines pénètrent dans la cavité intestinale, ils peuvent provoquer un blocage.
  • la présence de corps étrangers (le plus souvent - de petites parties de jouets). En règle générale, la présence d'objets étrangers constitue une cause d'appendicite chez les jeunes enfants, qui gardent constamment tout dans leur bouche.

Progression de l'appendicite en l'absence de traitement

Le danger de la maladie est que, sans la fourniture de soins médicaux rapides, le patient peut mourir. Par conséquent, il est extrêmement important de pouvoir reconnaître les premiers signes d’appendicite afin d’éviter des complications graves.

Symptômes caractéristiques

L'appendicite diffère des autres maladies par son développement graduel: pendant les premières heures l'appendice gonfle et se remplit progressivement d'une masse purulente. Sans assistance du chirurgien, l’appendice peut se rompre, mais cela se produit généralement au bout de 2-3 jours. Après une rupture, du pus est versé dans la cavité abdominale du patient, ce qui entraîne l'apparition d'une péritonite. Dans ce cas, l'état du patient est extrêmement grave.

Les principaux symptômes de l'appendicite

Le symptôme le plus courant d'inflammation de l'appendice est une douleur à la partie droite de l'abdomen, qui peut changer progressivement de localisation, en montant ou en descendant. Dans de rares cas, la douleur peut être administrée à l'anus ou au dos.

Appendicite douleur

Symptômes associés à prêter attention à:

  • fièvre
  • problèmes avec le travail de l'intestin (diarrhée, constipation);
  • accès de nausée et de vomissements;
  • tension constante des muscles abdominaux du patient;
  • même un léger contact avec l'estomac provoque une douleur intense. Lorsque les jambes sont pressées contre l'abdomen, elles peuvent se desserrer légèrement.

Les patients plus âgés et les enfants nécessitent une attention particulière, car ni l'un ni l'autre ne peuvent décrire clairement la nature des symptômes. Une perte d'appétit chez un enfant, une inactivité et des larmoiements constants peuvent indiquer le développement d'une appendicite. Les personnes plus âgées risquent de recevoir un diagnostic tardif de la maladie en raison du fait que leur douleur n'est pas aussi prononcée (plus atténuée).

Tableau clinique de la maladie

Fonctions de diagnostic

Aux premiers symptômes suspects, vous devriez immédiatement consulter un médecin pour un examen diagnostique, qui ne dure pas très longtemps. Le médecin doit rechercher la raison de l'apparition de sensations douloureuses dans l'abdomen, car les signes d'appendicite peuvent coïncider avec les signes d'autres anomalies de la cavité abdominale. Le diagnostic est nécessairement réalisé en clinique. Pour commencer, le médecin demande au patient son état de santé, écoute les plaintes. À ce stade du diagnostic, vous devez en savoir plus sur les symptômes.

Diagnostic de laboratoire de l'appendicite aiguë

Lors de l'inspection visuelle, il est nécessaire de prendre en compte la posture dans laquelle le patient est couché ou assis, ainsi que la démarche. Le fait est que la douleur qui survient souvent dans cette pathologie peut corriger la posture du patient. Néanmoins, la température corporelle peut être élevée. L'état de la paroi abdominale doit également être évalué et pris en compte. Lors de la palpation de l’abdomen, le médecin doit accorder une attention particulière aux zones au cours desquelles le patient ressent une douleur. Comme indiqué précédemment, l'inflammation de l'annexe s'accompagne de l'apparition d'une douleur aiguë au côté droit de l'abdomen. En tapotant cette partie du corps du patient, le médecin sera en mesure d'identifier l'intensité et la nature de la douleur.

Qu'est ce qui détermine l'exactitude du diagnostic

En plus de l'inspection visuelle, le médecin peut prescrire une analyse en laboratoire de l'urine et du sang, qui détermine le nombre de globules blancs. Si une femme est examinée, le médecin prescrit souvent un test de grossesse. De telles analyses peuvent détecter une inflammation, le cas échéant, ou la présence d'adhésions.

Note! Pour obtenir une image plus précise, d'autres types de diagnostics sont nécessaires, tels que la tomodensitométrie, les ultrasons, les rayons X, etc. Grâce à eux, les modifications pathologiques des organes internes du patient, y compris l'annexe, peuvent être identifiées.

Échographie à propos. appendicite

Dans de rares cas où les symptômes de l'appendicite ne sont pas clairement exprimés, le médecin vous prescrit une procédure de diagnostic supplémentaire: la laparoscopie. Mais avant cela, le patient doit être examiné par un anesthésiste. Sur la base des résultats des tests, le médecin sera en mesure de poser un diagnostic précis. S'il s'agit encore d'une appendicite, une intervention chirurgicale immédiate est nécessaire.

Types d'opérations

Il est à noter que dans certains pays européens, une forme d'appendicite aiguë est traitée avec des médicaments antibactériens. Mais presque partout, une intervention chirurgicale est nécessaire. Cette opération, au cours de laquelle le chirurgien supprime l'appendice, s'appelle une appendicectomie en médecine. Il existe deux méthodes pour éliminer un appendice enflammé: la méthode classique et la laparoscopie. Maintenant plus sur chacune des méthodes.

Méthode classique

Il s’agit d’une chirurgie abdominale sous anesthésie générale. Sur la surface du péritoine du patient, le médecin fait une petite incision avec un scalpel. Ensuite, le processus est soigneusement supprimé et l'incision est cousue. La méthode est simple et peu coûteuse, mais après cela, il y a des traces de points de suture sur le corps du patient. Ainsi, pendant la période de récupération, le patient est obligé de prendre des médicaments spéciaux absorbant les points de suture.

Traitement chirurgical classique

Laparoscopie

Une autre méthode d'ablation chirurgicale de l'annexe, qui diffère de la précédente faible blessures. La durée de la période de récupération après laparoscopie est assez courte, mais malgré ces avantages, ce type d’opération présente de nombreuses contre-indications. Par conséquent, lors du choix d'une méthode d'intervention chirurgicale, le médecin doit informer pleinement le patient de tous les risques possibles.

C'est important! Si vous pensez avoir une appendicite, vous ne pouvez pas vous soigner pour soulager les symptômes. Beaucoup de gens appliquent des compresses chaudes ou froides sur le point sensible, prennent des analgésiques. Mais tout cela ne peut qu'aggraver une situation déjà difficile.

Récupération après chirurgie

À la fin de l'opération, le patient se voit attribuer un repos au lit qui doit être surveillé pendant 24 heures. Il est permis de marcher un peu le deuxième jour, mais seulement s'il n'y a pas de complications. Des charges régulières mais modérées peuvent accélérer le processus de récupération et éviter l’apparition d’adhésions. En règle générale, le retrait des sutures postopératoires a lieu 6 à 7 jours après le retrait de l'annexe. Mais pour la formation complète de la cicatrice après l'opération classique prend beaucoup plus de temps (environ 6 mois). Ceci est prévu à condition que le patient se conforme correctement à toutes les exigences des médecins.

Cicatrice après appendicectomie

La période de récupération ne comprend pas seulement l’évitement des efforts physiques intenses. Le patient doit également suivre un régime alimentaire spécial et prendre des médicaments qui accélèrent la guérison des cicatrices. Considérez chacune des étapes de la récupération séparément.

Les médicaments

Pour resserrer les cicatrices postopératoires, différents médicaments sont utilisés, chacun étant différent par sa composition, ses propriétés ou son coût. Mais tous ne pourront pas vous aider dans votre cas, vous devez donc utiliser uniquement les moyens que votre médecin traitant vous a prescrits. Vous trouverez ci-dessous les médicaments les plus couramment utilisés au cours de la période de récupération.

Tableau Préparations pharmaceutiques pour le traitement des cicatrices.

Note! Après la laparoscopie, le patient reçoit son congé dans environ 3-4 jours, après la méthode classique - pas plus tôt que dans une semaine. Pendant toute la période de récupération, qui dure 6 mois, les médecins recommandent de s'abstenir de tout effort physique intense.

Pouvoir

Immédiatement après que l'anesthésie cesse d'agir après la fin de l'opération, le patient commence à souffrir d'une grande soif. Mais boire de l'eau pendant cette période est impossible, vous ne pouvez qu'humidifier les lèvres. Dans de rares cas, quand il n’ya pas de force pour supporter la soif, le médecin peut vous autoriser à boire une petite quantité d’eau bouillie. Si la période de récupération ne s'accompagne pas de complications sérieuses, le patient peut alors manger à partir du deuxième jour. Bien entendu, tout doit être strictement conforme au plan.

Nutrition après la chirurgie

Le régime après le retrait de l'appendice ressemble à ceci:

  • 1-2 jours après la chirurgie. Dans le régime alimentaire devrait être présent bouillie, soupe faible en gras, eau. Vous devez manger le deuxième jour après la procédure pour commencer le travail du système digestif. Si le patient est incapable de manger seul (il ne lui reste plus aucune force), alors il faut l’aider;
  • le troisième jour, il est permis de manger du beurre et du pain de blé dur. Ceci est en plus des produits énumérés ci-dessus;
  • à partir du jour 4, le patient peut élargir progressivement son menu en ajoutant divers produits. Bien entendu, toutes les actions doivent être coordonnées avec votre médecin.

Comment manger après la chirurgie

Au cours de la période de récupération qui suit l’élimination de l’annexe, il est extrêmement important de suivre toutes les recommandations du médecin et de l’informer de tout symptôme suspect pouvant survenir. L'utilisation d'aliments nocifs, de tabac et d'alcool devrait être abandonnée, car cela ne ferait que ralentir le processus de guérison. Un traitement approprié accélérera non seulement le processus de récupération, mais préviendra également les complications graves.

Ces produits devront être abandonnés.

Complications de l'appendicite

Malgré le développement de la médecine moderne, il n’est pas toujours possible d’éviter des conséquences graves. Ne pas suivre les recommandations du médecin ou commettre des erreurs pendant la chirurgie peut entraîner diverses complications, notamment:

    saignements internes, ce qui affectera négativement le travail du système cardiovasculaire. Une suture ou une inattention incorrecte du chirurgien qui a effectué l'opération peut provoquer une perte de sang;

Classification des complications postopératoires

Le développement de processus adhésifs dans l'abdomen conduit souvent à des fistules. Cela nécessite un traitement supplémentaire. Il convient de noter que la plupart des complications peuvent être évitées en suivant toutes les prescriptions du médecin pendant la période de récupération.

Qu'est-ce que l'appendicite? Où est-il situé? Traitement, symptômes et signes d'appendicite

À la naissance, chaque personne a un processus du caecum - annexe. Ce corps reste un mystère pour les médecins. Au siècle dernier, il avait été décidé de l'enlever "à l'avance" pour prévenir les appendicites aiguës et moins souvent chroniques. Les médecins insistent maintenant pour que cette pratique soit abandonnée pour de nombreuses raisons. L'inflammation de l'appendice est une maladie grave qui est presque toujours traitée chirurgicalement. La forme chronique est beaucoup moins commune. Tout le monde a besoin de savoir où se trouve l'appendicite, les premiers signes de la maladie.

Qu'est-ce que l'appendicite?

L'appendice vermiforme du rectum est présent depuis la naissance dans le corps. Dans de nombreuses situations, l'inflammation de cet organe se produit spontanément, sans conditions préalables évidentes, se développe sous la forme d'une maladie aiguë. L'appendicite chez les femmes est souvent confondue avec des maladies gynécologiques - inflammation aiguë de l'ovaire, grossesse extra-utérine, d'où l'importance d'un diagnostic rapide et adéquat.

Après quelques heures, l'état du patient devient critique et met sa vie en danger. Pour cette raison, depuis l’invention des antibiotiques dans les années trente et quarante du siècle dernier et jusqu’à la fin du siècle, les médecins ont presque insisté: pour supprimer préventivement (mesures prises avant le déclenchement d’un dysfonctionnement) le processus vermiforme.

Mais maintenant, cet avis médical est considéré comme obsolète. Bien que l'appendicite soit toujours une affection grave et potentiellement fatale, les gastro-entérologues ne recommandent pas de retirer le processus intestinal non inflammatoire. Cela est dû au fait que l'organe a longtemps été considéré comme un rudiment, hérité des ancêtres des hommes des cavernes, mais que la personne ne possède pas d'organes «supplémentaires».

Une annexe est nécessaire comme:

  1. Élimination d'une partie de la substance "en réserve".
  2. Les bactéries symbiotiques vivent dans l'annexe.
  3. Avec l'aide de l'annexe, le corps est restauré si les principales colonies meurent.

Ainsi, l’annexe sert de protection contre la dysbactériose - un diagnostic assez courant dans le monde moderne. Toutefois, la chirurgie est toujours considérée comme la seule option de traitement acceptable pour l’appendicite aiguë, une affection caractérisée par une inflammation de l’annexe du cæcum. Dans de rares cas, une forme morbide de la maladie est observée - la soi-disant appendicite chronique, contrairement à aiguë, ce n'est pas une indication pour une chirurgie abdominale immédiate.

Où est l'appendicite?

La localisation de l'annexe est difficile pour une personne sans formation médicale. Cela est dû au fait que les intestins, contrairement aux organes «fixés» à leur place - le cœur, les poumons, le foie, sont en plastique, les boucles peuvent se déplacer dans la cavité abdominale.

Les facteurs suivants influencent la localisation exacte:

  • étage;
  • l'âge;
  • la croissance;
  • une constitution - chez les gens maigres d'une boucle sont distribués plus librement, au plus se trouve "plus étroitement";
  • caractéristiques individuelles.

L'intestin est distribué de manière compacte à l'intérieur du corps. Plus la personne est complète, plus les boucles se rapprochent, plus l'appendice sera élevé. La croissance affecte également ce facteur - chez les enfants, les personnes faibles ont moins d'espace physique dans la cavité abdominale et le sexe. Les femmes ont également une anatomie plus "dense" des anses intestinales, car il devrait y avoir de la place pour les ovaires, l'utérus et d'autres organes gynécologiques dans la cavité abdominale. En conséquence, chez les hommes, les boucles sont un peu plus librement.

Cependant, les signes de l'appendicite étant assez caractéristiques, vous pouvez déterminer indépendamment la localisation du processus du caecum. Normalement, cet organe n'est pas ressenti de quelque manière que ce soit, la personne ne «sait» pas que son existence existe. La nécessité de savoir de quel côté de l’appendicite se situe est liée à la visite opportune chez le médecin. La vie d’une personne peut dépendre d’un autodiagnostic préalable.

Si une douleur survient, l'appendice est «recherché» comme ceci:

  1. Verticalement - Déterminez la localisation à droite. C’est à cet endroit que l’appendicite est le plus souvent retrouvée.
  2. Divisez mentalement la cavité abdominale en deux parties horizontales. Fixez la paume sous le nombril à droite.
  3. C'est l'emplacement approximatif du processus du caecum, qui provoque une maladie appelée appendicite.

Il faut comprendre que la taille du mésentère, la quantité de graisse viscérale (interne) et d’autres facteurs affectent considérablement le déplacement de l’appendice. D'autre part, lors d'une inflammation, la douleur n'est pas localisée à un moment donné, elle peut évoluer de manière significative. Par conséquent, toute douleur abdominale chez une personne qui n'a pas été opérée pour une appendicite aiguë est toujours principalement suspecte de la maladie. Un diagnostic qualifié permet de diagnostiquer avec précision, mais symptomatique.

Raisons

L'inflammation de l'appendice caecum se produit spontanément. Pour le moment, il n'y a pas de raison précise qui provoque une affection aiguë. La maladie est connue de l’humanité depuis des milliers d’années. Selon les historiens, les premières opérations de suppression de l’appendice ont été menées à l’âge de la pierre. Dans les temps anciens, ils sont devenus monnaie courante, même s'ils menaçaient encore la vie en raison du manque de médicaments normaux connus à notre époque.

Parmi les facteurs susceptibles de provoquer, divers gastro-entérologues et chirurgiens mentionnent les suivants:

  1. Facteur infectieux. Cette théorie reste dominante dans les milieux médicaux. Elle est associée au développement pathologique de la microflore opportuniste, sa prédominance sur le bénéfique. Normalement, les «bonnes» bactéries tuent les «ennemis» de l'intestin et, en annexe, figurent de nombreux microorganismes symbiotiques. Si cet équilibre est perturbé, le processus pathologique est démarré.
  2. La fermeture du portier. L'appendice aveugle est séparé du reste de l'intestin par le pylore, bien que beaucoup moins dense que celui qui sépare l'estomac et le début des boucles. Grâce au "gatekeeper", les bactéries peuvent se déplacer librement selon leurs besoins. Si cet accès est bloqué, la mort du bénéficiaire commence d'une part et la multiplication incontrôlée des malveillants de l'autre.
  3. Manque de nutrition. Les symbiotes qui vivent dans l'annexe existent aux dépens des ressources du corps humain. Ils reçoivent régulièrement de la nourriture et les déchets vont plus loin dans l'intestin pour être éliminés du corps avec d'autres toxines. Le manque de nourriture provoque également la mort massive des symbiotes.
  4. Stagnation du sang dans les vaisseaux de l'annexe. Le sang cesse de circuler et la nécrose tissulaire commence.

Ces facteurs décrivent le mécanisme de l'appendicite. D'autre part, si vous analysez ce qui aboutit exactement à des résultats indésirables, vous pouvez identifier des modèles similaires:

  1. Les personnes à risque de constipation sont à risque parce qu'elles ont des calculs fécaux. Le péristaltisme lent est lourd de blocage de l'appendice aveugle.
  2. L'appendicite chez les femmes se produit parfois dans le contexte d'infections d'organes gynécologiques, lorsque des bactéries nuisibles "se déplacent" des ovaires, des tubes ou de l'utérus vers d'autres parties du corps. Tout est situé à proximité et les infections chroniques peuvent subjectivement ne pas être ressenties pendant de nombreuses années.
  3. Les personnes souffrant d'entérite chronique, de gastrite, de colite et de toute autre maladie inflammatoire du tube digestif courent également un risque d'attaque d'appendicite aiguë.
  4. Les parasites intestinaux - en d’autres termes, les vers ou les protozoaires provoquent une obstruction dans certaines zones. Le processus vermiforme leur sert souvent de "victime".
  5. Mauvaise nutrition. La suralimentation, l’abondance de fibres grossières, d’aliments gras et d’autres aliments difficiles à digérer peuvent provoquer une crise d’appendicite.

Cependant, dans la très grande majorité des cas, les causes restent inconnues et la maladie appartient à la forme idiopathique, c’est-à-dire qu’elle survient «par elle-même». Une situation d'urgence à ne pas manquer est caractérisée par des symptômes vifs qui ne manqueront pas d'attirer l'attention du patient. La prévention est réduite au maintien du bon fonctionnement des intestins, à une alimentation raisonnable sans excès, au traitement rapide des infections internes.

Symptômes de l'appendicite

Toutes les maladies de l'estomac, des intestins, du foie et d'autres organes internes peuvent donner des symptômes similaires. Cependant, les signes d'appendicite sont encore assez caractéristiques, d'autant plus que, de ce point de vue, la maladie a été très bien étudiée. Pour déterminer le développement du processus pathologique dans l'annexe du caecum peut être à partir de signes précoces.

Vous devriez examiner attentivement les points suivants:

  1. Douleur intense N'oubliez pas que la localisation n'est pas une question de principe: l'appendicite a tendance à «capter» toute la cavité abdominale pour donner une irradiation à d'autres zones. Déterminer où se trouve l'annexe est uniquement facultatif.
  2. La douleur augmente constamment et augmente considérablement avec le mouvement. Toute la longe, le dos et le sternum peuvent être impliqués. Dans certains cas, la douleur est ressentie dans les jambes.
  3. Symptôme Sitkovsky - une technique de diagnostic populaire, est que lorsque l'appendicite augmente, la douleur augmente si vous vous allongez sur le côté gauche.
  4. Symptôme Mendel - un autre critère de diagnostic caractéristique. Si vous appuyez sur la région iliaque à droite, où se trouve le processus, puis que vous le relâchez brusquement, il se produit une forte attaque de douleur.
  5. Joint la nausée, la diarrhée. Il peut être simple, les masses fécales ont un aspect normal ou jaunâtre.
  6. Mictions fréquentes sur le fond de la douleur abdominale. Le même symptôme est caractéristique de l'inflammation gynécologique chez la femme. Un diagnostic qualifié est donc nécessaire.
  7. La température corporelle monte à 38-39 degrés.
  8. La langue est recouverte d'une fleur jaunâtre, la personne a une odeur putride de la bouche.

Même l'un de ces symptômes est une raison pour appeler immédiatement une ambulance. Dans les premiers stades de l'inflammation, l'ablation du processus du rectum est une simple chirurgie abdominale, qui ne provoque presque jamais de complications. D'un autre côté, si l'on souhaite «se passer de soi», le processus pathologique se développe. En quelques heures, le tissu nécrotique peut éclater, provoquant l'entrée d'une quantité énorme de bactéries pathogènes dans la cavité abdominale. La péritonite se développe, ce qui conduit encore souvent à la mort.

Une forme rare de la maladie est l'appendicite chronique. Cela implique que l'inflammation de l'appendice n'est pas purulente, il n'y a pas d'obstruction, seules des perturbations partielles du fonctionnement de cet organe sont observées. Les médecins de la "vieille école" préfèrent supprimer de telles annexes - sur le principe "il n'y a pas d'organe dangereux - il n'y a aucun risque pour la vie du patient". Cependant, les médecins modernes peuvent recommander un traitement conservateur.

Traitement

L'appendicectomie, c'est-à-dire l'élimination complète de l'appendice, constitue le seul traitement possible pour la forme aiguë de la maladie. En dépit des fonctions utiles prouvées, l'absence de cet organe n'a pratiquement aucun effet sur la qualité de la vie humaine, n'oblige pas à adhérer à une alimentation à vie.

À propos de l'opération, vous devez savoir que:

  • plus le diagnostic est fait rapidement et le patient est sur la table d'opération, mieux c'est;
  • l'appendicite purulente et nécrotique est plus dangereuse que la simple;
  • chaque heure de retard est semée de péritonite, car l’appendice peut se rompre à tout moment;
  • il est interdit de manger ou de boire pendant la journée après l'opération;
  • le patient est gardé environ une semaine à l'hôpital.

Les méthodes de retrait modernes ont rendu l'opération aussi simple et non traumatisante que possible. Il est pratiqué dans les cas bénins sous anesthésie locale. En général, il n'est nécessaire que pour les formes sévères, en particulier s'il y a des adhérences ou si une peritonite a déjà commencé. Le patient reçoit un traitement antibiotique 7 à 10 jours après la chirurgie, selon la prescription du médecin.

Pour la majorité absolue des patients, le retrait de l'appendice devient un épisode de la vie que les gens oublient rapidement. Le principe de base au moindre soupçon d'inflammation de l'appendice - appelez immédiatement une ambulance, car le diagnostic est également assez simple pour les professionnels.