Principal / Pancréatite

Symptômes de la gastrite atrophique

Pancréatite

La gastrite atrophique chronique est un type de gastrite dans lequel la muqueuse gastrique est sensiblement plus fine.

L'étiologie de la gastrite atrophique chronique n'est pas complètement connue. Les scientifiques suggèrent que le développement des symptômes de la gastrite atrophique nécessite une "poussée" - des dommages chimiques ou mécaniques à la muqueuse gastrique dus à une alimentation trop acide et épicée, à une nourriture grossière et mal mâchée, ainsi qu'à une alimentation excessive. Dès que les dommages primaires à la paroi de l'estomac se produisent, des processus auto-immuns sont déclenchés dans le corps, provoquant des dommages secondaires.

La gastrite atrophique chronique se développe sur le fond d'un dysfonctionnement du système immunitaire. Il y a une diminution de la production d'immunoglobuline A, le corps commence à produire des anticorps contre les cellules glandulaires productrices d'acide chlorhydrique, ainsi que contre les cellules productrices de gastromucoprotéine, une substance qui fait partie de la barrière protectrice de la paroi de l'estomac (facteur de Castle). À la suite de la mort des cellules glandulaires et protectrices, une gastrite atrophique chronique se produit.

À la suite du processus atrophique, les cellules pariétales sont responsables de la production d’acide chlorhydrique, de gastromucoprotéines et de pepsinogènes - enzymes impliquées dans le processus de digestion. L'une de ces enzymes, la gastromucoprotéine, régule l'absorption de la vitamine B12. En raison de la réduction du nombre de gastromucoprotéines, l'absorption de la vitamine B12 est très difficile; par conséquent, l'un des symptômes de la gastrite atrophique chronique est l'anémie par déficit en vitamine B12.

Les principaux symptômes de la gastrite atrophique:

  • lourdeur dans l'estomac, surtout après avoir mangé;
  • pas de douleur à l'estomac;
  • éructations avec un arrière-goût amer;
  • brûlures d'estomac;
  • perte d'appétit progressive;
  • perte de poids importante;
  • constipation ou diarrhée;
  • grondement et gargouillis dans l'estomac;
  • faiblesse, vertiges après avoir mangé.

Au fur et à mesure que l'atrophie de la muqueuse gastrique augmente, il se produit une violation de l'absorption dans l'estomac des substances corporelles nécessaires, les vitamines A et C. En conséquence, la vue d'une personne se détériore, la peau devient pâle et sèche, des saignements des gencives, des cheveux tombent, des ongles deviennent exfoliés et deviennent cassants.

Principaux symptômes et traitement de la gastrite atrophique chronique

La gastrite atrophique est une gastrite avec un amincissement de la membrane muqueuse, une diminution du nombre de glandes et une insuffisance sécrétoire de l'estomac. Les principaux symptômes de la maladie sont des plaintes de lourdeur, de débordement dans l'estomac après avoir mangé.


Le concept de gastrite atrophique chronique

La gastrite atrophique chronique est une gastrite caractérisée par une diminution importante de la muqueuse gastrique.

Les causes de la gastrite chronique atrophique ne sont pas entièrement comprises. On croit que le développement d'une telle gastrite nécessite de commencer à endommager la muqueuse gastrique, ce qui peut se produire avec une alimentation excessive, des aliments épicés ou acides, des aliments grossiers et d'autres effets. Après les lésions primaires de la muqueuse, un mécanisme héréditaire de processus auto-immuns commence.

La gastrite chronique atrophique est accompagnée d'un manque du système immunitaire du corps.


Symptômes de la gastrite atrophique chronique

Le processus atrophique commence dans les parties de l'estomac où se concentrent les cellules pariétales. Ceci est le corps et le bas de l'estomac. La défaite de ces cellules conduit à une forte diminution de la sécrétion d'acide chlorhydrique, de pepsinogène, de gastromucoprotéine - les enzymes principales. Qui sont impliqués dans le processus de digestion. La gastromukoprotéine est également responsable de l'absorption de la vitamine B12 dans l'estomac. En réduisant sa quantité dans l'estomac, l'absorption de vitamine B12 diminue et une anémie par déficit en B12 se développe.

Les patients atteints de gastrite chronique atrophique se plaignent de lourdeur dans l'estomac et de débordement de l'estomac après avoir mangé. Les douleurs à l'estomac sont beaucoup moins fréquentes. Après un repas, il se produit une bulle d'air et, au fil du temps, une bulle apparaît comme un arrière-goût amer ou pourri. Les brûlures d'estomac se produisent. L'appétit du patient diminue progressivement et, en cas d'atrophie grave de la membrane muqueuse et de diminution de la fonction sécrétoire de l'estomac, une perte de poids importante peut survenir. Des inquiétudes du patient émanant des intestins grondant, des gargouillis dans l'estomac peuvent provoquer une constipation, alternant avec une diarrhée. Parfois après la réception

Les patients atteints de gastrite chronique atrophique se plaignent de lourdeur dans l'estomac et de débordement de l'estomac après avoir mangé. Les douleurs à l'estomac sont beaucoup moins fréquentes. Après un repas, il se produit une bulle d'air et, au fil du temps, une bulle apparaît comme un arrière-goût amer ou pourri. Les brûlures d'estomac se produisent. L'appétit du patient diminue progressivement et, en cas d'atrophie grave de la membrane muqueuse et de diminution de la fonction sécrétoire de l'estomac, une perte de poids importante peut survenir. Des inquiétudes du patient émanant des intestins grondant, des gargouillis dans l'estomac peuvent provoquer une constipation, alternant avec une diarrhée. Parfois, après un repas, il peut y avoir une faiblesse, une transpiration, des vertiges.

Au fil du temps, l’absorption dans l’estomac et les intestins des divers nutriments nécessaires au corps est perturbée. Une peau sèche et une déficience visuelle due à une carence en vitamine A, un blanchiment dû à une anémie se développent. Un manque de vitamine C peut provoquer des saignements des gencives. Perte de cheveux accrue, deviennent des ongles cassants.


Diagnostic et traitement de la maladie

Le diagnostic de gastrite atrophique est établi par radiographie (fluoroscopie gastrique), gastroscopie (fibrogastroduodénoscopie) et histologique. Etude de l'état fonctionnel de l'estomac - détection de l'estomac, pH-métrie intragastrique. Un examen immunologique du sang est indiqué.

Le traitement de la gastrite atrophique chronique doit être individuel et prescrit en tenant compte du stade de la maladie, de l’état de la fonction de sécrétion de l’estomac.

Tout d'abord, il est recommandé au patient de bien se nourrir. Au cours d'une exacerbation, un régime est prescrit avec un nettoyage mécanique, thermique et chimique de la membrane muqueuse. Les aliments doivent être hachés, sans fibres grossières, cuits à la vapeur. Les plats chauds et froids sont exclus. Il est recommandé de prendre la nourriture sous forme de chaleur.

Produits de la muqueuse gastrique exclus et irritants - acides, épicés, frits, fumés, salés. Il est interdit de consommer des boissons gazeuses et alcooliques, des glucides facilement digestibles (bonbons, gâteaux, chocolat), des épices, des sauces, des cornichons, des conserves. La préférence est donnée à la viande et au poisson bouillis, aux céréales, aux soupes épaisses sur un bouillon en vrac, aux produits laitiers non acides, aux légumes et aux fruits bouillis. Sous forme de boisson consommée gelée, mousses, thé faible, gelée, eau minérale, cacao. Le café est interdit.

Des médicaments anticholinergiques sont prescrits (platifilline, gastrotépine, métacine), des médicaments antispasmodiques (halidor, papavérine, buscopan, no spa). Pour éliminer les violations de la fonction motrice de l'estomac, on utilise Reglan, motilium.

Si des processus atrophiques dans l'estomac ont entraîné l'absence totale d'acide chlorhydrique et de pepsinogène, un traitement substitutif est prescrit - suc gastrique naturel, pepsidil, acidine-pepsine, abomin. Panzinorm, mezim, creon, pankurmen sont utilisés. Parfois, le patient doit utiliser ces médicaments à vie. Des préparations de vitamines sont prescrites. En cas d'anémie, de la vitamine B12 et de l'acide folique sont nécessaires. Le patient est recommandé un traitement de spa dans le profil gastro-entérologique de sanatoriums.

Selon l'article "Gastrite atrophique chronique"

Gastrite atrophique chronique: symptômes, traitement et régime

Il existe différentes formes et sévérité d'inflammation de la muqueuse gastrique. Et, dans de rares cas, la gastrite superficielle peut être considérée comme une forme relativement inoffensive. La gastrite atrophique chronique est donc une maladie très grave, qui présente toutes les conditions préalables à la transformation en métaplasie et même en oncologie.

La muqueuse gastrique est normale

À l'intérieur, l'estomac est tapissé d'une membrane muqueuse mince et délicate constituée de cellules épithéliales et de glandes gastriques qui se divisent activement. Normalement, la muqueuse est rose clair, pliée, brillante.

Les cellules de la coque interne sont différenciées par fonction. Les cellules tégumentaires sont responsables du renouvellement de l'épithélium, de la production de mucus, des prostaglandines, des cellules pariétales pour la production de HCl. Les glandes ont une structure complexe et leur tâche principale est de produire de l’acide chlorhydrique, du pepsinogène, des substances biologiquement actives et hormonales qui, se mélangeant au mucus, forment le suc gastrique.

En un jour, la production de suc gastrique chez un adulte sans pathologie du tractus gastro-intestinal peut atteindre 2 litres. Les glandes travaillent intensément et leur nombre dans le mucus sain est impressionnant - des millions.

Grâce au travail bien coordonné de nombreuses cellules et glandes de la paroi interne de l'estomac, la digestion, la digestion des aliments, l'action bactéricide du suc gastrique sont assurées, l'absorption de la vitamine B12, la production d'une quantité suffisante de substances biologiquement actives, d'enzymes, de substances de nature hormonale.

Atrophie - c'est quoi

Sous l'influence de nombreuses causes et facteurs muqueux traumatiques, les glandes disparaissent pour être remplacées par des sections de tissu conjonctif. Les cellules de la coquille interne vieillissent, cessent de fonctionner pleinement et meurent. En même temps, leur division mitotique ralentit, la mise à jour est perturbée.

Le terme "atrophie" signifie la perturbation du fonctionnement normal, de la nutrition. L'atrophie de la muqueuse gastrique entraîne inévitablement une diminution de la production de suc gastrique, une augmentation de l'acidité entraînant une augmentation du pH, une digestion insuffisante des aliments et un ralentissement de la fonction d'évacuation, un arrêt de l'absorption de la vitamine B12 et une diminution de la production de facteur interne de Castle, ainsi que d'autres hormones et enzymes importantes.

La muqueuse atrophique est capable de dégénérer en épithélium intestinal (métaplasie), en mutant, en muté (dysplasie gastrique) ou en croissance excessive. Ces troubles, définis de manière endoscopique, sont des «sonneries d’alarme» pour le patient: changements précancéreux.

La possibilité de dégénérescence de cellules gastriques altérées en cancer est la principale, mais nullement la seule raison pour laquelle vous ne devez pas nuire à la gravité du diagnostic de gastrite atrophique, même si cela ne se manifeste pas cliniquement.

La coquille modifiée microscopiquement atrophique semble amincie, pâle, avec des zones de cellules remplacées ou modifiées. Le processus pathologique peut couvrir à la fois les lésions individuelles et la membrane muqueuse entière.

Les causes de la maladie

Il y a deux causes principales qui sont le plus souvent la cause de la maladie:

  1. développement du processus auto-immun
  2. infection par la bactérie Helicobacter rulori

Ce sont ces raisons qui, dans la plupart des cas, entraînent des modifications atrophiques de la muqueuse gastrique.

Un certain nombre de facteurs, à la fois externes et internes, «préparent le terrain» à la maladie, contribuent à son émergence, à la progression ou à l'aggravation d'une gastrite existante avec une atrophie.

Facteurs externes

  • Erreurs de nutrition: régime alimentaire irrégulier, consommation d'aliments trop chauds ou trop froids, épices, cornichons, sauces, sodas, mastication insuffisante de la grosseur dans la bouche, nourriture sèche.
  • Abus de boissons alcoolisées. L'usage systématique d'alcool entraîne des modifications inflammatoires de la muqueuse gastro-intestinale au début de nature superficielle, puis conduit au développement de son atrophie.
  • Le tabagisme Une dépendance permanente au tabac provoque, entre autres maladies, une pathologie dont le nom éloquent est «gastrite du fumeur». La nicotine, le goudron, corrode la membrane protectrice de l'estomac, altère les processus de digestion, viole l'acidité.
  • Médicaments. L'utilisation à long terme, ainsi qu'une dose unique de doses importantes de médicaments tels que l'aspirine, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les médicaments contenant de la réserpine, le chlorure de potassium, provoque des lésions de la membrane muqueuse et le développement d'une inflammation.
  • Risques professionnels. Les vapeurs toxiques, les poussières, les acides, les alcalis et d'autres facteurs de production affectent négativement l'organisme tout entier et l'estomac en particulier, affaiblissant les défenses de l'organisme.

Facteurs internes

Les facteurs internes contribuant à la survenue de la maladie comprennent ceux qui existent chez un patient particulier. Ce sont des maladies chroniques ou des processus pathologiques dans le corps qui affectent directement ou indirectement le tractus gastro-intestinal. Ceux-ci incluent:

  • Foyers d'infection chroniques (sinusite purulente, amygdalite, dents carieuses, maladies respiratoires)
  • Maladies des organes abdominaux (cholécystite, hépatite, entérite, colite intestinale). Dans ces maladies, la fonction motrice et d'évacuation du tube digestif en souffre: un reflux duodénogastrique de l'intestin grêle vers l'estomac est possible, avec une atteinte de la muqueuse par le contenu du duodénum. Ces phénomènes provoquent des modifications inflammatoires de la paroi interne de l'estomac.
  • Pathologie endocrinienne. Les maladies associées à une déficience ou à un excès d'hormones affectent toujours négativement tous les organes et systèmes du corps, y compris l'estomac. L'insuffisance surrénalienne chronique, la maladie de Cushing, la DTZ et le diabète sucré sont des maladies qui entraînent, dans un grand pourcentage de cas, une diminution de la fonction de sécrétion des glandes et des cellules gastriques et un développement de modifications atrophiques.
  • Maladies d'échange (goutte, obésité).
  • Intoxication endogène (insuffisance rénale chronique, insuffisance hépatique).

Mécanisme de maladie auto-immune

L'impulsion pour le développement de processus auto-immuns causant des maladies n'est pas établie de manière fiable. Cette affection est souvent due à une prédisposition héréditaire.

Il est connu que des auto-anticorps sont produits dans ses propres cellules pariétales, concentrées principalement dans le corps de l’estomac et dans son fond d'œil, et qu'ils détruisent également la gastro-protéine, une substance produite par les cellules de l'estomac et formant un complexe avec la vitamine B12, nécessaire à l'absorption de la vitamine dans l'intestin.

Les mécanismes qui détruisent leurs propres cellules sont des pathologies du système immunitaire. En raison de perturbations immunitaires, les anticorps détruisent spécifiquement les cellules pariétales. La réduction de leur nombre et de leur activité fonctionnelle entraîne une diminution de la production d'acide chlorhydrique, de suc gastrique et d'enzymes.

Les anticorps endommagent sélectivement la gastro-protéine ou le facteur Kastla, ce qui explique pourquoi la vitamine B12 n'est pas absorbée dans l'intestin et le patient développe très vite une clinique de traitement de l'anémie par carence en vitamine B12.

Le mécanisme auto-immun de la maladie se caractérise par le fait que le processus d’inflammation qui commence dans la région du corps de l’estomac se propage très rapidement et recouvre de manière diffuse toute la membrane muqueuse. Mais l’atrophie prédominante dans le mécanisme de dommage auto-immun est caractéristique du fond et du corps de l’estomac. L'antre est moins commun.

Chez les personnes âgées de plus de 50 ans, on observe souvent un processus d’atrophie auto-immune actif et progressant rapidement.

Le développement de la maladie due à une infection à Helicobacter pylori

La bactérie N. rulori est responsable du développement de lésions chroniques atrophiques de la muqueuse gastrique. L'infection à Helicobacter pylori se produit avec des aliments contaminés par des bactéries, via la salive, des outils insuffisamment transformés pour l'application de méthodes de diagnostic endoscopique (par exemple, FGDS).

La bactérie, pénétrant dans l'estomac, commence à produire ses propres enzymes, sous l'action de laquelle HCl est neutralisé, l'urée se décompose en ammoniac et en dioxyde de carbone, ce qui modifie le pH de l'environnement acide en alcalin, ce qui est optimal pour la survie du microorganisme.

La bactérie se multiplie activement, libère des substances qui réduisent la viscosité du mucus gastrique, détruit les cellules de l'épithélium elles-mêmes et leur barrière protectrice.

La présence d'un grand nombre d'hélicobactéries induit la production de macrophages et de leucocytes - cellules de l'inflammation, puis les cellules du système immunitaire sont activées - les cellules T-helper. L'inflammation devient non seulement locale mais également systémique, avec la production d'anticorps, d'interleukines et d'immunoglobulines.

La gastrite chronique, provoquée par une infection à Helicobacter pylori, est d'abord localisée dans l'antre de l'estomac. Au cours des stades ultérieurs, le processus inflammatoire recouvre le corps et le fond avec le développement d'un processus atrophique diffus.

Aux dernières étapes de profondes modifications atrophiques, la cause de la maladie est Helicobacter pylori, elle n’a pas été détectée dans l’étude. Cela est dû au fait que les cellules de l'épithélium se sont complètement transformées et ont perdu des récepteurs auxquels N. rulori pourrait se fixer.

Symptômes de la maladie

Au début, le développement des symptômes cliniques de la maladie peut ne pas être du tout. Au fur et à mesure que la maladie progresse et que de plus en plus de zones muqueuses sont impliquées dans le processus d'atrophie, des symptômes apparaissent qui caractérisent à la fois les troubles digestifs locaux et les troubles systémiques associés au développement d'une anémie déficiente en vitamine B12 et de processus auto-immuns.

Les symptômes caractéristiques indiquant une diminution de la fonction acide de l'estomac et une augmentation du pH-environnement de sa lumière seront les suivants:

  • lourdeur, sensation de plénitude dans l'épigastre après avoir mangé
  • douleur dans l'estomac terne, caractère tirant
  • éructations d'air ou de pourriture
  • perte d'appétit
  • symptômes dyspeptiques: augmentation des gaz, grondements dans l'abdomen, tendance à l'affaiblissement de la chaise

En raison de la production réduite de HCl, les glucides, sans être soumis à un fractionnement adéquat, pénètrent dans l'intestin, où ils sont très rapidement absorbés. Avec l'absorption instantanée de grandes quantités de sucres associés au syndrome de dumping en développement, qui se manifeste cliniquement forte faiblesse, transpiration, épisodes de vertiges après avoir mangé.

En raison de modifications atrophiques des cellules et des glandes gastriques, il n’est pas possible d’absorber correctement les nutriments contenus dans les aliments. La réduction, voire la disparition du facteur interne Kasla, menace de stopper l'absorption de la vitamine B12 et le développement du syndrome anémique. Ces troubles provoquent des symptômes pathologiques généraux:

  • pâleur de la peau, sécheresse, desquamation, pigmentation
  • l'apparition dans les coins de la bouche "zayedov", saignement des gencives
  • perte de poids
  • douleur et sensation de brûlure dans la bouche et la langue
  • manifestations asthéno-névrotiques: irritabilité, labilité de l'humeur, dépression, faiblesse, diminution des performances

Traitement de gastrite atrophique chronique gastrite

Il est impératif de traiter cette pathologie de l'estomac. Tout d'abord, le traitement doit commencer par l'élimination de la cause de la pathologie, ainsi que par la prévention de l'impact de facteurs provoquants possibles.

Les patients souffrant de gastrite chronique et présentant des signes d'atrophie devraient cesser de boire de l'alcool, cesser de fumer, tenter d'éliminer les facteurs de stress, réhabiliter les foyers d'infection chronique, stabiliser le système endocrinien et guérir / remettre la maladie en affectant indirectement la progression de la gastrite.

L'hospitalisation à l'hôpital est indiquée chez les patients présentant une exacerbation prononcée de la maladie aux fins de traitement, ainsi que dans les situations nécessitant un diagnostic plus précis.

L'éradication de l'infection à Helicobacter pylori est nécessaire en cas de détection de bactéries (généralement dans le corps de l'estomac).

En période d'exacerbation, un traitement anti-inflammatoire (venter, sucralfate, plantaglucid) est prescrit et, si la fonction de sécrétion est insuffisante, un traitement de substitution. Auparavant, le traitement par le suc gastrique, la pepsine, était largement utilisé. Actuellement, les médicaments suivants sont plus populaires: panzinorm, abomin, acidin-pepsine.

Pour faciliter la digestion, des préparations enzymatiques sont prescrites: créon, pancréatine, mezim-forte, festive, cholenyme.

Lorsque la clinique souffre d’une carence en vitamine B12, la cyanocobalamine est traitée conformément au schéma. Avec le développement possible de l'anémie ferriprive, prescrire le ferroplex, tardiferon, la conférence, suivi du contrôle des paramètres cliniques et biochimiques généraux.

Régime alimentaire

Dans le traitement des modifications atrophiques de la muqueuse gastrique, il est important de suivre un régime alimentaire qui épargne l'organe malade.

Il est nécessaire d’exclure les aliments épicés et irritants, le café et le thé forts et l’alcool. Dans la période aiguë, la vaisselle doit être en purée ou liquide pour faciliter la digestion. Recommandé pour recevoir du porridge muqueux, des soupes maigres, des kissels, des œufs à la coque, des omelettes, du fromage cottage.

Les patients présentant une production insuffisante d'HCl et de suc gastrique sont invités à exclure le pain noir, les produits à base de farine, la viande frite, les raisins.

Il est nécessaire de manger des aliments en petites portions, de manière fractionnée, 5 à 6 fois par jour, sans surcharger l'estomac.

Malgré les restrictions alimentaires, la nutrition doit être équilibrée, avec une valeur énergétique suffisante - 2200-2500 kcal.

Traitement des remèdes populaires

Les médecins recommandent que les patients, avant de commencer à traiter la maladie avec les méthodes traditionnelles, consultent un spécialiste. Un traitement avec des herbes et d'autres moyens de médecine alternative n'exclut pas le développement d'effets secondaires et de complications, malgré la composition apparemment naturelle et le manque de "chimie".

Les herboristes recommandent de recevoir des honoraires basés sur des herbes et des plantes ayant une activité anti-inflammatoire, qui augmentent la capacité de sécrétion de la muqueuse gastrique. Ces collections comprennent des fleurs de souci, des racines de chicorée, des fruits de fenouil, des graines d’avoine, des racines de pissenlit, de l’herbe de millepertuis et des fleurs de tansy.

Les suppléments à base de plantes sont mieux achetés à la chaîne de pharmacie. Le soir, verser 2 à 3 cuillères à soupe de la collection dans un thermos, verser 500 ml d'eau bouillante. Laissez reposer toute la nuit et prenez 150 à 200 ml le lendemain, une demi-heure avant les repas. Effectuer un traitement sans aggravation.

Les bonnes critiques parmi les adeptes de la médecine non conventionnelle ont mérité la teinture d'absinthe comme moyen de stimuler l'appétit, ainsi que de traiter le jus de chou fermenté, à prendre un verre 4 fois par jour après les repas et une demi-tasse l'estomac vide le matin.

Gastrite atrophique chronique

Gastrite atrophique chronique

La gastrite atrophique chronique est une gastrite caractérisée par une diminution importante de la muqueuse gastrique.

Les causes de la gastrite chronique atrophique ne sont pas entièrement comprises. On croit que le développement d'une telle gastrite nécessite de commencer à endommager la muqueuse gastrique, ce qui peut se produire avec une alimentation excessive, des aliments épicés ou acides, des aliments grossiers et d'autres effets. Après les lésions primaires de la muqueuse, un mécanisme héréditaire de processus auto-immuns commence.

La gastrite chronique atrophique est accompagnée d'un manque du système immunitaire du corps. Il s'agit d'un manque de production d'immunoglobuline A sécrétoire. De plus, des anticorps sont formés contre des cellules spécifiques de l'estomac, qui produisent de l'acide chlorhydrique, des anticorps contre la gastro-protéine (facteur de Castle), le composant principal de la barrière protectrice de l'estomac. Les anticorps détruisent les cellules des glandes de l'estomac. Il en résulte une atrophie de la muqueuse gastrique.

Les causes

Le médicament ne peut pas encore établir les raisons spécifiques pour le développement de la gastrite atrophique, mais les facteurs de risque indirects sont les processus inflammatoires chroniques de l'estomac, les maladies concomitantes du tractus gastro-intestinal, ainsi que les inévitables changements naturels inévitables liés au vieillissement chez les personnes âgées.

Les symptômes

Le processus atrophique commence dans les parties de l'estomac où se concentrent les cellules pariétales. Ceci est le corps et le bas de l'estomac. La défaite de ces cellules conduit à une forte diminution de la sécrétion d'acide chlorhydrique, de pepsinogène, de gastromucoprotéine - les enzymes principales. Qui sont impliqués dans le processus de digestion. La gastromukoprotéine est également responsable de l'absorption de la vitamine B12 dans l'estomac. En réduisant sa quantité dans l'estomac, l'absorption de vitamine B12 diminue et une anémie par déficit en B12 se développe.

Les patients atteints de gastrite chronique atrophique se plaignent de lourdeur dans l'estomac et de débordement de l'estomac après avoir mangé. Les douleurs à l'estomac sont beaucoup moins fréquentes. Après un repas, il se produit une bulle d'air et, au fil du temps, une bulle apparaît comme un arrière-goût amer ou pourri. Les brûlures d'estomac se produisent. L'appétit du patient diminue progressivement et, en cas d'atrophie grave de la membrane muqueuse et de diminution de la fonction sécrétoire de l'estomac, une perte de poids importante peut survenir. Des inquiétudes du patient émanant des intestins grondant, des gargouillis dans l'estomac peuvent provoquer une constipation, alternant avec une diarrhée. Parfois, après un repas, il peut y avoir une faiblesse, une transpiration, des vertiges.

Au fil du temps, l’absorption dans l’estomac et les intestins des divers nutriments nécessaires au corps est perturbée. Une peau sèche et une déficience visuelle due à une carence en vitamine A, un blanchiment dû à une anémie se développent. Un manque de vitamine C peut provoquer des saignements des gencives. Perte de cheveux accrue, deviennent des ongles cassants.

Diagnostics

Le diagnostic de gastrite atrophique est établi par radiographie (fluoroscopie gastrique), gastroscopie (fibrogastroduodénoscopie) et histologique. Etude de l'état fonctionnel de l'estomac - détection de l'estomac, pH-métrie intragastrique. Un examen immunologique du sang est indiqué.

Types de maladie

Gastrite subatrophe: le processus d'atrophie de la muqueuse est dans la phase initiale

Gastrite focale: certaines zones (lésions) sont sujettes à des changements atrophiques. Le nombre de glandes diminue et est remplacé par un épithélium simple.

Gastrite auto-immune: prédisposition génétique, également provoquée par des maladies auto-immunes, telles que la maladie d'Addison, des troubles du fonctionnement de la glande thyroïde, accompagnés d'une anémie par déficit en B12.

Gastrite atrophique multifocale avec foyers d'hyperplasie: la plupart des glandes du département fundique meurent et sa membrane muqueuse est épuisée. En même temps, l'hyperplasie est plus caractéristique dans la région antarique. Ici se développe une gastrite hyperplasique, à la fois polypeuse et verruqueuse, hypertrophique, lymphocytaire, granulomateuse. Mais les changements métaplasiques de l'épithélium de type intestinal, c'est-à-dire les changements précancéreux, sont plus caractéristiques.

Traitement

Le traitement de la gastrite atrophique chronique doit être individuel et prescrit en tenant compte du stade de la maladie, de l’état de la fonction de sécrétion de l’estomac.

Tout d'abord, il est recommandé au patient de bien se nourrir. Au cours d'une exacerbation, un régime est prescrit avec un nettoyage mécanique, thermique et chimique de la membrane muqueuse. Les aliments doivent être hachés, sans fibres grossières, cuits à la vapeur. Les plats chauds et froids sont exclus. Il est recommandé de prendre la nourriture sous forme de chaleur.

Produits de la muqueuse gastrique exclus et irritants - acides, épicés, frits, fumés, salés. Il est interdit de consommer des boissons gazeuses et alcooliques, des glucides facilement digestibles (bonbons, gâteaux, chocolat), des épices, des sauces, des cornichons, des conserves. La préférence est donnée à la viande et au poisson bouillis, aux céréales, aux soupes épaisses sur un bouillon en vrac, aux produits laitiers non acides, aux légumes et aux fruits bouillis. Sous forme de boisson consommée gelée, mousses, thé faible, gelée, eau minérale, cacao. Le café est interdit.

Des médicaments anticholinergiques sont prescrits (platifilline, gastrotépine, métacine), des médicaments antispasmodiques (halidor, papavérine, buscopan, no spa). Pour éliminer les violations de la fonction motrice de l'estomac, on utilise Reglan, motilium.

Si des processus atrophiques dans l'estomac ont entraîné l'absence totale d'acide chlorhydrique et de pepsinogène, un traitement substitutif est prescrit - suc gastrique naturel, pepsidil, acidine-pepsine, abomin. Panzinorm, mezim, creon, pankurmen sont utilisés. Parfois, le patient doit utiliser ces médicaments à vie. Des préparations de vitamines sont prescrites. En cas d'anémie, de la vitamine B12 et de l'acide folique sont nécessaires.

Des complications

La gastrite atrophique présente un risque élevé de transformation en cancer de l'estomac.

Prévention

Le patient est recommandé un traitement de spa dans le profil gastro-entérologique de sanatoriums.

Gastrite atrophique: symptômes, diagnostic, traitement

La gastrite atrophique est un processus inflammatoire dans les muqueuses et les glandes de l'estomac. La présence de tels changements conduit à une réduction significative du nombre de cellules fonctionnant normalement.

L'atrophie des muqueuses et des glandes peut être caractérisée par le fait que l'on observe un changement dans les cellules de l'estomac, une violation de leur structure se produit progressivement, à la suite de quoi le processus de disparition et la fin des fonctions: la sécrétion d'enzymes, de mucus et l'absorption de nutriments par la nourriture.

En présence d'une forme chronique de gastrite atrophique, les symptômes de la pathologie sont dus à une réduction significative de la muqueuse gastrique, à une mauvaise digestion des produits et à une diminution de la production de suc gastrique.

Causes de la pathologie

La science moderne ne connaît pas encore les raisons spécifiques qui pourraient conduire au développement de la gastrite atrophique, mais parmi les facteurs de risque indirects figurent la présence de processus inflammatoires chroniques dans l'estomac, les pathologies secondaires du tube digestif et les changements naturels observés chez les personnes âgées (changements liés à l'âge):

Processus auto-immuns - la production d'anticorps dirigés contre les propres cellules de l'estomac (recouvrant), qui remplit la fonction de sécrétion d'acide chlorhydrique (on observe une nécrotisation des cellules et une diminution de la quantité d'acide). La formation d'anticorps dirigés contre la gastromucoprotéine est également possible. En raison de tels changements, la liaison de la gastromucoprotéine et de la vitamine B12 est altérée. Un autre type d'anticorps peut affecter les protéines qui se lient à la gastrine. Cela conduit à la mort des récepteurs et à une diminution de la production d'acide chlorhydrique.

Helicobacter pylori - augmentation de la reproduction des bactéries Helicobacter pylori dans l'estomac provoque un effet dévastateur sur la muqueuse gastrique. Mais ce type de bactérie existe également dans un estomac sain, sans provoquer de pathologie. Avec un certain nombre de facteurs provocants: malnutrition, diminution générale de l’immunité, irritants - l’activation de bactéries et le début du processus inflammatoire sont possibles.

Pathologies concomitantes du tractus gastro-intestinal, notamment l'entérocolite, la cholécystite et la pancréatite.

L'abus d'alcool peut provoquer une gastrite atrophique et alcoolique.

Intoxication chronique du corps avec de graves pathologies infectieuses.

Médicaments - La prise incontrôlée de divers produits pharmaceutiques peut affecter de manière significative l’état de la muqueuse gastrique.

Ce type de gastrite est considéré comme l’état précancéreux le plus dangereux. Dans le groupe d'âge après 50 ans, cette pathologie est enregistrée dans 60% des cas.

Signes de gastrite atrophique

Les symptômes de cette pathologie dépendent de la gravité du processus atrophique. Selon le degré d'intensité, ce type de gastrite peut être divisé en deux catégories: atrophique, hyperplasique, modérément prononcé et prononcé. Tout commence par la mort des tissus du corps et du bas de l'estomac, dans les zones où se trouvent les cellules pariétales. Lorsque le processus de destruction cellulaire devient particulièrement intense, il se produit une nette diminution de la sécrétion de pepsinogène, de gastromucoprotéine et d’acide chlorhydrique - les principales enzymes nécessaires à la digestion normale des aliments. Un manque de gastro-glucoprotéine peut affecter de manière significative l'apparition d'une anémie par carence en vitamine B12 chez les patients, car il est responsable de l'absorption de la vitamine B12.

Parmi les symptômes de la gastrite atrophique émettent:

Sensation de lourdeur et de surpeuplement dans l'estomac après avoir mangé.

Parfois, une douleur sourde dans l'estomac peut être présente.

Un symptôme courant est une éructation de l'air qui, lorsqu'elle est exprimée, s'accompagne de l'apparition d'une odeur pourrie de la bouche, de la sécheresse et de l'amertume de la bouche.

La diminution de l'appétit entraîne une diminution du poids corporel, au fil du temps, la progression du processus devient une cause d'épuisement.

La chaise devient instable - constipation fréquente et diarrhée.

L'homme commence à être rapidement saturé.

Il existe une clinique de carence en fer et d’anémie en carence en vitamine B12: pâleur de la peau, fatigue, somnolence, vertiges, léthargie, faiblesse. Fragilité des ongles et des cheveux, essoufflement dans la charge et douleur lancinante à la poitrine.

Après avoir mangé, en particulier s'il est riche en glucides, il y a une transpiration, des vertiges et une faiblesse.

Le patient a une "langue polie" caractéristique.

Une carence en vitamine A peut entraîner une diminution de l'acuité visuelle.

Lorsque la pathologie se reproduit, une patine blanche épaisse apparaît sur la langue.

Une carence en vitamine C provoque des saignements des gencives, une fragilité et une perte des cheveux, des ongles cassants.

En cas de maladie prolongée, les patients commencent à développer une peau pâle et une peau sèche en raison d'un état anémique.

Avec l'hypovitaminose progressive, des fissures peuvent apparaître aux coins des lèvres (grappes), des lésions pustulaires de la peau et une immunité réduite peuvent affecter la sensibilité aux maladies fongiques, infectieuses et virales.

Types de gastrite atrophique chronique

En médecine, plusieurs termes caractérisent le processus d’atrophie de la muqueuse gastrique. Le concept de gastrite atrophique implique la présence d'une pathologie chronique qui dure des années avec des périodes d'exacerbation et de rémission.

La gastrite sous-trophique est une forme de pathologie dans laquelle le processus d'atrophie muqueuse est à un stade précoce, ce terme est un peu dépassé et pratiquement non utilisé en pratique clinique, il s'agit simplement d'une gastrite atrophique.

Focal - un type de gastrite, dans lequel seules certaines zones sont sujettes à des changements atrophiques, tandis que sur ce site, le nombre de glandes diminue et leur remplacement par l'épithélium ordinaire.

Auto-immune - gastrite provoquée par une prédisposition héréditaire et résultant de maladies auto-immunes, à savoir: anémie déficiente en vitamine B12, dysfonctionnement de la thyroïde, maladie d'Addison.

La gastrite atrophique multifocale avec hyperplasie focale est un type de pathologie dans laquelle ce ne sont pas des foyers ou des sections de l'estomac qui meurent, mais la partie principale des glandes du service fundique et de sa membrane muqueuse. Dans le même temps, les processus d'hyperplasie sont plus caractéristiques pour l'antre. Une gastrite hyperplasique commence à se former ici, appelée granulomatose, lymphocyte, hypertrophie, verruqueuse ou polypeuse. Cependant, les modifications métaplasiques du type intestinal de la couche épithéliale, à savoir les modifications précancéreuses, sont plus caractéristiques.

Toutes les variantes énumérées de la forme chronique de gastrite atrophique sont à l'origine de tensions oncologiques car, au fur et à mesure du processus, le risque d'ulcération de la membrane muqueuse, des polypes et des kystes augmente de manière significative, ce qui provoque la croissance de cellules malignes.

Diagnostic et traitement de la pathologie

Le diagnostic de gastrite atrophique peut être établi sur la base des résultats de telles mesures diagnostiques:

examen immunologique du sang;

Le traitement de la gastrite atrophique est prescrit par un gastro-entérologue en tenant compte du stade de localisation du processus destructeur, de l'état de la fonction de sécrétion et de l'état général du patient, en tenant compte de la dynamique des pathologies qui l'accompagnent:

Régime alimentaire - avec ce type de gastrite, un régime est prescrit. Une nutrition adéquate devrait viser à réduire les dommages chimiques, mécaniques et thermiques à la muqueuse gastrique:

exclure les fibres grossières, hacher et cuire les aliments pour un couple;

exclure les boissons et plats chauds et froids;

exclure tous les plats fumés, frits, salés, épicés et acides, les aliments en conserve et les épices;

excluez le café, les boissons gazeuses et les boissons alcoolisées, utilisez uniquement du cacao, de l'eau minérale, de la mousse, du vinaigre faible, de la gelée et de la gelée;

exclure les pâtisseries - gâteaux, sucreries, chocolat;

manger de préférence de la viande bouillie, du poisson, des céréales, des soupes, des fruits et des légumes bouillis, des produits laitiers non acides.

Soulagement de la douleur En cas de douleur intense, vous pouvez utiliser des anticholinergiques et des antispasmodiques.

Stimulation des muscles de l'estomac. Des médicaments ("Motilium", "Tsirukal") peuvent être prescrits pour améliorer la motilité gastrique.

Thérapie de remplacement. En présence de graves violations de la sécrétion d'acide chlorhydrique, ainsi que de pepsinogène, le suc gastrique naturel - Acidin-Pepsin, Pepsidil, Abomin peut être utilisé. Des préparations pancréatiques telles que la pancréatine, le créon, le pancréas, le mezim peuvent également être utilisées.

Vitamines. Le médecin vous prescrit de la vitamine B12, de l'acide folique, d'autres complexes de vitamines et des suppléments de fer en présence d'anémie.

Sanatoriums. Les patients souffrant de gastrite atrophique sont recommandés pour un traitement de sanatorium.

Complications et conséquences de la gastrite atrophique

Un fait bien connu est que la gastrite atrophique se caractérise par un risque accru de transformation en oncologie. Une tension oncologique particulière est causée par une gastrite atrophique avec une acidité faible. Selon les statistiques, le risque de développer un cancer gastrique dans cette forme de pathologie est d'environ 15%. Pour des raisons évidentes, l’atrophie de la muqueuse crée des conditions favorables aux effets négatifs des agents cancérigènes et la protection antitumorale de l’organe est également considérablement réduite. Ce risque est multiplié par cinq par rapport à la gastrite non atrophique.

Comment éviter le cancer en présence d'une gastrite atrophique? La réponse à cette question est une déclaration banale: plus la pathologie est détectée tôt, plus les chances de guérison sont élevées. Lors de l'observation de patients présentant une gastrite chronique, l'identification de la pathologie au début de la progression de l'atrophie est cruciale et il est plus opportun de procéder à un traitement non invasif.

Gastromukoproteid

1. La petite encyclopédie médicale. - M.: Encyclopédie médicale. 1991—96 2. Premiers secours. - M.: La grande encyclopédie russe. 1994 3. Dictionnaire encyclopédique de termes médicaux. - M.: Encyclopédie soviétique. - 1982-1984

Voyez ce que "Gastromukoproteid" dans d'autres dictionnaires:

gastromukoprotéide - (gastro + mucoprotéines; synonyme: facteur interne de Casla, mucoprotéine gastrique) substance biologiquement active sécrétée par des cellules supplémentaires de la partie de sortie des glandes du fond et du corps de l'estomac; lie la vitamine B12 et favorise son adsorption intestinale...... Grand dictionnaire médical

Facteur interne de Casla - (Château de V. V.), voir.

mucoprotéine gastrique - voir. Gastromukoprotéide... Grand dictionnaire médical

Castera facteur interne - (Château W.V.) voir. Gastromukoprotéide... Encyclopédie médicale

Mucoprotéine gastrique - voir. Gastromukoprotéide... Encyclopédie médicale

Facteur Casla - (W.W. Castle, Amer. Physiologiste et hématologue, né en 1897; facteurs antianémiques syn.) Substances qui, dans leur ensemble, stimulent la formation du sang. Contenu 1 Facteur externe 2 Facteur interne 3 Violations... Wikipedia

Fonction de transport des protéines - La fonction de transport des protéines est la participation des protéines au transfert de substances à l'intérieur et à l'extérieur des cellules, à leurs mouvements dans les cellules, ainsi qu'à leur transport par le sang et d'autres fluides dans tout le corps. Il existe différents types de transport qui sont effectués avec...... Wikipedia

Facteurs de Kasla - (facteurs antianémiques), nommés d'après le physiologiste et hématologue américain, W. B. Castle (né W. W. Castle), substances, dans leur ensemble, stimulant la formation de sang. Sommaire 1 Facteur externe 2 Facteur interne... Wikipedia

Quels aliments et quels principes de nutrition faut-il choisir pour la gastrite atrophique et quels sont les dangers en l'absence de traitement approprié?

Tout le monde connaît probablement l'une des maladies les plus courantes dans le monde: la gastrite ou l'inflammation de l'estomac. Mais peu ont entendu parler de sa forme atrophique particulière. Mais c'est elle qui est la plus dangereuse et est une condition précancéreuse.

Définition du concept

La gastrite atrophique est un processus inflammatoire courant à long terme dans la muqueuse gastrique, entraînant une forte diminution du nombre de cellules pariétales dans l'estomac, une diminution de la sécrétion gastrique et une violation de l'absorption du fer et de la vitamine B12. Des études récentes ont montré que cette pathologie est retrouvée dans plus du tiers de la population adulte totale, mais environ 15% d'entre elles seulement s'appliquent à des spécialistes.

L'atrophie de la muqueuse gastrique est réduite à un amincissement significatif de la membrane et à la mort des glandes gastriques produisant le suc gastrique.

Causes de la gastrite atrophique

La gastrite atrophique est un état multifactoriel. Il n'y a pas de cause unique conduisant à cette maladie. Dans la formation de l'insuffisance fonctionnelle de l'estomac jouent un rôle plus d'une douzaine de facteurs. Parmi eux se trouvent:

  • prédisposition génétique;
  • changements liés à l'âge de la muqueuse gastrique;
  • les maladies de la glande thyroïde, par exemple le myxoedème, se manifestant par l'insuffisance de sa fonction;
  • violation de la régulation nerveuse;
  • apport sanguin insuffisant aux parois gastriques (par exemple, pour les anémies d'étiologies diverses);
  • utilisation à long terme de certains médicaments (hormonaux et autres);
  • alcoolisme;
  • fumer;
  • risques professionnels (inhalation prolongée de charbon, de métal, de poussière de coton);
  • manque de culture alimentaire - dépendance à la nourriture fumée et épicée.

Quels sont les différents types?

Les gastroentérologues distinguent les formes suivantes de gastrite atrophique:

  • sous-trophique ou initiale. Elle se caractérise par une augmentation asymptomatique, parfois assez longue et progressive de l'atrophie muqueuse;
  • gastrite atrophique antrale. Le processus pathologique est situé entre l'estomac et le duodénum et, s'il n'est pas traité, peut se déplacer vers d'autres zones.
  • multifocale, dans laquelle absolument toutes les parties de l'estomac sont touchées - partie inférieure (arcade), corps, pylore (pylore) et cardiaque (initiale).

Certaines personnes ont une gastrite atrophique focale. Qu'est ce que c'est Il représente un foyer de modifications atrophiques dans l’une quelconque des parties de l’estomac dans lesquelles l’amincissement de la membrane muqueuse se produit avec une nette réduction du nombre de glandes fonctionnelles.

Foie, pancréas, intestin grêle et gros intestins commencent à souffrir, le contenu de la microflore pathogène dans cette dernière augmente. Dans certains cas, l'atrophie des glandes gastriques peut être compensée par une augmentation du volume ou de la hauteur des plis, une hypertrophie d'autres parties de la membrane muqueuse.

Comment se manifeste la gastrite atrophique?

Avec cette pathologie, l'activité fonctionnelle de l'estomac est considérablement altérée. Toutes les manifestations de la maladie s’inscrivent dans les syndromes suivants:

  • dyspeptique. Sensation de surpeuplement et de lourdeur dans la région épigastrique, détérioration de l'appétit, nausées, éructations dues à la nourriture ou à l'air pourris, goût désagréable dans la bouche et une mauvaise odeur (kakosmiya), salivation;
  • croissance bactérienne excessive. Parfois, il prédomine dans le tableau clinique et se manifeste par des ballonnements, des grondements abdominaux, une instabilité des selles (la constipation peut alterner avec une diarrhée), une intolérance aux produits laitiers. Cela est lié au fait que l'acide chlorhydrique associé à cette maladie n'est pas capable d'inactiver certains types de bactéries;
  • douloureux. Formé en raison de l'étirement des parois de l'estomac en raison d'une violation de sa fonction d'évacuation. Les douleurs sont sourdes, de nature terne, aggravées après avoir mangé, en particulier les portions lourdes;
  • anémique. Il est associé à une mauvaise absorption de la vitamine B12 (en raison de la déficience en facteur Kasla - une substance spécifique, la gastro-glucoprotéine produite dans l'estomac, responsable de son métabolisme) et du fer, car sa forme bivalente se forme sous l'influence de l'acide chlorhydrique. En outre, en raison de la violation de la microflore intestinale, l’absorption de l’acide folique est altérée, ce qui contribue également au développement de l’anémie;
  • dystrophique. Elle est causée par une polyhypovitaminose - diminution de la quantité de nombreuses vitamines (D, A, P, C), carence protéique (c’est dans l’estomac qu’elles sont traitées sous l’action de l’enzyme pepsine).

Diagnostics

L'examen instrumental et les tests de laboratoire suivants peuvent être utilisés pour identifier la gastrite atrophique:

  • fibrogastroscopie. C'est la principale méthode de diagnostic. Il permet de révéler l’amincissement de la membrane muqueuse, de changer sa couleur en gris pâle, de réduire la taille des plis, d’accroître la sévérité du schéma vasculaire et des zones de métaplasie intestinale à divers degrés - dégénérescence de l’épithélium gastrique;
  • pH-métrie aide à déterminer le niveau d'activité sécrétoire des cellules de l'estomac. C'est une recherche nécessaire, car la tactique médicale et les prévisions futures dépendront de ses résultats. La gastrite atrophique survient généralement sur fond de faible acidité avec un pH de trois à six;
  • examen histologique de la biopsie prise lors de la fibrogastroscopie. C'est la méthode la plus fiable et la plus fiable pour diagnostiquer les changements atrophiques. L'atrophie se traduit par une diminution de la profondeur des glandes gastriques, leur faible densité, une nette diminution de l'épaisseur de l'épithélium muqueux;
  • échographie. Nécessaire pour le diagnostic de pathologies concomitantes du foie, de la vésicule biliaire et du pancréas;
  • détermination des taux sanguins de pepsinogène I et II, gastrine-17. Utilisé comme marqueur des modifications atrophiques de l'antre et du fundus, ainsi que du cancer gastrique;
  • détection d'anticorps dirigés contre le facteur interne de Castle et de cellules pariétales. Conduit avec mécanisme auto-immunitaire présumé de la gastrite atrophique. Toutefois, il convient de noter que la méthode a une faible spécificité et que, dans certains cas, des anticorps sont également présents dans d'autres maladies, par exemple le diabète insulino-dépendant;
  • détermination du taux de gastrine sérique. Son niveau augmente avec la gastrite atrophique auto-immune;
  • analyse des matières fécales. C'est la méthode de diagnostic la moins chère et la plus simple, mais non sans importance. Il aide à identifier certains signes indirects de maladie de l'estomac: un grand nombre de fibres musculaires inchangées, d'amidon intracellulaire et de fibres digestibles, de tissu conjonctif.

Traitement

Aujourd'hui, le traitement de la gastrite atrophique comporte de nombreux "points blancs" et ne garantit pas un succès complet. Il comprend:

  • thérapie visant à l'éradication (destruction) de Helicobacter. Il est réduit à la nomination d'inhibiteurs de la pompe à protons (Pantoprazole, Oméprazole, Lansoprazole) à des valeurs de pH non inférieures à 6 et d'agents antibactériens (Clarithromycine, Amoxicilline, Josamycine, Métronidazole, Lévofloxacine).
  • la nomination de corticostéroïdes (prednisolone, méthylprednisolone) en association avec une gastrite atrophique avec une anémie déficiente en vitamine B12 (pernicieuse). Dans d'autres cas, leurs effets secondaires l'emporteront sur les avantages. À ce stade du développement de la médecine, les mécanismes auto-immuns ne peuvent être complètement éliminés;
  • traitement de remplacement par le suc gastrique naturel, les comprimés d’atsedine-pepsine, les préparations d’enzymes gastriques (Abomin);
  • thérapie stimulante avec des eaux minérales (Essentuki 4, 17, Mirgorodskaya, Narzan); décoction de rose sauvage; chou, citron, jus de tomate, dilué avec de l'eau bouillie; lemongrant (acides succinique et citrique); collections médicinales d'absinthe, de millepertuis, de thym). Aussi souvent utiliser plantaglyutsid, consistant en granules de feuilles de plantain;
  • la nomination d'agents qui affectent la régénération (restauration) de la muqueuse gastrique et le trophisme tissulaire (Solcoseryl, Venter); motilité gastrique en cas d'affaiblissement de son péristaltisme et de son tonus, réduction du reflux gastro-duodénal et activité du sphincter œsophagien inférieur (dompéridone, tsirukal, tsisapride);
  • médicaments enveloppants et astringents à effet anti-inflammatoire (De-nol et al.).

Que pouvez-vous manger avec une gastrite atrophique?

Tout patient souffrant de gastrite atrophique doit adhérer aux principes de nutrition suivants:

  • les aliments doivent être mous ou semi-liquides, en purée (sous cette forme, ils sont mieux absorbés);
  • Entre les trois repas principaux, vous devez entrer deux collations (pour stimuler la production d'acide chlorhydrique);
  • les aliments ne doivent pas être trop froids ou trop chauds (pour éviter tout dommage supplémentaire à la muqueuse gastrique);
  • l'intervalle entre les repas ne doit pas dépasser 4 heures;
  • la taille de la portion devrait être d'environ 200 grammes;
  • assurez-vous de renoncer au tabac et à l'alcool (même de petites portions de boissons alcoolisées peuvent réduire à néant le traitement en cours);
  • refuser les aliments trop gras et épicés.

Produits approuvés:

  • variétés de poisson faibles en gras (merlu, morue) et de viande (poulet, lapin, nutria);
  • des oeufs;
  • riz, gruau, bouillie de sarrasin;
  • eaux minérales;
  • gelées de baies et de fruits, compotes, thé faible;
  • produits à base d'acide lactique (fromage cottage, kéfir);
  • les pommes de terre;
  • chérie

Pendant une demi-heure avant les repas, la consommation de bouillon d'églantier, de millepertuis, d'absinthe ou de plantain est recommandée.

Conclusion

Conformément aux recommandations médicales relatives à la prise de médicaments et à une alimentation rationnelle, les patients atteints de gastrite atrophique vivent dans la plupart des cas une longue vie. Mais il convient de rappeler que le risque de développer des tumeurs malignes de l'estomac en présence d'une pathologie augmente de 5 fois. C'est pourquoi vous ne devez pas oublier de rendre visite au médecin traitant au moins une ou deux fois et de réaliser une fibrogastroscopie.

Nous avons déployé de nombreux efforts pour que vous puissiez lire cet article, et nous attendons vos commentaires sous forme d'évaluation. L'auteur sera ravi de constater que ce matériel vous a intéressé. Merci beaucoup