Principal / L'intestin

Duodénite: symptômes, traitement, régime alimentaire, remèdes populaires

L'intestin


La duodénite est une inflammation de la couche muqueuse du duodénum. La prévalence générale de la pathologie dans la population est de 5 à 10%. La maladie est retrouvée deux fois plus souvent chez les hommes, ce qui est associé à une plus grande adhésion aux mauvaises habitudes.

Il existe des formes aiguës et chroniques de la maladie. La duodénite aiguë survient souvent lors de l’empoisonnement et de la consommation d’aliments épicés. Elle provoque moins souvent une inflammation de la membrane muqueuse, un développement de l’érosion (défaut épithélial de surface qui guérit sans laisser de cicatrices) - cavités phlegmoneuses remplies de pus. La maladie se manifeste par des troubles digestifs, le syndrome de la douleur. Si vous suivez le régime et la prescription du médecin, vous pourrez récupérer en une à deux semaines. Lorsque récurrent o. le risque de duodénite de chronicité est de 90%.

La duodénite chronique se développe sur le fond de la pathologie chronique du tube digestif (gastrite, ulcères d'estomac, pancréatite), avec une violation à long terme du régime alimentaire. Une atrophie de la membrane muqueuse (duodénite atrophique) ou son érosion (duodénite érosive) se développe progressivement. Sous l'action de facteurs provoquants, une exacerbation de la maladie se produit. Le traitement est plus long que la forme aiguë.

La structure

Après le pylore de l'estomac suit les 12 intestins. Comme un fer à cheval, elle se penche autour de la tête du pancréas (PJ) et continue dans le jéjunum. Sa longueur est de 25-30 cm. La fixation aux parois de la cavité abdominale est due aux fibres du tissu conjonctif. Le duodénum est situé dans la projection de la XIIème vertèbre lombaire thoracique.

Départements: supérieur (oignon ou ampoule), décroissant, horizontal, croissant. La muqueuse des bulbes est pourvue de plis longitudinaux, les sections restantes étant transversales. Lorsqu'ils sont réduits, un morceau de nourriture se déplace vers le jéjunum.

Dans la cavité duodénum s'ouvre un gros mamelon de Vater. Il est formé en fusionnant le canal principal du pancréas et le canal biliaire principal. La papille Vater a un sphincter avec lequel le flux de bile et de jus de RV dans l'intestin est régulé. Dans la zone de sortie du conduit supplémentaire, PZh se trouve un petit mamelon.

Fonctions

Le duodénum a plusieurs fonctions:

  1. Neutralisation du contenu gastrique acide. Le morceau de nourriture, mélangé avec le suc gastrique acide, est neutralisé en milieu alcalin. Pour cette raison, il n'y a pas d'irritation de l'épithélium intestinal.
  2. Régulation de la formation des enzymes de la digestion, de la bile, du suc du pancréas. Dans le duodénum, ​​le contenu est analysé et la commande correcte des glandes digestives est transmise.
  3. Interrelation avec l'estomac: le duodénum assure l'ouverture et la fermeture du pylore de l'estomac, l'entrée d'une nouvelle partie du bol alimentaire dans l'intestin grêle. Cela se produit lorsque la quantité suivante de contenu gastrique est neutralisée dans la cavité duodénale.

Quelles sont les causes de la duodénite aiguë

Les causes menant au développement de f. duodénite:

  1. Sécher la nourriture, manger, avoir un effet irritant sur l'épithélium du tube digestif: café, viandes fumées, frites, grasses, épicées. Pour traiter de tels aliments, une quantité accrue d'acide chlorhydrique se forme dans l'estomac, ce qui réduit les propriétés protectrices de l'épithélium du duodénum.
  2. Les infections à toxines alimentaires causées par la bactérie Helicobacter pylori (qui cause les ulcères), les staphylocoques, les entérocoques, les Clostridia et le giardiase, les helminthiases. Les bactéries pathogènes entraînent le développement d'une inflammation de la muqueuse duodénale, de lésions des cellules épithéliales et de leur mort. Une grande quantité de liquide est libérée dans la lumière intestinale, ce qui se manifeste par une diarrhée.
  3. Maladies du système digestif: colite, hépatite, cirrhose, pancréatite, ulcères, gastrite. L'inflammation des organes adjacents entraîne la transition du processus inflammatoire et le développement de la duodénite (pancréatite duodénite, gastrite duodénite). Un autre mécanisme qui provoque une inflammation du duodénum est une violation de la production de bile et de suc pancréatique, sans lequel le fonctionnement normal de cet organe est impossible.
  4. Reflux ou reflux du contenu des segments sous-jacents de l'intestin dans le duodénum. Cela peut être dû à un spasme ou à une altération de la perméabilité (due à une tumeur ou à d'autres causes) du jéjunum. Les bactéries des parties inférieures de l'intestin grêle tombent dans le duodénum, ​​provoquant une duodénite par reflux.
  5. Consommation d'alcool.
  6. Ingestion de produits chimiques (acides, bases, composés contenant du chlore) conduisant à une brûlure de l'épithélium intestinal.
  7. Dommages mécaniques à la muqueuse duodénale dus à l'ingestion de corps étrangers.

Qu'est-ce qui cause la duodénite chronique?

Causes de la duodénite chronique:

  1. Pathologie intestinale conduisant à une altération du péristaltisme, à une congestion du contenu intestinal, à un étirement des parois et à une atrophie de la muqueuse duodénale: constipation prolongée, adhérences intestinales, troubles de l'apport sanguin et de la régulation nerveuse de l'intestin.
  2. La gastrite chronique avec augmentation de l'acidité provoque des lésions acides de l'épithélium intestinal avec le développement progressif de son atrophie. La gastrite-duodénite est formée.
  3. Une anomalie du foie, de la vésicule biliaire et du pancréas entraîne une perturbation de la libération d'enzymes dans la lumière du duodénum, ​​ce qui nuit à son fonctionnement.
  4. Violation régulière de régime et de régime.
  5. Allergies alimentaires.
  6. Stress prolongé
  7. L'utilisation d'un grand nombre de médicaments.
  8. La présence de mauvaises habitudes (alcool, tabac, toxicomanie).

Clinique

Les manifestations de la duodénite dépendent de la cause de son apparition et de la présence de comorbidités. La maladie est souvent cachée sous le masque d'autres maux: ulcères d'estomac, gastrite, cholécystite.

Les symptômes de la duodénite chez les adultes:

  • Sensations douloureuses dans le creux de l'estomac, aggravées par la palpation de l'abdomen. La douleur a ses propres caractéristiques dans diverses formes de duodénite:
    • forme chronique - constante, douloureuse, aggravée à jeun et 1 à 2 heures après un repas;
    • dans la duodénite, causée par une violation de la perméabilité intestinale, une douleur cambrée, paroxystique, se produit lorsque le débordement intestinal;
    • avec une gastrite, une duodénite avec une acidité accrue - se développe 10 à 20 minutes après avoir mangé, ce qui s’explique par l’entrée dans l’intestin de contenus gastriques acides;
    • pour les formes semblables à des ulcères causées par Helicobacter pylori, la douleur maigre est caractéristique;
    • en cas d'inflammation locale, la sortie de bile de la vésicule biliaire est perturbée autour du mamelon de Vater, il existe une clinique similaire à l'apparition d'une colique hépatique: des douleurs dans l'hypochondre droit.
  • Fatigue accrue, faiblesse. Cela est dû à l'action des substances toxiques formées au cours du processus d'inflammation.
  • Peut-être une légère augmentation de la température corporelle (jusqu'à 37-38 0).
  • Troubles digestifs (dyspepsie):
    • des nausées;
    • diminution de l'appétit;
    • augmentation de la formation de gaz (flatulences);
    • éructations, vomissements avec un goût amer (dû à la pénétration de la bile) - rejet de nourriture dans l'estomac;
    • selles bouleversées (diarrhée ou constipation).
  • Jaunissement de la peau et des muqueuses. L'œdème de la papille de Vater entraîne une diminution de la lumière du canal biliaire, la stagnation de la bile et sa pénétration dans le sang.
  • Syndrome de dumping. Se produit après un repas copieux. Lorsque le duodénum déborde, la circulation sanguine se redistribue (flux sanguin vers les organes digestifs, sortie de la tête). Étourdi, somnolence, sensation de satiété dans l'estomac, chaleur dans la partie supérieure du corps.

Si la maladie est asymptomatique, les plaintes peuvent être absentes, la détection de la pathologie est une découverte accidentelle au cours de la gastroduodénoscopie.

Diagnostics

Le diagnostic de la duodénite est posé en présence d'un ensemble de données:

  1. La présence de plaintes caractéristiques décrites ci-dessus.
  2. Inspection. À la palpation de l'abdomen, la projection de l'intestin 12 révèle une sensibilité au toucher.
  3. Données de l'examen instrumental:
  • EGD (fibrogastroduodénoscopie) - examen scopique de la cavité gastrique, duodénum. En présence de duodénite, les caractéristiques sont déterminées: (œdème de la muqueuse, rougeur). Pour chaque forme de duodénite caractérisée par ses propres caractéristiques EGD - images:
    • a) en cas de duodénite catarrhale (ou superficielle) - rougeur uniforme de l'épithélium;
    • b) la présence de l'érosion - sous la forme d'érosif;
    • c) la finesse des plis indique une diminution du tonus intestinal;
    • g) nodules sur le mucus - autour de la forme nodulaire;
    • e) hémorragies - à propos des hémorragies;
    • e) atrophie de l'épithélium - sur atrophique.
  • Étude radiocontraste - fluoroscopie ou graphie après que le patient a consommé un agent de contraste (sulfate de baryum). Dans cette étude, il est possible d'identifier des violations graves dans la structure et le fonctionnement de l'organe, la restructuration du mucus de cette manière ne peut pas être détectée. En pathologie, le duodénum révèle un certain nombre de signes:
    • a) les zones de contraction indiquent une tumeur, un processus adhésif, des anomalies du développement;
    • b) les zones d'expansion indiquent une diminution du tonus, un blocage de l'intestin grêle, une violation du passage de la nourriture, une régulation nerveuse;
    • c) un symptôme de niche est observé lors de l'érosion, ulcère;
    • d) en cas d'obstruction mécanique, une accumulation de gaz est détectée;
    • e) la douceur des plis - avec œdème, inflammation;
    • e) reflux - rejeter le contenu du duodénum dans l'estomac.
  1. Données de laboratoire:
  • En règle générale, un test sanguin peut déterminer l'augmentation de la RSE, indiquant une inflammation et une anémie, en tant que signe de saignement interne;
  • analyse biochimique du sang: dans les premiers stades de la duodénite, on observe une augmentation des enzymes (éthérokinase et phosphatase alcaline), leur activité est encore réduite;
  • analyse du sang occulte dans les selles (sera positif en présence de saignements, peut être sous forme d'érosif).

Caractéristiques chez les enfants

La cause de la duodénite chez les enfants est le plus souvent la malnutrition, un régime alimentaire anormal et des réactions allergiques, une prédisposition héréditaire (présence de la maladie chez les parents), diverses infections toxiques, des maladies parasitaires (helminthiases, giardiase), le rhume.

Les petits enfants ne peuvent pas localiser correctement la douleur, ils montrent souvent simplement sur le ventre et disent que ça fait mal. Les symptômes comprennent le malaise le plus courant, la faiblesse, les douleurs abdominales, les nausées, les éructations, les brûlures d'estomac et la constipation. L'exacerbation de la duodénite est plus fréquente à l'automne et au printemps. Chez les enfants plus âgés (10 ans et plus), le tableau clinique ne diffère pas de manière significative de celui des adultes.

Le traitement est complexe. Si la duodénite est due à l'helminthiose, le déparasitage est un élément nécessaire.

Traitement

Les tâches principales dans le traitement de la duodénite:

  • élimination de l'inflammation;
  • prévention de la chronisation du processus;
  • normalisation du duodénum;
  • restauration de la digestion normale.

Le plus souvent, le traitement est effectué dans la clinique. Pour récupérer, il faut respecter un certain nombre de conditions:

  • s'en tenir à un régime;
  • observer le régime de travail et de repos;
  • éviter le stress;
  • renoncez aux mauvaises habitudes (tabac, alcool).

Indications pour traitement hospitalier:

  • exacerbation de la maladie;
  • formation de tumeur suspectée;
  • risque de saignement (avec forme érosive);
  • état général grave.
  • aliments santé;
  • remèdes populaires;
  • des médicaments;
  • physiothérapie;
  • utilisation des eaux minérales.

Pouvoir

Le menu avec la duodénite joue un rôle primordial en thérapie. Si vous ne modifiez pas les aliments, des rechutes de la maladie se produiront encore et encore.

Avec exacerbation de la forme chronique ou o. la duodénite, les 3 à 5 premiers jours devraient suivre le tableau 1a de Pevzner. Le même régime est utilisé pour traiter les ulcères gastriques aigus. Il est permis de manger des bouillons de céréales muqueuses (riz, avoine), des soupes en purée, du porridge liquide en demi-lait (au début, le grain est cuit à l'eau, de sorte qu'il gonfle plus rapidement et devient plus muqueux, puis nous ajoutons du lait, le rapport eau / lait est de 1/1).

Les principes de base de la nutrition:

  • la nourriture devrait être: frottée, pas chaude, cuite à la vapeur
  • repas fréquents - 6 fois par jour, en petites portions
  • éliminer les excès alimentaires et les grandes pauses dans l'alimentation

Par exemple, nous donnons un régime 1a, peint pour un jour.

Duodénite: traitement

L'inflammation du duodénum, ​​ou duodénite, est rarement isolée - dans la plupart des cas, la maladie est associée à d'autres maladies du tractus gastro-intestinal (gastrite, pancréatite, cholécystite...). Cette pathologie est diagnostiquée chez des personnes de différents groupes d'âge et concerne également les hommes et les femmes.

Classification

Selon la classification généralement acceptée de la duodénite est:

  • sur l'étiologie - aiguë et chronique; aiguë, à son tour, est divisée en catarrhal, ulcératif et flegmoneux, et chronique est divisée en primaire (maladie indépendante) et secondaire (maladie associée à une autre pathologie du tube digestif);
  • localisation des foyers - locale, diffuse, bulbaire, post-bulbaire;
  • en termes de changements structurels, ils sont superficiels (n'affecte que la couche superficielle de la membrane muqueuse), interstitiels (le processus inflammatoire s'étend aux couches plus profondes de l'intestin) et atrophiques (amincissement de la membrane muqueuse, manquant dans les zones touchées des glandes);
  • dans l'image de l'endoscopie - érythémateux, érosif, hémorragique, atrophique, hypertrophique, nodulaire;
  • formes spéciales de duodénite - fongique, immunodéficient, tuberculose, avec la maladie de Crohn...

Étiologie de la duodénite

Les causes les plus courantes de la duodénite aiguë sont:

  • toxicité alimentaire;
  • consommation excessive d'aliments épicés et de boissons alcoolisées;
  • lésion mécanique de la muqueuse intestinale par un corps étranger.

La duodénite chronique est souvent le résultat d’une alimentation irrationnelle et irrégulière.

Les facteurs à l'origine de l'apparition de la maladie sont la présence dans la cavité gastrique de la bactérie Heliсobacter pylori et la duodénostase (diminution de la progression des aliments dans le duodénum). En plus des facteurs ci-dessus, le développement de la duodénite est favorisé par:

  • l'ascaridiose;
  • la giardiase;
  • foyers d'infection chronique dans la cavité buccale, dans la région génitale.

Pathogenèse

La duodénite aiguë et primaire résulte de lésions de la membrane muqueuse du duodénum causées par le contenu gastrique de forte acidité. Si le nombre de facteurs de protection dans le duodénum est réduit, les sucs hyperacides irritent la muqueuse intestinale, provoquant une inflammation de celle-ci.

La duodénite secondaire est une conséquence de la duodénostase: le contenu de l’estomac, tombant dans le duodénum, ​​s’y prolonge plus longtemps que nécessaire, ce qui signifie qu’il irrite la muqueuse plus longtemps, ce qui entraîne une inflammation.

Symptômes de l'inflammation duodénale

Pour la duodénite aiguë, les plaintes des patients sont typiques de:

  • douleur intense dans la région épigastrique 1,5 à 2 heures après avoir mangé, douleur nocturne;
  • des nausées et des vomissements;
  • faiblesse générale.

La symptomatologie de la duodénite chronique est plus lisse et très différente selon les formes de la maladie. Les patients sont généralement préoccupés par:

  • douleur constante, sourde et sourde dans la région épigastrique;
  • sensation de plénitude, lourdeur dans la partie supérieure de l'abdomen après avoir mangé;
  • brûlures d'estomac et éructations;
  • nausée, dans certains cas - vomissements;
  • diminution de l'appétit;
  • faiblesse générale, irritabilité, maux de tête et autres symptômes dits généraux.

Lorsque la duodénostase, la douleur dans l'épigastre ou dans l'hypochondre droit est prononcée, se tord, se cambre, caractère paroxystique; de plus, les patients se plaignent de grondements dans l'estomac, d'une sensation de distension des intestins, d'un goût amer dans la bouche et de vomissements de bile.

Si la duodénite est associée à un ulcère duodénal, les symptômes de la maladie ci-dessus apparaissent, à savoir une douleur intense dans la région de l'épigastre à jeun.

Dans les cas où la duodénite est associée à une autre maladie intestinale, l’entérite, elle se manifeste principalement par des symptômes intestinaux (douleurs le long des intestins, ballonnements et selles liquides rapides).

Si la maladie se prolonge, la muqueuse duodénale est atrophiée et la synthèse des enzymes qui favorisent une digestion normale est perturbée. En conséquence, il existe des troubles plus profonds, non seulement dans le tube digestif, mais également dans de nombreux autres systèmes de notre corps, y compris le système nerveux central et autonome.

Diagnostic de la duodénite

Les plaintes du patient, les antécédents médicaux et l'examen physique aideront le médecin à suspecter une duodénite. La palpation attirera l'attention à divers degrés de douleur dans la région épigastrique. Pour clarifier le diagnostic de la duodénite et le différencier des autres pathologies du tractus gastro-intestinal, le patient peut se voir attribuer:

  • EFGDS (œsophagogastroduodénoscopie) - examen de la partie supérieure des organes digestifs à l'aide d'une sonde; peut être réalisée avec ou sans biopsie;
  • Échographie des organes abdominaux;
  • étude du suc gastrique (détermination de son acidité et de sa composition);
  • radiographie de l'estomac et du duodénum;
  • coprogramme;
  • test sanguin biochimique (tests hépatiques, amylase et autres indicateurs).

Duodénite: traitement

Le point principal dans le traitement de la duodénite est un régime.

  • Les aliments doivent être aussi économes que possible sur les plans thermique, chimique et mécanique. Par conséquent, pendant 10 à 12 jours, les plats aigres, épicés, frits, froids et chauds, ainsi que les boissons alcoolisées, les conserves et les aliments fumés sont complètement exclus.
  • Les aliments effilochés cuits à la vapeur ou à la vapeur doivent constituer la base du régime alimentaire et doivent être pris en petites portions 5 à 6 fois par jour.
  • Recommandé pour une utilisation: pain de blé d'hier, porridge, bouilli dans de l'eau ou du lait (riz, sarrasin, semoule, farine d'avoine), petites pâtes, puddings aux céréales ou casseroles, viande maigre et poisson, œufs à la coque ou sous forme d'omelette vapeur, pas plus de 2% jour, produits laitiers, lait entier, génoise séchée, légumes (pommes de terre, betteraves, brocolis, chou-fleur, courgettes, carottes).
  • Exclus du régime alimentaire: légumineuses, mil, orge, grandes pâtes, pain frais, pâtisseries, pancakes, œufs au plat ou à la coque, produits laitiers gras, fromages salés ou épicés, beurre trop cuit, viandes grasses et poissons, bonbons, boissons fortes et gazeuses.

Les régimes doivent être suivis tout au long de la vie, mais dans la période aiguë de la maladie, ils doivent être aussi stricts que possible et, au fur et à mesure que les signes d'exacerbation s'estompent, le patient doit progressivement élargir son alimentation (dans les limites autorisées.).

En plus du régime en cas de duodénite aiguë ou de période d'exacerbation de sa forme chronique, le patient peut également se voir prescrire un médicament:

  • antispasmodiques (pour soulager la douleur) - Platyphylline, Drotavérine;
  • antiacides (médicaments réduisant l’acidité accrue du suc gastrique) - Oméprazole, Pantoprazole, Almagel;
  • agents d'enrobage (pour protéger la membrane muqueuse) - De-nol, Vis-nol;
  • quand Helicobacter pylori est détecté, antibiotiques;
  • dans le cas de maladies parasitaires, leur chimiothérapie (métronidazole, wormil);
  • dans la duodénostase - des moyens qui améliorent la motilité du tube digestif (Domperidon);
  • duodénite secondaire - traitement de la maladie sous-jacente:
  • et encore, dans le cas de la duodénite secondaire, procédures physiothérapeutiques sans exacerbation (application de paraffine ou d’ozocérite, bouillotte sur l’hypochondre droit, diathermie, UHF).

La forme flegmoneuse de la duodénite aiguë est une indication pour un traitement chirurgical suivi d'un traitement antibiotique.

Prévention

Les principales mesures préventives contre la duodénite sont les suivantes:

  • nutrition rationnelle régulière avec restriction des aliments épicés et de l'alcool;
  • diagnostic et traitement rapides de la parasitose et des maladies des organes de l'appareil digestif.

Quel médecin contacter

Si des symptômes de duodénite apparaissent, vous devez contacter votre gastro-entérologue, qui vous prescrira EFGDS. De plus, vous devrez peut-être consulter un parasitologue ou un spécialiste des maladies infectieuses. En outre, pour un traitement complet, vous devez consulter un diététicien qui vous aidera à établir le bon menu.

La duodénite chronique: symptômes et traitement de la maladie

L'inflammation de la muqueuse duodénale (duodénite) est la maladie la plus courante du petit intestin. Selon les statistiques, 10% de la population mondiale au moins une fois dans sa vie ont présenté les symptômes de cette maladie. La duodénite affecte également les représentants de différents groupes d'âge, mais les hommes sont diagnostiqués 2 fois plus souvent.

Quelle est la duodénite

La division initiale de l'intestin grêle est le duodénum, ​​qui joue un rôle important dans la digestion. L'organe est situé près de l'estomac au niveau de 1 à 3 vertèbres lombaires. Parfois, la pathologie de cette partie de l'intestin grêle se développe indépendamment, mais elle résulte le plus souvent d'une inflammation chronique dans d'autres parties du système digestif. L'évolution chronique de la maladie est caractérisée par une variété de symptômes qui rendent difficile l'établissement d'un diagnostic correct.

Raisons

L'inflammation du duodénum peut être due à un mode de vie inapproprié. Cette forme de la maladie s'appelle primaire. La duodénite secondaire se développe à la suite d’un traitement inadéquat de la gastrite, de lésions ulcéreuses du duodénum et de l’estomac. En règle générale, la forme primaire de la maladie est due à:

  • mauvaise nutrition;
  • apport alimentaire irrégulier;
  • dépendance à l'alcool;
  • fumer;
  • troubles hormonaux;
  • effets indésirables après la prise de médicaments (anti-inflammatoires non stéroïdiens (aspirine), glucocorticoïdes);
  • invasion parasitaire;
  • les allergies;
  • intoxication alimentaire;
  • le stress;
  • infection bactérienne et virale;
  • l'hérédité.

Certains facteurs peuvent déclencher une duodénite chronique. La maladie peut se former sur le fond:

  • pancréatite (inflammation du pancréas);
  • maladie du foie;
  • maladies intestinales;
  • maladies des voies biliaires;
  • immunodéficience;
  • insuffisance rénale;
  • maladie cardiovasculaire.

Classification

La duodénite chronique est divisée en plusieurs raisons: localisation, présentation clinique, étiologie, signes morphologiques (tissulaires), phase de la maladie. La prévalence de l'inflammation du duodénum est totale (tout l'organe est impliqué) ou locale (limitée). De plus, il existe les formes suivantes:

  • diffuse (inflammation de la membrane muqueuse de tout le corps);
  • focal (enflammé une petite zone);
  • interstitiel (il n'y a pas d'atrophie des glandes digestives de l'intestin);
  • érosif et ulcératif (il y a des plaies sur la membrane muqueuse).

Signes morphologiques du même type pour tous les types de pathologie, la différence n’est que la prévalence du processus. Une forme particulière de la duodénite chronique est superficielle et se caractérise par un épaississement de la membrane muqueuse et de l’organe. Elle est la forme la plus courante de la maladie. Selon les données visuelles recueillies lors de l'examen endoscopique, les types de maladie suivants sont établis:

  • érythémateux (le mucus devient rouge et gonflé);
  • hémorragique (on détecte des hémorragies);
  • atrophique (signes d'amincissement de la membrane muqueuse, vaisseaux sanguins translucides, etc.);
  • nodulaire (en présence de petites formations ressemblant à des nodules dans leur structure);
  • érosif (avec destruction partielle ou complète de la surface de la muqueuse).

Une variété de tableau clinique différent du stade de la duodénite chronique. Si le processus inflammatoire se produit dans la région du bulbe duodénal (forme proximale), il s’appelle alors le bulbit. Parfois, la pathologie est localisée dans les départements de zlukovichny (duodénite distale ou postbulbaire). Rarement, l'inflammation se propage à la papille duodénale majeure (papillite) et couvre encore moins souvent l'organe entier (duodénite diffuse).

Les signes fréquents d'une maladie chronique sont la douleur à l'estomac, la dyspepsie (difficulté de digestion, lourdeur à l'estomac), les vomissements, les nausées. Dans la période d'exacerbation sont observés:

  • maux de tête;
  • crampes douloureuses dans l'épigastre (partie supérieure de l'abdomen);
  • sensation de lourdeur dans l'estomac;
  • troubles autonomes (sudation, rythme cardiaque rapide, pupilles dilatées et autres);
  • malaise général.

Symptômes de la duodénite

La douleur dans la duodénite peut apparaître soudainement ou augmenter progressivement. Souvent, la maladie se manifeste après avoir consommé des aliments gras, des quantités excessives d'alcool. Dans la duodénite chronique, les symptômes sont moins prononcés que dans la phase aiguë de la maladie. L’inflammation du duodénum au stade lent est difficile à distinguer des autres pathologies du système digestif, car Il présente des signes cliniques similaires:

  • douleurs d'intensité variable qui se produisent dans la partie supérieure de l'abdomen, l'hypochondre, derrière le sternum pendant les repas;
  • problèmes de selles (constipation et diarrhée en alternance);
  • signes de dyspepsie gastrique (sensation de brûlure, lourdeur, inconfort dans les régions épigastriques et épigastriques, ballonnements, distension abdominale, nausée, éructations, brûlures d'estomac, langue recouverte, amertume dans la bouche);
  • troubles psycho-émotionnels (larmoiement, irritabilité non motivée).

Diagnostics

Le spécialiste peut suspecter une duodénite chronique après la première conversation et l'examen du patient. Prend en compte les plaintes du patient, l'anamnèse (histoire du développement) de la pathologie. Pour la vérification finale du diagnostic nécessitera un examen complet. En fonction de la situation clinique, le médecin peut recommander plusieurs des études suivantes:

  • fibroesophagogastroduodenoscopy (FEGDS montre l'état de la membrane muqueuse);
  • fibrogastroduodénoscopie (le duodénum est examiné pour la présence de polypes, érosions, ulcères);
  • la chromogastroduodénoscopie (à l'aide de colorants spécifiques, sont identifiées des zones capables d'accumuler un agent de contraste; il s'agit de métaplasies (zones de la membrane muqueuse où les cellules diffèrent de la structure saine). Elles prélèvent des tissus à des fins d'analyse pour éliminer le cancer);
  • tests de présence de microbes, incl. Helicobacter pylori (étude de spécimens de biopsie - matériel cellulaire prélevé sur l'organe de test, sang, selles, tests d'urine);
  • échographie (examen par ultrasons des structures profondes du tractus gastro-intestinal);
  • intubation duodénale (pour détecter une lésion parasitaire);
  • Échographie des organes abdominaux (pour détecter les maladies associées);
  • gastroentérographie informatique (pour l'analyse de l'activité des organes).
  • la fluoroscopie du duodénum (en plus, on utilisait une suspension à contraste ou un double contraste pour déterminer le stade du processus pathologique);

Traitement de la duodénite chronique

Le schéma thérapeutique comprend un traitement complet de la duodénite. Il se compose de plusieurs événements:

  • élimination des symptômes à l'aide de médicaments appartenant à différents groupes;
  • un régime visant à enrichir le corps en protéines et en vitamines;
  • avec exacerbation prolongée et inefficacité de l'analgésie, prescription d'antidépresseurs;
  • traitement adjuvant des remèdes populaires.

Toutes les activités ont lieu à la maison. Pour un prompt rétablissement, le patient doit arrêter de fumer et de prendre des boissons alcoolisées, éviter les situations stressantes. Le patient a besoin de sommeil complet, de repos, d'efforts physiques légers et de promenades régulières à l'air frais. En période de rémission (affaiblissement ou absence de signes de la maladie), le traitement en sanatorium est indiqué.

Régime alimentaire

Même une duodénite prononcée peut être guérie par une correction alimentaire. Un rôle important est attribué non seulement au bon choix des produits, mais également au mode de préparation, au mode de consommation. Il en faut 5-6 fois / jour. Les produits doivent être cuits à la vapeur, bouillis ou cuits au four. Les plats frits, épicés et fumés sont strictement interdits. Le régime limite la consommation quotidienne de sel de table à 10 g.

  • crème, pâte à biscuits;
  • fibres grossières: pois, lentilles, haricots et autres légumineuses;
  • viandes grasses: porc, agneau, boeuf;
  • aliments acides; choucroute, citrons, vinaigre, groseilles;
  • pâtisseries fraîches;
  • café fort, thé;
  • sauces, y compris mayonnaise, ketchup;
  • raifort, radis, gingembre.

Le régime alimentaire pour la duodénite chronique implique une teneur plus élevée en aliments sains dans le régime alimentaire. Le menu avec des plats variés et savoureux peut être composé des produits suivants:

  • Bouillie, soupes de céréales. Le riz et les flocons d'avoine sont particulièrement utiles. Le pudding à l'avoine a un effet enveloppant. Il est recommandé de faire cuire des bouillies et des soupes avec du lait dilué.
  • Légumes sous forme de purée de pommes de terre. Au déjeuner, il est permis de manger des carottes, citrouille, chou, pommes de terre.
  • Poisson, viande à faible teneur en matière grasse. Veau, poulet, lapin, poisson de rivière sont autorisés.
  • Le pain Craquelins autorisés.
  • Des oeufs Vous pouvez les faire cuire doucement ou cuire des omelettes.
  • Produits laitiers. Fromage cottage particulièrement utile et kéfir non gras.

Traitement médicamenteux

Le traitement de la duodénite avec des médicaments comprend la nomination de différents groupes de médicaments. Dans la plupart des cas, une approche intégrée est mise en œuvre par la nomination simultanée de plusieurs médicaments. Les groupes de médicaments suivants sont utilisés pour traiter l’inflammation duodénale:

  • Antibiotiques. Appliqué à la détection de Helicobacter pylori. Le traitement antibactérien comprend l'administration orale de 2 ou 3 médicaments pendant 10 jours. Parmi eux figurent le métronidazole, l'amoxicilline, la tétracycline.
  • Antispasmodique. Appliquer avec une douleur intense et un inconfort prononcé. Les médicaments réduisent l'intensité de la douleur, l'élimination de l'inflammation se produit. Il est pris par voie orale ou intramusculaire pendant 1 à 3 semaines. Les médecins préfèrent les antispasmodiques myotropes qui, grâce à leur effet relaxant direct sur les muscles lisses du corps, soulagent la douleur et l'inconfort. Papavérine, Drotavérine.
  • Antiacides. Médicaments qui combattent efficacement la forte acidité dans le tube digestif. Les médicaments sont disponibles sous forme de comprimés, émulsions, gels, solutions. La durée moyenne du traitement est de 2 à 4 semaines. Les médicaments les plus efficaces: Maalox, Phosphalugel, Gaviscon.
  • Bloqueurs d'histamine. Ce sont des médicaments qui réduisent la sécrétion (production d'acide chlorhydrique). La cure de pilules 3-4 semaines. Agents antisécrétoires populaires: oméprazole, pantoprazole, ranitidine.
  • Prokinetics. Les médicaments qui régulent l'activité motrice intestinale. Accélère le passage des masses fécales dans le tractus gastro-intestinal, améliore le péristaltisme, stimule les muscles lisses. Le cours de traitement avec des pilules - de plusieurs jours à plusieurs mois. Parmi eux se distinguent: Ittomed, Zerakal, Motilium.
  • Enzymes pour la digestion. Normaliser la dégradation des protéines, des graisses, des glucides. Après ingestion, le processus de digestion est normalisé. La durée du traitement est de 10-14 jours. Les meilleurs médicaments multienzyme: Créon, Pancréatine, Mezim.
  • Inhibiteurs de la pompe à protons. L'action des comprimés vise à réduire la production de suc gastrique. Toujours utilisé en association avec des médicaments antibactériens. Le traitement dure de quelques jours à plusieurs mois. Les meilleurs médicaments: Acrylans, Gastrozol, Omez.

Remèdes populaires

La duodénite chronique après consultation du médecin peut être traitée ultérieurement avec des herbes médicinales. La restauration des fonctions du duodénum et la normalisation de la digestion se produiront rapidement si vous utilisez les recettes suivantes:

  • Décoction d'herbes numéro 1. Prenez une partie de la tansy, des racines de calamus et de la valériane, des fruits anisés. Versez 0,5 g de la collection avec 0,5 litre d'eau, faites bouillir pendant 15 minutes à feu doux. Laisser reposer le bouillon pendant 2 heures, puis filtrer et prendre 0,5 tasse 3 fois par jour, 1 heure avant les repas pendant 14 jours.
  • Décoction d'herbes numéro 2. Mélangez dans la même quantité l'herbe du millième, les racines du calamus et du pissenlit, l'absinthe. Un art. l Ramassez l'ébullition dans 200 ml d'eau, puis laissez infuser pendant 20 minutes, filtrez et utilisez 1/3 tasse 3 fois par jour. La durée du traitement est de 2 semaines.
  • Huile d'argousier. Prenez 500 g d'argousier frais, lavez, séchez, écrasez. Les baies froissées versent 0, 5 litre d’huile végétale, laissez reposer une semaine. Puis égouttez l'outil, passez le tamis sur le gâteau, utilisez 1 fois par jour à jeun et 1 cuillère à soupe. l Soigner l'argousier 2 semaines. Après 7 jours, le traitement peut être répété.

Prévention

Vous devez suivre un certain nombre de règles pour prévenir l'apparition d'une duodénite chronique. Chaque patient potentiel devrait:

  • choisir un régime alimentaire équilibré;
  • Ne buvez pas de boissons contenant de la caféine.
  • exclure l'alcool et les produits du tabac;
  • si vous avez des problèmes avec les organes digestifs, consultez immédiatement un médecin;
  • suivre les règles d'hygiène personnelle pour prévenir l'apparition de parasites;
  • protéger le système nerveux contre les effets de situations stressantes;
  • plus de temps à consacrer aux exercices physiques, à la gymnastique.

Duodénite - symptômes, causes, types et traitement de la duodénite

Bonne journée, chers lecteurs!

Dans l'article d'aujourd'hui, nous discuterons avec vous d'une telle maladie du tractus gastro-intestinal, la duodénite, ainsi que de ses symptômes, causes, types, diagnostic, traitement, remèdes populaires, ainsi que de la prévention de la duodénite. Alors...

Qu'est-ce que la duodénite?

La duodénite est une maladie inflammatoire du duodénum, ​​principalement de sa membrane muqueuse.

Le duodénum (duodénum latin) est l’un des organes les plus importants du système digestif, qui suit immédiatement l’estomac et constitue la partie initiale de l’intestin grêle. Les aliments du duodénum sont traités avec du jus pancréatique et préparés pour être absorbés. En outre, le duodénum est impliqué dans la production d’hormones qui régulent l’activité normale du système digestif et le métabolisme. La maladie duodénale entraîne un certain nombre de troubles de l’ensemble du système digestif, notamment des maladies mortelles, par exemple une tumeur maligne.

Certains médecins incluent la "duodénite" dans le groupe des maladies, appelées "entérite".

Les principaux symptômes de la duodénite sont les suivants: douleur dans la moitié droite de l'abdomen, ballonnements, grondements dans l'abdomen, nausée, manque d'appétit.

Les principales causes de la duodénite sont dans la plupart des cas - la bactérie Helicobacter Pylori (Helicobacter pylori), le mauvais emplacement du corps et une violation de la production d'hormones intestinales.

Dans la forme, faites la distinction entre la duodénite aiguë et la duodénite chronique, elles-mêmes divisées en divers types de maladies. Mais la chose la plus dangereuse est précisément la duodénite chronique, car au fil du temps, sinon de prendre les mesures nécessaires pour traiter cette maladie, elle contribue à des changements destructeurs de la structure et, par conséquent, de la fonctionnalité du duodénum.

Développement de la duodénite

Le développement des processus inflammatoires est dû à deux facteurs: le premier est une pathologie de l'intestin ou son affaiblissement dû à divers processus pathologiques (alcool, aliments nocifs, stress, etc.), le second est l'effet d'un irritant ou d'un facteur infectieux (suc gastrique, etc.) sur la partie affaiblie de l'intestin bactéries, etc.).

Ainsi, lorsque le duodénum est affaibli, il est plus susceptible aux effets négatifs du suc gastrique acide, des bactéries et d’autres facteurs qui, dans l’état normal de l’organe, ne peuvent lui nuire. L'intégrité de la muqueuse est brisée, le même suc gastrique, qui par ses caractéristiques de digestion des aliments a une acidité élevée, commence à "manger" la couche muqueuse de l'intestin. Les toxines produites par la bactérie Helicobacter pylori sont également capables d’augmenter la quantité d’acide dans l’intestin.

La combinaison de ces processus, s’ils ne sont pas arrêtés à ce stade, contribue aux complications de la duodénite, lesquelles peuvent se traduire par des modifications dystrophiques de la structure des parois de cet organe, un ulcère duodénal, puis de l’estomac, une perforation des parois intestinales, des saignements internes, etc.

Des statistiques

Selon les statistiques, il est noté que, le plus souvent, la duodénite est une maladie inflammatoire du duodénum observée chez l'homme et qu'elle se développe souvent dans l'enfance. De plus, comme le montre la pratique, les processus inflammatoires aigus du duodénum acquièrent une forme de flux chronique.

Duodénite - CIM

CIM-10: K29.8
CIM-9: 535.6

Symptômes de la duodénite

Les principaux symptômes de la duodénite sont:

  • douleur sourde et constante dans la région épigastrique de l'abdomen ou dans l'hypochondre droit, qui s'aggrave la nuit avec un estomac vide ou une palpation;
  • manque d'appétit;
  • sensation de plénitude dans l'abdomen, surtout après avoir mangé;
  • ballonnements (flatulences);
  • éructations amères;
  • brûlures d'estomac;
  • nausée, parfois accompagnée de vomissements;
  • la constipation;
  • faiblesse, malaise général;
  • augmentation de la température corporelle;
  • dyspepsie.

C'est important! Chez les personnes âgées, la duodénite se manifeste souvent sous une forme secrète, c’est-à-dire asymptomatique, il fait donc tout le même mal à la santé humaine.

Complications de la duodénite

Les complications de la duodénite peuvent être accompagnées des symptômes suivants:

  • perforation de la paroi duodénale;
  • saignements intestinaux;
  • pancréatite aiguë;
  • jaunissement de la peau;
  • la dystrophie duodénale;
  • perturbations dans les systèmes nerveux autonome et central.

Causes de la duodénite

Les causes de la duodénite peuvent être:

  • Disposition incorrecte du duodénum 12 dans le corps;
  • La faiblesse de l'appareil hormonal du duodénum 12;
  • Violation de la fonction motrice du duodénum (duodénostase);
  • Infection d'organes par la bactérie Helicobacter pylori;
  • Perturbation alimentaire;
  • Manger des plats épicés, acides, frits, gras et fumés;
  • Abus d'alcool et de boissons contenant de la caféine, tabagisme;
  • Consommation incontrôlée de certains médicaments, par exemple les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS - Aspirine, Ibuprofène), les antibiotiques;
  • Gastrite;
  • Ulcère duodénal;
  • Violations dans la fonctionnalité de l'intestin: perturbation de l'approvisionnement en sang, trophisme, respiration tissulaire;
  • Autres maladies du tractus gastro-intestinal - foie (hépatite, cirrhose), pancréas (pancréatite), intestin (colite), vésicule biliaire, mésentère.

Types de duodénite

La duodénite est classée comme suit...

Sous forme

La duodénite aiguë. Il survient généralement sous une forme aiguë, avec des accès de douleur aigus, en particulier avec un long laps de temps entre les repas, ainsi que lorsque vous mangez fort, aigre, frit, fumé. Souvent accompagné de processus inflammatoires dans l'estomac et les intestins. Se termine souvent par l'auto-guérison, mais avec des attaques répétées se transforme généralement en une forme chronique.

La duodénite chronique. Une forme très diverse de la maladie, à la fois en étiologie et en symptomatologie. Le symptôme principal est une douleur sourde et sourde, qui poursuit le patient pendant toute la période des processus inflammatoires, parfois exacerbant. Tous les types de duodénite suivants caractérisent plus précisément la forme chronique de cette maladie.

Selon l'image endoscopique:

Duodénite atrophique. Il est caractérisé par la suppression de l'activité, incl. motilité 12 ulcère duodénal dont la membrane muqueuse s'amincit avec cette forme de la maladie.

La duodénite hémorragique. Elle se caractérise par l’apparition de saignements dans l’intestin, qui peuvent ensuite quitter le corps avec les selles ou les vomissures. Le développement de la maladie est principalement dû à l’utilisation de substances muqueuses intestinales très irritantes - drogues, alcool, acides.

La duodénite interstitielle. Il est caractérisé par l'absence de processus d'atrophie dans la partie glandulaire de l'intestin.

La duodénite catarrhale. Il se caractérise par de fortes douleurs abdominales aiguës, des nausées et des vomissements, une faiblesse générale et des vertiges. La raison principale est considérée comme un dommage à la membrane muqueuse de l'intestin par un aliment d'organe rugueux ou irritant - alcool, épicé, salé, frit, acide, fumant. Le traitement se résume généralement à un régime alimentaire ménageant.

La duodénite superficielle. Les processus inflammatoires se développent principalement sur les couches superficielles de la membrane muqueuse du duodénum 12.

Duodénite phlegmoneuse. Elle se caractérise par une lésion aiguë purulente de la partie inférieure du duodénum, ​​dans la région de la grande papille de Vater, sur le fond d'un organisme affaibli.

Duodénite érythémateuse. Elle se caractérise par une faiblesse générale, une douleur abdominale paroxystique, des maux de tête, parfois le travail des systèmes respiratoire et cardiovasculaire est inhibé. Il se développe généralement dans le contexte d'une longue inflammation de la muqueuse intestinale et d'autres organes du tractus gastro-intestinal.

Duodénite érosive et ulcéreuse. Elle se caractérise par l'apparition de formations ulcéreuses et érosives sur le muqueux.

Selon les manifestations cliniques:

Duodénite bulbaire chronique avec genèse acidopeptique. Elle est caractérisée par une lésion de la membrane muqueuse du bulbe duodénal. Souvent accompagné d'ulcères de l'estomac et du duodénum. Les douleurs sont généralement paroxystiques, aggravées à jeun ou après ingestion de malbouffe (chaud, fumé, etc.), la nuit et lors de la palpation de l'abdomen épigastrique.

La duodénite chronique se développant sur le fond du trouble de l’obstruction intestinale (duodénostase). Elle se caractérise par de fortes douleurs paroxystiques torsadées, des éructations, des flatulences, des grondements dans l'estomac, des nausées et, dans certains cas, des vomissements avec de la bile;

Duodénite chronique, accompagnée d’une forme atrophique de gastrite et d’entérite. Elle se caractérise principalement par des troubles des organes digestifs - dyspepsie, douleur après ingestion d'aliments épicés ou fumés, nausées, brûlures d'estomac.

Duodénite neuro-végétative. Caractérisé par une prédominance de symptômes, principalement des troubles du système nerveux.

Duodénite locale (diffuse), accompagnée du développement de diverticulites périostées et / ou de papillites. Cette forme de la maladie s'accompagne généralement d'une violation de l'écoulement biliaire, qui se traduit par un jaunissement de la peau et du blanc des yeux (jaunisse). La chaise est clarifiée, dans les cas graves, elle est presque blanche. Des douleurs dans la région épigastrique sont également présentes, avec un rebond dans l'hypochondre droit ou gauche.

Forme mixte. La maladie est accompagnée de toutes les manifestations cliniques.

Cours asymptomatique. En règle générale, les manifestations cliniques sont bénignes ou presque imperceptibles. Il survient principalement chez les personnes âgées, lors d'un examen médical de routine.

Par origine:

Primaire. La cause de cette forme de la maladie est généralement une déficience de l’activité de l’organe suite à une alimentation et un mode de vie médiocres.

Secondaire. Le développement de la maladie se produit dans le contexte d'autres maladies des organes de l'appareil digestif - ulcères gastriques et duodénaux, gastrite, pancréatite, cholécystite, hépatite, infection par la bactérie Helicobacter pylori, etc.

Diagnostic de la duodénite

Le diagnostic de la duodénite comprend les méthodes d'examen suivantes:

  • Gastroscopie;
  • Radiographie de l'estomac et du duodénum;
  • Zandering duodénal;
  • Étude biochimique et du pH du suc gastrique;
  • Test sanguin biochimique;
  • Analyse des matières fécales (coprogramme).

Traitement de la duodénite

Comment traiter la duodénite? Le traitement de la duodénite dépend de la cause et du tableau clinique de la maladie.

Le traitement de la duodénite comprend les points thérapeutiques clés suivants:

1. thérapie médicamenteuse
1.1. Thérapie antibactérienne;
1.2. Enlèvement d'helminthiases et de giardiase;
1.3. Normalisation du niveau de pH dans le duodénum et l'estomac;
1.4. Protection de la muqueuse intestinale contre l'acide chlorhydrique et les facteurs pathogènes;
1.5 Restauration de la membrane muqueuse et de ses parois;
1.6. Suppression des symptômes et amélioration de l'activité du tube digestif;
1.7. Élimination de l'obstruction intestinale.
2. régime alimentaire;
3. Traitement des maladies concomitantes.
4. Intervention chirurgicale (si nécessaire).

C'est important! Si le patient présente des signes d’une complication de la maladie, il devrait être hospitalisé de toute urgence.

1. Traitement médicamenteux de la duodénite (médicaments contre la duodénite)

C'est important! Avant d'utiliser des médicaments, assurez-vous de consulter votre médecin!

1.1. Thérapie antibactérienne

Les antibiotiques sont prescrits par un médecin lorsque la bactérie pathogène Helicobacter pylori (Helicobacter) est détectée dans le corps.

Antibiotiques contre Helicobacter Pylori: pénicillines ("amoxicilline"), macrolides ("clarithromycine"), tétracyclines ("tétracycline").

1.2. Enlèvement d'helminthiases et de giardiase

L'élimination des agents pathogènes tels que Giardia ou les helminthes (vers) peut être effectuée avec les médicaments suivants:

Préparations de lamblia (giardias) - «métronidazole», «tinidazole», «furazolidone», «chloxine»;

Les préparations pour helminthes (vers) sont le mébendazole (Vermox), le lévamisole (Dekaris), la diéthylcarbamazine.

1.3. Normalisation du pH dans le duodénum et l'estomac

La restauration de l'équilibre acido-basique dans le duodénum et l'estomac est une mesure nécessaire pour arrêter les processus inflammatoires pathologiques dans les organes digestifs. Cela est dû au fait que l'une des causes de la violation de l'intégrité de la muqueuse intestinale est l'augmentation du niveau d'acide chlorhydrique dans celles-ci. Les niveaux d'acide augmentent généralement Helicobacter pylori.

Pour normaliser l'équilibre acido-basique, des antisécréteurs sont utilisés, après lesquels les symptômes tels que les éructations, les ballonnements, les brûlures d'estomac, les nausées sont également supprimés et le développement de complications de la maladie est minimisé.

Antiacides: "Almagel", "Maalox", "Keal", "Phosphalugel". Ce groupe de médicaments neutralise l’acidité accrue du suc gastrique, prévenant ainsi ses effets néfastes sur les parois intestinales affaiblies.

Bloqueurs de pompe à protons et récepteurs M-cholinergiques: Omez, Nexium, Rabelok, Gastrotsepin, Pirensepin. Ces groupes de médicaments bloquent la pompe à protons et contribuent également à réduire le niveau de production et la concentration d'acide chlorhydrique dans les organes digestifs.

1.4. Protection de la membrane muqueuse de l'intestin contre l'acide chlorhydrique et les facteurs pathogènes

La protection de la muqueuse duodénale est une mesure nécessaire pour prévenir le développement des complications de la duodénite, ainsi que pour accélérer la récupération de cet organe. Les gastroprotecteurs sont utilisés pour protéger la muqueuse.

Enveloppement de la membrane muqueuse des préparations intestinales: "De-nol", "Sucralfat." Ce groupe de médicaments crée un film protecteur sur la membrane muqueuse qui protège le corps contre les infections et l'hyperacidité du suc gastrique.

Analogues synthétiques de la prostaglandine E1: "Misoprostol", "Cytotec". Ce groupe de médicaments contribue à augmenter la production de mucus par les organes digestifs, qui forment la membrane muqueuse, et le protège également des infections et d’une acidité élevée. En outre, ils contribuent à la normalisation de l'équilibre acide-base (pH) dans le corps.

1.5 Restauration de la membrane muqueuse et de ses parois

Médicaments qui accélèrent la restauration de la membrane muqueuse du duodénum: "Biogastron", "Ventroxol", "Caved-S".

Médicaments favorisant la restauration des murs duodénaux endommagés: "Entrozil".

1.6. Suppression des symptômes et amélioration de l'activité du tube digestif

Antispasmodiques. Utilisé pour soulager la douleur et les spasmes des organes digestifs - "Drotaverin", "No-shpa";

Prokinetics. Ils contribuent à l'amélioration de l'activité du tube digestif - Itopod, Motilium et Zerukal.

Probiotiques. Ils sont utilisés en association avec des médicaments antibactériens, dans le but de préserver dans l'intestin des microflores bénéfiques nécessaires au fonctionnement normal des organes digestifs - Linex, Bifiform.

Sédatifs. Nommé avec des troubles du système nerveux - "Valériane", "Tenoten".

1.7. Élimination de l'obstruction intestinale

Lorsque la duodénite sur fond d'obstruction duodénale, le traitement vise à éliminer l'obstruction du duodénum 12. Pour ce faire, prescrit périodiquement l'intubation de l'intestin avec son lavage à l'eau minérale chaude.

Simultanément, des médicaments qui lient la bile ("cholestyramine"), des antiseptiques ("Intestopan", "EnteroCable") et des prokinétiques "Motilium", "Zerukal" sont prescrits.

2. Régime alimentaire pour la duodénite

En cas de duodénite, on prescrit au patient un aliment diététique, généralement le régime n ° 1 (selon Pevzner), qui exclut l'utilisation d'aliments irritants pour la muqueuse gastrique et le duodénum. Après la disparition de l'exacerbation de la duodénite, le patient est transféré au régime n ° 2 ou n ° 5 et, en cas de tolérance réduite des produits laitiers, au régime n ° 4, puis transféré au 4B. Pendant la rémission, vous pouvez appliquer le numéro de régime 15.

Que pouvez-vous manger avec la duodénite? La nutrition pour la duodénite comprend: des soupes de céréales épargnées, de préférence avec addition de lait ou de crème, des céréales liquides, des viandes maigres hachées finement et du poisson (poulet, dinde), des produits laitiers faibles en gras (fromage cottage, crème sure, kéfir, lait caillé, lait, lait, crème) beurre), œufs à la coque, pain blanc, légumes cuits, jus de fruits, gelée, jus de fruits riches en vitamine C, thé (notamment à base d’herbes médicinales).

La nourriture est préférable de manger sous forme de chaleur. Méthode de cuisson - cuit à la vapeur ou bouilli. Le nombre de repas - 5, en petites portions.

Que ne peut pas manger avec un ulcère à l'estomac? Boissons alcoolisées et peu alcoolisées, boissons à base de caféine, thé fort, épicé (moutarde, poivre), salé, gras et frits, viandes fumées, saucisses, conserves, légumes crus et fruits (légumineuses, chou, ail, oignons, tomates, radis, citrus), assaisonnements, ketchups, mayonnaise, sauces, glaces, miel, bonbons. Assurez-vous d'arrêter de fumer.

3. Traitement des maladies concomitantes.

La maladie inflammatoire duodénale La duodénite se développe souvent dans le contexte d'autres maladies de l'appareil digestif - gastrite, colite, ulcères et autres. Par conséquent, leur traitement est un élément de traitement obligatoire.

4. Intervention chirurgicale (chirurgie) pour la duodénite

Le traitement chirurgical de la duodénite n’est indiqué que dans certains cas, par exemple:

  • Le traitement médicamenteux n’a pas donné les résultats souhaités;
  • Pathologie retrouvée de la structure du duodénum 12;
  • Il y a des complications de la duodénite: perforation des parois, saignements

Traitement des remèdes populaires contre la duodénite

C'est important! Avant d'utiliser des remèdes populaires pour la duodénite, assurez-vous de consulter votre médecin!

Hypericum Verser 2 c. à l'aide d'une cuillère d'herbes en poudre sèches Hypericum perforatum, mettez-les au bain-marie pendant 30 minutes, puis laissez-les refroidir, égouttez-les et prenez 1/3 de tasse du produit 30 minutes avant les repas, 3 fois par jour.

L'ortie et l'avoine. Ajoutez 200 g d’avoine non raffinée dans la casserole et versez-la dans 1 litre d’eau, faites cuire à feu doux et faites bouillir jusqu’à formation d’un bouillon muqueux. Ensuite, le bouillon est refroidi et filtré. À ce moment-là, versez un verre de feuilles d'ortie avec 3 tasses d'eau bouillante, couvrez le récipient à perfusion et laissez reposer pendant 40 minutes, après quoi l'infusion est également filtrée. Les feuilles d'ortie égouttées sont ajoutées à la décoction d'avoine et prises 100 ml 3 fois par jour, avant les repas. Bouillon d'ortie boire comme thé, pendant la journée.

Plantain. Mélangez 1 cuillère à café de miel avec 1 cuillère à café de jus de plantain. Prenez le remède nécessaire pour la forme érosive de la duodénite, 1 cuillère à soupe. cuillère 3 fois par jour, avant les repas.

Rose Musquée Dogrose kissel peut être utilisé pour traiter la duodénite superficielle et érosive. Pour le préparer, vous devez mettre 200 g de rose sauvage dans une casserole et y verser 800 ml d’eau bouillante, puis couvrir le récipient avec un couvercle et laisser infuser pendant une heure. Après cela, le milieu est filtré, le liquide est versé dans un autre récipient et les hanches sont soigneusement malaxées et laissées dans la casserole. La bouillie de cynorrhodon est ensuite coulée dans 500 ml d’eau et portée au feu pendant 15 minutes, après quoi le récipient contenant le milieu est retiré du feu et mélangé au bouillon de rose musquée préalablement filtré. De plus, 200 g de cynorrhodons sauvages râpés y sont ajoutés, tous mélangés. À ce moment, faites un mélange d’amidon et ajoutez-le au mélange d’églantine. Prenez ce remède 3 fois par jour.

Prévention de la duodénite

La prévention de la duodénite comprend les mesures préventives suivantes:

- manger correctement et de manière équilibrée, avec une prédominance d'aliments enrichis en vitamines et oligo-éléments;

- Refuser des boissons alcoolisées, fumer, ne pas abuser de boissons contenant de la caféine;

- Ne laissez pas la maladie du tractus gastro-intestinal;

- Essayez de ne pas prendre de médicaments sans ordonnance de votre médecin; nombre d'entre eux non seulement irritent la membrane muqueuse des organes digestifs, mais suppriment également les fonctions de protection du système immunitaire;

- Pour prévenir les rechutes, essayez de passer vos vacances dans des sanatoriums et des centres de villégiature thématiques;

- Suivre les règles d'hygiène personnelle pour prévenir l'infection à Helicobacter pylori, aux helminthes et à d'autres agents pathogènes;