Principal / L'intestin

Douleur dans le côté droit de l'abdomen

L'intestin

Douleur dans l'abdomen droit - une plainte assez commune des patients. Cette zone inclut l'innervation de nombreux organes pouvant causer des douleurs en violation du travail.

Si un enfant ou un adulte a mal au ventre à droite, alors même les médecins ne soupçonnent pas une crise d'appendicite. Cependant, ce n'est pas la seule maladie nécessitant une attention particulière. Nous considérons les maladies qui provoquent des douleurs chez les patients, en fonction du rôle des organes internes.

Structures anatomiques droites de la cavité abdominale

Si l'abdomen est divisé verticalement en deux, une partie des organes tombe des deux côtés, car ils occupent une position centrale:

  • l'estomac (antrum et pylorique) et le duodénum (courbure);
  • pancréas (tête et corps);
  • l'intestin grêle;
  • la vessie;
  • gros intestin (cécité, ascendant et la moitié du côlon transverse).

Par conséquent, lorsqu’on étudie les changements pathologiques, il est difficile de séparer les positions droite et gauche. Parfois, la douleur n’est pas à la source de la douleur; il existe des sensations migratoires quand une personne ne peut pas localiser un endroit spécifique et parle de «douleurs partout à l’estomac».

Certaines maladies ont une localisation "favorite". Le foie du lobe gauche tombe dans la zone de la moitié gauche et peut provoquer des douleurs dans la partie supérieure de l'abdomen. Directement dans l'abdomen droit se trouvent la vésicule biliaire avec conduits, rein droit et uretère, processus vermiforme.

Les maladies peuvent causer de la douleur:

  • paroi abdominale;
  • des navires;
  • bords inférieurs droits.

La connaissance de la structure des organes nous a permis de distinguer les caractéristiques du syndrome douloureux:

  • les organes du parenchyme (foie, reins) ont une capsule protectrice serrée avec une abondance de récepteurs nerveux, tout effet indésirable, tel qu'une blessure, une inflammation, un gonflement, provoque la tension de la capsule et envoie des signaux de douleur au cerveau;
  • Les organes creux (estomac, vésicule biliaire, uretère) ne sont dotés de récepteurs que dans la couche sous-muqueuse, ils réagissent donc aux spasmes musculaires, aux étirements, à la perforation de l'ulcère, à la rupture, mais contribuent rarement à la douleur lors d'une légère inflammation catarrhale.

Ce mécanisme est nécessairement pris en compte par les médecins dans le diagnostic. Il est difficile de comprendre pourquoi l'estomac à droite fait mal, car le dysfonctionnement d'un organe entraîne une défaillance du processus digestif dans son ensemble.

Comment évaluer la nature de la douleur?

Les patients décrivent leur douleur de différentes manières. Le médecin doit analyser les informations subjectives, poser des questions supplémentaires sur les conditions dans lesquelles se produisent les douleurs abdominales du côté droit, leur modification, leur limitation et leur relation avec la nourriture. Nous présentons un algorithme d’évaluation de la nature de la douleur conformément au libellé des plaintes.

A droite, le ventre fait mal en courant et en marchant

Le mouvement des jambes s'accompagne d'un travail intense du système musculaire abdominal, d'une modification de la pression intra-abdominale et d'un effet massant sur les intestins, de sorte que l'atonie se produit en l'absence d'activité physique.

Différentes maladies au stade latent (latent) apparaissent lors du déplacement. Dans de tels cas, vous ne pouvez pas vous forcer à marcher et à supporter. La douleur sur le côté droit de l'abdomen indique l'activation de la pathologie, qui peut rapidement entraîner des complications.

La douleur survient après un voyage en transport

Tout mouvement dans un véhicule, qu'il soit assis ou debout, provoque des tremblements du corps. Cet effet contribue au mouvement des calculs, des conglomérats de sel le long de la vésicule biliaire, des passages, de l'uretère. Les patients atteints de calculs biliaires et de lithiase urinaire associent souvent le début d'une attaque à des mouvements saccadés du corps. En plus de voyager en transport, le saut et la course ont un effet similaire.

L'estomac ne fait mal que lorsqu'il est pressé

C'est ce que disent les patients lorsque le médecin palpe l'abdomen. Ils espèrent que, s’ils ne sont pas touchés, la maladie ne le sera pas.

La méthode de palpation permet de déterminer la localisation de la douleur, d'identifier la réponse du patient. Toute pression sur l'estomac contribue à la croissance de la pression intra-abdominale. Cela provoque une douleur cachée.

De plus, la foliole externe du péritoine est pressée contre la zone inflammatoire, elle provoque des douleurs locales dans la moitié droite de l'abdomen et permet de distinguer l'inflammation locale des douleurs réfléchies (infarctus du myocarde, pneumonie croupeuse, pleurésie).

La douleur à la palpation du bas ventre à droite rend suspecte une appendicite aiguë. Chez les femmes, les maladies gynécologiques (annexite, kyste ovarien) doivent toujours être exclues. Avec la localisation sous-costale supérieure de la douleur, avec une pression à droite, il faut penser à l’inflammation de la vésicule biliaire, à l’hépatite, moins souvent à l’ulcère duodénal. Les symptômes d'irritation péritonéale reposent sur ce principe.

Une femme a mal au ventre juste en dessous pendant ses menstruations

Douleur abdominale basse avant les règles et pendant le temps - une plainte fréquente des filles et des femmes. Habituellement, il est situé au dessus du pubis, irradiant à l'aine, dans le nombril. Les gynécologues les associent à des troubles hormonaux.

Si la douleur dans l'abdomen droit est concernée, on suppose une annexite droite (inflammation des appendices). Une forte douleur survient pendant la grossesse extra-utérine, avec torsion et rupture du kyste, rend. Par la nature de la douleur peut être confondu avec une attaque d'appendicite.

Whines dans l'estomac à droite

La douleur dans l'abdomen à droite indique un processus inflammatoire d'intensité modérée. Souvent accompagné d'un ulcère peptique. Il commence une heure et demie à deux heures après un repas et dure toute la nuit.

Les douleurs abdominales sourdes sont caractéristiques de la dyskinésie hypotonique de la vésicule biliaire et des intestins. Causée par un débordement, l’étirement de la couche musculaire et une altération de la vidange. Les personnes les plus prédisposées sont les personnes atteintes de neurasthénie, émotionnellement instables, les enfants d'âge scolaire. En conséquence, ils sont situés dans l'hypochondre droit et près du nombril.

Douleurs crampes

Les douleurs abdominales soudaines aiguës à droite sont caractérisées par les patients comme «aigus», inconstants, sous la forme de contractions. Des problèmes similaires accompagnent une obstruction intestinale, provoquée par des mouvements péristaltiques des anses intestinales. Ils peuvent apparaître lors de la rupture de la paroi de l'intestin (perforation au cours d'un ulcère, maladie de Crohn), de capsules d'organes internes, de thromboembolie des vaisseaux mésentériques.

Ils ne sont pas caractéristiques du processus inflammatoire, dans lequel la douleur dans le côté droit de l'abdomen augmente progressivement. Ici, une grande partie du péritoine est immédiatement irritée, les tissus des organes sont détruits. Les sensations de "coupure" sont typiques des maladies intestinales causées par une infection ou une intoxication alimentaire.

Quelque chose pousse et tire

Une douleur lancinante est associée à des dommages vasculaires. Chez les personnes âgées présentant un processus athéroscléreux généralisé, un anévrisme de l'aorte abdominale se produit. Le vaisseau devient plus mince et en expansion, car la pression qu'il reçoit est plutôt élevée, la pulsation se propage dans toutes les directions de manière uniforme. Il peut être ressenti lors de la palpation de la zone située juste au-dessus du nombril et comparé à celui du pouls.

Pour le type de douleur "saccadée" se caractérise par le développement d'une inflammation purulente. Une appendicite phlegmoneuse et gangréneuse apparaît dans le bas de l'abdomen à droite. La douleur indique un processus en cours. Le processus peut se rompre et provoquer une inflammation du péritoine (péritonite).

Pour les médecins expérimentés, la détermination de la nature de la douleur est incluse dans les signes de la maladie, mais n'est pas considérée isolément. Le diagnostic n'est posé qu'après l'analyse de l'ensemble des symptômes et des résultats de l'examen.

Comment traiter les douleurs abdominales persistantes et périodiques à droite?

La durée de la douleur dans le temps est importante dans le diagnostic. Si l'estomac fait constamment mal au côté droit, la douleur est généralement modérée et sourde. Une évolution similaire se caractérise par une appendicite chronique, une cholécystite, une gastrite, une hépatite. Parfois, la douleur disparaît complètement, les patients se réjouissent à tort de leur rétablissement et interrompent leur régime. Mais le symptôme réapparaît.

Les douleurs périodiques qui réapparaissent après quelques jours, semaines, mois et même années devraient être expliquées par l'évolution favorable des maladies chroniques avec de longues périodes de rémission. Les exacerbations n'apparaissent que sous certaines conditions: violation du régime, consommation d'alcool, situations stressantes, au printemps et à l'automne (ulcère gastroduodénal).

Les longues périodes de rémission sont caractéristiques de la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse. Ils sont considérés comme un résultat positif du traitement. Il n'est pas d'usage de parler de rétablissement, car les causes finales de la maladie ne sont pas claires et le traitement moderne ne résout pas tous les problèmes. Les symptômes supplémentaires des maladies de la moitié droite de l'abdomen, nous considérons les symptômes de la pathologie la plus commune.

Maladie du foie

Les maladies du foie provoquent des douleurs dans l'hypochondre droit irradiant dans le bas du dos. Les patients disent que "le côté droit de l'estomac fait mal". La cause est une entorse de capsule ou une rupture due à une blessure.

Lorsque l'inflammation, une hémorragie dans le parenchyme, la taille du corps augmente, ce qui provoque l'étirement de la membrane superficielle. La capsule peut devenir enflammée lorsque l'infection passe des organes voisins. Ensuite, la douleur est caractérisée par une intensité élevée.

Les hépatites (maladies du foie de nature inflammatoire) sont divisées par origine. En plus de la douleur, leurs manifestations cliniques diffèrent.

Hépatite toxique - formée en réponse à la consommation d’alcool, de certaines drogues, d’empoisonnements chimiques, de liquides ménagers, de produits toxiques (champignons).

Ils se développent rapidement, accompagnés de fortes douleurs aiguës dans le quadrant supérieur droit, de nausées, de vomissements, de jaunissement de la peau et de la sclérotique. Hépatite virale - évolue de façon chronique avec des périodes d’exacerbation et d’agrandissement du foie. Les patients ressentent constamment de la lourdeur, une "douleur sourde dans le côté droit de l'abdomen", une gêne au niveau des intestins, une perte d'appétit.

On sait que l'hépatite virale augmente considérablement les chances de transformer la maladie en cancer. Dans le même temps, la nature de la douleur devient intense et permanente. L'hépatite associée aux maladies infectieuses (fièvres hémorragiques, rubéole, virus d'Epstein-Barr) ne provoque pas de douleur intense. Le diagnostic est établi sur la base d'autres signes de dommages.

Pour les symptômes généraux caractéristiques:

  • augmentation de la douleur pendant l'activité physique;
  • des nausées et des vomissements;
  • augmentation de la température non supérieure à 37,5;
  • perte d'appétit;
  • saignement des gencives;
  • couleur jaune de la peau et de la sclérotique;
  • excréments clairs et urines foncées;
  • selles avec facultés affaiblies.

Un abcès, une cavité contenant du pus, peut être situé à la fois dans le foie et dans l'angle sous-hépatique entre les ligaments, le dôme droit du diaphragme et les anses intestinales. Le patient présente, outre des douleurs saccadées dans l'hypochondre, des températures élevées accompagnées de frissons, une sueur abondante, une intoxication générale (maux de tête, douleurs musculaires, des vertiges, des nausées).

Le kyste à échinocoques se forme dans le parenchyme hépatique lors de l’introduction du parasite (échinocoque). La taille de la cavité peut atteindre un volume important. C'est alors que les douleurs d'un caractère permanent apparaissent.

Cirrhose du foie - conséquence de l'hépatite, alcoolisme chronique. Le tissu de parenchyme est remplacé par la cicatrice. Le corps rétrécit et rétrécit. Puisque la capsule ne peut pas s’étirer, aucune douleur intense ne se produit. Les douleurs sourdes sont plus probablement associées à une dyskinésie biliaire simultanée et à des lésions pancréatiques.

Les néoplasmes malins dans le foie résultent de la transformation d'hépatocytes ou de la réception de métastases d'autres organes avec du sang. Peu à peu violé toutes les fonctions du corps. Les douleurs deviennent très intenses.

Maladies de l'excrétion biliaire

La bile du foie synthétisée entre et s'accumule dans la vésicule biliaire. De plus, avec l'aide de contractions musculaires, il se déplace le long des conduits spéciaux dans le duodénum. Le chemin passe à côté du canal pancréatique. Ensemble, ils excrètent un secret à travers le sphincter d’Oddi.

Les douleurs aiguës des crampes sont causées par une contraction spasmodique de la couche musculaire. On les appelle "coliques". Localisé dans l'hypochondre droit, distribué au centre de l'abdomen, dans la zone latérale droite.

Supprimé par les médicaments antispasmodiques. En même temps, le patient a des éructations, des vomissements, une amertume, des douleurs épigastriques (gastrite biliaire). La pathologie est causée par une dyskinésie (violation de la motilité de la vessie), une inflammation, le mouvement des calculs.

La cholécystite (inflammation de la vessie) provoque des agents pathogènes. Les femmes les plus exposées à la maladie sont les femmes obèses qui ne font pas d’exercice. L'inflammation de la paroi interne contribue au développement du mucus, l'épaississement de la bile, modifie l'équilibre acido-basique et crée les conditions nécessaires à la précipitation des sels biliaires (cholélithiase).

Les calculs qui en résultent sont en outre collés à la densité rocheuse et sont à l’origine de la maladie des calculs biliaires. Bien que les calculs ne soient pas douloureux, leur nature est terne, mais le mouvement du tartre le long des voies biliaires provoque une irritation et un spasme local. Cela se manifeste par une intense attaque douloureuse dans la moitié droite de l'abdomen au sommet, irradiant vers la clavicule, l'omoplate, le bas du dos et les épaules. L'attaque dure plusieurs heures.

La cholangite est appelée inflammation des voies biliaires. Il est rarement isolé sans cholécystite. Presque toujours accompagné de la maladie de calculs biliaires. En même temps, les douleurs dans l'épigastre et l'hypochondre droit sont très fortes, crampes avec forte fièvre, jaunisse.

Les tumeurs de la vésicule biliaire sont rares. Les personnes ayant de longs antécédents de cholécystite et de calculs biliaires courent le plus grand risque. Le syndrome douloureux devient persistant, devient permanent. Pour la pathologie tendance typique à la rupture de la vessie et la péritonite.

Appendicite

L'inflammation de l'appendice est la pathologie opératoire la plus courante en chirurgie. Dans le traitement classique, les douleurs sont d'abord localisées dans la région épigastrique, accompagnées de vomissements, de fièvre, de faiblesse. Quelques heures plus tard, ils se déplacent vers la zone iliaque droite. Donc, cela ressemble à une maladie chez la moitié des patients.

Une autre partie des patients nécessite un diagnostic différentiel grave. Cela est dû à la localisation atypique du processus enflammé et à la manifestation de douleurs au nombril, dans l'hypochondre droit, dans le dos, dans le bas de l'abdomen. L'inflammation lancée se manifeste par des douleurs saccadées, une augmentation significative de la température, des frissons.

Maladie de l'intestin

Les maladies de l'intestin grêle et du gros intestin ne sont rarement localisées que dans la moitié droite de l'abdomen et se propagent souvent à la partie centrale. La nature de la douleur - déversée, n’a pas de localisation claire.

En cas de diverticulose, d'entérocolite, de maladie de Crohn, la douleur est accompagnée de diarrhée ou de constipation, éventuellement de saignements intestinaux (en cas d'ulcération du mur), d'attaques de "coliques intestinales", de perte de poids, chez les enfants généralement en déshydratation.

Pour les tumeurs, l'emplacement dans la partie gauche est plus caractéristique. L'obstruction intestinale est associée au chevauchement de la lumière intestinale avec des adhérences, une tumeur, des calculs fécaux. Les douleurs sont très fortes, les vomissements sont possibles et il n'y a pas de péristaltisme.

Pathologie rénale

Le rein droit est situé anatomiquement légèrement en dessous de la gauche. Elle souffre souvent de ptose pendant la perte de poids, après l'accouchement. Dans le même temps, les patients ressentent une douleur dans le côté droit et dans l'abdomen en étant debout. La diminution se produit dans la position couchée.

La pyélonéphrite droite au cours de la phase aiguë s'accompagne de douleurs dorsales intenses, de mictions fréquentes, de coupures, de frissons accompagnés d'une forte fièvre. Les maladies chroniques vont progressivement du bassin au parenchyme des organes et altèrent la fonction des néphrons. Les douleurs sont sourdes, mais l'intoxication s'accompagne d'une aggravation de l'insuffisance rénale.

Une maladie rénale avec des attaques de coliques du côté droit est activée après avoir tremblé, sauté. Le syndrome douloureux est très intense. Irradiation le long de l'uretère à l'aine, du scrotum chez l'homme, des organes génitaux chez la femme. Après une attaque, du sang est observé dans les urines.

Des douleurs abdominales du côté droit sont possibles avec des lésions du foie, des reins et des intestins, une gastrite, un ulcère peptique, une pancréatite. Un examen complet est nécessaire pour identifier la cause exacte. Ce n’est qu’après avoir pu être diagnostiqué et prescrit un traitement.

Maux de ventre à droite

La cavité abdominale est l'espace intérieur au-dessus duquel est séparé par un diaphragme en plastique de la partie thoracique du corps humain. De dessous, elle est limitée au bassin des membres inférieurs libres. La cavité contient les organes du système digestif impliqués dans des processus corporels importants.

Dehors, il y a la paroi musculaire. À l'intérieur de la cavité abdominale. Sur le côté droit, il y a une rangée d'organes vitaux. Certains peuvent causer une maladie grave. Il y a des organes principaux:

  • Faux Côtes.
  • Le foie.
  • Pierre biliaire.
  • Estomac
  • Pancréas.
  • Intestin grêle mince.
  • Annexe de rudiment.
  • Rein
  • Uretère
  • Vessie.
  • Vaisseaux sanguins

Principales maladies

Pas de panique, faites des cris. Calmez-vous, ressentez, trouvez la racine du problème. Les causes de la douleur sont aiguës, diverses. Le syndrome douloureux provoque une sensation d’irritation des récepteurs de surface. Situé dans les tissus du corps, sauf le foie.

Si ça fait mal sur le côté droit de l'abdomen, la source n'est pas nécessairement à droite. Douleurs apparaissant, se dispersant dans toutes les parties de la cavité abdominale, diminuant. La cause de la douleur est dans la région de l'abdomen, la poitrine, le petit bassin. Les patients se plaignent de maux de tête, de coliques thoraciques au cours de maladies du système digestif. La cause est déterminée par un thérapeute qualifié, un gastro-entérologue, après avoir subi un examen approfondi et une consultation.

Tout d’abord, déterminez la localisation optimale lorsque vous cliquez. Dans la partie supérieure, inférieure. Le caractère est important: coup sec, poignard, colique aiguë, douleur sourde, spasmes douloureux. Au fur et à mesure que la douleur apparaissait, elle se développait: soudainement, en marchant, une charge physique, le stress ressenti, le froid, la chaleur, une pièce boueuse. Le médecin demandera sûrement quelle était la douleur à l'estomac à droite: en augmentation lente, instantanée et forte, tirant mate. At-il encore renforcé, n'a pas changé, a disparu. Localisation, où donne, quand: soulevez, toussez, marchez, parlez. Comment se sent organe malade.

Les pathologies qui causent une douleur commune sont innombrables. Il est plus facile de répartir la maladie dans les organes du côté droit de l'abdomen.

En bas à droite

Une douleur aiguë au coin de l'abdomen indique l'apparition d'appendicite, d'ulcères, de hernie et de torsion de l'intestin. En cas de douleurs aiguës, la chaleur, la bouillotte, la glace et le froid ne sont pas appliqués. Pour aggraver les choses, c'est facile. L'appendicite est traitée rapidement, l'ulcère est médicamenteux, la colique est éliminée avec des antispasmodiques: no-shpa, festal. Ils appellent une ambulance, passent devant un gastro-entérologue, un chirurgien.

L'appendicite est une inflammation de l'appendice situé sur la partie de l'intestin. Vous devriez commencer par l'emplacement exact du corps rudimentaire. L'annexe est un très petit morceau de tissu musculaire qui s'étend du gros intestin. Un tube de 8 millimètres de diamètre est un élément essentiel. Ramifié de l'intestin aveugle, joue un rôle dans les processus immunitaires du corps, la formation de la microflore intestinale. Mais l'organe n'est pas vital, le corps peut exister sans lui.

Notez qu'il existe d'autres organes avec l'appendice - trompes de Fallope, ovaires, uretère, vessie. Jouer un rôle majeur dans le système excréteur. Le problème réside peut-être en eux, sans distinction de sexe. Les pierres et la cystite se retrouvent souvent en automne, en hiver - en période d’exacerbation. Différents échauffements, les diurétiques aideront: Kanefron, Five nok.

Haut du ventre à droite

Voici le foie, la vésicule biliaire, une partie de l'intestin. La maladie, les blessures sont douloureuses dans la moitié supérieure. Tout est décidé par la localisation de l'organe, le médecin informera le patient du diagnostic exact après avoir réussi l'examen, en passant des tests.

L'hépatite provoque un gonflement du foie. Se produit en présence de parasites. Il y a une colique très douloureuse sous l'estomac. L'hépatite A est infectée en buvant de l'eau du robinet. Souvent répandue lors de rapports sexuels non protégés, d'homosexualité, de mauvaise utilisation des seringues et des aiguilles. Une transfusion sanguine avec l'hépatite infecte une personne immédiatement, tout comme le fait de manger des produits contaminés avec du sang.

L'hépatite alcoolique affecte tout l'organe. Le foie souffre de la consommation excessive de drogues, d’abus de produits chimiques contenant de l’alcool, de la fermentation, de suppléments. La douleur hépatique devient le meilleur ami de l'homme. Constamment pleurnicher, rappelant le problème. Il est profond, près de l'estomac: à gauche, à droite. Une gêne sous les côtes se développe pendant longtemps en tirant.

Sous la vésicule biliaire, les symptômes de problèmes d’organes semblent complètement passés inaperçus. Les attaques brutales arriveront à temps: quelques jours, quelques semaines, quand mangera de la mauvaise nourriture, le gaz commencera, des ballonnements. La douleur est vive, forte, apporte à la personne des spasmes, des torsions, des nausées constantes, des vomissements prolongés. Il se propage dans tout l'abdomen, donne plus à la partie dorsale. La température 40 apparaît lorsque l'organe devient enflammé. Une colique bilieuse, par vagues, indique la présence de calculs. Les petits vont vite dans les conduits. Se sentir mieux. La pierre est restée dans le conduit, elle est enlevée par opération, en se dissolvant. Les reins sont situés sur le côté, la maladie va toucher le dos, donnant à l'estomac. Le problème avec une petite pierre qui sort des reins, donne des fissures ondulées dans l'aine.

Chez les femmes pendant la menstruation, il y a des crampes sous l'abdomen. Le renforcement implique l'endométriose. Une femme doit réussir un test de grossesse, car le mal de dos survient généralement pendant le développement du fœtus. Cela aidera la gymnastique, le yoga, un peu d'exercice.

Douleur causée par un traumatisme abdominal contondant. Le plus souvent, les saignements internes commencent par une lésion organique, des hématomes, des ecchymoses apparaissent. Ne touchez pas le lieu de la blessure. Les blessures au couteau constituent une menace sérieuse pour la vie et une plaie ouverte commence.

Traitement

Un inconfort régulier nécessite un examen médical. Après avoir passé les tests, ils diagnostiqueront, prescriront un traitement, dresseront une liste de médicaments, suivront un traitement. On recommandera au patient de rester au lit pendant deux semaines ou d’être opéré.

La maladie ne peut être laissée pour plus tard. Les analgésiques cachent des sentiments désagréables, mais ne résolvent pas le problème. Alors les choses vont empirer. La maladie est soulagée en premier lieu et non par complications graves.

Soins populaires disponibles:

  • Régime alimentaire Il est interdit de manger des aliments épicés et gras. Les produits épicés sont exclus du test, les intestins sont restaurés. Pour les douleurs aiguës, une grève de la faim complète de quelques jours est requise.
  • Des médicaments Pour les inflammations, prenez des antispasmodiques, des antibiotiques et des analgésiques. Dans les cas avancés, subissez une chimiothérapie.
  • La chirurgie L’intervention des médecins est la seule mesure de lutte contre l’appendicite, les tumeurs, la grossesse extra-utérine, la maladie des calculs biliaires.

Quelle que soit la nature de la maladie, le symptôme crie à propos de la maladie, ce qui devrait être établi plus tôt. Un mauvais être dans le corps conduit souvent à de mauvais résultats pour la santé. Ignorer les signes est une étape indépendante dans l'abîme sans fin des hôpitaux, des lits et des opérations éternelles. Vous devez aller chez le médecin à temps, dans les étapes ultérieures, cela ne vous aidera pas beaucoup. Lorsque le syndrome douloureux n’est pas paresseux, consultez un thérapeute, un chirurgien, un ambulancier paramédical. Ils se référeront au bon médecin.

Ne prenez pas de drogue avant l'inspection. Une douleur faible et modérée peut être supportée, un muffle intolérable No-spa, Drotaverinum. Sensations désagréables causées par un régime alimentaire malsain, nettoyé en ajustant le régime alimentaire. Éliminer les glucides en excès, la plupart des protéines. Une personne mange instantanément des aliments légers digérés par l'estomac: soupes faibles en gras, céréales, purées, fruits et légumes. Les enzymes auxiliaires Mezim, Festal sont administrés, la suralimentation est exclue.

Réduisez l'intensité des coliques avec des compresses froides. Glace, le produit congelé est enveloppé dans un tissu épais. Appliquer pendant 15 minutes. Il est impossible de déterminer la maladie par vous-même, des examens supplémentaires, des tests, des examens sont nécessaires. Retarder avec une visite chez le médecin de district n'est pas nécessaire. La détection rapide de signes dangereux assure le rétablissement complet, l’établissement de la maladie à ses débuts, un pronostic satisfaisant sur la poursuite du traitement pour la poursuite d’une vie calme et en bonne santé.

Pourquoi l'estomac à droite fait mal, les causes et les types de maladies

Une douleur abdominale droite est associée chez l’appendicite chez les personnes atteintes. L'appendicite est l'une des causes de la douleur, mais le site de localisation commence toujours à partir du milieu de l'abdomen dans le nombril et descend. Mais si la gêne se produit au sommet, alors la raison réside dans l'autre.

Causes de la douleur sur le dessus

Dans la cavité abdominale du côté droit, il y a beaucoup d'organes. En plus de l’appendice, une personne peut avoir des problèmes de vésicule biliaire, d’intestins et de foie. Parfois, l'estomac ou l'œsophage peuvent être donnés du côté droit.

Processus inflammatoire dans la vésicule biliaire

La raison la plus commune pour laquelle l'estomac fait mal à droite est considérée comme un processus inflammatoire de la vésicule biliaire. Cette maladie survient dans le contexte de la formation de calculs ou de lésions organiques d'une infection bactérienne.

La symptomatologie disparaît dans des sensations soudaines et aiguës. La douleur se manifeste dans la partie supérieure de l'abdomen, parfois dans la région des épaules. Comme signes supplémentaires, on distingue une augmentation de la température, des frissons et des vomissements. Les matières fécales peuvent devenir légères. Et les muqueuses et la peau jaunes.

Ce type de maladie affecte le duodénum. Le patient se plaint d'une sensation douloureuse du côté droit sous les côtes. Il peut être donné dans le dos ou l'omoplate. Si le courant est en cours, la douleur prend le zona.

La douleur dans l'abdomen droit indique dans certains cas une lésion ulcéreuse du tractus intestinal. Un sentiment désagréable a un caractère pressant ou brûlant. Les douleurs se manifestent dans l'hypochondre droit ou dans la région iliaque.

Cette maladie présente une différence significative par rapport aux autres pathologies: des sensations douloureuses apparaissent quelques minutes après avoir mangé. Pour tout cela, l'appétit du patient disparaît, des nausées surviennent et les masses fécales deviennent noires.

Le processus inflammatoire dans l'œsophage

Le côté droit de l'abdomen peut être douloureux en raison d'une inflammation de l'œsophage. Ce processus se produit parce que le contenu de l'estomac est refoulé de manière réflexe dans l'œsophage. Dans ce contexte, la membrane muqueuse est endommagée.

Les autres signes de cette maladie sont les éructations acides et les brûlures d'estomac. En médecine, cette maladie s'appelle l'oesophagite par reflux. Souvent diagnostiqué chez les jeunes enfants ou en cas de malnutrition.

Si l'estomac fait mal au côté droit, la raison en est peut-être liée au développement de l'hépatite. Cette maladie est infectieuse. L'hépatite est considérée comme une maladie virale. Vous pouvez être infecté en contactant une personne malade.

Mais la raison peut être l'abus d'alcool. Les personnes qui prennent des drogues ou souffrent souvent d'intoxication toxique sont à risque.

Les premiers signes de maladie du foie incluent:

  • sensation douloureuse au bon endroit;
  • une sensation désagréable dans l'estomac;
  • état fébrile;
  • perte d'appétit;
  • nausées et vomissements.

Dans les cas aigus, jaunissement de la peau, on observe une augmentation de la taille du foie.

Causes de douleur dans le bas-ventre

La douleur douloureuse dans l'abdomen droit peut céder non seulement à l'hypochondre, mais aussi la faire descendre. Une gêne peut indiquer une appendicite, un syndrome du côlon irritable, une infection du canal intestinal ou des voies urinaires.

Appendicite douleur

Une inflammation de l'appendice ou de l'appendicite est une maladie assez grave qui nécessite une intervention chirurgicale urgente Au début, des sensations douloureuses apparaissent dans la région du nombril. Peu à peu, la douleur diminue et est administrée dans le bas de l'abdomen, à droite.

Si l'appendicite est aiguë, la distension abdominale, la fièvre, les nausées et les vomissements peuvent être identifiés comme des symptômes supplémentaires. Le processus inflammatoire de l'annexe peut facilement être confondu avec une infection intestinale. Il est donc urgent d'appeler une ambulance.

Intestin irritable

Le syndrome de l'intestin irritable peut survenir pour diverses raisons. Les plus courants sont le stress régulier, les infections intestinales ou bactériennes, la microflore altérée.

Bien que le syndrome du côlon irritable et procure une gêne importante à la personne, il n'est pas dangereux pour la vie du patient. Mais pour être sûr de ça. Il est nécessaire de passer un examen.

Processus inflammatoire dans les voies urinaires

Cela peut blesser le droit, pas seulement l'estomac ou le foie et les voies urinaires. La différence de cette maladie est qu’il sera douloureux pour le patient de vider sa vessie. Des brûlures, des mictions fréquentes, des spasmes et des douleurs dans la région pubienne peuvent indiquer une lésion de l'uretère. La cause la plus courante est l’infection par des infections intestinales.

Douleur dans l'infection intestinale

Un sentiment douloureux unilatéral indique une infection intestinale. Il existe de tels types de bactéries qui provoquent une maladie avec des symptômes similaires, comme l'appendicite.

Les infections intestinales sont aiguës. L'estomac appelle, coupe ou se plaint. Dans le même temps, les symptômes apparaissent sous forme de nausée, vomissements, diarrhée. Certains types de maladies intestinales entraînent une augmentation de la température et un fort affaiblissement.

Dans une infection normale, les symptômes disparaissent après quelques jours. Si l'état du patient s'aggrave encore, une hospitalisation est nécessaire.

Douleur en marchant

Si la douleur est constante pendant la marche, une attention particulière doit être portée à cela. Ce phénomène suggère que le processus inflammatoire a commencé et devient encore plus aigu lors de la contraction des structures musculaires.

Si la maladie n'est pas traitée, une attaque surviendra avec le temps. Par exemple, une appendicite ou une hernie de nature chronique peuvent se développer. Si la pathologie n'est pas surveillée à temps, elle peut se transformer en une complication grave sous la forme d'une péritonite.

Douleur après le rapport sexuel

Souvent, les femmes se plaignent de douleurs à droite ou à gauche après les rapports sexuels. Si un sentiment désagréable apparaît constamment, la raison en est peut-être une pathologie chronique dans la région pelvienne.

Il est à noter que si une femme a un kyste dans l'ovaire, elle peut éclater pendant les rapports sexuels. Cela provoquera une douleur intense, qui donnera au pubis ou à la jambe.

Premiers secours pour douleurs abdominales à droite

Toute sensation douloureuse entraîne le développement d'effets indésirables. Cela affecte non seulement l'état général du patient, mais également les organes internes adjacents. Par conséquent, au premier signe d'un besoin urgent de consulter un spécialiste.

Tout d'abord, le médecin écoutera les plaintes du patient et dressera un historique. Si lors de l'inspection, quelque chose sera révélé, il sera nécessaire de passer un examen.

Il consiste à:

  • don de sang pour analyse générale et biochimique;
  • livraison d'urine et de matières fécales pour analyse;
  • effectuer des diagnostics par ultrasons des organes de la cavité abdominale et du petit bassin.

Si une appendicite est diagnostiquée chez un patient, une opération est programmée de manière urgente. Après cela, le patient sera surveillé par des médecins pendant plusieurs jours.

Dans d'autres cas, un traitement médical est effectué. Le choix des médicaments dépend du type de maladie.

Le patient peut écrire:

  • antibiotiques pour tuer les agents bactériens;
  • des moyens enzymatiques pour améliorer la digestion;
  • les probiotiques sont nécessaires lors de la prise d'antibiotiques et du développement du syndrome du côlon irritable;
  • des antiacides pour réguler la quantité d'acide chlorhydrique dans le suc gastrique;
  • les sorbants élimineront les toxines et les bactéries;
  • régime de consommation permettra d'éviter la déshydratation.

Pendant le traitement thérapeutique, vous devez suivre un régime strict. Tout d'abord, il consiste à éliminer de l'alimentation tous les produits nocifs: fast food, plats cuisinés, plats à grignoter, aliments gras et frits, épices et épices. Vous devez également renoncer aux mauvaises habitudes sous forme de tabagisme et de consommation d'alcool.

Le menu devrait comprendre des plats qui n'irritent pas les intestins, l'estomac et le foie. Ceux-ci comprennent des bouillies de gruau, de riz et de sarrasin sur de l'eau, des soupes de légumes, des bouillons, des viandes maigres et du poisson, des légumes et des fruits. Mangez mieux petit à petit, mais souvent. Gardez une trace du volume de portion. Pour la douleur, ils ne doivent pas dépasser 150-200 grammes.

Si la douleur ne disparaît pas et ne devient que plus forte, vous devez appeler une ambulance. Dans ce cas, vous ne pouvez pas effectuer plusieurs actions:

  1. Appliquez une bouteille d'eau chaude sur votre estomac ou quelque chose de chaud. Cela ne conduira qu'à la propagation de l'infection dans tout le corps.
  2. Il est impossible, à l'insu du médecin, de prendre des antispasmodiques et des antidouleurs. Cela compliquera le diagnostic.
  3. Vous ne pouvez pas donner au patient à manger et à boire, ainsi que de mettre un lavement et de rincer l'estomac.

Pour éviter la douleur, vous pouvez mettre de la glace enveloppée dans une serviette. C'est la seule mesure autorisée.

Une fois le diagnostic posé, il est nécessaire d’observer le repos au lit pendant plusieurs jours, de prendre tous les médicaments prescrits et d’exclure toute activité physique. Après la récupération, il vous faut encore quelques semaines pour suivre un régime.

Le stress joue un rôle important dans la vie d’une personne. Dans la plupart des cas, c'est la raison principale. Diagnostiqué plus souvent chez les enfants et les adolescents. Pour prévenir une telle maladie, le médecin peut prescrire des sédatifs et recommander une promenade au grand air pour créer des émotions positives.

Douleur dans l'abdomen droit: qu'est-ce que cela signifie?

L'augmentation de la formation de gaz est une cause très courante de douleur dans le côté droit de l'abdomen. Alors ne pensez pas tout de suite au foie: peut-être n’est-ce que du gaz et rien de plus. Des difficultés dans le processus de digestion, la constipation - tout cela peut conduire à une accumulation de gaz en excès dans le corps. La douleur dans ce cas, en règle générale, est localisée sous les côtes.

La douleur dans l'abdomen droit avec des gaz est moins fréquente, mais cela arrive. Afin de comprendre s'il s'agit de gaz ou non, vous devez essayer de déterminer la nature de la douleur. Vous sentez-vous complet? Une telle douleur survient-elle après le repas ou le matin? Est-elle toujours soudaine? Si vous avez répondu «oui» à ces questions, ne vous inquiétez pas beaucoup: probablement, il s'agit d'une augmentation de la formation de gaz.

2. Problèmes intestinaux

La douleur dans le côté droit de l'abdomen est souvent le signe de problèmes intestinaux. Tout d'abord, il est nécessaire d'exclure les gaz en tant que cause de la douleur. En effet, dans la plupart des cas, le tout est en eux. Si ce n'est pas le cas, il est probable que la douleur soit causée par une inflammation intestinale.

Quelles maladies peuvent causer une inflammation intestinale? Les plus diverses, allant de la colite (irritation du côlon) à des maladies plus graves, comme la maladie de Crohn, par exemple. Ils affectent tous cet organe et constituent un grave danger pour le corps.

Comment distinguer l'inflammation intestinale de la formation accrue de gaz? Tout d'abord, vous devez faire attention à savoir si la douleur dans le côté droit de l'abdomen est accompagnée de diarrhée. Dans ce cas, il est préférable de consulter un médecin le plus tôt possible afin qu’il puisse établir un diagnostic et prescrire le traitement approprié.

3. maladie rénale

La troisième raison pour laquelle une douleur au côté droit de l'abdomen peut survenir est des problèmes rénaux. Lorsque l'inflammation des reins sont généralement observés des douleurs fortes et intenses dans l'abdomen, qui donnent parfois dans le dos. Une telle douleur est très indicative et devrait servir de première alarme. En outre, avec une inflammation des reins, des symptômes tels qu'une miction douloureuse et une urine trouble apparaissent souvent. La température peut encore monter.

Comme vous pouvez le constater, les symptômes d'inflammation des reins sont plutôt évidents. C'est une condition très douloureuse et désagréable, mais il est également traitable. Alors, quand les premiers symptômes apparaissent, consultez un médecin. Si vous souffrez, par exemple, de calculs rénaux, tous les symptômes ci-dessus disparaîtront dès que vous vous en serez débarrassé.

4. Maladies du pancréas

Le pancréas a la forme d'une goutte et se situe à côté du duodénum dans l'intestin grêle. C'est-à-dire qu'il est situé entre l'estomac et la colonne vertébrale, entouré d'autres organes internes, plus près du côté droit de la cavité abdominale. Cela signifie que des douleurs au niveau du côté droit de l'abdomen peuvent également survenir en raison d'une inflammation du pancréas. Les symptômes peuvent être similaires aux symptômes d'inflammation de la vésicule biliaire. Les deux maladies s'accompagnent de fortes douleurs dans la partie supérieure droite de l'abdomen, atteignant l'estomac ou cédant au dos.

Afin de distinguer l'inflammation du pancréas des autres maladies décrites ci-dessus, faites attention à ce que vous ressentez après les repas. Si vous vous sentez souvent malade, cela peut être un symptôme de la pancréatite. Dans ce cas, il est nécessaire de consulter un médecin le plus tôt possible afin qu’il puisse poser un diagnostic précis et prescrire un traitement approprié.

5. ulcère gastrique

Une autre cause assez courante de douleur abdominale est un ulcère à l’estomac. En principe, un ulcère peut causer de la douleur dans n'importe quelle partie de l'abdomen, mais pour les ulcères peptiques et les ulcères d'estomac, la douleur est généralement localisée à droite. Cette douleur est différente de ce que nous avons décrit ci-dessus: elle n’est pas constante, elle apparaît puis disparaît. Parfois, il peut augmenter de manière inattendue (par exemple, après avoir mangé quelque chose de très épicé) et passer tout aussi rapidement. Pour déterminer la présence d'un ulcère n'est pas facile, le meilleur conseil est de ne pas tarder et de faire appel à une aide professionnelle.

Nous espérons qu’il sera maintenant plus facile de déterminer les causes possibles de douleur dans le côté droit de l’abdomen. Si cela vous est arrivé une fois et n’était pas accompagné d’autres symptômes, ne vous inquiétez pas: très probablement, c’est juste des gaz. Si la douleur ne disparaît pas ou s’inquiète de plus en plus souvent, si elle provoque une gêne et s’accompagne d’autres symptômes (tels que douleur à la miction, fièvre, maux de dos), vous devez immédiatement consulter un médecin.

Estomac fait mal sur le côté droit

Une personne éprouve une sensation désagréable au-dessous de la zone du plexus solaire à un âge tendre. La plupart des organes vitaux sont situés dans la cavité abdominale et la douleur dans cette zone peut être un précurseur de maladies dangereuses.

Estomac fait mal sur le côté droit

Si l’estomac a mal au côté droit, il peut y avoir plusieurs sources d’inconfort, allant d’une inflammation classique de l’appendicite à des anomalies du foie dues à une alimentation excessive.

Organes abdominaux

Étiologie de la douleur dans l'abdomen droit

Les coupables pour vous identifier sont assez difficiles. Dans la plupart des situations, les problèmes de santé sont causés par:

  • hypertrophie du foie;
  • dysfonctionnements dans la vésicule biliaire;
  • inflammation de l'appendice;
  • torsion des intestins;
  • calculs rénaux;
  • accumulation de gaz;
  • pincement de la hernie;
  • la constipation;
  • cycle menstruel.

Les causes les plus courantes de douleur sur le côté droit de l'abdomen

Le diagnostic doit être confié à un médecin qualifié. Cependant, sur la base de la connaissance de l'anatomie humaine, vous pouvez essayer de trouver la cause de la douleur. Pour ce faire, il est nécessaire de caractériser le processus aussi précisément que possible à l'aide des questions suivantes:

  • y a-t-il eu trop d'exercice ou d'hypothermie?
  • la durée de l'attaque;
  • la nature de la douleur - sourde, aiguë, oppressante, croissante, cambrée;
  • s'il y avait un changement dans l'emplacement de la source de la douleur.

Le point important est l'irradiation. Si des sensations désagréables se sont manifestées dans la région de l'hypochondre droit et ont résonné dans la région de l'omoplate droite, vous pouvez diagnostiquer en toute confiance une cholécystite. Après avoir clarifié la nature de la douleur, il est nécessaire de procéder à une localisation plus détaillée de la lésion.

Causes de la cholécystite

Douleur dans le quadrant supérieur droit

Les médecins divisent sous condition la cavité abdominale en 4 quadrants, en partant du nombril 2 situé perpendiculairement à la ligne.

Les organes suivants sont situés dans la partie supérieure droite:

  • le foie;
  • le pancréas;
  • vésicule biliaire;
  • fragment intestinal.

Problèmes d'organes en fonction de la position de la douleur

Parfois, l'inconfort est causé par une maladie rénale. Pour calculer l'organe qui cause la douleur, il est nécessaire de se familiariser avec les spécificités de leurs maladies caractéristiques.

Du foie

Le foie est la plus grande glande trouvée dans le corps humain. Il participe aux processus métaboliques et digestifs et neutralise les toxines entrant dans le corps. Les cellules de cette glande contribuent au développement de la bile et d'autres éléments importants.

  • douleur légère et douloureuse qui s'étend sur toute la surface de l'abdomen supérieur droit;
  • l'inconfort progresse progressivement, sans vagues spasmodiques.

Il est curieux que le foie ne possède pas de récepteur de la douleur et ne fasse donc pas mal. Pour causer un inconfort ne peut que sa capsule de tissu. La principale cause de gêne - l’étirement, résultant d’une augmentation de la taille du foie.

Tableau Maladie du foie commune.

Douleur dans l'abdomen droit: qu'est-ce que cela signifie?

Que faire en cas de douleur soudaine dans le côté droit de l'abdomen? De quoi s'agit-il: de simples gaz dans l'estomac, une inflammation des organes internes ou le premier symptôme d'une autre maladie? Dans notre article, nous répondrons à ces questions et vous indiquerons quoi faire avec la douleur abdominale.

Douleur lancinante dans l'abdomen: malheureusement, cela est arrivé à beaucoup d'entre nous, c'est très désagréable et douloureux. Il se trouve que la douleur se concentre sur le côté droit de l'abdomen et nous ne sommes pas habitués à la peur. En effet, les douleurs abdominales peuvent être le symptôme de nombreuses maladies et dysfonctionnements dans le corps, car, comme vous le savez, tous les organes internes les plus vitaux sont situés dans la région abdominale. Cependant, ne paniquez pas! Si vous ressentez une vive douleur lancinante au côté droit de l'abdomen, il est préférable de consulter votre médecin le plus tôt possible afin qu'il puisse établir un diagnostic précis.


Mais cela ne signifie pas que vous devez rester dans l'ignorance, car il est toujours utile de savoir par vous-même ce que les symptômes qui apparaissent peuvent indiquer. Par conséquent, dans notre article, nous vous parlerons des causes les plus courantes de douleur soudaine dans l'abdomen droit.

Causes de douleur dans l'abdomen droit

Douleurs à l'estomac - avec, peut-être, chacun de nous est-il tombé sur quelqu'un plus souvent, moins souvent. S'il s'agit d'une douleur «familière», ce qui signifie que nous avons mal mangé, nous n'avons généralement aucune raison de nous alarmer, car nous savons tous quoi faire dans de tels cas et quels médicaments nous devons prendre.

Si la douleur dans l'abdomen est localisée à un endroit (à droite ou à gauche), nous commençons alors à nous inquiéter du fait que notre corps donne un signal: certains de nos organes sont en danger. Surtout si la douleur survient du côté droit de l'abdomen, car, comme nous le savons, il existe un organe vital - le foie.

Cependant, ne paniquez pas. Tout d’abord, sachez que les problèmes de foie ne sont pas la seule cause de douleur à l’abdomen droit. Vous n'êtes peut-être pas du tout malade avec quelque chose de grave, alors inutile d'exagérer le danger possible. Voyons voir, un symptôme de ce qui peut être une douleur dans le côté droit de l'abdomen.

1. Les gaz dans l'estomac

Les gaz dans l'estomac sont une cause très courante de douleur dans le côté droit de l'abdomen. Par conséquent, ne paniquez pas à cause de la santé du foie: c’est peut-être juste du gaz et rien de grave. Difficultés dans le processus de digestion, constipation - tout cela peut amener le corps à accumuler des gaz et provoquer une petite tumeur dans l'estomac. Le plus souvent dans ce cas, la douleur survient sous les côtes.


La douleur dans l'abdomen droit avec des gaz apparaît moins souvent, mais aussi possible. Beaucoup de gens sont confrontés à ce problème et ce n'est pas particulièrement grave. Pour savoir s’il s’agit d’un gaz, essayez d’abord de déterminer la nature de la douleur.

Vous sentez-vous complet? Une telle douleur survient-elle le plus souvent après un repas ou le matin? Est-elle toujours soudaine? Si vous avez répondu «oui» à la plupart des questions, ne vous inquiétez pas beaucoup: il est fort probable que ce soit juste du gaz dans l’estomac.

2. Problèmes intestinaux

La douleur dans le côté droit de l'abdomen est souvent le signe de problèmes intestinaux. Tout d'abord, vérifiez si la cause des gaz douloureux n'est pas, car le plus souvent, c'est elle. Si ce n'est pas le cas, il est probable que la douleur soit causée par une inflammation intestinale.

Quelles maladies entraînent une inflammation des intestins? Les plus diverses, allant de la colite (irritation du côlon) à des maladies plus graves, comme la maladie de Crohn, par exemple. Tous affectent la région intestinale et sont dangereux pour le corps.

Comment distinguer l'inflammation intestinale des gaz simples? Tout d’abord, voyez si la douleur du côté droit de l’abdomen est accompagnée de diarrhée. Si c'est le cas, soyez vigilant et consultez votre médecin plus tôt: cela peut indiquer que vos intestins sont en danger. Après tout, toutes les maladies associées aux intestins se manifestent par des diarrhées et des douleurs abdominales (le plus souvent dans le carré supérieur de l'abdomen droit).

Si vous comprenez que vous avez des problèmes d'intestins, ressaisissez-vous et ne paniquez pas. Il existe des médicaments pour la maladie de Crohn et la colite, il vous suffit de consulter un médecin pour vous prescrire un traitement systémique.

3. reins

La troisième raison pour laquelle une douleur au côté droit de l'abdomen peut survenir est des problèmes rénaux. Lorsque l'inflammation des reins sont généralement observés des douleurs fortes et intenses dans l'abdomen, qui donnent parfois dans le dos. Une telle douleur est très indicative et devrait servir de premier signal. En outre, en cas d'inflammation des reins, des symptômes tels que la douleur pendant la miction et la couleur trouble de l'urine sont également fréquents. Assez souvent - fièvre et fièvre.

Comme vous pouvez le constater, les symptômes de l'inflammation des reins sont assez évidents, il est assez facile à déterminer. Aux premiers stades de la maladie, les symptômes peuvent ne pas être aussi brillants, mais même dans ce cas, il est très peu probable que vous confondiez une maladie grave avec des gaz simples.

L'inflammation rénale est une maladie très douloureuse et désagréable, mais il existe un traitement curatif. Par exemple, si vous souffrez de calculs rénaux, tous les symptômes ci-dessus disparaîtront dès que vous aurez guéri les calculs.

4. pancréas

Le pancréas a la forme d'une goutte et se situe à côté du duodénum dans l'intestin grêle. C'est-à-dire qu'il est situé entre l'estomac et la colonne vertébrale, entouré d'autres organes internes, plus près du côté droit de la cavité abdominale.

Cela signifie qu'une douleur au niveau du côté droit de l'abdomen peut survenir en raison d'une inflammation du pancréas. Les symptômes peuvent être des symptômes d'inflammation de la vésicule biliaire: ces deux maladies s'accompagnent généralement de fortes douleurs dans l'abdomen supérieur droit, atteignant l'estomac ou s'étendant vers le dos.

Pour distinguer clairement l’inflammation du pancréas des autres maladies décrites ci-dessus, faites attention à ce que vous ressentez après chaque repas. Si vous êtes souvent malade après avoir mangé, vous avez envie de vomir - c'est le signe que vous êtes très susceptible d'avoir une pancréatite. Cela signifie que vous devez consulter un médecin le plus tôt possible afin qu'il puisse diagnostiquer et vous prescrire un traitement adapté.

5. ulcère gastrique

Une autre cause assez courante de douleur abdominale est un ulcère. En général, pour résumer, un ulcère peut causer une douleur dans tout l'abdomen, mais pour les ulcères peptiques et les ulcères d'estomac, la douleur est généralement localisée dans le côté droit de la cavité abdominale.

Une telle douleur diffère en nature de celles que nous avons décrites précédemment: elle n'est pas constante, puis vient, puis va. À certains moments, il peut devenir soudainement aggravé (par exemple, après avoir mangé quelque chose de très épicé) et partir tout aussi rapidement. Déterminer un ulcère peut être difficile, le meilleur conseil est donc de consulter un médecin pour un diagnostic compétent.

Nous espérons avoir clarifié votre compréhension de la physiologie et expliqué les causes possibles de douleur dans le côté droit de l'abdomen. Si cela vous est arrivé une fois et que la douleur n'était pas accompagnée d'autres symptômes, ne vous inquiétez pas: il s'agit probablement de gaz dans l'estomac. Si la douleur ne disparaît pas ou ne revient pas, les soucis sont de plus en plus fréquents, gênent, s'accompagnent d'autres symptômes (tels que douleurs pendant la miction, fièvre, douleurs dans le dos), consultez un médecin dès que possible.

Alors, soyez vigilant et rappelez-vous que la santé est primordiale!

Si vous avez des questions, posez-les ici.

Maux de ventre à droite. Types de douleur dans le côté droit de l'abdomen. Diagnostic et aide en cas de douleurs abdominales à droite

Foire Aux Questions

Le site fournit des informations de base. Un diagnostic et un traitement adéquats de la maladie sont possibles sous la surveillance d'un médecin consciencieux. Tous les médicaments ont des contre-indications. Consultation requise

Les patients souffrant de douleurs à l'abdomen droit ne doivent en aucun cas ignorer ce symptôme. Malgré le fait qu'il soit assez fréquent (se produit à tout âge, chez les hommes comme chez les femmes) et qu'il peut être causé par des troubles temporaires, il s'agit parfois du premier signe de pathologies très graves. Parfois, le diagnostic et le traitement tardifs mettent en danger la vie du patient.

Les patients atteints de telles plaintes peuvent être examinés de différentes manières. Cela est dû à un large éventail de maladies possibles. Sans un diagnostic précis, il est impossible de commencer le traitement correct et d'aider le patient. Le traitement peut également être varié.

La nature de la douleur dans l'abdomen droit

Les douleurs abdominales peuvent varier en nature et en intensité. Chaque patient décrit la douleur de différentes manières, puisqu'il s'agit d'une sensation subjective et que le médecin ne peut déterminer sa nature. Cependant, sur la base des plaintes du patient, il est parfois possible de suspecter une maladie particulière. Bien sûr, le diagnostic ne s'arrête pas là. L'analyse des plaintes et l'identification de la nature de la douleur ne feront que réduire la gamme de maladies possibles.

Il faut se rappeler que presque toutes les pathologies qui provoquent des douleurs dans le côté droit de l'abdomen peuvent causer diverses douleurs. C'est-à-dire que pour l'appendicite, par exemple, la douleur peut être d'abord sourde, puis tirante, puis aiguë, insupportable (lorsque le processus inflammatoire s'étend au péritoine). Cependant, on peut distinguer un certain type de douleur. Il se concentre non seulement sur le type de douleur, mais également sur les conditions dans lesquelles elle apparaît.

Le plus souvent, les patients se plaignent des types de douleur abdominale suivants:

  • fait mal au ventre en marchant;
  • fait mal au ventre quand on appuie dessus;
  • fait mal au ventre à droite pendant les règles;
  • fait mal au ventre juste après le rapport sexuel;
  • douleur douloureuse dans l'abdomen à droite;
  • douleur coupante dans l'abdomen à droite;
  • douleur lancinante dans l'abdomen inférieur droit;
  • douleur abdominale constante à droite;
  • douleurs abdominales récurrentes à droite;
  • crampes douloureuses dans le bas-ventre à droite;
  • douleurs abdominales aiguës à droite.

Fait mal au ventre en marchant

En marchant, il se produit une tension dans les muscles abdominaux et une augmentation de la pression intra-abdominale. Ceci explique l'exacerbation de la douleur abdominale. La cause principale de ces douleurs peut être une variété de maladies, allant des pathologies musculaires aux processus inflammatoires et aux néoplasmes. Si la douleur est exacerbée en marchant, vous devez vous conformer au repos au lit. En aucun cas, ne peut pas ignorer ce symptôme (même si la douleur est modérée) et marcher à travers la force. La douleur parle de l'irritation de certaines structures de l'abdomen. Plus cela dure longtemps, plus les conséquences sont graves. Par exemple, une appendicite chronique dans de telles conditions peut se transformer en une aiguë et une hernie élastique sans entrave peut être compliquée et provoquer une péritonite.

Maux de ventre à droite lorsqu'on appuie dessus

En cliquant sur l'abdomen augmente la pression intra-abdominale, ce qui peut provoquer une douleur accrue dans certaines pathologies. De plus, lorsque vous appuyez sur la feuille, le péritoine se presse contre la zone inflammatoire, ce qui provoque une douleur. En général, on pense qu'une douleur accrue lors de la palpation de l'abdomen à un certain endroit indique que le processus pathologique y est localisé. C'est-à-dire que lorsque les douleurs se reflètent (par exemple, douleur abdominale avec pneumonie ou infarctus du myocarde), la douleur n'augmente pas en réponse à la pression.

Si la douleur apparaît lorsque vous appuyez sur le bas-ventre à droite, nous pouvons parler d'appendicite, ainsi que d'annexite ou de kyste ovarien chez la femme. Avec la localisation de la douleur dans le haut de l'abdomen à droite, la cause peut être une cholécystite, un ulcère duodénal, une hépatite. Il est à noter que si le patient observe une douleur locale lorsqu'il appuie sur son abdomen, n'appuyez pas à nouveau sur celui-ci pour «explorer» la nature de la douleur. Il est préférable de consulter un médecin qui effectuera une palpation qualifiée de cette zone, déterminera la taille des organes et suggérera un diagnostic possible.

Maux de ventre en plein milieu du cycle menstruel

Les douleurs abdominales au milieu du cycle menstruel sont assez courantes et ne parlent pas toujours du processus pathologique. Souvent, ils sont causés par la rupture du follicule dans l'ovaire et par la libération de l'œuf dans la trompe de Fallope. Si l'ovaire droit participe à ce processus, la douleur, respectivement, sera localisée en bas à droite.

Parmi les processus pathologiques qui peuvent s'aggraver pendant la menstruation, il convient de noter un certain nombre de maladies sexuellement transmissibles (gonorrhée, chlamydia, trichomonase, etc.). Cependant, ces infections s’élèvent rarement à un point tel qu’elles provoquent des douleurs dans le bas-ventre droit. En outre, la douleur peut être associée à des tumeurs bénignes ou malignes de l'utérus, kyste ovarien.

Maux de ventre à droite après le sexe

Après les rapports sexuels, la douleur au bas de l'abdomen survient le plus souvent chez les femmes. Cela est généralement dû à la présence d'un processus inflammatoire chronique dans le pelvis, activé par un effort physique et une augmentation de la pression intra-abdominale. Par exemple, lors de rapports sexuels, un kyste ovarien peut se rompre (apoplexie). Puis dans les premières heures (et parfois quelques minutes) qui suivent, la douleur commence à augmenter. Lors de l'apoplexie de l'ovaire droit, respectivement, il y a une douleur dans la fosse iliaque droite, s'étendant dans l'aine, la fesse ou la jambe.

Douleur douloureuse dans l'estomac à droite

La douleur douloureuse survient généralement lors de processus inflammatoires d'intensité modérée. Par exemple, lors de l’exacerbation de l’ulcère duodénal, il est localisé dans l’hypochondre droit ou dans l’épigastre. Une telle douleur commence après le repas et dure plusieurs heures. Son origine est associée à une irritation de la membrane muqueuse du corps. Des douleurs douloureuses sont également possibles dans certaines variantes de l'évolution de la cholécystite, de l'appendicite et d'autres maladies inflammatoires.

Couper la douleur abdominale basse droite

Les douleurs de coupe dans l'abdomen à droite sont plus caractéristiques des pathologies intestinales. Le plus souvent, il est localisé dans le bas de l'abdomen. Ces douleurs sont causées par un spasme de muscles lisses dans les parois du corps, empêchant la nourriture de pousser. La cause en est généralement des infections intestinales ou une intoxication alimentaire. Dans les deux cas, la douleur peut être assez forte, mais il n’existe pas de menace aussi grave de issue fatale que dans le cas d’un «estomac aigu».

Douleur lancinante dans le bas-ventre droit

Une douleur lancinante au bas de l'abdomen droit peut être causée par certaines maladies vasculaires ou par un processus inflammatoire aigu. Dans le premier cas, nous parlons d'anévrismes de la partie inférieure de l'aorte abdominale. L'expansion du vaisseau forme un sac qui bat au rythme du coeur. Cependant, la douleur sera modérée (un anévrisme simple ne donne pas une douleur aiguë). Si la douleur est grave, l'inflammation purulente survient le plus souvent. Dans le bas-ventre droit, cela peut être dû à une appendicite en cours d'exécution. Le processus vermiforme est déchiré, provoquant une inflammation locale du péritoine (péritonite).

Douleur abdominale constante à droite

La douleur constante n'est généralement pas trop aiguë. Certains patients ne lui donnent pas de valeurs pendant plusieurs semaines et ce n’est qu’à partir de ce moment-là (généralement quand il est renforcé) qu’ils vont chez le médecin. Une douleur d'intensité modérée, mais prolongée, est caractéristique de l'appendicite chronique ou de la cholécystite, gastrite. Dans certains cas, le processus inflammatoire s'atténue progressivement, mais il peut aussi entrer dans une phase aiguë. Ignorer la douleur à long terme en tout cas n'en vaut pas la peine. Il est préférable de contacter un spécialiste et d’en déterminer immédiatement la cause. Il y a alors de fortes chances que la maladie soit gérée par des méthodes conservatrices, sans intervention chirurgicale.

Douleur abdominale périodique à droite

Des douleurs abdominales récurrentes qui apparaissent pendant plusieurs mois ou années peuvent être associées à un certain nombre de maladies chroniques. Dans ce cas, la douleur n'apparaîtra que dans certaines conditions lors d'exacerbations. Par exemple, un ulcère de l'estomac et duodénal peut causer des douleurs plus vives au printemps et à l'automne, ainsi qu'en réponse à une violation du régime alimentaire.

De plus, les maladies inflammatoires de l'intestin telles que la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse ne causent pas de douleur constante. En règle générale, l'exacerbation avec eux dure plusieurs semaines, puis survient une période de rémission. Cependant, le rétablissement complet est difficile. Un traitement diététique et un traitement prophylactique réduisent seulement l'intensité de la douleur et la fréquence des crises.

De plus, des douleurs périodiques peuvent survenir dans l'athérosclérose des artères mésentériques, les infections parasitaires et le syndrome du côlon irritable. Une observation attentive de la fréquence de la douleur permet généralement d'identifier les facteurs qui provoquent leur exacerbation.

Crampes dans le bas ventre à droite

Les crampes douloureuses dans la partie droite de l'abdomen sont presque toujours causées par des tensions musculaires, bien qu'elles soient rarement associées au processus inflammatoire dans les muscles. Des crampes douloureuses peuvent survenir, par exemple, en cas d'obstruction intestinale causée par une tumeur ou un blocage de la lumière. Les contractions péristaltiques de l'intestin atteignent simultanément la barrière, mais ne s'étendent pas davantage. Au lieu de cela, il y a une attaque de douleur intense sous la forme de contractions.

Douleurs abdominales vives à droite

Des douleurs abdominales aiguës à droite apparaissent souvent lorsque les organes internes sont cassés ou les vaisseaux bloqués. C'est dans ces cas (par opposition au processus inflammatoire qui se développe progressivement) qu'il se produit une stimulation en une étape d'une grande partie du péritoine ou la mort d'une grande quantité de tissu. Une douleur aiguë soudaine, à partir de laquelle elle peut même reprendre votre souffle, est caractéristique, par exemple, de la perforation de l'ulcère gastrique, de la rupture de la vésicule biliaire ou de l'appendice, de la thrombose des artères mésentériques.

Comme indiqué ci-dessus, aucun médecin qualifié ne considère la nature de la douleur abdominale comme un signe important. Il sera guidé principalement par les symptômes et les plaintes concomitantes. Ce n'est qu'en les examinant en combinaison que l'on peut déterminer la cause de l'une ou de l'autre sensation douloureuse.

Diagnostiquer les causes de la douleur dans le côté droit de l'abdomen

Le diagnostic de la douleur du côté droit de l'abdomen est un processus très compliqué, car ce symptôme peut être provoqué par différentes raisons. Dans le même temps, pour établir la cause est nécessaire pour la nomination du traitement correct. Un diagnostic préliminaire est généralement posé par les urgentologues ou un médecin de famille lors du premier contact avec le patient. Après cela, en fonction des résultats de cet examen, le patient peut être hospitalisé dans le département de chirurgie, gastro-entérologie, gynécologie, thérapie pour examen approfondi et diagnostic.

Les méthodes de diagnostic les plus informatives pour la douleur dans l'abdomen droit sont:

Examen physique

L'examen physique implique une série de manipulations simples et un examen général du patient afin de collecter des informations primaires sur la maladie. Pour les douleurs abdominales, la plus grande attention est habituellement la palpation de l'abdomen. C'est la palpation des organes et des formations de la cavité abdominale à travers la paroi abdominale antérieure. Le patient prend une position allongée, plie légèrement ses jambes au niveau des genoux, respire profondément et détend les muscles abdominaux. La palpation doit commencer dans la région la moins douloureuse et se terminer par la région la plus douloureuse. Certaines maladies peuvent déjà être suspectées avec un degré de probabilité élevé à ce stade (à condition que l’étude ait été effectuée correctement).

Lors de la palpation de l'abdomen, les modifications suivantes sont possibles:

  • augmentation de la douleur (parle souvent du processus inflammatoire);
  • hypersensibilité de la peau - douleur au simple toucher à certains endroits;
  • tension des muscles abdominaux - parle souvent de perforation d’ulcère, de péritonite et d’autres pathologies chirurgicales graves;
  • la douleur lors de la compression lente et de la déchirure abrupte du bras (symptôme positif de Shchetkin-Blumberg) indique une implication locale du péritoine dans le processus inflammatoire;
  • foie hypertrophié - peut indiquer une hépatite d'origine différente;
  • douleur dans la fosse iléale droite - se manifeste souvent par une appendicite, une annexite chez la femme;
  • distension abdominale locale - peut parler d’obstruction intestinale à cet endroit;
  • des phoques anormalement localisés - en règle générale, ils se révèlent être des tumeurs de divers organes;
  • augmentation uniforme de l'abdomen avec accumulation de liquide - indique le plus souvent des processus pathologiques dans le foie.

Il existe d'autres modifications pathologiques par lesquelles le médecin peut suspecter un diagnostic. En plus de la palpation, il est important d’écouter la respiration et de sentir le pouls. La respiration et le pouls augmentent tous deux dans le processus inflammatoire aigu. En outre, en cas de douleur intense, la respiration du patient est modifiée, il tente d'augmenter l'amplitude inspiratoire de la poitrine, mais l'estomac n'est pas impliqué dans ce processus.

La température, la tension artérielle, l'écoute (auscultation) des sons cardiaques sont d'autres indicateurs importants de l'état général. Tout cela donne des informations sur le fonctionnement des différents systèmes du corps et permet souvent de suspecter la cause de la douleur.

Radiographie

La radiographie est l'acquisition et l'étude ultérieure de l'image radiographique. Une telle image est formée par les rayons X qui ont traversé la zone étudiée du corps et sont ensuite tombés sur le film. La source de rayonnement de ces rayons est un tube à rayons X situé devant l'objet étudié. Une radiographie (image radiographique) est formée en raison de la densité différente des tissus, car les structures du corps humain ont différents degrés d'absorption des rayons. Les tissus ayant une densité plus élevée absorberont plus fortement les radiations (dans l’image - zones sombres), et ceux dont la densité est inférieure - plus faibles (zones claires).

Cette étude est souhaitable pour effectuer dans deux projections (positions) perpendiculaires mutuellement - droites et latérales. Ceci est fait pour éviter que les ombres ne se chevauchent et, ainsi, pour diagnostiquer plus efficacement diverses pathologies.

La radiographie est des types suivants:

  • Radiographie conventionnelle. Le premier type est la radiographie conventionnelle, basée sur le contraste naturel des tissus et des structures du corps humain, en raison de leurs densités différentes.
  • Radiographie de contraste. Le deuxième type est la radiographie de contraste artificielle. L’essence de cette méthode est l’introduction dans la cavité, les organes ou les vaisseaux du corps de substances de contraste absorbant moins les radiations (oxygène, oxyde nitreux, dioxyde de carbone) ou, au contraire, plus fortes (composés iodés, baryum) que l’organe étudié. Après l'injection d'un agent de contraste dans le corps, une radiographie est réalisée et le résultat obtenu est analysé. Cela vous permet de mieux évaluer les contours des cavités, des formations, les limites des organes, etc.
  • Enquête radiographique. La radiographie d'enquête est une étude portant sur un organe ou un groupe d'organes complet (par exemple, une radiographie d'enquête sur les organes abdominaux). La position mutuelle des organes, leurs tailles relatives sont estimées.
  • Rayon X cible. La radiographie d'observation est l'étude d'une zone ou d'une formation spécifique dans un organe quelconque (par exemple, la radiographie aux rayons X d'un kyste du foie).

Cette méthode est totalement sûre pour le patient, peu coûteuse et ne prend pas beaucoup de temps. En règle générale, sur les ordinateurs modernes, une image peut être obtenue dans les 10 à 15 minutes suivant la procédure. La radiographie de contraste est un peu plus difficile à réaliser (un contraste est nécessaire, il est nécessaire de vérifier si le patient y est allergique). Après cette procédure, le patient est observé pendant un certain temps, des effets indésirables pouvant survenir.

Sur la radiographie, vous pouvez détecter les types de modifications suivants:

  • Augmenter ou diminuer la taille du corps. Un signe radiologique de certaines maladies peut être une augmentation de la taille de l'organe affecté. Ce phénomène peut être observé dans les cas d'hépatite, de pancréatite, de prostatite, de néphrolithiase, de flatulence et d'obstruction intestinale. Une cirrhose du foie, un spasme intestinal, pouvant entraîner une cicatrisation postopératoire de l'organe à l'essai peut entraîner une diminution de la taille de l'organe.
  • Corps décalé sur le côté. Le déplacement d'organes est généralement causé par un organe voisin élargi, qui est souvent affecté. Ceci est souvent observé avec une pancréatite, des flatulences, des néoplasmes de divers organes, une cholélithiase, une obstruction intestinale et des diverticules.
  • La présence de blackout. Un assombrissement se produit habituellement dans les tumeurs du foie, de l'intestin, de l'estomac, de la prostate, de la vésicule biliaire, du pancréas (le tissu de la tumeur est plus dense). Les pannes dans les néoplasmes sur la radiographie ressemblent à des masses plus sombres aux contours irréguliers. Leurs tailles peuvent varier considérablement et dépendent du stade de la maladie. De telles pannes peuvent également se produire avec la néphrolithiase et la cholélithiase (calculs).
  • La présence d'une ombre d'anneau. La présence d'une ombre annulaire est associée à des maladies telles que l'abcès du foie, le kyste du foie, les ovaires, etc. L'ombre annulaire est la limite de la lésion dans l'organe affecté. À l'intérieur de cette nuance, il peut y avoir soit une zone éclairée (le tissu est affecté et décomposé), soit une zone sombre de niveau horizontal (présence de fluide pathologique), ou une alternance de zones claires et sombres (alternance de tissus affectés et de tissus non affectés).
  • Obstruction. L’obstruction est l’un des signes diagnostiques les plus importants de la radiographie de contraste. Il est divisé en vasculaire et organe. L'obstruction vasculaire survient dans les cas de thrombose et d'embolie des veines et des artères lorsque leur lumière se rétrécit. On trouve également des organes dans les tumeurs de l'estomac et des intestins, la néphrolithiase, la cholélithiase, la maladie parasitaire intestinale.
  • Changer le motif des plis de la membrane muqueuse. Un changement dans la configuration de la membrane muqueuse de l'estomac et des intestins se retrouve généralement dans les maladies infectieuses, auto-immunes, inflammatoires et sclérosantes de ces organes, ainsi que dans les néoplasmes.
  • Changer les contours du corps. Dans certaines maladies, les contours de l'organe diffèrent de l'anatomie normale. Cela peut être observé dans les tumeurs et les ulcères de l'estomac et des intestins, les tumeurs du foie, de la prostate, des reins, etc.

Imagerie par résonance magnétique

L'imagerie par résonance magnétique (IRM) est une méthode diagnostique d'étude des tissus et des organes basée sur le phénomène de la résonance magnétique nucléaire. L'essentiel est que chaque tissu corporel contient une concentration différente d'ions hydrogène. Leur mouvement dans le champ électromagnétique et attrape l'appareil.

Au moment de l’étude, un champ magnétique est créé dans le cockpit d’IRM et les tissus du corps sont affectés par un rayonnement électromagnétique d’une certaine fréquence, ce qui provoque l’excitation des atomes d’hydrogène. Simultanément, l'IRM du scanner du poste de pilotage enregistre la réponse électromagnétique de ces atomes excités. Les informations reçues des scanners dans l'ordinateur sont traitées puis affichées sous forme d'images sur l'écran du moniteur. Vous pouvez les imprimer et obtenir une IRM.
L'IRM est l'une des méthodes de diagnostic modernes les plus précises et les plus sûres pour les douleurs abdominales à droite. Cependant, son utilisation limitée en médecine est principalement due à son coût élevé et à l'impossibilité de mener une telle étude pour les porteurs d'implants ferromagnétiques (stimulateurs cardiaques, rayons, etc.).

Il existe plusieurs types d’imagerie par résonance magnétique:

  • IRM régulière. Une IRM de routine est utilisée dans le diagnostic de nombreuses maladies. Il est utilisé à la fois pour identifier les formations de volume (kystes, tumeurs, abcès, obstructions, hernies, calculs) et pour détecter des pathologies inflammatoires, infectieuses, auto-immunes et autres.
  • MR perfusion. La perfusion par résonance magnétique est un type d’IRM qui permet d’évaluer le niveau d’approvisionnement en sang des organes. Lorsque la douleur dans l'abdomen à droite est le plus souvent utilisé dans le diagnostic de maladies des vaisseaux sanguins, du foie et des reins.
  • M. spectroscopie La spectroscopie RMN aide à déterminer les concentrations biochimiques de métabolites individuels (produits métaboliques) dans l'organe ou le tissu étudié. Un avantage important de ce type de recherche est la capacité de détecter une pathologie à ses débuts.
  • M. angiographie. M. angiographie est une méthode de diagnostic de la pathologie vasculaire. Distinguer entre l'angiographie par résonance magnétique sans contraste et avec contraste. Pour les douleurs abdominales au niveau de la zone droite, ce type d’étude est principalement utilisé dans le diagnostic des anévrismes de l’aorte abdominale, de la thrombose et de l’embolie des vaisseaux mésentériques.

Tomographie

La tomodensitométrie (TDM) est un examen transversal couche par couche aux rayons X. Comme pour la radiographie, la source de rayonnement est le tube à rayons (rayons X). Dans cette étude, les récepteurs du rayonnement sont des chambres d’ionisation spéciales. Après avoir reçu des rayons X dans le récepteur, ceux-ci sont transformés en impulsions électriques, qui sont ensuite transmises à un ordinateur pour traitement. Pendant la tomodensitométrie, la source de rayonnement et le récepteur se déplacent de manière synchrone dans la même direction autour de l'axe longitudinal du patient, ce qui permet d'obtenir le nombre de prises de vue requis dans n'importe quelle zone d'intérêt pour le médecin.

Il existe deux types principaux de tomographie par ordinateur:

  • Sans contraste artificiel. Avec ce type de scanner, aucun agent de contraste n'est injecté dans le corps, mais seul un scanner est utilisé. Ce type de recherche est utilisé dans le diagnostic des tumeurs, maladies inflammatoires, infectieuses, parasitaires et autres.
  • Avec contraste artificiel. Ce type de recherche diffère de la précédente en ce sens qu’un agent de contraste est injecté dans le corps du patient, ce qui est absolument inoffensif et contribue à augmenter l’efficacité de la procédure de diagnostic. Le plus souvent, un produit de contraste artificiel est utilisé en cas de suspicion de thrombose ou d'embolie d'un vaisseau. Une telle étude s'appelle également angiographie CT. Il aide à identifier et à déterminer rapidement l'emplacement du blocage du navire.

Bien que la tomodensitométrie soit relativement coûteuse par rapport aux rayons X, il s'agit d'une méthode de diagnostic intéressante pour les douleurs abdominales à droite. Très informatif, le scanner aide à détecter et à évaluer la gravité de la maladie, la présence de complications, la comorbidité, la présence ou non de modifications dans les tissus et les organes.

Coloscopie

La coloscopie est une méthode de diagnostic permettant d'évaluer l'état de la muqueuse du côlon. Cette procédure est effectuée par un médecin endoscopiste à l'aide d'une sonde endoscopique médicale. C'est un tube avec une caméra vidéo intégrée, qui transmet des informations sur l'état de la membrane muqueuse à l'écran du moniteur. La coloscopie est une procédure de diagnostic rapide et indispensable pour des maladies telles que le cancer, les polypes, les ulcères, l'inflammation du gros intestin, la colite ulcéreuse, etc. Elle permet non seulement de visualiser l'état de la muqueuse intestinale, mais également de sélectionner le matériel à étudier (biopsie).

Cette procédure est sans danger, mais lors de sa mise en œuvre, le patient peut ressentir une gêne. Pour le réduire avant une coloscopie, on prescrit au patient des antispasmodiques, qui relâchent la paroi intestinale. Ensuite, une injection anesthésique est administrée pour rendre la procédure moins douloureuse. Et seulement après cela commence une coloscopie. En moyenne, la procédure elle-même dure de 10 à 15 minutes, en fonction du but de l'étude. Les résultats de l'étude sont fournis au patient instantanément à la fin de la coloscopie (si aucun tissu n'a été prélevé pour une analyse microscopique).

À la veille de la procédure, il est interdit au patient de manger (12 heures avant la procédure). Si la procédure est effectuée le matin, le soir, un lavement de perfusion est effectué afin de nettoyer complètement les intestins. Cela est nécessaire pour une meilleure visualisation de la paroi intestinale sur l'écran pendant la procédure.

Échographie

L'échographie est une méthode de diagnostic basée sur l'acquisition et l'analyse d'ondes ultrasonores réfléchies par les tissus corporels. Le principe de cette étude est que différents tissus et environnements du corps humain ont différentes résistances acoustiques (empêchent le passage des ultrasons). Les tissus qui ont cette résistance reflètent davantage les ultrasons (images lumineuses et lumineuses) que ceux qui en ont moins. Plus la réflexion est forte, plus il y a de vagues sur l’enregistreur (capteur) et plus les tissus et les structures (sur l’écran du moniteur) sont brillants, reflétant l’aspect de la zone irradiée.

Il y a les types suivants d'échographie:

  • Balayage extracorporel. Le scanner extracorporel est le type le plus courant d’échographie. Il consiste à scanner les organes et les tissus internes à partir de la surface du corps humain. Les avantages de la méthode sont sa grande disponibilité, son faible coût, l'absence de contre-indications, sa facilité d'utilisation et ses informations.
  • Balayage intracorporel. La méthode des ultrasons intracorporels consiste essentiellement en l'introduction dans la cavité corporelle de capteurs à ultrasons spéciaux. Ils sont introduits à la fois par des ouvertures naturelles (à travers l'urètre, le vagin, l'anus ou l'ouverture orale) et par des moyens artificiels (à travers des ouvertures traumatiques et opératoires). Un avantage important de cette méthode est la possibilité de maximiser la proximité du capteur lui-même avec un organe (ce qui améliore la clarté de l'image), ce qui doit être étudié. L'inconvénient est le caractère envahissant (traumatisme) et les indications spéciales pour lesquelles il peut être effectué.
  • Sonographie Doppler. La dopplerographie est l’une des variétés d’ultrasons extracorporels. Il est basé sur l'effet Doppler. Le principe de cet effet repose sur une modification de la réflexion des ondes ultrasonores en fonction de la vitesse de déplacement des objets dans le support étudié. En médecine, l'échographie doppler a trouvé son application dans le diagnostic des lésions du système cardiovasculaire.
  • Contraste d'écho. Cette méthode est basée sur l'introduction de microbulles de gaz (un agent de contraste) dans le lit vasculaire et sur l'évaluation de la perméabilité vasculaire et de la perfusion tissulaire.

La méthode par ultrasons permet d’estimer la taille, la forme, la position des organes internes, leurs contours, ainsi que la structure des organes parenchymaux et creux (caractéristiques des parois et des membranes). En plus de déterminer les caractéristiques physiologiques, à l'aide de cette étude, vous pouvez déterminer la présence et la localisation de diverses maladies causant des douleurs abdominales à droite.

À l'aide des ultrasons, vous pouvez détecter les types de changements pathologiques suivants:

  • Une augmentation de la taille du corps. Une augmentation de l'organe peut être observée dans les cas de cholécystite, pancréatite, hépatite, appendicite, prostatite chronique, obstruction intestinale, hydronéphrose, etc.
  • Réduction de la taille du corps. La réduction de l'organe est constatée dans des maladies telles que la cirrhose du foie, l'amylose rénale, l'intoxication chronique par divers métaux lourds, etc.
  • Éducation volumétrique. Les kystes remplis de séreux et les tumeurs peuvent être distingués des lésions principales. À l’échographie, les kystes ressemblent à des cercles ou à des ovales. Leurs bords sont lisses, avec des contours clairs. À l'intérieur des bords se trouve une zone noire (anéchoïque), qui est le reflet du liquide séreux à l'intérieur du kyste. La structure ultrasonore des tumeurs est diverse. Les zones anéchoïques (saignements) noires, faiblement échogènes (nécrose), gris foncé, échogènes positives (tissu tumoral), sont gris clair et hyperéchogènes (calcification).
  • Formations abdominales. Les formations abdominales, telles que les abcès ou les cavités tuberculeuses, contrairement aux kystes, ont des bords inégaux et une structure interne hétérogène (non uniforme).
  • Formations inflammatoires. Des bords irréguliers, diverses formes et une hypoéchogénicité modérée de la zone touchée sont caractéristiques des formations inflammatoires. Ceci, par exemple, peut être observé dans diverses maladies inflammatoires et infectieuses de la cavité abdominale.
  • Obstruction des vaisseaux sanguins. La sonographie Doppler ou le contraste d'écho est souvent utilisé pour diagnostiquer le blocage des vaisseaux sanguins. Ces méthodes vous permettent de déterminer rapidement la présence et la localisation d'un débit sanguin altéré.
  • Des pierres. Avec l'échographie, vous pouvez facilement diagnostiquer des maladies telles que la cholélithiase et la néphrolithiase. Sur les images, les pierres ressemblent à des formations rondes, hyperéchogènes avec des bords nets
  • Accumulation pathologique de fluide. Les ultrasons peuvent détecter une accumulation pathologique de liquide (exsudat) dans la cavité abdominale. L'exsudat (zone anéchoïque) est l'un des signes de l'inflammation et est observé dans les cas de péritonite, de lésions, de lésions infectieuses de l'intestin, etc.

Laparoscopie diagnostique et laparotomie

La laparoscopie et la laparotomie en tant que méthodes de diagnostic sont très rarement utilisées. Ils ne sont utilisés que dans les cas où les autres méthodes ne sont pas suffisamment informatives et que le médecin souhaite obtenir des informations plus fiables sur la maladie.

La laparotomie est une coupe chirurgicale des tissus de la paroi abdominale pour accéder à divers organes de la cavité abdominale. Avec la laparoscopie, le dispositif endoscopique, le laparoscope, est inséré dans la cavité abdominale à travers une petite ouverture. Il vous permet d'explorer visuellement (à travers l'écran du moniteur) la structure externe des organes abdominaux.

Les avantages de la laparoscopie, à la différence de la laparotomie, sont la rapidité, une lésion tissulaire faible, l'absence de cicatrices douloureuses et rugueuses postopératoires. Après la laparoscopie, les patients guérissent généralement très rapidement, ce qui réduit la durée de leur séjour à l'hôpital. Les deux méthodes présentent des inconvénients importants, notamment leur caractère invasif (traumatisme) et leur impossibilité d'évaluer la structure interne des tissus des organes.

Les principales complications possibles lors de la mise en œuvre de la laparoscopie et de la laparotomie peuvent être un saignement interne ou une péritonite (en cas d'infection). Les causes des complications sont souvent des dommages mécaniques aléatoires aux vaisseaux sanguins et aux intestins qui sont survenus au cours des procédures de diagnostic.

Test sanguin général

La numération globulaire complète est la méthode de recherche en laboratoire la plus courante. Il fournit des informations importantes sur l'état de la composition cellulaire du sang, en premier lieu, ainsi que sur le niveau d'autres indicateurs spécifiques. L'apparition de changements dans le sang est souvent associée à une douleur au bon endroit. La nomination de cette étude est donc une étape diagnostique importante.