Principal / Gastrite

Symptômes et traitement de la typhite

Gastrite

L'inflammation du caecum est un type de colite segmentaire. Le développement du processus inflammatoire est très lent et se manifeste par une diminution de l'efficacité, un affaiblissement général du corps, accompagné d'un mal de tête et de manifestations d'intoxication du corps. En règle générale, la maladie s'accompagne d'autres maladies. Les causes de la typhlite comprennent:

  1. Constipation, lorsque les selles sont dans les intestins pendant une longue période.
  2. Circulation sanguine avec inflammation des organes voisins.
  3. La présence de typhus, rougeole, sepsis, ulcère ou maladies infectieuses aiguës.

L'inflammation de la membrane muqueuse du caecum se manifeste sous trois formes:

  • typhlite aiguë;
  • typhlite chronique;
  • typhlite érosive.

Symptômes de typhlite

En symptomatologie, l'inflammation ressemble beaucoup à une appendicite enflammée. Par conséquent, avant de commencer le traitement des symptômes du tiflit, il est nécessaire de poser un diagnostic différentiel afin d'éliminer d'autres maladies. Chez les femmes, il peut s'agir d'une annexite, d'un changement kystique des ovaires ou d'une grossesse extra-utérine. Les symptômes de la typhite aiguë sont les suivants:

  • diarrhée fréquente (jusqu'à 15 fois par jour) ou alternance diarrhée avec constipation;
  • nausée, vomissement;
  • grondant dans l'estomac;
  • faiblesse, fatigue;
  • fièvre, qui peut être très élevée.

L'apparition de la maladie se caractérise par une crise de douleur aiguë au côté droit de l'abdomen (région iliaque) quelques heures après les repas. La forme chronique n’est pas aussi prononcée, mais avec l’exacerbation de la maladie causée par des anomalies dans l’alimentation ou par un effort physique intense, le stress, le tableau clinique ressemble à une inflammation aiguë. Un diagnostic plus précis peut être établi après les examens de laboratoire et les examens radiologiques.

Les signes cliniques évidents de typhlite dans les études coprologiques sont la présence d'amidon intracellulaire, de fibres digérées, de fibres musculaires altérées et de graisse dissociée dans les selles. Les examens aux rayons X comprennent:

  • l'irrigoscopie;
  • la fluoroscopie;
  • pariétographie.

Dans ce cas, un symptôme caractéristique est le raccourcissement du caecum et le changement de sa lumière - l'expansion ou la réduction.

Types de typhilite

En fonction de la localisation du site d'inflammation, la typhoïde ulcéreuse et catarrhale est déterminée. Le processus inflammatoire a rarement lieu en dehors des autres organes internes et est souvent associé à d'autres maladies infectieuses. Parfois, les causes du développement de la maladie sont des modifications structurelles de l'intestin, telles que des adhérences, une localisation anormale du caecum, conduisant à une stagnation des matières fécales et provoquant davantage la maladie. Dans ces cas, l'inflammation est classée en tant que typhoïde indifférenciée.

Traitement de la typhlite

Le schéma thérapeutique de Tiflit comprend deux directions - étiologique et symptomatique. En raison du fait qu’une infection qui cause une inflammation, pénètre dans le sang ou est causée par une congestion prolongée des matières fécales dans l’intestin, le traitement consiste à éliminer les signes d’intoxication et l’effet désinfectant des médicaments.

Les antibiotiques sont prescrits pour la tiflite sur la base de l'agent causal de la maladie. La nécessité d'un traitement antibiotique pour les symptômes tiflits de l'intestin est dictée par les facteurs suivants:

  1. Hausse des températures
  2. Céphalée constante nécessitant l'utilisation d'analgésiques.
  3. Nausées ou vomissements avec des antiémétiques.

Le type de processus inflammatoire infectieux est traité avec des médicaments antibactériens. Préparations enzymatiques prescrites pour rétablir une microflore normale.

En cas de typhite aiguë, le traitement commence par la culture de selles sur la microflore, révélant ainsi une sensibilité aux médicaments antibactériens des microorganismes nuisibles. Enterofuril et Metronidazole sont prescrits le premier jour de la maladie et, en l’absence de résultats, on utilise la furazolidone ou l’amoxicilline. Le nettoyage du corps pendant l’intoxication est effectué à l’aide d’une solution intraveineuse. Tiflit est un caecum traité avec un régime efficace, associé à des médicaments antibactériens. En complément, des séances de physiothérapie et des massages abdominaux sont prescrits.

La forme chronique se caractérise par une évolution lente et latente de la maladie avec des accès de douleur soudains lors d'une exacerbation. Les raisons de son développement sont un traitement tardif ou un manque de traitement d'association. L'absence de traitement approprié peut entraîner diverses complications graves. Parmi eux sont notés:

  • Ulcères sur les surfaces muqueuses du caecum.
  • L'inflammation de l'espace rétropéritonéal se développe.
  • Intoxication générale du corps.

Régime avec tifle

Une grande importance dans le complexe de mesures thérapeutiques a une bonne nutrition. Le régime avec tiflit implique l’inclusion dans le régime d’aliments d’aliments équilibrés en protéines, en lipides et en glucides, à l’exception des fibres végétales. Les aliments obligatoires ne doivent être que fraîchement préparés et chauds.

Le repas est souhaitable à réaliser en petites portions tout au long de la journée à intervalles réguliers. Exclure du menu les fruits acides, les légumineuses, les noix, les pâtisseries cuites. Si vous diagnostiquez la constipation, ajoutez plus de légumes bouillis, de compotes et de fruits au menu. Ce que vous pouvez manger avec tifleet est déterminé en fonction des caractéristiques individuelles de l'organisme et de la nature de l'évolution de la maladie. Par exemple, pour la constipation dans le menu inclure des produits laitiers. Utile avec les abricots secs, les pruneaux.

Avec la diarrhée, au contraire, la consommation de produits laitiers fermentés est limitée. Le menu comprend des produits qui sont rapidement absorbés et retardent le processus de défécation. Les produits nettoyés ou finement hachés fournissent une action mécanique douce au tractus gastro-intestinal. Parmi les produits recommandés figurent les biscuits, la chapelure, les viandes maigres, le sarrasin, les flocons d’avoine, la bouillie de riz à l’eau, les œufs à la coque ou les omelettes protéinées, le poisson maigre cuit au four ou à la vapeur. Bouillons et soupes aux céréales bouillies, dilués. De boissons recommandées thé fort, café, jus dilués. La nécessité d'une table médicale est dictée par la nécessité de rétablir le fonctionnement normal du tube digestif et des intestins. Les régimes ont un effet positif sur l’immunité, supprimant l’excitabilité émotionnelle et améliorant l’état psychologique de la personne.

Traitement Tiflit avec des remèdes populaires

Le traitement d’une maladie avec son début opportun et l’utilisation de l’ensemble des mesures, en général, sont efficaces et permettent d’éliminer complètement la maladie. Les remèdes populaires sont un complément au traitement principal et consistent en l’utilisation de plantes médicinales. Ils sont utilisés sous forme de décoctions et de teintures. Le traitement le plus efficace contre le tiflit chronique, qui dure assez longtemps, est une teinture faite d’un mélange de camomille, de sauge et de centaurée. Pour la constipation utile jus de l'oignon, qui est pris trois fois par jour, une cuillère à café.

Inflammation du caecum

Le caecum prend d'abord le contenu de l'intestin grêle. L’emplacement de la frontière le place au point le plus vulnérable en cas de propagation de l’infection, une digestion altérée au stade précédent.

Les symptômes d'inflammation du caecum causent des difficultés de diagnostic, même chez les médecins expérimentés. Par localisation, ils sont difficiles à distinguer de l'appendicite, des maladies gynécologiques chez la femme, des signes de colique rénale du côté droit.

Le nom médical de l'inflammation est la typhoïde ou la colite segmentaire. Les gastro-entérologues pensent que la maladie n’est souvent pas diagnostiquée précisément en raison de sa proximité avec d’autres organes et de l’infection qui en passe. Les personnes âgées sont plus susceptibles de souffrir.

Caractéristiques anatomiques et physiologiques du caecum

Le caecum occupe le coin inférieur droit de la cavité abdominale. Il est abaissé au-dessous de la partie adjacente de l'intestin grêle. Entièrement recouvert de péritoine. La forme est presque ronde (longueur jusqu'à 10 cm, largeur 5 à 9 cm). La pousse en forme de ver, également appelée appendice, la quitte. Il est rapporté par la lumière du caecum.

L'extrémité inférieure de l'intestin, comme on dit, se termine vraiment à l'aveuglette. Et la partie supérieure va dans la partie ascendante du gros intestin. La paroi abdominale est projetée dans la région iliaque droite. La muqueuse ne diffère pas des autres parties du gros intestin, forme des plis. Contient des glandes qui produisent du mucus protecteur.

La couche musculaire est prononcée dans le mur. Dans le processus, de nombreux follicules produisent des lymphocytes pour combattre des agents étrangers. Par conséquent, l'inflammation du caecum peut être considérée comme une option permettant de protéger d'autres parties de l'intestin, une réaction locale restrictive.

Qu'est-ce qui cause Tyflit?

Les causes de l'inflammation peuvent être associées à la fois à des troubles digestifs des organes en amont et à d'autres maladies à caractère infectieux. Les facteurs provocateurs sont: surcharger la digestion avec l’utilisation d’aliments gras, frits, en conserve et fumés, effort physique intense, intoxication alimentaire.

  • infections intestinales (salmonellose, dysenterie, fièvre typhoïde, choléra);
  • infection fongique et dysbiose;
  • appendicite aiguë;
  • réaction allergique aux produits;
  • la septicémie;
  • La maladie de Crohn et la colite ulcéreuse;
  • tuberculose intestinale;
  • constipation atonique.

Tiflit rarement détecté chez les enfants. Un cas particulier - anomalies de la structure du caecum, alimentation inadéquate. Parmi les adultes, les personnes âgées souffrent plus souvent de maladies chroniques de l'estomac et des intestins. Chez les jeunes, les infections intestinales en sont la principale cause.

Tiflit (inflammation du caecum): symptômes et méthodes de traitement

Tiflit - inflammation de la membrane muqueuse du caecum. Le caecum est une petite partie du côlon (seulement 3-10 cm). Néanmoins, l'inflammation de sa membrane muqueuse entraîne de graves troubles digestifs. Si vous ne déterminez pas la cause de la pathologie et ne l'éliminez pas, au fil du temps, l'inflammation couvrira le reste de l'intestin et des complications graves surviendront.

Classification Typhlite

Sur les changements morphologiques

Par le changement pathologique de la membrane muqueuse, on distingue la typhlite:

En raison de

Selon le facteur qui a provoqué la typhlite, il se produit:

  • Infectieux. L'inflammation du caecum est causée par Shigella, une amibe dysentérique, rarement une typhlite tuberculeuse. Il est extrêmement rare que le caecum soit infecté par des infections sexuellement transmissibles (ces maladies se caractérisent par des lésions totales du côlon - colite). Il est difficile de traiter une mycose du caecum (défaite par des champignons pathogènes).
  • Toxique. Se produit en raison de dommages aux produits chimiques de la membrane muqueuse. Il peut s'agir à la fois de déchets de microorganismes pathogènes et de pathogènes conditionnels et d'aliments de qualité médiocre.
  • Allergique. En cas d'intolérance individuelle de produits, médicaments, certains composants provoquent une irritation de la membrane muqueuse. Donc, il y a une inflammation.
  • Rayonnement. La maladie est favorisée par la radiothérapie utilisée pour traiter le cancer.
  • Inflammation d'étiologie inconnue. Ce groupe comprend la maladie de Crohn, le tiflit microscopique, l’éosinophile. Ces maladies sont principalement associées à des processus pathologiques auto-immuns.

La forme de l'écoulement

  • pointu
  • chronique

Les symptômes

Symptôme principal

La plainte la plus commune avec tiflit est la douleur. Il se produit dans le bas-ventre droit, parfois terne, mais plus souvent, les patients se plaignent de coliques dans la région iliaque droite. Renforce:

  • 6 heures après les repas;
  • avec de longue date;
  • dans une position couchée sur le côté gauche.

Parfois, la douleur irradie dans le bas du dos.

Autres symptômes

En plus de la douleur, la typhlite se manifeste:

  • constipation ou diarrhée (ils alternent souvent);
  • augmentation de la température corporelle;
  • grondant dans l'estomac;
  • flatulences;
  • éructations;
  • sensation de douleur dans l'abdomen;
  • manque d'appétit.

Caractéristiques de la manifestation de diverses formes de tiflit

À de nombreux égards, les manifestations cliniques de la typhilite dépendent de sa forme.

  • sous forme légère - moins de 4 fois par jour;
  • modéré - 4 à 6 fois par jour;
  • lourd - plus de 6 fois par jour.

Causes et facteurs

Le tiflit se produit lorsque divers agents agissent sur les cellules de la membrane muqueuse du caecum. Augmente le risque de son développement:

  • infections intestinales;
  • dysbactériose;
  • régime alimentaire malsain;
  • médicaments (cytotoxines, antibiotiques);
  • pathologies auto-immunes;
  • insuffisance valvulaire iléo-colique;
  • irritation de la membrane muqueuse de la bile de caecum;
  • violation de la fonction d'évacuation de l'intestin;
  • stress chronique;
  • violation de la régulation neurohumorale des intestins;
  • traumatismes fréquents de la membrane muqueuse des matières fécales avec constipation;
  • défaut d'immunité locale de la membrane muqueuse du caecum.

Le tiflit est une affection fréquente qui se manifeste sur fond de déficit immunitaire (notamment après une chimiothérapie, une antibiothérapie de longue durée et des maladies du sang). Il survient principalement chez les enfants et les personnes âgées. Chez les personnes avec une immunité intacte est rarement détecté.

Selon les manifestations cliniques, il est impossible d’établir le diagnostic exact et de déterminer la cause de la maladie.

Selon les statistiques de ces symptômes révèlent:

  • 60% des cas sont des tumeurs et des maladies inflammatoires de la région iléo-colique;
  • 10% - dysfonctionnement du côlon;
  • 5% - pathologies non liées à la région iléo-colique (hernie inguinale, annexite, etc.).

Il est particulièrement difficile de déterminer la maladie uniquement par la nature de la douleur. Même douleur que chez tiflit caractérisée par une appendicite. Et si l'inflammation du caecum, en particulier catarrhale, survenant sous la forme bénigne peut être traitée de manière conservatrice, alors pour l'appendicite, grave lésion ulcéreuse du caecum, une intervention chirurgicale urgente est nécessaire. Par conséquent, il est nécessaire de faire un diagnostic.

Diagnostics

Dans le diagnostic des objectifs suivants:

  1. Établir la cause des lésions de la membrane muqueuse.
  2. Identifiez si d'autres sections intestinales sont affectées.
  3. Effectuer un diagnostic différentiel avec d'autres maladies.

Pour ce faire, contactez votre médecin, un gastro-entérologue. Consultation obligatoire du chirurgien.

Selon certaines indications prescrites:

Les femmes souffrant de douleurs dans la région iliaque droite doivent être adressées à un gynécologue pour consultation. Comme la plupart des maladies gynécologiques (inflammation du système génito-urinaire, grossesse extra-utérine, etc.) se manifestent de manière similaire.

Pour clarifier les causes de la typhite, des recherches morphologiques sont nécessaires. Ce n’est qu’après une biopsie que vous pourrez déterminer avec précision si la maladie est causée par des troubles auto-immuns ou d’autres facteurs. En présence d'ulcères, la biopsie est obligatoire, car de telles lésions de la membrane muqueuse sont au stade initial d'un cancer, d'une maladie précancéreuse.

Traitement

Le traitement de la maladie dépend de:

  • étendue des dégâts;
  • causes de la pathologie;
  • modèles d'écoulement.

Au cours des traitements légers et modérés, le traitement est effectué de manière conservatrice et ils recourent à des méthodes radicales si le traitement conservateur n’aide pas. Pour éviter une intervention chirurgicale, le patient doit:

  • suivre un régime strict;
  • prendre les médicaments prescrits par le médecin;
  • remèdes populaires à utiliser comme méthode augmentée, après avoir discuté de la possibilité d’un tel traitement avec votre médecin.

Si la typhlite survient avec des complications, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Régime alimentaire

Il est recommandé aux patients d'utiliser:

  • Variétés diététiques de viande. C'est une source de protéines et de fer.
  • Produits laitiers fermentés. Indispensable pour reconstituer les carences en protéines et en calcium. Il est préférable d’utiliser du fromage cottage, du kéfir bio ou du yogourt bio non acide, sans acide, pour restaurer la microflore des dysbactérioses, des variétés de fromages à pâte dure. Le lait sous sa forme pure est possible si le patient le tolère normalement. Habituellement, dans les maladies intestinales, le lait frais provoque des ballonnements, des douleurs abdominales.
  • Les fruits crus comme source de vitamines ne peuvent être soigneusement effilochés. Mieux sous forme de purée de pommes de terre homogénéisée.
  • Bouillie découplée. Lorsque la constipation est préférable de manger du sarrasin, de l'avoine, de l'orge. Si le patient a la diarrhée, alors recommande le riz, la manne.

Lors d'une maladie ou d'une exacerbation d'un processus chronique, il est recommandé d'exclure du régime alimentaire:

  • aliments riches en fibres alimentaires (bien qu'ils aident à éliminer la constipation);
  • viande fumée;
  • plats épicés;
  • nourriture en conserve;
  • boissons gazeuses;
  • kvass;
  • alcool (même les boissons peu alcoolisées).

La puissance devrait être fractionnaire (5-6 fois). Lors de l’exacerbation de la maladie, le tableau de traitement n ° 3 est recommandé (si la maladie est accompagnée de constipation) et la diarrhée est prescrite au régime n ° 4.

La nutrition médicale ne remplace pas les médicaments. Mais la nutrition joue également un rôle important dans le traitement de l'inflammation du caecum.

Des médicaments

Les médicaments sont prescrits en fonction de la cause et de la gravité des symptômes:

  • Antibiotiques. Ils sont nécessaires pour une étiologie bactérienne prouvée de la typhilite. Si la maladie est causée par des champignons, des médicaments antifongiques sont prescrits.
  • Un antipyrétique anti-inflammatoire est recommandé à des températures supérieures à 38,3 ° C.
  • Les antispasmodiques sont prescrits si la maladie est provoquée par un spasme du muscle lisse. Dans ce cas, les antispasmodiques arrêtent même la douleur.

En outre, prescrire:

  • des absorbants;
  • astringents;
  • anti-inflammatoire;
  • modulateurs de moteur.

La prescription de médicaments n'est pas recommandée. Seul un médecin peut choisir les médicaments les plus sûrs et les plus efficaces, en fonction de la cause et de la gravité de la maladie.

La chirurgie

Indications pour la chirurgie:

  • absence d'effet de la thérapie conservatrice;
  • développement de complications (péritonite diffuse, perforation intestinale, saignements);
  • identification des tumeurs dans le caecum.

Le volume de l'opération dépend de la prévalence du processus. Une résection de la zone touchée et la restauration de l'intégrité de l'intestin. Une révision des organes abdominaux est montrée.

Méthodes folkloriques

Les méthodes traditionnelles peuvent être utilisées en tant que composante supplémentaire du traitement complexe de la tyflite.

  1. Lorsque la constipation recommande de nettoyer les lavements avec décoction de camomille, calendula (voir ici).
  2. Une décoction de camomille, millefeuille, millepertuis, rose de chien aidera à réduire l'inflammation, à rétablir l'équilibre eau-sel, perturbé par la diarrhée et les vomissements (pour plus d'informations sur l'utilisation des herbes pour le traitement des maladies gastro-intestinales).
  3. Les procédures thermiques (réchauffement à l'aide de coussins chauffants, compresses chaudes) sont indiquées s'il n'y a pas de processus purulent.
  4. Le thé de Motherwort, mélisse, valériane, menthe poivrée aidera à la typhlite causée par le stress prolongé.

Méthodes extrêmement populaires, en particulier sans diagnostic préalable, il est extrêmement dangereux de traiter le tiflit. La maladie aura des conséquences graves.

Conséquences possibles et pronostic à vie

La typhlite prolongée non traitée est dangereuse car le processus inflammatoire affectera l’intestin grêle, d’autres parties du côlon, le péritoine. De plus, il peut y avoir d'autres complications:

Tiflit a d'autres conséquences tout aussi graves. Ainsi, en cas de tiflit hémorragique ulcératif, une anémie se développera en raison de saignements fréquents. Les processus inflammatoires contribuent à la nécrose des tissus et aux changements gangréneux. En raison du processus inflammatoire, les processus d'absorption sont perturbés, il y a:

  • anémie ferriprive;
  • l'hypo-avitaminose;
  • hypocalcémie.

Si la typhlite est accompagnée de diarrhée, le vomissement perturbe l'équilibre entre l'eau et le sel.

Tiflit, en particulier sous une forme légère, avec un traitement en temps opportun peut être traité de manière conservatrice. Si vous suivez les recommandations d'un médecin, une récupération rapide est possible. Mais si des complications surviennent, le pronostic à vie est un peu pire. Forte probabilité de décès en cas de péritonite, hémorragie intestinale massive, perforation.

Prévention

  • Prévention de la constipation. L'une des principales causes d'inflammation de la membrane muqueuse du caecum est son traumatisme fréquent associé à des masses fécales retardées. Par conséquent, veillez à prévenir le développement de la constipation.
  • Suivez les règles de base d'hygiène. Les infections à l'origine de l'inflammation intestinale sont principalement transmises par voie fécale-orale.
  • Mangez bien. La consommation d'aliments contenant des fibres diminue le risque de constipation.
  • Traitez rapidement les autres maladies.
  • N'abusez pas des laxatifs, des antibiotiques et d'autres médicaments, surtout s'ils sont prescrits par des amis et non par le médecin traitant.

Afin de prévenir le développement de complications, avec les premiers symptômes devraient chercher l'aide médicale.

Régime avec tifle

Lorsque tiflit nommé régime - les aliments doivent être cuits à la vapeur ou bouillis, les aliments gras éliminés et tous les aliments qui peuvent causer une irritation de l'intestin.

Un régime avec tiflit est prescrit individuellement - par exemple, si un patient a la diarrhée, la consommation de produits à base de lait fermenté est limitée et, contrairement à la constipation, kéfir / crème sure / ryazhenka sont indiqués.

Lorsque la diarrhée recommandait des aliments épargnés, du pain blanc séché, du bouillon de poisson et de la viande maigre, des plats cuits à la vapeur, des céréales, du fromage cottage faible en gras et de la gelée. En aucun cas, il n'est permis de manger des produits de type laitier. Épices, cornichons, alcool - irritent les intestins, il n’est donc pas souhaitable de les utiliser.

Lorsque la constipation est recommandé d'ajouter à votre régime alimentaire plus de légumes cuits à l'eau, compotes, fruits et légumes.

La tâche du régime avec tiflit est de fournir de la nourriture pour la digestion avec facultés affaiblies, c’est-à-dire une épargne mécanique et chimique du tube digestif, réduisant ainsi la réponse inflammatoire.

La tâche principale est d’annuler la fermentation et la pourriture dans les intestins et de normaliser ses fonctions et celles d’autres organes du tractus gastro-intestinal.

En cas de tiflit, le régime n ° 4 est prescrit en cas d’exacerbation prononcée de la maladie ou n ° 4b avec ralentissement ou légère exacerbation.

La table de traitement a une valeur énergétique inférieure (limitant la consommation de graisses et de glucides, mais avec une quantité normale de protéines), et est égale à 2170-2480 Kcal.

Mode d'alimentation

Fréquence alimentaire, 5 à 6 fois par jour et par petites portions. En raison de ce principe, le régime réduit la charge mécanique sur le tube digestif, et en particulier sur les intestins, et la nourriture est plus facile à digérer et à assimiler. Le dernier repas doit être au plus tard 3 heures avant le coucher.

Température des aliments

Les repas ne doivent pas être trop froids ou chauds, afin de ne pas irriter la membrane muqueuse du tractus gastro-intestinal. La température optimale des aliments est de 15 à 50 ° C.

Traitement culinaire

Tous les plats doivent être bouillis, cuits à la vapeur ou au four, mais sans croûte dure. De plus, la nourriture est servie en purée ou écrasée. Ainsi, l'intestin parvient à décomposer les aliments en éléments nutritifs absorbés par le sang - ceci est réalisé par épargne mécanique.

Fibre végétale

La quantité de fibres végétales dans l'alimentation est réduite car, d'une part, elle ne s'attarde pas dans l'intestin, c'est-à-dire qu'elle augmente la fréquence des selles et, d'autre part, elle irrite la muqueuse intestinale déjà enflammée.

Le sel

La teneur en sel des aliments est quelque peu réduite, à 10 g. Des plats trop salés sont irritants pour le tube digestif.

Fluide libre

La consommation de liquide libre devrait être d'au moins 1,5 à 2 litres par jour. De cette façon, l'acide chlorhydrique est dilué dans l'estomac et le volume de liquide perdu lors de la diarrhée est reconstitué.

Alcool

L'alcool, en particulier lors de l'exacerbation de la maladie, devrait être abandonné. L'alcool irrite les muqueuses de l'estomac et des intestins, aggrave l'inflammation, stimule la production d'enzymes pancréatiques et la libération de bile, ce qui aggrave la maladie.

Produits interdits

Le menu de la table de traitement ne devrait pas inclure les produits qui provoquent la fermentation et la pourriture des intestins, stimulent la formation de gaz et le péristaltisme.

Ceux-ci comprennent à la fois des fibres végétales grossières et des légumineuses. De plus, il est déconseillé d'utiliser des épices - elles sont irritantes pour le tube digestif.

Les graisses, en particulier d'origine végétale, sont également limitées, car elles interfèrent avec l'absorption des nutriments dans les intestins et accélèrent les processus de défécation, ce qui n'est pas bien avec la diarrhée. Il en va de même pour les produits laitiers, en particulier pour l’intolérance au lactose.

Les stimulateurs de la sécrétion de la bile, des enzymes du pancréas, par exemple les substances extractives, augmentent la charge hépatique et aggravent l'évolution de la maladie.

Liste des produits interdits

- pain noir, pain complet ou à grains entiers, cuisson;
- bouillons riches de viande et de poisson;
- pâtes, haricots, pois, lentilles, haricots;
- viandes et volailles grasses, en particulier aliments frits;
- cornichons, marinades, viandes fumées;
- conserves, caviar;
- poisson gras;
- champignons sous n'importe quelle forme;
- légumes crus;
- fruits et baies à l'état brut, fruits secs, miel, confiture;
- produits laitiers, lait entier;
- café et cacao avec du lait;
- les noix;
- restauration rapide, frites, craquelins;
- œufs au plat ou durs;
- épices (moutarde, poivre, vinaigre, ail et autres);
- céréales: orge, orge, blé, blé, orge;
- matières grasses autres que le beurre.

Produits autorisés

Le menu de régime devrait inclure des aliments qui assurent une digestion normale, retardant ainsi le transit intestinal, permettant aux intestins de les digérer rapidement.

Il s’agit de produits de boulangerie et de produits laitiers peu acides, de produits "fixants" (café, cacao), ainsi que de vitamines en grande quantité.

En outre, il est nécessaire d’assurer un système digestif schazhenie mécanique et chimique; par conséquent, tous les plats doivent être mis en purée ou à grain fin, ainsi que servis sous forme de chaleur.

La liste des produits approuvés comprend:

- chapelure, biscuits, biscuits;
- bouillons écrémés et dilués, soupes avec des céréales bouillies ou des légumes hachés (pommes de terre, courgettes);
- viande et volaille faibles en gras et leurs plats (galettes cuites à la vapeur avec riz, boulettes de viande): veau, bœuf, lapin, poulet sans peau;
- poisson maigre, bouilli ou cuit à la vapeur, cuit au four;
- bouillie bouillie sur de l'eau (sarrasin, riz, farine d'avoine);
- oeufs sous forme d'omelette protéinée ou à la coque;
- légumes: pommes de terre, courgettes, chou-fleur, potiron, carottes sous forme de purée de pommes de terre, soufflés, ragoûts ou bouillis;
- pommes cuites au four, sous forme de purée de pommes de terre, sans pelure et rouge, décoctions d'épine-vinette, cassis, coings; poires, bananes;
- beurre en petite quantité;
- fromage cottage faible en gras et crème sure;
- fromages à pâte molle et non salés;
- feuille de laurier, vanille, cannelle, un peu d'aneth et de persil;
- chocolat, thé fort, café, jus dilués (à l'exclusion des abricots, du raisin et de la prune);
- marmelade, guimauve;
- gelée, gelée.

Le besoin de suivre un régime

Les régimes normaux normalisent le travail des intestins et de l’ensemble du tube digestif. En outre, le tableau de traitement de la maladie assurera l'absorption des nutriments, des vitamines et des minéraux, normalisera l'apparence et le poids, stimulera le système immunitaire.

Le travail normal du tractus gastro-intestinal affecte favorablement l'état psychique, élimine l'irritabilité émotionnelle et a un effet positif sur le sommeil.

De plus, avec un régime, toutes les sensations désagréables associées à la typhlite sont arrêtées, les douleurs abdominales disparaissent et les selles se normalisent.

Régime pour l'inflammation intestinale dans un menu adulte

Divers types d'inflammation de la muqueuse intestinale et de l'estomac entraînent une digestion altérée des aliments et une absorption réduite des nutriments. Le régime alimentaire pour l'inflammation intestinale fait partie du traitement, il vise à faciliter le travail du système digestif et à réduire l'irritation.

La table de régime numéro 4 la plus couramment prescrite, qui réduit l'inflammation, normalise le fonctionnement du tractus gastro-intestinal, fournit au corps des oligo-éléments et des vitamines essentiels et améliore également le fonctionnement des autres organes internes.

Essence du régime

Les aliments pendant l'inflammation intestinale, en premier lieu, ne doivent pas irriter la muqueuse endommagée, les produits qui favorisent la fermentation ou les processus de putréfaction sont également exclus.

Le régime alimentaire pour l'inflammation intestinale comprend des plats cuits à la vapeur, cuits à l'étouffée, bouillis ou cuits au four, toujours sous forme de moulin (dans un mélangeur, dans un hachoir à viande, un tamis), il est important que les aliments soient chauds, afin de ne pas perturber le péristaltisme intestinal normal.

Vous ne pouvez pas consommer de cornichons, gras, aliments frits, viandes fumées, sauces, marinades, produits avec un grand nombre de fibres grossières.

Le principe de base du régime alimentaire est la fragmentation - souvent en petites portions. Cette approche facilitera le travail des intestins.

Régime alimentaire pour l'inflammation du côlon

L'inflammation du côlon est caractérisée par des selles non permanentes, une tendance à la constipation, ou inversement, des selles liquides, de sorte que la nutrition soit corrigée en fonction des symptômes. Dans un cas, il est nécessaire d'utiliser des produits à effet laxatif, dans l'autre cas, en retardant la vidange.

En cas de tendance à la constipation, vous devez ajouter à votre régime des substances sucrées ayant un effet laxatif - jus de fruits, miel, fruits sucrés.

En cas de diarrhée, la nourriture est strictement limitée. Dans ce cas, le but principal du régime est de maximiser la muqueuse intestinale.

Dans ce cas, il est recommandé de choisir des bouillons faibles en gras, de la viande hachée (veau, poulet) et des nouilles. En outre, avec une réceptivité normale, vous pouvez manger du fromage cottage frais.

À mesure que les symptômes s'atténuent, d'autres aliments sont progressivement ajoutés au régime (à commencer par les purées de légumes, les soupes en purée, etc.).

Régime alimentaire pour l'inflammation de l'intestin grêle

Dans les maladies inflammatoires de la muqueuse de l'intestin grêle (entérocolite), il peut y avoir une tendance à la constipation ou à la diarrhée.

En raison des vidanges fréquentes, le corps perd rapidement du liquide, ce qui perturbe l'équilibre entre l'eau et le sel. Ainsi, pendant les premiers jours, le patient doit faire face à une stricte restriction alimentaire. Il est autorisé à boire du thé noir fort sans sucre.

Lorsque la diarrhée améliore l'état de la gelée de myrtilles, l'eau de riz.

Aux jours 3 à 4, la ration augmente légèrement et des produits sont introduits pour améliorer la motilité intestinale et réduire la fermentation.

Au stade aigu, il est nécessaire de manger des soupes sur du bouillon de riz ou de manne, de la viande maigre, du poisson, de la gelée d’oranges, des mandarines.

Il est permis de boire des kissels dans des baies (fraises, framboises, groseilles), des jus de fruits (à partir de mandarines, d’oranges).

Lorsque les symptômes aigus s'atténuent, le régime change légèrement avec l'inflammation intestinale. On en trouve progressivement d'autres produits (il est important de surveiller le bien-être).

Menu diététique pour l'inflammation intestinale

Exemple de menu avec des selles liquides:

  • petit déjeuner - boulettes de viande de poulet, bouillie de sarrasin, compote (fromage cottage pour collation).
  • Déjeuner - soupe diététique, soufflé de poisson, thé sucré (vous pouvez prendre une collation avec du thé et des craquelins).
  • Dîner - fromage cottage et casserole de sarrasin, thé, craquelins (gelée avant le coucher).
  • petit-déjeuner - veau bouilli, courgettes braisées, compote (collation - biscuits secs, thé sucré)
  • soupe aux nouilles, riz au riz et à la viande, thé (goûter - gelée).
  • dîner - ragoût de courgettes, ragoût de poisson, compote (kissel avant de se coucher).
  • fromage cottage, riz bouilli, compote (collation - pommes au four)
  • Déjeuner - soupe avec légumes et orge, ragoût de poisson, vermicelles, thé (collations - craquelins, jus dilué avec de l’eau)
  • dîner - ragoût de légumes, poisson bouilli, thé (gelée avant le coucher)
  • petit-déjeuner - purée de pommes de terre, boulettes de poulet au poulet, compote de pommes (collations - baies)
  • déjeuner - nouilles au poulet, ragoûts de légumes, thé (goûter - craquelins, jus dilué avec de l 'eau).
  • dîner - gâteaux de poisson, chou-fleur cuit, soufflé aux fruits, thé (gelée avant de se coucher).
  • petit-déjeuner - fromage cottage effiloché, porridge à la semoule, compote (collation - pomme au four)
  • déjeuner - soupe aux légumes, rouleau de viande fourré avec une omelette à la vapeur, thé (collation - thé, craquelins)
  • dîner - cocotte de semoule, côtelettes de poisson, compote (kissel avant de se coucher).

Avec une tendance à la constipation, le menu pour l'inflammation des intestins sera différent:

  • Petit-déjeuner: omelette protéinée, ragoût de fromage cottage, compote (collation - pommes au four)
  • Déjeuner - soupe de bouillon de poulet, goulache, betteraves bouillies, thé (collation - pruneaux)
  • Dîner - fromage cottage et casserole de sarrasin, thé (kéfir avant le coucher)
  • Petit déjeuner - sarrasin, aubergines braisées, thé (collation - légumes frais)
  • Déjeuner - bortsch sur bouillon de légumes, légumes cuits à la vapeur avec viande, thé (collation - pruneaux)
  • Dîner - sarrasin, côtelettes de carottes, compote (yogourt avant le coucher)
  • Petit déjeuner - bouillie, vinaigrette, thé au lait (collation - abricots secs)
  • Déjeuner - soupe aux boulettes de viande, compote de courgettes, gelée aux fruits (collation - carotte râpée)
  • Dîner - galettes de poisson, cocotte de carottes, thé au citron (kéfir avant le coucher)
  • Petit déjeuner - salade de légumes, poisson bouilli, thé (collation - raisins)
  • Déjeuner - soupe aux légumes avec orge perlée, légumes cuits à la vapeur, pain de viande, gelée (snack - pomme fraîche)
  • Dîner - goulache de veau, caviar de courgettes, thé (kéfir avant le coucher)
  • Petit déjeuner - sarrasin, goulache, thé au lait, compote (collation - tomates)
  • Déjeuner - soupe de chou-fleur, poulet cuit avec des légumes, thé
  • Dîner - boulettes de viande, caviar d'aubergines, thé (kéfir avant le coucher).

Le régime alimentaire pour l'inflammation intestinale devrait être l'une des parties principales de la thérapie, une nutrition adéquate aidera le rétablissement rapide de la membrane muqueuse. Il convient de rappeler que tous les aliments doivent être râpés, cuits à la vapeur, cuits au four ou bouillis. Lorsque la bouillie de constipation peut être rempli avec un petit morceau de beurre, pour la cuisson et la vinaigrette - légume.

Pour la constipation également, il est recommandé d’ajouter de l’huile végétale et du sucre au kéfir.

Recettes diététiques

  • Roulé de viande fourré à l'omelette cuite à la vapeur

200 g de veau, 5 à 7 morceaux de pain blanc, 1 œuf en émincé (si l'œuf est gros, vous pouvez en prendre la moitié), 2 œufs dans une omelette, 5 à 6 c. cuillères de lait.

Mélangez la viande hachée avec l'œuf, mettez une gaze humide sur la surface, posez la viande hachée sur 1,5 - 2 cm.

Préparez une omelette: mélangez les œufs au lait. S'il n'y a pas de cuiseur à la vapeur, vous pouvez utiliser un pot d'eau et un plat profond en porcelaine. Versez le mélange lait d'oeuf dans l'assiette, couvrez d'un couvercle et mettez-le dans de l'eau bouillante (vous pouvez utiliser une casserole plus petite). Cuire pendant 8-10 minutes.

Mettez l'omelette prête sur le hachis, connectez délicatement les extrémités de la gaze, de sorte qu'un bord vienne à l'autre. Vous pouvez préparer un rouleau dans une mijoteuse, un bain-marie (environ 25-30 minutes) ou dans un plat cuit à la vapeur.

200g de semoule, 450ml de lait, 4-5pcs. oeufs, sel, sucre au goût, vanille, beurre.

Ajoutez le sucre, le sel, le beurre et la vanilline à la semoule finie au goût.

Laisser refroidir et ajouter les jaunes, puis les blancs refroidis à battre jusqu'à obtenir une mousse épaisse, ajouter progressivement à la bouillie. Graisser la forme, déplacer le pudding et la vapeur (dans une casserole avec de l'eau) pendant environ 40-45 minutes.

  • Riz Casserole à La Viande

Farce 400g, 2ème eau, riz 230g, 1 pc. oignons, 2 œufs, sel (pour la friture, vous aurez besoin d'huile végétale).

Faire bouillir le riz, hacher finement l'oignon, faire revenir légèrement la viande hachée avec l'oignon.

Dans le riz, incorporer les œufs crus. Étaler la moitié du riz, puis émincer et couvrir avec le reste du riz.

Cuire au four préchauffé à 1900 ° C pendant 25 à 30 minutes.

200 g de fromage cottage sans acide, 200 g de sarrasin, 100 ml de crème sure (dans la pâte), 2 œufs, sel.

Faire bouillir la bouillie de sarrasin, après refroidissement, ajouter la crème sure, le fromage cottage, les œufs, le sel et bien mélanger.

Mettre dans la forme, graisser avec une petite quantité de crème sure ou d'oeuf, cuire au four à 1800 ° C pendant 35-40 minutes (la cocotte doit être légèrement dorée).

Le régime alimentaire pour l'inflammation intestinale, l'une des principales méthodes de traitement, est utilisé pour restaurer la membrane muqueuse et réduire les symptômes aigus de la maladie.

Il convient de rappeler que toute maladie à un stade précoce est plus facile à traiter; il est donc important de reconnaître les premiers signes d'inflammation intestinale (douleur, nausée, ballonnements, vomissements, constipation ou diarrhée, perte de poids) et de ne pas retarder le traitement.

Que pouvez-vous manger avec une inflammation intestinale?

Dans chaque cas, le régime alimentaire doit être convenu avec le médecin.

Le régime alimentaire pour l'inflammation intestinale devrait comprendre les produits suivants:

  • viande, poisson, cuit au four, bouilli ou cuit à la vapeur.
  • légumes, soupe de poisson, bouillon de viande diététique.
  • oeuf (seulement avec diarrhée, pas plus de 1 par jour)
  • carottes râpées, betteraves, chou-fleur, courgettes, potiron cuit ou bouilli.
  • bouillie
  • fruits, baies, pruneaux
  • compote, gelée, gelée
  • produits laitiers
  • chérie
  • pâtisseries maigres avec l'ajout d'abricots secs, de baies, de craquelins et de pain blanc rassis.
  • en petites quantités de légumes et de beurre

Que ne peut pas manger avec une inflammation intestinale?

Au moment de la maladie du régime devrait être exclu:

  • pain frais au four
  • poivre, sauces, marinades, assaisonnements, viandes fumées
  • poissons et variétés grasses, viandes fumées, cornichons,
  • bouillons riches
  • radis
  • les graisses
  • pâtes, champignons
  • gâteaux, chocolat, etc.
  • thé, café (fort)

Le médecin traitant ajuste le régime alimentaire en cas d'inflammation intestinale en fonction des symptômes, de l'état, etc. (par exemple, en cas de diarrhée, 1 œuf à la coque est ajouté à l'alimentation, mais en cas de constipation, les œufs sont généralement exclus).

Éditeur expert médical

Portnov Alexey Alexandrovich

Éducation: Université de médecine nationale de Kiev. A.A. Bogomolets, spécialité - "Médecine"

L'intestin est le nom commun de plusieurs parties du tractus gastro-intestinal, chacune jouant un rôle crucial dans la digestion des aliments. Ses fonctions incluent le fractionnement des aliments à l'aide d'enzymes en particules plus petites. Par conséquent, toute inflammation, peu importe les raisons, est lourde de complications graves. Le régime alimentaire pour l'inflammation intestinale joue un rôle crucial.

Selon ses fonctions, l'intestin est divisé en deux sections - épaisses et minces, appelées en fonction de leur épaisseur. Dans l'intestin grêle, les aliments sont broyés en petits composants qui se désintègrent ensuite par composition chimique. Ici également se produit l'absorption des nutriments dans le corps. Dans le gros intestin, formation de déchets digestifs et absorption d'eau dans ses parois. L'intestin est étroitement lié à tous les organes du système digestif. Par exemple, c’est à partir de lui que l’acide chlorhydrique pénètre dans l’estomac et la bile dans l’intestin. Il est impliqué dans la production d'hormones et la protection du système immunitaire. Exerçant autant de fonctions importantes, l’intestin nécessite une attention particulière. Les processus inflammatoires peuvent être localisés dans divers départements. L'intestin grêle a trois sections, chacune effectuant certaines tâches. Lorsqu'une violation du travail de l'un d'entre eux commence l'inflammation de l'intestin grêle. Régime alimentaire dans le traitement des maladies associées à cette inflammation, nommé par le médecin. Ce menu comprend de la bouillie en purée, des soupes légères et, plus important encore, des repas fractionnés en petites portions plusieurs fois par jour.

L'inflammation du duodénum, ​​ou duodénite, survient généralement à la suite de l'ingestion de substances à forte acidité provenant de l'estomac, qui endommagent la membrane muqueuse. Le duodénum est assez court, c'est la partie de l'intestin où la nourriture est traitée par le suc digestif du pancréas, de sorte que son inflammation est directement liée à diverses maladies de l'estomac ou du pancréas. Dans ces cas, parallèlement au traitement de la duodénite, le traitement de maladies d'autres organes devrait également être effectué. Le bon fonctionnement du duodénum est également important car il produit des hormones pour le système digestif. Un régime alimentaire avec une inflammation intestinale aide à établir les fonctions de ce service.

Conséquences de la maladie

Parfois, une duodénite secondaire survient lorsque des aliments qui pénètrent dans le duodénum ne peuvent plus traverser l'intestin en raison d'adhérences ou de cicatrices. Cela se produit souvent après une chirurgie intestinale. Le danger de cette maladie est que son stade initial passe complètement inaperçu. Au fur et à mesure que la maladie progresse, des symptômes tels que la diarrhée apparaissent, accompagnés parfois de sang, de constipation, de fortes douleurs à l'estomac et de la faim. Les conséquences graves de la duodénite peuvent être une perforation intestinale et un saignement interne. En l'absence de traitement de la forme chronique, une atrophie d'organe peut survenir.

Régime diénal

Le traitement de la duodénite dépend de la forme, du stade de la maladie et de ses causes. Cependant, dans tous les cas, le traitement devrait être accompagné d'un régime strict. Son principe est que les aliments cuits n'irritent pas la muqueuse du duodénum. Sur cette base, il devrait être chaud, pas chaud, moulu, non salé et non tranchant. Les bouillies, les soupes, les fruits non-acides sont autorisés. Les légumes cuisent bien. Selon la forme et les causes de la maladie, les recommandations alimentaires peuvent varier. La question du type de régime alimentaire requis par le patient pour une inflammation intestinale ne peut être résolue que par le médecin traitant.

Inflammation du jéjunum

Le jéjunum peut mesurer jusqu'à deux mètres de long. Sa fonction est de produire les enzymes nécessaires à la transformation ultérieure de composés organiques complexes en substances plus simples, telles que les acides gras, les acides aminés et les sucres simples, qui pénètrent ensuite dans le sang. L'inflammation du jéjunum s'appelle la jéjunite. Étant donné que la fonction du jéjunum est liée à l'apport de nutriments à l'organisme, une absorption réduite peut entraîner son épuisement. Le traitement de la maladie est généralement effectué à l'hôpital et implique l'observance obligatoire d'un régime avec un régime d'épargne.

Iléon

L'inflammation aiguë ou chronique de la troisième section de l'intestin grêle - l'iléon - est appelée iléite. C'est une maladie assez commune qui survient plus souvent à l'âge de 20-40 ans. La forme aiguë est généralement caractéristique des enfants et est causée par des bactéries ou des virus. La complexité de la maladie réside dans le fait qu'il est impossible de diagnostiquer avec des méthodes endoscopiques, ce qui entraîne des erreurs de diagnostic.

Le traitement de la maladie est généralement effectué à l'hôpital et le traitement médicamenteux est accompagné d'un régime alimentaire équilibré, excluant les aliments épicés ou frits. Le chocolat est contre-indiqué chez les enfants et un régime contre l'inflammation de l'intestin chez l'adulte exclut l'alcool et le tabagisme. Le menu contient des produits à base d'acide lactique, des vitamines, des protéines et des astringents. Quantité limitée de fibres.

Fonctions du caecum

Le gros intestin se compose également de trois sections avec sa structure et ses fonctions.

Le caecum est son premier département, il a un appendice en forme de ver. La fonction du caecum comprend la digestion ultérieure des aliments, qui ont subi la dégradation principale dans le petit intestin et sont entrés dans le caecum. Voici l'absorption de l'excès de liquide. Le rôle de l’appendice est également très important: il protège contre les microorganismes pathogènes à l’origine des infections. De plus, la microflore intestinale utile se reproduit en annexe.

L'inflammation du caecum comprend la typhlite (inflammation de ses tissus) et l'appendicite. Le traitement par Tiflit nécessite une antibiothérapie, un repos au lit et un régime alimentaire particulier. Le régime alimentaire pour l'inflammation du côlon est prescrit individuellement en fonction de l'évolution de la maladie. Les produits doivent être cuits à la vapeur. La condition principale - ils ne doivent pas irriter les intestins. Kissels utiles, céréales, avec constipation - légumes bouillis, compotes, et avec diarrhée - pain blanc légèrement séché, bouillons de viande maigre. Les fruits peuvent irriter la muqueuse intestinale, leur utilisation est donc très limitée. Le régime alimentaire pour l'inflammation intestinale chez l'adulte diffère de la nutrition de l'enfant, qui est associée à un cours différent de la maladie.

Appendicite

Une autre inflammation du cæcum est le processus de l’appendice, qui commence lorsque la lumière de l’appendice est obstruée par des corps étrangers, à partir desquels la reproduction de la microflore pathogène et le gonflement des tissus provoquant des douleurs et des spasmes commencent dans sa cavité. Le traitement dans ce cas ne peut être que chirurgical, sinon l'appendice va éclater et une péritonite peut survenir, menaçant la vie.

Il existe également une forme chronique d'appendicite, dans laquelle un traitement conservateur et un régime alimentaire approprié sont prescrits. Une inflammation de l'intestin, dont les symptômes donnent une image vague de la maladie, peut être confondue avec une appendicite.

Maladies du côlon

Le côlon est une continuation de l'aveugle et a plusieurs sous-sections. L'inflammation du côlon peut être causée par un régime alimentaire malsain et un mode de vie sédentaire. Bien que certaines substances nocives soient excrétées par le corps, la plupart d'entre elles sont absorbées par les parois intestinales et entraînent des maladies graves telles que la colite, la sigmoïdite, la diverticulose, etc. Le traitement est effectué avec des médicaments antibactériens et antiviraux. Ensuite, on prescrit au patient des bifidobactéries et d’autres médicaments similaires. En cas d'inflammation intestinale, le régime alimentaire et le traitement médicamenteux à base de médicaments sont souvent complétés par des procédures physiothérapeutiques.

L'inflammation dans le rectum s'appelle la proctite. Il survient plus souvent en raison de la constipation. Les causes peuvent être des infections, des dommages mécaniques, un régime alimentaire inapproprié. La maladie est très dangereuse, elle peut se développer de manière imperceptible, puis se manifester soudainement avec une douleur aiguë. Par conséquent, un diagnostic opportun et correct est d’une grande importance. Le traitement de la proctite comprend des composants tels que:

  • traitement médicamenteux;
  • régime strict;
  • procédures d'hygiène.

La pharmacothérapie joue un rôle important, mais elle n’aidera pas si les recommandations diététiques sont strictement respectées. Le régime alimentaire pour l'inflammation intestinale exclut les aliments épicés, gras, sucrés et salés. De tels aliments contribuent à la constipation, ce qui est inacceptable pour restaurer la fonction du rectum. La quantité de fruits dans le régime alimentaire doit également être réduite en raison du risque de dommages mécaniques de la muqueuse enflammée. Il est préférable d’inscrire au menu des viandes grillées, des produits laitiers, des soupes légères et du porridge liquide bien bouilli.

Les procédures d'hygiène consistent à utiliser des lavement et des plateaux avec décoctions d'herbes médicinales, telles que la camomille, la ficelle, l'achillée millefeuille ou avec du manganèse. Les lavements mettent deux fois par jour, et le bain est bon à utiliser la nuit. Après le retrait de l'inflammation aiguë, ils ont mis des lavements avec de l'huile d'argousier ou des tampons la nuit.

Effets du stress sur l'inflammation intestinale

Des études montrent que près de 90% des maladies du corps humain sont causées par des problèmes d'intestins ou d'estomac. Les aliments modernes contiennent un grand nombre d'additifs chimiques, de graisses artificielles et de sucre. Les organes digestifs ne font pas face à un tel volume de toxines et n’ont pas le temps de les enlever. Les poisons s'accumulent au fil des années et sont absorbés dans les parois de l'intestin et de l'estomac, empoisonnant tout le corps, ce qui provoque de nombreuses maladies et réactions allergiques. Par conséquent, une alimentation avec une inflammation des intestins et de l'estomac devrait aider à nettoyer les organes des toxines.

Le tractus gastro-intestinal est comme un tube qui traverse tout le corps. Certains médecins présentent le contenu de l'intestin et de l'estomac comme l'environnement externe par rapport aux autres systèmes organiques. Le système digestif fournit à tout le corps nutrition et énergie. Il est donc primordial qu'il fonctionne correctement. Cependant, mis à part les pathologies organiques du système digestif causées par le dysfonctionnement de ses organes, il existe de telles maladies fonctionnelles associées au stress, à des sensations nerveuses. Après une telle surcharge émotionnelle, des troubles du système digestif peuvent survenir sous forme de diarrhée, de douleurs à l'estomac et même de vomissements. L’apparition de symptômes similaires après un stress s’explique par la présence dans l’estomac et les intestins d’un grand nombre de fibres nerveuses dont les impulsions sont transmises au système digestif. Après avoir réduit le stress, ces symptômes disparaissent également.

Le rôle de la nutrition pour la santé intestinale

Ainsi, l’apparition de maladies du système digestif est influencée par de nombreux facteurs, et le système de nutrition est essentiel entre eux. Par conséquent, dans tous les cas, une alimentation avec une inflammation de l'intestin joue un rôle majeur. Le menu de l'échantillon comprend des soupes maigres ou de la purée de pommes de terre pour le premier, de la viande maigre grillée, du poisson avec des légumes bouillis pour le second, ainsi que des céréales bouillies, des compotes et de la gelée. La nourriture en petites portions est d'une grande importance, ce qui protège les intestins contre la surcharge. Régime alimentaire pour l'inflammation intestinale chez un adulte nécessite la fin du dîner pendant trois à quatre heures avant le coucher.

Le corps humain est un système complexe autorégulateur dans lequel chaque cellule et chaque organe remplit sa fonction, et dont le travail bien coordonné soutient sa vie. L'intestin est l'un des principaux organes du système digestif, car il est associé au stade final de la transformation des aliments.

Le traitement dans les intestins enflammés devrait comprendre non seulement des médicaments, mais aussi une nutrition adéquate. Le régime alimentaire pour l'inflammation intestinale est choisi en fonction du département concerné, du processus aigu ou chronique, de la constipation ou de la diarrhée.

Nutrition chez un adulte

Les aliments pour de telles maladies devraient remplir plusieurs fonctions:

  • normaliser la motilité intestinale;
  • ne pas développer d'obstruction intestinale;
  • compenser la perte d'éléments nutritifs;
  • prévenir le développement de la dysbiose.

Pour ce faire, un gastro-entérologue ou un nutritionniste sélectionne des produits spéciaux, leur donne des conseils sur leur préparation, leur routine quotidienne et leur nutrition.

Recommander la nourriture fractionnée. Il y est conseillé 6 fois par jour, en petites portions. Ingrédients bouillis, cuits - les aliments frits sont contre-indiqués. Tous les composants doivent être correctement traités thermiquement, pour préserver la muqueuse intestinale. Pour ce faire, excluez les plats chauds et froids, les aliments solides et secs, sélectionnez la température optimale. Exclure également les épices chaudes, les sauces.

Le régime réduit la quantité de glucides et de graisses, tout en augmentant la teneur en protéines jusqu'à 150 g / jour (pour un adulte). Le menu devrait être enrichi en potassium et en calcium. Prévoyez également un équilibre hydrique adéquat, car sans cela, le fonctionnement normal de l'intestin et de tout l'organisme est impossible. Le jour même, les médecins conseillent de boire 2 litres d’eau, de réduire la quantité de sel à 8 g / jour.

Les produits laitiers et les fibres végétales grossières aggravent l'état du patient. Il est donc recommandé de les abandonner. Cela est particulièrement vrai en présence d'un rétrécissement des intestins, car ces catégories de produits provoquent un retard dans la grosseur des aliments dans la lumière intestinale.

Avec inflammation du gros intestin

Le menu variera en fonction de la partie du gros intestin enflammée. Cela dépend du type de trouble des selles du patient.
Lorsque la constipation est recommandée pour ajouter du son avant chaque repas, incluez des aliments riches en protéines et en fibres animales. Les nutritionnistes permettent l'ajout de fruits séchés, de céleri, de betteraves et d'aneth. Il est recommandé de consommer des substances sucrées naturelles ayant un effet laxatif (miel, fruits sucrés et leurs jus).

En cas de diarrhée, la teneur en protéines animales dans les aliments est augmentée par l'ajout d'un bouillon faible en gras de poulet, de veau et de cette viande simplement bouillie. Le poisson maigre peut être cuit à la vapeur. L'exclusion de la consommation de lait entier, de prunes, de légumineuses, de betteraves, de produits à base de farine, de raisins et d'oseille améliore rapidement l'état du patient. En outre, les médecins insistent sur le rejet complet du café et des boissons gazeuses.

Avec une inflammation de l'intestin grêle

Les maladies inflammatoires de l'intestin grêle, l'entérocolite, sont également caractérisées par des troubles des selles, mais la perte de liquide dans ce cas est beaucoup plus importante. Il convient donc d’accorder une attention particulière au rétablissement du métabolisme des sels d’eau. Pour ce faire, le patient doit se limiter complètement à la nourriture pendant quelques jours, boire un thé doux et faible sans sucre. La décoction de riz et la gelée de bleuets normalisent parfaitement le fauteuil contre la diarrhée.
Après 3 jours, vous pouvez inclure des aliments qui empêchent la fermentation, améliorent la motilité intestinale.

Produits à exclure:

  • soupes de viande et de poisson gras;
  • viande, volaille et poisson fétides;
  • plats fumés;
  • oeufs (durs);
  • des bonbons, en particulier de la farine;
  • produits de boulangerie;
  • les pâtes;
  • blé et orge perlé;
  • les légumes et les fruits à l'état brut;
  • baies acidulées;
  • fruits aigres;
  • les légumineuses;
  • l'ail, l'oignon;
  • produits laitiers fermentés;
  • sauces grasses, avec assaisonnements épicés;
  • boissons au café;
  • jus de raisin;
  • soda

L'intestin grêle enflammé est préférable de guérir les aliments d'origine végétale sans traitement thermique ou cuit à la vapeur ou bouilli.

  • soupes de viande faibles en gras, soupes à la crème;
  • légumes à base de légumes;
  • viande maigre, cuite sous n'importe quelle forme (de préférence bouillie);
  • plats de poisson maigre (brochet, morue, perche, sandre);
  • céréales friables;
  • pain noir dur à base de variétés de blé grossier, craquelins;
  • les aliments riches en calcium (fromage cottage faible en gras, fromages);
  • beurre (pas plus de 5 g par jour);
  • des omelettes, des œufs à la coque;
  • légumes traités thermiquement;
  • les baies;
  • chérie;
  • fruits secs;
  • compotes, kissel de fruits contenant des tanins (grenade, cerisier, cornel, poire);
  • décoction de rose sauvage.

Tous les plats doivent ménager la muqueuse intestinale. Ceci peut être réalisé si vous cuisinez pour un couple, cuisinez, rectifiez. Un tel régime doit être observé un mois, parfois, le médecin recommande de le prolonger.

Menu pour l'inflammation aiguë

Dans les premiers jours, vous ne devriez manger que des aliments sous forme liquide - le bouillon de riz ou la gelée de bleuets sont parfaits. Dans cette pathologie, le corps humain perd une grande quantité de liquide car l’intestin enflammé entraîne des symptômes tels que des vomissements et une diarrhée. Les médecins conseillent de boire beaucoup de thé sans sucre et sans eau non gazeuse. Ils compensent la perte de liquide et n'irriteront pas la membrane muqueuse.

Les maladies du tube digestif peuvent être la constipation ou la diarrhée. Le traitement et le régime en dépendront.

Avec diarrhée

Dans ce cas, le traitement et l’alimentation visent à réduire l’activité du tractus gastro-intestinal, en évitant les processus de fermentation, les processus de décomposition. De plus, portez une attention particulière à la reconstitution du fluide perdu - sa quantité doit être d’au moins 2 litres par jour. Vous pouvez boire de l'eau, du thé, des décoctions d'herbes.

Tous les plats doivent être bouillis, moulus. De tels ingrédients peuvent être utilisés pour la préparation:

  • soupes de viande et de poisson maigres;
  • bouillie bouillie (sarrasin, riz);
  • produits laitiers faibles en gras;
  • fruits secs (pruneaux, figues);
  • chérie

L'utilisation de produits gras, d'aliments frits, de pâtes et produits de boulangerie et de produits laitiers gras est contre-indiquée. Dans l'alimentation, il est recommandé de laisser des produits riches en cellulose et en fibres alimentaires, à savoir légumineuses, son, chou, légumes et fruits (uniquement thermiquement non transformés), variétés de pommes douces.

Pour la constipation

Pour lutter contre la constipation, augmenter la motilité intestinale, augmenter le péristaltisme. Ceci est facilité par les fibres et les fibres alimentaires. Liste des produits recommandés:

  • Fibre - trouvée dans le chou, en particulier mariné, légumes frais, fruits, pain complet;
  • le son de blé - ils sont ajoutés à divers plats, tels que les salades, les soupes, les porridges;
  • produits à base de farine - pâtisseries d'hier, pain noir, produits à base de farine de mouture grossière;
  • viande maigre, volaille, poisson bouilli;
  • produits laitiers fermentés;
  • les champignons;
  • œufs durs;
  • décoction de cynorhodon, thé.

Exclure le porridge de riz et de semoule, les bouillons et les soupes riches, les plats de viande et de poisson gras, les épices, les sauces grasses, l’alcool, les produits de boulangerie riches.

Période de récupération

Pendant cette période, le patient devrait recevoir 3 000 kcal par jour. Cela permettra au corps de reprendre des forces rapidement, de compenser la perte de nutriments. Les graisses et les protéines doivent représenter chacune 100 g, les glucides - 400 g. L'équilibre eau-sel est rétabli en consommant 2 litres d'eau par jour et en limitant la quantité de sel à 10 g. Le nombre de repas restant - 4-6 par jour.

Après un régime, suivez un régime habituel en raison des intestins malades dont vous avez besoin progressivement.

Le moment du début de la récupération est déterminé par le médecin, il rend également le régime alimentaire plus fidèle. Il ajoute des soupes avec des céréales, des légumes finement hachés. Les plats de poisson et de viande peuvent être cuits sous forme hachée. Les pâtes sont introduites, mais elles doivent être bien cuites.

Liste des fruits et légumes autorisés:

  • le brocoli;
  • les betteraves;
  • les tomates;
  • pois verts (frais);
  • pommes et poires cuites au four;
  • baies sucrées;
  • jus de fruits, dilués avec de l'eau bouillie.

Retour à la table des matières

Exemple de menu pour l'inflammation pendant 7 jours

Traitement d'un patient adulte et d'un enfant atteint d'une maladie inflammatoire de l'intestin, chaque gastro-entérologue devrait commencer par un régime détaillé pour chaque jour.

  • repas du matin - riz (bouilli, cuit à l'eau et moulu), thé;
  • Déjeuner - caillé moulu, infusion de cerisier à oiseaux;
  • consommation quotidienne de nourriture - soupe de légumes sur l'eau, escalopes de poulet à la vapeur, bouillie de sarrasin, thé non sucré;
  • casse - croûte, infusion de rose musquée;
  • repas du soir - soufflé de poisson, courgettes cuites, un verre de fruits secs;
  • avant d'aller au lit - gelée.
  • repas du matin - veau cuit, œufs brouillés, thé noir non sucré;
  • déjeuner - compote avec biscuits secs galetny, miel;
  • consommation quotidienne de nourriture - soupe de vermicelle, poisson bouilli, 2 tranches de fromage faible en gras, décoction d'églantier;
  • thé de l'après-midi - fruits secs cuits à la vapeur, thé;
  • repas du soir - un ragoût de légumes autorisés, poulet bouilli, craquelins, thé;
  • avant d'aller au lit - compote.
  • Repas du matin - farine d'avoine dans du lait écrémé, œuf à la coque, thé sans sucre;
  • Déjeuner - galette de biscuits, poire cuite au four, compote de fruits secs;
  • repas quotidiens - bouillon avec semoule, poisson bouilli, riz râpé, thé;
  • thé de l'après-midi - une décoction de myrtilles, de gelée de baies;
  • repas du soir - boulettes de poulet à la vapeur, bouillie de riz (sur l’eau, moulue), ragoût de légumes, thé;
  • avant le coucher - une décoction de menthe.

Planifiez un régime hebdomadaire de nutrition thérapeutique afin de récupérer le plus confortablement possible.

  • repas du matin - boulettes de viande de poulet, fromage cottage (moulu avec du miel), thé sans sucre;
  • déjeuner - pomme au four, compote;
  • consommation quotidienne de nourriture - soupe à la crème de légumes, veau cuit, ragoût de légumes, thé;
  • thé de l'après-midi - biscuits au miel, jus de fruits, dilués avec de l'eau dans un rapport de 1: 1;
  • repas du soir - côtelettes de veau à la vapeur, chou-fleur bouilli, pain noir dur, soufflé aux fruits, thé;
  • avant d'aller au lit - gelée.
  • repas du matin - semoule, fromage cottage aux baies, compote;
  • déjeuner - poire cuite au four, gelée;
  • repas quotidien - soupe de légumes, roulé de poulet fourré à l'omelette, décoction de menthe;
  • thé d'après-midi - thé, biscuits salés;
  • repas du soir - morceaux de poisson, ragoût de légumes, cocotte de semoule, gelée;
  • avant d'aller au lit - kéfir.

Retour à la table des matières

Recettes diététiques pour l'inflammation intestinale

Soufflé de poisson à la vapeur

Pour préparer ce plat, vous aurez besoin de 100 g de poisson maigre (du bar, par exemple), de l'œuf de poule, d'une cuillère à soupe de farine d'avoine, de 60 ml de lait faible en gras et de beurre (pour lubrifier la forme).

Dans une mijoteuse, vous devez verser un litre d'eau, mettre le poisson nettoyé et préparé pour la cuisson sur la grille. Cuire 10-15 minutes en mode "vapeur". Mettez le poisson fini dans un mélangeur, ajoutez-y du lait, du jaune d'oeuf et du gruau. Les protéines s'écoulent dans un plat séparé. Ajouter du sel au goût. Battez les ingrédients jusqu'à l'obtention d'une consistance lisse et douce. Versez délicatement les protéines dans la masse de poisson, mélangez et mettez dans des moules enduits de beurre. Encore une fois mettre dans un mélangeur et cuire encore 15 minutes dans le "cuit à la vapeur" mode jusqu'à prêt.

Cocotte de semoule

Pour sa préparation, il faudra: 200 g de semoule, 500 ml de lait écrémé, 4 œufs de poule, le sel, le sucre, la vanilline, 10 g de beurre.

Dans la semoule bouillie, ajoutez du sel, du sucre, de la vanille et du beurre. Une fois le porridge refroidi, on y introduit des jaunes d’œufs. Les protéines sont versées dans des plats séparés, refroidies et fouettées pour donner une mousse. Mousse épaisse doucement injectée dans la bouillie. Le formulaire est lubrifié avec du beurre, rempli du mélange et cuit pendant environ 45 minutes.