Principal / Pancréatite

Que faire si vos intestins vous font mal? Symptômes et traitement

Pancréatite

L'intestin est non seulement le plus grand organe du système digestif, mais aussi le plus fonctionnel. Tout échec dans son travail peut causer beaucoup de désagréments et de douleurs à une personne. Si le temps ne permet pas de diagnostiquer la cause de la douleur dans l'intestin, vous pouvez alors ignorer le début du développement d'une maladie grave pouvant être extrêmement dangereuse pour une personne.

Intestins et ses divisions

Le tractus intestinal comprend des sections telles que:

  • le côlon;
  • l'intestin grêle;
  • gros intestin;
  • annexe;
  • côlon sigmoïde;
  • le rectum;
  • l'anus.

Si la pathologie est notée dans l'un de ces domaines, la personne peut alors dire en termes généraux que ses intestins lui font mal. Parce qu’il est parfois difficile de comprendre l’endroit exact de la douleur et plus encore de déterminer l’organe malade.

Toutes les zones de l'intestin se glissent facilement dans un ou même dans d'autres organes. Il semble donc que l'intestin soit douloureux, mais en fait, il s'agit du foie, ou vice-versa - une personne pense que son estomac lui fait mal, ce qui s'avère être un colon.

De plus, les femmes ne supposent souvent pas que ce sont les intestins qui font mal, mais elles écrivent tout sur les organes pelviens. Les hommes n’ont pas cette habitude et ils comprennent tout de suite que ce n’est pas seulement l’estomac qui fait mal, mais aussi les intestins et le médecin consultent le médecin plus rapidement que les femmes, qui pensent boire de la No-shpu et que tout ira bien.

Après tout, cela peut brouiller la vue et ensuite établir que la vraie maladie sera plus difficile.

Vidéo:

Types de douleur

La douleur est de nature, de durée et de localisation différentes. Mais ces trois caractéristiques peuvent permettre au médecin d’établir le diagnostic correct dans les meilleurs délais. Par conséquent, il est nécessaire de savoir comment telle ou telle maladie se manifeste.

Si vous craignez de ressentir une douleur intestinale en coup de couteau, en coupant, en vous émoussant, en vous coupant ou en tirant, vous devez immédiatement consulter un médecin pour déterminer la cause de ce symptôme. Ceci est particulièrement important si la douleur est nuit, interférer avec le sommeil. En plus des maladies mentionnées ci-dessus, il existe encore une vaste liste de maladies susceptibles de causer des douleurs abdominales.

Ceux-ci incluent:

  • les hémorroïdes;
  • processus inflammatoires dans le côlon;
  • néoplasmes intestinaux malins ou bénins;
  • cancer de l'intestin;
  • dommages causés par les helminthes du corps;
  • maladies virales ou infectieuses.
Les hémorroïdes

Et ce n'est pas toute la liste. Par conséquent, pour savoir ce qui blesse vos intestins, vous devez consulter un médecin. Lui seul peut choisir le traitement en fonction de vos symptômes et de votre diagnostic.

Conseil E. Malysheva

Les hémorroïdes disparaissent en une semaine et les "bosses" se dessèchent le matin! Au coucher, ajouter 65 grammes au bassin avec de l'eau froide.

Causes de la douleur

Si vous déterminez où l’estomac a mal, où il cuit ou pique et que vos soupçons se portent sur les intestins, vous devez immédiatement consulter un médecin pour comprendre ce qui a causé la douleur dans les intestins, quel type de maladie a causé la maladie.

Les causes de la douleur dans les intestins peuvent être:

  1. La population intestinale humaine des helminthes. Les parasites tels que le ténia à large bande, les vers ronds, les Giardia et d’autres causent souvent une gêne dans les intestins.
  2. Dysbactériose. La microflore intestinale normale est inhibée sous l'influence d'antibiotiques ou d'une microflore bactérienne pathogène.
  3. Réaction auto-immune. Parfois, pour des raisons inconnues, le corps commence à produire des anticorps contre ses propres cellules saines, y compris les cellules de la muqueuse intestinale.
  4. En raison d'une infection dans le corps, le côlon devient enflammé.
  5. Diminution de la motilité intestinale. Les parois cessent de rétrécir et poussent les masses fécales vers l'avant, et les selles étirent les parois du gros ou du petit intestin, provoquant ainsi des douleurs.
  6. La diarrhée Même avec un processus non pathologique, la diarrhée cause des problèmes considérables au corps. Les selles aqueuses fréquentes contribuent au fait que le rectum et l'anus sont gravement douloureux.
  7. Constipation Il y a un spasme du tractus intestinal, des masses fécales étirent les parois et empêchent les gaz de s'échapper.
  8. Pancréatite chronique. Le pancréas cesse de fonctionner normalement et libère les enzymes nécessaires à la digestion, ce qui contribue à ralentir la digestion des aliments. Lire la suite ici.
  9. La grossesse Le fruit presse étroitement l'intestin, à cause de ce qu'il commence à faire mal.

Les symptômes

Toutes ces maladies ne sont pas accompagnées d'une douleur à l'abdomen seul.

Elle est toujours accompagnée des symptômes suivants:

  • la diarrhée ou la constipation peuvent alterner les unes avec les autres;
  • le mucus, le sang, le pus sont mélangés avec des matières fécales;
  • des nausées;
  • vomissements;
  • malaise général et faiblesse;
  • maux de tête;
  • refus de manger;
  • perte de poids drastique;
  • fièvre
  • douleur au bas du dos, jambe droite.

Autrement dit, si la cause de la douleur intestinale est une maladie et non une grossesse ou une autre condition physiologique, il devrait exister d'autres symptômes qui pourraient aider votre médecin à établir votre diagnostic.

Si vous êtes sûr que votre estomac vous fait mal, parce que vous avez avalé, empoisonné, vous pouvez alors essayer de régler le problème vous-même. Mais si la raison de votre choix n'est pas claire, vous devez subir un examen complet à l'hôpital.

Diagnostics

Vous pouvez découvrir pourquoi vos intestins vous font mal en consultant un spécialiste - un gastro-entérologue.

Il vous assignera de tels tests et examens:

  • remise des excréments sur des œufs;
  • les matières fécales pour un coprogramme qui apprennent le contenu des matières fécales, s'il y a des résidus d'aliments non digérés;
  • ensemencement bactériologique pour examen de la microflore;
  • examen coloscopique;
  • Radiographie du tube digestif;
  • Échographie des organes abdominaux.

Après avoir examiné les résultats des tests, le médecin déterminera quelle maladie a causé des douleurs intestinales. Il vous dira comment éliminer la douleur et les crampes.

Prévoira non seulement des médicaments, mais aussi un régime, et conseille également de respecter la routine quotidienne.

Traitement

Pour se débarrasser de la douleur, vous pouvez boire un antispasmodique. En cas de maladies infectieuses, des anti-inflammatoires doivent être pris. Mais le traitement principal devrait être l’étiotropie - visant à éliminer la cause. En d'autres termes, vous pouvez utiliser des agents antibactériens, antifongiques, antihelminthiques.

Dans une maladie auto-immune, le médecin vous prescrira des immunosuppresseurs qui inhiberont la réponse immunitaire à des cellules intestinales saines.

Si un cancer ou une tumeur est détecté, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Toutes ces méthodes devraient soulager le patient non seulement des douleurs abdominales, mais aussi de la cause même de la maladie.

Dans la plupart des cas, vous devez suivre un régime alimentaire spécial, qui doit contenir des produits maigres, davantage de produits d’origine végétale (à l’exception de certains légumes), le patient ne doit pas boire d’alcool, manger du fast-food ni d’autres aliments malsains.

Aide à domicile

Tous ne consultent pas le médecin avec impatience, car ils ne veulent pas faire la queue, ne veulent pas attraper la grippe ou ORVI, refusent de boire des antibiotiques, parce que c’est mauvais pour le corps, ils ne veulent pas se soumettre à des procédures «humiliantes» comme la coloscopie ou la rectoromanoscopie.

Même les hémorroïdes «négligées» peuvent être guéries à la maison, sans intervention chirurgicale ni hôpital. N'oubliez pas de manger une fois par jour.

Par conséquent, ils essaient de résoudre le problème eux-mêmes, de préférence avec des remèdes populaires.

Pour ces personnes, vous pouvez conseiller quoi faire à la maison:

  • boire un antispasmodique et prendre une position confortable dans laquelle la douleur sera le moins visible;
  • attendez un moment et regardez le résultat: si la douleur a disparu, le problème n'est pas global;
  • manger moins de nourriture, il est souhaitable de manger fractionné et légèrement;
  • en cas de constipation, vous devez mettre des bougies ou prendre un laxatif; vous pouvez utiliser des ingrédients naturels - figues, pruneaux;
  • Un massage de l'abdomen dans le sens des aiguilles d'une montre atténuera la douleur dans les intestins et permettra aux masses fécales de se déplacer plus rapidement vers la sortie;
  • charbon actif - un remède universel pour la douleur dans les intestins et les ballonnements;
  • respect obligatoire du régime d'alcool - 2 litres d'eau par jour;
  • une nutrition adéquate, il est important d’exclure les légumineuses, les boissons gazeuses, toutes acides, épicées, salées, poivrées et frites;
  • effectuer des exercices et des exercices de gymnastique afin d'activer la motilité intestinale;
  • le gingembre et la menthe ont un effet bénéfique sur la douleur dans les intestins;
  • décoction recommandée de racine de camomille ou de réglisse.

Après tout, si le temps ne permet pas de diagnostiquer la maladie, vous pouvez alors avoir des complications qui peuvent même parfois entraîner la mort.

Afin de prévenir devrait mener une vie saine, adhérer à un régime alimentaire sain, abandonner les mauvaises habitudes, bouger activement au moins quelques heures par jour. Il est important de consulter le médecin au moins une fois par an pour un examen de routine afin de détecter la maladie avant son entrée en vigueur et de présenter des signes cliniques.

Maladie intestinale: symptômes et traitement

Les maladies intestinales étant un sujet très délicat, beaucoup cherchent de l'aide dans un état déjà négligé. N'ayez pas honte du problème, car il sera beaucoup plus facile d'y remédier à un stade précoce. En outre, de nombreuses maladies intestinales entraînent des complications dangereuses. Cet organe du corps humain est responsable de l'absorption des nutriments. De nombreuses maladies y sont associées, qui diffèrent par certains symptômes, mais ont plusieurs méthodes générales de diagnostic et de traitement.

Qu'est-ce que la maladie intestinale?

Ce sont des pathologies dans lesquelles la muqueuse intestinale est atteinte dans une certaine partie de l'organe ou sur toute sa longueur. Une grande partie des maladies du tractus gastro-intestinal est associée à ce département. Les médecins disent que presque toutes les pathologies du canal intestinal sont bien étudiées et sont donc faciles à traiter, même si cet organe a une structure complexe. Il est composé de deux départements:

  1. Mince. Sa fonction est l'absorption des nutriments nécessaires à l'organisme. Le début du département prend du pylore de l'estomac et se termine par la valvule iléo-colique. Ce dernier relie les sections épaisses et minces du canal intestinal. Comprend le duodénal, le jéjunum et l’iléon.
  2. Tolstoï Ici, il y a trois divisions: l'aveugle (avec l'appendice - l'appendice), le côlon et le rectum. Leur fonction est d’aspirer l’eau de «l’ancienne bouillie» dans le sang. Ce service est également responsable de l'élimination des masses fécales et de leur élimination rapide du corps.

Le canal intestinal remplit plusieurs fonctions vitales, telles que la digestion des aliments, l'évacuation des matières fécales, la formation de gaz, la protection contre les allergènes alimentaires et les agents infectieux. Pour cette raison, tous les troubles associés à ce corps affectent l'état général du corps. Toutes les maladies de cette section du tube digestif sont divisées en:

  • extra-intestinal - développé par d'autres organes, mais affecte le tube digestif;
  • intestinale ou locale - sont directement reliées au canal intestinal.

Principales maladies intestinales

Cet orgue a une longueur de plusieurs mètres. Pour cette raison, de nombreuses maladies peuvent affecter l’une des sections de l’intestin. La liste générale des maladies et le nom de l'intestin, qui affecte le processus pathologique:

  • sigmoïdite - sigmoïde;
  • proctite - droite;
  • entérite - mince;
  • colite - côlon;
  • appendicite - appendice;
  • jéjunite - maigre;
  • la duodénite - mince et duodénale;
  • iléite - iléale;
  • la typhlite est aveugle.

Maladies plus courantes de l'intestin grêle, telles que l'entérite, la duodénite et les maladies de l'adhésif. Des tumeurs peuvent se former ici, comme dans le gros intestin. Toute division d'organe affecte la maladie de Crohn. Les maladies du côlon sont plus nombreuses:

  • la dyskinésie;
  • dysbactériose;
  • les hémorroïdes;
  • diverticulose;
  • syndrome du côlon irritable;
  • obstruction;
  • colite ulcéreuse.

Les maladies du canal intestinal ont une autre classification basée sur l’étiologie des affections. Selon ce critère, les pathologies médicamenteuses, toxiques, traumatiques, radiologiques, congénitales et autres sont distinguées. Les plus communs d'entre eux sont:

  1. Maladies infectieuses. Ce groupe comprend l'amibiase, la tuberculose, la syphilis et la dysenterie.
  2. Maladies parasitaires. Ceux-ci incluent l'ankilostomiase, les mias intestinaux, le scarabiasis, la trichinose, l'ascaridiase et l'entérobiose.
  3. Pathologie héréditaire. Associé à l'insuffisance congénitale du canal intestinal.

Raisons

Il existe de nombreuses causes différentes de maladies intestinales. Dans la plupart des cas, leur développement est influencé par plusieurs facteurs à la fois, ce qui complique l'évolution de la maladie et son traitement ultérieur. La cause la plus commune est la malnutrition. Des aliments épicés, gras, salés, fumés, une abondance de sucre, de matières grasses et d’additifs conduisent à des troubles de la digestion. Parmi les autres causes de maladies se distinguent:

  • prédisposition génétique;
  • stress fréquent;
  • la grossesse
  • infections intestinales bactériennes et virales;
  • invasions parasitaires;
  • mode de vie peu actif dans lequel le péristaltisme se détériore;
  • mauvaises habitudes sous forme de tabagisme, d'abus d'alcool, de drogues;
  • médicaments - le traitement à long terme avec des antibiotiques qui tuent la microflore en bonne santé a un effet néfaste sur le canal intestinal.

Signes communs de maladies du côlon et de l'intestin grêle

Le symptôme principal des problèmes intestinaux est la douleur abdominale. Il peut avoir une localisation et une intensité différentes selon la maladie. Si la pathologie est associée à l'intestin grêle, il existe alors de fortes douleurs autour du nombril, de nature tirante et douloureuse. En cas de spasmes, les patients se plaignent de coliques intestinales. Pour les maladies du côlon, la douleur est localisée dans la région iléale, à gauche ou à droite. Ils se sentent cambrés et s’affaiblissent après le rejet de gaz ou de selles et ne dépendent en aucun cas de la prise de nourriture.

L'inflammation de n'importe quelle partie du canal intestinal est accompagnée d'un trouble du tractus gastro-intestinal. Il se manifeste par les symptômes suivants:

  1. Diarrhée lorsque la fréquence des selles dépasse 3-4 fois par jour. Les masses fécales dans les maladies de l'intestin grêle sont fluides et abondantes, peuvent contenir des particules de nourriture non digérées et, en cas de pathologies du côlon, comprennent des traces de mucus ou des traînées de sang.
  2. Flatulences Quel que soit le lieu de l’inflammation, une distension abdominale peut survenir et augmenter en soirée.
  3. Constipation La récidive prolongée des selles est caractéristique des maladies de la section épaisse. Constipation souvent en alternance avec la diarrhée.
  4. Violations d'échange. Ceux-ci comprennent l'anémie, la perte de poids, la carence en vitamines, qui se manifeste par une peau sèche, des fissures aux coins de la bouche, des hémorragies ponctuées. Les symptômes de la maladie intestinale chez les femmes comprennent également une défaillance du cycle menstruel, raison pour laquelle la maladie est confondue avec une inflammation ou un cancer de l'ovaire.

Symptômes de la maladie de l'intestin grêle

La fonction principale de l'intestin grêle est de nourrir le corps au niveau cellulaire. Lorsque l'inflammation de ce département diminue l'absorption des nutriments essentiels. Les symptômes suivants indiquent ceci:

  • des ballonnements;
  • des selles molles et fréquentes contenant du mucus, du sang dispersé ou des résidus d'aliments non digérés;
  • grondement dans le bas-ventre;
  • douleur dans la région autour du nombril ou dans l'estomac à droite.

Entérite à éosinophiles

Cette maladie se développe en raison de l'accumulation dans les parois intestinales des éosinophiles, cellules du sang responsables des allergies. La raison de ce processus n'a pas encore été clarifiée. Les parasites des animaux domestiques, les allergies alimentaires, les invasions helminthiques peuvent provoquer une maladie. L'entérite à éosinophiles affecte différentes couches de la section mince:

  1. La muqueuse. En conséquence de ses dommages, on observe l'intolérance de certains produits et le syndrome de l'absorption altérée.
  2. Coquille musculaire. Dans ce cas, rigidité marquée et épaississement de la paroi de l'intestin grêle, symptômes d'obstruction intestinale. La radiographie révèle une sténose pylorique.
  3. Tissu sous-marin. Avec la défaite de cette couche est observée ascite avec éosinophilie dans le liquide d'ascite. Parfois, en raison du rétrécissement de la lumière du canal, une obstruction se développe. Le symptôme principal est la diarrhée, qui survient dans 30 à 60% des cas.

La maladie de Whipple

Cette maladie intestinale rare a un caractère infectieux. Il porte d’autres noms: lipodystrophie intestinale, lipogranulomatose mésentérique. La maladie de Whipple s'accompagne d'une violation de l'immunité cellulaire et humorale. Il affecte la maladie, outre l'intestin grêle, les membranes synoviales des articulations et les ganglions lymphatiques mésentériques. À mesure que la maladie progresse, d'autres organes sont impliqués dans le processus pathologique. Il se déroule en plusieurs étapes:

  1. Le premier Accompagné de manifestations extra-intestinales: fièvre, maux de tête, dommages aux ganglions lymphatiques et aux articulations.
  2. La seconde Il existe un dysfonctionnement intestinal prononcé sous forme de troubles digestifs et de perte de poids.
  3. Troisième. A ce stade, les systèmes cardiovasculaire et nerveux sont affectés.

Le syndrome de malabsorption se développe contre la maladie de Whipple, entraînant une cécité nocturne, des signes de glossite, de chéilite et de gingivite. La maladie débute par une augmentation des ganglions lymphatiques et une rougeur de la peau au niveau des articulations. Les signes ultérieurs de dommages au tube digestif sont ajoutés:

  • stéatorrhée, c'est-à-dire selles grasses;
  • diarrhée sévère avec odeur fétide et selles abondantes, grasses ou mousseuses;
  • l'anémie;
  • flatulences;
  • douleur abdominale paroxystique.

Cancer de l'intestin grêle

La survenue de tumeurs malignes dans l'intestin grêle est rare. Sur les cancers du tube digestif, ils ne représentent que 1%. Le danger d’une telle pathologie est que ses symptômes coïncident avec les symptômes d’autres maladies du tractus gastro-intestinal (TI). Le cancer de l'intestin grêle provoque:

  • des ballonnements;
  • nausée, vomissement;
  • douleur épigastrique;
  • faiblesse
  • perte de poids

En gastro-entérologie, le cancer du duodénum est plus fréquent, moins fréquent - jéjunum ou iléal. Les causes peuvent être des maladies inflammatoires ou enzymatiques chroniques du tractus gastro-intestinal. Avec la croissance d'une tumeur, une obstruction intestinale obstructive se joint à ces symptômes. En conséquence, les organes adjacents sont comprimés, ce qui peut entraîner:

À l'ulcération des tumeurs apparaissent les fistules. Le pronostic n'est pas très rassurant: avec la résection des tumeurs et l'absence de métastases, il est possible d'atteindre un taux de survie de 35 à 40% au cours des 5 prochaines années. En général, le résultat dépend de la stadialité du processus et de la structure histologique de la tumeur. En tant que prévention des maladies, il est important d'éliminer les néoplasmes bénins de l'intestin grêle à temps et d'être observé par un gastro-entérologue en présence d'une inflammation chronique du tractus gastro-intestinal.

Gros intestin

Ce département est responsable non seulement de l'absorption des protéines, des lipides et des glucides, mais également de la formation des matières fécales à partir des restes d'aliments transformés et de leur élimination de l'organisme. Le principal symptôme de l'inflammation dans le côlon est un inconfort dans le bas de l'abdomen. Il existe d'autres caractéristiques:

  • des ballonnements;
  • incontinence fécale;
  • grondant dans l'estomac;
  • douleur dans l'anus, sur les côtés de l'abdomen;
  • écoulement de mucus de l'anus;
  • violation du désir sexuel;
  • la diarrhée, la constipation, leur alternance;
  • gaz d'échappement;
  • envoi improductif aux toilettes;
  • faiblesse
  • réduction de poids;
  • carence en vitamines.

Syndrome du côlon irritable

Sinon, cette maladie s'appelle dyskinésie, côlon spastique et colite muqueuse. En bref, le syndrome du côlon irritable est appelé IBS. La maladie provoque une violation de la motilité du côlon, ce qui conduit à des troubles du tractus gastro-intestinal. La cause exacte du syndrome est encore inconnue. Une grande importance dans son développement est accordée à l'état psycho-émotionnel, à l'hérédité, à la nutrition et à la composition de la microflore. Les principaux symptômes du SCI sont:

  • grondant dans l'estomac;
  • violation de la chaise;
  • des ballonnements;
  • douleur dans l'intestin.

Les attaques de diarrhée sont plus fréquentes le matin. L'envie de déféquer survient après le petit déjeuner. Lorsque vous videz l'intestin, la douleur et l'inconfort disparaissent. Les patients notent que la diarrhée se produit également sur fond de stress psycho-émotionnel. Indépendamment de la puissance du patient tourmenté grondant, constipation, douleur abdominale. Parfois, des sensations désagréables se manifestent même dans le dos, le cœur et les articulations. Le SCI est difficile à distinguer de la pancréatite chronique, de la dysbiose et de l'oncologie. Le diagnostic repose souvent sur les plaintes subjectives du patient et la collecte minutieuse de l'anamnèse.

Diverticulose

Le terme "diverticule" désigne l'étirement de la paroi intestinale, ce qui entraîne la formation d'une poche à l'intérieur de celle-ci, faisant saillie dans la cavité abdominale. Ces formations sont plus souvent localisées dans les régions sigmoïdes et descendantes. La maladie s'appelle la diverticulose. Les principales raisons de son développement sont le ton faible des parois intestinales et la constipation constante. Les diverticules non compliqués ne provoquent que de la constipation et de la lourdeur dans l'estomac. En cas d'inflammation, en plus d'une violation de la chaise, apparaissent:

  • température élevée;
  • douleur abdominale;
  • du mucus et du sang dans les selles;
  • la diarrhée

Colite chronique

Selon les statistiques, la colite chronique survient chez la moitié des personnes souffrant de troubles digestifs. La maladie est une inflammation de la membrane muqueuse du côlon. La pathologie est caractérisée par une alternance de périodes d'exacerbation et de rémission. La colite peut se développer à la suite d'une dysbactériose, d'un affaiblissement du système immunitaire, d'un manque de fibres végétales. Indiquez sa présence:

  • flatulences;
  • douleurs vives après avoir mangé;
  • grondant;
  • faiblesse
  • la nature intermittente des selles avec alternance de constipation et de diarrhée;
  • sensation d'amertume dans la bouche;
  • perte d'appétit.

La prévalence de la colite est totale et segmentaire. Dans le premier cas, le processus pathologique affecte toutes les parties du côlon, dans le second, une partie seulement. Selon une autre classification, il y a:

  1. Colite spastique. Accompagné d'une douleur intense dans différentes parties de l'intestin en raison de spasmes involontaires. La raison est une violation de l'activité motrice de l'intestin.
  2. Colite ulcéreuse non spécifique. Développé en raison d’échecs immunitaires, dont la cause n’a pas encore été élucidée. Les ulcères et les saignements s'ajoutent aux principaux symptômes de la colite. Cette forme de colite est dangereuse pour le développement possible du cancer.

Parmi les pathologies cancéreuses, le cancer du côlon est l’une des principales causes. Les personnes de plus de 40 ans y sont plus susceptibles. Le principal facteur de risque est une mauvaise alimentation avec une faible teneur en fibres insolubles et en vitamines. Les effets négatifs sur le côlon affectent les produits raffinés contenant un grand nombre de graisses trans et animales. Les personnes dont les proches ont souffert de colite ulcéreuse sont sensibles au cancer de cet organe.

Au début, la tumeur ne se manifeste pas. Le cancer est souvent détecté par un examen endoscopique aléatoire. Si le patient ne l’a pas réussi, il a fini par remarquer les symptômes suivants:

  • la constipation;
  • sang dans les matières fécales;
  • forte émaciation;
  • défécation douloureuse;
  • faiblesse
  • la température

Le cancer du côlon symptomatique est similaire à d'autres pathologies intestinales, le processus tumoral ne peut donc pas être exclu. Si vous présentez ces symptômes, vous devez consulter un médecin: faites un don de selles pour obtenir du sang occulte, subissez une sigmoïdoscopie ou une coloscopie et testez l'oncogénicité des polypes et des kystes. Le cancer du côlon est traité radicalement par chirurgie et chimiothérapie. La prévision de survie à cinq ans dans la première phase du processus pathologique est de 90%, de 2-3 à 60-85% et enfin de 7%.

Diagnostics

Les symptômes de diverses maladies intestinales étant similaires, vous ne pouvez pas établir vous-même un diagnostic. Lorsque les premiers signes pathologiques apparaissent, il est nécessaire de consulter un médecin. Sur la base de cet examen et d’un certain nombre d’études, le spécialiste sera en mesure d’obtenir une image complète de la maladie, de sa nature et de sa localisation. Pour le diagnostic correct en utilisant les méthodes suivantes:

  1. Sigmoïdoscopie flexible. À l'aide d'un appareil spécial, le sigmoïdoscope, le médecin examine toutes les sections intestinales.
  2. Irrigoscopie Il s'agit d'une procédure à rayons X dans laquelle un agent de contraste est injecté dans la cavité de l'organe à tester. Pour étudier l'intestin grêle, le patient reçoit une suspension de sulfate de baryum à avaler et une préparation spéciale est injectée par l'anus dans le gros intestin.
  3. Endoscopie supérieure. Cette méthode implique l’utilisation d’un endoscope doté d’un rétroéclairage et de fibres optiques. Cela aide le spécialiste à examiner les tissus de la trompe oesophagienne, de l'estomac et des intestins.
  4. Coloscopie. C'est un type spécialisé d'endoscopie. Dans ce cas, l'endoscope est inséré par l'anus et non par la bouche.
  5. Endoscopie capsulaire. Il s'agit d'une technique moderne dans laquelle l'inspection de l'intestin se fait au détriment d'un petit conteneur. Le patient l'avale simplement. Pendant la journée, l'appareil enregistre les informations entrantes.

Traitement

Les maladies intestinales sont traitées par un gastro-entérologue. Le proctologue s'occupe des affections rectales, de la maladie infectieuse, des lésions infectieuses, de l'oncologue et des tumeurs. Lorsque les premiers symptômes apparaissent, vous devriez consulter un médecin généraliste. Après inspection, il vous dirigera vers des spécialistes plus étroits. Le schéma thérapeutique dépendra de la maladie. Les tumeurs sont enlevées chirurgicalement et d'autres pathologies intestinales sont d'abord traitées avec des méthodes conservatrices. Assurez-vous de prescrire un médicament dans la liste suivante:

  1. Amélioration de la motilité intestinale: métoclopramide, tsisapride. Ils améliorent l'activité du tube digestif, accélèrent les processus de vidange, ont un effet antiémétique.
  2. Immunostimulants: Immunal, Viferon. Utilisé en tant que thérapie d'appoint pour équilibrer le fonctionnement du système immunitaire.
  3. Anti-inflammatoire: Rektodelt, Salofalk. Ils aident à soulager rapidement la maladie en éliminant la douleur.
  4. Antibactérien: Bifidumbacterin, Lactobacterin. Ces médicaments ont un effet antibactérien contre un certain nombre de microbes: staphylocoque, shigella, Escherichia coli. En outre, ils normalisent le travail du tractus gastro-intestinal, ont un effet positif sur les processus métaboliques.
  5. Enzymatique: Créon, Festale, Pancréatine, Mezim. Ces médicaments améliorent le processus digestif en reconstituant le déficit en enzymes pancréatiques.
  6. Microflore normalisante: Linex, Laktofiltrum. Ils sont souvent prescrits après de longs traitements antibactériens ou immédiatement avec des antibiotiques.
  7. Antispasmodiques: No-shpa, Baralgin, Spazmalgon. Soulage la douleur et les crampes causées par des problèmes intestinaux.

Dans le cours chronique de la pathologie, la médication peut prendre environ six mois. Certaines maladies intestinales sont traitées chirurgicalement. La plupart des opérations visent à éliminer les zones touchées ou à éliminer les obstacles. Si nécessaire, imposer un anus artificiel - colostomie. Dans le cancer de l'intestin ne peut pas se passer de radiothérapie et de chimiothérapie.

Le traitement médicamenteux est souvent complété par des méthodes physiothérapeutiques. Pour les problèmes intestinaux, utilisez les procédures suivantes:

  • hydrothérapie du côlon;
  • une douche montante;
  • chromothérapie sélective;
  • bains à l'oxygène, au radon, au pin et aux perles;
  • procédures thermiques sur la région épigastrique (applications d'ozokérite, de paraffine, de boue);
  • courant galvanique;
  • iontophorèse;
  • diathermie.

Régime alimentaire

Il ne suffit pas de recevoir des médicaments pour traiter les maladies intestinales. Le patient doit suivre un régime spécial qui vise à:

  • normalisation de la digestion;
  • stimulation des processus de régénération dans la muqueuse intestinale;
  • normalisation de la microflore;
  • reconstituer le corps avec des nutriments;
  • élimination des troubles métaboliques.

Les repas doivent inclure un maximum de vitamines et de minéraux. Les produits utilisés sont bien cuits, cuits au four ou cuits au four, mais pas frits. Les aliments doivent être pris 5 à 6 fois par jour à intervalles réguliers. Le volume de service optimal est de 200-250 g. Autres règles nutritionnelles:

  • ne mangez pas sec;
  • ne pas trop manger;
  • ne pas manger 3-4 heures avant le coucher;
  • ne pas mourir de faim

De l'alimentation, il est nécessaire d'éliminer complètement les aliments qui entravent la digestion, conduisent à la constipation, à la diarrhée ou à la flatulence. Leur liste comprend:

  • frit
  • gras;
  • fumé
  • épicé
  • des bonbons;
  • bouillons gras;
  • soupes frites;
  • les bananes;
  • viande grasse, poisson;
  • café fort et thé;
  • muffin.

Le menu ne doit pas contenir de produits à base de fibres grossières: pommes de terre, haricots, chou, courgettes, céleri, son, haricots, noix. En cas de diarrhée, il faut faire attention aux liquides. Il est recommandé de boire plus d'eau tiède pour prévenir la déshydratation. Le thé au citron, les boissons alcalines non gazeuses, la décoction de myrtilles, le jus de pomme sont utiles dans ce cas. Ils sont consommés le premier jour de la diarrhée. Le deuxième jour, vous pouvez ajouter des craquelins sans épices ni additifs, le troisième - des produits qui réduisent la motilité intestinale:

  • bouillons de riz;
  • des bouillies liquides;
  • bouillons de poulet faibles;
  • fromage cottage à grain fin et faible en gras;
  • purée de légumes;
  • gelée de fruits et de baies.

En cas de constipation, au contraire, vous devez utiliser plus de fibres, mais vous devez également continuer à boire beaucoup. Des portions réduites de la nourriture consommée aident à intensifier le travail de l'intestin en cas de difficulté à la défécation. Pour une assimilation facile, il devrait avoir une température de 38-40 degrés et être aussi écrasé que possible. Utile pour la constipation sont:

  • le sarrasin, l'orge, le blé et l'avoine;
  • légumes frais;
  • les verts;
  • pommes, prunes, kiwi;
  • soupes de légumes riches;
  • kéfir, crème sure, yaourt, lait aigre.

Prévention

Le gage de la santé du tube digestif est un régime alimentaire équilibré. Il est recommandé de manger tous les jours à la même heure afin que les sucs digestifs soient sécrétés de manière synchrone. La nourriture devrait être répartie uniformément entre toutes les réceptions. Pour éviter la constipation, vous ne pouvez pas manger de rations sèches - chaque jour, vous devez boire suffisamment d’eau. La température optimale des aliments ne diffère pas trop de la température ambiante. Dans ce cas, la nourriture n'irritera pas la membrane muqueuse du tube digestif. Autres mesures préventives:

  • rejet de mauvaises habitudes;
  • le maintien du poids est normal;
  • prendre des médicaments avec soin et seulement en consultation avec le médecin;
  • suivre les règles d'hygiène;
  • mener une vie active;
  • éviter le stress et les soucis.

Maladies intestinales, symptômes et traitement

Un bon travail intestinal est le fondement de la santé du corps.

Les conséquences des problèmes gastro-intestinaux sont les suivantes:

  • Perturbation de la digestion des aliments.
  • La difficulté de nutriment dans le sang.
  • Augmentation de la pénétration de la toxine.
  • Diminution de l'activité du système immunitaire.

Ces problèmes augmentent le risque de développer certaines maladies du foie (hépatite, hépatose adipeuse), des infections du corps, notamment les systèmes respiratoire, cardiovasculaire et respiratoire. La surface intestinale est complètement peuplée par la microflore et fait plus de 300 mètres carrés. m dispose donc de puissantes ressources de protection antimicrobienne. Plus de 70% des cellules du système immunitaire sont concentrées dans le tractus gastro-intestinal.

Processus de digestion

Les aliments qui entrent dans le tractus gastro-intestinal subissent un processus de division et d'absorption en plusieurs étapes:

  1. Cavité buccale Le broyage, le début du fractionnement des glucides simples, de l'amidon, de l'absorption partielle du glucose.
  2. Oesophage Promotion alimentaire, le mouiller avec du mucus.
  3. Estomac Division partielle des protéines, lipides émulsionnés, glucides en raison de la production de suc gastrique, absorption de certains acides aminés, petite quantité de glucose, sels minéraux dissous.
  4. Duodénum (la section initiale de l'intestin grêle). Les conduits pancréatiques et les conduits du foie, libérant le suc pancréatique et la bile pour décomposer les protéines, les glucides complexes et les graisses, tombent.
  5. Intestin grêle. Absorption des produits finaux de la digestion (acides aminés, monosaccharides, dipeptides, acides gras).
  6. Gros intestin. La formation de matières fécales, l'absorption d'eau, de petites quantités de composants scindés, ainsi que des vitamines liposolubles.
  7. Rectum Durcissement des matières fécales.

Il convient de noter que certaines substances, une fois dans la bouche ou le rectum, sont bien absorbées par les muqueuses. L'action d'un certain nombre de composants médicinaux et de lavements est basée sur cela.

Symptômes et signes de maladies intestinales

Les symptômes de problèmes intestinaux sont divers et, par souci de commodité, sont combinés en deux groupes (groupes) de similarité des manifestations.

Le syndrome dyspeptique comprend tous les signes d'indigestion:

  • La diminution de l'appétit est une manifestation universelle de la plupart des maladies intestinales.
  • Les nausées, les vomissements et la diarrhée sont des signes typiques de la présence de toxines, par exemple après un empoisonnement, du fait de l'excrétion de produits métaboliques par des bactéries pathogènes ou des parasites (helminthes).
  • Flatulence (flatulence) - un signal d'indigestion lors d'une inflammation du pancréas (pancréatite) ou de l'intestin grêle (entérite). En conséquence, il manque des enzymes de clivage et les composants nutritionnels absorbent la microflore, qui dégage des gaz.
  • La constipation survient en violation de la motilité intestinale ou d'une inflammation du côlon (colite).

Syndrome douloureux - ensemble de douleurs de toutes sortes dans les zones de l'intestin:

  • Dans la partie supérieure de l'abdomen, une douleur sourde ou aiguë est un signe de gastrite ou d'ulcère de l'estomac.
  • La région ombilicale avec la manifestation d'une douleur douloureuse est un indicateur d'entérite.
  • La douleur dans le bas-ventre gauche est un symptôme de processus inflammatoires dans le côlon sigmoïde, et à droite, en particulier dans le cas d'une aigue, un signe d'appendicite.

Connaissant les signes de maladies gastro-intestinales, même un non spécialiste peut poser un diagnostic préliminaire et décrire correctement les symptômes au médecin. Cette information est particulièrement utile pour les femmes qui s'occupent d'enfants.

En plus des manifestations directes, les maladies intestinales ont des effets indirects (secondaires) qui affectent l’état de l’organisme dans son ensemble ou des systèmes organiques particuliers. Les toxines qui s'accumulent en violation du tractus gastro-intestinal et pénètrent dans l'organisme entraînent des réactions allergiques. Il existe des signes de vieillissement accéléré du corps, de lésions cutanées (acné, taches sur le foie, psoriasis), de faiblesse générale. Les systèmes cardiovasculaire et respiratoire, ainsi que le système musculo-squelettique, souffrent de douleurs cardiaques, de difficultés respiratoires, de faiblesses musculaires, d'arthrite.

Maladie de l'intestin

Toutes les maladies intestinales sont associées à des processus inflammatoires causés par un certain nombre de facteurs: infections, parasites, processus auto-immuns, dysbactériose, génétique, troubles nutritionnels graves, athérosclérose des vaisseaux intestinaux.

L'inflammation intestinale est classée en fonction de l'emplacement de la lésion, qui peut se développer dans une ou plusieurs zones. En plus de l'appendicite bien connue, on distingue les types de maladies suivants:

  • Intestin grêle (entérite), ses départements: duodénum (duodénite), jéjunum (jéjunite) et iléum (iléite).
  • Divisions du côlon: côlon (colite) et côlon sigmoïde (sigmoïdite).
  • Rectum (proctite).
  • Cécum (typhlite).

On observe sur la membrane affectée de la muqueuse intestinale: un débordement de vaisseaux sanguins, la formation d'un œdème, un écoulement purulent. Dans les formes graves, il se forme des ulcères hémorragiques à l'origine de la péritonite. Le résultat est une violation de la séparation et de l'absorption des nutriments, ainsi que la formation de matières fécales.

Symptômes: douleur dans la zone touchée, flatulence, problèmes persistants avec les selles, perte de poids due à une mauvaise absorption des nutriments, anémie due à une carence en fer.

La cause du syndrome du côlon irritable n’est pas un processus inflammatoire, mais une violation du contrôle des intestins par le cerveau. Par exemple, à la suite d'un déséquilibre de certains neurotransmetteurs (sérotonine, histamine, etc.). Les défauts de la régulation entraînent: une diminution de la sensibilité à la douleur, un changement significatif du péristaltisme dans la direction du ralentissement ou de l’accélération.

Symptômes: douleur après avoir mangé, localisée dans la zone du nombril et du bas-ventre, disparaissant après la libération des selles ou des gaz; diarrhée quotidienne (généralement le matin), alternant avec la constipation; sensation de selles incomplètes; flatulences; lourdeur dans l'estomac, parfois accompagnée d'éructations et de nausées. Les symptômes deviennent prononcés pendant les périodes d'anxiété et de surtensions nerveuses, de stress grave, et peuvent également provoquer des symptômes (mal de tête, manque d'air, sécheresse de la gorge et sensation de coma, fatigue, acouphènes).

Méthodes de traitement de l'intestin

Jours de purification et de jeûne

Le bon fonctionnement du système digestif dans le rythme de la vie moderne est presque impossible. Si vous surveillez votre alimentation, il existe toujours des situations de violation du régime. Le moyen le plus simple d'améliorer l'intestin est de le nettoyer. Périodiquement, vous devez vous arranger des jours de fruits et de légumes, et l'effet est obtenu si un tel régime est suivi pendant plusieurs jours. La cellulose et les substances pectiques aident à purifier les intestins scorifiés.

Herbes et plantes

Si le problème nécessite un traitement plus grave, des préparations spéciales à base de plantes sont vendues dans les pharmacies pour normaliser les intestins.

Les plantes suivantes ont un effet nettoyant: herbe de luzerne, feuilles de séné, écorce de nerprun, renoncule, prêle, ortie. Effet bénéfique sur l'état intestinal de l'utilisation régulière de thé vert en feuilles et de la décoction de fleurs de camomille, qui a une action anti-inflammatoire.

Bonne nutrition

Pour le traitement des intestins, il existe de nombreuses recettes utiles qui ont vraiment prouvé leur effet.

Normalisez le travail de l'intestin de chou et de jus de pomme de terre, de betterave, de semoule, de pulpe de citrouille et de melon d'eau. La pastèque a un bon effet analgésique.

Vous pouvez soigner le syndrome du côlon léthargique (avec une motricité faible) à l'aide de miel et d'aloès. Chauffer 2 parties de miel à 40 ° C et ajouter 1 partie de feuilles d'aloès écrasées et pelées des épines, mélanger et laisser reposer pendant 1 jour. Prendre le matin, une heure avant les repas pour 1 cuillère à soupe. l., en buvant un verre d'eau tiède. La durée du traitement est de 14 jours. Mélange stocké dans le réfrigérateur.

Massage et exercice

Le massage abdominal réduit la douleur, normalise le péristaltisme et élimine les coliques. Il suffit de tenir votre main 10 fois dans l'estomac dans le sens des aiguilles d'une montre. La méthode est conçue pour une amélioration rapide.

Exercices qui rétablissent l'activité de l'intestin paresseux:

  • Allongé: mouvement du pied, imitant un vélo; balancer la partie inférieure de la presse en levant les jambes pliées ou droites; mélange / dilution des genoux.
  • Debout: tirer et détendre l'abdomen; marcher sur place avec une levée de genou élevée; rotation du corps à gauche.

Médicaments contre les maladies intestinales

Les probiotiques et les prébiotiques sont des médicaments essentiels utilisés pour traiter les intestins. Les probiotiques contiennent des bactéries bénéfiques qui évincent les agents pathogènes de la muqueuse, les prébiotiques contiennent des substances qui stimulent le développement de la microflore, normalisant le travail de l'intestin. En cas de dysbiose, par exemple, dans le cas de la candidose, des médicaments antifongiques sont également prescrits.

Le syndrome de l'intestin irritable nécessite un traitement complexe avec la nomination d'un cours individuel. Les principaux composants utilisés sont les antispasmodiques (pour éliminer les symptômes de la douleur), les absorbants (pour le gonflement ou la diarrhée) et les fibres alimentaires (pour la constipation).

Les médicaments antibactériens ou antiparasitaires - le composant principal du traitement médicamenteux des maladies infectieuses. Pour le traitement de la colite et de l'entérite, utilisez des anti-inflammatoires et divers sorbants à action astringente. Lorsque le système immunitaire est défaillant, lorsque l'exposition à ses anticorps entraîne la destruction de la paroi intestinale, des préparations hormonales et des immunosuppresseurs sont utilisés.

En cas de douleurs intestinales graves et / ou persistantes, vous devez immédiatement consulter un médecin ou appeler une ambulance à domicile. Comme dans le cas de violations persistantes de la consistance des selles, de pertes sanguines et de bâillonnement.

Prenez soin de vos intestins et restez en bonne santé!

Maux d'intestins, que faire à la maison

En ressentant des douleurs dans l'abdomen, on peut suspecter de nombreuses maladies différentes en soi, car différents organes sont situés dans cette zone. Cependant, le plus souvent, c'est l'intestin qui signale une grande partie de la cavité abdominale qui signale les problèmes.

Maux d'intestins, que faire à la maison

Pourquoi les intestins peuvent faire mal et quels sont les symptômes

L'intestin étant un gros organe, la douleur peut être localisée dans différentes zones de l'abdomen: dans l'épigastrique, dans le nombril et dans la partie inférieure.

La luxation de la douleur est l’un des indicateurs les plus importants permettant d’établir la cause de la maladie.

De plus, la nature de la douleur peut être différente, émettez:

Chaque maladie a ses propres manifestations de la douleur.

En plus d'une douleur dans l'intestin, d'autres symptômes peuvent apparaître, tels que:

  • nausée, vomissement;
  • la diarrhée;
  • la constipation;
  • impuretés de mucus, de sang, de pus dans les matières fécales;
  • perte de poids;
  • démangeaisons désagréables dans l'anus;
  • gonflement;
  • éructations;
  • goût désagréable dans la bouche;
  • augmentation de la température.

Diarrhée comme symptôme supplémentaire

La douleur peut venir soudainement ou durer un certain temps, ce qui est également un indicateur important.

Les causes de la douleur dans les intestins peuvent être des facteurs à la fois pathologiques et non pathologiques.

Ces derniers comprennent: trop manger, l'abus de malbouffe, l'empoisonnement habituel, une violation du régime alimentaire, la famine. Dans de tels cas, il suffit de normaliser le régime pour que les intestins fonctionnent correctement.

Les pathologies comprennent les problèmes intestinaux suivants:

  • inflammation de l'appendice;
  • dysbactériose;
  • syndrome du côlon irritable;
  • colite ulcéreuse;
  • diverticulite;
  • bulbit;
  • colite ischémique;
  • infestation par le ver.

Annexe inflammation

L'inflammation de l'appendice est peut-être le diagnostic le plus dangereux, car dans ce cas, le processus de l'intestin ressemblant à un ver peut éclater à tout moment, provoquant une péritonite (qui peut même parfois conduire à la mort).

On peut suspecter une appendicite pour plusieurs raisons:

  • douleur dans l'abdomen droit pointue, coup de couteau;
  • en position couchée sur le côté droit, la douleur est réduite;
  • debout ou couchée sur le côté gauche, la douleur augmente.

Une personne peut ressentir une fausse envie de déféquer, parfois une indigestion se produit, la température augmente, une sensation de nausée.

Portez une attention particulière aux douleurs abdominales

Une personne peut avoir une fausse envie de faire ses besoins.

Faites attention au sceau de l'abdomen

Essayez de vous tenir droit et marcher. Si vous ne pouvez pas faire cela sans ressentir une douleur intense, vous pourriez avoir une appendicite.

Dysbactériose

Dysbactériose - une violation de la microflore intestinale, dans laquelle le nombre de bactéries bénéfiques est réduit.

La cause de cette condition peut être un traitement médicamenteux à long terme, en particulier des antibiotiques, lorsque toute la microflore et bénéfique et nocif est détruit. De plus, une quantité insuffisante d’enzymes sécrétées ou une réaction allergique à certains types de produits (intolérance aux protéines, au lactose) affectent l’équilibre des micro-organismes dans l’intestin.

Les symptômes les plus caractéristiques de la dysbiose:

  • sensation de douleur dans l'abdomen;
  • douleur qui se propage dans tout l'abdomen;
  • se sentir comme si quelque chose transfusait dans les intestins;
  • augmentation de la formation de gaz;
  • éructations;
  • décoloration et odeur de la chaise.

Les symptômes s'aggravent après avoir mangé, notamment des produits de boulangerie, du chocolat, des boissons gazeuses ou de l'alcool.

Syndrome du côlon irritable

Syndrome du côlon irritable - une condition dans laquelle le corps ne peut pas fonctionner normalement, le péristaltisme est perturbé, il devient sensible à tout changement.

La maladie se manifeste principalement par une violation de la défécation (constipation persistante ou troubles intestinaux), ainsi que par des douleurs abdominales, qui sont douloureuses ou de nature à causer des crampes.

Syndrome du côlon irritable

Les causes de la maladie peuvent être:

  • instabilité psycho-émotionnelle (stress, dépression, choc);
  • infection de la muqueuse intestinale;
  • déséquilibre hormonal (en particulier chez les femmes pendant la menstruation ou la grossesse).

Les selles deviennent liquides ou, au contraire, il y a constipation, certains patients ayant des douleurs abdominales sévères, des maux de tête, une détérioration générale de leur état de santé et des nausées.

Colite ulcéreuse

La colite ulcéreuse est une lésion inflammatoire de la muqueuse intestinale, entraînant une ulcération. La maladie peut survenir à la suite d'une infection, de la réponse auto-immune du corps ainsi que de facteurs héréditaires.

La pathologie se manifeste par des crampes abdominales, une diarrhée mêlée de sang, des saignements intestinaux.

L'un des principaux signes de la colite ulcéreuse est la diarrhée chronique, c'est-à-dire les selles liquides persistantes.

Un autre symptôme courant de la colite ulcéreuse est la douleur et les crampes abdominales.

La colite ulcéreuse, même légère, entraîne souvent une perte de poids involontaire.

Diverticulite

La diverticulite est une inflammation des intestins, dans laquelle se produisent la formation de croissances muqueuses supplémentaires sous la forme de sacs. Les restes de nourriture s'y accumulent progressivement et les bactéries se multiplient, ce qui conduit à la suppuration et à la péritonite.

  • douleur douloureuse ondulée dans la partie supérieure de l'abdomen;
  • nausée avec nausées;
  • violation de la défécation;
  • accumulations de caillots sanglants ou de pus dans les matières fécales;
  • augmentation de la température.

Selon l'endroit où le diverticule est formé, la douleur peut être ressentie à la fois du côté droit et du côté gauche du côlon.

Lorsque l'infection bactérienne du diverticule peut augmenter la température

Faites attention aux ballonnements et aux flatulences accrues.

La constipation est généralement observée avec une diverticulite, mais dans certains cas, la diarrhée devient une conséquence de l'infection des sacs.

Brobit

Le bulbit est une inflammation de la section bulbaire du duodénum, ​​qui survient soit à la suite d’une infection à Helicobacter pylori, soit à cause de l’accumulation d’acide dans l’organe provenant de l’estomac.

Les causes de cette maladie:

  • structure intestinale anormale;
  • abus d'alcool;
  • brûlures chimiques ou thermiques des intestins;
  • surdosage de drogues.
  • nausée jusqu’à vomissement, des taches dans le vomi sont possibles;
  • douleur abdominale;
  • faiblesse générale du corps;
  • assombrissement des matières fécales;
  • augmentation de la formation de gaz.

Colite ischémique

La colite ischémique est une inflammation de la membrane muqueuse du gros intestin due à un apport sanguin insuffisant en organes. Les provocateurs d'un tel état sont: perte de sang, de liquides, d'infections intestinales, de blessures, d'athérosclérose.

Les symptômes ressemblent à ceux de la colite ulcéreuse, possibles:

  • saignement de l'anus;
  • la diarrhée;
  • crampes douleurs abdominales.

Faites attention aux points de sang dans les selles

Infestation par le ver

L'invasion de vers est une lésion intestinale due à la pénétration de parasites à l'intérieur.

Lorsque les parasites pénètrent dans le corps humain, ils s’installent principalement dans les intestins, où ils collent à leurs parois, se nourrissent et libèrent les produits de leur activité vitale - les toxines.

Faites attention à la fatigue et à l'épuisement, si ces sentiments ne passent pas

Il est difficile de deviner leur présence et ils sont parfois détectés accidentellement lors d'examens de diagnostic. Souvent dans l’intestin, l’étiologie est floue, mais il n’ya pas d’autres symptômes prononcés, auquel cas on vérifie la présence de parasites.

Si vous avez soudainement une constipation difficile à expliquer, cela peut être un signe de vers.

Peut-être le symptôme le plus prononcé de l'invasion par les helminthes est-il considéré comme une démangeaison dans l'anus, qui survient principalement la nuit. Le fait est que pendant cette période, les vers femelles descendent de l’intestin directement vers les plis de l’anus pour effectuer une nouvelle ponte. À ces moments, la personne ressent un fort inconfort dans l'anus.

Les démangeaisons peuvent être plus graves la nuit, car pendant la nuit, les vers pondent leurs œufs.

À cause des vers, une personne peut avoir faim, même si elle vient de bien manger, ou se sentir rassasiée même quand elle n'a rien mangé.

Les oxyures sont une variété de nématodes et peuvent provoquer une irritation de la peau.

Traitement des intestins à la maison

Si le diagnostic d'appendicite est exclu (par exemple, il a déjà été supprimé), vous pouvez alors vous aider vous-même à la maison.

Caractéristiques d'alimentation

Il est nécessaire de régler le pouvoir. Il doit y avoir de petites portions à intervalles réguliers afin de ne pas surcharger l'estomac et les intestins. Les aliments gras, frits et épicés doivent être remplacés par des aliments bouillis, cuits à la vapeur ou grillés sans huile. Cela évitera beaucoup de complications.

Changer votre alimentation

Limiter la taille des portions

Le sel doit être minimisé car il irrite la membrane muqueuse.

Il n'est pas recommandé de manger des aliments très chauds, il est souhaitable qu'il soit chaud.

Le régime devrait contenir les produits suivants:

  • soupes faibles en gras, il est possible sur bouillon de viande ou de légumes;
  • fruits et légumes cuits au four (pommes, poires, courgettes, citrouille);
  • bouillie sur l'eau avec une petite addition de beurre;
  • produits laitiers fermentés: kéfir faible en gras, crème sure, fromage cottage;
  • le pain d'hier;
  • poisson maigre

Potiron cuit au four

Kissels, riz et bouillie de gruau sont recommandés pour cuisiner aussi souvent que possible, car ils ont tendance à envelopper la membrane muqueuse.

Pudding à la semoule avec gelée (nourriture saine et savoureuse pour les enfants et les adultes)

Les aliments riches en cholestérol doivent être exclus du menu.

Il est nécessaire de normaliser le régime d'alcool. En raison du manque de liquide, les selles de l'intestin stagnent et, à leur tour, l'irritent et empoisonnent simultanément le corps. Les boissons gazeuses et l'alcool en tant que provocateurs de flatulences, de formation de gaz et d'inflammation doivent être remplacés par des jus naturels, de l'eau minérale non gazeuse.

Pour référence! Lorsque la douleur abdominale n'est pas recommandée, utilisez une bouillotte ou une compresse chaude, car la chaleur peut aggraver l'inflammation.

Des tisanes aux effets antispasmodiques, carminatifs et anti-inflammatoires, ainsi que d’autres produits destinés à la fabrication de médicaments maison peuvent aider à réduire la douleur.

La phytothérapie est préférable de discuter avec votre médecin

Vous pouvez utiliser les recettes suivantes.

    Infusion de menthe. 1 c. À thé les feuilles de menthe fraîches ou séchées doivent être remplies d'un verre d'eau bouillante et laisser infuser, puis filtrer. Cette boisson peut être consommée 2 fois par jour, une demi-heure avant les repas pour éviter les ballonnements.

Ne buvez pas une décoction de fleurs de camomille très concentrée

Traitement médicamenteux

En fonction de la cause de la douleur, divers médicaments sont utilisés. Certains d'entre eux peuvent être utilisés indépendamment, d'autres uniquement sur la base du témoignage d'un médecin. Si une personne souffre de douleurs intestinales dues à une maladie chronique, elle connaît déjà le schéma thérapeutique. Dans d'autres cas, il est nécessaire de consulter un spécialiste avant d'utiliser ces moyens ou d'autres moyens, car vous ne pouvez qu'aggraver la situation sans connaître la cause première de la douleur.

Attention! Pour les femmes enceintes, la thérapie individuelle est choisie, car la plupart des médicaments sont dangereux pour le futur bébé.

Les remèdes les plus populaires pour la douleur intestinale