Principal / Gastrite

Causes de crampes douloureuses à l'estomac

Gastrite

Crampes douloureuses dans l'estomac devrait servir de raison de consulter un médecin. Il y a plusieurs raisons à leur apparition. Une personne peut ressentir des sensations similaires lorsqu'elle irrite les intestins. La douleur peut être accompagnée d'autres symptômes - spasmes, constipation ou vice versa, selles molles. Si tout n'est pas négligé, après avoir été aux toilettes, la douleur disparaît.

La troisième partie de la population de la planète souffre de crampes d'estomac dues à une carence en lactose, c'est-à-dire à une faible digestibilité du sucre contenu dans le lait de vache.

Quelle pourrait être la douleur?

Chacun peut avoir mal au ventre de différentes manières. Tout dépend de la cause de la douleur. Par conséquent, chez le médecin, décrivez vos sentiments en détail. Il convient de prêter attention aux circonstances suivantes:

  1. Quand se produit une douleur à l'estomac? Immédiatement après un repas ou après un certain temps? Peut-être des sensations désagréables apparaissent-elles sur le fond de la faim ou au moment de la grande excitation. Parfois, vous pouvez ressentir une gêne après l'exercice.
  2. Quelles sensations ressent-on en ce moment? La douleur peut être douloureuse, couper, crampes, entourer, forte et faible. Assurez-vous de les décrire chez le médecin.
  3. Lorsque la douleur survient principalement, à quelle heure de la journée - matin, soir, après-midi, nuit?
  4. Quels autres symptômes y a-t-il en ce moment? La douleur est parfois accompagnée de nausée, éructations, bâillonnement. L'état général peut se détériorer ou la température peut augmenter.
  5. Assurez-vous de parler de votre alimentation au médecin ces derniers temps.

Intensité de la douleur gastrique

Dans les maladies de l'estomac, la douleur aura une intensité dépendant de la maladie. Par exemple, dans la gastrite chronique, ce n'est pas si fort. Par conséquent, une personne n'attache pas beaucoup d'importance à son état. Une réduction de l'intensité de la douleur peut également être observée dans le cas d'un ulcère peptique en phase de rémission, ainsi que dans le processus tumoral dans l'estomac.

Cependant, un ulcère de l'estomac et en particulier 12 l'ulcère duodénal se manifeste par une douleur intolérable, qui ne peut être ignorée. Par conséquent, une personne consulte immédiatement un médecin. Un ulcère perforé provoque une telle douleur dans l'estomac qu'une personne peut développer un choc. Des sensations similaires apparaissent pendant la duodénite.

Il n’est pas toujours possible de déterminer la maladie en fonction de l’intensité de la douleur, car tout dépend de l’individualité du patient. Par exemple, chez les patients opérés à l'estomac, il peut être faible, même si l'ulcère s'est aggravé.

Étiologie du phénomène

Les causes de crampes d'estomac peuvent être divisées en 4 catégories:

  1. Pathologies directement liées à l'estomac. Ce sont la gastrite, les ulcères, les polypes, l'oncologie, l'intoxication alimentaire, etc.
  2. Le deuxième groupe comprend les processus infectieux dans le système digestif. C'est à cause d'eux que des douleurs de type crampes apparaissent parfois dans l'estomac et les intestins.
  3. Maladies d'autres systèmes et organes. Ceux-ci incluent les pathologies suivantes: pancréatite, maladies du côlon et de l'intestin grêle, appendicite et autres.
  4. Facteurs externes - stress, sentiments, effort physique, blessures, etc.

Peut-être que c'est une gastrite?

C'est avec une gastrite, souvent il y a des douleurs à l'estomac et des coliques. La maladie est caractérisée par une inflammation de la muqueuse gastrique. Les causes courantes de cette maladie sont:

  • erreurs nutritionnelles;
  • dommages au corps causés par des substances radioactives;
  • médicaments irrationnels;
  • intoxication acide et alcaline;
  • le stress;
  • activité des bactéries Helicobacter pylori.

Au moment de l'exacerbation de la maladie, il existe des douleurs sévères avec spasme, comparables aux contractions. Très souvent, une personne est forcée d'être dans une position courbée. Les autres symptômes de la gastrite comprennent:

  • flatulences;
  • diminution de l'appétit;
  • éructations;
  • des nausées et des vomissements;
  • réduction de poids.

En l'absence de traitement en temps opportun de la gastrite conduit à la formation d'ulcères dans l'estomac. Dans la société moderne, il y a de plus en plus de personnes souffrant de gastrite, ce qui est principalement dû aux collations hâtives et au fast food malheureux.

Ulcère peptique

Dans cette maladie, l'intégrité des membranes muqueuses de l'estomac est brisée. C'est-à-dire qu'il y a une blessure, à cause de laquelle une personne ressent une douleur périodique. Surtout lorsqu'il est ingéré avec du suc gastrique ou de la nourriture. L'intensité de la douleur dépend du stade de la maladie. Au début, la douleur survient pendant la famine. Lorsque le suc gastrique est produit, se rendre à la plaie ou après l'ingestion d'aliments épicés, salés ou chauds, ainsi que de boissons alcoolisées.

Les douleurs s'accompagnent d'autres symptômes:

  • des nausées;
  • vomissements;
  • faiblesse générale;
  • perte d'appétit.

Un ulcère est dangereux car sa perforation peut survenir lorsque la nourriture et le suc gastrique pénètrent dans la cavité abdominale par l’ouverture. À l'heure actuelle, il y a un risque de saignement. En l'absence de soins médicaux opportuns, le décès est possible.

Si vous suivez toutes les recommandations du médecin, l'ulcère peut être éliminé. Mais vous devez changer complètement votre régime alimentaire: abandonner les aliments épicés et salés, les aliments trop gras, éliminer l'alcool et les viandes fumées. On prescrira au patient des médicaments qui réduisent la production d'acide chlorhydrique dans l'estomac. Ce n'est que dans de telles conditions que la coquille d'orgue sera restaurée au fil du temps.

Érosion gastrique

La maladie peut être divisée en 3 groupes, la nature du traitement en dépend:

  1. L'érosion primaire apparaît comme une maladie indépendante.
  2. Le secondaire se forme dans le contexte d’une autre pathologie du tube digestif, le plus souvent une gastrite. Il y a un risque de devenir un ulcère.
  3. La troisième étape est celle où un processus de cancer se développe sur le site de la blessure.

Les symptômes de la maladie sont les suivants: douleur de type crampes, ils sont intenses et prolongés. Il est extrêmement difficile de se débarrasser de la pathologie car les lésions disparaissent rarement sans conséquences. Dans certains cas, il faut des années pour récupérer complètement.

Si l'érosion a acquis un cours chronique, la douleur n'est pas si vive et prolongée. Mais ce n’est pas très réconfortant, car c’est l’évolution chronique de la maladie qui entraîne des saignements. Cela est dû au fait que non seulement la muqueuse gastrique, mais aussi le duodénum 12 sont touchés.

Si un diagnostic similaire a été posé, une aide urgente d'un gastro-entérologue est nécessaire. Lorsque les actions thérapeutiques sont lancées à temps, la maladie peut être éliminée au bout de 2 semaines. La maladie chronique est traitée de 3 à 6 ans. À ce moment-là, les coliques sont souvent perturbées la nuit lorsque l'estomac est vide.

Croissance des tissus polypes

Les polypes sont formés à partir d'amas de cellules dans les tissus de l'estomac et sont des excroissances particulières. Peut apparaître sur le fond des maladies infectieuses ou de l'irritation de la muqueuse gastrique. Au stade initial de la maladie, les symptômes sont pratiquement absents. Si le polype a atteint une taille significative, la douleur apparaît dans la partie de l'abdomen où la formation s'est produite. Une personne peut ressentir une lourdeur abdominale et une gêne, des nausées, des vomissements périodiques apparaissent. Le polype lui-même ne pose aucun risque pour la santé. Mais certaines de ces formations sont susceptibles de dégénérer en cancer. Par conséquent, les médecins ne voient qu'un moyen de se rétablir et d'éviter les complications: l'élimination chirurgicale des polypes.

À l'heure actuelle, les chirurgies abdominales sont de moins en moins utilisées et les procédures endoscopiques sont plus souvent utilisées. Dans ce cas, il n'y a pratiquement pas de cicatrices, la période de rééducation est très courte et le risque de complications est minimisé. Si un polype n'empêche pas une personne de vivre pleinement, un régime et un régime sont prescrits et le patient est sous surveillance médicale constante.

La liste des causes de douleurs abdominales tourbillonnantes est assez longue, elle peut continuer encore et encore. Mais toutes ces maladies peuvent être évitées en suivant des règles simples qui se résument à un mode de vie sain.

Si la maladie s'est déjà développée, vous devez vous en débarrasser dès le début. Avec le traitement médicamenteux, vous pouvez utiliser les moyens de la médecine traditionnelle. Mais d’abord, assurez-vous de discuter de toutes les actions avec votre médecin.

Crampes dans l'estomac

Les pathologies du tube digestif concernent souvent les adultes et les enfants. Les crampes d'estomac peuvent être causées par de nombreuses causes et contribuer au développement de maladies graves. Un diagnostic opportun et un traitement correctement administré aideront à traiter la maladie rapidement et sans complications. Ainsi que des mesures préventives aideront à prévenir le développement de la maladie.

Causes de la pathologie

Crampes douloureuses dans l'estomac peuvent être le résultat d'une pathologie déjà existante, indiquant ainsi une nouvelle maladie. Ne pas oublier que de tels sentiments peuvent causer et la grossesse. Maladies du tractus gastro-intestinal, provoquant des douleurs:

  • obstruction intestinale;
  • gastrite;
  • la colite;
  • ulcère de la muqueuse gastrique.

Autres maladies causant des douleurs dans la cavité abdominale:

  • régime alimentaire inapproprié;
  • intoxication par des exotoxines provenant d'aliments de mauvaise qualité ou d'une grande quantité de boissons alcoolisées consommées;
  • conséquence de la prise de médicaments;
  • exposition aux allergènes alimentaires;
  • Troubles du système nerveux central dus à des situations stressantes;
  • dépendance au tabac, caféine;
  • dommages physiques à l'estomac et au péritoine.
Retour à la table des matières

Ulcère peptique

La lésion ulcéreuse de la membrane muqueuse provoque une nature différente de la douleur - d’une sensation de tiraillement inconfortable à un syndrome douloureux aigu, aigu, douloureux et douloureux avec sensation de brûlure, qui est difficile à éteindre avec l’utilisation d’analgésiques. La douleur à l'estomac survient lors de la formation de bactéries du genre Helicobacter pilori. Par conséquent, le traitement prend en compte la consommation obligatoire de substances antibiotiques. Ainsi que la maladie se manifeste sur la base de médicaments - "Diclofenac", "Aspirine", médicaments pour soutenir le rythme cardiaque. Mauvais régime provoque également un ulcère.

Inflammation de la membrane muqueuse

Maladie grave avec douleurs contractuelles. Prise de médicaments, mauvaise alimentation, stress, concentrations élevées de bactéries Helicobacter pilori, intoxication par des produits chimiques (alcali, acides). Une douleur aiguë et pénétrante en pathologie ne lâche pas longtemps. Avec une telle douleur, le patient présente les symptômes suivants:

  • flatulences, diarrhée;
  • perte de poids;
  • éructations;
  • manque de désir de manger.

Si vous démarrez le processus de traitement rapide de la gastrite, une ulcération apparaît sur la muqueuse gastrique.

Autres maladies

Il convient de rappeler que d'autres pathologies du tractus gastro-intestinal peuvent également causer des douleurs collatérales au péritoine. Les principales causes additionnelles du syndrome douloureux peuvent être de telles maladies ou circonstances:

  • obstruction intestinale ou appendicite;
  • cholécystite - inflammation de la vésicule biliaire;
  • la grossesse
  • pancréatite - inflammation du pancréas.
Retour à la table des matières

Appendicite

L'étiologie de cette maladie est incertaine. La maladie se manifeste en raison du processus inflammatoire décrit en annexe. Les principaux signes seront une douleur cramponneuse dans la région épigastrique un jour avant l’apparition d’un autre symptôme, légèrement abaissée par rapport à la région péritonéale. Vomissements, vomissements, une augmentation de la température à 38,5–39 degrés est ajoutée à la douleur.

Pancréatite

Les douleurs de préhension sont caractéristiques de l'inflammation du pancréas. Le syndrome douloureux avec maladie a un degré d'intensité différent, cependant, principalement dans le domaine de l'épigastrie, il fait très mal et parfois, ce malaise entraîne des troubles mentaux. Parfois, la douleur est déplacée vers la région de la côte gauche. Ainsi, les symptômes peuvent être confondus avec stenokaria.

Cholécystite

L'inflammation de la vésicule biliaire correspond aux crampes. Les signes de localisation de la maladie sont situés sous le bord droit. Parfois, la douleur est déplacée vers la partie supérieure du péritoine. La forme non calculatrice est accompagnée de dyskinésies secondaires, qui déterminent la nature du syndrome douloureux. Les douleurs sont constantes, douloureuses et non vivement exprimées par une sensation de brûlure. Si les spasmes sont caractérisés par des pulsations, des crises à court terme et paroxystiques, cela indique une dyskinésie hyperkinétique.

Obstruction intestinale

Une congestion dans l'intestin est déclenchée par la formation d'une tumeur, la constipation, des vers, des taux élevés de fibres ou de volvulus. Avec cette pathologie, le patient ne peut normalement pas être vidé, des ballonnements se produisent. La douleur s'empare de la région péritonéale, provoquant des vomissements abondants. Le plus souvent, cette pathologie peut survenir chez les personnes obéissant au végétarisme.

La grossesse

Une cause importante de la formation de crampes douloureuses peut entraîner des états de grossesse. Il convient de rappeler que si un spasme de l'estomac est saisi une fois, vous ne devez pas avoir peur. Cependant, si la douleur est répétée et systématique, il est nécessaire de consulter un gynécologue le plus tôt possible afin de ne pas nuire au fœtus. Il existe des causes physiologiques et pathologiques de la formation de la pathologie. Le premier groupe comprend:

  • les rapports sexuels;
  • implantation d'embryons;
  • activité générique;
  • distension utérine.
Ce symptôme peut manifester une grossesse extra-utérine.

Les signes de troubles pathologiques sont les suivants:

  • pathologie des reins et des glandes surrénales;
  • grossesse extra-utérine;
  • fausse couche;
  • maladie du foie.
Retour à la table des matières

Diagnostic de pathologie

Les méthodes de diagnostic de la douleur colique à l'estomac comprennent les procédures suivantes:

  • test sanguin;
  • examen primaire par un médecin;
  • Scanner;
  • analyse de l'urine et des matières fécales;
  • Radiographie de contraste;
  • recherche de suc gastrique;
  • Échographie de la région péritonéale;
  • livraison de biomatériau pour les tests de laboratoire;
  • IRM
Retour à la table des matières

Traitement des crampes abdominales

Le traitement de ces douleurs dépend de l'étiologie de l'origine de la pathologie. Fondamentalement, prescrire le bon régime est suffisant pour la récupération. Cependant, si les contractions sont perturbées fréquemment et systématiquement, il est alors nécessaire de consulter un médecin. Pour la cessation immédiate de la douleur, vous devriez boire 1 tasse d'eau propre et ne pas manger pendant 2-3 heures. Après que la douleur accompagnée de contractions ait quitté le régime, ces aliments sont exclus:

  • café fort;
  • frit, fumé;
  • pain frais;
  • épices et mets épicés;
  • aliments riches en fibres.

Les antispasmodiques aideront à soulager les sensations spasmodiques. Parmi ces médicaments figurent ces médicaments:

Que faire pour prévenir la maladie?

Prévenir les crampes d'estomac sera le bon régime, enrichi d'un contenu équilibré en fibres, en vitamines, en macro et en micronutriments. Il est nécessaire de maintenir la condition physique dans la norme. Une visite systématique chez un gastro-entérologue est obligatoire. Une thérapie tardive entraînera une aggravation de la maladie, suivie d'un soulagement des douleurs douloureuses provoquées par les crampes.

Crampes dans l'estomac

La douleur de n'importe quel endroit suggère que le corps signale des problèmes. En médecine, les douleurs abdominales sont appelées syndrome de douleur abdominale. Ces sensations sont subjectives et apparaissent lorsqu'un signal est reçu de l'organe du patient dans le système nerveux central. Tous les organes ne répondent pas aux stimuli de manière égale. Les organes situés dans la région du péritoine ne réagissent pas autant que, par exemple, la peau.

Pour le diagnostic de diverses maladies des organes internes, le syndrome abdominal joue un rôle très important. Ainsi, les douleurs crampes à l’estomac justifient la réalisation d’une série d’études visant à déterminer leur cause, leur source et la tactique de traitement. La douleur peut être aiguë ou chronique. En règle générale, l’aiguë est courte dans le temps et dure rarement jusqu’à une heure, le plus souvent quelques minutes. La douleur chronique se développe lentement, progressivement, puis s'atténue, puis augmente et peut durer des mois. Il est caractéristique des maladies du tractus gastro-intestinal, survenant de façon chronique.

Types de douleur à l'estomac

Les sentiments négatifs dans l'abdomen peuvent être très différents. Regardons les cas courants et leurs causes possibles.

  1. Douleur abdominale sous forme de spasmes, autrement appelée colique. Ce type de sensation apparaît à la suite de spasmes musculaires lisses, caractéristiques des organes et des conduits creux - estomac, intestins, œsophage, conduits pancréatiques, vésicule biliaire. La cause de cette condition peut être un empoisonnement, des maladies fonctionnelles, divers états pathologiques des organes internes. Les coliques ont souvent un caractère paroxystique, apparaissant soudainement et se terminant brusquement. Les spasmes diminuent après une exposition à la chaleur et à des préparations spéciales. Les coliques peuvent être accompagnées de divers symptômes. Ce sont des vomissements, des gaz, des grondements dans l’abdomen, qui peuvent être utilisés pour conclure que les organes du pancréas, les intestins, les voies biliaires, l’estomac sont altérés. La présence d'une fièvre permet de suspecter la présence d'infections et la température est également causée par une obstruction des voies biliaires, un autre symptôme étant un changement de couleur des matières fécales et de l'urine - elle devient sombre et les matières fécales, au contraire, s'illuminent. Une douleur spasmodique irradie souvent vers l'omoplate, le dos, le bas du dos, le bras ou la jambe. Le patient est anxieux, il prend souvent une position dans laquelle la douleur n’est pas aussi intense. En cas de douleur intense, lorsque les selles deviennent noires ou avec des impuretés sanguines, une hospitalisation est nécessaire car ces symptômes indiquent un saignement interne.
  2. Crampes douloureuses dans l'estomac - sensation de nature contractante qui ne dure pas plus de quelques minutes. Au début, les sensations lumineuses apparaissent et, avec le temps, elles atteignent leur apogée, puis disparaissent. Les douleurs abdominales ne provoquent pas uniquement des douleurs à l'estomac, mais elles se manifestent parfois avec le syndrome de l'intestin irritable. Dans ce cas, il y aura constipation, diarrhée, crampes. Ils apparaissent immédiatement après avoir mangé, il y a des flatulences qui grondent dans l'estomac. Après avoir vidé la douleur intestinale disparaît. La douleur du caractère de crampes peut donner une intolérance au lactose, à la maladie coeliaque, au diverticulose, à certaines infections virales. Ces douleurs peuvent également être causées par des troubles mineurs de l’estomac, un manque de fibres dans les aliments, une quantité insuffisante d’eau consommée, il est donc important d’en identifier la cause.
  3. Douleur lors de l'étirement des organes creux, la charge sur leur appareil ligamentaire. En règle générale, les sensations font mal à la nature et il est parfois impossible de déterminer leur emplacement exact.
  4. Douleur résultant de la violation de la circulation vasculaire dans le péritoine. Causée par des phénomènes d'athérosclérose, une embolie vasculaire, une thrombose, une congestion dans les veines, une altération de la circulation sanguine.
  5. «Abdomen aigu» est le terme appelé douleur péritonéale, signalant une condition très dangereuse du corps. Cette condition est caractéristique des atteintes à l'intégrité des organes, des dommages structurels, de la perforation, de la propagation du processus inflammatoire dans la cavité péritonéale. Dans ce cas, la douleur est caractérisée par une intensité élevée. La santé du patient se détériore considérablement, une fièvre élevée et des vomissements apparaissent. La tension des muscles du péritoine est caractéristique de l'état de l'abdomen aigu. Le patient essaie de ne pas bouger pour que la douleur n'augmente pas. La situation est aggravée par le fait qu’il n’est pas conseillé au patient de donner des analgésiques avant qu’il ait été examiné par un ambulancier avant son hospitalisation. Les douleurs apparaissent spontanément, mais elles peuvent se développer progressivement, augmentant avec le temps et disparaître progressivement. Lorsque vous sentez l'abdomen, vous pouvez identifier des points douloureux limités à certaines zones. La douleur augmente avec la palpation, la toux, les éternuements et les mouvements. Par exemple, le développement de l'appendicite commence par une douleur sourde du côté droit de l'abdomen, par le bas. Il peut y avoir des symptômes tels que fièvre et vomissements. Au fil du temps, l'état de santé se détériore et atteint un état d'abdomen aigu.
  6. Douleurs réfléchies. Peut apparaître dans cette zone avec des maladies d'organes situés à proximité, mais pas dans la cavité péritonéale. Ils se manifestent par une pleurésie, une pneumonie, un pneumothorax, une maladie coronarienne, une embolie pulmonaire, un empoisonnement.
  7. Douleur de nature psychogène. De telles sensations ne sont pas associées aux maladies des organes internes, mais sont névrotiques. Ils résultent de différentes raisons: par exemple, à cause de la peur de quelque chose, de chocs, de stress. Cela ne signifie pas qu'une personne simule: la douleur peut être ressentie très clairement et son intensité peut même ressembler à celle d'un abdomen aigu. Il est clair que dans ce cas, rien ne peut être trouvé après l'examen. Ensuite, le spécialiste recommande de consulter un neurologue ou un psychologue.

L'évolution de la douleur de nature psychogène contribue à la dépression, qui peut se poursuivre de manière secrète. Une telle douleur est de nature diffuse, elles sont monotones, durables et peuvent accompagner un mal de tête, au dos ou dans le corps.

Diagnostics

Si vous ressentez des douleurs dans l'estomac, l'hypochondre ou l'abdomen, il est nécessaire de déterminer leur cause. Pour cela, certains événements sont organisés Les femmes en âge de procréer excluent avant tout la grossesse. Numération sanguine et urine obligatoires. L'inflammation, dans la plupart des cas, montrera une leucocytose.

L'échographie des organes péritonéaux peut déterminer une grossesse extra-utérine, un anévrisme aortique, une ascite et certaines autres pathologies. La tomodensitométrie aide à identifier l'appendicite, la néphrolitase, l'obstruction intestinale, l'ischémie mésentérique. Les violations de l'intégrité des organes creux, leur perforation, leur obstruction peuvent être identifiées par radiographie aux rayons X. Afin d'éliminer l'ischémie myocardique, un ECG est effectué.

Si, après un examen approfondi, la cause de la douleur n'a pas encore été identifiée, une endoscopie capsulaire est recommandée. Cette méthode permet d'examiner l'intestin grêle, qui est plutôt difficile à examiner par des méthodes standard en raison de son accessibilité difficile, et d'identifier les processus tumoraux, les ulcérations, la maladie de Crohn et quelques autres.

Causes des douleurs à l'estomac crampes et leur traitement

Des crampes dans l'estomac, appelées spasmes, surviennent dans le contexte du développement et de l'exacerbation de pathologies du tractus gastro-intestinal.

Une courte contraction des muscles lisses entraîne l'apparition d'une douleur intense qui restreint les mouvements. Il est nécessaire de distinguer deux types de douleurs crampes - organiques et fonctionnelles. Aujourd'hui, nous examinons les causes des spasmes chez les adultes et les enfants, ainsi que les symptômes de maladies possibles dans lesquelles ils apparaissent.

Facteurs causant le spasme

Les crampes dans l'estomac peuvent être sourdes et prolongées. Dans le même temps, on remarque souvent des nausées et des vomissements après avoir mangé, ce qui conduit ensuite à des spasmes musculaires et une personne ne peut pas être en position horizontale. Comme il existe deux types de spasmes, il convient de prendre en compte les raisons de leur développement.

Par exemple, dans une forme fonctionnelle, les caractéristiques individuelles sont importantes. Le plus souvent, les douleurs colorées sont la cause du développement d'un état pathologique de métabolisme ou de névralgie. Les principales causes de la douleur fonctionnelle sont:

  1. Dépression prolongée - Les scientifiques ont longtemps prouvé que le stress sévère et fréquent ainsi que la surcharge nerveuse étaient responsables de troubles gastro-intestinaux.
  2. Névrose.
  3. Intoxication du corps après avoir bu de grandes quantités d'alcool.
  4. Intoxication alimentaire.
  5. L'excès de poids, qui conduit souvent à trop manger et à la prévalence d'une grande quantité de malbouffe dans le régime alimentaire.
  6. Allergie individuelle à certains produits.
  7. Consommation fréquente de café et fumage accompagnant.
  8. Consommation incontrôlée de médicaments non prescrits par un médecin.
Maladies causant des douleurs à l'estomac

Des douleurs organiques provoquant des crampes apparaissent dans le contexte de la progression d'une maladie du tractus gastro-intestinal. Dans ce cas, les raisons sont les suivantes:

  • Inflammation de la membrane muqueuse.
  • Processus ulcératifs de l'estomac.
  • L'érosion.
  • Inflammation de l'ulcère duodénal.

Parmi les symptômes associés, qui provoquent des crampes douloureuses, il convient de noter les suivants:

  1. Nausées et vomissements ultérieurs.
  2. L'augmentation du nombre de gaz dans l'estomac qui inquiète les ballonnements.
  3. L'inflammation de l'ulcère duodénal entraîne une altération des selles - constipation fréquente ou selles liquides.

La douleur apparaît comme une crampe et s’apaise aussi, à chaque nouvelle attaque commençant progressivement. La particularité est que les crampes d'estomac apparaissent moins fréquemment après un repas et le plus souvent sur un estomac vide.

C'est important! Si vous ne connaissez pas la raison pour laquelle vous avez mal au ventre et si la douleur devient spasmodique et grandissante, consultez un médecin. S'il existe des symptômes associés, tels que nausées, vomissements, fièvre, appelez une ambulance et prenez la position qui vous convient le mieux avant leur arrivée.

Gastrite

La gastrite peut se produire même chez un enfant, elle se présente comme une inflammation de la membrane muqueuse, dans laquelle le processus de digestion est perturbé. Les causes les plus courantes de son développement sont les troubles de l’alimentation, la consommation de grandes quantités de malbouffe, les intoxications acides et alcalines et l’utilisation incontrôlée de médicaments.

Gastrite et ses symptômes

De plus, la gastrite chez un enfant ou un adulte peut être provoquée par la présence de la bactérie Helicobacter pylori dans le corps, qui se développe activement dans un environnement gastrique acide. Si la douleur causée par les crampes dans la gastrite est très forte, elle se produira certainement avec les symptômes suivants:

  1. Pendant les spasmes, des nausées et des vomissements graves vont apparaître.
  2. Flatulences fréquentes.
  3. Diminution de l'appétit, après quoi une personne commence à perdre du poids.
  4. Désagréments éructations et odeurs de la bouche.

Le risque de gastrite est que le traitement tardif peut avoir des conséquences graves et même le développement du processus ulcératif. Si, en plus des crampes d'estomac, vous présentez des symptômes, consultez un médecin dès que possible. Si votre estomac est malade après avoir mangé et que vous avez rapidement de la fièvre et des nausées, prenez la position la plus confortable et appelez une ambulance.

Processus ulcératif de l'estomac et du duodénum

Un ulcère est une pathologie qui survient dans le contexte d’une gastrite progressive et qui est assez dangereux car il peut être un provocateur pour la formation de tumeurs. Lors de la détection d'un ulcère, il est nécessaire de commencer le traitement immédiatement et le mieux est à l'hôpital. C’est la douleur causée par les crampes qui est le principal symptôme des ulcères de la membrane muqueuse. Elle immobilise littéralement la personne et se manifeste par l’accompagnement et les caractéristiques de nombreuses autres pathologies des symptômes du tractus gastro-intestinal.

De plus, un ulcère gastrique, caractérisé par une augmentation de la douleur à la crampe, peut se manifester dans le contexte d'une cholélithiase, d'une cholécystite, d'une appendicite. Des processus ulcératifs peuvent également se produire sur la muqueuse duodénale. Cependant, dans ce cas, la pathologie se réfère le plus souvent à la chronique et se caractérise par certains facteurs d'apparition. Cela peut être une lésion infectieuse et un empoisonnement aux acides alcalins.

Lorsque la disposition génétique aux maladies du tractus gastro-intestinal doit être chaque année pour prévenir les ulcères et mener une vie saine. Les statistiques montrent que les enfants chez lesquels l'un des parents a eu un ulcère sont sujets à ces manifestations dans environ 45% des cas.

C'est important! Les brûlures d'estomac, l'amertume et la bosse dans la gorge parlent toujours d'inflammation dans l'estomac. S'ils sont complétés par des vomissements qui n'apportent pas de soulagement, appelez une ambulance dès que possible pour éviter la déshydratation.

Traitement et prévention des douleurs de crampes

Bien sûr, lorsque les premières douleurs sévères et les symptômes désagréables apparaissent, vous devriez consulter un médecin ou appeler une ambulance si la température augmente également. Les médecins recommandent fortement de ne pas prendre d'analgésiques avant l'examen. Cependant, il arrive que la douleur soit si forte que vous ne pouvez plus supporter et que vous ne consultiez pas de médecin bientôt. Dans ce cas, vous pouvez utiliser certains conseils qui vous aideront à réduire les crampes et à soulager temporairement la douleur:

    Traitement de la douleur dans l'estomac

Immédiatement après l'apparition de la douleur aiguë, vous devez boire un verre d'eau tiède et refuser de manger pendant plusieurs heures. Si vous vomissez avec la douleur, les 6 heures suivantes sont contre-indiquées.

  • Après un léger soulagement, vous devriez commencer à adapter votre régime alimentaire et à exclure tout d’abord le régime des pains et des petits pains frais, des fibres grossières, des aliments gras et frits, des aliments en conserve, des épices et du café.
  • Vous devez manger en petites portions et au moins 5 à 6 fois par jour. Dans ce cas, il ne sera pas superflu d'introduire des repas séparés.
  • Vous ne pouvez pas manger de nourriture très froide ou très chaude, car elle irrite les muqueuses de l'œsophage et de l'estomac. Il est préférable de manger à la température ambiante.
  • Du groupe permis pour l'utilisation indépendante d'antispasmodiques peuvent être distingués No-silo et Spazmalgon. Tous les moyens de la médecine traditionnelle doivent être utilisés si vous n’êtes pas allergique aux produits contenus dans les infusions et les décoctions. Parmi les plus communs et non offensants sont les suivants:

    1. Thé à la menthe.
    2. Infusion d'hypericum et d'ortie.

    Nutrition pour les douleurs d'estomac crampes

    Considérez aussi votre routine quotidienne. Il sera important de manger selon le programme - ainsi, la sécrétion d'estomac dans l'estomac augmentera le plus rapidement possible pour un repas. Cela réduira l'effet de l'acide sur la membrane muqueuse. De plus, immédiatement après le repas, vous ne devez pas vous coucher, cela risquerait d'affaiblir le sphincter et de renvoyer le contenu de l'estomac dans l'œsophage.

    Avec des crampes douloureuses, qui se manifestent par des ballonnements après avoir mangé, vous pouvez suspecter une obstruction intestinale. Très souvent, ça passe tout seul, il suffit juste de corriger votre régime alimentaire. Cependant, si l'attaque est prolongée et que la douleur ne s'atténue pas, vous devez immédiatement faire appel à une assistance qualifiée. Cette affection peut être particulièrement dangereuse si vous vomissez avec du sang ou des selles noires.

    Pour toutes les maladies du tractus gastro-intestinal, il est très important de diagnostiquer la pathologie en temps opportun, car cela permettra le traitement le plus efficace. En plus du traitement médicamenteux, on prescrit au patient un régime alimentaire qui doit être suivi pour obtenir le meilleur résultat.

    Premier docteur

    Crampes d'estomac douleurs quoi faire

    La douleur à l'estomac est une douleur au-dessus du nombril, dans le 4ème espace intercostal à gauche, également appelé région épigastrique. Habituellement, une personne qui ressent de fortes douleurs abdominales à la suite de crampes ne peut pas rester debout, car les muscles abdominaux à la suite d'un spasme réduit par réflexe, obligeant le patient à incliner le corps vers l'avant.

    Gastralgie - douleur à l'estomac est un symptôme indiquant des pathologies organiques ou des troubles du travail de cet organe, ainsi que d'autres organes du système digestif. Des crampes abdominales graves ou modérées résultent de contractions des muscles lisses de l'estomac, qui provoquent un spasme aigu. L'intensité de la douleur dépend de la force des contractions. Selon l'étiologie, la nature et l'intensité de la douleur peuvent varier d'un léger inconfort à un choc douloureux, qui nécessite une hospitalisation immédiate.

    Causes de la douleur de crampes

    Toute douleur dans les organes internes signale des pathologies ou des irrégularités dans leur travail. Les causes de douleurs spasmodiques dans l'estomac sont organiques et fonctionnelles.

    Les causes organiques sont diverses pathologies de l'estomac et du tractus gastro-intestinal, qui surviennent le plus souvent chez les personnes âgées (par exemple, un ulcère de l'estomac ou une inflammation de la membrane muqueuse de cet organe).

    Les causes fonctionnelles sont des processus qui ne sont pas directement liés aux dommages à l’estomac et aux organes internes.

    Ceux-ci incluent:

    névralgie, stress, réactions allergiques; intoxication; blessures, ecchymoses de l'abdomen.

    Les douleurs fonctionnelles causées par des crampes d'estomac surviennent le plus souvent chez des personnes relativement jeunes (jusqu'à 40 ans) et sont causées par divers troubles de l'autonomie et des défaillances de l'activité nerveuse.

    Les principales causes de douleur associées aux troubles fonctionnels

    Névralgique
    Les crampes d'estomac surviennent souvent chez les personnes exposées au stress et sont soumises à une tension nerveuse prolongée. Le surmenage fréquent associé à une alimentation irrégulière (en particulier la prédominance de la nourriture sèche, de la restauration rapide, des collations) est considéré par les gastro-entérologues comme l'une des principales causes fonctionnelles des douleurs contractuelles dans l'épigastre.

    Réactions allergiques
    Chez les personnes dont le système immunitaire est sensible, des crampes d'estomac douloureuses surviennent à la suite d'une allergie alimentaire, d'une intolérance à un certain groupe d'aliments et d'une indigestion. La douleur aiguë, accompagnée de crampes, survient souvent après la consommation de produits laitiers en l'absence d'enzymes permettant au corps d'absorber le lactose. La consommation d'aliments allergènes bien connus (cacahuètes, fraises, agrumes, miel) peut également causer des crampes d'estomac et s'accompagner de diarrhée et de vomissements.

    L'intoxication
    Une surdose d’alcool, ainsi que le dépassement de la dose de certains médicaments, provoquent également des douleurs fonctionnelles à l’estomac. La survenue de ce type de douleur indique une intoxication grave du corps, dans laquelle une personne a besoin d'une assistance médicale urgente (lavage gastrique et introduction d'antidotes), sans quoi la mort est possible. L'empoisonnement alimentaire fait également référence à l'intoxication et s'accompagne de vomissements et de diarrhée. L'empoisonnement est le plus souvent causé par la consommation de produits d'origine animale de qualité médiocre (poisson, viande), de confiseries rassis, etc.

    Traumatisme abdominal
    La douleur et les spasmes de la partie supérieure de l'abdomen résultant de blessures dans cette zone (coup de bélier, chute sur l'abdomen) ne doivent pas être négligés. En combinaison avec le soi-disant. abdomen aigu (forte tension des muscles de la paroi abdominale), un spasme abdominal peut indiquer une rupture des organes internes et des saignements nécessitant une hospitalisation immédiate.

    Une caractéristique commune des douleurs fonctionnelles dans l'estomac est qu'elles passent automatiquement après l'élimination d'une cause externe. Un traitement approprié du système nerveux, un lavage gastrique, l'administration d'antihistaminiques en temps voulu, des vomissements et des selles dans 99% des cas entraînent la disparition des douleurs d'estomac fonctionnelles.

    Maladies de l'estomac, provoquant des crampes douloureuses

    Les causes organiques des douleurs à l'estomac spasmodiques sont diverses maladies et lésions de l'organe qui nécessitent un traitement. Les maladies de l'estomac les plus courantes qui causent le syndrome douloureux caractéristique:

    gastrite ulcère peptique

    Les maladies chroniques de l’estomac sont généralement accompagnées de crampes périodiques qui, lorsqu’on prend des médicaments, sont arrêtées jusqu’à la prochaine exacerbation.

    Gastrite

    La gastrite d'étiologies diverses est la cause la plus fréquente de douleurs crampes dans l'épigastre. Il s'agit d'un processus inflammatoire de la muqueuse gastrique, accompagné d'une lourdeur à l'estomac, de brûlures d'estomac, d'éructations acides, de nausées et d'autres symptômes de dyspepsie.

    En gastro-entérologie, il existe de tels types de gastrite:

    auto-immune provoquée par une atrophie de la muqueuse, ce qui réduit l'acidité du suc gastrique; bacille bactérien causé par Helicobacter pylori; fongique et viral (résultant d'une diminution de l'immunité); érosif (à la suite d'une consommation régulière d'alcool, d'aliments épicés, de médicaments); le stress, qui résulte d'une tension nerveuse prolongée; éosinophiles (à la suite de réactions allergiques du tractus gastro-intestinal).

    Très souvent, la gastrite survient dans une forme chronique avec des exacerbations périodiques. Selon le type de maladie, la nature de la douleur peut varier. Par exemple, pour un type de gastrite auto-immune, les douleurs sourdes et sourdes sont caractéristiques et apparaissent immédiatement après un repas, moins souvent après quelques heures. Sur leur fond, on sent une odeur de nourriture mangée avec une odeur caractéristique de pourriture. L'appétit chez ces patients est généralement réduit, parfois il existe une aversion pour certains types de produits (par exemple, la viande, les produits laitiers, les légumineuses, etc.) crampes. Les autres symptômes de cette forme de gastrite sont les suivants: brûlures d'estomac, éructations acides, goût désagréable dans la bouche. Souvent, après avoir mangé, les vomissements se produisent avec du mucus qui a une odeur aigre. Dans le vomi peut être des impuretés de la bile, ayant une couleur jaune-vert. Aussi caractéristique de la soi-disant. "Douleurs affamées", en particulier avec de longs intervalles entre les repas et les boissons.

    Traitement de la gastrite
    Dans les formes aiguës de la maladie, l’estomac est nettoyé en buvant abondamment, ce qui provoque des vomissements. Le premier jour, le patient doit s'abstenir de nourriture, boire beaucoup de liquide chaud (eau non gazeuse et thé, mais pas de café). Ensuite, des plats muqueux liquides et semi-liquides non chauds (céréales, soupes, gelées, gelées) sont progressivement introduits dans l'alimentation. Pour l'élimination des douleurs spasmodiques lors de la gastrite, l'utilisation de sorbants (Smekta, Enterosgel, charbon activé) est recommandée. Des antispasmodiques sont prescrits pour soulager les douleurs aiguës (No-Spa, Spazmolgon, Drotaverin). Dans la gastrite bactérienne, des antibiotiques sont utilisés (Biseptol, Amikacin).

    La nutrition joue un rôle particulier dans la nutrition, qui est désignée par fractions fractionnaires lors de gastrites chroniques - 4 à 5 fois par jour. Il est nécessaire d'exclure les produits qui provoquent une sécrétion active du suc gastrique, ainsi qu'une irritation de la membrane muqueuse. Ceux-ci incluent des cornichons, des marinades, des plats épicés, des plats épicés avec une abondance d'épices. Le son et le pain fraîchement cuit, les céréales contenant des fibres grossières (orge, maïs, orge) sont interdits. Il est nécessaire d’exclure les viandes grasses et tenaces, qui augmentent la formation d’acide chlorhydrique (porc, volaille, gibier). Tous les produits laitiers, à l'exception de la crème sure, sont interdits. Les graisses animales (saindoux, saindoux), ainsi que les œufs au plat et à la coque sont également contre-indiqués.

    Le principe de base de la nutrition dans la gastrite est "schazhenie", c.-à-d. respect des règles de la température minimale, des effets mécaniques et chimiques sur la muqueuse gastrique. Les aliments trop chauds ou froids, les aliments acides, salés, épicés, durs, rêches, difficiles à digérer doivent être exclus!

    Ulcère peptique

    Un ulcère de l'estomac est une autre maladie qui s'accompagne de crampes douloureuses dans l'hypogastre. L'ulcère peptique est une lésion locale de la membrane muqueuse résultant de l'exposition à l'acide chlorhydrique du suc gastrique. La douleur typique augmente généralement après un repas et disparaît après la fin du processus de digestion.

    L’intensité de la douleur peut varier selon le degré de lésion des muqueuses: de l’inconfort grave à la douleur intolérable provoquée par le poignard, soulagée par de puissants analgésiques. Comme la gastrite, la bactérie Helicobacter provoque généralement un ulcère gastrique et le traitement d'un ulcère commence par l'administration d'antibiotiques. Parallèlement, les patients atteints d'un ulcère prennent des antiacides qui suppriment la sécrétion d'acide chlorhydrique. L'acide pantothénique (panthénol, vitamine B5) est prescrit par le médecin pour guérir les muqueuses.

    L’ingestion d’AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) est un autre facteur à l’origine de l’apparition d’un ulcère: aspirine, ibuprofène, indométacine, diclofénac. L'acceptation des anticoagulants, des médicaments à base de potassium et des antihypertenseurs dans le traitement de maladies du système cardiovasculaire entraîne souvent un effet secondaire sous la forme d'un ulcère à l'estomac, en particulier chez les patients de plus de 65 ans. Le stress, les repas irréguliers et irréguliers, les collations, le café sec, l'abus de café fort, les boissons gazeuses et l'alcool sont également des facteurs responsables du développement de l'ulcère peptique.

    Comme dans le cas de la gastrite, l’alimentation pour les ulcères repose sur le principe de l’économie. Le patient est autorisé à manger des soupes muqueuses, de la viande maigre, du porridge effiloché liquide, des œufs à la coque, des compotes et de la gelée. L'alcool est interdit, tous les produits frits et fumés, les produits de boulangerie, les conserves. Les fruits et les légumes irritants pour l'estomac doivent également être retirés de l'alimentation (tomates, radis, chou, agrumes, etc.)

    Pathologies d'autres organes provoquant des crampes abdominales

    Les crampes abdominales, perçues par le patient comme gastriques, peuvent être associées à des maladies d'autres organes du tractus gastro-intestinal, sans toucher directement l'estomac.

    Le plus commun:

    cholécystite - inflammation de la vésicule biliaire; pancréatite - inflammation du pancréas; obstruction intestinale; appendicite.

    Cholécystite

    Cholécystite - inflammation de la vésicule biliaire, accompagnée d'une violation de l'écoulement de la bile.

    La maladie résulte de la formation de calculs et s'accompagne d'une infection de la flore intestinale. Ils provoquent l'apparition d'infections de cholécystite, qui pénètrent dans la vésicule biliaire par l'artère hépatique, de l'intestin ou par la voie lymphatique. Les cas d'invasion parasitaire par les trématodes des vers plats, provoquant une opisthorchiase, ne sont pas rares.

    La cholécystite aiguë se manifeste généralement par des douleurs aiguës des crampes au côté droit de l'abdomen, irradiant vers le côté droit du corps. Des nausées et des vomissements se produisent, la température corporelle augmente, une peau jaune est observée. La péritonite est une complication dangereuse de la maladie.

    Le traitement de l'inflammation de la vésicule biliaire peut être conservateur et comprend:

    antibiotiques ou antimicrobiens pour supprimer la flore intestinale; l'utilisation d'antispasmodiques et de médicaments cholérétiques; un régime spécial qui exclut l'irritation mécanique de la vésicule biliaire.

    Les techniques chirurgicales sont utilisées pour enlever les pierres. Parfois, avec la vésicule biliaire.

    Pancréatite

    Cette inflammation du pancréas, sous forme aiguë ou chronique. Le plus souvent, la pancréatite résulte de l'abus d'alcool (jusqu'à 70% des cas), de la malnutrition, de l'abus de viande grasse, frite et épicée. Parfois, la cause de l'inflammation du pancréas est appelée infection bactérienne à Helicobacter, ainsi que d'autres infections virales et fongiques.

    Les spasmes et les douleurs dans l'hypochondre droit, irradiant parfois vers le bas du dos, sont caractéristiques de la pancréatite. Des douleurs sévères peuvent être ressenties dans la partie supérieure de l'abdomen. Il y a souvent des vomissements avec un mélange de bile. En raison du mauvais écoulement de la bile, de la jaunisse, de la clarification des matières fécales et de l'apparition d'urines foncées peuvent se produire.

    La pancréatite est le plus souvent diagnostiquée avec l'apparition d'une douleur épigastrique à l'étroit en l'absence de pathologies de l'estomac. Ce désordre organique peut être aigu et chronique.

    La pancréatite aiguë est traitée par une abstinence stricte de tout aliment pendant 2-3 jours. Ensuite, un régime est prescrit avec un contrôle strict de la consommation de graisses et de glucides. La consommation d'alcool est strictement interdite. Pour améliorer la digestion, des enzymes pancréatiques (enzymes) sont prescrites et doivent être prises immédiatement avant un repas: pancréatine, Mezim, Festal, Panzinorm Forte et autres médicaments.

    Le principe de base du traitement du stade chronique est le respect des restrictions alimentaires. Plus le patient y adhère strictement, moins il a d'aggravation.

    Obstruction intestinale

    L'obstruction intestinale est une pathologie grave pouvant être causée par divers facteurs: invasion helminthique, tumeur, accumulation de fibres ou torsion des anses (invagination). Un tableau clinique commun de l’obstruction intestinale est la rétention des selles et l’impossibilité d’épuiser les gaz, de distension abdominale (parfois avec asymétrie), de douleurs et de spasmes graves. Il y a souvent des vomissements avec un contenu intestinal, de la bile. Les vomissements ont généralement une odeur putride caractéristique.

    Un type d'obstruction particulièrement dangereux est l'invagination, dans laquelle une partie de l'intestin pénètre dans la lumière d'une autre. Jusqu'à 90% des cas de cette forme d'obstruction surviennent chez des enfants âgés de 4 à 9 mois. La cause de l’invagination est une violation de la motilité intestinale (en particulier, la forte mobilité du gros intestin due aux particularités du développement du corps de l’enfant). Les principaux symptômes sont un comportement agité, des pleurs. Les attaques de douleur abdominale viennent soudainement, passent également. Avec ceci:

    L'enfant appuie les jambes sur l'estomac en raison d'une douleur intense. Le dégagement de gaz et de selles est retardé dans les heures qui suivent l'attaque. L'enfant vomit plusieurs fois, mais les vomissements apportent un soulagement. La température monte à 39 ° C Sur le ventre peut apparaître une éducation oblongue bien définie. Quand un tabouret apparaît, le tabouret contient du sang et ressemble à de la gelée à la framboise.

    Si ces symptômes apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin, car en l'absence de soins médicaux, une obstruction peut entraîner une grave intoxication du corps par des matières fécales, une rupture de l'intestin et d'autres conséquences potentiellement mortelles. L'obstruction intestinale est généralement éliminée par la chirurgie.

    Appendicite

    L'appendicite (inflammation de l'appendice, processus vermiforme du caecum) est une maladie de la cavité abdominale fréquemment diagnostiquée, qui est due à divers facteurs.

    Le premier signe de cette maladie est une douleur épigastrique, ainsi qu'une douleur sans localisation caractéristique (sur tout l'abdomen), qui passe progressivement dans la région iliaque. Il y a un manque d'appétit, après l'apparition de la douleur apparaît des nausées et des vomissements. La température atteint des valeurs subfébriles (37-38 ° C). Les enfants peuvent éprouver une rétention urinaire.

    Le traitement de l'appendicite aiguë implique le plus souvent une intervention chirurgicale - appendicectomie - élimination de l'appendice. Le traitement conservateur par administration intraveineuse d'antibiotiques est moins utilisé.

    Premiers secours en cas de douleurs abdominales

    Toute gêne dans l'estomac apparaît toujours à la suite de troubles fonctionnels dans l'organe. Pour l'aider à faire face aux conséquences de la malnutrition, il est nécessaire d'exclure les aliments gras, les aliments frits, les pâtisseries fraîches et le pain blanc, les boissons alcoolisées et le café fort. Il est également nécessaire de limiter les épices et le sel, qui irritent la membrane muqueuse.

    Que faire en cas de douleur abdominale grave?

    Il est nécessaire d’assurer la paix au patient, de s’allonger dans une position confortable (sur le dos, sur le côté). Interrogez le patient pour déterminer la cause possible de la douleur (par exemple, une personne peut souffrir d'un ulcère gastrique chronique, d'une gastrite). En cas de syndrome douloureux sévère, administrer un antispasmodique (No-Spa, Drotaverin). En cas de perte de conscience, il est nécessaire de coucher le patient de côté pour éviter que les vomissures ne pénètrent dans les voies respiratoires. En l'absence de pouls et de respiration, procéder à une ventilation mécanique et à un massage cardiaque. Appelle une ambulance.

    Quoi ne pas faire avec une douleur abdominale sévère?

    laisser une personne sans surveillance; donner des analgésiques (aspirine et autres substances acides); donner à une personne à boire et à manger; mettre un lavement; donner des laxatifs; mettre une bouteille d'eau chaude sur son ventre.

    Pour prévenir les douleurs gastriques, il est recommandé de suivre un régime alimentaire sain comprenant une quantité suffisante de fibres naturelles (légumes, fruits, céréales). Il est préférable de renoncer à l'alcool et au tabac, de surveiller son poids, de ne pas abuser des bonbons, des confiseries, des boissons gazeuses, des chips et autres produits dits. la malbouffe. Il est préférable d’éliminer complètement la restauration rapide, car L'abondance de gras trans dans les hamburgers, les saucisses et les hot dogs ne conduit pas seulement à une digestion altérée. Les acides gras trans causent de graves dommages à l'organisme, provoquant un blocage des vaisseaux sanguins, l'apparition de plaques athérosclérotiques, qui sont à l'origine des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux chez les personnes âgées et les personnes âgées.

    Remèdes populaires pour douleurs à l'estomac

    Les maladies chroniques du tractus gastro-intestinal, accompagnées de crampes périodiques, peuvent être traitées avec des remèdes populaires. Souvent avec des problèmes d'estomac, utilisez:

    graines de lin - la décoction de graines possède d'excellentes propriétés enveloppantes qui sont bonnes pour la gastrite et l'ulcère peptique (1 cuillère à soupe de graines pour 1 tasse d'eau bouillante est prise pour la décoction, prise 3-4 fois par jour avant les repas); cumin ou aneth - aide bien avec les coliques (1 cuillère à soupe de matière sèche brassée avec un verre d'eau bouillante, prise indépendamment de la nourriture en cas de douleur) le sirop de pissenlit normalise l'acidité nourriture).

    Une bonne douleur soulage le réchauffeur chaud, qui devrait être appliqué à l'abdomen dans la région de la douleur.

    Un coussin chauffant chaud est strictement interdit en cas d'apparition de douleurs crampes aiguës, coupantes et tranchantes. En cas d’autres symptômes dangereux (fièvre, diarrhée, vomissements), il est également nécessaire d’abandonner le coussin chauffant et d’appeler un médecin.

    Quand dois-je appeler une ambulance?

    Si vous ressentez des crampes abdominales accompagnées d’un certain nombre de symptômes dangereux, appelez immédiatement un médecin. Ces symptômes incluent:

    la température monte à 39 ° C et plus avec la diarrhée (en particulier avec des saignements dans les selles) - cela peut être de la dysenterie; «Abdomen aigu», dans lequel les muscles abdominaux sont douloureusement tendus et difficiles à toucher - cela peut être le signe d'une rupture de l'intestin ou d'une perforation de la paroi de l'estomac résultant de blessures, de saignements internes et d'autres phénomènes dangereux; des ballonnements graves accompagnés de constipation et de vomissements sont des signes d'obstruction intestinale; Une douleur insupportable au poignard dans l'abdomen et une perte de conscience sont des signes de perforation de la paroi de l'estomac.

    Aucune douleur dans la région abdominale ne doit être négligée. Les hommes et les femmes doivent surveiller le fonctionnement du tractus gastro-intestinal afin de détecter le début du développement de diverses maladies et troubles dans le temps.

    Vous semble-t-il toujours difficile de guérir l'estomac et les intestins?

    À en juger par le fait que vous lisez ces lignes, la victoire dans la lutte contre les maladies du tube digestif n’est pas de votre côté...

    Et avez-vous déjà pensé à la chirurgie? Cela se comprend car l’estomac est un organe très important et son bon fonctionnement est un gage de santé et de bien-être. Douleurs abdominales fréquentes, brûlures d'estomac, ballonnements, éructations, nausées, altération des selles... Tous ces symptômes vous sont familiers.

    Mais peut-être est-il plus correct de ne pas traiter l’effet, mais la cause? Voici l'histoire de Galina Savina, sur la façon dont elle s'est débarrassée de tous ces symptômes désagréables... Lisez l'article >>>

    1 étiologie du phénomène

    Les crampes dans l'estomac s'appellent des spasmes, leurs causes peuvent être organiques et fonctionnelles. Les causes organiques sont le plus souvent chez les personnes âgées ou souffrant de maladies du tractus gastro-intestinal, les jeunes souffrent de douleur fonctionnelle lorsque les processus métaboliques sont perturbés.

    Certains spasmes peuvent être si graves qu’une personne ne peut pas rester debout. Les causes peuvent être les névroses, la malnutrition, l'alcool ou l'intoxication alimentaire, la dépression, le tabagisme, le surpoids, le café, les médicaments, les allergies, les blessures. Causes d'origine organique - une inflammation du duodénum, ​​un ulcère, une érosion ou une inflammation de la muqueuse gastrique.

    2 Gastrite - mucite

    Les crampes douloureuses sont l’un des symptômes de la gastrite, elles peuvent être provoquées par des médicaments, la malnutrition, des troubles nerveux, une infection à Helicobacter, un acide ou un alcali. Parfois, il provoque une personne qui plie et respire à peine, alors qu'il peut y avoir des éructations, une flatulence accrue, une perte d'appétit, ce qui conduit très rapidement à une perte de poids. Si la gastrite n'est pas traitée à temps, elle peut provoquer une ulcération de la membrane muqueuse.

    3 ulcère gastrique

    En cas d'ulcère de l'estomac, l'intensité de la douleur peut varier - d'une douleur insupportable à une coupure aiguë insupportable, qui est difficile à prendre pour les analgésiques puissants. Comme l’ulcère, comme la gastrite, provoque Helicobacter, le traitement doit donc nécessairement reposer sur la prise d’antibiotiques. Un ulcère peptique peut déclencher un traitement médicamenteux - aspirine, diclofénac, médicaments destinés au traitement de maladies du système cardiovasculaire. En outre, les raisons peuvent être des collations au lieu d'une bonne nutrition, du café fort, du stress, de l'alcool, des boissons sucrées gazeuses.

    4 autres pathologies

    Les maux d'estomac peuvent également être dus à des maladies d'autres organes. Dans certains cas, ces maladies ne sont pas liées aux organes du tractus gastro-intestinal, mais les patients ressentent un inconfort comme une douleur à l'estomac. Il peut s'agir d'une cholécystite - un processus inflammatoire de la vésicule biliaire, d'une pancréatite - d'une inflammation du pancréas, d'une appendicite ou d'une obstruction intestinale.

    Comment déterminer la maladie par la nature des spasmes:

    Quand un ulcère attaque ne se manifeste presque jamais à jeun, la douleur survient généralement après avoir mangé quelque part dans l'heure, une fois la nourriture digérée, la douleur cesse. Le pylorospasme survient le plus souvent chez les personnes dont le système nerveux est fortement secoué. Dans cette maladie, la douleur survient après avoir mangé, elle s'accompagne de vomissements. Une fois les intestins vides, l'état de santé est normalisé. Si la douleur est administrée dans le dos ou sous la côte droite, il s'agit probablement d'une pancréatite. La cholécystite se manifeste par des spasmes après les aliments sucrés, ainsi que par des acides gras, salés ou fumés. Lorsque les douleurs de la gastrite s'accompagnent de vomissements, d'éructations au goût acidulé et d'une perte de poids importante. L’obstruction intestinale peut être provoquée par des processus tumoraux, la constipation, une invasion helminthique, une augmentation de la quantité de fibres ou un volvulus intestinal. Dans ce cas, le patient ne peut pas être vidé, il a des ballonnements, des crampes dans l'estomac et les intestins, des vomissements sévères avec le contenu intestinal et la bile. L'érosion de l'estomac est accompagnée de longues crampes, qui risquent davantage d'être perturbées la nuit, avec une forme chronique, des saignements peuvent survenir.

    5 spasmes et diarrhée

    Si, en plus des douleurs et des spasmes, le patient s'inquiète de la diarrhée, il existe peut-être une infection du corps, appelée gastro-entérite infectieuse ou grippe intestinale. Les agents responsables de cette maladie peuvent être les virus suivants:

    norovirus, adénovirus, calicivirus, rotavirus, coronavirus, astrovirus.

    En plus de la diarrhée, des nausées et des vomissements, de la fièvre peut survenir. Le virus pénètre dans le tractus gastro-intestinal, le transport et le processus d'absorption des aliments sont violés.

    La maladie est transmise par voie orale-fécale, l'infection se produisant généralement en grands groupes. La durée de la maladie ne dépasse pas 10 jours, pour clarifier le diagnostic, il est nécessaire de passer les matières fécales pour analyse.

    La dysenterie est également une maladie infectieuse causée par Shigella. Dans la dysenterie, on observe également des diarrhées et des spasmes, une pâleur de la peau, des selles de sang dans les masses fécales, de la fièvre et le besoin pressant de déféquer peuvent être faux.

    Korotov S.V.: «Je ne peux recommander qu'un seul remède pour le traitement rapide de l'ulcère et de la gastrite, qui est maintenant recommandé par le ministère de la Santé...» Lire les commentaires >>

    6 Premiers secours

    Si les symptômes douloureux se produisent régulièrement chez une personne, il est alors nécessaire de consulter un médecin. Si, pour des raisons de poids, vous ne pouvez pas encore consulter un médecin, alors, pour soulager la douleur et l’état général, vous pouvez suggérer ce qui suit:

    Dès que vous ressentez une douleur, buvez un verre d'eau claire et chaude et ne mangez pas pendant 2-3 heures. Si vous vomissez, évitez de manger dans les 6 heures qui suivent. Une fois la douleur atténuée, il est nécessaire d’exclure le pain frais, les aliments à base de fibres grossières, les plats et les épices épicés, le café et le thé fort, les aliments gras, les aliments frits et les viandes fumées. Il est nécessaire de manger de petites portions, mais il est souvent préférable de se limiter aux aliments faibles en gras et légers. Ne mangez pas d'aliments froids ou chauds. La nuit, il est préférable de boire du lait chaud, faible en gras.

    Avec de fortes attaques coliques, vous pouvez boire des médicaments antispasmodiques - No-shpa, Spasmalogon, chlorhydrate de drotavérine. Vous pouvez utiliser des méthodes traditionnelles pour soulager la douleur à l'estomac. Par exemple, préparez du thé à partir de feuilles de menthe, faites infuser de l’ortie et du millepertuis. Parfois, aide à masser la région épigastrique.

    Important: si la douleur ne cesse pas, a une nature diffuse et que l'on observe des ballonnements, il peut s'agir d'une obstruction intestinale, s'il y a du sang dans les selles du patient, il peut s'agir d'une dysenterie. Si la douleur dure plusieurs jours et n'est pas soulagée par les analgésiques, si des vomissements se produisent dans le sang, si les fèces deviennent noires, si les douleurs gênent l'enfant ou la personne âgée, vous devriez immédiatement consulter un médecin!

    Avec un traitement en temps opportun, le pronostic de la plupart des maladies provoquant des crampes dans l'estomac est favorable. Les patients devront suivre un régime et un régime correct, en suivant toutes les recommandations, la santé reviendra rapidement à la normale. Si la maladie n'est pas traitée, il peut y avoir une complication sous la forme d'une atrophie des parois gastriques, pouvant provoquer une oncologie de l'estomac.

    Comment guérir la gastrite? Ne vous empoisonnez pas avec des pilules! Il existe une méthode sécuritaire pour la maison...

    Douleur dans l'estomac caractère paroxystique - une raison fréquente de consulter un gastro-entérologue. Ils apparaissent chez des patients de tous âges, caractérisés non seulement par l'apparition de spasmes, mais également par d'autres symptômes négatifs. Les crampes dans l'estomac peuvent durer plusieurs minutes et peuvent durer plusieurs heures; dans la plupart des cas, elles apparaissent sur un estomac vide.

    Comment fonctionne la douleur à l'estomac crampes

    Crampes La douleur se produit à la suite de l'obstruction de l'organe creux, qui est l'estomac. Cette douleur paroxystique est parfois appelée colique. Les crises de douleur peuvent alterner avec des intervalles indolores de durée et d'intensité variables. La nature de la douleur ne dépend pas de la position de la personne.

    La gastrite et les ulcères peuvent causer des crampes douloureuses.

    Il existe plusieurs types de crampes d'estomac:

    total (commun) - accompagne la maladie du système nerveux, se produit rarement; régional (partiel) - se manifeste sous la forme d'un spasme d'une partie distincte des muscles gastriques, par exemple dans un demi-estomac biliaire apparu après la guérison d'un ulcère, d'une cicatrice tuberculeuse et de gomme; limité - diagnostiqué avec un trouble de l'activité nerveuse supérieure, ainsi qu'après l'introduction de la morphine, le tabagisme systématique, les violations du régime de travail et de repos.

    En outre, ressentir une lourdeur dans l'estomac, des ballonnements, une sensation de plénitude, des nausées, un inconfort sous la cuillère.

    Causes possibles

    Les maladies du système digestif provoquent l'apparition de coliques dans l'estomac. Il y a des désordres organiques et fonctionnels du corps. Pathologies gastro-intestinales provoquant des spasmes:

    gastrite; lésions ulcéreuses de la muqueuse gastrique; la colite; obstruction intestinale.

    Autres causes fonctionnelles des douleurs d'estomac crampes:

    effets secondaires des médicaments; intoxication associée à des toxines alimentaires ou à l'abus d'alcool; troubles de l'alimentation; fumer; névrose, situations stressantes; dépendance au café, réactions allergiques aux produits ou à d'autres facteurs provoquants, lésions de l'estomac et des intestins.

    Quelles pathologies indiquent des crampes d'estomac

    La nature des spasmes est différente dans chaque cas, car elle dépend de l'évolution de la maladie et des caractéristiques individuelles du patient.

    Lors du changement de pose, la douleur ne disparaît pas.

    Ulcère gastrique - sur un estomac vide, les crises n'apparaissent presque pas, se produisent plus souvent après avoir mangé, après une demi-heure ou une heure, disparaissent avec la fin de la digestion des aliments. Pilorospasme - survient chez les patients dont le système nerveux est affaibli, caractérisés par des vomissements et l'apparition d'un symptôme douloureux après avoir mangé, après avoir vidé l'estomac, les spasmes et la douleur ne sont pas ressentis; Pancréatite - la douleur lors d'un spasme irradie vers l'hypochondre droit ou le bas du dos; Dyskinésie de la vésicule biliaire, cholécystite - apparition de spasmes douloureux dans la région épigastrique après des erreurs d’alimentation (aliments fumés, salés, gras, trop sucrés); Gastrite - Les crampes sévères s'accompagnent d'une perte de poids, de vomissements et de éructations acides. Obstruction intestinale aiguë - peut être causée par une tumeur, une invasion helminthique, un conglomérat fécal après la constipation, une accumulation de fibres, une torsion des anses. Manifesté par l’impossibilité de dégager des gaz et des matières fécales, des ballonnements, des spasmes douloureux de l’estomac et des intestins, des vomissements importants de la bile et du contenu de l’intestin, acquérant une odeur putride. Erosion de la muqueuse gastrique - caractérisée par de puissants spasmes prolongés et régulièrement apparents. Des douleurs apparaissent la nuit, des saignements peuvent les rejoindre, ce qui indique une aggravation du processus et sa transition vers une forme chronique.

    Crampes et diarrhée

    L'adhérence de la diarrhée à la colique gastrique indique qu'une infection virale appelée «grippe intestinale» ou gastro-entérite infectieuse a pénétré dans le corps. Ses agents pathogènes:

    adénovirus; rotavirus; l'astrovirus; coronavirus; calicivirus; Norovirus.

    En outre, des symptômes tels qu'une fièvre supérieure à 37,5⁰, des nausées et des vomissements et une faiblesse générale peuvent survenir. Les virus sont introduits dans les cellules de l'estomac et des intestins, perturbant les processus de transport et d'absorption des aliments.

    Si la douleur ne disparaît pas dans les 2-3 jours, consultez un gastroentérologue.

    La gastro-entérite virale est transmise par voie fécale-orale. Le plus souvent, des adultes et des enfants en sont atteints, passant une partie de leur temps en grands groupes. La maladie ne dure pas plus de 10 jours. Un diagnostic précis est réalisé en analysant les matières fécales du patient et en observant la nature de la diarrhée.

    La dysenterie, une maladie infectieuse causée par Shigella, peut être une autre cause de diarrhée causée par des crampes abdominales. Dans ce cas, les symptômes suivants seront également ressentis:

    peau pâle; l'hyperthermie; fausse envie de déféquer; l'apparition dans les masses fécales de traînées de sang.

    Aide avec des crampes d'estomac

    Tout inconfort, s'il est accompagné de douleur et noté régulièrement, et non occasionnellement, nécessite un examen attentif. Dans la plupart des cas, selon les résultats de l’enquête, il n’ya pas lieu de s’inquiéter, et une légère correction du régime alimentaire et le respect des recommandations du médecin suffisent à rétablir l’ancien état de santé.

    S'il n'est pas possible de consulter un médecin dans un proche avenir, pour soulager la douleur paroxystique, vous devez boire un verre d'eau à la température ambiante ou un autre liquide neutre. Il est conseillé de ne pas manger pendant 3-4 heures, et en cas de vomissement, l'abstinence de nourriture dure jusqu'à 6 heures. Après la cessation des crampes, il est recommandé de limiter les aliments suivants dans votre alimentation:

    les repas contenant des fibres grossières; pain fraîchement cuit; épices, plats épicés; graisses animales réfractaires; café fort ou thé; produits gras, frits, fumés.

    Veillez à respecter le régime alimentaire, vous devez manger souvent, mais en petites portions, en consommant des aliments légers et non gras. Il n'est pas recommandé de manger des aliments trop froids ou trop chauds. La nuit, vous pouvez boire un verre de lait tiède ou faible en gras.

    Les médicaments antispasmodiques peuvent aider à réduire l’intensité des coliques gastriques: No-Spa, chlorhydrate de Drotaverine, Spasmalgon. Iberogast détend sélectivement les muscles du bas et du corps de l'estomac et tonifie les muscles de son fond, ce qui aide à évacuer rapidement le morceau de nourriture dans le duodénum. Peut-être l'utilisation de méthodes folkloriques:

    Thé à la menthe; Solution de jus de Motherwort; Infusion d'un mélange d'ortie, d'hypericum, de fleurs de reine des prés.

    Dans les cas occasionnels de douleur spasmodique à l'estomac, aide à masser la région épigastrique.

    La raison de l'hospitalisation urgente et du pronostic de la maladie

    Dans le cas d'un «abdomen aigu» qui menace la vie du patient, le pronostic de la situation dépend de la rapidité avec laquelle le patient est conduit à l'hôpital. L'hospitalisation est nécessaire pour les symptômes suivants:

    La douleur des crampes change de caractère et devient diffuse et permanente - suspicion d'obstruction intestinale; Un mélange de sang apparaît dans les selles - suspicion de dysenterie; La douleur dure plusieurs jours, augmente constamment et n'est pas arrêtée par les antispasmodiques; Les vomissements apparaissent avec un mélange de sang semblable au marc de café; Les matières fécales acquièrent une couleur noire ("méléna"), ce qui indique un saignement gastrique ou intestinal; Coliques accompagnées de fortes douleurs nocturnes, à partir desquelles le patient se réveille; Des douleurs de nature paroxystique apparaissent chez un enfant, une personne âgée ou un patient ayant des antécédents de maladies chroniques; Symptômes de coliques dans l'estomac associés à des vertiges, à l'apparition de délire, à un pouls rapide; Après un traumatisme abdominal, des crampes d'estomac apparaissent périodiquement. La patiente présente des signes de déshydratation: la peau est sèche et non élastique, le nez est tranchant, les yeux sont creux, l’urine est sombre et pas assez.

    Dans la plupart des cas de douleur paroxystique à l'estomac, le pronostic est favorable. Avec le régime et le régime, la santé de ces patients revient rapidement à la normale. Les maladies mal diagnostiquées et traitées de l'estomac et des intestins peuvent affecter l'état des cheveux, des ongles, de la peau et des dents.

    Les conséquences des spasmes gastriques peuvent être l'apparition d'une érosion de l'estomac, d'une atrophie des parois gastriques, d'ulcères et d'un cancer de l'estomac et des intestins. Pour exclure la possibilité de développer des pathologies graves, il est nécessaire de les examiner à temps et de les traiter même au stade initial.