Principal / L'intestin

Comment le pancréas fait mal: nature de la douleur et symptômes de la maladie

L'intestin

Les changements négatifs dans le fonctionnement du pancréas affectent le travail de tout l'organisme. Le pancréas réagit de manière aiguë aux processus inflammatoires et destructeurs. Les symptômes de la pancréatite aiguë sont des pathologies typiques de la maladie pancréatique. La pancréatite est la maladie la plus courante du pancréas. Cette maladie est non infectieuse. Elle se caractérise par une inflammation du tissu glandulaire et un œdème, une carie et la mort du tissu glandulaire. Le fonctionnement de la glande est altéré et sa structure anatomique est détruite. La situation peut s'aggraver jusqu'à la formation de la suppuration bactérienne, l'apparition de kystes et la présence de saignements.

Cependant, de nombreuses maladies présentent des symptômes très similaires et seul un médecin qualifié peut établir un diagnostic précis en s’appuyant sur des tests de laboratoire.

Pancréatite aiguë: symptômes

Le pancréas est l'un des composants du système digestif. Il remplit une double fonction:

  1. Il produit des enzymes qui décomposent les graisses, les protéines et les glucides et surveille ainsi les processus de digestion.
  2. Le fer synthétise l'insuline et le glucagon, assurant ainsi la stabilité du système interne du corps; régule le métabolisme des protéines, des glucides et des graisses.

Douleur pancréatique

Une indication importante de la présence d'une pancréatite est la douleur. Cela peut varier en fonction du volume de dommages causés au corps. Dans le pire des cas, des feuilles de péritoine peuvent être impliquées dans le processus d'inflammation. À la palpation du pancréas, la manifestation de la douleur sera plus intense à la libération que sous pression.

Lorsque l'œdème étire les capsules du pancréas, les terminaisons nerveuses sont comprimées et les canaux sont remplis de produits de sécrétion, ce qui provoque la douleur caractéristique.

Pendant longtemps, il existe un décalage entre la douleur de forte intensité et le fait que les muscles de la paroi abdominale antérieure ne produisent pas de tension protectrice. La palpation de l'abdomen est douce.

La localisation de la douleur à différents endroits - à gauche, à droite ou au centre de la partie supérieure de l'abdomen s'explique par l'emplacement de la lésion dans l'une des parties de la glande - la queue, la tête ou le corps.

La propagation de la douleur dans la région du dos en raison de l'emplacement de la glande elle-même et des caractéristiques de l'excitation du corps.

Habituellement, la douleur ne correspond pas à manger. Il a un caractère permanent et durable. La douleur augmente avec l'augmentation des changements pathologiques dans la glande. Une manifestation très rare de la douleur est sa localisation dans l'espace rétrosternal ou région du cœur avec une extension de la clavicule. Dans ce cas, il est très important de séparer la douleur du pancréas de la douleur cardiaque.

Au cours de la nécrose pancréatique, la douleur peut provoquer un état de choc pouvant entraîner la mort du patient.

Symptômes dyspeptiques

La pancréatite est accompagnée de dyspepsie - nausées, troubles de l'appétit, vomissements et selles instables. La dyspepsie survient généralement au stade initial de la maladie en raison d'une violation du régime alimentaire (consommation de gras, de produits finis, de tomates, d'alcool et de miel). Nous pouvons citer un cas fréquent qui est devenu un classique - l’utilisation de la vodka, une collation de tomates et une côtelette froide. Parfois, le processus pathologique peut être déclenché par des médicaments. Par exemple, prendre des antibiotiques, de l’acide valpurgique, des cytostatiques, des nitrofuranes, des sulfamides, etc.

  • Nausées et vomissements. Le premier précède le second, qui est directement lié à l'irritabilité du nerf vague, qui innerve la glande. Les vomissements surviennent dans la plupart des cas et n'apportent aucun soulagement. L'apparition d'émétique en raison d'un processus d'intoxication. Au début, le vomi contient de la nourriture, puis le contenu interne du duodénum peut être présent dans le vomi. La fréquence des vomissements et des volumes de vomissements entraînent une déshydratation du corps avec perte d'eau et d'électrolytes. Une perte importante de sel entraîne une déshydratation hyposomatique.
  • Déshydratation. La déshydratation varie en degrés. Le premier degré est la perte de 3% du poids du patient. Le patient s'inquiète d'une faible soif, les muqueuses sont encore humides. La soif est faiblement exprimée, elle est remplacée par un essoufflement et une respiration rapide. La deuxième étape est la perte de 9% de la masse du patient. Soif sèche muqueuse prononcée. Chute d'élasticité de la peau. Les perturbations du système circulatoire entraînent un pouls et un rythme cardiaque rapides. Le volume de la miction diminue. L'urine s'assombrit. Le troisième degré est la perte de 90% du poids corporel. Le patient est inhibé et somnolent. La pression artérielle a baissé. Mucous et peau sèche. Le rythme cardiaque est perturbé. Parole confuse et conscience.
  • Chaise instable. La constipation est remplacée par la diarrhée et vice versa. Le stade initial de la maladie se manifeste par des ballonnements dans le ventre et les selles du patient. Cela est dû au fait que les acides biliaires et les enzymes pancréatiques ne pénètrent pas suffisamment dans l'intestin. Après quelques jours de constipation, les selles peuvent être liquides.

Changements de peau

La pancréatite se manifeste sur la peau par une pâleur ou un jaunissement, due aux canaux biliaires qui sont gonflés. Une cyanose du triangle nasolabial et des doigts peut survenir. De telles taches bleuâtres peuvent apparaître sur la peau de l'abdomen - généralement du nombril à droite.

Douleur pancréatique: symptômes

Le médecin ne peut généralement déterminer que si vous appuyez ses doigts sur l'abdomen du patient.

Les symptômes suivants sont distingués:

  • Mayo-Robson - douleur avec pression dans l'angle costal-vertébral gauche.
  • Dudkevich - palpation douloureuse avec pression interne et oblique vers le haut. Point d'impact - 2 cm sous le nombril.
  • Chukhrienko - se manifeste lorsque vous appuyez sur le bord de la paume dans la zone de la partie supérieure de l'abdomen. Le pressage se fait par saccades.
  • Shchetkina-Blumberg - lors de l'examen de l'abdomen, la douleur augmente avec les mouvements du corps après une pression. Ce qui est très typique de la péritonite.

Signes de laboratoire

L'inflammation et la destruction du pancréas modifient les analyses cliniques et biochimiques de l'urine et du sang.

CBC

Lorsque l'inflammation augmente, la vitesse de sédimentation des érythrocytes augmente et une leucocytose significative se manifeste. La destruction et la présence d’une infection purulente se traduisent par une augmentation du nombre de segments et de leucocytes. En raison de la déshydratation, la valeur de l'hématocrite est augmentée (hommes:> 54%, femmes:> 47%). Le niveau de glucose augmente - de plus de 5,5 mmol / l.

Test sanguin biochimique

Dans les études de sang, la biochimie surveille souvent le taux d'amylase qui, au cours des 12 premières heures, dépasse 125 U / L. L'apparition d'une nécrose provoque la dégradation de l'amylase. L'augmentation de la lipase, de la trypsine et du niveau d'inhibiteurs d'enzymes est très révélatrice de la maladie. Au cours des deux premiers jours, l'augmentation de l'élastase dans le sang est très spécifique.

Mais tous les laboratoires ne peuvent pas détecter cette enzyme. L'augmentation des normes d'ALAT, LDH et ASAT parle de dégradation cellulaire. À partir de la jaunisse, le nombre de bilirubine totale et indirecte augmente. La réduction de la présence de chlorures, de magnésium et de calcium indique un changement dans l'équilibre acido-basique de l'organisme - l'acidose.

Changements dans l'urine

La densité relative augmente, les protéines, les leucocytes et les globules rouges apparaissent. La cause du changement est une déshydratation ou des lésions rénales avec des toxines. La diastase urinaire dépasse 100 U alors que la norme est de 64 U. La violation du métabolisme des protéines et des glucides est l’apparition dans l’urine de corps sucrés et cétoniques.

Symptômes d'autres maladies du pancréas

En plus de la pancréatite aiguë, d'autres maladies affectent le pancréas. Dans ces cas, les symptômes dépendent du stade de développement de la pathologie.

La plupart des maladies du pancréas ont des symptômes caractéristiques - douleur, dyspepsie. Les caractéristiques se manifestent par des symptômes et un diagnostic spécifiques.

  • Cancer du pancréas. La nature de la douleur peut être épisodique ou permanente. Cela dépend de l'emplacement de la tumeur et du stade de la maladie.
  • Fibrose kystique. Il y a des contractions douloureuses dans l'intestin.
  • Kyste pancréatique. Lorsque le kyste est petit, la douleur est sourde et inconstante, faiblement exprimée ou non ressentie. La douleur prononcée provient d'un kyste de taille considérable, qui serre les conduits, les troncs nerveux et étire les capsules de l'organe. Avec la défaite de la tête - douleur dans la partie droite de l'épigrae, avec l'apparition de processus dans la partie de la queue - douleur dans la partie gauche.
  • La pancréatite est chronique. Si le processus n'est pas aggravé, le syndrome douloureux ne se manifeste pas. Au cours de l'exacerbation, une douleur aiguë ou sourde dans la région épigastrique est ressentie avec une extension à la région lombaire. Ou bien il y a des douleurs de bardeaux d'intensité variable.
  • Dans le diabète, le premier type de douleur est absent.
  • Pancréatonécrose. Douleur intense et intense dans le haut de l'abdomen ou derrière le sternum, irradiant vers la clavicule ou le dos. Le pic de douleur peut causer un choc, ce qui peut entraîner une perte de conscience.

Symptômes dyspeptiques

  • Cancer du pancréas. Au stade initial de la maladie en violation du régime alimentaire occasionnellement des nausées, des selles graisseuses instables et une diminution de l'appétit. Il y a des pertes de masse corporelle. L'estomac est gonflé caractéristique. Le stade tardif de la maladie est accompagné de vomissements fréquents et d’une diarrhée abondante.
  • Fibrose kystique. La présence de selles grasses fréquentes avec des volumes plusieurs fois supérieurs à la normale. Appétit réduit, flatulences.
  • Kyste pancréatique. L'abdomen est gonflé, la maigreur et des selles rapides se produisent lorsque la tête d'un organe est atteinte. La pathologie du corps et de la queue se traduit par des selles décolorées, la constipation, des nausées épisodiques.
  • La pancréatite est chronique. La chaise est instable - les constipations sont remplacées par la diarrhée. En violation du régime alimentaire - selles grasses fréquentes. Nausées persistantes, vomissements, dus à la nourriture ou à la bile.
  • Diabète sucré du premier type. Poids grandement réduit. Faiblesse et sensation de faim à l'état hypoglycémique. Si le patient a l'acidocétose, la condition est caractérisée par des nausées et des vomissements.
  • Pancréatonécrose. L'estomac est gonflé, les selles sont retardées.

Caractéristiques spécifiques

  • Cancer du pancréas. Jaunisse, pâleur. Le stade avancé se traduit par un épuisement extrême du corps.
  • Fibrose kystique. Les cristaux de sel se déposent sur la peau, la faiblesse, la sécheresse de la bouche.
  • Kyste pancréatique. De grandes formations peuvent être ressenties à travers la paroi abdominale. La suppuration des kystes se caractérise par des douleurs abdominales et une forte fièvre.
  • La pancréatite est chronique. L'utilisation de marinades, ainsi que d'aliments gras, fumés et frits provoque une aggravation.
  • Diabète sucré du premier type. Augmentation du débit urinaire, de la soif, des démangeaisons des muqueuses et de la peau. Hypoglycémie et acidocétose.
  • Pancréatonécrose. Douleur abdominale aiguë, risque élevé de douleur ou de choc toxique.

Données de laboratoire et diagnostics

  • Cancer du pancréas. La vitesse de sédimentation des érythrocytes s'est accélérée - plus de 30 mm / heure. Anémie et leucocytose. L'échographie révèle la formation d'une forme arrondie. Le diagnostic est confirmé sur la base des résultats de la biopsie.
  • Fibrose kystique. La lecture de l'élastase dans les selles est diminuée. Test de sueur à haute teneur en chlorure. Diagnostics d'ADN.
  • Kyste pancréatique. Le niveau d'enzymes dans l'urine et le sang a légèrement augmenté. Avec l'aide de l'échographie détecté la formation de liquide.
  • La pancréatite est chronique. Au cours de la phase d'exacerbation, l'élastase sanguine augmente. Élastase fécale réduite.
  • Diabète sucré du premier type. La teneur en sucre dans le sang dépasse 6,1 mmol / l. Le taux d'hémoglobine glycémique est> 6,5%.
  • Pancréatonécrose. L'échographie révèle la destruction du pancréas.

Conclusion

Seul un médecin peut traiter la glande. Seul un spécialiste qualifié sera en mesure de mener des recherches pertinentes, de poser correctement un diagnostic et de prescrire un traitement.

Si le pancréas fait mal les symptômes et le traitement

Symptômes et traitement, causes d'inflammation et habitudes alimentaires

Quand le pancréas fait mal, quels symptômes accompagnent son inflammation? Avant de répondre à cette question, vous devez comprendre et avec quoi, en fait, a commencé la pancréatite. Quelles sont les causes d'un processus inflammatoire dans le pancréas? Vous recevrez des symptômes détaillés de la maladie, des types de douleur, en particulier l'évolution de la maladie du pancréas. Les symptômes, lorsque le pancréas fait mal, peuvent être confondus avec d'autres manifestations de dysfonctionnement du système digestif. Par conséquent, un spécialiste qualifié devrait traiter le diagnostic. Dans cet article, vous trouverez également des réponses à des questions passionnantes sur la nutrition, la période de réadaptation, les méthodes de traitement, etc.

Symptômes de pancréatite aiguë de la maladie du pancréas la plus fréquente chez l'homme

Douleur pancréatique: causes de l'inflammation

Le pancréas participe à la digestion des aliments gras, protéinés et glucidiques. Parmi ses fonctions figure également la régulation du métabolisme des glucides, qui est réalisée par des îlots pancréatiques qui libèrent du glucagon et de l'insuline dans le sang.

Les médecins ont de nombreux facteurs qui ont un impact négatif sur l'état de cet organe important. Ainsi, les causes de la douleur pancréatique peuvent être:

Consommation fréquente d'alcool.

Prédisposition héréditaire

Complications de la maladie de calculs biliaires.

Empoisonnement et intoxication du corps.

Maladies virales et infectieuses.

Infections parasitaires et fongiques.

Complications après des interventions chirurgicales, etc.

Un pancréas malade, dont les symptômes peuvent être confondus avec d'autres maladies du système digestif, nécessite une surveillance par un gastro-entérologue.

Symptômes d'un pancréas malade: comment comprendre ce qui fait mal exactement?

L'estomac fait mal - le patient se tourne souvent vers le médecin avec une telle indisposition, ne réalisant pas ce qui le dérange exactement. Déterminer la source de la douleur consiste à faire le premier pas vers le soulagement de la douleur et la récupération ultérieure. Nous vous recommandons d'aller chez le médecin pour des diagnostics fiables.

À la maison, vous pouvez savoir exactement où l'échec est survenu par la nature et l'emplacement de la douleur. Symptômes d'un patient souffrant de pancréas, de foie, d'intestins, etc.:

Les problèmes dans le foie apparaissent douloureux, la douleur donne à l'abdomen supérieur droit.

Lorsque la vésicule biliaire est anormale, la douleur est aiguë et peut, par le haut, se propager au dos et même sous l’omoplate.

La douleur pancréatique se caractérise par un caractère coupant net dans le dos, la gauche, la droite et le milieu de l'abdomen. Si le pancréas est troublant, les symptômes appropriés sont ceux qui mentent particulièrement mal, il est plus facile - assis, penché en avant.

La rupture de la rate est caractérisée par une sensibilité et une douleur dans l'abdomen supérieur gauche, ainsi que par une cyanose autour du nombril.

Vous découvrirez des anomalies dans les intestins causées par une douleur localisée dans n'importe quelle zone de la cavité abdominale en raison de sa structure, ainsi que par une diarrhée / constipation, des saignements ou du mucus dans les selles.

La douleur dans l'estomac est concentrée en haut à gauche, elle est douloureuse dans la nature, accompagnée de vomissements et de nausées.

L'appendicite enflammée se manifeste par une douleur aiguë au bas de l'abdomen droit, ainsi qu'au tour du nombril.

Quels symptômes, quand le pancréas fait mal, indiquent une inflammation aiguë et quels sont ceux qui parlent de pancréatite chronique?

Symptômes de la dysfonction pancréatique: quels effets sur la pancréatite aiguë

La pancréatite a deux variétés principales: aiguë et chronique. La pancréatite aiguë est une inflammation d'un organe se développant rapidement, provoquée par l'absorption de la glande par les enzymes. Appel opportun à un spécialiste - une chance certaine de récupérer. Sinon, vous vous attendez à des complications graves ou même à la mort.

Lorsque le pancréas fait mal, quels symptômes parlent d'inflammation aiguë:

Vomissements et nausées.

Une douleur aiguë qui commence à partir de l'abdomen lorsque vous vous déplacez pour donner dans le dos.

Contrairement à la forme chronique, la cause exacte de la variété aiguë peut rester inconnue. Le patient est traité sous observation dans un hôpital. En fonction de la gravité de la lésion, un traitement individuel est sélectionné et un régime est établi. Une seule crise peut ne pas avoir de conséquences graves, alors qu'une seconde peut conduire au diabète ou à d'autres maladies.

Selon les statistiques, quand le pancréas fait mal, dans 7% des cas, la douleur peut ne pas apparaître et passer inaperçue - c'est ce qu'on appelle la pancréatite latente, accompagnée de selles grasses, de perte de poids, de léthargie générale, etc.

Comment le pancréas fait mal: symptômes de la pancréatite chronique

La pancréatite chronique est un processus inflammatoire progressif au cours duquel l'amélioration et la stabilisation sont remplacées par des attaques aiguës. Douleur - l'un des premiers signes de dysfonctionnement du pancréas. Dans le cours chronique de la maladie, elle peut être localisée dans n’importe quelle partie de l’organe: la tête, le corps ou la queue, selon l’emplacement du centre.

Si le pancréas est concerné, les symptômes sont les suivants:

L'inflammation de la tête de la glande donne dans l'hypochondre droit.

Le corps du pancréas envoie un signal de douleur à la région épigastrique;

Tout d'abord, lorsque le processus inflammatoire se concentre dans la queue de l'organe, l'hypochondre gauche fait mal.

Si l'inflammation a englouti tout l'organe, la douleur peut être un zona, des coups de feu dans le dos, la poitrine, sous l'omoplate gauche se produisent.

Souvent, la douleur peut manifester des sensations de tir dans l'aine, le coccyx, la cuisse ou le périnée.

Il est difficile à diagnostiquer et le fait que, outre les options de localisation, la nature de la douleur varie également: de la douleur légère à la coupure la plus forte. Ils peuvent rester constamment ou rouler dans les vagues.

En règle générale, après avoir mangé un patient, le pancréas présente des symptômes. Habituellement, après 15 minutes, bien que dans certains cas une demi-heure plus tard, les spasmes commencent. Malaise et provoquer un effort physique en raison de l'étirement de la capsule du pancréas. Pour couvrir la douleur, vous devez vous asseoir légèrement en avant.

Lorsque le pancréas fait mal, les symptômes ne se limitent pas aux attaques douloureuses. Cela inclut les flatulences, la perte d'appétit, la perte de poids, la faiblesse, la constipation, la diarrhée, la diarrhée. Il peut aussi y avoir des signes de maladie endocrinienne: bouche sèche persistante, insensibilité au sucre, soif.

Pancréas: douleur liée à la malnutrition

Le régime alimentaire des patients atteints de pancréatite est sélectionné individuellement. Le médecin propose un menu équilibré qui répond à toutes les exigences: normes de protéines, lipides et glucides, calories journalières, intolérance individuelle à certains produits.

Comment le pancréas se manifeste-t-il quand il fait mal, vous le savez déjà. Saviez-vous que du non-respect du régime alimentaire, l'état s'aggrave instantanément? Toute détente dans le régime alimentaire peut déclencher un nouveau cycle d'inflammation et entraîner de graves complications.

La viande, le poisson et la volaille doivent nécessairement être des variétés faibles en gras.

Les légumes, les fruits et les baies sont pelés, trempés, cuits ou bouillis.

Il est obligatoire d’exclure les viandes fumées, les cornichons, tous les plats épicés, gras et frits, les épices, les épices et la cuisson.

Parmi les boissons autorisées, des thés, des compotes, des thés, des boissons aux fruits faites maison.

Les produits laitiers d'origine magasin sont consommés avec la durée de conservation la plus fraîche et le pourcentage minimum de graisse. Le lait non dilué est interdit, de même que les œufs.

Pendant la journée, les repas sont pris cinq ou six fois par petites portions à intervalles de trois heures en moyenne.

Comprendre comment un pancréas fait mal joue un rôle crucial. Les symptômes chez les femmes sont généralement identiques aux symptômes masculins. Cependant, le beau sexe est à risque et souffre de pancréatite plusieurs fois plus souvent. Selon les observations médicales, les femmes sont plus responsables de leur propre santé et sont plus susceptibles de remarquer quelque chose qui ne va pas. Mais la relation responsable ne les sauve pas exactement des inflammations de la glande.

Symptômes de la douleur pancréatique: comment s'en débarrasser?

Si le pancréas fait mal, les symptômes ci-dessus sont les bons signaux pour consulter un médecin. Le domaine de l'examen et du test commence le traitement.

Froid, faim et paix - les trois composantes de la reprise après une crise grave. Le premier jour montre un repos au lit strict et un refus total de manger. Il est permis de boire jusqu'à 6 tasses par jour de décoctions et d'infusions à base de plantes. De la glace est appliquée sur la zone douloureuse. Dans les situations graves, des analgésiques sont prescrits.

L’exposition aux médicaments est réalisée de manière exhaustive en milieu hospitalier. Le tableau clinique, les résultats de l'urine et du sang s'inscrivent dans le concept de traitement, qui comprend:

Symptômes de douleur pancréatique. Symptômes de pancréatite, traitement du pancréas

Le pancréas est une partie importante du système digestif et est responsable de la production d'insuline, de plusieurs hormones et d'enzymes digestives essentielles qui facilitent la digestion correcte des aliments.

Tout échec dans son programme de travail entraîne des maux de gravité variable.

Important à savoir! Il n’existe pas de symptomatologie spécifique pour déterminer le diagnostic et sa forme, il est nécessaire de faire procéder à un examen médical du matériel, à un examen de laboratoire et à la consultation d’un gastro-entérologue.

Où est et comment le pancréas fait mal à la glande

En ce qui concerne la colonne vertébrale, la glande est située entre la 12ème vertèbre thoracique et 2 vertèbres lombaires. Du côté du péritoine - dans l'abdomen épigastrique. C'est là que la source d'inconfort est généralement localisée lors d'exacerbations.

Le pancréas est un composant du système complexe du tractus gastro-intestinal.

Il est chargé de tâches sérieuses dans la régulation des processus métaboliques et de l'activité coordonnée du système endocrinien.

La proximité de la vésicule biliaire provoque une inflammation mutuelle, ce qui aggrave considérablement le processus de la maladie et accroît la liste des symptômes.

Dans le corps humain, tout est interconnecté, de sorte que la perturbation de la glande entraîne de grandes difficultés pour l'équilibre organique et une série de diagnostics difficiles.

Sensation de malaise du côté droit, signalant qu'il y a un problème et visite à un établissement médical pour examen.

Les principaux symptômes de la maladie du pancréas

Lorsque le pancréas humain fait mal, les symptômes de ses processus inflammatoires et la nature de la douleur chez chaque patient sont différents.

Ressentant au moins la moindre lourdeur dans l'hypochondre gauche, sinon vous devriez y penser sous la cuillère, surtout si ces sentiments ne sont pas fugaces et non ponctuels.

Le corps rapporte initialement le problème par la douleur. Sa nature et la présence d'autres manifestations dépendent de nombreux facteurs: structure corporelle, âge, présence de maladies concomitantes, forme de la maladie sous-jacente, etc.

Il peut être paroxystique, épuisant, constant, de céder à l’arrière, sous l’omoplate, à d’autres régions voisines. En règle générale, la douleur apparaît après avoir mangé. Contribue particulièrement aux violations du travail du corps, de la nourriture agressive et de l'alcool.

Devrait être guidé par les critères généraux.

Les principaux symptômes de la maladie pancréatique liée à la douleur chez l'homme sont les suivants:

  • Douleur dans les côtes, le coeur;
  • La sévérité et la douleur dans l'estomac après avoir pris de la nourriture "agressive";
  • Augmentation périodique de la température;
  • Nausées, vomissements, troubles intestinaux;
  • Perte ou perte d'appétit.

Il est extrêmement difficile de déterminer cette source par vous-même, car les symptômes sont similaires à ceux d'autres maladies des organes internes présentes dans l'historique du patient.

Cela rend difficile l'évaluation correcte de la situation et la prescription d'un traitement adéquat sans examens supplémentaires.

Le pancréas fait-il vraiment mal

La glande enflammée réagit avec une douleur aiguë, parfois inattendue. Ce n’est que pour dire sans équivoque que le coupable de ce phénomène est elle, sans l’avis du médecin, c’est impossible, même avec les symptômes existants.

L'inflammation du foie, de la vésicule biliaire, des intestins, ainsi que des manifestations d'ostéochondrose et de pyélonéphrite peuvent être similaires.

De manière générale, par localisation de la douleur, le foyer de l'inflammation peut être défini comme suit:

  • Sévérité dans l'hypochondre gauche, parle de la défaite de la glande caudale. La douleur peut irradier à l'épaule gauche ou à l'omoplate;
  • L'inflammation de la tête de l'organe concentre la douleur sous les côtes à droite;
  • La partie centrale, respectivement, des signaux dans l'épigastre.

La taille du pancréas augmente avec la croissance humaine. Dans la vieillesse, leur diminution peut être observée, elle n’est pas critique si elle n’est pas accompagnée de symptômes.

Identifier l'anomalie du corps est possible avec l'aide de l'échographie.

Les changements dans la taille et la structure du corps indiquent le développement de pathologies:

  • Pancréatite;
  • Le diabète;
  • L'hépatite;
  • Fibrose kystique et autres.

De la classification de la pathologie en développement dépend de l'état de santé du pancréas chez l'homme, des symptômes et de la gravité de leurs manifestations.

Comment le pancréas souffre-t-il de la malnutrition?

Les processus négatifs dans le travail de la glande se produisent principalement en raison de la malnutrition.

Les aliments frits gras et épicés sont très mal digérés. Le fer tombe en panne, échoue à la sortie du suc pancréatique, modifie sa composition.

Il existe une activation précoce des enzymes qui, au lieu de la nourriture dans l'estomac, «digèrent» les tissus de l'organe lui-même, ce qui le détruit.

Cela implique le développement d'une pancréatite, de toutes sortes de troubles métaboliques, de troubles dyspeptiques.

La pancréatite provoque l'apparition de kystes, de cholécystites, de tumeurs malignes, etc. La maladie progresse intensément et difficilement. Sans traitement approprié, cela peut être fatal.

Le diabète et la cholécystite, également liés à la malnutrition et présentant des symptômes similaires, peuvent provoquer des crises de pancréatite.

Symptômes classiques de la pancréatite:

  • Douleur sourde ou coupante traditionnelle;
  • Ballonnements, hoquets, nausées, vomissements;
  • La pression saute;
  • Augmentation de la température;
  • Il peut y avoir des taches bleuâtres dans l'abdomen, l'aine, le bas du dos;
  • Jaunissement de la sclérotique des yeux et de la peau, etc.

Comme le pancréas fait mal à la pancréatite aiguë

L'évolution de la maladie, aiguë ou chronique, de sa forme, est déterminée en fonction des processus intervenant dans la glande:

  • ischémie, circulation tissulaire anormale;
  • violation de la perméabilité des conduits, obstruction.

La forme aiguë est due à des modifications inflammatoires ou dystrophiques dans les tissus de l'organe. Elle s'accompagne de la douleur traditionnelle croissante, parfois du zona, de l'enflure, des rougeurs.

Les inflammations à l'intérieur de la glande surviennent rapidement avec l'implication des tissus et des organes environnants.

Les enzymes libérées dans le sang peuvent provoquer une intoxication avec toutes les conséquences qui en découlent, à savoir:

  • augmentation de la température;
  • vomissements, diarrhée ou constipation;
  • tachycardie, abaissement de la pression artérielle;
  • plaque sur la langue, taches sur le ventre.

Étant donné que les sensations douloureuses de la pancréatite aiguë sont présentes, généralement dans l'hypochondre gauche, l'épaule et l'omoplate, il peut être facilement confondu avec les manifestations d'une crise cardiaque.

Il est important de se rappeler! Des crises douloureuses de pancréatite aiguë et d'autres pathologies du pancréas, associées à des symptômes chez l'homme, peuvent être provoquées à la fois par des aliments lourds et par des médicaments cholérétiques.

Comment le pancréas fait mal dans la pancréatite chronique

La pancréatite chronique peut survenir longtemps sans mal, son cours est remplacé par des attaques qui provoquent toutes sortes de stimuli. Et des remises, avec une période imprévisible.

Un malaise peut survenir pendant la faim ou vice versa après avoir mangé.

Tout peut être un facteur provocant, mais le plus souvent, c'est l'utilisation de la malbouffe qui provoque une forte production de jus pancréatique.

Attention! Un long cours de la maladie sans traitement adéquat entraîne la mort du tissu pancréatique et entraîne une nécrose pancréatique. Ce diagnostic a des conséquences plus graves, parfois irréversibles.

Symptômes de tumeurs dans le pancréas

Les néoplasmes dans le pancréas ne sont pas rares.

Lorsque le pancréas humain fait mal, les symptômes qui l'accompagnent dépendent de l'étymologie de la maladie, de la taille de la tumeur, de sa nature et de son emplacement.

En cas de tumeurs, des douleurs apparaissent dues à la compression mécanique des organes voisins.

Une tumeur bénigne, n’atteignant pas une taille suffisante, ne peut pas se manifester, mais perturber le fond hormonal. Par conséquent, il est le plus souvent détecté par hasard lors d'un examen médical.

Les symptômes de la maladie ont un degré primaire et tardif.

Signes possibles du stade initial de formation:

  • Douleur dans l'hypochondre ou l'abdomen, irradiant dans le dos;
  • Détérioration de l'appétit, des nausées, des vomissements;
  • Perte de poids;
  • Fatigue

Avec le développement de la maladie:

  • Un ictère obstructif peut survenir car la masse croissante recouvre les canaux pancréatiques et biliaires;
  • Une pression sur le duodénum entraîne l'apparition de symptômes d'obstruction: nausée, vomissements, selles anormales et autres;
  • Douleur dans le foie;
  • La couleur de l'urine s'assombrit, les fèces s'éclaircissent;
  • Frissons, transpiration excessive, etc.

Régime alimentaire pour la maladie du pancréas

Il s'ensuit que la mauvaise alimentation est la principale cause de pathologies du pancréas.

Par conséquent, le traitement doit être accompagné d'un régime approprié obligatoire recommandé par un spécialiste, tenant compte de toutes les caractéristiques de la maladie et du corps du patient.

Le régime alimentaire classique exclut l'utilisation de:

  • plats aigres et épicés;
  • certains types de légumes (oseille, radis, ail);
  • les légumineuses;
  • bouillons de viande et de poisson;
  • les champignons;
  • alcool, café et nicotine;
  • aliments frits.

Vous ne pouvez manger que bouilli ou cuit à la vapeur. Les repas doivent être fréquents (5 à 6 fois par jour) et à petites doses.

Pendant l'attaque, il est recommandé de soulager l'estomac, pour cela, renoncez au premier jour ou limitez sévèrement votre consommation d'alcool. Buvez de l'eau à la température du corps, sans gaz. Pendant 2 à 3 jours, refusez toute nourriture.

Mais, en aucun cas, ne peut être abusé par la famine.

Le régime alimentaire est l’une des mesures thérapeutiques obligatoires. L’ensemble du processus doit donc être effectué sous la surveillance d’un médecin.

Traitement du pancréas avec des médicaments

Les formes aiguës de la maladie sont généralement traitées à l'hôpital, car le traitement implique des injections intraveineuses et des systèmes de perfusion. Cette condition est considérée comme très dangereuse.

Avant l’arrivée de l’ambulance, si le diagnostic est évident, vous devriez vous enrhumer à l’estomac, boire un spasmolytique, par exemple «No-shpu» ou «Papaverine». Refuser de la nourriture et observer un repos au lit.

Les médicaments utilisés pour traiter le pancréas ont des noms assez connus et des prix raisonnables.

Médicaments prescrits en fonction du stade du traitement:

  • Tout d'abord, vous devez arrêter la douleur. Pour l'éliminer rapidement, utilisez Ketorolac à partir de 24 p., Baralgin à partir de 230 p. Et, dans les cas plus graves, des narcotiques, tels que Tramal, Promedol;
  • Des médicaments diurétiques sont nécessaires pour prévenir les œdèmes - "Furosémide" à partir de 12 p. ou "Diakarb" prix moyen 246 r;
  • De antiémétique - "Tsirukal" de 102 r;
  • Antisécrétoire - «Kvamatel» à partir de 55 roubles, pour les injections intraveineuses, ou les comprimés «Oméprozole» (28 roubles);
  • Pour restaurer la flore intestinale et gastrique, vous aurez besoin d’Almagel (165 roubles), de Maalox (224 roubles) ou de moyens similaires;
  • Préparations enzymatiques telles que Créon (252 roubles), Digistal (110 roubles), Festal, effectuent une thérapie de remplacement. Mais la durée de la réception et le dosage doivent être prescrits par un médecin, car ils peuvent provoquer un dysfonctionnement glandulaire. Egalement inacceptable consommation incontrôlée de médicaments contenant de la bile;
  • Selon la forme de la maladie, des antibiotiques peuvent être nécessaires, assurez-vous de prendre des vitamines B et C.

Des moyens de la phytothérapie dans le traitement de la pancréatite peuvent être distingués "Glugard", le prix moyen - 1800 roubles.

Son action vise à normaliser le métabolisme des hydrocarbures, à réduire la glycémie, à améliorer le métabolisme et à prévenir le développement du diabète. Utilisé dans le cadre d'une thérapie complexe.

Attention! La nomination de l’un des médicaments nécessite un examen médical détaillé et une clarification de toutes les subtilités du diagnostic.

Il est nécessaire d'étudier en détail l'état du corps chez l'homme, les douleurs, les symptômes qui l'accompagnent, les examens de laboratoire et d'appareils du pancréas.

L'ensemble du processus de traitement doit avoir lieu sous la surveillance d'un spécialiste. Ce n’est que dans ce sens que se trouve la clé d’une récupération réussie.

Traitement des remèdes populaires du pancréas

Vous ne devez pas abandonner les moyens éprouvés de traiter le pancréas. Ils ne supprimeront pas une attaque aiguë, mais aideront à la prévenir.

Aide à soulager la douleur:

  • la sauge;
  • Hypericum;
  • fleurs de calendula;
  • absinthe;
  • une succession;
  • racine de bardane;
  • Neuf.

Les herbes, mélangées dans des proportions égales, peuvent avoir un effet bactéricide et régénérant, sauf en état d'ébriété.

Pincez le mélange avec de l'eau bouillante et insistez. Avec l'alcool, les teintures doivent faire attention à ne pas aggraver le processus inflammatoire.

Hacher finement la feuille de bardane juteuse. 1 cuillère à soupe versez de l'eau bouillante, insistez, puis faites bouillir, refroidissez, filtrez et prenez environ 100 g 2 fois par jour. Ce sera un agent antidouleur, diurétique et cholérétique.

Une méthode encore plus simplifiée de traitement à base de plantes est le célèbre thé monastique, qui contient tous les composants nécessaires.

Il ne faut pas oublier que les herbes sont aussi un médicament, elles ont un bon effet cicatrisant, mais elles peuvent être nocives si on en fait une overdose ou si on ne les prend pas correctement.

Avant de vous lancer dans une telle guérison, vous devez bien connaître votre maladie et consulter au préalable votre médecin.

De cette vidéo, vous apprendrez comment un pancréas humain fait mal, symptômes d'inflammation de cet organe:

Dans cette vidéo, on vous dira quoi faire si le pancréas est malade:

Que faut-il faire si le pancréas fait mal

Les gens se posent souvent des questions sur ce qui fait mal au pancréas, que faire dans de tels cas et ce que cela peut indiquer. Si vous savez quoi faire dans de tels cas, cela vous aidera non seulement à soulager la douleur dans le pancréas, mais également à rétablir votre santé.

La structure du pancréas

Pour comprendre la question qui se pose souvent à beaucoup de gens, pourquoi le pancréas fait-il mal, nous devons nous familiariser avec sa structure et son but. Le corps spécifié fait partie du système digestif et est situé derrière l'estomac. Le pancréas est de forme oblongue, sa longueur est généralement comprise entre 14 et 22 cm, sa largeur et son épaisseur sont d'environ 2 à 3 cm et son poids est d'environ 60 à 80 g.

Sa structure est tubulaire alvéolaire, elle est constituée de tissu glandulaire, dans lequel se trouvent de nombreux petits canaux excréteurs, se connectant ensuite entre deux grands canaux et se terminant par un seul canal excréteur.

Les cellules de cet organe produisent des enzymes riches en suc pancréatique, utilisées lors de la digestion. En outre, il existe des groupes de cellules qui produisent du glucagon et de l'insuline directement dans le sang. Des dysfonctionnements dans son travail vont provoquer des douleurs au pancréas. Si nous parlons de quelles fonctions du pancréas, alors leur 2 - endocrinien et exocrinien:

  • il participe activement au processus de digestion, le pancréas produit environ 500 à 700 ml de suc pancréatique par jour. Grâce aux enzymes contenues dans le jus, l’amidon est transformé en sucre, les protéines et les graisses sont décomposées. Le jus produit est utilisé pour digérer les aliments d'origine organique et, en cas de dysfonctionnement, la personne ressentira une douleur dans le pancréas;
  • Afin de réussir le métabolisme des glucides, on utilise du glucagon et de l'insuline, également produits dans cet organe.

Étant donné que cette glande est directement impliquée dans le processus de digestion, tout processus pathologique qui y est associé affecte négativement la digestion des troubles alimentaires et métaboliques, des violations du travail de cet organe indiqueront une douleur du pancréas.

Plusieurs maladies touchent cet organe, le plus souvent une pancréatite. Si vous ne commencez pas son traitement à temps et ne prenez pas les pilules appropriées ni d'autres médicaments, il se développera bientôt en une forme chronique et, dans certains cas, en un cancer de l'organe. La présence de la maladie indiquera une douleur dans le pancréas.

Douleur causée par une pancréatite aiguë

C'est une maladie dans laquelle le fer commence à se digérer. Alors que les enzymes sont dans le corps, elles sont inactives, leur activation se produit déjà dans le duodénum, ​​où elles interagissent avec la bile. Dans ce cas, il y a des raisons pour lesquelles les enzymes sont activées même dans la glande et commencent à la digérer, c'est-à-dire qu'elles endommagent les tissus de cet organe, ce qui donne une réponse à la question de savoir ce qui fait mal au pancréas.

Pour que la pancréatite aiguë commence à se développer, il est nécessaire d’apparaître dans un processus aussi pathologique qu’une augmentation de la sécrétion de jus: il ne bouge pas bien et sa composition chimique change. Le plus souvent, les causes suivantes ont de telles conséquences: consommation excessive d'alcool, consommation excessive d'aliments frits et gras, traumatisme de l'organe indiqué, maladie du foie, ulcère duodénal, drainage biliaire médiocre et troubles du système vasculaire. Tout cela donne une réponse à la question de savoir pourquoi le pancréas fait mal aux personnes qui mènent une vie décontractée et à celles qui mangent mal.

Malgré les raisons qui ont provoqué l'apparition d'une pancréatite aiguë, son développement est le même. Sous l'action des enzymes activés, un œdème est d'abord formé. Si le médecin traitant a diagnostiqué la maladie à temps et commencé son traitement adéquat, les comprimés prescrits aideront rapidement à ramener tout à la normale, sans complications graves.

Si la maladie persiste, l'œdème augmente, les vaisseaux sanguins qui alimentent l'organe sont comprimés et des processus nécrotiques commencent. Selon le stade de la maladie, certaines parties du pancréas peuvent mourir et souvent l’organe tout entier.

Dans ce cas, le pancréas fait principalement mal après avoir mangé ou bu de l'alcool. Les principaux symptômes de telles attaques seront les suivants:

  • douleurs dans la partie supérieure de l'abdomen, généralement un zona et une douleur aiguë au cours des 1 à 3 premiers jours, après quoi elles s'atténuent un peu et deviennent douloureuses. Cela donne une réponse à la question de l'état de santé du pancréas.
  • des nausées et des vomissements surviennent;
  • depuis que le processus inflammatoire commence, la température augmente, parfois jusqu'à 38-39 0 C;
  • le ballonnement est noté;
  • souvent la diarrhée;
  • rythme cardiaque rapide;
  • la pression diminue;
  • étourdi.

Il est très difficile de diagnostiquer cette maladie à la maison, surtout si elle n’est qu’à un stade précoce, car les signes de son développement peuvent être confondus avec d’autres maladies du tractus gastro-intestinal. Pour poser un diagnostic, il est nécessaire de procéder à des analyses d'urine, de sang, d'ultrasons, de gastroscopie, et cela ne peut être fait que dans un établissement médical.

La pancréatite chronique en tant que facteur provocateur

Cette maladie est caractérisée par une inflammation du pancréas. Il est primaire, secondaire ou concomitant, se développe dans le contexte d'autres maladies du tractus gastro-intestinal.

Si vous ne soignez pas la pancréatite aiguë, dans environ 60% des cas, elle devient chronique. Les raisons en sont que les zones de nécrose sont cicatricielles et remplacent les tissus sains. La cholécystite chronique, l’alcoolisme, la suralimentation constante d’aliments épicés et gras, des troubles du système immunitaire et d’autres pathologies peuvent y conduire.

Avec le développement de la maladie, la production d'enzymes pancréatiques est retardée, les canaux se déforment, le jus s'accumule dans les tissus et des calcifications se forment. De ce pancréas fait mal, et la digestion est perturbée. Comme l'insuline pénètre dans le sang de manière irrégulière, le diabète peut se développer.

Dans de tels cas, le pancréas fait mal, les symptômes prennent la forme d'une douleur dans l'épigastre, parfois ils peuvent être administrés à l'hypochondre droit ou au bas du dos. La douleur survient généralement quelques heures après la prise d'un repas, elle est douloureuse et plus souvent la nuit.

De telles douleurs, si vous ne prenez pas de pilules attribuées à votre médecin, peuvent durer des semaines, voire des mois, elles disparaîtront et s'aggraveront périodiquement.

Souvent, les gens ne savent pas quoi faire si le pancréas fait mal. La peur que la douleur survienne après avoir mangé amène les personnes ayant un appétit habituellement normal à se limiter à manger, ce qui entraîne rapidement une perte de poids considérable.

Puisque le processus digestif est perturbé, le patient est constipé, ballonné, les selles deviennent liquides au cours de la progression de la maladie et des coliques intestinales peuvent apparaître.

Si vous ne traitez pas la pancréatite chronique, cela peut entraîner le développement du diabète et d'autres maladies.

Cancer du pancréas

Lorsque des tumeurs malignes commencent à se former à partir des cellules du corps, un cancer du pancréas se développe. Cette pathologie est très rare et se développe principalement chez l'homme. Comme une telle pathologie est diagnostiquée très tard, le pronostic de son traitement est souvent défavorable.

Les causes exactes du cancer n'ont pas été établies, mais peuvent le provoquer:

  • diverses maladies, y compris la pancréatite chronique ou le diabète;
  • consommation excessive d'alcool et de tabac;
  • violation du régime alimentaire, utilisation fréquente d'aliments gras et épicés.

Les symptômes et le traitement de cette pathologie seront les suivants: la douleur apparaît en raison de la croissance de la tumeur, qui se développe dans le tissu et serre les terminaisons nerveuses. La douleur est lancinante ou aiguë, elle peut prendre la forme de crises. Ces patients sont souvent assis dans la position «crochet», courbés par la douleur constante.

Comme la tumeur est en croissance constante, elle ferme les lumières et les canaux, la veine splénique, ce qui conduit au développement de la jaunisse. La peau prend une teinte verdâtre, elle pique et s'écaille. Avec de telles douleurs dans le pancréas, des troubles du foie, des reins et du cœur sont ajoutés et le système nerveux se détériore également.

Le corps est constamment empoisonné, de sorte que la personne se sent faible, elle semble léthargie et apathie. Lorsque la digestion est perturbée, le poids du patient est considérablement réduit.

Le diagnostic précoce du cancer est difficile; s'il n'y a pas de métastases, alors son traitement est effectué par la méthode opératoire, les comprimés dans ce cas ne peuvent pas aider.

Fonctions de premiers secours et de traitement

Si vous pensez que le pancréas est la cause de la douleur abdominale, vous devez absolument consulter un médecin. Avant d'aller chez le médecin, vous pouvez faire ce qui suit:

  • pour réduire la charge sur la glande, il est nécessaire pour le jour de refuser de manger;
  • pour ralentir le gonflement, vous pouvez appliquer un rhume sur le point sensible;
  • boire beaucoup de liquide, de préférence de l'eau sans gaz;
  • Il est préférable de prendre des médicaments qui ont un effet antispasmodique par voie intramusculaire. De telles actions réduiront de manière significative le risque d'auto-digestion de l'organe par le tissu;
  • Tous les autres médicaments peuvent être pris si prescrits par un médecin.

La pancréatite aiguë est traitée dans le service de chirurgie. S'il est grave, le patient est placé en soins intensifs. Peut être traité avec des médicaments ou une intervention chirurgicale. Si la pancréatite est chronique, le problème de l'hospitalisation est résolu en fonction de l'état de santé du patient.

Pour soulager la douleur, des analgésiques sont utilisés, ils peuvent être narcotiques ou non, et leur dose est déterminée par le médecin traitant. Sous forme aiguë et aiguë, les antibiotiques sont utilisés pour lutter contre les microbes.

Au moment de la régression de l'exacerbation, l'utilisation de la physiothérapie, y compris l'électrophorèse et les courants diadynamiques, est efficace et le respect du régime alimentaire est d'une grande importance. Dans ce cas, la nourriture est prise, qui est facilement digérée et n'exerce pas de pression sur les organes digestifs.

Lorsque le pancréas fait mal et que la maladie s'aggrave, il est préférable que le patient a faim pendant 2-3 jours. À ce stade, vous devez prendre beaucoup d'eau non gazeuse, de thé et de bouillon de hanche. Lorsque vous recommencez à manger, vous devez manger en petites portions, 5 à 6 fois par jour. Le tabagisme devrait être limité et l'alcool devrait être complètement abandonné.

Si ce traitement n'aboutit pas, une intervention chirurgicale est effectuée et le tissu et la vésicule biliaire détruits sont prélevés. Ces opérations se caractérisent par une grande complexité et une mortalité assez élevée. Il est presque impossible de prévoir le résultat final. Ils ne sont donc utilisés que dans des cas extrêmes.

Ces patients doivent être sous la surveillance d'un médecin et subir plusieurs fois au cours de l'année des examens dont la régularité est déterminée par le médecin. Ceux qui ont souffert de cette maladie devraient renoncer à l'alcool, fumer, suivre un régime, travailler et se reposer. N'oubliez pas qu'il est toujours plus facile et plus efficace de prévenir une maladie que de la traiter, cela vaut également pour les maladies du pancréas.

Le pancréas est l'un des organes les plus importants du corps humain, responsable de la digestion des aliments. Il aide à digérer les aliments qui pénètrent dans l'estomac, protège les organes digestifs de l'auto-digestion, favorise la dégradation des protéines, des glucides et des graisses et leur absorption dans l'intestin. Et par conséquent, toute maladie associée à ce corps peut avoir des conséquences très désagréables. Mais comment identifier ces maladies, que faire, que guérir, quoi manger et quoi exclure de votre alimentation si le pancréas fait mal? Répondant à ces questions, chaque personne devrait mémoriser à l'avance, et même mieux se tenir devant lui, afin que dès la première apparition des premiers symptômes de la maladie, tout ce qui est nécessaire pour stabiliser le pancréas soit immédiatement mis en oeuvre.

Pourquoi le pancréas et les symptômes de ces maladies peuvent-ils faire mal

Où est le pancréas, les gens sauront quand il commence à faire mal

Avant de commencer à traiter le pancréas, vous devez déterminer vous-même s'il s'agit vraiment d'une douleur intense ou d'un autre organe. Bien sûr, il est préférable de diagnostiquer la maladie, d’aller immédiatement chez le chirurgien, qui vous prescrira un examen complet du corps, effectuera des tests, identifiera la maladie et vous prescrira une solution complète.

Mais vous pouvez également déterminer vous-même quel type de corps est tombé malade en écoutant vos sensations. Ainsi, un pancréas malade sera indiqué par une sensation désagréable ou une douleur du côté gauche juste en dessous des côtes. Le plus souvent, la douleur dans l'hypochondre gauche est un symptôme de la pancréatite, une inflammation du tissu pancréatique. Cette inflammation, et par conséquent la pancréatite, peut être aiguë et chronique.

Dans la pancréatite aiguë, on observe une nécrose du tissu pancréatique et la libération d’enzymes digestives agressives dans le corps. En cas de pancréatite aiguë, il est impératif d'aller immédiatement chez le médecin, qui procédera à un examen et vous prescrira le traitement approprié, dont la durée varie généralement d'une semaine à deux. Si le traitement a été démarré après l'apparition de la forme aiguë de pancréatite, cela peut prendre quelques mois et la forme aiguë de la maladie est transformée en une maladie chronique.

Les symptômes de cette maladie aideront à révéler la pancréatite: douleurs abdominales terribles, diarrhée 15 fois par jour, nausées, vomissements, maux de dos, le patient a la bouche sèche, essoufflement, hoquet, hypotension artérielle. Si un patient présente également une augmentation de la température corporelle pouvant atteindre 40 degrés, cela signifie que la pancréatite a provoqué une nécrose du pancréas appelée pacréonécrose. Parmi les causes de la pancréatite sont:

  • Nourriture nuisible - muffins, sodas, aliments gras et épicés, gâteaux, bière.
  • Dépasser les doses de médicaments et leur adoption ne sont pas conformes au régime spécifié dans les instructions. Par exemple, les instructions indiquent que le médicament doit être bu avant les repas, mais il a été pris plus tard.
  • Complications dues à des maladies de la vésicule biliaire, des voies biliaires et des calculs biliaires, à la suite desquelles des calculs dans la vésicule biliaire bloquent le conduit dans le pancréas.
  • Pathologie avec vaisseaux entraînant une perturbation du flux sanguin du pancréas.
  • Infection dans le duodénum.
  • Inflammation des organes de la cavité abdominale.
  • Excès de substances toxiques dans le corps.

Mais le pancréas peut faire mal non seulement à cause de la pancréatite. La douleur dans l'hypochondre gauche peut également indiquer que le patient a une nécrose adipeuse, sa pathologie du pancréas, le processus sclérotique se développe, il y a un kyste ou un abcès. En outre, une douleur intense dans le pancréas peut entraîner une névralgie intercostale, une maladie de la vésicule biliaire, une ostéochondrose, une gastrite, une entérite, un ulcère gastrique et certains autres. Vous ne devez donc jamais vous soigner vous-même afin de ne pas nuire davantage à votre corps.

Le plus souvent, la douleur pancréatique répond à la pancréatite, mais il peut s'agir d'un symptôme d'une autre maladie. Vous devez donc consulter votre médecin avant de commencer un traitement.
Premiers secours en cas de douleur intense dans le pancréas

Pancréatite - la principale cause de la douleur pancréatique

Malgré le fait que les patients souffrant de douleur dans le pancréas, il est strictement interdit de s’auto-traiter, cette douleur est parfois trop forte. Dans ce cas, il n'est pas possible de supporter cette douleur avant l'arrivée du médecin ou avant de se rendre à la clinique. Vous devez alors donner les premiers soins au patient, essayer d'atténuer cette douleur ou au moins de l'atténuer.

Dans le même temps, il n'est pas recommandé de calmer cette douleur à l'aide de pilules, il est préférable d'utiliser des méthodes populaires et éprouvées pour cela, qui ne provoqueront certainement pas de complications. Les seuls médicaments qui peuvent soulager la douleur et ne pas causer de complications sont No-shpa, ainsi que Mezim, Festal et Pancreatin, qui incluent des enzymes produites par le pancréas. L'effet de ces médicaments peut être ressenti moins d'une demi-heure après la prise des comprimés.

Cependant, si vous venez de manger beaucoup avant le début d'une douleur intense, les médicaments doivent attendre assez longtemps. Dans ce cas, avant de les prendre, vous devrez alors rincer l'estomac après avoir bu davantage d'eau bouillie tiède avec du soda ou de l'eau minérale. Mais, comme mentionné ci-dessus, il est préférable d'utiliser des méthodes populaires, qui ont été approuvées par les médecins. Et la principale chose qu'ils recommandent pour la douleur dans l'hypochondre gauche est de cesser de manger. C’est-à-dire abandonner toute nourriture pendant une journée afin de soulager le pancréas et de l’aider à normaliser son travail. De plus, même si la douleur disparaît, vous n'avez pas besoin de vous attacher immédiatement à la nourriture, sinon elle se reproduira. Et pour apaiser la sensation de faim, il est préférable de boire de l'eau minérale et du thé légèrement fort sucré pendant une journée.

En outre, la douleur dans le pancréas, qui provient de l'inflammation des tissus, peut être affaiblie en refroidissant le lieu de la douleur. Pour ce faire, il est recommandé de placer un coussin chauffant rempli d’eau glacée ou un sac de glace du congélateur sur l’estomac du patient. Si ce n'est pas possible, alors vous pouvez utiliser un autre moyen. Il est nécessaire de prendre la serviette éponge habituelle, de la mouiller complètement à l’eau froide et de l’envoyer immédiatement au congélateur pendant 10 minutes. Après cette période, la serviette devient glacée et peut ensuite être retirée et placée sur le ventre à gauche. Dès qu’elle reprend légèrement, il sera nécessaire de répéter les manipulations précédentes, et cela jusqu’à ce que la douleur soit complètement apaisée.

Lorsque la douleur s'atténue, vous ne pouvez pas sortir du lit immédiatement, il est préférable de prévoir un peu de repos en repos complet. Et dans un tel mode de détente, il est recommandé de boire 2 litres d'eau minérale alcaline. Il contribuera à l'écoulement de la bile et au développement des sécrétions pancréatiques, normalisant ainsi son travail. C'est tout ce que vous devez faire si la douleur peut encore être tolérée. Si la douleur est simplement intolérable, il est nécessaire d'appeler d'urgence une ambulance afin que la maladie ne devienne pas incontrôlable. Mais même si la douleur n'était pas très forte et qu'après avoir refroidi, jeûné et beaucoup boire, elle est partie quand même. Le lendemain, elle s'est rendue à l'hôpital et a fait une échographie pour en déterminer la cause.

Des douleurs sévères dans le pancréas peuvent être soulagées à l'aide du repos complet, du repos complet, du refroidissement de la glace sur le côté gauche de l'abdomen, du jeûne et d'une consommation abondante. Après sa disparition, il est urgent de consulter un médecin.

Régime alimentaire pour les patients chez qui le pancréas fait souvent mal

Les accès de douleur peuvent être très forts

Les patients chez qui le pancréas a mal de temps en temps, mais plutôt souvent, doivent non seulement suivre toutes les recommandations du médecin traitant, mais également suivre de près le régime alimentaire. Ce régime a été approuvé grâce à de nombreuses études menées par un médecin et inclut spécifiquement les produits normalisant le pancréas. Il exclut ceux qui peuvent causer une autre détérioration de la santé.

Le principe de base du régime alimentaire des patients atteints de maladies du pancréas est une nutrition adéquate, qui interdit formellement de manger des fast-foods, des soupes, de la purée de pommes de terre et des nouilles instantanées, de l’alcool (seul un verre de vin rouge sec est autorisé), des sandwichs, des gâteaux et des repas dans une noix sèche. Il est également interdit aux patients atteints de cette maladie de fumer et de suivre un régime express qui promet une perte de poids instantanée. De plus, il existe une autre liste de produits interdits:

  • Nourriture frite
  • Des épices qui ne peuvent même pas sentir, de sorte que leur saveur n'irrite pas l'estomac
  • Produits glucidiques, en particulier farine et sucre
  • Sel, cependant, les plats de sel peuvent être, mais dans des limites raisonnables, et en période d'exacerbation, il doit certainement être complètement éliminé
  • Café et cacao
  • Huile végétale et beurre
  • Boissons gazeuses, seule l'eau minérale gazeuse est autorisée et pas immédiatement après une crise de douleur
  • Saucisses et conserves de poisson
  • Tout ce qui contient de la fibre, en particulier du chou blanc

Mais si tant de choses ne peuvent pas être mangées, alors que pouvons-nous? En fait, il existe de nombreux plats savoureux, et surtout, sûrs et sains qui raviront votre pancréas. Ainsi, toute la nourriture du début du régime ne doit être préparée que bouillie ou à la vapeur, de sorte qu'elle puisse conserver tous les oligo-éléments utiles. Dans le même temps, dans les premiers jours qui suivent le jeûne, certains aliments, tels que la viande, doivent être moulus dans un hachoir avant d'être utilisés, afin de faciliter leur absorption par le corps.

Une bonne nutrition est un gage de santé pour le pancréas

Le bouillon de poulet sera très utile pour les personnes qui suivent ce régime. Vous pouvez également boire du bouillon de dinde ou de bœuf. Vous pouvez manger toutes les céréales, sauf le blé, pour votre plaisir, elles sont parfaitement digérées et parfaitement combinées avec de la viande ou du bouillon de poulet. Les algues, qui sont certaines enzymes qui normalisent le travail de cet organe, sont très utiles pour le pancréas. Les légumes sont également indispensables à ce régime. Les patients peuvent en consommer n’importe lequel d’eux, même les pommes de terre, à condition qu’ils soient bouillis et non cuits au four ou rôtis.

Avec prudence lors du régime alimentaire devrait être traité à des plats de produits laitiers, en essayant de ne pas les utiliser trop. Oui, et vous ne pouvez pas manger beaucoup d’œufs, bien qu’ils soient utiles pour les maladies du pancréas, l’essentiel est de les manger uniquement bouillis à la coque ou dans une omelette. Lorsque la maladie s’aggravera, leur nombre devra être réduit à 1 œuf par jour, puis vous pourrez passer à 3 pièces par jour, mais en aucun cas plus.

Tous les patients qui souffrent de douleurs au pancréas doivent suivre un certain régime, sans s'en écarter même un pas tout au long de leur vie. Comme vous pouvez le constater, la douleur dans le pancréas peut être le symptôme de diverses maladies, de la pancréatite à l’ostéochondrose, et seul un médecin peut déterminer le diagnostic du patient. Et s'il s'agit d'une douleur temporaire, elle peut être éliminée à l'aide de méthodes traditionnelles et, si elle est chronique, seul un traitement complexe et une alimentation quotidienne aideront les patients.

Le pancréas, pourquoi il échoue au travail, vous apprendrez de la vidéo:

Une douleur intense dans la région épigastrique ou dans l'hypochondre gauche peut indiquer un processus pathologique dans le pancréas. Dans ce cas, savoir quoi faire si le pancréas fait mal aidera à se débarrasser de la douleur et à rétablir la santé.

Pancréas - structure et fonctions principales

La douleur dans le pancréas est très douloureuse

Le pancréas est un organe du système digestif situé derrière l'estomac, à l'arrière de l'abdomen. Caractérisé par une forme particulière, a une tête, un corps et une queue. La longueur du pancréas est de 16 à 22 cm et pèse environ 80 g.

Le pancréas a une structure tubulaire alvéolaire. Il est divisé en lobules rose grisâtre, chacun constitué de tissu glandulaire et doté de son propre système de canaux excréteurs. Ces petits canaux excréteurs sont reliés à des canaux plus grands qui, à leur tour, sont combinés en un canal excréteur commun. Le canal excréteur total s’étend sur toute la longueur de l’organe et débouche dans le duodénum.

Les lobules de la glande sont formés à partir de cellules produisant du suc pancréatique, riche en enzymes digestives. Des lobules, un secret traverse le conduit commun longeant toute la glande jusqu'au duodénum. Entre les lobules de la glande se trouvent des groupes de cellules glandulaires, appelés îlots de Langerhans. Ces groupes de cellules ne possèdent pas de canaux excréteurs, ils produisent de l'insuline et du glucagon directement dans le sang. Le pancréas est une glande composée d’un type de sécrétion mixte, c’est-à-dire qu’il exerce une action endocrine et exocrine:

  1. La fonction exocrine est de participer à la digestion. Le fer produit du suc pancréatique et l’affiche dans le duodénum à travers les canaux. Chaque jour, environ 500 à 700 ml de jus sont produits, contenant dans leur composition les enzymes nécessaires à la digestion des aliments - l’amylase, qui contribue à la conversion de l’amidon en sucre; trypsine et chymotrypsine - enzymes responsables de la dégradation des protéines; lipase, responsable de la dégradation des graisses, etc. Ainsi, le suc pancréatique est un suc digestif important, nécessaire à la digestion des composants organiques des aliments.
  2. La fonction endocrine de la glande consiste en la libération de glucagon et d’insuline - hormones impliquées dans la régulation du métabolisme des glucides.

Le pancréas est en relation étroite avec d'autres organes du tube digestif. Tout processus pathologique l’affectant a un effet négatif sur la digestion. Sans les enzymes qu'elle produit, la division normale des aliments est impossible et, sans les hormones glucagon et insuline, la régulation des processus métaboliques dans le corps est impossible.

Maladies du pancréas - causes, symptômes, diagnostic

La liste des maladies pouvant affecter le pancréas est assez longue. La maladie la plus courante est la pancréatite aiguë qui, si elle n'est pas traitée de manière adéquate, peut devenir chronique. Le cancer du pancréas est beaucoup moins répandu.

Pancréatite aiguë

La pancréatite aiguë repose sur le processus d’autodigestion de son propre tissu glandulaire. Normalement, les enzymes sécrétées par la glande sont inactives. Pour activer les enzymes inactives, vous devez disposer d’une quantité suffisante de bile, présente dans la lumière duodénale. Dans la pancréatite aiguë, pour diverses raisons, l’activation prématurée des enzymes se produit dans la glande elle-même et non dans l’intestin, ce qui endommage ses tissus.

Des processus pathologiques tels qu'une augmentation de la production de suc pancréatique, une violation de son écoulement et une modification de sa composition chimique conduisent à une pancréatite. Le plus souvent, le développement de cette maladie contribue à l’abus de boissons alcoolisées, d’aliments gras et frits, de lésions traumatiques du pancréas, de maladies des organes digestifs (foie, voies biliaires, ulcère duodénal), de maladies du système vasculaire.

Indépendamment du facteur provoquant, le développement de la pancréatite aiguë se produit dans le même type. Sous l'influence agressive des enzymes sur les tissus de la glande se forme l'œdème. Si la maladie a été diagnostiquée à temps et qu'un traitement adéquat a été instauré, l'œdème disparaîtra sans complications. Des pathologies plus graves conduisent à la progression de l'œdème, à la compression des vaisseaux alimentant la glande et à la formation de foyers de nécrose. Les foyers de nécrose peuvent être à la fois petits et totaux, lorsque tout ou presque tout le pancréas est mort. L'attaque de la pancréatite aiguë, en règle générale, se développe soudainement, après avoir mangé ou de l'alcool. Ses principaux symptômes d'une attaque incluent:

  1. Douleurs abdominales sévères dans la partie supérieure de l'abdomen. Les 1 à 3 premiers jours de douleur sont forts, puis diminuent et deviennent sourds, douloureux
  2. Nausée, vomissements
  3. La fièvre Avec une pancréatite compliquée accompagnée de suppuration, la température corporelle peut atteindre 38-39 ° C
  4. Distension abdominale, plénitude, selles molles
  5. Tension artérielle réduite, rythme cardiaque, vertiges

Diagnostiquer une pancréatite aiguë n'est pas facile, surtout à un stade précoce. Un diagnostic différentiel est requis, qui comprend des analyses de sang, des analyses d'urine, une échographie des organes abdominaux, une gastroscopie et des rayons X de la cavité abdominale.

Pancréatite chronique

Le pancréas ne blesse qu'en violation du travail

La pancréatite chronique est une inflammation chronique du pancréas. Il peut être primaire, secondaire et concomitant, se développant dans le contexte d'autres maladies du tractus gastro-intestinal. La pancréatite aiguë non traitée (dans 50 à 70% des cas) peut se transformer en forme chronique lorsque les zones de nécrose se transforment progressivement en tissu cicatriciel, remplaçant les tissus sains, mais que souvent une pancréatite chronique se développe progressivement dans le contexte de la cholécystite chronique, de la cholélithiase, sous l'influence d'abus aigus aliments gras, alcoolisme chronique, troubles du système immunitaire, etc.

Au fur et à mesure que la maladie progresse, il se produit un retard dans la libération des enzymes pancréatiques, une déformation grossière des canaux, la formation de calcification dans les tissus des glandes, l'accumulation de suc pancréatique. Cela conduit inévitablement à un dysfonctionnement du pancréas. En conséquence, la digestion est perturbée, les mécanismes de production et d'entrée d'insuline dans le sang sont violés. Il y a une menace de diabète.

La pancréatite chronique se manifeste par des douleurs dans l'épigastre, irradiant vers la gauche, rarement vers l'hypochondre droit, vers la région lombaire. La douleur est atroce, aggravée quelques heures après le repas et la nuit. La douleur a un caractère constant, souvent sous l'omoplate gauche, dans la clavicule gauche. La douleur peut être perturbée pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois, lors de périodes d'apaisement et d'aggravation. Dans la période d'exacerbations de la douleur acquièrent le caractère de la douleur dans la pancréatite aiguë. Ils deviennent zona, accompagnés de vomissements, distension abdominale.

En règle générale, l'appétit pour la pancréatite chronique ne souffre pas ou ne diminue légèrement, mais à cause de la peur de causer une nouvelle attaque de douleur, de nombreux patients refusent de manger. Par conséquent, très souvent, avec cette maladie, il y a une forte perte de poids.

La violation de la fonction exocrine de la glande entraîne des troubles digestifs, qui se manifestent par une constipation, une distension abdominale. Tout cela est observé au début de la maladie, au fur et à mesure que la pancréatite progresse, que les selles deviennent plus liquides, que la formation de gaz augmente, que se produisent des coliques intestinales.
Si elle n'est pas traitée, la pancréatite chronique peut être compliquée par le développement du diabète sucré, de la jaunisse, etc.

Cancer du pancréas

Le cancer du pancréas est une tumeur maligne qui se développe à partir des cellules du parenchyme de la glande elle-même. C'est une pathologie plutôt rare, chez laquelle les hommes sont plus souvent malades. Dans la plupart des cas, le cancer est diagnostiqué aux derniers stades, de sorte que le pronostic de la maladie est extrêmement défavorable.
Les causes du développement de la maladie ne sont pas entièrement comprises, mais il a été prouvé que son développement était provoqué par:

  • maladies (diabète, kystes, pancréatite chronique)
  • tabagisme et abus d'alcool
  • facteurs alimentaires (excès de graisse, nourriture épicée dans le régime)

Le tableau clinique du cancer du pancréas dépend de la forme de la pathologie et de sa localisation. Un symptôme caractéristique est la douleur provoquée par la croissance d'une tumeur, sa germination dans les tissus environnants et la compression de ses terminaisons nerveuses. La douleur peut être différente: la douleur peut être pulsée, sourde ou forte, coupante, paroxystique. Pour les patients chez qui on a diagnostiqué une forme avancée de cancer, la posture «en crochet» est caractéristique: une douleur aiguë oblige le patient à s'asseoir, penché en avant, plaçant l'oreiller contre son ventre.

En raison de la croissance de la tumeur, le canal biliaire principal, le canal pancréatique, la lumière duodénale et la veine splénique sont bloqués. Ceci conduit à une évacuation intempestive et inadéquate de la bile, à une augmentation de la pression dans le canal, au développement d'une jaunisse de nature mécanique. La peau prend une teinte verdâtre, pèle, démange. Le travail du cœur, du foie, des reins est altéré, le système nerveux en souffre, l'état du patient s'aggrave.

En relation avec une intoxication progressive du corps, apparaissent des symptômes tels que faiblesse, léthargie, apathie et fièvre. En raison de troubles digestifs et d'absorption, ainsi que d'une perte d'appétit, il se produit une perte de poids brutale.

Il est assez difficile de diagnostiquer le cancer du pancréas à ses débuts, malgré la disponibilité de méthodes de diagnostic non invasives. Le traitement dans la plupart des cas est effectué par la méthode chirurgicale. L'absence de métastases est une condition préalable à l'opération.

Premiers soins pour la douleur dans le pancréas

Si l’on soupçonne que la douleur abdominale est la cause d’une inflammation du pancréas, vous devez immédiatement faire appel à une personne qualifiée. Avant de consulter un médecin, vous pouvez soulager l’état du patient en prenant les mesures suivantes:

  • Exclure complètement l'ingestion de tout aliment pendant au moins une journée. Cela réduira la charge sur la glande, réduira la production d'enzymes et soulagera le corps.
  • Fixer au point sensible froid (glace, bouteille d'eau chaude avec de l'eau froide). Cela ralentira le développement de l'œdème dans les tissus pancréatiques.
  • Fournir beaucoup de boisson (au moins 2 litres de liquide par jour). Il est conseillé de boire de l'eau minérale alcaline non gazeuse. Cela aidera à améliorer la circulation de la bile et du suc pancréatique.
  • Autorisé à prendre des médicaments à action antispasmodique, de préférence par voie intramusculaire. Cela est nécessaire pour soulager le spasme sphinctérien du canal biliaire principal et rétablir le flux de suc produit par la glande dans la lumière intestinale. En raison de telles actions, la probabilité du processus d’auto-digestion du tissu pancréatique est considérablement réduite.
  • Tous les autres médicaments et thérapies ne doivent être prescrits que par un spécialiste.

Traitement de la maladie pancréatique

Les attaques de pancréatite doivent être traitées en mode stationnaire.

Le traitement de la pancréatite aiguë est effectué strictement dans le service de chirurgie. Les patients présentant une forme sévère de la maladie et des complications sont placés dans l'unité de soins intensifs. Le traitement est effectué à la fois des méthodes conservatrices et chirurgicales. Dans la pancréatite chronique, la décision d'hospitalisation dépend de la gravité des symptômes. L'objectif principal de la thérapie est de soulager la douleur, de restaurer la fonction des glandes et d'empêcher le développement de complications.

Pour éliminer la douleur, appliquez des anesthésiques narcotiques et non narcotiques. La dose du médicament administrée est choisie par le médecin traitant en fonction de l'état du patient. Dans le même but, il est conseillé d’utiliser des enzymes pancréatiques avec un contenu suffisant en lipase (CREON, Panzinorm) avec l’utilisation simultanée d’inhibiteurs de la pompe à protons (Oméprazole, Pantoprazole). Cela vous permet de protéger les enzymes de la destruction sous l'influence du suc gastrique et de fournir un repos physiologique du pancréas.

Le traitement antimicrobien est utilisé dans la pancréatite aiguë et dans l’exacerbation de la forme chronique de la pathologie. Antibiotiques à large spectre couramment utilisés (ampicilline, kefzol, klaforan, etc.).

La physiothérapie est largement utilisée. Il a un effet apaisant et anti-inflammatoire. En règle générale, il est prescrit dans la période de régression de l'exacerbation. L'électrophorèse la plus couramment prescrite de la solution de novocaïne, des courants diadynamiques, des jus modulés de manière sinusoïdale. Un régime alimentaire particulier joue un rôle important dans le traitement des maladies du pancréas. Il est presque impossible de guérir un patient sans nutrition thérapeutique.

Le principe de base de l'alimentation dans ce cas est l'utilisation de la nourriture, en épargnant les organes du tube digestif. Les deux ou trois premiers jours, le patient montre qu'il a faim, seule la consommation est autorisée et le volume quotidien de fluide est d'au moins 1,5 litre. Il est recommandé de boire de l'eau minérale alcaline non gazeuse, des hanches et du thé faible, du thé faible. Dès que l'état du patient commence à s'améliorer, il est transféré d'abord dans un état limité, puis dans un état nutritionnel satisfaisant. Vous devez manger en petites portions au moins 5 à 6 fois par jour.

Il est recommandé d’exclure du régime les aliments qui augmentent la charge sur le pancréas. Il s’agit de pain frais, muffins, crêpes frites, pizza, viandes grasses, abats, saucisses, viandes fumées, bouillons et soupes gras, beurre, margarine, thé fort, café, boissons gazeuses. L'alcool devrait être complètement exclu et le tabagisme devrait être limité. En l'absence d'effet du traitement conservateur, une correction chirurgicale de la maladie est réalisée. Les méthodes de traitement chirurgical sont également utilisées dans le développement de complications, par exemple, si une péritonite à pancréatonécrose (nécrose des tissus des glandes) s'est développée, etc.

Dans ce cas, un lavage abdominal (lavage péritonéal), un prélèvement du tissu glandulaire détruit, un prélèvement de la vésicule biliaire, etc., sont pratiqués.La chirurgie pancréatique est considérée comme très complexe et s'accompagne malheureusement d'une mortalité élevée. En règle générale, aucun médecin ne peut prédire avec précision le résultat de l'opération. Par conséquent, la chirurgie n'est utilisée qu'en dernier recours. Après la récupération, le patient est sous la surveillance d'un thérapeute. Plusieurs fois par an, il doit se soumettre à un examen médical. Le médecin détermine le nombre de recherches nécessaires en fonction de la gravité de la maladie.

Il est conseillé aux patients qui suivent la maladie d’adhérer au régime de travail et de repos, de s’abstenir de prendre de l’alcool et de fumer. Avec une rémission stable, un traitement de spa est indiqué.

Le pancréas, pourquoi il dysfonctionnements dira la vidéo thématique: