Principal / Pancréatite

Pourquoi l'estomac et les maux d'estomac: causes et symptômes

Pancréatite

Si une personne a une telle douleur, alors ce sont les principaux symptômes d'un ulcère à l'estomac en développement. Bien que les néoplasmes malins dans l'estomac puissent également causer de la douleur dans cette région.

Maux d'estomac et estomac - symptômes de diverses maladies

L’irritation de la muqueuse gastrique, c’est-à-dire la gastrite, est bien sûr accompagnée de douleurs abdominales. Une telle douleur est généralement douloureuse, il peut y avoir des symptômes associés - vomissements ou nausées. La douleur peut survenir à la suite du développement de néoplasmes malins, d'ulcères et de hernies dans la cavité gastrique.

La douleur à l’estomac et à l’abdomen, causée par une maladie du pancréas, est très vive et le zona, elle cède et vient de l’intérieur. La fièvre, les nausées et les vomissements sont les symptômes concomitants. Si vous appartenez à un groupe à risque, c'est:

  • fume beaucoup
  • boire des boissons alcoolisées,
  • hormones stéroïdes
  • les diurétiques,
  • vous avez une perturbation de la vésicule biliaire,

alors, une telle douleur est plus susceptible d'indiquer précisément le dysfonctionnement du pancréas.

Si la douleur dans l'estomac et l'abdomen est accompagnée de fièvre et de pertes vaginales, purulentes ou sanglantes, cela peut indiquer une endométrite, c'est-à-dire une inflammation de la muqueuse de l'utérus. À la naissance, en particulier une forte probabilité de développer la maladie après une césarienne, des microorganismes nuisibles peuvent pénétrer dans l'utérus. Il est nécessaire de contacter immédiatement un gynécologue et de commencer le traitement, sinon des violations graves pourraient apparaître.

Pourquoi l'estomac et les maux d'estomac dans un ulcère peptique?

Un ulcère gastrique est une érosion de la membrane muqueuse. Dans la plupart des cas, il peut être guéri, mais il se comporte quand même de manière imprévisible. Les fumeurs, les personnes qui consomment régulièrement de l'alcool, des boissons contenant de la caféine, prennent régulièrement de l'aspirine et de la cortisone, sont à risque.

Les crises de douleur lors d'un ulcère apparaissent soudainement, peuvent tourmenter une personne pendant plusieurs semaines, puis disparaissent pendant un certain temps, même si aucun traitement n'a été administré.

Lorsque la douleur à l'estomac et à l'estomac est semblable à celle qui apparaît en cas de forte faim, elle apparaît le plus souvent à jeun, de sorte que, dans la plupart des cas, la douleur ulcéreuse se manifeste chez une personne la nuit lorsqu'elle dort et que son estomac est vide.

Certains ulcères saignent, ce qui facilite leur identification par les selles: si elles sont noires, c'est le symptôme principal. Le plus souvent, un ulcère souffre de personnes exposées au stress, à la tension et à la nervosité, bien qu'il ne s'agisse que d'une suggestion médicale et qu'il existe des exceptions.

Que faire si l'estomac et les maux d'estomac?

L'inconfort et la douleur apparaissent chez les adultes et les enfants. Il est important de reconnaître la cause à temps et de commencer le traitement.

Examinons plus en détail les maladies possibles accompagnées de douleurs à l'estomac et à l'abdomen.

Ulcère de l'estomac

Description L'ulcère peptique et l'ulcère duodénal sont des processus pathologiques chroniques dans lesquels les couches muqueuses sont endommagées et des ulcères se forment.

Le genre de douleur. Doulant, terne, éclatant. Renforce la nuit lorsque l'estomac est vide.

Localisation de la douleur. Abdomen supérieur et région épigastrique.

  • brûlures d'estomac;
  • la diarrhée;
  • des nausées;
  • la constipation;
  • vomissements;
  • augmentation de la formation de gaz;
  • perte de poids;
  • éructations.

Quel médecin traite. Gastro-entérologue.

Diagnostic Examen et interrogatoire du patient, prise de sang, diagnostic échographique, gastroscopie.

Traitement. Pour le traitement de l’ulcère peptique, appliquez une approche intégrée.

Gastrite

Description Pathologie dans laquelle la membrane muqueuse de l'estomac est endommagée à la suite d'une exposition de bactéries au stress, à la malnutrition, à la famine et aux mauvaises habitudes.

Localisation de la douleur. Domaine.

  • éructations;
  • augmentation de la salivation;
  • des nausées;
  • perte d'appétit;
  • vomissements;
  • faiblesse
  • maux de tête;
  • goût désagréable dans la bouche.

Quel médecin traite. Gastro-entérologue.

Diagnostic Diagnostic échographique, prise de sang, FGDS, biopsie.

Traitement. Traitement antibactérien, médicaments qui rétablissent la muqueuse gastrique, agents enveloppants, correction de l'alimentation, mode de vie sain et mobile.
Regarder une vidéo sur le sujet

Maladies du pancréas

Description L'une des pathologies du pancréas est la pancréatite aiguë. C'est une maladie dans laquelle la structure anatomique et les fonctions de l'organe sont perturbées.

Le genre de douleur. Bardeaux, aigu.

Localisation de la douleur. Localisé dans le haut de l'abdomen, peut donner dans le bas du dos.

  • des nausées;
  • selles molles;
  • vomissements;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • troubles de l'appétit;
  • la déshydratation;
  • pâleur de la peau.

Quel médecin traite. Gastro-entérologue.

Diagnostic Analyse de sang et d'urine, échographie, IRM.

Traitement. En cas d'attaque de pancréatite aiguë, une hospitalisation urgente et un repos complet sont nécessaires. En tant que traitement médicamenteux, on utilise les antispasmodiques, le blocage de la procaïne, l’antibiothérapie, la famine, la désintoxication.

Endométrite chez les femmes

Description C'est une inflammation de la couche interne de l'utérus. Au cours du cycle menstruel, il est possible qu’il attache un œuf fécondé ou meure s’il n’ya pas de grossesse.

Le genre de douleur. Tirer, faire mal.

Localisation de la douleur. La partie inférieure de l'abdomen, donne à l'entrejambe. La douleur s'intensifie pendant les rapports sexuels.

  • fièvre
  • miction douloureuse;
  • pertes vaginales avec une odeur désagréable;
  • compactage et augmentation de la taille de l'utérus;
  • des frissons;
  • augmenter le rythme cardiaque.

Quel médecin traite. Gynécologue.

Diagnostic Examen par un gynécologue, diagnostic par ultrasons, prélèvement d'un frottis pour analyse, hystéroscopie.

Traitement. Dans la forme aiguë de la maladie, un traitement hospitalier est nécessaire, il est important de respecter le repos au lit, d’exclure les tensions émotionnelles et les efforts physiques, et de suivre un régime alimentaire.

Péritonite

Description Inflammation locale de la couverture séreuse de la cavité abdominale. La maladie est causée par des bactéries et des germes.

Le genre de douleur. Permanent, aigu, ne disparaît pas après avoir pris des analgésiques.

Localisation de la douleur. Tout d'abord, la douleur est localisée dans une certaine partie du péritoine, puis se propage dans tout l'abdomen. Peut donner dans l'épaule et la région supraclaviculaire.

  • des nausées;
  • peau pâle;
  • vomissements;
  • sueur froide sur le visage;
  • augmentation de la température corporelle, pouls;
  • respiration superficielle;
  • abaisser la pression artérielle.

Quel médecin traite. Gastro-entérologue.

Diagnostic Examen, palpation, rayons X, prise de sang, examen rectal et vaginal.

Traitement. Assurez-vous d'un traitement chirurgical.

Syndrome du côlon irritable

Description État pathologique dans lequel le fonctionnement normal du tube digestif est perturbé. Les raisons de cette condition sont:

  • un stress persistant, entraînant des troubles gastro-intestinaux persistants, peut conduire à la dépression;
  • déséquilibre hormonal, cette cause se produit pendant la grossesse et la ménopause;
  • violation de la motilité intestinale, au cours de laquelle le rythme des contractions et de la relaxation est perturbé;
  • manque de régime approprié.

Le genre de douleur. Forte, spastique, colique.

Localisation de la douleur. Dans le nombril, le bas-ventre.

  • formation de gaz;
  • brûlures d'estomac;
  • bouche sèche;
  • des nausées;
  • diminution de l'appétit;
  • constipation ou diarrhée;
  • des ballonnements;
  • mucus blanc dans les matières fécales.

Quel médecin traite. Gastro-entérologue.

Diagnostic Examen et interrogatoire d'un patient, prise de sang, échographie des organes abdominaux, examen des selles, coloscopie.

Traitement. Régime alimentaire, prise de médicaments antispasmodiques, de laxatifs et de médicaments antidiarrhéiques (en fonction de la prédominance du symptôme), médicaments anti-acides.

Premiers secours

En cas de manifestation peu fréquente de douleur, il est nécessaire de prendre des médicaments antispasmodiques (No-spa, Spasmalgon, Spazmalin, Drotaverin), contre la diarrhée - Lopéramide, Polysorb, Smektu.

Dans quel cas immédiatement chez le médecin?

Si vous ressentez de la douleur, vous devez immédiatement contacter un spécialiste, au moins avec le thérapeute.

Prévention

Les règles suivantes doivent être observées pour la prévention des maladies du tube digestif:

  • respect du régime alimentaire;
  • Il est important de maintenir l'équilibre eau-sel dans le corps et d'utiliser une quantité d'eau suffisante.
  • éviter les situations stressantes;
  • le massage aura un effet positif sur le travail des organes et des systèmes de tout le corps;
  • les séjours fréquents à l'extérieur sont importants;
  • il est nécessaire de maintenir un style de vie mobile et d'abandonner les mauvaises habitudes.

Si vous ne demandez pas de l'aide à temps et que vous n'êtes pas examiné, cela peut avoir des conséquences indésirables. Un traitement opportun aidera à maintenir la santé pendant de nombreuses années.

Causes et traitement de la douleur abdominale et gastrique

Aujourd'hui, nous découvrirons quelles sont les causes possibles de la douleur à l'abdomen et à l'estomac, des maladies infectieuses et non infectieuses, des infections à helminthes, des conditions d'urgence et des pathologies d'autres organes.

La douleur dans la partie épigastrique peut parler d'infections intestinales et de maladies provoquées par d'autres raisons. Souvent, la douleur est associée à des lectures de température élevées. Selon la maladie, il peut y avoir d'autres signes, tels que vomissements, diarrhée, etc.

Maladies non infectieuses

Maladies non transmissibles accompagnées de douleurs abdominales et de fièvre, telles que:

  1. Appendicite.
  2. Cholécystite.
  3. Pancréatite
  4. Obstruction intestinale.
  5. Hernie

En outre, les péritonites doivent être attribuées à ce sous-groupe, qui n'est pas considéré comme la maladie primaire, mais joue le rôle de complications des maladies gastro-intestinales, telles que:

  1. Ulcère compliqué par une perforation.
  2. Perforation de la vésicule.
  3. Blessures ayant provoqué une rupture du foie ou de la rate.
  4. Saignement dans les intestins.
  5. Les tumeurs.

L'appendicite aiguë est considérée comme la raison la plus populaire.

Dans la situation habituelle, la maladie est décrite par des douleurs dans le creux de l'estomac, se déplaçant du côté droit. La température est subfebrile.

Chez les enfants, la maladie est inhabituelle, ce qui complique le diagnostic. Étant donné que ces symptômes sont des signes de maladies infectieuses spécifiques, cela doit être pris en compte dans le diagnostic différentiel. Le contrôle des modifications du contenu des leucocytes dans le liquide sanguin peut être utilisé comme une aide. Une annexe enflammée est enlevée par chirurgie. Avec un traitement tardif de la maladie est compliquée par une péritonite.

La cholécystite est caractérisée par une douleur abdominale sévère et une température de trente-huit degrés. Il fait souvent mal sur le côté droit sous les côtes ou dans la zone de projection de la galle. Il se développe après avoir pris des aliments gras. D'autres symptômes peuvent également apparaître: vomissements, nausées, amertume dans la bouche. On observe un syndrome asthénovégétatif - faiblesse, irritabilité, manque de sommeil.

La jaunisse peut se développer s'il y a des calculs dans la galle. Pour comprendre, il est nécessaire d'effectuer l'opération ou non, il faut faire une échographie du foie et de la vésicule biliaire.

La pancréatite se caractérise par une douleur sous les côtes du côté gauche qui la rend, une température pouvant atteindre 39 degrés, des vomissements, des selles molles et des matières fécales mousseuses.

Si une hernie est étranglée, un adulte aura des maux d'estomac et on observera une augmentation du thermomètre à trente-sept degrés.

L'obstruction intestinale est caractérisée par des vomissements sans température. Les sensations de douleur se déchirent, viennent contractions. Il y a des nausées, des vomissements du contenu de l'estomac. L'estomac est gonflé, asymétrique, les gaz et les selles ne sont pas évacués. La radiographie montre une pneumatose.

La péritonite est caractérisée par une augmentation de la douleur dans l'estomac, des vomissements, de la fièvre, une détérioration rapide de la situation. Ballonnements, douleurs dans toutes les zones de l'abdomen, tachycardie et pression. Dans une telle situation, il est nécessaire d'effectuer l'opération rapidement, sans quoi cela pourrait entraîner un choc, voire la mort.

États d'urgence

Un examen urgent du chirurgien est également nécessaire dans d'autres situations. Avec les signes suivants devraient voir immédiatement un médecin:

  1. Douleur vive et intense.
  2. L'augmentation de la douleur est insupportable.
  3. La tension des muscles abdominaux.
  4. Hyperthermie, diarrhée, vomissements.
  5. Tachycardie.
  6. Il n'y a pas de selles et les gaz ne sont pas éliminés.

Ces symptômes nécessitent un traitement immédiat chez le médecin ou appelez une ambulance.

Maladies infectieuses

Si nous parlons de situations infectieuses, la douleur dans l'abdomen est combinée à la température chez l'adulte et l'enfant. Ces maladies incluent:

  1. Dysenterie.
  2. Toxicoinfection de type de nourriture.
  3. Hépatite virale.
  4. Invasions de vers.
  5. Salmonellose.

La dysenterie est décrite par une image d'empoisonnement - faiblesse, perte d'appétit, température, douleur à la tête. La douleur dans l'abdomen est d'abord indistincte, puis elle commence par des contractions et s'intensifie avant les selles. Il ya du ténesme, une douleur lancinante dans le rectum, des selles fréquentes (jusqu’à quinze fois par jour, dans des situations difficiles - jusqu’à cinquante). Les matières fécales sortent avec du sang liquide.

Les types atypiques peuvent se manifester sans qu'il y ait de sang dans les fèces, ce qui complique le diagnostic. Il est nécessaire de le comparer à d'autres infections. En plus de la clinique générale, pour confirmer le diagnostic, il est nécessaire d'étudier et d'isoler l'agent pathogène des matières fécales.

En règle générale, la prise d'antibiotiques ne permettra pas à la maladie de devenir chronique et aidera à guérir rapidement.

La salmonellose est une affection intestinale qui se manifeste sous différentes variations - allant de l'évolution asymptomatique au choc. Variété gastro-intestinale souvent manifestée, caractérisée par un début aigu de la maladie, une intoxication, une fièvre, des douleurs à l’estomac, des vomissements. Après quelques heures, des selles fétides peuvent apparaître. Les vomissements répétés et les selles parlent plus de quinze fois par jour de la déshydratation.

L'empoisonnement alimentaire est un mal populaire qui se caractérise par des douleurs vives et crampes à l'abdomen, des vomissements et de la fièvre, une faiblesse, des nausées. La diarrhée survient dans cinquante pour cent des cas. En règle générale, dans une telle situation, l'agent en cause est un staphylocoque. Habituellement, après une journée, l'état du patient s'améliore considérablement.

Le botulisme se manifeste d'abord par des douleurs abdominales, des vomissements, des diarrhées. La maladie ne peut apparaître que dans une journée.

L'hépatite virale présente à peu près le même schéma de symptômes: douleur abdominale, fièvre, diarrhée et vomissements.

Les infections à helminthes sont des groupes de maladies qui ont été déclenchées par une infestation de vers et de leurs larves dans le corps par des parasites. Ces maladies incluent:

  1. Opisthorchiase.
  2. Echinococcose
  3. Ascariose.
  4. Infection par l'ankylostome.

Ces invasions sont caractérisées par des sensations douloureuses à l'abdomen, de la température, des vomissements, de la diarrhée. Nervosité, perte de poids, sommeil agité, éruptions cutanées peuvent être observés. Les douleurs ne sont pas aussi intenses que les autres symptômes. Lors du diagnostic, il est très important de trouver les œufs de vers dans les selles.

L'échinococcose est une maladie qui prend beaucoup de temps sans signes ou avec un petit poids sous le bord droit. Le traitement de cette maladie est effectué chirurgicalement.

Pathologie d'autres organes et systèmes

Dans certaines situations, sous la douleur dans l'estomac, d'autres maladies n'affectant pas le tractus gastro-intestinal peuvent être cachées:

  1. Troubles gynécologiques.
  2. Maladie rénale.
  3. Infarctus du myocarde.

L'ostéochondrose, qui est associée à une atteinte nerveuse, peut également provoquer un tableau similaire.

La pathologie des reins est souvent décrite par des douleurs abdominales et des températures allant jusqu'à trente-huit degrés. La douleur se situe souvent au niveau de la taille ou de l'abdomen, ce qui complique le diagnostic.

La colique rénale se caractérise par des douleurs pathognomoniques: la personne est mobile et ne peut rester assise. En outre, l'auteur de notre journal, ogrippe.com, a découvert que dans une telle situation, il pouvait y avoir des mictions fréquentes, des douleurs lors de la miction. Une échographie et une analyse d'urine montreront ce qu'il faut faire ensuite.

Il est à noter que la douleur dans l'abdomen peut indiquer de nombreuses maladies graves, il est donc très important d'établir la cause de ce symptôme dans le temps. Un traitement précoce aidera le patient à récupérer rapidement et à maintenir sa santé.

Causes de douleur à l'estomac et premiers soins pour son élimination

Un symptôme fréquemment diagnostiqué est une douleur douloureuse à l’estomac. La cause de l’inconfort est souvent une mauvaise alimentation, un mode de vie sédentaire et un stress régulier. Mais pas dans tous les cas doit être négligé cette fonctionnalité. Parfois, il parle du développement de problèmes graves.

Sensation douloureuse dans l'estomac

Selon les gastro-entérologues, le syndrome de la douleur est une sensation désagréable qui se manifeste par la violation de l’intégrité des structures tissulaires des organes et le développement de processus inflammatoires. Il existe un système séparé qui, lorsqu'il est stimulé, envoie des signaux aux impulsions. Sur les fibres nerveuses, ils entrent dans le cortex. De là, ils avancent vers le thalamus. Cette zone du système nerveux central est responsable de la douleur douloureuse.

Beaucoup de gens réagissent négativement à ce symptôme. Il s'agit du premier signal de l'apparition d'un processus aigu ou chronique et de la violation de l'intégrité des structures anatomiques.

Douleur caractéristique à l'estomac


La douleur est divisée en plusieurs types. Ça arrive:

  • pointu et douloureux;
  • chronique terne;
  • par voie cutanée;
  • somatique;
  • interne;
  • psychogène;
  • oncologie
  1. Type de douleur aiguë et douloureuse.

    Si l'estomac fait très mal, alors la perforation des parois du corps résultant des effets d'un ulcère peptique a probablement été à l'origine de la pathologie. Ce symptôme survient soudainement dans la partie supérieure de l'abdomen et tend à se propager.

    En conséquence, le patient a tendance à adopter une certaine posture dans laquelle il ressent une diminution de la douleur. Le plus souvent, il se trouve couché sur le dos ou sur le côté. Le renforcement des sensations désagréables se produit avec tout effort physique, retournant le corps, essayant de se lever ou de marcher. Type de douleur constant et douloureux.

    Ce type de syndrome douloureux est accompagné de moins prononcé. Le patient effectue un travail normal et ne prête pas une attention particulière à la gêne. Un sentiment désagréable se manifeste de jour comme de nuit. Tout commence graduellement, il est donc difficile pour une personne de se rappeler quand une douleur constante à l'estomac a commencé à le gêner. Les causes de douleurs dans l'estomac sont cachées dans les lésions ulcéreuses de l'estomac, la gastrite, l'éducation au cancer. Type sourd de douleur douloureuse.

    Ce genre de sentiment douloureux se manifeste pendant une courte période. Sa durée ne dépasse pas 2 heures. Tout d'abord, le patient ressent une lourdeur dans la région de l'hypochondre gauche. Progressivement, il se transforme en spasme à court terme.

    L'état général et l'invalidité sont rarement violés. Une sensation désagréable apparaît pendant la journée et dure de 2 à 24 heures. Puis vient la rémission.

    Les causes de douleur sourde à l’estomac sont la dyspepsie à caractère fonctionnel, le reflux gastro-oesophagien, la gastrite.

Causes de douleurs à l'estomac

Une douleur constante dans l'estomac se développe pour plusieurs raisons:

  • situations stressantes régulières;
  • exercice excessif;
  • consommation d'alcool;
  • fumer;
  • consommation régulière de boissons contenant de la caféine;
  • l'utilisation de plats épicés et épicés;
  • traitement avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • troubles fonctionnels du pancréas.

Le plus souvent, la cause des sentiments désagréables devient une mauvaise nutrition, ce qui conduit à un trouble dyspeptique fonctionnel. Avec une consommation quotidienne de plats lourds, gras, frits et épicés, on observe une irritation de la muqueuse gastrique. Cela conduit au développement de diverses pathologies.

Reflux gastro-oesophagien

Une douleur sourde dans l'estomac se manifeste alors que le contenu acide de l'estomac est rejeté dans la partie inférieure de l'œsophage. Une influence constante sur la membrane muqueuse conduit à sa blessure.

En plus de la douleur, une personne se plaint d'un certain nombre de symptômes sous la forme de:

  • sensation de brûlure;
  • éructations de contenu acidulé;
  • sensation de lourdeur dans l'abdomen après avoir mangé;
  • flatulences;
  • des nausées.

Le renforcement des signes survient lorsque le corps est incliné ou lorsque la personne se met immédiatement en position couchée après avoir mangé.

Type fonctionnel de dyspepsie gastrique

Ce concept est généralement compris comme une condition lorsque le patient présente périodiquement une douleur sourde à l’estomac, des brûlures d’estomac et une saturation rapide.

Il existe plusieurs types de ce syndrome.

  1. Syndrome de douleur épigastrique. Image symptomatique exprimée vivement.
  2. Syndrome de détresse postprandiale. Il y a des signes de dyspepsie et de douleur sourde et douloureuse.

Le degré de manifestation de la dyspepsie fonctionnelle est évalué selon plusieurs critères:

  • intensité modérée;
  • manifestation pas plus d'une fois par semaine;
  • irrégularité de caractère;
  • type de douleur non généralisé avec localisation dans la région gastrique;
  • aucun effet sur l'intensité de la vidange du tractus intestinal.

Les troubles fonctionnels sont rapidement résolus grâce à un traitement rapide. En l'absence de mesures thérapeutiques, la maladie s'aggrave et se transforme en maladie.

Gastrite chronique

L'inflammation chronique dans l'estomac est divisée en plusieurs types.

  1. Atrophique. Il y a une destruction auto-immune des tissus de l'estomac.
  2. Non anthropique. Il est caractérisé par une acidité accrue sous l’influence de Helicobacter pylori.
  3. Chimique Les causes de la pathologie sont les anti-inflammatoires non stéroïdiens, l'abus d'alcool, l'intoxication par des acides ou des alcalis.
  4. Atrophique multifocale. Se produit avec une mauvaise nutrition et les effets indésirables des agents bactériens.
  5. Lymphocytaire. Fait référence à la destruction auto-immune. Est génétique dans la nature.
  6. Granulomateux. Des douleurs constantes dans l'estomac se manifestent à la suite d'une sarcoïdose, de la maladie de Crohn, de la granulomatose.
  7. Éosinophile. Se produit avec une réaction allergique à certains produits.
  8. Infectieux. Il en existe trois types: bactérien, viral et fongique.
  9. Rayonnement. La cause devient les effets néfastes des rayonnements.

Une douleur sourde et douloureuse à l’estomac se produit 1 à 2 heures après le repas. Zone de localisation - le côté gauche de l'hypochondre. Le patient se plaint également d'une augmentation de la température corporelle, de l'apparition de troubles dyspeptiques et d'une faiblesse générale. Les sensations douloureuses sont caractérisées par la régularité, la modération et l'intensité.

Lésions ulcéreuses de l'estomac


Cette maladie est considérée comme une cause fréquente de douleurs abdominales douloureuses et sourdes.

La douleur dépend de l'emplacement de la mise au point.

  1. Sur le mur du fond et dans la section cardinale. Manifesté dans la zone de l'épigastre et de la poitrine. Donne à l'épaule. Parfois, il y a l'angine.
  2. Dans la zone pyloroduodénale. Il rayonne à l'arrière et sous la côte droite.
  3. Dans le corps de l'estomac. Il ne peut gémir que du côté gauche. Ne donne pas n'importe où. Il apparaît après un repas dans les 30 à 40 minutes.
  4. Dans la partie antrale du corps. Ça fait mal au ventre ou au nombril. Accompagné de douleurs de la faim qui apparaissent la nuit ou 2 à 4 heures après avoir mangé.

Pour tout cela, l'intensité de la sensation désagréable peut être variée en fonction de l'âge du patient. Chez les adolescents et les moins de 25 ans, la maladie se caractérise par des symptômes vifs. Chez les personnes âgées, le tableau clinique est moins prononcé. La cause de ce phénomène est considérée comme une diminution de l'activité fonctionnelle des fibres nerveuses et des récepteurs situés dans les parois gastriques.

Tumeur maligne

Des douleurs sourdes et douloureuses peuvent signaler l'apparition de tumeurs malignes dans l'organe. Au début, la pathologie se fait rarement sentir. Les combats dans la zone épigastrique et les repas n'affectent pas l'intensité du tableau clinique. Le symptôme principal de la maladie est une perte de poids soudaine et la manifestation de symptômes dyspeptiques.

Premiers soins en cas de douleur abdominale

Que faire si on a constamment mal au ventre? En soi, la douleur est rare. Au début, son intensité est faible. Mais s'ils ne sont pas traités, les symptômes s'aggravent chaque jour.

Les médecins conseillent de prendre des analgésiques, des analgésiques et des antispasmodiques en raison d’un fort inconfort au niveau de l’estomac. Si le traitement est provoqué par des anti-inflammatoires non stéroïdiens, il est interdit d’utiliser ces médicaments.

Aussi pour le traitement de la douleur persistante sont utilisés:

  • antiacides: Almagel, Gastal, Maalox;
  • bloqueurs des récepteurs d'histamine: Rimantadine, Famotidine;
  • inhibiteurs de la pompe à protons: oméprazole, rabéprazole;
  • Prokinetics: Domperidin.

Lorsqu'ils sont infectés par Helicobacter Pylori, des agents antibactériens sont prescrits. Le plus souvent, une combinaison d'amoxicilline et de clarithromycine est utilisée pour le traitement. La durée du traitement est de 7 à 14 jours.

Pour la normalisation de la microflore gastrique et intestinale, des probiotiques sont utilisés: Linex, Normobact. Ils éliminent la diarrhée, les nausées et les vomissements.

Dans les cas graves, le patient est placé à l'hôpital. Une hospitalisation est nécessaire lorsque certains symptômes apparaissent sous la forme de:

  • forte intensité de douleur;
  • cours aigu de la maladie avec une apparition soudaine;
  • perturbation de la conscience;
  • augmenter les valeurs de température jusqu'à 38-40 degrés;
  • vomissements répétés avec du sang;
  • une diminution de la pression due à la tachycardie;
  • longue durée de douleur sur 5 jours.

Le pronostic dans de nombreux cas est positif. Si une tumeur est diagnostiquée, une intervention chirurgicale et une chimiothérapie sont effectuées.

Un des points importants du traitement est de suivre un régime strict. Exclus du régime:

  • aliments frits et gras;
  • épices et épices;
  • restauration rapide;
  • produits semi-finis;
  • viandes et poissons gras;
  • boissons gazeuses et alcoolisées.

Pour prévenir l'apparition de douleurs douloureuses, le menu comprend des bouillies et des soupes muqueuses, ainsi que des produits laitiers. Le régime alimentaire doit être riche en fibres. Il faut donc privilégier les purées de légumes et de fruits, les salades.

Mieux vaut manger souvent, mais progressivement. Une douleur sourde peut signaler un débordement de l'estomac et un étirement des parois. Le volume de la portion ne doit pas dépasser 300 grammes.

Il est également recommandé de respecter certaines mesures préventives.

  1. Évitez les situations stressantes. En cas de dépression grave, vous pouvez prendre des sédatifs et des sédatifs sur des herbes.
  2. Éliminer les efforts physiques importants.
  3. Abandonnez votre sédentarité.
  4. Adhérer à une nutrition adéquate. Ne pas trop manger ou manger la nuit.
  5. Suivez le régime d'alcool. Une personne devrait consommer jusqu'à un litre et demi d'eau pure par jour. En outre, le régime alimentaire devrait comprendre des jus de fruits frais, des boissons aux fruits, des boissons aux fruits et du thé noir ou vert faiblement brassé.
  6. Abandonner les mauvaises habitudes sous forme de tabagisme, de consommation d’alcool et de drogues.

Lorsque les premiers signes apparaissent, vous devriez demander l'aide d'un médecin dès que possible.

Douleurs abdominales et abdominales

L'estomac et l'estomac font très mal pour diverses raisons. Les symptômes peuvent apparaître à la suite de changements morphologiques, de malnutrition, de mode de vie inactif, de troubles fonctionnels, de stress.

Souvent, les maladies du tractus gastro-intestinal ont le même tableau clinique et des symptômes spécifiques n'apparaissent que lorsque la pathologie a beaucoup évolué. Des douleurs abdominales, accompagnées de nausées, de vomissements, de selles anormales, de fièvre peuvent être déclenchées par une gastrite, un ulcère gastrique, une pancréatite, une cholécystite.

Par conséquent, pour établir un diagnostic, il est nécessaire de procéder à un examen de sang et d'urine en laboratoire, ainsi que de voir la membrane muqueuse du tube digestif lui-même (à l'aide d'un endoscope) ou de suivre la motilité.

Causes de la douleur

Les douleurs abdominales peuvent être déclenchées par des dommages organiques. C'est-à-dire que le tissu muqueux de l'estomac subit des modifications pathologiques qui conduisent à l'incapacité de produire du mucus.

Le mucus insoluble (mucine) est produit par les cellules accessoires et l'épithélium squameux. Normalement, il recouvre la membrane muqueuse et la protège des effets agressifs de l'acide chlorhydrique, des pepsines et des irritants présents dans les aliments. L'épaisseur de la mucine est d'environ 0,5 à 1,5 mm.

Les acides biliaires, qui pénètrent dans l’estomac à partir de l’intestin, les salicylates, les acides butyrique et propanoïque et l’alcool détruisent la barrière muqueuse. Il y a une diffusion inverse d'ions hydrogène de l'estomac et une interaction du tissu muqueux avec les pepsines, ce qui conduit à une auto-digestion (autolyse).

Les douleurs abdominales déclenchées par des lésions organiques peuvent résulter de:

  • gastrite (inflammation de la muqueuse gastrique);
  • ulcères (couches endommagées de l'estomac sous la membrane muqueuse);
  • prolifération de polypes;
  • oncologie;
  • sténose pylorique;
  • infection par une infection bactérienne ou virale;
  • dysbactériose;
  • fonction digestive réduite;
  • effets mécaniques sur le tissu;
  • réaction allergique;
  • intoxication alimentaire (nourriture de mauvaise qualité, médicaments, alcool);
  • épuisement du corps;
  • le stress;
  • surmenage psycho-émotionnel.

La douleur peut également résulter d'une pathologie des organes internes qui affecte l'activité de l'estomac. Ainsi, la douleur épigastrique survient dans les maladies suivantes:

  • une pancréatite;
  • la colite;
  • altération du fonctionnement du petit ou du gros intestin;
  • une appendicite;
  • pathologies dans les organes reproducteurs;
  • névrose, état dépressif;
  • maladies de la vésicule biliaire, du foie;
  • troubles du système cardiovasculaire;
  • maladie rénale;
  • lésions du système nerveux central;
  • spasme du diaphragme;
  • dystonie végétative-vasculaire.

Il peut y avoir une hypertonicité des muscles de l’estomac, une hypotonie et une atonie, ce qui perturbe l’évacuation des masses alimentaires. Il peut y avoir constriction ou relaxation des sphincters musculaires, puis les aliments resteront dans l'estomac ou reviendront de l'estomac dans l'œsophage ou de l'intestin dans l'estomac.

Le péristaltisme de l'estomac peut être altéré à la suite de modifications de la régulation nerveuse ou humorale, ainsi que sous l'influence de processus pathologiques survenant dans l'estomac (ulcères, érosion, cicatrices, tumeurs, en fonction de l'emplacement, augmente ou affaiblit la motilité).

Maladies causant des douleurs à l'estomac

Selon la nature de la douleur dans l'abdomen et son intensité, ainsi que les symptômes associés, il est possible de faire une hypothèse sur les causes du syndrome douloureux. Le moment de l'apparition de la douleur est également important, vous devez donc faire attention lorsque le symptôme apparaît (la nuit, après avoir mangé ou après une activité physique, l'estomac vide).

Une description précise de la localisation de la douleur, de sa nature et de son intensité aidera le médecin à suggérer les pathologies les plus probables pour lesquelles un minimum d'études diagnostiques sera nécessaire pour les réfuter ou les confirmer.

Gastrite

Une douleur sourde et douloureuse dans la partie supérieure moyenne de l'abdomen résulte d'une inflammation du tissu muqueux de l'estomac. La douleur est ressentie après un repas rugueux, gras ou à l'alcool. Une douleur intense dérange environ deux jours et le faible peut durer des semaines.

En plus du syndrome de la douleur, la gastrite peut provoquer les symptômes suivants:

  • sensation de lourdeur au-dessus ou au-dessous de l'abdomen;
  • constipation ou diarrhée;
  • éructations acides;
  • fleurs blanches sur la langue;
  • brûlures d'estomac, déclenchées par la libération du contenu acide de l'estomac dans l'œsophage;
  • des nausées;
  • faiblesse, somnolence, irritabilité;
  • la douleur peut être donnée dans le dos.

L'ulcère est une complication de la gastrite. Il se produit lorsque l'inflammation pénètre dans les couches de la paroi gastrique située sous la membrane muqueuse. La douleur peut apparaître sur un estomac vide, alors que le suc gastrique concentré érode les tissus.

Souvent, la douleur survient moins d'une heure après avoir mangé. Cela est dû au fait que la masse de nourriture blesse le destin touché. La douleur sera particulièrement forte après un repas épicé, gras, lourd ou alcoolisé. Il existe un ulcère peptique et des ulcères d'estomac symptomatiques.

La première est une maladie chronique dans laquelle une expression se produit dans la paroi de l'estomac. Les deuxièmes sont causés par un facteur provocateur de l'ulcère, ils sont aigus et si la cause principale est éliminée, la manifestation est guérie. Les ulcères symptomatiques sont causés par le stress, certains médicaments, la pathologie des glandes endocrines et des tumeurs produisant de la gastrine.

La douleur abdominale aiguë survient lors de la perforation de l'ulcère, lorsque le contenu acide de l'estomac entre dans la cavité abdominale. Cette complication nécessite une intervention chirurgicale. À partir d'un ulcère, le contenu de l'estomac peut pénétrer non seulement dans la cavité abdominale, mais également dans les organes voisins, par exemple dans les intestins. Dans ce cas, l'activité du deuxième corps est violée.

Si le processus inflammatoire affecte le vaisseau sanguin, le saignement de l'ulcère s'ouvre. Il n'augmente pas l'intensité de la douleur, mais provoque des symptômes supplémentaires tels que faiblesse, vertiges, sang dans les vomissures ou les selles.

Polypes

Sur la membrane muqueuse peut se développer des tumeurs bénignes. Tant que la formation est petite, ils n'affectent pas le fonctionnement des tissus et ne provoquent aucun symptôme. Ils sont assez difficiles à détecter. En règle générale, ils sont détectés au cours de l'examen fibrogastoscopique.

Les gros polypes peuvent provoquer des saignements, des douleurs douloureuses ou des crampes et retarder l'évacuation des aliments. Un polype situé sur le pédicule, à côté du gardien, peut pénétrer dans le duodénum et se coincer, ce qui provoque de fortes crampes sous le sternum, qui se propagent dans tout l'abdomen.

Maladies infectieuses

Avec de l'eau ou de la nourriture, des bactéries et des virus pathogènes pénètrent dans le tractus gastro-intestinal. En leur présence, des symptômes apparaissent:

  • lourdeur dans l'estomac;
  • nausée, vomissement;
  • la diarrhée;
  • violation de la motilité intestinale;
  • maux de tête;
  • brûlures d'estomac;
  • spasmes du péritoine;
  • la chaleur

Les symptômes peuvent persister pendant 2-4 jours. La bactérie Helicobacter pylori peut être présente dans l'estomac. Lors de l'activité vitale, elle libère des toxines qui stimulent la sécrétion d'acide chlorhydrique, responsable de la gastrite.

Le micro-organisme est présent chez 90% des personnes. Cependant, la majorité d'entre elles sont porteuses de l'infection, car la gastrite ne se développe que s'il existe des facteurs provoquants, tels que le stress, une mauvaise alimentation, un traitement médicamenteux.

Pathologies des organes pouvant causer des douleurs à l'estomac

Des douleurs dans tout l'abdomen peuvent survenir en raison de la perturbation de l'activité non seulement de l'estomac, mais également d'autres organes situés dans la cavité abdominale ou à l'extérieur de celle-ci. Une douleur dans l'abdomen d'intensité variable survient s'il existe les pathologies suivantes:

  • la duodénite. Perturbe l'intestin grêle, ce qui entraîne une détérioration de la motricité et de la fonction d'absorption, ainsi que des flatulences et le rejet du contenu intestinal dans l'estomac. Tout cela provoque des douleurs dans le haut et le bas de l'abdomen;
  • pancréatite. L'inflammation du pancréas provoque une douleur intense, ressentie soit localement, soit dans tout l'abdomen, affectant le dos, le bas du dos. Lorsque la maladie du duodénum n'est pas dévoilée, tout le secret de la glande affecte la fonction digestive. Il y a des ballonnements, des nausées;
  • colite Le processus inflammatoire dans le gros intestin se manifeste par des ballonnements et des grondements dans l'abdomen, des selles molles mélangées à du sang;
  • les spasmes du diaphragme provoquent des douleurs lancinantes, des crampes fortes, aggravées par le mouvement et une respiration profonde;
  • sténose oesophagienne. La pathologie se développe en raison d'un traumatisme, d'une cicatrice ou d'une tumeur. Les aliments s'attardent dans l'œsophage et pénètrent difficilement dans l'estomac, alors qu'il y a une douleur dans la direction du mouvement du bol alimentaire, des éructations, des vomissements, une difficulté à avaler des aliments, des saignements;
  • concrétions. Des calculs peuvent se former dans les reins, le pancréas, la vésicule biliaire. Quand ils sortent, il y a une douleur intense causée par un spasme des vaisseaux sanguins ou un blocage de la lumière des voies;
  • pylorospasme de l'estomac. La pathologie est provoquée par la perturbation du système nerveux. Il y a des douleurs abdominales et des nausées;
  • rupture de la rate ou du foie. Cela se produit après un traumatisme abdominal contondant et provoque une douleur aiguë dans la cavité abdominale. La pathologie nécessite une intervention chirurgicale immédiate.

Souvent, pendant la grossesse, l'estomac dans l'estomac est gravement irrité et la pathologie obstétrique n'en est pas toujours la cause. L'utérus élargi exerce une pression sur les organes adjacents, les obligeant à se déplacer, ce qui peut provoquer une perturbation de la fonction digestive, des ballonnements et des brûlures d'estomac. De plus, pendant la grossesse, des maladies chroniques exacerbées ou développées sont prédisposées.

Comment enlever la douleur à l'estomac et à l'abdomen

Pour éliminer les douleurs aiguës dans la cavité abdominale, vous devez tout d’abord déterminer la cause de son apparition, c’est-à-dire poser un diagnostic. Cette tâche ne peut être effectuée que par un spécialiste après avoir reçu les résultats d’une étude objective.

Les analgésiques et les antispasmodiques peuvent soulager temporairement la douleur dans tout l'abdomen, mais ils n'éliminent pas la cause de son apparition. En fonction du facteur provocateur, les préparations réduisent l’acidité du suc gastrique, des astringents, des antibiotiques et des absorbants.

Si la douleur est provoquée par un vasospasme, elle peut être éliminée en prenant des antispasmodiques (No-shpa, Drotavérine, Spasmol, Plantex, Prospan). Les substances actives du médicament agissent sur les cellules musculaires lisses, les empêchant de se réduire.

Si la douleur est causée par le mouvement des calculs, un traitement par litholyse est nécessaire pour dissoudre le calcul. Pour la destruction de petites pierres, on utilisait des médicaments, de l'eau minérale et des remèdes populaires.

Le choix du médicament doit être effectué par un médecin en tenant compte du type et de la taille de la pierre. Avant de recourir à la dissolution de pierres avec des remèdes populaires ou de l'eau minérale, il est nécessaire de connaître l'origine du calcul.

En raison de la violation du régime alimentaire, une douleur vive à l'estomac de nature spastique peut survenir. Peut-être une sensation de brûlure dans l'épigastre, des douleurs et des brûlures d'estomac. Les antiacides neutralisant l'acide chlorhydrique (Maalox, Almagel, Fosfalugel) éliminent ces symptômes.

Si une gastrite ou un ulcère est confirmé, des médicaments gastroprotecteurs et anti-ulcéreux sont pris (Venter, pancréatine, Festal, Mezim). Les inhibiteurs de la pompe à protons (oméprazole, De Nol) préviennent la formation d’acide chlorhydrique et préviennent l’apparition d’ulcères. L'effet analgésique a Phasfalugel, Maalox, Almagel, No-Spa, Kétarol, Spazmalgon.

Aidera à digérer les préparations alimentaires enzymatiques. Ils se saoulent en ayant mal à l’estomac, après avoir trop mangé ou en mangeant beaucoup. Ces médicaments incluent Mezim, Pancreatin, Festal.

Soulager la douleur dans l'estomac aidera et remèdes populaires.

Par exemple, les feuilles vertes du pissenlit aident à lutter contre les brûlures d'estomac et le jus d'aloès pour soulager l'inflammation et accélérer la régénération, le miel renforce l'immunité et est un agent anti-inflammatoire. Le thé à la menthe détend les muscles lisses de l'estomac.

Pour que l'inflammation passe, il est nécessaire de fournir au corps un repos fonctionnel. Si la pathologie du pancréas, alors vous devriez vous abstenir de manger au moins deux jours, si les intestins sont perturbés, puis pendant une période de 8 heures. En période d'exacerbation de la maladie, vous devez suivre un régime alimentaire qui exclut la cuisson au four, les frites, l'alcool, le thé et le café forts, les légumes et les fruits aigres, des plats avec de nombreuses épices.

Si une douleur aiguë dans l'abdomen, vous devriez immédiatement consulter un médecin. Avant l'arrivée du médecin, vous ne devez pas prendre d'analgésiques, car ils supprimeront le symptôme principal et ne permettront pas de déterminer l'épicentre de la douleur, sa nature lorsque pressée.

Cela aidera à réduire les sensations douloureuses de la glace ou de la présence d'un radiateur froid sur l'abdomen. Il est également recommandé de prendre une certaine posture dans laquelle la douleur sera moins intense: cela peut être la posture genou-coude, la posture fœtale, la position semi-assise. En tout cas, il faut bouger moins.

Que devrait-on faire si l’estomac a mal au ventre, à la demande d’un gastro-entérologue? Ce n'est qu'en établissant le diagnostic que l'on peut traiter la maladie sous-jacente. Si un traitement symptomatique indépendant est mis en œuvre, cela conduit alors au développement de la maladie et à l'apparition de complications. Par conséquent, même si la douleur n'est pas intense, mais se produit périodiquement, vous devez être examiné et en comprendre la cause.

Douleurs à l'estomac - les causes principales

La douleur gastrique est une douleur permanente ou paroxystique. Le plus souvent, ils sont localisés au site de la projection de l'estomac sur la paroi abdominale antérieure. Cette zone est appelée épigastrique ou épigastrique. Il est situé au-dessus d'une ligne horizontale imaginaire, qui peut être dessinée conventionnellement à travers le nombril. La partie de la paroi abdominale antérieure, située en plein centre de l'abdomen, est délimitée par cette ligne du bas et l'arc costal de la poitrine du haut est la zone dans laquelle se projetent les douleurs à l'estomac.

De plus, les douleurs dans les pathologies de l'estomac peuvent se propager dans le quatrième espace intercostal à gauche ou dans le côté gauche sous la cuillère.

Causes de douleurs à l'estomac

La douleur à l'estomac peut provoquer des maladies de l'estomac, ainsi que des pathologies d'autres organes et systèmes du corps humain. La principale question ici est la violation de quel organe a causé une douleur dans la région abdominale supérieure. Seul un médecin professionnel peut effectuer un diagnostic qualifié. Par conséquent, si vous avez mal à l’estomac, il serait imprudent, voire dangereux, de vous diagnostiquer et de commencer à vous auto-traiter.

La meilleure solution serait de consulter un spécialiste. Sa nécessité tient au fait que la douleur dans l'abdomen, qui ne survient pas à la place de la projection de l'estomac sur la paroi abdominale antérieure, indique très probablement la pathologie d'autres organes. Dans ce cas, nous vous recommandons de lire nos autres articles sur les douleurs abdominales. Mais même si la douleur est localisée dans la région épigastrique, sa cause ne sera pas nécessairement une maladie de l'estomac.

Toutes les causes de douleurs à l'estomac peuvent être divisées en deux grands groupes:
1. Douleur à l'estomac, provoquée directement par sa pathologie.
2. Douleur dans l'estomac causée par des lésions d'autres organes.

Le premier groupe comprend les pathologies et maladies suivantes:

  • gastrite;
  • ulcère d'estomac;
  • polypes de l'estomac;
  • cancer de l'estomac;
  • infections virales et bactériennes;
  • troubles fonctionnels de l'estomac;
  • dommages à la muqueuse gastrique;
  • intoxication alimentaire;
  • stress émotionnel et physique;
  • idiosyncrasie de certains aliments et allergies.

Les maladies suivantes peuvent être distinguées dans le deuxième groupe:
  • une pancréatite;
  • pathologies de l'intestin grêle;
  • pathologie du gros intestin;
  • inflammation de l'appendice;
  • maladies du système cardiovasculaire;
  • spasme du diaphragme.

Douleur due à des lésions de l'estomac

Douleur à l'estomac pendant la gastrite

Chez les patients souffrant de gastrite chronique, les douleurs à l'estomac ne sont généralement pas très intenses. Pour cette raison, le patient peut ne pas y faire attention pendant une longue période. La douleur dans la gastrite chronique avec une sécrétion gastrique préservée est souvent sourde et douloureuse dans la nature.

Il est important de prêter attention aux relations entre la douleur et les repas, ainsi qu’à la nature des aliments ingérés. Habituellement, dans la gastrite chronique, on observe une douleur assez précoce - presque immédiatement après un repas, en particulier dans les cas où la nourriture est acide ou à la texture rugueuse. Ces soi-disant douleurs précoces peuvent provoquer chez le patient une peur des repas. Ces patients commencent parfois à refuser de la nourriture.

En plus de la douleur, les patients souffrant de gastrite chronique ont souvent une sensation de lourdeur et de douleur dans la région épigastrique.

Autres symptômes locaux de gastrite chronique:

  • lourdeur, sensation de pression et plénitude dans la région épigastrique, qui apparaissent ou augmentent pendant le repas ou immédiatement après;
  • éructations et régurgitations;
  • goût désagréable dans la bouche;
  • des nausées;
  • brûlures dans l'épigastre et parfois brûlures d'estomac, indiquant une violation de l'évacuation des aliments de l'estomac et un rejet du contenu gastrique dans l'œsophage.

Les signes de lésions intestinales sous forme de troubles intestinaux peuvent s'ajouter aux symptômes énumérés. Ils sont épisodiques, mais deviennent souvent la base du développement du syndrome du côlon irritable.

Les troubles courants de la gastrite chronique se manifestent par les symptômes suivants:

  • faiblesse
  • fatigue accrue;
  • irritabilité;
  • troubles du système cardiovasculaire sous forme de douleurs cardiaques, instabilité du rythme des contractions cardiaques, fluctuations de la pression artérielle;
  • somnolence, pâleur et transpiration qui surviennent après avoir mangé;
  • brûlures et douleurs dans la bouche et sur la langue;
  • perturbations symétriques de la sensibilité dans les membres supérieurs et inférieurs.

Douleur dans l'abdomen et l'estomac avec ulcère peptique

Le principal symptôme d'un ulcère à l'estomac est une douleur épigastrique. L'intensité de la douleur en cas d'anomalie ulcéreuse peut varier dans des limites assez larges. Par conséquent, il est très difficile de juger cette maladie uniquement par cette caractéristique de la douleur. Par exemple, il est connu que chez les patients opérés de l'estomac, la douleur, même lors d'exacerbations d'un ulcère peptique, est très légère ou absente.

En même temps, dans certains cas, le syndrome douloureux de l'ulcère gastrique peut avoir une intensité suffisamment élevée, forçant le patient à prendre immédiatement des mesures pour soulager son état.

Un indicateur plus informatif est le lien entre cette douleur et les repas. En cas d'ulcère gastrique, la douleur ne survient pas aussi rapidement que dans le cas d'une gastrite, mais au plus tard une heure et demie après avoir mangé. Un autre symptôme caractéristique d'un ulcère peptique est son évolution récurrente, c'est-à-dire l'alternance de périodes d'exacerbations (plus souvent en automne ou au printemps) et de périodes de rémission.

De plus, les manifestations suivantes sont caractéristiques des ulcères d'estomac:
1. Brûlures d'estomac et éructations fréquentes.
2. La survenue de nausées et de vomissements après avoir mangé.
3. Perte de poids.

Un symptôme dangereux est une douleur à l'estomac aiguë, aiguë, lancinante ou coupante, également appelée «poignard». Cela peut indiquer une perforation de la paroi d'un organe atteint d'un ulcère, c'est-à-dire la formation d'un trou par lequel le contenu gastrique pénètre dans la cavité abdominale. Dans de telles conditions, l'intensité de la douleur est si élevée que le patient peut développer un choc douloureux. Il s'agit d'une maladie potentiellement mortelle. Par conséquent, un tel patient devrait être immédiatement conduit à l'hôpital pour une chirurgie d'urgence.

Douleurs douloureuses et sourdes dans l'estomac avec polypes

Douleur à l'estomac constante pour le cancer

Les cancers de l'estomac font partie des cancers les plus courants. Un de leurs signes est non intensif, faible, mais soulève constamment des douleurs à l'estomac. En outre, les patients souffrant d'un cancer de l'estomac constatent souvent l'absence de lien entre l'apparition d'une douleur et certaines causes spécifiques.

Aux stades précoces, le cancer gastrique n'a généralement pas de manifestations cliniques prononcées et se caractérise uniquement par des symptômes non spécifiques, tels qu'une dyspepsie et une perte d'appétit. En outre, le patient ressent une sensation de satiété précoce et une sensation de satiété dans l'estomac, même après avoir mangé de petites quantités de nourriture. En plus de ces manifestations, on appelle souvent le complexe dit de "petits signes":

  • asthénie et anémie;
  • aversion pour la viande;
  • perte de poids;
  • "malaise gastrique".

Au cours des stades avancés du développement d’une tumeur cancéreuse dans l’estomac, l’intensité de la douleur dans l’épigastre augmente progressivement, et les hémorragies se rejoignent avec les ulcérations et la désintégration de la tumeur. Il y a des vomissements de "marc de café" ou de sang, ainsi que des modifications des matières fécales sous forme de méléna (selles noires).

Crampes dans l'estomac avec maladies infectieuses

La douleur à l’estomac et la fièvre peuvent également être causées par des infections courantes telles que maux de gorge ou pneumonie. La douleur à l'estomac, provoquée par ces maladies, peut également être accompagnée de vomissements, de nausées, de crampes d'estomac et de diarrhée.

Sévérité et douleur pressante à l'estomac pendant ses troubles fonctionnels

Dommages à la membrane muqueuse et douleur à l'estomac lors d'une intoxication chimique

Douleurs abdominales sévères et diarrhée en cas d'intoxication alimentaire

Les symptômes d'intoxication alimentaire dépendent en premier lieu de la quantité totale de substances consommées et du type spécifique de substances toxiques. Ces signes peuvent apparaître aussi rapidement (dans une demi-heure) et pas plus tôt. Dans ce dernier cas, l'état du patient ne se détériore qu'après quelques jours, voire quelques semaines. Mais le plus souvent, les premiers symptômes d'intoxication alimentaire se manifestent une à deux heures après l'ingestion d'aliments de mauvaise qualité.

Les principaux symptômes d'intoxication alimentaire sont:

  • douleurs à l'estomac de nature spasmodique;
  • des nausées et des vomissements;
  • la diarrhée;
  • maux de tête et vertiges;
  • faiblesse grave, parfois à la perte de conscience.

Nausées et maux d'estomac durant le stress

Vomissements, douleurs d'estomac, éructations et ballonnements d'intolérance alimentaire et d'allergies

Certains patients souffrent d'intolérance congénitale au sucre du lait (lactose) ou à un déficit en lactase. En consommant du lait et des produits laitiers, les patients présentent les symptômes suivants de cette pathologie:

  • ballonnements (flatulences);
  • douleurs d'estomac;
  • selles molles;
  • nausées et vomissements.

Dans l'enfance, le déficit en lactase se manifeste également par la constipation chronique, les pleurs et l'anxiété après avoir mangé.

En outre, divers types d'allergies alimentaires peuvent également causer des maux d'estomac lors de l'utilisation de produits appropriés. Le plus souvent, cette douleur est diffuse, de nature douloureuse et est directement liée à l'ingestion d'aliments allergisants.

Douleur à l'estomac due à des lésions chez d'autres personnes
organes internes

Pancréatite

Lésions de l'intestin grêle

Duodénite
L'inflammation de l'intestin grêle (duodénite) peut également provoquer l'apparition de douleur dans la région de la projection de l'estomac sur la paroi abdominale antérieure. L'intensité de la douleur chez les patients atteints de duodénite est le plus souvent très importante. La survenue de patients agressifs douloureux est parfois associée à des situations stressantes et non aux repas.

En plus des douleurs dans la région épigastrique, les caractéristiques suivantes sont les suivantes:

  • des nausées et des vomissements;
  • faiblesse générale;
  • douleur à la palpation dans la région épigastrique;
  • augmentation de la température.

L'inflammation aiguë dans l'intestin grêle se termine généralement par une guérison spontanée après quelques jours. Mais une duodénite répétée ou l’absence de traitement adéquat de la forme aiguë peut déclencher le passage de la maladie à la forme chronique. En outre, cela peut entraîner le développement de complications telles que des saignements intestinaux, une perforation de la paroi intestinale et l'apparition d'une pancréatite aiguë.

La duodénite chronique se manifeste par une douleur constante dans la région épigastrique, qui est sourde et douloureuse dans la nature. Aussi avec cette maladie sont observés:

  • sensation de plénitude dans le haut de l'abdomen après avoir mangé;
  • des nausées et parfois des vomissements;
  • diminution de l'appétit;
  • sensibilité au toucher, localisée au plus profond de la région épigastrique.

Douleur de la faim dans l'estomac avec ulcère duodénal
Le syndrome douloureux est la principale manifestation de l'ulcère duodénal. En même temps, des douleurs apparaissent dans les régions épigastriques et épigastriques, ce qui facilite leur confusion avec des douleurs à l'estomac. Chez environ la moitié des patients, la douleur a une intensité insignifiante et environ un tiers se plaignent de douleurs atrocement exprimées, qu’ils décrivent comme des coups de couteau, des crampes et une succion.

En effet, la localisation de l’ulcère dans le duodénum est caractérisée par la survenue d’une douleur tardive - pas plus tôt que 2 heures après un repas. De plus, des crises douloureuses se développent souvent chez ces patients la nuit. C'est la prétendue "douleur de la faim".

La douleur peut apparaître ou augmenter avec l'utilisation d'aliments épicés et acides, l'effort physique, une longue pause entre les repas et la consommation d'alcool. En outre, l'évolution typique d'un ulcère peptique est caractérisée par la saisonnalité - des exacerbations surviennent à l'automne et au printemps.

En outre, l'apparition de douleurs dans l'ulcère duodénal est étroitement liée à la qualité de la prise alimentaire. Son apparition plus précoce est observée lors de l'utilisation:

  • marinades de légumes;
  • aliments végétaux grossiers;
  • pain noir;
  • conserves, etc.

Et les produits à haute teneur en composants alcalins, qui ont un effet enveloppant, retardent au contraire le moment de la douleur et contribuent à sa réduction, voire à sa disparition. Ceux-ci incluent les produits suivants:
  • bouillie de lait liquide;
  • purée de pommes de terre;
  • poisson et viande viande hachée bouillie;
  • le bicarbonate de soude;
  • des eaux minérales.

Le symptôme le plus dangereux dans un ulcère duodénal, comme dans un ulcère de l'estomac, est une douleur aiguë au poignard dans l'épigastre. Cette caractéristique peut indiquer une perforation de l'ulcère. Une telle douleur apparaît soudainement, le patient a une pâleur aiguë, une transpiration et parfois une perte de conscience. Cette condition nécessite l'hospitalisation immédiate du patient dans un hôpital chirurgical.

Blessures du colon

Colite ulcéreuse
La colite ulcéreuse (ULA) est une lésion non infectieuse du gros intestin. Elle est causée par une prédisposition génétique, des facteurs allergiques, une intolérance individuelle à certains aliments, un stress chronique, etc. La localisation de l'ulcère dans le côlon transverse dans l'UC peut provoquer l'apparition de douleurs dans la région épigastrique.

Symptômes de la colite ulcéreuse:

  • diarrhée fréquente ou consistance pâteuse des selles;
  • matières fécales mélangées avec du mucus, du sang, du pus et du mucus;
  • fausse envie de déféquer;
  • besoin impératif (impératif) de déféquer;
  • augmentation de la température corporelle de 37 à 39 ° C, en fonction de la gravité de la pathologie;
  • diminution de l'appétit;
  • perte de poids en cas d'évolution grave et prolongée;
  • violations de l'équilibre hydrique et électrolytique de gravité variable;
  • faiblesse générale;
  • douleurs articulaires.

Syndrome du côlon irritable
Le syndrome du côlon irritable (SCI) est une maladie intestinale fonctionnelle caractérisée par des douleurs abdominales chroniques en l'absence de toute maladie organique. Dans certains cas, avec le SCI, la douleur peut être localisée dans la région épigastrique, se faisant passer pour une douleur à l'estomac.

Les symptômes caractéristiques du SCI sont:

  • douleur et / ou inconfort abdominal;
  • selles rares (moins de trois fois par semaine) ou fréquentes (plus de trois fois par jour);
  • une modification de la consistance des matières fécales sous forme de "moutons" et de selles dures, ou inversement - non formée et aqueuse;
  • faire des efforts pendant les selles et des pulsions impératives pour elle;
  • sensation de selles incomplètes;
  • des ballonnements;
  • la présence de mucus dans les fèces;
  • jeter le contenu gastrique dans l'œsophage;
  • syndrome de fatigue chronique;
  • douleur musculaire;
  • maux de tête;
  • maux de dos;
  • anxiété et dépression.

Appendicite
L'appendicite est une inflammation de l'appendice (processus vermiforme du caecum). C'est l'une des maladies abdominales les plus courantes qui nécessite un traitement chirurgical.

Une inflammation de l'appendice commence souvent par une douleur dans la région épigastrique ou paraumbilicale, qui peut être confondue avec une douleur à l'estomac. À l'avenir, de telles sensations douloureuses deviennent diffuses (douleur dans tout l'abdomen). Après quelques heures, cette douleur migre vers la région iliaque droite - il s'agit d'un symptôme spécifique à l'appendicite, également appelé symptôme de mouvement.

La douleur est constante et leur intensité - dans la plupart des cas, modérée. Au fur et à mesure que la pathologie progresse, ils acquièrent une tendance à augmenter. Il faut se rappeler que parfois, la douleur disparaît à cause de la mort de l'appareil nerveux de l'appendice. La toux est aggravée par la toux, la marche, le changement de la position du corps au lit. La tension augmente dans le bas de l'abdomen. Dans de tels cas, vous devez immédiatement consulter un médecin.

En plus de la douleur, l'inflammation de l'annexe se manifeste par les symptômes suivants:

  • manque d'appétit;
  • des nausées;
  • vomissements simples ou doubles;
  • augmentation de la température corporelle à 37-38 ° C;
  • parfois, vous pouvez ressentir des selles molles, une augmentation de la miction, une accélération de la fréquence cardiaque et une augmentation de la pression artérielle.

Douleur à l'estomac avec lésions cardiovasculaires

Dissection aortique abdominale
Cette définition fait référence à la rupture du mur de la plus grande artère du corps humain. Il s'agit d'une affection aiguë menaçant le pronostic vital qui nécessite des soins médicaux immédiats.

Selon le stade du processus, les symptômes de cette pathologie peuvent être très divers. Au tout début, si seule la couche interne de la paroi de l'aorte est endommagée, une douleur aiguë apparaît dans la région épigastrique, ce qui peut être confondu avec une douleur à l'estomac. À l'avenir, des sensations douloureuses envahissent toutes les grandes zones de l'abdomen et l'état de santé de la patiente se détériore rapidement - jusqu'au choc terminal provoqué par la perte de sang.

Cardiopathie ischémique
Le DHI, ou maladie coronarienne, est un état pathologique caractérisé par une altération de l'apport sanguin au myocarde en raison d'une maladie coronarienne.

La douleur associée à la coronaropathie, qui est associée à une activité physique accrue ou à une situation de stress, est souvent localisée derrière le sternum. Mais dans certains cas, elle est capable d'irradier du bas vers l'épigastre, ce qui simule une douleur à l'estomac.

Les troubles caractéristiques liés à la cardiopathie ischémique sont les suivants:

  • essoufflement;
  • interruptions dans le travail du coeur;
  • faiblesse
  • ressentir des troubles du rythme cardiaque;
  • gonflement des membres inférieurs;
  • position assise forcée.

Douleur à l'estomac avec spasme du diaphragme

Douleurs abdominales chez les enfants

Dans la plupart des cas, la douleur à l'estomac chez l'enfant a les mêmes causes et manifestations cliniques que chez l'adulte.

Par ailleurs, il est nécessaire de mentionner la soi-disant "phobie de l'école" - la peur de visiter une école ou autre chose la concernant. Souvent, ces enfants essaient d'éviter d'aller à l'école, se plaignant de douleurs à l'estomac.

De telles plaintes ne sont pas toujours le fruit de l'imagination de l'enfant et la raison pour laquelle des leçons ont été manquées. Une telle douleur peut avoir des causes physiologiques. Comme nous l'avons déjà mentionné, l'estomac est un organe étroitement associé au système nerveux. Cela signifie que le stress chronique qui survient chez un enfant le matin avant d'aller à l'école est tout à fait capable de provoquer l'apparition d'une douleur à l'estomac.

Douleurs abdominales pendant la grossesse

L'instabilité et les changements hormonaux drastiques dans le corps d'une femme pendant la grossesse comportent toujours le risque d'exacerbation de toute pathologie chronique. Parmi eux - gastrite, ulcère gastrique et toute autre maladie se manifestant par des douleurs à l'estomac.

Pendant la grossesse, la sensibilité aux substances allergènes et aux infections d'origine alimentaire augmente. Par conséquent, même des produits relativement frais, contenant un minimum d'agents infectieux, peuvent provoquer l'apparition de douleurs dans la région épigastrique.

Traitement des maux d'estomac

Le traitement de la douleur à l'estomac doit commencer par un diagnostic approfondi et l'identification de la cause exacte de la douleur. La meilleure option est de contacter un gastro-entérologue. Après tout, ce qui vous semble une pathologie de l’estomac peut en réalité être une maladie complètement différente. Et l'automédication dans une telle situation peut ne pas être simplement inutile, et parfois même dangereuse pour votre santé.

Rappelez-vous que seul un médecin qualifié peut vous diagnostiquer correctement et vous prescrire le traitement approprié!

Régime alimentaire pour douleurs à l'estomac

La seule chose qui ne fait probablement pas mal en cas de douleur à l'estomac est un régime pendant plusieurs jours. Le premier jour ou deux est préférable de passer sans repas. Cela donnera à votre estomac une pause dans la digestion et l'absorption des nutriments et soulagera partiellement l'irritation et l'inflammation de la membrane muqueuse. Cela aidera également votre corps à mobiliser des ressources pour la récupération sans gaspiller de l'énergie sur l'activité digestive.

À l'avenir, vous pourrez progressivement commencer à manger des produits de composition mous, non agressifs, en élargissant progressivement le régime alimentaire. Il est souhaitable de distribuer les repas de manière à obtenir 5 à 6 petites portions par jour. Cela réduira la charge de pointe sur l'ensemble du système gastro-intestinal.

Pour le traitement des maux d’estomac, les remèdes traditionnels utilisent des thés avec l’ajout des plantes médicinales suivantes:

  • la camomille;
  • noble achillée;
  • herbe des prés;
  • le cumin;
  • graines de lin.

Quel médecin avez-vous pour des douleurs à l'estomac?

Si une personne commence soudainement à être dérangée par une douleur à l'estomac ou au niveau du nombril, de nature différente (tirer, douloureuse, perçage, coupure, etc.), elle s'étend sur tout l'abdomen, mais après quelques heures, elle se concentre sur le bas-ventre droit, l'intensité de la douleur augmente avec le temps, quand on tousse, éternue, bouge, change de posture; la douleur est associée à des nausées, des vomissements (1 à 2 fois), de la fièvre jusqu'à 37-38 ° C, parfois avec de la diarrhée, des mictions fréquentes, une augmentation de la pression et des palpitations, vous devez appeler immédiatement "First Aid", car un tel complexe de symptômes indique appendicite aiguë, qui nécessite des soins médicaux urgents pour sauver des vies.

Si une personne ressent soudainement une vive douleur à l'estomac, qui s'étend rapidement à tout l'abdomen et s'accompagne d'une détérioration aiguë et très rapide de l'état général, pouvant aller jusqu'à une perte de conscience ou un choc, appelez immédiatement une ambulance, car ce symptôme l'indique. dissection aortique abdominale. Et la dissection aortique est une condition difficile, mettant la vie en danger, dans laquelle une opération urgente est nécessaire pour sauver une personne de la mort. Si l'opération n'est pas effectuée dans les plus brefs délais, la personne ayant subi la dissection de l'aorte abdominale mourra inévitablement.

Si des douleurs aiguës et aiguës, associées à une sensation de brûlure dans l'estomac, apparaissent soudainement, accompagnées de nausées, de vomissements, de transpiration et d'une grande faiblesse, allant même jusqu'à l'évanouissement, et résultent de la pénétration présumée d'acide, de composés alcalins, de mercure ou d'autres métaux lourds dans le tube digestif. indique une intoxication, auquel cas vous devez immédiatement appeler une ambulance ou par vos propres moyens pour transporter la victime à l'unité de soins intensifs la plus proche.

Si, dans le contexte de stress physique ou émotionnel ou de stress émotionnel, il existe une douleur à l'estomac, qui est associée à une douleur derrière le sternum ou s'étend à l'estomac à cause du sternum, associée à un essoufflement, une sensation d'insuffisance cardiaque, une faiblesse, un gonflement des jambes et une position assise forcée, puis cela indique les symptômes de la maladie coronarienne, et dans ce cas, vous devriez consulter un cardiologue (inscription), et en son absence - au thérapeute.

Si une douleur vive et lancinante apparaît soudainement dans l'estomac, ce qui est particulièrement perceptible lors d'une respiration profonde ou d'un changement de posture rapide, provoquée par un long séjour en position courbée ou par la présence d'un processus infectieux-inflammatoire dans le corps, vous devez contacter un neurologue (inscrivez-vous) ou un ostéopathe ( recruter) car un tel complexe symptomatique indique un spasme du diaphragme. Le spasme du diaphragme se caractérise par le fait que la douleur disparaît après un petit échauffement.

Si vous ressentez des douleurs gastriques de pleurnichard diffus après avoir consommé un produit, éventuellement en association avec une distension abdominale, une diarrhée, des nausées ou des vomissements, sans augmentation de la température corporelle, cela indique une réaction allergique aux aliments consommés et, dans cette situation, il est nécessaire consulter un allergologue (pour vous inscrire).

Si la douleur à l'estomac survient en raison d'un stress physique ou psychologique élevé, éventuellement associé à des nausées, des vomissements ou une diarrhée, cela indique alors une gastralgie stressante (douleur à l'estomac) et, dans une telle situation, il est nécessaire de consulter un psychothérapeute. un psychiatre (à recruter) ou un neurologue. Cependant, s'il est impossible de contacter ces spécialistes pour une raison quelconque, il est recommandé de contacter un gastro-entérologue ou un thérapeute.

Si après avoir mangé une personne ressent des crampes d'estomac, associée à des nausées, des vomissements, de la diarrhée, des maux de tête, des vertiges et une faiblesse grave (pouvant aller jusqu'à l'évanouissement), cela signifie une intoxication alimentaire et, dans ce cas, il est nécessaire de consulter un spécialiste des maladies infectieuses. (inscrivez-vous)

Si la douleur de l'estomac de nature spastique est associée à une diarrhée et des vomissements, cela indique une infection intestinale virale ou bactérienne. Dans ce cas, vous devriez consulter un spécialiste des maladies infectieuses.

Si des douleurs à l'estomac apparaissent sur le fond d'une pneumonie ou d'un mal de gorge, accompagnées de nausées, de vomissements ou de diarrhée, vous devez contacter le pneumologue (recrutement) / thérapeute ou l'oto-rhino-laryngologiste (LOR), respectivement.

Si une personne ressent constamment pendant une période prolongée une légère douleur à l'estomac, combinée à une détérioration de l'appétit, des éructations, des brûlures d'estomac, une sensation de plénitude dans l'estomac après avoir mangé une petite quantité de nourriture, une anémie, une aversion pour la viande, une sensation de malaise à l'estomac et éventuellement des vomissements sang et le méléna (selles noires), cela peut alors indiquer une tumeur maligne et, dans ce cas, vous devriez consulter un oncologue (inscription).

Quels tests et examens un médecin peut-il prescrire pour des maux d'estomac?

Premièrement, nous examinons quels tests et examens peuvent être prescrits par les gastro-entérologues pour les douleurs à l'estomac causées par des maladies de l'estomac, des intestins et du pancréas. Nous examinerons ensuite quels tests et examens les médecins peuvent prescrire pour des douleurs à l’estomac qui ne sont pas directement liées à la pathologie de l’estomac, des intestins ou du pancréas, mais qui sont causées par une tumeur maligne, une infection bactérienne ou virale, une pneumonie, un angor, un empoisonnement chimique, un empoisonnement alimentaire, le stress., allergies, appendicite, dissection aortique abdominale, maladie coronarienne ou spasme diaphragmatique.

Les gastro-entérologues peuvent donc prescrire les tests et examens suivants:

  • Numération globulaire complète;
  • Analyse d'urine;
  • Analyse biochimique du sang (urée, créatinine, cholestérol, triglycérides, bilirubine, AsAT, AlAT, LDH, phosphatase alcaline, amylase, lipase, etc.);
  • Analyse coprologique des matières fécales (y compris la réaction de Gregersen au sang occulte);
  • Analyse de la dysbiose dans les matières fécales (à recruter);
  • Analyse des selles pour les vers (vers);
  • Analyse de la présence d'Helicobacter pylori (inclusion) (par exemple, test de l'uréase (inclusion), détermination dans un morceau de tissu gastrique recueilli au cours d'une gastroscopie, etc.);
  • Échographie des organes abdominaux (inscription);
  • PH-métrie intragastrique (à enregistrer);
  • Électrogastroentérographie (permet d'évaluer la motilité et l'activité des mouvements de l'estomac et des intestins);
  • Oesophagogastroduodénoscopie;
  • Coloscopie (enrôlement);
  • Rectoromanoscopie (enrôlement);
  • Cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique (CPRE) (recrutement);
  • Irrigoscopie (pour s'inscrire);
  • Rayons X de l'estomac (inclus) et de l'intestin grêle;
  • Scintigraphie de l'estomac et des intestins;
  • Examen radiographie de la cavité abdominale (pour vous inscrire);
  • Tomographie par ordinateur;
  • Etude histologique du matériel obtenu lors de la biopsie (inscription).

Ci-dessus, nous avons cité presque toutes les principales méthodes de recherche utilisées par un gastro-entérologue pour diagnostiquer diverses maladies de l’estomac, des intestins et du pancréas. Bien sûr, dans chaque cas de douleur à l'estomac, tous les tests et examens ci-dessus ne sont pas prescrits, car cela n'est pas nécessaire. Dans la liste ci-dessus, ne sont sélectionnées que les études nécessaires pour confirmer le diagnostic posé sur la base des symptômes, ainsi que pour distinguer la maladie et d'autres pathologies survenant avec des symptômes similaires.

Par exemple, si l'on soupçonne que la douleur dans l'estomac est causée par une gastrite, une gastroscopie, une échographie des organes abdominaux, une mesure du pH et une analyse de la présence d'Helicobacter pylori sont prescrits. Si l'on soupçonne une maladie du pancréas, elle se limite aux ultrasons, à la cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique et aux analyses de sang biochimiques. Peut-être que l'examen est complété par la tomodensitométrie. En cas de suspicion de maladie intestinale, une sigmoïdoscopie, une coloscopie, une radiographie de contrôle, une irrigoscopie sont prescrits. Dans ce cas, la tomographie informatisée n’est pas informative, car l’intestin est un organe creux et la tomographie ne donne pas d’images claires de telles structures contenant des gaz dans leur lumière. En cas de suspicion de trouble fonctionnel de l'estomac ou des intestins (syndrome du côlon irritable, etc.), une électrogastroentérographie est prescrite, ce qui permet d'évaluer l'ensemble des mouvements de ces organes. L’examen histologique d’une biopsie n’est fixé qu’après l’endoscopie (recruté), lorsque l’on soupçonne un cancer dans l’estomac, l’œsophage ou les intestins.

Cependant, il est nécessaire de savoir que si l'on soupçonne une maladie de l'estomac, de l'intestin ou du pancréas, une numération globulaire complète, une analyse d'urine, une analyse biochimique du sang, une analyse des matières fécales pour les helminthes, une analyse des cicatrices et une échographie abdominale sont obligatoires.

Lorsque la douleur survient à la suite d'efforts physiques, de stress mental ou de stress et qu'elle est localisée soit derrière le sternum, dans l'estomac, soit à la fois derrière le sternum et dans l'estomac, associée à un essoufflement, une sensation d'interruption du cœur, une faiblesse, un gonflement des jambes et une En position assise, le médecin soupçonne une maladie coronarienne et prescrit les tests et examens suivants:

  • Numération globulaire complète;
  • Analyse d'urine;
  • Détermination de la composition en gaz et en électrolytes du sang;
  • Définition d'indicateurs de l'équilibre acide-base du sang;
  • Analyse biochimique du sang (urée, créatinine, protéine totale et ses fractions, glucose, LDH, AsAT, AlAT, KFK, KFK-MB, myoglobine, etc.);
  • Écoute des sons cardiaques avec un stétofonendoscope;
  • Radiographie pulmonaire (enrôlement) pour déterminer les limites du cœur;
  • Électrocardiographie (ECG) (inscription);
  • Surveillance Holter ECG pendant la journée (inscription);
  • Tests fonctionnels (ergométrie de vélo (inscription) et test sur tapis roulant (inscription));
  • Échocardiographie (Écho-KG, échographie du coeur) (recruter);
  • Scintigraphie du myocarde (inscription);
  • Angiographie coronaire (inscription)
  • Électrocardiographie transœsophagienne.

En cas de suspicion de maladie coronarienne, le médecin prescrit tous les tests de la liste ci-dessus à la fois, à l'exception de l'angiographie coronaire, de la scintigraphie et de l'électrocardiographie transoesophagienne, car ils ne sont utilisés que comme méthodes d'examen supplémentaires, lorsque les informations nécessaires sur l'état du cœur et du corps entier ne peuvent pas être obtenues plus facilement. d'abord des techniques.

Lorsque la douleur dans l'estomac d'un personnage tireur acéré apparaît lors d'une respiration profonde ou d'une posture changeante rapide après un long séjour dans une position courbée ou la présence d'un processus inflammatoire infectieux dans le corps, après un léger échauffement, on soupçonne un spasme du diaphragme. Dans ce cas, le médecin procède à un examen manuel. inspection sans utilisation de méthodes de diagnostic instrumentales (dans une telle situation, elles ne sont pas nécessaires). Ainsi, lors de l'inspection avec un spasme du diaphragme, il y a un mouvement des épaules et du dos, ainsi qu'une contraction de l'abdomen pendant la respiration. C'est-à-dire que pendant la respiration, la poitrine prend une part limitée dans l'acte d'inhalation et d'expiration, et ces actes sont dus à la descente et au soulèvement de la ceinture scapulaire complète. Lors d'un examen manuel, le médecin sonde les muscles tendus avec les mains, déterminant le niveau de mobilité et les restrictions de mouvement.

Lorsque, après avoir consommé un produit, des douleurs douloureuses et diffuses apparaissent dans l'estomac, éventuellement associées à une distension abdominale, des nausées, des vomissements, une diarrhée, mais dans le contexte d'une augmentation anormale de la température corporelle, une réaction allergique aux produits est suspectée. Le médecin vous prescrit les tests suivants enquêtes:

  • Formule sanguine complète avec leucoformule;
  • Test sanguin pour la concentration en IgE;
  • Identification de l'hypersensibilité à divers allergènes alimentaires à l'aide de tests cutanés (recrutement) (méthode de scarification ou de prik-test);
  • Détection de l'hypersensibilité à divers allergènes alimentaires en déterminant la concentration en IgE spécifiques dans le sang (orange, kiwi, mangue, ananas, banane, pomme, pêche, fraise).

Tout d'abord, le médecin prescrit un test sanguin général et un test de concentration d'IgE, car il est nécessaire de déterminer s'il s'agit d'une véritable allergie ou d'une pseudo-allergie, qui manifeste des symptômes presque identiques, mais l'approche de son traitement et des examens ultérieurs sont quelque peu différents.

Ainsi, si une quantité accrue d’éosinophiles se trouve dans le sang et que la concentration en IgE est supérieure à la norme, cela indique que la personne a une véritable réaction allergique. Après cela, la définition d'un produit auquel une personne donne une réaction allergique est attribuée, par des tests cutanés ou par la détermination de la concentration en IgE spécifiques dans le sang. Habituellement, une méthode est choisie pour déterminer la sensibilité d'une personne aux antigènes alimentaires - tests cutanés ou concentrations spécifiques d'IgE dans le sang, car ils fournissent le même éventail d'informations, mais les premières sont moins chères et les secondes plus chères et plus précises. Par conséquent, s’il existe une opportunité financière, vous pouvez faire un don de sang pour déterminer la concentration d’IgE spécifiques, mais vous pouvez également vous limiter à des tests cutanés plus simples et moins chers, car leur précision est assez élevée.

Si, selon les analyses de sang, il n’ya pas d’augmentation du taux d’IgE ni du nombre d’éosinophiles, on parle alors d’une réaction pseudo-allergique, provoquée par des maladies du tube digestif. Dans ce cas, les tests allergologiques permettant de déterminer la sensibilité aux allergènes alimentaires ne sont effectués par aucune méthode, mais des tests sont prescrits pour diagnostiquer les maladies du tractus gastro-intestinal.

Lorsque la douleur à l'estomac se développe sur fond de stress physique ou neuropsychique élevé, elle peut être associée à des nausées, des vomissements ou une diarrhée, une gastralgie stressante est suspectée et, dans ce cas, le médecin vous prescrit une numération sanguine complète et une œsophagogastroduodénoscopie afin d'exclure d'éventuelles vraies maladies de l'estomac. D'autres tests ne sont pas prescrits, car cela n'est pas nécessaire - le diagnostic est évident d'après le tableau clinique caractéristique.

Si des douleurs abdominales spasmodiques apparaissent peu de temps après le repas, associées à des nausées, des vomissements, de la diarrhée, des maux de tête, des vertiges et une faiblesse grave ou des évanouissements, un empoisonnement alimentaire est suspecté et le médecin vous prescrit une inoculation bactériologique des matières fécales, des masses émétiques, de l’eau de rinçage gastrique, des résidus infectés produit pour déterminer le type de bactérie qui a provoqué l’empoisonnement. En outre, une analyse de sang peut être prescrite pour déterminer la présence d'anticorps dirigés contre divers microbes provoquant une intoxication alimentaire à l'aide des tests ELISA, REEF et PCR (inscription). De plus, si les symptômes d'empoisonnement sont similaires à ceux de l'appendicite, le médecin vous prescrira une numération globulaire complète et une échographie des organes abdominaux. D'autres examens d'intoxication alimentaire ne sont généralement pas prescrits, car ce n'est pas nécessaire.

Lorsque, pendant une longue période, une personne est constamment préoccupée par une légère douleur à l'estomac, associée à une détérioration de l'appétit, des éructations, des brûlures d'estomac, une sensation de plénitude dans l'estomac après avoir mangé une petite quantité de nourriture, une anémie, une aversion pour la viande, une sensation de gêne dans l'estomac, éventuellement des vomissements, du sang et de la craie (excréments noirs), puis une tumeur maligne est suspecte, et dans ce cas, le médecin vous prescrit les tests et examens suivants:

  • Numération globulaire complète;
  • Analyse d'urine;
  • Test sanguin biochimique;
  • Coagulogramme (test de coagulation du sang) (inclusion);
  • Analyse de sang occulte dans les selles;
  • Gastroscopie (inscription);
  • Radiographie de l'estomac avec un agent de contraste;
  • Échographie des organes abdominaux;
  • Rayon X des poumons (à recruter);
  • Tomographie multispirale;
  • Tomographie par émission de positrons;
  • Examen histologique d'un morceau de tissu prélevé lors d'une biopsie.

En règle générale, tous les examens et analyses énumérés sont attribués, car cela est nécessaire pour préciser l'emplacement, la taille et la nature de la croissance tumorale, ainsi que la présence de métastases dans d'autres organes et dans les ganglions lymphatiques voisins.