Principal / Ulcère

Douleur dans les intestins avant les selles

Ulcère

La douleur avant les selles peut être associée à un certain nombre de maladies, chacune d’elles ayant des caractéristiques particulières. Les symptômes les plus typiques de la colite chronique sont les suivants: douleur douloureuse dans les sections inférieure et latérale de l'abdomen, au site de lésions du gros intestin, douleur à la palpation, segments spasmodiques, sections de l'intestin grondantes.

  • La pancolite avec une lésion prédominante de la moitié droite ou gauche du côlon est accompagnée d'une douleur renversée dans tout l'abdomen.
  • La péricolite peut entraîner le développement d'adhérences de l'intestin avec la surface inférieure du foie, provoquant une douleur lors du mouvement, une agitation du corps irradiant vers la région épigastrique droite.
  • Dans la typhilite, la douleur est localisée dans la région iliaque droite; il survient souvent avec des symptômes d'intoxication, une faible fièvre, des maux de tête et une faiblesse générale.
  • S'il y a tiflokolit ou iléotiflit, la douleur est déterminée dans la moitié droite de l'abdomen; on retrouve le caecum étiré, souvent compact et douloureux et la partie ascendante du gros intestin avec éclaboussures et grondements.
  • La transversion se manifeste par une douleur dans le ventre moyen qui survient immédiatement après le repas, un grondement et une sensation de distension, un changement de diarrhée et de constipation, une intoxication modérée.
  • L'angulite est souvent associée à des adhérences entre le côlon transverse et l'intestin descendant sous forme de "double baril", se manifeste par des symptômes d'obstruction partielle, de gonflement périodique de l'intestin à gauche, de douleur et de disparition avec grondement.

Avec la lésion la plus fréquente - la rectosigmoïdite, on note une douleur dans la moitié inférieure gauche de l'abdomen, qui se produit ou augmente pendant la défécation.

Diagnostic de colite chronique

Dans le diagnostic de la colite chronique, prendre en compte les données de l'anamnèse, la nature et l'emplacement des lésions intestinales, les résultats de l'irrigoscopie. L'endoscopie révèle une hyperémie de la muqueuse intestinale avec dilatation des vaisseaux sanguins, hypersécrétion de mucus. Réaliser des études bactériologiques, scatologiques et virologiques des matières fécales.

Traitement de la colite chronique

Les signes courants de douleur intestinale, permettant de les distinguer de l'estomac, sont:

  • manque de lien strict avec la consommation de nourriture;
  • douleur de communication avec un acte de défécation - elles peuvent survenir avant, pendant et après les selles;
  • soulagement de la douleur après les selles ou les gaz.

Les douleurs intestinales peuvent être douloureuses et crampes. Les douleurs ressemblant à des coliques se caractérisent par de courtes attaques répétées. Les douleurs douloureuses sont persistantes, aggravées par la tension de la toux. La douleur est typique des maladies inflammatoires de l'intestin. Une douleur dans la région iliaque droite se manifeste par une appendicite, un cancer de l'intestin et une inflammation de l'intestin. Des douleurs aiguës dans l'abdomen inférieur gauche apparaissent avec une obstruction intestinale, une inflammation du côlon sigmoïde. La douleur dans le nombril est observée dans l'inflammation de l'intestin grêle, l'inflammation et le cancer du côlon. La douleur au périnée au moment de la défécation avec la présence de sang dans les selles est caractéristique des maladies du rectum. La douleur dans la défaite de l'intestin peut être donnée dans la poitrine et prise pour des attaques d'angine. Avec la colique appendiculaire, la douleur peut être perdue dans la jambe droite. Dans les lésions aiguës du côlon gauche, la douleur irradie dans la région sacrale.

Les violations de la perméabilité de l'intestin et les troubles de la motricité intestinale sont à la base des douleurs intestinales. La douleur intestinale dépend soit d'un spasme des intestins, soit de leur étirement par les gaz. Les douleurs résultant de l'étirement de l'intestin par les gaz sont différentes des douleurs spasmodiques: par la durée et un ternissement progressif avec gonflement prolongé; localisation précise.

Lorsque l'obstruction intestinale, les coliques se combinent à une douleur constante. Ils se caractérisent par une certaine localisation et un gain dû à la motilité intestinale. Dans les coliques appendiculaires, les douleurs apparaissent d'abord autour du nombril et de la région épigastrique, puis descendent dans la moitié droite de l'abdomen, la région iliaque. L'apparition d'une douleur avant les selles est associée à une maladie du côlon, du côlon sigmoïde, pendant les selles - avec hémorroïdes, fissures anales, cancer.

Douleur intestinale

Toutes les maladies du tractus gastro-intestinal, à de rares exceptions près, sont accompagnées de douleur. Cependant, la douleur intestinale présente quelques différences par rapport à la douleur gastrique. La connaissance de ces différences nous permet d’établir le diagnostic correct à temps, dans les cas graves, de fournir les premiers soins appropriés et adéquats.

Maladies provoquant des douleurs intestinales

Tous les problèmes d'intestins sont dus à la violation de sa motilité, c'est-à-dire de son mouvement. À l'état normal, les parois intestinales sont constamment en mouvement, de sorte que la masse de nourriture bouge, se mélange et est excrétée par le corps. Dans les cas où le mouvement est perturbé, la masse de nourriture s’arrête au même endroit, ce qui entraîne la formation d’une obstruction. L'intestin n'est pas vidé, la digestion ne passe pas, la douleur intestinale survient avec le développement ultérieur du processus inflammatoire. En plus de l’obstruction intestinale, une douleur dans la région intestinale peut survenir avec les maladies suivantes:

  • maladie inflammatoire de l'intestin. Avec certaines maladies, douleur lancinante, à court terme et paroxystique. D'autres s'accompagnent de douleurs persistantes et persistantes, qui ont tendance à s'intensifier lors de mouvements brusques ou de toux. La douleur de ce genre est assez stable, a un effet épuisant sur la personne;
  • L’obstruction intestinale et l’inflammation du côlon sigmoïde provoquent une douleur aiguë du côté gauche et une localisation du bas-ventre;
  • l'appendicite, les tumeurs cancéreuses et l'inflammation de l'intestin provoquent une douleur du côté droit - la nature de la douleur varie de légère et douloureuse à aiguë et paroxystique;
  • l'entérite, la colite et le cancer du côlon s'accompagnent de douleurs, avec la localisation principale dans le nombril;
  • cancer et inflammation du rectum - douleurs intestinales au périnée. La douleur augmente au moment ou immédiatement après avoir vidé l'intestin;
  • l'inflammation du rectum et du côlon sigmoïde provoque une douleur intense avant l'acte de défécation;
  • de graves douleurs aiguës au cours des selles surviennent lors d'exacerbations hémorroïdaires, de cancer et d'inflammation du rectum.

Des douleurs constantes et paroxystiques dans l'intestin alternent souvent avec des douleurs de nature irradiante:

  • dans la dysenterie, la douleur donne au sacrum;
  • les coliques intestinales sont irradiées dans la poitrine, provoquant une suspicion d'angine de poitrine;
  • appendicite - douleur, donnant dans la jambe droite.

Sources: proctohelp.ru, promtorg-spb.ru, www.medpanorama.ru, kishechnik.ru, softhal.ru, ilive.com.ua

Fistule sur le traitement du coccyx à domicile

Limfruzel dans les intestins

Comment l'irrigoscopie intestinale est effectuée

Problèmes intestinaux - traitements

Hémorroïdes préventifs

Comment traiter les hémorroïdes pendant l'allaitement

La maladie détériore sensiblement la qualité de vie de toute personne, en particulier pendant les périodes d'exacerbation. Pendant les périodes d'allaitement, les femmes sont particulièrement isolées de peur.

Pelures de grenade pendant la colite

La grenade en tant que plante est un arbuste ou un petit arbre assez gros. Il est caractérisé par de longues et belles feuilles et un grand rouge.

Pourquoi les hémorroïdes font-elles mal?

Hémorroïdes chez les hommes - Il s'agit d'une maladie courante qui cause beaucoup de problèmes et réduit considérablement la qualité de vie. Face à une telle maladie, les hommes,

Fissure anale chronique

Julia, bonjour. Encore une fois j'ai des questions. Tianu toujours avec son problème... Déjà décidé, est allé à la réception. Il semble.

Remèdes populaires efficaces pour les hémorroïdes

Une personne est tellement constituée que parfois, dans la plupart des cas, nous faisons souvent confiance à la médecine traditionnelle sur les conseils de nos amis et connaissances. C'est.

Bougies rectales à la propolis

Les bougies à la propolis sont utilisées pour traiter de nombreuses maladies. La propolis est un produit «magique» qui, en raison de sa composition unique, a un effet complexe.

Traitement des hémorroïdes et des fissures anales

Si vous êtes devenu l'otage d'une maladie telle que les hémorroïdes, vous ne devriez pas désespérer. Les hémorroïdes et les fissures anales qui l'accompagnent sont possibles.

Propriétés utiles des fanes de carottes

La carotte est une plante bisannuelle à la racine orange épaisse. Les propriétés bénéfiques des fanes de carottes sont connues depuis longtemps. Les carottes sont utilisées dans moderne.

Traitement de la fissure anale à la maison

Une méthode populaire populaire de traitement des fissures anales est le bain assis avec une décoction d’écorce de chêne. Contenu dans l'écorce de cet arbre.

Douleur dans le rectum - causes

La douleur dans les intestins ne survient jamais comme ça. Les causes de la douleur au rectum peuvent être différentes, elles sont plus ou moins dangereuses pour le corps, mais elles ne peuvent jamais être laissées sans attention. Ils peuvent être causés par des causes à la fois intestinales et extra-intestinales. Par conséquent, ils nécessitent un diagnostic particulièrement approfondi et un traitement rapide. Il est important de rappeler que l'autodiagnostic de la pathologie du rectum est assez difficile car les symptômes peuvent être très divers et de gravité différente. Mais vous devez savoir en priorité quelles sont les maladies auxquelles vous devriez penser, et quand une visite chez le médecin ne tolère aucun retard.

Douleur dans le rectum - causes

Causes intestinales de la douleur

Tout d'abord, il est nécessaire de déterminer quelle pathologie de l'intestin peut être douloureuse au rectum. Ceux-ci incluent les types de maladies suivants:

  • maladies inflammatoires (on parle de proctite, de sphinctérite, de maladie de Crohn, de colite ulcéreuse);
  • blessures (fractures de la paroi intestinale, fissures anales, corps étrangers);
  • les hémorroïdes;
  • pathologie organique (anomalies du développement, tumeurs, adhérences);
  • obstruction.

Causes de la douleur rectale

Il convient de considérer chaque groupe de causes séparément.

Maladie intestinale inflammatoire

Le processus inflammatoire est une cascade de réactions biochimiques et tissulaires, qui présente un certain nombre de caractéristiques. Il existe cinq principaux signes d'inflammation, dont l'un est nécessairement une douleur. Il est inhérent à tout changement inflammatoire, seuls son intensité et son caractère diffèrent. Les processus inflammatoires dans le rectum ne sont pas rares.

Qu'est-ce qui cause l'inflammation rectale

Proctite

Le principal peut être considéré comme l'inflammation réelle de la couche muqueuse du rectum - rectite.

Il peut se développer sous l’influence de différentes raisons:

  • excès de boissons alcoolisées épicées, épicées, provenant de la nourriture;
  • infection (il s'agit le plus souvent d'une maladie sexuellement transmissible, par exemple la gonorrhée);
  • rétention chronique des selles (la pathogenèse du processus est simple: constipation persistante, matières fécales dures, lésion de la paroi intestinale, micro-organismes abondants dans l'intestin et provoquant une inflammation entraînant un micro-traumatisme);
  • effets de la radiothérapie (effets secondaires fréquents après le traitement du cancer du bassin);
  • invasions parasites (pouvant causer des amibes, des trichomonas, des balantidia, etc.);
  • les hémorroïdes;
  • les blessures;
  • inflammation de la vessie;
  • inflammation de la prostate, etc.

Classification de la sévérité de la rectite radique

Tableau Formes aiguës et chroniques de la maladie.

Le traitement de la proctite dépend également de sa forme. Des traitements ambulatoires et hospitaliers sont appliqués, le repos au lit et une diététique sont nécessaires (à l'exclusion des fibres, des matières grasses, des épices, des épices, de l'alcool, tous les aliments sont économiquement et thermiquement épargnés). Le patient reçoit un lavement, qui peut être un collargol, camomille, huile. Antibiotique obligatoire, choisie en fonction des résultats du test. Permanganate de potassium usagé, douche chaude.

Douche chaude

Maladie de Crohn et colite ulcéreuse

Ce sont deux maladies inflammatoires de l'intestin qui méritent une attention particulière. C'est une pathologie grave et invalidante, qui, malheureusement, ne peut être corrigée que sans être complètement guérie. Il est important de suspecter ces maladies et de commencer le traitement le plus tôt possible afin d'éviter des complications graves. Il est également important de distinguer ces deux maladies entre elles.

La maladie de Crohn est un processus inflammatoire dans lequel des nodules spéciaux appelés granulomes se forment dans l'intestin. Les raisons du développement de cette maladie, la médecine est authentiquement inconnue.

Cependant, a mis en évidence les facteurs dont l'action contribue au développement de la pathologie.

    Augmentation de l'activité du système immunitaire. Ce sont des personnes souffrant de maladies allergiques, de pathologies auto-immunes. En conséquence, une réponse immunitaire se développe dans l'intestin non seulement contre les micro-organismes nuisibles, mais également contre toutes les autres protéines. De ce fait, le nombre de leucocytes dans la paroi intestinale augmente constamment en tant que principales cellules immunitaires, ce qui, à son tour, provoque une inflammation et l'apparition d'érosions.

Comment fonctionne l'intestin dans la maladie de Crohn

Tout cela peut également conduire au développement de la pathologie.

Dans la maladie de Crohn, le rectum n'est pas le seul concerné, le processus inflammatoire peut survenir dans toutes les sections intestinales, épaisses ou minces. Cependant, la plus forte prévalence de l'inflammation dans l'iléon et le caecum. Symptômes dans la défaite de l'intestin final suivant:

  • douleur le long du rectum (dans le bassin);
  • diarrhée nocturne;
  • sueur nocturne;
  • flatulences et ballonnements;
  • répète fausse envie de déféquer;
  • douleur pendant les selles;
  • l'apparition de mucus, le sang dans la décharge;
  • la fièvre s'accentue jusqu'à 39 ° C;
  • sensation de soif, bouche sèche;
  • perte de poids;
  • dommages à la peau, aux articulations, aux os.

La maladie de Crohn a ses propres symptômes caractéristiques.

La colite ulcéreuse non spécifique est une pathologie très difficile. En fait, la forme ulcéreuse de proctite est un type de colite non spécifique localisée. La cause de cette maladie n'a pas encore été identifiée et les facteurs de risque sont à peu près similaires à ceux qui entraînent la maladie de Crohn. Il existe une proctite ulcéreuse aiguë, chronique et récurrente.

La prévalence de l'inflammation du côlon dans la colite ulcéreuse

Les principales manifestations de la maladie sont les suivantes.

    La diarrhée De plus, le nombre de selles par jour et certains autres facteurs détermineront le classement de la maladie. En même temps, il se divise en formes légère, moyenne et sévère.

    Tableau Les principales formes de diarrhée.

Le traitement de la colite ulcéreuse est accepté par les groupes de médicaments et d’actions suivants.

  1. Régime alimentaire: exclure les fibres, les plats épicés, les aliments salés, marinés et acides, manger des aliments cuits à la vapeur et hachés.
  2. Traitement médicamenteux de première intention: acide 5-acétylsalicylique (Salofalk, Sulfasalazine), glucocorticoïdes (avec intolérance au premier groupe de médicaments ou exacerbation grave, mais de manière non permanente), traitement immunosuppresseur (méthotrexate, etc.).
  3. Traitement médicamenteux complémentaire: antibiotiques, antidiarrhéiques, analgésiques, fer (pour la prévention et l'élimination de l'anémie existante).

Blessures, corps étrangers

Un traumatisme au rectum peut être obtenu dans un grand nombre de conditions. Les blessures les plus dangereuses et les plus invalidantes de l'intestin sont dangereuses en temps de guerre, lorsque des blessures par balle, des blessures par éclats et des blessures par explosifs miniers surviennent.

Traumatisme rectal

En temps de paix, les dommages suivants peuvent être causés à l'intestin.

  1. Forte augmentation de la pression intestinale. Lavage intestinal, lavement, effort intense avec coprostase.
  2. Accident de voiture Coup puissant et extrêmement intense, parfois tombant (lorsqu’il vole à travers le pare-brise).
  3. Blessure sourde. Cela peut être causé par des actes médicaux, mais ils sont généralement associés à des modifications de la paroi intestinale, car il est difficile d’endommager ainsi l’intestin sain (réglage incorrect du lavement, interruptions des examens endoscopiques).
  4. Brûlure (thermique et chimique). Avec l'introduction du produit chimique avec un lavement (généralement par erreur) ou de l'eau très chaude.

Rupture intestinale due à des perversions sexuelles

Corps étrangers du rectum

Dans tous les cas de traumatisme du rectum ou de chute d’un corps étranger, une douleur intense, jusqu’à un choc douloureux, apparaîtra. Presque toujours, la douleur est accompagnée de saignements. Le traitement n'est que chirurgical.

Pathologie organique, obstruction, adhérences

La douleur au rectum provoque très souvent des processus tumoraux, tant bénins que malins. Les polypes bénins sont rectaux. Le plus souvent, ils apparaissent soit au point de transition du sigmoïde au rectum, soit dans le canal ano-rectal, mais ils peuvent affecter la dernière section de l'intestin à n'importe quel niveau.

Croissance du polype du rectum

Une polypose peut être asymptomatique, ne pas déranger le porteur, et peut causer les problèmes suivants:

  • douleur dans le rectum;
  • saignements;
  • l'apparition de sang dans les matières fécales;
  • des démangeaisons;
  • sensation de brûlure;
  • sensation de lourdeur, d'oppression dans la région intestinale.

Le cancer rectal est l'une des maladies oncologiques les plus dangereuses. Les personnes âgées y sont exposées, mais la maladie rajeunit chaque année. Il est important de comprendre que dans les premiers stades de la tumeur peut ne pas nuire, par conséquent, en présence d'hérédité pour le cancer de l'intestin ou après 60 ans, une rectoscopie annuelle est requise. Aux stades ultérieurs, lorsque la tumeur se développe, elle commence à exercer une pression sur les organes voisins, elle a besoin de davantage de sang, il existe des douleurs non localisées, douloureuses et persistantes. Dans les selles, vous pouvez voir des traces de sang. Progressivement, la douleur augmente l'intensité. Lorsque la nécrose et la désintégration de la tumeur apparaissent, la douleur devient presque insupportable. Habituellement, à ce stade, la tumeur est déjà inopérable.

Cancer rectal

L'obstruction intestinale est une condition dans laquelle les matières fécales ne peuvent pas sortir et les intestins pour une raison ou une autre. Pour le rectum, l'obstruction mécanique est plus caractéristique lorsque la lumière est fermée ou comprimée par une tumeur, ou pendant la coprostase, lorsque les calculs fécaux sont si gros qu'ils ne peuvent pas bouger. Dans les deux cas, il n'y a pas de selles pendant plusieurs jours, puis pendant plusieurs heures, la douleur augmente, des nausées apparaissent et, parfois, des vomissements par les matières fécales. Le traitement est seulement opératoire.

Signes d'obstruction intestinale

Les adhérences sont les conséquences des opérations sur les intestins ou les organes du bassin, des blessures. En fait, il représente la croissance du tissu conjonctif - la formation de cicatrices. À cause de cela, le péristaltisme intestinal est altéré, la lumière peut être rétrécie et même une obstruction intestinale peut se former. Aux premiers stades des adhérences, ils ne font pas mal, mais quand ils grandissent, la douleur apparaît aussi, en particulier au niveau du rectum.

Adhérences intestinales, adhérences abdominales

Causes extra-intestinales

La douleur localisée dans le rectum n'émane pas toujours directement de cet organe. Les formations voisines peuvent en souffrir et la personne ressentira une gêne dans la région de l'extrémité de l'intestin.

Tableau Symptômes de maladies extra-intestinales.

Douleur dans le rectum

Les manifestations de la douleur dans le rectum sont de différents types. En l'accompagnant, il peut contenir des symptômes supplémentaires - diarrhée, divers écoulements (du mucus au sang), ballonnements. Parfois, il peut sembler qu'un objet étranger soit coincé dans l'anus. Pour diagnostiquer une maladie qui provoque un inconfort, vous devez mener une série d'études cliniques.

Informations générales sur la douleur dans le rectum

Le rectum est l'extrémité du gros intestin, qui s'étend autour du périnée. Sa longueur peut être d'environ 15 cm.Le rectum lui-même est l'élément final du tube digestif. C'est dans celui-ci que s'accumulent toutes les matières fécales, après quoi une selle se produit.

Dans sa forme, cette partie de l'intestin ne ressemble pas à son nom. L'intestin n'est pas droit, mais a deux coudes. Il ne faut pas sous-estimer la fonctionnalité et la complexité des processus qu’elle exécute. Après tout, l'excrétion des matières fécales n'est pas une fonction facile. Son contrôle impliquait des récepteurs cérébraux.

Une variété de maladies peut entraîner des douleurs au rectum et au bas de l'abdomen. Ce symptôme survient le plus souvent pendant les selles ou après sa fin et s'appelle la proctalgie. Sa particularité est que les médecins ne peuvent souvent pas déterminer les causes d'une telle douleur. Cela peut ne pas être associé à des maladies, mais simplement à une tension nerveuse. Dans ce cas, le bas-ventre fait mal à cause des crampes.

Nature de la douleur

La douleur dans le rectum peut être très diverse. Peut blesser et pendant les selles, et après la fin de ce processus, et pendant le sommeil.

Les patients peuvent être perturbés par:

  • douleur lancinante dans le rectum;
  • douleur douloureuse;
  • douleur pressante de l'anus;
  • douleur rectale aiguë;
  • spasmes aigus.

La cause de la douleur peut être une maladie d'un organe adjacent au rectum. Mais il arrive aussi que des pathologies en découlent, qui sont dirigées vers d'autres organes. Pour cette raison, les experts recommandent de ne pas être traités indépendamment, mais de contacter immédiatement le proctologue. Vous ne pouvez pas non plus tarder à définir la cause et son traitement.

Raisons

Si le rectum fait mal, ne paniquez pas immédiatement. Peut-être que c'est juste la proctalgie, qui ne tire pas d'autres symptômes et conséquences.

Dans d'autres cas, la douleur au rectum peut être provoquée par les pathologies résultantes:

  • Crack dans l'anus. Dans la plupart des cas, c'est cette cause qui provoque une douleur dans le rectum après une selle. Les médecins diagnostiquent la maladie dans 10 cas sur 100. La fissure peut causer une douleur intense qui s'accompagnera d'un écoulement dans les selles du sang. En outre, un quart des patients atteints de cette pathologie sont constipés et environ 5% souffrent de diarrhée. Pour diagnostiquer une fissure, aucune recherche n'est nécessaire. Il suffit que le proctologue examine le patient. Si la maladie s'est développée relativement récemment (jusqu'à 1 mois), elle peut être traitée avec des laxatifs et des bains thérapeutiques. Si cela se transformait en une forme chronique, seule une intervention chirurgicale aidera.
  • Paraproctite. Les glandes anales sont situées à l'aisselle de l'anus. Une maladie telle que la paraproctite commence par leur inflammation. La douleur dans le rectum va palpiter. La température peut monter. Pour explorer le rectum dans ce cas, vous devez utiliser une méthode de palpation.
  • Thrombose hémorroïdaire. Une telle maladie entraînera des douleurs très graves, une diarrhée ou une constipation.
  • Inflammation de la prostate. Dans ce cas, il y a une douleur constante de l'anus.
  • Inflammation de l'appendicite. Douleur abdominale basse, s'étendant dans le rectum, peut indiquer une annexe. Si vous soupçonnez cette pathologie, les médecins examinent d’abord la région rectale.
  • Un ulcère au rectum. Les symptômes de cette maladie rectale se manifestent souvent chez les jeunes. Une telle éducation fait sentir au patient la présence d'un objet étranger. En outre, une personne a du mal à vider les intestins. Au cours des selles, du sang et du mucus du passage anal peuvent être libérés.
  • Néoplasme. Si une personne s'inquiète de la douleur au rectum, les raisons peuvent être différentes. Mais le plus dangereux est la présence d'une tumeur. De telles entités peuvent ne pas être connues pendant longtemps. Chez les femmes dans de tels cas, le rectum fait mal, une gêne se produit dans le bas de l'abdomen. Cela peut indiquer un kyste ovarien.
  • Processus inflammatoires dans les organes du système reproducteur. Lorsqu'une douleur au rectum est observée chez la femme, une étude des ovaires et des organes pelviens est réalisée.


Mais même tous ces cas ne peuvent donner une réponse exhaustive à la question, quelles sont les raisons qui font mal au rectum.

Les symptômes

Si le rectum fait mal, les symptômes restants dépendent de la maladie qui a provoqué cette affection.

Parmi les symptômes qui accompagnent la douleur dans le bas-ventre, qui donne au rectum, peuvent être identifiés:

  • flatulences;
  • la constipation;
  • la diarrhée;
  • la diarrhée;
  • des ballonnements;
  • sentiment de trouver un objet étranger dans le rectum;
  • écoulement de mucus ou de sang pendant les selles;
  • problèmes de fonctionnement du système reproducteur;
  • épuisement du corps (si la cause est une tumeur dans les organes pelviens);
  • fausse envie de faire ses besoins, etc.

Diagnostic de la douleur dans le rectum

Les maladies du rectum et de l’anus doivent être diagnostiquées immédiatement après l’apparition des premiers symptômes. Si vous retardez le traitement, les conséquences peuvent être graves. De plus, si une tumeur est suspectée, il n’est pas possible de retarder le traitement.

Le diagnostic de ce type de maladie comprend:

  • la palpation;
  • sigmoïdoscopie;
  • inspection de l'anus;
  • les rayons x;
  • analyses de sang, les matières fécales et l'urine.

Les méthodes de diagnostic dépendent entièrement du type de maladie qui a provoqué la maladie. Par exemple, si un patient s'inquiète d'une fissure dans le passage anal, un simple examen suffira. Pour identifier des maladies plus graves, y compris les tumeurs, il est nécessaire de mener des études cliniques sérieuses.

Le traitement dans de tels cas a impliqué proctologist. Lui seul peut vraiment déterminer pourquoi le rectum fait mal et quoi en faire.

Traitement

Un traitement précoce est la clé du succès en cas de douleur dans le rectum chez les femmes ou les hommes. La base thérapeutique pour un tel état devrait être l’élimination de la cause qui l’a provoquée. En règle générale, le traitement consiste à utiliser des suppositoires, pommades et crèmes rectales, ainsi que des préparations en comprimés du type souhaité.

Le traitement dépend de la maladie qui a provoqué la douleur:

  • Les fissures rectales et les hémorroïdes sont traitées avec des pommades, des gels et des suppositoires.
  • Pour neutraliser l'inflammation sur la membrane muqueuse, une antibiothérapie doit être réalisée, des lavements aux herbes médicinales doivent être pratiqués et un régime strict doit être suivi. Vous pouvez également utiliser des plateaux contenant du permanganate de potassium.
  • La proctalgie dépend de l'état nerveux et émotionnel du patient. Par conséquent, pour éliminer les sédatifs prescrits.
  • La paraproctite nécessite souvent une intervention chirurgicale. Ce n'est qu'au stade initial qu'il est traité avec des méthodes thérapeutiques.
  • Pour soigner un ulcère de l'anus, vous devez suivre un régime alimentaire particulier. Vous pouvez utiliser un moyen d'action laxatif. Si le traitement thérapeutique échoue, une intervention chirurgicale est effectuée.
  • Le traitement du cancer est effectué en fonction du type et de la taille de la tumeur. Le stade de développement de l'éducation est également pris en compte.

Prévisions

Même le médecin le plus expérimenté ne peut prédire le développement de la maladie. La chose la plus correcte qu'il puisse faire est de prescrire un traitement et de surveiller l'évolution de la maladie.

Si une femme s'inquiète de la douleur qu'elle ressent pendant la grossesse dans le rectum, ne vous inquiétez pas tout de suite. Cette condition peut être causée par la grossesse elle-même et par le fait que le fœtus, qui ne cesse de croître, a commencé à exercer une pression sur les parois du rectum. Ces douleurs ne représentent aucune menace pour la future mère ni pour l’enfant. Mais ces symptômes peuvent indiquer une carence en vitamines et en micro-éléments dans le corps de la femme.

Prévention

Pour éviter les plaintes de douleur dans le sphincter rectal, vous pouvez procéder comme suit:

  • traiter en temps opportun avec la constipation;
  • dors sur ton côté;
  • mangez bien et buvez beaucoup de liquides;
  • pour maintenir l'hygiène, prenez régulièrement une douche, si possible - après chaque acte de défécation;
  • mener une vie active.

Si la prévention n'a pas aidé, vous devriez immédiatement consulter un médecin.

Lorsqu'une personne a un rectum douloureux, les raisons peuvent être différentes - d'une fissure dans l'anus à une tumeur. Si la cause de ce symptôme ne guérit pas à temps, la pathologie deviendra plus aiguë et fera face à de graves complications.

Douleur dans le rectum: les principales causes, la caractéristique du symptôme et les maladies les plus courantes

Le rectum est la dernière section du tube digestif. Des sensations douloureuses peuvent être provoquées par un certain nombre d'états pathologiques d'étiologie et de sévérité différentes. Dans de tels cas, le tableau clinique peut inclure une violation de l'acte de défécation, une difficulté à vider l'intestin, des flatulences et diverses sécrétions dans les selles. En outre, il n’est pas rare que la douleur dans le rectum soit associée à des démangeaisons dans l’anneau anal. Avec une longue évolution de la maladie, une faiblesse générale, une intoxication, une anémie et un ténesme se rejoignent.

Si cette pathologie est due à une maladie oncologique, les structures des organes adjacents peuvent être endommagées lors de la germination de la tumeur. À l'avenir, cela entraînera une miction altérée, une impuissance, des perturbations du cycle menstruel. Afin de différencier la maladie, il est nécessaire d'effectuer un certain nombre d'examens de diagnostic visant à clarifier la pathologie. Cela comprend des tests de laboratoire sur le sang, l’urine et les selles, un examen radiologique avec une solution de contraste, diverses techniques endoscopiques, ainsi qu’un examen de la palpation du rectum.

Raisons principales

Il existe plusieurs causes de douleur dans le rectum:

  • La fissure anale se produit le plus souvent. Les patients atteints de cette maladie note une douleur marquée, une sensation de douleur dans le passage anal. Dans le même temps, dans les matières fécales observées taches brillantes. Des irrégularités dans les selles telles que la constipation peuvent survenir et, dans de rares cas, une diarrhée. Au cours du traitement initial, le médecin examine l'anus. Dans la plupart des cas, la fissure se situe dans la zone du mur avant ou arrière. En cas de fissure prononcée accompagnée de saignements abondants, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.
  • Des glandes spéciales sont localisées dans l'anneau anal. Avec leur inflammation, une maladie appelée paraproctite se développe. Le symptôme principal dans cette pathologie est une douleur lancinante intense dans le rectum. La maladie se manifeste également par une réaction inflammatoire générale, accompagnée d'un œdème localisé, d'une rougeur et d'une fièvre. Lorsque l'étude des doigts du passage rectal est trouvé une formation dense. La tactique principale de traitement est la chirurgie.
  • Les hémorroïdes. L'expansion des hémorroïdes est une condition pathologique commune, en particulier chez les hommes. Il peut se développer dans de nombreuses maladies (cirrhose, dysplasie du tissu conjonctif, etc.). Lors des phases initiales, le syndrome douloureux peut être absent. Cependant, une hémorroïde étranglée provoque une douleur intense.

Ces recommandations ne sont pas un appel à l'action. Seul un spécialiste compétent est en mesure de prescrire un traitement efficace favorisant un rétablissement rapide.

Les symptômes

La localisation, l'intensité et la fréquence du syndrome douloureux peuvent varier en fonction de la gravité et de la nature de la maladie. Ce symptôme peut être combiné avec beaucoup d'autres. Par exemple, en oncopathologie, le patient se plaint de perte de poids, de troubles métaboliques et d’organes reproducteurs. Avec la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse, la douleur accompagnera l'acte de défécation, ainsi que des crampes.

Si la douleur est continue, elle favorise la diverticulose ou le syndrome du côlon irritable. Avec la thrombose des veines hémorroïdaires, la douleur irradie vers le périnée et augmente avec les selles. Si, pendant l'acte de défécation du rectum, les masses fécales sont mélangées avec du pus et du mucus, cela signifie en faveur de la rectite ou de la formation d'un trajet fistuleux. Dans le syndrome du côlon irritable, les selles auront des impuretés de mucus. Des saignements légers peuvent être observés dans de nombreuses maladies du tube digestif inférieur:

  • La maladie de Crohn;
  • colite ulcéreuse;
  • les hémorroïdes;
  • fissure anale;
  • diverticulose;
  • cancer du rectum.

Douleur nocturne

La proctalgie est la principale cause de douleur nocturne au rectum. Cette maladie peut être déclenchée par des facteurs de stress et des expériences émotionnelles graves. Selon les statistiques, la proctalgie survient le plus souvent chez les hommes âgés de 30 à 50 ans. La durée de la douleur nocturne varie de 5 à 30 minutes. Le sommeil peut être perturbé et le patient est irrité et épuisé. Cette tendance crée un cercle vicieux qui aggrave l'état du patient. La principale tactique thérapeutique consiste en une correction psychologique visant à réduire les effets du stress sur le fond émotionnel global.

Douleur aiguë

La douleur soudaine est généralement le résultat de conditions aiguës. De telles sensations peuvent survenir quelle que soit l'heure de la journée. Ils sont intensifiés lors des selles, des efforts et des efforts physiques. La douleur lors du développement des fissures anales est longue et aiguë, irradiant souvent vers la région sacrale. Par la suite, il peut y avoir une violation de la miction et des défaillances du cycle menstruel. Avec un traitement en temps opportun, le pronostic de la maladie est bon, cependant, il est rarement possible de rétablir complètement le fonctionnement du rectum.

Douleur lancinante

Une douleur lancinante dans le rectum est caractéristique de la paraproctite. Il est de coutume de distinguer deux formes de cette pathologie: aiguë et chronique. Une paraproctite aiguë provoque une inflammation des tissus adipeux situés autour du rectum. Symptomatiquement, la maladie se manifeste par la libération de pus par l’anus, une augmentation de la température corporelle. Lors de l'inspection locale dans la région périnéale, on observe un gonflement et une hyperémie de la peau. La paraproctite peut être causée par un traumatisme à la membrane muqueuse du rectum, une constipation, une hypothermie, une activité physique excessive et un processus infectieux dans d'autres organes du bassin.

Douleur lancinante

Une telle nature du syndrome de la douleur se produit généralement dans les cas d’inflammation des organes situés près du rectum. Lorsque cela se produit, ténesme, détérioration de la santé, faiblesse générale et inconfort au niveau du périnée. Les causes de la douleur rectale peuvent être la formation de kystes ovariens. En outre, la moitié masculine de l'humanité présente souvent des problèmes similaires dans le développement de processus inflammatoires de la prostate.

Traitement

Afin de sélectionner le type de traitement le plus efficace, vous devez d’abord paramétrer correctement le diagnostic. La nomination d'analgésiques ne sera pas efficace si vous ne pouvez pas déterminer la cause de la maladie initiale. Aux premiers stades des hémorroïdes, divers onguents et suppositoires sont utilisés, ce qui réduit la gravité du processus pathologique. À la violation des noeuds la performance chirurgicale sera nécessaire.

Lorsque les fissures anales prescrivent des bougies anti-inflammatoires, réduisant l'intensité de la douleur et contribuant à la guérison rapide des plaies.

Dans la maladie de Crohn, un régime spécial est prescrit pour réduire la charge sur la muqueuse intestinale. De plus, une thérapie aux glucocorticoïdes est nécessaire. Cette maladie contribue à l'épuisement rapide des patients. Vous aurez donc peut-être besoin d'une thérapie de réhydratation.

Douleur dans le rectum chez les femmes après les selles

Les sensations douloureuses dans le rectum, qui font 15 centimètres de long, apparaissent différemment. Dans de rares cas, elles peuvent être floues, ce qui complique le diagnostic. Les raisons de l'apparition de telles sensations sont nombreuses: accouchement difficile, période prémenstruelle, maladie intestinale. Chez la femme, la douleur au rectum est souvent accompagnée de diarrhée et de constipation sévère, de ballonnements, de démangeaisons sévères, d'anémie, de faiblesse et de symptômes d'intoxication.

Les causes

Les causes de la douleur peuvent être les suivantes:

  • Fissure anale le plus souvent observée. Les patients ont enregistré une douleur aiguë, une sensation de douleur dans le passage anal. La constipation ou la diarrhée, ainsi qu'un écoulement sanglant et l'incapacité de s'asseoir peuvent être associés à ces signes. Fondamentalement, la fissure est située dans la zone du mur avant ou arrière. Si la fracture est importante et saigne abondamment, une intervention chirurgicale peut alors être nécessaire.
  • La proctalgie La douleur de ce type se produit sans aucun dommage au canal intestinal. La proctalgie n'est pas complètement comprise, ce qui complique grandement le processus de traitement. La cause présumée est des spasmes des muscles de l'anus. Le désordre se manifeste par des sensations douloureuses aiguës de nature gémissante ou aiguë. Provoque une lésion pathologique similaire des organes pelviens.
  • Les hémorroïdes. L'inflammation des hémorroïdes conduit à leur blessure, qui provoque une douleur. Avec la progression des processus inflammatoires, la douleur devient plus vive. Les hémorroïdes sont accompagnées de constipation et de sensations fréquentes de diarrhée et de points de suture.
  • Paraproctite. Dans la région de l'anneau anal se trouvent des glandes spéciales, une inflammation qui provoque l'apparition de douleurs lancinantes sévères. Le processus inflammatoire est accompagné d'un léger gonflement, d'une rougeur et d'une fièvre. Lors de l'examen de l'intestin est détecté la formation compactée.
  • Coccygodynia. La principale raison du développement de cette pathologie est une atteinte grave du coccyx. Il y a une douleur dans le rectum après une selle, ou quand le patient s'assoit. Le traitement de la coccygodynie est effectué par des méthodes conservatrices pendant six mois.
  • Si la veine anale est blessée, le remplissage des cavités avec du sang peut commencer. Cette affection s'appelle un hématome périanal. Les lésions veineuses ne nécessitent pas de mesures thérapeutiques spéciales et disparaissent d'elles-mêmes au bout de quelques jours.
  • Ulcère dans la région de l'intestin. Les patients remarquent un inconfort dans l'anus, associé à une douleur sourde et des picotements. En outre, des personnes se plaignent de problèmes de selles, ainsi que de selles contenant du sang et du mucus. Les jeunes souffrent le plus souvent de cette maladie.
  • Prostatite chez les hommes. La douleur dans cette maladie est souvent donnée au rectum, accompagnée de sensations désagréables en urinant, d'une envie accrue de se vider et d'une légère fièvre.
  • Kyste de l'ovaire. L'inflammation des organes pelviens chez la femme provoque une irradiation des symptômes vers le rectum.
  • Syndrome prémenstruel. Tirer la douleur dans l'abdomen donne dans le rectum. Cela se produit immédiatement avant les règles, quand l'utérus commence à se contracter.
  • La maladie de Crohn. Il se caractérise par l'apparition d'une douleur sourde, souvent avec un site de localisation obscur avec irradiation à l'anus et au coccyx.
  • Cystite et calculs vésicaux ou rénaux. Au stade initial de la progression de la pathologie, la douleur est localisée dans le bas-ventre, cède dans l'intestin.
  • Tumeur. Les tumeurs malignes ou bénignes aux premiers stades du développement ne présentent pas de symptômes graves. Plus tard, une grave irritation de la partie rectale de l'intestin commence, ce qui entraîne des accès de douleur et la formation de sécrétions muqueuses et sanguinolentes.

Symptômes de pathologies

Les sensations de douleur peuvent changer d’emplacement, d’intensité et de fréquence en fonction de la gravité et des caractéristiques de la maladie. Ce symptôme peut être combiné avec beaucoup d'autres. Par exemple, en oncopathologie, en plus de la douleur, il y a une forte diminution du poids corporel, une détérioration du métabolisme et un dysfonctionnement des organes reproducteurs. Et la douleur de la maladie de Crohn et de la colite ulcéreuse accompagne l'acte de selles, et elle a également un caractère crampes.

Si la douleur est continue, cela indique alors une diverticulose ou un syndrome du côlon irritable. Avec la thrombose des veines hémorroïdaires, la douleur cède la place à l'anus et gagne en force lors de la défécation. Si du pus ou du mucus a été observé dans les matières fécales, cela indique une rectite ou la formation d'un trajet fistuleux. Une décharge légère peut se produire dans plusieurs pathologies du bas tube digestif:

  1. Colite ulcéreuse.
  2. La maladie de Crohn.
  3. Les hémorroïdes.
  4. Fissure anale.
  5. Diverticulose
  6. Carcinome

La nuit

La douleur nocturne est principalement due à la proctalgie. Ce trouble se manifeste dans le contexte d'expériences émotionnelles fréquentes et intenses et de spasmes dans la région intestinale. Il souffre le plus souvent d'hommes d'âge moyen. Lorsque la douleur proctalgie se manifeste la nuit et peut durer de quelques minutes à deux heures, perturbant le sommeil et le repos normaux d'une personne. Il peut être répété toute la nuit, créant une douleur d'intensité variable. Les symptômes accompagnants sont:

  1. Ballonnements.
  2. Des frissons
  3. Diarrhée ou au contraire constipation.
  4. La transpiration après les symptômes disparaissent.

Douleur aiguë

Les douleurs aiguës se produisent souvent avec des fissures. Ils n'ont pas un moment précis d'exacerbation, ils peuvent donc se produire le matin et le soir. Au stade aigu, elles sont aggravées par la vidange et, avec le développement sous forme chronique, une douleur apparaît dans la région du rectum et du fessier après la défécation. La douleur causée par ces dommages est vive et persistante, accompagnée de douleurs dans la région du sacrum et de l'anus, d'une défaillance du cycle menstruel, d'un syndrome douloureux du muscle cardiaque et de difficultés à vider la vessie. De tels symptômes sont également observés chez les patients atteints de proctite et de paraproctite.

Douleur lancinante

Elle est caractéristique de la paraproctite, qui peut être de deux types: aiguë et chronique. Dans la phase aiguë, l'inflammation de la graisse presque rectale se produit, accompagnée de la formation abondante de sécrétions purulentes. Les infections apparaissent comme des poches et des rougeurs, ainsi qu'une augmentation de la température corporelle. Constipation, diarrhée, exercice excessif, alimentation déséquilibrée, abus d'alcool, hypothermie fréquente peuvent provoquer l'entrée de microorganismes pathogènes.

Le type de pulsation se produit également avec un abcès okolorectal. En raison de la formation d'un fort gonflement, une personne ne peut pas s'asseoir correctement. L'inflammation qui provoque un abcès est généralement causée par une lésion de la membrane muqueuse.

Éclater et tirer

Une douleur de type éclaté peut indiquer le développement de tumeurs ou de thrombose hémorroïdaire. Il se caractérise par le sentiment de la présence d'un objet étranger, qui met un peu de pression sur les organes adjacents. Le syndrome douloureux augmente pendant les mouvements, la toux et les visites aux toilettes. Souvent, les organes voisins, les hanches, l'anus et les organes du système génito-urinaire peuvent commencer à faire mal.

La nature tirante du syndrome douloureux se produit dans les processus inflammatoires des organes situés près du rectum. Parallèlement, les patients souffrent de ténesme, de malaises dans la région périnéale, de détérioration du bien-être et de faiblesses. La cause principale de la douleur est un kyste ovarien.

Cancer douleur

La formation de néoplasmes malins s'accompagne de sécrétions sanguines et purulentes, de douleurs dans le passage anal avec la vidange de l'intestin, de fortes démangeaisons caractérisées par une intensité différente. Avec le développement du processus pathologique, la douleur donne dans l'abdomen. La nature de la douleur cancéreuse à tous les stades de la progression tumorale ne change pas. Les sensations douloureuses dans le cancer du rectum sont accompagnées de faiblesse, d'une perte de poids importante, d'une anémie et d'une couleur pâle de la peau.

Méthodes de diagnostic

Pour le syndrome de la douleur qui se produit dans la région intestinale, vous devez contacter immédiatement le proctologue, car ce trouble peut entraîner diverses complications.

Vous devez immédiatement consulter votre médecin si une douleur aiguë dans les intestins survient avec une détérioration de l'état ou si elle a un caractère durable et ne fait qu'empirer avec le temps. En présence d'hémorragie interne, de formation de mucus ou de pus, un examen primaire ne peut être effectué que par un chirurgien.

Dans d’autres cas, les procédures de diagnostic commencent par les antécédents médicaux du médecin:

  1. La nature du syndrome de la douleur.
  2. L'emplacement de son emplacement.
  3. La fréquence d'occurrence.
  4. Intensité.

Dans un deuxième temps, plusieurs études cliniques sont menées:

  1. Inspection visuelle d'une personne.
  2. Percussion de l'abdomen.
  3. Palpation de l'abdomen.
  4. Rectoromanoscopie.
  5. Coloscopie.
  6. Analyses d'urine, de selles et de sang.

Méthodes de traitement

Le traitement des symptômes est prescrit en fonction des résultats du diagnostic.

Le traitement de la forme interne des hémorroïdes dépend de la gravité et du stade de progression de la pathologie. Au stade initial, un traitement médicamenteux suffisant: pommade, crème, pilules et suppositoires rectaux. Les abrasions anales sont également traitées avec des pommades à usage externe qui favorisent la régénération des tissus et ont un effet antiseptique.

Lorsque la personne atteinte de coccygodynie devrait suivre une série complète de traitements de physiothérapie et à base de paraffine. Avec un syndrome douloureux prononcé, le patient est sous blocus avec novocaïne.

Pour éliminer la proctalgie, il est nécessaire de consulter un psychothérapeute qui analyse et stabilise le contexte psycho-émotionnel, car on considère que la cause principale de ce processus pathologique est le stress fréquent et la dépression prolongée.

La douleur au repos dans le rectum peut être l’un des symptômes de nombreuses maladies dangereuses, notamment le cancer. Par conséquent, il n'est pas recommandé de se soigner lui-même, car un diagnostic précis ne peut être posé que par un spécialiste et l'utilisation de la médecine traditionnelle pour soulager les symptômes ne peut qu'aggraver la situation.

Douleur dans les intestins avant les selles

douleur intestinale

La douleur dans les intestins est la plainte la plus courante pour les maladies intestinales. Elle se distingue des douleurs d'estomac par l'absence de lien avec l'alimentation (à l'exception du processus inflammatoire du côlon transverse, dans lequel la douleur abdominale survient après le repas: douleur intestinale associée à des contractions réflexes de l'intestin lorsque la nourriture pénètre dans l'estomac).
Habituellement, la douleur s'intensifie avant l'acte de défécation, ce qui soulage. La maladie de certaines parties de l'intestin est accompagnée par l'apparition d'une douleur lors d'un acte de défécation.

La douleur dans l'intestin peut être douloureuse et à l'étroit (colique intestinale). Les douleurs ressemblant à des coliques se caractérisent par de courtes attaques répétées. Les douleurs douloureuses sont persistantes, aggravées par la tension de la toux. La douleur est typique des maladies inflammatoires de l'intestin.

En règle générale, les douleurs associées aux maladies intestinales sont spastiques, c'est-à-dire sont causés par un spasme (contraction aiguë des muscles lisses intestinaux). Ce phénomène s'appelle la colique intestinale et se manifeste par une entérite, une colite, diverses intoxications et diverses infestations par des vers. Les patients au moment de la colique intestinale se sentent anxieux. En essayant de soulager leur état, ils enroulent leurs bras autour de leur ventre.

Une douleur dans les intestins peut survenir à la suite d'une distension de l'intestin par des gaz pendant la flatulence, une obstruction intestinale (avec des tumeurs, une torsion de l'intestin, une nodulation). Contrairement aux douleurs spasmodiques, ces douleurs sont plus constantes et ont un caractère lancinant.

Souvent, en cas d’obstruction intestinale, une douleur intense provoquée par des crampes, associée à une motilité intestinale accrue au-dessus du site de l’obstruction, est ajoutée à la douleur due à l’étirement.

Avec le développement des adhérences entre les boucles intestinales, la douleur a un caractère tirant, s'intensifie lorsque la charge est soulevée, dépend de la position du corps et est déclenchée par un lavement.

Quelles maladies provoquent des douleurs dans les intestins:

La localisation de la douleur dans les maladies intestinales dépend de la partie de l'intestin touchée:

- Ainsi, dans les maladies de l'intestin grêle, la douleur est ressentie dans la région para-ombilicale, dans l'appendicite aiguë, dans la moitié droite de l'abdomen, apparaissant pour la première fois dans l'estomac et plusieurs heures plus tard, s'abaissant.

- Avec la colique appendiculaire, la douleur peut être perdue dans la jambe droite.

- Une douleur dans la région iliaque droite (la région de l'aile de l'iléon à droite) survient lors d'une appendicite, d'un cancer du côlon, d'une inflammation de l'intestin (typhoïde).

- Chez les patients atteints de dysenterie, une occlusion intestinale, une inflammation du côlon sigmoïde, une colite ulcéreuse, un cancer du sigmoïde et un côlon descendant, une douleur est notée dans la région iléale gauche.

- Dans les lésions aiguës du côlon gauche (dysenterie), la douleur irradie dans la région sacrale.

- Avec les lésions du rectum (hémorroïdes, fissure de l'anus, cancer, rectite - inflammation du rectum), la douleur est localisée dans le périnée, augmentant avec l'acte de défécation, accompagnée de fausses impulsions douloureuses de déféquer (ténesme).

- L'apparition d'une douleur avant les selles est associée à une maladie du côlon, du côlon sigmoïde, pendant les selles - avec hémorroïdes, fissures anales, cancer.

- La douleur dans le nombril est observée dans l'inflammation de l'intestin grêle (entérite), l'inflammation et le cancer du côlon.

- Lorsque l'obstruction intestinale, les coliques se combinent à une douleur constante. Ils se caractérisent par une certaine localisation (la région du nombril ou du côlon) et gagnent en raison du péristaltisme intestinal.

- La douleur dans la défaite de l'intestin peut être donnée dans la poitrine et prise pour des attaques d'angine.

Signes de pathologie intestinale

Les douleurs dans les maladies intestinales sont principalement causées par des troubles de la fonction motrice - contractions spastiques de certaines zones, étirement de l'intestin avec des gaz. Les processus réciproques sont également importants - la formation d'adhérences.
La localisation de la douleur dans l'abdomen est incertaine, la caractéristique est en quelque sorte la migration du lieu de la douleur. On considère sous condition que les douleurs autour du nombril sont plus caractéristiques des lésions de l'intestin grêle; lésions coliques - dans les zones iléales gauche et droite, moins souvent dans l'épigastre. La douleur peut être périodique, paroxystique et permanente. Les douleurs périodiques se produisent le plus souvent dans l'après-midi, elles sont sourdes, douloureuses, cambrées, clairement associées à des flatulences, des grondements, la nuit passent progressivement. La douleur n'est pas associée à la consommation, mais survient ou s'aggrave après la consommation de lait, de certains autres produits, de légumes, de plats épicés. Avant les selles, ces douleurs peuvent devenir crampes pendant une courte période. La douleur peut irradier vers le sacrum, la colonne vertébrale. La douleur dans la défaite de l'intestin peut être paroxystique, par nature ils sont crampes, accompagnés de flatulences, sont soulagés après la défécation, le dégagement de gaz. Ce complexe de symptômes s'appelle la colique intestinale. Les causes les plus courantes de coliques sont fonctionnelles. Si les attaques sont fréquentes et prolongées, une obstruction mécanique de l'intestin doit être présumée. Des attaques parfois douloureuses à l'estomac sont clairement provoquées par la prise de nourriture, quelle que soit sa composition. Les douleurs sont fortes, sans localisation claire, apparaissent 40 à 90 minutes après avoir mangé, durent une heure ou plus, et sont à peine soulagées. La cause la plus probable de telles attaques est l’endommagement des vaisseaux mésentériques. La douleur constante, localisée dans la région iliaque droite, aggravée par un effort physique après un lavement, ne s'atténue pas après une selle, est caractéristique d'une mésaadénite spécifique (tuberculose) ou plus souvent non spécifique.
La douleur peut être localisée dans l'anus, elles sont naturellement associées à la défécation. La douleur avant les selles indique la pathologie du rectum, au cours des selles - hémorroïdes, fissures rectales et peut-être en cas de cancer du rectum.
à l'étage

Les ballonnements sont appelés dyspepsie intestinale. Leur pathogenèse est complexe, mais en général, ils indiquent des violations des fonctions digestives, d'absorption et motrices de l'intestin.

Si ces symptômes sont principalement dus à une altération de la digestion et de l'absorption dans l'intestin grêle ou à une insuffisance pancréatique exocrine, ils sont relativement constants, aggravés l'après-midi, après avoir consommé du lait, des aliments riches en fibres. Après la décharge des gaz, ils diminuent temporairement. Chez un certain nombre de patients, le grondement et le gonflement sont clairement associés à des émotions négatives, ont une genèse fonctionnelle. L'apparition de grondements et de ballonnements sous forme d'attaques dans un temps relativement court est un symptôme alarmant, car on peut supposer qu'il existe un obstacle mécanique sur le trajet du dégagement gazeux.
à l'étage

Les troubles des selles en pathologie intestinale sont un symptôme constant et caractéristique. Ceux-ci incluent la diarrhée, la constipation et les selles instables.
La diarrhée est une augmentation de la défécation et en même temps un changement dans la consistance des matières fécales, elle devient liquide et pâteuse. Mécanismes généraux de la diarrhée - augmentation de la sécrétion, réduction de l'absorption et affaiblissement des mouvements péristaltiques. Pour la diarrhée avec la défaite de l'intestin grêle caractérisée par une faible fréquence des selles - 4-6 fois par jour. Les selles ont généralement un volume important (polyfécale), avec des restes de nourriture non digérée, de mucus et pratiquement pas de sang. En cas de diarrhée causée par la pathologie du gros intestin, les selles sont généralement très fréquentes, les matières fécales sont petites, du mucus y est souvent présent, parfois des traînées de sang. Les caractéristiques sont les pulsions fausses lorsqu'il n'y a aucune fèces, ainsi que les pulsions douloureuses de déféquer (ténesme).
Constipation - réduction des selles, retard des selles sur 48 heures. Selles dures et sèches, souvent fragmentées, il n’ya pas de sensation de vidange complète de l’intestin. Il faut donc attribuer à la constipation non seulement les selles retardées, mais aussi les situations où le fauteuil est quotidien, mais dans des volumes extrêmement faibles. Avec la constipation, la sécrétion dans l'intestin est réduite, l'absorption augmente, l'activité péristaltique de l'intestin augmente également et l'activité propulsive diminue. La constipation est relativement fréquente dans les cas de pathologie du côlon, leurs causes peuvent être fonctionnelles et organiques. La forme particulière de la constipation - le soi-disant. dyshétique lorsque la défécation ne survient pas en raison d’un défaut congénital ou acquis de l’appareil récepteur du rectum.
Selles instables - changement de la diarrhée et de la constipation, un type très fréquent de troubles des selles, caractéristique des maladies intestinales chroniques de différentes étiologies. La diarrhée alors qu'il y a généralement dans la phase d'exacerbation, la constipation observée depuis plus longtemps.
à l'étage

Les plaintes générales peuvent être divisées en deux groupes:
1. en raison de troubles métaboliques;
2. manifestation de violations de l'état psychologique des patients.
Le premier groupe de plaintes plaide en faveur de la défaite de l'intestin grêle. Cette perte de poids est un indicateur intégral des troubles métaboliques. plaintes de faiblesse musculaire, paresthésies, douleur à la langue, fissures constantes aux coins de la bouche, chute des cheveux, peau sèche, troubles menstruels chez les femmes, puissance réduite chez les hommes. Le deuxième groupe de plaintes est plus fréquent chez les patients atteints de colite, en particulier dans les cas de syndrome douloureux grave. Les patients se plaignent d'une irritabilité accrue. Pleurs, mauvais sommeil, anxiété. Ils développent souvent des troubles hypochondriacaux et dépressifs persistants, une carcinophobie.
à l'étage

Objectivement, lors d'un examen général, les signes de troubles métaboliques caractéristiques des patients présentant une pathologie de l'intestin grêle sont bien identifiés. Le principal est la perte de poids. Souvent déterminé par la peau sèche, réduisant son élasticité et la turgescence, pâleur, souvent des signes de dermatite. Les symptômes caractéristiques de la polyhypovitaminose sont les suivants: saignements gingivaux, éruptions cutanées hémorragiques, heylite, glossite, stomatite.
Les données de palpation profonde des organes abdominaux ont une certaine valeur, notamment en cas de pathologie du côlon. Pour les maladies inflammatoires caractérisées par une douleur à la palpation des segments du côlon, réduisant leur mobilité, contraction spastique. Parfois, il est possible de palper la tumeur. Pour la reconnaissance de la mésoadénite, une déclaration du symptôme positif de Sternberg est importante. Chez certains patients présentant des lésions de l'intestin grêle, la douleur est caractéristique dans la région de Porges - à gauche et légèrement au-dessus du nombril. Pendant la période d'exacerbation de l'entérite, le symptôme d'Obraztsov peut être identifié - un grondement fort et des éclaboussures à la palpation du cecum et du côlon sigmoïde.

Douleur intestinale

Maladies provoquant des douleurs intestinales

Tous les problèmes d'intestins sont dus à la violation de sa motilité, c'est-à-dire de son mouvement. À l'état normal, les parois intestinales sont constamment en mouvement, de sorte que la masse de nourriture bouge, se mélange et est excrétée par le corps. Dans les cas où le mouvement est perturbé, la masse de nourriture s’arrête au même endroit, ce qui entraîne la formation d’une obstruction. L'intestin n'est pas vidé, la digestion ne passe pas, la douleur intestinale survient avec le développement ultérieur du processus inflammatoire. En plus de l’obstruction intestinale, une douleur dans la région intestinale peut survenir avec les maladies suivantes:

  • maladie inflammatoire de l'intestin. Avec certaines maladies, douleur lancinante, à court terme et paroxystique. D'autres s'accompagnent de douleurs persistantes et persistantes, qui ont tendance à s'intensifier lors de mouvements brusques ou de toux. La douleur de ce genre est assez stable, a un effet épuisant sur la personne;
  • L’obstruction intestinale et l’inflammation du côlon sigmoïde provoquent une douleur aiguë du côté gauche et une localisation du bas-ventre;
  • l'appendicite, les tumeurs cancéreuses et l'inflammation de l'intestin (typhlite) provoquent une douleur du côté droit - la nature de la douleur varie de légère et douloureuse à aiguë et paroxystique;
  • l'entérite (inflammation de l'intestin grêle), la colite et le cancer du côlon sont accompagnés de douleur, avec la localisation principale dans le nombril;
  • cancer et inflammation du rectum - douleurs intestinales au périnée. La douleur augmente au moment ou immédiatement après la vidange de l'intestin (un acte de défécation);
  • l'inflammation du rectum et du côlon sigmoïde provoque une douleur intense avant l'acte de défécation;
  • de graves douleurs aiguës au cours des selles surviennent lors d'exacerbations hémorroïdaires, de cancer et d'inflammation du rectum.

Des douleurs constantes et paroxystiques dans l'intestin alternent souvent avec des douleurs de nature irradiante:

  • dans la dysenterie, la douleur donne au sacrum;
  • coliques intestinales irradiant dans la poitrine (dans la région du cœur), provoquant une angine de poitrine suspectée;
  • appendicite - douleur, donnant dans la jambe droite.

Diagnostic de la douleur intestinale

Pour tout symptôme douloureux dans l'abdomen, quelle que soit la localisation, il faut tout d'abord consulter un médecin. Le fait est que les inflammations des organes abdominaux sont dangereuses en raison de leurs complications et qu'une douleur intestinale même mineure peut être le premier signe d'appendicite. Si vous ne faites pas attention à son temps, vous pouvez provoquer une rupture de l’appendice, l’épanchement de son contenu dans la cavité abdominale avec son inflammation ultérieure - la péritonite. Le résultat peut être fatal. Par conséquent, une douleur paroxystique aiguë, des spasmes constants et douloureux dans l’un des côtés sont un indicateur de troubles de l’intestin. Pour détecter les zones problématiques, une radiographie des organes abdominaux avec un agent de contraste et une numération sanguine complète doivent être prises. En outre, une échographie des organes abdominaux.

Il existe un certain nombre d'indicateurs qui, vus par le patient, indiquent le développement de problèmes intestinaux:

  • langue sèche et blanche;
  • l'examen de l'abdomen révèle sa distension inégale;
  • avec la palpation de l'abdomen la douleur intestinale augmente;
  • dans certains cas, péristaltisme intestinal (mouvement des intestins) à l'œil nu, un grondement fort et fréquent est visible;
  • dans des conditions avancées, aucune manifestation sonore et motrice de l'intestin n'est observée;
  • Symptôme prononcé de "péritoine irrité" - avec un léger contact sur la paroi abdominale antérieure, il y a une douleur, qui "s'étend" sur toute la région de l'abdomen.

Les problèmes intestinaux doivent être adressés à un gastro-entérologue, un proctologue ou un oncologue, en fonction des résultats des études de diagnostic.

Traitement de la douleur intestinale

Des problèmes intestinaux peuvent survenir pour diverses raisons. Dans les cas où la pathologie ou l'inflammation ont un léger degré de développement, sont indiqués:

  • alimentation correcte et équilibrée, adaptée aux caractéristiques individuelles;
  • pharmacothérapie, y compris la prise d’enzymes, de médicaments anti-inflammatoires et antispasmodiques;
  • rejet de toutes les mauvaises habitudes et du bon mode de la journée.

Dans les cas graves, il est impossible de se passer de la chirurgie. En outre, il existe des maladies pour lesquelles la chirurgie est le seul moyen de résoudre un problème. De telles maladies incluent, par exemple, l'appendicite.

Comment prévient-on la douleur intestinale?

Un mode de vie sain, une alimentation correcte et équilibrée, et l’évitement de conditions de stress fréquentes vous permettront d’éviter de nombreux problèmes de santé. Pour que les problèmes corporels ne deviennent pas des surprises, une fois par an, et après 40 ans et deux fois par an, un examen complet de tous les organes et de tous les systèmes doit être effectué. La douleur intestinale, dans certains cas, peut être le résultat d'invasions d'helminthes. Dans les cas où les helminthes se multiplient à grande vitesse, se nouent et créent une obstruction dans l'intestin. Pour éviter de telles situations, vous devez boire des anthelminthiques tous les 6 mois, par exemple «Decaris».