Principal / Gastrite

Douleur dans le côté droit de l'abdomen chez les hommes

Gastrite

Une douleur touchant le système urinaire, sexuel, digestif ou nerveux se manifeste dans le bas de l'abdomen droit, à droite chez les hommes. Parfois, la douleur n'est ressentie que du côté droit de l'abdomen, et parfois de l'aine, des organes génitaux, du bas du dos et des jambes. La nature de la douleur et sa localisation, ainsi que le moment de son apparition aideront à déterminer la cause probable de la pathologie.

Quels organes sont dans le côté droit de l'homme

Cela fait mal au bas-ventre à droite en violation de

  • vésicule biliaire;
  • la prostate;
  • le foie;
  • gros et petit intestin;
  • le pancréas;
  • estomac;
  • organes du système urinaire.

Une douleur aiguë, inattendue et aiguë est possible en raison d'une lésion des organes internes, provoquée par une appendicite, un mouvement de calculs dans les reins, une inflammation du péritoine, une occlusion intestinale. Avec les processus inflammatoires lents, par exemple la pyélonéphrite, la prostatite, la colite, la douleur augmente progressivement. Une douleur intense pulsatoire commence par des dysfonctionnements accompagnés d'une pression intracavitaire supérieure à la norme.

Causes possibles de malaise

Les causes de douleur dans le côté droit sont variées. Il s’agit d’un mode de vie inactif, d’une alimentation malsaine et du non respect des règles d’hygiène personnelle, d’infection et d’infestations par les vers. Certaines maladies sont causées par la génétique.

En règle générale, les maladies qui causent des douleurs à l'abdomen droit n'ont pas de clinique spécifique. La plupart d'entre eux entraînent une indigestion, des modifications des selles, de la fièvre, en raison d'un processus inflammatoire. Par conséquent, il est préférable de ne pas commencer l'auto-traitement, mais de rechercher une assistance médicale qualifiée.

En plus de la douleur, il existe des signes supplémentaires qui aideront un homme à comprendre quel système de son corps est défaillant et quel médecin vous devez consulter. Donc, si la douleur dans l'abdomen est causée par une maladie du foie, alors une consultation avec un hépatologue est nécessaire, et s'il s'agit d'un dysfonctionnement rénal, alors vous devez consulter un urologue.

Inflammation du système urinaire

Peut-être que la douleur chez l'homme à l'abdomen inférieur droit est provoquée par un dysfonctionnement des reins, de la vessie, de l'urètre ou de l'uretère. La pyélonéphrite, la cystite, l'uréthriatite, l'urolithiase la plus courante. En cas d'inflammation de la vessie, des douleurs lancinantes apparaissent.

La pyélonéphrite se caractérise par une augmentation de la température corporelle, une faiblesse, des maux de tête, une transpiration abondante, des nausées et des vomissements, une difficulté à uriner et une urine boueuse. Dans la lithiase urinaire, du sang peut apparaître dans les urines, souvent des nausées et des vomissements.

Si les calculs sortent du rein ou de l'uretère droit, des douleurs sourdes et douloureuses au bas de l'abdomen seront ressenties du côté droit, puis elles seront versées dans l'aine et les organes génitaux. Pendant l’exacerbation, les douleurs tiraillantes sur le côté ne disparaissent pas, même au repos. L'activité physique, les vibrations, beaucoup de liquide peuvent provoquer la sortie du calcul.

En cas de douleur paroxystique aiguë dans la région de l'uretère, de l'urètre, de la vessie, ils affectent le bas du dos et les organes génitaux externes, ainsi que les régions suprapubienne, inguinale et iliaque, ce qui est probablement une colique rénale. Cela est dû à la libération de pierres qui, en raison de leur taille, ne sont pas libres de marcher le long des sentiers et de les blesser.

La cystite, en plus de la douleur dans le côté, se manifeste par une hyperthermie, des nausées, des vomissements, une turbidité de l'urine, des mictions fréquentes avec une sensation de brûlure, même après avoir vidé la vessie; du sang peut être présent dans l'urine. L'inflammation répétée est due à l'hypothermie, au changement hormonal, à la réduction des défenses de l'organisme, à la stagnation du sang dans la région pelvienne.

Au premier stade, le cancer de la vessie ne se libère presque pas d'elle-même. Avec le temps, du sang apparaît dans les urines, les mictions deviennent douloureuses et trop fréquentes, la douleur dans le bas du dos est inquiétante.

Maladie de l'intestin

Un mode de vie passif, une alimentation déséquilibrée, la consommation d'alcool, le tabagisme et le stress nuisent à la fonction de l'intestin. Si l'intestin est perturbé, il y a une sensation de lourdeur et de ballonnement dans l'estomac, une diarrhée commence (défécation 3 à 20 fois par jour) ou, au contraire, une constipation (l'intestin ne se vide pas plus de trois jours).

Une inflammation de l'appendice, un appendice du caecum situé entre l'iléon et le nombril, peut entraîner des douleurs du côté droit de l'homme. La pathologie provoque des douleurs aiguës, des nausées, des vomissements, de la fièvre. Tout d’abord, tout l’estomac fait mal, mais au bout de deux heures, la douleur s’intensifie et se fait sentir du bas à droite.

Cela fait très mal au côté droit et à la suite d'une inflammation de l'intestin grêle (iléite). La pathologie se développe en raison de l'activité de microorganismes pathogènes. Elle se caractérise par des douleurs latérales, des flatulences, des vomissements, des nausées, des diarrhées. Si la maladie est passée dans la forme chronique, alors le tissu muqueux de l'intestin grêle atrophie progressivement.

Dans la maladie de Crohn, l'inflammation peut se développer sur n'importe quelle partie du tube digestif. Si la lésion touche le gros intestin, la personne ressent une gêne sévère dans la région iliaque droite, des nausées, de la fièvre, des vomissements, une diarrhée et une perte de poids brusque.

La colite ulcéreuse entraîne une douleur intense intense à gauche ou en bas à droite, en fonction de l’inflammation dans le côlon.

S'il y a des crampes douloureuses dans l'estomac, des éructations, de la constipation, des vomissements, cela est probablement dû à une obstruction intestinale. Cela se produit parce que la motilité est altérée, de sorte que la nourriture accumulée n'est pas évacuée. La douleur augmente pendant deux jours, elle se caractérise par un éclatement aigu.

En raison de la levée de poids ou de la tension prolongée des muscles de la presse, une hernie peut survenir, ce qui peut également causer des douleurs dans le côté inférieur droit. La hernie est plus souvent trouvée dans le canal inguinal, à l'endroit même où se trouve le cordon spermatique. Si ses dimensions sont significatives, vous pourrez voir la saillie lors de l'inspection de l'aine.

La hernie n'est pas visible chez les patients de petite taille, mais elle provoque une douleur tiraillante au niveau du côté droit de l'abdomen (surtout pendant l'exercice, la toux et les éternuements) et un gonflement du scrotum. Retirez la hernie inguinale chirurgicalement. Quand une hernie est étranglée (une rougeur de la peau autour de la saillie, de la chaleur, une douleur aiguë accompagnée d'une sensation de brûlure lors de la miction ou de la défécation) peut se produire une péritonite pouvant entraîner un empoisonnement du sang et la mort.

La douleur à l'estomac et aux intestins peut être causée par des maladies infectieuses (botulisme, tétanos, salmonellose, choléra, dysenterie) ou une invasion d'helminthes.

Si la tumeur intestinale a une localisation du côté droit, elle provoque une légère douleur à la traction ou des crampes au côté droit de l'abdomen. Initialement, les maladies de la formation ne provoquent pas de sensations douloureuses, mais au fur et à mesure du développement, les tissus adjacents sont affectés. Avec le cancer calorectal, on observe une constipation, des saignements de l'anus, des douleurs lors des selles, une perte de poids et une augmentation constante de la température basale.

Pathologie du foie

Si le bas-ventre droit fait une douleur modérée, cela peut indiquer des pathologies survenant dans le foie. L'organe n'a pas de terminaison nerveuse, donc, il ne se blesse pas. Suite à une inflammation, la taille du foie augmente et il commence à exercer une pression sur les organes voisins, ce qui provoque une douleur du côté droit.

La détérioration de la fonction est indiquée par le jaunissement de la sclérotique et de la peau, des troubles digestifs, une faible fièvre, une décoloration des matières fécales et des urines. S'il y a un abcès, la transpiration augmente et un inconfort musculaire apparaît.

Dysfonctionnement de la vésicule biliaire

Lorsque vous modifiez le travail de la vésicule biliaire et de ses canaux, vous ressentez une vive douleur dans l'abdomen supérieur droit. Comme il y a un tonus musculaire lisse, les sensations migrent vers le dos, sous l'omoplate gauche, vers la région du cœur.

Pathologie de la vésicule biliaire, entraînant des douleurs au côté droit:

  • cholécystite (inflammation de la vessie). En cas de pathologie, la digestion est perturbée, la bile n'étant pas suffisante dans le duodénum;
  • maladie de calculs biliaires. La production de calculs de la vessie entraîne une douleur paroxystique sévère. Il y a une douleur entre l'hypochondre droit et l'épigastre, il migre vers l'épaule;
  • La cholangite (inflammation des canaux) se développe à la suite du blocage des canaux. La douleur apparaît comme des crampes et est localisée dans la région de l'hypochondre droit ou de l'épigastre.

Dysfonction pancréatique

La douleur provoque une pancréatite. Il s’agit d’une maladie dans laquelle les enzymes digestives ne pénètrent pas dans le duodénum, ​​mais stagnent, contribuant au développement de l’inflammation, qui provoque une douleur aiguë dans l’épigastre et aggrave la digestion. Un inconfort peut être ressenti dans l'hypochondre droit ou gauche, dans le bas du dos, dans le dos. La douleur est beaucoup plus forte avec les mouvements brusques.

Inflammation de la prostate

Douleur abdominale inférieure droite chez un homme adulte, souvent à cause d'une prostatite. La forme aiguë de la pathologie est peu fréquente. La prostatite est essentiellement asymptomatique, les exacerbations se produisent 1 à 2 fois par an. Un inconfort apparaît dans la zone située au-dessus du pubis et pénètre dans les organes génitaux.

L'intensité de la douleur varie de légèrement perceptible à insupportable en fonction du degré d'inflammation. Il est caractérisé comme tirant. Avec la maladie miction difficile et fréquente, puissance réduite. En cas de douleur aiguë sévère qui ne disparaît pas au bout d'une heure, consultez immédiatement un médecin.

La douleur dans le côté droit d'un homme est même modérée et se présente périodiquement à l'attention d'un spécialiste. Comme la clinique des maladies ne présente souvent pas de symptômes spécifiques, et que parfois le seul signe de pathologie est une sensation désagréable du côté droit, il est nécessaire de subir un examen complet pour savoir pourquoi l’inconfort est apparu.

Nutrition humaine optimale

Attention! Nous ne donnons aucune recommandation pour une nutrition adéquate. Ici, le coût minimum d'un ensemble de produits est calculé, en assurant la consommation de la quantité requise d'éléments nutritifs (protéines, lipides, glucides, vitamines, minéraux), sur la base du traitement mathématique des données relatives au contenu de ces éléments nutritifs dans les produits.

Lors de la première étape, le coût minimum d'un ensemble de produits est calculé (vous pouvez également entrer les produits de votre régime). À la deuxième étape, vous pouvez ajuster le régime reçu et voir un exemple de calcul du régime réel. Pour plus de détails, voir la section "Comment utiliser le calcul".

La dépendance de l'espérance de vie sur divers facteurs - ici.

Qu'est-ce qui peut blesser le côté droit chez les hommes?

Toute douleur ressentie dans le corps mérite une attention particulière car elle est le signe de divers troubles, maladies et problèmes. Par exemple, la douleur du côté droit des hommes indique parfois une condition nécessitant des soins d'urgence.

La cause de son apparition dans cette zone peut être le processus pathologique d'organes tels que:

  • le foie;
  • annexe;
  • le pancréas;
  • la prostate;
  • vésicule biliaire;
  • facile
  • les reins;
  • canal spermatique, etc.

Il faut porter une attention non seulement à la localisation de la douleur, mais également à sa nature. Par exemple, en tirant, une douleur modérée peut indiquer un processus inflammatoire chronique, vif, lancinant - au sujet de conditions critiques.

Formation de pierre

Ce processus affecte le plus souvent les reins et les voies urinaires. Dans ce cas, on parle d'urolithiase. Les hommes sont beaucoup plus susceptibles que les femmes de faire face à ce problème. Le mécanisme de formation d'inclusions étrangères est réduit à la transition de certaines substances du sang vers la composition de l'urine. De plus, ces substances sont regroupées pour former les plus petits cristaux. Au fil du temps, de nouveaux fragments sont attachés à ces cristaux, ce qui conduit à la formation d'un calcul plus important, voire de quelques-uns. La présence de calculs provoque de vives douleurs à l'aine, en particulier du côté droit des hommes, ainsi que des douleurs lors du passage du tartre le long des voies urinaires.

La prédisposition des hommes à la lithiase urinaire est due à la liste des raisons qui ont contribué à son développement. Ceux-ci incluent:

  1. l'ostéoporose;
  2. la prostatite;
  3. adénome de la prostate;
  4. pyélonéphrite;
  5. la goutte;
  6. pancréatite, etc.

Si un processus pathologique empêchant l'élimination rapide de l'urine se développe dans le corps de l'homme, le risque de formation de calculs augmente considérablement. Dans les urines stagnantes, la concentration des éléments qui forment ensuite une pierre augmente et, par conséquent, la probabilité de formation de calculs augmente. Les personnes à risque, qui abusent des mauvaises habitudes, souffrent de maladies du système endocrinien et mènent une vie sédentaire.

En ce qui concerne la douleur dans la lithiase urinaire, leur localisation et leur gravité peuvent être différentes. Avec une grosse pierre, un phénomène appelé colique rénale est noté. C'est une douleur très vive et insupportable, qui montre une hospitalisation immédiate. Souvent, avec la lithiase urinaire, la douleur au côté droit diminue dans le bas du dos, descend le long de l'urètre et se concentre dans le scrotum. En même temps, on voit souvent des impuretés sanguines dans l'urine et, en présence de petites pierres («sable»), il y a aussi un sédiment boueux.

Cependant, des calculs peuvent se former non seulement dans les organes du système urinaire, mais également dans la prostate. Pourquoi ils sont formés ici n'est pas encore établi avec précision. Révélé seulement les facteurs qui provoquent ce processus:

  • mode de vie sédentaire;
  • traumatisme et pathologie de la prostate;
  • usage à long terme de certains médicaments;
  • trouble métabolique.

Si le calcul est localisé dans cette zone, il perturbera inévitablement le travail de la prostate. Cela conduit à divers symptômes désagréables, notamment des troubles urinaires et douloureux. En même temps, il y a une gêne prononcée dans le périnée, ainsi qu'une douleur dans le côté droit derrière et en dessous, plus près de la zone sacrée.

Adénome de la prostate

Cette maladie est connue de nombreux hommes âgés. Il s’agit d’une hyperplasie nodulaire de la prostate. Ce processus est dû à l'activité du système endocrinien, qui régule les modifications des organes du système reproducteur des hommes âgés. Les nodules d'un tissu envahi qui se forment sont de nature bénigne. Ils entraînent une compression de l'urètre et l'apparition des symptômes correspondants:

  1. mictions fréquentes;
  2. violation du processus d'excrétion de l'urine;
  3. manque de satisfaction après la miction;
  4. tirer la douleur entre les jambes;
  5. douleur douloureuse dans le côté droit du bas-ventre chez les hommes.

Il convient de noter que la douleur peut avoir un objectif différent. En particulier, parfois, la douleur donne dans la colonne vertébrale, dans certains cas, elle est ressentie du côté gauche. D'une manière ou d'une autre, mais le syndrome douloureux est prononcé et nécessite un soulagement médical.

L'adénome lui-même est enlevé chirurgicalement. Un traitement conservateur ne peut être appliqué qu’à un stade précoce. Cela implique généralement l’utilisation de médicaments antibactériens jusqu’à l’élimination du processus inflammatoire, suivie d’une cure de sida. En outre, après traitement, un certain régime est prescrit à l'homme, dans lequel tous les aliments épicés, salés et fumés, les épices, les graisses animales et les produits à base de farine sont exclus du régime.

Tumeurs malignes

En parlant d'adénome de la prostate, il est nécessaire de mentionner le développement possible d'un processus oncologique. Toute prolifération de nature bénigne peut se transformer en une tumeur maligne. D'autres maladies et processus inflammatoires chroniques dans la région génitale y contribuent également.

Malheureusement, une tumeur maligne ne se révèle que lorsque sa taille a un impact significatif sur le travail de l'organe affecté. Par conséquent, l'apparition de douleur indique généralement que la maladie est passée à un stade grave. La douleur dans ce cas est permanente, prononcée, avec l'aide des analgésiques classiques n'est pas éliminée. Le traitement du cancer est prescrit individuellement.

Ainsi, en cas de douleur du côté gauche ou du côté droit chez l'homme, il est nécessaire d'examiner les organes du système urogénital, et en premier lieu la prostate. Des mesures opportunes peuvent minimiser les risques et augmenter l'efficacité du processus thérapeutique.

Pourquoi ne peut-il pas y avoir de douleur du côté droit des hommes?

Du côté droit, il y a des organes purement masculins (prostate, canal déférent) et communs aux deux sexes (foie, vésicule biliaire, tête pancréatique, appendice, derrière le rein et le poumon droits), de sorte que la douleur apparente peut signaler sur le développement d'une variété de maux, l'inflammation, la présence d'une infection et d'autres problèmes.

Causes de la douleur

Comme nous l'avons dit plus haut, la douleur est un signal du corps qui annonce un dysfonctionnement. Selon la nature, vous pouvez immédiatement suspecter une maladie. Par exemple, une douleur aiguë survient lors d’une inflammation de l’appendice, une douleur sourde - lors de la formation de la forme chronique de la lithiase urinaire. Des sensations désagréables de douleurs et de lancinements apparaissent dans les cas d'inflammation des reins, de la vésicule biliaire et même du cancer de l'un des organes. Lorsque les premiers symptômes de douleur apparaissent, vous devez contacter un spécialiste pour en déterminer les causes. Dans cet article, nous examinerons certaines des maladies possibles, mais seuls les problèmes masculins causeront des douleurs du côté droit.

Principales maladies

Un homme a des organes génitaux jumelés, notamment:

  • Les testicules;
  • Le canal déférent;
  • Vésicule séminale;
  • Glande bulbourethrale;

Selon le côté de leur défaite, la douleur peut être donnée à droite et à gauche. Les détails des maladies associées à ces organes ont été discutés dans la publication «Qu'est-ce qui blesse le côté gauche chez les hommes», aussi, dans cet article, nous nous concentrerons sur les maladies qui affectent des organes masculins isolés.

Balanoposthite

C'est une pathologie dans laquelle il y a de forts processus inflammatoires, excitant la tête du pénis et la feuille interne du prépuce, tandis que les patients s'inquiètent de douleurs tiraillantes dans le bas-ventre dans la région de l'aine.

Les principales causes de la maladie sont la pénétration et le développement de micro-organismes dans les tissus du pénis. Ceux-ci incluent:

Cela peut également être dû à des réactions allergiques ou à des effets toxiques sur le corps.

Facteurs contribuant au développement de la maladie:

  • Non-respect de l'hygiène personnelle;
  • Changement fréquent de partenaires sexuels;
  • Complications du diabète;
  • Âge Plus l'homme vieillit, plus le risque de contracter la maladie est élevé;
  • Augmentation de l'activité sexuelle;
  • Contact avec des composés chimiques

Aiguë est divisé en sous-espèce:

  • Dans la forme simple, il y a décollement, plaque purulente, érosion superficielle du pénis. Le patient a mal à l'aine inférieure, il ressent une sensation de brûlure et des démangeaisons. Des sensations particulièrement désagréables se produisent lorsque vous touchez la tête du pénis ou du prépuce.
  • Lorsque la forme érosive se forme des excroissances gonflées de nuance blanche. Quand ils se cassent, il reste une érosion douloureuse. Ils peuvent être séparés ou combinés en groupes focaux. Parmi eux, le pus est libéré, il y a un gonflement du pénis, ainsi que la douleur pendant les rapports sexuels et la miction.
  • Gangrenous, chez elle il y a une fièvre, une faiblesse, un engourdissement des membres, la présence de vertiges, des états pré-inconscients. Le patient a des ulcères nécrotiques, la décharge de pus. Il est également préoccupé par le gonflement de l'organe génital, une douleur aiguë au bas de l'abdomen dans la région de l'aine.

Si vous ignorez ces symptômes, la maladie peut devenir chronique et se divise également en sous-types:

  • Ulcérative-hypertrophique, manifestation principale - ulcères constamment formés et à cicatrisation longue, caractérisés par une douleur intense.
  • Induratif, il provoque une très forte ride de la peau sur la tête du pénis.

Le diagnostic d'un urologue est nécessaire pour établir un diagnostic. Après cela, la microscopie, l'inoculation bactérienne des frottis, ainsi que des tests qui excluent la présence de la syphilis et déterminent le taux de sucre dans le sang sont prescrits. Dans certains cas, vous devrez peut-être consulter un allergologue.

Le traitement dépend de la forme et de la gravité de la maladie. Dans les cas simples, le pénis est lavé avec une solution de furatsillina ou de peroxyde d'hydrogène. Dans le même temps, il est nécessaire de respecter les normes d'hygiène Dans les formes avancées, un traitement médicamenteux avec des médicaments antibactériens est nécessaire.

Pour soulager les conditions d'utilisation des recettes populaires:

  • Dans un verre d'eau bouillante cuite à la vapeur de feuilles de cassis. Filtrer et prendre 2 à 3 fois par jour en portions égales avant les repas;
  • Une cuillère à soupe de vodokras d'eau est versée avec de l'eau bouillante dans une quantité de 250 ml. Insister 20 minutes. A consommer 15 minutes avant les repas 2 à 3 fois par jour.

Cavernite

C'est une inflammation des corps caverneux (caverneux) du pénis. Violer la fonction érectile. La forme aiguë et chronique de la maladie est diagnostiquée au cours du processus inflammatoire. Leur principale différence réside dans la luminosité des symptômes et la rapidité de leur apparition.

Dans les cas aigus, une forte fièvre (38-39 ° C) apparaît soudainement, accompagnée de frissons, d'une faiblesse, de maux de tête et d'une augmentation des ganglions inguinaux. Dans le même temps, le patient ressent une douleur aiguë ou un picotement aigu du côté droit, accompagné d'une douleur coupante dans la région intestinale.

En outre, le syndrome de la douleur peut être observé de l'arrière, du bas du dos et du bas de l'abdomen. Dans ce contexte, les symptômes spécifiques suivants apparaissent:

  • Douleur coupante dans le pénis. En même temps, le pénis lui-même et son prépuce faisaient mal;
  • La présence d'hyperémie, dans laquelle les vaisseaux sont remplis de sang. Le pénis augmente de volume;
  • L'apparition d'œdème du pénis;
  • Rougeur ou présence de lésions allergiques sur le pénis;
  • L'apparition d'une érection spontanée;
  • Douleur en urinant;
  • Formation de nodules sur le pénis

La forme chronique est caractérisée par une douleur peu intense pendant la miction et les rapports sexuels, la formation de phoques, un trouble de la fonction érectile.

La cause de la maladie est d'entrer dans le corps caverneux du pénis de divers agents pathogènes de maladies infectieuses. Cela peut survenir à la suite d'une blessure ou d'une intervention chirurgicale au cours de laquelle des corps caverneux sont endommagés, avec des violations de l'intégrité de la muqueuse urétrale, telles qu'un frottis, ainsi que après des injections intracaverneuses infructueuses et un durcissement prolongé de la vessie. En outre, la cavernite peut être une complication d'autres maladies, telles que l'urétrite, l'articulation osseuse, l'ostéomyélite, l'amygdalite, etc.

La cavernite syphilitique se distingue par un virus trouvé dans le corps qui provoque un processus inflammatoire directement dans le corps caverneux et non à la surface du pénis. Lorsqu'il apparaît également des nodules qui sont très mal traités et ne disparaissent presque jamais, ce qui peut également contribuer aux complications décrites ci-dessus.

L'un des principaux objectifs du diagnostic est d'identifier les causes de la maladie. Pour répondre à la question - pourquoi une inflammation s'est-elle produite, plusieurs méthodes de diagnostic sont utilisées:

  • Examen clinique - numération globulaire complète;
  • Examen bactérioscopique et bactériologique de la décharge de l'urètre;
  • Échographie réalisée en cas de suspicion de lésion traumatique de la paroi de l'urètre

Le traitement repose sur un traitement antibactérien, anti-inflammatoire et immunostimulant, consistant en une administration intraveineuse et intramusculaire de médicaments. En outre, la lumière de l'urètre est prescrite avec des antiseptiques et une physiothérapie locale.

En cas d'abcès, intervention chirurgicale désignée d'urgence. Le corps du pénis est coupé, drainant la cavité purulente. La plaie est lavée avec des antiseptiques. En cas de cicatrice chéloïde, une chirurgie plastique spéciale est utilisée. La cicatrice est excisée et la peau est insérée avec les tissus restants. Après ce traitement, une ligature permanente avec lavage de la zone postopératoire est nécessaire.

La colliculite

Ce diagnostic est posé lors de l'inflammation du bourgeon de la graine (tubercule), résultant de la pénétration de bactéries pathogènes ou d'agents pathogènes vénériens dans l'urètre. Dans le même temps, les patients ressentent à la fois une douleur tiraillante dans l'aine et une douleur aiguë à la miction.

La maladie se manifeste sous trois formes:

  • Primo-infecté, dans lequel l'infection a lieu pendant les rapports sexuels, incl. avec des formes de sexe non traditionnelles;
  • Infection réactive secondaire dans laquelle l’inflammation du tubercule est la conséquence de processus pathologiques se produisant dans les tissus environnants (prostate, paroi postérieure du canal urinaire, épididyme) et dans des organes éloignés du petit bassin (intestins, articulations, amygdales, caries);
  • Le troisième vrai, résultant de la détérioration de la circulation sanguine dans la région du tubercule de la graine avec congestion des organes pelviens, est le résultat d'un style de vie sédentaire, d'une constipation fréquente, d'une abstinence prolongée de l'éjaculation en présence d'agitation ou de rapports sexuels interrompus.

Les symptômes de la maladie comprennent:

  • Inconfort à l'aine, sensation étrangère;
  • Douleur aiguë à l'aine, pouvant se loger dans le scrotum, le bas de l'abdomen, la surface interne des cuisses;
  • Présence de sang dans le sperme et l'urine;
  • Un mince filet d'urine;
  • Douleur pendant l'éjaculation;
  • Érection spontanée;
  • Éjaculation involontaire.

Les méthodes de diagnostic comprennent:

  • Examen clinique par un urologue au cours duquel sont recueillies les plaintes du patient et des informations sur sa vie sexuelle.
  • Urethroscopie, dans laquelle le tractus urinaire est examiné avec un instrument spécial;
  • Analyses de sang et d'urine pour la recherche d'agents pathogènes

Le traitement doit être effectué sous la surveillance d'un spécialiste. Il consiste en:

  • Thérapie étiotropique, incl. y compris l'adoption de la dernière génération d'antibiotiques;
  • Traitement immunostimulant;
  • Traitement de soulagement de la douleur;
  • Procédures de physiothérapie.

Des bains chauds sessiles avec infusion d’eucalyptus, de calendula et d’aiguilles de pin peuvent s’avérer utiles comme méthode de traitement traditionnelle. A également permis l'utilisation de suppositoires rectaux avec propolis et de lavements avec de l'eau minérale. Mais il convient de rappeler qu'avant l'autotraitement, il est nécessaire de consulter un spécialiste. Des techniques inappropriées peuvent provoquer une inflammation et une progression de la maladie.

Pierres de la prostate

Fondamentalement, ils sont une complication de la prostatite chronique, de l'adénome et d'autres maladies de la prostate et apparaissent chez les hommes d'âge moyen et plus âgés. La maladie est due à la formation de corps étrangers dans la prostate, composés de sels de phosphore, de calcium, de cellules épithéliales, de protéines et de cholestérol. Ces formations ressemblent à de petits galets, atteignant un diamètre de 2 à 4 mm, qui sont dispersés dans toute la cavité de la prostate. À cause d’eux, le périnée blesse périodiquement ou constamment le devant et le dos - colonne vertébrale lombo-sacrée

En outre, les patients ressentent:

  • Dessin et douleur aiguë au côté pouvant donner du bas ventre, du pénis et même des jambes;
  • Douleur pendant les rapports sexuels;
  • Sensations désagréables pendant l'exercice, longue marche;
  • Présence de sang dans le sperme et / ou l'urine;
  • Douleur pendant l'éjaculation;
  • Diminution de la puissance;
  • Manque de désir sexuel;
  • Violations en urinant.

Les facteurs provoquant le développement de la maladie comprennent:

  • Vie sexuelle irrégulière;
  • Mode de vie hypodynamique;
  • Lésions du système génito-urinaire;
  • Consommation incontrôlée de sulfamides;
  • Mauvaises habitudes
  • Stress fréquent.

Les méthodes de diagnostic les plus informatives sont les tests sanguins, la sécrétion d’urine et de prostate, qui confirment la présence de cette maladie. En présence de grandes formations, elles peuvent être détectées par palpation - à l’arrière de la prostate. Déterminer la taille des calculs, leur emplacement et le mécanisme d’éducation à l’aide de la tomodensitométrie et de l’urographie excrétrice.

Le traitement peut être effectué par les méthodes suivantes:

  • Les AINS et les antibiotiques d'origine médicamenteuse réduisent l'inflammation et la douleur, tandis que les antispasmodiques et les alpha-bloquants favorisent la relaxation et l'expansion du canal urinaire, ce qui permet aux calculs de sortir de manière naturelle.
  • Opérationnel, il est utilisé en cas d'inefficacité de la méthode précédente et consiste soit en l'ablation complète de la prostate, soit de la partie dans laquelle se trouvent la plupart des calculs.
  • La lithotripsie à distance est l’effet sur le corps d’un champ magnétique ou d’une échographie, sous l’action de laquelle les calculs se transforment en sable et s’extraient facilement avec l’urine.
  • Laser, le principe de la technique reprend complètement la méthode précédente, seul un laser basse fréquence est utilisé comme champ irradiant.
  • La méthode de litholyse consiste à dissoudre les pierres à l'aide de produits chimiques. Un tel traitement peut éliminer les calculs d'urate et de phosphate, mais les calculs calciques (calcaires) ne peuvent pas être traités.

Toujours sur la dernière méthode sont basées des recettes de la médecine traditionnelle, seul l'effet de leur utilisation sera perceptible au plus tôt après 6-8 mois:

  • Les herbes sèches de la hernie nues et les lettres initiales sont mélangées dans des proportions égales. Versez 0,5 litre d'eau bouillante. Insister pour trois heures. Prendre un demi-verre trois fois par jour avant les repas;
  • Trois cuillères à soupe d'écorce broyée dans un mélangeur versez 0,5 litre d'eau bouillante. Insister pour deux heures. Puis mélangé avec une cuillère à soupe de jus de citron. Prenez un demi-verre trois fois par jour avant les repas.

Prostatite

C'est l'un des maux les plus dangereux et il s'agit d'une inflammation, gonflement de la prostate. Cette maladie est classée en fonction de la cause de l'apparition (stagnante, calcaire, bactérienne) et de la forme de l'évolution de la maladie (chronique, aiguë).

  • Calculeuse, sa principale caractéristique est la présence de calculs apparaissant dans le cas de l’ignorance des symptômes de l’inflammation de la prostate, principalement chez les hommes âgés (après 60 ans), ce n’est pas courant;
  • Congestive, se développe en raison de la stagnation du sang ou de la sécrétion de la prostate dans la région pelvienne, peut survenir à tout âge;
  • Les bactéries, causées par diverses bactéries (intestinales et Pseudomonas aeruginosa, entérocoques, etc.), qui surviennent généralement chez les hommes jeunes - jusqu'à 40 ans - sont une forme rare de prostatite;
  • Infectieux, tous les microorganismes pathogènes (bactéries, champignons, protozoaires) peuvent en devenir la cause, sinon les caractéristiques de la maladie sont identiques à celles de la forme bactérienne.

En l'absence de traitement adéquat des deux dernières formes, il existe un risque de complication qui a été isolé en une forme spécialement purulente, dont les symptômes principaux sont l'écoulement de pus des voies urinaires et la fièvre.

Chacune des formes ci-dessus peut avoir un cours aigu ou chronique.

La prostatite aiguë est provoquée par un processus infectieux qui se produit dans les tissus de la prostate et qui est généralement causé par la multiplication incontrôlée de divers microorganismes (bacilles intestinaux ou Pseudomonas, Protéine amibe, Klebsiella, etc.). Beaucoup d'entre eux vivent constamment dans la microflore du corps, mais leur activité est invisible en présence d'une bonne immunité. En outre, le risque de maladie augmente avec les caries, la sinusite, la sinusite et d'autres infections chroniques.

Habituellement, la maladie se développe rapidement et présente les symptômes suivants:

  • Le malaise semblable aux signes d'ARVI;
  • Douleur aiguë au dos, au périnée, à l'anus, à l'aine, dans le bas du dos, ce qui donne aux jambes et aux muscles. Le syndrome douloureux survient pendant la défécation;
  • Une miction difficile ou une rétention urinaire commence;
  • Il y a la dysfonction érectile, l'éjaculation;
  • Dans les cas avancés, il y a écoulement purulent.

Après une inspection visuelle, un spécialiste doit prescrire des analyses de liquides biologiques pour détecter la présence d'antigène PSA, des échantillons d'infections génitales, une échographie pelvienne. Le traitement de la prostatite aiguë n’est pratiqué qu’à l’hôpital. Dans de rares cas, un traitement ambulatoire peut être autorisé.

Les méthodes modernes de traitement comprennent:

  • Antibiotiques à large spectre;
  • Bougies à effet anti-inflammatoire;
  • Immunomodulateurs;
  • Microclysters aux herbes médicinales;
  • Physiothérapie, y compris magnétothérapie, ultrasons, UHF.

Dans la prostatite aiguë, vous pouvez appliquer les méthodes traditionnelles de traitement.

  • Numéro de recette 1.
    Deux oignons sont broyés dans un mélangeur. Le mélange résultant est versé sur 0,6 l d'eau bouillante. Insister 100-120 minutes. Buvez 50 grammes toutes les heures.
  • Numéro de recette 2.
    Vous aurez besoin de feuilles de noix, de 8 cuillères à soupe de raifort naturel haché, de quelques sommités fleuries en basilic. Tous les ingrédients sont mélangés et versés avec un litre de vin rouge naturel. Insister pendant 24 heures en secouant périodiquement le contenant. Ensuite, la perfusion est portée à ébullition pendant 10 à 12 minutes. Cool, filtre. Buvez 50 grammes toutes les heures.

Une prostatite chronique peut apparaître en raison de la pénétration de micro-organismes dans la prostate, d'une congestion de la région pelvienne, de changements liés à l'âge et d'une complication du traitement inadéquat de la prostatite aiguë.

Les patients sont généralement préoccupés par:

  • Douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen, moins souvent dans le dos, dans la région lombaire;
  • Parfois, douleur aiguë dans le bas-ventre pendant la miction;
  • Piquer dans le côté droit;
  • Douleur mineure au périnée;
  • Douleur aiguë à l'aine qui se produit périodiquement;
  • Sensation de brûlure;
  • Diminution de la libido;
  • Apathie

Le risque de développer la maladie augmente avec les facteurs suivants:

  • Après avoir subi une infection génitale;
  • Avec un style de vie hypodynamique;
  • Avec constipation fréquente causée par un régime alimentaire inapproprié;
  • Avec des blessures de la prostate;
  • Avec une hypothermie constante;
  • Lorsque vous utilisez de la nicotine;
  • Avec le stress.

Un diagnostic fiable est réalisé à l'aide de méthodes ambulatoires - analyse de la sécrétion de PSA dans la prostate et dans le sang, la maladie peut également être déterminée par palpation de la glande.

Le traitement comprend des antibiotiques, un massage de la prostate, de la physiothérapie, un régime alimentaire et un mode de vie convenable. Dans les cas avancés ne peuvent pas faire sans chirurgie.

Également avec la prostatite chronique, les recettes folkloriques suivantes peuvent aider:

  • À 300 grammes d'oignons finement hachés, ajoutez 100 grammes de miel naturel. Contenu pour 600 grammes de vin blanc sec. Mélange insister 7-8 jours dans un endroit sombre et frais. La capacité est périodiquement secouée. Une fois prêt, filtrez et prenez 3 cuillères à soupe trois fois par jour 15 minutes avant les repas.
  • L'herbe sèche du parapluie wintergreen (1ère cuillère à soupe) est versée avec un verre d'eau bouillante. Insister pour 100-120 minutes. Filtrer et boire un quart de tasse quatre fois par jour, 10 minutes avant les repas. L'outil supprime facilement la douleur aiguë dans le bas de l'abdomen.

Adénome de la prostate (hyperplasie bénigne)

C'est l'une des maladies urologiques les plus courantes, généralement diagnostiquée chez les hommes de plus de 50 ans. Il se produit en raison de la prolifération du tissu prostatique et de la formation de tumeurs bénignes dans celui-ci, les «nodules». Progressivement, ces néoplasmes augmentent, comprimant le canal urinaire et le rendant difficile à uriner.

Lorsqu'une maladie survient, les patients ressentent une douleur aiguë au bas de l'abdomen lors de la miction. Il peut être délivré à l'aine, à la colonne vertébrale, à droite ou à gauche.

Les symptômes de la maladie comprennent également:

  • Augmentation de la miction d'uriner, surtout la nuit;
  • Vide poussant aux toilettes;
  • Incontinence urinaire;
  • Perturbation de l'appareil neuromusculaire de la vessie;
  • Sensation de vessie vide;
  • Processus inflammatoires dans la prostate.

Les causes de l'adénome ne sont pas complètement claires. Le facteur principal dans le développement de la maladie est l'âge de l'homme. Plus une personne vieillit, plus le risque de manifestation de la maladie augmente. Chez les jeunes hommes, la maladie est très rare. Ce phénomène est intrinsèquement associé aux changements liés à l’âge, qui se manifestent dans la régulation endocrinienne du système reproducteur masculin.

Causes et facteurs supplémentaires de la maladie:

  • Surpoids;
  • La grande utilisation de la viande rouge et des graisses animales, ainsi que des produits à base de farine;
  • Consommation fréquente de bière, d'aliments épicés et épicés.

La maladie se déroule en trois étapes:

  • Dans la première phase compensée, la dynamique de l'acte de miction change. Cela devient moins intense et plus fréquent. L'hypertrophie des muscles de la vessie commence à se développer;
  • Dans le second sous-compensé, les structures musculaires commencent à perdre de l'élasticité, un dysfonctionnement de la vessie apparaît, des modifications dystrophiques se forment sur les parois de l'organe. La vidange se produit par intermittence dans un courant très fin, de sorte que l'urine reste, sa quantité peut atteindre 100-200 ml, et afin d'éliminer l'urine résiduelle du corps, les patients doivent pousser. Cela entraîne une douleur aiguë du côté droit et de la partie sus-pubienne, des brûlures et une augmentation de la pression intravésicale. En outre, la difficulté d'écoulement de l'urine viole les fonctions des reins;
  • Dans la troisième décompensée - la vessie est complètement absente du tonus musculaire, l'urination est plus perturbée, souvent la vidange devient impossible, ce qui provoque une grande accumulation d'urine et son écoulement incontrôlé constant. La vessie est étirée (parfois son bord supérieur atteint le nombril), les voies urinaires se dilatent, provoquant une douleur aiguë au bas de l'abdomen à l'avant.

Le diagnostic de la maladie se fait avec l'aide de la palpation rectale, de la recherche des sécrétions de la prostate, des frottis de l'urètre, ainsi que du sang pour détecter la présence d'un antigène spécifique de la prostate. Pour identifier le volume de la prostate, la présence de calculs et les zones de stagnation, les experts prescrivent une échographie de la prostate. Le degré de rétention d'urine est reconnu par la débitmétrie urinaire. Dans les cas controversés de suspicion de cancer, une biopsie est réalisée.

Aux stades précoces, le traitement de la maladie est effectué à l'aide d'un traitement médicamenteux. Appliquez des inhibiteurs de la 5-alpha réductase, des alpha-bloquants. Les patients boivent des antibiotiques. Après avoir enlevé l'inflammation, prenez des probiotiques et des préparations à base de plantes. Au dernier stade de la maladie, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Il existe aujourd'hui plusieurs types d'opérations:

  • adénomectomie - l'ablation de la prostate est réalisée par une incision dans le bas de l'abdomen ou dans le périnée, intervention assez traumatique avec une longue période de rééducation;
  • résection transurétrale - le tissu de la prostate est retiré à travers l’urètre avec un appareil spécial - le résectoscope. Cette méthode est moins traumatisante, avec moins de complications possibles et une période postopératoire plus simple;
  • techniques mini-invasives basées sur l'utilisation de températures au laser élevées (thermothérapie) ou basses (cryodestruction). L’essentiel est qu’en utilisant des rayons laser, micro-ondes, radiofréquence ou ultrasons, le tissu de la prostate est chauffé. En conséquence, le liquide en excès s’évapore, le tissu est comprimé et la taille de l’organe diminue. Si exposé au froid, alors la destruction des tissus.

Vous pouvez également rapprocher la guérison à l'aide de remèdes populaires:

  • 2 oignons moyens hacher dans un mélangeur, verser 0,6 litre d'eau bouillante, envelopper. Après 2 heures, filtrer et prendre 50 gr. toutes les heures
  • 1 cuillère à soupe broyer les noix et les graines de citrouille pelées dans un moulin à café, puis mélanger avec du miel. Divisez le mélange en 3 portions égales et mangez-les tout au long de la journée avec du thé.
  • 200 gr. ail sautez dans le presse-ail et versez le jus de 12 citrons moyens. Insister au réfrigérateur pendant 24 jours. Puis diluez une cuillère à café du mélange dans ½ tasse d'eau et buvez le soir. Prenez pendant 3 semaines, puis prenez une semaine de pause et répétez le cours.

Cancer de la prostate

C'est une maladie grave des organes génitaux masculins et une tumeur maligne qui se développe à partir des tissus d'un organe.

Les scientifiques ont découvert que la survenue de cancers était intrinsèquement associée aux complications de maladies chroniques et de processus inflammatoires. Ils commencent à affecter l'organe et provoquent des changements dans ses tissus. Ces maladies incluent:

  • Déséquilibre hormonal, ce qui provoque une augmentation des taux de dihydrotestostérone;
  • Prostatite, à la suite de laquelle la circulation sanguine est perturbée;
  • Adénome de la prostate, provoquant des néoplasmes bénins;
  • Les lésions bactériennes des cellules, en raison desquelles ils sont la division incontrôlée et la formation de tumeurs.

Le cancer commence à se manifester après avoir atteint une grosse tumeur. L'accumulation commence à se presser contre les parois de la vessie. Pour cette raison, l'homme commence à ressentir une douleur aiguë à l'aine, un inconfort en urinant, un malaise au bas de l'abdomen, du côté droit ou gauche.

Les symptômes suivants peuvent également survenir:

  • Incontinence urinaire;
  • Douleur aiguë dans la région lombaire dans le dos;
  • L'apparition de sang dans l'urine et / ou le sperme;
  • Douleur pendant les selles;
  • Violation de la puissance;
  • Réduction du sperme lors de l'éjaculation;
  • Apparence de toux sèche;
  • Jaunissement de la peau;
  • Perte de poids nette.
  • La première initiale à laquelle les cellules sont identiques en bonne santé, mais il existe déjà une formation lente de la tumeur;
  • Au deuxième degré, les cellules changent. Une formation tumorale élargie est observée;
  • Au troisième degré, les cellules ont des dimensions et des formes différentes;
  • Au quatrième degré, la tumeur est différenciée, elle se développe dans la partie supérieure de l'organe;
  • Au cinquième degré, la tumeur est constituée uniquement de couches de cellules atypiques.


Un test sanguin de dépistage du PSA permet de détecter un stade précoce de la maladie. Pour une déclaration plus détaillée, une échographie de la prostate, un scanner, un examen aux rayons X sont prescrits. Dans les cas avancés, le diagnostic peut être posé après un examen rectal de la prostate.

Le traitement dépend du degré de développement de la maladie, de l'âge du patient et d'un certain nombre d'autres facteurs et peut être:

  • opératoire - consiste à retirer la prostate et parfois un ou deux testicules. En l'absence de métastases, il garantit une guérison complète sans effets néfastes sur la santé;
  • radiale - consiste en une irradiation radioactive d'une tumeur afin de réduire sa taille et son taux de croissance, le procédé ne garantissant pas une guérison complète;
  • médicaments - inclut l'utilisation de médicaments hormonaux qui retardent le taux de croissance de la tumeur, réduisent les symptômes de la maladie et améliorent le bien-être du patient. Il n'y a aucune garantie de guérison.

Il n'est pas recommandé de traiter cette maladie par des méthodes traditionnelles. Les patients prennent des infusions d'herbes médicinales, telles que l'absinthe, la tanaisie, la camomille, la banane plantain, le calendula et l'épilobe. Mélange sec verser de l'eau bouillante et laisser infuser pendant 2-3 heures. Les infusions prennent un quart de verre 15 minutes avant un repas. Ces ingrédients inhibent le développement des cellules cancéreuses, renforcent les propriétés protectrices de tout le corps humain, soulagent la douleur, y compris dans l'abdomen inférieur droit.

Nous avons envisagé une liste non exhaustive de maladies possibles pouvant faire mal au côté droit de l’homme, mais elle permet même de prendre conscience de la gravité de l’apparition de symptômes tels que douleurs à la miction et à la défécation, difficulté à vider la vessie, baisse de la libido, etc. symptômes de douleur, brûlures et autres manifestations de gêne, un homme ne doit pas attendre sa disparition seul, mais afin d'éviter toute complication, contactez immédiatement un médecin généraliste ou un urologue et découvrez pourquoi. état e. Le retard devient souvent la principale cause de diverses complications graves associées aux maladies masculines.

Pourquoi il y a des douleurs du côté droit chez les hommes

La douleur du côté droit chez les hommes est un phénomène fréquent, qui peut être une manifestation de diverses pathologies qui progressent dans le corps. Ces symptômes peuvent être des manifestations cliniques d'organes intestinaux ou urinaires communs, ainsi que de lésions des organes reproducteurs de l'homme.

Chaque maladie a des antécédents de symptômes caractéristiques: douleur aiguë du côté droit avec inflammation du cæcum (appendicite), douleurs sourdes apparaissant avec des calculs dans les voies urinaires et la vessie, douleur douloureuse accompagnant une inflammation des reins, de la vésicule biliaire ou un cancer..

Causes de douleur dans le côté droit

Comme indiqué ci-dessus, le côté droit peut être touché par des lésions d'organes présents chez les deux sexes et par des pathologies purement masculines.

Sur le côté droit de l'homme se trouvent des organes reproducteurs jumelés: testicules (testicules), canal déférent, vessie séminale, glande bulbaire. Avec les lésions de l'organe jumelé droit, la douleur survient du côté droit.

En outre, il y a des organes génitaux masculins célibataires, une douleur qui peut être projetée sur le côté droit de l'abdomen: la prostate (prostate), le pénis. Sur cette base, la maladie avec les symptômes de la douleur du côté droit peut être divisée en homme et commune.

Consultation sur la douleur avec un spécialiste

Maladies des organes mâles

La douleur du côté droit de l'abdomen chez les hommes survient en tant que signe des phénomènes pathologiques suivants:

  1. Inflammation infectieuse aiguë de la prostate avec formation de pustules et douleur. En même temps, pendant le développement de la prostatite, on observe un gonflement de la prostate et une difficulté à uriner, une douleur au périnée pendant les selles, une douleur au bas ventre de l'homme, de la fièvre, des nausées et aucune érection.
  2. La forme chronique de la prostatite est une complication de l'inflammation de la prostate. Les douleurs dans le bas de l'abdomen sont aggravées, deviennent douloureuses, tirent, passent dans le périnée, des deux côtés, l'hypochondrie.
  3. L'inflammation des testicules (orchite) se produit lorsqu'une infection (parotidite, gonorrhée, typhoïde, grippe, etc.) pénètre dans le système urogénital masculin; lésions des organes génitaux; hypothermie des jambes et du pénis; hérité du père. L'orchite se caractérise par de vives douleurs lancinantes dans la partie scrotale, s'étendant du côté droit ou du côté gauche, en fonction du type de testicule qui est enflammé; changement de couleur et de taille du scrotum; fièvre, léthargie et impuissance; sensation de lourdeur dans les organes génitaux. Dans les formes avancées d'orchite, la suppuration ovarienne (abcès) se produit avec des lésions des ganglions lymphatiques, dans lesquelles le seul traitement consiste en l'ablation chirurgicale d'une partie ou de la totalité du scrotum.
  4. Torsion des testicules due à l'inversion du cordon spermatique, entraînant un dysfonctionnement de l'organe de circulation sanguine. Symptômes: une douleur insupportable dans le scrotum, s'étendant dans le bas de l'abdomen, est projetée dans son côté droit; température élevée; décoloration du pénis et du scrotum (rouge foncé ou bleu); gonflement des testicules; effondrement de la douleur. La torsion des testicules affecte souvent les hommes atteints de hernie inguinale, de cordon spermatique pathologiquement long, de tumeurs malignes de la cavité abdominale et de nombreuses lésions des organes génitaux.
  5. Lésions inflammatoires de l'épididyme (épididymite) dans les maladies infectieuses (ureaplasmose, maladies vénériennes, tuberculose): gonflement et douleur pulsative du scrotum, gonflement et rougeur de la peau du testicule touché. Dans le cas où le testicule droit a enflammé, le côté droit fait donc mal. Les conséquences de la maladie: infertilité, empoisonnement du sang, mort.
  6. Funiculite lorsque le cordon spermatique s'est enflammé en raison de l'entrée d'agents pathogènes pathogènes. Il se caractérise par une douleur douloureuse au scrotum et à l'abdomen. Avec une infection ascendante, la douleur devient aiguë. Dans la funiculite chronique, la douleur est sourde mais persistante.
  7. La vésiculite est une inflammation des vésicules séminales situées près de la prostate. Bulles - une sorte de réservoir pour la collecte et le stockage du liquide séminal, assurant la promotion du sperme lors de l'éjaculation. Avec la vésiculite, la douleur au bas de l'abdomen et sur le côté peut être sourde, diffuse, aggravée par la palpation ou la défécation. En raison de la présence d'un grand nombre de récepteurs nerveux dans la prostate qui s'étendent dans la cavité abdominale, la douleur se manifeste du côté droit de l'abdomen.
  8. Varices du cordon spermatique (varicocèle), entraînant une altération de la circulation sanguine dans les testicules et une augmentation de la taille des testicules affectés, accompagnées d'une douleur soudaine modérée dans la région scrotale. La douleur dans le bas-ventre droit chez les hommes atteints de cette pathologie se manifeste par une varicosité importante du testicule droit et une augmentation significative de sa taille.
  9. Concrétions dans la prostate. La symptomatologie est exprimée par des douleurs modérées, se transformant en sensations douloureuses lorsque les pierres bougent; saignement dans le sperme; difficulté et douleur aiguë lors de la vidange de la vessie.
  10. Tumeurs malignes de la prostate accompagnées de douleurs se propageant dans tout le péritoine et le bas de l'abdomen, coupant avec difficulté en urinant.
  11. L'adénome de la prostate est une maladie urologique causée par une hyperplasie bénigne de la prostate. Les principaux symptômes de la maladie sont des difficultés à uriner, des visites fréquentes aux toilettes, de faux désirs, une énurésie due à des dysfonctionnements du système musculaire de la vessie, une sensation de plénitude de la vessie, une prostatite. Soumis à l'indisposition des hommes d'âge moyen et avancé.
  12. La balanoposthite est une lésion infectieuse de la tête et du prépuce du pénis, dont les agents responsables sont des micro-organismes pathogènes (champignons, bactéries, virus, parasites, protozoaires), des allergènes. Principaux symptômes: douleurs tiraillantes ou aiguës au bas de l'abdomen et à l'aine; démangeaisons et brûlures dans le pénis, aggravées par la libération d'urine et pendant les rapports sexuels; d'autres lésions érosives avec du pus se forment; un gonflement et une rougeur du pénis se produisent. La maladie est accompagnée d'un malaise général: fièvre, faiblesse, vertiges et même évanouissements. Dans la forme chronique de balanoposthite, l'organe se recouvre d'ulcères douloureux qui cicatrisent mal, et des processus nécrotiques des tissus de la tête commencent.
  13. Cavernite - processus inflammatoires du corps caverneux (caverneux) du pénis avec dysfonction érectile. La forme aiguë se caractérise par une fièvre intense accompagnée de frissons, de maux de tête, de ganglions lymphatiques enflés dans la région inguinale, de crises de douleur aiguë au côté droit, de coliques intestinales coupantes, de douleurs au pénis, de débordement de sang des vaisseaux génitaux et d'une augmentation de sa taille due à un gonflement, une éruption rouge sur la tête, douleur lorsque l'urine sort, nodules sur le pénis. L’état négligé menace de détruire la structure des corps caverneux et de modifier la forme du pénis, la survenue de foyers purulents et la pénétration d’une infection purulente dans l’urètre et aboutit à une perte de puissance et de spermatozoïdes sans vie.
  14. L'inflammation du tubercule séminal (colliculite) s'accompagne d'une sensation de tiraillement dans l'aine et de coupures nettes lors de l'urination. Les principaux signes de la colliculite sont: une sensation de distension à l'aine, un syndrome douloureux aigu avec projection sur le scrotum, le bas de l'abdomen, le périnée, parfois des douleurs au côté droit; impuretés du sang dans le sperme et l'urine; l'urine est excrétée à cause du gonflement des tissus; éjaculation avec douleur; érections soudaines avec éruption involontaire de liquide séminal. Si le traitement ne commence pas à temps, le tubercule à graine enflé causera une obstruction de l'urètre.

Tirer la douleur à droite

Maladies courantes causées par la douleur latérale

Une douleur dans le côté droit peut survenir avec les pathologies courantes suivantes:

  • maladies du système rénal et de la vessie: - pyélonéphrite, glomérulonéphrite, urétrite, augmentation de la vessie en raison de l'obstruction des voies urinaires par des calculs, de la pathogénie et de l'obstruction de l'uretère, etc.
  • appendice purulent lésion - appendicite;
  • exacerbation de calculs biliaires ou de lithiase urinaire;
  • dans diverses maladies du tractus gastro-intestinal: diverticulose intestinale (saillie des parois intestinales), obstruction intestinale, inflammation de l'intestin grêle et duodénum 12 (duodénite), pathologie rectale, hernie de l'aine, gastrite, ulcère gastrique;
  • maladies du foie et du système biliaire: hépatose, cirrhose du foie, cholécystite, inflammation de la vésicule biliaire, etc.
  • lésions pancréatiques - pancréatite;
  • la présence de formations adhésives dans les organes abdominaux;
  • lésions des systèmes circulatoire et lymphatique: varices (varices) dans la cavité abdominale et les organes pelviens, inflammation de l'artère fémorale (anévrisme, thrombose, vascularite), inflammation des ganglions lymphatiques (lymphadénite);
  • pathologie de l'articulation de la hanche: arthrose, modifications dégénératives de la structure et de la forme liées au vieillissement, nécrose aseptique (mort cellulaire du cartilage et du tissu osseux), maladie de Perthes (troubles circulatoires), inflammation de l'articulation d'étiologies diverses (purulente, infectieuse, goutte, rhumatisme, etc.).

Conclusion

Une douleur dans le côté droit peut signaler la présence de pathologies dangereuses. Vous ne pouvez pas vous occuper seul du traitement de la douleur, mais faites plutôt appel à des spécialistes. Sur la base de tests et de diagnostics, un traitement approprié est prescrit - médication, chirurgie, physiothérapie, etc.