Principal / Pancréatite

Inflammation du sphincter rectal: photo et traitement

Pancréatite

Très souvent, lors du prochain acte de défécation, une personne peut ressentir une douleur intense, un inconfort et une sensation de brûlure dans la région de l'anus. Les raisons peuvent être nombreuses. Parmi eux émettent une maladie telle que la sphinctérite rectale (inflammation de ses membranes).

En proctologie, il s’agit d’une maladie courante qui n’est pas dangereuse pour la vie du patient, mais si elle n’est pas traitée rapidement, elle peut provoquer de nombreuses pathologies désagréables. Il est donc très important, dès les premiers symptômes désagréables, de consulter un spécialiste qui vous prescrira un traitement efficace. Dans l'article, nous examinerons ce qui est la sphinctérite rectale, les symptômes, le traitement de cette maladie.

Quel est le sphincter

Dans tout le système digestif humain, il y a environ 35 sphincters. Qu'est-ce que c'est Ce sont des valves musculaires spéciales qui exercent une fonction de verrouillage dans le corps humain. C'est grâce à lui que la nourriture se déplace dans tout le corps, se déplaçant sans heurts d'un organe à l'autre.

Le rectum

Parmi les nombreux sphincters, considérons en détail l'anal. Cette valve est responsable du mouvement des matières fécales dans le rectum et est responsable des processus de vidange. Il comporte deux parties:

  • externe, qui consiste en des muscles striés. Une personne peut contrôler sa réduction au niveau subconscient. Par sa structure, cette partie a la forme d’un anneau. Environ 10 cm de long et 2,5 cm de large, situés dans la zone coccygienne;
  • internes, qui forment des muscles lisses. Il a également une forme d'anneau. Cette partie du sphincter prend naissance même à l'intérieur du rectum, directement à la sortie du sphincter du gros intestin. Les contractions des muscles de ce sphincter doivent se produire de manière mécanique, une personne ne peut pas agir sur eux. Grâce à lui, au niveau du rectum, les masses fécales et les excès de gaz sont retenus, ce qui peut en sortir lors de tentatives artificielles.

Maladie sphinctérienne

Les maladies les plus courantes du sphincter du rectum sont les suivantes: spasme et sphinctérite. Des photos de l'inflammation du sphincter rectal peuvent être vues ci-dessous.

Dans le premier cas, il s'agit d'une forme chronique de la maladie, dans laquelle une personne observe une douleur et un inconfort constants dans la région de l'anus. Cette maladie se développe assez longtemps et provoque une gêne grave pour la vie du patient. Par conséquent, il est recommandé de ne pas retarder le traitement de ce problème.

Une sphinctérite est un processus inflammatoire qui enflamme ses muscles. Pour que cette maladie se caractérise par une aggravation en forme de vague, le traitement prend beaucoup de temps. Ci-dessous, une photo de la sphinctérite du rectum.

Quelle est la sphinctérite rectale

Cette maladie est l'une des plus courantes en proctologie. La sphinctérite est une inflammation des muscles du sphincter. Dans ce cas, il y a violation du travail complet de ce dernier et avec un traitement tardif, le patient peut retarder le processus jusqu'à des complications graves. Lorsque la sphinctérite est déclenchée, les muscles se relâchent complètement et le patient perd la capacité de retenir les matières fécales et les gaz dans le corps, ce qui peut entraîner un acte de défécation inattendu.

C'est un problème plutôt délicat, il est donc recommandé de recevoir son traitement à temps. Le développement de la maladie se produit comme suit: en présence de plaies ou de fissures dans l’anus, les agents pathogènes peuvent y pénétrer, ils commencent à se multiplier activement et provoquent la formation de masses purulentes. En outre, une inflammation de la zone touchée se produit et des symptômes aigus désagréables de la sphinctérite apparaissent.

Causes de la maladie

Curieusement, les causes de la sphinctérite sont nombreuses. Le développement d'une inflammation des muscles du sphincter peut contribuer aux hémorroïdes, aux fissures de l'anus, à la constipation fréquente ou à d'autres pathologies.

Le développement indépendant de la sphinctérite est impossible, il est le résultat d'autres maladies dans la région anale.

Parmi les autres facteurs pouvant déclencher le développement d'une inflammation des muscles du sphincter, on peut identifier:

  • infections bactériennes de l'anus;
  • violations du tube digestif;
  • nourriture épicée;
  • formation de tumeurs dans le rectum;
  • traumatisme à l'anus pendant le sexe anal;
  • constipation spastique fréquente (passage d’un selle bien formé dans le sphincter dont les muscles sont en bonne forme);
  • troubles intestinaux provoquant une grave irritation de la membrane muqueuse du passage anal

Symptômes principaux

Les signes caractéristiques d'inflammation du sphincter du passage anal sont:

  • démangeaisons et brûlures dans l'anus;
  • gonflement et inconfort;
  • trouble des selles sous forme de diarrhée persistante ou de constipation;
  • douleur aiguë pendant la défécation;
  • douleur abdominale basse;
  • perte d'appétit, insomnie;
  • symptômes de douleur dans le bas du dos ou dans la région du coccyx;
  • besoin fréquent de vider, ils sont souvent faux;
  • écoulement muqueux ou sanglant dans les selles;
  • température corporelle élevée;
  • nausée, vomissements, malaise grave.

Il est important de noter que les principaux symptômes seront directement liés à la maladie proctologique concomitante. Par conséquent, lorsque l'un des symptômes désagréables apparaît, il est utile de consulter un médecin immédiatement.

Des lésions au sphincter d'une femme peuvent survenir pendant l'accouchement. C’est alors que des fissures anales et des hémorroïdes peuvent apparaître, ce qui donne une impulsion au début du processus inflammatoire du sphincter anal. Comment comprendre que le sphincter du rectum est endommagé chez la femme? Il est impossible de le faire vous-même sur la photo, cela nécessite une inspection par un spécialiste.

Méthodes de traitement

Tout d'abord, pour clarifier le diagnostic, vous devez vous soumettre à un diagnostic complet, qui comprend:

  • examen du patient par le proctologue selon la méthode de palpation;
  • tests sanguins pour les indicateurs biochimiques, immunologiques et cytologiques;
  • analyse des matières fécales;
  • rectoscopie de l'anus.

Après avoir obtenu tous les résultats, le médecin peut déterminer la forme de la maladie et prescrire un traitement efficace.

Le traitement en chandelier des symptômes de la sphinctérite rectale est effectué dans les formes aiguës de la maladie. Ils utilisent des suppositoires rectaux tels que Posterisan, Relief, Proktoglivenol ou autres, pour aider à soulager rapidement la douleur et à guérir les zones touchées.

Comment détendre le sphincter? Pour ce faire, utilisez un blocage spécial incluant l’élimination de la douleur et le relâchement des muscles musculaires du sphincter.

Grâce à cette procédure, le patient simplifie le processus de vidage naturel. Elle est réalisée comme suit: une seringue avec un agent anesthésique est injectée dans l'anus et l'anus est fermé avec un écouvillon avec une pommade à la glucostéroïde. Le tampon est dans l'anus jusqu'à la première envie de déféquer.

En outre, le traitement de la sphinctérite est effectué avec diverses crèmes, pommades pour administration rectale. Le cours dépend de la forme et du degré de la maladie, il est choisi par le médecin individuellement.

Dans certains cas, avec une maladie concomitante complexe, une intervention chirurgicale peut être nécessaire, suivie de l'introduction d'antibiotiques.

Une condition préalable à l'amélioration de l'efficacité du traitement est l'observance d'un régime strict et l'exercice modéré. Les exemples incluent "Proktozan", "Bezornil", "Aurobin", "Pommade d'héparine", etc.

La sphinctérotomie est une méthode très populaire de traitement du processus inflammatoire dans le sphincter. Cette opération est réalisée sous anesthésie générale. Le médecin enlève une petite zone de peau sur l'anus et coupe légèrement le sphincter. Cela aide les muscles à se détendre et à créer un processus de vidange naturel.

Conclusion

La sphinctérite rectale est une maladie très courante. Il se produit dans le contexte de dommages existants ou de maladies du rectum. Peut être aigu ou chronique. Dans la plupart des cas, un traitement local avec des médicaments est utilisé et un régime strict est prescrit au patient.

Dans certains cas, avec des formes compliquées de sphinctérite, une intervention chirurgicale est effectuée. Pour la prévention de la maladie, il est nécessaire de surveiller votre alimentation et votre santé, d'assister régulièrement à des examens chez un proctologue.

Anus douloureux - que faire?

Si une personne est confrontée à un problème lorsque l'anus est douloureux, il est nécessaire de contacter d'urgence un spécialiste pour déterminer la cause de la pathologie et la désignation d'un traitement compétent.

Nature de la douleur

La douleur dans l'anus peut être d'intensité et de durée différentes. Son caractère dépend de la pathologie qui a provoqué une gêne. La douleur peut être sourde et coupante, poignardée et brûlante. Certaines personnes, en raison de douleurs intenses, évitent le processus de défécation et souffrent de constipation.

La douleur peut être accompagnée de saignements, d'écoulement de pus et d'une sensation de corps étranger dans le rectum. Dans ce cas, le plus souvent, il y a une douleur aiguë, qui apparaît et disparaît soudainement. Les douleurs chroniques sont moins intenses, mais elles indiquent clairement un dysfonctionnement des organes internes.

Causes de la douleur

La plupart des gens sont gênés de consulter un médecin lorsqu'ils ressentent pour la première fois une douleur dans l'anus. La personne espère que le malaise passera d'elle-même - et préfère attendre un peu.

Certaines personnes préfèrent se soigner elles-mêmes et expérimenter divers médicaments et remèdes traditionnels. Tout cela ne fait qu'aggraver la situation, car il est impossible de traiter quoi que ce soit sans poser un diagnostic précis, et cela ne peut être fait que par un spécialiste.

La douleur anale est un signe de dysfonctionnement du corps et peut être causée par:

  • Les hémorroïdes.
  • Fissures anales.
  • Abcès des muqueuses du rectum.
  • Paraproctite.
  • Tumeurs et polypes.
  • Spasme des muscles du sphincter.
  • Colite.
  • Inflammation de l'appendice ou de la prostate.
  • Helminthes.
  • Certaines maladies sexuellement transmissibles.
  • Pathologie des organes pelviens.
  • Lésions traumatiques du rectum.

Certaines des raisons sont totalement inoffensives - par exemple, l'anus peut blesser les femmes pendant la période d'ovulation et après quelques jours, l'inconfort disparaît de leur propre chef.

Chez les personnes en bonne santé, une position assise prolongée sur une surface dure peut entraîner une gêne. De telles douleurs traversent indépendamment une courte période de temps et ne nécessitent pas de traitement. Chez les jeunes, un malaise peut survenir en raison de la compression spastique des muscles de l'anus, qui disparaît également d'elle-même avec le temps.

Fissure anale

Les fissures anales se produisent en raison d'une diarrhée prolongée ou de la constipation, lorsque les muqueuses sont endommagées par des selles dures ou des corps étrangers.

Les douleurs dans cette pathologie sont aiguës et surviennent le plus souvent pendant ou après une selle (fissures anales chroniques). De nombreuses personnes refusent délibérément de vider leurs entrailles, ce qui provoque la constipation et aggrave la situation.

Les fissures anales sont souvent accompagnées de démangeaisons et d'une sensation de crachats dans l'anus et de saignements mineurs. Chez certaines personnes, les fissures anales sont asymptomatiques et ce n’est que pendant la période de complications qu’elles se manifestent sous la forme d’une douleur.

Les hémorroïdes

La cause la plus commune de douleur dans l'anus. Le développement de l'inflammation des veines hémorroïdaires a de nombreuses raisons:

  • Effort physique intense.
  • Mauvaise nutrition.
  • Mode de vie sédentaire.
  • L'abus d'alcool.
  • La période de grossesse et d'accouchement.
  • Constipation fréquente.

Les hémorroïdes peuvent être externes et internes, aiguës et chroniques, dont dépend la nature de la douleur. Dans les hémorroïdes aiguës, une douleur intense est notée. Cela fait mal à une personne de s'asseoir, de marcher et de vider les entrailles.

Autres signes d'hémorroïdes:

  • Démangeaisons et brûlures dans l'anus.
  • Spotting.
  • Sensation de corps étranger dans l'anus.
  • Scelle les veines hémorroïdaires.
  • Douleur après les selles.

Abcès sous-muqueux ou paraproctite

Assez rares maladies qui, si elles ne sont pas traitées, provoquent une douleur intense. Au stade initial, une personne peut se plaindre d'une douleur sourde et douloureuse dans la région de l'anus, qui s'intensifie pendant la défécation.

Au cours du processus inflammatoire, le syndrome douloureux augmente, la température corporelle et la chaleur augmentent.

Avec la paraproctite, du pus et du sang peuvent être libérés de l'anus. Une personne est dans un état d'épuisement fatigué. Si la maladie n'est pas traitée, elle peut être fatale car elle augmente le risque d'infection de toute la cavité abdominale. Dans certains cas, la paraproctite est compliquée par la formation de fistules, à partir desquelles du pus est libéré.

Tumeurs et polypes

Les polypes - sont des formations bénignes, mais en raison du grand nombre de terminaisons nerveuses de l'anus, ils peuvent provoquer des douleurs. L'anal est le plus souvent affecté par les polypes situés dans la lumière rectale.

La douleur dans les tumeurs malignes apparaît à un stade avancé de la maladie. Au stade initial, une personne souffre de faiblesse et de fatigue, elle diminue son appétit. Au fur et à mesure que le processus tumoral se développe, le mucus et le sang sont sécrétés par l'anus, de fausses envies de déféquer apparaissent et une sensation de corps étranger se forme dans le rectum.

La colite

La colite est une inflammation des muqueuses du gros intestin. Dans cette pathologie, une personne souffre des symptômes suivants:

  • Douleur abdominale après avoir mangé.
  • Ballonnements.
  • Diarrhée fréquente.
  • Goût désagréable dans la bouche.
  • Manque d'appétit.
  • Inconfort et tendresse dans la région de l'anus.
  • Sensation de selles incomplètes.

La colite se développe le plus souvent après l'infection. En l'absence de traitement, la maladie prend une forme chronique et est particulièrement intense en période d'exacerbation. Pendant la rémission, la douleur peut ne pas être.

Appendicite

Lorsque l’inflammation de l’appendice commence au début, la douleur est localisée dans la région de l’épigastre. Après un certain temps, il se déplace vers la région iliaque droite, à l'emplacement de l'appendice. La douleur est particulièrement intense mais permanente.

Très souvent, il donne à la région de l'anus et est particulièrement évident lors du changement de position.

Autres signes d'appendicite:

  • Augmentation de la température corporelle.
  • Manque d'appétit.
  • Diarrhée ou constipation.
  • Nausées et vomissements.

Prostatite

Dans l'inflammation chronique de la prostate, les hommes peuvent ressentir une douleur persistante dans la région de l'anus. En outre, une personne se plaint de:

  • Mictions fréquentes et douloureuses.
  • Sensation de vidange incomplète de la vessie.
  • Douleur et brûlures au rectum.
  • Douleur après un rapport sexuel.
  • Diminution de la libido.

La prostatite est l'une des causes de l'infertilité. Après avoir remarqué au moins quelques signes de prostatite, vous devez contacter immédiatement un spécialiste pour un traitement opportun et compétent.

Helminthiase

Les helminthes dans la région intestinale peuvent causer une douleur d'intensité variable. Très souvent, ils sont accompagnés de démangeaisons et de brûlures dans l'anus. La personne souffre de constipation ou, au contraire, de diarrhée. Il peut y avoir des éruptions cutanées, une sensation de fatigue et de fatigue.

Dans certains cas, il y a une augmentation de la température corporelle. À l'heure actuelle, un grand nombre d'espèces d'helminthes ont été identifiées. Il est donc conseillé de ne procéder au traitement qu'après avoir déterminé le type d'helminthes parasite dans le corps.

Maladies sexuellement transmissibles

Lorsqu'elles sont infectées par des infections génitales, la douleur à l'anus est modérée. Chaque maladie vénérienne a ses propres caractéristiques, mais il est possible de suspecter une infection si elles apparaissent:

  • Sécrétions non spécifiques de l'urètre.
  • Démangeaisons et brûlures dans la région génitale.
  • Douleur pendant les rapports sexuels.
  • Impuretés purulentes dans l'urine.
  • Diminution de la libido.
  • Éruption sur les organes génitaux.

La douleur se produit dans le périnée et donne à l'anus. Ils ne se distinguent pas par une intensité et une durée particulières.

Cependant, à mesure que la maladie progresse, l'infection de la muqueuse rectale est possible. Un processus similaire est observé dans diverses pathologies et dysfonctionnements des organes de reproduction des hommes et des femmes.

Dommages au rectum

Selon le type de blessure, l'intensité de la douleur peut varier. Avec des ecchymoses à l'anus, une douleur sourde se produit, qui peut se transmettre d'elle-même en quelques jours. Avec des fissures et des ruptures du rectum, une douleur aiguë se produit. Cela peut conduire à des relations sexuelles non conventionnelles et à des intrusions dans le rectum d'objets étrangers. En cas de lésion des muqueuses, des saignements abondants et le développement d'un choc douloureux sont possibles.

Qui contacter?

En cas de malaise dans l'anus, vous devez contacter le proctologue. En fonction des symptômes, le médecin procédera à une inspection visuelle de l'anus et de la palpation et donnera des directives pour l'analyse des matières fécales, du sang et, si nécessaire, de l'urine.

Si cela ne suffit pas pour un diagnostic, effectuez des examens instrumentaux (rectoromanoscopie ou anoscopie).

Traitement

En outre, pour soulager l'inconfort, vous pouvez également nommer:

  • Bougies rectales.
  • Pommades et crèmes.
  • Bains et compresses à base d'herbes médicinales.

Ces remèdes ne seront pas en mesure d'éliminer la maladie sous-jacente qui a causé la douleur, mais vont grandement soulager la maladie, ils doivent donc être inclus dans le traitement.

Les plus célèbres suppositoires du rectum, qui éliminent la douleur, les démangeaisons et les brûlures dans l'anus, comprennent:

Pour faire des décoctions médicamenteuses pour des bains et des compresses peuvent être basées sur:

Comprimés contre la douleur:

Conséquences et complications

Les conséquences de la douleur dépendent des raisons qui les ont provoquées. Si des maladies inflammatoires et infectieuses suscitent une gêne, leur non-traitement peut avoir des conséquences désastreuses.

  • La douleur devient insupportable et peut durer plusieurs jours.
  • La peau autour de l'anus devient enflammée et une infection secondaire peut se joindre à tout moment.
  • Si le processus se propage au péritoine, la probabilité de décès est élevée.
  • La maladie qui a causé la douleur, si elle n'est pas traitée, progressera ou deviendra chronique.

Tout cela se reflète dans l'état général du corps et du système nerveux humain. Il est très important de commencer le traitement à un stade précoce, afin d'éviter d'éventuelles complications à l'avenir.

Prévention

La prévention de la douleur dans l'anus est réduite à la prévention des maladies qui causent ce symptôme déplaisant.

En général, les directives suivantes aideront à éviter la douleur:

  • Nutrition adéquate et complète.
  • Prévenir la constipation.
  • Exercice modéré.
  • Traitement en temps opportun des maladies inflammatoires et infectieuses.
  • Refus de soi.

Il n'existe pas de médicament universel qui aide à lutter contre tous les types de douleur et élimine la cause. Il est donc très important de consulter un médecin à temps.

Causes de la douleur dans l'anus

Sensations douloureuses dans l'anus - il s'agit d'un inconfort dans le rectum et l'anneau anal. Voici un grand nombre de terminaisons nerveuses, car les anomalies, excroissances, ulcères et fissures sont très douloureux.

La douleur augmente avec la constipation, la diarrhée, les selles serrées, accompagnée de fortes démangeaisons, ce qui entraîne des blessures à la peau. Causer des douleurs dans l'anus, des maladies telles que le prolapsus de l'intestin, les hémorroïdes, la paraproctite, la thrombose des hémorroïdes et les fissures. L'inconfort anal provoque un grand inconfort, mais les patients retardent souvent leur visite chez le médecin en raison de contraintes.

Il est important de se rappeler qu'en l'absence de traitement approprié, des complications peuvent survenir.

Causes de la douleur dans l'anus

Souvent, cette douleur est identifiée comme une hémorroïde, mais ce n’est pas la seule cause de douleur, bien que ce soit la plus fréquente. En plus des hémorroïdes, il existe un certain nombre de maladies qui provoquent des douleurs au niveau du périnée, de l'anus et du sphincter. Il peut battre, être tirant et constant. Pour traiter les causes, il faut identifier la maladie.

En plus de la maladie, la cause de la douleur dans l'anus peut être un mode de vie sédentaire. La maladie se rencontre souvent dans des professions sédentaires telles que les employés de bureau et les chauffeurs. Avec une position assise constante, la circulation sanguine dans la région pelvienne est perturbée et les terminaisons nerveuses réagissent avec une douleur sourde.

Douleur après avoir vidé

Un symptôme déplaisant de gémissement et de tiraillement après une selle provoque des fissures anales. La maladie s'accompagne souvent d'un léger saignement de l'anus, il y a des accès de spasmes, touchant le sphincter, tourmentés par des pulsations. La douleur de forte intensité, mais à court terme, dure environ 20 minutes.

La douleur après les selles peut être un signe de cancer de l'intestin, mais ce n'est ni le premier ni le seul symptôme de la maladie.

Symptômes principaux

La douleur peut être coupante, brûlante, tranchante, terne ou tranchante, et pire après ou pendant la vidange. Les patients, craignant la douleur, évitent de se vider.

La douleur au pape (anus) est accompagnée de:

  • la diarrhée;
  • la constipation;
  • saignements;
  • des démangeaisons;
  • sécrétions muqueuses;
  • les coliques;
  • sensation d'un objet étranger dans l'anus.

Le traitement est prescrit seulement après avoir découvert les causes de la douleur.

Diagnostic de la maladie

Aux premiers symptômes douloureux, le patient doit consulter un médecin coloproctologue. Un examen complet est établi pour éliminer les causes et diagnostiquer la maladie qui provoque une douleur dans l'anus.

Examen rectal avec un doigt, examen de l'anneau anal, examen physique. Pour un examen plus minutieux du petit et du gros intestin, une rémanantoscopie est prescrite. Si nécessaire, effectuez une coloscopie ou une irrigoscopie.

La structure du rectum

Pour commencer le traitement, il est important de comprendre à quoi ressemble le rectum et comment se déroule le processus de défécation.

Le système digestif a un début - une bouche et la fin - un rectum. À travers elle, les aliments non digérés sont affichés à l'extérieur sous forme de résidus (masses fécales). La structure de l'intestin est adaptée à cela et l'anneau anal est entouré d'un sphincter musculaire. En cours de défécation, les muscles se contractent, la pulpe s'ouvre. En raison de l'effort, la masse fécale est expulsée.

Une masse de matières fécales peut être de consistance différente, de douce à dure. Pour que, à la sortie, un gros morceau n'endommage pas l'intestin, ses parois ont des plis en spirale. Pour cette raison, les masses fécales ne sont pas simplement évincées, mais comme si elles étaient tordues. Dans l'intestin, il existe un grand nombre de glandes qui produisent un lubrifiant sous forme de mucus, ce qui réduit les blessures intestinales lors de la vidange.

Provoquer des maladies

La douleur dans l'anus, qui augmente pendant les selles, indique qu'il y a une fissure sur la paroi intestinale - elle se manifeste pendant la vidange. La muqueuse intestinale est endommagée pour plusieurs raisons:

  • Étirement excessif de l'intestin lors de l'éjection d'une masse fécale serrée.
  • Les objets étrangers piégés dans le tube digestif avec de la nourriture, qui ne sont pas digérés et qui sortent, peuvent endommager la muqueuse. Ceux-ci peuvent être des os de prunes, de cerises ou de balles de tournesol. Vous ne pouvez pas manger de fruits avec des os et des graines avec de la peau.
  • Une autre cause est appelée diarrhée systématique. Avant de commencer à traiter une inflammation dans la zone anale, vous devez établir la cause de la diarrhée chronique et l’arrêter. Si la douleur est accompagnée de diarrhée, une tumeur, un polype, une colite ou une diverticulite peuvent être une cause possible.

Une douleur qui ne disparaît pas pendant longtemps, évolue vers une forme chronique et peut s'aggraver.

Chez les femmes, elles provoquent une gêne au niveau du périnée qui provoque une douleur dans le sacrum, pouvant affecter le fonctionnement du système urogénital, des difficultés à uriner et des irrégularités menstruelles.

Une telle douleur peut être un provocateur pour les crises d'angor. En cas de lésion prolongée de la muqueuse intestinale, la douleur agit sur les nerfs et provoque des spasmes et des pulsations prolongés des muscles du sphincter. Les crises douloureuses durent plusieurs heures et peuvent accompagner les selles jusqu'à la prochaine selle.

Types et causes du problème

Pour découvrir les causes de la douleur anale, vous devez comprendre quelles maladies provoquent des symptômes désagréables, et elles sont nombreuses: des hémorroïdes aux craquelures, en passant par les vers.

Les hémorroïdes sont la formation de nœuds et de varices dans le rectum. La maladie est courante et touche 10% de la population adulte. Les principales causes des hémorroïdes sont: le travail sédentaire, sédentaire et debout, le travail physique pénible, la constipation chronique, l’abus d’alcool, les mets épicés et aigres, les grossesses répétées. Les hémorroïdes dans le canal anal peuvent tomber et provoquer des saignements, mais plutôt sans douleur. Les nœuds externes peuvent être blessés, mais ne saignent pas, provoquent des démangeaisons dans l'anus. Commence à tirer le bas de l'abdomen, poignarde et fait mal de s'asseoir, de marcher et de s'allonger.

Thrombose hémorroïdaire. Une mauvaise circulation sanguine entraîne une stagnation du sang, une augmentation du nombre de nœuds et l'impossibilité de les mettre en place, des picotements, un gonflement et un syndrome de douleur aiguë dans l'anneau anal. Tout cela conduit à la formation d'un caillot de sang dans le nœud. Les symptômes de la thrombose aiguë sont les suivants:

  • perte d'hémorroïdes rouge foncé;
  • l'anus fait très mal, dans la région du sphincter;
  • saignements;
  • nécrose de la muqueuse intestinale;
  • douleur en vidant, en passant des masses fécales;
  • gonflement dans l'anneau anal.

Parmi les nombreuses maladies proctologiques, la fissure anale est la plus courante. Un tel problème est appelé la déchirure longitudinale de la membrane muqueuse du rectum. Il provoque une gêne: saignement, brûlure, gêne et douleur aiguë lors de la vidange. La douleur augmente avec un tabouret serré, donne à l'entrejambe et au sacrum. L'augmentation du tonus du sphincter contribue aux symptômes douloureux. Des fissures apparaissent avec des hémorroïdes, une rectite, une entérocolite, une sigmoïdite.

La paraproctite est appelée inflammation autour du passage anal. Elle est causée par des micro-organismes qui pénètrent par des fissures et des égratignures dans l'anneau anal. La vidange s'accompagne de douleurs dans le sphincter et les fesses, des poches apparaissent. Dans ce cas, vous devez contacter le médecin pour l’ouverture rapide de l’abcès, sinon le pus qui s’échappe peut provoquer l’apparition d’une fistule et rendre la maladie chronique.

Les helminthes provoquent des douleurs anales d'intensité variable. Souvent associé à des démangeaisons, une sensation de brûlure, une constipation, une éruption cutanée, de la fièvre, une faiblesse générale due à des éraflures autour du périnée.

Les blessures à l'anneau anal provoquent plusieurs raisons:

  • accouchement récurrent;
  • la constipation;
  • levage de poids;
  • tomber sur le rebord;
  • contacts sexuels d'une manière non conventionnelle;
  • diagnostic incorrect;
  • blessures par balle et par arme blanche;
  • pour les fractures, les fragments d'os.

Maladies dangereuses. Il existe d'autres causes graves de douleur dans l'anus chez les patients. Ceux-ci incluent:

  • maladie des voies urinaires;
  • maladies sexuellement transmissibles;
  • appendicite aiguë;
  • abcès purulents;
  • maladies du système reproducteur.

Les femmes plus âgées et qui ont eu plus de trois naissances ont des malaises et des douleurs autour de l'anus.

Le stade initial du cancer colorectal s'accompagne également de symptômes tels que pertes de sang, mucus, inconfort et démangeaisons anales. Les symptômes ressemblent beaucoup à ceux d'autres maladies du canal anal et de la région anale. Un diagnostic rapide est donc important.

Il provoque une douleur et une augmentation de l'utérus pendant la grossesse, qui est proche et met une pression sur les intestins. À cet égard, une constipation peut survenir, ce qui augmentera l'inconfort. En outre, la cause peut être une modification de la forme du bassin chez une femme enceinte. Malgré la douleur, aucun mal n'apportera ni mère ni bébé.

Traitement de la douleur dans l'anus

Le traitement des symptômes douloureux dans la région anale commence par la normalisation des selles. En cas de problème de constipation et de selles serrées, la membrane muqueuse sera constamment blessée et provoquera des douleurs et des spasmes du sphincter, ce qui constituera un obstacle à la cicatrisation des plaies et des fissures. La régulation du transit du contenu intestinal à travers le côlon et l'intestin grêle, les modifications de la consistance des masses fécales (de dense à souple) conduiront le patient à une rémission stable et dureront de plusieurs semaines à plusieurs années.

Assurez-vous de contacter votre médecin si:

  • il y avait des écoulements de l'anus, brun ou rouge foncé;
  • le tabouret est rouillé ou noir brillant, avec une consistance goudronneuse;
  • un des membres de la famille avait un cancer du côlon ou du rectum;
  • la douleur aiguë ne passe pas plus d'une semaine.

En cas de douleur à l'anus chez la femme, le gynécologue peut en déterminer la cause et, si on le soupçonne sérieusement, en référer à un spécialiste. Avec un léger inconfort, le médecin vous prescrira un traitement à la bougie qui soulagera les symptômes et éliminera la douleur.

Si l'anus est douloureux chez l'homme, les problèmes urologiques peuvent en être la cause. L'examen obligatoire de l'urologue aidera à éliminer un certain nombre de maladies ou à trouver la raison de l'apparition de tels symptômes.

La tactique supplémentaire du traitement de la douleur dans l'intestin anal chez les hommes et les femmes dépend de la cause de la maladie. Un problème ponctuel et spécifique aide à poser le bon diagnostic et à prescrire des médicaments étiotropes qui élimineront la cause de la maladie. Ceux-ci incluent:

  • Antibiotiques.
  • Agents antiplaquettaires.
  • Préparations pour le traitement des veines et de la thrombose.
  • Médicaments hémostatiques.

Traitement et soulagement des symptômes

Pour restaurer et normaliser les selles, il faut éliminer la malbouffe et utiliser des lavement. Les laxatifs aideront également à:

  • Duphalac - peut être utilisé pour les enfants et les femmes enceintes.
  • Senade.
  • Poudres de sulfate de magnésium.
  • Bougies Glycérine.

Pour soulager les symptômes, des médicaments tels que la troxérutine et les crèmes Soulagement sont utilisés; onguent Proktozan, Vishnevsky, Heparin, Fleming, Prostherizan.

Prévention et recommandations

Afin d'éviter des problèmes désagréables et douloureux, vous devez suivre certaines recommandations.

  • Effectuer une hygiène régulière du passage anal.
  • Utilisez du papier toilette doux.
  • Se débarrasser de la constipation à temps, si nécessaire, prenez des laxatifs.
  • Pour les relations sexuelles anales, utilisez des lubrifiants spéciaux pour prévenir les lésions de la membrane muqueuse de la région anale.

Maladies du sphincter du rectum et méthodes de traitement

Le sphincter interne du rectum est une structure musculaire lisse située dans le canal anal de la personne. Examinons plus en détail la maladie du sphincter du rectum, ses types, ses méthodes de diagnostic et son traitement.

Types de maladie du sphincter

Le plus souvent, le sphincter interne du rectum est exposé à de telles maladies:

  1. Le spasme du sphincter anal est une affection chronique caractérisée par une douleur et un inconfort dans la région rectale.

Dans son tableau clinique, le spasme du sphincter anal ne s'accompagne pas d'un développement sérieux de pathologies de l'intestin. Le syndrome de la douleur n'a généralement pas de cause exacte.

Cette maladie épuise les muscles du sphincter du rectum. Cela prend beaucoup de temps et épuise les patients, non seulement physiologiquement, mais aussi psychologiquement. Pour cette raison, il est très important de diagnostiquer rapidement un tel spasme et de commencer le traitement approprié.

  1. La sphinctérite rectale est une maladie qui s'accompagne d'une grave inflammation des muscles du sphincter. La maladie coule par vagues, provoquant de nombreux symptômes désagréables chez une personne malade. La sphinctérite nécessite un traitement à long terme.

Causes de la maladie du sphincter rectal

Le spasme du sphincter anal se développe en raison de la contraction involontaire des muscles situés dans la zone de l'anus. Dans le même temps, le spasme lui-même peut être de fréquence et d'intensité différentes.

Habituellement, cette maladie survient chez les personnes d'âge moyen, quel que soit leur sexe.

La sphinctérite anale, quant à elle, survient généralement chez des personnes déjà atteintes d'une pathologie du rectum. Dans le même temps, une telle maladie rend encore plus grave l'évolution des maladies gastro-intestinales chroniques.

De tels facteurs provoquent l'apparition de pathologies sphinctériennes:

  1. État psycho-émotionnel instable d'une personne. Il peut s'agir de stress fréquent, de dépression, de troubles nerveux et même de sommeil, lorsqu'un homme ou une femme est privé de sommeil de façon chronique, ce qui entraîne irritabilité et nervosité.

Dans cet état, les défenses de l'organisme humain sont rapidement épuisées, ce qui entraîne une tendance au développement de maladies gastro-intestinales, notamment de spasmes du sphincter dans le rectum.

  1. Hémorroïdes aiguës non traitées. En outre, si vous ne maintenez pas votre condition dans la forme chronique de cette maladie, elle peut également entraîner des complications sous la forme d'une inflammation du sphincter.
  2. Dysbactériose et autres lésions infectieuses et bactériologiques de l'intestin.
  3. Pathologie oncologique du rectum.
  4. Fissure du rectum.
  5. Mode de vie sédentaire.
  6. Avitaminose et pénurie aiguë de nutriments.
  7. Blessures rectales.
  8. Mauvaise alimentation (manger trop, manger des aliments épicés et gras, manger "sur le pouce", etc.)
  9. Maladies aiguës du tube digestif (ulcère gastrique, cholécystite, pancréatite, etc.).
  10. Diminution de l'immunité.
  11. Mode de vie malsain (alcoolisme et tabagisme).
  12. Manque d'activité physique.
  13. L'hypothermie
  14. Constipation fréquente.
  15. Proctite
  16. La présence d'une inflammation pathologique dans les organes internes.

Symptômes et signes de la maladie du sphincter

Le spasme du sphincter et ses inflammations se manifestent le plus souvent par les symptômes suivants:

  1. L'apparition de démangeaisons et de brûlures dans l'intestin.
  2. Sensation d'inconfort et de plénitude dans l'anus.
  3. Violation de la chaise (constipation possible ou vice versa, diarrhée et diarrhée).
  4. Une forte douleur paroxystique pendant et après la défécation est inhérente au spasme du sphincter.
  5. Douleur d'aspiration dans l'abdomen.
  6. Appétit perturbé.
  7. Perturbation du sommeil
  8. L'irritabilité peut apparaître à la suite d'une douleur constante et d'une détérioration du sommeil.
  9. Douleurs constantes s'étendant au bas du dos ou au périnée.
  10. Faux appelant à faire ses besoins. De plus, de tels désirs peuvent être assez fréquents (se produire plusieurs fois par heure).
  11. L'apparition de pertes sanguinolentes dans les selles.
  12. L'apparition de mucus dans les fèces.
  13. Malaise et faiblesse.
  14. Une augmentation de la température corporelle est possible avec un processus inflammatoire aigu dans le sphincter.
  15. La douleur qui se manifeste du côté droit des côtes et se situe en dessous de celles-ci est caractéristique du développement aigu de l'inflammation du sphincter.
  16. Nausée et amertume dans la bouche.
  17. Fièvre et frissons.
  18. Douleur après l'exercice. Dans le même temps, les patients développent parfois des douleurs même après des tensions mineures.

C'est important! Dans les formes aiguës de la maladie du sphincter, une personne souffrira de symptômes pathologiques prononcés. Ce tableau clinique change si la maladie a acquis une forme chronique. Alors tous ses signes peuvent être moins prononcés, périodiques et comme effacés. Cela compliquera considérablement le processus de diagnostic et prolongera la durée du traitement.

Types de spasmes du sphincter

Pour la durée des spasmes du sphincter sont:

  • rapide (dernier 2-10 secondes);
  • long (peut durer plusieurs minutes).

Selon les critères étiologiques, les spasmes sphinctériens sont:

  1. Primaire (se développent comme spasme involontaire neurologique).
  2. Secondaire (développer à la suite de pathologies du rectum non traitées).

Le spasme de courte durée se développe soudainement et s'accompagne d'une douleur lancinante à l'anus qui se manifeste au bas de l'abdomen. Dans ce cas, la personne souffrira également d'un malaise prononcé lors de la défécation.

Un spasme prolongé va tourmenter le patient pendant quelques minutes. En même temps, dans un tel état, la douleur peut être si aiguë et si grave qu’une personne devra prendre des analgésiques ou des analgésiques à action rapide.

C'est important! Les maladies du sphincter, qu'il s'agisse d'un spasme ou d'une inflammation, menacent de complications dangereuses. Par conséquent, il est recommandé de consulter un proctologue dès que possible dès l'apparition des premiers symptômes de la maladie.

Caractéristiques sphincter sphincter avec des hémorroïdes

Comme mentionné ci-dessus, le plus souvent, les personnes développent des problèmes de sphincter à cause d'hémorroïdes. Ceci est justifié par le fait qu'avec le développement d'hémorroïdes ou de fissures anales, les terminaisons nerveuses du rectum sont très irritées, ce qui entraîne une inflammation de la membrane muqueuse, une augmentation des hémorroïdes, une douleur et une réduction nette du sphincter - spasme.

En règle générale, un tel spasme se produit lors des selles, ce qui le distingue de la proctalgie normale. Dans ce cas, ce spasme dans les cas les plus graves peut durer des heures, jusqu'au prochain acte de défécation.

Dans un tel état, un certain cercle vicieux se crée chez le patient - une maladie rectale (hémorroïdes) provoque une douleur intense et une irritation de l'intestin, ce qui provoque un spasme du sphincter.

C'est important! La plupart des proctologues reconnaissent le spasme du sphincter comme l'un des premiers signes d'hémorroïdes. Ainsi, dans cette situation, lors du diagnostic, il n'est pas nécessaire d'exclure la cause fondamentale des spasmes rectaux tels que les hémorroïdes.

Diagnostics

Le diagnostic de la maladie du sphincter présente les caractéristiques suivantes:

  1. Pour commencer, le proctologue doit recueillir les antécédents et les plaintes du patient.
  2. Après cela, une personne doit passer une analyse générale du sang et de l'urine.
  3. Ensuite, le patient doit inspecter l'anus et l'examen des doigts de l'anus.
  4. Plus en détail aidera à étudier l'état de la rétro-manoscopie du rectum et des ultrasons d'une cavité droite.
  5. Test sanguin pour le statut immunitaire et la bilirubine.
  6. Sonnant.

En plus de l'examen par un proctologue, le patient est invité à se soumettre à une consultation avec un thérapeute, un endocrinologue et un neuropathologiste. Veillez également à effectuer une tomodensitométrie du rectum.

Méthodes de traitement

Le traitement des maladies du sphincter est prescrit à chaque patient individuellement, en fonction de la complexité de son état, des symptômes et de la cause de la maladie.

La maladie sphinctérienne peut être traitée des manières suivantes:

  1. Avec l'aide de médicaments.
  2. Chirurgical
  3. Médecine traditionnelle.
  4. Utiliser un traitement de physiothérapie.

La pharmacothérapie implique la nomination de tels groupes de médicaments:

  1. Les analgésiques prescrits pour la douleur intense.
  2. Préparations pour améliorer l'immunité et les complexes vitaminiques.
  3. Les antibiotiques sont utilisés pour les infections.
  4. Médicaments anti-inflammatoires.
  5. Les antipyrétiques sont utilisés à des températures élevées.
  6. Les antispasmodiques sont prescrits pour les spasmes (No-shpa).
  7. Utilisation de suppositoires analgésiques par voie rectale.
  8. Bougies et onguents (Posterizan, etc.).
  9. Les médicaments laxatifs sont prescrits pour la constipation.

Le traitement chirurgical est utilisé pour la maladie du sphincter avancé. Il prévoit ceci:

  1. Cholédochotomie.
  2. L'établissement du drainage de la voie biliaire.
  3. Papillosphincterotomy conduisant.

La période de récupération après le traitement chirurgical est assez longue. Dans ce cas, le patient devra nécessairement observer régulièrement l'hygiène de l'anus et lubrifier le rectum avec des onguents cicatrisants.

Le traitement de physiothérapie est considéré comme auxiliaire. Il est prescrit après un traitement médicamenteux et prévoit notamment:

  1. Conduire des courants UHF.
  2. Diathermie
  3. Electrosleep.
  4. Darmonvalization.
  5. Traitements thermiques
  6. Conduire des microclysters en utilisant des produits antiseptiques et à base d'huile.

Le traitement populaire implique l'utilisation de telles procédures:

  1. Sièges de bain.
  2. L'établissement de lavements.
  3. La formation de tampons thérapeutiques.

Pour la préparation des bains sédentaires besoin d'appliquer ces recettes:

  1. Solution de potassium:
  • préparer une faible solution de potassium dans de l'eau tiède;
  • prendre un bain pendant vingt minutes;
  • après cela entrer dans le suppositoire rectal d'huile analgésique;
  • Répétez la procédure tous les jours pendant une semaine.
  1. Solution d'herbe:
  • faites une faible décoction de camomille sèche, de millepertuis et d'écorce de chêne;
  • prendre un bain dans une solution si chaude;
  • Répétez la procédure le matin et le soir pendant sept jours.
  1. Solution d'huile:
  • mélanger 2 c. l huile d'argousier avec deux tasses d'eau bouillante et une cuillère d'herbe de calendula;
  • insister pendant dix minutes, filtrer et prendre ce bain pendant dix minutes;
  • Répétez la procédure quotidiennement pendant cinq jours.

Pour la préparation de microclysters, vous devez mélanger en quantités égales de camomille, calendula et achillée millefeuille. Faites bouillir les herbes dans deux litres d'eau et utilisez-les pour les microclysters. Répétez la procédure tous les jours avant d'aller au lit pendant dix jours.

L'utilisation de suppositoires rectaux avec des lésions de cicatrisation est très efficace pour le traitement de cette maladie. Les meilleures recettes de ce genre sont:

  1. Bougies à base de plantes:
  • mélanger les fleurs de lin, l'écorce de chêne et la camomille en groupes égaux;
  • hacher les herbes et les mélanger avec 100 g de saindoux;
  • utiliser comme tampons dans le rectum trois fois par jour;
  • ne laissez pas l’écouvillon dans l’intestin pas plus de deux heures;
  • Répétez la procédure pendant cinq jours consécutifs.
  1. Tampons de houblon. Pour leur préparation, vous avez besoin de:
  • mélanger trois cuillères à soupe de cônes de houblon hachés avec 300 g de saindoux frais;
  • ajouter au mélange 1 cuillère à soupe. l huile d'olive ou d'argousier;
  • imprégnez le tampon avec le mélange préparé et utilisez-le pour l’établir pendant une nuit pendant cinq jours.

C'est important! Avant d'utiliser des recettes de médecine traditionnelle, vous devriez toujours consulter votre médecin.

Difficultés dans le traitement des maladies du sphincter

La complexité du traitement des maladies du sphincter est principalement due au fait que ces pathologies se reproduisent souvent même après la fin du traitement, lorsqu'une personne survit au stress ou effectue un effort physique plus important.

De plus, le traitement est parfois aggravé même lorsque la maladie a acquis une forme chronique et a entraîné des complications. Dans ce cas, le patient souffrira de douleur intense, de saignements fréquents et d'inflammation.

Nutrition pendant le traitement

La nutrition dans le traitement des maladies du sphincter joue un rôle très important. Pendant cette période, le patient devrait adhérer aux recommandations suivantes:

  1. Ne pas trop manger. Les portions devraient être petites.
  2. Dans la journée devrait être de quatre à cinq repas complets et deux collations de noix ou de fruits.
  3. Chaque jour, vous devez manger des produits laitiers non fermentés. Cela peut être du fromage cottage, du kéfir, du ryazhenka ou toutes sortes de yaourts. Ils amélioreront la digestion et créeront une microflore favorable dans l'intestin.
  4. Le dernier repas ne devrait pas être plus tard que sept heures du soir afin de ne pas surcharger le tube digestif la nuit.
  5. Il est nécessaire de refuser l’utilisation de graisses de poisson et de viande. Au lieu de cela, il est préférable de manger des aliments, cuits à la vapeur ou bouillis. Il est permis de manger du poulet, de la dinde et des poissons maigres.
  6. Il est important d’arrêter de fumer, de boire du café et de prendre de l’alcool.
  7. L'huile peut être consommée en grande quantité, notamment l'huile d'olive. Cela simplifiera l'acte de défécation et soulagera le problème de constipation.
  8. Complètement du régime devrait être exclu:
  • les carottes;
  • le chou;
  • les pommes de terre;
  • les prunes;
  • viande fumée;
  • saucisses;
  • produits semi-finis;
  • aliments frits;
  • les légumineuses.

Cela s'explique par le fait que les produits ci-dessus peuvent aggraver le processus de digestion, ce qui ne devrait pas être autorisé pour les maladies rectales.

  1. Autorisé à boire de la gelée de fruits, du thé vert et des compotes. Vous pouvez également boire du thé à la camomille.
  2. Il est déconseillé de manger des aliments trop chauds ou trop froids.

Prévention de la maladie sphinctérienne

Afin de prévenir le développement de maladies du sphincter colorectal, vous devez suivre les recommandations de votre médecin:

  1. Abandonner les mauvaises habitudes (fumer, boire de l'alcool).
  2. Évitez le stress et les nerfs.
  3. Surveillez votre alimentation. Pour cela, il est recommandé de tenir un journal alimentaire. Vous devez y noter tout ce que vous avez mangé en une journée. Cela conduira au contrôle de votre menu et éliminera la possibilité de grignoter accidentellement avec de la malbouffe.
  4. Cela devrait améliorer votre immunité. Pour ce faire, il est recommandé que chaque nouvelle saison prenne des complexes de vitamines, se tache et durcisse.
  5. Une fois assis, le travail devrait prendre des pauses et effectuer une charge légère.
  6. Si vous soupçonnez une maladie du sphincter ou du rectum dans son ensemble, vous devriez immédiatement consulter un médecin, car un diagnostic opportun accélère parfois le traitement et vous protège du développement de complications dangereuses.
  7. Il est nécessaire de traiter à temps les maladies du tractus gastro-intestinal pouvant provoquer une inflammation ou un spasme du sphincter.
  8. Évitez l'hypothermie.

Expérience professionnelle de plus de 7 ans.

Compétences professionnelles: diagnostic et traitement des maladies du tractus gastro-intestinal et du système biliaire.

Facteurs de risque et causes des maux de dos chez les hommes

Publié par admin le 04/03/2018

Dans de nombreux troubles ano-rectaux qui provoquent des douleurs dans l'anus chez l'homme, les causes sont généralement faciles à diagnostiquer. Bien que la plupart d'entre eux soient de nature bénigne et puissent être traités avec succès en ambulatoire, la douleur elle-même est sévère en raison des nombreuses terminaisons nerveuses de la région périanale. Cependant, si cela ne passe pas après 48 heures, il est important de consulter un médecin.

Hémorroïdes externes thrombosées aiguës

Un symptôme classique de la maladie est une douleur aiguë à l'anus avec une masse bleutée élargie (caillot sanguin) à la frontière anale. Si les caillots sont gros, ils causent un inconfort en marchant et en s'asseyant La stase sanguine et les lésions des vaisseaux anaux dues à la déformation constituent le dénominateur commun de la thrombose. Une hypertension artérielle à l'intérieur du thrombus peut provoquer une érosion de la peau sous-jacente et, par conséquent, un saignement.

Une approche rationnelle de l'État consiste à éliminer la stase, les traumatismes et la surcharge de charge. Comme une déformation excessive lors des selles est généralement causée par la constipation, il est essentiel de ramollir les selles pour éviter un stress excessif.

Une douleur intense dans l'anus chez les hommes s'observe dans les premiers jours (48 à 72 heures), puis s'atténue progressivement. Si la maladie ne répond pas au traitement conservateur, notamment aux laxatifs, aux bains chauds, à l'analgésie, à une consommation accrue de fibres et de liquides alimentaires, l'ablation chirurgicale complète d'un caillot sanguin est nécessaire. L'opération est réalisée dans un hôpital sous anesthésie locale.

Les hémorroïdes externes thrombosées aiguës doivent être différenciées des hémorroïdes internes compliquées et des mélanomes pigmentés par l'anus. Le point pratique est que ce type d'affection est recouvert d'anoderme et que la formation d'un caillot sanguin se trouve sous la peau, tandis que les hémorroïdes internes sont recouvertes de muqueuse anale et que le mélanome pigmenté anal représente une longue histoire de lésions pigmentaires de la peau.

Fissure anale

État ano-rectal commun, représentant un petit espace à l’ouverture du rectum. Son étiologie exacte est discutée, mais il existe un lien clair avec la pression accrue du sphincter anal. On pense que la fissure est causée par un traumatisme du canal anal et inclut des dommages à l'anoderme lors du passage de selles serrées, une irritation locale due à la diarrhée, une chirurgie ano-rectale et des relations sexuelles anales. En réponse à une fracture, les patients subissent une augmentation de la pression dans le canal anal. Cette hypertonicité du sphincter anal est responsable de la piqûre et des spasmes ressentis au cours du processus de défécation.

  1. Douleur aiguë dans l'anus, décrite comme une déchirure.
  2. Saignements (le sang rouge vif peut être marqué sur du papier toilette ou s’égoutter dans les toilettes).
  3. La sensibilité des plis cutanés recouvrant l'extrémité externe de la fissure de l'anus ("tubercule-frontière").

La phase aiguë dure plusieurs minutes, puis se transforme en une douleur douloureuse, lancinante, pouvant durer des heures. Le cercle vicieux des spasmes anaux et des selles dures aggrave les dommages traumatiques et ischémiques de l'anoderme et empêche la guérison de la fracture.

La fissure est localisée le long de la ligne médiane postérieure, et il existe plusieurs explications à ce phénomène:

  • La position elliptique du sphincter externe derrière, ce qui entraîne moins de soutien pour le canal anal.
  • Ischémie relative de la commissure postérieure du canal anal.
  • Ecchymose des vaisseaux traversant verticalement le muscle interne du sphincter dans la ligne médiane postérieure, ce qui entraîne une atteinte de l'apport sanguin.

La plupart des patients pensent que si la douleur s'installe dans l'anus, elle est causée par des hémorroïdes et ne veut pas accepter le diagnostic de fissure anale. Un examen physique à travers une séparation douce des fesses révèle habituellement une fissure, bien que des spasmes du sphincter puissent gêner la visualisation. Un examen approfondi avec un équipement endoscopique doit être effectué lorsque le patient ne souffre pas, afin d'éliminer d'autres maladies des hommes de l'anus.

Une fissure anale aiguë guérit en quelques semaines grâce à un traitement conservateur comprenant des plastifiants des selles (laxatifs), un relâchement du sphincter anal interne pour améliorer la circulation sanguine (bains sessiles), des onguents et des crèmes (antagonistes du calcium). Bien que la sphinctérotomie anale interne latérale reste un traitement de la fissure anale chronique, les injections de Botox ont modifié l'algorithme chirurgical, en particulier chez les patients présentant une incontinence anale concomitante ou une hypotension du sphincter anatomique.

Abcès ano-rectal

Les abcès anorectaux et la fistule font partie des maladies les plus courantes chez l'homme adulte. Essentiellement, ils doivent être considérés comme la phase aiguë et chronique de la même infection ano-rectale.

On suppose que les abcès commencent par une infection des glandes anales, qui se propagent dans les zones adjacentes et conduisent à des fistules. Si elles ne sont pas traitées, elles vont faire mal et évoluer vers des infections généralisées graves affectant d’autres parties du corps, en particulier l’aine et le rectum. Les patients avec des fistules anciennes risquent de développer un cancer.

En règle générale, l'inflammation est provoquée par l'infection de bactéries présentes dans le système digestif (comme E. coli), qui sont collectées à un endroit ou à un autre. Les raisons en sont diverses. La plupart des abcès ano-rectaux sont facilement diagnostiqués par un examen physique. La douleur périanale est le principal symptôme de l'abcès anorectal. Il peut s'agir de tirer, de douleurs ou de pulsations, aggravé par la toux et aggravé quand une personne change de position ou avant les selles.

Parmi les signes et symptômes sont:

  • la constipation;
  • écoulement du rectum;
  • masse palpable près de l'anus;
  • fièvre (fièvre et frissons).

L'abcès ano-rectal nécessite une opération de drainage. Il n’existe pas d’antibiothérapie en tant que traitement «conservateur». La paroi de l'abcès contient des vaisseaux sanguins obstrués et nécrotiques, et l'antibiotique ne pénètre jamais dans la cavité.

Corps étrangers dans le rectum

Lors du diagnostic de la préservation de corps étrangers dans le rectum, le médecin peut avoir des problèmes, car de nombreux patients ne peuvent pas décrire l'historique exact de leur entrée en raison de la peur ou de la gêne, et font souvent des efforts de retrait indépendants. La cause la plus commune est le plaisir sexuel. Mais le résultat pourrait être un accident ou un empiétement criminel. Votre médecin doit traiter ces patients avec le respect qui convient et essayer de fournir un soutien émotionnel.

Les objets étrangers peuvent être coupants et contondants, de formes et de tailles variées. Un examen rectal au doigt ne peut révéler que certaines parties, mais il est nécessaire de déterminer s’il existe des signes de perforation rectale ou de lésion du sphincter anal.

Symptômes indiquant une perforation rectale:

  • douleur lancinante dans l'anus;
  • fièvre
  • la tachycardie;
  • la péritonite;
  • Coliques dans l'estomac.

Une radiographie abdominale révèle le nombre, la forme, l'emplacement des objets stockés, la présence d'air libre, tandis que les ultrasons et la tomographie assistée par ordinateur aident à détecter les objets opaques.

Cancer du canal anal

Bien que cette maladie soit rare, le cancer de l'anus est de plus en plus diagnostiqué chez les patients présentant certains facteurs de risque, principalement le papillomavirus humain. La tumeur la plus commune du canal anal et de la peau périanale est le carcinome épidermoïde. L'immunosuppression et le tabagisme sont d'autres facteurs prédisposants.

Dans la plupart des cas, l'infection anale du papillomavirus humain est transmise sexuellement et le risque de cancer est accru chez les hommes homosexuels. Dans le processus de développement d'une tumeur maligne, le virus du papillome humain provoque une néoplasie intraépithéliale anale, passant d'une dysplasie sous-fébrile à une dysplasie élevée, puis au cancer invasif.

De nombreux symptômes associés au cancer sont communs aux maladies bénignes:

  • saignement rectal rouge vif;
  • diarrhée et constipation;
  • ballonnements, picotements et douleurs abdominales.

En effet, certains patients sont initialement traités comme pour une pathologie anale bénigne (fissure ou hémorroïdes). Lorsqu'une lésion cliniquement suspecte est détectée, le diagnostic repose sur une confirmation cytologique ou histologique. Le cancer anal est sensible à la chimiothérapie, mais un diagnostic précoce est crucial.

Autres troubles ano-rectaux

Certains troubles ano-rectaux peuvent se manifester dans des situations d'urgence. Pour un diagnostic correct et un plan de traitement, une étude détaillée des antécédents et un examen médical approfondi sont importants. Cela peut être:

  1. Hématome périanal.
  2. Coccygodynia.
  3. Démangeaisons anales.
  4. Prolapsus du rectum.
  5. Ulcère solitaire du rectum;
  6. Proctite (proctite ulcéreuse).
  7. Maladie infectieuse (maladie de Crohn et colite ulcéreuse).
  8. Proctalgie spastique, caractérisée par une douleur épisodique sévère au rectum et à l'anus.

Bien que de nombreux troubles ano-rectaux apparaissant dans des situations d’urgence ne mettent pas la vie en danger et que le traitement soit habituellement conservateur en cas de douleur de l’anus des hommes, il est important de procéder à une étude détaillée des antécédents médicaux du patient, ainsi qu’un examen approfondi, notamment numérique et anascopique. Dans certains cas, des études visualisées sont nécessaires, telles que l'échographie endoanale et la tomodensitométrie de tout l'abdomen.

Les maladies ano-rectales touchent les hommes de tous âges. Le traitement est prescrit par un généraliste, un médecin de famille, un gastro-entérologue, un chirurgien colorectal et en présence de douleurs anales chez les hommes. Mais il est extrêmement important de comprendre les principes de base du diagnostic et du traitement de ces pathologies afin de soulager au mieux les problèmes des patients.