Principal / Ulcère

Maux du côté gauche et diarrhée

Ulcère

Question: Bonjour. Pour le troisième jour, j'ai la diarrhée et mal au côté gauche. Manque d'appétit. Lorsque j'essaie de manger, les nausées et les crampes d'estomac commencent. Que pourrait-il être?

Réponse: bon après-midi. Ces symptômes sont inhérents à trois maladies:

  1. La pancréatite est une inflammation du pancréas caractérisée par une violation de la synthèse des enzymes et par une défaillance de l'ensemble du tube digestif.
  2. Gastrite et ulcère peptique - la douleur peut être accompagnée d'une sensation de brûlure d'estomac et de nausée. La condition est le développement dangereux de saignements internes.
  3. Pathologies de la rate - une augmentation de la capsule ou sa rupture peut provoquer non seulement des douleurs du côté gauche et de la diarrhée, mais également une dégradation rapide du bien-être général.

Il peut également être causé par l’abus d’alcool, de mauvaises habitudes et une mauvaise alimentation. Dans le contexte d'un mode de vie sédentaire, tout le tube digestif en souffre. Pour établir la cause exacte et la prescription du traitement, il est nécessaire de consulter un gastro-entérologue et un chirurgien.

Diarrhée et douleur dans le côté gauche de l'abdomen

Toute douleur dans la cavité abdominale est un signe de mal-être des organes internes concentrés dans cette zone. Selon l'emplacement de la douleur et sa nature, il est possible d'identifier l'organe qui a besoin d'assistance. Dans la moitié gauche de l'abdomen et dans l'hypochondre, se trouvent une partie de l'estomac et du diaphragme, les anses intestinales, la rate, les reins, l'uretère et le pancréas. S'il y a une pathologie de l'un d'eux, la zone correspondante du corps va perturber. Par conséquent, si le côté gauche et la diarrhée font mal, il est alors nécessaire de rechercher la cause, très probablement, des maladies de ces organes, à savoir:

  1. Pancréatite (inflammation du pancréas).
  2. Gastrite et ulcère gastrique.
  3. Pathologie de la rate.
  4. Maladie de l'intestin.

Causes possibles de douleur dans le côté gauche et de diarrhée

Pathologie du pancréas

La douleur dans l'hypochondre gauche et la diarrhée surviennent lors de la défaite de cet organe vital. Dans ce cas, la production des enzymes nécessaires (alpha-amylase) est interrompue et le travail de l’ensemble du tube digestif est bloqué. La douleur gêne d'abord dans le côté gauche, puis se propage et donne l'impression de ceindre la taille et le dos sans être localisée à un certain endroit. Elle peut également atteindre la région de l'hypochondre. Si le côté gauche et la diarrhée sont constamment douloureux, cela indique un processus chronique. Dans la phase aiguë, il y a des nausées, la plupart du temps sans vomissements, ballonnements. Caractérisé par une sensation constante de faim, même forte, avec un régime alimentaire normal, cela s'explique par le manque d'enzymes.

Maladies d'estomac

La gastrite et l'ulcère gastrique provoquent une diarrhée et des douleurs du côté gauche caractérisées par une douleur intense, une intensité et une grande gêne pour le patient. Apparaît à gauche sous la côte presque immédiatement après chaque repas, puis se déplace latéralement. Accompagné de brûlures d'estomac, de diarrhée, le patient tombe malade et se rompt. Il y a un risque de saignement interne, surtout s'il y a un ulcère.

Pathologie de la rate

Le plus souvent, il s'agit d'une augmentation de sa capsule ou d'une rupture du corps, accompagnée d'une vive douleur dans l'hypochondre gauche et d'une diarrhée, d'une détérioration générale rapide de l'état de santé. La rate est un organe hématogène, elle stocke une réserve de sang enrichie de tous les composants nécessaires à une aide d'urgence au corps. Par conséquent, en cas de rupture, par exemple, en cas de blessure, il y a une abondante hémorragie interne accompagnée d'un bleuissement de la peau.

Si la rate est hypertrophiée en raison de maladies du système hématopoïétique et du sang, de la septicémie et de maladies systémiques, au contraire, il y aura une douleur douloureuse dans l'hypochondre gauche et éventuellement des selles molles.

Dysfonctionnement intestinal

La colite - inflammation intestinale est à l'origine de la douleur du côté gauche de l'abdomen, accompagnée de diarrhée. Il peut aussi être douloureux du côté gauche sous les côtes, ainsi que de la diarrhée, en fonction de la partie de l'intestin affectée. De plus, un processus infectieux d'origine virale ou bactérienne est possible. Dans ce cas, les selles molles contiennent du mucus ou du sang, la température corporelle augmente, l'appétit disparaît, des nausées et des vomissements, une faiblesse, des douleurs articulaires. Et caractérisé par une tendance constante à perdre du poids. Si une perte de poids très nette se produit et que tous les symptômes sont fortement prononcés, en l'absence d'une localisation claire de la douleur, il est nécessaire, tout d'abord, d'exclure l'oncologie intestinale.

Avertissement: la douleur dans l'hypochondre gauche et la diarrhée peuvent être déclenchées par un dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal sur fond d'alcool, de manger des aliments malsains, de développer des habitudes malsaines, un effort physique intense ou, au contraire, de les manquer. Un règlement simple de votre vie pour le mieux conduira à un corps en bonne santé.

Comme on peut le constater, lorsque le côté gauche et la diarrhée font mal, il existe de nombreuses raisons à cela, y compris de tels états dangereux (ils sont qualifiés par le terme «estomac aigu»), qui nécessitent une aide urgente. Par conséquent, l’automédication est inacceptable ici, il est impératif de consulter un médecin ou d’appeler les soins médicaux d’urgence afin d’aider le patient à temps et efficacement. Il est nécessaire de décrire de manière aussi détaillée que possible au médecin la nature et le lieu de la douleur, ainsi que d’autres symptômes, afin qu’il puisse déterminer avec précision le problème et prescrire un traitement efficace.

C'est important! Lorsque le côté gauche fait mal et qu'il y a des diarrhées répétées, une déshydratation peut survenir. Afin de prévenir cette situation dangereuse, il est nécessaire de boire fréquemment et en abondance ou d'introduire des préparations de réhydratation (Regidron).

Si le patient a mal au côté gauche et souffre de diarrhée, cela indique toujours un dysfonctionnement grave du corps. Pour y faire face, vous devez être traité pendant longtemps sous la surveillance d'un spécialiste expérimenté. Ne laissez pas la situation suivre son cours.

Pourquoi faire mal à la droite avec la diarrhée?

Avec la diarrhée, des douleurs du côté droit ou gauche peuvent souvent se produire. Sa localisation en dit long. Un gastro-entérologue expérimenté sur la nature de la chaise et l'intensité de la douleur peut facilement suspecter un diagnostic, ce que confirment diverses études diagnostiques. Mais l'homme du commun, loin de la médecine, doit pouvoir identifier la cause préliminaire de l'indisposition. De telles connaissances permettent d’évaluer la gravité de la maladie et de demander de l’aide médicale à temps.

La douleur du côté droit de la diarrhée peut être accompagnée de diverses raisons. Ceux-ci peuvent être:

  1. Appendicite.
  2. Maladie intestinale inflammatoire.
  3. Infections intestinales.

Les symptômes associés aident à déterminer ce qui dérange exactement le patient. Par exemple, si la douleur survient quelque part au milieu de l'abdomen, puis se déplace radicalement vers le côté droit, vers la partie inférieure de celui-ci, et en même temps le péritoine lui-même devient très mou, si de telles manifestations sont accompagnées non seulement de diarrhée, mais également de nausées, de vomissements, etc. perte d'appétit, un tableau clinique similaire indique une appendicite. La maladie se caractérise par le fait que toutes les manifestations énumérées se produisent dans le contexte d’une température corporelle élevée. Le traitement de la maladie implique l'ablation chirurgicale du processus enflammé.

Les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (telles que la colite ulcéreuse, la maladie de Crohn) peuvent également se manifester par des affections débilitantes particulièrement graves dans lesquelles se manifestent une diarrhée chronique et des douleurs persistantes au côté droit. Il augmente après la prise de certains aliments, après un régime anormal, un effort physique excessif. Un symptôme caractéristique de la maladie intestinale inflammatoire est la perte de poids constante du patient, une diarrhée avec du sang, une augmentation de la température corporelle pouvant aller jusqu'à 30 degrés. Si vous ignorez la phase aiguë et si vous vous auto-soignez, il est possible que des complications incompatibles avec la vie deviennent possibles.

Si le côté droit fait mal en même temps et souffre d'une diarrhée abondante, vous pouvez suspecter l'une des infections intestinales les plus dangereuses - la salmonellose. Il est toujours accompagné de symptômes d'intoxication du corps (nausées, vomissements fréquents, forte fièvre de 38 ans et plus). Pour ces maladies, le traitement doit être effectué dans les services infectieux des hôpitaux urbains et régionaux.

Douleur au côté gauche et diarrhée

Des douleurs d'intensité différente, localisées à gauche et apparaissant avec une diarrhée, peuvent survenir pour les raisons suivantes:

  1. Dysfonctionnements du pancréas.
  2. Pathologie intestinale.
  3. Oncologie.

Dans les dysfonctionnements pancréatiques, la douleur qui se produit du côté gauche n'est pas localisée à un endroit particulier, mais se propage autour de la taille et du dos. Parfois, il se déplace et monte dans l'hypochondre, redonne. Des selles instables indiquent qu'une pancréatite chronique se développe. Lorsque l’exacerbation des vomissements n’est pas observée mais que la nausée est présente, le patient craint les ballonnements. Cela se produit parce que le dysfonctionnement du pancréas entraîne l'arrêt de la production de certaines enzymes impliquées dans le processus de digestion. Par conséquent, malgré un régime alimentaire normal, une personne malade ressent presque toujours une forte sensation de faim.

Lors de la formation de dysfonctionnements intestinaux, une douleur du côté gauche peut apparaître en raison du développement du processus inflammatoire dans le côlon. Elle est causée par des infections causées par l’introduction de virus ou d’organismes bactériens. Parallèlement au symptôme décrit et à la diarrhée, le patient se plaint de la présence de mucus ou de sang dans les selles liquides, de l'apparition de la température, de la réticence à manger, de la douleur aux articulations ainsi que de la perte de poids constante.

Si la perte de poids est nette et que la douleur au côté gauche n’est pas clairement localisée, en cas de diarrhée sanglante et de ballonnement grave, il existe un risque de développer une oncologie intestinale.

Douleur dans l'hypochondre droit ou gauche et diarrhée

Lorsque la diarrhée est accompagnée d'une douleur dans l'hypochondre droit, dans la moitié supérieure de l'abdomen et qu'elle est douloureuse depuis longtemps, on peut penser à une exacerbation de la cholécystite chronique. Les symptômes associés aident à confirmer le diagnostic: amertume de la bouche, légère fièvre, éructations désagréables, nausées persistantes pouvant entraîner des vomissements. Avec la cholécystite, la douleur, localisée dans l'hypochondre droit, monte souvent jusqu'à l'épaule, elle est donnée quand tout effort physique est renforcé, avec de fortes secousses, avec une surmenage nerveuse. Cela peut être provoqué par une alimentation inadéquate: consommation excessive d’aliments frits, d’aliments fortement épicés et gras, ainsi que par la consommation constante de boissons gazeuses sucrées, de bière ou d’alcool fort.

Soulager une attaque de douleur du côté droit permet d’abandonner complètement tous les types de stress (y compris le tube digestif). Il est conseillé au patient de rester au lit, de mourir de faim le premier jour et de suivre un régime alimentaire doux les jours suivants. Pour réduire l’inconfort, vous pouvez prendre des médicaments contre la diarrhée et les analgésiques. Un traitement antibiotique est prescrit comme traitement médicamenteux principal.

Une douleur intense dans l'hypochondre gauche avec une diarrhée, qui est décalée sur le côté, indique presque toujours l'apparition d'une gastrite. Il est amélioré immédiatement après avoir pris un repas. Des nausées, des vomissements et des selles fâcheuses surviennent en même temps.

Presque toujours, une douleur du côté droit ou gauche ou de l'hypochondre avec une diarrhée est un signe de problèmes graves, qui peuvent être traités, mais uniquement à l'aide d'un traitement à long terme sous la supervision d'un grand médecin.

Diarrhée et douleur dans l'hypochondre gauche

Pourquoi la douleur dans le côté gauche lors de l'inclinaison?

Toute condition non caractéristique d'une femme enceinte doit être surveillée par un médecin, y compris une douleur à gauche. La douleur peut être une simple réaction à la croissance du fœtus (augmentation de la croissance utérine et du déplacement des organes internes), et peut également être un signe de pathologies.

Un appel urgent au médecin est requis:

  • si l'intensité de la douleur augmente
  • si l'état général empire: faiblesse, perte de conscience, pâleur, écoulement avec du sang du vagin
  • si la douleur est vive et sans cause
  • la douleur dure plus de 15 minutes

La douleur à gauche est souvent le signe de l'apparition de pathologies graves pouvant aller jusqu'à l'interruption prématurée de la grossesse. Elle ne peut donc pas être négligée.

Les raisons de cette douleur sont diverses:

  • ostéochondrose, rhumatisme, hernie des disques intervertébraux - se caractérisent par un engourdissement des mains, une douleur qui augmente avec le mouvement, la flexion, la marche,
  • syndrome de flexion splénique - se caractérise par une douleur, localisée dans la partie supérieure de l'abdomen lors de la flexion, du retournement. En position assise, la douleur s'intensifie. Accompagné de constipation, diarrhée, formation de gaz.
  • hernie diaphragmatique, se produit lorsque le muscle est affaibli entre la cavité abdominale et thoracique. Cela entraîne une perte de la partie supérieure de l'estomac, qui se manifeste lors de la flexion et de la modification de la position du corps.
  • troubles neurologiques au cours desquels les terminaisons nerveuses sont pincées ou irritées. La douleur peut être d'intensité variable, mais augmente avec les mouvements: flexion, toux, changement de la position du corps, respiration. Cela augmente la transpiration, engourdissement de la poitrine, blanchissement / rougeur de la peau

Autres causes de lourdeur dans le côté gauche

Le plus souvent, les femmes enceintes souffrent du côté gauche du côté gauche, à partir de la semaine 8, lorsque le fœtus se développe, et avec cela, les ligaments se développent, le ventre peut commencer à faire mal.

Les ligaments commencent à s'étirer, ce qui s'accompagne de douleur, et c'est assez naturel, une telle douleur au côté peut être douloureuse, le plus souvent, elle disparaît après un certain temps, sans l'utilisation de pilules anti-douleur.

Parfois, de telles douleurs au côté gauche apparaissent en raison d'anomalies dans le travail de l'estomac. Beaucoup de femmes enceintes ont des préférences gustatives assez sophistiquées, bien sûr, elles mangent beaucoup et souvent, parfois, des produits totalement incompatibles. Mieux encore, pendant un régime, il faut suivre un régime et ne pas essayer de manger tout ce que seule l’âme souhaite.

Le plus souvent, le pancréas pendant la grossesse provoque des douleurs aux côtés de l'abdomen lorsque le régime n'est pas suivi, une grande quantité de viande et d'aliments gras se fait sentir. Si une femme fume ou prend de l'alcool, vous devez immédiatement vous rendre à l'hôpital. Après tout, de telles violations peuvent causer un préjudice irréparable au bébé.

Détachement du placenta pendant la grossesse

La cause de la douleur du côté gauche peut être plus grave. Par exemple, un tel symptôme apparaît chez la femme enceinte lors du détachement du placenta; dans certains cas, il est possible de sauver l'enfant avec le diagnostic opportun. Dans la plupart des cas, une fausse couche se produit. Le plus souvent, cela se produit à partir de la 8ème semaine de grossesse.

Les causes de la douleur lors de l'exfoliation peuvent être aussi parfaitement intelligibles, par exemple:

  • fumer
  • boire de l'alcool
  • prendre de l'aspirine
  • hypertension artérielle.

Donc, pour des raisons inconnues du médecin. Un accident et des déplacements fréquents (tremblements) peuvent provoquer un détachement. S'il est petit, on lui prescrit un repos au lit, elle est sous surveillance médicale constante.

Que faire dans cette situation? Si vous ressentez des douleurs abdominales, consultez immédiatement un gynécologue, il est conseillé de faire une échographie pour vous assurer que l'enfant n'est pas en danger.

Différencier la maladie permet associée à la gravité des symptômes. La gravité de diverses maladies et les symptômes associés sont reflétés dans le tableau.

Très souvent, la raison pour laquelle les patients vont chez le médecin est une douleur du côté droit. Ce symptôme indique le développement d'une ou de plusieurs pathologies d'organes différents et, si l'inconfort est accompagné de diarrhée, de vomissements ou de constipation, le risque de contracter une maladie grave est élevé.

Un diagnostic expérimenté sera établi par un spécialiste expérimenté sur la base des plaintes, de la palpation, des méthodes de recherche en laboratoire et autres, mais devra être en mesure de classer de manière indépendante les causes de la douleur afin de comprendre la gravité des processus qui se produisent.

Cela vous permettra de prendre la bonne décision concernant un appel d'urgence ou de planifier une visite chez le médecin dans les prochains jours.

Principales maladies

Principales maladies

Une douleur aiguë à gauche est toujours une raison pour appeler une ambulance, car la grande majorité des causes de la douleur mettent la vie en danger.

Causes de la douleur du côté gauche de la femme

Chez la femme, une douleur au côté gauche de l'abdomen peut indiquer une lésion des appendices gauches.

S'il existe une diarrhée persistante chez un adulte, les raisons peuvent être très différentes. La diarrhée est un liquide qui accélère les selles. Ce n'est qu'un symptôme clinique, pas une seule maladie. Malgré cela, une diarrhée prolongée indique une pathologie grave ou un empoisonnement.

Apparence de selles molles

Le développement de la diarrhée chez l'adulte est un symptôme assez fréquent. La diarrhée est aiguë (avec intoxication et infections intestinales aiguës) et chronique (avec des maladies du tractus gastro-intestinal).

Avec la diarrhée, une grande quantité de liquide peut être libérée, ce qui provoque la déshydratation. La diarrhée est le plus souvent causée par une infection.

Les bactéries (Shigella, Salmonella), les particules de virus (entérovirus), les parasites (helminthes ou protozoaires) peuvent agir en tant qu'agents pathogènes.

La diarrhée est dyspeptique, alimentaire, neurogène, médicamenteuse et toxique. Dans le premier cas, des selles molles fréquemment sont observées dans le contexte d'un manque d'enzymes. La cause de la diarrhée alimentaire est la malnutrition, l'alcoolisme et les allergies alimentaires. La cause de la diarrhée peut être liée à la tension nerveuse (stress).

Douleur dans le côté gauche de l'abdomen pendant la grossesse

Appelez immédiatement un médecin pour de tels symptômes: • douleur soudaine et vive sur le fond du bien-être • douleur persistante pendant plus de 20 minutes • intensité de la douleur augmentée • pâleur, faiblesse, saignements, ce qui peut indiquer un risque de fausse couche Besoin d'aide urgente!

Autres causes de douleur abdominale gauche pendant la grossesse

Douleur au côté gauche quand

Il ne sert pas toujours de symptôme de pathologies graves, mais il doit nécessairement alerter la femme.

Prévention des symptômes

Ignorer le malaise est impossible, vous devez prendre rendez-vous pour voir un médecin. Dans le cadre du diagnostic, la résonance magnétique et la tomodensitométrie, l'échographie, l'électrocardiogramme, l'examen endoscopique, les analyses générales et biochimiques sont effectuées. C'est-à-dire qu'un examen complet du corps est effectué pour identifier la cause.

Si le malaise survient de manière inattendue, l’aide urgente en cas de lourdeur du côté gauche implique un appel en ambulance. Avant son arrivée, la patiente devrait être rassurée sur une situation calme, aucun médicament ne devrait lui être administré et aucun moyen à portée de main (par exemple, des bouillottes) ne devrait être utilisé.

Bien que la raison exacte ne soit pas claire, toute action peut avoir l’effet inverse. À l'arrivée du médecin, il est nécessaire de décrire avec précision l'état du patient, les symptômes concomitants, les causes possibles (ayant précédé l'exacerbation).

Le spécialiste dans le domaine duquel le problème final est identifié est un gastro-entérologue, un neuropathologiste, un urologue, un gynécologue, un diététicien et un psychologue.

En raison de la cause fondamentale identifiée, le traitement peut être conservateur ou chirurgical. Parfois, lorsqu’un parcours est en cours et que le problème est détecté tardivement, une opération d’urgence est indiquée, par exemple en cas d’obstruction intestinale ou de saignement interne ouvert, de péritonite.

Dans la plupart des cas, la sévérité de la gauche est causée par une violation de la fonctionnalité du tractus gastro-intestinal. À cet égard, il est recommandé d’éliminer les facteurs négatifs: inactivité physique, surconsommation alimentaire, faim, stress, surcharge, maladies sous-traitées, hypothermie, dépendance psychoactive.

Souvent, un tel inconfort est le signe d'un mode de vie médiocre, moins souvent - de changements pathologiques dans les organes. En termes de ce qui est recommandé:

  • faire du sport (faisable, mais régulier);
  • s'en tenir à un régime (repas réguliers équilibrés rationnels);
  • évitez les vêtements serrés, les ceintures;
  • ne pas trop travailler;
  • consommer suffisamment d'eau (0,33 ml par 10 kg de corps);
  • s'habiller en fonction du régime de température;
  • renoncez à l'alcool;
  • prendre un cours de vitamines;
  • normaliser le régime de travail et de repos.

S'il y a des maladies chroniques, il est important de les maîtriser, de faire des inspections à temps. En cas d'ecchymoses, il est également préférable de consulter immédiatement un médecin et de ne pas attendre que l'inconfort se dissipe. Il est possible que nous parlions d'une fissure ou d'une fracture, d'un pincement des muscles.

Pendant la grossesse, vous ne pouvez pas ressentir d'inconfort naturel. Mieux vaut être en sécurité et consulter un médecin.

Que faire si vous avez mal au côté gauche: conseils et avis

Si la douleur est aiguë, vive et dure plus de 30 à 40 minutes, vous devez appeler une ambulance de toute urgence. La probabilité que seule la chirurgie puisse aider est très élevée.

  • Dans le même temps, il est impossible de boire des analgésiques, des analgésiques, car l’arrivée du médecin risque de déformer le tableau.
  • Il est impossible de chauffer et de frotter, car les abcès internes peuvent se rompre.
  • Vous devez vous calmer, vous pouvez prendre No-shpu, Spazmalgon, Papaverin
  • S'allonger au lit

Si la douleur n'est pas aiguë, mais récurrente, accompagnée de nausées, de vomissements, de brûlures d'estomac, alors le médecin doit nécessairement paraître, cela est souhaitable dans un proche avenir, car le processus démarré est plus long et plus difficile à cicatriser.

Diarrhée et douleur dans l'hypochondre gauche

Maux du côté gauche et se sentir malade

Pour le traitement de la gastrite et des ulcères, nos lecteurs ont utilisé avec succès le thé monastique. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

Des sensations douloureuses de nature différente, localisées dans l'abdomen ou dans l'hypochondre gauche, peuvent être les premiers signes de pathologies graves. Si des nausées sont ajoutées en cas de douleur intense et prolongée du côté gauche, il est utile de contacter un spécialiste et, dans les cas graves, appeler de l'aide.

Causes liées à la douleur dans l'hypochondre gauche

Gastrite aiguë - se produit pendant le développement du processus inflammatoire de la muqueuse gastrique. Manifesté en cas d'intoxication (alimentaire, acide, alcaline) ou à la suite d'une malnutrition.

Les symptômes caractéristiques de la maladie sont:

  1. La sensation de lourdeur et de distension dans l'estomac, associée à manger.
  2. La douleur est constante, de nature douloureuse, aggravée par un effort physique. Il est localisé dans toute la région épigastrique, mais peut blesser le côté gauche et donner à l'hypochondre gauche.
  3. Nausée et vomissements répétés.
  4. Eclaboussures en augmentant la pression à l'intérieur de l'estomac.
  5. Troubles diarrhéiques des selles (diarrhée).

Seul un médecin peut diagnostiquer la maladie, il décide également si le patient doit être soigné à l'hôpital ou s'il peut être guéri à domicile. Le traitement de la gastrite aiguë vise à éliminer les causes de la maladie, à soulager la douleur et à éliminer les troubles dyspeptiques:

  • Rincer l'estomac. Vous pouvez utiliser de l’eau tiède ou y ajouter 5 à 6 cristaux de manganèse dissous. Le lavage est effectué à l'eau claire.
  • La nomination de sorbants pour l'élimination rapide des toxines du corps (charbon actif, Enterosgel).
  • Antispasmodiques avec syndrome douloureux sévère (No-Spa, Pentalgin).
  • Solutions salées de réhydratation pour prévenir la déshydratation du corps lors de vomissements et de diarrhée (Regidron, Oralit).
  • Régime alimentaire (bouillon de légumes, bouillie râpée, produits laitiers).

Pancréatite

Inflammation aiguë associée à une diminution de la sécrétion du pancréas et à la production d'enzymes digestives. Chez une personne en bonne santé, la bile et les toxines sécrétées par le pancréas sont libérées dans le gros intestin. Lorsque la pancréatite perturbe la sortie de tous les fluides, le corps ne supporte pas la charge et commence à les jeter dans la circulation coronaire. Une personne a besoin d'une hospitalisation d'urgence, car la maladie peut être fatale.

  • Douleur aiguë perçante dans la région gastrique, s'étendant du côté gauche. Localisée à 4-5 centimètres du nombril et se répand progressivement dans l'épigastre.
  • Vomissements répétés.
  • Nausée persistante.
  • Coloration des selles de couleur claire et de l’urine - dans le noir.
  • Sclérotique jaune des yeux et de la peau.
  • Symptôme Résurrection. Avec une pression intense sur l'abdomen, la pulsation de l'aorte, qui passe dans la région abdominale, n'est pas détectée.
  • Symptôme Mayo-Robson. Lorsque vous appuyez sur la région de l'angle vertébral gauche, la tension musculaire est déterminée devant la paroi abdominale.
  • Symptôme Kacha. À la palpation du péritoine, il y a une douleur aiguë, irradiant vers la côte gauche.

Le traitement de la pancréatite est effectué à l'hôpital avec l'utilisation d'antibiotiques céphalosporines afin de prévenir le développement de complications (Ceftriaxone, Céfazoline), administrées par voie intraveineuse ou intramusculaire, en fonction de la gravité de la maladie. Si les conduits avec des calculs biliaires sont complètement bouchés, une intervention chirurgicale est possible.

Pour la pancréatite simple, les médecins prescrivent un régime strict (soupes faibles en gras, céréales, produits à base de lait fermenté) et de l'eau minérale (Essentuki 17). Vous pouvez également utiliser des médicaments antispasmodiques (pour éliminer le syndrome de la douleur) et enzymatiques (pour améliorer le fonctionnement de la glande).

Perturbation de la rate

La rate est une longue et plate sphère dont une partie est située sous le bord gauche et l'autre moitié en contact avec l'estomac. Assure une fonction protectrice du corps, produit de la bile et favorise le renouvellement du sang. L'inflammation de la rate est la principale cause de douleur sous les côtes. Il s'agit d'un processus pathologique provoqué par des infections, des virus, des maladies du système hématopoïétique (leucémie), des blessures physiques (grèves, blessures).

  • augmenter la taille du corps. Est déterminé sur l'appareil à ultrasons ou la palpation;
  • douleur douloureuse, persistante et épuisante du côté gauche. Peut se produire dans l'estomac, le bas de l'abdomen et donner sous l'omoplate;
  • faiblesse
  • des vertiges;
  • condition subfébrile (température jusqu'à 38,5 degrés);
  • manque d'appétit et constamment nauséeux.
  1. Thérapie antibactérienne.
  2. Soulagement de la douleur avec antispasmodiques.
  3. Régime strict (sauf gras, salé, sucré).
  4. Vitamine (B6, B12, vitamine E).
  5. Physiothérapie (aimants et UHF).
  6. Splénectomie (ablation de la rate). Avec des abcès et des néoplasmes sévères. Si un enfant a une hernie au site de la rate, elle est également retirée par voie chirurgicale.

Exacerbation de l'ulcère gastrique

Ulcère gastrique - dégénérescence de la membrane muqueuse sous l’influence d’un acide ou de la bile. La bactérie Helicobacter pylori est la principale cause du défaut dans la paroi de l'estomac. Cependant, de nombreux autres facteurs peuvent causer des maladies (médicaments longs, tabagisme, alcool, tumeurs, infections).

Alternance de périodes d'exacerbation (automne - printemps) et de rémission. Si l'assistance médicale est fournie à temps, si le traitement est commencé et qu'il n'y a pas de complications, le pronostic est généralement favorable.

Symptômes de l'ulcère gastrique:

  • Coupure, douleur lancinante à la gauche du sternum. Antispasmodiques bien éliminés, passe après un repas.
  • Légère nausée
  • Burp. Peut avoir un goût amer ou acide.
  • La tension de la paroi abdominale.
  • Perte d'appétit

L'ulcère peptique procure de nombreuses sensations désagréables et douloureuses, mais le plus dangereux est le développement de complications causées par cette maladie, pouvant entraîner la mort d'une personne.

Les conséquences les plus dangereuses

Perforation d'un ulcère de l'estomac - un défaut de l'ulcère détruit la paroi de l'estomac et le contenu entier s'infiltre dans le péritoine. Une péritonite survient. Elle se caractérise par des douleurs coupantes paroxystiques au bas de l'abdomen, aggravées en position couchée sur le côté gauche, des symptômes d'intoxication du corps, une faiblesse grave, une augmentation du pouls, une transpiration collante. Une hospitalisation d'urgence et un traitement rapide sont indiqués.

Saignements gastro-intestinaux

Elle se caractérise par une douleur aiguë de nature différente, des vomissements brun foncé, des taches sur le fauteuil en noir, une nette diminution de l'hémoglobine, une pâleur de la peau, une sudation, une perte de conscience. Avant l'arrivée de l'ambulance, le patient doit être complètement reposé, ne pas manger, ne rien boire. Avec un diagnostic rapide, correctement assisté, assisté et traité, la maladie entre généralement en rémission.

Dans environ 5% des cas, l'ulcère peut se transformer en cancer.

Traitement de l'ulcère gastrique:

  • Médicaments antibactériens à spectre d'action étroit (amoxicilline, clarithromycine) visant à éliminer Helicobacter pylori. Généralement, plusieurs cours sont prescrits pour un effet maximum.
  • Médicaments réduisant la production d'acide chlorhydrique (Maalox, Phosphalugel).
  • Médicaments améliorant le travail de la muqueuse gastrique (Venter, Imodium).
  • Médicaments antiacides (Renny, Gastal, Almagel).
  • Alginates (Natalcide, Laminal).
  • Les préparations réparatrices favorisent la guérison des tissus endommagés et ont des propriétés régénérantes (Gastrofarm, Acemin).

Les douleurs fréquentes qui ne s'arrêtent pas avec une douleur spasmolimtique dans n'importe quelle partie de l'épigastre doivent être alertées et servir de motif important pour consulter un médecin spécialisé.

Douleur au côté gauche: pour quelles pathologies est-ce caractéristique?

En cas de douleur du côté gauche, il est nécessaire de prendre en compte le fait que de nombreux organes internes sont situés dans l'estomac, de sorte que les causes profondes de la gêne peuvent être différentes.

C'est important! Dans tous les cas, lorsque le patient a mal au côté gauche, il convient de faire très attention. Surtout, vous devez être prudent si des sentiments désagréables apparaissent de manière inattendue et durent plus d'une demi-heure. Dans ce cas, il est préférable d’être en sécurité et d’appeler une brigade d’ambulances ou de consulter immédiatement un médecin. Depuis un certain nombre de maladies nécessitent une intervention chirurgicale d'urgence et une hospitalisation.

Quels organes sont situés dans le côté gauche

Pour répondre à la question de savoir ce qui peut faire mal au côté gauche, vous devez savoir quels organes se trouvent ici.

Pour un diagnostic correct, il est important de déterminer où se situe exactement l’inconfort. Conditionnellement, dans la paroi abdominale antérieure, on distingue 9 zones et 3 étages:

  • 1er étage supérieur, il répartit les zones sous-costales épigastriques, droite et gauche;
  • 2ème étage intermédiaire, qui comprend la section latérale gauche et droite, entre eux est la région ombilicale;
  • Le 3ème étage inférieur répartit la zone sus-pubienne, les zones iléales gauche et droite.

Qu'y a-t-il dans le côté gauche d'une personne? Voici les organes digestifs et le système génito-urinaire, à savoir:

  • l'estomac (en grande partie);
  • la rate;
  • la plupart du pancréas;
  • boucles de l'intestin grêle et du gros intestin;
  • rein gauche, glande surrénale, uretère;
  • organes génitaux féminins, à savoir l'ovaire gauche et l'oviducte, une partie de l'utérus;
  • organes génitaux masculins, tels que la vésicule séminale, la prostate.

Une douleur du côté gauche peut apparaître à la suite d'un trouble de l'un de ces organes. Selon la cause, il peut avoir un caractère différent, être permanent ou paroxystique, douloureux, zona, poignard ou rayonner dans le dos.

En outre, la douleur dans le côté gauche peut être causée par:

  • troubles endocriniens (diabète);
  • maladies cardiovasculaires;
  • pathologie du tissu conjonctif;
  • hernie;
  • maladies respiratoires;
  • pathologie du système nerveux.

Les douleurs sont divisées en fonction du mécanisme de leur apparence, ainsi qu'en fonction de leurs caractéristiques, ce qui nous permet de poser le bon diagnostic:

  1. Douleurs viscérales apparaissant lors de troubles de la motilité gastrique et intestinale, lors de spasmes et d'étirements des muscles de ces organes. Ils peuvent être sourds et douloureux, avec par exemple une augmentation de la flatulence ou des crampes, si le patient présente une colique intestinale. Ils rayonnent souvent vers les zones adjacentes du corps.
  2. La douleur somatique, dans la plupart des cas, a une localisation claire et est constamment observée. Il apparaît en raison d'une irritation péritonéale, par exemple lors de la rupture d'un ulcère de l'estomac. Dans ce cas, la douleur sera vive et coupante, aggravée par le mouvement et la respiration.
  3. La douleur réfléchie se produit en raison de l'irradiation de sensations désagréables. Il se produit dans les organes localisés pas dans le côté gauche, il rayonne ici. Par exemple, une gêne latérale peut apparaître avec une pneumonie du lobe inférieur gauche, une inflammation de la plèvre et un certain nombre d'autres pathologies.

Douleur dans l'hypochondre gauche

La nature de l'inconfort

La douleur dans le côté gauche sous les côtes peut être:

  1. Épicé Si sous les côtes est soudainement apparu une douleur aiguë poignard sur la gauche, alors vous devez immédiatement appeler une ambulance. En règle générale, il est observé en violation de l'intégrité de l'estomac, de l'intestin grêle, de la rate et des reins. Si une douleur aiguë à gauche sous les côtes est observée lors de l'inhalation après une chute ou un accident, cela signifie que les organes internes sont gravement endommagés. Chacune de ces conditions peut entraîner la mort du patient.
  2. Stupide. Si une douleur sourde et diffuse est observée sur le côté gauche dans la zone sous-costale pendant longtemps, cela indique une maladie paresseuse du tube digestif, telle que la gastrite, la pancréatine.
  3. Pénible. Une telle douleur, qui est constamment observée, indique également une inflammation lente. Il est caractéristique de l'inflammation du côlon et du duodénum. Il s'agit souvent d'un signe d'angine de poitrine, de cardiopathie ischémique, d'un état pré-infarctus.

Maladies dans lesquelles une douleur est observée dans l'hypochondre gauche

Un inconfort dans l'hypochondre gauche peut survenir dans les pathologies suivantes:

Gastrite. Lorsque l'inflammation de la muqueuse gastrique est observée douleur douloureuse dans l'hypochondre gauche.

En outre, les symptômes suivants apparaissent:

  • nausée, vomissement;
  • lourdeur dans l'estomac, aggravée et se manifestant en mangeant ou immédiatement après avoir mangé;
  • brûlures d'estomac;
  • éructations;
  • amertume dans la bouche;
  • constipation ou diarrhée.

Des signes non liés aux organes digestifs peuvent également se développer:

  • douleur cardiaque, arythmie;
  • pâleur
  • transpiration excessive;
  • somnolence;
  • troubles symétriques de la sensibilité dans les bras et les jambes;
  • anémie causée par une carence en vitamine B12.

Un ulcère à l'estomac. Le tableau clinique dépend de la gravité et de la durée de la pathologie. En cas d'ulcère d'estomac, on observe des douleurs du côté gauche après avoir mangé.

En plus d’eux, il existe des signes tels que:

  • brûlures d'estomac;
  • éructations acides;
  • nausées et vomissements après avoir mangé;
  • perdre du poids

C'est important! Si une perforation d'un ulcère à l'estomac se développe, une douleur aiguë au poignard, un blanchissement de la peau, une faiblesse, un évanouissement sont possibles. C'est une condition dangereuse qui nécessite une hospitalisation urgente.

Tumeur de l'estomac. S'il y a un syndrome de douleur constant dans le côté gauche, qui ne dépend pas de la consommation de nourriture, cela peut indiquer une oncologie. Il n'y a pas de symptômes spécifiques du cancer. Le patient peut éprouver les symptômes suivants:

  • perte d'appétit;
  • aversion pour la viande;
  • troubles dyspeptiques;
  • perte de poids;
  • l'anémie;
  • vomissements et matières fécales contenant du sang (observés aux stades avancés de la désintégration des tumeurs).

De plus, une douleur au côté gauche peut être associée à une suralimentation, à des dommages mécaniques à l'estomac.

Douleur dans l'hypochondre gauche causée par des pathologies de la rate:

Une rate hypertrophiée (splénomégalie) se développe généralement dans la maladie de Filatov. En plus de la douleur, il y a:

  • l'asthénie;
  • maux de tête persistants, y compris la nature de la migraine;
  • le vertige;
  • fièvre
  • arthralgie et myalgie;
  • transpiration excessive;
  • maladies virales fréquentes;
  • amygdalite.

La rupture splénique se caractérise par l'apparition d'une douleur aiguë du côté gauche de l'hypochondre après un impact physique sur l'organe. L'un des principaux signes de la pathologie est l'apparition d'une ecchymose autour du nombril, un hématome peut être observé sur le côté gauche de l'abdomen, la douleur peut irradier de l'hypochondre au dos. Dans ce cas, il est nécessaire d'appeler d'urgence une ambulance.

En outre, on peut observer une douleur dans l'hypochondre gauche:

  • avec une hernie de l'ouverture diaphragmatique de l'œsophage;
  • dans les pathologies du cœur et des vaisseaux sanguins, telles que la cardiomyopathie, dans lesquelles se manifestent, outre la douleur, la tachycardie, la fatigue, la cardiopathie ischémique, accompagnées de douleurs, de brûlures derrière le sternum, d'essoufflement, d'augmentation du rythme cardiaque, de nausées;
  • dans les maladies du système respiratoire, à savoir la pneumonie du côté gauche, les douleurs avec elle sont généralement sourdes et peu prononcées, mais lorsqu’il tousse, le patient peut noter que la colite est du côté gauche et du thorax; avec le développement de la pleurésie, la douleur s'intensifie non seulement en toussant, mais aussi en respirant, en changeant la position du corps
  • avec la névralgie intercostale, la nature de la douleur peut être très diverse, elle peut être aiguë, douloureuse, sourde, brûlante;
  • en cas de maladies du tissu conjonctif et de la colonne vertébrale;
  • avec des blessures.

Douleur gauche dans la région iliaque

Douleur abdominale basse à gauche pour maladies du tractus gastro-intestinal

Des douleurs du bas-ventre à gauche peuvent être observées, avec des pathologies telles que:

La colite, dans laquelle, en plus des douleurs dans le bas de l'abdomen, sont observées

Pour le traitement de la gastrite et des ulcères, nos lecteurs ont utilisé avec succès le thé monastique. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

  • fausse envie de vider l'intestin;
  • flatulences;
  • diarrhée, parfois avec du mucus et du sang.

Dans la colite ulcéreuse non spécifique, il y a non seulement une inflammation des parois du côlon, mais également une ulcération de la membrane muqueuse, dans laquelle, en plus des symptômes décrits ci-dessus, les signes suivants peuvent apparaître:

  • forte fièvre;
  • faiblesse
  • perte d'appétit;
  • perte de poids;
  • arthralgie;
  • violation de l'équilibre eau-sel.

Obstruction intestinale. La manifestation la plus précoce en est une douleur à l’abdomen. Elles sont observées quel que soit le repas et peuvent apparaître de manière inattendue à toute heure du jour ou de la nuit. Ils sont à l'étroit dans la nature. Avec la progression de la pathologie, ils disparaissent généralement après 48 à 72 heures, mais il s’agit d’un symptôme dangereux.

  • la constipation;
  • distension et asymétrie abdominales;
  • nausée et vomissements répétés.

En outre, la douleur dans le bas-ventre gauche peut être observée dans le cancer de l'intestin. Ils sont généralement flous et doux, mais ils ne sont toujours pas associés de façon permanente à la prise de nourriture.

En plus, il y a:

  • la constipation;
  • gonflement et grondement dans les intestins;
  • impuretés du sang dans les matières fécales.

Douleur abdominale gauche dans les maladies des organes de reproduction féminins

Des douleurs dans le bas-ventre du côté gauche peuvent être observées dans les maladies des organes génitaux de la femme, telles que:

  • inflammation des appendices, des sensations douloureuses peuvent être observées non seulement dans le bas-ventre, mais aussi dans les régions inguinale et lombaire, à l'exception de celles-ci, fièvre, asthénie, céphalalgie, myalgie, problèmes de miction, maladie chronique caractérisée par une douleur sourde du côté gauche, aine, dans le vagin, la menstruation et le trouble de la fonction sexuelle;
  • torsion des kystes ovariens, dans laquelle, outre la douleur aiguë, il y a violation du bien-être général, hypotension, fièvre, vomissements;
  • Grossesse extra-utérine pouvant provoquer une rupture de l'oviducte ou de l'ovaire, entraînant une douleur aiguë et insupportable.

C'est important! Si une grossesse extra-utérine est interrompue, une hospitalisation urgente est nécessaire car, dans ce cas, la vie de la patiente est en danger.

On peut observer une douleur au coeur gauche du dos. Ce symptôme est le plus souvent caractéristique de l'infarctus du myocarde, bien qu'il puisse également être observé avec l'angine de poitrine, l'élargissement de l'aorte et la péricardite. En cas d’infarctus du myocarde, le cœur ressent une vive douleur qui se loge dans l’omoplate gauche, le côté, le membre supérieur et le cou. En plus, il apparaît:

  • sueurs froides;
  • des nausées;
  • la dyspnée;
  • des vertiges;
  • faible état

Douleur dans le côté gauche avec une maladie rénale

Des douleurs sur le côté gauche du bas du dos peuvent être observées dans les pathologies des reins, telles que:

  1. L'inflammation du pelvis rénal peut être accompagnée d'une douleur sourde et douloureuse, d'intensité variable. En outre, une intoxication générale, une forte fièvre, des nausées et des vomissements peuvent survenir. Lorsque la chronisation de la maladie est souvent exacerbée par temps froid et humide. Il y a aussi des mictions fréquentes, car la vessie souffre souvent de cette maladie.
  2. Urolithiase, accompagnée d'une faible douleur sourde dans le bas du dos, aggravée après un effort physique, longue marche, conduite sur des routes accidentées.

Il peut y avoir une douleur dans le côté gauche pour diverses raisons, vous ne devriez donc pas vous lancer dans un autodiagnostic. Seul un médecin peut établir le diagnostic correct et prescrire un traitement adéquat.

Mais peut-être est-il plus correct de ne pas traiter l’effet, mais la cause?

Nous vous recommandons de lire l'histoire d'Olga Kirovtseva, comment elle a guéri l'estomac… Lire l'article >>

Qu'est-ce qui cause la douleur au côté droit, accompagnée de diarrhée?

Très souvent, la raison pour laquelle les patients vont chez le médecin est une douleur du côté droit. Ce symptôme indique le développement d'une ou de plusieurs pathologies d'organes différents et, si l'inconfort est accompagné de diarrhée, de vomissements ou de constipation, le risque de contracter une maladie grave est élevé.
Un diagnostic expérimenté sera établi par un spécialiste expérimenté sur la base des plaintes, de la palpation, des méthodes de recherche en laboratoire et autres, mais devra être en mesure de classer de manière indépendante les causes de la douleur afin de comprendre la gravité des processus qui se produisent. Cela vous permettra de prendre la bonne décision concernant un appel d'urgence ou de planifier une visite chez le médecin dans les prochains jours.

Principales maladies

Les maladies suivantes, accompagnées de douleurs au côté droit et de diarrhée, sont les plus courantes. Ils ont des causes différentes, mais des symptômes similaires. Pour une assistance rapide, vous devez connaître les caractéristiques de leur occurrence et de leur développement, ce qui vous permettra de décider rapidement de l’hospitalisation immédiate du patient ou de la lutte contre la maladie par vous-même.

Maladies inflammatoires du tube digestif

Appendicite

Se produit avec une inflammation de l'appendice vermiforme du rectum - appendice, en raison de son blocage par un corps étranger, une tumeur ou des selles fréquentes. La maladie peut être provoquée par une infection, car sa réponse est une augmentation de sa taille.

L’apparition de la maladie est favorisée par l’accumulation de calculs fécaux dans les intestins, la présence de néoplasmes et de parasites, une lésion infectieuse des intestins, ainsi que par un régime alimentaire malsain avec l’abus de plats frits, fumés, marinés et de tournesol.

Les principaux symptômes de l'appendicite:

  • Le premier signe est une douleur sourde dans le côté droit, qui devient aiguë lorsque vous vous déplacez;
  • Nausées ou vomissements après des douleurs abdominales;
  • Ballonnements, incapacité à retenir les gaz;
  • Manque d'appétit;
  • L'élévation de la température corporelle à 37-38 ° C;
  • Diarrhée ou constipation avec gaz abondant;
  • Fait mal au côté en urinant;
  • Crampes

Le diagnostic de l'appendicite est souvent entravé par la similitude des symptômes avec d'autres maladies. Pour établir le diagnostic correct en utilisant les méthodes suivantes:

  • Palpation de la cavité abdominale;
  • Analyse d'urine pour éliminer l'infection des voies urinaires;
  • Test sanguin;
  • Échographie et CT;
  • Définition de l'infiltrat appendiculaire ou de la présence de liquide dans la cavité abdominale;
  • Examen rectal.

Le traitement de l'appendicite avec une méthode conservatrice est impossible. Immédiatement après l’établissement du diagnostic, un traitement chirurgical est réalisé - appendictomie, dans laquelle l’appendice est retiré. L'opération est réalisée par une incision ou, en présence d'un équipement spécial et de spécialistes, par la méthode laparoscopique.

Colite ulcéreuse

Il s'agit d'une pathologie chronique dans laquelle la membrane muqueuse du gros intestin est affectée, entraînant une inflammation, un œdème et des défauts ulcératifs.

L'apparition de la maladie est associée à l'action d'un agent pathogène infectieux, dont la nature n'est pas suffisamment claire, par une réaction auto-immune de l'organisme, dans laquelle l'épithélium de la muqueuse du côlon est affecté par ses propres anticorps, de causes héréditaires et environnementales.

Les facteurs de pathologie de départ sont les suivants:

  • Une alimentation riche en glucides et pauvre en fibres;
  • Mode de vie sédentaire;
  • Situation stressante ou traumatisme mental;
  • Dysbactériose.

La maladie a des périodes d'exacerbation et de rémission, et sa gravité varie de légère à modérée à sévère.

Une pathologie légère à modérée est caractérisée par les symptômes suivants:

  • Du côté de l'estomac, la nausée fait mal violemment;
  • Faiblesse, malaise;
  • Selles fréquentes (jusqu'à 5 fois par jour), contenant des impuretés du sang;
  • L'élévation de la température corporelle à 38 ° C

Une maladie grave présente les symptômes suivants:

  • L'élévation de la température corporelle au-dessus de 38 ° C;
  • Tachycardie (supérieure à 90 battements / min);
  • Anémie provoquant une peau pâle;
  • Faiblesse, vertiges;
  • Selles avec du sang plus souvent 6 fois par jour;
  • Crampes sévères sur le côté de l'abdomen avant les selles.

La maladie est diagnostiquée à l'aide des méthodes suivantes:

  • Numération globulaire complète, qui détermine le degré d'anémie et le niveau de perte de sang, de coagulation du sang et d'autres indicateurs nécessaires à l'hospitalisation du patient;
  • La fibrocolonoscopie est une méthode clé pour déterminer un diagnostic précis et évaluer l'étendue des lésions de la muqueuse. Elle est réalisée à l'aide d'un appareil flexible inséré dans la lumière intestinale de l'anus;
  • L'irrigoscopie est une méthode moins informative mais plus sûre, utilisée lorsqu'il existe des contre-indications à la fibrocolonoscopie. Son essence réside dans l'étude fluoroscopique avec l'introduction préliminaire du lavement d'un mélange de baryum, enveloppant la paroi de l'intestin, ou de l'air, qui remplit également la fonction de contraste;
  • Radiographie panoramique sans contraste, qui diagnostique les complications de la maladie.

Le traitement de la colite ulcéreuse devrait bientôt permettre une rémission stable. Les médicaments suivants sont utilisés pour cela:

  • Médicaments anti-inflammatoires;
  • Les glucocorticoïdes;
  • Préparations hémostatiques;
  • Médicaments antispasmodiques;
  • Cytostatiques.

En cas de saignement abondant, on effectue une transfusion de plasma sanguin frais congelé ou de masse érythrocytaire. Lorsque les complications appliquent un traitement antibiotique. En cas d'épuisement prononcé, une nutrition par voie intraveineuse est prescrite.

Maladie de Crohn

Il affecte tout le tractus gastro-intestinal, alors que toutes les couches de l'intestin sont soumises à un processus inflammatoire. L'une des versions de l'origine de la pathologie est infectieuse, car la maladie est traitée avec des agents antimicrobiens. Également dans l'apparition de la maladie jouent le rôle de désordres immunitaires et désordres auto-immuns dans le corps.

Les facteurs provoquant la maladie de Crohn sont les suivants:

  • Réaction allergique alimentaire;
  • Les conséquences d'une infection virale (rougeole);
  • Facteur héréditaire;
  • Surmenage nerveux;
  • Le tabagisme

En fonction de l'emplacement du site d'inflammation, on distingue les symptômes locaux, généraux et extra-intestinaux:

  • Cela fait mal à l'estomac avec une sensation de lourdeur et de ballonnement, des nausées, une diarrhée avec du sang;
  • Selles molles jusqu'à 1 par jour, après quoi la douleur est réduite;
  • Violations de l'absorption des nutriments par l'inflammation prolongée des parois intestinales, entraînant une perte de poids et l'ostéoporose, le report des calculs biliaires du cholestérol;
  • Les complications purulentes de la maladie provoquent de la fièvre, au cours de laquelle la température corporelle atteint 39 à 40 ° C;
  • Les signes externes de la maladie sont dus à des troubles immunologiques et se manifestent par des éruptions cutanées, une vision réduite, des ulcères de la bouche, une arthropathie, une sacro-iliite.

Il n'y a pas de mesures diagnostiques spécifiques pour la maladie de Crohn. Sa détection est effectuée à l'aide d'un examen standard comprenant:

  • Test sanguin général et biochimique;
  • Radiographie avec passage au baryum et endoscopie intestinale;
  • Biopsie de la muqueuse intestinale pour examen histologique;
  • Échographie et scanner des organes abdominaux.

Comme la pathologie couvre tout le tractus gastro-intestinal, sa principale méthode de traitement est la médication. L'intervention chirurgicale est réalisée exclusivement avec des complications pour leur correction. Un rôle important dans le traitement de la maladie est joué par une alimentation appropriée à base d'aliments riches en calories et riches en protéines et en vitamines, mais interdisant les aliments contenant des fibres grasses et grossières, ainsi que l'exclusion de l'alcool, des produits laitiers, des légumes frais et des épices.

Entérite

C'est un groupe de pathologies caractérisées par une inflammation de l'intestin grêle, une altération de son fonctionnement et une dystrophie de la membrane muqueuse. Le développement de la maladie est favorisé par l'entrée dans l'intestin d'infection ou par des composés chimiques agressifs, la présence d'helminthes et de troubles nutritionnels. L'entérite chronique se manifeste à la suite d'entérites incomplètement traitées ou non aiguë.

En plus du facteur irritant, le développement de la maladie entraîne:

  • Troubles fonctionnels dans le tractus gastro-intestinal;
  • Violations du système enzymatique;
  • Troubles auto-immuns;
  • Maladies associées au métabolisme.

Les causes d'entérite sont les suivantes:

  • La forme aiguë de la pathologie se développe lorsqu’elle est exposée à des infections intestinales, à un empoisonnement par des poisons ou à des toxines, lorsqu’on mange trop d’aliments gras, d’aliments épicés et de l’alcool, avec des allergies aux aliments et aux médicaments;
  • La forme chronique est une conséquence de la présence dans les intestins de protozoaires ou de vers, d'une tendance à boire de l'alcool et des aliments malsains, d'une exposition à des substances caustiques et à des métaux lourds, d'un médicament à long terme ou du mal des rayons.

Les symptômes caractéristiques de l'entérite sont les suivants:

  • Désordre des selles, qui acquiert une texture lisse;
  • Ça fait mal au nombril et à sa droite;
  • Nausée, altération du bien-être;
  • Perte de poids corporel;
  • Insuffisance surrénale, hypovitaminose (avec complications).

Le spécialiste peut établir le diagnostic initial à la suite d'une enquête approfondie et d'une anamnèse du patient, confirmées par un examen, une palpation et une percussion de la paroi abdominale. De plus, les méthodes de diagnostic suivantes sont utilisées:

  • Test sanguin biochimique;
  • Coprogramme;
  • Analyse bactériologique des matières fécales;
  • Endoscopie;
  • Radiographie de l'intestin par contraste.

Selon la forme de la maladie, ses méthodes de traitement sont les suivantes:

  • Dans la forme aiguë du patient est hospitalisé dans le département de gastro-entérologie, et en présence d'une infection - dans une boîte infectieuse. Attribuez le repos au lit, le régime alimentaire, de nombreuses boissons et passez à un traitement symptomatique et réparateur. En cas de dysbactériose sévère, la microflore intestinale est adaptée au moyen de médicaments et en cas de diarrhée, des astringents sont prescrits;
  • Dans la forme chronique, le traitement est effectué dans un hôpital, au cours duquel le repos au lit est prescrit et le régime n ° 4 est prescrit. En plus d'une alimentation équilibrée, des médicaments protecteurs qui restaurent l'épithélium intestinal, en cas de diarrhée sévère, utilisent des astringents et des adsorbants, ainsi que la phytothérapie. Apparus sur le fond de la maladie, les néoplasmes sont enlevés chirurgicalement.
Exacerbation de la cholécystite chronique

La forme chronique de la cholécystite se développe en raison de l'entrée d'agents pathogènes, de parasites, de cellules immunitaires et du contenu du duodénum dans la vésicule biliaire. La période d'exacerbation de la maladie menace le risque d'inflammation du foie, ainsi que la pénétration de la bile dans le sang ou la cavité abdominale.

Les facteurs provoquants de la cholécystite chronique sont les suivants:

  • Trop manger et abuser des aliments gras, marinés ou fumés, ou une combinaison de ceux-ci;
  • Longue utilisation dans le régime alimentaire d'aliments manquant de fibres et de fibres végétales;
  • Consommation d'alcool.
  • Allergies alimentaires.
  • Stress mental.

Dans la plupart des cas, l'exacerbation de la maladie survient chez les personnes présentant les affections suivantes:

  • Développement anormal des voies biliaires;
  • En cas de dyskinésie biliaire;
  • Lors d'exacerbations de maladies d'organes internes, de rhumes et d'hypothermie;
  • Pendant la grossesse.
  • Avec l'obésité.

Le principal symptôme de la cholécystite est des nausées et des douleurs dans l'hypochondre droit, dont l'intensité et la durée dépendent des facteurs suivants:

  • Du type de dyskinésie biliaire;
  • De la présence d'inflammation de la galle;
  • De la présence de maladies concomitantes du tractus gastro-intestinal.

Avec le tonus accru de la vésicule biliaire ou le mouvement d'une pierre, l'exacerbation de la maladie porte le terme de colique biliaire, qui se caractérise par les caractéristiques suivantes:

  • Douleur intense, localisée dans l'hypochondre droit;
  • Caractère paroxystique;
  • La douleur donne sous la clavicule, l'omoplate ou l'épaule;
  • Facilité par l’imposition d’un coussin chauffant chaud;
  • La douleur s'aggrave après les vomissements.

Le diagnostic de la maladie est réalisé par des méthodes de laboratoire et instrumentales. Pour ce faire, nommez:

  • Tests sanguins biochimiques et cliniques;
  • Fibrogastroduodenoscopy et intubation duodénale;
  • Analyse d'urine.
  • Échographie des organes abdominaux.

Le traitement de la maladie est effectué par les méthodes suivantes:

  • La douleur grave dans l'hypochondre est éliminée par l'administration intraveineuse d'analgésiques et le syndrome douloureux - par les antispasmodiques;
  • Une inflammation sévère de la vésicule biliaire avec signes d'intoxication (température, nausée) est éliminée par des antibiotiques ayant un large spectre d'action.
  • La congestion dans la bile réduit les agents cholérétiques;
  • La motilité de la vésicule biliaire est améliorée par l'utilisation de médicaments qui augmentent son tonus.
  • En cas de cholécystite sans pierre, la physiothérapie est possible - inductothermie et UHF.
Gastrite

Développe avec une inflammation de la membrane muqueuse des parois de l'estomac. La bactérie Helicobacter pylori provoque une pathologie, mais elle est favorisée par l’apparition d’un régime alimentaire malsain, de mauvaises habitudes et du stress.

Les symptômes de la gastrite sont:

  • Douleurs à l'estomac après avoir mangé ou l'estomac vide;
  • Nausée, vomissements avec mucus;
  • Dysfonctionnement intestinal provoquant une diarrhée ou une constipation;
  • Basse pression artérielle, faiblesse;
  • Manque d'appétit, brûlures d'estomac, goût désagréable dans la bouche;
  • Tachycardie, vertiges et maux de tête;

La gastrite est diagnostiquée par les méthodes suivantes:

  • La méthode principale est la fibrogastroduodénoscopie, au cours de laquelle on examine la muqueuse gastrique avec une sonde et, si nécessaire, on prélève un morceau de tissu pour une biopsie;
  • Un test sanguin pour déterminer les anticorps contre Helicobacter;
  • Dans la forme chronique de la maladie, les matières fécales pour le sang occulte sont analysées.

Le traitement de la gastrite vise à éliminer les causes du développement et à provoquer l'exacerbation de la maladie, ainsi qu'à stimuler la récupération de la muqueuse gastrique.

Les caractéristiques du traitement dépendent de la forme de la pathologie et les mesures thérapeutiques comprennent les éléments suivants:

  • L'utilisation d'un régime alimentaire spécial;
  • Traitement de la toxicomanie;
  • Mesures visant à prévenir l'exacerbation de la maladie.
Pancréatite

C'est un processus dégénératif-inflammatoire du pancréas. L’apparition de la maladie contribue à l’abus d’alcool ou à la présence d’une maladie des calculs biliaires. La glande produit des enzymes alimentaires qui, lorsqu'elles sont enflammées, s'attardent dans les canaux et détruisent l'organe, provoquant des signes d'intoxication.

Les symptômes suivants sont observés:

  • Douleur constante et intense qui, en l'absence d'aide, peut se transformer en un choc douloureux. Dans la plupart des cas, sa localisation est l'hypochondre gauche, mais la tête de la glande est à droite et, lorsqu'elle est enflammée, le côté droit fait mal;
  • Augmentation de la température corporelle, haute ou basse pression;
  • Pâleur de la peau, acquérant avec le temps une teinte grisâtre, affinant les traits du visage;
  • Nausées, éructations, bouche sèche, hoquet;
  • Vomissements de bile, n'apportant pas de soulagement;
  • Constipation ou diarrhée avec des selles mousseuses et malodorantes dues à des aliments non digérés;
  • Dyspnée causée par la perte d’électrolytes due aux vomissements, à l’apparition de gale jaune abondante sur la langue et de sueur collante;
  • Ballonnement abdominal sans tension dans les muscles abdominaux;
  • Peau et sclérotique jaunes.

Le diagnostic de la maladie est effectué par un gastro-entérologue qui, après avoir écouté les plaintes du patient et étudié ses antécédents, et établi les études supplémentaires suivantes, établira un diagnostic précis:

  • L'analyse des selles montrant les niveaux d'élastase et de graisse de cuisson, ainsi que la présence de stéatorrhée:
  • Test pancréatique à l'aide de préparations spéciales;
  • Test sanguin pour la détection du diabète;
  • Échographie et CT.

Le traitement de la pancréatite n’est pratiqué qu’à l’hôpital, car la maladie appartient à la catégorie des très dangereux. L’aide d’urgence en cas de crise consiste en l’administration intraveineuse de solution saline, la prise d’un médicament antiémétique, d’un agent anesthésique et antisécrétoire.

À l'hôpital, une solution saline intraveineuse est injectée, des diurétiques sont utilisés pour réduire l'œdème de la glande, des analgésiques, des antiémétiques et des antispasmodiques. En cas de complications de la maladie, on utilise des antibiotiques et des inhibiteurs d'enzymes, on leur prescrit des vitamines des groupes B et C. Le patient ne mange pas pendant les 4-5 premiers jours, mais ne boit que de l'eau tiède. Après un certain temps, le courant est graduellement rétabli, amenant à un régime 5P.

Infections intestinales

Salmonellose

Il s'agit d'un groupe de maladies d'origine infectieuse, avec un agent pathogène commun - une bactérie du genre Salmonella, qui affecte le tractus gastro-intestinal, provoquant une intoxication et une diarrhée, entraînant une déshydratation. Les sources d'infection sont les animaux agricoles et domestiques, les porteurs et les malades. L'infection est transmise par les produits et par la méthode contact-ménage.

De la pénétration de l'agent pathogène dans l'organisme jusqu'à l'apparition des symptômes, il faut compter entre 6 heures et 8 jours, mais plus souvent entre 12 et 24 heures.Dans le tractus gastro-intestinal, les bactéries atteignent l'intestin grêle et sont introduites dans la muqueuse par adhérence.

Les symptômes de la salmonellose dépendent de la forme de la maladie:

  • Dans la forme gastro-intestinale de la maladie se caractérise par une soudaineté avec la présence des premiers signes: nausée, douleur abdominale sévère pouvant entraîner une hypochondre, des vertiges et des maux de tête, ainsi qu'une perte de conscience;
  • Lorsque la forme enterocolique des symptômes ressemble au type précédent de la maladie. Pendant 2-3 jours, la perte de liquide dans les selles est réduite tout en laissant apparaître le sang et le mucus. La défécation devient douloureuse;
  • La forme généralisée est rare. Il se divise en une variante de la typhoïde, caractérisée par un début aigu avec l'apparition de frissons, une augmentation de la température, une léthargie et une faiblesse. Après la disparition de la diarrhée, une forte fièvre, une faiblesse et des vertiges augmentent, et au bout de quelques jours, une éruption cutanée rose pâle apparaît sur l’estomac. Dans la variante septicopiémique, l'infection a lieu dans un organisme à faible immunité. Le début de la maladie se caractérise par des frissons, de la fièvre, une accélération du rythme cardiaque et la transpiration. Après que l'état empire et les organes internes sont affectés. En plus des selles molles, des troubles de la conscience évoluent, accompagnés de symptômes de méningite, d'ostéomyélite et d'endocardite, qui aboutissent le plus souvent au décès.

La salmonellose présumée est déterminée par une selle caractéristique et une concentration élevée de leucocytes dans le test sanguin. Le diagnostic est confirmé par les études complémentaires suivantes:

  • Matières fécales et vomi;
  • Sang et urine;
  • Le contenu des ulcères et de l'eau de lavage.

Le traitement de la pathologie comprend les étapes suivantes:

  • Réhydratation;
  • Acceptation de doses maximales d'absorbants;
  • Thérapie antibactérienne
La dysenterie

Une maladie infectieuse dans laquelle le gros intestin est affecté et une toxicose générale du corps apparaît. L'agent causal de la maladie est la bactérie Shigella appartenant à des entérobactéries et produisant des toxines. L'infection se produit par la nourriture, l'eau et le contact.

  • Les premiers signes sont les frissons, la diarrhée, la fièvre et la fièvre;
  • La défaite du système nerveux - faiblesse, apathie, mal de tête, dysfonctionnement du rythme cardiaque, diminution de la pression artérielle;
  • Douleur coupante au niveau de l'abdomen dans les régions iliaques, généralement du côté gauche, mais pouvant également être ressentie dans l'hypochondre droit;
  • Tenzyma et manque de vidange. Se vider n'apporte pas de soulagement;
  • Nausée, bouche sèche, dysfonctionnement gastro-intestinal.

La maladie est diagnostiquée sur la base de plaintes et de symptômes caractéristiques, ainsi que des études complémentaires suivantes:

  • Analyses sanguines et sérologiques générales pour des antigènes et des anticorps spécifiques;
  • Analyse d'urine;
  • Examens fécaux;
  • Rectoromanoscopie.

Une forme bénigne de la maladie est traitée à la maison, une forme grave - uniquement à l'hôpital.

Le traitement de la dysenterie est effectué selon les méthodes suivantes:

  • Régime épargnant;
  • Mode lit ou demi-lit;
  • Traitement de la toxicomanie.
Botulisme

Pathologie infectieuse toxique aiguë associée à l'ingestion de la toxine Clostridium botulinum ou de l'agent pathogène lui-même dans le tractus gastro-intestinal. La maladie se caractérise par une paralysie musculaire et le développement d'une parésie due au blocage de l'acétylcholine dans les synapses nerveuses. La source d'infection est le sol, les animaux, les oiseaux, les poissons et l'homme lui-même. La maladie est transmise par la méthode fécale-orale.

Les symptômes de la maladie, selon sa version, sont les suivants:

  • Lorsque la variante gastroentérique apparaît, des crampes dans l’épigastre, moins de douleur dans l’hypochondre droit, des nausées et des vomissements après le repas, une diarrhée, une difficulté à faire passer des aliments dans l’œsophage;
  • Lorsque la version "œil" des perturbations visuelles observées - brouillard, "mouches", la netteté des contours des objets disparaît, parfois "hypermétropie aiguë";
  • L'insuffisance respiratoire aiguë est la version la plus dangereuse du botulisme avec l'apparition rapide de l'insuffisance respiratoire qui, en l'absence de soins d'urgence, entraîne la mort après 3-4 heures.

Le diagnostic du botulisme est réalisé selon deux méthodes principales:

  • Historique de la collecte et données objectives;
  • Diagnostic microbiologique;
  • Test sanguin.

Le traitement de la maladie est toujours complexe et urgent et est effectué selon les méthodes suivantes:

  • Lavage gastrique;
  • Réception des sorbants;
  • Tenir des lavement siphon;
  • L'utilisation de sérum anti-tumbling.

Maladie cardiaque

L'infarctus du myocarde abdominal survient pendant l'infarctus du diaphragme et se caractérise par des symptômes atypiques pour la maladie, similaires à un empoisonnement. La cause de la pathologie est une perméabilité vasculaire anormale dans l'athérosclérose due à la formation de plaques d'athérosclérose.

Les causes suivantes contribuent au développement de la maladie:

  • Poids corporel excessif.
  • Taux de cholestérol élevé.
  • Hypertension et angine.
  • Péricardite.
  • Consommation régulière d'alcool et de tabac.
  • Prédisposition héréditaire

Les symptômes de la pathologie se manifestent par une douleur intense dans l'épigastre, moins souvent dans l'hypochondre droit. La nature de la sensation est aiguë et brûlante. Prendre de la nitroglycérine n’apporte aucun effet. En outre, les attaques sont accompagnées de:

  • Nausées et vomissements.
  • Distention et troubles intestinaux.
  • Tachycardie et hypertension artérielle.
  • Parésie du tube digestif.

Les symptômes atypiques de la maladie nécessitent un diagnostic différentiel: pancréatite, ulcère perforé, cholécystite, appendicite, intoxication alimentaire d'origine alimentaire, obstruction intestinale. L’examen physique, l’anamnèse et les plaintes permettent au médecin d’établir un diagnostic préliminaire.

La conclusion finale est faite après les études supplémentaires suivantes:

  • Numération globulaire totale.
  • MCT et coronographie.
  • EchoCG et ECG.

Le traitement de l'infarctus abdominal est effectué à l'hôpital pour une surveillance continue du bien-être du patient. Le traitement est une combinaison d'une méthode thérapeutique et médicale. L'utilisation de remèdes populaires est interdite afin de ne pas lubrifier les symptômes. La méthode thérapeutique repose sur la restriction complète des mouvements et la prévention du stress, ainsi que sur le respect du régime de repos et de nutrition.

Le traitement médicamenteux comprend:

  • L'utilisation d'analgésiques et de nitrates pour soulager la douleur latérale.
  • Utilisation de sédatifs sédatifs;
  • L'utilisation d'antagonistes du calcium pour modifier la fréquence cardiaque.
  • L'utilisation de bêta-bloquants, dilatant les vaisseaux sanguins.
  • L'utilisation de thrombolytiques qui détruisent les caillots sanguins.
  • L'utilisation d'inhibiteurs de l'ECA et de bêta-bloquants.
  • L'utilisation d'agents antiplaquettaires, les anticoagulants.

Avec le diagnostic tardif de la maladie et le sort du patient, une intervention chirurgicale est effectuée, qui consiste en:

  • Angioplastie coronaire, dilatation du vaisseau pour un flux sanguin normal.
  • Pontage coronarien dans lequel un trajet de dérivation est formé dans la région nécrotique pour la veine, rétablissant ainsi le flux sanguin.

Ainsi, la douleur du côté droit et la diarrhée peuvent survenir dans de nombreuses maladies, dont certaines ont été discutées ci-dessus. L'absence de soins d'urgence ou le retard de consulter un médecin en cas de symptômes caractéristiques peut coûter cher à la santé et à la vie. Pour éviter un tel résultat, vous devez surveiller votre propre bien-être, mener une vie saine et, si vous recevez des signaux d’alarme, consulter immédiatement un médecin.