Principal / Pancréatite

Douleur dans l'intestin dans le bas-ventre: causes, traitement

Pancréatite

Beaucoup éprouvent des sensations inconfortables dans l'estomac. Les symptômes à court terme sont rapidement oubliés. Mais lorsque des douleurs dans les intestins du bas-ventre apparaissent avec une consistance régulière, il est temps de rechercher les causes et les moyens d'éliminer le problème.

Manifestation de la douleur

Tout le monde a un intestin à sa manière. Les facteurs qui provoquent la douleur et les caractéristiques individuelles de l'organisme, ainsi que l'emplacement de la zone à problème, ont une incidence sur cela. Les douleurs diffèrent par leur caractère, leur force et leur durée. Par conséquent, chacun aura ses propres symptômes de telles sensations.

Types de douleur

Pour commencer, le médecin posera au patient la question suivante: quelle est la nature des sensations:

  • douleur à court terme, aiguë, intermittente ou persistante;
  • coupe longue;
  • douloureux terne;
  • les coliques;
  • coupe durable;
  • écrasé ou éclaté.

Après avoir traité la nature de l’inconfort, il est plus facile de naviguer entre les facteurs qui les ont provoqués.

Quelles sont les causes des symptômes de douleur dans le tractus

À en juger par les informations données dans le tableau, il est clair que la colite ulcéreuse non spécifique peut se manifester avec divers symptômes douloureux. Par conséquent, le médecin aura besoin d'autres signes pour poser un diagnostic plus spécifique.

Emplacements possibles de la douleur

  • le nombril;
  • dans la partie iliaque du côté droit;
  • sur le même terrain, mais à gauche ci-dessous.

Il est parfois difficile de déterminer l’emplacement du problème - la douleur s’étend sur la partie inférieure du péritoine. Dans ce cas, très probablement, l'inflammation couvre plusieurs zones de l'intestin, ou un ulcère duodénal s'est développé.

La cause de la douleur sur le site de localisation

La longueur de l'intestin chez l'homme est calculée en mètres, et chaque partie de celui-ci peut devenir enflammée.

Dans la même région de l'abdomen, divers symptômes apparaissent et provoquent leurs différentes causes. Cela n’est pas surprenant: l’intestin est compacté dans le péritoine et toutes les zones sont adjacentes. Ainsi, des douleurs fréquentes au niveau du nombril provoquent des coliques intestinales, des vers ou une entérite développée.

Facteurs causant des symptômes de douleur dans le quadrant inférieur gauche

Une sensation désagréable peut se produire partout - dans la partie supérieure gauche du péritoine ou dans la partie inférieure.

Dans ce dernier cas, les symptômes provoquent de tels facteurs:

  • inflammation (maladie de Crohn, colite);
  • irritation alimentaire;
  • diarrhée provoquée par des vers ou des amibes;
  • empoisonnement.

Parfois, dans l'intestin, il existe une douleur à la traction qui n'est pas associée au tube digestif. La cause peut être un nerf pressé, dont l'extrémité se trouve juste dans la région du tractus intestinal. Une pierre se déplaçant vers la vessie provoquera également une douleur intense.

Quelles sont les causes de la douleur dans le bas-ventre droit

Dans ce cas, ses symptômes et causes de douleur, localisés dans ce quadrant. Ils sont à la fois pathologiques et non pathologiques. Les violations du régime alimentaire et la suralimentation, l'empoisonnement et la formation de gaz peuvent avoir une incidence.

Souvent, des problèmes d'intestins dans la partie droite de l'abdomen se manifestent sous l'influence de maladies et se retrouvent souvent en dessous de ceux-ci.

Maladies provoquant des douleurs à droite

Dans la colite, les douleurs ischémiques sont des crampes et couvrent une grande partie du péritoine.

Les autres causes de sensations désagréables dans le bas-ventre droit incluent la dysbactériose, provoquée par la détérioration de la microflore de l'organe, et la diverticulite, un renflement pathologique de la paroi.

Symptômes concomitants ou quand consulter un spécialiste

Afin de diagnostiquer définitivement une maladie du tractus gastro-intestinal, le médecin clarifie les autres symptômes accompagnant la douleur.

Souvent trouvé parmi eux:

  • envie nauséeuse de vomir;
  • frissons fébriles avec fièvre;
  • diarrhée ou, au contraire, selles difficiles;
  • l'envie de déféquer un faux personnage;
  • ballonnement avec la formation de gaz dans les intestins;
  • douleurs apparaissant dans d'autres parties de l'abdomen;
  • caillots sanguins apparaissant dans les selles ou impuretés de mucus.

Tous ces signes dans le contexte de douleur dans le bas-ventre sont une raison pour consulter un médecin. La sécheresse ou l'amertume de la bouche, une augmentation de la salivation, une somnolence, une perte de force, une diminution des performances doivent également être ajoutées à ces techniques.

Caractéristiques des manifestations et des causes chez les hommes et les femmes

Les coliques et les contractions apparues du côté gauche du péritoine ou du côté droit ne sont pas toujours associées à des problèmes intestinaux. Comme décrit ci-dessus, d'autres caractéristiques du corps peuvent causer de la douleur. Cependant, ils sont souvent de nature sexuelle.

Chez les femmes

Les causes de la douleur peuvent être fonctionnelles et organiques. Le premier groupe comprend la violation du cycle ou la stagnation du liquide menstruel, ainsi que l'ovulation avec pathologie et syndrome ménopausique.

Les facteurs organiques chez les femmes sont diverses maladies gynécologiques (annexite, endométriose, kystes), une inflammation de la vésicule biliaire et une pathologie du système urinaire. Cela inclut également l'état de grossesse.

Chez les hommes

Non seulement l'appendice ou la colite peuvent causer des douleurs chez les hommes du bas-ventre.

Souvent, le malaise se manifeste à cet égard:

  • l'inflammation des testicules ou des appendices provoque une douleur parasite s'étendant de la taille à l'aine;
  • les coupables de sentiments négatifs dans le bas-ventre sont la prostatite et le cancer;
  • une douleur aiguë peut survenir avec une hernie inguinale, une cystite, une gonorrhée, etc.

Déterminer plus précisément le facteur dominant ne peut que médecin. Mais chaque symptôme, même de courte durée, ne doit pas être ignoré.

Que faire pour soulager la douleur

Souffrir, particulièrement aigu, n'en vaut pas la peine.

Avant d'aller chez le médecin, vous devez vous donner les premiers soins:

  • prenez antispasmodique - "No-shpu", "Drotaverin", etc. et allongez-vous un peu, le spasme pendant une demi-heure devrait s'atténuer;
  • si les intestins sont devenus une cause de douleur intestinale, il est recommandé de prendre une préparation de sorbant (charbon actif);
  • suppositoires à la glycérine ou lavement Mikrolaks aideront à éliminer la constipation.

L'auto-massage aide parfois à soulager la douleur dans le péritoine inférieur. Certains sont sauvés par des exercices physiques spécialement conçus à cet effet. En cas de douleurs fréquentes, les aliments sont temporairement retirés de l'alimentation et la quantité de liquide consommée augmente (jusqu'à 2 litres par jour).

Tous les autres rendez-vous doivent être effectués par un médecin. Mais dans tous les cas, il est impossible d'appliquer une compresse froide ou un coussin chauffant chaud sur l'estomac.

Méthodes de diagnostic

Après avoir enlevé le symptôme douloureux, ils vont immédiatement chez le médecin pour découvrir la véritable cause de la maladie.

Un gastro-entérologue examine un patient qui entreprend de telles méthodes de diagnostic:

  • vérifie d'abord en détail où se situe la douleur, de quel caractère il s'agit, quels autres symptômes elle accompagne, et clarifie également la présence de maladies chroniques;
  • Ceci est suivi d'une inspection - l'abdomen est palpable, les ganglions lymphatiques sont palpables, la sclérotique des yeux est examinée;
  • Étape obligatoire - énoncé des orientations pour la recherche:
    1. bactériologique - matières fécales et son coptogramme;
    2. coloscopie - examen de l'intestin grêle;
    3. fibrogastroduenoskopy - étude de la partie supérieure;
    4. Irrigoscopie - examen du côlon sur un appareil à rayons X.

Dans la dernière méthode de diagnostic, un produit de contraste (solution de baryum) est administré au patient au moyen d’un lavement. Seule une combinaison de tous ces points pourra donner une image complète du problème avec les intestins, trouver la cause de la douleur et prescrire le traitement approprié.

Quelles pourraient être les conséquences

Chaque attaque dans les intestins est le signe d'une inflammation existante ou du développement d'une nouvelle maladie.

Si vous ne vous contentez que d'analgésiques, la forme aiguë deviendra chronique et entraînera encore plus de problèmes. Ainsi, la diverticulite peut entraîner un blocage de l'intestin et son obstruction complète, en s'étendant sur la table d'opération (ainsi qu'un appendice enflammé).

Si la microflore négative est à l'origine de la douleur, l'absence de traitement conduira éventuellement au développement d'une septicémie qui menace gravement la vie.

Avec la maladie de Crohn à un stade avancé, les ganglions lymphatiques et les vaisseaux sanguins des intestins deviennent enflammés, ce qui constitue le premier pas vers la cancérologie.

Conclusion

Toute douleur est une raison pour faire attention à votre santé, car de tels symptômes n'apparaissent pas sans cause.

En ce qui concerne les intestins, il ne devrait y avoir aucun doute sur l'opportunité de consulter un médecin ou non. Plus tôt cette étape est prise, plus les problèmes seront évités à l’avenir.

Maladies et symptômes intestinaux. Douleur abdominale basse

L'intestin est un organe de la cavité abdominale, composé du côlon, de l'intestin grêle et du rectum, appartenant directement à deux systèmes du corps humain: le système d'excrétion et de digestion. Les muqueuses des parois intestinales sont peuplées d'un grand nombre de bactéries bénéfiques impliquées dans les processus de digestion. Les aliments non digérés, les substances toxiques et les microbes se forment en une masse fécale et sont éliminés du corps par le rectum. Dans le côlon et l'intestin grêle, l'absorption finale des minéraux, des sels, des acides aminés et d'autres substances bénéfiques, ainsi que de l'eau, se produit. La santé de l'organisme dans son ensemble et l'état du système immunitaire humain dépendent du travail de cet organe.

Les maladies intestinales peuvent être de nature infectieuse ou parasitaire. Certaines pathologies (par exemple, la colite) se développent à la suite d’effets mécaniques ou chimiques sur la paroi intestinale. Le principal symptôme des troubles du corps est la douleur à l'abdomen - il apparaît dans environ 90% des cas. D'autres signes dépendent de la localisation du processus inflammatoire, de sa cause et d'autres facteurs. Le gastro-entérologue s'occupe du traitement des pathologies de l'intestin grêle. Avec la défaite du côlon et du rectum devrait contacter le coloproctologue. S'il n'y a pas de spécialistes dans un établissement médical, le traitement sera prescrit par un thérapeute.

Maladies et symptômes intestinaux. Douleur abdominale basse

Maladies infectieuses

Les lésions intestinales infectieuses (infections intestinales aiguës) sont un groupe de processus inflammatoires aigus affectant principalement les couches muqueuses et sous-muqueuses et se produisent dans le contexte de la croissance active de la flore pathogène dans la lumière intestinale. Les principales causes d'infections intestinales sont une mauvaise hygiène des mains et un traitement thermique médiocre des produits contenant le plus souvent des bactéries pathogènes et Escherichia coli (viande, poisson, œufs).

Bactéries dans les intestins

Presque toutes les maladies intestinales infectieuses commencent par des vomissements. Il est généralement multiple, n'apporte pas de secours et contient des morceaux d'aliments non digérés. Au cours de la première journée, les vomissements peuvent être répétés toutes les 1,5 à 2 heures. La période la plus aiguë est considérée comme les 4 à 6 premières heures suivant le premier écoulement de vomissements: les vomissements peuvent se produire dans l'intervalle spécifié toutes les 15 minutes. Les autres symptômes qui apparaissent presque simultanément avec les vomissements incluent:

  • fièvre fébrile (température corporelle supérieure à 39 ° C);
  • spasmes intestinaux et douleurs aiguës dans le bas de l'abdomen (une personne se plaint d'avoir l'estomac tordu);
  • refus de manger;
  • somnolence (la durée totale du sommeil peut atteindre 16 à 20 heures par jour);
  • diarrhée infectieuse aiguë.

Chez les enfants, le rythme cardiaque peut augmenter et, dans certains cas, la pression artérielle diminue.

Distributeurs d'infections intestinales

Traitement

Les infections intestinales peuvent être de nature virale (grippe intestinale, infection à entérovirus) ou bactérienne. Les maladies d'origine bactérienne comprennent: la dysenterie, la tuberculose, la salmonellose, la syphilis. La base de la thérapie de base dépendra de l'agent pathogène de la pathologie. Pour les lésions virales, des médicaments antiviraux sont prescrits (Arbidol, Ergoferon), des antibiotiques seront nécessaires pour le traitement des pathologies bactériennes. Ceux-ci peuvent être des médicaments systémiques (Amosin, Panklav) ou des agents agissant uniquement dans la lumière intestinale, par exemple Enterofuril.

Antiviral Arbidol

Des absorbants (Polysorb, Smekta) sont utilisés pour éliminer les substances toxiques du patient. Traitement obligatoire des infections intestinales aiguës sont les moyens de réhydratation sous forme de solutions salines ("Regidron", "Hydrovit"). Ils doivent être dilués conformément aux instructions et prendre de petites gorgées toutes les 5 à 10 minutes.

Poudre pour la préparation de la solution Regidron

C'est important! Lorsque des symptômes de déshydratation grave (manque d'urine, sécheresse des lèvres et de la bouche, pâleur anormale de la peau), une hospitalisation urgente est nécessaire dans un hôpital infectieux pour un traitement par perfusion. L'observation des patients hospitalisés est également nécessaire chez les nourrissons et les femmes quelle que soit leur période de gestation.

Comment traiter les infections intestinales aiguës

Quelles maladies peuvent nuire au bas-ventre?

Si la douleur est localisée dans le bas de l'abdomen, les maladies du gros ou du petit intestin sont le plus souvent causées. Les symptômes de la plupart des maladies de ce groupe sont très similaires. Par conséquent, pour un diagnostic précis, le patient doit toujours subir un examen complet, incluant le matériel informatique et les méthodes de laboratoire.

Boucle intestinale congestive

Il s'agit d'une pathologie assez commune de l'intestin grêle, caractérisée par une diminution du tonus du caecum et la création de conditions favorables à la reproduction d'une flore pathogène. La maladie a le deuxième nom - syndrome de la boucle intestinale aveugle. Le plus souvent, la pathologie se développe dans le contexte d'une stagnation persistante après une intervention chirurgicale afin de rétablir la continuité de l'intestin après la résection ou la cessation du fonctionnement de toute partie de celle-ci. Dans certains cas, on observe un blocage de l'intestin grêle avec des lésions systémiques du tube digestif (maladie de Crohn), une tuberculose intestinale ou une diverticulite.

Les signes de la maladie de Crohn

Les signes de boucles intestinales congestives peuvent être:

  • douleurs sourdes ou semblables à celles d'une dague dans le bas de l'abdomen;
  • matières fécales brillantes et grasses (résultant d’une violation de l’absorption des graisses);
  • inconfort pendant les selles;
  • nausées et dyspepsie (rarement).

Il est très difficile de soupçonner la maladie à la maison. Par conséquent, lorsque ces symptômes apparaissent, vous devez consulter un médecin.

Le traitement de la pathologie nécessite des interventions chirurgicales répétées. La récupération après la chirurgie, conformément à toutes les prescriptions du médecin, prend environ 2 à 3 semaines.

Vidéo - Trois tests pour la maladie de l'intestin

Stase chronique du côlon

La maladie se développe sur le fond d'un style de vie sédentaire, de mauvaises habitudes, d'une consommation insuffisante de produits contenant des fibres végétales grossières. Les troubles digestifs chroniques peuvent également conduire au développement de la stase colique. Il est donc important de subir des examens préventifs régulièrement, en particulier si une personne présente un risque de maladies de l'estomac et des intestins. La stase du gros intestin est caractérisée par une dystonie des parois intestinales et une progression lente du gros morceau de nourriture. Dans les cas graves, le péristaltisme intestinal est totalement absent - un tel tableau clinique nécessite une intervention chirurgicale (il peut être nécessaire de retirer une stomie intestinale).

Les signes de dystonie du gros intestin comprennent:

  • douleur et inconfort dans le bas de l'abdomen (peut irradier vers le rectum);
  • envie douloureuse de selles;
  • écoulement de mucus de l'anus en l'absence d'une chaise;
  • pas de selles pendant plusieurs jours;
  • douleur lors des selles;
  • gonflement;
  • diminution de la performance, fatigue et autres manifestations d'intoxication.

Le traitement de la pathologie est toujours complexe. Le patient doit ajuster son régime alimentaire et augmenter la teneur en fibres du menu. En cas de faiblesse des parois intestinales, un traitement physiothérapeutique, un massage, une thérapie par la boue, une douche de contraste sont utiles. En cas d’absence prolongée de selles, des lacticides à base de lactulose (Goodluck, Duphalac) peuvent être utilisés. Pour restaurer la microflore intestinale et la normalisation des processus digestifs, une administration probiotique est indiquée (Normobact, Linex).

Préparation à la normalisation des processus digestifs Normobact

Inflammation du diverticule de Mekkel

La diverticulite est une inflammation des saillies en forme de poches qui se forment dans les organes à structure creuse ou tubulaire. La diverticulite intestinale est localisée dans l'iléon dans 90% des cas et se produit dans le contexte d'une inflammation du diverticule de Meckel. Il se forme à la suite d'une prolifération incomplète du conduit intestinal du jaune: un canal impliqué dans la nutrition du fœtus pendant la période de développement intra-utérin.

Divers procédés de diagnostic du matériel peuvent être utilisés pour diagnostiquer une pathologie: échographie, coloscopie, rayons X à l'aide de solutions de contraste. La collecte des antécédents médicaux, qui comprend les plaintes des patients, revêt une grande importance. Parmi eux peut être:

  • douleur dans le bas de l'abdomen principalement du côté gauche (elle est monotone et ne s'atténue pas pendant la journée);
  • augmentation de la douleur pendant le mouvement, la toux;
  • taches de l'anus (des veines de sang mélangées à des matières fécales peuvent être trouvées);
  • liquéfaction des selles;
  • syndrome fébrile (fièvre, fièvre, frissons, somnolence);
  • intoxication sévère (vomissements, nausée, refus de manger, faiblesse).

Le traitement de la diverticulite avec le cours non compliqué peut être effectué avec l'aide de médicaments. Le traitement classique de la diverticulite chez l'adulte est présenté dans le tableau.

Il est introduit dans la veine par la méthode au jet 3-4 fois par jour pendant 7-10 jours. Une dose unique est de 2 g. À partir du dixième jour de traitement, le médicament est remplacé par un agent antimicrobien à large spectre, par exemple, le métronidazole (1 comprimé 2 fois par jour pendant 10 jours).

À 20-40 mg de drotavérine 3-4 fois par jour avant les repas. Durée de la réception - de 3 à 7 jours

1 comprimé par jour pendant 10 jours

C'est important! En l'absence d'effet du traitement médicamenteux, un traitement chirurgical est indiqué au patient. En cas de signes de perforation ou de rupture du diverticule, l’opération est réalisée en urgence sans diagnostic préalable.

Duodénite

Il s'agit d'un processus inflammatoire aigu ou chronique du duodénum, ​​qui se produit souvent dans le contexte d'une inflammation de l'estomac ou d'autres parties de l'intestin. La symptomatologie de la maladie varie en fonction de la forme de la pathologie; par conséquent, les personnes prédisposées aux pathologies intestinales inflammatoires doivent être en mesure de faire la distinction entre la duodénite aiguë et la duodénite chronique.

Signes d'inflammation duodénal

Douleur sourde constante dans l'espace épigastrique, accompagnée d'un sentiment de pression, de lourdeur et de distension

Dans toute forme de duodénite, le patient présente une faiblesse constante, une somnolence et des maux de tête. L'appétit est perturbé, dans le fond duquel le patient peut perdre du poids.

Le traitement de la maladie au cours de la période aiguë comprend la nutrition clinique (tableau numéro 1a, suivi du passage au tableau numéro 1b) et la correction médicamenteuse. Pour normaliser l’acidité de l’environnement gastrique et intestinal, des antiacides («Maalox», «Renny») sont présentés et, en cas de douleur intense, il est nécessaire de prendre des moyens pour relâcher les muscles lisses («No-spa», «Papaverine»).

Préparation Maalox pour la normalisation de l'acidité gastrique et intestinale

C'est important! Les patients atteints de duodénite chronique ont besoin d'un traitement hospitalier visant à prévenir les récidives récurrentes. Un examen clinique programmé doit être effectué une fois par an.

Maladie intestinale de la tumeur

Il s'agit d'un groupe de pathologies qui peuvent très rarement être diagnostiquées à un stade précoce, car elles sont presque asymptomatiques. Certaines maladies tumorales peuvent être très graves (par exemple, le cancer colorectal). Vous devez donc connaître tous les signes et symptômes pouvant indiquer la présence de tumeurs dans l'intestin.

La polypose

Polypes dans les intestins

Les polypes sont des tumeurs bénignes des muqueuses intestinales dont le risque de malignité (dégénérescence en cancer) est inférieur à 3,2%. Dans la plupart des cas, les polypes ne dérangent pas une personne, mais cela ne signifie pas qu'ils ne doivent pas être traités. Des polypes multiples, ainsi que des formations qui «reposent» sur le pédicule torsadé, peuvent être à l'origine de saignements abondants. Il est donc préférable de les éliminer immédiatement lors du diagnostic.

Il est presque impossible de reconnaître la pathologie par soi-même, car la maladie ne présente aucun signe évident. Les symptômes suivants devraient alerter une personne:

  • des gouttes de sang dans les toilettes, les sous-vêtements ou le papier hygiénique après avoir vidé l'intestin;
  • inconfort, crampes en cours de défécation;
  • démangeaisons dans l'anus, non associées à des infections parasitaires;
  • instabilité de la chaise.

Le retrait des formations est effectué lors d'une endoscopie diagnostique de l'intestin. La période de récupération est courte - pas plus de 10-14 jours. À ce stade, le patient doit suivre un régime alimentaire éparse et prendre des médicaments pour assouplir les selles afin d'éviter de blesser le site de résection par des selles sèches.

Enlèvement des polypes intestinaux

Cancer colorectal

C'est l'une des maladies oncologiques les plus dangereuses, le pourcentage de survie dans lequel ne dépasse pas 4-10% du nombre total de patients. Même après un traitement chirurgical, une chimiothérapie et une radiothérapie réussis, il est très peu probable qu'une personne vive plus de 18 mois. Par conséquent, le traitement doit être instauré dès que possible.

Le diagnostic opportun du cancer de l'intestin est compliqué par l'absence de symptômes caractéristiques, en particulier si le patient souffre d'une maladie chronique du petit ou du gros intestin. Les spécialistes et les patients perçoivent de nombreux signes d’une tumeur maligne de l’intestin comme des manifestations de troubles de la digestion; le diagnostic nécessaire est donc posé, en règle générale, à un stade avancé.

Qu'est-ce que le cancer colorectal?

Les symptômes pouvant être des manifestations de la maladie intestinale oncologique comprennent:

  • constipation prolongée sur fond d'une alimentation variée et équilibrée;
  • diarrhée chronique d'étiologie non précisée;
  • douleurs abdominales basses non associées à la prise de nourriture;
  • ballonnements, flatulences, lourdeur dans l'épigastre après avoir mangé (même avec de petites portions);
  • spotting (peut être un symptôme flou chez les personnes atteintes de la maladie de Crohn ou d'hémorroïdes);
  • fausse envie de déféquer;
  • sensation de corps étranger dans les intestins.

N'importe lequel de ces signes sont la raison du passage d'un examen complet du tractus gastro-intestinal pour la formation de tumeurs. Les signes supplémentaires de cancer peuvent être le manque d’appétit, la perte de poids, la fatigue. La température basale chez les patients atteints de ce type de cancer est toujours élevée.

Stades du cancer intestinal

Le traitement du cancer colorectal comprend la résection chirurgicale d'une partie de l'intestin, suivie d'une irradiation et de l'introduction de médicaments à forte dose qui détruisent les cellules malignes. Dans la plupart des cas, les patients nécessitent également un traitement hormonal. Pour éliminer les matières fécales à la surface de l'abdomen, une stomie est affichée - une ouverture fistuleuse à travers laquelle des masses fécales non formées sont extraites. La stomie est scellée avec une doublure spéciale désodorisante.

La consistance des matières fécales dans ce cas est presque toujours aqueuse ou pâteuse. Pour prévenir les complications et faciliter le processus de défécation, le patient doit suivre un régime alimentaire particulier, composé pour moitié de plats liquides et semi-liquides.

Les maladies intestinales constituent un très grand groupe de pathologies présentant des symptômes caractéristiques. Il est presque impossible de vous diagnostiquer à la maison. Si des signes précurseurs apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Que faire si un intestin a mal au bas-ventre?

Peu de gens savent quoi faire si leurs intestins dans le bas-ventre font mal. Et il vaut mieux ne rien faire jusqu'à ce que la cause de la douleur soit établie. Après tout, cela peut être un trouble fonctionnel ou une maladie.

Causes de la douleur

L'intestin occupe la majeure partie de la cavité abdominale. Au fond de l'abdomen se trouvent le gros intestin et le rectum, une partie de l'intestin grêle. Ce sont les pathologies et les maladies de ces organes qui provoquent des douleurs dans les intestins.

Les causes de son apparition sont les suivantes:

  • Une production insuffisante de suc gastrique en raison de laquelle les aliments ne sont pas complètement digérés et dans l'intestin commence à provoquer des processus de fermentation, puis une gêne et une douleur.
  • Quelque chose exerce une pression sur les intestins - une tumeur à l'estomac ou un fœtus en croissance chez une femme enceinte. Ensuite, les tripes ne font pas mal tout le temps, et la douleur elle-même peut varier d'aiguë et de courte durée à sourde et tirante pendant une longue période. Le plus souvent, le côlon est exposé à de tels problèmes.
  • Les maladies intestinales - peuvent être complètement différentes, affectent tout le tractus intestinal (SCI, entérocolite, etc.) ou une partie de celui-ci (colite, appendicite, diverticulite, etc.). La douleur dans les intestins se manifestera de différentes manières, en fonction de la raison pour laquelle elles surviennent.
  • Les maladies des organes voisins peuvent endommager les intestins lorsque la zone enflammée commence à se développer et à toucher les tissus voisins. Le processus peut couvrir toute la cavité abdominale - du haut vers le bas de l'abdomen.

Vous devez également vous assurer que le bas-ventre fait mal à cause d'une pathologie intestinale et non d'autres organes voisins - la vessie, l'utérus, la prostate, l'estomac, les muscles du péritoine, etc. Il est utile de déterminer si un autre organe peut être douloureux pour des raisons naturelles (menstruation, grossesse) et commencer à traiter les intestins comme un objet douloureux.

La nature de la douleur et de la pathologie

La douleur dans les intestins dans la nature est:

  • Aiguë;
  • Terne;
  • Pointu;
  • Coupe
  • Tirant;
  • Éclatement;
  • En appuyant sur;
  • Brûlant;
  • Piercing;
  • Pénible;
  • Paroxystique (crampes);
  • Prolongé.

Les douleurs intestinales sont souvent de plusieurs types à la fois: elles tintent sur le côté, puis elles commencent à tirer et à cuire. Les fourmillements peuvent être ressentis pendant longtemps, puis disparaître complètement, mais seront remplacés par des sensations douloureuses sur tout l'abdomen. Les douleurs de couture et de coupure peuvent être aiguës et provoquer des attaques. Les douleurs de tiraillement feront mal et ne laisseront pas de repos à une personne pendant une longue période. Et il y a beaucoup de telles options.

Il existe d'autres pathologies intestinales qui provoquent des douleurs dans le bas de l'abdomen, mais elles n'ont souvent pas de caractéristique spécifique pour décrire la douleur qui survient. L'entérite peut causer des douleurs aiguës pendant la période d'exacerbation ou, au cours de la période de traitement chronique, l'estomac tire, se plaint.

Avec la colite, une douleur constante est souvent observée, mais elle est exprimée plus ou moins. Par conséquent, toutes les pathologies ne peuvent être déterminées que par la nature de la douleur.

Conseil E. Malysheva

Ma chérie, tous les vers et parasites vont quitter le corps en une semaine à la maison! Le principal ennemi des vers est le plus commun.

Localisation et temps de douleur

Le concept de "bas-ventre" réduit déjà le nombre de recherches du spécialiste des causes de la douleur, mais il peut être encore réduit:

  • En dessous du nombril, l'inflammation de l'intestin grêle est douloureuse.
  • Sur le côté gauche de l'estomac, la dysenterie et d'autres maladies infectieuses font mal. En outre, les inflammations du sigmoïde et du gros intestin sont douloureuses à gauche.
  • En bas à droite, les intestins peuvent faire mal avec une appendicite et d'autres maladies du caecum.
  • Si tout l’abdomen inférieur fait mal (souvent une douleur sourde), il s’agit alors d’une inflammation générale du tractus intestinal ou d’un ulcère gastroduodénal.

En plus de la localisation de la douleur aidera à diagnostiquer et le moment de sa manifestation. Elle peut:

  • Apparaissent après les selles (caractéristique des hémorroïdes).
  • Renforcer en marchant (appendicite).
  • Se lever ou s'intensifier avant les selles (inflammation de la paroi intestinale).
  • Apparaître le matin ou le soir, en fonction de l'horaire de travail de l'intestin (plus le péristaltisme est fort, plus la cause des spasmes est douloureuse).
  • Se produire après avoir mangé immédiatement ou après 30 minutes (gastrite, gastro-entérocolite, ulcère peptique).
  • Apparaissez pas immédiatement après un repas, mais après quelques heures, surtout si une personne a mangé des aliments grossiers en grande quantité (gonflement intestinal).

Une douleur constante dans le bas de l'abdomen peut faire enrager toute personne. C'est pourquoi il est nécessaire de consulter un médecin dès que possible et de mentionner la nature, le lieu et l'heure de la sensation de douleur, avec lesquels cela peut être lié, afin qu'un spécialiste puisse rapidement diagnostiquer et commencer le traitement.

Symptômes associés

La douleur survient en premier lieu le plus souvent, mais parfois, cela donne simplement une raison de penser et de se rappeler s’il existait d’autres symptômes de pathologie qui, tout simplement, n’y prêtaient pas attention.

Accompagner la douleur dans le bas-ventre d'une maladie intestinale peut:

  • Température jusqu'à 39 ° C;
  • Selles molles et diarrhée;
  • Selles dures et rétention des selles - constipation;
  • Ballonnements et flatulences;
  • Ventre tendu ou trop mou;
  • Des nausées et des vomissements;
  • Faux envie de selles;
  • Inconfort pendant les selles;
  • Lourdeur dans l'estomac après avoir mangé;
  • Sensation de processus incomplet après la défécation;
  • Déshydratation, accompagnée de pâleur et de sécheresse de la peau et des muqueuses;
  • L'apparition d'impuretés muqueuses ou sanguines dans les matières fécales;
  • Malaise général et fatigue croissante.

Vidéo

Ces symptômes aideront le spécialiste à réduire le nombre de maladies provoquant des douleurs dans les intestins du bas-ventre. Par conséquent, chez le médecin, vous devez absolument mentionner tous les symptômes, même mineurs.

Comment déterminer la cause?

Pour établir la cause de la douleur dans le bas de l'abdomen, vous devez être examiné par un gastro-entérologue.

Ses actions seront les suivantes:

  1. Collecte de l'historique des symptômes et du moment de l'apparition de la maladie.
  2. Diagnostic du doigt.
  3. Radiographie ou échographie abdominale.
  4. Coloscopie.

Les trois premiers points sont généralement obligatoires, et le quatrième est désigné s'il n'a pas été possible d'établir la cause du diagnostic avant ce point. La coloscopie peut également être présentée simultanément à titre de mesure diagnostique et thérapeutique. Pendant le test, vous pouvez examiner des fragments de tissu, retirer un polype ou une petite tumeur, brûler le site de saignement, etc.

En cours de route, d'autres examens d'organes à proximité peuvent être nécessaires pour le diagnostic, s'il s'avère que le problème ne se trouve pas du tout dans les intestins.

Que faire?

Le diagnostic doit être effectué exclusivement par un spécialiste, car si vous le faites vous-même, vous pouvez commettre une erreur et commencer un traitement inapproprié. Après avoir établi la cause, vous pouvez commencer le traitement de la maladie. Ce sont des médicaments spéciaux qui aident à guérir une personne et à améliorer le travail de ses intestins. Les massages ou les compresses peuvent également aider à éliminer la douleur.

Traitement médicamenteux

Si une personne refuse de diagnostiquer ou sait pourquoi elle a mal au bas-ventre, vous pouvez alors prendre des médicaments appartenant à certains groupes:

Il est conseillé de prendre des médicaments contre la douleur prescrits par un médecin. Oui, si la douleur n'est pas grave et cesse immédiatement après la prise d'antispasmodiques, vous n'avez alors rien à craindre. Mais si les médicaments ne vous aident pas, la douleur augmente, vous devez alors immédiatement consulter un médecin.

Froid ou chaud

Si la douleur abdominale inférieure est causée par un spasme intestinal, un coussin chauffant peut être appliqué. Mais avec le processus inflammatoire, cette méthode ne fera qu'aggraver la situation.

Soulager temporairement la douleur aide à réchauffer la glace, mais cette méthode atténue le sentiment de douleur, mais ne guérit pas, et vous pouvez également refroidir d'autres organes, en particulier le système génito-urinaire.

Massages

Un léger massage de l'abdomen dans le sens des aiguilles d'une montre soulage parfois la douleur si elle est provoquée par la stagnation des aliments dans les intestins ou par des coliques. Mais la procédure doit être très prudente, ne pas appuyer trop fort, vous devez tenir vos mains quelques tours et après quelques fois appuyer sur le nombril. Si la douleur est forte, coupante, aiguë, le massage ne devrait pas être fait.

Comment prévenir la douleur?

La douleur dans le bas-ventre peut être évitée si vous suivez le travail de vos intestins et essayez de prévenir l'apparition de pathologies et de maladies.

Pourquoi les pharmacies cachent-elles la vérité au public? Les vers et les parasites ont peur comme ce feu bon marché.

Peut aider avec ceci:

  • Bonne nutrition. Les aliments doivent être facilement absorbés par le corps, être à la température ambiante ou légèrement plus chauds que la température ambiante, pour ne pas causer de douleur. Il est également souhaitable d'enrichir le régime alimentaire avec des produits à base de fibres et de pectines, ce qui facilitera l'organisation du travail intestinal et contribuera à une meilleure digestion des aliments.
  • Assez d'eau propre. Une eau pure sans gaz aidera non seulement à rétablir l'équilibre en cas de malformation liée à la digestion, mais également à ramollir les matières fécales, facilitant ainsi leur passage dans les intestins. Si les matières fécales n'explosent pas de l'intérieur des intestins, il n'y a pas de stagnation, la douleur dans le bas de l'abdomen ne vous gênera pas.
  • Exclusion de produits nocifs. Café, alcool, restauration rapide, épices - tout cela gêne le travail des intestins et conduit à l'apparition de foyers d'inflammation qui provoquent déjà des douleurs. Vous devriez vous limiter avec des produits similaires et les risques seront alors moindres.
  • Respect des règles élémentaires d'hygiène. Mains propres et nourriture - pas de vers.
  • Examens médicaux programmés. Si vous identifiez la maladie au tout début de son développement, de nombreux symptômes désagréables peuvent être évités avant même leur apparition. Par conséquent, ne négligez pas les visites chez le médecin et retardez la visite des hôpitaux.

À quel moment est-il utile d'appeler une ambulance?

Un intestin malade peut se manifester de différentes façons, mais certains symptômes ne doivent pas être écartés, car tout retard peut être fatal pour une personne.

Les signes nécessitant une attention médicale immédiate incluent:

  • Fontaine de nausée brune ou noire.
  • Grande déshydratation.
  • Crampes
  • Perte de conscience sur le fond de la douleur dans l'abdomen.
  • Selles avec du sang en grande quantité.
  • Selles liquides, plus de 10 fois par jour.
  • Augmentation de la température corporelle à 40˚С.
  • L'estomac très serré, les intestins avec la palpation ne peuvent pas être sentis.
  • Après plusieurs jours de douleur intense, il s'apaise brusquement et l'abdomen devient mou et insensible.
  • Refus total de la nourriture et des boissons.

Avec une telle douleur dans le bas-ventre, les symptômes doivent immédiatement appeler une ambulance, sinon une personne peut s'attendre à des conséquences imprévues. Si les intestins dans le bas de l'abdomen vous font mal longtemps et que les pilules ne vous aident pas, prenez rendez-vous avec un gastro-entérologue et passez un examen pour trouver la cause de la pathologie, puis prenez un traitement.

Docteur: "Pour savoir avec certitude s'il y a des parasites à l'intérieur, s'y habituer."

Douleur dans les intestins dans le bas de l'abdomen

Tous les systèmes du corps humain sont interconnectés, dépendent du bon fonctionnement de l'autre. Lorsque la douleur survient dans le bas de l'abdomen, plusieurs organes peuvent la provoquer immédiatement. Les gens se plaignent souvent d'avoir mal aux intestins dans le bas de l'abdomen. Il est nécessaire de comprendre de quoi parle la douleur paroxystique, pulsante, explosive, tranchante et quoi en faire.

Ce qui peut faire mal au bas-ventre

Dans la partie inférieure du corps, il y a de nombreux organes. Devenir une cause de douleur peut chacun d'eux. La principale tâche principale au cours du traitement est de déterminer le foyer de l’inflammation. Ils peuvent parler:

  • estomac;
  • annexe;
  • l'intestin;
  • organes génitaux ou système urogénital;
  • la rate.

Douleur vive dans le bas-ventre

Le plus souvent, les attaques aiguës et douloureuses provoquent le syndrome du côlon irritable, les sensations désagréables coupant ont des degrés d'intensité variables (des poumons aux aigus), devenant souvent plus fortes après avoir mangé. La maladie est accompagnée des symptômes suivants:

  • sentiment de défécation incomplète;
  • des ballonnements;
  • la constipation;
  • flatulences;
  • la diarrhée;
  • en avalant "la gorge nouée";
  • douleur musculaire;
  • nausée

Crampes abdominales

En règle générale, de telles sensations provoquent une obstruction du côlon. Cela peut se produire en raison de l'échec de la progression dans l'intestin de son contenu. Le symptôme principal sera une douleur contractée, des ballonnements, moins souvent:

  • vomissements;
  • troubles de l'appétit;
  • absence, selles retardées.

Les contractions sont répétées, généralement toutes les 15 minutes. Si vous ne faites pas attention à ces symptômes, ils disparaîtront au bout de 3 jours, mais cela devrait alerter encore plus le patient. De tels changements peuvent indiquer une cessation de la motilité intestinale, pouvant conduire à une intoxication et à la mort. Dans une telle situation, rendez-vous immédiatement à l'hôpital chez un médecin.

Douleur abdominale inférieure droite

Dans la plupart des cas, une appendicite enflammée crée un inconfort du côté droit. Au début, les sensations douloureuses se propageaient dans toute la région de l’estomac au centre, mais elles apparaissaient plus tard au bas de l’abdomen et se concentraient à droite. La douleur s'intensifie lorsque vous vous tournez d'un côté à l'autre, marchez ou toussez. Avec le temps, des tensions vont apparaître ci-dessous, ce qui constitue un signal important pour aller à l'hôpital. Une personne sera constamment nausée, la température, la pression artérielle augmentera, des troubles de l'appétit, des selles molles apparaîtront.

Douleurs intestinales basses

Souvent, lors d’une réunion avec le médecin, les gens disent que la douleur se situe dans le bas-ventre gauche. Cette localisation d’inconfort peut indiquer un certain nombre de maladies:

  1. Syndrome du côlon irritable. La cause de la maladie n'est pas claire, mais beaucoup soutiennent que cela devient du stress. Elle se manifeste chez les hommes, les filles de tout âge, mais est plus courante chez les femmes de plus de 30 ans. La douleur dans l'intestin à gauche ci-dessous est chronique, peut être accompagnée de constipation, de flatulence, de diarrhée.
  2. La maladie de Crohn peut causer des douleurs dans les intestins du bas-ventre gauche. Il s'agit d'un processus inflammatoire du tractus gastro-intestinal, qui se produit dans la région du côlon descendant.
  3. Maladie de Hirschsprung. C'est une pathologie héréditaire à laquelle les garçons sont plus sujets. La maladie se caractérise par l'absence de sites d'innervation dans des zones limitées et isolées du gros intestin.

Causes de la douleur abdominale basse

Si vous ressentez des sensations désagréables dans la partie inférieure du corps, il est important de déterminer la nature de la douleur, les symptômes, afin de traiter correctement la maladie. Selon la cause, le médecin peut prescrire l'un ou l'autre médicament. Le facteur provoquant (cause) n’est pas moins important, ce qui a provoqué une douleur sourde, tirante et coupante en dessous. En règle générale, il se trouve dans l'intestin, qui cesse de fonctionner correctement:

  1. Trop manger. Si une heure après le repas, accompagnée d’une sensation de surabondance, d’une éructation désagréable, d’une douleur à l’intestin dans le bas de l’abdomen, cela indique un processus digestif faible. Cela se produit en raison d'une faible acidité, de l'estomac dépourvu de suc gastrique, ce qui entraîne une digestion incomplète des aliments, qui finit par commencer à fermenter et à provoquer des sensations désagréables.
  2. Parfois, les intestins dans le bas-ventre souffrent de stress. Cela est possible en présence de facteurs d'irritation persistants qui provoquent la survenue d'une colite ulcéreuse. Les douleurs intestinales dans le bas de l'abdomen ont un caractère sourd et douloureux, irradiant parfois du côté gauche. Les symptômes de la maladie comprennent une fausse envie de se vider, du sang dans les selles, de la fièvre, de la diarrhée et une faiblesse générale.
  3. La douleur au rectum et au bas de l'abdomen pendant la menstruation est associée à une augmentation du débit sanguin dans le pelvis. Cela peut entraîner la stagnation chez les filles prédisposées au développement de varices. Cela se produit avec un tonus vasculaire réduit, une faiblesse marquée du tissu conjonctif. Elle se caractérise par la stagnation en attirant des sensations désagréables, des douleurs lors de la vidange, la saillie des hémorroïdes et la constipation.
  4. Certaines pathologies sont caractérisées par des douleurs dans les intestins dans le bas de l'abdomen. Celles-ci incluent, par exemple, la diverticulite, qui survient lorsque l'inflammation se produit dans des endroits de protrusion du côlon. Des sensations désagréables se produisent lorsque les matières fécales stagnantes, la nourriture dans ces zones. La pathologie de l'intestin comprend l'apparition de formations tumorales. Ceux-ci peuvent être des polypes (bénin) ou un cancer du côlon. Au tout début, les sensations ne sont pas clairement prononcées, mais après la croissance, le néoplasme recouvre la lumière et des symptômes d'obstruction intestinale (coliques, douleur lancinante, constipation) se manifestent.

Maux d'intestins dans le bas de l'abdomen: que faire?

✓ Article vérifié par un médecin

Que faisons-nous la plupart d'entre nous lorsque nous ressentons une douleur à l'abdomen? Nous avalons généralement des médicaments contre la douleur et d’autres médicaments. Mais en réalité, toute douleur est un signal du corps concernant divers problèmes et maladies. Par conséquent, il est impossible d'ignorer un symptôme similaire ou de le maintenir bloqué avec des médicaments - vous devez comprendre les causes de l'inconfort et les éliminer le plus tôt possible. Alors, qu'est-ce qui peut être indiqué par une douleur dans l'intestin du bas-ventre et que faire dans de telles situations?

Maux d'intestins dans le bas de l'abdomen: que faire?

Nous comprenons la douleur

Pour déterminer la nature du problème, vous devez d’abord comprendre les caractéristiques de la douleur. La douleur dans les intestins peut être complètement différente, en fonction de la localisation de la lésion ou de l'inflammation, de la zone du processus pathologique, etc., et la gêne est accompagnée d'autres symptômes.

Nature de la douleur

La première chose que vous devez décider est la nature de la douleur: ils peuvent poignarder, trancher, presser, se cambrer, s'émousser, être fort ou tolérant.

La colite ulcéreuse non spécifique peut causer des douleurs aux intestins dans le bas de l'abdomen.

Inflammation chronique du tube digestif, torsion ou obstruction de l'intestin, néoplasmes (bénins ou malins), parfois - pancréatite

Dommages mécaniques aux parois intestinales, crampes, empoisonnement, helminthiases (infection du corps par des parasites)

Appendicite, maladies infectieuses du tube digestif, colite ulcéreuse

Irritation de l'intestin, colite ulcéreuse

La gastrite est l'une des causes des douleurs à l'estomac.

Localisation de la douleur

Une autre caractéristique importante de la douleur est leur localisation. L'inconfort peut être ressenti de droite ou de gauche, plus près de l'ilium ou, au contraire, du nombril, ce qui évoque diverses maladies et pathologies.

Entérite (maladie inflammatoire de l'intestin grêle), infection à helminthes, coliques intestinales

Appendicite, pathologie du caecum

Maladies du côlon sigmoïde, dysenterie, colite

Qu'est-ce que la colite?

Moment où la douleur survient

La douleur dans les intestins se produit généralement à différents moments de la journée. Si une gêne survient après avoir mangé, une inflammation du côlon ou des problèmes de fermentation peuvent en être la cause. Un inconfort après un lavement, un changement de la position du corps ou un effort physique indique des adhérences dans les intestins et une douleur lors du passage des selles indique des néoplasmes dans le rectum, une rectite ou des hémorroïdes.

Symptômes associés

Le plus souvent, les maladies gastro-intestinales, caractérisées par des douleurs dans le bas de l'abdomen, s'accompagnent de symptômes supplémentaires, notamment:

  • nausée, vomissement;
  • fièvre, frissons;
  • difficulté à déféquer, constipation ou, au contraire, diarrhée;
  • fausse envie d'aller aux toilettes;
  • flatulences, flatulences;
  • impuretés de mucus ou de caillots sanguinolents dans les matières fécales;
  • salivation excessive, goût amer dans la bouche ou muqueuses sèches;
  • malaise général, somnolence, diminution des performances;
  • douleurs dans d'autres zones de l'abdomen.

Symptômes de maladie gastro-intestinale

Il convient de noter que les causes d'inconfort dans la région intestinale peuvent être non seulement des troubles gastro-intestinaux. Un certain nombre de pathologies (maladies du sang, du système urinaire, de la colonne nerveuse, des reins, des infections génitales, etc.) peuvent provoquer des malaises dans le bas de l'abdomen, en raison de ce que la personne a l'impression d'avoir un intestin. Déterminer avec précision la cause et la nature de la maladie ne peut être qu'un spécialiste.

Causes courantes de douleur abdominale basse

Si nous parlons de pathologies ou de troubles intestinaux qui provoquent des douleurs au bas de l'abdomen, les plus fréquents sont la gastrite, les coliques intestinales, l'inflammation de certaines parties de l'intestin, les helminthiases, les appendicites, etc., accompagnés chacun de symptômes caractéristiques.

Nausée, brûlures dans la région épigastrique, brûlures d'estomac, somnolence, malaise

Fièvre, diarrhée, manque d'appétit, mictions fréquentes, hypertension

Vomissements, bouche sèche, gonflement et flatulences, accélération du rythme cardiaque

Constipation, changement de la couleur des gencives en gris pâle

Ingestion de micro-organismes nocifs, trop d'alcool, produits chimiques dangereux

Nausée, faiblesse, fièvre, diarrhée

Nausées, vomissements de masses biliaires, après lesquels il n'y a plus de soulagement, ballonnements, constipation, douleurs à la poitrine

Formation de gaz, distension abdominale, modification de la consistance des selles, sensation de coma dans la gorge, douleur sous les côtes et dans la région épigastrique

Selles liquides ou molles, turbulences et crampes abdominales, éclatantes sur la langue

Même en présence de tous les symptômes caractéristiques d'une maladie particulière, on ne peut en aucun cas se livrer à un autodiagnostic ou à un auto-traitement. Certaines pathologies peuvent menacer la vie d’une personne. Elles doivent donc être traitées exclusivement à l’hôpital ou par voie chirurgicale.

Vidéo - Syndrome du côlon irritable

Maux d'intestins dans le bas de l'abdomen: que faire?

Tout d'abord, il convient de rappeler que, dans certains cas, lorsqu'un syndrome douloureux survient dans le bas de l'abdomen, une personne a besoin d'une assistance médicale immédiatement. Vous devez donc appeler une ambulance dès que possible ou l'emmener à l'hôpital.

  1. Douleur accompagnée de fièvre sévère, de jaunissement de la peau, d'écoulement d'urine foncée, de vomissements sévères et de selles pâteuses couleur sable.
  2. Douleur aiguë d'un personnage poignardant dans le péritoine, irradiant vers les jambes, le bassin ou le dos.
  3. Sévère inconfort survenant après un traumatisme abdominal mécanique.
  4. Douleur inattendue qui dure plus de deux heures.
  5. Le syndrome de "l'abdomen aigu" est une tension plane et une douleur intense lors de la tentative de palpation.
  6. Douleur dans un complexe avec saignement de l'anus, vomissements, ressemblance à du goudron ou impuretés de sang, palpitations, vertiges, perte de conscience.

En outre, un gastro-entérologue spécialisé doit absolument contacter dans les cas suivants:

  • douleurs fréquentes et prolongées (plus de 4 semaines) dans l'intestin;
  • sensations désagréables qui altèrent la qualité de la vie et nuisent à l'activité d'une personne;
  • douleur accompagnée d'une perte de poids, d'un manque d'appétit, de nausées régulières;
  • une gêne sévère qui se produit la nuit et nuit au repos normal;
  • maladies inflammatoires du tractus gastro-intestinal, ulcère peptique ou intervention chirurgicale dans l'histoire.

Si vous prenez des médicaments, il est recommandé de lire attentivement les effets secondaires - certains d'entre eux peuvent provoquer des crampes ou des douleurs dans les intestins.

Endoscopie intestinale

Pour clarifier le diagnostic, vous devrez passer un test sanguin et urinaire général, vérifier la présence d’œufs de vers et un coprogramme, ainsi que subir un examen endoscopique des intestins supérieurs et inférieurs et effectuer une échographie de la cavité abdominale.

Comment supprimer la douleur vous-même?

Indépendamment, vous pouvez uniquement éliminer la douleur qui n'a pas été causée par une pathologie nécessitant une intervention chirurgicale. Sinon, toute mesure visant à éliminer la gêne ne fera que brouiller l'image de la maladie et compliquer le diagnostic. Si la cause de la maladie est établie ou si l’état du patient n’est pas préoccupant, vous pouvez essayer de vous débarrasser vous-même du syndrome douloureux.

  1. Utilisez des médicaments. Habituellement, les antispasmodiques sont utilisés pour soulager les douleurs abdominales, ce qui détend les muscles lisses et soulage le patient. Il est préférable de refuser l’utilisation d’analgésiques et d’autres analgésiques, car au mieux, ils n’auront aucun effet et, au pire, ils causeront de graves dommages.