Principal / La dysenterie

Douleur près du nombril à droite

La dysenterie

Un malaise abdominal survient souvent lorsque l'on mange des aliments lourds et gras, après avoir trop mangé, ou peut être causé par un effort physique. S'il n'y a pas de désordres organiques ni de désordres fonctionnels du système digestif, l'inconfort n'apparaît pas après chaque repas et passe pendant une courte période, tandis que son intensité n'augmente pas.

De nombreuses maladies du tractus gastro-intestinal au stade initial ne se manifestent que par des douleurs abdominales et des troubles dyspeptiques, vous ne devez donc pas tout imputer à une indigestion, vous devez consulter un médecin.

Une description précise de la localisation de la douleur et de sa nature aidera le spécialiste à déterminer le diagnostic préliminaire et à prescrire les études nécessaires pour le confirmer. Ainsi, des douleurs abdominales au droit du nombril peuvent apparaître en raison d'un dysfonctionnement de l'intestin, de l'estomac, de la rate, de l'appendice, des organes du système sexuel et excréteur.

Maladies qui manifestent une douleur à la droite du nombril

Le plus souvent, une douleur au nombril indique un dysfonctionnement du petit ou du gros intestin. La douleur provoque une inflammation de la membrane muqueuse, un processus dystrophique, une altération de la circulation sanguine, un blocage de la lumière intestinale, une accumulation de gaz et de matières fécales.

En plus de la douleur, pour les maladies du tractus gastro-intestinal apparaît des nausées, des vomissements, des selles altérées. La combinaison des symptômes qui apparaissent simultanément à la douleur dans l'abdomen, près du nombril du côté droit, aidera à déterminer le stade de développement de la pathologie.

Entérite

Inflammation de l'intestin grêle, ce qui conduit à des processus dystrophiques. La pathologie se forme après une infection de l'intestin par des bactéries, des virus, des parasites, des vers, des produits chimiques agressifs ou des troubles alimentaires.

L'inflammation peut également se développer sur le fond de la médication à long terme, aussi bien que quand une personne est sujette à l'alcool, aux aliments épicés et rugueux. Si le processus inflammatoire se poursuit dans le jéjunum, la jéjunite est diagnostiquée et, dans l'iléon, l'iléite.

Si l'inflammation a touché toutes les parties de l'intestin grêle, on parle alors d'entérite totale. Toutes les maladies sont caractérisées par une violation de la fonction d'absorption, le processus de division des aliments, la production de certaines enzymes ou leur activité.

Au cours de l'évolution aiguë de la maladie, le patient s'inquiète de la diarrhée (10-15 fois par jour), des nausées, des vomissements, des crampes autour du nombril, à droite ou à gauche. Une hyperthermie et des maux de tête sont parfois constatés. La personne ressent également de la faiblesse, de la sécheresse et de la pâleur de la peau, une floraison sur la langue blanche, des gargouillis et une rétention de gaz dans l'estomac.

Dans l'entérite chronique, des manifestations extra-intestinales sont également notées (carence en vitamines, anémie, ostéoporose, dystrophie). La défécation peut durer jusqu'à 5 fois par jour, après quoi il y a une faiblesse, une pression artérielle basse, des vertiges, des tremblements des membres. Dans la langue avec une plaque blanche d'inflammation intestinale, le long des bords sont des traces visibles des dents.

Infarctus intestinal

En pathologie, la circulation sanguine mésentérique est altérée. La thrombose, l'embolie, l'ischémie non occlusive et l'athérosclérose surviennent le plus souvent en présence d'une maladie cardiaque grave. L'âge moyen des patients ayant reçu un diagnostic d'infarctus intestinal est de soixante-dix ans, mais récemment, la pathologie s'est développée de plus en plus souvent chez les patients de moins de 30 ans.

La première étape dure jusqu'à six heures. A ce stade, le patient souffre de crampes abdominales sévères. L'emplacement de la douleur dépend de l'endroit où la nécrose de la paroi intestinale s'est développée. L'ischémie de l'intestin grêle provoque une douleur autour du nombril. Si la montée ou le caecum est affecté, il se produit alors du côté droit de l'abdomen et, s'il est transversal ou descendant, du côté gauche.

Et bien que la douleur soit forte, l'estomac reste mou et ne fait presque pas mal à la palpation. Au début de la maladie, le péristaltisme est augmenté, mais en quelques heures, il s'affaiblit. La maladie se développe généralement rapidement, mais il arrive que les symptômes augmentent progressivement. En plus d'avoir mal au ventre, des nausées, de la diarrhée et des vomissements se produisent.

À mesure que la nécrose de la paroi intestinale disparaît, la douleur disparaît naturellement, mais l'état du patient ne s'améliore naturellement pas. Il y a des signes d'intoxication et de déshydratation, les crises commencent, il y a un coma.

Troubles circulatoires

La douleur dans le nombril à droite est due à la détérioration de la circulation sanguine dans les anses de l'intestin. Le plus souvent, cela est provoqué par le chevauchement de la lumière des vaisseaux mésentériques, de sorte que les tissus intestinaux ne reçoivent pas la quantité nécessaire de nutriments et d’oxygène.

L'ischémie chronique se produit sur le fond de l'athérosclérose, lorsque les plaques d'athérosclérose interfèrent avec la circulation sanguine et, par conséquent, il y a une forte douleur dans le nombril à droite une demi-heure après avoir mangé. Au début du développement de l'ischémie, des nausées, des vomissements, de la diarrhée mélangée avec du sang. Au fur et à mesure que la pathologie se développe, la constipation, la perte de poids, les flatulences et les gargouillis sont ajoutés.

Appendicite

Au stade initial d'inflammation de l'appendice, le patient ressent une douleur du côté droit du nombril, mais au bout de deux heures, elle se fait sentir dans la région de l'appendice. La maladie est également indiquée par l'apparition d'une douleur aiguë et son aggravation en modifiant la position du corps, en riant et en toussant.

Les premières manifestations de l'inflammation comprennent les nausées, les vomissements isolés, la rétention de gaz et de selles, la diarrhée, la fièvre jusqu'à des valeurs fébriles, un pouls allant de 90 à 100 battements par minute. Dans l'appendicite chronique, des douleurs douloureuses apparaissent dans l'hypochondre droit, elles augmentent après un effort physique et la digestion est perturbée.

Hernie intestinale

La douleur à droite du nombril apparaît s'il y a une hernie ombilicale. Cette pathologie est principalement retrouvée chez les enfants, mais peut être diagnostiquée chez les adultes, plus souvent chez les femmes après la grossesse. Chez les enfants, les boucles intestinales se détachent en raison des caractéristiques structurelles de l'anneau ombilical et chez les adultes, en raison du diverticule du péritoine du nombril.

Une saillie herniale peut être observée lorsque la personne est en position horizontale. En règle générale, chez les enfants de moins de cinq ans, une hernie dans la région de l'anneau ombilical passe par elle-même. La gêne de la hernie ombilicale peut apparaître après une activité physique, une toux, un rire, des efforts.

Quand une hernie simple se caractérise par des nausées, des éructations, de la constipation. Dans le cas d'une hernie non guidée, le sac herniaire peut être traumatisé, ce qui entraîne une insuffisance de la circulation sanguine et lymphatique dans l'intestin et une détérioration de sa fonction.

Une complication est le pincement des anses intestinales, qui provoque une altération de la circulation sanguine, une nécrose des tissus, une parésie de la paroi intestinale, une gangrène ou une perforation.

Maladies pouvant causer de la douleur autour du nombril

La plupart des maladies du tractus gastro-intestinal ne présentent pas de symptômes spécifiques au stade initial de développement. La douleur est localisée à l'endroit où se produisent les changements pathologiques et peut donc se trouver dans n'importe quelle zone de l'abdomen. Peut-être que la douleur apparaît près du nombril à droite avec les violations suivantes.

Obstruction intestinale

Lorsque la lumière intestinale est bloquée mécaniquement, le mouvement des masses fécales est perturbé, ce qui conduit à un étirement des parois intestinales et à leur rupture. Au cours de l'évolution aiguë de la maladie, une péritonite peut survenir dans les 36 heures suivant l'apparition des premiers signes. Par conséquent, le patient doit être hospitalisé d'urgence. L'obstruction est indiquée par une douleur spasmodique intense, qui disparaît au bout d'un moment, mais les gaz et les matières fécales ne sortent pas, une asymétrie de l'abdomen est observée.

La colite

Maladie inflammatoire de la membrane muqueuse du côlon. La pathologie peut survenir sous forme aiguë et chronique. La maladie peut se développer sur le fond de la dysbiose. La colite aiguë provoque des douleurs abdominales, des nausées, des flatulences et des selles montrant du sang et du mucus. Dans la colite chronique, le processus dystrophique se développe, ce qui entraîne une altération des fonctions motrices et sécrétoires du gros intestin.

Diverticulite

Avec la pathologie dans l'intestin se forment des protrusions. Ils peuvent stagner le contenu intestinal. Avec une augmentation de la pression intra-intestinale ou de la dysmotilité, un processus inflammatoire commence, qui provoque des douleurs abdominales et une diarrhée chronique. Si ces facteurs agissent pendant longtemps, la maladie progresse, entraînant saignements, péritonites, adhérences, fistules.

Syndrome du côlon irritable

Le trouble est fonctionnel, car il survient en violation de la motilité et ne présente aucun trouble organique. La maladie se caractérise par des périodes d'exacerbation et de rémission.

Les patients se plaignent de douleurs constantes dans le ventre ou de douleurs aiguës à l'abdomen, d'une modification de la fréquence et de la consistance des selles, d'une sensation de vidange incomplète des intestins et d'un besoin impérieux (vif) de déféquer. De même, pendant l’exacerbation, des nausées, des éructations, des vomissements, une douleur du côté droit par le haut, une faiblesse, des maux de tête peuvent apparaître.

Tumeur

Les tumeurs peuvent être localisées dans différentes parties de l'intestin. Les néoplasmes bénins de plus de deux centimètres provoquent l'apparition de douleurs le long du mouvement de l'intestin, saignantes de l'anus lors d'une selle, des selles bouleversées.

En cas de tumeurs malignes, d'autres signes d'intoxication apparaissent: perte de poids, transpiration abondante, fatigue et manque d'appétit. Les douleurs peuvent être douloureuses ou crampes, elles s'aggravent généralement avant les selles et s'affaiblissent après la défécation.

Dans certains cas, une douleur irradiante ou un dysfonctionnement intestinal est une complication de la pathologie primitive, qui, si elle est éliminée, provoquera également des troubles de la digestion. Ainsi, l'hépatite et la pancréatite provoquent des douleurs dans l'hypochondre droit, des nausées, des vomissements, des flatulences, de la diarrhée, des éructations.

Dans la cholécystite chronique, la douleur apparaît juste au-dessus du nombril dans l'hypochondre droit. Il fait mal et peut déranger pendant plusieurs jours voire plusieurs semaines. Si l'inflammation de la vésicule biliaire entraîne la formation de calculs, la douleur est alors aiguë, crampes, éructations, amertume dans la bouche, nausée et subfébrile.

La douleur s'étend sous l'omoplate droite, l'épaule droite, du côté droit de la taille. La douleur est plus intense en violation du régime alimentaire, du stress, de l'hypothermie. Chez la femme, il provoque parfois des douleurs au nombril dans les cas d’endométriose, d’hyperplasie de l’endomètre, de myome ou de fibrome utérin, de cystite, de pyélonéphrite, d’érosion cervicale.

Chez les hommes, la douleur au niveau du nombril du côté droit est généralement due à la prostatite. Maladie chronique avec rémissions et exacerbations. En pathologie, la douleur survient pendant la miction et les rapports sexuels, il est souvent nécessaire de vider la vessie.

Que faire si ça fait mal près du nombril

Les organes des systèmes digestif et génito-urinaire étant situés dans la cavité abdominale, les douleurs abdominales ne sont pas toujours le résultat d'un dysfonctionnement gastro-intestinal. Des douleurs abdominales peuvent également survenir en raison de maladies du système nerveux ou du système musculo-squelettique. C'est pourquoi, en cas de douleur, vous ne pouvez pas commencer un traitement sans consulter un médecin.

Si l'abdomen est très douloureux, que les muscles du péritoine sont contractés et qu'il est difficile de vider les intestins, une hospitalisation urgente est nécessaire. Appendicite, obstruction intestinale, perforation ulcéreuse, péritonite.

Ces pathologies se développent très rapidement (de quelques heures à trois jours) et peuvent être fatales. Avant l'examen du médecin, vous ne devez pas prendre d'analgésiques, chauffer l'estomac ou faire un lavement, il est également interdit de manger.

Si la douleur près du nombril n'est pas très prononcée, alors vous pouvez boire du No-Shpu, du Papaverin, du Drotaverin. Les médicaments vont détendre les muscles lisses des intestins et soulager les spasmes. Si le médicament ne fonctionne pas, la douleur n'est pas causée par un spasme, mais par une inflammation. Afin d'empêcher le développement du processus, il est nécessaire de contacter un gastro-entérologue.

Si la cause de la douleur dans les erreurs de régime, de trop manger ou de boire, puis l’éliminer, cela facilitera la préparation enzymatique, par exemple, Mezim, Festal, Créon. La douleur près du nombril du côté droit est un symptôme de nombreuses maladies des systèmes digestif et urogénital.

Par conséquent, avant de commencer le traitement, il est nécessaire de subir un examen et d’établir les causes de la pathologie. Avant de visiter le médecin doit suivre un régime alimentaire qui exclut les aliments lourds, l'alcool.

Ventre douloureux à droite du nombril

Syndrome douloureux - preuve de troubles dans le corps. Dans le même temps, un grand nombre de facteurs peuvent provoquer l'apparition de douleur. L'inconfort peut varier en gravité, emplacement et durée. La douleur dans l'abdomen est l'une des raisons les plus fréquemment invoquées par les patients pour consulter un spécialiste. Les sensations désagréables dans la région ombilicale de droite signalent souvent le développement de pathologies graves dans divers systèmes humains et nécessitent la fourniture de soins médicaux urgents. Dans le même temps, les manifestations cliniques du syndrome douloureux peuvent préétablir la cause de son apparition.

Ventre douloureux à droite du nombril

Causes de douleur dans la région ombilicale à droite

Diverticulite, processus tumoraux dans le système sexuel, digestif ou urinaire, endométriose, colite

Exacerbation de l'ulcère peptique, perforation de l'ulcère, rupture de l'anévrisme, mouvement du tartre dans le système urogénital

Iléus, varices des gros vaisseaux des organes abdominaux, constipation prolongée, entérite

La localisation des organes chez l'homme

Causes possibles de la douleur

Dans la cavité abdominale se trouvent les organes des systèmes digestif, excréteur et endocrinien. Par conséquent, la douleur est généralement causée par des troubles du travail de ces organes.

Dysfonctionnement intestinal

Souvent, la douleur dans la région ombilicale est souvent causée par des pathologies des fonctions du système digestif. Dans plus de 20% à 25% des cas, la douleur chronique à l'abdomen résulte du syndrome du côlon irritable. Cette pathologie due aux troubles psychosomatiques se traduit par des attaques spastiques et un trouble intestinal.

Attention! Ce syndrome est le plus souvent observé chez les personnes âgées de 25 à 40 ans. Les exacerbations de la maladie se produisent chez les patients à la suite d'expériences émotionnelles fortes, du stress et de la névrose.

Syndrome du côlon irritable

Les symptômes de la pathologie, en règle générale, sont aggravés après avoir mangé et semblent paroxystiques. La perturbation du bien-être persiste pendant 2 à 4 jours, après quoi l'état du patient commence à se normaliser progressivement.

Les personnes souffrant du syndrome du côlon irritable, en plus de suivre un régime, doivent prendre les agents pharmacologiques suivants:

  • les antispasmodiques, qui permettent d'arrêter les attaques spasmodiques et de réduire la douleur: mébévérine, papavérine, nyaspam;
  • laxatifs pour l'élimination de la constipation: Metamucil, Citrucel, extrait de séné;
  • médicaments anti-diarrhéiques: lopéramide, imodium;
  • antidépresseurs nécessaires à la normalisation du système nerveux: amitriptyline, tsitalopram, imipramine.

La constipation chronique peut être l'une des causes de la douleur. Dans ce cas, la gêne résulte d'une longue absence de selles et de l'accumulation de matières fécales dans l'intestin. En raison de la présence excessive de gaz dans le tube digestif, le patient ressent une sensation de ballonnement, de nausée et de douleur intense au nombril. Les symptômes de malaise disparaissent après la prise de laxatifs: Macrogol, Forlax, sel de Karlovy Vary, etc.

Échelle de fèces Bristol

Le développement de la colite ulcéreuse chez un patient peut entraîner une douleur intense dans la cavité abdominale, à droite du nombril. Cette maladie est de nature inflammatoire et se manifeste par la formation d’ulcérations et de zones nécrotiques dans l’intestin. La pathologie se développe sous l'action des facteurs provocants suivants:

  1. Mauvais régime, dans lequel le patient reçoit avec de la nourriture pas assez de fibres alimentaires et de fibres et de glucides en excès.
  2. Violation de la microflore intestinale, dysbactériose.
  3. Stress, stress mental constant.
  4. Constipation chronique
  5. Intoxication chimique grave.
  6. Mode de vie sédentaire.

La maladie se manifeste par des périodes d’exacerbations et de rémissions. Au cours de la rechute, le patient présente une hyperthermie allant jusqu'à 38-38,5 ° C, une diarrhée avec un mélange de mucus ou de sang, des douleurs abdominales spasmodiques, des nausées et une faiblesse.

Colite ulcéreuse et maladie de Crohn

Lors du traitement de la colite, le patient doit suivre un régime alimentaire riche en protéines, vitamines et acides aminés. Le traitement médicamenteux de la pathologie comprend l’utilisation de médicaments à effet anti-inflammatoire et cicatrisant: Salofalk, Mekasol, Pentansa.

Attention! L'absence de traitement contre la colite peut entraîner des lésions nécrotiques graves des tissus du côlon et l'apparition de néoplasmes malins.

Chez certains patients, une douleur dans la région paraumbilicale droite provoque une hernie du côlon. Une formation similaire est formée à la suite du déplacement d'une partie de l'intestin à travers des trous élargis dans la paroi abdominale.

Types de hernies abdominales

La hernie, en plus du syndrome de douleur exprimé, se manifeste également par d'autres symptômes:

  • inconfort en essayant de vider les entrailles;
  • vomissements, ce qui souvent n'apporte pas de soulagement;
  • l'apparition d'inclusions sanglantes dans les masses fécales;
  • hernie gonflement.

Une intervention chirurgicale est nécessaire pour enlever une hernie. Dans la plupart des cas, la procédure est réalisée par laparoscopie.

Traitement de la hernie inguinale par laparoscopie

L'une des causes les plus courantes de douleur intense dans l'abdomen droit est l'inflammation de l'appendice, l'appendice ressemblant à un ver du caecum. La maladie se manifeste par des manifestations cliniques prononcées:

  • une forte diminution de la pression artérielle, des vertiges, des évanouissements;
  • pâleur de la peau, sueurs froides;
  • douleur intense dans la région ombilicale, au fur et à mesure que le processus inflammatoire se développe, le syndrome douloureux devient diffus;
  • vomissements, nausée grave;
  • abdomen aigu - la tension des muscles du péritoine à la suite d'un processus inflammatoire sévère.

Si vous identifiez des symptômes d'appendicite, il est nécessaire de demander de l'aide médicale d'urgence. Vous ne devez prendre aucun analgésique ni aucun autre agent pharmacologique avant d'avoir consulté un médecin. Tous les médicaments peuvent altérer le tableau clinique de la maladie et compliquer le diagnostic.

Signes d'appendicite chez un adulte

Attention! L'appendicite est une pathologie grave nécessitant une intervention chirurgicale urgente. Le fait de ne pas fournir une assistance en temps utile entraîne de nombreux cas de péritonite - une inflammation du péritoine, qui s'accompagne d'un empoisonnement général du corps.

Une tumeur maligne est l’une des maladies les plus graves pouvant causer une douleur intense au côté droit de l’abdomen. Avec un cancer du caecum ou du côlon ascendant, le patient présente un syndrome douloureux extrêmement intense, accompagné des symptômes suivants:

  • des nausées et des vomissements;
  • perte de poids rapide;
  • l'anémie;
  • manque d'appétit;
  • l'apparition de méléna - fèces avec du sang;
  • détérioration de l'état général: léthargie, faiblesse, somnolence.

Comment se développe le cancer de l'intestin

La principale méthode de traitement du cancer est la chirurgie et la chimiothérapie. En outre, pour améliorer l'efficacité de la thérapie attribuée au patient, une radiothérapie peut être prescrite. Le volume de l'opération est déterminé par l'emplacement de la tumeur, sa taille et la présence de métastases. Si nécessaire, le patient se voit prescrire des analgésiques: Tramadol, Nalbuphine, Butorphan.

Vidéo - Causes possibles de la douleur abdominale

Infections et invasions du tractus gastro-intestinal

Une autre cause de douleur abdominale est un processus infectieux. Les maladies les plus courantes du tractus gastro-intestinal sont la salmonellose, l'infection à rotavirus, la colibacillose, etc. Les maladies causées par des bactéries, des champignons ou des virus présentent des symptômes similaires:

  1. Douleur dans diverses parties de l'abdomen.
  2. Hyperthermie à 39-40 ° C, fièvre, frissons.
  3. Diarrhée jusqu'à 10-15 fois au cours de la journée, apparition de traînées sanglantes dans les selles.
  4. Soulagement répété de vomissements, nausée constante.

La maladie se développe à la suite de l'utilisation d'eau bouillie, de produits de qualité médiocre ou non lavés, du contact direct avec une personne malade.

Attention! Une infection intestinale peut entraîner une déshydratation rapide du corps, source de complications graves. Afin d'éviter que l'état du patient ne se détériore, il est nécessaire de consulter un médecin.

Symptômes d'infections gastro-intestinales

De telles maladies nécessitent un médicament assez long. Le patient se voit prescrire les médicaments suivants:

  • antibiotiques: amoxicilline, doxycycline, cefabol, etc.;
  • absorbants qui suppriment les effets négatifs des toxines: Smecta, Polyphepanum, Attapulgite;
  • des solutions de rehydron et de béguidron pour la normalisation de l'équilibre hydrique et électrolytique dans le corps;
  • Moyens stabilisants de la microflore intestinale: Linex, Lactobacterin.

Dans certains cas, les invasions helminthiques provoquent des douleurs abdominales sévères. Les helminthes peuvent blesser la paroi intestinale ou provoquer une obstruction de la lumière intestinale. Une telle maladie est accompagnée d’une diminution intense du poids du patient, d’une détérioration des cheveux et de la peau, de troubles du système nerveux et d’une augmentation de l’appétit. Avec l'apparition de symptômes similaires, il est nécessaire de passer une analyse de la présence de vers. Lors de la détection de vers dans les matières fécales ou leurs larves lors d'un frottis, le médecin prescrit au patient les agents anthelminthiques suivants: Helmintox, Worm, Nemozol, etc.

Dysfonctionnement circulatoire

La rupture de la circulation sanguine dans les vaisseaux des organes abdominaux devient un facteur provocant provoquant une douleur sourde persistante dans l'abdomen. Le syndrome de la douleur dans la région ombilicale droite résulte du rétrécissement de la lumière des vaisseaux mésentériques.

Attention! Le mésentère est l’organe de liaison grâce auquel d’autres organes de la cavité abdominale sont fixés à la paroi postérieure de l’abdomen.

Quel est le mésentère

C'est avec ce ligament que l'intestin est en position verticale. Si le débit sanguin dans les vaisseaux mésentériques est altéré, la personne présente des accès persistants de douleur, des selles anormales et des troubles digestifs. Diagnostiquer la pathologie par ultrasons.

Le traitement des troubles du débit sanguin dépend des facteurs qui ont provoqué le dysfonctionnement. Dans la thrombose vasculaire, il est démontré que les médicaments dissolvent un caillot qui perturbe le fonctionnement normal des artères et des veines: Purolaz, Streptokinase, Alteplaza, etc. Dans le cas d'une sténose aortique, le patient subit une angioplastie, opération qui permet au vaisseau de se dilater.

Pathologies du système urinaire

La lithiase urinaire est la cause la plus courante de douleur au côté droit de l'abdomen, causée par des pathologies du système urinaire. Il s’agit d’un processus pathologique au cours duquel des concrétions se forment dans les reins ou la vessie. Lorsque les calculs se déplacent le long des uretères, le patient ressent une douleur intense. Il peut être clairement localisé ou déversé.

Attention! Le mouvement du tartre le long des voies urinaires mène à une colique rénale, qui s'accompagne d'une attaque de douleur intense. Cette condition nécessite une attention médicale immédiate.

Le traitement de la lithiase urinaire consiste à suivre un régime et à prendre des médicaments:

  • analgésiques: papaverine, no-shpa, etc.;
  • anti-inflammatoire: Diclofenac, Indomethacin, Piroxicam;
  • analgésiques: Analgin, Baralgin, Tempalgin;
  • urolitiki: Urodan, Blemaren.

Causes de la douleur abdominale

Pathologie du système de reproduction chez la femme

Un certain nombre de raisons peuvent provoquer des douleurs abdominales à la droite du nombril uniquement chez les patientes. L'une des causes les plus courantes de malaise est la douleur pendant la menstruation. Plus de 75% des femmes en âge de procréer apparaissent dans l'abdomen environ 2-3 jours avant le début des règles. De tels symptômes ne sont le signe d'aucune pathologie, sauf s'ils sont accompagnés d'une augmentation des saignements ou d'une altération générale du bien-être.

La douleur normale pendant la menstruation est de nature spasmodique ou douloureuse et disparaît généralement 3 à 5 jours après le début de la menstruation. De plus, pendant cette période, le patient peut augmenter légèrement la température corporelle, apparaître une faiblesse et une somnolence, détériorer l'état de la peau.

En outre, les douleurs abdominales peuvent indiquer une grossesse extra-utérine. Le syndrome douloureux est généralement localisé au-dessus du pubis, mais il peut aussi irradier plus haut.

Une pathologie similaire se manifeste par les symptômes suivants:

  • douleurs abdominales sévères et crampes;
  • saignement des voies génitales;
  • baisse de la pression artérielle;
  • nausée

Attention! La grossesse extra-utérine peut rompre la trompe de Fallope. Afin d'éviter une telle complication, vous devez contacter immédiatement un gynécologue. Une telle pathologie entre 9 et 12 semaines de gestation est particulièrement dangereuse.

Le syndrome de la douleur chez une femme peut également résulter d'un processus inflammatoire de l'utérus, des gonades ou des trompes de Fallope. En général, ces troubles résultent d'une exposition à des microorganismes pathogènes lors de rapports sexuels non protégés ou lors d'une infection des voies urinaires.

Le traitement de la cervicite, de l'urée, de la vaginite et d'autres processus inflammatoires consiste en l'utilisation d'antifongiques ou d'antibactériens: doxycycline, macropen, ofloxacine, etc.

Cervicite atteinte du col utérin

Une autre perturbation du système reproducteur, entraînant des douleurs abdominales - endométriose. Il s’agit d’une pathologie dans laquelle le tissu tapissant les parois de l’utérus se développe au-delà des limites de l’organe.

Les symptômes de l'endométriose comprennent les symptômes suivants:

  • pertes vaginales prolongées, durant plus de 8 à 12 jours;
  • douleur dans la région ombilicale, le bas-ventre ou le vagin;
  • hyperthermie jusqu'à 37,5-38 ° C;
  • anémie, détérioration de l'état général, faiblesse;
  • céphalées et vertiges;
  • baisse de la pression artérielle;
  • fatigue
  • pâleur de la peau.

Pour arrêter le saignement, il est souvent nécessaire de recourir à une intervention chirurgicale: le patient a un endomètre pathologiquement étendu. Après la procédure, on prescrit aux femmes des médicaments normalisant le fonctionnement du système reproducteur: tamoxifène, Duphaston, Marvelon, etc.

Diagnostic requis

En cas de syndrome de douleur intense ou de longue durée, vous devriez consulter un médecin. Pour identifier la cause de la douleur dans la région ombilicale, il est nécessaire d'effectuer un certain nombre de mesures de diagnostic. Les études permettent de déterminer la localisation de la pathologie et son étiologie. Les experts prescrivent les procédures suivantes au patient:

  • Échographie des reins et des organes abdominaux;
  • FGDS;
  • analyse générale des selles, test de sang occulte;
  • analyse d'urine;
  • test sanguin général et biochimique.

Selon la nature de la pathologie révélée, on prescrit au patient une consultation auprès d'un gastro-entérologue, d'un néphrologue, d'un gynécologue ou d'un spécialiste des maladies infectieuses.

Vidéo - Causes inattendues de la douleur abdominale

Premiers soins pour douleurs abdominales

Si vous ressentez une douleur intense dans la région ombilicale droite, vous devez immédiatement consulter un médecin. Avant l'arrivée de spécialistes, il n'est pas recommandé de prendre des médicaments pharmacologiques car leur action peut altérer le tableau clinique de la maladie. Dans le cas d'un syndrome douloureux fort, une utilisation unique d'agents ayant un effet anesthésique et antispasmodique est autorisée: Papaverine, No-shpa, Drotavérine.

Papaverine, suppositoires rectaux

Vous pouvez réduire l’inconfort en appliquant une compresse froide sur votre estomac. Vous pouvez tenir un sac de glace pour pas plus de 3 à 5 minutes. L'utilisation de coussins chauffants est interdite car ils peuvent accélérer la propagation du processus inflammatoire. Par exemple, en cas d'appendicite, le patient peut développer une péritonite lorsque la zone touchée est chauffée.

Il existe de nombreuses causes pouvant causer des douleurs abdominales. Il est assez difficile de déterminer indépendamment la cause exacte de la maladie. En cas d'apparition d'un syndrome douloureux intense, il est nécessaire de consulter un spécialiste, car de telles conditions peuvent indiquer le développement de pathologies graves. La détection précoce de la pathologie permettra le traitement rapide de la maladie et préviendra l’apparition de complications.

Douleur dans l'abdomen autour du nombril chez les femmes, causes et traitement

La défaite du tractus gastro-intestinal (GIT) provoque des douleurs abdominales au niveau du nombril. Ce signal grave indique souvent des maladies de l'intestin grêle. Un fonctionnement déficient du corps entraîne une absorption inadéquate des nutriments et des vitamines, ce qui affecte la condition et l'apparence d'une personne.

Avec un symptôme aussi alarmant, une visite chez le médecin ne peut être différée, car la douleur dans le nombril est également due à un cancer dans l'intestin grêle. Et à quel point cette condition met la vie en danger, tout le monde comprend.

Ce qui pourrait être malade là-bas

Les maladies suivantes de l'intestin grêle sont diagnostiquées chez les patients qui s'adressent aux gastro-entérologues se plaignant de douleurs dans la région ombilicale:

  • Syndrome du côlon irritable (SCI), symptômes additionnels - ballonnements, crampes, flatulences, constipation, "moutons" ou selles molles, sensation de vidange incomplète après une selle. Les patients attentifs, entre autres signes, rappellent également la douleur, l’anxiété et la dépression.
  • Entérocolite (inflammation de l'intestin grêle). En plus des troubles caractéristiques du tractus gastro-intestinal avec diarrhée, distension après avoir mangé, nausée, manque d'appétit. Dans la forme aiguë, les symptômes d'intoxication, la fièvre, la plaque sur la langue sont également notés, et dans la forme chronique, la perte de poids est notée.
  • Obstruction intestinale (due à des processus adhésifs, un néoplasme ou une hernie).
  • Cancer (une tumeur maligne est déterminée par des symptômes de nature locale, des troubles dyspeptiques et des douleurs spasmodiques au niveau du nombril).
  • Ischémie de l'intestin (troubles circulatoires à l'arrière-plan de la défaite des vaisseaux mésentériques).
  • Déficit en enzymes (carence en enzymes conduit à la dyspepsie lorsqu'une personne souffre de brûlures d'estomac, d'éructations, de constipation ou de diarrhée). Et aussi il y a l'obésité chronique, les infections gastro-intestinales, les crampes d'estomac - sont ressentis dans le côté gauche d'en haut.
  • Hernie ombilicale (le symptôme principal est des ballonnements près du nombril, la grossesse devient une cause fréquente de protrusion). La douleur, la constipation et les nausées apparaissent aux derniers stades de la maladie.
  • Jejunite (l'inflammation s'accompagne d'un certain nombre de troubles - motilité, digestion et absorption des aliments, ainsi que développement excessif d'une microflore pathogène).

Douleur à droite du nombril

Ce symptôme est considéré comme caractéristique de la hernie ombilicale, de l'obstruction intestinale et des maladies inflammatoires de l'organe lorsqu'une personne souffre de crises de crampes. Le tableau ci-dessous décrit d'autres causes de sensations malsaines du côté droit du nombril.

Les autres raisons qui ne concernent que les femmes sont les suivantes:

  • Le cycle menstruel (un symptôme désagréable apparaît trois jours avant le début de la menstruation).
  • Grossesse extra-utérine.
  • Inflammation dans les organes reproducteurs.

Douleur dans le côté droit au niveau du nombril (si elle donne dans le dos ou la jambe) - un signe de violation du rein droit, de la vésicule biliaire avec des conduits ou du pancréas. Avec ce symptôme, l'ulcère duodénal et la duodénite sont également diagnostiqués. L'apparition de douleurs dans la zone immédiatement après avoir mangé indique des problèmes d'estomac.

Douleur à gauche du nombril

Dans cette partie de l'abdomen se trouvent les intestins, la rate, l'uretère, les reins, le corps et la queue du pancréas, la trompe de Fallope avec l'ovaire. Les troubles fonctionnels de ces organes provoquent des souffrances, qui se traduisent par une douleur aiguë, chronique, paroxystique, coupante ou lancinante à la gauche du nombril.

Diagnostic d'une maladie intestinale (diverticulite, obstruction, hernie, SCI, cancer, torsion gastrique, intoxication alimentaire) et de plusieurs autres conditions:

  • Kyste ovarien (la douleur s'étend jusqu'aux cuisses).
  • Constipation (accompagnée de ballonnements et de perte de poids).
  • La maladie de Crohn.
  • Grossesse extra-utérine (douleur aiguë dans le bas-ventre gauche, saignements vaginaux, vertiges).
  • Endométriose.
  • Infection rénale (symptômes supplémentaires - manque d'appétit, perte de poids, œdème du bas-ventre gauche, transpiration).
  • Inversion du côlon sigmoïde.
  • Diarrhée (crampes douloureuses, sons forts dans les intestins).
  • Anévrismes de l'aorte abdominale (pâleur de la peau, baisse de la pression artérielle).
  • Calculs rénaux (vomissements, douleur enveloppante s'étendant sur tout l'abdomen ou du bas du dos à l'aine, chez l'homme - jusqu'au pénis).
  • Pneumonie (toux avec expectorations brunes ou jaunes, fièvre).
  • Cancer du pancréas (perte de poids, jaunisse, pas d'appétit).

Douleur au-dessus du nombril

Dans la partie supérieure de l'abdomen se trouvent l'estomac et la division du duodénum 12. La défaite de ces organes, de même que la surconsommation d'aliments gras et lourds, provoquent des sensations douloureuses au-dessus du nombril.

Douleur sous le nombril

Le bas-ventre de la femme est douloureux à cause de la menstruation (rupture des follicules et libération d'œufs), de kystes ou d'un annexis (inflammation) aigu des appendices. Le syndrome douloureux chez l’adulte est un symptôme des états pathologiques suivants:

  • La cystite
  • Ishuria.
  • Pyélonéphrite aiguë.
  • Pierre dans la vessie.
  • Obstruction intestinale.
  • Perforation des diverticules sigmoïdes.
  • Tumeurs cancéreuses.
  • Hernie étranglée.

Est-ce que l'estomac fait mal sous le nombril et chez le bébé? Le plus souvent, cela est dû à une colique intestinale, une cystite.

Douleur à la pression

La palpation de l'abdomen par un médecin révèle des hernies, des tumeurs et des organes dans lesquels la douleur est localisée. Si la souffrance est douloureuse au toucher, la péritonite est souvent diagnostiquée - inflammation des feuilles viscérales et pariétales du péritoine. Une douleur à la pression sur le nombril indique les conditions pathologiques décrites dans le tableau ci-dessous.

Fait mal autour du nombril

Chez les hommes, la douleur survient pour les raisons suivantes:

  • Prostatite chronique.
  • Diverticulose
  • Miction difficile.
  • Megacolon (si une malformation congénitale est l'immaturité de l'appareil innovant du gros intestin, acquis - la présence d'une tumeur ou d'un rétrécissement cicatriciel).

Causes chez les enfants:

  • Le développement rapide ou inadéquat du tube digestif.
  • Inversion de l'intestin.
  • Troubles de l'alimentation (coliques).
  • Infestation de vers, lorsque le parasite devient beaucoup.

Chez la femme, la douleur provoque des maladies des organes reproducteurs ou du système urinaire:

  • Endométriose.
  • La cystite
  • Inflammation dans la région pelvienne.
  • Fibrome ou cancer utérin.

Diagnostic précis

En cas de saignement utérin, une ambulance conduit les femmes à la table d'opération et, dans tous les autres cas, les patientes sont d'abord examinées. L'algorithme de diagnostic comprend plusieurs étapes:

  • Lors de l'admission initiale, un gastro-entérologue pose de nombreuses questions, parfois uniquement sur la base des antécédents, un traitement est prescrit et la personne récupère. Le gynécologue s'intéresse à la façon dont passent les cycles menstruels.
  • Examen simple (expressions faciales, nature de l'inhalation et de l'expiration, position du corps sur le canapé, le patient toussant). A ce stade, une irritation péritonéale est détectée.
  • La palpation profonde est une méthode d'étude des organes internes. Par exemple, il détecte une vésicule biliaire élargie.
  • Percussion - tapoter l'abdomen et analyser les sons. Cette technique est toujours utilisée en cas de suspicion de péritonite, lorsque la pression brute provoque des souffrances inutiles chez les patients.
  • Un gastro-entérologue effectue un examen rectal, un gynécologue est un vaginal. Il est diagnostiqué avec une appendicite, une diverticulite et des maladies féminines.
  • Un test sanguin (la leucocytose survient lors de la perforation d'organes creux, d'une pancréatite ou d'une cholécystite aiguë, d'un infarctus intestinal), le contenu en globules rouges a également son importance.
  • Définition de l'azote uréique sanguine, du glucose, du plasma et de la bilirubine.
  • Analyse d'urine et hématocrite (confirmer ou exclure les infections des voies urinaires et des reins, diabète sucré).
  • Radiographie de l'abdomen.
  • Le passage de l'agent de contraste dans le tube digestif. Permet d'identifier les pathologies suivantes: gastrite, duodénite, obstruction, rétrécissement et atrésie de l'intestin, colite.
  • Laparocentèse (ponction de la paroi antérieure du péritoine). La manipulation détecte ou exclut la présence de contenus pathologiques (sang, bile, exsudat, gaz).
  • Échographie, CT (tomodensitométrie) ou laparoscopie.
  • Scintigraphie (diagnostic radionucléide).

C'est à un certain stade de la recherche que la raison pour laquelle une personne a mal au ventre.

Douleur pendant la grossesse

Au premier trimestre, l'utérus se développe, les ligaments qui le sécurisent dans la cavité pelvienne sont étirés. Ces changements naturels dans le corps de la femme pendant la grossesse sont accompagnés d’une légère douleur. Cela ne devrait pas causer d'inquiétude ni au cours du premier trimestre, ni au cours du dernier, lorsque de telles sensations deviennent des signes avant-coureurs du premier entraînement, puis des conflits du travail. Pire, si en même temps il y a un saignement, alors ce sont des signes des conditions suivantes:

  • La menace de fausse couche.
  • Décollement prématuré du chorion ou du placenta.
  • Grossesse extra-utérine.

Le syndrome douloureux avec saignement après un rapport sexuel est un signe de cervicite ou d’érosion cervicale.

Des sensations malsaines dans l'abdomen surviennent également lors d'examens obstétricaux difficiles, après quoi l'utérus devient excitable et prend un ton. Cet état de l'organe est déterminé par la palpation ou par le capteur de l'appareil à ultrasons, ainsi que par la douleur lors de l'examen vaginal.

Hypertonus

Chez les femmes enceintes émotionnellement instables, un état appelé la période préliminaire pathologique se rapproche de l'accouchement. Le symptôme de l'hypertonus n'entraîne pas le travail, mais est plutôt épuisant. C’est de temps en temps des douleurs crampes récurrentes au bas de l’abdomen et au bas du dos (sévères et de courte durée). Le supplice qui dure 6, 24 ou 48 heures se termine souvent par des complications:

  • Décharge précoce de l'eau.
  • Faiblesse du travail.
  • Hypoxie du foetus.

La douleur pendant la grossesse est dangereuse lorsqu'il y a une bosse constrictive à l'intérieur, ainsi que dans les cas suivants:

  • Il tire, crampe ou fait mal.
  • Se produit le soir, au repos, après un léger effort physique.

Quand appeler un docteur

La fièvre et une légère douleur dans l'abdomen sont une raison pour appeler le thérapeute à la maison. La raison de l'arrivée d'une ambulance est une douleur intense et atroce, qui s'accompagne des symptômes supplémentaires suivants:

  • Muscles tendus de la paroi abdominale.
  • Retarder la miction.
  • Sang dans les vomissures, les matières fécales, l'urine.
  • Excrément en noir.
  • Température 38 ° C et plus.
  • Saignements utérins.

En attendant l'arrivée d'une ambulance, vous ne devez prendre aucun médicament, ni appliquer de coussin chauffant, ni manger ni boire. Il est préférable de s’allonger dans une position confortable et de ne pas faire de mouvements brusques.

Comment et quand puis-je prendre la douleur

Aucun médicament ne doit être pris si le syndrome douloureux survenu dans l'abdomen se caractérise par une douleur aiguë, soudaine, croissante et également accompagnée de vomissements. Sans consulter un médecin, l'auto-traitement n'est autorisé que pour les personnes qui savent exactement ce qui est malade depuis longtemps.

Avec un diagnostic d'inflammation de la vésicule biliaire, cholécystite, pancréatite, le médicament recommande contre la douleur les remèdes suivants:

  • Eau minérale alcaline tiède (Essentuki, Borjomi).
  • No-spa (1-2 comprimés).
  • Teinture à la menthe (20-30 gouttes).
  • Cholérétique (Allohol, Hologon, Holenzyme, Olimétine).

Diagnostic d'ulcère gastrique ou duodénal:

  • Eau minérale alcaline chauffée (Essentuki numéro 4, Borjomi).
  • Lait et demi c. À thé de bicarbonate de soude.
  • Almagel (1 des. L.).

Avec maladie de calculs biliaires ou épisodes de coliques hépatiques:

  • Nitroglycérine (1 comprimé sous la langue).
  • No-shpa (1-2 tables.).

La douleur autour du nombril passe après avoir pris les remèdes suivants:

  • Analgin ou Baralgin (1 tab.).
  • Papaverine ou No-shpa (1-2 tables.).
  • Teinture de valériane ou d’agripaume (recommandé en cas de surexcitation nerveuse), 25-30 gouttes.
  • Enema chaud avec une décoction de camomille.

Avis médical

Les douleurs abdominales ne peuvent être ignorées ou tolérées, même si elles ne sont pas fortes. Le traitement précoce du patient dans un établissement médical présentant un tel symptôme de diagnostic promet un pronostic favorable et un rétablissement rapide. La restauration après la chirurgie est également rapide (appendicite simple, calculs vésiculaires). Un retard dans les visites chez le médecin se termine par des complications et un traitement prolongé.

Ventre douloureux au-dessus du nombril

Les douleurs abdominales au-dessus du nombril deviennent le signe de diverses affections, allant de affections mineures pouvant être éliminées par elles-mêmes à des maladies graves nécessitant l'intervention de médecins. Pour déterminer quelle pathologie est concernée, vous devez examiner attentivement les facteurs concomitants: quels organes sont sensibles à la maladie, afin de désassembler des sensations spécifiques.

La zone proche du nombril se réfère à la zone épigastrique de l'abdomen, à partir du sternum. Il est délimité sur les côtés par des arcs de côtes. Si votre estomac fait mal ici, c'est:

  • Tiers de l'estomac;
  • Lobe gauche du foie;
  • La veine cave inférieure;
  • Fibres et nœuds nerveux du plexus;
  • Partie supérieure des reins;
  • Une partie de la vésicule biliaire et ses conduits;
  • La partie supérieure du duodénum;
  • L'endroit où le duodénum passe dans le jéjunum;
  • Aorte abdominale;
  • Séparer les parties du pancréas.

Nature de la douleur

La nature de la douleur juste au-dessus du nombril indique quelle partie du corps est touchée. Il est impossible d'indiquer avec précision la cause de l'indisposition. Les douleurs douloureuses et tiraillantes appartiennent à plusieurs groupes d'organes. En étudiant votre propre cas, vous devrez être attentif.

  1. Un personnage persistant ne donne pas une image précise d'une éventuelle maladie. Elle peut être causée par une obstruction intestinale, des difficultés urétrales et une inflammation du petit intestin. On considère normale pour les femmes enceintes - la peau est tendue sur un ventre en croissance.
  2. Un signal grave est une douleur aiguë qui ne permet pas de rester immobile. La raison la plus souvent est l'appendicite, dans d'autres situations - la présence d'une tumeur et d'une tache intestinale. Une visite immédiate chez le médecin est nécessaire.
  3. Avec l'obstruction des intestins déjà mentionnée et l'accumulation de gaz et de masses fécales, il y a une douleur de crampes. En cas de constipation, utilisez des pilules laxatives ou des produits ayant un effet similaire (pruneaux, kéfir, etc.)
  4. La douleur de tiraillement est un signe d'obstruction intestinale, mais est également observée chez les femmes enceintes en l'absence de maladie. Causes connexes: problèmes avec le système urogénital et étirement des parois de la cavité abdominale.
  5. Les coutures sont caractéristiques des problèmes aigus du tractus gastro-intestinal: inflammation intestinale, pancréatite (inflammation du pancréas) et cholécystite (inflammation de la paroi de la vésicule biliaire).

Pas besoin de faire un diagnostic final. Tout symptôme désagréable est parfois un signe d'indigestion ordinaire et se répète une fois.

Lieu de la douleur

En fonction du développement de la douleur, il est noté:

  1. Si la région gauche fait mal, pour les femmes, cela peut être un signe de grossesse extra-utérine, de rupture ovarienne et de kystes. Dans d'autres cas, il s'agit d'un signe d'obstruction intestinale et de torsion des intestins, de problèmes d'aorte abdominale. La maladie intestinale du cancer est la plus dangereuse.
  2. Couper au-dessus et à droite du nombril est considéré comme une conséquence de la grossesse extra-utérine, de la rupture ovarienne, de l'appendicite, de l'hépatite et de la présence de calculs biliaires.
  3. La douleur ressentie au-dessus du nombril et dans aucune direction est la cause de la gastrite, des ulcères et du cancer de l'estomac, des ulcères duodénaux et des maladies du pancréas.

Maladies d'estomac

Le plus souvent, la douleur au nombril est associée à des maladies du tube digestif dans son ensemble et du duodénum séparément. Ces maladies incluent la forme aiguë de gastrite, les ulcères et l'intoxication alimentaire. Les symptômes caractéristiques des affections incluent éructations, brûlures d'estomac et vomissements après l'ingestion d'alcool et de substances toxiques.

L'aggravation de la gastrite peut affecter les défaillances du système nerveux: stress, fatigue, anxiété. En cas d'ulcère, le patient est souvent constipé: le travail de l'estomac est perturbé, l'intestin est sujet à l'inflammation. Il y a un manque d'appétit, une perte de poids soudaine et des nausées.

Autres maladies

Les maladies du tractus gastro-intestinal sont les plus courantes de ces symptômes, mais des lésions des organes indirectement liées au système mentionné sont possibles:

  1. Foie et vésicule biliaire. En cas de problème du foie et de la vésicule biliaire, le patient fait de la fièvre, une sensation désagréable de faiblesse et des vertiges persistants, accompagnés de diarrhée. Dans les affections hépatiques, l’apparence de l’apathie, une sensation de fatigue constante, le désir de marcher le moins possible et de pratiquer toute autre activité vigoureuse s’ajoutent aux caractéristiques principales. Un signal important apparaît lorsque l'urine s'assombrit et illumine les selles. Les douleurs sont crampes.
  2. Pancréas. S'il existe divers points bleus sur le corps, l'apparition d'hémorragies localisées et des douleurs aiguës dans l'abdomen commencent à se gêner de plus en plus souvent, un signal est possible indiquant que le pancréas est sensible à la maladie. La pancréatite se développe généralement. La douleur est aiguë, caractère "ennuyeux". Chez l'homme, il se produit des vomissements, des diarrhées, des brûlures d'estomac, des éructations, des ballonnements, une perte d'appétit et une perte de poids. La survenue d'une tumeur maligne sur la tête du pancréas peut survenir.
  3. La rate. La douleur survient à cause de l'expansion de la rate. Cela est dû au développement de maladies: tuberculose, paludisme, anémie et maladies du sang. La personne pâlit, essoufflée, faiblesse et vertiges fréquents.
  4. Ostéochondrose de la colonne vertébrale. Lorsque l'ostéochondrose peut être une douleur, rappelle les sentiments lors de la gastrite. Une différence importante est que lors de la gastrite, l'ingestion d'aliments dans le corps aggrave les douleurs désagréables et que, dans l'ostéochondrose, l'inconfort est provoqué par les mouvements et une modification de la position du corps. Chez les femmes en position, ceci est considéré comme le signe d'une colonne vertébrale mal développée.

Douleur chez les enfants et les nouveau-nés

Si l'enfant présente les signes ci-dessus, vous devez immédiatement appeler une ambulance ou consulter un médecin. Le bébé peut ressentir un symptôme désagréable en raison d'explosions émotionnelles. Les nouveau-nés risquent davantage de souffrir de douleurs au nombril en raison du travail instable de l'estomac et des intestins. Les douleurs provoquent une constipation et une intolérance au lactose. Si l'enfant est malade, que la température a augmenté, que la couleur de la peau et la nature des selles ont changé, un examen à l'hôpital est nécessaire.

Des médicaments

En fonction des organes affectés, on prescrit au patient une variété de pilules. En présence de microflore pathogène, l’hémomycine, le Tsiprolet, la tétracycline, l’amoxiclav, l’amoxicilline sont prescrits. Des médicaments comme Espumizan sont appropriés pour éliminer les gaz et les ballonnements. Si la douleur est causée par l'ingestion de substances toxiques (estomac endommagé), vous devez utiliser Smektu ou Filtrum. Duphalac et Microlax sont utilisés pour éliminer la constipation.

Pour normaliser le travail du tractus gastro-intestinal, recommandez Pancréatine, Sans silos, Ibuprofène et Mezim.

Traitement à domicile

Si vous le souhaitez, vous pouvez préparer des bouillons spéciaux à la maison. Ils stabilisent le travail des organes affectés, auront un effet bénéfique sur l'issue et l'intensité du traitement:

  • Le jus de chou blanc est approprié si après chaque repas, il y a une sensation de lourdeur. Jus infusé dans un endroit frais. Boire 2-3 fois par jour pendant 1 cuillère à café 40 minutes avant un repas. La durée du traitement dure de 7 à 10 jours, en fonction de la rapidité avec laquelle la douleur passe.
  • Les boissons à la grenade et à l'aronia évitent toute douleur lors d'une gastrite. Buvez une fois par jour pour un verre.
  • Si la douleur vous rattrape le soir ou la nuit, la décoction sera utile sur l'écorce de chêne, le millepertuis et le millefeuille. Il a un effet calmant et analgésique.
  • La décoction à base d'aloès est utilisée pour augmenter l'appétit. Vous devez configurer au moins 12 heures, en prenant 2-3 fois par jour.

Prévention

Pour éviter de telles situations à l'avenir, vous devez surveiller attentivement votre propre style de vie. Faites de l'exercice, suivez une nutrition adéquate, ne vous appuyez pas sur la malbouffe. Essayez de tout faire pour maintenir un corps stable. Une fois par an, visitez l'hôpital, écoutez ce que dit le médecin, ne négligez pas ses conseils. Abandonnez les mauvaises habitudes: alcool, tabac et drogues. Essayez d'être moins nerveux.