Principal / Ulcère

Premier docteur

Ulcère

Les douleurs abdominales du côté gauche, comme toutes les autres douleurs abdominales, peuvent être le résultat de nombreux désordres dans le corps.

Si le côté gauche fait mal

La douleur au côté gauche de l'abdomen survient souvent après avoir trop mangé ou pris des aliments malsains. La cause de la douleur dans les intestins peut être le stress et la fatigue. Dans cet article, nous examinons les maladies qui entraînent une douleur du côté gauche dans la région iliaque, dans la région sous-costale de l'abdomen et dans le bas de l'abdomen, à gauche.

1 - le lobe gauche du foie

2 - pancréas

5 - gros intestin

6 - intestin grêle

9 - partie sous-costale supérieure

Douleur dans l'hypochondre gauche

Si les douleurs sont ressenties à gauche dans l'abdomen supérieur, elles peuvent alors être causées par un estomac, un pancréas ou une rate malades. En règle générale, la cause de l'inflammation de ces organes est une bactérie pathogène, ainsi que le mode de vie malsain et le stress.

En outre, des douleurs à la couture peuvent survenir lors d'un effort physique, et il n'y a aucune maladie derrière. La raison en est une distribution de charge incorrecte.

Douleur abdominale gauche due à une inflammation de la muqueuse gastrique (gastrite)

Si la douleur dans l'abdomen gauche survient le plus souvent après avoir mangé, il s'agit alors d'un signe d'inflammation de la muqueuse gastrique (gastrite). Cette douleur survient lorsque l'estomac est rempli de nourriture. De plus, lorsque la nourriture passe plus loin dans l'intestin, la douleur diminue. Le stress peut également contribuer à l'apparition de douleurs abdominales lors d'une gastrite.

Si la douleur dans l'hypochondre gauche est aiguë, survient après le repas et est accompagnée d'éructations aigres, de vomissements, de brûlures d'estomac et d'une sensation de pression, ceci peut indiquer un ulcère à l'estomac.

L'une des causes de l'inflammation de la muqueuse gastrique peut être une bactérie appelée Helicobacter pylori. Il peut être détecté lors d'un examen médical.

Douleur sourde et constante dans l'hypochondre gauche

Une telle douleur doit être surveillée et examinée, car elle peut être le résultat d'une maladie paresseuse du tractus gastro-intestinal. Une douleur douloureuse dans l'hypochondre gauche peut causer un certain nombre de maladies auto-immunes.

Douleur dans l'hypochondre gauche due à une inflammation du pancréas

Si cela fait mal sous la côte à gauche, le pancréas peut en être la cause. Son inflammation provoque des douleurs de brûlure intolérables dans l'hypochondre gauche, qui sont donnés dans le dos. Parfois, l'inflammation provoque un zona dans la partie supérieure de l'abdomen. La douleur peut s'atténuer légèrement lorsque le torse s'incline vers l'avant en position assise.

La douleur est accompagnée de symptômes tels qu'une amertume dans la bouche, des vomissements de bile, un assombrissement de l'urine et un éclaircissement des matières fécales. Les causes courantes d'inflammation du pancréas sont les calculs biliaires, les cigarettes et l'alcool.

Douleur au côté gauche sous les côtes devant

L'une des causes de cette douleur peut être la névralgie intercostale. Cela crée une impression de douleur sous les côtes. La douleur peut avoir un caractère différent, terne, fourmillements, se déplacer dans différents domaines.

Douleur abdominale en haut à gauche due à une maladie de la rate

Une rate hypertrophiée et infarctuée avec une thrombose artérielle provoque une douleur intense pouvant être transmise à l'épaule gauche. Mais en règle générale, ces maladies manifestent des symptômes supplémentaires: fièvre, douleurs musculaires, maux de tête, ganglions lymphatiques enflés.

Brûlures d'estomac dans l'estomac du côté gauche

Si l'estomac gauche souffre et que cette douleur s'accompagne d'éructations et de brûlures qui se propagent dans tout l'œsophage, cette maladie est appelée en médecine «reflux». Les brûlures d'estomac peuvent être causées par une acidité accrue de l'estomac, par le stress, les collations instantanées et les aliments trop gras.

Ce symptôme se produit avec les muscles faibles du diaphragme.

Douleur abdominale sous les côtes

Si vous souffrez de douleurs dans la partie supérieure de l'abdomen, directement sous les côtes, il est fort probable qu'elles ne soient pas causées par les organes abdominaux. Les parties inférieures des poumons et le cœur se situent dans cette partie supérieure de la cavité abdominale. Par conséquent, il est possible que la douleur sous le bord gauche puisse être causée par une pneumonie ou même une crise cardiaque.

Cependant, avec de telles maladies, les douleurs abdominales ne sont pas le symptôme principal et d’autres signes de maladie se manifestent sûrement.
Avec une crise cardiaque, des symptômes tels que douleur à la poitrine, faiblesse, essoufflement et sueurs froides. La douleur peut très rapidement atteindre l'épaule du côté gauche. Avec pneumonie - douleur à la respiration.

Qu'est-ce qui peut blesser le bas-ventre à gauche?

Si vous ressentez une douleur dans le bas-ventre gauche, cela peut indiquer des maladies du côlon, des uretères ou des reins. Douleurs abdominales basses chez les femmes peuvent être causées par des problèmes avec l'utérus et les ovaires. Chez l'homme, cette douleur cause la glande prostatique ou les testicules.

Diverticule du côlon

La diverticulose est l'une des maladies les plus courantes du côlon. Souvent, les diverticules restent inaperçus lors du diagnostic. Leur inflammation peut provoquer des douleurs lancinantes dans l'abdomen.

La cause de la douleur sont les uretères

Les calculs dans les uretères ou dans la vessie provoquent une douleur aiguë, paroxystique et débilitante. Ils peuvent parfois reculer.

Douleur abdominale basse chez la femme

Chez les femmes, il faut toujours tenir compte du fait que les organes génitaux internes - les trompes de Fallope, les ovaires et l'utérus sont situés dans la cavité abdominale. L'inflammation de ces organes ou le cancer entraîne une douleur vive et constante au bas de l'abdomen.

La nature gynécologique de la douleur peut indiquer des défaillances du cycle menstruel et des pertes vaginales anormales.

Pour une douleur persistante dans le bas-ventre, consultez un gynécologue.

Douleur abdominale basse chez l'homme

Chez l'homme, ces douleurs peuvent indiquer une inflammation ou un cancer de la prostate ou des testicules.

Maux de ventre au milieu à gauche

L'appendicite et l'intolérance alimentaire sont les causes de cette douleur.

Appendicite douleur

L'appendicite peut également se manifester par une douleur aiguë dans le bas de l'abdomen gauche. Bien qu'anatomiquement, il se situe dans l'abdomen inférieur droit, mais au stade initial de l'inflammation, la douleur apparaît au milieu de l'abdomen, près du nombril. Ensuite, il se déplace vers le bas de l'abdomen et peut être ressenti à la fois dans les parties gauche et droite de la cavité abdominale.

Parfois, il y a des vomissements et des nausées, et la maladie peut être confondue avec la grippe intestinale.

Si l'état s'aggrave, est accompagné de fièvre, il est nécessaire d'appeler une ambulance.

Douleur dans l'abdomen à gauche ou au milieu après avoir mangé

Des douleurs abdominales après avoir mangé au milieu de l'abdomen peuvent indiquer une intolérance alimentaire. Le plus souvent, la douleur survient quelque temps après avoir mangé.

L'intolérance alimentaire se manifeste par un sentiment de surpopulation ou de douleur lancinante après avoir mangé. Il y a souvent de la diarrhée ou des flatulences.

Parmi les types typiques d'intolérance, on distingue l'intolérance au fructose, l'intolérance au sucre de lait, ou l'intolérance au gluten. Le gluten est une protéine que l'on trouve souvent dans les produits de boulangerie et les pâtes.

Douleur abdominale avec infections intestinales

Dans les infections intestinales aux premiers stades de la maladie, des douleurs peuvent apparaître dans le côté gauche de l'abdomen, car le côté gauche plus étroit du côlon signale plus rapidement les problèmes liés à la douleur. Avec le développement de la maladie, la douleur se propage à la partie inférieure droite et couvre ensuite toute la cavité abdominale.

Dans les infections intestinales, les pertes de liquide dues aux vomissements et à la diarrhée peuvent être dangereuses. Par conséquent, il est important de boire beaucoup de liquides.

Nutrition des enfants d'âge préscolaire

Quatre idées fausses au sujet de manger votre bébé

Parfois, vous dites: "Si vous ne nettoyez pas votre assiette, vous n'obtiendrez aucun dessert." Vous créez une limite pour eux - si

Hygiène avant les repas

Votre enfant doit s'habituer à prendre soin de la pureté de ses mains. Ensuite, la nourriture sera sans danger pour lui. Un tel enfant viendra de l'école

Comment enseigner à un enfant l'importance de l'hygiène

Nous proposons les meilleurs moyens d'enseigner à votre enfant l'importance de l'hygiène. Vous êtes resté assis longtemps avec votre bébé pour l'aider à sortir des couches,

Les enfants refusent de s'asseoir à la table du dîner.

Ce n'est pas étrange, surtout si votre enfant est très petit. Il peut ne pas être capable de rester immobile pendant une longue période,

Troubles de l'alimentation communs

Quand votre enfant a 3 ans, il commence à établir sa personnalité. À cet âge, les enfants refusent de manger leur nourriture, ou

Apprendre aux enfants à manger sainement

Les habitudes alimentaires de l'homme n'affectent pas sa santé de manière significative. Les hypothéquer depuis l'enfance. Par conséquent, il est important que l'enfant apprenne à manger des légumes.

L'enfant refuse de manger des légumes

Voici quelques conseils pour apprendre à votre enfant les règles de la nutrition. Vous savez qu'il est difficile de faire manger à un enfant de nouveaux aliments, mais

Apprendre à l'enfant à la table commune

Pour que les enfants commencent à bien manger selon les règles des adultes, ils doivent apprendre à limiter le temps passé en cuisine. Cette discipline

Bébé refuse de manger

Vous êtes inquiet parce que l'enfant refuse de manger toutes sortes d'aliments. Vous cuisinez chaque plat qu'il aime, et pourtant

Douleur dans l'hypochondre gauche après avoir mangé

La douleur abdominale à gauche après le repas apparaît lorsqu'un processus pathologique se développe dans les organes du tube digestif. La plupart des personnes présentant un symptôme similaire préfèrent se débrouiller seules et éliminer la douleur à l'aide d'antiacides ou de préparations enzymatiques.

Mais les médicaments n’ont qu’un effet temporaire et n’affectent pas l’évolution de la maladie. La maladie progresse, devient chronique et entraîne divers types de complications. Pour éviter le développement de la maladie, il est nécessaire de subir un examen permettant de déterminer pourquoi la douleur apparaît dans l'hypochondre gauche après avoir mangé.

Selon la localisation de la douleur, sa nature et son heure d’apparition, on peut supposer quel organe de la cavité abdominale a cessé de gérer sa fonction. Si la douleur est ressentie après avoir mangé, cela indique alors une violation de la fonction digestive ou d'évacuation du tractus gastro-intestinal (TI).

La douleur immédiatement après avoir mangé indique la présence d'un processus inflammatoire ou dystrophique dans les tissus de l'estomac, du duodénum ou du pancréas. En plus du syndrome de la douleur, il existe d'autres symptômes dans les maladies du tube digestif, mais ils sont rarement spécifiques. Un diagnostic en laboratoire et sur du matériel informatique est donc nécessaire.

Plus tôt la cause de la douleur est établie, plus le risque de passer de la maladie à la forme chronique est évité et plus le risque de complications est faible. Et pourtant, si le tableau clinique est caractéristique d'une maladie, la connaissance des caractéristiques de son traitement non médicamenteux aidera à éviter les accès de douleur et à fournir un repos fonctionnel à l'organe enflammé.

Gastrite

La douleur au côté gauche après avoir mangé est ressentie avec une inflammation de la muqueuse gastrique. L'acide chlorhydrique est sécrété par les cellules pariétales de l'estomac, ce qui contribue à l'activation du propepsinogène et de la gastrine, à la dénaturation et au gonflement des protéines, au caillage du lait, en plus de posséder des propriétés bactéricides.

Pour protéger le tissu muqueux, un secret spécial est sécrété (mucine), ce qui empêche le contact de l'acide chlorhydrique avec les cellules et empêche ainsi l'auto-digestion. Sous l'action des acides biliaires, des médicaments, de l'acide propionique ou butyrique, de l'alcool ou d'une concentration trop élevée en acide chlorhydrique, le processus d'autolyse commence.

La violation de la fonction protectrice du mucus et l'augmentation de la synthèse de l'acide chlorhydrique contribuent au développement de Helicobacter pylori. La bactérie synthétise des substances qui détruisent la mucine, l'urelase (une enzyme qui décompose l'urée en dégageant de l'ammoniac) et des endotoxines. L'ammoniac neutralise l'action de l'acide chlorhydrique et crée un environnement local optimal pour la présence de bactéries.

Cependant, la substance irrite les tissus de l'estomac, ce qui provoque une inflammation, puis la mort cellulaire. Le microorganisme colonise l'estomac et le duodénum, ​​à cause duquel il développe un ulcère, une gastrite, une duodénite, un cancer de l'estomac et, apparemment, un lymphome.

Des études montrent que Helicobacter est présent dans la grande majorité des personnes examinées, mais il ne provoque pas toujours le développement de la gastrite. Les facteurs suivants contribuent à son activation;

  • mauvais régime, dominé par les plats gras et sucrés;
  • trop manger;
  • manger est irrégulier (jeûne);
  • l'utilisation d'aliments épicés, boissons chaudes, alcool.

Au cours du processus inflammatoire, les symptômes suivants apparaissent dans la muqueuse gastrique:

  • douleur spasmodique aiguë dans l'hypochondre gauche à l'avant ou dans la région ombilicale;
  • des nausées et des vomissements;
  • éructations;
  • manque d'appétit.

Pour le diagnostic, le gastro-entérologue prescrit une fibrogastroscopie, une échographie et une analyse en laboratoire du sang et de l'urine. La muqueuse gastrique est hyperémique, œdémateuse, avec une biopsie, une infiltration cellulaire notable, des modifications importantes de l'épithélium et une régénération accrue.

Dans les cas graves, un lavage gastrique est prescrit. Les patients sont priés de s'abstenir de manger de la nourriture pendant 1 à 2 jours, puis un régime est présenté (tableau N ° 5). Il est recommandé d'utiliser des céréales liquides, des jus de fruits et de la viande râpée. Il est interdit de manger des aliments épicés, épicés, rugueux, trop chauds ou trop froids, car ils irritent la muqueuse gastrique.

Si vous ignorez les signes de gastrite aiguë, la maladie devient chronique et se caractérise par des processus inflammatoires et dystrophiques, accompagnés de modifications de la structure du tissu et de la progression de la disparition de l'épithélium glandulaire, ainsi que de la détérioration de la fonction sécrétrice, protectrice et motrice.

Causes de la gastrite chronique:

  • infection par hélicobactérie, virus herpès, cytomégalovirus, flore fongique;
  • les anticorps contre les cellules occlusives sont synthétisés par le corps;
  • reflux du contenu duodénal (en particulier, les acides biliaires et l'isolécitine ont un effet négatif);
  • dépendance à la nourriture rude, épicée et chaude, et manque d'horaire de repas;
  • tabagisme, abus excessif d'alcool;
  • traitement médicamenteux (prednisone, salicylates, digitale);
  • pathologies chroniques (cavité buccale, tuberculose, cholécystite);
  • pathologie des organes endocriniens (maladie d'Addison, hypothyroïdie, diabète sucré);
  • détérioration métabolique (carence en fer, obésité, goutte);
  • maladies qui perturbent le transport d'oxygène (insuffisance pulmonaire et cardiaque).

Lors de l'exacerbation d'une gastrite chronique, les symptômes suivants apparaissent: dyspepsie gastrique (estomac distendu après avoir mangé, lourdeur, éructations, régurgitations, vomissements, brûlures d'estomac, nausée, goût désagréable dans la bouche, anorexie), douleurs peu intenses, dyspepsie intestinale (modifications de la consistance et de la fréquence des selles, flatulence), syndrome asthénoneurotique (sautes d’humeur, irritabilité, fatigue, troubles du sommeil).

Il est conseillé aux patients de réduire la charge sur l'organe et d'éliminer les produits pouvant causer une irritation thermique ou mécanique (suivre le tableau de régime alimentaire n o 2). Il existe de petites portions, mais souvent. Si une insuffisance de sécrétion est détectée, le médecin prescrit des médicaments qui améliorent la nutrition de la muqueuse gastrique et de la microcirculation (vitamines B, Solcoseryl, Methyluracil).

Si la gastrite est associée à Helicobacter, des médicaments antibactériens et des gastroprotecteurs sont prescrits (De-nol, Métronidazole, Amoxicilline, Venter, Alsukral, Andapsin).

Lorsque la sécrétion se dégrade, des médicaments augmentant la production d'acide chlorhydrique sont prescrits (teinture de racines de pissenlit, herbe de absinthe) et, en l'absence d'acide chlorhydrique, il est utilisé pour le remplacer (comprimés de Atsedin-Pepsin, Abomin, Betacid).

Si beaucoup d'acide est synthétisé, la fonction motrice des cholinolytiques est restaurée (sulfate d'atropine, gastrotsepine, métatsine, platyfilline). Lors de l'érosion, des bloqueurs sont attribués.2 récepteurs (Omez, Zimetidin, Famotidine, Ranitidine), qui suppriment la fonction de sécrétion.

Éviter l'exacerbation d'une gastrite chronique ne sera possible qu'en adhérant à un régime alimentaire équilibré conformément au calendrier des repas (pour éviter la sensation de faim ou de trop manger), ainsi qu'en cessant de consommer de l'alcool et en fumant. Il est nécessaire de réorganiser les foyers infectieux chroniques.

Ulcère peptique

Si vous ignorez la gastrite, des ulcères vont éventuellement apparaître dans les muqueuses de l'estomac, dont la perforation peut menacer la vie du patient. Ulcère peptique pathologie chronique récurrente, sujette au développement, affectant l'estomac et le duodénum. La maladie se caractérise par une détérioration de la régulation endocrinienne et neurohumorale, des fonctions motrices, sécrétoires et protectrices de l'organe touché.

Un ulcère peptique se développe à la suite de:

  • prédisposition et hérédité génétiques (l'antithrypsine n'est pas suffisamment active, il existe un antigène HLA-B5, le premier groupe sanguin, la production d'acide chlorhydrique est accrue);
  • maladies de l'estomac et des intestins (duodénite, troubles fonctionnels, gastrite);
  • tabagisme, abus d'alcool;
  • régime alimentaire inapproprié;
  • prendre des médicaments qui suppriment les propriétés protectrices de la membrane muqueuse (butadion, aspirine, indométhacine);
  • stress chronique.

Lorsqu'un ulcère à l'estomac apparaît, une douleur au sommet de l'abdomen, qui peut donner du sternum, à l'épaule gauche, est parfois confondue avec une douleur à l'angine. Si l'ulcère s'est développé dans la petite courbure de l'estomac, la douleur apparaît 15 à 60 minutes après le repas.

Les lésions antrales provoquent des douleurs nocturnes, dites "affamées" ou tardives, qui se font sentir 2 à 3 heures après avoir mangé. Un ulcère formé dans la partie pylorique provoque une douleur intense qui ne dépend pas de la prise alimentaire. Une douleur dans l'hypochondre gauche après avoir mangé apparaît s'il y a un ulcère au niveau du sphincter, du bas ou du corps de l'estomac.

Outre les douleurs, les éructations dues à l'air ou aux aliments, les nausées, les vomissements (avec une expression du pylore), la régurgitation, les flatulences et la constipation sont également caractéristiques.

En cas d'ulcère peptique, des saignements, une perforation de la cavité abdominale ou une tumeur maligne peuvent survenir (les cellules se régénèrent en cellules cancéreuses).

Le traitement implique l'observance d'un régime alimentaire épargné (tableau N ° 2), l'abandon des habitudes néfastes, le traitement médicamenteux. La production excessive de pepsine et d'acide chlorhydrique est supprimée grâce à l'atropine, la platyfilline, la métatsine, la ranitidine, Omez. Favorise la normalisation de la fonction d'évacuation Motilium, Zerukal.

Des préparations à base de bismuth (De-nol) protégeront la muqueuse gastrique. Un antibiotique est nécessaire pour détruire Helicobacter. Venter, Methyluracil, Solcoseryl accélérera le processus de régénération cellulaire. Si l’estomac a commencé à faire très mal, alors que les muscles sont contractés et que les gaz ne sortent pas, il est probable qu’il s’agisse d’une perforation de l’ulcère. Cette condition nécessite une intervention chirurgicale urgente.

Fait mal à l'estomac après avoir mangé

La douleur qui survient après avoir mangé peut signaler la présence de toute pathologie du système digestif ou la prédominance dans le régime alimentaire d'aliments qui irritent les organes internes. En tout état de cause, un tel signe ne devrait pas passer inaperçu. Il est important de déterminer la source de la douleur dès les premiers symptômes en contactant un gastro-entérologue. Le médecin établira un diagnostic approprié en fonction de la nature de la douleur et du lieu où il se trouve et prescrira le traitement nécessaire pour éliminer les complications dangereuses.

Classification de la douleur

Beaucoup de gens ont tendance à ressentir de la douleur après une collation savoureuse ou un repas complet.

Les principaux types de douleur survenant sont:

  1. Faim Ils ne sont pas immédiatement perceptibles, seulement six heures après le dernier repas. Il suffit de s'en débarrasser ou au moins de réduire leur manifestation. Assez pour manger quelque chose. La réception d'un verre de lait aide souvent.
  2. Douleur tardive. Ils apparaissent après un repas dans environ deux heures. Une cause fréquente de telles sensations désagréables est la présence d'une pancréatite chronique.
  3. Douleurs de la nuit. Ils peuvent signaler des maladies plus dangereuses.
  4. Tôt. La douleur devient perceptible après avoir mangé ou dans l'heure qui suit. Ils se caractérisent par une inflammation de l'estomac. Par exemple, si l’exacerbation d’une gastrite chronique ou aiguë a commencé. Les sensations de douleur apparues au bout d'une heure et demie après la fin du repas indiquent la défaite de la partie la plus éloignée du système digestif (partie terminale de l'estomac ou duodénum).

Lieu de la douleur: définition et signification

Si une personne a mal au ventre après avoir mangé, il est important d'établir une lésion. Dans la cavité abdominale, de nombreux organes du système digestif peuvent signaler des anomalies dans leur travail. Déterminer le point où la douleur est ressentie le plus fortement est d’une importance primordiale pour le diagnostic des maladies possibles.

Vous pouvez effectuer vous-même la première étape de l'enquête. Cela nécessitera plusieurs actions:

  1. Allongez-vous sur le dos et détendez-vous. Les parois de la cavité abdominale ne doivent pas être tendues.
  2. Effectuer une palpation abdominale. La procédure est effectuée en appuyant plusieurs doigts sur toutes les parties de l'abdomen en alternance. L'essentiel est que les mouvements soient flous et ne causent pas de douleur intense. L’endroit le plus touché est l’endroit où l’inconfort sera le plus ressenti.
  3. Continuez la palpation à l'endroit détecté sur l'abdomen. Ces actions vous permettront de comprendre la nature de la douleur (sourde, aiguë, douloureuse, éclatante de l'intérieur ou coupante).

Les douleurs douloureuses indiquent souvent un processus inflammatoire au niveau des organes internes après l'hypothermie ou le développement d'un rhume.
Si un enfant ressent une gêne abdominale après avoir mangé, il est le plus souvent causé par l'ingestion d'air ou par une mastication incomplète des aliments. Dans de telles situations, les parents ne devraient pas trop s’inquiéter, mais si la douleur est accompagnée de vomissements ou de nausées, vous devriez consulter un spécialiste pour écarter ou confirmer une intoxication aiguë.

Diminution de la sensation de douleur

La douleur ressentie après avoir mangé est souvent accompagnée de symptômes secondaires. Si sa localisation se trouve dans le bas de l'abdomen, des symptômes supplémentaires peuvent apparaître:

  1. Lésions infectieuses des organes pelviens avec une fièvre caractéristique et des frissons dans le corps.
  2. Manque d'appétit, nausée ou vomissement, maladies associées du système digestif.
  3. Évanouissement ou choc résultant d'une hémorragie interne dans la cavité abdominale.

En cas de douleur dans le bas-ventre d'une femme enceinte, vous ne devez pas différer la visite chez le médecin.

Douleur abdominale gauche

À gauche se trouvent les services et organes du système digestif suivants:

  1. La rate.
  2. Estomac
  3. Ouverture (côté gauche).
  4. Une partie du pancréas et des intestins.

Si la douleur est ressentie à gauche, il peut en résulter des perturbations dans le travail de n’importe laquelle des parties du système digestif énumérées.

  1. La rate provoque une sensation similaire si elle grossit. Ce phénomène est une conséquence de diverses maladies.
  2. Accumulation de gaz.
  3. Gastrite caractérisée par une douleur douloureuse et douloureuse.
  4. Pancréatite

Douleur dans l'abdomen droit

Dans cette région de l'abdomen, le plus souvent, il existe différentes sensations d'inconfort. Vous pouvez comprendre leur cause après avoir déterminé un emplacement plus précis.
Maladies pour douleur à droite:

  • Cholécystite. La maladie se caractérise par des symptômes supplémentaires, qui se manifestent par une amertume dans la bouche et une douleur, irradiant dans le bas du dos, l'omoplate ou l'épaule droite. Le plus souvent, une telle douleur devient perceptible après les aliments gras ou épicés. Tout antispasmodique peut aider à éliminer les inconforts évidents.
  • Appendicite. Il est impossible de faire face à une telle douleur par vous-même, vous devez appeler une ambulance dès que possible. La condition dans laquelle la douleur s’est d'abord ressentie dans l'estomac, puis a commencé à se faire sentir plus bas est particulièrement dangereuse. Elle augmente également au cours de la marche ou de la position couchée sur le côté droit.

Pourquoi après avoir mangé une douleur à l'abdomen?

Les personnes de tout âge ressentent souvent une gêne abdominale avec des manifestations de douleur de nature différente. Les sources peuvent être des maladies ou des aliments consommés.

Parmi les principales causes de douleur sont:

  • Irritation de l'œsophage en prenant des aliments salés, des aliments chauds ou froids.
  • Intolérance à certains produits laitiers (graisses crémeuses, lait, beurre). En plus de la douleur, ces produits peuvent également causer des ballonnements.
  • Allergies alimentaires à certains produits;
  • Aliments frits et gras. Ces plats contiennent beaucoup de cholestérol, ce qui contribue à l'apparition de coliques biliaires.
  • Pathologie du système digestif.

Causes de douleur ressentie dans l'estomac:

  • Les parois musculaires du corps deviennent plus étroites;
  • Il y a eu une augmentation du volume des organes en raison de l'ingestion de nourriture;
  • La quantité de suc gastrique et d'acide chlorhydrique a augmenté.

De telles sources d'inconfort sévère à l'estomac ne contribuent pas à la sensation de douleur. Les aliments ne les provoquent et ne les renforcent que s’il ya une maladie du système digestif ou des lésions organiques.
La seule exception est l'intoxication alimentaire, qui dépend directement des produits consommés. La douleur dans cet état est vive, accompagnée de vomissements et de diarrhée. L'intoxication alimentaire nécessite un traitement médical.

Maladies avec un symptôme de douleur abdominale

Si la douleur survient périodiquement, quel que soit le type d'aliment consommé, c'est un signe certain de la pathologie des organes internes.

Ces maladies incluent:

  1. Pilorospasme La maladie se manifeste par des spasmes dans des parties de l'estomac telles que le pylore ou le gardien. La sensation de douleur survient presque dans les premières minutes après la fin du repas ou après un certain laps de temps. Les spasmes accompagnent les vomissements, qui empêchent la digestion des aliments.
  2. Une maladie appelée "syndrome du côlon irritable". La douleur est combinée avec la diarrhée, des ballonnements, des grondements. Les selles sont souvent dues à une augmentation du péristaltisme. Après le dégagement de gaz, la douleur s'atténue progressivement, mais apparaît de nouveau après la livraison de nourriture. Le plus souvent, un syndrome similaire dans les intestins se manifeste dans un état de calme du corps, notamment la nuit.
  3. Pancréatite caractérisée par des douleurs sourdes ou coupantes au niveau des côtes. Si la maladie n'est pas traitée, la douleur a un caractère de zona.
  4. Lésion ulcéreuse de l'estomac. Il s’agit le plus souvent d’une gastrite, parfois d’une duodénite. Le patient ressent une douleur dans les intervalles entre les repas. Le site de sa localisation est le haut de l'abdomen. Recevoir un produit élimine la douleur. Reconnaître cette maladie peut être même pour certains des symptômes: brûlures d'estomac, perte de poids, sensation de trop manger avec un apport alimentaire minimal, perte d'appétit, lourdeur après avoir mangé. Dans la gastrite, les manifestations de la douleur ressemblent aux signes des ulcères d'estomac.
  5. Processus inflammatoire dans les voies biliaires, cholécystite et dyskinésie. La douleur dans ces maladies est observée dans la zone située dans l'hypochondre droit.
  6. Dysbactériose. Cette pathologie intestinale contribue à la fermentation des aliments et à la pourriture des aliments arrivés. À la suite de ces processus, les parois gastriques sont endommagées et signalent une douleur liée aux modifications négatives du système digestif.
  7. Colite accompagnée d'une inflammation du gros intestin. La douleur dans le même temps est poignante, parfois même tordue.
  8. Acidité réduite. La nourriture reste longtemps dans l'estomac, car elle ne peut pas être digérée en raison du manque de suc gastrique. En conséquence, le patient ressent de la douleur.
  9. Brûlures d'estomac. Une telle maladie s'accompagne également d'un transit intestinal difficile.

Le traitement de ces maladies à la maison n’élimine pas complètement la douleur, mais l’étouffe pendant une courte période.

L'alimentation comme cause de douleur abdominale

Tout d'abord, l'apparition d'une douleur après un repas doit être associée à la nourriture. Leur qualité affecte directement le travail des organes. Les aliments périmés ou mal cuits peuvent provoquer malaise et douleur.

Les plats trop gras et épicés, prédominants sur les tables pendant les vacances, sont la principale cause de douleur chez l'homme. Ils provoquent une inflammation des organes digestifs. En combinaison avec des produits à base d'alcool, de tels aliments peuvent provoquer une exacerbation de la pancréatite.
Avec les pathologies chroniques existantes du tube digestif, toute violation du régime alimentaire peut causer une douleur intense. Il est important que ces patients suivent toujours les recommandations nutritionnelles afin de faire face plus rapidement à la maladie et d'éviter les sensations désagréables.

Recommandations pour la douleur

Les sentiments associés à l’alimentation devraient être minimisés par les actions suivantes:

  1. Exclure la consommation alimentaire bientôt. Buvez deux verres d'eau purifiée. De telles mesures sont nécessaires avant l'inspection par un spécialiste. Il trouvera la raison et fera les recommandations nécessaires.
  2. Vous pouvez utiliser une compresse froide. Les bouillottes et toute chaleur ne doivent pas être appliquées sur le site douloureux.
  3. La drotavérine ou un médicament tel que No-shpa aide à soulager la douleur aiguë.

La douleur de toute nature, apparaissant après avoir mangé, ne doit pas être négligée. Si elle est faible et se produit avec une périodicité fréquente, vous devez consulter un gastro-entérologue. En cas d'apparition aiguë dans l'abdomen de douleurs aiguës, qui ne cessent d'augmenter, il est préférable de ne pas tarder et d'appeler une ambulance.